La tragédie selon Aristote

Poétique, 6, 1449 b 24

La tragédie est l’imitation d’une action noble et accomplie, d’une certaine grandeur, dans un langage relevé d’une manière séparée selon chacune des formes, dans les différentes parties, de personnages en action et non par la narration, et en représentant la frayeur et la pitié, elle réalise une purification des passions de ce genre.