P. 1
Mécanique des solides

Mécanique des solides

|Views: 7,334|Likes:
Published by slimi

More info:

Published by: slimi on Feb 15, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/31/2013

pdf

text

original

11.1. Théorème 1

Le moment d’inertie d’un solide (S) par rapport à une droite est la somme des moments d’inertie par
rapport à deux plans perpendiculaires se coupant sur cette droite.

11.2. Théorème 2

Le moment d’inertie d’un solide (S) par rapport à un point est la somme des moments d’inertie par
rapport à trois plans perpendiculaires entre eux se coupant en ce point.

12. Translation des axes : théorèmes d’Huygens (1629 - 1695)

12.1. théorème d’Huygens concernant les moments d’inertie :

Le moment d’inertie d’un solide (S) par rapport à un point H, (respectivement une droite∆H ou un plan
ΠH) quelconque est égal au moment d’inertie de ce même solide (S) par rapport à son centre d’inertie G
(respectivement ∆G, droite // à ∆H passant par G ou ΠG plan // à ΠH passant par G)auquel s’ajoute la masse
de (S) multiplié par le carré de la distance du point H au point G (respectivement de la droite ∆H à la
droite ∆G ou du plan ΠH au plan ΠG).

• ()

()

2

S

G/

H

Point
/

d

M

S

I

S

I

S

+

=

avec GS = centre d’inertie de (S) et

S

HG

d=

• ()()

2

S

/

/

d

M

S

I

S

I

SG

H

+

=

avec GS = centre d’inertie de (S) et d = distance entre les deux droites

parallèles ∆H et ∆GS
• ()()

2

S

/

/

d

M

S

I

S

I

SG

H

+

=

Π

Π

avec GS = centre d’inertie de (S) et d = distance entre les deux plans

parallèles ΠH et ΠGS

Remarque importante : un des deux éléments doit être GS ou passer par GS

12.2. théorème d’Huygens concernant les produits d’inertie :

Soit un solide (S) et un repère (

)

Oxyz

S

S

S

S

,,,

OS point quelconque. Soit GS le centre d’inertie de (S). Les

produits d’inertie de (S) par rapport au repère (

)

Oxyz

S

S

S

S

,,,

sont liés aux produits d’inertie par rapport

au repère (

)

Gxyz

S

S

S

S

,,,

(bien noter que les repères sont parallèles entre eux) par les équations suivantes :

• D

D

M

y

z

O

G

S

G

G

S

S

S

S

=

+

• E

E

Mz

x

O

G

S

G

G

S

S

S

S

=

+

noter que xyz

G

G

G

S

S

S

,, sont les coordonnées de GS

• F

F

Mx

y

O

G

S

G

G

S

S

S

S

=

+

dans le repère (

)

Oxyz

S

S

S

S

,,,

.

ESISAR

Géométrie des masses

Ch 7 PH-212

© Laurent Granjon 1999

50

3 février 2000

12.3. démonstration

Tous les vecteurs sont dans la base ( )

xyz

,,, liée à (S) O est un point lié à (S).

Soit P un point quelconque de (S). OP

x

y

z


=





G est le centre d’inertie de (S). OG

x

y

z

G

G

G


=





. Posons GP

x

y

z

P

P

P


=





Sachant que OPOGGP




= +

, les relations suivantes sont vérifiées :

xx

x

yy

y

zz

z

G

P

G

P

G

P

= +
= +
= +

(1)

12.3.1. Démonstration pour les moments.

A

I

y

zdm

O

Ox

p

PS

=

=

+ ⋅

∫∫∫

/(S)

(

)

2

2

(2)

A

I

y

z

dm

G

Gx

P

P

p

PS

=

=

+ ⋅

∫∫∫

/(S)

(

)

2

2

(3)

en combinant (1) et (2) :

( ) ( )

(

)

A

I

y

y

z

z

dm

O

Ox

G

P

G

P

p

PS

=

=

+ + + ⋅

∫∫∫

/(S)

2

2

Développons :

(

)

A

I

y

y

yy

z

z

zzdm

O

Ox

G

P

G

P

G

P

G

P

p

PS

=

=

+ + ⋅ ⋅ + + + ⋅ ⋅ ⋅

∫∫∫

/(S)

2

2

2

2

2

2

Organisons l’équation :

( )

( )

(

)

A

I

y

z

yy

zz

y

z

dm

O

Ox

P

P

G

P

G

P

G

G

p

PS

=

=

+ + ⋅ ⋅ + ⋅ ⋅ + + ⋅

∫∫∫

/(S)

2

2

2

2

2

2

En séparant en quatre intégrales :

et en sortant des intégrales les termes constants :

( )

( )

