Les Ateliers du Freelance

30 jours et 4 thèmes pour booster votre indépendance

Par Dom le Free Août 2010

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Des ateliers par un freelance, pour des freelances
Pendant le mois d'août 2010, je vous ai proposé les Ateliers du Freelance, quatre ateliers pour autant de thèmes d'une semaine chacun. Objectifs : réfléchir à sa pratique, s’améliorer et découvrir des idées, des astuces et des conseils pour doper son indépendance.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Sommaire
L’atelier «Etat d’esprit»
Cet atelier a pour but de lister les principaux attributs d’un freelance : l’obligation de se former en continu, lutter contre l’isolement, le bon équilibre entre vie pro et perso, l’instabilité financière, comment se motiver,...

L’atelier «Réseaux sociaux»
Cet atelier a pour objectif de comprendre les réseaux sociaux lorsqu'on est freelance. Il s'adresse aux novices comme aux confirmés. Comment les utiliser d'une manière pertinente, pourquoi et comment faire du business avec ?

L’atelier «Client»
Comment et où en trouver ? Comment les attirer, les séduire et faire qu’il vous choisisse ? Cet atelier a pour but de vous aider à trouver des clients, les satisfaire et les fidéliser.

L’atelier «Se promouvoir»
Etre freelance, c’est le dire à son entourage. Nous reviendrons sur nos outils de promotion, et tenterons d’en réinventer certains. L’objectif : vous aider à trouver votre propre voix.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

L’état d’esprit
Etre freelance, ce n’est pas simplement gagner sa vie avec une expertise qu’on juge pertinente à proposer à plusieurs clients. C’est aussi un certain état d’esprit. Je vous rassure tout de suite : il n’y a rien d’inné dans cet état d’esprit. Tout le monde l'a, même si certains d’entre nous ont plus de prédispositions que d’autres. Je pense sincèrement que cet état d’esprit s’acquiert et se peaufine au fil des années. Il faut le travailler et le réveiller, et souvent, cela passe simplement par apprendre à penser différemment et à regarder le monde avec de nouveaux yeux - et pas comme avant, lorsque vous étiez étudiant, salarié ou sans emploi.

Prendre du plaisir
Récemment, je vous ai demandé quelles étaient vos valeurs en tant que freelance. L’une des miennes était le plaisir. Le plaisir... Je vous assure que c’est un vrai moteur : j’aime ce que je fais, et cela me donne l’énergie pour en faire plus pour mes clients, et l’envie de lancer en permanence de nouvelles initiatives personnelles. Quand on aime ce qu’on fait, on n’a pas l’impression de travailler. On s’amuse, on est plus créatif, disponible, prêt à se remettre en question, à apprendre et à partager. Si c’est le cas, vous avez déjà gagné une première bataille. Mais pas la guerre : vous apprendrez très vite que votre passion, qui est aussi votre métier, ne suffit pas à remplir votre assiette. Il faut d’autres choses - beaucoup d’autres choses. Pour aller plus loin : - La passion peut nous «aveugler» très facilement. Apprenez à bien écouter vos clients et ne vous enfermez pas dans une voie parce que vous la jugez stimulante à explorer : vous titiller les neurones n’est pas forcément l’objectif de votre client... - Apprenez à élargir les périmètres de votre passion. Explorez des sujets connexes pour vous enrichir. Votre expertise vous dira merci.

Etre organisé
L’un des traits caractéristiques du freelance est, à mes yeux, l’organisation. Travailler en même temps sur plusieurs projets requiert une excellente organisation personnelle.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Heureusement, il existe de très nombreux outils et des méthodes pour aider à y voir plus clair dans vos priorités au quotidien. La plus simple des méthodes consiste à vous acheter un cahier dans lequel vous listez, jour par jour et projet par projet, les différentes tâches à accomplir. Vous pouvez vous faire aider par des outils en ligne, comme ici ou là Personnellement, j’aime bien les outils de gestion de tâches en ligne car cela me permet de les retrouver en permanence sur Internet ou mon mobile. D'une manière générale, pensez à être flexible et souple dans la gestion de vos tâches : un coup de fil d’un client, et vous devez parfois revoir l’intégralité de votre organisation. D’où l’importance de bien planifier l’ensemble de vos tâches, en associant les dates d’échéances de façon à ne pas les rater... Pour aller plus loin : - Préparez-vous un agenda hebdomadaire en début de semaine, histoire de savoir où vous allez. Vous verrez qu'en le construisant, vous êtes déjà dans l'action et votre feuille de route devient plus nette et précise. Et ne paniquez pas si vous ne le respectez pas : voyez le comme un cadre souple et évolutif, qui se construit au fur et à mesure. Je vous invite à découvrir le mien.

Vos revenus
Etre freelance, c'est revoir complètement la façon dont vous gérez votre budget. Logique : vous n'avez plus la sécurité d'un salaire en fin de mois. Vous allez devoir vous transformer en vrai gestionnaire. Vous apprendrez ainsi que clients ne vous paient pas tous de la même façon : certains rapidement, d'autres plus lentement, que vous devrez d'ailleurs régulièrement relancer c'est pénible, vous prend beaucoup (énormément) de temps, cela frise l’indécence et le manque de respect, mais c'est ainsi. Soyez prêt à le vivre, car cela en surprend plus d'un, surtout quand vous avez un passé de salarié derrière vous. Pour aller plus loin : - Exigez un acompte avec vos nouveaux clients. Une bonne règle à appliquer consiste à demander un tiers du montant total de votre prestation, surtout si le montant en jeu est assez important. - Mettez de l'argent de côté dès que vous le pouvez, même quelques dizaines d'euros seulement : les mois se suivent et ne se ressemblent pas toujours...

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Se former
Se former en permanence est une des composantes de la vie d’un freelance. C'est très important car vous devez nourrir, entretenir et enrichir votre expertise au quotidien. Ne l'oubliez pas : c'est votre capital le plus précieux, et si vous la négligez, vous risquez de perdre du terrain par rapport à d'autres freelances plus rigoureux.

La veille quotidienne
Prenez un moment dans la journée pour parcourir des sites, forums, blogs et autres publications online ou papier, qui traitent de votre expertise. C’est un moyen indispensable pour l'entretenir, connaître les dernières infos, etc. Personnellement, pour faciliter ma veille, j’utilise Netvibes, un site qui me permet d’ajouter sur une même page Internet des informations en provenance de différents supports. Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à le découvrir. Vous pouvez également utiliser Google Reader, qui fait exactement le même job. Pour aller plus loin : - Ne vous nourrissez pas exclusivement d’informations relatives à votre coeur de métier. Ouvrez-vous à d’autres sujets, suivez l’actualité, écoutez des podcasts sur l’histoire, la cuisine ou les polars. En faisant cela, vous enrichissez votre culture, et la culture, c'est une profondeur qui fait très souvent la différence - je peux vous l'assurer ! - Internet foisonne de podcasts et autres tutoriels sur presque tous les sujets imaginables. En quelques minutes, vous apprenez l’aquarelle, les rudiments du japonais ou un nouveau LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

logiciel en quelques jours... L'accès à la connaissance n'a jamais été aussi facile et universel. Profitez-en !

La formation
Vous êtes freelance et, en fonction de votre expertise, vous cotisez à certains organismes de formation. Renseignez-vous, car, en fonction de votre ancienneté, vous pouvez bénéficier de formations qui vous aideront ainsi à vous bonifier, sans bourse déliée ! Cela peut aussi être l’occasion d’apprendre une nouvelle expertise, complémentaire à la votre afin d’enrichir la palette de vos prestations. Se créer son propre plan de formation C’est plus ambitieux, mais c’est certainement le plus efficace : s’inventer son propre plan de formation. Pour cela, c'est simple : 1) Définissez votre objectif. Par exemple «Apprendre à maîtriser Photoshop», «Apprendre les bases de la comptabilité pour piloter mon activité»,... 2) Listez ensuite des outils qui vont vous aider à atteindre votre objectif : formations, sites Internet, livres,...) 3) Planifiez votre formation : de quand à quand, à quel rythme, etc. Pour aller plus loin - Pensez à l’échange de compétences : si vous avez un(e) ami(e) freelance qui possède une expertise que vous aimeriez apprendre, proposez-lui la votre en échange de quelques heures par mois. - Inscrivez ces moments de formation dans votre quotidien, idéalement en leur réservant un moment défini et régulier dans la semaine.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Se rencontrer entre freelances
Etre freelance, c'est tout sauf rester seul dans son coin ! Le mythe de l'indépendant, limite ermite et asocial, est mort. C'est bien simple, regardez autour de vous : les freelances qui réussissent sont ceux qui ont un bon réseau, ceux qui rencontrent d'autres freelances, et ceux qui s'ouvrent aux autres et qui partagent sans compter. Par rapport aux autres freelance, de façon générale et vis à vis de ceux qui possèdent la même expertise que vous, vous pouvez soit : 1) les ignorer, 2) les considérer comme des ennemis, 3) les voir comme des amis, membres potentiels de votre réseau. Il est clair que beaucoup de freelances optent pour les deux premières options. Et c'est humain : il est tellement plus simple d'ignorer la concurrence et/ou de se dire qu'ils représentent une menace pour son business. C'est réconfortant. Or, je pense sincèrement que ce n'est pas la bonne attitude à avoir parce qu'elle est contreproductive et constitue une réelle menace pour son propre business. Voici pourquoi : - Les ignorer ne mène à rien. Au contraire : vous vous refermez sur vous et n'êtes plus concentré que sur vous. A la longue, vous risquez de tourner en rond, et votre art risque de s'appauvrir... - Des ennemis ? Bien sûr, certains freelances vous "piqueront" des contrats, mais au lieu de vous dire cela, n’est-ce pas plutôt vous qui avez perdu le contrat ? Jeter la pierre aux autres est simple, se regarder en face et chercher l'erreur dans sa proposition, c'est plus compliqué,mais tellement plus enrichissant pour la suite... Chercher à améliorer ses propositions, à être plus créatif tant dans la forme que sur le fond, ce sont là de vrais pistes à explorer qui feront la différence auprès de vos clients... - En faire des membres de votre réseau. C'est tentant, mais c'est aussi effrayant : en parlant de mes clients à certains freelances, ne vont-ils pas essayer de me les voler ? Oui sans doute, car il y a des gens peu scrupuleux, mais ne généralisez pas. Il y a aussi beaucoup de gens honnêtes. Et puis rappelez-vous que si vous travaillez pour un client, c'est que ce client apprécie votre expertise. A ses yeux, vous êtes le meilleur. Est-ce qu'un freelance qui vous vole le contact est identique à vous ? Propose-t-il les mêmes idées, la même façon de régler les problèmes de votre client ? J'en doute.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Et maintenant ?
Et maintenant, je vous encourage à vous rencontrer, à échanger et travailler ensemble ! J'ai, il y a quelques temps, crée la première carte de France des Freelances. Son but : nous révéler les uns aux autres. Montrer que nous ne sommes pas seuls et que, parfois, à deux pas de chez soi, travaille un autre freelance ! Inscrivez-vous, et recherchez d'autres freelances dans votre secteur géographique. Un conseil : ne cherchez pas forcément des freelances qui ont la même expertise que vous au contraire ! En prime, voici quelques conseils pour y optimiser votre présence. Une fois fait, vous pouvez aussi rejoindre des groupes, associations et autres rencontres informelles entre freelances. Il en existe quelques unes, comme le Café des Freelances, et certaines autres sur Meetup (tapez le nom de votre ville, et voyez ce qui s'y passe). Et puis s'il n'y en a pas, rien ne vous empêche de créer votre propre réunion, en commençant avec des freelances que vous connaissez. Pour vous y aider, j'ai récemment écrit une petite méthodologie qui, j'espère, vous aidera à montrer votre propre réunion. En rencontrant d'autres freelances, vous enrichissez votre réseau. Avec certains, vous sentirez des atomes crochus qui déboucheront, peut-être, sur des projets communs. En plus, en cas de surcharge, il est toujours appréciable de connaître un freelance en qui on a confiance pour lui confier un travail qu'on ne peut pas honorer, faute de temps. Travailler ensemble peut aussi se faire dans le cadre de lieux de coworking, ces espaces où des indépendants travaillent. Il y a quelques mois, j'ai interviewé Nathaniel, de La Cantine, LE lieu du coworking à Paris. D'autres initiatives sont en train de voir le jour, dont une à Bordeaux.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Les réseaux sociaux
Viadéo, Linkedin, Facebook, Twitter, les blogs,... Ah, les réseaux sociaux... Pour beaucoup de freelances, ces réseaux restent (très) compliqués, mal compris, nécessitant beaucoup d'énergie pour peu de résultats (comprendre "pas de business à la clé")... Pour d'autres, au contraire, ils constituent une véritable mine d'or, leur permettant d'enrichir leur expertise, de trouver des clients, de développer de nouveaux business,... Personnellement, je me classe dans la seconde catégorie : grâce aux réseaux sociaux, ma vie a changé. J'ai ainsi pu partager énormément, que ce soit mon expertise, mes idées,... Ces réseaux m'ont permis de faire de merveilleuses rencontres, tant personnelles que professionnelles - et quand je dis rencontres, je veux dire "en vrai", pas uniquement derrière l'écran ;) Et d'un point de vue strictement business, mes clients me trouvent grâce à eux. Bref, ils ont rendu ma vie de freelance beaucoup plus facile - et ma vie tout court. A mon sens, les réseaux sociaux sont : - des incontournables dans la boîte à outils du freelance - des outils, et ne doivent être considérés que comme tels. Et je pense qu'ils ne sont pas si compliqués que cela à appréhender et à intégrer dans sa démarche de freelance. Et je le pense sincèrement. Je suis persuadé que c'est avant tout une question d'attitude. Récemment, je listais ici quelques conseils, dont un que je trouve fondamental : "Utilisez ces outils pour apprendre à les maîtriser, puis rendez-vous compte que cela n'a rien à voir avec les outils". A partir de là, voilà à quoi ils peuvent servir :

