Les fondements théoriques de la fonction audit

1

Historique de la fonction Audit

Reposant sur une idée fort ancienne, la notion d¶Audit retient l¶attention d¶un plus grand nombre d¶intellectuels. En effet, on remarque l¶existence d¶une fonction analogue dans des civilisations lointaines et diversifiées.

2

Historique de la fonction Audit
à l¶époque de l¶ancienne Egypte, des contrôleurs vérifiaient l¶exactitude des comptes des importations et exportations de blé et le montant des récoltes, et des impôts A Athènes, en 300 ans avant Jésus-Christ, un corps d¶experts était chargé de vérifier les comptes des trésoreries publics et un autre, les comptes de toute personne occupant une position impliquant la manipulation de fonds publics.

3

Historique de la fonction Audit
La naissance du terme Audit revient surtout à la pratique romaine, puisque le jugement des plaintes se faisait devant une juridiction à partir de l¶audition de témoins au III ème siècle avant Jésus-Christ, et les gouvernements romains avaient pris l¶habitude de désigner des questeurs qui contrôlaient les comptabilités de toutes les provinces.

4

d¶exercer comme auditeur de la municipalité moyennant des honoraires fixes.. avec davantage d¶ingéniosité. Fibonacci. a introduit pour ses auditeurs un système de paiement par résultat.Historique de la fonction Audit l¶intérêt de l¶Audit ne commença à être reconnu qu¶à partir du XIIIeme siècle. 5 . => La cité de Venise. Pour cette période. Les honoraires étaient calculés en fonction du nombre et de l¶importance des erreurs et des fraudes découvertes par l¶auditeur. En voici quelques exemples : => La cité de Pise a demandé à un comptable bien connu. on trouve quelques références en divers pays.

par acte du Parlement. 6 . => En Angleterre.Historique de la fonction Audit En France. qui constitue un des premiers rapports d¶audit connu avec l¶inscription sur les comptes du seul mot « probatur ». Il donnait lui-même l¶exemple en faisant vérifier les comptes du testament de feu sa femme Eléanor. le traité « La Seneshaucie » recommandait aux barons de donner annuellement lecture publique des comptes des domaines devant les auditeurs (acunturs ). L¶approbation de ses auditeurs est attestée dans un document. le roi Edouard 1er donnait le droit aux barons de faire nommer des auditors.

en s¶attachant surtout aux moyens démasquant les fraudes et malfaçons auxquelles se livraient certains artisans et vendeurs.).à . . cadi. on retrouve le traité d¶Ibn¶Abdûn sur la vie urbaine et les corps de métiers à Séville. et s¶intéresse à un examen détaillé des corps de métiers. En effet.dire le contexte du système de contrôle et de gestion de la cité. c¶est . Il mentionne aussi biens les attributions et qualités des différentes magistratures (muhtasib. 7 . . que les principaux endroits publics faisant l¶objet de contrôle spécial. Ibn¶Abdûn commence d¶abord par situer la hisba dans son environnement.Historique de la fonction Audit Si l¶on se réfère au contrôle dans une cité musulmane au XIIème siècle. hakim .

règles et procédures de la hisba qui gardent parfois toute la fraîcheur de l¶actualité. ne constituent rien d¶autre qu¶un système d¶information. 8 . de comptabilité et de contrôle interne.Historique de la fonction Audit Les principes.

En outre. En particulier Zeng Bouquin (XII siècles après Jésus-Christ) s¶est basé là dessus pour décrire le bon fonctionnement de l¶Audit et du contrôle réciproque par la séparation des fonctions entre par exemple l¶auditeur et le trésorerié. 9 . . il plaidait pour que l¶auditeur ait un rang et un statut élevé dans la hiérarchie. les idées de Zhon ont influencé les chinons pendant plusieurs générations. l¶un des premiers textes décrivant les méthodes et pratiques de la bonne gestion économique d¶un pays s¶appelle « les rites de la dynastie du Zhon » . En effet.Historique de la fonction Audit les Chinois ont une longue histoire dans le développement des pratiques de bonne gestion y compris l¶utilisation de l¶Audit comme un moyen de contrôle. . Tout au moins.

d¶autre part la responsabilité pour l¶audit public fut transférée du Ministère des finances à un service indépendant rattaché au Ministère de la justice.Historique de la fonction Audit Par ailleurs sous la dynastie Tang en l¶année 736 de notre ère avait été introduit une réforme du système de contrôle des finances publiques. était annoncée une procédure budgétaire basée sur l¶identification des recettes et des dépenses de chaque département de l¶administration par l¶emploi des lignes budgétaires. 10 . un précédant intéressant de la structure adaptée en France pour les commissaires aux comptes. D¶une part.

La révolution industrielle en Angleterre marque. six personnes furent élues à Londres pour constituer un conseil d¶auditeurs. la cohérence des informations et leur exactitude.Historique de la fonction Audit le terme d¶auditeur apparaît à la fin du XIIIeme siècle en Angleterre et au début du XIVème siècle. 11 . la véritable naissance de l¶Audit . dans les livres de comptes. les entreprises utilisèrent des employés dans les services comptables pour vérifier. en fait.

Historique de la fonction Audit La pratique de l¶Audit s¶implanta aux Etats . 12 . que les Américains adaptèrent rapidement à leurs propres besoins. Les auditeurs anglais implantèrent leurs méthodes et procédures.Unis durant le XIXéme siècle avec l¶introduction des investissements britanniques : les investisseurs anglais désiraient contrôler par l¶intermédiaire de vérificateurs indépendants la réalité et la profitabilité de leurs investissements.

l¶intérêt de l¶Audit va se développer considérablement par l¶accroissement de l¶importance des organisations professionnelles des auditeurs et des experts comptables. et de promouvoir un code d¶éthique.Unis et contribua à fonder dans un grand nombre de pays des «chapitres» ou sociétés qui lui sont affiliées et qui ont pour vocation de regrouper des auditeurs. comme nous l¶avons déjà remarqué. Celui . les auditeurs internes étendirent progressivement le domaine de leur action. 13 . qu¶il existait déjà des auditeurs deux mille ans avant JésusChrist. et virent leur statut s¶améliorer.ci se développa aux Etats . notamment avec la création en 1941 de l¶Institut des Auditeurs Internes. de favoriser la diffusion des connaissances en Audit.Historique de la fonction Audit S¶il est vrai donc.

crée en 1965. publie une revue.E d¶AIX .S d¶Audit Interne à l¶I. organise des groupes de réflexion sur les techniques et pratiques d¶Audit. et contribue au développement de formations externes. assure une formation interne.E. notamment à l¶université. l¶Institut Français des Auditeurs et Contrôleurs Internes (IFACI). regroupe plus de 600 membres. 14 . en étant associé étroitement à la conception et au fonctionnement des programmes comme celui du D.S.Historique de la fonction Audit En France.en ± PROVENCE.A.

15 . L¶UFAI constitue un cadre pour les relations bilatérales et multilatérales entre ses membres qui. conseils d¶administration et autres formes de contacts. en 1988. créée en 1980 sur l¶initiative des Anglais et Français.Historique de la fonction Audit D¶autres associations ont vu le jour aussi. l¶échange et une certaine communauté de pensée du monde francophone de l¶Audit Interne. à l¶occasion de ses conférences. Cette dernière a été créée sous l¶impulsion de Louis VAURS alors président de l¶IFACI. ( Institut Français des Auditeurs Consultants Internes ). et aussi de l¶Union Francophone de l¶Audit Interne ( UFAI). il s¶agit notamment de la Confédération Européenne des Instituts d¶Audit Interne ( UCIIA ). s¶efforce de promouvoir le dialogue.

En effet. l¶Audit a trouvé un environnement juridique et macro-économique encourageant sa diffusion et son développement.. grâce à une panoplie de réformes.. dont la réforme des procédures budgétaires et du système fiscal. et a organisé un colloque national sur l¶Audit Interne en décembre 1991 et la 2eme conférence de l¶UFAI en 1993. 16 . la réforme du marché financier et la réforme comptable engagée en 1986. le Maroc ne s¶en est pas épargné.A. Elle est maintenant affiliée à l¶ I. etc. l¶Audit s¶est institutionnalisé aussi bien au niveau des pays développés qu¶au niveau des pays sous-développés. Mentionnons à ce propos la naissance de l¶Association Marocaine des Auditeurs Consultants Internes ( AMACI ) qui a été créée en 1985..I.Historique de la fonction Audit Devenu un phénomène mondial.

Historique de la fonction Audit En effet. L¶objectif du travail de l¶auditeur a pourtant évolué progressivement d¶une recherche spécifique des fraudes et des écritures comptables jusqu¶à une appréciation globale de la fidélité des rapports émis par une entité économique et une analyse critique de la fiabilité des procédures et des structures de celles-ci. l¶efficience et de la pertinence du système de contrôle interne et de faire toutes propositions et recommandations pour l¶améliorer. ainsi que de l¶efficacité. 17 . l¶évolution et la croissance des transactions économiques des entreprises ont nécessité l¶intervention d¶un homme indépendant et compétent pour examiner les représentations comptables et financières pour garantir leur probité et leur crédibilité.

on a assisté sur un plan historique à un approfondissement des domaines d¶application données par l¶entreprise . l¶Audit est un examen critique qui permet de vérifier les informations A l¶Audit correspond donc un besoin de contrôle que l¶on peut difficilement dissocier de l¶activité économique.Définition de la fonction Audit Fondamentalement. A partir d¶une notion initiale. 18 .l¶Audit opérationnel ( ou Audit des opérations ).l¶Audit en vue de la certification des états financiers . .l¶Audit Interne.

Définition de la fonction Audit l¶Audit financier L¶Audit financier ou révision comptable. soit en vue de révéler le caractère correct de l¶enregistrement d¶une ou de plusieurs opérations. soit pour exprimer une opinion sur la régularité et la sincérité des états financiers d¶une entreprise. 19 . est l¶examen par une personne compétente de la tenue de la comptabilité.

Son champ d¶application peut être limité à une fonction ou à un aspect. la vérification du coût de revient d¶une production. puis de les commenter dans un rapport développé. par exemple. les contrôles effectués sont localisés et exhaustifs.Définition de la fonction Audit Audit contractuel ou Audit légal : l¶Audit est contractuel s¶il est demandé par les dirigeants de la firme ou par des tiers intéressés : banquiers. Dans ces cas. acquéreurs potentiels de l¶entreprise. La révision contractuelle est générale s¶il est demandé à l¶auditeur d¶analyser et de suivre l¶évolution des comptes durant un exercice. 20 . d¶un calcul de royalties ou avoir pour objet la détection de fraudes et / ou de détournements. créanciers.

appelé commissaire aux comptes. mais non exclusivement à certifier la sincérité et la régularité des états financiers de fin d¶exercice. et à vérifier la sincérité des informations fournies dans le rapport du conseil ou du directoire sur la situation financière de la société. 21 .Définition de la fonction Audit La révision légale est celle confiée par le législateur au mandataire des actionnaires. Elle consiste principalement.

sur laquelle il doit formuler un jugement. la régularité et la sincérité de l¶information comptable et financière. mais ne s¶y intéresse qu¶en tant qu¶éléments déterminant la fiabilité. l¶information financière publiée par l¶entreprise. 22 .Définition de la fonction Audit On peut dire que l¶Audit financier intéresse les actions ayant une incidence sur la préservation du patrimoine. il ne néglige pas les actions qui ne sont pas engagées par les comptables eux-mêmes. les saisies et traitements comptables.

montre la réelle signification d¶écoute de la fonction. Il s¶oppose ainsi à « externe » relevant d¶intervenants extérieurs. Audire : écouter ).Interne car l¶Audit est exercé par un personnel de l¶entreprise. . 23 .Audit qui. Son caractère générique est naturellement employé pour tout ce qui constitue une analyse et une opinion sur une situation. observons que le terme Audit Interne trouve sa définition dans les mots : . diraient certains) remonte à la crise économique de 1929 aux Etats-Unis. La fonction d¶Audit Interne et une fonction relativement récente puisque son apparition (ou sa réapparition. fidèle à sa racine latine (Audio.Définition de la fonction Audit L¶Audit Interne Du simple point de vue du vocabulaire.

24 . Les comptes furent passés au peigne fin en vu d¶une réduction des marges. Or les grandes entreprises américaines utilisaient déjà les services de cabinets d¶Audit Externe. organismes indépendant ayant leur mission la certification des comptes et des bilans.Définition de la fonction Audit Les entreprises subissaient alors de plein fouet la récession économique et l¶ordre du jour était aux économies de toute nature.

Les cabinets d¶Audit Externe donnèrent leur accord sous la condition d¶une certaine supervision. au sens où on l¶entendait. etc. on chercha le moyen de réduire le montant des dépenses et on s¶avisa que pour mener à bien leurs travaux de certification les auditeurs externes devaient se livrer à des tâches préparatoires : inventaires de toute nature. Ils participaient aux travaux courants des auditeurs externes sans toutefois en établir les synthèses et les conclusions 25 . On vint donc tout naturellement à suggérer de faire assurer certains de ces travaux préparatoires par du personnel de l¶entreprise.Définition de la fonction Audit Là comme ailleurs. sondages divers et variés. mais « internes » puisque membres à part entière des entreprises. Ainsi apparurent ces « auditeurs » puisqu¶ils effectuaient des travaux d¶Audit. analyses des comptes.

des recommandations et des commentaires pertinents concernant les activités examinées. des appréciations. un contrôle qui a pour fonction d¶estimer et d¶évaluer l¶efficacité des autres contrôles. Il est au service de la direction. une activité indépendante d¶appréciation du contrôle des opérations.Définition de la fonction Audit L¶Audit Interne est à l¶intérieur d¶une entreprise ou d¶un organisme. L¶objectif de l¶Audit Interne est d¶aider les membres de la direction dans l¶exercice de leurs responsabilités en leur fournissant des analyses. C¶est dans ce domaine. 26 .

