La moyenne entreprise – Championne de la croissance durable

Yvon Gattaz, Editions Fayard, 320 p., Paris 2002 La moyenne entreprise n’existe pas légalement en France. La faute peut-être au sigle PME qui englobe injustement des types d’entreprises très différentes… Or, selon Yvon Gattaz, centralien et ancien président du CNPF (aujourd’hui MEDEF), la moyenne entreprise, définie comme celle qui emploie entre 100 et 3000 personnes, constitue un modèle d’avenir. Pour Yvon Gattaz, le gigantisme des grands groupes n’est pas la « taille normale » de l’entreprise car il résulte de montages financiers ou de concentrations industrielles. Même si fusions et méga-fusions sont largement médiatisées et présentées comme symbole des entreprises qui « réussissent », la croissance verticale implique souvent des endettements abyssaux qui compromettent la pérennité de ces groupes. A ce problème de nature financière s’en ajoute un autre, essentiel, de type managérial. Le modèle de la ME, plus sage, vise la durée par une prudence financière affirmée : 75% des ME en France présentent une structure capitalistique patrimoniale qui leur donne le souci du long terme. Elles s’appuient, souvent, sur des stratégies de « développement durable ». Autres atouts : la capacité d’innovation et de créativité y sont plus grandes ; la réactivité y est plus affirmée ; la motivation des salariés et le climat social y sont meilleurs. Les ME dépensent, par exemple pour la formation de leurs salariés, plus que les GE. Bref, c’est un plaidoyer. Un plaidoyer chaleureux qui retient l’attention.

Copyright © Club des Vigilants. Tous droits réservés.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful