P. 1
5.   Comment trouver une idée d’affaire valable _

5.   Comment trouver une idée d’affaire valable _

5.0

|Views: 6,544|Likes:
Published by Mly Hamza Mourtadi

More info:

Published by: Mly Hamza Mourtadi on May 24, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

Organisation internationale du Travail Genève

Comprendre L'Entreprise

Module de formation à l'entreprenariat
Comment trouver une idée d’affaire valable?

Q,T,TS

5

2

0

0

9

CLE
COMPRENDRE L’ENTREPRISE
Module de formation à l’entreprenariat

5 Comment trouver une idée d’affaire valable ?
Niveau Q, T et TS Auteurs : George Manu Robert Nelson John Thiongo Klaus Haftendorn

Editeurs : Peter Tomlinson and Klaus Haftendorn

Bureau International du Travail, Genève: Centre International de Formation de l’OIT, Turin

Copyright © Centre international de formation de l’OIT 2009

Les demandes d’autorisation de reproduction, de traduction ou d’adaptation de tout ou partie de cette publication doivent être adressées au Centre international de formation de l’OIT, viale Maestri del Lavoro 10, 10127 Turin, Italie. Le Centre accueillera favorablement ces demandes. Les droits de reproduction de cette publication sont protégés par le Protocole n° 2 annexé à la Convention universelle pour la protection du droit d’auteur. Cependant, de courts extraits de celle-ci peuvent être reproduits sans autorisation, sous réserve d’indication de leur source.

COMPRENDRE L’ENTREPRISE

Première édition : 2000 ISBN 978-92-9049-463-8 Deuxième édition 2009 Troisième édition 2009 Version marocaine OFPPT ISBN 978-92-9049-502-4

Cette édition a été développée et imprimée dans le cadre du projet « Formation à l’entreprenariat Comprendre l’Entreprise » financée par l’Agence Canadienne de Développement International

Les désignations utilisées dans les publications du Centre international de formation de l’OIT, qui sont conformes à la pratique des Nations Unies, et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part du Centre aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La responsabilité des opinions exprimées dans les articles, études et autres contributions signés appartient exclusivement à leurs auteurs, et leur publication n’implique pas que le Centre partage ces opinions. Les publications du Centre, ainsi que leur catalogue ou la liste des dernières publications, peuvent être obtenues à l’adresse suivante :

Publications du Centre international de formation de l’OIT viale Maestri del Lavoro 10 10127 Turin, Italie Téléphone : +39 - 011 - 6936.693 Fax : +39 - 011 - 6936.352 Courriel : publications@itcilo.org http://www.itcilo.org

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

5

Comment trouver une idée d’affaire valable ?
Objectif:
Proposer des techniques permettant de trouver des idées d’affaires et de reconnaître et évaluer des opportunités d’affaires.

Thèmes:
Page 1. La créativité et l’innovation........................................................ 2 2. Trouver des idées d’affaires ..................................................... 16 3. Reconnaître et évaluer des opportunités d’affaires...................... 29

1

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

I II

THÈME 1 :

La créativité et l’innovation

DURÉE CONSEILLÉE :
Voir Guide du facilitateur

III OBJECTIF :
• • Grâce à différentes activités au sein de la classe, les participants prendront conscience de leur propre potentiel de créativité. En réfléchissant aux meilleures façons de changer une situation existante ou de modifier un produit, les participants apprendront à mettre en pratique des techniques pour développer leur créativité.

IV JUSTIFICATION :
• Dans le but de développer leurs talents créatifs, les participants doivent tout d’abord pouvoir évaluer leur propre comportement créateur. Ils pourront ensuite commencer à pratiquer un mode de raisonnement créatif. La créativité est un domaine où les entrepreneurs ont de multiples occasions de mettre leurs talents à l’épreuve. Et si, en général, on n’attend pas des employés qu’ils soient innovants, ils peuvent très bien eux aussi produire d’excellentes idées nouvelles. Etant donné qu’un entrepreneur a des responsabilités dans un grand nombre de domaines, sa créativité, mais également celles de ses employés, peuvent aider à trouver des solutions pour résoudre différents problèmes liés à l’entreprise. Un entrepreneur bénéficie d’une grande part de liberté pour mettre en œuvre les idées innovantes. Pour aider les participants à développer leur créativité, il faut partir d’idées existantes. Ces idées pourront alors être modifiées de différentes manières pour aboutir à de nouvelles idées originales. Selon les contextes professionnels, cette technique pour changer les idées existantes peut être très utile.

V

ACTIVITÉS :
1. Demander aux participants de faire l’EXERCICE 1. Leur expliquer que cet exercice a pour but de les aider à évaluer leur propre potentiel de créativité. 2. Distribuer l’EXERCICE 2 intitulé « Trois descriptions ». Lire ensemble les trois descriptions et chaque participant choisit celle que lui correspond le mieux. 3. Demander aux participants d’évaluer leurs réponses sur la base du tableau ci-dessous. Chaque réponse à chaque question doit être évaluée. Leur montrer comment noter le nombre de points qu’ils ont obtenus pour leur réponse à côté de chaque rubrique de l’exercice. Par exemple, si un participant pense « incertain » pour l’énoncé A, il devra écrire « 1 » à côté

2

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

de celui-ci ; si un participant pense « oui » pour l’énoncé A, il devra écrire « 2 » à côté de l’énoncé.

VRAI A B C D E F G H I J K L M N O 2 2 0 0 0 3 0 0 2 3 2 3 2 3 2

FAUX 0 0 3 2 3 0 3 3 0 0 0 0 0 2 0

INCERTAIN 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Une fois que tous les énoncés ont été évalués, demander aux participants de calculer leur nombre de points à l’EXERCICE 1. Leur faire savoir qu’ils peuvent interpréter les résultats de la façon suivante : La description I s’applique aux personnes qui ont obtenu 23 points ou plus. • La description II s’applique aux personnes qui ont obtenu entre 11 et 22 points. • La description III s’applique aux personnes qui ont obtenu 10 points ou moins. 4. Pour discuter des résultats, leur poser les questions suivantes : Avez-vous été surpris de votre résultat ? Pourquoi ? La description que vous avez obtenue après de l’évaluation vous plaît-elle ? Dans quel sens aimeriez-vous changer ou améliorer cette description ? A quels points de vue les •

3

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

descriptions sont-elles similaires/différentes ? Quels avantages une personne correspondant à chaque description peut-elle trouver à être son propre employeur ? Et quels inconvénients ? 5. Demander aux participants de lire et de discuter la NOTE DE LECTURE 1 sur la « Créativité ». 6. Discuter de la technique pour changer des idées existantes dans le but d’en développer qui soient nouvelles et originales. Les idées existantes représentent un point de départ. En modifiant une ou plusieurs parties d’une idée, on peut développer de nouvelles idées très utiles. Demander aux participants de discuter des différentes manières de changer une idée et leur demander de fournir des exemples. • Agrandir ou ajouter de nouveaux éléments. On peut citer deux exemples : proposer des « maxi-formats économiques » de son produit ; étendre son activité commerciale à un plus grand nombre de produits ou élargir sa zone de distribution. Réduire ou éliminer certains éléments. Exemples : des radios transistors, des calculatrices de poche, des caméras numériques, etc. Modifier tout ou une partie d’un produit. On peut par exemple changer les couleurs, les goûts, les parfums, et les modèles ; on change souvent la couleur et le parfum des savons, les modèles des voitures changent fréquemment. Réarranger certains éléments. On peut par exemple restructurer des bâtiments, des entrepôts et revoir la conception des machines. Intervertir certains éléments. Un exemple typique dans la production automobile consistera à intervertir l’emplacement du moteur et du coffre d’une voiture. On peut aussi citer le cas de deux personnes dont on inverse les rôles, par exemple dans un couple où l’homme s’occuperait du foyer et la femme serait le soutien de famille. Substituer certains matériaux, certaines pièces, ou certaines méthodes. Un exemple courant consiste à substituer le plastique au bois et au métal. Un autre exemple dans l’automobile est la substitution d’un moteur à combustion interne par un moteur électrique. Combiner des éléments ou des idées. On peut citer l’exemple d’un combiné multi-média regroupant télévision, radio, lecteur de cassettes et lecteur de CD. Ou encore le «camping car » qui combine la maison avec une voiture.

• •

• •

7. Constituer des groupes de travail et demander aux différents groupes de faire l’EXERCICE 3. • • • • Leur demander d’échanger leurs idées et de démontrer dans quelle mesure leurs idées peuvent être utiles selon les situations professionnelles. Demander à chaque groupe d’envisager la combinaison de deux ou plusieurs idées émises individuellement par les participants. Attirer leur attention sur le fait que la technique appliquée dans cet exercice peut être utilisée pour développer de nouvelles idées ou de nouveaux procédés, ou même de nouveaux produits. Demander à chaque groupe d’appliquer cette même technique à un service plutôt qu’à un objet.

4

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Leur demander d’imaginer que la classe a décidé de créer une société qui offre ses services (par exemple pour tondre le gazon, ou promener les chiens). Les faire travailler en groupe et leur demander d’appliquer la même technique que celle qu’ils ont utilisée dans l’exercice pour développer une approche de marché créative, qui attirerait la clientèle.

8. Demander aux participants de faire l’EXERCICE 4 en trouvant une réponse novatrice à un changement. Lancer une discussion au niveau de la classe sur les réponses entrepreneuriales novatrices aux changements qui se produisent dans le monde des affaires. 9. Présenter le TRANSPARENT 1 et lancer un débat sur la manière de devenir plus créatif. 10. En utilisant le TRANSPARENT 2, présenter le concept de créativité et expliquer son importance quand il s’agit de trouver une bonne idée d’affaire. Puis faire l’exercice des neuf points. Dessiner neuf points sur le tableau comme ceux du TRANSPARENT 2 et demander aux participants de relier les 9 points à l’aide de 4 lignes droites continues, ceci sans lever le crayon du papier. Demander à chacun de noter sa solution. Demander à ceux qui ont réussi à le faire d’expliquer comment ils ont procédé avant de révéler la réponse qui se trouve en bas du TRANSPARENT 2. Leur expliquer que la solution se trouve en dehors du carré des points, et qu’il faut faire appel à son imagination et chercher au-delà de la solution apparente afin de résoudre le problème. 11. Faire faire l’exercice des « carrés créatifs » du TRANSPARENT 3 pour donner un autre exemple de créativité en action. Montrer le transparent et demander à chacun de compter le nombre total de carrés contenus dans la figure. Rappeler qu’un carré est une figure dont tous les côtés sont égaux. Discuter des réponses et de la méthode utilisée pour résoudre le problème. Souligner la nécessité de faire appel à la créativité. Après l’exercice, afin d’illustrer comment trouver la solution, vous pouvez :a)numéroter chaque petit carré du dessin, b)combiner les petits carrés pour en faire de plus grands, c)additionner toutes les combinaisons possibles pour arriver à un total de 30. Pour prolonger l’exercice, on peut demander le nombre de rectangles (figure dont les côtés opposés sont égaux) qui se trouvent dans ce même grand carré (réponse : 52). 12. Diviser la classe en petits groupes et leur demander de compter le nombre de triangles représentés dans le TRANSPARENT 4. Le nombre exact est 47 : ACE ; BFD, AEB ; AED ; AEH ; AFC ; AFH ; AFD ; ACH ; ACD ; AGF ; AGB ; ABH ; ABD ; CEB ; CEF ; CEH ; CDH ; CDF ; CDB ; CID ; CIB ; CBH ; CFB ; EDH ; EBD ; EDF ; EJF ; EJD ; EFH ; EFB ; HBG ; HBI ; HFG ; HFJ ; HDI ; HDJ ; HFB ; HDB ; HFD ; FIB ; FID ; DGB ; DGF ; BJD ; BJF. • • Demander aux participants si le fait de travailler en groupe les aide à mieux voir les choses sous différents angles ; Y a-t-il un groupe qui a compté les triangles se trouvant sur un seul côté de la figure, puis multiplié leur nombre par deux puis ajouté un pour le grand triangle ?

5

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

EXERCICE 1

Votre potentiel de créativité
Répondez à chacune des rubriques en sélectionnant une des cases à gauche. Ceci n’est pas un test. Réfléchissez soigneusement à chaque formulation avant de répondre. VRAI A B C D E F G H I J K L M N FAUX INCERTAIN
Mes idées ne sont pas toujours faciles à expliquer aux autres. Je préfère m’efforcer de découvrir de nouvelles choses plutôt que d’instruire les autres. Je n’aime pas perdre du temps et de l’énergie sur des idées qui ne marcheront peut-être pas. Pour moi il est plus facile d’expliquer des idées que d’en chercher de nouvelles. Je préfère les solutions rapides aux problèmes plutôt que de me retrouver dans l’incertitude. Ma façon de penser est souvent considérée comme différente ou inhabituelle. Je n’ai aucun problème à interrompre un projet lorsque des amis m’appellent ou me rendent visite. Je me sens plus à l’aise devant des faits que devant des théories. Je suis plus doué(e) pour inventer des histoires que pour les raconter. J’ai du mal à laisser tomber mes idées juste pour satisfaire les autres. Je préfère créer des vêtements plutôt que de les réaliser. Je prèfère travailler sur un projet tout(e) seul(e) plutôt qu’avec d’autres personnes. Les choses inhabituelles m’attirent plus que les choses ordinaires. Lorsque j’ai une idée, j’y travaille, même si les autres pensent qu’elle est complètement farfelue et impraticable. Je préfère suivre mes idées, même si cela implique que je me retrouve souvent seul(e).

O

6

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

EXERCICE 2

Trois descriptions
Dans ce qui suit, vous trouverez la description de trois personnalités différentes. Lisez attentivement ces trois descriptions. Inscrivez un « X » à côté de la description qui correspond le mieux à votre personnalité.

Description I Vous n’êtes pas limité(e) par les idées courantes. Vous savez développer et trouver les moyens de combiner des idées d’une manière nouvelle. Vous êtes prêt(e) à faire des expériences, même si vous n’avez pas la garantie que votre travail sera récompensé. Etant donné que vous dépendez rarement des autres, vous pouvez consacrer autant de temps et d’énergie que vous le jugez nécessaire, et vous isoler, pour vous concentrer sur des activités créatrices. Il est peu probable que vous vous laissiez distraire ou décourager par les autres une fois que vous êtes lancé(e) dans une tâche dont l’enjeu vous intéresse particulièrement.

Description II Vous êtes capable de reconnaître et d’apprécier une idée innovante, même si en général vous n’êtes pas personnellement celui ou celle qui produit les idées. Vous avez tendance à vous lancer dans des activités créatives de caractère manuel ou ayant trait à des objets que vous pouvez voir et toucher. Parfois vous initiez un projet créatif mais vous avez tendance à perdre patience et intérêt si ce projet exige que vous passiez beaucoup de temps tout(e) seul(e).

Description III En général, vous êtes davantage intéressé(e) par des sujets pratiques plutôt qu’à poursuivre des rêves. Etant donné que vous avez une façon de réfléchir très réaliste, vous avez du mal à trouver des idées sortant de l’ordinaire pour pouvoir résoudre les problèmes de manière créative. Comme vous préférez travailler avec d’autres personnes, vous avez rarement le temps de réfléchir et de travailler seul(e) sur vos propres idées. Vous avez plutôt tendance à vous lancer dans des activités qui vous donnent des résultats immédiats et que vous pouvez partager avec d’autres.

