You are on page 1of 21

MISE EN OEUVRE DES SYSTEMES D’INFORMATION

DE PRODUCTION DE SOINS
DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

ARCHITECTURE ET URBANISATION
[8]
SCENARIOS D’UTILISATION
DU REFERENTIEL D’URBANISATION
Version 1.0

GMSIH – 44, rue Cambronne – 75015 Paris. Tel : 01 48 56 72 70. Fax : 01 48 56 07 70

Architecture et urbanisation des SIPS
Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation

Version 1.0

Copyright (c) 2006 GMSIH
Permission vous est donnée de copier et distribuer ce document selon les termes de la
Licence D-GMSIH, Version 1.0 ou ultérieure publiée par le GMSIH.

Une copie de cette Licence peut être consultée à l’adresse http://www.gmsih.fr/licences/.

16/11/06

2/21

SI35SCN V1.0.doc

0.SI35RAD En complément.doc . le lecteur se reportera utilement aux études précédentes qui complètent cette présente étude : [10] Alignement stratégique du système d’information – Décembre 2004 [11] Guide méthodologique pour l’Alignement Stratégique du Système d’Information – SI32MEG (Inclus dans l’étude ci-dessus) [12] Outil d’alignement stratégique du SI – SI32ASSI (Inclus dans l’étude ci-dessus) [13] Analyse de l’existant et des besoins des systèmes d’information de production de soin – Mars 2005 [14] Méthodologies et outils de conduite du changement dans les projets SI – 2003 [15] Sécurité des systèmes d’information des établissements de santé – Juin 2004 16/11/06 3/21 SI35SCN V1.Architecture et urbanisation des systèmes d’information Hospitaliers .Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.SI35MODM [4] Exemple d’architecture fonctionnelle d’un système de prise en charge du patient en unité clinique – SI35FON [5] Tableau de description des éléments d’un système d’information – SI35MFAP [6] Glossaire applicable à l’étude – SI35REF [7] Interopérabilité et urbanisation – Eléments de définition – SI35INT [8] Scénarios d’utilisation du référentiel d’urbanisation– SI35SCN (Le présent document) [9] Outil d'évaluation des pratiques d'urbanisation et de gouvernance des systèmes d'information .0 Références Le GMSIH a produit les références suivantes relatives à l’Architecture et l’urbanisation des systèmes d’information de production de soins : [1] Guide méthodologique .SI35GUI [2] Exemple d’architecture métier d’un système de prise en charge du patient en unité clinique – SI35MOD [3] Présentation de l’architecture métier exemple .

............................................................15 2................................................3 Déroulement des scénarios d’évolution........................................15 2.........6 Scénarios d’utilisation ....................................................................doc ......9 2....8 2.........10 2...16 2...............................1............21 16/11/06 4/21 SI35SCN V1..........................3.........................3...........................................................................2................8 2............1 Objet du document ........................................19 2.............2 Principes d’utilisation du référentiel.............................8 2.......................1 Deux scénarios exemple ........................Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1...........3.............................................................................................................5 1............................................. 2...........1 Traduire le problème en terme de système d’information .....................1..2 Afin de pouvoir exploiter le référentiel d’urbanisation............................18 2...................................5 1.................................................................5 1............................................................3...................................5 Evaluer le niveau de pertinence du projet d’évolution envisagé ...............8 2.1 Identifier la cible fonctionnelle...................9 2.............17 2...............1 T2A : Mise en oeuvre de la tarification à l’activité ....................................................0 SOMMAIRE 1...........................................................................2 Le référentiel d’urbanisation...............6 Communiquer ......... Introduction .............3.......................4 Préparer le changement ..................0.....3 Le référentiel constitué dans le contexte de l’étude .................................................................3 Réaliser le cahier des charges du projet d’évolution .................3..................................................2.......2 Evaluer les impacts sur le système existant..............................................2 CBU : Application du contrat de bon usage du médicament..........................................

