You are on page 1of 24

L'impressionnisme

Impression Soleil Levant, Claude Monet,


1872
Sommaire
● Définition et historique

● Les sujets représentés et


l'esthétique

● Quelques grands peintres


impressionnistes et leurs œuvres

● Le lien entre Bel-Ami et


l'impressionnisme
Définition et
historique
○ L'impressionnisme est un mouvement pictural qui naît en
France à la seconde moitié du XIXe siècle.

○ A leur époque, les œuvres impressionnistes apparurent


d'une modernité tellement scandaleuse, qu'il fallut plus de
trente ans à leurs contemporains pour, sinon les aimer, au
moins les admettre.

○ Entre 1820 et 1850, la peinture française connaissait de


prestigieux mouvements artistiques, avec d'abord la
révolution romantique (Géricault, Delacroix), puis la
révolution réaliste (Courbet, Millet) et naturaliste des
peintres de l'Ecole de Barbizon (Daubigny, Rousseau, Troyon,
Corot).

○ Sous l'influence des paysagistes britanniques le paysage


allait devenir un genre à part entière dans la peinture
française, dont Corot sera le représentant le plus illustre.
○ Courbet, Corot et Delacroix, représentent alors l'avant-
garde de la peinture française, et vont constituer les
modèles dont tous les impressionnistes vont s'inspirer à
leurs débuts.

○ Corot, qui termine son œuvre quand les impressionnistes


arrivent en scène, est déjà un peintre moderne et fait
figure de précurseur des impressionnistes.

○ Mais ce n'est qu'en 1874 que le nouveau type de peinture


prend le nom d'impressionnisme forgé par un critique
indigné d'une œuvre de Monet et méprisant fortement ce
dernier et ses amis peintres. L'impressionnisme évolue dans
toute l'Europe vers une peinture plus rapide et plus
contemporaine, correspondant à un monde où le progrès
s'accélère, et où les modes de vie évoluent rapidement.

○ C'est au Salon Officiel de Paris que se décident le


succès et la cote des oeuvres d'art. A partir de 1863 , le
Salon devient annuel et un jury composé de membres de
l'Académie des Beaux-Arts et de précédents médaillés du
Salon sélectionnent les oeuvres exposées. Pour la seule
année 1863, 4000 oeuvres furent refusées sur les 5000
demandes faites par quelque 3000 artistes.
○ Cette non-reconnaissance
conduira les impressionnistes à
organiser de 1874 à 1886 leurs
propres expositions ce qui
constitue une première et
l'originalité marquante du
mouvement. La création du "Salon
des Refusés" sera inauguré par
Napoléon III.

○ Le mouvement impressionniste, s'il fut bien un regroupement


de peintres partageant des vues et des recherches artistiques
communes, sera, sur un plan plus concret, le mouvement de
peintres refusés au Salon et désireux de pouvoir exposer
leurs œuvres
Les sujets représentés
et l'esthétique
○ L'impressionnisme ne peut pas être mieux défini que par la
phrase de Monet : « Je peins ce que je vois, et non ce qu'il
plaît aux autres de voir » .

○ C'est une tendance en art, à noter les impressions


passagères, la mobilité des phénomènes plutôt que l'aspect
stable et conceptuel des choses. Il met l'accent sur l'instant
fugitif voire sur l'instantané. D'autre part, il privilège
dans l'ensemble, la lumière et la vibration colorée.

○ Les toiles impressionnistes sont peintes à la façon du


pointillisme. C'est-à-dire qu'au lieu de représenter des
scènes avec des traits continus, on les représente avec des
points à la suite. C'est une nouvelle technique de peinture.
○ Les toiles impressionnistes ont la caractéristique de devoir
être observées de loin afin d'avoir une vue d'ensemble, une
impression. De près, les sujets qui y sont représentés sont
difficile à s'imaginer.

○ L'Homme tient souvent une toute petite place dans le tableau.

○ Alors que les tableaux précédents l'impressionnisme,


représentent des scènes nobles, des choses édifiantes, ce dernier
représente la réalité, qu'elle soit bonne ou mauvaise. C'est
pourquoi ce mouvement a fort été critiqué.

○ Le reflet dans l'eau est souvent utilisé, il permet de


s'affranchir encore plus de la forme ; alors les taches de
couleur se juxtaposent en symphonie.

○ Les thèmes contemporains sont très présents : paysages urbains


et constructions modernes.

○ Les toiles représentent souvent des scènes simples de la vie


quotidienne, au travail, en famille, pendant les loisirs.
Tableaux de groupes ou intimistes, avec des gens ordinaires.
Quelques grands peintres
impressionnistes et
leurs œuvres
Impression soleil levant,
Claude Monet, 1872

Cette oeuvre est probablement


la plus connue du mouvement
impressionniste.
Oscar-Claude Monet (1840 -
1926) dit Claude Monet est un
peintre français lié au
mouvement impressionniste.
Il abandonne peu à peu les
figures pour les paysages. Ce
qui l’amène à utiliser de
nouvelles techniques, celle
du jeu de lumières et celle
des apparences fugitives de
l’instant.
Cette oeuvre constituait une révolution contre la
peinture classique.