7

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

NOTE DE LECTURE 1

La créativité
Chacun connaît des métiers tels que ceux d’artiste, musicien, danseur, designer et scientifique, qui requièrent le sens de la créativité. Cependant, le besoin de créativité ne se limite pas à ces métiers. On a besoin d’idées innovantes chaque fois que se pose un problème pour lequel il n’y a pas de solution connue. Dans le monde des affaires, les entrepreneurs font preuve de créativité pour résoudre les problèmes quotidiens, pour promouvoir des produits et services, pour améliorer des produits et services et utiliser au mieux des ressources limitées. Certaines personnes pensent qu’elles n’ont pas l’esprit créatif. Elles ont peut-être oublié des situations dans lesquelles elles ont eu de bonnes idées, ou bien il se peut qu’elles évitent de partager leurs idées avec les autres. Or c’est en trouvant et en partageant des idées que l’on peut commencer à développer ses capacités de création. On peut avoir des difficultés à trouver des idées originales parce que l’on a l’habitude de réfléchir d’une certaine manière. C’est par l’apprentissage et la pratique que l’on peut développer son potentiel créatif. Différentes techniques peuvent être utilisées pour développer des modes de réflexion plus créatifs. Parmi ces techniques il y a celle qui permet de développer la prise de conscience de son environnement, le « brainstorming » et la modification d’idées existantes. Développer la prise de conscience de son environnement signifie apprendre à prêter attention aux choses qui nous entourent et que nous ne voyons pas en général. Certaines personnes ont l’habitude de s’isoler de ce qui les entoure afin de se concentrer sur une chose à la fois. On peut apprendre à ouvrir son esprit à de nouvelles façons de voir en prêtant attention aux choses que nous ignorons d’habitude. Le « brainstorming » ou « remue-méninges » est une technique par laquelle on peut générer un grand nombre d’idées. On y encourage les idées non conventionnelles : les idées émises ne sont jamais jugées ni critiquées pendant une séance de brainstorming, au contraire les participants peuvent y combiner leurs idées ou les améliorer. Des idées nouvelles et originales peuvent être développées sur la base d’idées existantes servant de point de départ. Il existe de nombreuses façons de modifier des parties d’une idée existante. On peut par exemple faire plus grand, faire plus petit, changer la couleur, le goût ou le modèle, arranger différemment, inverser, substituer ou combiner certaines parties. Les produits et services sont souvent modifiés en vue de les rendre plus attractifs en utilisant cette technique toute simple. Cette façon de procéder peut également aider les entrepreneurs à rendre leur environnement de travail plus plaisant et plus efficace. C’est en développant et en utilisant leur sens de la créativité que les entrepreneurs peuvent accroître leur potentiel de réussite.

8

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Au cours de ces dernières années, les entrepreneurs ont réalisé que la créativité est un atout de plus en plus important : On reconnaît de plus en plus souvent qu’à l’embauche, la capacité de répondre de façon créative à des situations difficiles prime sur les diplômes et les bonnes références. Voici sept étapes à suivre pour développer son potentiel créatif : 1. Interrogez-vous sur votre manière de percevoir la créativité et les personnes créatives. Notre culture, qui est ciblée sur les résultats, a longtemps eu tendance à considérer ceux dont la créativité a produit quelque chose - que ce soit un livre, un tableau, ou un gâteau – comme officiellement créatifs. Il est déjà plus difficile de reconnaître que des personnes ayant des formes de pensée et de comportement nouvelles, dans leur quotidien ou dans leur travail, sont tout aussi créatives. 2. Passez du temps avec des personnes créatives. Observez comment elles agissent, pensent, se détendent et réagissent. Interrogez-les sur les événements de leur vie ayant influencé leur esprit créatif. 3. Apprenez à connaître la manière dont vous vous mettez au travail. Ceci vous permettra de développer votre capacité à être toujours prêt pour trouver une idée créative et pour prendre des risques positifs lorsque vous voulez apporter des modifications, même minimes, aux choses. Quels éléments et quels événements semblent favoriser votre créativité ? 4. Bougez, dansez, faites de l’exercice physique, du vélo, marchez et étirez-vous. Essayez le yoga ou le tai chi. Ces activités physiques vous permettent de déconnecter et de vous concentrer complètement sur votre corps. Pendant que le corps bouge, les hémisphères droit et gauche de votre cerveau, c’est-à-dire vos capacités d’imagination et vos capacités cognitives, peuvent travailler ensemble avec plus d’efficacité. 5. Ecoutez de la musique et faites des expériences avec des exercices d’improvisation. Remarquez comment certains types de musique stimulent différents niveaux d’énergie en vous. Les exercices de théâtre et d’improvisation peuvent vous aider à pratiquer différentes façons d’être qui sortent de vos rôles habituels. 6. Constituez-vous un carnet de notes pour y consigner des idées intéressantes ou créatives et vos observations. Vous pouvez y coller quelques photos de magazines qui vous interpellent ou vous intriguent, même si vous ne savez pas exactement pourquoi. Faites des gribouillages. Quoique vous fassiez, ne vous censurez pas vous-même. Regardez le résultat. 7. Trouvez-vous quelqu’un qui vous conseille ou qui vous entraine à développer votre créativité.

9

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

EXERCICE 3

Trouver de nouvelles idées en utilisant les anciennes
Agrandir ou ajouter de nouveaux éléments. On peut citer deux exemples : proposer des « maxi-formats économiques » de son produit ; étendre son activité commerciale à un plus grand nombre de produits ou à une plus grande zone de distribution. Réduire ou éliminer certains éléments. Exemples : des radios transistors, des calculatrices de poche, des caméras numériques, etc. Modifier tout ou une partie d’un produit. On peut par exemple changer les couleurs, les goûts, les parfums, et les modèles ; on change souvent la couleur et le parfum des savons, les modèles des voitures changent fréquemment. Réarranger certains éléments. On peut par exemple restructurer des bâtiments, des entrepôts et changer la conception des machines. Intervertir certains éléments. Un exemple typique dans la production automobile consistera à intervertir l’emplacement du moteur et du coffre d’une voiture. On peut aussi citer le cas de deux personnes dont on inverse les rôles, par exemple dans un couple où l’homme s’occuperait du foyer et la femme serait le soutien de famille. Substituer certains matériaux, certaines pièces, ou certaines méthodes. Un exemple courant consiste à substituer le plastique au bois et au métal. Un autre exemple dans l’automobile est la substitution d’un moteur à combustion interne par un moteur électrique Combiner des éléments ou des idées. On peut citer l’exemple d’un combiné multimédia regroupant télévision, radio, lecteur de cassettes et lecteur de CD. Ou encore le camping car, qui combine la maison avec une voiture. Application pratique 1. Pensez à un produit (objet) qui est fabriqué par une entreprise. Ecrivez le nom de cet objet. 2. Enumérez les éléments de base de cet objet. 3. De quelle façon l’objet ou une partie de l’objet peut-il être agrandi, diminué ou modifié ? 4. De quelle façon les éléments de l’objet peuvent-ils être réarrangés, inversés, substitués ou fabriqués dans une autre matière ? 5. Comment vos idées pourraient-elles être combinées et devenir utiles pour fabriquer un nouveau produit ?

10

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

EXERCICE 4

Entreprendre des actions innovantes
L’esprit d’entreprise consiste à entreprendre des actions innovantes chaque fois que l’on se trouve dans une situation où les choses changent. Trouvez une action innovante qu’un entrepreneur pourrait décider en réponse à un changement donné.

