You are on page 1of 10

Exposé

Thème :

Département :
PETROLIER

1

La Publicité

TECHNOLOGIE

EN

GENIE

Groupe : N°2 en TGP1 et N°17 en tronc
commun
Plan de l’exposé
1.
2.
3.

Présentation
Historique
Méthodes et outils

3.1 Adaptation aux destinataires ou cibles
3.2 Publicité media et publicité hors media
3.3 Recherche et mesure de l’audience
publicitaire

4. Avantages et inconvénients
4.1 Avantages
4.2 Inconvénients
5.
Règlementation

Membres du groupe
2

1. HAMISSOU MOUSSA ABDOUL FATOU
2. HAYO ABDOU TOUNKOUZA BAHARI
3. IBRAH MALAN ADAMOU MAMAN NASSIROU
4. IBRAH MALAN ADAMOU TASSIOU
5. IBRAHIM BIRGUI SOULEY
6. IBRAHIM DJIBRIL MAMAN CHAPIOU
7. IBRAHIM SOULEYMANE MAHAMAT
8. IDI SALEY MAMAN
9. IRO ALHASSANE MAMAN SAOUDI
10.
IRO HASSANE BACHIR
11.
ISSA GORGOR MOUSTAPHA
12.
ISSAKA YAYE HAMA
13.
KALAOUI INOUSSA HASSANE
14.
KARIMOU AMADOU ABDOUL KADER
15.
LAOUALI SAMA INOUSSA
16.
LAOUALI WAISSOU MAMAN BACHIR
17.
LASSANE KAIGAMA CHAIBOU
18.
MAAZOU SANI LAOUALI
19.
MAHAMAN LAOUALI DJIBO MOUTARI
20.
MAHAMAN ABOUBAKAR MAHAMAN LAOUALI
21.
MALAN OUMAROU SOUMAYLA MAMAN RABIOU
22.
MAMADOU MAI MALA MAHAMADOU

BIBLIOGRAPHIE
 http://www.all-about-porters.com/adolph-mouron-cassandre.html
 www.doc-etudiant.fr –accueille-lycée-français
 Jacques Lendrevie et Arnaud de Baynast, Publicitor : La
communication 360°on line of line, Paris, Dunod, 2008, 7 e éd, 669
p.
 www.droit-afrique.com
3

 Microsoft Encarta 2009

4

5

1. 1. PRÉSENTATION
La publicité est une forme de communication de masse, dont le but est de fixer
l’attention d’une cible visée (consommateurs, utilisateurs, usagers, électeurs etc.)
Cherchant à exercer une action psychologique à des fins commerciales, la
publicité a pour ambition de faire connaître un produit au public, mais aussi
d'inciter ce dernier à l'acquérir. Elle se distingue d'autres méthodes de persuasion,
telles que la propagande, les relations publiques ou la communication.
La publicité est constitué de :
 le message publicitaire : Il est conçu comme une argumentation qui doit
comporter trois éléments :
 un argument cognitif ou informatif : le consommateur doit savoir de

quoi il s’agit, ce qui fait le plus produire
une part affective qui doit éveiller l’intérêt du consommateur,

l’intéresser, le séduire
une étape conative (qui engage a l’action) : le consommateur est
invité à acheter le produit, à appeler un numéro de téléphone, visiter

les magasins.
 L’annonce publicitaire : Elle se compose de plusieurs éléments qui peuvent
être visuels, écrits ou sonores. Les principaux éléments sont : l’accroche
(jingle qui annonce la pub), le visuel, le texte informatif, le slogan, la
marque, le logo et la signature de l’agence de publicité.
2. HISTORIQUE
Il est difficile de déterminer avec certitude la naissance de la publicité. Des
archéologues ont retrouvé des fresques datant de l’antiquité et annonçant des
combats de gladiateurs. Au moyen âge la plupart des gens étaient analphabètes la
communication se fait par voie orale. On peut voir des formes de publicités
lorsque les crieurs vantent les produits d’un marchand ou encore font part aux
citoyens des ordonnances royales.
Autrefois

baptisée

« réclame »,

ce

n’est

que

vers

1830

que

le

terme

publicité, « action de rendre public » ou « état de ce qui est public » a pris le sens
moderne « d’ensemble des moyens utilisés pour faire connaitre au public un
produit, une entreprise industrielle ou commerciale ». Cette date lie donc le
6

développement de la publicité à celui de l’industrialisation et à l’essor des
marchés de grande consommation.

