P. 1
mises à jour des bases de données géographique

mises à jour des bases de données géographique

|Views: 285|Likes:
Published by Bilal_Idiri_8744
De nos jours, plusieurs organisations utilisent des données géospatiales à des fins très variées pour accomplir diverses taches. Comme les données mises en jeux reflètent le monde réel, il est important qu’elles se rapprochent le plus de la réalité du terrain qu’elles décrivent. Ce n’est que récemment que les chercheurs se sont intéressés à la manière dont les mises à jour des données géographiques devaient être effectuées sans pour autant aboutir à une solution générale. Ces mêmes organisations peuvent être amenées à modifier les données géographiques en fonction de la tache dont elles ont la responsabilité. Ceci entrainera la perte des informations livrées par le producteur de données rendant toute opération de mise à jour quasi-impossible. Dans notre travail on s’est intéressé à concevoir et à réaliser un Méta Modèle pour l’intégration des mises à jour dans les bases de données géographiques même si au départ elles n’ont pas été conçues pour cela. Cette approche est appelée la rétro-conception. Ce méta-modèle va aussi permettre de garder trace des évolutions d’objets dans le temps « traçabilité », en ajoutant une dimension temporelle au système.
De nos jours, plusieurs organisations utilisent des données géospatiales à des fins très variées pour accomplir diverses taches. Comme les données mises en jeux reflètent le monde réel, il est important qu’elles se rapprochent le plus de la réalité du terrain qu’elles décrivent. Ce n’est que récemment que les chercheurs se sont intéressés à la manière dont les mises à jour des données géographiques devaient être effectuées sans pour autant aboutir à une solution générale. Ces mêmes organisations peuvent être amenées à modifier les données géographiques en fonction de la tache dont elles ont la responsabilité. Ceci entrainera la perte des informations livrées par le producteur de données rendant toute opération de mise à jour quasi-impossible. Dans notre travail on s’est intéressé à concevoir et à réaliser un Méta Modèle pour l’intégration des mises à jour dans les bases de données géographiques même si au départ elles n’ont pas été conçues pour cela. Cette approche est appelée la rétro-conception. Ce méta-modèle va aussi permettre de garder trace des évolutions d’objets dans le temps « traçabilité », en ajoutant une dimension temporelle au système.

More info:

Categories:Types, Research
Published by: Bilal_Idiri_8744 on Mar 12, 2010
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPTX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/18/2014

pdf

text

original

MISES à JOUR DES BASES DE DONNéES GéOGRAPHIQUES

RéALISé PAR MR IDIRI BILAL & MR BAAZIZI MOHAMED AMINE PROPOSE PAR MME ABDAT NADIA PROMOTION 2006/2007

 

PLAN DE LA PRéSENTATION

1)Les notions de base des SIG 2)La base de données géographique

5)Les mises à jour 6)problématique et présentation du sujet 9)La conception et l’implémention 10)perspectives 11)Conclusion

1) Les Notion de base des SIG
Le concept SIG, englobe l'ensemble constitué par les logiciels, les données, le matériel et les savoirfaire liés à son utilisation.
 

Un SIG structure l’ensemble de données spatiales, de façon à pouvoir en extraire facilement des synthèses utiles à la décision, à l’ analyse, à la compréhension et à la planification.
  

L’Information géographique
La forme numérique permet de représenter à la fois une description sémantique et une représentation cartographique. Le m o d e ve cte u r Le s o b j ts g é o g ra p h i u e s so n t re p ré se n té s so u s e q fo rm e d e p ri i ve s g é o m é tri u e s. m ti q

Le système de référence

En cartographie, un système de référence permet de se positionner sur l'ensemble du globe terrestre grâce à un couple de coordonnées géographiques

Le m odèl topol que e ogi
l e m o d è l sp a g h e tti aucune e , to p o l g i u e n ’ e st re p ré se n té e o q

relation

l m o d è l ré se a u , seules les relations entre e e l g n e s e t e n tre i l g n e s e t p o i ts so n t i n re p ré se n té e s Le m o d è l to p o l g i u e  p e rm e t e o q re p ré se n té e s to u te s l s re l ti n s e a o o b j ts q u e l u e so i l u rs typ e s. e q t e de e n tre

ls e

Fonctionnalités des SIG 
L ’ A cq u i ti n , si o comprend les fonctions n u m é ri ti n e t d ’ i p o rta ti n d e s d o n n é e s, sa o m o   ’ A rch i g e , concerne le transfert des données L va de de

l e sp a ce d e tra va i ’ lve rs le sp a ce d ’ a rch i g e , ’ va   L ’ A ffi a g e  e st l fo n cti n d e re p ré se n ta ti n d e ch a o o l i fo rm a ti n g é o g ra p h i u e so u s d i rse s fo rm e s ’n o q ve ( cartes , rapports , histogrammes , images ),   L ’ A b stra cti n  e st l m o d e d e d e scri ti n re te n u o e p o dans l B D G . a L yse , consiste à analyser des données selon   ’A n a l d e s m é th o d e s q u a n ti ti s o u sta ti q u e s. ta ve sti  

2) La base de données géographique
Une base de données (BD ou BDD), est un ensemble structuré pour le stockage de grandes quantités d'informations afin d'en faciliter l'exploitation.
 

