P. 1
LE BUTEUR PDF du 29/03/2010

LE BUTEUR PDF du 29/03/2010

|Views: 694|Likes:
Published by PDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 29/03/2010
Journal le buteur édition PDF du 29/03/2010

More info:

Published by: PDF Journal on Mar 28, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/19/2013

pdf

text

original

Mezaïr jette un pavé dans la mare

«Serrar nous a payés pour battre la JSK et permettre à son équipe d’être championne»
LUNDI

29
MARS 2010

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1157 PRIX 20 DA

Ziani vide son sac «Puisque je suis marginalisé à «Puisque je suis marginalisé à Wolfsburg, je ne travaillerai que Wolfsburg, je ne travaillerai que pour la Coupe du monde»
«S’il y a meilleur que moi en sélection, je céderai volontier ma place»
«J’espère que les joueurs qui se manifestent ne sont pas là que pour le Mondial»
«Je ne vois personne capable de remplacer Bougherra, Belhadj ou Yahia»

Metref fera partie des 30
Le CSKA promet un pont d’or pour Belhadj

«Je ne sais pas si je Mansouri «Je n’ai plus pourrai m’adapter envie de rester au froid de Moscou» à Lorient»

2

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Equipe nationale

Belhadj vers
le CSKA Moscou

U

ne bouffée d’air frais, voilà ce que la Premier League a offert à Portsmouth en permettant au club de Pompey de vendre ses joueurs hors marché des transferts. L’instance pourrait ainsi sauver une formation proche de la banqueroute, et les premiers départs ne devraient pas tarder pour se concrétiser. En effet, comme l’indique le Sunday Telegraph, Nadir Belhadj pourrait rapidement faire ses valises. 5 M€ auraient été proposés par le CSKA Moscou pour enrôler le joueur capable d’évoluer sur tout le flanc gauche. L’international algérien pourrait ainsi découvrir le grand froid russe et surtout rejoindre un club quart de finaliste de la Ligue

des Champions. Une perspective qui devrait plaire à l’Algérien qui pourrait être séduit par le challenge du CSKA, qualifié aux quarts de finale de la Champion’s League. L’Algérien, actuellement en convalescence après une blessure qui devrait le tenir loin des terrains pour au moins quatre semaines, devrait voir d’un bon œil un départ pour la Russie, même s’il faudra attendre encore un peu avant de se prononcer de manière définitive, du moment que le club moscovite n’est pas le seul à s’être aligné pour Belhadj. D’autres clubs, portugais et écossais entre autres, sont sur l’affaire. Le fait que le championnat russe ne fait que commencer et que le club est prêt à mettre sur la table les 5 millions d’euros

que Pompey revendique pour laisser partir son latéral gauche, pourraient pousser l’exLyonnais à penser à partir. Après la France et l’Angleterre, Belhadj pourrait donc découvrir un troisième championnat dans sa carrière. Seulement, le wait and see est de mise dans cette affaire. Le fait de participer au Mondial avec l’Algérie pourrait amener Nadir Belhadj à réfléchir par deux fois avant de faire son choix.. A. A. A.

«Le CSKA me veut pour la saison prochaine»
’international algérien de Portsmouth, Nadir Belhadj, fait l’objet d’une attention particulière du CSKA Moscou, le tombeur du FC Valence en huitièmes de finale de la Ligue des Champions européenne grâce à un but du Malien Kanouté, 1-1 à l’aller à Moscou, et 2 à 1 à Séville. Dans une déclaration accordée à CNN arabe, le joueur dit avoir demandé un temps de réflexion. «Mon club m’a fait savoir que le CSKA Moscou me veut pour la

L

prochaine saison. Vu les problèmes financiers que vit mon club, je ne pourrai aller à l’encontre des décisions de Poursmouth dont je suis toujours la propriété.»

Craindrait-il le froid de Moscou ?
Belhadj ne tarit pas d’éloges sur le club moscovite. «Il est champion dans son pays et participe régulièrement à la Ligue des Champions d’Europe. Mais il n’y pas que cela

qui pourrait faire décider un joueur à changer de club. En changeant de pays, il va falloir que je m’adapte rapidement à ma nouvelle vie et au nouveau championnat. Moscou est une ville où le climat est très froid en hiver. Je ne sais pas si je pourrai m’adapter à un tel climat comme celui de Moscou. Toutefois, cela ne m’empêchera pas d’étudier leur proposition.» In CNN Arabic

Yazid Mansouri «Je n’ai plus envie de rester à Lorient»
Vous entendez profiter du Mondial en Afrique peuvent se louper plusieurs fois de suite et du Sud pour vous mettre en évidence ? continuent à jouer. Je préférerais avoir signé avant, histoire d'avoir Vous avez parfois eu envie de baisser les toute ma concentration pour la Coupe bras ? du monde. Avec mon agent, nous Au contraire ! Le foot c'est aussi avons trois propositions, en France aller de l'avant, à chaque «J’ai et à l'étranger. Mais je n'en dirai entraînement, chaque week3 propositions pas plus. Avec ma famille, nous end. Mais c'est vrai que parfois sommes ouverts à une nouvelle c'est frustrant. Quand vous en France et à expérience à l'étranger (NDLR. il Huit fois titulaire seulement, on se revenez de sélection d'Algérie, doute que vous viviez une saison l’étranger» avait porté le maillot de Coventry dont vous êtes le capitaine, que délicate ? lors de la saison 2003-2004). Je vous avez joué contre la Serbie et Le bilan est vite fait. Je suis sorti de veux vivre le peu qu'il me reste à vivre que vous regardez vos partenaires l'équipe sur blessure (NDLR, 5e journée à sportivement. partir à Marseille... Mais cela fait partie du jeu, Lyon le 12 septembre, il a été victime d'une Qu'est-ce qui forcera votre choix ? tout joueur aspire à jouer. Mais c'est vrai qu'il y a déchirure dans le bas de la cuisse). Cela La durée du contrat, le salaire aussi. Mais surtout une Coupe du monde à préparer et que a conditionné la suite de ma le discours du coach et la possibilité de jouer l'idéal est d'avoir du temps de jeu. A saison. La blessure fait partie du l'inverse, je cherche à positiver et je régulièrement. Je veux montrer que je peux le «Je foot, c'est un aléa qu'il faut pas signerai avant me dis que je n'arriveraisen pleine faire. avant, il y a une saison à finir dans le intégrer. Depuis, c'est vrai, j'ai «cramé». Je serai même Mais peu de temps de jeu. Alors on bourre. le Mondial» Morbihan. va dire que c'est une saison très Et je veux aider le club à la finir à la meilleure Vous êtes aussi en fin de contrat... moyenne. place possible, je veux être professionnel jusqu'au Le club m'a fait une proposition, mais A Gerland, avant de sortir, vous bout. Alors profitons-en, surtout qu'il n'y a plus au bout de quatre ans, je n'ai plus envie de aviez effectué un début de match de grande rester au FC Lorient, je ne voudrais pas faire la trop de pression sur nos épaules. qualité. Entretien réalisé par Eric HORRENBERGER saison de trop. Le déroulement de cette saison a (Il coupe.) Mais depuis, j'attends qu'on me forcément pesé sur ma décision. Par le passé, pour Ouest France redonne vraiment ma chance. Et je constate j'avais accepté de rendre des services, sur le côté qu'on n'a pas tous le même crédit, certains droit par exemple.

Le capitaine de la sélection algérienne vit une saison compliquée au FC Lorient. Il ne prolongera d'ailleurs pas son contrat avec le club morbihannais.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

3

Coup d’œil Equipe nationale

Ziani «Puisque je suis marginalisé
à Wolfsburg, il ne me reste qu’à préparer le Mondial»
Même quand ça va mal, Karim Ziani accepte toujours de se confier au Buteur. Tout au long de l’entretien qu’il nous a accordé hier, le meneur de jeu des Verts a tenté tant bien que mal de cacher sa déception de ne plus faire partie des plans de son entraîneur à Wolfsburg, mais il a été rattrapé par la réalité du moment : il ne joue plus en club et cela risque de se répercuter sur son rendement en EN. Toujours digne, Ziani s’est dit prêt à céder sa place, s’il y a meilleur que lui à son poste, car l’intérêt de l’Equipe nationale passe avant tout. Au jour d’aujourd’hui, le souci de Ziani, c’est de bosser dur à l’entraînement pour être à 100% le 13 juin face à la Slovénie, Wolfsburg passe désormais au second plan. En Afrique du Sud, il saura pallier le manque de compétition par son cœur. Face à Mayence, vous n’étiez même pas sur le banc de touche. Que s’est-il passé ? Je ne sais pas. J’ai joué le match d’avant et je pense que je n’ai pas été mauvais, mais l’entraîneur a jugé que je ne méritais pas de faire partie du groupe qui devait affronter Mayence. Il ne me reste qu’à accepter ses choix et à redoubler d’efforts à l’entraînement. Avez-vous demandé des explications à l’entraîneur ? Non, je ne lui ai pas parlé et je ne compte pas le faire. Ce sont ses choix et même si je ne les comprends pas, je n’ai pas à lui demander des explications, je ne vais quand même pas jouer de force. Vous dites que vous ne comprenez pas les choix de l’entraîneur. Pourquoi ? Je ne les comprends pas, parce que l’équipe s’est déplacée à Mayence avec 20 joueurs et non pas 18 comme c’est le cas habituellement. Et puis, il ne pouvait pas me juger la semaine d’avant face au Hertha Berlin, du moment que les carottes étaient cuites au moment de mon incorporation, puisque l’entraînement pour être prêt pour la Coupe du monde. Si le coach ne me convoque pas parmi 20 joueurs du groupe pro, c’est que je dois être très mauvais. Or, je connais ma valeur et je sais de quoi je suis capable. Ce n’est pas ma situation actuelle qui va me décourager à bosser, j’ai un mental assez fort pour continuer à me battre jusqu’au bout. Bien que l’entraîneur m’ait définitivement enlevé de ses plans, j’ai une Coupe du monde à préparer et c’est cela qui m’encourage à continuer à travailler. Vous semblez touché par cette situation… Oui, mais j’aurais été plus touché s’il n’y avait pas la Coupe du monde au bout. C’est donc cela qui vous motive encore à bosser pour retrouver une place de titulaire dans votre club ? Non, car dans ma tête je sais que cet entraîneur ne compte plus sur moi. Toute mon attention et toute ma concentration sont dirigées vers la Coupe du monde. J’ai beau m’entraîner comme un forcené et revenir à ma meilleure forme, mais l’entraîneur continue à me marginaliser. Désormais, je n’attends plus rien de lui et je préfère penser à la Coupe du monde. Sincèrement, que s’est-il passé lutions de rechange en un temps si court. Saâdane vient de déclarer qu’il veut des joueurs qui jouent en club et que ceux qui ne jouent doivent s’attendre à se retrouver sur le banc. Qu’en pensez-vous ? Il a tout à fait raison et il est dans son bon droit de faire jouer les plus

«J’espère que les joueurs qui se manifestent ne sont pas là que pour la Coupe du monde»
en forme. Mais comme je viens de vous le dire, il faut d’abord trouver de bonnes solutions de rechange. Que voulez-vous dire par là ? Je vais être très sincère avec vous en vous disant que je suis très content lorsque j’apprends que tel ou tel joueur algérien évolue dans un club européen. Mais jusqu’à preuve du contraire, il n’y a aucun Algérien à Manchester ou à Barcelone ni même dans des clubs moyens. Si on doit changer l’équipe juste pour le plaisir de changer, je ne suis pas d’accord. C’est vrai qu’il faut faire jouer les plus en forme, mais il faut qu’ils aient le niveau aussi pour jouer la Coupe du monde. Peut-on comprendre par là qu’il sera difficile de se passer des habituels titulaires ? Oui, bien que je sois heureux de voir l’Equipe nationale réaliser une grande Coupe du monde avec ou sans moi. Il y a pourtant beaucoup de bons joueurs qui veulent intégrer l’équipe d’Algérie… Le fait de voir tous les jours un nouveau prétendant pour l’Equipe nationale m’irrite franchement. J’espère seulement que tous ces joueurs qui se disent Algériens à 100% se manifestent parce qu’ils aiment l’Algérie et veulent défendre ses couleurs, non pas parce qu’il y a une Coupe du monde au bout. On verra bien s’il y aura autant de monde après le Mondial. Vous ne semblez pas accepter l’idée que des joueurs veulent jouer en Equipe nationale juste

«S’il y a meilleur que moi en sélection, je céderai volontiers ma place»
au juste pour que vous vous retrouviez dans cette situation ? Tout ce que je sais est que cela a commencé dès mon retour de la CAN. Pourquoi ? Je suis incapable de répondre à cette question. Le fait de s’entraîner sans jouer jusqu’en Coupe du monde n’aurait-il pas une influence sur votre jeu ? C’est vrai que rien ne remplace la compétition, mais je ferai tout pour être prêt pour la Coupe du monde. J’aurai presque un mois de travail et deux matchs amicaux avec l’Equipe nationale, j’espère que cela sera suffisant pour combler le manque de compétition. Je serai inch’Allah à la

monde le sache. Sentez-vous que la pression est de plus en plus grande sur le groupe, à l’approche du Mondial ? Je vous jure que je n’ai jamais eu peur de la pression. Je crains beaucoup plus les faux problèmes qui risquent de surgir. Je ne comprends pas par exemple qu’on puisse être aussi catastrophés après une défaite

«Je suis fier d’être passé par l’EN Espoirs avant d’intégrer les A»
en amical face à l’une des meilleures équipes au monde composée de joueurs évoluant dans les plus grands clubs européens. Et dire qu’on avait plusieurs blessés et qu’on s’était entraînés une seule fois. Et puis, je préfère de loin perdre devant la Serbie que de battre le Tchad par un score lourd. On a vite crié à la crise, alors que tout le monde sait que cette équipe saura se transcender dans les grands rendez-vous. Certains sont amnésiques et ont vite oublié que ce groupe est venu du néant pour faire partie aujourd’hui des meilleurs au monde. Lorsque vous avez intégré l’équipe Espoirs, il y a quelques années, pensiez-vous un jour pouvoir arriver à ce niveau avec l’équipe d’Algérie ? Choisir l’Algérie a été une décision naturelle pour moi. Je ne me voyais pas défendre un autre maillot. Même si je n’aime pas

«Je ne vois personne capable de remplacer Bougherra, Yahia ou Belhadj»
nous perdions déjà par 4 buts à 1. Malgré cela, je n’ai pas été mauvais. Mais le coach a décidé que je ne sois pas concerné par le match de Mayence. Après ma non- convocation, j’ai compris beaucoup de choses. Comme quoi ? L’entraîneur tente de me faire passer le message selon lequel je ne suis plus concerné par l’équipe. J’ai reçu le message 5 sur 5 et j’ai décidé désormais de bien me préparer à hauteur en Afrique du Sud. On parle beaucoup des joueurs qui ne jouent plus en club comme vous, ce qui risque de mettre le sélectionneur dans l’embarras… En ce qui me concerne, il n’y a aucun souci. S’il y a meilleur que moi, il sera le bienvenu et je serai heureux que l’Algérie gagne avec ou sans moi. Le problème, c’est qu’il est difficile de trouver beaucoup de sopour le Mondial… C’est normal non ? Pour jouer dans un pays, il est primordial de l’aimer. Ce n’est pas honnête d’utiliser l’Algérie juste pour soigner son CV. Je ne dis pas que ceux qui ont qualifié l’équipe en Coupe du monde doivent y aller, mais nous étions déjà là lorsque l’Algérie n’arrivait même pas à se qualifier en Coupe d’Afrique. Cette équipe qui s’est qualifiée au Mondial n’est pas sortie du néant, il faut que tout le

beaucoup parler de ma personne, je suis fier d’être passé par les Espoirs, avant d’intégrer l’Equipe nationale A. J’ai joué avec une seule jambe, malgré les pressions de mon club parce que jouer une minute pour l’Algérie n’a pas de prix pour moi. Malgré tout, je céderai volontiers ma place à celui qui pourrait donner plus que moi à l’Equipe nationale. N’êtes-vous pas inquiet par les blessures de Meghni, Bougherra, Belhadj et le manque de compétition de Yahia, Mansouri et vous également ? Je suis un peu inquiet, je l’avoue, mais personne de nous n’a voulu se blesser ou se retrouver sur le banc. Toutefois et selon ce que j’ai pu apprendre, les blessures de Bougherra et Belhadj ne sont pas compliquées. Comme je vous le disais tout à l’heure, trouvez-moi un joueur capable de remplacer Belhadj, Bougherra ou Yahia et je vous dirai qu’il est le bienvenu. Si on parle de mon cas, je suis remplaçant à Wolfsburg le champion sortant de Bundesliga, si j’étais à Sochaux, je serais titulaire à part entière et peut-être capitaine d’équipe. Pour terminer, je rassure les supporters de l’Equipe nationale en leur disant que ce groupe est fait pour les grands rendez-vous et qu’en dépit du mauvais sort qui s’acharne sur certains joueurs, on sera là en Afrique du Sud. Avant le match d’Egypte, la moitié de l’équipe n’était pas sûre de jouer, finalement on était tous là et on s’est qualifiés en Coupe du monde. Entretien réalisé par Redouane B.

4

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Equipe nationale

Certains de ses éléments clés ne jouent plus avec leur club

Le véritable se-tête de Saâdane cas

A

moins de trois mois de la Coupe du monde 2010 prévue en Afrique du Sud du 10 juin au 11 juillet prochains, nous avons jugé important de nous s’arrêter sur l’état de forme de nos internationaux appelés à représenter l’Algérie lors du prochain grand rendez-vous mondial attendu avec impatience par l’ensemble des puristes du ballon rond. Si pour certains de nos capés tout semble bien marcher, il demeure que pour d’autres, ce n’est pas vraiment le cas en matière de temps de jeu et de présence sur le terrain. Ainsi, à l’approche de l’événement majeur de l’année 2010, la sélection algérienne, dirigée par Rabah Saâdane, qui aspire à faire honneur à son statut de mondialiste, est confrontée à un sérieux problème d’ordre purement sportif. Il s’agit du manque de compétition de certains de ses joueurs essentiels qui ne sont, pour cause de blessure ou de choix tactiques, plus utilisés dans leurs clubs respectifs et ce, depuis leur retour de la dernière CAN 2010 jouée en Angola le mois de janvier dernier. Un problème qui s’avère être un véritable casse-tête et qui inquiète au plus haut point le staff technique national, obligé de se tourner vers d’autres jeunes talents évoluant en Europe pour apporter un peu plus de fraîcheur à son effectif et parer à toute mauvaise surprise de dernière minute à propos des joueurs à présent quasi indisponibles, à l’image de Ziani, Yahia et Mansouri, qui ne sont plus au mieux avec leur club, ainsi que Bougherra, Yebda et Meghni, au repos en raison de quelques sérieux ennuis de santé. Ce sont là donc les joueurs victimes, d’une manière ou d’une autre, de la dernière CAN 2010, puisque depuis leur retour de cette campagne africaine, ils ont perdu leur statut de titulaire à part entière.

Il prend ses devants et compte élargir sa liste Un état de fait qui n’est pas sans agacer l’entraîneur national, Rabah Saâdane, en sa qualité de premier responsable technique, sachant que le manque de compétition des meilleurs éléments de l’Equipe nationale ne favorise pas un bon rendement collectif de son équipe. C’est ce qui explique d’ailleurs sa dernière tournée en Europe à la recherche de joueurs susceptibles de renforcer l’effectif de l’EN, à l’instar de Boudebbouz (Sochaux), Brahimi (Clermont), Bellaïd (Boulogne-sur-Mer), Soltani (Den Haag), Cherfa (Nastic), Chakouri (Charleroi) et Kadir (Valenciennes). Surtout qu’avec des joueurs peu compétitifs, l’Equipe nationale aura certainement du mal à tenir tête à des sélections de calibre mondial, telles que la Slovénie, l’Angleterre et les USA. Cette méforme arrive au plus mauvais moment Cependant, quoique d’aucuns puissent penser que cela pourrait constituer un repos salutaire pour certains de ces joueurs cités qui ont été fortement sollicités lors de la phase aller du championnat, à l’instar de Matmour, afin de leur permettre de souffler un peu, il n’en demeure pas moins qu’ils accusent un déficit physique, de l’avis de tous, alarmant et nuisible par rapport aux exigences d’un tournoi aussi élevé qu’une phase finale de Coupe du monde. Pratiquement sans compétition depuis un bon moment, les éléments en question sont donc à cours physiquement. Ce qui les handicapera à coup sûr à soutenir le rythme intense des rencontres, souvent imposé dans une compétition de très haut niveau. Cela étant, sur le double plan individuel et organisationnel, les joueurs algériens sont doués et compétents. Seulement, ils doivent s’y mettre sérieusement pour avoir

quelques matchs dans les jambes, avant le début du stage de préparation qui précédera le Mondial. C’est à eux de s’affirmer en affichant une meilleure régularité dans leur rendement pour devenir plus efficaces en sélection. De l’avis de plusieurs techniciens et autres spécialistes, le manque de compétition n’est jamais bon signe, surtout qu’il s’agit là d’une pléiade de joueurs titulaires de l’EN qui sont pratiquement à l’arrêt. La réalité par les chiffres Pour mieux illustrer cette difficile situation vécue par nos internationaux évoluant à l’étranger, voici un aperçu par les chiffres sur le nombre de participations des joueurs algériens en situation inconfortable avec leur équipe dans leurs championnats respectifs depuis leur retour de la Coupe d’Afrique des nations 2010. qq Yebda : 375’, 5 apparitions, dont 4 fois titulaires sur les 9 rencontres disputées qq Bougherra : 360’, 4 apparitions, 4 fois titulaires. qq Matmour : 90’, 4 apparitions comme remplaçant sur les 8 rencontres jouées. qq Mansouri : 187’, 3 apparitions, dont 2 titularisations sur les 8 rencontres disputées. qq Ziani : 25’, 1 apparition comme remplaçant sur les 8 rencontres jouées. qq Yahia : 90’, 1 match joué comme titulaire sur les 8 rencontres livrées. qq Meghni : 0’. Enfin, considérés comme des éléments clés de notre Equipe nationale, il paraît bien clair que nos internationaux ne disposent pas d’un volume de jeu conséquent à même de leur permettre d’être compétitifs en prévision de la Coupe du monde. C’est dire que la méforme de nos internationaux intervient au très mauvais moment, soit à quelques mois seulement du Mondial. Moumen A.

Saâdane et Raouraoua étaient en Suisse avant-hier

ce qui sera certainement le futur préparation d’avant-Mondial des Verts au mai prochain, le Afin d’inspecter,Mohamed Raouraoua, et lemois desite qui abritera la président de la FAF, sélectionneur national, Rabah Saâdane, étaient en Suisse avant-hier. Étant donné que le stage au centre italien de Coverciano est désormais annulé, les deux hommes forts du football algérien se sont ainsi rendus sur les hauteurs des terres suisses pour statuer de manière définitive sur le site où se rendront les coéquipiers de Ziani pour entamer leur dernière ligne droite, avant l’entame de la compétition. A l’heure actuelle, le site choisi n’a pas encore été communiqué.

Bellaid n’a pas été supervisé

ntraîneur national, Rabah Saâdane, qui le algérien sur-Mer lors de la rencontre face L’edéfenseurtenue hierde BoulognePrinces,espérait superviser de près au PSG qui s’est au Parc des n’a finalement pas été autorisé à rentrer au stade, à cause du huis-clos infligé au club parisien. Il s’est contenté de suivre le match et donc la performance du joueur à travers son poste de téléviseur.

Metref sera convoqué

de Nadir Belhadj sur le gauche de la être connue sous La doubluredéfense devraitsélectionneurflanc peu. Selon des indiscrétions, le na-

tional a tranché sur celui qui sera appelé à remplacer le défenseur de Portsmouth, si besoin est, durant le Mondial. Il s’agit du gaucher de l’Entente de Sétif, Hocine Metref. L’ex-Usmiste devrait être retenu pour le prochain stage des Verts, assure notre source. Rabah Saâdane a décidé de retenir Metref, après sa belle prestation lors du match des A’ face à la Libye. La forme affichée par le milieu gauche conjuguée à sa polyvalence sont autant d’atouts qui ont fait décider le sélectionneur de le retenir, lui plutôt que Walid Cherfa qui ne joue plus aussi régulièrement avec le Nastic Tarragone. En tous les cas, tous les paramètres s’accordent pour que Hocine Metref, qui plus est avait eu à fréquenter les rangs de la sélection en de nombreuses occasions, soit convoqué.

Il s’est exprimé sur l’Affaire Egypte–Algérie

Abou Rida : «Plusieurs erreurs ont été commises des deux côtés»
nvité de l’émission VIP sur le chaîne Al Jazeera Sport, Hani Abou Rida, le vice président de la Fédération égyptien de football, et membre de la FIFA, a reconnu qu’il y a eu trop d’erreurs de part et d’autre qui ont fait que les tentatives de rapprochement prônées jusque là subissent un échec. «Je dois d’abord dire qu’en ma qualité de vice-président et responsable de cette affaire, j’affirme qu’il y a eu plusieurs erreurs commises de part et d’autre. Des déclarations des deux côtés ont nui aux relations entre les deux pays. C’est franchement désolant de le redire encore une fois. La presse, quelle soit algérienne ou égyptienne, a aussi une

I

grande responsabilité dans tout ce qui s’est passé», avant d’ajouter : «En ce moment, on sent qu’il y a un peu plus de rapprochement entre les deux fédérations. Il n’y a qu’à voir l’accueil qui a été réservé aux handballeurs algériens pour s’apercevoir qu’il y a une volonté de paix entre les deux parties.» «Oui, on fait tout pour réconcilier Zaher et Raouraoua» L’animateur de l’émission n’ pas raté l’occasion de recevoir une personnalité très au fait de cette affaire pour lui demander s’il y avait bien

eu des tentatives de réunir Zaher et Raouraoua. «En effet, il y a eu des tentatives de rapprochement entre Raouraoua et Samir Zaher. Il y a plusieurs présidents de fédérations arabes qui oeuvrent pour faire baisser la tension. Certains ignorent que Raouraoua et moi avons pris le même véhicule pour prendre part à la réunion extraordinaire de la FIFA, au lendemain de la rencontre Egypte-Algérie. C’est vous dire qu’une rencontre de football ne peut pas séparer deux nations liées par leur passé historique et leurs relations fraternelles. Je pense aussi que ce retard mis par la FIFA à rendre la sentence dans ce dossier pourrait-être assimilé comme étant une seconde chance accordée par cette instance aux deux fédérations pour trouver un terrain d’entente, à même d’éviter les sanctions et, pourquoi pas, enterrer la hache de guerre.»