CHANGEMENT

RÉPONSE POSSIBLE DE L’ENTREPRENEUR

La structure de la population a changé Les valeurs et les styles de vie ont changé Les revenus et le pouvoir d’achat diminuent Les politiques gouvernementales concernant les questions de parité hommes/femmes ont été révisées Les ressources naturelles s’épuisent Les facteurs propriétaire de production changent de

Les banques lancent un programme de crédits L’utilisation des ordinateurs s’étend L’utilisation des téléphones mobiles augmente L’utilisation domestique des ordinateurs et des services internet s’étend Un concurrent a acquis un équipement nouveau de qualité De nouvelles stratégies ont été mises en place pour intégrer les personnes qui ont le VIH

11

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

TRANSPARENT 1

Ce que signifie la créativité
La créativité est la capacité à concevoir, donner forme, faire ou fabriquer quelque chose d’une manière nouvelle ou différente. La créativité est la capacité à trouver des solutions novatrices pour répondre à des besoins ou des problèmes, et à les vendre. La créativité d’un entrepreneur va souvent déterminer le succès ou l’échec de son entreprise. La créativité permet souvent de faire la distinction entre des entreprises dynamiques, en progression rapide, et des sociétés ordinaires de niveau moyen. Afin d’être créatif, un entrepreneur doit avoir l’esprit ouvert et les yeux tournés vers son environnement.

12

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

TRANSPARENT 2

LES NEUF POINTS

13

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

TRANSPARENT 3

CARRÉS CRÉATIFS

14

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 1

TRANSPARENT 4

Combien de triangles dans un seul triangle
A B C

G H

I

F J

D

E

15

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

I II

THÈME 2 : Trouver des idées DURÉE CONSEILLÉE :
• Voir Guide du facilitateur

III OBJECTIF :
• A l’issue de cette série de cours, les participants pourront : (a) Apprécier combien il est important d’avoir une bonne idée d’affaire comme condition préalable pour réussir le lancement d’une entreprise et garantir son fonctionnement durable. (b) Savoir comment trouver des idées d’affaires.

IV JUSTIFICATION :
• Une bonne idée d’affaire est essentielle pour lancer avec succès une entreprise viable et lui permettre de rester compétitive. Toutefois, dans ce domaine, les bonnes idées ne surgissent pas du néant. Elles sont plutôt le fruit d’un travail soutenu et, souvent, sont issues de la créativité de l’entrepreneur.

V

ACTIVITÉS :
1. Demander aux participants de définir ce qu'est une "idée d’affaire". Noter leurs réponses au tableau. Montrer le TRANSPARENT 1 et examiner les aspects qui n’ont pas éventuellement été pris en compte, afin que tout le monde ait la même interprétation du terme. 2. Demander aux participants d’indiquer pourquoi il est important de trouver des idées. Dressez la liste des réponses sur un tableau. Comparer cette liste avec les rubriques du TRANSPARENT 2, en soulignant des points importants comme, par exemple, le fait qu’il est nécessaire de concevoir des idées d’affaires non seulement au moment de la création de l’entreprise mais également tout au long de son activité. Demander aux participants de lire la NOTE DE LECTURE 1. 3. Demander aux participants de donner des exemples de personnes ou d’entreprises autour d'eux qui ont eu de bonnes idées d’affaires et leur faire dire pourquoi ils les ont trouvées bonnes. 4. Demander aux participants de suggérer des façons de trouver des idées d’affaires. Noter les réponses au tableau. Montrer le TRANSPARENT 3 et comparer avec les réponses des participants. Puis lancer un débat sur les points principaux, tout en donnant des exemples. Distribuer la NOTE DE LECTURE 2 et l'exploiter dans le cadre du débat. 5. En se servant du TRANSPARENT 2, réintroduire le concept et les principes du « brainstorming ». Dans le but d’offrir une expérience pratique de l’utilisation de la technique, dire aux participants qu’ils ont droit à cinq minutes pour trouver au moins une douzaine d'utilisations pour un des objets suivants (n’en choisir qu’un seul) : vieux journaux, briques, vêtements usagés, boîtes (en carton ou en bois), poteaux/bâtons ou tout autre objet de votre choix.

16

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

6. Diviser la classe en groupes de 4 ou 5 et les inviter à faire un exercice destiné à les familiariser avec l’utilisation des concepts et techniques examinés jusqu’ici. Utiliser l’EXERCICE 1. On peut organiser un concours de la meilleure idée d’affaire. 7. Apporter assez de journaux de titres différents (datant des semaines précédentes) et les distribuer aux participants afin qu’ils puissent les utiliser pour faire l’EXERCICE 2 en groupes de trois ou quatre.

17

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

TRANSPARENT 1

Qu’est-ce qu’une bonne idée d’affaire ?
Une bonne idée d’affaire est la réponse que donnent une ou plusieurs personnes, ou une entreprise, pour résoudre un problème identifié ou pour satisfaire des besoins émanant de l’environnement (marché, collectivité locale, etc.). Trouver une bonne idée est la première étape qui ensuite sera transformée, par les aspirations et la créativité de l’entrepreneur, en opportunité d’affaire.

18

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

TRANSPARENT 2

Pourquoi trouver des idées d’affaires ?
On a besoin d’une idée – et même d’une très bonne idée – pour se lancer dans les affaires Pour répondre aux besoins du marché Parce que les modes changent et que les besoins évoluent Pour garder une longueur d’avance sur la concurrence Parce que les technologies permettent de faire les choses différemment et souvent mieux Parce que les produits ont un cycle de vie limité Pour garantir que les affaires marchent bien et avec efficacité.

19

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

NOTE DE LECTURE 1

Pourquoi faut-il trouver des idées d’affaires ?
Il existe une multitude de raisons pour lesquelles il faut que les entrepreneurs ou futurs entrepreneurs trouvent des idées d’affaires. En voici quelques unes : ● Il vous faut une idée – et même une bonne idée – pour vous lancer dans les affaires. Comme nous l’avons dit précédemment, dans l’introduction de ce thème, une bonne idée est primordiale pour garantir la réussite d’une entreprise – que ce soit au moment de sa création ou pour pouvoir faire face à la concurrence par la suite. ● Pour répondre aux besoins du marché. Le marché est composé avant tout de clients qui expriment des besoins et des désirs qui ne demandent qu’à être satisfaits. Les personnes ou les entreprises qui sont capables de satisfaire ces demandes sont récompensées. ● Etant donné que les modes changent et les besoins évoluent, c’est une opportunité pour les entrepreneurs de répondre avec de nouvelles idées, de nouveaux produits et de nouveaux services. ● Pour garder une longueur d’avance sur la concurrence. N’oubliez pas que si vous, vous ne proposez pas de nouvelles idées, de nouveaux produits ou services, c’est votre concurrent qui le fera. Le défi consiste à être différent ou meilleur que les autres. ● Pour exploiter la technologie – mieux faire les choses. La technologie est devenue un outil de concurrence de premier plan sur le marché actuel, qui connaît un rythme de changement rapide obligeant les entreprises à innover. Il y a plusieurs sociétés dans le monde travaillant dans le secteur de l’électronique et des appareils ménagers qui, chaque mois, proposent des douzaines de nouveaux articles. Pour ces sociétés et pour beaucoup d’autres sur le marché mondial actuel, il est crucial de générer de nouvelles idées. ● Parce que les produits ont un cycle de vie. Tous les produits ont une durée de vie limitée. Même les nouveaux produits finissent par être dépassés ou démodés un jour. Par conséquent, il est nécessaire de planifier de nouveaux produits et de les développer. La prospérité et la croissance d’une entreprise dépendent de sa capacité à introduire de nouveaux produits et à gérer leur évolution. ● Pour répartir les risques et réagir à un éventuel échec. Le concept de cycle de vie d’un produit permet de rappeler que plus de 80 % des nouveaux produits sont voués à l’échec. Il est par conséquent indispensable que les entreprises essaient de répartir les risques afin de pouvoir faire face de temps en temps à des échecs en produisant constamment de nouvelles idées.