Par une personne indépendante et compétente. mais peut s¶élargir sur d¶autres domaines pour l¶auditeur contractuel ou l¶auditeur interne.dessus de tout soupçon. sciences humaines et politique générale.Définition de la fonction Audit Les caractéristiques d¶un Audit sont : . son indépendance vis à vis de l¶activité soumise à son contrôle doit être au. De plus.L¶examen méthodologique d¶une situation. juridique. 27 . Cet examen porte toujours sur les états financiers pour un auditeur légal. . organisation. Il leur faut à chacun préparer soigneusement la mission afin que l¶examen soit approfondi et méthodologique. gestion. La compétence de l¶auditeur doit toujours être multidimensionnelle : comptable.

. L¶auditeur ne peut jamais vérifier la totalité de l¶information se rapportant à une situation.Qui vérifie la conformité du traitement de ces faits avec les règles. .En vue d¶exprimer une opinion motivée sur la concordance globale de cette situation par rapport aux normes. .Définition de la fonction Audit .Qui s¶assure de la validité matérielle des éléments qu¶il doit contrôler.. L¶auditeur ne peut fonder son examen que sur des faits ou sur des estimations statistiques tirées de son expérience professionnelle ( et de ses connaissances ). 28 . normes et les procédures du système de contrôle interne. L¶auditeur termine son travail d¶examen de la situation en exprimant son opinion dans un rapport.

les structures claires et actuelles ». Cette activité est exercée par un service dépendant de la direction de l¶entreprise et indépendant des autres services. de vérifier si les procédures en place comportent les sécurités suffisantes. 29 . si les informations sont sincères. les opérations régulières. les organisations efficaces. dans le cadre de cette révision périodique. Les objectifs principaux des auditeurs internes sont donc.Définition de la fonction Audit Selon l¶IFACI : « l¶Audit Interne est la révision périodique des instruments dont dispose une direction pour contrôler et gérer l¶entreprise.

ses processus de management des risques. lui apporte ses conseils pour les améliorer. par une approche systématique et méthodique. et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité. l¶Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations. Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant. 30 . et de gouvernement d¶entreprise. et contribue à créer de la valeur ajoutée. de contrôle.Définition de la fonction Audit Selon l¶IIA international.

On l¶appelle le Contrôle Interne. organisation.: règles.et de façon incomplète . procédures. 31 . système d¶information etc. porte un nom désormais unanimement reconnu des spécialistes et donc incontournable. Cet ensemble de dispositions que tout manager met en place pour faire fonctionner son activité.Définition de la fonction Audit La spécialité de l¶auditeur interne c¶est l¶art (méthode) et la manière (outil) de procéder pour porter un jugement sur cet ensemble de dispositions précédemment évoquées .

destiné à fournir une assurance raisonnable quant à la réalisation des objectifs suivants : La réalisation et l¶optimisation des opérations.Le contrôle Interne Le contrôle interne est un processus mis en uvre par le conseil d¶administration. La fiabilité des informations financières. La conformité aux lois et aux réglementations en vigueur 32 . les dirigeants et le personnel d¶une organisation.

Il constitue un moyen d¶arriver à ses fins et non pas une fin en soi. il est assuré par des personnes à tous les niveaux de la hiérarchie. Le management et le conseil d¶administration ne peuvent attendre du contrôle interne qu¶une assurance raisonnable. et non une assurance absolue. 33 . Le contrôle interne est mis en uvre par des personnes. Le contrôle interne est axé sur la réalisation d¶objectifs dans un ou plusieurs domaines (ou catégories) qui sont distincts mais qui se recoupent. Ce n¶est pas simplement un ensemble de manuels de procédures et de documents. à savoir :     Le contrôle interne est un processus.Le contrôle Interne Cette définition repose sur certains concepts fondamentaux.

à assurer l¶exactitude et la sincérité de tous les enregistrements comptables ou autres. 34 . et enfin. dans une entreprise.Le contrôle Interne Le contrôle interne comprend aussi bien l¶organisation générale de l¶entreprise que toutes les méthodes et procédures coordonnées qui. à maintenir et à améliorer les politiques de direction. servent à protéger les biens de son patrimoine.

Il se manifeste par l¶organisation.Le contrôle Interne Selon l¶ordre des Experts . la sauvegarde du patrimoine et la qualité de l¶information. pour maintenir la pérennité de celle .ci ». Il a pour but d¶un côté d¶assurer la protection. les méthodes et les procédures de chacune des activités de l¶entreprise. de l¶autre l¶application des instructions de la Direction et de favoriser l¶amélioration des performances.comptables ( 1977 ) : « Le contrôle interne est l¶ensemble des sécurités contribuant à la maîtrise de l¶entreprise. 35 .

les objectifs du contrôle interne concernent les aspects suivants : .Maîtrise de l¶entreprise : * Maintenir la pérennité de celle-ci. * Assurer la réalisation des objectifs et des buts attribués à une activité ou un programme.Le contrôle Interne Selon L. COLLINS et G. 36 . VALIN. * Diriger les affaires de l¶entreprise de façon ordonnée.