«L’Egypte risque des sanctions» Abou Rida est revenu sur l’affaire du bus algérien caillassé par les supporteurs égyptiens, le 13 novembre dernier. Ne pouvant nier un tel acte dont les images avaient fait le tour du monde, Abou Rida a déclaré : «Effectivement, le bus de la délégation algérienne a été pris pour cible par des jeunes gens. C’est un acte isolé, fautil le préciser, et qui été condamné par l’ensemble des Egyptiens. C’est ce qui laisse un peu les choses plus difficiles à résoudre. Cela dit, on a beaucoup appris de cette expérience. Il est clair que sans cette agression, on n’aurait jamais songé à sanctionner l’Egypte. Mais maintenant que cela s’est bel et bien produit, il y en aura, c’est certain», at-il annoncé sans pour donner la nature de ces sanctions. Synthèse de Moumen A.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

5

Coup d’œil Équipe nationale

48h Brahimi
pour convaincre
Plusieurs grands clubs le courtisent
A seulement 20 ans, le jeune prometteur milieu de terrain
franco-algérien, Yacine Brahimi, ne cesse de faire parler de lui depuis quelques semaines. Prêté cette saison par la formation de Rennes au club de Ligue 2, Clermont-Foot Auvergne 63, ce jeune prodige est en train tout simplement de réaliser une très grande saison, confirmant ainsi son grand talent de meneur de jeu. Cette montée en puissance de Brahimi n’est, bien entendu, pas passée inaperçue, puisque plusieurs grands clubs européens se sont renseignés auprès de lui et suivent actuellement ses prestations. Tout cela n’a pas échappé aussi aux dirigeants du football algérien, puisque ces derniers, euxaussi, veulent convaincre le joueur de choisir son pays d’origine et le chiper ainsi à la France, avec laquelle il a évolué en catégories des jeunes. Ne voulant pas refaire la même erreur du passé et afin d’éviter surtout que d’autres talents comme Nasri, Benzema et Meriem filent entre les mains de l’Algérie une nouvelle fois, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua ainsi que le sélectionneur Rabah Saâdane, comptent, d’après ce qu’on a cru savoir, appeler Brahimi ce mardi pour le persuader de manière plus réfléchie de choisir le pays de ses origines et rejoindre les Verts lors du prochain stage. Le patron de la maison de Dely Brahim ainsi que l’entraîneur national vont sans doute tout faire pour gagner la sympathie du joueur, afin qu’il accepte de défendre les couleurs de l’Algérie.

Saâdane et Raouraoua vont l’appeler demain

Charleroi veut prolonger son contrat

La situation de Chakouri se complique Apparemment,
le sélectionneur national, Rabah Saâdane, va écarter la piste Chakouri. L’exjoueur de Montpellier, qui rêve depuis belle lurette de porter le maillot national, ne sera probablement pas concerné par les joueurs appelés à renforcer l’EN pour le prochaine stage en prévision de la Coupe du monde qui se déroulera en Afrique du Sud mois en juin prochain. Et pour cause, le Franco-Algérien n’est plus titulaire avec son équipe ces derniers temps. A rappeler qu’il n’a pas pris part à la rencontre, qui s’est déroulée samedi dernier, face à Standard de Liège où son équipe s’est inclinée sur un score de deux buts à zéro.

l’Algérie et ce n’est pas seulement à cause du Mondial qui arrive. Il espère revêtir le maillot vert, mais veut avoir des garanties au retour. Il faut savoir aussi que Brahimi subit ces derniers temps une forte pression de la part de certains de ses conseillers et aussi des responsables français qui font des pieds et des mains pour garder le joueur parmi leur sélection et le persuader de continuer l’aventure avec les Bleus. Le sélectionneur de l’équipe de France espoirs compte adresser d’ailleurs une convocation au joueur dans les tout prochains jours à l’occasion d’un tournoi international qui se tiendra très prochainement.

Le joueur penche pour l’Algérie, mais…
Selon un proche de Brahimi, le joueur ne s’est pas encore prononcé définitivement. Il préfère tempérer en attendant d’avoir une discussion claire et franche avec les responsables du football algériens et voir ce qu’ils attendent réellement de lui. Cependant, la même personne nous informera que le cœur du Clermontois balance beaucoup plus du côté de

Comme on l’a cité ci-dessus, plusieurs grandes formations européennes suivent les performances de Brahimi. Des clubs, à l’image de l’Atletico Madrid et Majorque, auraient même envoyé des émissaires pour suivre de plus près le joueur et essayer d’arracher son OK pour qu’il rejoigne les rangs de l’un des deux en fin de saison. Le très célèbre quotidien sportif espagnole, AS, affirme, quant à lui, que le Real Madrid est, lui aussi, intéressé par le profil du Clermontois et serait prêt à l’engager au terme de la saison. Le stade Rennais n’est pas en reste, puisque d’après ses responsables, le club compte récupérer son joueur à la fin de son prêt et l’enrôler au sein de l’équipe première la saison prochaine. Il est clair qu’un bel avenir attend Brahimi. S. F.

Il n’a pas joué face à Liège
Incorporé comme remplaçant lors de la dernière journée de championnat face à La Gantoise, Chakouri attendait qu’il soit titulaire face à Standard de Liège dans une empoignade qui rentre dans le cadre du Play Off. Malheureusement, son entraîneur en a décidé autrement, le laissant sur le banc des remplaçants. Cette décision a beaucoup affecté l’Algérien qui n’a pas apprécié la discision de son coach.

mieux préparée que la FEF pour le match de barrage»
Dans cette deuxième partie de l’entretien avec Mido, l’attaquant de West Ham parle des raisons de l’échec de l’équipe des Pharaons au Mondial, de Saâdane et des stars de l’EN.
Comment expliquez-vous les raisons de l’échec de l’Egypte de se qualifier au Mondial, malgré la présence en son sein de joueurs de qualité ? J’étais toujours parmi ceux qui ne voulaient pas que le match prenne des proportions exagérées. Trop de pression est nuisible. On avait l’impression qu’on était en guerre avec l’Algérie. Les matchs entre l’Egypte et l’Algérie ont toujours revêtu un caractère particulier et beaucoup de susceptibilités. En un mot, on n’était pas prêts comme il se doit à la dernière confrontation avec l’Algérie. Enfin, je reste persuadé que la Fédération égyptienne ne s’était pas préparée au dernier match qualificatif, comme l’a été son homologue algérienne. Je pense que c’est à ce niveau que la différence s’est faite. Quelles sont les chances de l’Algérie au Belhadj assez connu par le public anglais. Antar Yahia est fort en défense. Il couvre très bien le côté droit. Tout comme Bougherra dans l’axe de la défense algérienne. Le tirage au sort a mis l’Algérie dans un groupe assez difficile, mais cela n’empêchera pas les Algériens de passer au second tour. Pensez-vous que les joueurs actuels qui évoluent dans la sélection des Pharaons ont la possibilité de jouer en Premier League ? Je suis surpris qu’il n’y ait que très peu de joueurs égyptiens qui évoluent dans le championnat anglais. Mais le problème est que les clubs égyptiens exigent en contrepartie des transferts de leurs joueurs des sommes qui dépassent tout entendement. Aussi, quand on voit l’évolution de Zidan en Bundesliga, on est persuadé qu’il peut aisément s’imposer dans le championnat anglais. Dans le championnat égyptien, il y a des joueurs comme El Mohamadi et Chkabala dont le niveau de jeu est largement équivalent à ce que l’on voit dans le championnat européen. Tous les deux ont les

Mido : «La FAF s’était

Le manager du club veut le transférer
Alors qu’il est en fin de contrat avec Charleroi, le manager du club belge veut tout faire pour que Mohamed Chakouri prolonge son contrat avec son club afin que celui-ci bénéficie de son transfert, chose que le concerné refuse catégoriquement car il rêve de changer d’air et jouer dans un championnat de haut niveau. En effet, le joueur tient toujours à l’idée d’endosser le maillot des Fennec lors de la Coupe du monde, l’opportunité de montrer ses qualités et faire grimper par la même sa cote dans le mar-

ché des transferts.

Le banc comme moyen de pression…
Le renouvellement du contrat en échange de la participation à la Coupe du monde. C’est la nouvelle stratégie du staff technique du club belge de Charleroi. Ce dernier impose le banc des remplaçants pour Chakouri afin qu’il renouvelle son contrat puisqu’il sait que le joueur ne veut pas rater la Coupe du monde, l’occasion inouïe de s’illustrer. Ce chantage va sûrement pousser le joueur à renouveler son contrat afin d’éviter toute autre suspension.

… de même pour Soltani et Cherfa
Apparemment, Chakouri n’est pas le seul à subir ce genre de pression. En effet, les autres Algériens qui rêvent, eux aussi, de porter le maillot de l’équipe nationale, en l’occurrence Soltani et Cherfa, sont confrontés au même problème que Chakouri vu qu’ils sont en fin de contrat et qu’ils ne jouent plus comme titulaire avec leurs clubs respectifs. D’ailleurs, dans l’une de nos précédentes éditions, Soltani nous a parlé des problèmes qu’il vit avec sa formation qui le force à prolonger son contrat s’il veut jouer le Mondial.

prochain Mondial et quels sont les joueurs algériens qui peuvent constituer un danger pour la sélection anglaise ? L’Algérie est constituée de joueurs ayant un esprit de guerriers. Ils sont drivés par un sélectionneur compétent. Il y a au sein de cette équipe d’Algérie des joueurs comme Nadir

capacités pour jouer en Premier League. In Super Star (Emirats arabes unis)

6

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Entretien

Mezaïr
«Serrar nous a payés pour battre la JSK et permettre

à l’Entente d’être championne»
vous avez perdu votre père ? C’est un jour inoubliable. Je me souviens qu’on s’est déplacés avec l’équipe de notre école pour jouer un match, avant d’apprendre la mauvaise nouvelle. Le ciel m’était tombé sur la tête. Je pleurais tout au long du chemin du retour à la maison. Ce qui m’a fait le plus mal, c’est que mon père nous a quittés de manière brusque. Il a rejoint son lieu de travail où il a été victime Permettez-nous d’abord de vous d’un malaise carremercier de nous accueillir chez diaque. Evacué en vous et vous demander si vous urgence à l’hôpital, êtes prêts à parler avec franchise il rendra l’âme. sur votre long parcours en footComment avezball ? vous vécu à Je dois d’abord préciser que je n’ai l’époque ? pas encore mis un terme à mon parC’était des jours cours de footballeur. Je peux jouer des années encore. Mais je suis prêt à difficiles. Mon père était le seul à subvous parler en toute franchise de tout. venir aux besoins de la famille qui Vous connaissez bien mon franc-par- était pauvre. Je n’ai pas honte à le dire, ler et vous savez que je n’hésite jamais j’ai vécu une enfance difficile, j’étais contraint de travailler à un âge préà dire la vérité. coce. Des ennuis administratifs nous Commençons par votre enfance, ont même privés de la retraite de mon quels souvenirs en gardez-vous ? Je suis issu d’une famille de quatre père, après sa mort. Je n’avais d’autre sœurs, toutes mariées, et deux frères, choix que d’aller travailler pour subAbdelkader, plus âgé que moi et qui venir aux besoins de ma famille. J’ai travaillé comme porétait un excellent teur dans le marché meneur de jeu, aule plus près de chez «La police itarait pu être l’un des meilleurs à son poste lienne nous a pris nous. J’ai travaillé dans le bâtiment, j’ai en Algérie. Ni Ampour des voleurs porté les briques, des mour ni quelqu’un d’autre n’auraient ri- Merrakchi, Saoula, barres de fer et des valisé avec lui. Mon Azizane et moi et pierres contre un pécule modeste dont la petit frère Mohamed, lui, était gar- nous a poursuivis plus grande partie revenait pour ma dien de but, mais a à Bari» mère. C’était épouété contraint d’arrêvantable pour un enter à cause de problèmes de santé. Il souffrait d’un fant de mon âge, mais j’ai bravé toutes problème cardiaque, on avait peur ces difficultés avec beaucoup de coupour lui et il n’avait d’autre choix que rage. Maintenant comment prenezd’arrêter le foot. vous la vie avec la réussite que Quelle était la situation sociale de vous avez connue ? votre famille à cette époque ? Lorsque je me souviens de la miJ’étais orphelin. Mon père est décédé, alors que je n’avais pas encore sère qui a marqué mon enfance, je redix ans. C’est ma mère qui a dû s’oc- mercie Dieu de m’avoir permis d’être cupre de nous. C’était pénible, mais ce que je suis devenu aujourd’hui. Je elle s’est battue pour nous. Cela, je ne dois dire que malgré ma célébrité, je l’oublierai jamais. Je lui dois beaucoup suis resté toujours le même. Est-ce votre situation qui vous a vous savez et c’est ce qui explique ce empêché d’aller loin dans votre lien fort qui nous lie. scolarité ? Vous rappelez-vous du jour où Avec une rare franchise, l’excellent gardien de but Hicham Mezaïr nous révèle, pour la première fois, plein de secrets qui ont jalonné son long parcours. Il nous parle de ses multiples expériences, à commencer par l’école de son quartier Beria à Tlemcen, en passant par le WAT, l’USMA, le CRB, l’ESS, l’USMAn et le MCO, sans oublier son parcours avec l’Equipe nationale où il a laissé son empreinte. Le Buteur s’est déplacé chez lui pour lui arracher des déclarations qu’il étale pour la première fois dans la presse. Appréciez. l’époque pour les catégories jeunes. Etait-ce un rêve de rejoindre le Widad à cette époque ? Franchement non. J’étais plutôt content pour la paire de chaussures Puma, car je ne connaissais pas encore le WAT à cette époque et je n’étais supporter d’aucune équipe. Ce n’est qu’après avoir signé un contrat avec cette équipe qui était en deuxième division que j’ai commencé à m’y intéresser. On suivait alors tous les matchs, du moment qu’on faisait de nous des ramasseurs de balles. Quel était le match qui a retenu le plus votre attention et que vous avez suivi en tant que ramasseur de balle ? Je n’aimais pas trop faire le ramasseur de balles. Ça s’est poursuivi même avec l’Equipe nationale qui venait jouer à Tlemcen en 1992 et 1993. J’étais cadet et je le prenais très mal, c’était comme un manque de respect. Mais j’ai accepté juste pour recevoir un nouvel équipement qui nous était destiné. Je me rappelle que face au Ghana ou la Côte d’Ivoire, une fois le match commencé, je suis monté dans la tribune. Avez-vous pensé à cette époque qu’il viendra le jour où vous serez l’un des joueurs importants de l’Equipe nationale ? Sachez que même à cet âge, je me suis entraîné avec l’Equipe nationale. Ce sont les responsables du WAT qui ont demandé à l’entraîneur des gardiens à l’époque, Mehdi Cerbah, de me superviser, alors que j’étais encore cadet. Il m’a demandé de venir et je me suis retrouvé avec les trois gardiens internationaux de l’époque, à savoir Acimi, Hanniched et Aït Zeggagh. Je me suis entraîné avec eux et Cerbah avait dit que j’allais être le futur gardien de but de l’Equipe nationale. Qui le premier avait prédit que vous alliez avoir un tel parcours et devenir l’un des meilleurs gardiens en Algérie ? Croyez-moi que j’avais confiance en moi dès mon jeune âge. Je me disais toujours que j’étais un gardien excellent et qu’il viendra le moment où je serai parmi les meilleurs en Algérie. J’étais vraiment doué et je réalisais de grands matchs avec les cadets. A Oran contre le MCO, je les ai battus tout seul. A Mascara, l’entraîneur de l’équipe première n’a pas hésité à demander à ses responsables de me signer un contrat avec les seniors, alors

Absolument. Entre 10 et 15 ans, je alors que j’étais encore minime, passais mon temps à travailler qu’à comme c’était le cas la veille de notre étudier. Je ne pouvais pas me concen- déplacement à Oran. Dieu merci, mes trer sur les études. Je ne dirai pas que efforts ont été récompensés par la j’étais un excellent élève, mais lorsque suite. je vois mes sœurs qui ont réussi et fréChez nous, le poste de gardien de quenté l’université, je me dis que j’aubut est cédé aux moins doués rais été capable de faire comme elles, parmi les joueurs de champ. Estque ce certificat de première année ce le cas pour vous ou avez-vous secondaire. Malheureusement, on choisi d’être gardien ? était obligés mon frère et moi de traC’était mon choix. C’est mon poste vailler pour subvenir aux besoins de de prédilection depuis tout petit. notre famille. Je me souviens qu’une J’étais toujours gardien lors des fois au lycée, je songeais à arrêter dé- matchs de quartier, mais j’ai joué aussi finitivement. Je n’ai assisté à aucune défenseur axial dans l’équipe de séance depuis le début de l’année. On l’école. Mais je n’y étais pas à l’aise. Un a convoqué ma mère qui a réussi tou- jour, un de mes voisins, qui a décelé tefois à justifier mes absences et en moi des qualités de gardien de but, convaincre le directeur de me laisser a insisté auprès de mon entraîneur à réintégrer ma classe. Mais c’était peine l’école pour qu’il me fasse jouer à ce perdue, car j’avais pris la décision de poste. Et c’est ce qui s’est passé. ne plus retourner au lycée. Quelle était votre idole à cette Regrettez-vous cette décision ? époque ? Non, pas du tout. Cette décision Nacer Eddine Drid ! J’étais émerm’a permis de me concentrer sur veillé par tout ce qu’il faisait, surtout mon métier de footballeur. Et puis, lors du Mondial au Mexique en 1986. chez nous, vous ne pouvez rien à faire J’ai toujours essayé de l’imiter. Par la avec les études. J’ai suite, Peter Schmeiplein d’amis titulaires chel a pris le relais. «Acimi m’a de diplômes et de liC’est à l’école du cences qui vendent du demandé si je WAT que vous tabac et n’ont même pas de quoi se payer voulais prendre sa avez débuté votre un café. place, alors que carrière ?j’ai comNon, Vous étiez donc Abdouni disait mencé à jouer dans persuadé à l’avance perdre le moral en l’équipe de l’école que le football « M a h m o u d était la seule issue me voyant Abadji» dans mon qui vous puisse quartier à Beria. m’entraîner» vous permettre C’était d’ailleurs la d’améliorer votre meilleure équipe au niveau des écoles situation et celle de votre fade Tlemcen. Aucune autre équipe ne mille ? pouvait rivaliser avec nous. Je me Non, je ne raisonnais pas de cette souviens qu’on était arrivés en finale façon. Je pensais plutôt aux moyens et avions affronté une équipe de de gagner de l’argent, en travaillant. Je Maghnia au nouveau stade de Bine voyais pas le football comme une rouana en présence des responsables issue pour améliorer ma situation, la du WAT. C’était un événement granpreuve, j’ai même arrêté le football diose pour moi de jouer pour la prealors que j’étais déjà au Widad (WAT). mière fois dans un stade aussi grand Houti, qui travaille actuellement dans et sur une pelouse gazonnée. C’était l’encadrement technique, se souvient lors de la saison 89/90. Et à la fin du bien de l’époque où je fuyais mes diri- match, les dirigeants du Widad se geants qui venaient jusque chez moi sont approchés de moi et m’ont remis pour supplier ma mère de me un document que je devais remplir convaincre de reprendre. Ils lui di- pour rejoindre leur équipe. Le lendesaient notamment : «Votre fils a un main, je leur ai remis le document et très bel avenir, il ne faut pas qu’il le j’ai reçu en contrepartie une paire de gâche comme ça». Je ne vous cache chaussures neuves de marque Puma. pas que je leur demandais de l’argent, C’est dire l’intérêt qu’on portait à



Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

7

Coup d’œil Entretien
 que j’étais encore cadet.
Dites-nous à qui vous devez cette réussite ? Il y a mon entraîneur chez les cadets, Boumedini, qui n’a ménagé aucun effort pour m’aider et me prodiguer de précieux conseils. Je n’oublierai pas Bahmane, à qui je souhaite un prompt rétablissement, et Benyelles qui m’ont beaucoup aidé. Quand avez-vous reçu la première convocation pour rejoindre l’équipe A du WAT ? C’était à la fin d’une grande saison que j’avais réalisée avec la catégorie des juniors. Un jour que j’étais à la maison, le chauffeur du club m’a demandé de l’attendre le lendemain pour m’emmener au nouveau stade pour smentraîner avec l’équipe A. J’ai refusé d’y aller. L’après-midi, Amrani, qui était l’adjoint de Mehdaoui, est venu me dire que je faisais partie désormais partie des seniors et que je devais rejoindre le groupe. Mehdaoui m’a fait subir des tests et a accepté de me garder dans le groupe, après l’avoir convaincu. Ce n’était pas un événement pour moi. C’était une chose banale, même si je me suis retrouvé du jour au lendemain parmi de grands noms comme Benyahi et Mansouri. Je me suis vite adapté au groupe et tout l e monde m’a souhaité deux «Keddou nous a lors des saisonsprela bienvenue. mières au traités avec WAT. Acimi a quitté Le WAT avait et été remcomme gardien régionalisme, il le clubpar aBentalâa. placé l’international m’a préféré J’ai profité de l’occaAcimi, avez-vous sion pour m’impoBensalemn et pensé que vos ser. Mon match chances de jouer Salaheddine, car référence, c’était étaient minimes ? contre le NAHD au ils sont de la Acimi n’était pas seul, il y avait même capitale. Il m’a fait stade Zioui qui était en tuf, en 96/97. J’ai Saoula avec lui. Mais je ne raisonnais pas fuir de la sélection sorti un grand match. On a mené de la sorte. J’ai relevé des juniors» au score et le NAHD le défi et je me suis n’a pas cessé de nous dit que seuls le travail et le sérieux me permettront de ga- presser. J’ai arrêté plusieurs tentatives gner ma place même en présence des et même un penalty de Meghraoui. gardiens dont vous avez cité les Le rentrant Djalti a marqué un noms. Je ne ménageais aucun effort à deuxième but libérateur sur une l’entraînement. En me voyant travail- contre-attaque rapide. A la fin de la ler de la sorte, Acimi m’avait dit un rencontre, j’ai été interviewé par la téjour : «Tu es venu prendre ma place ou lévision. Lorsqu’on m’a parlé du pequoi ?» Allez demander à Abdouni, nalty arrêté, j’ai répondu que j’étais mon ex-coéquipier à l’USMA, qui di- spécialiste depuis mon jeune âge. Quant a commencé votre avensait : «Quand je vois Mezaïr aux enture avec l’Equipe nationale ? traînements je suis démoralisé». C’est Avec les juniors et Keddou comme dire à quel point j’étais sérieux dans le travail depuis le début de ma carrière. entraîneur. Vous étiez aux anges certaineD’où puisez-vous toute cette voment, après la première convocalonté et ce sérieux aux entraînetion, n’est-ce pas ? ments ? En premier oui, mais je ne voulais Des jours de misère et de pauvreté que j’ai vécus dans mon enfance. Cela plus revenir en sélection. Sans l’interme poussait à travailler toujours plus. vention de mes dirigeants du WAT, je ne serais jamais revenu. Ils m’ont Vous étiez sûrement fou de joie convaincu que si je ne répondais pas après avoir touché la première à la convocation de l’Equipe natioprime en seniors, nale, cela me coûten’est-ce pas ? Ma première «Dahleb et Bettadj rait une sanction à moi et au club. prime de signature ont reçu de l’ar- Et pourquoi avoir avec le WAT était de trois millions de cen- gent des dirigeants refusé la sélection ? A cause de Kedtimes que j’ai reçue du CSC, mais Bedou qui n’a pas été en trois parties et un salaire de 2 000 nadallah a levé le juste avec tous les J’é dinars. On a dépied à cause du joueurs. dutais avec le gardien Mouloucidé de me donmendiant dia Bensalem et ner cet argent, Salah Eddine du après savoir su Belimam» NAHD. Et Keddou que j’étais oravait un penchant phelin et sans autres ressources. Cela s’est pour ces deux gardiens, parce qu’ils passé lors de la saison 95/96 étaient de la capitale comme lui. Et avec les seniors, j’étais vraiment même si j’étais meilleur qu’eux, Kedcontent de pouvoir aider ma dou me marginalisait et refusait de mère qui avait plusieurs m’accorder la moindre chance. C’est bouches à nourrir. La troisième le régionalisme qui caractérisait cette saison, ma prime a grimpé sélection, la plupart des joueurs jusqu’à 7 millions alors que j’ai étaient du Centre, ceux de l’Est ou de empoché 25 millions de cen- l’Ouest n’avaient aucune chance. Rétimes à l’occasion de ma 4e prime. sultats des courses, on a concédé une défaite sur notre terrain contre la Vous souvenez-vous de la preGuinée. Bensalem avait encaissé un mière rencontre jouée avec le but sur un ciseau, alors que je n’étais WAT ? Ce qui m’a encouragé au WAT, c’est même pas remplaçant. Je ne pouvais de me retrouver dans la liste des 18 pas oublier tout ça et je l’ai fait savoir lorsque j’ai rejoint pour seconder Acimi, juste après ma à Keddou, promotion. C’était la veille de notre l’USMA. déplacement à Chlef pour affronter Vous avez participé avec les Esl’ASO. Nous avons gagné 2 à 1 grâce poirs aux Jeux méditerranéens de à un deuxième but de Benzerga. Il y Bari (Italie) en 1997. Voulez-vous avait de grands noms à Chlef nous racontez quelques aneccomme Bensahnoune et Benali. dotes sachant, qu’il y avait un Ma première titularisation, c’était joueur comme Merrakchi avec contre l’USM Blida à Brakni vous ? contre les Hammouche, Chambit On n’était pas mal lors de ce touret Kaci-Saïd. J’ai réalisé un bon noi. On a fait match nul (2-2) contre match, en dépit de la courte dé- la Turquie, qui a joué la demi-finale faite 1 à 0. A la fin de la rencontre, de la Coupe du monde 2002. On a fait l’un de nos dirigeants, Slimane, aussi match nul contre la Slovénie, la s’est approché de moi pour me Libye et je n’ai pas participé à la derdire : «Nous avons perdu le match, nière rencontre. Je me souviens qu’on mais nous avons gagné un avait quitté notre lieu d’hébergement excellent gardien.» à Bari en escaladant un mur. J’étais avec Merrakchi, Saoula et Azizane. Quelle est la rencontre Aksouh nous appelait à l’époque «les qui vous a révélé au quatre pirates». Lorsque la police nous grand public ? Ce n’était pas évident a aperçus, on nous a pris pour des voavec la présence de Acimi, leurs et on n’avait pas d’autre choix mais j’ai quand même que de fuir. On a été suivis jusqu’à la participé à 15 rencontres ville et on est revenus à l’hôtel en escaladant une nouvelle fois le mur. Je nabdellah qui a reçu de l’argent des suis rentré à la chambre comme si de dirigeants du CSC. Le but de Dahleb rien n’était. qu’il a encaissé en est la meilleure preuve. Je reproche aussi à ce menEt c’est à partir de là que vous diant de Kacem Belimam de ne pas avez lié une amitié avec Merrakavoir motivé ses propres joueurs en chi ? Non, je connaissais Merrakchi de- leur octroyant leur dû. Malgré tout et puis les petites catégories, lorsqu’on au risque de me répéter, si j’étais au affrontait son équipe de Témouchent. courant de ce qui s’était préparé, je On était ensemble dans la sélection de n’aurais pas hésité à aider le Mouloul’Ouest en jeunes. C’est une vieille dia. connaissance. Je ne dirai pas qu’on a Mais vous les avez privés aussi de la même mentalité, mais on a beaula Coupe d’Algérie en les battant coup vécu ensemble. en finale… J’ai réalisé un grand match ce jourDans votre album photos, il y en là. En témoigne l’accolade de Amrani a une sur laquelle on voit une bagarre entre les joueurs du WAT et en fin de match. Ma tête était réclamée à Oran à l’époque. J’étais «Wanceux du MCO lors du dernier ted» comme Zaoui aujourd’hui. Mais match dont le résultat nul avait ça a changé depuis. Ma relation avec privé le MCO du titre. Pourquoi les supporters du MCO est plus que cette sensibilité entre les deux bonne. Tout le monde m’estime làclubs et qu’est-ce qui vous a poussé à jouer avec cette détermi- bas, surtout après avoir contribué au retour du club parmi l’élite. nation, alors que vous n’aviez rien Avez-vous participé «Ils ont profité de à un match arrangé à perdre ? Pour moi, c’était ma naïveté et si je ou avez-vous reçu un match normal une motivation pour l’avais su à comme tous les aufaciliter la tâche à tres. Mais la veille, l’avance, j’aurais une autre équipe ? les dirigeants du Non, je n’ai jamais club nous ont dit aidé le MCO à ga- participé à un match qu’il s’agissait d’un arrangé. Par contre, gner le titre. Je match décisif qu’il j’ai reçu une somme faudra gagner, afin préfère une équipe d’argent de la part de l’ouest que le d’une équipe en de prendre une revanche sur le MCO course pour le titre. CSC» qu remonte à des Cela s’est passé lors de années. Ils nous ont la saison 2006/2007 dit à l’hôtel que le Mouloudia avait re- lorsque j’étais au MCO. Serrar nous a fusé d’aider le WAT pour lui éviter la motivés pour battre la JSK chez nous relégation en 1988 aux dépens de lors du dernier match. Ce que nous l’équipe de Collo. Si ma mémoire est avons réalisé grâce à un but de Boubonne, nos dirigeants nous ont appris kessassa. Il y a même eu des proches que leurs homologues du MCO leur de la JSK qui nous avaient demandé ont dit : «Ramenez-nous tous les bi- de leu faciliter la tâche pour gagner e joux des femmes de Tlemcen pour vous titre, mais j’ai aussi refusé. Je dois préaider à vous maintenir.» C’est ce qui a ciser que nous avons empoché plus de provoqué notre colère et nous a pous- mille euros de la part de Serrar. sés à prendre notre revanche sur nos La victoire du Widad en Coupe aînés. arabe en 1999 est l’un des exploits Et vous avez privé le MCO du importants dans votre carrière. titre... Quels sont les souvenir que vous C’était une erreur. Et si c’était à regardez de cette participation ? faire, j’aurais laissé le ballon passer et Je crois que l’un des facteurs qui permettre au MCO de gagner le titre. nous ont permis de gagner le titre, On nous a trahis. Les dirigeants du c’est que tout le monde ne donnait pas WAT ont fait tout cela juste parce cher de notre peau. On pensait que qu’ils ont reçu de l’argent de la part du nous allions rentrer au pays à l’issue CSC, le concurrent du MCO pour le du premier tour. Nous avons répondu titre. Certains sur le terrain. On a joueurs comme commencé par un nul Dahleb et Bettadj «J’étais recherché contre Al Chabab ont reçu aussi de d’Arabie Saoudite puis à Oran comme l’argent à notre une victoire contre le insu. Alors que Club Africain de Rezki Zaoui, mais moi, j’ai joué à Amrouche, grâce à un ça a changé fond, et j’ai même but de Kendouci. On a reçu un carton maintenant et tout gagné aussi contre le rouge à la fin du le monde m’estime représentant du Bahmatch. Si j’avais su reïn. En demi-finale, là-bas» ce qui se tramait, on a battu Al Wasl des j’aurais laissé les Emirats 2 à 1, un joueurs du MCO marquer et gagner. match durant lequel j’ai arrêté un peJe préfère que le MCO, qui est notre nalty. On a retrouvé à nouveau Al voisin, gagne ce titre que de voir une Chabab en finale que nous avons équipe de l’Est, l’emporter. battu par 3 à 0. On a offert à l’Algérie le premier titre de la Coupe arabe. Qui vous a raconté cela ? L’un des joueurs me l’a appris plus Pour moi, Cette Coupe arabe est l’un tard. On a profité de ma naïveté pour des plus importants titres de ma carme pousser à m’accrocher avec les rière, d’autant plus que j’ai été élu joueurs du MCO jusqu’à ce que je re- meilleur gardien de but du tournoi. Entretien réalisé à Tlemcen çoive le carton rouge, après une alterpar Chouaïb K. cation avec Osmane. Le pire, c’est que même des joueurs du MCO ont touché de l’argent pour ne pas Vous découvrirez dans gagner ce match. la deuxième partie de Avez-vous des noms ? l’entretien avec Mezaïr : Le premier est le qq Les véritables raisons de son écartement de gardien Be-

