You are on page 1of 4

MONASTÈRE SAINT JOSEPH

Monastère bénédictin traditionnel - Santa Sofia-Boyaca, Colombie

Lettre aux amis et bienfaiteurs - été 2016

"Je l'attirerai au désert et parlerai à son coeur" (Osée 2,14)
Messe samedi et dimanche à 10:00 am
Email: benedictinosdesanjose@gmail.com
Informations et dons (Nouveau site): benedictinos.wordpress.com

Construction du deuxième étage

+
PAX
Nous mettons tous les membres de notre famille, nos amis et nos bienfaiteurs,
sous la protection de notre Très Sainte Mère, en priant sans cesse Dieu pour
vos âmes et à vos intentions pour qu’un jour, avec l’aide de Sa grâce, nous
puissions être réunis dans l’éternité bienheureuse !
Les évènements mondiaux en termes de décadence et d’apostasie que nous observons de tous côtés nous obligent à resserrer les rangs et à nous maintenir
très unis dans la foi. La Sainte Foi est la seule chose qui puisse nous unir les
uns avec les autres. Et celle-ci est précisément la plus mise à mal, la plus attaquée et falsifiée de nos jours. Au point que les catholiques ne cherchent déjà
plus à être unis dans une même foi mais cherchent l’union dans leurs opinions et dans leurs sentiments. « Sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu
». La Sainte Ecriture enseigne « Celui qui croira et sera baptisé se sauvera »

La bannière authentique de la Tradition Catholique est l’union dans la
foi et le combat pour défendre la foi. Ecoutons les paroles du Pape Saint Félix III : « Quand l’erreur n’est pas combattue, l’erreur finit par être acceptée.
Quand la vérité n’est plus défendue, la vérité finira pas être opprimée. » C’est
précisément ce qui est en train de se passer en ces temps d’apostasie parce que
les catholiques n’ont pas brandi la bannière de la foi : l’erreur est accepté par
François lui-même et la vérité elle-même est opprimée par la FSSPX, ancien
bastion de la foi qui a cessé de l’être.
Le fait de brandir la bannière de la foi, chose qu’on ne peut pas tolérer
si on s’en tient seulement à l’ordre naturel, sera une croix qui mettra au supplice les vrais catholiques puisque la foi est ce que le monde essaie d’exterminer. Le temps du martyr physique et moral est arrivé. Pour nous catholique,
notre seul recours est de l’accepter avec un amour généreux pour notre chef le
Christ Roi qui avant nous a aussi été crucifié.
Le Monastère San José renouvelle sa détermination d’être un bastion
pour la défense de la foi et pour le combat sans trêve ni compromis contre les
hérésies modernes.
Nous comptons sur votre aide et sur vos prières et nous vous donnons la
sainte bénédiction.
Père Rafael Arízaga osb, Prieur
MISSION D’EQUATEUR
Apostolat du P. Raphael auprès des fidèles de Cuenca

Heure sainte hebdomadaire
Quatre baptêmes

Procession de la Fête Dieu

Nos projets actuels
Nous devons d’abord achever la construction du deuxième étage
du Monastère (Voir photos sur les premières pages). Cet étage
supplémentaire nous permettra de nous déveloper rapidement et
de loger les prêtres et religieux qui nous visitent et les laïcs auxquels nous donnerons des retraites monastiques.
Cette deuxième phase comptera, en plus des 18 cellules et des
sanitaires, un réfectoire, une bibliothèque, la salle du chapitre,
une salle de classe et une réserve.
Déplacer notre bibliothèque au deuxième étage nous permettra
d’agrandir la chapelle pour qu’elle puisse accueillir la centaine
de fidèles qui viennent régulièrement à la messe du dimanche.
Le Père Raphael a été contacté par des religieuses contemplatives et des laïques qui désirent devenir bénédictines. Elles nous
ont demandé notre aide pour fonder un
couvent de moniales bénédictines qui
n’acceptent pas de compromis sur la
Foi. Il y a maintenant suffisamment
de vocations pour commencer cette
œuvre qui devrait commencer en août.
Nous voudrions acheter un terrain de
trois hectares de forêt, (relativement)
peu coûteux mais très beau, à un kilomètre de notre monastère. Nous prévoyons d’aider ces sœurs à y construire
leur couvent. Cela ne se fera pas en un
jour, et nous prévoyons donc la location d’une maison (relativement) peu
coûteuse, près du monastère, pour loger
ces moniales et leur permettre de commencer leur vie bénédictine en communauté dès maintenant.

Messe dans l’église du couvent de la Conception à
Quito (lieu des apparitions
de ND du Bon Succès)