niveau infrastructures.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. une description globale et cohérente de l’existant et de la cible (c’est à dire ce vers quoi on souhaite évoluer).0. des infrastructures. l’architecture fonctionnelle cible. Deux scénarios exemples sont proposés et proposent une (des) réponses à la question : Comment le système d’information doit-il évoluer : • Pour que l’établissement médicament » ? puisse respecter son « contrat de bon usage du • Pour que l’établissement puisse mettre en œuvre de la tarification à l’activité (T2A). . par exemple) . Il peut être aussi intégré dans un outil de modélisation. 1. INTRODUCTION 1. Un référentiel d’urbanisation complet devrait donc permettre de constituer. Un référentiel d’urbanisation se constitue de manière incrémentale. à partir des différents niveaux d’analyse du système d’information. L’enjeu du référentiel d’urbanisation est d’assurer la cohérence de ces différents travaux d’analyse : • Cohérence entre les différents niveaux de description (niveau stratégique. La création. • Une illustration des résultats que peut produire un référentiel d’urbanisation à partir des éléments produits dans le cadre de l’étude. la mise à jour et le contrôle qualité du référentiel d’urbanisation est la responsabilité de l’urbaniste et représente une part importante de son travail.2 LE REFERENTIEL D’URBANISATION Le référentiel d’urbanisation est la consolidation pertinente des résultats produits par l’ensemble des travaux d’urbanisation. ce document décrit un scénario de prise en compte de l’enjeu considéré au niveau du système d’information. etc. etc. au fur et à mesure de l’avancée des travaux sur le système d’information susceptibles de produire des analyses pertinentes : • Etudes menées dans le cadre d’une démarche d’urbanisation .) . • Une méthode d’utilisation du référentiel d’urbanisation pour répondre aux questions posées par chaque étape . des coûts. niveau applicatif. 16/11/06 5/21 SI35SCN V1. description de l’existant applicatif et technique. • Cohérence des modes de description utilisés pour un même niveau d’analyse (cohérence des concepts utilisés pour décrire un processus métier. etc. niveau information. C’est à dire : • Les principales étapes de la prise en compte d’un enjeu SI .1 OBJET DU DOCUMENT L’objet de ce document est de scénariser l’utilisation du référentiel d’urbanisation (c’est à dire la description des processus. • Travaux d’exploitation et de maintenance (description et évaluation des applications.) . • Respect des règles d’urbanisation. etc.) pour répondre à un objectif opérationnel entraînant l’évolution du SI. • Projets d’évolution du SI (cahier des charges fonctionnel. niveau fonctionnel. Ce référentiel peut être « outillé » de différentes façons. niveau métier. Pour chacun de ces exemples.). l’analyse de l’existant applicatif.doc .0 1.

même sous forme d’exemple. etc. 1. éléments documentaires. Elles ont surtout pour but de présenter différents angles d’approche du système d’information permettant. les portefeuilles de projets. n’apparaissent donc pas dans ce référentiel . 16/11/06 6/21 SI35SCN V1. • Le système existant n’est pas décrit (les niveaux applicatifs et techniques ne sont donc pas non plus décrits) car fortement dépendant du contexte de l’établissement de santé. • De mesurer les impacts que chaque changement est susceptible d’engendrer. etc. Figure 1 : Tableau référentiel d'urbanisation . Leur usage n’est cependant pas obligatoire. les différentes politiques. Il est pertinent dans le cadre suivant : • Il décrit un système restreint : le système de la prise en charge du patient en unité clinique. de gérer les informations d’un référentiel d’urbanisation.3 LE REFERENTIEL CONSTITUE DANS LE CONTEXTE DE L’ETUDE Un référentiel d’urbanisation complet ne peut pas être produit. • L’analyse stratégique (prise en compte des objectifs de l’établissement. à titre d’illustration de cette étude. Cet exemple de référentiel partiel a cependant été constitué. dans le cadre d’une étude comme celle-ci.Vue d'ensemble ci-après) : • L’analyse métier (description des processus cible) . Les éléments concernant la production d’actes médico-techniques notamment. Le référentiel constitué au cours de l’étude a été consolidé dans un tableur qui assure la continuité entre les différents niveaux d’analyse et qui comprend (cf.0. Cette cible générale ne tient pas compte de la nature et de la dimension de l’établissement. notamment un outil de gestion d'un référentiel d’urbanisation qui offre des fonctionnalités complémentaires intéressantes telles que l'accès partagé à l’information. Les différentes vues de ce référentiel comportent de nombreuses redondances. Le choix d'un outil. • L’analyse de l’information (principaux objets métier mis en œuvre) . outre les informations présentées ici.doc . Il existe aujourd’hui sur le marché différents outils de modélisation comprenant. qui représente aussi investissement tant financier que humain. des fonctionnalités d’administration.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. doit s'effectuer en fonction du besoin. • L’analyse de l’existant applicatif (informations non renseignées). • Les éléments décrits (métier et fonctionnels) correspondent à la description d’une cible possible de système d’information de santé. à l’aide d’une solution bureautique standard et peu coûteuse au regard d'un outil spécialisé. Informations renseignées partiellement à titre d’exemple) . la publication de l’information. l’ensemble des cartographies. entre autres : • D’éclairer les interactions entre les différents composants du système d’information .0 Le référentiel d’urbanisation doit être considéré comme un « corpus documentaire » comprenant. • L’analyse fonctionnelle (identification et description des besoins fonctionnels) . Remarque : L’utilisation d’un « tableur » permet. les règles et principes d’urbanisme appliqués dans l’établissement. notamment de synthèse. Un travail d’appropriation et d’adaptation est nécessaire . Elle ne peut donc être reprise en l’état pour initialiser le référentiel d’urbanisation d’un établissement. Ce référentiel doit ou devrait en permanence refléter l’état du système d’information.