l’Equipe nationale avec Bourahli par Madjer qq Comment il a vécu le match contre l’Equipe de France et les souvenirs qu’il garde qq Son écartement de l’Equipe nationale à la veille de la rencontre contre le Cameroun qq Son expérience qu’il regrette avec l’ESS et son implication dans une affaire de mœurs qq Le non du club pour lequel il jouera la saison prochaine qq Les détails de sa vie privée, et le changement qu’il a connu avec la naissance de sa fille Firdous qq Son avis sur l’Equipe nationale actuelle et son mérite de la réintégrer avec Abdouni qq Son expérience difficile avec l’USMAn et ce qu’il pense de Menadi, Amrani, Houamed… en plus d’autres secrets et surprises que vous ne trouvez que dans Le Buteur.

8

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Equipe nationale

Sienne trébuche, Ghezzal joue tout le match

Matmour titulaire,
le Borussia gagne
L
a situation de l’international algérien du Borussia Mönchengladbach, Karim Matmour, qui restait sur une longue absence, ne pouvait pas durer encore plus avec son club. En effet, grâce à sa persévérance et surtout son énorme potentiel mental et technique, Matmour a forcé son coach à faire appel à lui pour mettre un terme à la série de mauvais résultats qui secouent le club depuis un peu plus d’un mois. Considéré comme l’un des hommes de base de son équipe, il a été titularisé d’entrée par son entraîneur et ce, pour la première fois depuis son retour de la CAN 2010. L’Algérien, qui se contentait jusque-là que de quelques brèves apparitions, a affiché une belle forme physique et technique. Très pesant sur les défenseurs adverses, il est allé au bout de ce duel joué et gagné du reste face à Hambourg 1-0. Brouwers avait donné l’avantage à son équipe à la 43’. Un acquis préservé par le Borussia jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. A signaler que ce retour de Matmour coïncide avec le premier succès de M’gladbagh, après une série de cinq rencontres sans la moindre victoire. Le dernier succès des hommes de Frontzeck remonte au 12 février dernier. Enfin, une bonne nouvelle pour Saâdane qui doit se réjouir de ce come-back flambant à la compétition de son milieu de terrain polyvalent.

Soltani rejoue
avec Den Haag
Eloigné de l’équipe type lors des deux dernières sorties de son équipe, l’Algérien Karim Soltani, dont le nom figure parmi les joueurs ciblés par l’entraîneur national Rabah Saâdane, a retrouvé du temps de jeu, à l’occasion du déplacement de son équipe chez le NAC Breda, dans le championnat néerlandais de première division. Soltani, qui n’a pas encore résolu son problème de reconduction de contrat avec son club employeur, a été incorporé à la 69’ à la place de son coéquipier Verhoek. L’Ado Den Haag, qui lutte pour son maintien, a essuyé un cuisant revers sur le score net et sans bavure de 3 buts à 0.

Dans une rencontre comptant pour la 31e journée du championnat d’Italie, l’AS Sienne a laissé passer une belle opportunité de s’éloigner de l’avant-dernière place au classement général de Serie A. Hier face à la Genoa, les Siennois ont concédé un résultat (0-0). En dépit des nombreuses occasions qu’ils se sont procurées, les camarades d’Abdelkader Ghezzal n’ont pu matérialiser leur domination, notamment en deuxième mitemps. Après un moment de doute, l’Algérien, qui est en regain de forme, a joué toute la rencontre. De bon augure pour le sélectionneur national qui pourrait compter sur un joueur compétitif, en prévision de la prochaine Coupe du monde 2010. 19e au classement avec un total de 26 points, Sienne compte 6 points de retard sur le premier non relégable, Udinese, qui compte 32 points.

Lorient étrille
Saint-Étienne
Le FC Lorient a frappé fort, hier, en infligeant aux Verts de Saint-Étienne une sévère raclée (4-0). Les poulains de Christian Gourcuff se sont donc rachetés de fort belle manière, après le revers étonnant qu’ils avaient essuyé à Boulogne il y a quelques jours. Gameiro, auteur d’un doublé (38’ et 73’), Amalfitano (35’) et Durbarbier (49’) ont été les buteurs des Merlus dans ce duel. Yazid Mansouri, qui ne joue plus comme titulaire depuis quelques journées, a fait son apparition dans cette empoignade à la 78’. Il a pris la place de son camarade Mvuemba. Avec 46 points au compteur, Lorient reste toujours en course pour une place qualificative en Coupe d’Europe. Ainsi, une saison intéressante s’annonce pour Mansouri, à condition que ce dernier puisse retrouver une place de titulaire dans l’échiquier lorientais.

Chadli : «J’aurais pu marquer face à Wolfsburg»
Il semble que l’international algérien de Mayence, Chadli Amri, n’est toujours pas remis de sa déception engendrée par la défaite subie contre le Vfl Wolfsburg , à domicile, samedi passé. Chadli, qui avait la possibilité de donner l’avantage à son équipe, s’en veut un peu trop d’avoir laissé passer cette belle occasion qu’il s’est procurée en seconde période pour donner l’avantage à son équipe, trois minutes seulement après son incorporation. Sa tentative avait heurté le montant gauche du portier adverse. «Dès que j’ai reçu le ballon, je voulais tirer au premier poteau mais par la suite, au dernier moment j’ai décidé de frapper côté gauche du gardien. Dommage, mon choix n’a pas été judicieux puisque le ballon a été renvoyé par le poteau», a-t-il déclaré à la presse allemande. «On n’a pas eu de chance face à Wolfsburg» Poursuivant ses déclarations, Chadli, dépité par cette contreperformance concédée à la maison samedi après-midi, dira : «On n’a pas mérité de perdre. Face à Wolfsburg, on a manqué de chance. On a été les plus entreprenants durant toute la rencontre. On ressent une grosse déception, après ce revers amer et difficile à digérer. On voulait tellement engranger les trois points de ce duel pour avancer au classement, mais la chance nous a tourné le dos. Que voulez vous ? Il y a des jours comme ça.» «Ma priorité va vers mon club Mayence, mais… » En fin de contrat le mois de juin prochain, Chadli Amri, qui semble payer pour son refus de renouveler à n’importe quel prix, s’est montré tout de même disponible à négocier une reconduction de contrat avec son club employeur, même si les premières négociations ne se sont pas déroulées comme souhaité par le joueur al-

L’AEK et Djebbour
l’ont échappé belle

Le Nacional et Halliche craquent à Setubal
gérien. Autrement dit, Chadli est prêt à signer un nouveau bail, à condition que ses dirigeant revoient leur offre à la hausse : «Mon but, c’est de renouveler à Mayence. De toutes les façons, tout reste ouvert. Je dois d’abord discuter avec mon agent de cette possibilité, ensuite je lui demanderai de renégocier avec le président du club pour tenter de trouver un terrain d’entente qui arrangerait les deux parties.»

L’AEK Athènes, qui n’est plus qu’à quelques points d’assurer sa quatrième place synonyme de qualification pour une place européenne la saison prochaine, est revenu de loin dans ce match joué hier contre Panionios. Surpris par cette réalisation marquée juste avant la pause par Goundoulakis à la 40’, les joueurs d’Athènes ont dû attendre la dernière minute de la partie pour voir leurs tentatives ponctuées par une égalisation méritée, signée Scocco (90’). L’international algérien de l’AEK, Rafik Djebbour, a joué toute la rencontre. Encore une fois, l’attaquant de l’Equipe nationale, qui a été placé par son coach juste avant les deux attaquants de point, a joué un rôle important dans ce match en étant derrière plusieurs actions dangereuses de son équipe.

Boulogne etdevait confirmer sa qualification enau Parc Bellaïd corrigés demi-finale Le Paris Saint-Germain, qui
de Coupe France obtenue mardi à Auxerre, a réussi son pari, hier dimanche, face à Boulogne-sur-Mer de Habib Bellaïd. Annoncé comme un probable renfort pour l’Equipe nationale, l’Algérien, qui devait être supervisé par l’entraîneur national, Rabah Saâdane, a pris part à toute la rencontre. Réduit à dix, Boulogne a été battu sur le score de 3 à 0.

Sans Cherfa, le Nastic se rebiffe

En déplacement à Hercules CF, le Nastic de Tarragona, qui la victoire à son équipe restait sur une très mauvaise série de résultats négatifs en Le Franco-Algérien, Raïs Wahab Mbolhi, championnat, s’est admirablement ressaisi en allant arracher a sorti le grand jeu cette semaine dans le une belle victoire, hier, à l’extérieur. Après avoir bien résisté championnat de Bulgarie de première diviaux assauts de son adversaire pendant plus de 90 minutes, le sion. Le portier du Slavia Sofia, M’boulhi qui Nastic a réussi l’exploit de secouer les filets de Hercules à la était visiblement dans un grand jour, a toute dernière seconde de la rencontre. Mairata, le défenseur anéanti à lui seul plusieurs balles chaudes central de Tarragona, a permis à ses camarades de revenir avec avant de s’incliner face à l’attaquant de PFC Sliven à la dernière les trois points de cette rencontre. Walid Cherfa, le sociétaire de minute de la première période. Finalement, le Slavia Sofia s’est Nastic, qui est suivi ces derniers moments par le staff technique national pour une imposé deux buts à un en déplacement contre PFC Sliven. éventuelle sélection, n’a pas pris part à cette empoignade.

Mbolhi

offre

La rencontre qui a opposé, hier, Victoria Setubal de Kheireddine Zarabi au Nacional de Madère de Rafik Halliche, s’est soldée par une victoire des camarades de Zarabi sur le score de 2 buts à 1. Menés dès la 10’ après cette banderille plantée à la 10’, signée le Slovène Pecnik, les locaux, complètement métamorphosés en seconde période, vont refaire leur retard à la 54’ par l’entreprise de Neca. Les coéquipiers de Halliche, qui ont cru tenir le point du nul, vont se faire surprendre à la toute dernière minute du temps additionnel. En effet, c’était le moment choisi par le Sénégalais de Setubal, Keita, pour inscrire le second but victorieux pour son équipe. Une défaite qui éloigne encore plus le Nacional d’une place européenne. Rafik Halliche, qui a été titularisé d’entrée de jeu, a joué tout le match. Quant à son ex-équipier au NAHD, Zarabi, qui revient de blessure à la cheville, il n’a pas été du tout aligné durant cette rencontre.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

9

Coup bas MCA Affaire USMH-MCA

Le Mouloudia accepte de jouer le match
bles m’ont fait savoir que le club risquait de se faire sanctionner, en cas de forfait. Les Harrachis sont nos frères et nous n'avons aucun problème avec eux. On a accepté de jouer, parce que Mecherara nous a demandé de l'aider, car l’on se doit de respecter la date de la fin du championnat. C'est pour cette raison qu'on a décidé de jouer dans l'intérêt de l'Equipe nationale qui passe avant tout.» Cela va ouvrir une brèche pour le très attendu derby CRB-MCA qui risque, lui aussi, d'être domicilié dans un autre stade que le 5-Juillet. C’est dire que la LNF va à l’encontre de ses décisions avec cette programmation de cette affiche au 20-Août. Une drôle de décision qui donne à réfléchir sur la manière avec laquelle notre championnat est géré.

Les Mouloudéens dénoncent
«En tant que leaders, on dérange tout le monde»

Lorsque la loi est bafouée !
Au début de la saison, la Ligue et la FAF avaient pris la décision de domicilier tous les derbys au stade du 5Juillet, sans exception. Or, la LNF a accédé à la demande de la direction harrachie de ne pas jouer ce match au 5-Juillet et ce, pour des raisons obscures. Voilà donc comment la réglementation est bafouée par les instances qui sont censées l'appliquer à la lettre.

Programmer une rencontre trois jours auparavant, du jamais vu !
Le comble dans cette histoire, c'est que la Ligue nationale de football a décidé de programmer cette empoignade pour mardi avant-hier seulement, soit samedi. Dans aucun pays au monde, on n’a vu une instance programmer un match trois jours avant et de surcroît un weekend où toutes les administrations sont fermées, y compris celles des clubs, sauf chez nous. Pourtant Mecherara avait déclaré vendredi que le match pourrait avoir lieu le vendredi 2 avril. C’est à n’y rien comprendre !

L

e feuilleton du match USMHMCA vient enfin de connaître son épilogue. La rencontre aura bel et bien lieu ce mardi au stade du 20-Août. La direction du Mouloudia a accepté de jouer ce match pour... ne pas être accusée, encore une fois, par différentes par-

ties de favoritisme, alors que le club a été pour la énième fois victime de hogra de part la ligue. Par la voie de Omar Gherib, la direction du Mouloudia persiste et signe : «Ce n'est pas normal de programmer un match de cette manière. Je me suis déplacé à la ligue dont les responsa-

Hamza R.

Des mesures draconiennes pour le bon déroulement du match
Pour le bon déroulement de ce match classé à haut risque, les autorités locales d'Alger, en coordination avec le directeur du stade et les services de sécurité, ont pris des mesures de sécurité draconiennes pour que cette rencontre se déroule dans de bonnes conditions. Une série de mesures seront donc appliquées ce mardi, pour assurer la sécurité lors de ce rendez-vous qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive.

alors que les Chnaoua auront à leur disposition la deuxième tribune et le petit virage appelé le poulailler. Autrement dit, les deux galeries ne vont pas avoir à se croiser dans le stade, puisque les Harrachis accéderont par l'entrée nord et les Mouloudéens par l'entrée sud.

tours du stade.

violence.

La fouille commencera aux alentours du stade
Par ailleurs, la nouveauté cette fois-ci, c'est qu'au cours de la réunion sécuritaire, il a été décidé que les éléments de la sûreté nationale procèdent cette fois-ci à la fouille des supporters des deux camps aux alentours du stade. Cela permettra aux forces de l'ordre d’éviter tout risque de dérapage et de débordements susceptibles de se produire.

Approvisionnement interdit au stade
Les responsables de la sécurité ont aussi décidé de ne pas permettre aux supporters des deux camps d’introduire de la nourriture ou de l'eau. Ils devront tout trouver à l'intérieur du stade. Cela permettra d'éviter que certains n’introduisent f des armes blanches ou des fumigènes dissimulés parmi les victuailles.

La deuxième tribune et le «poulailler» réservés aux Chnaoua
La première mesure prise est celle de procéder au partage des tribunes. En collaboration entre les services de sécurité et les responsables du stade, il a été décidé de partager les tribunes du stade en deux. Ainsi, la galerie harrachie aura droit à la première tribune et au virage,

La vente des billets et l'ouverture des portes à8h
Les portes du stade seront ouvertes à 8 h. Les supporters des deux clubs pourraient donc prendre place dans les gradins dès la matinée. Il est à noter que même la vente des billets commencera à la même heure. C'est-à-dire que ceux qui rejoindront le stade pourraient dès l’acquisition du billet accéder à l’intérieur de l’enceinte. Cette mesure permettra aux éléments du service d’ordre de canaliser les deux galeries et pouvoir gérer les alen-

Suite à la décision de maintenir le match, la direction du Doyen a tenu hier, au siège du club à la villa de Chéraga, une conférence de presse. Par le biais de Omar Ghrib, dirigeant du club, et Kamel Achouri, entraîneur adjoint, le Mouloudia a dénoncé cette politique du deux poids deux mesures de la LNF. «Pourquoi programmer un tel match trois jours avant seulement ? Pourtant, c'était une journée de repos ! J'ai trouvé le fax de la ligue comme par hasard. On a même avancé le match du CRB de 24h, alors qu’il a un match de Coupe d'Afrique. Ce n'est pas normal ! En tout cas, les joueurs m'ont rassuré. Ils sont tous conscients et feront le maximum pour sortir vainqueurs de cette confrontation. En plus, par cette décision de faire jouer le match au 20-Août, on ouvre une brèche aux autres. Cela prouve qu'on veut faire jouer CRB-MCA au 20-Août», dira Ghrib. L'adjoint de Bracci, Kamel Achouri, n'a pas caché sa grande déception suite aux graves accusations à son encontre pour justifier la production médiocre de son équipe, surtout le faux pas face au MCEE. A ce sujet, il dira : «Le président de l'ESS est allé trop loin dans ses déclarations. Il m'a accusé d'être un proche de l'arbitre M. Achouri. Moi, je suis originaire de Skikda et lui est Kabyle. Je lui donne rendez-vous devant le tribunal.» Interrogé à propos du prochain ESSMCA qui sera sans doute explosif, il a répondu : «Pour l'instant, on est concentrés sur ce match de l'USMH, on se penchera après sur celui de l'ESS.» Hier à la villa, tout le monde était unanime à dire que le MCA a été lésé par cette décision de la LNF : «Le Mouloudia est lésé, le fait qu'on soit leaders dérange tout le monde.»

Fumigènes ou armes blanches, destination la prison
Cette fouille des supporters aura pour but d’éviter les affrontements entre les deux galeries avec des armes blanches. Pour cela, les supporters qui seront munis d'armes blanches ou de fumigènes seront directement arrêtés et présentés devant le procureur général. Voilà donc une manière de mettre fin à la

Le problème se pose avec les Chnaoua résidant à l'est d'Alger
L'unique problème qui se pose actuellement, c'est de faire en sorte que les supporters mouloudéens résidant à l'est d'Alger ne croisent pas les fans harrachis. C'est ainsi qu'on s'attend à ce que d'autres mesures de sécurité soient appliquées.

Chehaima et Belferkous recrutés

Saïd D.

Hamza R.

Le Mouloudia a recruté deux joueurs dernièrement. Il s'agit de deux éléments de l'Equipe nationale des U17, le milieu de terrain Chehaima et le défenseur Belferkous. Ces deux joueurs avaient pris part à la dernière Coupe du monde des moins de 17ans qui s'est tenue au Nigeria.

Koudri out face à l'USMH
Coup dur pour le Mouloudia d'Alger ! L'excellent et remuant milieu de terrain, Hamza Koudri, est forfait pour le rendez-vous face aux Harrachis qui aura lieu au stade 20-Août ce mardi. Le jeune Mouloudéen, auteur d'un excellent parcours cette saison, souffre d'une blessure qu'il a contractée lors du derby USMA-MCA, mardi passé, après avoir été victime d'un tacle appuyé du milieu de terrain usmiste, Karim Ghazi. Selon une source autorisée, le joueur souffre d'une blessure à la cuisse qui nécessite au moins une semaine de repos. Donc, il fera l'impasse sur le match de l'USMH de demain. Ce sera un véritable coup dur pour les Mouloudéens, puisque l'entraîneur François Bracci se verra dans l'obligation d'opérer quelques changements au niveau du milieu de terrain, sachant que Koudri est une pièce maîtresse dans l'échiquier mouloudéen.

Ils seront qualifiés contre l'ASK
Ces deux joueurs seront qualifiés pour la rencontre de championnat qui aura lieu au Khroub mardi prochain. Ils seront au début mis à la disposition de l'entraîneur des juniors, Mohamed Mekhazni, le temps qu'ils s'adaptent avec leur nouvel environnement.

«Je sais que mes coéquipiers s'imposeront»
Joint par nos soins, le milieu de terrain Hamza Koudri n'a pas caché sa déception quant à son absence lors du derby face à l'USMH. Toutefois, il s'est montré très confiant quant à la victoire des siens : «Je suis vraiment désolé pour mes coéquipiers et les supporters du Mouloudia d'Alger. Je sais que tout le monde est déçu, et je le suis encore plus. J'espère que mes coéquipiers parviendront à remporter ce match et dédier la victoire aux Chnaoua qui nous ont beaucoup aidés. En tout cas, je suis persuadé que mes coéquipiers vont relever le défi comme d'habitude.»

Il risque de ne pas jouer face à l'ASK
Ayant effectué hier une échographie, le joueur devra attendre le verdict final du staff médical qui devrait se prononcer sur la période durant laquelle il sera absent. Cependant, et selon les premiers échos, il sera out pour au moins une semaine, ce qui veut donc dire qu'il fera même l'impasse sur le match de l'ASK qui aura lieu mardi prochain, au stade Abed Hamdani du Khroub.

Chehaima a marqué avec les U20
Chehaima fait partie actuellement de la sélection nationale des U20 de l'EN. Il a pris part dernièrement au tournoi de l'UNAF et il a disputé un match amical face à la Tunisie qui s'est soldé par un nul un but partout. L'auteur du but de l'EN n'était autre que... Chehaima. H. R.

Hamza R.

10

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup fort JSK

Coulibaly et Belkalem

de retour face au Club Africain

Les Canaris ont repris les entraînements hier après midi

L

P

our le dernier match joué face au WAT, Alain Geiger avait modifié quelque peu l’effectif qui a fait son entrée au stade Colonel Lotfi. Devant l’indisponibilité de faire participer son habituel élément Belkalem dans l’axe aux côtés du Malien Idrissa Coulibaly suspendu, l’entraîneur a opté pour un axe composé de trois éléments, avec le retour des Berchiche et Belabbès parmi le onze. Cette stratégie n’a finalement duré que 21 minutes, avant d’opter pour la traditionnelle méthode. Le but

inscrit prématurément par les locaux, sur penalty, y a été pour quelque chose. La sortie de Berchiche qui a cédé sa place à Yahia-Cherif au milieu du terrain n’a pas tardé à porter ses fruits, puisque les Canaris ont réussi cinq minutes après le début de la deuxième mitemps à égaliser et se créer une multitudes d’occasions de revenir avec les trois points dans la poche. Pour ce vendredi face au Club Africain, il est donc attendu que l’entraîneur fasse appel aux services de Belkalem complètement rétabli.