* Assurer la sauvegarde des biens. * Assurer la fiabilité et l¶intégrité de l¶information. 37 . . la sauvegarde du patrimoine.Le contrôle Interne . * Contrôler l¶exactitude des informations.Sauvegarder les actifs : * Assurer la protection. * Protéger les actifs.Assurer la qualité de l¶information : * Garantir autant que possible l¶exactitude et l¶état complet des informations enregistrées.

plans. * Accroître le rendement. .Assurer l¶application des instructions de la direction : * Assurer le respect des politiques de gestion. * Assurer le respect des politiques. * Diriger les affaires de façon efficace.Le contrôle Interne .Assurer l¶utilisation économique et efficace des ressources : * Favoriser l¶amélioration des performances. lois et règlements. 38 . procédures.

par des normes industrielles ou sociales. L¶audit opérationnel est « une technique pour l¶appréciation habituelle et systématique de l¶efficacité d¶un élément ou d¶une fonction.L·audit opérationnel . utilisant ( dans le domaine d¶étude ) du personnel nonspécialiste avec l¶objectif d¶assurer le management si ses buts ont été atteints ou d¶identifier les conditions susceptibles d¶amélioration au moyen d¶une observation plus intensive et spécialisée 39 .

Les relations entre les différents domaines de l·Audit Audit Interne et Audit opérationnel Audit financier et Audit opérationnel Audit financier et Audit Interne 40 .

L·Audit Interne et les autres fonctions connexes L¶Audit Interne et l¶Audit externe l¶Audit Interne et le contrôle de gestion L¶Audit Interne et l¶Inspection L¶Audit Interne et le conseil ou consultant externe L¶Audit Interne et la qualité totale 41 .

Le contrôle interne apparaît donc comme un soubassement sur lequel s¶appuie la maîtrise des opérations d¶une entité économique et la notion à partir de laquelle se définit la fonction d¶Audit Interne dont la finalité est l¶amélioration constante des contrôles internes.LA FINALITE ET LES MOYENS DE L·AUDIT INTERNE L¶Audit Interne est une fonction d¶évaluation du contrôle interne indépendante exercée au sein de l¶entreprise. 42 . pour assister les responsables et leur permettre d¶avoir une meilleure maîtrise de leurs activités.

On appelle risques généraux. des conditions atmosphériques et des variations dans la situation économique ou politique. Sécurité des actifs Qualité des informations Respect des instructions de la Direction Optimisation des ressources 43 .L·objectif général du contrôle interne L¶objectif général du contrôle interne est de supprimer les risques qui menacent l¶entreprise. Le contrôle interne a 4 objectifs : 1. 2. ceux qui résultent de l¶activité de l¶entreprise. Ces derniers sont nombreux et variés. 3. 4.

leur éthique. Elle doit également instaurer des mécanismes permettant d¶identifier. leur compétence ) et l¶environnement dans lequel ils opèrent sont l¶essence même de toute organisation. afin de fonctionner de façon harmonieuse. L¶évaluation des risques : l¶entreprise doit être consciente des risques et les maîtriser. de production. de marketing et autres. et surtout leur intégrité. financières. analyser et gérer les risques correspondants . Activités de contrôle : les normes et procédures de contrôle doivent être élaborées et appliquées pour s¶assurer que sont exécutées efficacement les mesures identifiées par le management comme nécessaire à la réduction des risques liés à la réalisation des objectifs . le système peut réagir rapidement en fonction du contexte. Elle doit fixer des objectifs et les intégrer aux activités commerciales. à la gestion et au contrôle des opérations .Les éléments et dispositifs du contrôle interne Le contrôle interne est composé de cinq éléments interdépendants qui découlent de la façon dont l¶activité est gérée et qui sont intégrés aux processus de gestion : Environnement de contrôle : les individus ( leurs qualités individuelles. 44 . Ainsi. Ils permettent au personnel de recueillir et échanger les informations nécessaires à la conduite. Information et communication : les systèmes d¶information et de communication sont articulés autour de ces activités de contrôle. Ils en constituent le socle et le moteur . Pilotage : l¶ensemble du processus doit faire l¶objet d¶un suivi et des modifications doivent y être apportées le cas échéant.