Une base de données géographique (BDG) est une base de données qui propose une représentation plus ou moins réaliste de l'environnement spatial en se basant sur des primitives graphiques.

 Points
V e cte u rs Po l o n e yg

B â ti e m nt R o u te Pa rce l e l

s

M a i l g e la

2.3) Principales utilisations des SIG 
Collecte, production et gestion des données

géographiques  L’édition de carte et de graphiques,
 L’optimisation

de flux

Le choix du lieu d’implantation d’installations La surveillance et le contrôle, La localisation et la recherche d’itinéraire.

3) Les mises à jour
Le monde réel est en continuelle évolution et pour avoir une représentation plus proche de la réalité, il faut reporter ces évolutions sur les BDG. Les évolutions des BDG sont diverses, ils peuvent être géométriques, sémantiques ou topologiques.
 

3.1) Exemple de mise à jour

État au Temps T 1 2
A

Des mises à jour sont constatées

État au Temps T + K 1
A B

3
C

•le bâtiment 1 change de vocation •le bâtiment 2 est détruit •un nouveau bâtiment est construit (3) •Une nouvelle route est construite (B) •Un quai est construit (C)

X
2

Comment se déroule un processus de mise à jour ???

3.2) Le producteur de données

Les BDG sont difficiles à mettre en œuvre et à maintenu à jour, ce qui a donné naissance aux producteurs de BDG comme l’IGN et l’INCT. Ces producteurs offrent une base de données de référence (appelée référentiel) ou dérivée du référentiel aux différents utilisateurs, à moindre coût, qu’ils pourront par la suite modifier selon leur domaine d’activité.

3.3) Mécanisme actuel de mise à jour

Livraison de toute la BDG
Système du producteur BDG référence BDG référence nouvelle Système Utilisat eur

BDG dérivés BDG pour BDG la multi productio échelles n de cartes papiers BDG urbaine

Inconvénients

 Grande quantité de données à transmettre par le producteur (espace, coûts) et à traiter par l'utilisateur (temps).
Données précédentes entièrement remplacées chez l'utilisateur.  Pas de liens entre les anciennes et les nouvelles données. 

3.4) Méthodes actuelles d’extraction

M a n u e l e m e n t e n re co n n a i n t u n ch a n g e m e n t e t l ssa e n m o d i a n t l s B D G u ti i te u r. fi e l sa E n u ti i n t l m é th o d e d ' p p a ri m e n t a u to m a ti u e l sa a a e q La méthode d’appariement, consiste à parcourir d’ l’ensemble des primitives de la base de données la plus actuelle et à trouver les primitives leur correspondant dans l’ancienne base et déduire les évolutions de données et de schéma.
 

Exem pl d ’appari ententre deux j de données e em eu

3.5) Problèmes entravant les mies à jour

La modification des données de référence par l’utilisateur fait perdre au producteur son repère au sein des BDG utilisateurs.  Le manque de structurationde l’information ajoutée ou dérivée dans les SIG rend la tâche de la propagation des effets des mises à jour très difficile.  L’aspect multi source de l’information ajoutée fait perdre au système sa cohérence à cause de la différence de spécification et de la qualité.

 Les modifications de spécification sont des modifications de la structure de l’information contenue dans la base.  La différence de fréquence des mises à jour des thèmes peuvent entraîner des états transitoires incohérents. 

L’absence d’un système stable et fiable d’identifica pose des pbs d’accès à l’information d’évolution et à son extraction. 

3.6) Les solutions
La j u rn a l sa ti n , sa u ve g a rd e l s o p é ra ti n s o i o e o su cce ssi s a ya n t se rvi s p o u r o b te n i lé ta t ve e r ’ a ctu e l d e s d o n n é e s. Le s i co n vé n i n ts : n e N e p a s p o u vo i p a sse r d i cte m e n t à u n é ta t sa n s r re p a sse r p a r to u s ce u x l p ré cé d a n t, e n e p a s p o u vo i co n se rve r to u te i fo rm a ti n r n o m o d i é e p a r l u ti i te u r. fi ’ l sa 

La j u rn a l sa ti n , sa u ve g a rd e l s o p é ra ti n s o i o e o su cce ssi s a ya n t se rvi s p o u r o b te n i lé ta t ve e r ’ a ctu e l d e s d o n n é e s.  L ’ archivage des données , co n si ste à sto cke r l s e d i re n te s ve rsi n s d ’ u n e B D G ffé o Le s i co n vé n i n ts : n e p ro b l m e d e d é ci o n d e l p é ri d i té d e s m i s è si a o ci se à j u r, o o ccu p e u n vo l m e i p o rta n t d e d o n n é e s, u m n e p e rm e t p a s d e re tro u ve r l s é vo l ti n s vu q u ’ i e u o l n y a p a s d e l e n e n tre l s d o n n é e s d e s d i re n te s i e ffé ve rsi n s. o 