3. MÉTHODES ET OUTILS
3.1 Adaptation aux destinataires, ou « cibles »
Une première distinction peut être faite entre la publicité au consommateur,
destinée à l'acheteur final, et la publicité aux revendeurs, destinée aux
professionnels d'un secteur.
La publicité institutionnelle vise à établir et à renforcer l'image de marque de
certaines entreprises ou de produits auprès du grand public : les campagnes de
promotion de produits génériques, payées par des syndicats professionnels, en
font partie, tout comme les spots télévisés de sociétés qui n'ont rien à vendre
auprès

du

grand

public,

mais

qui

cherchent

seulement

à

informer

les

téléspectateurs de leurs activités.
La publicité groupée permet de partager les frais de publicité dans les médias
entre différents fabricants. Des annonceurs partagent ainsi le même espace
publicitaire dans des magazines, ce qui permet des retombées en termes d'image.
La publicité destinée aux revendeurs, si elle vise également à accroître la diffusion
du produit, s'attache davantage à informer en présentant les caractéristiques du
produit, tout en présentant un argumentaire à destination du client potentiel.

3.2 Publicité média et publicité hors média
Une autre grande distinction peut être faite entre la publicité « média » et la
publicité « hors média ». La publicité média est présente sur l'ensemble des
supports de presse (presse écrite, radio et audiovisuelle), tandis que le hors média
concerne toutes les autres formes de publicité (marketing direct, promotion,
publicité événementielle, relations publiques, annuaires).
Les investissements publicitaires dans les médias concernent aujourd'hui la
presse, la télévision, l'affichage, la radio et le cinéma ; la part de la télévision dans
le marché publicitaire est en constante progression.

7

Malgré l'importance prise par la télévision dans la diffusion de la publicité, le hors
média, ou publicité directe, reste dans les pays industrialisés une forme privilégiée
de communication. La publicité directe comprend toutes les formes d'incitations
commerciales, présentées directement à l'acheteur potentiel d'un produit ou d'un
service, sans l'intermédiaire d'un support tel que la presse ou la télévision. C'est
une publicité souvent plus agressive, qui vante généralement la qualité et le prix
des produits sans recourir aux stratégies d'image caractéristiques des médias. La
publicité directe est divisée en quatre grands secteurs : le marketing direct
(publipostage de mailings, vente par correspondance), la promotion (publicité sur
le lieu de vente), la publicité événementielle (partenariat et sponsoring) et les
opérations de relations publiques. La fonction essentielle de la publicité par la
poste (mailings) est de familiariser les acheteurs potentiels avec un produit, ainsi
qu'avec ses distributeurs locaux. Elle permet également d'entretenir les ventes
des détaillants en fidélisant les anciens clients et en en attirant de nouveaux.
Quand il est impossible de convaincre le consommateur par la vente directe, on
recourt à d'autres méthodes pour l'inciter à consommer. Des procédés particuliers
tels que les catalogues de VPC (vente par correspondance) sont utilisés. Une autre
forme de publicité utilise l'objet (porte-clés, agendas, etc.). Enfin, on peut citer la
publicité événementielle et les relations publiques qui servent à entretenir l'image
de marque des sociétés.
Dans la lutte que se livrent aujourd'hui les marques dans un marché toujours plus
concurrentiel, l'innovation publicitaire est indispensable pour améliorer les
résultats de vente. C'est ainsi que les méthodes d'impression et de reproduction
graphiques ont été grandement améliorées et adaptées aux supports de presse
tout comme à la publicité directe. Les enseignes éclairées et tournantes, la qualité
des films publicitaires ou encore le développement récent des procédés de
montage numérique sont autant d'innovations qui ne cessent de faire évoluer le
monde de la publicité.
3.3 Recherche et mesure de l'audience publicitaire
À l'époque des débuts de la publicité, on ne mesurait que très approximativement
l'efficacité des différentes techniques publicitaires, les annonceurs ne pouvant se
fonder que sur les chiffres de tirage des journaux. Le même problème s’est posé
plus tard pour la publicité télévisée et radiodiffusée, dont il n'existait pas une
8