l¶origine et la destination des documents qu¶il utilise ses relations de dépendance ainsi que les frontières de sa compétence fonctionnelle. d¶où la nécessité de coordination et coopération. ses attributions et responsabilités. 45 . etc. Aucune personne ne doit être autorisée à traiter une transaction du commencement à la fin. Un personnel efficient suppose le recrutement de gens dont la compétence correspond au profil de l¶emploi. La structure doit être à la fois simple et flexible de façon à ce que l¶expansion ou les changements ne viennent perturber l¶organisation existante. Le respect de la règle d¶intervention de plusieurs trouve des domaines d¶application en matière. Un programme de formation et de perfectionnement interne facilite l¶adaptation à la fonction. et être conçue avec des lignes précises d¶autorité et de responsabilité. Chacun de ces services spécialisés concourt au bout commun . Un système d¶autorisation et d¶exécution : la définition des responsabilités fonctionnelles est complétée par la diffusion d¶un manuel des procédures. De saines pratiques d¶exécution des tâches : les mesures tactiques d¶application du système supposent la division et le contrôle réciproque des tâches. sa dimension et ses particularités. Un personnel qualifié : l¶organisation ne vaut que par les hommes qui l¶animent. par exemple. de facturation et encaissement. acquisition. et la liste des personnes autorisées à engager l¶entreprise. puis leur adhésion formelle au respect des procédures en vigueur. d¶un recueil sur feuillets mobiles précisant le cadre de la fonction de chacun. pour éviter les erreurs et écarter la possibilité de fraude.Les principes d·un bon dispositif de contrôle interne sont L¶existence de responsabilités fonctionnelles : l¶entreprise est fractionnée en services variant en nombre selon sa nature. réforme et cessions d¶immobilisations.

Les moyens et les outils de l·Audit Interne Les moyens de l¶Audit Interne Pour qu¶une mission d¶audit soit considérée comme fiable et de qualité. encore faut-il qu¶il applique avec pertinence des moyens différents au cours du processus méthodologique et qui sont :   Les questionnaires La FRAP ( Feuille de Révélation et d¶Analyse de Problème ) 46 . il ne suffit pas à l¶auditeur de respecter certaines normes.

Les questionnaires
Les questionnaires de prise de connaissance Le questionnaire de Contrôle Interne

47

Les moyens et les outils de l·Audit Interne
Les questionnaires On parle de « questionnaires » au pluriel car il en existe deux sortes et qui n¶ont ni le même contenu, ni le même objectif : les questionnaires de prise de connaissance et les questionnaires de Contrôle Interne. Mais l¶un comme l¶autre ont un point essentiel en commun : en Audit Interne le questionnaire n¶est pas constitué par des questions que l¶on pose, mais par des questions que l¶on se pose. A ces questions que se pose l¶auditeur, il y sera répondu par des tests utilisant les « outils » appropriés : interviews, observations, documents, diagrammes de circulations, etc.

48

Les moyens et les outils de l·Audit Interne
Les questionnaires de prise de connaissance L¶auditeur doit avoir une vue et une compréhension d¶ensemble pour orienter sa mission en étudiant et en examinant :
- Le secteur d¶activité de l¶entreprise, - Sa structure générale ( fonctionnelle et hiérarchique ), - En sériant les informations significatives entre les données répétitives, les données ponctuelles et les données exceptionnelles, - En réalisant des entretiens complétés par une documentation et un examen sommaire des contrats, - En se rendant sur place pour visiter les locaux et s¶imprégner de la situation de l¶entreprise.

49

Les moyens et les outils de l·Audit Interne
Les questionnaires de prise de connaissance Cette étude se fait à l¶aide du questionnaire de prise de connaissance, en effet, chaque auditeur forge son questionnaire de prise de connaissance en se basant sur ses acquis, ses expériences et les besoins de sa mission. Le questionnaire de prise de connaissance est donc un premier outil pour commencer une nouvelle mission d¶Audit, qui doit être exploré et approfondi en fonction de ses exigences. Ainsi, le questionnaire de prise de connaissance sert de préparatif à l¶élaboration du questionnaire de contrôle interne.

50

51 . s¶articule autour des cinq questions suivantes :       QUOI ? QUI ? OU ? QUAND ? : question orientée sur le travail. COMMENT ? : question orientée sur la méthode de travail.Les moyens et les outils de l·Audit Interne Le questionnaire de Contrôle Interne Le questionnaire de base utilisé dans les travaux d¶Audit. : question orientée sur l¶exécutant. : question orientée sur le lieu d¶exécution. : question orientée sur l¶ordre d¶exécution et le moment d¶exécution. et particulièrement dans l¶examen du contrôle interne.