Vue d'ensemble 16/11/06 7/21 SI35SCN V1.0. chapitres suivants) Figure 1 : Tableau référentiel d'urbanisation .doc .Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.0 Analyse métier Alignement stratégique Analyse fonctionnelle Analyse de l’information Analyse de l’existant applicatif Filtre « scénarios » (cf.

) et un mécanisme d’évaluation annuelle des engagements souscrits par l’établissement.doc . • Renforcer la pertinence et la réactivité des processus de reporting et d’analyse comptable.1 T2A : Mise en oeuvre de la tarification à l’activité1 Pour un établissement de santé. dans le premier cas.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. de façon à facturer le plus rapidement possible mais aussi d'agir en interne sur la maîtrise des coûts (notion de comptabilité analytique pour l'élaboration de prix de revient). Le contrat fixe des objectifs à atteindre (après réalisation d’un état des lieux). : 2.2 CBU : Application du contrat de bon usage du médicament Le contrat de bon usage du médicament (CBU) est conclu pour une durée de trois à cinq ans entre un établissement de santé public ou privé et l’agence régionale de l’hospitalisation dont il relève. • De garantir le bien-fondé des prescriptions des spécialités pharmaceutiques et des dispositifs médicaux facturables en sus des prestations d’hospitalisation. Pour réussir ces mutations. il apparaît essentiel que le recueil des actes et des données relatives aux séjours se réalise au plus près de la production en unités cliniques ou médicotechniques. l'enjeu consiste à mettre en place une organisation réactive. l’établissement d’un échéancier de mise en œuvre. Elle va rendre nécessaire le recentrage du système d’information sur les missions de production de soins. Il faudra désormais pouvoir appréhender la structure des coûts de l’établissement et identifier les leviers d’optimisation du financement. Les enjeux associés à ces objectifs pour un établissement de santé sont brièvement rappelés ci après. se référer à l’étude du GMSIH sur la question (« T2A » – Décembre 2004) 16/11/06 8/21 SI35SCN V1. 2. 1 Pour plus de détails. Ainsi.0. etc. Il a pour objet : • D’engager l’établissement dans une démarche qui favorise le bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux dans la perspective d’une amélioration continue tant de la qualité que de la sécurité des soins .0 2. La tarification à l’activité a pour objectif de corréler directement le financement des établissements de santé à l’activité médicale. toute «non qualité» dans la chaîne de production de l’information aura dorénavant des conséquences financières directes pour l’établissement . les établissements de santé doivent dès maintenant faire face à deux enjeux majeurs : • Raccourcir les délais de production des données médicalisées et assurer un niveau de qualité optimum de l’information produite.1 DEUX SCENARIOS EXEMPLE L’objet de chacun des scénarios exemple est de définir le projet d’évolution du système d’information associé. correspondant à ces deux objectifs : Mettre en œuvre la tarification à l’activité et appliquer le contrat de bon usage du médicament.1. En effet. des actions à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs (avec des objectifs cibles et intermédiaires.1. SCENARIOS D’UTILISATION 2. des indicateurs de suivi et/ou de résultats.