20

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

TRANSPARENT 3

Où trouver des idées d’affaires ?
Loisirs / intérêts personnels Compétences et expériences personnelles Franchise* Médias (journaux, magazines, télévision, radio, Internet) Foires et expositions Enquêtes Critiques, réclamations des clients Créativité Brainstorming

* Une entreprise est dite "franchisée" quand elle porte le nom d'une chaîne très connue, propose des produits ou services standardisés, tout en restant juridiquement indépendante. La chaîne lui fournit sa marque commerciale et ses méthodes de travail. En échange, l'entreprise franchisée accepte les contrôles techniques de la chaîne, et lui verse une redevance. La restauration rapide MacDonald est probablement l'exemple le plus connu de "franchise".

21

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

NOTE DE LECTURE 2

Trouver une idée d’affaire
Une bonne idée est essentielle, même indispensable, à la réussite d’une entreprise. Toutefois, les idées d’affaires valables ne surgissent pas spontanément. En fait, elles sont le fruit du travail et des efforts de l’entrepreneur qui cherche à identifier et évaluer ce qui pourrait devenir une bonne opportunité d’affaire. Qu’est-ce qu’une idée d’affaire ? Il s’agit de la réponse qu’un individu ou une entreprise apporte en vue de régler un problème déterminé ou de combler des besoins non satisfaits dans son environnement (marchés, village, ville, région, etc.). Trouver une bonne idée est la première étape qui ensuite sera transformée, par les aspirations et la créativité de l’entrepreneur, en opportunité d’affaire. Il convient, cependant, de noter deux choses : (a) (b) Bien qu’elle soit un préalable nécessaire, l’idée d’affaire reste un simple outil. Quelle que soit la qualité de l’idée, elle ne saurait, à elle seule, garantir le succès.

En d’autres termes, nonobstant son importance, l’idée reste un simple outil à développer et à transformer en opportunité d’affaire viable. Parmi 30 idées d’affaires, il se peut qu’une seule s’avère être une bonne opportunité. Qu’est-ce que la créativité ? La créativité est l’aptitude à concevoir, créer, construire, ou faire une certaine chose d’une manière nouvelle ou différente. L’aptitude à trouver des solutions innovantes aux besoins ou aux problèmes et à les vendre est souvent le facteur qui fait la différence entre la réussite et l’échec en affaires. Elle permet également de faire une distinction entre les entreprises à forte croissance et dynamiques et celles aux résultats «ordinaires» et tout juste moyens. Les entrepreneurs performants sont ceux qui font preuve de créativité dans l’identification et la mise en œuvre d’un nouveau produit, service ou opportunité d’affaire. Pour être créatif, vous devez garder l’esprit et les yeux ouverts lorsque vous êtes à la recherche de ce qui pourrait être une source d’idée d’affaire telle que nous l’expliquons plus bas, et vous devez mettre les techniques en application. Sources des idées d’affaires L'existence de millions d’entrepreneurs à travers le monde démontre qu’il existe de nombreuses sources potentielles d’idées d’affaires permettant de créer des entreprises. Certaines des plus utiles sont soulignées ci-dessous. Hobbies/Intérêts Un hobby est une activité ou une occupation de loisir préférée. Beaucoup de gens ont fondé leur entreprise grâce à leur hobby ou leur centre d’intérêts. Si vous aimez travailler sur les ordinateurs, faire la cuisine, écouter ou jouer de la musique, voyager, faire du sport ou du théâtre, pour ne citer que quelques exemples, vous êtes peutêtre en mesure d’en faire une entreprise. Pour illustrer ceci, si vous aimez voyager,
22

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

organiser des spectacles, accueillir des personnes, vous pouvez envisager quelque chose dans le tourisme – qui constitue l’une des plus grosses industries au monde. Compétences et expérience personnelles Plus de la moitié des idées à l’origine d’affaires prospères sont issues de l’expérience acquise en milieu professionnel. Exemple : le mécanicien habitué à travailler dans un grand garage qui crée son propre garage ou son entreprise de vente de véhicules d’occasion. L’expérience des entrepreneurs joue un rôle crucial dans leur décision de se lancer dans les affaires ainsi que dans le choix du type d’entreprise à créer. Vos compétences et votre expérience sont probablement vos meilleurs atouts, non seulement dans la conception des idées mais aussi dans leur exploitation. Franchise La franchise (on dit également "franchising") est un arrangement commercial et juridique par lequel le fabricant ou le distributeur exclusif d’une marque, d’un produit ou d’un service cède à des détaillants indépendants des droits exclusifs les autorisant à distribuer localement ledit produit, marque ou service contre le paiement de royalties et le respect des procédures standards de fonctionnement. La franchise peut revêtir plusieurs formes; la plus intéressante est celle qui offre un nom, une image, une manière de mener les affaires ainsi qu'un système de fonctionnement. Le franchising a connu un formidable essor au cours des années 80 et au début des années 90, si bien qu’il est devenu, pour des millions d’entreprises créées aux EtatsUnis et en Europe, une méthode très utilisée pour se lancer dans les affaires. Rien qu’aux Etats-Unis, il existe plus de 2.000 sortes de franchisés qui ont un chiffre d’affaires annuel de plus de 300 milliards de dollars et qui traitent environ le tiers des ventes au détail. Bon nombre de répertoires et de brochures ainsi que des associations, notamment l’Association internationale des Franchises, peuvent fournir des renseignements supplémentaires. Les médias : journaux, périodiques, télévision, radio, Internet Les médias sont une source essentielle d’informations, d’idées, voire d’opportunités. Les journaux, les magazines, la télévision, la radio et, à présent, Internet, constituent des exemples de cette réalité. Il est indispensable, par exemple, d'étudier attentivement les informations commerciales ("petites annonces" et autres) des journaux ou magazines, pour y trouver, entre autres, des entreprises à racheter. Une façon de devenir un entrepreneur est de répondre à ces annonces. Les articles de la presse écrite, Internet ou les documentaires télévisés peuvent rendre compte des changements dans les habitudes ou les besoins des clients. C’est ainsi que vous pouvez lire ou entendre à la télévision que l’on s’intéresse de plus en plus à une nourriture saine ou à se maintenir en bonne forme physique. On trouve également dans la presse des annonces sollicitant la fourniture de certains services comme la comptabilité, la restauration ou la sécurité. Il se peut encore que vous y trouviez un nouveau concept d’affaire pour lequel il vous faudra trouver des investisseurs. Foires et expositions Une autre manière de trouver des idées en vue de la création d’une entreprise consiste à se rendre dans les expositions et foires commerciales. Ces manifestations
23

