Février 2015

Editorial

Cher-e-s camarades,
La France a commencé l’année 2015 par l’irruption de la barbarie dans le quotidien du
pays et par un élan de fraternité infiniment plus fort. Profondément républicains car socialistes, nous avons nourri ce mouvement et cet «esprit du 11 janvier» de manière décisive. Nous y avons également vu une confirmation, s’il en était besoin, que notre combat
permanent pour la laïcité répond à une nécessité toujours plus grande dans un moment
où les trois autres piliers de la République subissent des attaques toujours plus perfides
de la part de la réaction et des obscurantismes de tous genres.
Mais loin de nous satisfaire de ce grand moment d’unité républicaine, nous devons rester conscients de ce que la droitisation profonde de la société et l’individualisme n’ont
pas disparu par un beau dimanche de janvier. Les résultats du premier tour de l’élection
législative partielle du Doubs l’ont montré. Le combat continue et la fédération de la Charente-Maritime y contribue à la place qui est la sienne.
À ce sujet, la Fédération organisera, dans les prochaines semaines, une formation sur
l’extrême droite, sa structuration et ses idées, afin de donner des clés de compréhension
sur son installation durable dans notre système politique.
Le 17 janvier dernier, lors d’une journée de travail avec les candidats à l’élection départementale, nous avons déjà abordé ce sujet qui sera un des enjeux du scrutin du mois de
mars, avec notamment Jérôme Fourquet de l’IFOP qui nous a aidés à appréhender les
grandes tendances politiques dans les territoires de notre département.
Les campagnes ont, d’ailleurs, été lancées dans l’ensemble des 27 cantons de notre département. Nous devons être mobilisés et soutenir nos candidats pour conforter notre
représentation au nouveau conseil départemental et réussir son basculement.
Après les élections départementales, nous devrons préparer les élections régionales de
décembre 2015. Le 5 février, les militants de la grande Région ont choisi le premier des
socialistes en la personne d´Alain Rousset. Nous devons maintenant nous réunir autour
de sa candidature comme nous y a invité Jean-François Macaire pour que la grande Région demeure à gauche.
Entre ces deux échéances électorales, nous aurons
notre Congrès de Poitiers au mois de juin. Ce devrait
être l’occasion de débattre de nos idées et de nos propositions pour le parti et donc pour le pays. Une réflexion
qui a déjà commencé avec les Etats généraux du mois
d’octobre dernier. Les contributions générales et thématiques ont été validées par le Conseil National du
7 février, je vous invite à en prendre connaissance.
Les seuls à devoir maîtriser ce congrès sont les militants. J’aurai l’occasion de préciser cette question
dans les prochaines semaines.
Amitiés socialistes,
Mickaël Vallet - Premier secrétaire fédéral

Sommaire
Page 2
Page 3-7
Page 8

Mise au poing • Réforme
de l’organisation territoriale
Elections Départementales •
La campagne bat son plein !
Elections • Les Régionales
Agenda fédéral

1

DOSSIER

Mise au poing

Réforme de l’organisation
territoriale
Agenda
• Dimanche 22 mars
et dimanche 29 mars :
Elections départementales
• Du vendredi 5 au dimanche 7 juin :
Congrès National du Parti Socialiste
à Poitiers

Le Poing et la Rose

Le magazine du Parti Socialiste
de Charente-Maritime
Tirage : 2000 exemplaires
Directeur de publication :
Mickael Vallet
Rédactrice en chef :
Fabienne Dugas-Raveneau
Rédacteurs :
Aurélie Arainty, Fabienne DugasRaveneau, Bernard Lalande

2

Le troisième volet de la réforme de notre organisation territoriale est en cours.

P

our des départements forts,
au sein de grandes régions
stratèges.
Le troisième volet de la réforme de
notre organisation territoriale est
en cours. Les travaux de la 1ère lecture au Sénat viennent de s’achever
après plus de 70 heures de débats.
S’agissant d’une loi qui concerne
directement les collectivités, et par
conséquent leurs élus, il était nécessaire que chacun puisse exprimer ses attentes, ses craintes, que
chacun témoigne de son vécu mais
aussi de sa vision de la France administrative et politique de demain.
C’est ainsi que les sénateurs socialistes ont défendu et obtenu le
maintien des départements auprès
du Gouvernement, un maintien qui
prend du sens par la mission de solidarités territoriales et sociales qui
leur est attribuée.
L’objectif pour nous est bien de
structurer le pays avec la création
des grandes régions stratèges, le
renforcement des départements, la
consolidation des intercommunalités et la protection du socle communal.
Nos travaux ont permis, dans le
cadre des discussions avec le Gouvernement, d’amender le projet initial pour répondre aux exigences de
terrain.
A ce jour de clôture des débats de
première lecture, nous ne pouvons
que constater la différence des objectifs poursuivis par la majorité
sénatoriale, laquelle a modifié la

