You are on page 1of 1

Date: 15 septembre 2010 21:45 Topic: Sans titre4

Chandler et Neumark rangent ces pratiques sous la rubrique de « distance art » ou « art à distance » pour bien souligner qu’elles ne partagent pas une dépendance aux modes de communication technologiques. En revanche, elles ont pour visée commune d’investir de façon performative l’intervalle (physique, géographique, culturel, etc.) entre l’émetteur et le récepteur de l’information. Par conséquent, elles annoncent, dans leurs programmes plutôt que leurs formes, les œuvres en réseau, les expériences en espace augmenté et le net.art des décennies suivantes.