Construire des relations
Les réseaux sociaux vous permettent de vous mettre facilement en relation avec des personnes de tous horizons. L'important est de ne pas les "collectionner" et vous dire que vous les solliciterez quand vous en aurez besoin. Non, intéressez-vous à vos "amis" Facebook ou les personnes qui vous suivent sur Twitter. Posez-leur des questions, demandez leur avis,...

S'informer
Les réseaux sociaux sont une formidable caisse de résonance : les gens y parlent de LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

beaucoup de choses. Intéressez-vous à ceux qui parlent de votre expertise. Effectuez une veille. Suivez les tendances. C'est vraiment un moyen simple de vous ternir au courant et de vous enrichir en permanence.

Parler de ce que vous faites
Les réseaux sociaux, c'est du partage, et rien que du partage. N'hésitez pas à raconter vos projets, ce que vous êtes en train de faire, etc. Pour un freelance, je pense qu'il est indispensable de partager son expertise de cette façon. Bien évidemment, il n'est pas question de tout dire, mais à vous de mettre le curseur au bon endroit.

Bâtir sa crédibilité
Bien évidemment, si vous ne parlez que de vous, vous risquez de lasser. L'idée est de parler de votre expertise d'une façon qui démontre votre savoir-faire. Réfléchissez à votre expertise et partagez vos doutes, vos questions,... Voici une idée, mais il y en a beaucoup d'autres ;)

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Parlons maintenant de Twitter, cet outil de micro-blogging dont on parle beaucoup.

Les fondamentaux
Twitter est un réseau social qui vous permet de recevoir et envoyer des messages de 140 caractères (ou tweets) sur Internet ou depuis votre mobile. C'est un outil gratuit. Une fois inscrit, vous pouvez commencer à envoyer des messages.

Se présenter Votre profil Twitter comporte une photo, une biographie et un lien Internet. Ce profil est comme la devanture de votre boutique : je vous recommande de bien la soigner. Pour enrichir votre profil, vous pouvez ajouter une photo, écrire un petit texte vous présentant et préciser l'url de votre blog, votre profil Viadeo,... Un des éléments clés est votre pseudo. Choisissez le de façon pertinente, comme le nom de votre business par exemple.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Suivre et être suivi Sur Twitter, vous devez suivre quelqu'un pour recevoir automatiquement les messages qu'il poste. A l'inverse, pour recevoir les vôtres, on doit vous "suivre". Sous chaque pseudo, vous avez un bouton Suivre : en cliquant dessus, vous suivez cette personne, ce qui signifie que vous recevrez tous les messages qu'elle publiera.

Qui suivre ? Si vous utilisez Twitter pour votre business, le réflexe naturel est de suivre ses propres clients et les clients avec lesquels vous aimeriez travailler. Tous ne sont pas sur Twitter, mais ne ratez pas ceux qui y sont ;)

Et ensuite ? Les réseaux sociaux, c'est comme dans la vraie vie : ceux qui n'y parlent que d'eux, qui ne s'intéressent qu'à eux, on les fuit en général. Pourquoi serait-ce différent sur Twitter ? Là encore, ayez une démarche humaine ; privilégiez le partage d'informations et l'entraide plutôt que l'auto promotion à outrance. Cherchez à apporter des informations pertinentes si quelqu'un en cherche... Suivez des personnes que vous admirez ou reconnus dans votre métier. Echangez avec elles. Posez des questions... Vous pouvez aussi rechercher des personnes à suivre et vous inscrire sur l'annuaire Twitter des freelances.

L'exercice pratique
Maintenant que vous savez comment ça marche - en théorie -, passons à la pratique :) 1) Si vous n'avez pas encore de compte Twitter, créez-en un. 2) Une fois fait, suivez-moi. Mon pseudo sur Twitter est : blog_freelance Pour me trouver, utilisez le moteur de recherche, dans la colonne de droite, ou, une fois connecté, cliquez directement ici : http://twitter.com/blog_freelance 3) Et maintenant... faisons connaissance !

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Comment y optimiser son temps ?
Les réseaux sociaux, cela prend du temps, beaucoup de temps même... surtout si vous les utilisez pour créer et entretenir des relations durables ! Aujourd'hui, on estime que vous consacrez 22% du temps que vous passez en ligne aux réseaux sociaux... Personnellement, je trouve que c'est aussi addictif que la télévision : une fois devant l'écran, il est toujours difficile de décrocher... Et c'est logique : il est toujours très tentant de suivre les dernières informations de vos amis, de lire les tweets d'autres freelances ou de clients, d'y répondre, de poser des questions, de partager un lien,... Au final, le temps file... Alors, comment faire pour être efficace et ne pas passer des heures ?

