You are on page 1of 27

La Brèque. Acte 7 : le raccordement sud .

Ce raccordement n'a pu avoir lieu qu’après avoir terminé le ‘’collage’’ des rails du pont n° 2 permettant de régler le
nivellement en amont sans toutefois aller au-delà pour l’instant.

Le rail est collé comme prévu avec un maximum de résine spéciale. On peut donc passer à la suite du ballastage.
L’aiguillage n’attendait plus que son acheminement vers son emplacement. Cette opération étant prévue pour la nuit
du 29 mars18h au lendemain 6h du matin.

18H15, une 460000 et son train de citernes franchit


encore la voie malgré la demande de libération pour travaux.

Et son retour HLP vers18h50, ce qui reporte l’heure H.


19h environ, la voie est enfin libérée.

La pluie a quelque peu cessé, la voie est rendue, les travaux sont lancés. On coupe !

La caténaire a été mise hors tension, les câbles de détection de voies sont déroulés sur le tronçon concerné.
En amont, alors que la pluie cesse, des portiques autonomes sont placés sur l’aiguille en question.

Un des 4 portiques supérieurs à vérins hydrauliques latéraux .


Un des 4 lorrys motorisés tous pourvus d’un portique de levage à translateur latéral, le tout commandé par un seul
opérateur en simultané ( X5 ) ou en individuel.
Installation des engins sur l’aiguillage, il fait encore jour à plus de 19h30 et la pluie a cessé.
Pendant ce temps les pelleteuses arrivent par la route .

Sitôt les tirefonds dévissés, c’est au tour des rails d’être écartés sur le coté; ils serviront de chemin de roulement
provisoire plus tard.
Déblaiement des traverses (béton bi-bloc à cet endroit ) et ensuite d’une bonne partie banquette de ballast. Des
traverses bois neuves sont prêtes à proximité pour la suite de l’opération .
La nuit est tombée (21h30), le rail provisoirement écarté va maintenant servir de voie provisoire pour le roulage de l’ensemble
lorry-portique-aiguille .
Quelques traverses bois et des tirefonds pour maintenir la voie le temps du déplacement .Le chargement avance .

Un ripage de dernière minute de la voie à raccorder ,ce qui nécessitera un réglage de la caténaire.
Le lourd chargement franchit la chemin de roulement sous la surveillance attentive de tous les intervenants; il est 23h environ ,on

est dans les temps.


Lorsque la position est ‘’raccordable’’ les portiques entrent en action simultanément , permettant le dégagement des lorrys ,ainsi
que le chemin de roulement qui est retiré vers l’arrière à l’aide des pelleteuses. Le champ est donc libre pour la pose de l’aiguille .
Evacuation des lorrys . Puis les portiques suivront dès que la voie sera praticable .
Derniers réglages avant la charge de ballast.
0h30, les lorrys s’en vont , le raccordement est en place mais tout n’est pas terminé .

Le premier train de ballast en attente de se délester de son chargement .


1h30 le 30 mars , la voie va être rendue à la circulation à l’heure prévue , fin de l’épisode 7.