C¶est ainsi. on posera la question : Pourquoi ? Cette façon de procéder permet de rechercher les faits. le questionnaire de contrôle interne va aider à la mise en place des tests qui vont contribuer à l¶élaboration du diagnostic. 52 . et de discerner les causes pour proposer des améliorations.Les moyens et les outils de l·Audit Interne Le questionnaire de Contrôle Interne A la suite de réponses formulées à propos de ces questions. Ce dernier va permettre à révéler les forces et les faiblesses. les motifs véritables. d¶où l¶on déduit la thérapeutique à l¶aide d¶un dispositif de contrôle interne.

Cette formation à l¶analyse d¶un système l¶aide à apprécier la nécessité de logique. Les questions posées ± la structure même de ces questions ± permettent au jeune collaborateur d¶acquérir une rigueur certaine dans l¶approche de son travail. Enfin. de pertinence et de tenacité dans son travail. mais en assurent le bon usage. D¶ailleurs. dans certains cabinets existent des « check-lists » exclusivement consacrés aux domaines critiques de contrôle : ces listes ne remplacent pas le questionnaire détaillé. C¶est dire que l¶analyse que permettrait un questionnaire bien construit ne négligera aucun aspect d¶une procédure. 53 . il faut reconnaître qu¶utiliser un questionnaire est très formateur pour l¶auditeur. mais renforcera l¶étude spécifique de ce qu¶on appelle les domaines critiques de contrôle.Les moyens et les outils de l·Audit Interne Le questionnaire de Contrôle Interne La tendance actuelle des questionnaires de contrôle interne consiste à concentrer l¶attention de l¶utilisateur sur les points clés de contrôle.

L¶ensemble des FRAP. Chaque FRAP est un document ( sur une ou deux pages ) divisé en cinq parties : Problème. 54 . Causes. peut constituer le corps du Rapport. Recommandations. Constat. La forme d¶une FRAP est essentielle et doit être respectée puisqu¶elle ne fait que reproduire les différentes phases du raisonnement dans leur ordre logique et chronologique. après reclassement et tirage. Conséquences. conclut chaque section de travail terrain et communique avec l¶audité concerné.La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) FRA P La FRAP. est le papier de travail synthétique par lequel l¶auditeur documente chaque dysfonctionnement.

A la fin de sa mission d¶Audit. une insuffisance. . relatives à tous les domaines explorés dans l¶ordre chronologique et logique du questionnaire de Contrôle Interne et d¶importance plus ou moins grande selon les conséquences du phénomène analysé. à chaque fois qu¶un test révèle un problème. bref.La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) FRA P La FRAP est remplie par l¶auditeur à chaque fois qu¶il rencontre un dysfonctionnement. l¶auditeur utilise ce moyen pour conduire son raisonnement. 55 . il est alors en possession d¶une grande quantité de FRAP. une erreur. une malversation. une difficulté.

Mais rien ne saurait être définitivement écrit sans avoir été validé. 56 .La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) 1er Phase : Production au fur et à mesure FRA P A partir du document pré-imprimé la mise en uvre sera donc rigoureuse et conduite par un raisonnement mathématique en trois étapes successives. A chaque découverte. Lorsque le sujet a été épuisé l¶auditeur reprend sa démarche en avant. suivant le Programme d¶Audit et le questionnaire de Contrôle Interne qui lui servent de fil conducteur. Comme le collecteur ramasse des coquillages au fur et à mesure de sa progression et de ses constats ( findings. disent les Anglosaxons ). il marque une pose et rédige sa FRAP.

57 . Le ou les faits constatés sont validés par l¶auditeur qui recherche un autre processus de découverte pour s¶entendre confirmer ce qu¶il a pu écrire sur le sujet : le constat faisant l¶objet de la FRAP ne peut-il être contesté ? L¶analyse des causes est-elle valable ? Les conséquences analysées sont elles réalistes ? Les recommandations élaborées permettent-elles de supprimer ou d¶atténuer le phénomène ? Après avoir acquis ces certitudes l¶auditeur sollicite l¶aval de sa hiérarchie.La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) 2eme Phase : Validation FRA P Maître .mot en Audit Interne où rien ne saurait être affirmé sans avoir été validé.

situe sa place et son degré d¶importance dans la mission d¶Audit.Une analyse causale qui n¶aurait pas été menée à son terme : les auditeurs juniors ont souvent tendance à ne s¶arrêter qu¶au premier degré. Notons. . Cette supervision permet de redresser éventuellement certaines déviations et en particulier : .Des recommandations qui ne seraient pas en ligne avec les causes analysées. incite éventuellement à explorer davantage ou à parfaire les analyses. qu¶il s¶agit là d¶une bonne application des règles de contrôle interne à la fonction Audit.Des conséquences non chiffrées ou mal appréciées. 58 .Un constat qui ne serait pas suffisamment établi et / ou validé. il faut corriger ce travers.La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) 3eme Phase : Supervision FRA P Chacune de ces FRAP est supervisée par le supérieur hiérarchique (auditeur senior ou chef de mission) qui l¶apprécie. au passage. . .