Quelques trucs simples à mettre en pratique
- Inutile de vous inscrire sur 50 réseaux si vous n'allez pas y être actif. Au contraire, concentrez-vous sur un ou deux réseaux pas plus. Vous êtes sur Viadeo ? Envoyez un message à ces personnes qui vous ont demandé d'être un de leur contact. Intéressez-vous à ce qu'ils font. Posez-leur des questions sur leur activité. Idem avec ces amis que vous avez sur votre page pro Facebook ou ces nouveaux followers sur Twitter. - Inscrivez dans votre agenda vos actions sur les réseaux sociaux. Choisissez le moment qui vous convient, et tenez-vous y. Cela peut être le matin, en démarrant votre journée, lors de votre pause déjeuner, ou en fin de journée... Essayez d'y être constructif, actif, aidant... Surtout : évitez l'auto-promotion ;) LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

- Certains outils vous évitent de jongler entre plusieurs pages Web ouvertes sur vos réseaux sociaux. Avec Tweetdeck ou Seesmic, par exemple, vous pouvez twitter plus facilement et rendre plus lisible le flux des tweets auxquels vous êtes abonné. Cet article liste d'autres outils.

Les clients
Trouver des clients... C'est LA préoccupation première de tout freelance. Sans client, pas de boulot et sans boulot... Bref, c’est vital, et c’est souvent (très) difficile à dénicher. Pour autant, ce n’est pas «mission impossible» - heureusement :)

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Bien souvent, ces clients sont près de nous, et il suffit parfois de demander pour... recevoir. Pendant cette semaine, je vous donnerai quelques idées. J'espère qu'elles vous seront utiles. Et si vous aussi en avez testé certaines, partagez-les avec nous !

L'analyse
Avant de vous lancer à la chasse aux clients, analysez toujours la façon dont vous trouvez aujourd'hui vos clients. Bouche à oreille, via les réseaux sociaux, d'anciens clients,... ? Identifiez les canaux principaux de business, et essayez de creuser encore plus ceux qui marchent déjà très bien. Pour les autres, essayez-les également. Par exemple, si vous n'avez jamais trouvé de clients via les réseaux sociaux, fixez-vous l'objectif d'avoir un client d'ici à 3 mois. Bâtissez un plan, et tenez-vous y. Pour vous y aider, je vous invite à lire les billets publiés la semaine dernière.

Vous cherchez du boulot ? Dites-le.
Ne faites pas votre timide : parlez-en à votre entourage, à vos proches, à vos voisins (eh oui, aussi à vos voisins !)... Parlez-en aussi à des amis freelances, qu'ils soient ou non sur le même créneau que vous. Certains se feront un plaisir de vous aider - surtout si vous les avez déjà aidés par le passé ;) Nous sommes parfois concurrents, mais souvent, on préfère rendre service à son client en lui proposant un freelance plutôt que de le laisser dans la panade...

Vos clients
Vous travaillez déjà pour eux - et apparemment, ils aiment votre travail, vous êtes donc en confiance. Questionnez-les sur leurs projets, faites-les réagir sur leur actualité,... Bref, parlez avec eux, et essayez d'en savoir plus. L'idée est de savoir quel type de projet ils sont "sous le coude" de façon à vous "placer" au moment opportun. Demandez à votre interlocuteur de vous faire rencontrer certains de ses collègues pour leur présenter votre expertise.

Vos anciens clients
On a souvent tendance à les oublier une fois terminé le projet pour lequel ils nous avait fait travailler. Et c'est un tort ! Reprenez contact avec eux. Appelez-les, demandez-leur des nouvelles. Proposez-leur de passer les voir, d'aller prendre un café ou de déjeuner avec eux. C'est ainsi qu'on entretient son réseau - à faire surtout si vous n'avez pas besoin de clients...

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Les pièges à clients
J'ai de la chance : je ne cherche pas de clients, ce sont eux qui me trouvent ! Et s’ils me trouvent, c’est parce que je «produis» des choses qui les intéressent ou leur donnent envie d’en savoir plus sur moi. Cela peut être des articles sur votre blog, un podcast, une interview vidéo, une exposition de vos photos, un ebook sur "comment aider les entreprises à travailler avec un graphiste ou un traducteur", un comparatif entre des méthodes de gestion de projets,... Que sais-je... Et ne me dites pas que vous ne "savez" pas faire ce que je viens de vous énumérer : si c'est le cas, faites simplement ce que vous savez faire.