Le natif de Mekla devra sans surprise occuper l’axe aux côtés de Coulibaly. Ces deux éléments ont assuré convenablement leur mission lors de la précédente manche jouée à Tunis, n’était ce relâchement de dernière minute qui a donné l’occasion aux Tunisois de reporter la qualification des Kabyles. Ce qui donnera aussi de l’assurance à la défense de la JSK, c’est le retour vivement attendu sur le côté droit de Rabie Meftah. A rappeler que l’international kabyle n’avait pas participé au match aller. L. A.

es joueurs kabyles ont repris, hier après-midi, le chemin des entraînements, après avoir bénéficié de 24 heures de repos à l’issue du match disputé vendredi dernier face au WAT. Le résultat du match nul a été salué par les Canaris qui donnaient l’impression de penser plus au match de ce vendredi, face aux Tunisois. Même le président du club, Moh Cherif Hannachi, avait déclaré que tout le monde à la JSK, staff technique, joueurs et direction, avait l’esprit au match retour qui verra la JSK se battre corps et âme pour confirmer son résultat positif réalisé il y a de cela moins de deux semaines et assurer sa qualification au dernier match avant la phase des poules. Toutefois, les Canaris ont tenu à ne pas rentrer bredouilles mais avec un point qui place la JSK dans le trio de tête avec deux matchs en moins face respectivement à l’ASK et l’ESS dont la Ligue n’a pas encore arrêté les dates du déroulement. Qu’à cela ne tienne, les regards sont désormais rivés sur cette manche retour prévue

vendredi prochain. Durant toute cette semaine, l’entraîneur préparera son équipe, en prévision de cette sortie continentale, un défi à relever face à son vis-à-vis qui, pour rappel, a réussi à tenir la dragée haute aux Kabyles. Les Canaris, conscients de la difficulté de la mission, sont condamnés à puiser au fond de leurs réserves en cette dernière ligne droite de la saison pour passer le cap tunisien. Ce faisant, l’entraîneur Geiger, qui aura déjà pris connaissance de la manière de jouer de son adversaire, tentera tout au long de cette semaine de mettre en place un programme spécifique pour bien préparer ses joueurs à ce rendez-vous. La ligne d’attaque devra se montrer pour sa part efficace devant la défense adverse qui viendra jouer en bloc, tout en procédant par des contres. Marquer d’entrée serait la meilleure manière de procéder, et ce pour écarter le danger, et par là même offrir au club une belle entame de printemps ; la saison fétiche de tous les Kabyles ! L. A.

En plus d’Alexis et Souissi suspendus us

Seguer
«La qualification ne doit pas nous échapper»
Doucement mais sûrement. C’est de cette façon que Seguer entend rattraper le retard qu’il accuse en compétition. Le natif de Relizane ne veut pas griller les étapes, même si actuellement il se sent apte à prendre une place parmi le groupe. Incorporé pour quelques minutes lors du précédent match, Seguer souhaite bénéficier de plus de temps de jeu pour pouvoir s’exprimer comme il avait l’habitude de le faire il y a quelque temps. Son retour à la compétition est imminent, et ce ne sera que bénéfique pour la JSK qui mise beaucoup sur lui. Votre participation, même pour quelques minutes lors du dernier match, devrait vous réjouir, un commentaire ? Tout à fait, cela fait plusieurs semaines que je travaille dur pour reprendre la compétition. C’est vrai que j’ai été éloigné plusieurs jours des terrains en raison de ma blessure, mais en ce moment, je suis complètement rétabli. Je prends part aux entraînements le plus normalement du monde avec le groupe, sans ressentir la moindre fatigue. Encore une fois, vous êtes passés à côté d’une victoire face au WAT… Certes, le nul est satisfaisant au vu de la physionomie du match où chacune des deux équipes a eu son lot d’occasions, mais je crois que c’est la deuxième mi-temps qui a été meilleure. La preuve, nous n’avons pas abdiqué après leur but en allant chercher l’égalisation. En fait, le groupe a retrouvé la verve des résultats positifs à l’extérieur, nous ne sommes plus pris par le doute lorsque nous jouons hors de nos bases. Nous avons repris confiance et ce, depuis la victoire face au MCO à Oran. Un autre match que vous devriez absolument gagner vous attend ce vendredi, comment allez-vous le préparer ? L’ambiance qui règne au sein du groupe laisse penser que tout ira pour le mieux pour nous. Les joueurs sont déterminés à battre le Club Africain. Cela ne va pas être facile. Même si nous avons ramené un point de Tunis, nous devons encore travailler davantage pour nous qualifier. Espérez-vous être retenu parmi les joueurs concernés par cette confrontation ? Défendre le maillot de la JSK en Coupe d’Afrique a été l’une des motivations qui m’ont poussé à venir en Kabylie. Je sais que ce n’est pas facile de se faire une place au milieu d’un effectif riche, où chacun a le droit de prétendre à une place de titulaire. Pour ce match, je suis rétabli à cent pour cent et ma participation relève uniquement des choix de notre entraîneur. A chaque fois qu’on m’offrira l’occasion de jouer, je ferai en sorte d’apporter ma touche. Marquer un but en Ligue des champions serait l’idéal pour prouver ma bonne forme. Entretien réalisé par A. S.

Plusieurs joueurs clés risquent de ne pas être là vendredi

C’

est une période bien mouvementée que vit actuellement le représentant tunisien en Coupe de la Ligue d’Afrique, adversaire de la JSK ce vendredi à Tizi. Le club tunisois fait face, et ce depuis le match aller joué face à la JSK, à un vrai cassetête chinois, notamment cette cascade de joueurs blessés et qui ne sont pas encore remis à cent pour cent pour espérer rejouer cette semaine, à l’occasion du match retour. Faisant face à une forte exigence du public qui demande à Pierre Lechantre de réaliser des résultats positifs sur les trois fronts sur lesquels est engagée leur formation (championnat, Coupe de Tunisie, Coupe de la ligue des champions) le staff technique craint ne pas pouvoir répondre positivement aux attentes des supporters, sachant que plusieurs joueurs clés sont en période de convalescence. Ainsi, en plus des deux joueurs titulaires indiscutables dans la stratégie de Lechantre, expulsés lors du match aller, le milieu de terrain Alexis et le défenseur

Souissi en l’occurrence, d’autres joueurs et pas des moindres risquent tout simplement de ne pas effectuer le déplacement à Tizi Ouzou cette semaine, dans le cadre du match retour face à la JSK. Il s’agit du portier n° 1 Dahkil, et aussi Bachtobdji et Dhaoudi, a-t-on annoncé du côté du C.A. Ces trois joueurs ont cependant été retenus par le technicien Lechantre dans la liste des 18 communiquée quarantehuit heures avant le match des quarts de finale disputé hier après-midi face à la formation de La Marsa.

Les Kabyles ne veulent pas s’occuper de ça !
Concernant la JSK, on souhaite ne pas trop se focaliser sur la situation qui prévaut actuellement au sein du C.A., préférant s’occuper de leur mission qui consiste à préparer dans les meilleures conditions possibles l’équipe qui sera appelée à relever le défi. Les responsables de la JSK savent plus que jamais que ce genre de pratique est devenue monnaie courante dans le milieu sportif africain à ce niveau de la compétition. «Nous préférons nous occuper de notre équipe et de la manière avec laquelle nous allons aborder ce match. L’essentiel est de bien préparer notre groupe qui est tenu à arracher la qualification à Tizi», nous a-t-on confié. L. A.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

11

Coup réussi JSK
Forte prime en cas de qualification contre le Club Africain
Dans le souci de motiver son équipe en prévision du prochain match face au Club Africain de Tunisie dans le cadre du match retour du second tour de la Ligue des champions, on a appris de source proche du club kabyle que le président Moh Cherif Hannachi compte ne pas lésiner sur les moyens dans l’optique de pousser ses joueurs à travailler encore plus pour arracher la qualification au dernier match avant les poules, vendredi prochain à Tizi. C’est ainsi qu’une forte prime sera donnée aux joueurs en cas de qualification. Mieux, Hannachi songe à régulariser dès aujourd’hui toutes les situations de ses joueurs, entre salaires et primes des derniers résultats positifs, de quoi gonfler le moral des joueurs.

Hamiti reprend S
oumis à un repos qui aura duré une semaine suite à l’élongation à la cuisse dont il a été victime lors du match aller que la JSK a joué il y a moins de dix jours à Tunis face au Club Africain, l’attaquant de la JSK, Farès Hamiti, a repris hier aprèsmidi le chemin des entraînements. Pour un début, le joueur kabyle a été soumis à un travail spécifique en solo consistant à effectuer des tours de piste, en marge du groupe, qui a, au départ, effectué une légère course en petites foulées, avant de rejoindre la salle de musculation pour de légers exercices de renforcement musculaire. Hamiti devra encore attendre le OK du staff médical pour rejoindre le groupe. Sa participation au prochain match reste tributaire de l’état de sa blessure. Du côté du staff technique, on reste optimiste de pouvoir récupérer Hamiti.

Ziti reprend avec le groupe
Victime d’une entorse à la cheville contractée lors du match aller face au Club Africain, le jeune latéral droit de la JSK, Khotir Ziti, a pu hier reprendre les entraînements avec le groupe. Sa blessure, comme il a tenu à nous le confier hier, fait partie du passé.

Douicher autorisé à s’absenter
Le milieu de terrain de la JSK, Lamara Douicher, qui vient de perdre accidentellement son cousin, a demandé hier auprès de son entraîneur l’autorisation de rater la séance de reprise, une demande qui a été accordée à Douicher.

Les Clubistes qualifiés aux demi-finales de la Coupe de Tunisie
Hier après-midi, le Club Africain de Tunis a disputé les quarts de finale de la Coupe de Tunisie. Les camarades du Malien Traoré ont frappé fort en se qualifiant au carré d’as aux dépens de la formation de la Marsa évoluant aussi en Ligue 1, par un score sans appel de trois buts à un, la partie s’étant achevée par un score de parité d’un but partout. Les Tunisois ont pris le dessus lors des prolongations. Les trois buts ont été inscrits par Sellami, Bacha et Traoré.

Meftah remet le trophée au premier classé

Maroci n'a pas rallié Tizi
Le milieu de terrain, Tayeb Maroci, était hier absent à la reprise. Renseignements pris, Maroci, qui a été libéré pour rejoindre sa famille à l'ouest du pays à l'issue du match face au WAT, n'a pas encore rallié la ville des Genêts.

JSK, Rabie C’est le latéral droit de la les isi par Meftah, qui a été cho nifestation organisateurs de cette ma trophée aux ettre le sportive pour rem et qui ne sont vainqueurs du tournoi que les Bambins de la JSK finalement hène. emmenés par Tahar Lam

Les Tunisiens arriveront jeudi
On a appris que l’adversaire de la JSK en Coupe de la ligue arrivera à Alger jeudi prochain. Du coup, la délégation du Club Africain ralliera la ville des Genêts et séjournera à l’hôtel Amraoua. Les Clubistes auront au menu du programme une séance d’entraînement sur la pelouse du 1er-Novembre à l’heure du match, soit à 16h, avons-nous appris.

Fin du championnat du fair-play
La séance d’entraînement de la JSK a coïncidé hier avec le déroulement des finales du championnat poussins placé sous l’égide du fair-play organisé conjointement par la Ligue des sports pour tous et la DJS de Tizi Ouzou. Plusieurs formations ont pris part à cette manifestation sportive. Les Canaris, avant le coup d’envoi de leur séance de reprise, ont longuement apprécié les qualités des bambins.

USMAn

Dif «Nos prochains matchs à domicile seront plus difficiles que ceux à l’extérieur»
Tout d’abord, un petit commentaire sur le point du nul ramené d’Alger face au CRB ? Ce point est très bénéfique pour nous, puisque nous avons réussi cette performance à l’extérieur face à une très bonne formation du CRB. Même si nous aurions pu repartir avec le gain complet. Maintenant, nous avons su prolonger notre belle série, tout en glanant une place au classement général. On imagine donc votre bonheur de retrouver la troisième marche du podium ? C’est une très bonne chose pour nous, même si nous sommes un peu déçus d’avoir laissé filer plusieurs points à domicile qui nous auraient permis de nous installer dans le fauteuil de leader ou au minimum occuper la place de dauphin. Toutefois, je dois dire que nous avons les moyens d’y parvenir, au cas où nous réaliserions un finish époustouflant. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Nous sommes contraints actuellement de nous concentrer uniquement sur nos prochains rendez-vous. Nous sommes décidés à faire mieux pour conserver au minimum notre place actuelle. Il faut reconnaître qu’une fin de saison pas facile du tout vous attend… Même si nous aurons la chance d’évoluer à deux reprises à domicile, après notre déplacement à Alger pour affronter l’USMA, en recevant l’USMB et le MCEE, je suis persuadé que nos matchs à domicile seront nettement plus compliqués qu’à l’extérieur. Vous savez, nous irons jouer chez des formations qui n’ont rien à espérer, donc jouant sans pression aucune. Dans le même temps, on recevra deux formations qui luttent pour le maintien et deux grandes écuries, la JSK et l’USMH, qui comptent se classer dans le peloton de tête. Qu’en est-il de votre prochain déplacement à Alger pour affronter l’USMA ? Ce match face à l’USMA se jouera trois jours seulement avant notre quart de finale face à la JSK de Coupe d’Algérie. Mais nous n’avons pas d’autre choix que de faire de notre mieux pour ne pas revenir bredouilles de notre déplacement à Alger. L’on sait que l’USMA fera tout pour se ressaisir, après sa récente défaite face au MCA. Avant de finir, vous avez été brillant face au CRB à l’occasion de votre retour dans le onze rentrant… C’est réconfortant d’entendre de telles déclarations. A présent, j’espère être reconduit, mais le dernier mot revient à l’entraîneur. Je ne terminerai pas sans remercier Dieu qui m’a permis de récupérer mes moyens. Mehdi T.

Rebbih incertain face à l’USMA
 Après avoir reçu un carton jaune lors de la dernière rencontre, l’ailier gauche Rebbih risque de ne pas prendre part à la prochaine rencontre de championnat face à l’USMA. C’est en fait dans le souci de lui éviter de prendre un nouveau carton jaune qui le privera du très attendu quart de finale face à la JSK qu’on songerait à ne pas l’aligner face aux Algérois de l’USMA.

Menadi mise sur lui face à la JSK
 Même si l’on ne connaît pas les intentions de l’entraîneur Abdelkader Amrani quant à titulariser ou pas Rebbih face à l’USMA, le président Menadi semble vouloir convaincre le coach Amrani de ne pas l’aligner face aux Usmistes, afin de le ménager pour le grand choc de la Coupe d’Algérie face à la JSK, le 9 avril prochain.

Tebbal prêt à le remplacer
 Suspendu face au CABBA en Coupe d’Algérie, l’attaquant Adil Tebbal a effectué son retour face au CRB. C’est dire qu’il devrait normalement tenir sa place en remplacement de Rebbih, face à l’USMA. Il est utile de souligner que Tebbal est en train de revenir en force ces dernières journées, contraignant Bensaïd à occuper le banc des remplaçants.

Fadiga heureux pour le parcours des Annabis
 Prêté au club libyen d’Al Ahly, le fougueux milieu de terrain ivoirien Fadiga n’a pas oublié, pour autant le club bônois. C’est ainsi qu’il nous a déclaré suivre avec beaucoup d’intérêts le très bon parcours de ses ex-coéquipiers. Ce dernier nous a aussi fait savoir que l’USMAn ira très loin en coupe, non sans espérer revoir ses anciens coéquipiers et le public annabi. Mehdi T.

Condoléances
Suite au décès tragique du cousin du milieu de terrain de la JSK Lamara Douicher, Salem Douicher, âgé de 26 ans, le collectif du Buteur présente à ce dernier et toute sa famille ses sincères condoléances et les assure de sa profonde sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

12

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup de colère CRB-ESS CRB-ESS aujourd’hui à 18h Mameri, Saïbi, Lahmar, Aoued et Gherbi non convoqués

Fenier et Akniouene reprennent les entraînements
La reprise des entraînements qui a eu lieu hier au stade du 20Août a été marquée par le retour de Fenier et Akniouene. Ce dernier, qui souffrait d’un déboîtement au niveau du coude depuis le match qu’il a joué face aux FAR, s’est entraîné avec son équipe. Sa disponibilité pour le match retour de la Coupe de la CAF, à Rabat, sera tributaire de l’aval du médecin du club. Toutefois, Fenier dont les raisons de son absence la semaine passée ne sont pas connues, n’est pas convoqué pour le match d’aujourd’hui.

Henkouche décide de ménager cinq joueurs face à l’ESS
Quant à la ligne d’attaque, le coach du CRB n’a pas encore décidé qui seront les joueurs alignés, d’autant plus que qu’il a fait appel au jeune Lahouamed, qui n’a joué aucune rencontre cette saison alors qu’il avait fait parler de lui en fin de saison.

Quatre rencontres en dix jours !
Cette rencontre qui opposera aujourd’hui le CRB à l’ESS sera le quatrième match en l’espace de dix jours seulement pour les camarades de Aksas. Bien que les Belouizadadis veulent gagner cette rencontre pour consolider leur capital de points, ils essayeront de gérer leurs efforts aujourd’hui, car ils ne veulent en aucun cas s’épuiser afin de se préserver pour le match retour de la Coupe de la CAF. Contrairement à leur adversaire du jour, qui jouera ses chances à fonds pour essayer de se rattraper après son échec à domicile face au MCEE. Cette confrontation face au CRB, sera d’un grand enjeu pour les Sétifiens qui veulent préserver leurs chances pour la course au titre. K.M

Lahouamed et Kherbache convoqués
Ayant décidé de faire convoquer plusieurs jeunes joueurs, le coach du CRB a fait appel à l’attaquant Lahouamed et le jeune milieu de terrain Kherbache. Ce dernier, qui a joué la rencontre de Coupe d’Algérie face à la formation de Aïn Defla, a laissé une bonne impression chez Henkouche. C’est d’ailleurs lui qui l’a promu, la saison passée, en équipe fanion à l’approche de la fin du championnat.

e rythme infernal auquel est soumis le CRB et la dernière décision de la LNF, d’avancer le match retard face à l’ESS, a poussé le coach Henkouche à faire reposer pas moins de cinq joueurs qui sont souvent alignés dans le onze rentrant, à savoir Mameri, Saibi Lahmar, Aoued et Gherbi. Ces éléménts ne sont donc pas convoqués pour ce match retard face à l’ESS. En effet, Henkouche et les dirigeants du CRB ont mis l’intérêt de l’équipe au-dessus de toute autre considération. Les Belouizdadis, qui ont décrié cette programmation de la LNF, veulent préserver tous leur atouts pour le match retour de

L

la Coupe de la CAF face à l’équipe des FAR samedi prochain. En plus de la fatigue qui risque d’avoir de lourdes conséquences sur les joueurs, les Belouizdadis redoutent que l’un de leurs joueurs contracte une blessure, au moment où l’équipe a besoin le plus de ses services.

Plusieurs changements dans le onze rentrant
Cela dit, le coach prévoit des changements dans le onze rentrant, du moment qu’il bénéficiera du retour des joueurs qui étaient suspendus pour le dernier match face à l’USMAn, Younes et Alex. Bien

que ce dernier n’est pas concerné par le match retour face aux FAR, étant sous le coup d’une suspension. Pour le poste de gardien de but, il y a de fortes chances de voir Henkouche accorder la chance au jeune Hamza Dahmane, alors que sur les deux flancs de la défense c’est Boukria et Bellat qui seront alignés. Le défenseur central Mebarki, absent depuis plusieurs rencontres La rencontre pour cause de blessure, effecmaintenue à 18h tuera à l’occasion de ce match Bien que le CRB ait introduit une son retour à la compétition demande à la LNF pour que la renpour épauler Aksas dans sa contre se déroule à 15h, la LNF l’a remission. Alors qu’au milieu du jetée. Cette affiche aura donc lieu à terrain, il est certain que Me18h, même si le CRB a évoqué le khout sera reconduit pour avoir problème d’éclairage. plus de matchs dans les jambes.

Aksas face à ses ex-coéquipiers
Cette rencontre sera particulière pour le défenseur central du CRB, Mohamed Amine Aksas qui jouera face à ses ex-coéquipiers de l’ESS. Aksas garde de bons rapports avec tous les joueurs et il a quitté le club phare des Hauts Plateaux en bons termes avec tout le monde, laissant une bonne image de lui. K. M

Kerbadj : «Face à cette situation, on Aksas : «Il nous faut gagner ce match» où une se présente alignera l’équipe juniors face à l’ESS» pourCommentmatch face à dans la mesurepermettravictoire nous de vous ce près avoir menacé de déclarer for-

A

fait suite à la décision de la LNF d’avancer le match retard face à l’ESS, les Belouizdadis ont finalement décidé de jouer cette confrontation, puisque leur club est déjà pénalisé par cette programmation qu’on qualifie d’arbitraire. «Que voulez-vous que je vous dise ? Comme la LNF a maintenu cette programmation, on fera jouer l’équipe juniors, car nous n’avons aucune autre solution pour y faire face. La rencontre était initialement prévue pour mardi et nous avons accepté de la jouer bien qu’on soit pénalisés. Qu’on l’avance sans même nous prévenir et à la dernière minute, je trouve cela illogique», dira le président du CRB.

«On est toujours pénalisés et pourtant le Chabab est prioritaire»
D’autre part, au CRB, on n’arrive toujours pas à comprendre pour quelle raison la LNF a avancé la programmation du match de leur équipe du moment que le CRB est prioritaire, comme nous l’a affirmé le président Kerbadj : «C’est le CRB qui est domicilié au stade du 20Août, nous sommes donc prioritaires par rapport aux autres formations. La LNF aurait pu programmer le derby pour lundi et maintenir notre rencontre à sa date initiale, à savoir mardi. Je pense que le CRB est doublement pénalisé. Déjà que notre équipe est soumise à une programmation démentielle, on trouve le moyen d’avancer notre match. Personnellement, je n’arrive pas à comprendre les raisons qui ont motivé la LNF à prendre de telles décisions.»

«Nous avons demandé à jouer l’après-midi»
En plus de cette décision d’avancer ce match retard face à l’ESS qui a irrité les Belouizdadis, la LNF a programmé le match à 18h, alors que le CRB a joué toutes ses dernières rencontres au stade du 20-Août en diurne, depuis le problème d’éclairage qui s’est posé lors du match aller de la Coupe de l’UNAF, face au CS Sfaxien. Au CRB, on ne veut prendre aucun risque de voir l’équipe pénalisée : «Vous savez bien que l’éclairage pose problème au stade du 20-Août. C’est pour cette raison que nous avons demandé à ce que la rencontre soit programmée l’aprèsmidi pour parer à toute mauvaise surprise», explique Kerbadj.

«A ce rythme, on ne peut parler de professionnalisme»
«A ce rythme, on ne peut parler de professionnalisme, car on doit au moins maîtriser la programmation du championnat. On nous demande certes de jouer deux matchs par semaine, mais il est recommandé qu’on nous informe à temps. Je pense que ce qui arrive actuellement ne s’est jamais vu dans un autre pays», conclut Kerbadj. K. M.

l’ESS, votre ancienne équipe ? Il sera très difficile puisque nous allons jouer face à l’Entente qui est tenue par l’obligation du résultat. De notre côté, on fera de notre mieux pour sortir vainqueurs de cette confrontation car ce match il faut la gagner. Il est vrai que je vais jouer face à mon ancienne équipe, mais dans le football il n’y a pas de sentiments. Je précise que je n’ai joué qu’une saison et demie au profit de l’ESS, et actuellement je porte les couleurs du CRB que je dois défendre. Votre équipe sera amoindrie par l’absence de plusieurs joueurs… Il est vrai que nous serons handicapés par plusieurs éléments manquants, car l’entraîneur a choisi de faire reposer certains d’entre nous. Il ne faut pas oublier que nous avons aussi qu’une importante rencontre nous attend face aux FAR en Coupe de la CAF. Je suis persuadé que les joueurs qui seront alignés feront tout pour gagner ce match ,car il est important pour nous

consolider notre capital points, mais aussi partir avec un bon moral au Maroc. Ne craignez-vous pas que la fatigue influe sur le rendement de votre équipe ? Nous sommes soumis à un rythme de compétition très élevé et on n’arrive même pas à souffler. Ce n’est pas facile pour nous, les joueurs, de gérer nos efforts avec cette succession de rencontres. Les Sétifiens seront privés de certains éléments, dont votre ami Hemani… Ce qui m’intéresse le plus, c’est mon équipe et non l’ESS. Au risque de me répéter, on doit puiser aux fonds de nos ressources pour gagner ce match. Seulement, je tiens à lancer un appel à nos supporters pour qu’ils viennent soutenir leur équipe. Ils doivent comprendre que ce n’est pas facile pour nous de jouer plusieurs matchs en un temps record et de bien les négocier. Et de notre côté, on fera tout pour leur offrir une victoire. Entretien réalisé par K. M.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

13

Coup bas CRB-ESS

Faire face au jeu

Retour par bus après la rencontre

de coulisses !



Après avoir passé la nuit d’hier à Alger, les Sétifiens seront contraints de revenir à Sétif directement après la rencontre, en bus cette fois-ci. Ce retour rapide à la maison permettra aux joueurs de passer la nuit chez eux, avant de reprendre le jour suivant les entraînements pour préparer le mach retour de Ligue des champions face à la formation camerounaise de Douala.

Les Camerounais mercredi à Alger



Même si la direction de l’Entente n’a rien encore reçu concernant l’arrivée exacte des Camerounais, nous avons tenu à appeler le président de la formation de Douala, qui nous a confié que son équipe prendra le vol CasaAlger dans la matinée de mercredi, avec probablement une délégation de 26 membres, dont 18 joueurs, qui auront à cœur de rattraper leur retard (2-0) du match aller au Cameroun. L’arrivée des arbitres maliens et le commissaire au match marocain est attendue dans la matinée de jeudi.

ans une situation vraiment inattendue, les équipiers de Slimane Raho affronteront aujourd’hui au stade du 20-Août le CRB à partir de 18h. Cette empoignade s’annonce difficile et compliquée, mais en plus pimentée par la décision de la ligue d’avancer la rencontre de 24h, sans annoncer le moindre contexte valable, pour convaincre les Sétifiens, qui sont d’ores et déjà condamnés à ne pas revenir bredouilles pour ne pas laisser le champ libre aux autres de se réjouir des récentes contre-performances des Ententistes qui risquent de rater leur objectif principal cette saison, à savoir conserver leur titre de champion d’Algérie.

D

perturbé dans son travail par la nouvelle programmation de la rencontre. Il devra certainement regretter cette journée perdue de samedi, qui pourrait porter préjudice à sa formation.

ligue de programmer la rencontre pour aujourd’hui, en restant ainsi à Alger, au lieu de faire la navette pour rien.

L’EN juniors refuse de libérer Kadri
A la recherche désespérément d’un attaquant capable de pallier l’absence du trio suspendu Hemani-Djediat-Hadj Aïssa, en plus de l’attaquant blessé Berguiga, l’entraîneur Zekri a voulu miser sur le jeune junior Kadri. Mais ce dernier est retenu en EN juniors, qui refuse de le libérer au profit de sa formation, malgré les nombreuses sollicitations.

La FAF n’a rien encore reçu d’officiel

Même la direction était dépassée
En plus de la colère noire du staff technique, la direction sétifienne a trouvé elle aussi de nombreuses difficultés pour programmer de nouveau le voyage au 20-Août. Dans un premier temps, elle a pris attache avec les joueurs pour les informer de la date exacte de la rencontre, avant de dénicher de justesse les billets d’avion pour rallier la capitale dans l’après-midi d’hier.