loi avec 63 articles supplémentaires pour la voter favorablement.
Elle a ainsi voté favorablement un
texte qui complexifie ce qui doit au
contraire permettre la simplification, et supprime des mesures de
rationalisation des finances locales
et d’optimisation de l’action publique.
Nos positions ont ainsi divergé sur
des sujets essentiels comme le tourisme, l’intercommunalité, l’accompagnement vers l’emploi.
Par conséquent, lors du scrutin public du 27 janvier, je me suis abstenu, avec l’ensemble des sénateurs
socialistes, en souhaitant que la
deuxième lecture permette de s’unir
enfin sur un projet de loi commun.
C’est possible, si chacun s’élève à la
hauteur des enjeux économiques,
sociaux et environnementaux auxquels il doit répondre.
Bernard Lalande
Sénateur de la Charente-Maritime

Départementales 2015 :
la campagne bat son plein !

L

e 22 et 29 mars prochain, nous
élirons nos conseillers départementaux selon les nouvelles
modalités légales. Dans cette période
particulière d’examen parlementaire
des futures compétences du nouveau
Conseil départemental, revenons à
l’essentiel, les valeurs dans lesquelles
sont ancrées notre engagement et
qui nous différencient de nos adversaires politiques. Sur tous les cantons
du département, nous avons souhai-

té que ces valeurs soient défendues.
Soutenez sans réserve ces candidats
qui donneront demain, avec un changement de majorité départementale,
un nouveau visage à la Charente-Maritime.
Voici sur les pages qui suivent
quelques unes et uns de nos amis en
campagne. Pour une liste exhaustive
et des renseignements complémentaires, la fédération PS de Charente-Maritime se tient à votre disposition.

Rejoignez-nous !
Fédération de Charente-Maritime
du Parti Socialiste
103, Avenue Denfert Rochereau
17000 LA ROCHELLE
Tél. : 05 46 67 29 39
fede17@parti-socialiste.fr

Nous vous accueillons !
Au siège de la Fédération à La
Rochelle, du mardi au vendredi
de 10h à 12h et de 14h à 17h,
et sur rendez-vous
en dehors de ces créneaux.

Les candidats réunis à l’occasion des voeux de la Fédération PS de Charente-Maritime, en présence des parlementaires et des secrétaires fédéraux.

3

LAGORD
LA ROCHELLE 1
Expérience & Renouveau - Disponibles pour agir avec vous
Gilles Gautronneau
(63 ans, Cadre territorial)
Conseiller départemental
sortant - Maire adjoint
honoraire de La Rochelle
Danièle Lacote (56 ans,
Orthophoniste)
Christophe Bertaud
(43 ans, Gestionnaire Marchés Publics Grand Port Maritime La Rochelle)
Marie-Paule Guibert (50 ans, Cadre de santé formatrice à l’institut formation
infirmier)

Avec vous, pour le devenir de notre territoire
Jack Dillenbourg
Conseiller général sortant
Katherine Chipoff
Ancienne directrice informatique et financière d’une
CAF
Annie Baudry (68 ans, Professeur) - Ancienne conseillère municipale de Lagord
Alain Navuec (65 ans, Ingénieur informatique) - Conseiller municipal de
Nieul-sur-Mer

LA ROCHELLE 2
Pour la Rochelle, innovante, écolo, exemplaire

Marie-Pierre Brunet
(55 ans, Infirmière libérale)
Maire de Saint-Saturnin du
Bois - Vice-présidente CdC
Aunis Sud
Christian Brunier (61 ans,
retraité de l’enseignement)
Maire de Le Thou - Vice-président CdC Aunis Sud
Micheline Bernard (57 ans, agricultrice) - Maire de Forges - Vice-présidente
CdC Aunis Sud
Thierry Andrieu (47 ans, Directeur de formation continue Ecole Supérieure
de Commerce) - Conseiller municipal Surgères - Conseiller Communautaire
Aunis Sud

Nos quartiers nous rassemblent
Jean Pierre Mandroux
(59 ans, Cadre de l’administration) - Conseiller
général 
Christelle Claysac (34 ans,
Juriste)
François Cuisenier (61 ans, Cadre action sociale)    
Marie France Chevalier (56 ans, A.S.E.M.)