Des rencontres
Salons, conférences, réunions d'anciens élèves, colloques, mais aussi boulangerie, café du coin, dans le bus, le métro... Dès lors que vous êtes en contact avec du monde, il y a toujours des chances de trouver vos futurs clients. Personnellement, j'ai rencontré des clients dans l'avion, le train, dans des cafés... et même en vacances ! Soyez ouvert, réceptif, curieux, mais sans être rentre-dedans ! Parlez de votre expertise, avec passion et l'envie de la partager. Si votre interlocuteur a aimé votre contact, il peut vous recommander.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Des questions à poser à ses clients
Quand on travaille avec un client, on apprend à le connaître au fur et à mesure que le projet avance. Souvent, on est agréablement surpris ; d’autres fois, c’est plus nuancé... A mon sens, il est très important de faire connaissance AVANT. Faire connaissance consiste à lui poser quelques questions, histoire de bien comprendre l’entreprise, ses valeurs, le projet pour lequel on fait appel à votre talent,... Voici quelques questions, inspirées d’un article en anglais.

L’entreprise et votre interlocuteur
- Quel est votre business ? - Depuis quand la société existe ? - Quelle est la taille de votre entreprise ? - Qui sont vos clients ? - Qui sont vos concurrents ? - Email, téléphone,... Par quel moyen préférez-vous être contacté ?

Les valeurs de l’entreprise
- Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : la qualité ou la rapidité ? - A quel fréquence souhaitez-vous être tenu au courant de l’avancée du projet ? - Faites-vous appel régulièrement à des freelances ? - Etes-vous d’accord si je fais appel à des freelances partenaires pour certaines parties du projet ?

Le projet
- Quel est l’objectif du projet ? - Avez-vous un exemple qui ressemblerait au projet que vous me confiez ? - Est-ce un projet stratégique pour votre entreprise ? - A-t-il un impact auprès de vos clients ? - Qui sera mon contact pour ce projet ? - Mon contact sera-t-il facilement joignable et disponible si j’ai des questions à poser ? - D’après vous, quelles types de difficultés je risque de rencontrer ?

Les détails
- Quel est le budget pour ce projet ? - Quelle est sa deadline ? - Comment allez-vous payer ? - Quels sont vos délais de paiement ?

Le bilan
- Etes-vous satisfait ? LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

- Avez-vous des suggestions à faire par rapport à ce qui a été réalisé ? - Anticipez-vous d’autres projets de même nature ? - Ce projet aura-t-il besoin d’être remis à jour prochainement ? - Avez-vous d’autres projets à me confier ? - Avez-vous régulièrement besoin de freelances ? - Est-ce que je peux utiliser votre projet parmi mes références ? - Seriez-vous OK pour faire un témoignage sur mon blog/site ?

Utiliser des outils pour mieux gérer vos clients et prospects
Vos clients constituent un capital qu'il faut entretenir au quotidien. De la même façon, vous devez avoir une stratégie autour de vos "prospects" (diable, comme je n'aime pas ce terme...) que vous avez glanés, ici et là, sur un salon, à une conférence,... Vous pouvez "gérer" ces contacts à la main, dans un petit carnet tout simple, les lister et les classer dans un fichier Excel ou, si vous préférez, dans Google Contact, Outlook,... A côté de ces méthodes, il existe des outils plus sophistiqués, dits de CRM (Customer relationship management), permettant de gérer ses clients au quotidien, relancer vos prospects, y associer des tâches,... Personnellement, je suis en train d'en essayer quelques uns, car j'ai besoin d'un outil pour m'aider à mieux suivre mes clients, relancer certains contacts,... Autant de tâches que "j'oublie" parfois au quotidien, en particulier quand je dois répondre à une demande urgente d'un client - bref, vous voyez ce que je veux dire... ;) En voici une sélection - notez que la plupart de ces outils disposent de version d'évaluation gratuite, pratique pour vous faire une idée précise de leur potentiel. Certains d'entre vous me diront que ces outils paraissent plus adaptés à des entreprises qu'à des freelances. Honnêtement, je pense que certains de ces outils sont au contraire très bien adaptés à nous et nous obligent aussi à avoir une démarche plus professionnelle dans la gestion de nos clients et de nos prospects (grrr....).