1. Les navires,
au loin, sont
simplement
esquissés.

2. Les reflets
rouges du
soleil levant
éclairent la
toile et se
reflètent
également dans
l'eau.

3. Le ciel et
la ligne
d'horizon
occupent le
tiers supérieur
du tableau.
La Grenouillère,
Pierre-Auguste
Renoir, 1869
Pierre-Auguste
Renoir, 1841-
1819, est l'un
des plus célèbres
peintres
français.
Difficilement
classable, il a
fait partie du
groupe
impressionniste
mais s'en est
assez vite écarté
dès les
années 1880. Il
reste le peintre
des lumières et
des couleurs
vaporeuses
Ce tableau représente les gens dans leur réalité. C'est un
scène quotidienne. Le tableau est joyeux, donne une
impression de bonheur. Les Hommes sont de petites tailles, ce
qui est une caractéristique de l'impressionnisme. Les
couleurs sont claires. On aperçoit les reflets dans l'eau.
La neige à Louveciennes, Alfred Sisley, 1878
1. Les principales lignes de fuite
s'appliquent à donner de la profondeur
de champ au tableau. Elles convergent
vers la silhouette du personnage.

2. La lumière d'une journée enneigée


est légère, diffuse, comme estompée.
Aucune zone d'ombre n'est visible sur
la toile. Le soleil est peut-être en
train de se coucher ou de se lever
derrière les grands arbres au loin.

3. Les proportions entre ciel et terre


sont ¼ , ¾ .

Peintre anglais, Sisley est pourtant


un important représentant de
l'impressionnisme français. C'est
seulement après avoir quitté
l'Angleterre en 1862 qu'il se tourne
vers la peinture. Malgré son intérêt
au début pour les paysages de
Constable et de Turner dés 1870 il est
Influencé par Corot et Courbet, son
style se rapproche de Monet, de
Renoir, de Bazille et de Pissarro
qu'il rencontre à l'atelier de
Gleyre.Aujourd'hui il est considéré à
juste titre comme un peintre majeur
parmi les impressionnistes.
Matinée à Beauvais, Camille Corot, 1860
1.La lumière
provient du haut et
de droite, elle se
reflète sur les
feuilles des arbres
qui sont situés sur
la gauche.

2.Les lignes
horizontales
donnent de la
profondeur à
l’œuvre, les lignes
verticales de
l’ampleur.

3.La toile baigne


dans la lumière.
Les zones sombres
sont judicieusement
réparties de gauche
à droite de
l’œuvre.
Comme si elles
traversaient
l’espace pictural.
Camille Corot (1796-1875) est un peintre français. C'est Ce procédé permet
le précurseur du mouvement impressionniste et formateur d’animer habilement
des talents. Il passa longtemps pour être un peintre le tableau sans
amateur. Il a joué un très grand rôle dans autre artifice.
l'impressionnisme.
Un bar aux Folies-
Bergère
Manet
1882
Le buveur d'absinthe
Manet
1856
Anecdote
Pissarro rencontre Monet à l'Académie Suisse en 1859, puis, en 1861,
Guillaumin et Cézanne avec lesquels il devait travailler plus tard à
Pontoise.

Monet, Renoir, Sisley, Bazille firent connaissance aux Beaux-Arts en 1862 et


étudièrent ensemble dans l'atelier de Charles Gleyre jusqu'en 1864. Ils
constitueront le noyau central du mouvement. Bazille sera tué au front en
1870.

Degas se lie avec Manet dès 1862 ("Portrait de Manet" - 1864), avant de
rencontrer Monet et Renoir en 1866 au Café Guerbois. Il aura comme disciple,
à partir de 1877, Mary Cassatt (1845-1926).

Manet aura pour élèves, à partir de 1868, Berthe Morisot (1841-1895) , qui
deviendra sa belle-soeur en épousant son frère Eugène, et Eva Gonzales (1849-
1883).

Caillebotte rencontre Degas, Monet et Renoir en 1873, et les aide en 1874 à


monter la 1ère exposition des Impressionnistes, avant de devenir co-
organisateur et co-financier de la plupart des suivantes. Manet et Corot
déclinent l'invitation à participer à cette exposition.

Gauguin, à ses débuts comme peintre amateur, rencontre Pissarro en 1875 et


devient son élève, puis participe à partir de 1879 aux expositions
impressionnistes.

Van Gogh en mars 1886 arrivera à Paris où il découvrira et intégrera


l'impressionisme.

Maupassant, s'interessant à la peinture, a pour sa part beaucoup fréquenté


les impressionnistes et participé à leurs réunions.
Le lien entre
l'impressionnisme
et Bel-Ami
○ Tout d'abord, le héros du roman, Georges Duroy, est un personnage
pauvre à la moralité douteuse. Ce n'est donc pas un sujet noble, ni
élogieux. Mais au contraire, un point de vue sur la réalité,
l'aspect réel des gens. Bien que la réalité ne soit pas toujours
convenable. Maupassant l'a choisi comme sujet de son roman, comme
Monet choisirait un clochard comme sujet de sa peinture. On a donc
ici un lien entre l'impressionnisme et le roman de Maupassant.