A

I

y

z

dm

yydm

zzdm

y

z

dm

O

Ox

P

P

p

PS

G

P

p

PS

G

P

p

PS

G

G

p

PS

=

=

+ ⋅

+

⋅ ⋅ ⋅

+

⋅ ⋅ ⋅

+

+ ⋅

∫∫∫
∫∫∫
∫∫∫
∫∫∫

/(S)

2

2

2

2

2

2

¡

¡

( )

( )

A

I

y

z

dm

y

ydm

z

zdm

y

z

dm

O

Ox

P

P

p

PS

G

P

p

PS

G

P

p

PS

G

G

p

PS

=

=

+ ⋅

+ ⋅ ⋅

+ ⋅ ⋅ ⋅ ⋅

+ + ⋅ ⋅

∫∫∫

∫∫∫
∫∫∫

∫∫∫

/(S)

2

2

2

2

2

2

¡

¡

ESISAR

Géométrie des masses

Ch 7 PH-212

© Laurent Granjon 1999

51

3 février 2000

remarquons que la première intégrale est égale à AG=I/GX(S), que la seconde et la troisième intégrale sont
nulles par définition du centre de gravité (voir la remarque terminant le chapitre 7.3) , et que la quatrième

intégrale est égale à

( )

M

y

z

S

G

G

⋅ +

2

2

si MS est la masse de (S). Nous montrons donc que :

( )

( )

A

I

I

M

y

z

A

M

y

z

O

Ox

Gx

S

G

G

G

S

G

G

=

=

+ ⋅ + = + ⋅ +

/

/

(S)

(S)

2

2

2

2

.

La même méthode nous permet de démontrer que :

( )

( )

B

I

I

M

z

x

B

M

z

x

O

Oy

Gy

S

G

G

G

S

G

G

=

=

+ ⋅ + = + ⋅ +

/

/

(S)

(S)

2

2

2

2

et

( )

( )

C

I

I

M

x

y

C

M

x

y

O

Oz

Gz

S

G

G

G

S

G

G

=

=

+ ⋅ + = + ⋅ +

/

/

(S)

(S)

2

2

2

2

12.3.2. Démonstration pour les produits :

La méthode est la même que précédemment :
Utiliser la relation (1), développer l’équation, et regrouper les termes en P, en G, et croisés.

( ) ( )

(

)

D

P

yzdm

y

y

z

zdm

yz

yz

yz

yzdm

O

yOz

p

PS

G

P

G

P

p

PS

G

G

P

G

G

P

P

P

p

PS

/

/

(S)

=

=

⋅ ⋅ =

+ ⋅ + ⋅ =

⋅ + ⋅ + ⋅ + ⋅ ⋅

∫∫∫

∫∫∫

∫∫∫

Séparer l’intégrale en quatre intégrales

D

yzdm

yzdm

yzdm

yzdm

O

G

G

p

PS

P

G

p

G

P

p

PS

PS

P

P

p

PS

/ =

⋅ ⋅ +

⋅ ⋅ +

⋅ ⋅ +

⋅ ⋅

∫∫∫

∫∫∫

∫∫∫

∫∫∫

Sortir des intégrales les termes constants

D

yz

dm

z

ydm

y

zdm

yzdm

O

G

G

p

PS

G

P

p

G

P

p

PS

PS

P

P

p

PS

/ = ⋅ ⋅

+ ⋅

⋅ + ⋅

⋅ +

⋅ ⋅

∫∫∫

∫∫∫

∫∫∫

∫∫∫

La première intégrale est égale à MS.yG.zG avec MS = masse de (S), les deux suivantes sont nulles (voir la
remarque terminant le chapitre 7.3), la dernière est égale à D/G.

D

M

yz

yzdm

D

M

yz

O

S

G

G

P

P

p

PS

G

S

G

G

/

/

= ⋅ ⋅ + + +

⋅ ⋅ = + ⋅ ⋅

∫∫∫

00

.

La même méthode nous permet de trouver :

E

E

M

z

x

O

G

S

G

G

S

S

S

S

= + ⋅ ⋅

F

F

Mx

y

O

G

S

G

G

S

S

S

S

= + ⋅ ⋅

12.4. En résumé

(

)

2

G

2

G

S

G

O

z

y

M

A

A

+

+

=

G

G

S

G/

O/

z

y

M

D

D

+

=

(

)

2

G

2

G

S

G

O

x

z

M

B

B

+

+

=

G

G

S

G/

O/

x

z

M

E

E

+

=

(

)

2

G

2

G

S

G

O

y

x

M

C

C

+

+

=

G

G

S

G/

O/

y

x

M

F

F

+

=

ESISAR

Géométrie des masses

Ch 7 PH-212

© Laurent Granjon 1999

52

3 février 2000

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->