Highrise
http://highrisehq.com/ 37signals est à l'origine de Highrise. C'est une société que j'aime beaucoup (je vous en reparlerai très prochainement, car ces fondateurs viennent de sortir un livre épatant, Rework), qui est aussi à l'origine de Basecamp, un outil de gestion de projets en ligne que j'utilise régulièrement. J'ai donc un a priori très favorable :)

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Zoho CRM
http://www.zoho.com/crm/index2.html Zoho est un éditeur d'outils en ligne plutôt bien pensés pour nos business - j'en ai d'ailleurs parlé ici même à plusieurs reprises. Cet outil de CRM, que vous pouvez passer en français dans les paramètres, me semble plutôt intéressant et complet.

SugarCRM
http://www.sugarcrm.com/ Un outil Open Source qui paraît très complet, avec des rapports vous permettant de suivre vos "prospects", vos clients,...

Relationship
http://www.jumsoft.com/relationship/ C'est un outil exclusivement réservé à Mac. Ses plus : une intégration avec les outils natifs du Mac (iCal, Mail,...).

Oprius
http://www.oprius.com/ Son design est sympa, ses fonctionnalités simples et claires. Un outil qui me semble classique et pratique.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Des idées pour trouver et fidéliser vos clients
Voici une petite sélection d'articles pour vous aider à trouver et fidéliser vos clients. Si vous avez des références à partager, n'hésitez pas à nous en faire profiter, en commentaire de ce billet.

Où trouver vos clients ?
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/01/trouverdesclients.html

Comment fidéliser vos clients ?
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/04/freelances-comment-fid %C3%A9liser-vos-clients-.html

Chouchoutez vos clients
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/09/chouchoutez-vos-clients-.html

Que faire face à un client "vampire" ?
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/09/que-faire-face-%C3%A0-un-clientvampire-.html

Comment se débarrasser d'un client "boulet" ?
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/05/comment-se-d%C3%A9barrasser-duclient-boulet-.html

Vos anciens clients seront (peut-être) vos prochains clients
http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/06/vos-anciens-clients-seront-peut %C3%AAtre-vos-prochains-clients.html

101 idées pour trouver des clients (en anglais)
http://freelanceswitch.com/finding/101-ideas-to-get-more-freelance-work-andgenerate-new-client-leads/

Comment trouver le client parfait ? (en anglais)
http://freelanceswitch.com/finding/how-to-find-your-perfect-client/

Comment trouver des clients près de vous ? (en anglais)
http://webdesignledger.com/tips/how-to-find-local-clients-for-your-freelancebusiness

Dépasser les attentes de vos clients (en anglais)
http://www.simonstapleton.com/wordpress/2009/03/27/freelancers-get-client-wowfactor-by-managing-their-expectations/

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Se promouvoir
Etre freelance, c'est le faire savoir. A notre disposition, nous avons de très nombreux pour nous y aider : - carte de visite, - blog, - site internet, - plaquette, - partenariats, - publicité (magazine, achats de mots clés Google...), - etc... Aujourd'hui, j'aimerais vous (re)parler du blog. J'en parle très souvent ici, mais je pense que c'est vraiment indispensable pour un freelance, quelle que soit son expertise. Donc, si

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

vous avez un peu de temps cette semaine, prenez-le pour vous lancer. En plus, faire un blog, c'est gratuit, et cela peut vous rapporter gros. Pour mémoire, voici quelques liens, histoire de vous donner de bonnes raisons de vous lancer si vous n'en avez pas encore. Ces billets vous donneront des idées pour écrire... Trois raisons d'avoir un blog quand on est freelance http://blog.freelance.com/mon_weblog/2008/12/freelances-3-excellentes-raisons-davoirun-blog.html Freelances, avez-vous un blog ? http://blog.freelance.com/mon_weblog/2009/09/avezvous-un-blog-.html Que doit avoir votre site Internet ? http://blog.freelance.com/mon_weblog/2010/03/que-doit-avoir-votre-site-internet-defreelance-.html Est-ce que votre blog attire des clients ? http://blog.freelance.com/mon_weblog/2010/05/estce-que-votre-blog-attire-desclients-.html

Communiquer différemment
Avez-vous remarqué que ceux qu'on remarque sont toujours ceux qui ne font pas comme les autres ? Alors, je me demande pourquoi nous continuons à vouloir baisser la tête et à rentrer dans le rang. Osez, créez... Vous effraierez sans doute certains clients, mais vous en ferez rêver d'autres. Rappelez-vous qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, et que la meilleure façon de plaire est d'être soi-même. J'ai compilé 4 idées de communication que je trouve maligne et originale. A vous de vous en inspirer pour trouver votre voie !

Une boîte à pizza
J'ai commandé ce magazine papier sur Internet parce qu'il parlait de Paul Smith (un de mes héros) et parce que sa forme était originale - en forme de frisbee. Encore plus surprenante, la façon dont il m'a été envoyé : dans une boîte à pizza ! C'est simple, original et mérite qu'on en parle - la preuve...