○ Partie 1, chapitre 1, p.57
« Duroy n'écoutait plus. Une de ces femmes, s'étant accoudée à
leur loge, le regardait. C'était une grosse brune à la chair
blanchie par la pâte, à l'oeil noir, allongé, souligné par le
crayon, encadré sous des sourcils énormes et factices. Sa
poitrine, trop forte, tendait la soie sombre de sa robe; et ses
lèvres peintes, rouges comme une plaie, lui donnaient quelque
chose de bestial, d'ardent, d'outré, mais qui allumait le désir
cependant. »

Champ lexical des couleurs champ lexical de la peinture

→ Dans ce passage, Maupassant nous fait part de la description


de la prostituée à travers le regard de Bel-Ami. C'est en fait
un portrait imagé. On a un tableau d'elle, on la visualise
parfaitement. L'utilisation du champ lexical des couleurs et
celui de la peinture nous permettent d'obtenir une vision
détaillée de la femme que voit Georges Duroy. La description est
faite en point de vue interne.
De plus, il s'agit de la description d'une prostituée, ce n'est
donc pas un sujet noble, c'est plutôt un sujet sensible.
Il s'agit d'écriture impressionniste.
○ Partie 1, chapitre 2, p.63-64

« Elle était vêtue d'une robe de cachemire bleu pâle qui dessinait
bien sa taille souple et sa poitrine grasse.
La chair des bras et de la gorge sortait d'une mousse de dentelle
blanche dont étaient garnis le corsage et les courtes manches; et
les cheveux relevés au sommet de la tête, frisant un peu sur la
nuque, faisaient un léger nuage de duvet blond au-dessus du cou. »

Champ lexical des couleurs champ lexical de la peinture

→ On a ici la description de Mme Forestier faite selon le regard


de Duroy. On l'imagine très bien, la description est complète. Des
expressions font référence aux champs lexicaux des couleurs et de
la peinture. « Frisant » ainsi que « nuage » peuvent également
nous rappeler l'impressionnisme et le mouvement présent dans les
peintures, les détails dissimulés dans celles-ci.
On a donc, une fois de plus un tableau de Mme Forestier.
○ Partie 1, chapitre 2, p.64

« Elle avait les cheveux gris, d'un gris azuré qui en rendait
étrange l'expression, le nez mince, les lèvres fortes, le menton
un peu charnu, une figure irrégulière et séduisante, pleine de
gentillesse et de malice. C'était un de ces visages de femme
dont chaque ligne révèle une grâce particulière, semble avoir
une signification, dont chaque mouvement paraît dire ou cacher
quelque chose. »

Champ lexical des couleurs champ lexical de la peinture

→ C'est une seconde description de la prostituée, plus


particulièrement de son visage. Duroy ne s'interesse donc qu'à
cette partie de son corps. Des mots font allusion aux couleurs
et à la peinture, et donc, en conséquence à l'impressionnisme.
Maupassant nous donne une image de cette femme, une façon de la
représenter, à travers Bel-Ami. C'est également de l'écriture
impressionniste.
○ Partie 1, chapitre 1, p.46

« C’était une de ces soirées


d’été où l’air manque dans
Paris. La ville, chaude comme
une étuve, paraissait suer
dans la nuit étouffante. »

La nuit étoilée, Vincent Van Gogh (1888)

On pourrait établir un rapprochement entre cette phrase


de Maupassant et ce tableau de Van Gogh. En effet ce
tableau semble fort bien représenté la phrase du roman.
http://pedagogie2.ac-reunion.fr/lyvergerp/FRANCAIS/Bel-
Ami/Peinture/Peinture_roman.htm

http://pedagogie2.ac-reunion.fr/lyvergerp/FRANCAIS/Bel-
Ami/Peinture/Impressionnisme_2.htm
Le calvaire de la Côte de Grâce,
Honfleur
Camille COROT, 1829-30
Metropolitan Museum of Art, NY

Le déjeuner sur l'herbe


Edouard MANET, 1863
Musée d'Orsay, Paris

Ainsi, après d'autres oeuvres comme "Le buveur


d'absinthe" - 1858, son "Déjeuner sur l'herbe" (1863)
ou son "Olympia" (1863) sont des sujets d'écriture
classique mais réactualisés avec génie dans le
monde contemporain, transpositions si réalistes - en
particulier les nus - qu'elles firent crier au scandale les
critiques d'art de l'époque.
Mais, même si avec "La musique aux Tuileries" -
1862, Manet préfigure déjà la peinture impressionniste
- dont il subira en retour l'influence plus tard -, il
n'appartint jamais véritablement au mouvement
impressionniste, et apparaît en revanche comme celui
qui va permettre son éclosion.
http://www.peintre-
analyse.com/impression.htm

Monet analyse impression soleil levant

http://www.peintre-
analyse.com/beauvais.htm

Camille Corot analyse matinée à beauvais

http://www.peintre-
analyse.com/cortot.htm

http://www.peintre-
analyse.com/louveciennes.htm