La j u rn a l sa ti n , sa u ve g a rd e l s o p é ra ti n s o i o e o su cce ssi s a ya n t se rvi s p o u r o b te n i lé ta t ve e r ’ a ctu e l d e s d o n n é e s.  L ’ archivage des données , consiste à sto cke r l s e d i re n te s ve rsi n s d ’ u n e B D G ffé o  Le ve rsi n n e m e n t, a u l e u d e sto cke r l s o i e ve rsi n s d e s B D G e n ti re s, se u l l s o b j ts ( V . o b j o è s e e ) o u l s a ttri u ts ( V . a tt) m o d i é s so n t sto cké s a u fi e b fi l d u s im cos vé n i n ts : Le ten p n e d a n s l ve rsi n n e m e n t d ’ o b j ts, l m o d i ca ti n e o e a fi o d ’ u n a ttri u t sa u ve g a rd e ra a u to m a ti u e m e n t to u t b q l o b j t, ’ e e t l ve rsi n n e m e n t d ’ a ttri u t d e m a n d e u n e e o b g e sti n co m p l o exe e t u n e co n so m m a ti n b e a u co u p o p l s g ra n d e e n te m p s d e tra i m e n t. u te

La j u rn a l sa ti n , sa u ve g a rd e l s o p é ra ti n s o i o e o su cce ssi s a ya n t se rvi s p o u r o b te n i lé ta t ve e r ’ a ctu e l d e s d o n n é e s.  L ’ archivage des données , consiste à sto cke r l s e d i re n te s ve rsi n s d ’ u n e B D G ffé o  Le ve rsi n n e m e n t, a u l e u d e sto cke r l s o i e ve rsi n s d e s B D G e n ti re s, se u l s l s o b j ts o u o è e e e l s a ttri u ts m o d i é s so n t sto cké s a u fi u te m p s e b fi ld L ’ h i ri u e d e s d o n n é e s, S ’ i sp i sto q n re d u m o d è l e ve rsi n n e m e n t d e s o b j ts e t i tro d u i l n o ti n d e o e n t a o su cce sse u r e t u n e d a te d e m o d i ca ti n fi o Le s i co n vé n i n ts : n e U n te l systè m e e st l u rd à g é re r e t d i ci e à o ffi l i p l m e n te r. m é

3.7) Mécanisme proposé par Badard

Livraison du flux différentiel
Utilisat eur

BDG référence nouvelle

BDG pour BDG la multi productio échelles n de cartes papiers

BDG urbaine

BDG dérivés à jour Les mises Les mises à jour Les mises à jour Les mises à jour Les mises à jour

BDG référence ancienne

BDG référence nouvelle

BDG Utilisateu r

O1

O2

O2

O1  S1 Et O1  O2 Les O1  O2 jour mises à

S1 O1

4) Notre application «GéoInsertApp»

mise à jour Le Lancer la des mises à jour filtrage des évolutions Intégration propagation de la traçabilité effets cascades Affichage des cohérence de la BDG Vérification de la

5) Le processus « MGéoInsert »

5.1) Le processus de filtrage

5.2) Le processus d’intégration

5.3) Le processus de propagation

5.4) Diagramme de classe de MGéoInsert
Relation de correspondance Objet GéoInsert

Objet spatial Modification

Relation de corrélation

Présentation d’un scénario de mise à jour

Une Piste
O’1 O1

Une route
O2 O3 O4

Changé de vocation Création

Scission

5.5) Avantages de ce méta-modèle
 Il rend la BDG capable de prendre en considération les évolutions des objets géographiques dans le temps, même si au départ elle n’a pas été conçu pour cela, cette approche est appelée la rétro-conception. I e st g é n é ri u e l q

I p e rm e t d e g a rd e r tra ce d e s é vo l ti n s d ’ o b j ts l u o e

d a n s l te m p s «  tra ça b i i  » o u «  fi i ti n  » sa n s e l té la o p e rd re l se n s d e lé vo l ti n . e ’ u o
I n e to u ch e p a s lexi n t l ’ sta C e m é ca n i e ré d u i co n si é ra b l m e n t l te m p s sm t d e e

e t l e sp a ce m é m o i l rs d e li té g ra ti n ca r l s ’ re o ’n o e re l ti n s d e a o co rre sp o n d a n ce ne so n t p a s re ca l l e s à ch a q u e fo i cu é s

6) Conclusion

L’application réalisée a été testée sur une base de données routière de la zone d’Afrique du nord avec des évolutions fictives faute de disponibilité de données d’évolution d’un cas réel. Les résultats obtenus ont été satisfaisant pour les trois types d’évolution retenus, à savoir la création, la destruction et la modification des valeurs d’attributs d’un objet géographique.

 

MERCI POUR VOTRE ATTENTION

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->