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Un cadre numérique
Passage du Panorama, Paris 2°. A l'entrée de ce passage, il y a l'atelier d'une artiste. Elle crée de jolies boîtes en carton et en tissu. Pour montrer ses créations, elle les a prises en photo et les fait défiler en slide-show sur un cadre numérique en vitrine. Quand sa boutique est fermée, on peut quand même découvrir ses oeuvres. J'aime bien ce détournement d'utilisation, qui valorise son travail.

Une histoire dans la doublure
Rapha est une marque de vêtements pour les cyclistes. Une marque qui va à contrecourant des maillots fluo et des shorts affreux qui semblent être la norme dans la mode cycliste. Eux, non. Ils font différemment. J'ai acheté un vêtement contre la pluie et, surprise, à l'intérieur de ce vêtement, il y avait un texte avec une photo. Ce texte racontait l'utilisation d'un vêtement imperméable par un cycliste, lors de l'ascension d'un col renommé, dans les années 30. J'ai trouvé cela très intéressant, original et cela m'a conforté dans mon choix d'un vêtement pas comme les autres.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Signature dans l'immeuble
Je viens d'écrire un bouquin (si cela vous intéresse, voici un lien vers un article qui en parle). J'ai donc laissé un petit mot dans les boîtes aux lettres de mes voisins qui ont des enfants (mon livre vous aide en fait à devenir un super papa !) pour les inviter à une signature chez moi, entre voisins, autour d'un verre. De même, j'ai également contacté la librairie de mon quartier, car elle organise régulièrement des signatures avec des auteurs.

L’emailing
Dans la panoplie des outils au service de notre promotion, il y a l'emailing. J'en ai déjà parlé ici, et je pense que c'est un outil qui peut être efficace à condition d'être bien fait vous avez dit spam :) ?

Comment ça marche un emailing ?
Plutôt qu'un long discours, voici un excellent résumé, signé Message Business, qui vous explique tout sur l'emailing. Cliquez sur la photo pour le voir en grand et le télécharger.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Au niveau de la technique
J'avais listé ici quelques prestataires techniques, auxquels je rajoute Mailchimp, très sympa et facile d'utilisation (en anglais). Il y en a sûrement d'autres : si vous en connaissez, indiquez-nous en en commentaire de ce billet. Notez que certains prestataires vous permettent d'utiliser leur service gratuitement au-dessous d'un certain seuil d'envoi.

Au niveau du contenu
Je pense que vous devez y mettre un peu de vous, mais pas exclusivement. Mettez-vous simplement à la place de la personne à qui vous l'envoyez : lisez-vous une newsletter qui dit "je" en permanence ? Moi non. Quelques idées de contenu : - une interview d'un spécialiste - une analyse sur le marché, - un banc d'essai (logiciels, méthodes de travail,...) - une note de lecture - votre dernière réalisation - ... Sinon, voici une idée que je vais certainement tester très prochainement : utiliser votre emailing pour mettre en relation vos clients les uns avec les autres. Parallèlement à cela, vous pouvez aussi organiser une rencontre où vous les réunissez pour qu'ils fassent connaissance. En cette période de crise, cela peut être un bon moyen pour eux de faire du business ensemble... et grâce à vous ! Evidemment, le business ne sera pas pour vous, mais c'est vous qui en serez à l'origine. Et ça, cela ne s'oublie pas.

Dernier conseil d'importance
Ce n'est pas parce que quelqu'un vous a donné sa carte de visite que vous devez vous sentir obligé de le rajouter à votre mailing-list. Hier, c'est ce qui m'est justement arrivé : j'ai trouvé cela pas "classe" du tout, bêtement opportuniste et, au final, j'ai cliqué sur "spam" en y associant son email...

Revisiter votre carte de visite
La carte de visite est un des premiers outils dans lequel on investit quand on se lance en freelance. Pour autant, il y a carte de visite et carte de visite : il y a celles qui attirent l'oeil, qu'on garde et classe, tandis que certaines finissent au fond d'un tiroir ou à la poubelle...

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Au-delà de sa forme et de sa couleur, une carte de visite doit permettre à celui à qui vous l'avez donnée de se rappeler de vous instantanément. Et une des meilleures solutions consistent à y rappeler votre expertise en une ou deux phrases, en plus des mentions classiques (prénom, non, téléphone, email...). Bien évidemment, cette phrase qui résume votre coeur de métier doit être mûrie et travaillée. Entrainez-vous, parlez-en à d'autres freelances et à votre entourage, histoire de votre s'ils comprennent votre message.

LES ATELIERS DU FREELANCE - HTTP://BLOG.FREELANCE.COM

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful