You are on page 1of 5

Devil Inside

Scénar d’introduction
Je cherche à faire découvrir Vampire à mes joueurs, mais de manière un peu originale, et j’ai pondu le
synopsis de scénario ci dessous. Je voudrais recueillir votre avis, mais tout d’abord, je souhaite préciser 2
ou 3 choses.

 Je sais que je viole des concepts fondamentaux de Vampire (notamment les traditions de
l’enfantement). Ne m’en tenez pas rigueur, mais dites moi si vous voyez une façon plus orthodoxe
d’arriver au même but.
 Je ne suis pas un pro des règles, il y a peut être des choses que j’ai oublié (id. ci-dessus)
 Je vais jouer avec des joueurs adultes (35-40 ans), rôlistes habitués mais pas fan de règles, et qui
n’ont jamais joué à Vampire, et qui ne connaissent rien du background
 C’est une surprise : ils ne savent pas qu’ils jouent à Vampire (voir plus loin)
 Je ne pense pas jouer une campagne Vampire avec ces personnages, donc la cohérence avec le
background général la Mascarade a peu d’importance

Le synopsis (pour les joueurs)
Les PJ (un policier, un couple, une jeune fille, un journaliste) se réveillent, seuls, dans une boîte de nuit
parisienne, leurs vêtements sont tâchés de sang, ce qui laisse présager un énorme carnage. Il n’y a
cependant aucune victime en vue. Le problème, c’est qu’ils ne savent plus qui ils sont ni ce qu’ils font
dans cette boîte. Au cours de la nuit, ils vont découvrir qui ils étaient (policier, écrivain, etc.), qui ils sont
devenus (des vampires débutants), et qui les a mis dans cette situation (un groupe de vampires
incontrôlables). Ils doivent retrouver ces vampires et les dénoncer à la Camarilla parisienne, pour espérer
ne pas être exterminés.

Le synopsis (pour le Conteur)
Les PJ se sont rendus dans cette boîte complètement par hasard. Malheureusement, ils sont tombés sur
une bande de vampires du showbiz en provenance de LA (George Clooney, Matt Damon) qui se sont
déchaînés sur eux. Plutôt que de les tuer, ils les ont étreints pour le fun, et pour embêter les vampire
parisiens.
Depuis, les vampire US sont en vadrouille dans Paris.

Le scénar dans les grandes lignes

Acte I : L’éveil

Scène 1 : la boîte de nuit
Les PJ sont dans la boîte de nuit. Ils découvrent leurs vêtements tachés de sang. Mais eux ont l’air intact,
le MJ leur remet symboliquement une feuille blanche : leur fiche de perso. En fait, ils vont noter
progressivement dessus ce qu’ils découvrent sur leur background (nom, âge, relations, matériel), mais
aussi les éléments de règles vampiriques (points de vitae, humanité, pouvoirs, etc.)
Ils découvrent ainsi chacun un indice qui leur permet de retrouver des bribes de leur passé (carte
d’identité, clefs de voiture, photo de couple, téléphone portable…) Chaque indice mène à des
renseignements qui permettent de recomposer leur identité d’avant.

Scène 2,3,4,5,6 : Le passé des perso (appartement, téléphone, voiture)
Les PJ mènent l’enquête sur la base de ces indices. Petit à petit, le MJ leur fournit des indices sur le fait
que « quelque chose a changé » : ils ont faim… ils n’ont aucun problème pour sauter du 2ème étage de
leur appartement… voir un rat ne les dégoûte pas… etc. A creuser pour que tout ça reste relativement
ambigu, et qu’on ne se rue pas sur l’hypothèse vampire. Ainsi, il faut les encourager vers d’autres pistes :
super-héros ? réalité virtuelle ? rêve ? extraterrestres ? Tout ce que les joueurs pourront proposer sera
bienvenu.

Scène 7 : La Police
Les PJ sont contrôlés par la police (ou vont la voir d’eux-mêmes) En tout cas, ils ne sont pas crus et
immédiatement mis en garde à vue. Séquence « évasion ». Ils doivent sortir de prison : occasion pour eux
de découvrir leurs nouveaux pouvoirs.

Scène 8 : le matin
Au lever du soleil, le réveil est douloureux : brûlures / aveuglement (j’irais assez mollo là-dessus, je
pense), mais l’ambiguïté vampire disparaît. On passe alors à « qu’est ce qu’on fait maintenant ? » :
comment survivre, se nourrir, se cacher ? Car la vie reprend ses droits : par exemple le policier se fait
appeler par son supérieur parce qu’il ne s’est pas présenté au commissariat le matin, etc.

Acte II : La révélation

Scène 9a : les pouvoirs
Faites affronter à vos joueurs un petit incident urbain type : agression par une bande de loubards, contrôle
d’identité qui tourne mal. Ce sera pour eux l’occasion de découvrir leur compétence Pugilat ! le but est de
montrer qu’ils sont beaucoup plus puissants qu’un mortel moyen… Mais ils vont rapidement déchanter en
découvrant qu’ils sont par contre très faibles face à leurs confrères caïnites…

Scène 9 : le mentor
Apparaît alors un vampire parisien (Jean-Paul Marat, étreint en 1793 par une certaine… Charlotte
Corday). Marat est un peu sur la touche dans la camarilla parisienne, mais Villon a interdit qu’on y touche.
Il travaille en indépendant. Quand il appris le massacre des « Sirènes », il n’a pas tardé à faire le
rapprochement. Une rapide enquête auprès de ses goules de la PJ l’amène rapidement aux PJ. Il va leur
servir de guide.

Marat (qui se fait appeler Jean-Paul, mais rappelle vaguement quelqu'un aux PJ) est prêt à croire leur
histoire. Mais il leur explique les traditions vampiriques : on n’étreint pas comme ça quatre nouveaux
infants sans autorisation. Ils sont de toute façon condamnés à morts, comme leurs sires d’un soir. Une
seul solution : demander audience à Villon, implorer son pardon, retrouver leurs sires et aider à les
détruire… malgré leur probable surpuissance ! ! !

Scène 10 : audience auprès de Villon
S’ils acceptent, Jean-Paul leur donne rendez-vous au Métro Cité, sur le quai, vers 23h. De là, il ouvre une
porte et fait descendre les PJ dans les couloirs secrets du métro, puis les catacombes, où ils croisent de
temps en temps de grands types blafards en manteau sombre…

Au bout d’une demi heure de marche il déboulent dans le musée de Louvre, aux environs de minuit. Les
PJ sont introduit à L’Elyseum de Paris ; Ils découvrent alors l’étendue de la mascarade : top-models (Ines
de la Fressange), couturiers (Karl Lagerfeld, Yves Saint-Laurent), rock stars (Jim Morrisson), personnages
historiques (Rimbaud) sont là… c’est eux qui règnent vraiment sur Paris. Plunkett y trouve même son
supérieur hiérarchique, une misérable goule d’un sire parisien !

Marat en profite pour leur expliquer le fonctionnement la Mascarade, le primogène, Villon, etc. Tout en se
gardant de révéler des choses trop confidentielles. Il s’en fiche parce que les PJ sont déjà condamnés à
mort !

On les amène à Villon, qui inspecte la nouvelle galerie XVIII° qu’il a fait installer. D’abord extrêmement en
colère après Marat (« Tu dois t’en débarrasser »), il sourit malicieusement et s’adresse aux PJ : « Je suis
sûr que vous aimerez retrouvez ceux quoi vous ont fait ce… cadeau ! Je déclare donc ouverte une
chasse au Sang (il crie, consternation et brusque intérêt des convives. Aux PJ, mezzo vocce :) Ramenez-
les moi et je réfléchirais à votre sort… N’essayez pas de vous enfuir… Ne trahissez pas la mascarade :
Vous l’avez compris, nous sommes partout. »

Acte III : vengeance !

Scène 11 : l’enquête
S’ils acceptent, les PJ doivent retrouver les stars américaines.

Ce qu’il peuvent découvrir :
• Houellebon retrouve un mail ironique de son agent : « Alors, ta soirée avec Georges ? » En appelant
l’agent, celui ci lui révèle qu'il était invité à une projection de Ocean 13 en présence des acteurs.
Après la projection, il sympathise avec les stars et leur propose de les emmener aux Sirènes, un club
très spécial, où l’on peut rencontrer des « vrais gens ». Il invite Jade et pense l’offrir aux acteurs, à la
recherche de chair fraîche. Houellebon ne savait pas à quel point !
• Plunkett venait de débuter une enquête de routine sur la moralité des « Sirènes ». La préfecture, très
chatouilleuse en ce moment sur les affaires pédophiles, souhaite vérifier tous les lieux chauds de la
capitale. Plunkett, sachant qu’il vaut mieux venir accompagné dans ce genre d’endroit, chasse une
cible potentiel sur des sites de rencontres. Il trouve Jenifer, et après une rapide enquête, lui donne RV
pour les Sirènes.
• Jenifer ne se doute de rien. Récemment divorcé d’avec son mari, ayant renoncé à la garde de ses
enfants, Jenifer s’éclate dans ce genre de clubs de rencontre. Plunkett est beau gosse. Pourquoi pas
lui ?

Reste à localiser les stars. Ce ne sera pas difficile, on en parle que d’eux à la TV, aux émissions de
promo. S’ils ne les retrouvent pas, orientez les grâce aux news du journal de 20h : « Les stars George
Clooney, Matt Damon sont en tournée en France pour la promotion de leur nouveau film Ocean 13. Leurs
caprices de divas ne laissent personne indifférents. Limousines à vitre teintés, chambre entièrement
réaménagées aux frais de la production, interviews en soirée uniquement, fête intime à la tour Eiffel… »

Voilà qui devrait tinter bizarrement aux oreilles de vos joueurs…

Mais il est très difficile d’accéder à eux , vu le nombre de garde du corps qui les surveillent, mais qui
ignorent tout de la nature de leur maître. Mais ivres de pouvoir et d’argent, ils ont fait une erreur : ils ont
réservés pour eux seuls la Tour Eiffel, pour la nuit précédant leur retour aux States. Ils seront vulnérables
là, car la TE est difficilement défendable. Leurs gardes du corps les protégent autour du restaurant, mais
si jamais le jour survient. Ils n’ont aucun endroit pour se protéger de la lumière du soleil.

Scène finale : la TE

Scène 12 : monter dans la tour.
Deux possibilités. L’escalader (relativement faciles pour des vampires) ou passer par l’escalier Est, gardé
par deux bodyguards.

Scène 13 : combat au restaurant
S’ils acceptent, les PJ doivent retrouver les stars américaines.

Scène 15 : duels dans la charpente
Les PJ affrontent le dernier carré des vampires US dans les montants de la TE.
Scène 14 : l’arrive de Villon
Tout près de l’aube, Villon arrive en limousine aux vitre fumées. Il vient chercher les PJ : il est content
d’eux, ils ont acculé les renégats. Ceux-ci le supplient de les prendre dans sa voiture, (ils sont accrochés
à la TE), mais Villon refuse. « Le primogène de Paris s’est réuni, et devant les violations si évidentes de la
mascarade, vous avez été condamnés à l’extermination ; vous allez enfin revoir le soleil » Les types
hurlent l’injurient tandis que les PJ, pressés, montent dans la voiture. Ils ont juste le temps de voir les
corps des vampires US qui commencent à fumer, tandis qu’un pâle rayon de soleil perce le ciel parisien.

Thomas PLUNKETT
Métier : Lieutenant des RG
Age : 34 ans
Sur lui à l’éveil : un costume, chemise blanche tachée de sang, 300 euros dans la poche, pas de
papiers
Indices : clef de voiture
Qui mène à : une voiture garée non loin de là, une Renault 19 grise: poste radio, plaque police
Discipline : Puissance (+1 succès avec la Force)

A son appartement : habite dans le XV°, 173 rue Lecourbe . petit appartement de célibataire, 13°
étage + terrasse ; Deuxième pistolet. Dossier sur de Jennifer Fabre, dossier RG (rien de
compromettant : « adresse : Montreuil, 154 rue du bac », militante AICF, habituée des boites
échangistes ; dessus, au crayon : « couverture possible ? »)

Jade GROSLAY
Métier : adolescente gothique punk, prostituée occasionnelle
Age : 17 ans
Sur elle à l’éveil : nue, un collier cadenas (par terre on trouve ses sous-vêtements, au vestiaire on
trouve ses vêtements : blouson de cuir, rangers, sac à dos avec CD de Prodigy, et une clef)
Indices : clef de consigne
Qui mène à : gare Saint Lazare, une consigne : sac à dos, pistolet et 8 balles, CDs, sac de couchage,
fringues de rechange, shit… Un mot : « RV au sirènes ce soir. J’amène une ENOOORME surprise !
Sois là ! »
Discipline : cape d’ombre (se cacher à volonté)

A son appartement : pas d’appart. peut rencontrer des gens dans la rue ? Frénésie des autres ?

Jérôme HOUELLEBON
Métier : écrivain
Age : 48 ans
Sur lui à l’éveil : un costume riche, chemise blanche de luxe, 1000 euros dans la poche.
Indices : ticket de vestiaire
Qui mène à : vestiaire : manteau, carte de membre des Sirènes, clefs appartement. un carnet et un
stylo (début de roman (« Orgies Modernes »))
Discipline : Présence (pour y résister 1 point de Vol+ jet de Vol (diff. 8, sinon « impressionné par le
vamp))

A son appartement : superbe appartement dans le 6°. Livres, ordinateurs, bibliothèques ; possibilité de
chercher dans des bibliothèques.
Jennifer FABRE
Métier : assistante commerciale dans une imprimerie Cité Beauharnais, 11°, femme du couple
échangiste
Age : 36 ans
Sur elle à l’éveil : jupe noire de cuir, talons, chemisier résille noir
Indices : ticket de vestiaire
Qui mène à : vestiaire : préservatifs, carte de membre de la boite « Les Sirènes », portable.
Discipline : augure (intensification des 5 sens)

A son appartement : habite à Montreuil, rue du bac. Appartement : Sur un calendrier : « Paul, (en fait T.
PLUNKETT) 21h, les sirènes, 12 avril 2005, 21h. »

Related Interests