You are on page 1of 1

Motion de censure

Déposée en application de l’article 49, alinéa 3 de la Constitution

Le projet de loi pour la croissance, l'activité, l'égalité des chances économiques et les atteintes
qu'il porte au droit des salariés, au droit de l’environnement et à notre modèle social favorise des
choix de sociétés auxquels nous sommes foncièrement opposés.
Après avoir privé de vote les parlementaires en première lecture, le gouvernement décide de
passer une nouvelle fois en force sans même, cette fois-ci, laisser aux représentants du peuple la
possibilité de s'exprimer dans l'hémicycle.
Nos concitoyens seront donc privés de la possibilité de s’emparer du débat public. Cette brutalité
ne peut rester sans réponse. Il est temps que le gouvernement accepte un débat de fond sur sa
politique économique et sociale.
Le chômage atteint un niveau insupportable. Les inégalités ne cessent de se creuser, comme l'a
souligné l'OCDE. La pauvreté, notamment celle qui frappe les enfants, nous alerte sur la
dégradation continue des conditions de vie dans notre pays. Dans ce contexte, le gouvernement
doit faire en sorte que le Parlement joue pleinement son rôle d'Assemblée délibérative pour
répondre aux attentes de nos concitoyens.
Pour toutes ces raisons, l'Assemblée nationale censure le Gouvernement en application de l'article
49 alinéa 3 de la Constitution.