Bouderbal retenu dans le groupe des 18
Parti en France pour effectuer quelques tests médicaux, le milieu de terrain, Rafik Bouderbal, a été appelé par la direction pour rentrer le plus vite possible à Sétif, afin de prendre part à la rencontre d’aujourd’hui, même s’il devra en toute logique débuter la partie sur le banc des remplaçants.



Malgré les propos du président camerounais, la FAF n’a rien reçu à l’heure actuelle. Aucune information concernant l’arrivée exacte de la formation de Douala. Mais cela n’a pas empêché la direction de l’Entente de prendre ses précautions, en réservant déjà le vol Alger-Sétif, sans oublier l’hébergement de la délégation camerounaise. S. B.

Prouvez que vous êtes de vrais guerriers !
L’Entente, qui n’a pas voulu crier au scandale après la décision mystérieuse de la ligue d’avancer la rencontre face au CRB de 24h, est consciente que sa réussite est très mal perçue par ses rivaux, qui veulent à tout prix casser la bonne dynamique du club phare de Aïn Fouara. Un résultat positif cet après-midi au stade du 20-Août devra calmer ses détracteurs, et surtout prouver que les Noir et Blanc ne sont pas les champions d’Algérie pour rien. Samir B.

Diss, Raho et Bouazza de retour
Absent face au MCEE vendredi dernier, l’entraîneur Noureddine Zekri pourra se réjouir de récupérer les deux défenseurs Raho et Diss, mais surtout le milieu offensif, Feham Bouazza. Ce dernier pourrait évoluer carrément comme un pur attaquant cet après-midi, vu le manque flagrant de solutions en pointe.

La suspension de Hemani sera connue aujourd’hui

Le planning du coach complètement chamboulé
Zekri, qui a accordé la journée d’avant-hier aux coéquipiers de Laïfaoui pour se reposer et revenir le jour suivant pour préparer leur déplacement à Alger pour affronter le CRB, a été complètement

Chaouchi, Ferradji et Belkaïd sont restés à Alger
Profitant de la journée de repos accordée par le staff technique, le milieu de terrain Belkaïd, ainsi que les deux portiers Chaouchi et Ferradji, sont vite partis à Alger, avant d’apprendre la décision de la

Belayat refuse de collaborer avec Hammar à l’avenir



Expulsé face au MCEE suite à un tacle sévère sur un joueur adverse, l’attaquant Nabil Hemani devra connaître aujourd’hui sa suspension après la réunion de la commission de discipline. Il écopera probablement de deux matchs, alors que le stade 8-Mai recevrait un premier avertissement après les jets de pierres et bouteilles durant la même partie.

A

la grande surprise des amoureux de l’Entente, le dirigeant Belayat a profité de son passage à la radio, dans la matinée de dimanche, pour présenter ses excuses aux responsables eulmis suite aux incidents de vendredi dernier qui se sont produits lors de cette confrontation. Une sortie qui n’a pas plu apparemment à Hammar. Ce dernier l’a aussitôt appelé pour le gronder, selon les dires de Belayat qui, a-t-il, ne veut plus collaborer avec le président de section à l’avenir. Il a ajouté qu’il a dé-

cidé d’interpeller le wali de Sétif pour régler cette affaire.

club vit beaucoup problèmes, liés particulièrement à sa gestion.

Le président devant un vrai casse-tête
Si le président de section Hammar refuse de répondre aux provocations de Belayat, cela ne veut nullement dire que les deux hommes vont accepter de travailler ensemble dorénavant. Ainsi, le premier responsable du club, Serrar, est appelé à intervenir pour calmer les esprits et éviter que cela prenne d’autres proportions, surtout que le

Serrar et Hammar présents au 20Août
Vu l’importance du rendez-vous d’aujourd’hui, Serrar ainsi que son bras droit, Hammar, ont tenu à faire le déplacement à Alger pour assister à la rencontre et motiver davantage les coéquipiers de Khaled Lemmouchia afin qu’ils reviennent avec les points trois de la victoire. Samir B.

Bencherif, l’occasion ou jamais !



Absent de la circulation depuis pratiquement le début de saison, où sa dernière titularisation remonte au 25 août 2009 face aux Eulmis, l’émigré Sofiane Bencherif pourra profiter de l’absence des attaquants face au CRB pour débuter la rencontre dès le coup d’envoi et, pourquoi pas, sortir le grand jeu, pour espérer finir la saison dans le onze rentrant sétifien. S. B.

14

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Division I

«Je Ghazisans n’imagine » pas l’USMA Dziri
C
’est l’un des joueurs les plus proches de Dziri. Karim Ghazi, le milieu de terrain défensif des Rouge et Noir, nous a dit hier qu’il ne peut pas imaginer l’USMA sans son actuel capitaine. « L’USMA sans Dziri ? Je ne veux même pas y penser. C’est vrai, c’est ce qu’il dit, mais je vais faire de mon mieux pour le dissuader de prendre cette décision. Je ne vois pas notre équipe sans Billel. Je ferai tout mon possible pour qu’il reste avec nous. Franchement, c’est un élément clé. Un joueur spécial. Il ne peut pas nous quitter de cette façon. Je vais tout essayer pour qu’il revienne sur sa décision. La retraite, ce n’est pas pour lui. Il est unique dans son genre.» A-t-il dit. fond c’est un gars au grand coeur.». Des propos que le concerné va sans doute apprécier.

USMA

NAHD
Mihoubi compte sur les jeunes
L’entraîneur compte sur les jeunes pour bâtir une équipe d’avenir. Ce choix est dicté par la conjoncture actuelle du club qui a compromis toutes ses chances de rester parmi l’élite. L’entraîneur s’est entendu donc avec les dirigeants pour faire confiance aux jeunes du cru. Les jeunes déjà en place seront renforcés par quelques éléments juniors tout en préservant les anciens du cru pour les encadrer. Telle est la nouvelle orientation de la direction pour la saison prochaine en vue d’assurer le retour du Nasria parmi l’élite le plus tôt possible. Selon notre source, la direction ne compte pas écarter les nouvelles recrues ayant donné satisfaction et prouvé leur disponibilité pour l’équipe. Les responsables ont confié cette mission à l’entraîneur Mihoubi qui sera vraisemblablement maintenu pour la saison prochaine. Le concerné s’est montré disponible pour poursuivre son aventure avec les Sang et Or avec l’objectif de remettre le club sur les rails à partir de la saison prochaine. Mihoubi se dit favorable à l’idée de travailler avec les jeunes, car il estime qu’un jeune joueur est toujours motivé pour confirmer sa place. Cette nouvelle orientation devrait entrer en vigueur dès la prochaine journée face à l’ES Sétif. D’ailleurs, le coach nahdiste a programmé un match amical demain contre le RC Kouba au cours duquel il devrait tester quelques éléments.

«Les jeunes ne mesurent pas la chance qu’ils ont d’être avec lui dans la même équipe»
En ce qui concerne les jeunes joueurs, Ghazi pense que ces derniers ne mesurent pas la chance qu’ils ont de jouer dans la même équipe que Dziri : «C’est l’un des meilleurs joueurs algériens de tous les temps. Les jeunes ne connaissent pas vraiment sa valeur. Personnellement, lorsque j’étais jeune, et que je voyais les Dziri, Meftah et Hadj Adlane je voulais jouer deux matchs par jour. Les jeunes doivent le respecter et le considérer comme un grand frère et non pas comme un simple coéquipier. »Pour rappel, Dziri a souvent eu des problèmes avec des jeunes de l’équipe. moi de le perdre. Comme je vous l’ai déjà dit, je ne ne veux pas l’imaginer partir. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble lorsque nous étions en équipe nationale ou à l’USMA. Pour moi, c’est un membre de ma famille. J’ai passé plus de temps avec lui qu’avec ma famille. »

«Il peut encore jouer deux autres saisons»
Le n°6 de l’USMA ne s’est pas arrêté là, puisqu’il est allé plus loin en nous affirmant que Dziri peut encore jouer deux autres saisons. Il aura ainsi 40 ans. «Vu son niveau actuel, un joueur comme Dziri peut jouer deux autres saisons sans le moindre problème. Je suis sûr qu’il peut même jouer jusqu’à 42 ans. Ça ne sera pas impossible, surtout si nous regardons l’actuel niveau de notre championnat. Si Dziri prend la décision de poursuivre sa carrière, c’est les supporters qui vont être contents de pouvoir encore profiter de son talent. C’est toujours un plaisir de le voir jouer. »

NAHD-RCK demain
Le Nasria a finalement programmé un match amical demain contre le RC Kouba qui évolue en Superdivision. Ce match, qui aura lieu au stade Benhaddad, sera un bon test pour les Sang et Or et l’entraîneur Mihoubi qui veut tester ses jeunes joueurs face au voisin koubéen qui compte lui aussi un effectif jeune. Ce sera aussi une bonne occasion pour préparer la réconciliation entre les deux galeries qui ont besoin de retrouver leur fraternité d’antan.

«S’il veut arrêter, c’est parce que les mentalités ont changé»
Pour finir, Ghazi pense que si son aîné a pris cette décision « c’est parce que les mentalités ont changé. Il faut le comprendre, il est là depuis 18 ans, et ce n’est pas facile pour lui de voir ce qui est en train de se passer un peu partout sur nos terrain. Pour finir, j’espère de tout mon cœur qu’il va revenir sur sa décision», dira en conclusion Ghazi, non sans nous fixer rendez-vous après la fin de la saison… M. Z.

«Billel est comme un membre de ma famille»
En ce qui concerne sa relation avec le meneur de jeu usmiste, l’ex-international, nous a assuré qu’il a toujours de très bons rapports avec lui. «Je vis avec Dziri depuis 12 ans. Douze longues années. Croyez-moi, ce sera vraiment dur pour

«C’est un joueur très discipliné»
Ghazi a ensuite pris la défense de son coéquipier en disant : «Beaucoup de gens pensent le contraire, mais Dziri est un joueur très discipliné. Peut-être qu’il a un caractère spécial, mais au

Mihoubi veut affronter l’USMH jeudi
Dans la même optique, Mihoubi veut rencontrer l’autre voisin de l’USM El Harrach jeudi à Zioui afin de permettre aux joueurs d’avoir plus de matchs dans les jambes en prévision du match contre l’ES Sétif. A rappeler que le Nasria a disputé plusieurs matchs amicaux cette saison contre l’USMH.

Le rajeunissement, l’occasion ou jamais

Asselah se défend
Le gardien de but du Nasria, Asselah, qui a été suspendu pour un match ferme pour contestation de décision d’arbitre lors du match contre le MCO, se défend. Il estime qu’en tant que capitaine d’équipe ce jour-là, il était de son droit de parler à l’arbitre dans le respect total. Heureusement pour lui que la LNF a programmé deux matchs seulement au mois d’avril, sinon il risquait de manquer beaucoup pour l’équipe dans la mesure où il sera retenu pour le match retour du CHAN 2011 contre la Libye, prévu le 17 avril.

A

pres la seconde défaite consécutive en Coupe d’Algérie lors de l’édition de 2007, les responsables du club usmiste ont pris la décision de changer de politique en donnant l’occasion aux jeunes espoirs du club pour qu’ils prennent le relais d’une des meilleurs générations usmistes. Une génération qui a réussi à glaner plusieurs titres dans les années 2000 et 2005. Seulement trois ans après, les choses ne se sont pas passées comme prévu puisque à chaque début de saison on retrouve pratiquement les mêmes têtes. Lors de l’exercice précèdent, Saïd Allik avait recruté un entraîneur de renom, à savoir Oscar Fullone. Le technicien Argentin avait pour mission comme ses prédécesseurs, Amrani et Fergani en l’occurrence, d’essayer de mettre fin à la disette, mais aussi de dénicher des talents de l’équipe junior et les lancer dans le bain. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu aller

au bout de sa mission après avoir été limogé en étant victime de la sortie prématurée des Rouge et Noir de la Coupe d’Algérie. Cette saison-là, les gars de Soustara avaient pour objectif de jouer le titre, mais une fois qu’ils avaient constaté que cela n’allait pas être possible, vu les résultats en dent de scie réalisés par les coéquipiers de Abdouni, les objectifs ont été revus, et c’est ainsi que le président du club et le staff technique avaient fixé la Coupe d’Algérie comme ultime issue. Eliminée il y a plus un peu plus d’une semaine, l’USMA connaît le même sort que la saison passée. Les saisons se suivent et se ressemblent du côté de Soustara, et une fois de plus le club terminera son exercice sans avoir gagné de trophée. A deux mois de la fin du championnat, nombreux sont ceux qui pensent que si les jeunes usmistes ne s’imposent pas comme des éléments clés à l’image de Bouchama et Koudri chez le MCA,

ils ne pourront jamais réussir.

Saâdi compte lancer d’autres jeunes
Depuis sa nomination à la tête du staff technique, Noureddine Saâdi a été derrière l’éclosion de plusieurs jeunes espoirs en équipe première, puisque c’est sous sa houlette que les Billel et Mahdi Benaldjia, Saïdoun et Sayah enchaînent les titularisations. A la hauteur à chaque fois que leur coach leur fait confiance, ces jeunes sont considérés à juste titre comme étant la relève du club. En plus de ces quatre éléments, Saâdi nous a confié juste après la deuxième défaite face au Mouloudia qu’il compte donner bientôt leurs chances à Benmohamed, Zitouni et Tatem. A huit matchs de la fin de la saison, les jeunes doivent à leur tour confirmer que l’USMA peut compter sur eux. A. C.

Derrardja : «Si on descend, on doit revenir la même année»
Le milieu offensif, Walid Derrardja, affirme que le doute a fini par gagner l’équipe, c’est ce qui explique les mauvais résultats qu’enchaîne le NAHD cette saison. Il estime en outre que face au MCO l’équipe avait raté plusieurs occasions et pouvait facilement gagner le match. Pour la suite du parcours, il affirme que l’équipe doit jouer à fond tous ses matchs et que si l’équipe ne parvient pas à se maintenir en Division 1, car la situation est désormais très compliquée, le groupe fera tout pour revenir en force la saison prochaine et retrouver l’élite le plus tôt possible. Derrardja qui s’était blessé contre le MCO affirme, par ailleurs, qu’il se sent mieux et qu’il pourrait être présent lors de la prochaine journée face à l’ES Sétif. S. H.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

15

Coup de chance JSMB

La trêve pour préparer l’USMH
A
près avoir bénéficié de deux jours de repos, ce qui leur a permis de faire le vide et de récupérer de leurs efforts et surtout passer quelques jours de repos en famille, les coéquipiers de Boulemadaïs ont repris le chemin des entraînements hier. Menad a donné rendez-vous à ses capés à 16h au stade de l’Unité Maghrébine. Comme d’habitude, le coach a profité de cette première séance de la semaine pour réunir ses poulains. L’ancien avant-centre des Verts est revenu avec ses hommes sur le match de la dernière journée. Par la suite, le driver béjaoui a expliqué le programme de cette minitrêve imposée par la LNF à ses joueurs. En effet, le championnat observera une trêve encore une fois car après avoir été programmé pour ce samedi, le match face à l’USMH se jouera finalement le 6 avril prochain afin de permettre à quelques équipes qui ont des matchs en retard d’arranger un peu leur situation avant la reprise de la compétition à l’image de l’ESS qui a pas moins de cinq matchs à jouer. Bref, Menad compte bien gérer cet arrêt de la compétition et permettre à ses capés une meilleure préparation en prévision de leur match très important aussi, contre l’USMH. La JSMB qui, faut-il le dire, a raté la dernière rencontre à domicile a pu renverser la vapeur et se ressaisir en accrochant le CABBA à domicile. Ainsi donc, cette minitrêve sera certainement bénéfique pour le club phare de la Soummam, à condition bien sûr que le staff technique en profite. Cela dit, il reste encore plus d’une semaine au staff technique pour préparer son groupe pour le prochain rendezvous en championnat, celui du 6 avril qui mettra aux prises donc le doyen des clubs de la Kabylie avec l’USMH, une équipe qui commence à reprendre des couleurs et la preuve est son dernier match gagné face à l’ASK par le score sans appel 5 à 0. Une rencontre que les Béjaouis ne doivent pas perdre afin de préserver leur place de dauphin le plus longtemps possible.

va faire de son mieux pour corriger les fautes commises par l’équipe et tentera de préparer comme il se doit un commando pour le reste du parcours en commençant par le prochain match qu’abritera le stade de l’Unité Maghrébine et qui opposera les Vert et Rouge de la JSMB aux Harrachis.

Une occasion pour récupérer les blessés
Avec le report de la 27e journée pour mardi prochain, les Béjaouis auront tout le temps non seulement pour préparer leur prochaine journée mais aussi de récupérer leurs blessée à l’image de Bellatrèche et surtout Bellakhdar qui a raté les deux dernières rencontres de son équipe. Si la JSMB avait joué le week-end dernier comme prévu face à l’USMH, elle aurait été encore privée de quelques éléments pour cause de blessures. La trêve sera donc l’occasion pour remettre de l’ordre dans la maison béjaouie en prévision des prochaines échéances qui s’annoncent d’ores et déjà difficiles pour la JSMB qui occupe la deuxième place.

tent programmer un match amical vers la fin de cette semaine. Le coach veut donner encore la chance à ceux qui n’ont pas joué jusque-là pour rester toujours compétitifs et pourquoi pas les aligner dans un match officiel s’il voit qu’ils pourront apporter un plus. Pour le moment, les responsables béjaouis n’ont encore arrêté ni le jour ni le nom de l’adversaire. Ils sont en train de chercher un bon sparring-partner. Une occasion aussi pour l’entraîneur Menad pour trouver la bonne formule et le meilleur dispositif qui sera mis en place le jour du match devant l’USMH.

béjaouie sera au complet devant l’USMH pour la première fois depuis le début de la phase retour. Menad n’aura aucune difficulté pour composer sa ligne défensive.

Maintenant il faut assurer à domicile
Après deux journée de repos, les joueurs ont repris le chemin du travail hier dans l’après-midi pour se préparer et se concentrer sur la rencontre prochaine face à l’USMH qui se déroulera le 6 avril. Une coriace formation face à laquelle la JSMB tentera de renouer avec la victoire à domicile après avoir raté ses dernières sorties sur son terrain fétiche de l’Unité Maghrébine. Il faut avouer que ce ne sera pas facile pour les Béjaouis qui affronteront une équipe qui revient bien ces derniers jours. De son côté, le coach de la JSMB a mis en garde ses joueurs contre tout excès de confiance tout en exigeant d’eux une totale concentration ; leur rappelant que rien n’est encore assuré, à savoir qu’une place sur le podium, l’objectif tracé par les Béjaouis cette saison, est convoitée par d’autres équipes qui ne lâcheront désormais rien pour la décrocher. C’est dire que les Béjaouis devront coûte que coûte glaner les trois points, sur leur terrain, et devant leur public. Les joueurs sont donc appelés à garder la tête froide et prendre au sérieux ce match qui ne sera pas une simple formalité. S. A.

La défense sera reconstituée
Après avoir joué les dernières rencontres avec une défense décimée à cause des absences répétées des joueurs qui forment ce compartiment à l’image de Messali, Zafour et Bellakhdar, le compartiment défensif recollera tous ses blocs à partir de la prochaine journée qui coïncidera avec la venue de l’USMH à Béjaïa. Brahim Zafour, qui a raté la dernière rencontre face au CABBA à cause de sa suspension, a déjà purgé et reprendra certainement sa place face à El Harrach et composera ainsi la charnière centrale avec son camarde Messali. Idem pour le latéral gauche, Amar Bellakhdar qui a fait l’impasse sur la rencontre devant l’ASO pour cause de suspension et celle contre le CABBA pour cause de la maladie, et qui, rétabli, sera présent dès la prochaine rencontre de son équipe. Ainsi, avec le retour de ces deux éléments la défense

Du biquotidien pour conserver la cadence
Afin de permettre à ses capés de garder la cadence et surtout le même rythme dans la compétition, Menad a commencé par programmer un biquotidien à partir d’aujourd’hui et durant les deux jours qui suivent. Une option qui permettra sans doute aux joueurs de préserver leurs moyens physiques et surtout techniques. Le coach, qui a sûrement décelé quelques lacunes lors des dernières rencontres disputées par ses poulains,

Le coach veut un match amical
Pour poursuivre la préparation durant cette période de trêve, et afin de meubler le vide laissé par la compétition, les responsable Béjaouis, en collaboration avec le staff technique à sa tête l’entraîneur Djamel Menad, comp-

ma ch

a «Notre objectif est de préserver
notre deuxième place d’abord»
Un commentaire sur la dernière rencontre face au CABBA ? Ce fut un match très difficile devant une équipe très coriace qui nous a posés beaucoup de problèmes, notamment en deuxième période. On s’est déplacés à Bordj pour faire un bon résultat. Et surtout, après notre défaire subie à domicile, on voulait vraiment se racheter. On a forcé cette équipe au partage des points sur son terrain et je pense que c’est l’essentiel. Certes, on aurait pu faire mieux mais il faut dire aussi que revenir indemne du Bordj contre le CABBA, qui n’a pas l’habitude de rater ses hôtes, c’est déjà une satisfaction. Ce point ramené de Bordj vous a permis également de consolider votre deuxième place pour le moment… C’est une bonne chose pour nous, on a fait l’essentiel face au CABBA mais cette deuxième place n’est pas acquise pour autant. On a encore du chemin devant nous et des matchs qui seront plus difficiles que les précédents. Donc, il faut garder la tête froide et travailler encore davantage afin d’éviter les surprises comme ce fut le cas d’ailleurs devant l’ASO. Mais le Mouloudia est loin maintenant, avec pas moins de cinq points d’avance… C’est vrai que cette équipe carbure depuis le début de saison, mais en football tout peut arriver. Le titre n’est pas notre objectif premier pour cette saison, mais cela ne veut pas dire qu’on baissera les bras ; il reste encore huit matchs et on jouera nos chances à fond et on ne ratera pas cette occasion si elle se présente. Désormais, comment voyez-vous le reste du parcours ? Inutile de vous dire que les matchs qui restent seront difficiles. On fera le maximum pour terminer la saison sur le podium. Après ce qu’on a réalisé, il faut maintenant confirmer et surtout rester sur la même dynamique afin de préserver notre deuxième place le plus longtemps possible, et se rapprocher du leader. Un mot sur cette trêve qu’observe le championnat ? Je pense que cette trêve est une arme à double tranchant, car elle nous permettra de bien préparer nos prochains matchs et corriger les lacunes décelées lors des dernières rencontres, mais elle peut nous freiner et couper notre dynamique. Toutefois, il ne faut trop focaliser sur ça et essayer de voir les choses dans le bons sens. Donc, l’essentiel est de mettre à profit cette période afin d’être fins prêts pour affronter l’USMH chez nous. Pensez-vous déjà à cette rencontre ? C’est notre prochain rendez-vous, donc on doit y penser. Certes, on ne doit pas faire trop de calculs sur ce match car il reste encore dix jours, mais on doit quand même le préparer avec sérieux afin de glaner les trois points de la victoire. Et comment se présente ce match contre l’USMH ? Ce sera comme tous les autres matchs, donc difficile surtout que l’USMH est en train de revenir en championnat et sa dernière performance face à l’ASK le prouve d’ailleurs. De notre côté, on n’a pas d’autre choix que d’empocher les trois points de cette rencontre. Nous ferons en sorte que cette équipe qui viendra pour prendre sa revanche sur nous reparte bredouille au bercail. S. A.

Bouke

16

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Division 1
Une trêve qui tombe à pic
L’équipe de l’USMB ne reprendra le championnat que le 6 avril. La ligue ayant programmé des matchs en retard entretemps. De l’avis de tout le monde à Blida, cet arrêt tombe au bon moment. Cela permettra aux nombreux blessés de récupérer et aussi à Assas, le nouvel entraîneur, de connaître un peu mieux les joueurs de son effectif.

USMB

ASK
Tribèche :
«Le Khroub s’exprime bien dans les grands rendez-vous»
L’adjoint de Aït Djoudi, Tribèche, est très optimiste pour l’avenir de l’équipe malgré la dernière défaite concédée face aux Harrachis. Il nous a même déclaré qu’il sait très bien que son équipe va bien se débrouiller lors du prochain match contre le leader du championnat.
Une grosse défaite en championnat contre l’USMH, quelles sont les réelles raisons de ce revers ? Beaucoup de choses n’ont pas marché lors de cette rencontre, l’équipe a commis des fautes de débutant, surtout en défense. Ajoutez à cela les problèmes qui ont surgi avant le déplacement à Alger, ce qui a perturbé le groupe. Mais on a oublié cette défaite et on a commence à préparer le prochain rendez-vous qui sera contre le leader au Khroub. Les joueurs ont-ils été régularisés ? D’après eux, non. Mais si on demande aux dirigeants, on vous répondra oui. Je ne sais pas où réside le problème. La direction doit trouver une solution à cette situation pour permettre au groupe de travailler dans la sérénité. Cette minitrêve vous permettra certainement de bien vous préparer pour le prochain match contre le MCA le 6 avril prochain, non ? Cet arrêt du championnat va nous permettre de bien nous préparer pour la prochaine rencontre tout en corrigeant nos erreurs, surtout en défense. On a programmé un match amical cette semaine afin de rester compétitifs. Ce sera un match difficile face au leader… Je suis sûr que mon équipe va réagir d’une belle façon contre le Mouloudia. On a une équipe qui s’exprime bien dans les grands matchs, et contre le MCA ce sera une motivation supplémentaire pour nos éléments. Entretien réalisée parAbdou H.

Des choix compliqués

Deux matchs amicaux au programme
Cette semaine, les joueurs blidéens joueront deux rencontres amicales. La première se déroulera à Blida contre l’OMR ; pour ce qui est de la seconde, elle est programmée pour ce jeudi contre un adversaire qui reste à désigner.

Boutabout, des prestations mitigées
La nouvelle recrue blidéenne, Boutabout, a tenu le rôle d’attaquant de pointe à deux reprises, après être entré en cours de deuxième mi-temps. Pas très affûté sur le plan physique, l’ex-international a cependant multiplié les appels de balles et aurait même pu, avec un peu plus de réussite, scorer, suite à une action personnelle, contre le CRB. Entré à un moment où son équipe était menée au score, il s’est battu sur tout le front de l’attaque. Jusque-là, il n’a pas beaucoup apporté à l’équipe, qu’en sera-t-il lors des prochaines journées ?

l est assez difficile de deviner quelle sera la composante de l’équipe et des remplaçants qui seront choisis lors des rencontres à venir par Assas. Ce dernier aura à effectuer des retouches plus ou moins importantes, car jusque-là ceux qui ont été régulièrement alignés n’ont pas donné satisfaction et les résultats sont là pour l’attester. Voulant en savoir plus sur la politique qu’il aura à adopter en matière de choix des joueurs, Mokhtar Assas nous dira : «C’est simple, il y a des séances d’entraînement quotidiennes durant la semaine qui précède un match et c’est à partir de là que je prends les décisions. Tout le monde est sur un pied d’égalité, je ne favorise personne. La forme physique, les qualités intrinsèques de chacun et surtout la motivation sont les critères que je m’efforce à déceler chez les joueurs et qui seront déterminants dans mes choix.» Assas précisera : «Un joueur peut avoir toutes les qualités du monde, s’il n’est pas en bonne forme physique, ou s’il a la tête ailleurs, il n’est d’aucune utilité à l’équipe le jour du match.»

I

côté, il n’est pas question de ne pas prendre de risques dans ce match et de se contenter de défendre. Nous aurons à développer notre jeu, et surtout ne pas subir. J’ai demandé à mes joueurs de faire preuve de responsabilité et d’être à la hauteur lors de cette rencontre. De toute façon, ce sera le match des joueurs. Je compte sur un sursaut d’orgueil de leur part.»

Souhaitez-lui bonne chance !
«Ce qui est certain, c’est que les critères pour titulariser tel ou tel joueur sont ceux que je viens d’évoquer. Vous ne verrez pas sur le terrain un élément que le public réclame. Chacun doit mériter sa place et le montrer balle au pied. Je prendrai le temps d’expliquer, dans un cadre organisé, mes choix et répondre à toutes les questions qui me seront posées par les joueurs dans ce domaine. Ceci est très important pour la stabilité du groupe», tient-il à préciser. Concernant le prochain match de championnat face au MSPB, une équipe qui se trouve dans la même galère en championnat, et les nombreuses absences qui affectent l’équipe, l’entraîneur blidéen dira : «Même s’il y a beaucoup d’absents, il nous faut jouer ce match et essayer d’engranger des points. J’ai quelques jours devant moi pour faire les choix qui s’imposent et pour préparer l’équipe. Il n’est pas question, sous prétexte que nous sommes mal classés en championnat, de se décourager.» Le pari est difficile pour le coach de l’USMB et donner la réplique à l’une des équipes qui est très difficile à manier sur ses terres est loin d’être évident. C’est sûrement pour cela que Assas nous a demandé de lui souhaiter bonne chance... Slimane B.

La balle est dans le camp des joueurs
Assas ajoutera à propos du match de reprise contre le MSPB : «Cette équipe évoluera sans pression, car finalement, elle n’a rien à perdre. Elle aura à cœur de faire bonne figure, et surtout gagner. Elle veut, c’est certain, réussir un bon coup. En ce qui nous concerne, nous allons préparer cette rencontre avec le plus grand sérieux. Je vous dirais que chaque match à ses propres caractéristiques et il est fort possible que j’apporte quelques petits changements dans la composante de l’équipe. D’un autre

Assas : «Continuer à se battre, c’est tout !»
Il avait la mine des mauvais jours et surtout, il n’a pas caché son mécontentement, le coach blidéen, après le nul contre le CRB. Il s’en prendra à ses joueurs et à l’arbitre du match. Il accusera ce dernier d’avoir pris des décisions discutables en défaveur de son équipe. D’un autre côté, même s’il accorde de larges circonstances atténuantes à ses joueurs, il nous avouera, un peu plus tard, qu’ils sont partie prenante de la mauvaise place occupée par l’équipe au classement. Mokhtar Assas nous dira en substance : «Vous devez savoir que ce sont les meilleurs du moment, les plus en forme et les plus motivés qui sont titularisés. Il n’est pas du tout facile pour un entraîneur de faire des choix, surtout quand il dispose d’un groupe de joueurs d’égale valeur.» Les choses sont on ne peut plus claires, en ce qui concerne la liberté d’action du coach de l’USMB. Le président Zaïm lui a renouvelé sa confiance, suite au semi-échec à domicile face au CRB. Cela a le mérite de mettre fin à toutes les supputations en ce qui concerne un éventuel limogeage du coach. Assas aura à gérer son effectif comme il l’entend. Certes, ce n’est pas lui qui a choisi les éléments qui ont eu à défendre les couleurs de l’USMB, cette saison, mais il a supervisé l’effectif avant de donner son accord définitif et, de fait, a accepté d’en être à la tête.

Zemmouchi : «Il nous faut oublier ce nul contre le CRB et aller de l’avant !»

L

e défenseur blidéen, Zemmouchi, nous a dit que ce semi-échec à domicile ne sera pas un frein pour son équipe. Il ajoute que tout le monde est décidé à se battre et cela jusqu’à l’ultime journée : «Nous sommes tombés sur une équipe du CRB très combative et très volontaire. Nous avons réalisé une très belle première mi-temps, nous avons réussi à inquiéter le gardien adverse à plusieurs reprises et je pense que c’est durant cette période que nous aurions dû prendre une option sur le match. Il n’y a pas de quoi être inquiet. C’est un semi-échec concédé

devant un adversaire de qualité. Nous nous sommes battus en développant du jeu, cela est encourageant pour la suite. Il nous faut en tirer les leçons, car le plus important maintenant, c’est de gagner les matchs que nous aurons à jouer à domicile et récolter un maximum de points lors de nos déplacements. C’est pour cela que le prochain match face au MSPB est pour nous très important. Nous ne referons pas les mêmes erreurs et nous nous battrons jusqu’à la dernière journée de championnat.» S. B.

Un nul à domicile… et après ?
Blida, lors de son tout dernier match, n’a pas réussi à engranger les trois points si importants pour son avenir. Privée, encore une fois de plusieurs éléments clés, pour cause de blessures et suspension, l’USMB s’est quand même vaillamment battue et a même pu venir titiller l’arrière-garde belouizdadie à plusieurs reprises. Les attaquants de l’USMB se montrèrent très maladroits et gâchèrent des buts tout faits. C’est vrai aussi que le portier du CRB, Ousserir, a réalisé des prouesses dans sa cage. Ce nul est bien sûr quelque part un échec, vu la conjoncture difficile que traverse la formation blidéenne. D’un autre côté, un bon nombre de joueurs est absent et pour certains, pour assez longtemps, ce qui rend la tâche de Assas, le nouveau coach blidéen, des plus délicates. La trêve, qui durera pour l’USMB jusqu’au 6 avril, est tombée au bon moment, elle permettra aux camarades de Zemmouchi de prendre du recul et surtout de recharger leurs accus.

Match demain

amical

Pour permettre à ses poulains de rester compétitifs en prévision de leur prochain rendezvous contre le leader mouloudéen, le staff technique khroubi veut programmer une rencontre amicale contre une équipe d’Interligues. Pour le moment, le sparring-partner n’est pas encore connu.

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

17

Coup de jeune MCO

Kacem Elimam
«Je vais rajeunir l’effectif à 80%»
lors que le maintien n’est pas encore acquis, le premier responsable du Mouloudia d’Oran se projette déjà à l’avenir de son équipe pour la saison prochaine, où, comme on le connaît, Kacem Elimam a déjà un plan en tête concernant le MCO de 20102011. Cela dit, il ne veut rien dévoiler concernant les noms qui pourraient renforcer son équipe, car il ne veut pas prendre le risque d’être doublé par les autres concurrents, mais aussi il attend que le maintien soit mathématiquement acquis, pour passer à l’action. Toutefois, il a bien voulu nous donner les grandes lignes de son programme, où pour la première fois, il annonce que pour le prochain exercice, sans avancer de noms, il rajeunira l’effectif du Mouloudia, tout en expliquant ce qu’il l’a poussé à compter sur les anciens et les joueurs plus ou moins âgés, pour ces deux saisons : «Pour le prochain exercice, l’effectif sera rajeuni à 80%, je vais faire comme par le passé, construire une équipe d’avenir qui fera bonne figure durant plusieurs saisons et pourquoi pas dominer le football algérien. Tout le monde sait que je suis un constructeur, je ne suis pas le gars à ramener des stars comme on les appelle, mais je détecte les talents de notre région, qui par la suite deviendront des joueurs de haut niveau. Maintenant, pour les deux premières saisons, j’étais obligé de suivre la politique actuelle, car j’avais besoin d’éléments capables d’apporter beaucoup avec leur expérience, surtout remonter vite en Division 1 et puis on n’avait pas assez de temps. D’autre part, une équipe qui vient juste de retrouver l’élite a besoin d’un peu plus de stabilité.»

Benhamou et Sebbah Z. reprennent les entraînements
La séance d’ent raînement a vu le retour du gardien Mohamed Benhamou qui, après avoir fait un saut à Paris pour rendre visite à sa famille, était de retour avant-hier. Ainsi, hier il s’est entraîné avec le reste du groupe, en compagnie de son concurrent El Ghoul. De son côté, le milieu de terrain Sebbah Zine El Abidine s’est entraîné lui aussi, après avoir raté la reprise ce samedi. A noter que même Boumaâza a repris le travail ce dimanche avec le groupe.

A

Ouasti absent hier
Le libero du Mouloudia d’Oran, Zoubeir Ouasti, s’est absenté à la séance d’entraînement d’hier pour des raisons qu’on ignore. Il devra, normalement, reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui matin au stade Ahmed-Zabana.

Aouedj. Tous ces éléments ont montré de très bonnes aptitudes, d’ailleurs leur coach Belouakli ne tarit pas déloges sur eux à chaque fois.

«Daoud, Mezaïr et Mezouar seront poursuivis en justice»
Pour ce qui est des cas des joueurs qui ont quitté le navire avant la fin de saison, Elimam est intransigeant, ils seront sanctionnés : «Ces joueurs-là ont pris de l’argent et sont partis. Je suis un gestionnaire, je dois défendre les intérêts du club que je préside. Ces joueurs-là, seront estés en justice, ils doivent rendre ce qu’ils ont pris. Comme les joueurs attaquent les clubs en justice, nous aussi on a le droit de le faire, car ils ont pris de l’argent et n’ont pas respecté leur engagement envers le club, ils n’ont pas rempli leur part du contrat.»

«Assurez le maintien et vous aurez votre dû !»
Au MCO, c’est devenu une tradition, on ne peut parler de l’équipe et son quotidien sans évoquer les ennuis financiers, même si cette fois-ci la tension a bel et bien baissé et les joueurs continuent de travailler en attendant d’être régularisés. Dans ce contexte, le président Elimam Kacem se montre rassurant : «L’argent pour payer les joueurs est là, il n’y a pas de soucis à se faire, mais je ne pourrais pas payer les joueurs avant qu’ils ne réussissent à me garantir le maintien en Division 1. D’ailleurs, je leur ai dit : “garantissez-moi le maintien en Division 1 et vous aurez votre dû, c’est promis.” Je suis un homme de parole et ceux qui ont eu un comportement exemplaire envers ma personne et le club en général, en effectuant leur devoir, seront récompensés, leur sueur ne partira pas en fumée. Dès que la maintien sera garanti, les joueurs seront payés à la hauteur de 80% et le reste sera pour la fin de saison.» Avec cette déclaration du big boss, les joueurs savent ce qu’il leur reste à faire, ils n’ont qu’à assurer le maintien le plutôt possible et ils seront régularisés.

«Trois ou quatre juniors m’intéressent»
Par les déclarations de Elimam, on comprend bien qu’il veut reconstruire une équipe comme celle des années 90, qui était l’équipe de l’ouest, où les meilleurs éléments de cette région faisaient partie. Mais dans cette politique de rajeunissement, Elimam comptera aussi sur l’apport des joueurs qu’il a sous la main. En effet, le bon parcours des juniors et l’émergence de quelque-uns, qui s’entraînent depuis des mois avec les seniors, lui ont donné des idées, car il a trouvé chez certains d’entre eux des qualités qui peuvent les emmener à être des joueurs d’appui au Mouloudia dans un futur proche. «Il y a de la bonne pâte chez ces joueurs juniors, d’ailleurs 3 ou 4 font partie de mes plans pour l’équipe qui défendra les couleurs du MCO la saison prochaine.» Dans ce registre, Elimam n’a pas avancé de noms, mais il a l’embarras du choix, avec les Nekaâ, Hamdadou, Djamel Madjid, Abdelhadi, Bentiba, Bouyousfi, Hichem Chéri et

Kaïd et Habbi se soignent
L’infirmerie du Mouloudia d’Oran ne désemplit pas ces derniers t e m p s , p u i s q u ’e n plus de Kaïd Saïd et Habbi, c’est Balegh qui est aussi blessé et souffre d’une déchirure musculaire. A noter que ces trois joueurs ont raté la séance d’entraînement d’hier.

«Le WAT l’impressionne avec son jeu»
Le premier responsable du Mouloudia d’Oran, en parlant du niveau actuel du championnat, a tenu à souligner qu’il a été très impressionné par le jeu chatoyant du Widad de Tlemcen, qu’il a eu à voir lors de son dernier match face à la JSK : «Sincèrement, j’ai bien apprécié le jeu du Widad de Tlemcen, un jeu collectif très plaisant et très technique. Leur jeu me rappelle celui des années de gloire du football algérien, j’étais vraiment ébloui par leur jeu.» L. Brahim

Pas de repos pour les juniors
Alors qu’ils ont joué vendredi un match de Coupe d’Algérie, les éléments juniors qui s’entraînent avec les seniors, ont repris tout de suite le travail avec les seniors, puisque dès samedi ils se sont entraînés avec l’équipe première.

Il souffre d’une déchirure musculaire

Balegh sera out contre le CAB
ême s’il reste plus d’une semaine avant le prochain match contre le CAB, le staff technique devrait, dès maintenant, se passer de son attaquant Aboussofiane Balegh. Absent depuis le retour de l’équipe d’Alger après avoir affronté le NAHD, beaucoup se sont interrogés sur ses absences, allant même jusqu’à annoncer une bouderie de sa part. Voulant avoir l’information à la source, après plusieurs essais, on a réussi à avoir le concerné, à savoir

M

Balegh, qui nous a annoncé qu’il sera indisponible pour le prochain match contre le CAB, pour cause de blessure. En effet, le joueur souffre d’une déchirure musculaire qui nécessite un repos total. L’enfant de l’ASMO a contracté cette blessure lors du dernier match face au NAHD, mais il a dû finir la partie étant blessé.

«Le médecin m’a prescrit un repos de dix jours»
«J’ai été ausculté par le mé-

decin qui m’a prescrit un repos total de dix jours afin de ne pas compliquer ma blessure. Donc, je ne pense pas être d’attaque pour la prochaine empoignade face au CAB. En tout cas, d’ici les prochains jours, je verrai l’évolution de ma déchirure. Cette blessure est tombée au mauvais moment, car j’aurais aimé jouer les prochains matchs et continuer sur ma lancée.» Ainsi, l’attaque du Mouloudia sera handicapée par son absence. L. Brahim

Pas de match amical en vue
Alors qu’on s’attendait à un match amical, vu que le championnat observe une trêve, tout porte à croire qu’aucune rencontre de préparation ne serait programmée par le staff technique au cours de cette semaine. Selon le président Elimam, il est par moment préférable d’éviter de jouer des joutes amicales afin d’éviter d’éventuelles blessures. L. B.

18

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Division 1

ASO

A bâtons rompus avec Slimani
e championnat marquant un temps d’arrêt ce week-end, l’occasion était propice pour se rapprocher du coach chéliffien afin qu’il nous fasse le point de la situation en ce moment où son équipe semble bel et bien avoir repris du poil de la bête. Sid Ahmed Slimani nous donne son avis de technicien et n’omet pas de parler de choses et d’autres liées au quotidien de l’ASO que d’aucuns ne s’attendaient point à voir, de manière aussi ostensible, sortir la tête de l’eau.

L

«Désormais, on sera attendus à tous les tournants»
«Je crois que tout est allé très vite en cette phase retour où on a provoqué un véritable effet surprise tant personne ne donnait cher de notre peau après une portion de parcours en dents de scie où on ne parvenait pas à être réguliers dans nos résultats. Notre réaction a été fulgurante, même si cela ne s’est pas fait ressentir de manière brusque, mais comment interpréter autrement la situation maintenant qu’on se retrouve tout prêts du podium alors qu’il y a quelques journées à peine on flirtait avec la zone dangereuse. Notre regain de vitalité va faire que dorénavant toutes les équipes vont nous attendre au tournant. Je dirai même que nous serons en quelque sorte l’équipe à battre, car nous sommes devenus une menace pour nos futurs adversaires qu’ils soient concernés par les enjeux du haut ou du bas de tableau.»

fensif n’ont pas raison, car depuis ma venue j’ai toujours cherché à gagner. Comment puis-je opter pour la défensive au moment où l’équipe était en queue de classement ? Ce besoin de points qu’on éprouve de manière vitale ne nous aurait jamais permis de rester cantonnés dans notre camp en attendant que les points tombent d’eux-mêmes dans notre escarcelle. Non, ce serait irréaliste tout comme l’est le fait de nous accuser d’être des adeptes de la défensive alors qu’il n’y a rien de plus faux. Ce que j’ai fait à mon arrivée, c’est commencer par changer le dispositif défensif en le ramenant de cinq joueurs à quatre avec une défense plate, et maintenant j’ai changé les défenseurs qui n’ont pas de bonne relance et j’ai préféré convertir des milieux de terrain comme Sidibé et Gharbi que j’ai fait reculer d’un cran tout en pouvant compter sur eux pour prêter mainforte devant comme ils en ont l’aptitude. Ceci sans oublier que nous jouons la plupart du temps avec trois attaquants et parfois quatre. D’ailleurs il est édifiant que l’on soit la troisième meilleure attaque du championnat avec deux joueurs en course pour le titre de meilleur buteur de la compétition, donc de grâce que l’on nous épargne les faux procès ! »

jours les plus en forme du moment qui sont alignés.»

«Il n’y a pas d’affaire Ziane»
Concernant tout ce qui s’est dit sur l’affaire Ziane Chérif qui avait eu un malentendu avec lui à cause de sa mise à l’écart des 18, Slimani a tenu à préciser : «Je crois que cette affaire a pris une proportion qu’elle n’aurait jamais dû connaître. Pour moi cet élément faire partie d’un groupe et il doit respecter les règles. Il a eu une blessure qui l’a écarté un bout de temps des terrains et j’ai dû donner la chance à un autre qui m’a procuré entière satisfaction, d’autant que l’équipe a commencé à se sentir plus à l’aise derrière. D’ailleurs sur le plan comptable, les résultats m’ont aussi donné raison et donc je ne voyais pas à quelle utilité je devais modifier la donne qui s’était instaurée en l’absence de Ziane Chérif qui doit travailler comme les autre pour revenir et attendre sa chance comme l’a fait son camarade, c’est tout.»

«Je ne veux pas qu’on mette inutilement la pression sur les joueurs»
Concernant ses objectifs pour cette saison, Slimani nous a confié qu’à son arrivée, il avait pour mission de redresser la barre et faire revenir l’équipe parmi les meilleurs tout en la reconstruisant et la préparer pour les saisons à venir et maintenant qu’elle se retrouve en sixième position, certains ne s’empêchent pas de parler d’ambitions alors qu’en début de saison on lui prédisait la relégation. Toutefois, Slimani garde la tête bien sur les épaules, même s’il compte bien maintenir le cap droit devant : «On ne peut pas s’arrêter en si bon chemin, on foncera, mais il faut savoir que rien n’est gagné d’avance et de la même façon qu’on garde toutes nos chances d’arriver au podium, on peut tout aussi bien passer à côté. Donc, on ne va pas se mettre de pression inutile en continuant à

«Certains joueurs m’ont déçu»
Slimani a ajouté qu’à son arrivée, il avait une image sur certains joueurs qu’il avaient vus auparavant, mais ces éléments n’ont finalement pas été à la hauteur de ses attentes : «A ma venue, je connaissais déjà certains joueurs sur lesquels je comptais un peu, mais en fin de compte, j’ai constaté qu’ils étaient loin de respirer la forme et encore moins d’avoir le rendement auquel je l’attendais de leur part. Il me fallait prendre des mesures et c’est ce que j’ai fait en les écartant du onze pour faire confiance aux jeunes qui ne m’ont pas démenti en me donnant entière satisfaction. Cela dit, tout le monde sait qu’avec moi, il n’y a pas de titulaires indiscutables et c’est tou-

joueur comme on le fait présentement et tant que ça rapporte alors pourvu que ça dure.»

«Non, à Chlef, on n’est pas des adeptes du catenaccio !»
Concernant certaines critiques sur la manière de jouer l’équipe à laquelle il est reproché, surtout depuis sa venue, qu’elle opte généralement pour la défensive, Slimani a répliqué : «Ceux qui croient que l’ASO adopte un schéma tactique dé-

«Ce serait un grand bonheur de gagner la Coupe d’Algérie avec l’ASO»
Concernant les chances de l’équipe en Coupe d’Algérie, Slimani n’a pas caché son envie d’aller en finale : «Depuis que je suis entraîneur, j’ai connu les meilleurs moments avec l’ASO et je considère l’accession de l’équipe en 2001 comme mon meilleur souvenir et après 10 ans il est temps pour moi d’avoir un titre. Mon plus grand

bonheur serait que ça m’arrive avec l’ASO et je pense que le coup est parfaitement jouable cette saison en Coupe d’Algérie où nous sommes bien placés pour passer aux demi-finales ; et à partir de là, tout sera du domaine du possible. Pour l’heure, on croise les doigts en tâchons de rester sur la bonne dynamique qui est la nôtre en ce moment et qui ne pourrait que mener au meilleur à venir. En tout cas, on défendra crânement nos chances, même si de grosses cylindrées comme le MCA, la JSK et l’ESS sont encore en lice. Ce sera aussi l’occasion de prouver qu’on n’a rien à leur envier.» A. F.

WAT Abdellaoui : «Face à la JSK, on a bel et bien gagné un point et non perdu deux !»
Comment vous sentez-vous après ce match nul face à la JSK à domicile ? Il faut savoir passer à autre chose. On a eu beaucoup de matches dans les jambes et c’est un coup d’arrêt qui n’était pas souhaité. Ça arrive après des matches où la débauche d’énergie a été grande, et après quatre matchs en dix jours il fallait s’attendre à ce genre de résultat qui tombe dans un mauvais moment. C’est défavorable au plan comptable face à un postulant pour le titre de champion. Aujourd’hui, les points s’envolent et ça fait très mal. En tout cas, cela fait réfléchir. Comment expliquez-vous cette seconde mi-temps où le WAT a réellement peiné face aux assauts à répétition des Kabyles ? Il faut avant tout évoquer notre première mi-temps qui était très intéressante tellement on était vraiment bien en place en inscrivant rapidement le premier but puis en ratant de peu l’occasion de marquer le second qui pouvait nous donner la chance de gérer tranquillement la seconde mi-temps. Alors qu’avec un but seulement d’avance, les Kabyles ont cru forcément en leurs chances de revenir au score, surtout que nous étions vraiment à bout de souffle sur le plan physique. Il faut dire que l’enchaînement de quatre rencontres en un laps de temps très réduit nous a vraiment handicapés. Peut-on dire que vous avez raté une belle occasion pour revenir de nouveau sur le podium ? Bien sûr que nous aurions pu nous hisser à la troisième place, mais nous avons raté l’occasion de faire le plein à domicile, même si je n’ai pas vraiment honte de dire que nous avons glané un précieux point face aux Kabyles qui étaient capables de repartir avec le gain complet de la partie en seconde période. Selon vos dires, la JSK n’a pas volé ce point du match nul … Effectivement, car il faut bien avouer qu’ils ont tous donné dès le début de la rencontre en voulant à chaque fois nous créer des problèmes en défense, et c’est un nul équitable, vu que c’était difficile de voir une équipe sortir les mains vides au coup de sifflet final. Malgré la défaite face au CAB et le match nul devant la JSK, le WAT n'est pas vraiment décroché au classement, n’est-ce pas ? Oui, mais on ne va pas se prendre la tête avec le classement. Ce que l'on veut maintenant, c'est engranger des points et faire des résultats. Il faut absolument remporter notre prochain match à domicile et renouer avec le succès afin de chasser définitivement le doute et prouver que nous sommes toujours capables de jouer les premiers rôles cette saison. Justement, comment allez-vous réagir après ce nouveau coup d'arrêt ? Il va falloir qu'on reste solides, concentrés et solidaires. Il faut être toujours au top pour prétendre à un résultat positif que ce soit à l’extérieur ou même à domicile. Maintenant, on ne va pas paniquer, on va se remobiliser et procéder par étape, car il ne faut pas tout remettre en question après le moindre faux pas, surtout que nous avons la chance d’avoir des bases solides. Quel sera le bon remède, selon vous, pour repartir de nouveau vers l’avant et finir la saison en force ? Il faut avant tout profiter pleinement de ces trois jours de repos pour bien récupérer et recharger les batteries en prévision de la réception du CABBA, car ce sera de nouveau un match très important pour nous qui sommes tenus absolument de faire le plein sur notre terrain, avant de partir défier le leader chez lui et enchaîner avec un second déplacement consécutif au Khroub. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

19

Coup de pouce USMH

Naïli «Au 20-Août on a un avantage
par rapport au MCA»
Vous avez débuté la saison avec des prestations moyennes, mais les dernières sont jugées très bonnes. Comment ce fait-t-il que d'un seul coup vous retrouvez la grande forme ? En fait, j’avais besoin de temps pour travailler et combler mes lacunes du début de saison. Sur le plan physique et technique je me sens beaucoup mieux. La trêve de deux semaines dont nous avions bénéficié la semaine passée est tombée à point nommé parce qu'elle m'a permis de travailler dur, et j'ai pu rattraper le manque que j'accusais depuis le début de saison. L’ambiance semble toujours parfaite au sein du groupe. Cela estt-il dû aux bons résultats ? Naturellement, quand il y a de bons résultats cela crée toujours une bonne ambiance. C’est encourageant, et la joie revient parmi les joueurs qui retrouvent l’envie de travailler et de persévérer davantage. Par rapport à vos bons résultats, ambitionnez-vous de voir plus haut et viser une des premières places ? Pour nous, le plus important est d’assurer le maintien qui est notre objectif principal. Cela ne veut pas dire que nous allons en rester là. Si l’opportunité de jouer les premiers rôles se présente à nous il est évident qu’on se jettera dans la course. Mais on n’en est pas là encore. Vous devez affronter le MCA ce mardi, comment allez-vous aborder ce match ? Comme tous les autres derbys. Nous n’avons qu’un objectif : gagner pour faire plaisir à nos supporters après la défaite du match aller. Certes, ce sera difficile mais nous avons les moyens de remporter une victoire. Surtout que la rencontre aura lieu au 20-Août, c'est-à-dire sur un terrain qui nous sied à merveille comme si on jouait à Lavigerie. Nous partons donc avec un avantage certain sur le plan psychologique Un succès vous permettra d’accrocher la seconde place au classement… C'est ce que je souhaite, et en plus nous n’avons pas le droit à un autre échec face au MCA après celui du match aller. Nous devons retenir la leçon de cette contre-performance pour réussir un grand match et sortir victorieux de cette confrontation. Cela nous permettra de rester en haut du tableau. Ce sera sans doute difficile, mais j’ai confiance quant aux capacités du groupe Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Le MCA perd la première bataille
Ayant tout fait pour obtenir le report du match face à l’USMH pour une date ultérieure, les responsables du MCA n’ont cette fois-ci pas réussi à imposer leur diktat. Quelque peu désabusés par les nombreuses contestations des mouloudéens à chaque fois qu’une date ne leur convenait pas, les responsables au niveau de la Ligue ont fini par en avoir marre. D’où leur décision de maintenir la domiciliation de cette rencontre au stade du 20-Août et à la date prévue initialement. Maintenant qu’ils sont sûrs que le match aura bien lieu ce mardi à Ruisseau, les Mouloudéens n’ont plus qu’à se soumettre aux règlements et à se plier à la décision de la LNF. Les fustigations des dirigeants du MCA à l’encontre des responsables de la LNF sont un aveu d’échec dans leurs tentatives de faire reporter le match. Ainsi, le MCA a bel et bien perdu la première bataille.