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

sont d’ordinaire annoncées par les radios et les journaux. En s’y rendant régulièrement, on découvre non seulement de nouveaux produits et services, mais on rencontre aussi des représentants, des fabricants, des grossistes, des distributeurs et des franchiseurs. Ils représentent d’importantes sources d’idées d’affaires et d’informations. Ils peuvent, en outre, aider un jeune entrepreneur à se lancer. Il est même possible qu’un des exposants soit justement à la recherche d’une personne ayant le profil d'un jeune entrepreneur. Enquêtes Toute nouvelle idée d’affaire doit avoir pour finalité le client. Les besoins et désirs du client, qui justifient l’existence d’un produit ou d’un service, peuvent être déterminés grâce à une enquête. Cette dernière peut être réalisée de manière informelle ou formelle, en parlant avec les gens, le plus souvent en utilisant un questionnaire, ou au cours d’un entretien ou par l’observation. On peut commencer par sonder les membres de sa propre famille ou ses amis afin qu’ils parlent de produits et services dont ils auraient besoin mais qui ne sont pas disponibles sur le marché. En outre, ils peuvent également dire s’ils sont déçus par un produit ou un service existant et suggérer des améliorations. On peut également s'entretenir avec les personnes qui interviennent sur la chaîne de distribution, c’est-àdire les fabricants, les grossistes, les distributeurs, les représentants et les détaillants. Il est recommandé dans ce cas de préparer à l’avance une série de questions, par exemple pour un questionnaire écrit pour les utiliser au cours d’une interview. Compte tenu des liens étroits qu’elles entretiennent avec la clientèle, ces personnes ont un sens aigu des besoins et des produits ou services n’ayant aucune chance de s’imposer sur le marché. Il faut, enfin, s'entretenir avec autant de clients que possible (les clients réels et potentiels). L’idéal est de collecter le plus d’informations possibles auprès d’eux. Outre les échanges avec des personnes, l’observation peut aussi permettre de recueillir des informations. Ainsi, pour décider d’ouvrir un commerce dans une rue déterminée, on peut observer et compter le nombre de personnes qui l’empruntent certains jours et faire des comparaisons avec la fréquentation d'autres sites. Ou bien, si on constate qu'une zone est fréquentée par des touristes, on peut, éventuellement, y ouvrir un commerce de produits artisanaux. Ou encore s’apercevoir qu’il n’existe pas de restaurant ou d’hôtel correct sur un itinéraire touristique ou dans une ville en particulier. Pour être sûr de ne pas manquer l’occasion de trouver une nouvelle idée d’affaire, il est primordial de rester toujours attentif aux besoins de la clientèle. Un entrepreneur a, paraît-il, fait un jour le tour de toutes ses connaissances pour savoir si l’un d’entre eux utilisait un produit qui ne répondait pas de façon satisfaisante à sa fonction. Un autre a étudié les jouets des enfants d’un des membres de sa famille pour trouver un créneau commercial. Réclamations, critiques Les réclamations et déceptions exprimées par les clients sont à l’origine de l’apparition de nombreux produits et services nouveaux. Chaque fois que les clients se plaignent amèrement d’un produit ou d’un service ou que l'on entend un commentaire comme: «Si seulement il existait un produit qui… ou un service qui... », il y a moyen de trouver une idée d’affaire. Elle peut déboucher sur la création d'une entreprise concurrençant celle dont les gens se plaignent, ou sur la mise au point d'un nouveau produit ou service qui pourrait être mis sur le marché et vendu, notamment, à l'entreprise critiquée.
24

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Changement Le monde est en constante mutation. Le changement peut être considéré comme une menace ; cependant, la plupart des entrepreneurs le voient comme un défi et une opportunité pour déclencher de nouveaux besoins pour des produits et services. Un entrepreneur à l’esprit novateur répond toujours de manière positive au changement. "Brainstorming" La technique du brainstorming (on dit aussi "remue-méninges") permet de résoudre de manière créative les problèmes existants ou de trouver des idées. L’objectif est de collecter le plus grand nombre possible d’idées.

25

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

TRANSPARENT 4

Le brainstorming
Le brainstorming est une technique utilisée pour régler les problèmes de manière créative et trouver des idées. L’objectif est de trouver le plus d’idées possible. Une séance de brainstorming commence généralement par l'énoncé d’une question ou d’un problème. Chaque idée renvoie à une ou plusieurs idées supplémentaires, ce qui, à la longue, permet d'établir une importante liste d'idées. LES QUATRE RÈGLES À RESPECTER : Ne critiquez pas les idées des autres; ne portez pas de jugement. Laissez libre cours à votre imagination. Les idées illogiques ou farfelues en apparence sont les bienvenues, comme les autres. La quantité est un atout: produisez beaucoup d'idées, c'est le but même de l'exercice. Combinez les idées entre elles et améliorez les idées des autres.

26

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

EXERCICE 1

Trouver des idées d’affaires
Introduction
1. Une idée d’affaire est le préambule indispensable à la réussite d’une entreprise. Toutefois, les bonnes idées d’affaires ne surgissent pas à l’improviste. Elles sont plutôt le fruit des efforts et de la créativité de l’entrepreneur. Une bonne idée d’affaire est un point de départ qui sera ensuite transformé, par les aspirations et la créativité de l’entrepreneur, en opportunité d’affaire. Il existe une multitude de sources pour trouver de bonnes idées. Néanmoins pour s’assurer que son idée est bonne, l’entrepreneur doit garder l’esprit et les yeux ouverts et être attentif à toute opportunité qui se présente. Une idée, même si elle est bonne, n’est qu’un outil. Il faut la développer et la concrétiser en opportunité viable.

2. 3.

4.

Activité 1
Chaque participant est prié de noter les compétences, l’expérience, la formation et les antécédents qu’il a pour se lancer dans les affaires. Comme exemple on peut citer : la restauration, le soudage, la programmation en informatique, le secrétariat, etc.

Activité 2
Diviser la classe en petits groupes selon les loisirs/centres d’intérêts des participants. Chaque groupe doit maintenant choisir une idée qu’il aimerait concrétiser et développer en affaire. Les membres de chaque groupe doivent se concerter entre eux. Sur une feuille séparée, le groupe doit décrire sa meilleure idée d’affaire, en y détaillant le produit ou service proposé ainsi que les clients potentiellement intéressés. Pour accomplir cette tâche, chaque groupe dispose de 15 minutes, ensuite de 5 minutes pour présenter son idée à l’ensemble de la classe.

27

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 2

EXERCICE 2

La presse : journaux/périodiques
Votre groupe doit identifier 7 idées d’affaires à partir des articles et des petites annonces d’un journal ou d’un périodique. Les petites annonces contiennent souvent des propositions de « bonnes affaires » ou de machines à vendre ; les articles, eux, peuvent décrire de nouveaux créneaux ou annoncer des changements dans les habitudes ou les besoins de consommation. Pour chaque idée choisie, donnez les raisons de votre intérêt. Durée de l’exercice : 20 minutes.

Idée d’affaire 1.

Facteurs d’intérêt

2.

3.

4.

5.

6.

7.

28

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

I II

THÈME 3 :

Reconnaître et évaluer des opportunités d’affaires

DURÉE CONSEILLÉE :
• Voir Guide du facilitateur

III OBJECTIF :
• A la fin de cette séance, les participants seront en mesure de juger combien il est important de savoir reconnaître et évaluer les opportunités d’affaires et de maîtriser les techniques correspondantes.

IV

JUSTIFICATION :
• Savoir reconnaître une opportunité d’affaires et savoir la prendre convenablement en compte sont deux actes essentiels pour le lancement et le développement d'une entreprise performante. C’est ce qui caractérise également les entrepreneurs qui réussisent. Il ne s’agit pas seulement de découvrir des idées ou d’identifier des opportunités d’affaires ; mais également de les examiner et de les évaluer pour être en mesure de choisir les propositions les plus sûres et les plus prometteuses.

V

ACTIVITÉS :
1. Demander aux participants de définir l’expression « opportunité d’affaire ». Clarifier le terme en montrant le TRANSPARENT 1. Bien faire la distinction entre idée et opportunité. 2. Leur demander de faire une liste de tous les facteurs qui interviennent lors de l’identification et de l’évaluation d’une opportunité d’affaire. Comparer cette liste avec le TRANSPARENT 2. Leur faire lire la NOTE DE LECTURE 1 et l’utiliser comme base de discussion. 3. Inviter un entrepreneur à venir parler aux stagiaires de la manière dont il/elle a trouvé une idée/opportunité d’affaire et comment il l’a transformée en entreprise performante. 4. Inviter un représentant de la collectivité locale ou d’une organisation régionale/nationale (centre de promotion des investissements, organisation patronale, comité de développement économique régional/local, agence de promotion de l’entreprise, université ou institut polytechnique, du monde des affaires ou d’une société de conseil) à venir discuter sur le thème des opportunités d’affaires. 5. Diviser la classe en groupes. Leur demander d’élaborer un questionnaire tout simple qui servira à interroger un entrepreneur. Puis, demander à chaque groupe d’aller rendre visite à un entrepreneur performant et de discuter avec lui. L’entretien devra porter sur les questions suivantes : • • • • Comment l’entrepreneur a-t-il trouvé son idée d’affaire ? Comment il/elle a-t-il identifié et reconnu l’opportunité d’affaire ? Comment a-t-il/elle évalué l’opportunité ? Comment l’a-t-il/elle transformé en une entreprise performante ?

29

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Pendant cet entretien, chaque groupe devra aussi rassembler des informations générales sur l’entrepreneur et sa société, telles que le type d’entreprise, le nombre d’employés, la date de création etc. Il faudra que les membres des groupes organisent et planifient tout le déroulement de l’entretien eux-mêmes, avec l’assistance de l’enseignant si nécessaire. Une fois cet exercice terminé, chaque groupe établira un rapport et le présentera devant la classe. 6. Pour finir, tirer les conclusions de cet exercice et souligner encore une fois les points principaux, comme suit : A. Savoir reconnaître une opportunité d’affaire et savoir la prendre convenablement en compte sont deux actes essentiels pour le lancement et le développement d'une entreprise performante. Il ne s’agit pas seulement de découvrir des idées ou d’identifier des opportunités d’affaires; mais également de les examiner et de les évaluer pour être en mesure de choisir les propositions les plus sûres et les plus prometteuses. B. Une opportunité d’affaire peut être définie comme une idée ou une proposition d’investissement intéressante sur le plan de la rentabilité pour la personne qui prend en charge le risque. Ces opportunités représentent la réponse qu’une personne entreprenante donne aux besoins exprimés par les clients, et entraînent la fabrication d’un produit ou la fourniture d’un service qui crée une valeur ou une plus-value pour son acheteur ou son utilisateur final. C. Une bonne idée ne conduit pas nécessairement à une bonne opportunité d’affaire. Notez, par exemple, que plus de 80% des nouveaux produits ne réussissent pas à s’imposer sur le marché. C’est pourquoi il est important de bien examiner et évaluer toute idée ou toute opportunité. D. Ce n’est pas une tâche facile d’identifier et d’évaluer les opportunités d’affaires. Cependant, cet exercice est indispensable si l’on veut que les risques d’échec soient minimisés. En fait, cela implique qu’il faut déterminer quels sont les risques potentiels par rapport aux bénéfices éventuels.

30

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 3

TRANSPARENT 1

Qu’est-ce qu’une opportunité d’affaire ?
Une opportunité d’affaire peut être simplement définie comme une idée ou une proposition d’investissement intéressante et rentable pour la personne qui prend en charge le risque. Ces opportunités sont représentées par les besoins de la clientèle et entraînent la fourniture d’un produit ou d’un service qui crée une valeur ou une plus-value pour l’acheteur ou l’utilisateur final. Distinction entre idées et opportunités • Une bonne idée n’est pas nécessairement une bonne opportunité d’affaire. Notez, par exemple, que plus de 80% des nouveaux produits ne réussissent pas à s’imposer sur le marché. • Par conséquent, qu’est-ce qui transforme une idée en opportunité d’affaire ? • Pour simplifier : revenus - coûts = bénéfices. ● Etudiez soigneusement les caractéristiques d’une bonne opportunité d’affaire.

31

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 3

NOTE DE LECTURE 1

Reconnaître les opportunités d’affaires
Tous les entrepreneurs performants pratiquent assidûment la recherche, l'examen et la mise en oeuvre d’opportunités d’affaires. Ces trois activités servent également de base au lancement et au développement des entreprises prospères. Elles impliquent non seulement la conception d’idées et la prise de conscience des opportunités mais aussi leur sélection et leur évaluation afin d’identifier les possibilités les plus viables et les plus intéressantes à mettre en oeuvre.

Qu’est-ce qu’une opportunité d’affaire ?
Une opportunité d’affaire peut être simplement définie comme une idée ou une proposition d’investissement intéressante et rentable pour la personne qui prend en charge le risque. Ces opportunités sont représentées par les besoins des clients et entraînent la fourniture d’un produit ou d’un service qui crée une valeur ou une plusvalue pour son acheteur ou son utilisateur final. Cependant, une bonne idée n’est pas nécessairement une bonne opportunité d’affaire. C’est ainsi, par exemple, que vous pouvez avoir inventé un produit exceptionnel sur le plan technique et constater que le marché n’est pas prêt à le recevoir. Ou bien, vous pouvez avoir une bonne idée mais être confronté à une telle concurrence et à un tel besoin de moyens que la poursuite de cette idée ne sera pas rentable. Il arrive même que le marché soit prêt pour l’idée mais que le rendement de l’investissement soit jugé insuffisant. Pour illustrer encore une fois ce point, notez le fait que plus de 80% des nouveaux produits ne réussissent pas à s’imposer. Certainement, l’idée était apparue bonne aux inventeurs ou à leurs "supporters" mais elle n’avait manifestement pas su passer l’épreuve du marché. Qu’est-ce qui transforme donc une idée en une opportunité d’affaire ? La réponse la plus simple consisterait à voir si les recettes sont supérieures aux dépenses, et donc s’il y a un bénéfice. En fait, pour ne rien oublier, il faut examiner les facteurs énumérés et expliqués ci-dessous.

Caractéristiques d’une bonne opportunité d’affaire
Pour être bonne, l’opportunité d’affaire doit remplir, ou être en mesure de remplir, les critères suivants : ▪ Demande réelle : il s’agit de répondre aux besoins ou désirs non satisfaits d’une clientèle qui est en mesure d’acheter le produit ou le service proposé et disposée à le faire. ▪ Retour sur investissement : il s’agit de fournir des revenus ou des bénéfices durables, perçus en temps utile et représentant la juste contrepartie du risque pris ou de l’effort consenti. ▪ Concurrence : il s’agit de proposer des produits ou services meilleurs ou de même valeur – du point de vue du client – que les autres produits ou services disponibles. ▪ Réaliser les objectifs : il s’agit de réaliser les objectifs et aspirations de la personne ou de l’entreprise ayant pris le risque. ▪ Moyens et compétences disponibles : les moyens et les compétences nécessaires doivent être accessibles à l’entrepreneur.

32

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Évaluer les opportunités d’affaires
Après avoir été découvertes, les idées et opportunités doivent être soigneusement examinées et évaluées pour en apprécier la pertinence. Cette tâche n’est pas aisée; elle n’en est pas moins importante. Elle peut marquer la frontière entre le succès et l’échec, entre la réalisation de bénéfices durables et la faillite de l'entreprise. Même si cette évaluation ne garantit pas le succès, elle contribue à minimiser les risques et, par conséquent, les possibilités d’échec. Evaluer une idée ou une opportunité consiste essentiellement à déterminer d'une part les risques et d'autre part les avantages/récompenses relevant des facteurs décrits ciaprès. Domaine d'activité et marché La question principale consiste à savoir s’il existe un marché pour l’idée. Ce marché se compose de clients –potentiels ou réels – qui ont des besoins et des désirs, et qui sont en mesure d’acheter le produit ou le service concerné. Il faut également examiner s’il est possible de fournir ce que le client veut au juste prix, au bon endroit, et dans un laps de temps correct. Un autre élément dont il faut tenir compte est la taille du marché et son taux de croissance. La situation idéale c’est de trouver un marché large et en croissance dont même une petite part peut représenter un volume de ventes intéressant et en augmentation. Pour procéder à cet exercice d’évaluation, le futur entrepreneur doit rassembler des informations. Même si certains entrepreneurs potentiels ont tendance à penser que cela implique trop de travail, ils seront peut-être rassurés par le fait que la quantité de données que l’on peut obtenir à propos des marchés (taille, caractéristiques, concurrents, etc.) est souvent inversement proportionnelle au potentiel réel d’une opportunité. En d’autres termes, si les informations sur le marché sont déjà disponibles et si elles démontrent clairement qu’il y a un potentiel important, alors il est plus que probable qu’un grand nombre de concurrents vont s’introduire sur ce marché et que cette opportunité ne présentera plus le même intérêt. Il existe plusieurs sources de publication de ces informations (appelées aussi informations secondaires) parmi lesquelles on peut citer les bibliothèques, les chambres de commerce, les centres de promotion de l’investissement, les ministères, les universités, les ambassades, Internet, la presse, etc. A ceci s’ajoute la nécessité de collecter des informations à la source (appelée aussi recherche première) en interrogeant les personnes clés, tels que les clients et les fournisseurs. Dans ce cas, il faut mener une enquête. Durée de la « fenêtre d’opportunité » On dit que les opportunités ont une « fenêtre ». Cela signifie qu’elles existent mais qu’elles ne restent pas ouvertes pour toujours. Les marchés évoluent à des vitesses différentes dans le temps, et lorsqu’un marché s’élargit et devient plus stable, les conditions de réussite ne sont plus aussi favorables. Le moment choisi est donc très important. Le problème consiste à déterminer combien de temps la fenêtre va rester ouverte, et si l’opportunité peut être créée ou saisie avant que la fenêtre ne se referme.

33

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Les objectifs personnels et les compétences de l’entrepreneur Pour n’importe qui désirant se lancer dans les affaires, il est important de savoir si l’on a vraiment envie d’entreprendre ce projet en particulier. La motivation personnelle est primordiale pour un entrepreneur qui veut réussir. S’il n’a pas vraiment envie de se lancer dans ce genre d’affaire, il ne devrait pas en prendre le risque. Une autre question qu’il faut se poser, c’est de savoir si l’entrepreneur potentiel a les compétences nécessaires (les connaissances, les qualifications et les capacités) qu’exige ce genre d’affaire et, si ce n’est pas le cas, si d’autres personnes pourraient apporter leurs propres compétences. Un grand nombre de dirigeants de petites entreprises sont entrés dans les affaires grâce à leurs propres qualifications et leurs propres capacités. Si l’on combine ces deux aspects du problème, il reste à savoir s’il y a une bonne corrélation entre les exigences de la future entreprise et ce que l’entrepreneur veut ou désire faire. De là va dépendre non seulement sa réussite mais également sa satisfaction. Comme dit le dicton : « Le succès, c’est d’obtenir ce que l’on veut et le bonheur, c’est de désirer ce que l’on obtient. » L’équipe de direction Dans de nombreuses entreprises, en particulier celles où sont engagés beaucoup de capitaux, de risques, qui ont des marchés difficiles et une grande concurrence, c’est normalement de l’équipe de direction que va dépendre la réussite de l’affaire. L’expérience et les compétences de celle-ci, que ce soit dans la même activité ou dans un domaine similaire, ainsi que la technologie et le marché sont les facteurs déterminants du succès ou de l’échec d’une nouvelle affaire. Cela explique pourquoi les investisseurs de capitaux, ou les personnes qui fournissent des fonds pour les affaires, attachent autant d’importance au rôle de la direction. Les investisseurs reconnaissent souvent qu’ils préfèrent travailler avec une bonne équipe de direction pour une idée, un produit ou un service moyen, plutôt que pour une affaire brillante, mais avec une équipe de direction médiocre. La concurrence Pour qu’elle soit attractive, une opportunité doit présenter des avantages uniques sur le plan de la concurrence. Par exemple, une entreprise peut avoir tout intérêt, pour être compétitive, à baisser ses coûts de production et de commercialisation. Ou elle peut chercher à produire de la meilleure qualité. Il faut ajouter que l’existence d’obstacles au démarrage – tels que la nécessité de pouvoir disposer d’un capital important, la protection de certaines activités par des brevets ou des réglements, des avantages contractuels qui donnent des droits exclusifs pour un marché ou un fournisseur – peuvent faire toute la différence entre la décision d’aller de l’avant ou non pour un investissement. S’il s’agit d’une affaire pour laquelle il est très difficile de tenir à l’écart les concurrents éventuels, ou s’il y a d’emblée des obstacles au démarrage, alors il se pourrait que cette opportunité ne soit pas aussi attractive qu’on le pensait. Le capital, la technologie et les autres ressources nécessaires C’est en fontion de la disponibilité et de l’accès au capital, à la technologie et à d’autres ressources telles que les qualifications qu’il sera possible de déterminer jusqu’à quel point certaines opportunités valent la peine d’être réalisées. En règle générale, plus il est difficile de réunir les ressources de départ, plus la proposition sera intéressante, à condition bien sûr qu’il y ait un marché pour l’idée, le produit ou le service. Commercialiser par exemple un produit innovant, fabriqué selon une technologie brevetée, ne donne aucune garantie de réussite mais en revanche représente un avantage formidable de compétitivité.

34

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

L’environnement L’environnement dans lequel l’entreprise fonctionnera a une grande influence sur le niveau d’intérêt de toute opportunité. Par environnement on entend l’environnement physique, qui est important et le devient chaque jour davantage, mais aussi le contexte politique, économique, géographique, juridique et réglementaire. L’instabilité politique, par exemple, rend les opportunités d’affaires moins attractives dans de nombreux pays, en particulier en ce qui concerne les affaires exigeant un investissement important sur des périodes de remboursement à long terme. De la même manière, les fluctuations de l’inflation et des taux de change ou un système judiciaire défaillant sont des éléments qui ne créent pas un environnement favorable au démarrage d’une affaire, même si le taux de rentabilité paraît élevé. Le manque d’infrastructures et de services (tels que les routes, l’électricité, l’approvisonnement en eau, les télécommunications, le transport, et même les écoles et les hôpitaux) sont des facteurs qui affectent le degré d’intérêt d’une opportunité dans un environnement donné. Le plan d’affaire Le processus qui consiste à examiner les facteurs que nous venons d’exposer représente souvent la première phase lors de l’élaboration d’un plan d’affaire. Ce sont des questions qu’il vous faudra avoir considérées et examinées sous forme d’un plan d’affaire au moment où vous vous rendrez chez un investisseur ou un organisme de prêt pour présenter votre projet.

35

Comprendre l’entreprise

5 : Comment trouver une idée d’affaire valable ?

Thème 3

TRANSPARENT 2

Identification et évaluation des

opportunités d’affaires
• Ce n’est pas une tâche facile ! Sur une trentaine d’idées, il se peut qu’une seule soit une bonne opportunité d’affaire. • Une bonne opportunité d’affaire doit prendre en compte : Le marché et le domaine d'activité, la demande réelle pour un produit ou un service La durée de vie de l'opportunité (fenêtre) Les objectifs personnels et les compétences de l'entrepreneur L’équipe dirigeante (ressources humaines) La concurrence Les financements, les technologies et autres facteurs de production L’environnement (politique, économique, juridique, réglementaire, etc.) L’environnement (politique, économique, juridique, réglementaire, etc.)

36

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->