mesure précise de l'audience. Depuis, des organismes indépendants se sont créés
et sont aujourd'hui considérés comme les indicateurs de référence. Ils emploient
des statisticiens qui déterminent les caractéristiques des spectateurs de chaque
émission de télévision et des auditeurs de radio ainsi que celles du lectorat des
différents titres de la presse écrite, afin de proposer des mesures de l'audience, en
termes quantitatifs et qualitatifs. Il est ainsi possible de savoir précisément
combien de personnes sont touchées par un message publicitaire, mais aussi quel
genre de personnes et à quel endroit.

4. AVANTAGES ET INCONVENIENTS
4.1 Avantages
 Comme moyen d’information, la publicité apporte des informations utiles au
gens. Elle leur permet de connaitre des produits et des offres qu’ils ne

connaissent pas.
La publicité ne sert pas uniquement pour des fins commerciales, mais elle
peut servir des causes les plus nobles. Ainsi on peut faire recourt à la
publicité pour la promotion des valeurs humaines positive et le soutien des
causes humanitaires et sociales par exemple inciter les gens à respecter le
code de la route, à protéger l’espace vert, à adopter un comportement
civique, à participer à des campagnes de solidarité, à prendre garde à des

fléaux de toutes sortes (la drogue, le tabac , les maladies…) etc.
La publicité sert également à promouvoir des institutions, des organisations

gouvernementales, des évènements culturels et sportifs.
Quand la publicité respecte le consommateur et lui donne des informations
utiles et véridiques, la publicité, même lorsqu’elle incite à la consommation,
a des effets positifs, car elle encourage le commerce et la plus part des
secteurs économiques, ce qui a un impact positif sur les commerçants et sur

l’économie du pays en général.
La publicité est aussi bénéfique pour les éditeurs (journaux, revue,
télévision, sites internet, localités, villes). Elle leur permet d’avoir des
ressources financières indispensables à leur survie et à leur continuation.

4.2

9

Inconvénients

Mais la publicité n’a pas que des aspects positifs. Le cas de la mensongère qui
trompe le consommateur et l’incité à acheter des produits qui ne sont pas
conforme à ses attentes. Elle abuse alors de la confiance des gens et de leur
naïveté.
La publicité utilise souvent des techniques de manipulation de l’esprit. Elle ne
s’adresse pas toujours à la raison mais aux désirs des consommateurs. Son but
ultime est de vendre des produits, de nourrir la passion de la consommation
même lorsque la cible n’a pas besoin des produits vantés (favorise la
surconsommation).
La publicité peut cibler des catégories fragiles et profité de leur faiblesse pour
réaliser des profits, notamment lorsqu’elle vise des enfants, des adolescents, des
gens en situation de fragilité économique.
La publicité peut devenir trop envahissante, non seulement le paysage urbain
qu’elle contribue à déformer (les panneaux publicitaires, les enseignes des
magasins…) mais aussi dans le paysage audiovisuel (la radio, la télévision,
l’internet). La publicité interrompt les émissions et peut gâcher le plaisir du
spectacle par leur longueur ou leur fréquence de répétition.
5. RÉGLEMENTATION
Très tôt, les pratiques déloyales

de

certains

annonceurs

ont

conduit

à

l'établissement de restrictions juridiques. Les instances chargées de faire
respecter la loi (comme le Bureau de vérification de la publicité) imposent des
contraintes

supplémentaires

sur

certains

types

de

publicité

(publicités

comparatives, etc.), particulièrement celles qui risquent d'engendrer des litiges.
Ces réglementations diffèrent d'un pays à un autre. En liaison avec ces limitations,
le secteur de la publicité s'impose lui-même des règles déontologiques. Des codes
d'éthique visent par exemple à empêcher les publicités tendancieuses ou le
dénigrement déloyal des produits concurrents.
Les éditeurs et les médias audiovisuels sont tenus d'appliquer des règles strictes
de présentation afin d'éviter des condamnations pour publicité déguisée et de
préserver l'esthétique et la lisibilité de leurs publications et de leur antenne.

10