1 Traduire le problème en terme de système d’information Une fois l’objectif posé (cf. • La centralisation des chimiothérapies. • La traçabilité des prescriptions et administrations et implantations . au sein de l’établissement. quelles tâches de mon architecture métier sont en premier lieu concernés ? • Quels objets d’information sont concernés ? • Quelles fonctions. on peut facilement répondre à deux questions : 16/11/06 9/21 SI35SCN V1. du circuit du médicament et des produits et prestations mentionnés à l’article L. il s’agit d’identifier les éléments du système d’information concernés par la problématique : • Quels processus. 2. • L’exploitation du référentiel d’urbanisation peut permettre d’identifier d’autres tâches concernées par la T2A. Du respect de ses engagements contractuels par l’établissement dépendra le niveau de remboursement de la part prise en charge par les régimes obligatoires d’assurance maladie pour les spécialités pharmaceutiques et les dispositifs médicaux facturables en sus des prestations d’hospitalisation. les réponses évidentes sont celles-ci : • Quels processus. quelles activités.1. Ces premiers éléments sont suffisants pour exploiter le référentiel d’urbanisation. §2.0.1 Exemple T2A Dans le cas de la tarification à l’activité. • Le développement de prescription et dispensation nominative . 165-1 du code de la sécurité sociale et de garantir leur bon usage via notamment : • L’informatisation du circuit du médicament .Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.2. quelles applications sont concernées ? • Quelles infrastructures sont concernées ? Les premiers éléments de réponse à ces questions constitueront les clés d’entrée pour l’exploitation du référentiel d’urbanisation.2.0 Ces objectifs visent à l’amélioration et à la sécurisation. 2. • Le développement du système d’assurance qualité .2.doc .1. la rédaction des comptes rendus . quelles tâches de mon architecture métier sont en premier lieu concernés par le contrat de bon usage ? • Les tâches concernées en premier lieu sont les tâches liées au codage des actes et des diagnostics.2 PRINCIPES D’UTILISATION DU REFERENTIEL 2. quelles activités. • Quels objets d’information sont concernés ? • Les principaux objets d’information concernés par la T2A sont l’acte (médical et paramédical) et le diagnostic. 2.1 Deux scénarios exemple).2 Exemple CBU Dans le cas du contrat de bon usage.

0 Quels processus.2. quelles tâches de mon architecture métier sont en premier lieu concernés par le contrat de bon usage ? • Les tâches concernées en premier lieu sont les tâches de prescription de médicaments et DMI.doc . par contre. • D’autres activités sont également concernées par le CBU : la gestion de la qualité. les fonctions de pilotage.2.2. la pharmaco-vigilance. élément de contexte. 16/11/06 10/21 SI35SCN V1.0. Il est. • Quels objets d’information sont concernés ? • Le principal objet d’information concerné par le CBU est la prescription de médicament.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation • Version 1. • Clés d’entrée « alignement stratégique » : Objectif opérationnel. • D’autres objets peuvent également être identifiés : le compte-rendu d’administration. les applications et les infrastructures concernées par le CBU. tel qu’il est illustré et outillé dans cette étude. activité. etc. ces éléments (associés à des fonctions de filtre qui facilitent l’utilisation du fichier) sont : • Clés d’entrée « métier » : Tâche. Pour le référentiel. 2. de dispensation des médicaments. activité. thème de progrès . quelles activités. processus .2 Afin de pouvoir exploiter le référentiel d’urbanisation 2. L’exploitation du référentiel d’urbanisation devrait permettre de le faire. tâche. NB : il est possible d’utiliser également les messages (entrant ou sortant) comme clé d’entrée mais uniquement pour rechercher les informations associées dans l’analyse métier (acteur. d’administration des médicaments . l’alerte de pharmaco-vigilance. processus). acteur/rôle. plus difficile d’identifier les fonctions. .1 Clés d’entrée du référentiel Les différents éléments décrits dans le référentiel d’urbanisation constituent autant de points d’entrée pour exploiter ce référentiel.

doc .Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.0. • Clés d’entrée « analyse de l’information » : Objet d’information .0 • Clés d’entrée « analyse fonctionnelle » : Fonction. dépendance fonctionnelle . • Clés d’entrée « analyse de l’existant applicatif » : Application. 16/11/06 11/21 SI35SCN V1.

2.0. quelles sont les fonctions qui mettent en œuvre l’objet d’information « prescription de médicament » ? Utiliser la clé d’entrée « objet d’information » : sélectionner à l’aide du filtre associé à cette clé l’objet « Prescription de médicament ».2 Utilisation du fichier Le fichier permet ainsi de répondre rapidement à une question du type : Dans le système cible. 16/11/06 12/21 SI35SCN V1.doc .2. Le fichier présente l’ensemble des éléments du référentiel associés à l’objet « prescription de médicaments » (dont les fonctions cibles) : Fonctions cibles • Dans le cas présent. pour que la réponse soit tout à fait complète. il faudrait compléter la réponse en interrogeant le fichier à partir de l’objet plus général « prescription ».0 2.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.

0.3 Scénario d’utilisation Les colonnes « scénarios » du fichier référentiel permettent d’associer des éléments du référentiel à un scénario d’utilisation. Par exemple. on peut considérer que les éléments du référentiel associés à l’objet « prescription de médicaments » (cf. exemple précédent) sont pertinents dans le cadre du scénario CBU (contrat de bon usage du médicament).doc . Une coche dans la colonne « CBU » permet d’enregistrer cela : Colonne « CBU » 16/11/06 13/21 SI35SCN V1.2.2.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.0 2.

Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Pour continuer l’exemple précédent. à l’aide de quelques clés d’entrée et des fonctions de filtre. Pour chacun de ces besoins fonctionnels. On peut ainsi. si l’on considère qu’il est pertinent dans le cadre de l’application du CBU. etc. des bonnes pratiques.0 Un filtre sur cet objet permet d’identifier d’autres besoins fonctionnels : Apparaissent notamment des fonctions « dossier patient » et des fonctions mettant en œuvre des éléments de connaissance partagée (référentiel des protocoles thérapeutiques.0. consulter le référentiel d’urbanisation de façon efficace et identifier rapidement l’ensemble des éléments pertinents dans le cadre d’un scénario 16/11/06 14/21 SI35SCN V1.doc .) comme « l’assistance à la prescription ». on peut interroger le référentiel à l’aide d’une autre clé d’entrée associée au contrat de bon usage : l’activité « Prescrire des médicaments ». il faut cocher la colonne « CBU ». Version 1. contre-indications médicamenteuses.

• Evaluer le niveau de pertinence de l’évolution .3 DEROULEMENT DES SCENARIOS D’EVOLUTION L’identification et la définition d’une évolution du système d’information suit un processus qui comporte au moins les 6 étapes suivantes : • Définir l’évolution en terme de besoins fonctionnels . • Préparer le changement .Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. la première question qui se pose est : Quels sont les besoins fonctionnels induits par le scénario ? Les besoins fonctionnels sont décrits dans le référentiel : Un besoin fonctionnel 16/11/06 15/21 SI35SCN V1. • Communiquer 2.1 Identifier la cible fonctionnelle Pour les scénarios considérés. • Identifier les impacts sur le système existant .0. • Réaliser le cahier des charges du projet d’évolution .3.0 2.doc .

2. Ces fonctions apparaissent toutefois dans l’architecture fonctionnelle cible produite par l’étude. Les besoins fonctionnels et leur prérequis fonctionnels constituent l’ensemble des fonctions qu’il faut mettre en œuvre dans le cadre d’un scénario donné. 16/11/06 16/21 SI35SCN V1.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.0.3. chaque besoin fonctionnel est associé à l’application ou aux applications existantes qui le mettent en œuvre : Un besoin fonctionnel 2 3 L’application qui met en œuvre la fonction Cette colonne n’a pas été renseignée dans le cadre de l’étude. n’apparaissent donc pas non plus). les 3 fonctions.3. associées à ces processus. Remarque importante : le tableur exemple produit dans le cadre de l’étude ne fait pas apparaître toutes les fonctions de l’architecture cible car tous les processus métier n’ont pas été détaillés dans ce référentiel (le détail des processus de production d’actes médico-techniques notamment. Le référentiel doit également permettre d’identifier les fonctions pré-requises à la mise 2 en œuvre de ces besoins (cf. Dans le référentiel d’urbanisation. de création et mise à jour d’un compte-rendu d’acte par exemple .doc . il s’agit de déterminer dans quelle mesure le système existant permet d’y répondre.1.1 Exemples T2A et CBU Pour consulter les résultats associés à chaque scénario.0 On peut ainsi facilement retrouver les besoins associés à un scénario donné.2 Evaluer les impacts sur le système existant Une fois les besoins fonctionnels identifiés. n’apparaît pas dans le tableau . utilisez le fichier « référentiel d’urbanisation » et le filtre associé au scénario considéré (sélectionner la valeur « X »). colonne « dépendances fonctionnelles » du fichier ). 2.

par exemple la description des enjeux pour les scénarios CBU et T2A (§2.1 Deux scénarios exemple) 2. • Les applications qui seront conservées mais devront évoluer . • Le besoin fonctionnel . 16/11/06 17/21 SI35SCN V1. activités et processus associés au scénario d’évolution.).3.2 Le contexte métier Le contexte métier du projet d’évolution est identifié dans le référentiel d’urbanisation sous forme de tâches. • Le système existant .3. A l’aide de ces informations. • Les règles d’urbanisation à respecter. 2.3. niveau d’interopérabilité mauvais.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. Des extraits de la cartographie métier permettront de décrire efficacement ce métier.2 Evaluer les impacts sur le système existant).3.1 L’objectif et les enjeux du projet Cf.1 Identifier la cible fonctionnelle et §2.3. • Une application existe mais sa réponse fonctionnelle est insuffisante ou insatisfaisante . • Une application fonctionnellement satisfaisante existe mais elle répond mal aux principes directeurs d’urbanisation (technologie obsolète.3.3. • Les fonctions qui devront être informatisées. Elles aident les responsables du système d’information à identifier : • Les applications obsolètes qui seront supprimées .3 Réaliser le cahier des charges du projet d’évolution La concrétisation d’un projet d’évolution passe par l’élaboration d’un cahier des charges. les informations de contexte (cf. Si besoin. §2. • Le contexte métier . etc. Exemple d’architecture fonctionnelle cible – SI35FON). • Les applications qui seront conservées en l’état . Les informations fournies par le référentiel d’urbanisation sur les applications existantes doivent permettre de préciser le projet d’évolution du système. etc. Un cahier des charges type décrit : • L’objectif et les enjeux du projet .doc .0 Le niveau d’adéquation de chaque applicatif existant doit être décrit dans le référentiel. Chacune des situations suivantes justifie une évolution du SI : • Un besoin fonctionnel identifié n’est pas couvert par un applicatif existant . 2. on peut rapidement identifier les besoins d’évolution du système existant dans le cadre du scénario considéré. colonne « Eléments de contexte » du fichier référentiel) compléteront utilement cette description du métier.0. • Les référentiels existants et leur qualité 2.3. La description de ces fonctions doit être complétée à l’aide de la cartographie de l’architecture fonctionnelle cible (cf.3.3 Le besoin fonctionnel L’ensemble des fonctions à informatiser (ou ré-informatiser) ont été identifiées à partir du référentiel d’urbanisation (cf. • Plusieurs applications fonctionnellement satisfaisantes co-existent et sont ou peuvent être redondantes (rationalisation / simplification à envisager).

(cf. coûts.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.3. . accompagnement. etc. qui consomme. etc. Le référentiel d’urbanisation constitue pour cela un outil efficace : • Il permet d’identifier rapidement les processus. Le contexte informationnel est également décrit.0 2. etc.Architecture et urbanisation des systèmes d’information Hospitaliers . automatisation d’une tâche précédemment manuelle. quelle sémantique. etc.4 Le système existant • L’existant qu’il faudra remplacer : La description des applications à remplacer est surtout utile dans le cas où celles-ci sont propriétaires de données qui devront être reprises dans le nouveau système. il faut aider les directions métier à anticiper et préparer les changements. [1] Guide méthodologique . 2. etc.5 Les règles d’urbanisation à respecter Ces règles (ou principes directeurs) sont définies au cours de la démarche d’urbanisation. etc. l’identification des acteurs de l’établissement concernés par le projet (réalisateurs des tâches métier identifiées.doc . opérationnel (résultats attendus.SI35GUI : Phase 3-Etape 2A). nouvelles informations à traiter. les tâches concernés par le projet d’évolution .3. formation. qu’elles sont correctement informées d’un changement à venir et les aider à définir/préparer ce changement en précisant les changements du système d’information (nouvelle ergonomie d’un outil. ce qui n’est pas toujours évident.0. Elles définissent en particulier le cadre que devra respecter le projet d’évolution en matière. [7] Interopérabilité et urbanisation – Eléments de définition – SI35INT) Les architectures applicative et technique existantes sont des éléments qui sont décrits (sous la forme d’une cartographie par exemple) dans un référentiel d’urbanisation complet.). d’interopérabilité. de technologie de développement. organisationnel. Il permet d’appréhender au mieux les informations leurs règles et contraintes mises en œuvre dans l’établissement.3. utilisateurs des applications identifiées) et donc les directions métier concernées . les activités.3. • Ces informations facilitent. par exemple. Ils constituent autant de contraintes qu’il sera nécessaire de prendre en compte pour la mise en place des nouveaux éléments de système d’information.4 Préparer le changement Pour définir complètement un projet d’évolution du système d’information. productivité. • La définition du changement doit ensuite être complétée par les directions métier sur le plan humain. • On peut ensuite s’assurer auprès des directions métier concernées.3. qui est propriétaire.) . • 16/11/06 18/21 SI35SCN V1. • L’existant qu’il faudra conserver et auquel il faudra s’intégrer : La description des contextes applicatifs et techniques du projet est importante. (cf. • Il permet d’identifier également les applications existantes concernées . 2. Qui produit.) afin de pouvoir préparer un plan de changement efficace (communication.

méthode d'évaluation décrite dans l'étude GMSIH « Alignement stratégique du système d'information ») Le non respect des principes directeurs d’urbanisation peut également justifier le remplacement d’une application. Afin de permettre aux décideurs « d’engager les bons moyens sur les bons projets ». 2.1 Niveau d’alignement stratégique Il s’agit de répondre à la question : En quoi le projet d’évolution sert-il la stratégie de l’établissement ? Le référentiel d’urbanisation. . s’il est complet.0 2.5. etc. etc. 16/11/06 19/21 SI35SCN V1.5 Evaluer le niveau de pertinence du projet d’évolution envisagé Un projet pertinent mais mal justifié ne sera peut-être jamais mis en œuvre.3.doc . un besoin fonctionnel Le niveau d’alignement stratégique d’un besoin fonctionnel peut être quantifié (Cf. La stratégie de l’établissement est en effet traduite dans le référentiel d’urbanisation au travers des objectifs opérationnels et des principes directeurs d’urbanisation : Un objectif opérationnel peut justifier .0.3. permet de répondre facilement à cette question. il est donc important de pouvoir correctement évaluer la pertinence d’un projet d’évolution.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.

3.2 Bénéfice attendu Le niveau d’alignement stratégique d’un projet n’est pas le seul critère qui permet de justifier sa mise en œuvre.0. lors de la définition de la stratégie) et peut pourtant justifier pleinement une évolution du système d’information. 16/11/06 20/21 SI35SCN V1.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1. matériels et financiers de mise en œuvre. On parle alors d’un projet « opportuniste » par opposition aux projets dit « stratégiques ». De façon moins évidente. Tous les éléments de définition et d’évaluation d’un projet seront décrits plus en détail dans le cadre du dernier volet des études GMSIH consacrées au système d’information de production de soins (« Trajectoires de migration »).0 Le niveau d’alignement stratégique d’un projet d’évolution SI peut donc être évalué en fonction : • De la note d’alignement stratégique des nouvelles fonctions que le projet permettra de mettre en œuvre . Une évolution de la réglementation peut être identifiée comme un élément de contexte dans le référentiel d’urbanisation. Les bénéfices opérationnels d’un projet ne peuvent être clairement identifiés et quantifiés qu’à partir du moment où le changement associé à la mise en œuvre du projet a été lui-même bien défini. etc. par exemple. un gain de qualité des soins ou bien (du point de vue de la direction informatique) une diminution des coûts de maintenance. C’est sur la base de ce changement que l’on peut évaluer par exemple un gain de productivité. les bénéfices attendus par la mise en œuvre d’un projet peuvent être tels qu’ils justifient à eux seuls la mise en œuvre du projet d’évolution.doc . etc. n’est pas toujours prévue dans le projet d’établissement (i.5. • Du niveau d’amélioration proposé par le projet en matière d’adéquation avec les principes directeurs d’urbanisation. Une évolution de la réglementation.e. L’évaluation d’un projet dépend également des coûts humains. des délais de mise en œuvre. 2.

• Auprès des utilisateurs .0.doc . • Auprès des DSI.3.Architecture et urbanisation des SIPS Scénario d’utilisation du référentiel d’urbanisation Version 1.0 2. Veillez-vous reporter au Guide méthodologique 16/11/06 21/21 SI35SCN V1.6 Communiquer Le référentiel d’urbanisation et ses différents axes d’abord est aussi un outil de communication : • Auprès des décideurs .