4

Rose-Marie Hervouet (55 ans, Aide
médico-psychologique) - Juge au
Conseil des Prud’hommes
Sébastien Bourbigot (42 ans, Gérant
de société) - Premier adjoint à Tonnay-Charente - Vice-président de la
CDA Rochefort Océan
Marie-Chrisitine Garcia (57 ans, Artisan taxi)
Robert Oremus (66 ans, Retraité) - Co-président de l’association de réinsertion Vivractif

Guy Denier (67 ans, Cadre
de santé retraité) - Maire
de Perigny - Conseiller
communautaire délégué de
la CDA de La Rochelle
Martine Villenave (60
ans, Architecte) - Première
adjointe à Aytré - Vice-présidente à la CDA de La
Rochelle
Arnaud Latreuille (35 ans, Chargé de communication) - Maire adjoint à Aytré
Véronique Russeil (51 ans,  Chef entreprise) Conseillère municipale à Dompierre-sur-Mer

Une équipe, des compétences à votre service

LA ROCHELLE 3

Des candidats qui vous ressemblent pour un canton qui nous rassemble

Se rencontrer, discuter échanger pour une société plus équitable et juste

SURGÈRES

Denis Leroy (61 ans - Chargé de mission Environnement) - Conseiller Général
Brigitte Peudupin (62 ans,
Consultante) - Ancienne
adjointe au maire de La
Rochelle
Alain Bucherie (62 ans,
Retraité de l’enseignement) Conseiller régional Ecologiste
Sabine Cointet (45 ans, Monitrice éducatrice)

TONNAY-CHARENTE

AYTRÉ

SAINT-JEAN D’ANGÉLY
Agir ensemble pour réussir

ROCHEFORT
Un atout de plus pour Rochefort
Christelle Pieuchot (35 ans, Avocat )
Pierre Feydeau (58 ans, Directeur
d’établissement spécialisé) - Conseiller général – Conseiller municipal et
communautaire
Gaëlle Sanchez (38 ans, Professeur)
- Conseillère municipale et communautaire
Pascal Suire (53 ans, Aide-soignant)

Françoise Mesnard
(57 ans, Médecin) - Maire
de Saint-Jean-d’Angély - Vice-présidente de la
Région Poitou-Charentes
- Vice-présidente de la CDC
des Vals de Saintonge
Jacques Roux (68 ans,
Professeur retraité) - Maire de La Croix-Comtesse - Vice-président de la CDC
des Vals de Saintonge
Monique Langevin (64 ans, Infirmière libérale retraitée)
Julien Gourraud (37 ans, Apiculteur) - Conseiller municipal de Tonnay-Boutonne

5

SAINTES
Au service de l’intérêt général et des Saintais

MARENNES
Marennes Saint-Agnant, unis pour le canton !
Mickael Vallet (35 ans,
Diplomate) - Maire de
Marennes - Président de la
CDC du Bassin de Marennes
et du Pays Marennes Oléron
- Conseiller général
Michèle Bazin (56 ans,
chef de projets chargée de
formation continue au ministère de l’équipement) - Maire de Saint-Agnant Conseillère communautaire à la CDA de Rochefort Océan
Monique Chevet (67, ans, Ancienne assistante sociale) - Première adjointe à
Le Gua
Philippe Moinet (53 ans, Agent ERDF) - Adjoint à l’urbanisme à la Mairie de
Marennes - Conseiller communautaire à la CDC du Bassin de Marennes

Brigitte Favreau (Aide
soignante retraitée)
Conseillère municipale
Christophe Dourthe
(61 ans) - Maire et conseiller
général
Isabelle Blesson (53 ans,
Pharmacienne)
Aurélien Sion (30 ans, Agent
d’escale SNCF)

Philippe Gohin ( 53 ans,
Retraité Police Nationale)
Jeannie Olivré (64 ans,
Retraitée Fonction Publique
Territoriale)
Johnny Tacheron (43 ans,
Employé de banque)
Ghislaine Chatelier (71 ans,
Retraitée fonction publique)

Dialogue et Proximité, pour une ruralité active
Corinne Grégoire (45 ans,
Infirmière coordinatrice)
Maire de La Frédière Vice-présidente de la CDC
des Vals de Saintonge
Fabrice Barusseau
(45 ans, Enseignant) - Maire
de Villars les Bois - Conseiller Général sortant
Lucette Gervier (48 ans, Hotesse de caisse)
Jean-Luc Marchais (51 ans, Directeur d’école) - Maire-adjoint de Bussac-sur-Charente

Une équipe en action
Régine Joly (Enseignante
EPS retraitée) - Vice-présidente de la Région Poitou-charentes - Conseillère
municipale de Royan et
vice-présidente de Ia CARA
Denis Moallic (Commandant de police honoraire,
retraité) - Conseiller municipal de Royan
Janine Mackowiak (lnspecteur de I’Education Nationale honoraire, retraitée)
Maire-adjointe de Saint-Georges de Didonne
Gilles Clabaut (Enseignant - Directeur d’Ecole Elémentaire de Vaux-sur-Mer)