Mebarakou : «J’espère qu’on aura affaire à un arbitre correct»
Expulsé du terrain par l’arbitre lors du match aller, Abdeslam Mebarakou le défenseur central n’a pas encore oublié cette décision du referee. L’enfant de Oued Amizour juge avoir été injustement expulsé par l’arbitre qui a fermé les yeux sur les interventions agressives des défenseurs du Mouloudia. «Ce match est une bonne occasion pour nous de prendre notre revanche par rapport au match où nous avions été victimes de la partialité de l’arbitre. Cette fois, j’espère qu’on aura affaire à un arbitre plus correct», a dit Mebarakou.

Aïssaoui : «Au 20-Août on jouera comme si c’était à Lavigerie»
Pour ce derby, Boualem Charef compte beaucoup sur l’esprit de groupe qui caractérise ses poulains et sur leur solidarité pour réussir un succès. C’est aussi l’avis de certains joueurs, comme le milieu de terrain Abbès Aïssaoui qui reste un joueur clé dans le dispositif tactique de Charef. «Cette rencontre est ordinaire, même si le caractère derby sera prédominant. Jouer face au MCA est très motivant mais cela ne veut pas dire qu’on est certains d’une victoire. Certes, le Mouloudia est une grande équipe mais on va tout faire pour arracher les points de la victoire et cela me semble tout à fait possible. Le stade du 20-Août nous convient très bien. Nous jouerons devant notre public qui sera très nombreux, comme si c’était à Lavigerie.»

A la veille du derby

L’heure est à la mobilisation
A la veille du derby qui mettra aux prises l’USMH au MCA, la pression est montée d’un cran à El Harrach. Après le sentiment de joie dû à la programmation du match ce mardi, on apprend que désormais l’heure est à la mobilisation. En effet, que ce soit les dirigeants ou les supporters tout le monde est mobilisé pour cette rencontre. Une façon de motiver encore plus leurs joueurs en perspective de ce rendez-vous qui est tout aussi important pour les Harrachis que pour les Mouloudéens. En plus du travail psychologique entrepris par le staff technique pour remonter le moral du groupe, et prenant en considération l’état psychologique des joueurs, le comité directeur aurait décidé d’octroyer une forte prime à toute l’équipe en cas de victoire sur le MCA. La dernière performance de l’USMH a stimulé encore plus les responsables qui se trouvent désormais contraints de penser plus aux matchs de cette fin de saison qu’à l’avenir du club et la préparation de la prochaine saison. En d’autres termes, l’heure est à la mobilisation chez les responsables de l’USMH. N. R.

Bey et Hendou les seuls absents
Il n’y aura pas de grands changements au sein de l’équipe harrachie pour le prochain match, prévu ce mardi contre le MCA. Mis à part Hendou et Bey qui seront absents, tous les autres joueurs ayant participé à la rencontre contre l’ASK seront là. Il faut dire que la présence de tous les joueurs hier à l’entraînement rassure les fans et le staff technique.

le début de saison, Naïli et Gharbi sont les plus indiqués pour faire partie du onze.

La première tribune et le virage pour l’USMH
Selon le directeur du stade du 20-Août, que nous avons pu contacter hier matin avant la réunion technique, il semble que le partage des gradins est déjà fait. Les Harrachis, en tant que club recevant, le choix des tribunes leur revient de droit. On apprend ainsi que les supporters des Jaune et Noir auront la première tribune ainsi que le virage. Quant aux fans du MCA, c’est la deuxième tribune ainsi que le poulailler qui leurs seront réservés.

Une victoire psychologique pour les Harrachis
Si les dernières revendications mouloudéennes peuvent être assimilées à un aveu d’échec, le milieu sportif harrachi a applaudi le courage du responsable de la LNF qui, cette fois-ci, a décidé de ne plus se soumettre aux caprices des Mouloudéens. En tout cas, pour les Harrachis cette décision a été perçue comme une victoire. Eux qui ont longtemps manifesté leur mécontentement vis-à-vis des instances sportives pour ce qu’ils considèrent comme une injustice pour avoir été plusieurs fois lésés.

Gharbi à la place de Hendou
Pour pallier l’absence de Hendou suspendu pour cumul de cartons, le staff technique semble favorable pour la titularisation de Gharbi. Absent lors des deux derniers matchs en raison d’une blessure aux adducteurs, ce joueur semble le plus indiqué pour jouer le rôle de récupérateur où il sera associé à Naïli. Etant parmi les éléments les plus compétitifs du groupe, pour avoir bénéficié d’assez de temps de jeu depuis

Bey est rentré chez lui
En plus de Hendou qui sera absent, il y a lieu de noter la défection de Yacine Bey, l’autre milieu récupérateur qui est rentré en urgence chez lui, à Oran, hier matin pour rester au chevet de son père gravement malade et à qui nous souhaiterons un prompt rétablissement.

20

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

Coup d’œil Super D2

Laroui :
e Raed vient de renouer avec le succès, samedi dernier, après sa défaite inattendue à Oran contre l’ASMO. Dans une rencontre dominée de bout en bout, les coéquipiers de l’excellent Khellidi ont réussi l’essentiel en battant l’USMMH sur le score de deux buts à zéro. Le score aurait pu être plus lourd si les attaquants koubéens étaient plus adroits. « Nous avons réalisé l’essentiel, même si nous pouvions aisément marquer plus de deux buts. Les joueurs ont raté pas mal d’occasions à cause de leur décontraction dans le jeu, surtout après le deuxième but et l’expulsion du gardien hadjouti. Je suis très satisfait du résultat, car j’ai été contraint de changer l’équipe à 24 heures de la rencontre. Nous étions dans l’obligation de revoir la composante et, à un degré moins, le dispositif du jeu. Nous avons appris l’absence de Amokrane, qui a été retenu en sélection, jeudi matin. Le joueur s’est préparé avec ses coéquipiers toute la semaine avant de quitter le groupe la veille de la dernière séance d’entraînement de la semaine. Donc, nous étions obligés d’apporter quelques changements de dernière minute. Khellidi a été reconduit dans l’axe, Hammouda a été décalé et Madi a été incorporé d’entrée. J’avais des appréhensions au départ, mais Dieu merci, les joueurs se sont bien comportés durant toute la partie. En dépit des deux contres menés par les joueurs de Hadjout, en début de la première période, mes joueurs ont pris en main le match et ont réussi à marquer deux buts. Collectivement, l’équipe a très bien marché », dira l’entraîneur du RCK à la fin du match face à l’USMMH. Sur le plan comptable, Laroui estime que son équipe est dans ses prévisions et peut prétendre à une place sur le podium. « On fait notre bilan, à chaque fois, après quatre matches disputés. Nous avons misé sur un sans faute contre le CRT, l’USB, le MOB et l’USMS, mais nous

RCK
Carton rouge pour Bahloul
Lors du match RCK-USMMH, l’arbitre M. Bahloul, avait expulsé justement le gardien Mabli à la 81’ après avoir cumulé deux cartons jaunes. Seulement, ce dernier devait quitter le terrain dès la 14’ suite à une main volontaire en dehors de sa surface. Contre toute attente, l’arbitre Bahloul a brandi un jaune, au lieu du rouge. Et pourtant, les règlements sont clairs dans ce genre de faute et le gardien devait être expulsé directement. « Je n’arrive pas à comprendre la décision de l’arbitre à ce moment-là. Le gardien devait écoper d’un rouge, mais l’arbitre a enfreint la loi et s’est contenté d’un jaune. Son arbitrage laisse à désirer », dira Laroui. En somme, M. Bahloul n’a pas été à la hauteur samedi dernier…

«On ira à Constantine pour gagner»

L

Reprise aujourd’hui
Le staff technique koubéen avait accordé deux jours de repos aux joueurs à la fin du match contre Hadjout. Ainsi, la reprise aura lieu ce matin à Benhaddad.

avons récolté que dix points. Lors de la prochaine série de quatre matches, on table sur neuf points. Nous avons perdu trois longueurs à Oran, contre trois récoltés face à l’USMMH. Il nous reste un déplacement à Constantine et un match à domicile contre le SAM. Donc, nous sommes dans l’obligation de faire le plein si on veut atteindre l’objectif tracé. Ainsi, on doit impérativement battre le CSC, avant de penser à Mohammadia. Si on veut terminer sur le podium, il faut arracher le maximum de points », conclu Laroui.

Hadj Youcef entame sa prospection : les gardiens de Hadjout et d’Amizour ciblés
Auteur d’un travail remarquable cette saison, l’entraîneur des gardiens El Hadi Hadj Youcef, a déjà entamé sa campagne de prospection pour recruter deux gardiens susceptibles de venir renforcer le RCK la saison

prochaine. En effet, après avoir sortir de l’anonymat l’actuel gardien des Vert et Blanc, Belhani, Hadj Youcef vise à recruter le gardien d’Amizour. Ce dernier a été supervisé vendredi dernier à l’occasion de la venue de son équipe à Kouba pour affronter le CAK. Venu pour « re » supervisé le gardien de l’équipe locale, Hadj Youcef a été impressionné par le rendement du gardien bejaoui. Ce dernier semble intéressé de jouer au RCK, même s’il est concentré sur son équipe qui vise l’accession en Interrégions. Dans le même registre, le gardien de l’USMMH, Mabli, a tapé dans l’œil de Hadj Youcef, samedi dernier. Auteur d’une prestation honorable, en dépit des deux buts encaissés, Mabli possède d’énormes potentialités et intéresse au plus haut point l’entraîneur des gardiens. Youcef M.

Benyahia retrouve ses sensations, Boudemagh et Khellidi impériales et Hanifi «Monsieur penalty »
C’est autant de satisfactions qui ont été enregistrées samedi dernier. L’entraîneur Abdelmalek Laroui n’a pas caché sa joie à l’issue de la rencontre face à l’USMMH. Après une très longue absence, l’attaquant Ahmed Zakaria Benyahia a retrouvé son poste de titulaire. Malgré le manque de compétition, il semble avoir retrouvé ses sensations et a pu tenir son rôle convenablement. Il a été contraint de céder sa place à Bouzar à la 67’ après avoir ressenti des douleurs à l’épaule. L’arrière latéral, Farès Boudemagh, et le milieu récupérateur, Krimo Khellidi, qui a été reconverti en stoppeur, étaient irréprochables et confirment leur bonne forme. Quant à l’attaquant Salim Hanifi, il demeure le meilleur buteur du RCK et, aussi, le spécialiste des penalties. Il en a transformé quatre, en attendant d’autres… Youcef M.

MCS
Saïda méconnaissable
Le MCS n’a rien montré vendredi passé et les joueurs Saïdis étaient méconnaissables durant les 90 minutes de la rencontre alors qu’ils avaient le match en main. Face au PAC, qui, pourtant, était amoindri, l’équipe de Saïda a montré ses limites.

MOB

Les Béjaouis espèrent encore le maintien
arracher les six points en jeu.

Les jeunes ont été à la hauteur
Bien qu’ils n’aient pas pu réussir à revenir avec un résultat positif de leur déplacement à Sétif, les joueurs alignés par le coach Zekri lors de cette rencontre ont été à la hauteur. Ils ont livré une belle prestation réussissant même à se créer beaucoup d’occasions, mais sans pour autant parvenir à les transformer en but. D’ailleurs, sur une belle occasion, l’attaquant Benmessaoud a réussi à égaliser pour son équipe, mais les Sétifiens ont inscrit un deuxième but qui a été fatal aux Béjaouis qui viennent de laisser passer une belle opportunité de remonter au classement et espérer un meilleur avenir.

Cheraïtia la seule satisfaction
Le MCS a joué son plus mauvais match depuis le début de saison vendredi et n’a rien fait pour gagner cette rencontre capitale pour la suite du parcours. La seule satisfaction fut l’ailier droit de Cheraïtia qui a été cun véritable poison pour la défense de PAC mais ses efforts ont été vains puisque tout seul il ne pouvait rien faire même s’il fut le seul joueur qui a avoir mouillé le maillot face au PAC.

cette saison. Mieux encore, après que son équipe eut été menée au score, suite à un penalty transformé par Fellahi, Benmessaoud a réussi à remettre les pendules à l’heure avant la fin de la première période. Malheureusement pour Bejaia cette réalisation n’a pas suffi, elle a concédé un deuxième but dès l’entame du second half.

Un impératif, remporter les deux prochains matches à domicile
Toutefois, suite à cette énième défaite concédée hors de leurs bases devant la formation de l’USM Sétif, les Béjaouis, qui auront l’opportunité de recevoir deux fois consécutivement à domicile face respectivement à l’ASM Oran et à l’US Biskra, seront dans l’obligation de faire le maximum pour faire le plein et arracher six précieux points qui seront d’un grand apport pour la suite du parcours. Pour cela, les Béjaouis n’ont plus droit à l’erreur s’ils veulent assurer leur survie en Super D2. D’ailleurs, les joueurs semblent conscients de la tâche qui les attend et sont décidés à se ressaisir. Lahcène H.

Les supporters fustigent les joueurs
Les supporters du MCS, qui ont dépassé le millier, et qui ont fait le déplacement jusqu'à Boudouaou pour soutenir leur équipe, n’ont pas été tendres avec les joueurs à la fin de la rencontre. Pour eux, l’accession tend les bras au club mais les joueurs ne veulent pas d’elle. AMAR BENSADEK

ien que les Crabes du MO Béjaia se soient déplacés à Sétif avec un moral au beau fixe et surtout avec comme seul objectif de réaliser le meilleur résultat possible, les poulains de Hocine Zekri ont concédé une défaite amère qui n’arrange pas leurs affaires, dans la mesure où ils sont condamnés à réagir lors des prochaines rencontres afin de récolter un maximum de points pour assurer leur maintien. Pourtant, les Béjaouis ont livré une belle prestation de-

B

vant la formation de l’USM Sétif, ils sont même parvenus à revenir au score en première période, avant d’encaisser un deuxième but assassin qui a mis fin à leurs espoirs de revenir avec un bon résultat. Néanmoins, en dépit de cette défaite concédée à l’extérieur, les Vert et Noir du MOB peuvent espérer encore au maintien, à condition qu’ils réagissent dans les prochaines journées, surtout qu’ils auront l’opportunité de recevoir deux fois consécutivement, ils peuvent logiquement

Benmessaoud inscrit son premier but
Décidément, il ne se passe pas une journée sans qu’un jeune joueur du MOB s’illustre et marque un but pour son équipe. En effet, après, Madi et Khaldi, c’est au tour de l’attaquant Benmessaoud d’inscrire son premier but sous les couleurs du MOB

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

21

Coup d’œil International
Juventus Espagne

Lyon rêve de Diego
Déjà très actif l'été dernier sur le marché des transferts (Lisandro Lopez, Michel Bastos, Aly Cissokho, Bafetimbi Gomis), l'Olympique Lyonnais pourrait une nouvelle fois casser sa tirelire cet été. Selon le quotidien sportif italien Tuttosport, le club rhodanien s'intéresserait très fortement à Diego (25 ans, 28 matchs en Serie A cette saison, 5 buts). Transféré l'été dernier du Werder Brême à la Juventus Turin pour 25 millions d'euros, le milieu de terrain offensif brésilien peine à s'imposer de l'autre côté des Alpes et pourrait mettre le cap sur un nouveau championnat durant la prochaine intersaison. L'OL a bien l'intention de ne pas laisser passer l'occasion. Mais la concurrence promet d'être rude pour Diego.

Le Barça met la pression sur le Real
En match avancé de la 29e journée de Liga, le FC Barcelone se déplaçait sur le terrain du Real Majorque samedi. Les Catalans ont assuré l'essentiel en l'emportant 1-0 grâce à un but d'Ibrahimovic inscrit peu après l'heure de jeu. Au classement, les Blaugrana prennent provisoirement trois longueurs d'avance sur les Merengue. Demain dimanche, le Real Madrid aura l'occasion de reprendre son fauteuil de leader en recevant l'Atletico Madrid.

West Ham

Italie

Zola pense à se démettre
La défaite de West Ham contre Stoke (0-1) pourrait avoir été celle de trop pour Gianfranco Zola. L'Italien a laissé entendre samedi qu'il pourrait démissionner d'ici la fin du week-end. «Je dois trouver quel est le problème. Si le problème c'est moi, alors pourquoi pas» démissionner, a declaré Zola après la sixième défaite consécutive de son équipe, qui la place sous la menace d'une descente. «Les joueurs font tout ce qu'ils peuvent. La question est de savoir si je peux les aider ou pas. Je vais réfléchir d'ici à demain pour savoir si je fais un bon travail». Zola, 43 ans, en poste depuis 2008, connaît à West Ham sa première expérience d'entraîneur pro. Ses relations conflictuelles avec les nouveaux propriétaires du club sont connues.

La Roma met l’Inter au tapis !
En match avancé de la 31e journée de Serie A, l'AS Roma accueillait l'Inter Milan ce samedi. Sur leur pelouse, les Giallorossi, avec Ménez titulaire en attaque mais Mexès sur le banc, ont réalisé une excellente opération en s'imposant 2-1 grâce à des buts de De Rossi (16e) et de Toni (73e). Milito avait pourtant ramené les deux équipes à égalité à la 66e minute. Au classement, la Roma revient à un point de l'Inter, qui conserve la tête du championnat malgré cette défaite. Hier dimanche, la Juventus Turin a accueilli l'Atalanta Bergame et le Milan AC a reçu la Lazio Rome.

Bayern Munich

Robben souffre du mollet
Aarjen Robben est susceptible de manquer le quart de finale aller de la Ligue des champions contre Manchester United mardi, selon Louis van Gaal. Entré au début de la seconde période, samedi contre Stuttgart (1-2), l'ailier néerlandais a fini la rencontre en marchant à cause d'une contracture à un mollet, celui dont il souffrait déjà ces derniers jours. «Peut-être que ce n'est pas très grave, mais cela semble difficile qu'il soit disponible pour le match contre Manchester United», a déclaré Van Gaal après la deuxième défaite consécutive de son équipe en Bundesliga. «On espère quand même qu'il sera en état de jouer». Le Bayern n'est jamais aussi efficace cette saison qu'avec l'ex-joueur du Real Madrid, déjà auteur de quatorze buts.

Angleterre

Arsenal accroché, Chelsea en plante 7 !
A l'occasion de la 32e journée de Premier League, Chelsea recevait Aston Villa samedi après-midi. Les Blues ont étrillé leurs adversaires 7 buts à 1, grâce notamment à un quadruplé de Lampard et un doublé de Malouda, qui avait déjà signé un doublé à Portsmouth mercredi lors de la victoire des Londoniens 5-0. De son côté, Arsenal se déplaçait sur le terrain de Birmingham City. Les Gunners pensaient bien l'emporter mais ils ont finalement été rejoints en toute fin de rencontre (1-1). Nasri avait pourtant ouvert le score pour Arsenal. Les autres résultats : Tottenham 20 Portsmouth, Wolverhampton 0-0 Everton, Hull City 2-0 Fulham, West Ham 0-1 Stoke City, Bolton 0 -4 Manchester United.

Schalke 04

Magath parle du04, est sorti de sa légendaire titre Felix Magath, l'entraîneur de Schalke
réserve après la victoire de son équipe au Bayer Leverkusen (2-0). Il a admis pour la première fois qu'un succès samedi prochain devant le Bayern Munich pourrait être décisif dans la quête du titre. « Si nous battons le Bayern Munich, on aura nos chances et on pourra croire au titre », a admis celui qui a déjà gagné la Bundesliga avec le Bayern (2005, 2006) et Wolfsburg (2009). « C'est difficile à chiffrer quelle sera notre probabilité de gagner le titre, a-t-il aussitôt nuancé. Je n'ai pas dit que nous allons battre le Bayern. On n'a pas encore cette supériorité qu'un champion doit avoir. Et le calendrier du Bayern est plus facile ». Le dernier titre du club de Gelsenkirchen remonte à 1958. L'attaquant Kevin Kuranyi, auteur d'un doublé à Leverkusen et désormais meilleur buteur de Bundesliga avec 17 réalisations, a rappelé que l'objectif de son équipe restait de « se qualifier pour l'Europe ».

Allemagne

Le Bayern piégé à domicile !
A l'occasion de la 28e journée de Bundesliga, le Bayern Munich accueillait le VfB Stuttgart avanthier. Le club bavarois, battu 2-1, a réalisé une très mauvaise opération. Après l'ouverture du score d'Olic (32e), les Munichois ont concédé deux buts de Träsch (41e) et Marica (50e). Au classement, le Bayern conserve provisoirement la tête mais pourrait la perdre au profit du Bayer Leverkusen ou de Schalke 04 qui se sont s'affrontés un peu plus tard dans la soirée. Les autres résultats : Hertha Berlin 0-0 Borussia Dortmund, Werder Brême 4-2 FC Nuremberg, FSV Mayence 05 0-2 VfL Wolfsburg, Hanovre 96 1-4 FC Cologne.

Chelsea

Une piste se dessine pour Deco
L'international portugais Deco a fait connaître sa volonté de rejoindre le Brésil, son pays natal. Chelsea ne devrait pas s'opposer à son départ. André Silva, le vice-président de Botafogo, semble motivé pour l'accueillir dans son équipe. Il avoue néanmoins à la Gazeta Esportiva que la tâche s'annonce ardue : “Deco est l'un des noms dont n'importe quel dirigeant rêve depuis qu'il a dit qu'il voulait rentrer au Brésil. J'ai discuté avec le président Mauricio Assumpção pour tenter de le recruter. Nous devons réaliser un travail au niveau marketing pour y parvenir puisque nous savons qu'un joueur comme lui est très cher pour un patron au Brésil ".

Portugal

Les Aigles du Benfica s'envolent
Dans le choc au sommet de la 24e journée de Liga Sagres, le Benfica a pris le meilleur sur son dauphin, le Sporting Braga (1-0), samedi à l'Estadio de la Luz. L'unique but de la rencontre a été inscrit par le défenseur international brésilien Luisao, quelques secondes avant le repos (45e+2). Grâce à ce succès, les tombeurs de l'OM en Ligue Europa s'envolent en tête du Championnat, avec désormais six longueurs d'avance sur leur victime du jour. A six journées de la fin, les Lisboètes filent leur premier titre national depuis 2005. Une façon idéale également de préparer sereinement la venue de Liverpool, jeudi, en quarts de finale aller de la C3.

Inter Milan

Balotelli décide de s'en aller
Mis à l'écart par José Mourinho, l'attaquant Mario Balotelli aurait réclamé un bon de sorti à ses dirigeants. C'est le quotidien italien La Stampa qui révèle cette information. Mino Raiola, son agent, pourrait négocier un départ du joueur de 19 ans vers le Milan AC. A ce sujet, Fabio Capello, le sélectionneur de l'équipe nationale d'Angleterre, a donné son avis sur Radio 1. Le technicien italien s'interroge avant de répondre : “ Estce que je conseillerais à Balotelli d'aller au Milan ? Et bien, je dirais que quand Pirlo et Seedorf étaient passés de l'Inter Milan au Milan AC, c'était une période durant laquelle l'Inter ne comprenait pas grandchose au football. Il est jeune, de même que Rooney. Sauf que Rooney est déjà marié ".
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIE - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22 Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010
Vu à la télé

Bergerat Monnoyeur à Constantine
Bergerat Monnoyeur Algérie représentant de Mercedes poids lourd, Caterpillar, Eneria, Hyster et Sem va inaugurer une nouvelle agence à Constantine. Une cérémonie officielle sera organisée mercredi prochain en présence des représentants de la marque. La succursale de Constantine aura une dimension régionale et assurera tous les services en rapport, à savoir la vente, la maintenance ainsi que la pièce de rechange. Cette inauguration vient ponctuer celle réalisée l’année dernière à Oran.

Mercedes Classe B

Clientèle jeune en point de mire
Alors que la Classe B actuelle accuse le poids des ans, Mercedes prépare la remplaçante ! Actuellement dans le pipe-line, elle devrait arriver en concessions à l’automne 2011. Elle sera plus basse et d’apparence plus sportive. Le constructeur à l’étoile entend bien rajeunir la clientèle ! L’actuelle version, de par sa plateforme «sandwich», connaît une variante à pile à combustible, vaguement commercialisée. Nul doute que la prochaine génération réintroduira cette motorisation futuriste dans ses entrailles ! Quant à la gamme classique de moteurs diesel et essence, elle devrait profiter d’un coup de frais. Et pourquoi pas d’une version hybride ?

Danger Route à plein régime
Diffusée les vendredis à partir de 20h45, lʼémission Danger Route proposée par Canal Algérie, aborde les sujets en rapport avec la sécurité routière dʼune manière à tenir les téléspectateurs en haleine. Axée sur le travail de terrain, récolté de plusieurs régions du pays, cette émission fait notamment un zoom sur des comportements routiers souvent à lʼorigine dʼaccidents. Bonne route à Danger Route. Bavaria Motors Algérie vient de lancer la MINI Edition Bladi. Ainsi, pour chaque commande dʼune MINI, un package dʼhabillage des véhicule est offert. A savoir le toit, la coquille, les rétroviseurs et la bande de capot. La MINI Edition Bladi est actuellement visible à la placette de Hydra et dans le Showroom Mini de Chéraga à Alger. Il est par ailleurs possible de trouver toutes les infos sur le groupe MINI Edition Bladi sur Facebook.

Skoda s’accroche au Tour d’Alger
L’équipe de cyclisme de Skoda Algérie ( Sovac) a décroché la 7e place au classement général de la première étape du Grand Prix d’Alger. Une première étape qui a relié la commune de Hammamet à celle de Zéralda. Pour Skoda, il s’agit d’un bon classement, sachant que l’équipe est composée de juniors engagés dans une course à laquelle participent 4 équipes seniors. Grâce à ce Tour d’Alger, Skoda va acquérir une bonne expérience pour les courses à venir. L’étape prochaine est Birtouta-Douéra.

Mini : une éd it i on BL A D I

Symbol fêtera sa 25 000e unité vendue
Renault Algérie va rendre hommage au modèle qui a fait sa réussite en Algérie. Symbol, puisque c’est de lui qu’il s’agit, va être célébré en avril prochain a l’occasion du 25 000e modèle vendu en Algérie. Renault Symbol n’est autre que la remplaçante de la Clio Classic.

BMW Série 6

Un facelift en vue ?
La capote souple est toujours de mise, ce qui peut s’expliquer par quelques raisons techniques qu’un toit en dur qui serait particulièrement encombrant et difficile à caser dans le coffre ! On ne vous parle pas de la masse supplémentaire et de «l’effet sac-à-dos », une fois décapoté ! La ligne générale semble inchangée. Sous le capot, c’est un grand mystère. Il reste à savoir si les moteurs de 3 l et 4,4 l suralimentés seront de la partie. En diesel, nul doute que le 3 l biturbo reprendra du service, éventuellement dans une évolution à 306 chevaux comme déjà aperçue ailleurs.