THÉNAC
Une nouvelle équipe pour un nouveau canton
Bernard Chateaugiron
(61 ans, Kinésithérapeute
retraité) - Maire de Varzay
Margarita Sola ( 55 ans,
Educatrice spécialisée)
Ancienne première adjointe
de Saintes
Jean-Noël Parola (65 ans,
Pharmacien des hôpitaux
retraité) - Ancien conseiller municipal de Tesson
Sandrine Sinou (44 ans, Professeur d’économie-gestion) - Conseillère d’opposition à Thénac

SAINTONGE ESTUAIRE
Une équipe ambitieuse tournée vers l’avenir

6

Un nouveau regard pour un nouveau canton

CHANIERS

ROYAN

Françoise Fribourg
(59 ans, Directrice territoriale) - Conseillère municipale à Meschers - Membre
communautaire à la CARA
Alexandre Poupart (41 ans,
Opticien)
Anne Clavel (51 ans, Artiste
Plasticienne) - Maire adjointe
à Montpellier de Medillan - Commission scolaire à la CDC de Gémozac
Roland Gilberto (68 ans) - Ancien maire adjoint à Meschers - Ancien membre
communautaire à la CARA

MATHA

LES 3 MONTS
Agir pour les 3 Monts, ensemble pour une ruralité moderne !

JONZAC
Solidarités, proximité, transparence
Jack Ros (73 ans, Retraité
justice) - Conseiller municipal à Ozillac et délégué
communautaire
Annie Claude Guiet
(50 ans, Agent de la poste) - Conseillère municipale à Ozillac
Olivier Bricaud (35 ans, Professeur d’histoire)
Dominique Guignard (48 ans, Infirmière psy)

Elisabeth Diez-Richer
(43 ans, Professeur des
écoles) - Conseillère
générale - Maire adjointe
de Montendre - Conseillère
communautaire CDCHS
Michel Ollivier (59 ans,
Directeur et professeur des
écoles en retraite) - Maire de Boresse et Martron - Conseiller communautaire CDCHS
Pierre Dardillac (63 ans, Artisan menuisier-charpentier en retraite)
Jeanne Blanc (33 ans, Infirmière libérale) - Maire de Cercoux - Conseillère
communautaire CDCHS

7

Elections

Elections régionales :
le Débat !
Alain Rousset en tête
Au terme des primaires socialistes
du 5 février 2015, les militants des
régions Poitou-CharentesLimousin- Aquitaine ont choisi
Alain Rousset pour conduire la liste
pour les élections régionales de
décembre 2015. Avec Jean-François
Macaire à ses côtés, nous seront
tous unis et mobilisés pour la
victoire des forces de progrès !

8

V

endredi 30 janvier dernier, après
les vœux de la fédération, un débat entre les candidats à la tête de
liste pour les élections régionales a eu
lieu.
Safiatou Faure, militante de Gironde,
et Marc Jutié, militant de la Dordogne,
n’étaient pas représentés.
Jean-François Macaire étant excusé,
Maryline Simoné et Françoise Mesnard ont défendu son projet. Toutes
deux vice-présidentes de la Région
Poitou-Charentes et fortes des actions
réalisées par Ségolène Royal puis
Jean-François Macaire, elles ont dessiné
les contours de la politique qui serait
mise en place si ce dernier était désigné, à partir du bilan de la Région Poitou-Charentes.
Enjeu fondamental de cette nouvelle
grande Région, elles ont également
insisté sur la gouvernance qui sera
fortement décentralisée. Conserver un
lien de proximité sera un élément fondamental pour l’adhésion des citoyens
à la politique mise en place par les élus.
Alain Rousset, venu à la rencontre des

militants de Charente-Maritime pour
présenter sa candidature, a lui aussi
insisté sur le bilan de la politique mise
en place ces dernières années en Aquitaine. A partir de statistiques, d’éléments
chiffrés, il a souhaité démontrer l’efficacité de ses décisions en matière d’économie, de formation, de transports,
de développement durable… et de ses
choix pour la réduction de la dette régionale. Avec des exemples concrets, il a
souhaité rassurer quant à l’importance
qu’il accorde au maillage territorial des
politiques publiques régionales.
Toutes et tous portent les mêmes valeurs de justice sociale, de solidarité,
d’égalité. Tous ont les mêmes objectifs
pour cette grande région et leurs habitants, pour l’emploi et la qualité de
vie. Quelques légères confrontations,
et certains désaccord sont apparus,
mais chacun a su rester respectueux
de l’autre, à l’écoute de ses arguments
pour un moment démocratique riche et
intéressant.
Aurélie Arainty
Secrétaire fédérale à la formation