Le 4x4 de Dacia arrive

Duster disponible à partir de mai

Opel Astra Sports Tourer

nible en Algérie à Le Dacia Duster sera dispos la mai prochain. Le 4X4 de compter du mois de si prêter main a ain marque roumaine viendr es de la gamme, à saforte au reste des modèl ses déclinaisons et voir Logan dans toutes Sandero.

La déclinaison pratique
Les Opel Astra Sports Tourer ont été surprises en pleine séance test ! Avant les versions coupé et cabriolet (sûrement avec toit en dur), ce break entame les phases de déclinaison de l’Astra ! La malle semble nettement plus fine que sur l’Insignia Sports Tourer. Sous le capot, aucune modification transcendantale n’est attendue. On attend toutefois les variantes sportives GSi et OPC de pied ferme ! En espérant que les trains avant se montrent plus rigoureux que sur les versions précédentes, où il était préférable de bien tenir son volant en accélération !

Renault Mégane CC

En topless !
Certaines rumeurs laissent suggérer que les premiers exemplaires seront livrés au début du mois de mars 2010. Basé sur le coupé, ce cabriolet présentera une face arrière inspirée des modèles actuels. La ligne générale sera plus dynamique que celle de la version actuelle, ce qui placera cette Renault en directe concurrente de son éternelle rivale : la Peugeot 308 CC. Bien entendu, le toit sera en dur et la palette de motorisations sera complète, avec notamment le 1.5 dCi 105 appelé à faire le gros des ventes. 2010 sera également l'année qui verra la boîte automatique à double embrayage. Cette dernière équipera les petits moteurs diesel avec pour objectif avoué, une baisse des valeurs de consommation et d'émission.

Pagani C9

Une toute nouvelle Pagani pour cette année !
La nouvelle est de taille, car voilà une dizaine d’années que l’actuelle Pagani Zonda toise de sa spectaculaire silhouette, les supercars les plus renommées. Même si ce coupé explosif est loin d’être dépassé, il était temps pour une remplaçante ! Et c’est prévu pour cette année encore ! Chez Pagani, on repart d’une page blanche ! Ainsi, la répartition des masses, les matériaux et les réglages seront spécifiques à ce nouveau modèle. Rien n’est trop beau, ni trop cher pour ce modèle superlatif, capable d’en remontrer aux sportives les plus féroces, telles que les Lamborghini Murcielago et Ferrari 599 GTB Fiorano. Ainsi, le châssis est en carbone-titane, les roues sont en alliage forgé et les pneus ont été spécifiquement développés par Pirelli pour cette C9. Et cette dernière chausse grand : 255/35 ZR19 à l’avant et 335/30 ZR20 à l’arrière ! Le downsizing, même Pagani n’y coupe pas ! Alors que l’actuelle Zonda s’anime via un plantureux V12 AMG atmosphérique de plus de 7 litres de cylindrée, la nouvelle C9 recourra à un V12 biturbo de 6 litres. Un moteur déjà vu sous le capot de la Mercedes SL65 AMG Black-Series, mais qui connaît ici quelques réglages spécifiques qui le font développer 700 chevaux environ. La présentation se fera à l’un des prochains salons européens, cette année encore. Le prix de base devrait démarrer aux alentours des… 900 000 € !

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Le proverbe du jour
Si les chats gardent les chèvres, qui attrapera les souris ?
(Proverbe français)

Ins

Quinze ans de prison pour intrusion ... dans une prison
Miami (Reuters) - Un habitant de Floride a été condamné à quinze ans de prison pour avoir cherché à entrer dans la prison où il avait été détenu pour homicide involontaire. Sylvester Jiles, 25 ans, a écopé de la peine de prison maximale pour tentative d'intrusion dans le centre de détention du comté de Brevard, rapporte le journal Florida Today. Il semblerait qu'il craignait de subir des représailles des membres de la famille de sa victime. Jiles, qui avait été remis en liberté conditionnelle une semaine avant les faits, a tenté d'escalader la clôture de fils de fer barbelés de plus de 3,50 m de haut pour pénétrer dans la prison, se faisant plusieurs profondes entailles.

O

8 produits de beauté étonnants à dénicher dans votre frigo
Vous êttes au régime et vous ne savez pas quoi faire avec le contenu de votre frigo ? Alors pourquoi ne pas l'utiliser pour être encore plus belle? Petite leçon de cosmeto-frigo. 1- Un yaourt pour gommer Riche en lipides, le yaourt nature est un trésor de bienfaits pour votre peau. Utilisé en masque sur le visage, il aide par exemple à restaurer et à nourrir les épidermes les plus desséchés. Vous pouvez aussi lʼutiliser en guise de gommage pour retrouver une peau toute douce en quelques instants… La recette du gommage doux au yaourt : Mélangez 1/2 yaourt nature avec une cuillère à soupe de miel liquide. Appliquez sur le visage et laissez poser jusqu'à ce que le masque craquelle. Exfoliez ensuite du bout des doigts et rincez à l'eau claire avant dʼappliquer votre crème hydratante habituelle. 2- Un blanc d'oeuf pour rajeunir Vous venez de faire un gâteau et il vous reste un blanc dʼœuf ? Ne le jetez pas et utilisez le pour redonne un coup de fouet à votre peau ! Il est en effet parfait pour raffermir la peau et créer un effet tenseur naturel. La recette du masque liftant : Cassez un œuf et séparez le blanc du jaune. Battez le blanc à la fourchette et appliquez le délicatement à lʼaide dʼun pinceau après avoir effectué un gommage sur votre visage. Laissez sécher et retirez en rinçant à lʼeau claire. 3- La crème fraîche pour hydrater Rien de tel que les matières grasses de la crème fraiche pour hydrater les zones les plus sèches de votre corps. Appliqué en masque, elle vient ainsi à bout des épidermes les plus desséchés. Pour les mains, elle fait des miracles ! La recette du masque hydratant pour les mains : Choisissez une crème fraiche épaisse entière. Mélangez-en 3 cuillères à soupe avec une cuillère à soupe dʼhuile dʼamande douce et quelques gouttes de jus de citron. Lavezvous bien les mains au savon et appliquez ce mélange à lʼaide dʼun pinceau avant dʼenfiler des gants de cuisine pour protéger votre masque le temps de lʼapplication. Laissez poser une trentaine de minutes avant de rincer à lʼeau claire. 4- Un concombre pour assainir Riche en vitamines, astringent et assainissant, le concombre est idéal pour matifier le teint et réguler les sécrétions sébacées. Il

S

D écrassage
anté
Lundi
Dohr Asr Maghreb Icha

Le Buteur n° 1157 Lundi 29 mars 2010

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières

LUNDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

MARDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

: 13h20 : 16h25 : 19h10 : 20h30

Mardi
Fedjr Chourouk : 05h10 : 06h37

Matin : 14°C A-M : 27°C Vent : 11 km/h Direction : W.

Matin : 14°C A-M : 28°C Vent : 18 km/h Direction : w.

lites

Recette
Cuisses de poulet à l'espagnole
 16 cuisses de poulet débarrassées de leur peau  Farine pour enrober  25 cl de bouillon de volaille  1 cuill. à soupe d'ail haché  500 g de tomates en conserve  1 oignon finement haché  Huile d'olive (pour la friture)  Sel et poivre Préchauffez le four à 150 °C/therm. Roulez les cuisses de poulet dans la farine. Chauffez l'huile à feu modéré dans une poêle, puis faites dorer le poulet en le retournant fréquemment. Retirez la viande de la poêle et versez l'excédent d'huile. Remettez la poêle à feu modéré pour faire revenir l'ail et l'oignon jusqu'à ce que ce dernier soit translucide; poursuivez la cuisson pendant 15 minutes avec les tomates, retirez du feu et réduisez en purée au mixer avec le bouillon de volaille. Salez et poivrez. Déposez les cuisses de poulet dans un plat creux ; recouvrez de sauce tomate. Couvrez le plat de papier d'aluminium et faites cuire 1 heure au four. Retirez le papier d'aluminium, retournez le poulet dans la sauce, versez l'excédent de liquide et poursuivez la cuisson au four pendant environ 30 minutes. Servez lorsque le poulet est bien tendre.

S

Rihanna emménage avec son homme

Tars

peut être utilisé en masque (les fameuses rondelles de concombre) mais aussi en lotion. Recette de la lotion éclat au concombre : Faites bouillir 1/2 litre dʼeau. Râpez un concombre bio et versez le dans lʼeau bouillante. Laissez cuire 5 minutes puis filtrez lʼeau ainsi obtenue. Utilisez la en guise de tonique à lʼaide dʼun coton. Cette lotion se conserve 48h au réfrigérateur. 5- Trois carottes pour bronzer Grâce à sa richesse en vitamine C et en bétacarotène, la carotte à la côte pour vous donner bonne mine ! Elle donne une couleur hâlée à votre peau et aide aussi à lutter contre le vieillissement. La recette de lʼhuile de massage bronzante : Lavez et pelez 3 carottes avant de les passer à la centrifugeuse. Versez le jus dans un mixeur et ajoutez 3 cuillères à soupe dʼhuile dʼamande douce. Mixez quelques instants pour émulsionner le mélange et utilisez comme une huile de massage, notamment en guise dʼaprès soleil. Parfait pour renforcer votre bronzage. 6- Le lait pour nourrir la peau Les vertus adoucissantes et nourrissantes du lait ne sont plus à prouver. Alors pourquoi ne pas imiter Cléopâtre ? Si vous nʼavez pas de lait dʼânesse pas de panique : vous pouvez tout à fait retrouver une peau douce en quelques minutes avec du simple lait de vache … La recette du bain douceur : Dans une casserole, faites chauffer ½ litre de lait et ajoutez y 4 grosses cuillères à soupe de miel. Mélangez bien. Faites couler un

bain dʼeau chaude dans votre baignoire (à une température idéalement située autour de 38°C) et versez-y le mélange. Délassez vous pendant une vingtaine de minutes dans ce bain, avant de vous rincer tout simplement à lʼeau claire. 7- Le jus de pomme pour gommer les pellicules Une petite recette étonnante qui ravira tous ceux qui souffrent de problèmes de pellicules ! Grâce à ses vertus rééquilibrantes et antiseptiques ultra-douces, la pomme est en effet un excellent traitement antipelliculaire. La recette de la lotion antipellicules : Choisissez un jus de pomme naturel (bio si possible) sans sucre ajouté et gardez le au réfrigérateur pour quʼil soit bien frais. Mélangez en 500 ml avec 500 ml dʼeau et 150 ml de vinaigre de cidre. Utilisez ce mélange comme dernière eau de rinçage après votre shampoing. 8- Un citron pour blanchir les ongles Le citron est un petit trésor de bienfaits pour les mains ! Il possède en effet des propriétés blanchissantes parfaites pour blanchir les ongles jaunis et les faire briller. Le citron favorise aussi leur croissance tout en les fortifiant. La recette magique : Coupez un demi-citron et frottez vos ongles pendant plusieurs minutes avant de rincer. Pour les nourrir, vous pouvez également verser quelques gouttes dʼhuile dʼolive dans le creux du citron avant de vous en servir.

Beignets aux pommes
 4 pommes  20 cl de lait entier  5 cl de bière  250 g de farine  2 pincées de sel  Huile de friture  60 g de sucre en poudre  Sucre glace  2 œufs Cassez les oeufs et séparez les blancs des jaunes. Disposez la farine en puits et incorporez peu à peu le lait, la bière, les 2 jaunes d'oeufs, le sucre et 1 pincée de sel. Quand votre pâte est bien lisse, mettez-la à reposer au frais au moins 30 min. Epluchez les pommes, coupez-les en quatre, ôtez le coeur et les pépins puis découpez-les en rondelles un peu épaisses (1/2 cm). Ajoutez l'autre pincée de sel dans les blancs d'oeufs et, à l'aide de votre fouet, montez-les en neige ferme puis incorporez-les délicatement à la pâte. Faites chauffer l'huile dans la friteuse. Trempez les rondelles de pommes dans la pâte à beignet et plongezles aussitôt dans l'huile chaude. Quand les beignets sont bien dorés, ôtez-les de la friteuse en vous aidant d'une écumoire. Déposez les beignets sur un papier absorbant.

Les choses vont vite pour Rihanna et son joueur de baseball ! La Barbadienne et Matt Kemp ont beau sortir ensemble depuis à peine quatre mois, le couple a décidé d'emménager ensemble. Selon Star Magazine, le jeune sportif devrait s'installer prochainement dans la villa hollywoodienne de Riri. «Matt est très heureux d'emménager avec Rihanna. Il savait que ce n'était qu'une question de temps avant d'habiter avec Ri. Il veut la rendre heureuse. Il garde sa maison pour voir comment vont les choses, mais ils sont si amoureux», explique une source proche. Matt aurait déjà déposé des cartons chez sa petite amie, mais devra attendre la fin de saison sportive pour s'installer à plein temps, plus tard ce printemps. Rihanna, de son côté, a d'ores et déjà rencontré sa belle famille... Qu'ils soient heureux !

SOIN NATUREL POUR LES VERGETURES
Pour atténuer ces marques indésirables et peu esthétiques, appliquez quotidiennement une crème préparée avec : - Un demi-avocat - Une cuillère à soupe de jus de citron - Une cuillère à soupe de miel Ce nʼest pas un remède miracle, mais les vergetures sʼestomperont.

A

stuce du jour

Ma pharmacie naturelle
Vous venez de vous brûler, de vous couper, de prendre un coup de soleil ? Vous voulez vous débarrasser dʼun mal de crâne ou de gorge, dʼune nausée ? Les plantes et les huiles essentielles sont là pour vous soigner de manière naturelle et économique !

Question
Au petit-déjeûner, les céréales sont préférables au pain
Ni vrai ni faux !

?

De l’ail contre les durillons
De lʼail contre les durillons Que faire : Ecrasez une gousse dʼail sur le cor ou le durillon. Appliquez un pansement et laissez poser toute la nuit. Renouvelez cette opération pendant une quinzaine de jours, explique le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). Pourquoi ça marche : Lʼail ramollit les durillons et possède des vertus antibactériennes et antifongiques, selon le Dr Dominique-Jean Sayous. En plus : Lʼapplication en cataplasme de feuilles de poireau macérées dans du vinaigre permettrait également de ramollir les durillons.

Le

C hiffre du jour 1.141

Un insecte capable de soulever 1.141 fois son poids
Le bousier est issu du même ordre que les scarabées, les coccinelles et les hannetons et, comme son nom l'indique, il a pour particularité de se nourrir exclusivement d'excréments. Ce détail passé, la bestiole serait l'insecte le plus fort au monde, capable de soulever 1.141 fois sa masse.Il mesure à peine plus d'un centimètre, et, si l'on prend sa performance à échelle humaine, un homme de poids et de force moyens serait capable de soulever l'équivalent de six bus à impériale, rien que ça. L'insecte détrône donc largement la fourmi, qui peut soulever 50 fois son poids. Selon les chercheurs de l'université de Londres, cette force exceptionnelle serait conséquente à la recherche de partenaires sexuels, qui leur permettrait d'être supérieur à leurs rivaux devant les femelles. Pour démontrer la force du bousier, le docteur Knell, de l'université de Londres, a collé au dos des insectes des fils attachés à un pot. Il y a ensuite versé de l'eau au fur et à mesure, jusqu'à ce que l'insecte soit incapable de déplacer l'objet. Il a ainsi pu déterminer avec exactitude que le bousier est capable de supporter 1.141 fois son poids.

Comme le pain, les céréales «petit déjeuner» sont une bonne source de glucides complexes ou “sucres lents, que la digestion libère progressivement, assurant à lʼorganisme une énergie de longue durée. La plupart sont enricies en vitamines et en minéraux (notamment en fer) et, comme elles se consomment avec du lait ou du yaourt, elles vous assurent dès le matin, un apport de protéines et de calcium. Mais la plupart sont combinées à des fruits secs ou déshydratés (raisins, pommes, etc.) et/ou à des fruits oléagineux (noix, noisettes, noix de coco…), ou encore aromatisées au miel ou enrobées de chocolat, ce qui les rend plus caloriques. Et rares sont les amateurs qui résistent à la tentation dʼy ajouter un peu (ou beaucoup) de sucre. Par ailleurs, le pain (complet) contient des vitamines B1 et B3, du magnésium, du fer et des fibres, et il est pauvre en graisse. A condition que vous ne le garnissiez pas de pâté double crème ! Alors, pain ou céréales ? La réponse est dans… la modération.

Demain : Une décoction contre les démangeaisons

News

Grande-Bretagne - Ne vous privez plus de chocolat ! Selon une étude menée à l'Imperial College London, il aurait de nombreuses vertus sanitaires. Souvent considéré comme un acte de gourmandise, la consommation de chocolat s'avère être bonne pour la santé. Premièrement, cet aliment contient une forte quantité d'antioxydants qui piègent ou neutralisent les radicaux libres. Ces derniers sont responsables de la destruction des cellules et sont impliqués dans certaines maladies dégénératives comme l'arthrite, la sclérose en plaques, l'athérosclérose [artères obstruées par du cholestérol ou des lipides, ndlr], Alzheimer... Ces antioxydants protègent également la peau des rayons ultraviolets.De plus, le chocolat est une source de theobromine. Il faut toutefois privilégier le chocolat noir à forte teneur en cacao (100 grammes de chocolat blanc en

S

anté

Vers de nouveaux traitements à base de chocolat
contiennent moins de 0,1 mg contre 150 à 220 mg pour le chocolat au lait et 450 à 1.600 mg pour le chocolat noir). La theobromine est un alcaloïde qui a un effet positif sur l'humeur du consommateur. S'ajoute à cela la présence de phényléthylamine, qui elle aussi procure une sensation de bien-être. Ces effets sont plus ou moins connus du grand public mais les scientifiques de la faculté de médecine de l'université de Ghana ont découvert de nouveaux bienfaits au chocolat, au point de le conseiller comme traitement médical. Le docteur K.K. Atsina l'utilise comme traitement complémentaire contre le diabète et l'hypertension par exemple. De même, le professeur Kwaku Addai conseille de boire deux à cinq chocolats tous les jours pour limiter les chances d'apparition de la malaria.

13:30 Luisa Fernanda 15:00 Azizi El-Mouchahid 16h30 El-djawal 17h00 Aâlem El-hacharat 17:30 El-Moustahlik 18:00 Journal télévisé ( édition Amazigh) 18:30 Moutaât ElMaida 19:00 Ikhetar soualek 20:00 Journal télévisé ( édition du 20h) 21:00 Taraa Maa tara 22:00 Le Medecin Des Fous 23:30 Varietes musicales

15:35 New York police judiciaire 16:25 Monk 17:15 La ferme Célébrités en Afrique 18:05 Le juste prix 18:50 La prochaine fois, c'est chez moi 19:00 Journal 19:35 C'est ma Terre 19:37 Courses et paris du jour 19:45 Haute définition : 100 minutes d'investigation 21:30 Esprits criminels 22:20 Esprits criminels 19:10 Close to Home 00:00 Au Field de la nuit

14:40 Météo 14:45 Trop tard pour être mère ? 16:30 Miss Météo 18:20 Le rêve de Diana 18:50 Un dîner presque parfait 19:50 100% Mag 20:40 Météo 20:45 Le 19.45 21:05 Un gars, une fille 21:40 Top chef 22:25 Vive la cantine ! 00:15 Mysterious Ways : les chemins de l'étrange 01:00 Mysterious Ways : les chemins de l'étrange 01:45 Météo

15:30 Questions pour un champion 16:00 Au nom du fils 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 L'invité 17:35 Rumeurs 18:00 Les Boys 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Maurice Richard 22:05 Lumière et caméra 22:30 TV5MONDE, le journal 22:45 Journal (TSR) 23:10 Mise au point 00:05 TV5MONDE, le journal Afrique

N° 1157 LUNDI 29 MARS 2010

Sofiane, un Algérien
a Football Dream Factory de Luis Figo poursuit sa quête de talents en herbe aux quatre coins du globe. Et surprise, c’est un jeune Français d’origine algérienne qui a, pour la première fois depuis la création du projet, décroché la note maximale de 10/10, décernée par le panel de techniciens. Sofiane, tout juste 9 ans, a conquis les observateurs par ses qualités techniques précoces et sa vision du jeu déjà au-dessus de la moyenne. C’est le premier jeune joueur inscrit à la Football Dream Factory à avoir reçu la note complète de 10/10. Parrainé par Alain Roche et Ali Benarbia, ce milieu axial n’a reçu que des compliments de la part de Figo lui-même. «Je suis impressionné. Ce sont des joueurs comme Sofiane qui nous font rêver tous les jours. Mon premier 10 est pour ce jeune doté d’une capacité technique impressionnante, un dribble fantastique, une excellente conduite de balle et des contrôles parfaits. Il mérite l’attention immédiate des plus grands clubs du monde entier. Très, très bien», a-t-il confié, précisant au passage que «l’équipe algérienne suit ses prestations sur le net». A neuf ans déjà en Vert, ça donne des idées.

de 9 ans qui cartonne chez Figo

L

Vous vous souvenez sans doute de Douicher Takfarinas, l’ancien ailier gauche de l’USMH et de la JSK. Le joueur, qui est passé depuis par le SAM et l’ABS entre autres, a connu un coup d’arrêt l’été dernier. Après une phase aller blanche, le joueur a rejoint Tébessa cet hiver et fait depuis les beaux jours du NRBC dont il est le capitaine. L’ex-Canari a joué sept matchs et marqué cinq buts, dont deux samedi face à El Ouenza, en championnat de Régionale I. Takfarinas Douicher reste donc la dernière trouvaille de Hadj Ghelab, l’actuel président du NRBC, qui avait dirigé par le passé Telidjane, un club qui avait fait signer dans les années 90 un ex-Canari, Lyès Izri en l’occurrence.

Douicher rebondit à Tébessa

anger adona prêt à faire ch si Saâdane, 40 au classement des Mar de tactique pour Mes personnalités arabes
e

les plus influentes
Le magazine britannique, Arabian Business, a publié hier sur son site internet, sa liste annuelle des 100 personnalités arabes les plus influentes dans le monde de l’année précédente. Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, qui a réussi à mener l’Algérie à la prochaine Coupe du monde qui aura lieu en Afrique du Sud, après 24 ans d’absence, fait son entrée dans ce classement et pointe à la 40e place. Ce classement prend en considération, faut-il le signaler, plusieurs domaines : politique, sport, médias, divertissement, musique et autres. Saâdane est d’ailleurs la seule personnalité algérienne à figurer dans ce top 100. En tête de liste, on retrouve, et sans grande surprise, le prince saoudien Al Walid Ibn Talal.

Les joueurs de la Juventus pris à partie

te, avec le maillot albiceles sse de ses performances éficier des largesses de t critiqué pour la faible Souven pourrait bén permetCatalan" en Argentine, nger de tactique afin de celui que l’on appelle "le r s’est déclaré prêt à cha r la Coupe du monde. a. En effet, ce dernie Maradon et remporte tiva. er à son meilleur niveau liqué à la radio Coopera tre à Lionel Messi de jou bien, je le ferai», a-t-il exp nous avons sont suffiis changer pour son s que «Si je do tème actuel et les joueur e du «Mais je pense que le sys le fera pendant la Coup e enfin. Je suis sûr qu’il ts pour qu’il explos san monde.»

onnes ont été inculpées à Istanbul et écrouées, samedi dernier, dans le cadre d'une enquête sur des matchs truqués. Cette opération porte à vingt le nombre de personnes mises en examen dans cette affaire, selon l'agence de presse Ana tolie. Près d'une cinquantaine de personnes avaient été interpellées mercredi par la police financière à Istanbul et dans vingt-cinq autres villes du pays, pour des soupçons de tricherie. Parmi les personnes inculpées figurent l'ancien internationa l Fatih Akyel, des joueurs de D2 et D3, un entraîneur et un manager . En revanche, la justice a relâché une dizaine d'autres personnes, don t Arif Erdem, ex-international et actuel entraîneur adjoint de Büyükse hir Belediyespor (D1).

L’entraîneur adjoint du Büyüksehir Belediyespor libéré Cinq pers

Scandale des matchs truqués en Turquie

Une centaine de supporters de la Juventus, mécontents des mauvais résultats de l'équipe turinoise, ont pris à partie les joueurs peu avant la rencontre face à l'Atalanta, hier au stade olympique de Turin, relate l'agence Ansa. Au moment de quitter l'hôtel où l'équipe est d'ordinaire réunie les veilles de matchs, le bus transportant les joueurs a été la cible de jets de bouteilles de bière et d'œufs, et les tifosi ont cherché à empêcher le départ du bus. Les forces de l'ordre ont alors dû intervenir pour permettre au véhicule de partir avant de l'escorter jusqu'au stade. Avant le départ de l'équipe, les «supporters» avaient déjà hurlé des slogans hostiles, particulièrement à l'égard de trois joueurs qu'ils ont pris en grippe : le défenseur Fabio Cannavaro, le milieu brésilien Felipe Melo et le défenseur français Jonathan Zebina.

16e stage de printemps de l'école de football Form-foot

Algérie-Egypte, OM-Bordeaux : que de similitudes !
Le match Algérie-Egypte de Blida et la finale de la Coupe de la Ligue ayant opposé l’OM à Bordeaux ont beaucoup de points en commun. Faits du hasard, certainement, mais la similitude ne s’arrête pas au score final ayant sanctionné les deux matches : 3-1. Les minutes des buts et des avertissements sont les mêmes. Saisissant ! Que l’on en juge : Algérie-Egypte : Matmour (60’), Ghezzal (65’), Djebbour (78’), Aboutrika réduit la marque (86’). OM-Bordeaux Diawara (60’), Valbuena (65’), Chalmet (78’). Ahmed Hassan écope d’un avertissement à la 90’, Diawara aussi. C’est comme si le match a été refait. 29 mars 2010 pour les débutants : 06- 08 ans 30 mars 2010 pour les poussins : 08-10 ans 31 mars 2010 pour les benjamins : 10-12 ans Lieu : Complexe sportif de l'OPLA Caroubier Nombre de participants : 200 enfants (pour les 03 trois catégories)

Déroulement du stage :

qui croyaient que le phénomène de la violence était relatif au monde du football se trompent. Avant-hier, la salle Hamlaoui de Constantine s’est transformée en ring à l’occasion d’un match de handball de deuxième division entr e les filles du NRS Constantine et celles du SS Cirta. Six joueuses ont été évacuées à l’hôpital de Ibn Badis de Constantine.

Le handball féminin contaminé par la violence Ceux

Programme de la journée :
9h30 : Accueil des enfants, explication des objectifs, distribution des équipements 10h : Atelier technique (pratique), atelier théorie (en présence d'un médecin, psychopédagogue et d'un arbitre) 12h : Déjeuner et temps calme 14h : Tournoi non-stop 16h : Goûter et retour Cérémonie de clôture : remise des diplômes Invité d'honneur : L'ex-international du CRB et du MCA, Fayçal Badji

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->