Constituer un véritable système d¶informations à la disposition de la hiérarchie de l¶Audit Interne. . .Constituer une série d¶indicateurs mesurables conditionnant l¶organisation et facilitant l¶adoption d¶une politique donnée. elle permet de : . .Maîtriser la progression du travail terrain et à gérer la mission de l¶auditeur.La Feuille de Révélation et d·Analyse de Problème : ( FRAP ) La FRAP contribue d¶une façon déterminante à développer la qualité du contrôle interne et de l¶Audit Interne. en effet.Constituer un instrument d¶autorégulation de l¶auditeur.Constituer un remarquable instrument de supervision et de communication. FRA P 59 . .

on pourrait presque dire de « révélation. qui ne présupposent pas de questions particulières. 60 . mais vont aider à mettre en relief les spécificités des situations rencontrées.Les outils de l·Audit Interne On peut utiliser plusieurs critères de classement des outils d¶Audit. Les outils de description. retenons en un qui traduit deux démarches possibles de l¶auditeur :   Les outils d¶interrogation qui vont aider l¶auditeur à formuler des questions ou à répondre à des questions qu¶il se pose.

Les outils d·interrogations Les sondages statistiques Les interviews L¶interrogation de fichiers informatiques Vérifications et rapprochements divers 61 .

depuis longtemps. les techniques de l¶échantillonnage sous les termes de « tests ». c¶est-àdire que l¶échantillon réunisse. 62 .Les outils d·interrogations Les sondages statistiques La pratique de l¶Audit inclut. en se proposant que l¶échantillon soit représentatif de la population. l¶échantillon est choisi à partir d¶une série d¶articles ( la population ). approximativement. de « sondages » ou de « vérifications par épreuve ». Dans la plupart des opérations de sondage ou d¶échantillonnage. les mêmes qualités ou caractéristiques que celles qui sont présentes dans la population considérée dans son entier.

une généralisation pourra être faite au sujet des qualités ou des caractéristiques de la population entière. que ce soit par l¶application du jugement de l¶auditeur à la détermination de la taille de l¶échantillon. à la sélection des articles à comprendre dans l¶échantillon.Les outils d·interrogations Les sondages statistiques Alors. et aux conclusions relatives à la population dérivée des résultats de l¶analyse de l¶échantillon. ce processus de l¶échantillonnage et de la généralisation des résultats à l¶ensemble d¶une population fait traditionnellement appel à des qualités de bon sens et de jugement. 63 . Dans la pratique de l¶Audit. à partir d¶une étude des qualités ou des caractéristiques de l¶échantillon.

Ne laissez pas un « biais » personnel affecter l¶échantillon. Accordez la même chance d¶être choisis à tous les éléments de la population. des informations additionnelles que le médecin peut utiliser en établissant son diagnostic sur l¶état de son patient.Les outils d·interrogations Les sondages statistiques L¶usage par l¶auditeur des techniques statistiques peut être rapproché de l¶usage. l¶auditeur doit observer les dix commandements suivants :     Connaissez les principes de l¶échantillonnage scientifique. La machine ne prend aucune décision à la place du médecin : elle fournit. par le médecin. d¶un électrocardiogramme. simplement. Connaissez votre population et ne fondez vos opinions que sur la population échantillonnée. mais utilisez-les seulement lorsqu¶ils s¶adaptent au mieux aux objectifs de l¶Audit. 64 . Lorsqu¶il procède à un échantillonnage.

L¶échantillon orienté vers un but ( dirigé ) a un rôle à jouer. mais n¶en tirez pas des conclusions pour toute la population. ainsi que la conscience des faits qu¶a la Direction et la surveillance qu¶elle exerce. les contrôles. sont autant d¶éléments qui doivent être considérés pour tenter de réduire l¶étendue des investigations d¶audit. mais recherchez-en les causes. 65 .Les outils d·interrogations Les sondages statistiques       Ne permettez pas que des configurations particulières de la population affectent le caractère aléatoire que doit revêtir l¶échantillon. essayez de déterminer à quel moment des signaux d¶alarme cesseraient de jouer. les procédés d¶auto-correction. Ne vous fixez pas sans nécessité des objectifs élevés de fiabilité ( niveau de confiance et précision ). les indicateurs. Stratifiez chaque fois que cela semble réduire la dispersion dans l¶échantillon. Ne vous arrêtez pas aux résultats statistiques. la supervision. Basez vos estimations de taux maximaux d¶erreurs sur ce qui est raisonnable dans un monde réel.

Ce n¶est pas un interrogatoire.Les outils d·interrogations Les interviews L¶interview est un outil que l¶auditeur interne utilise fréquemment. l¶interview d¶Audit Interne ne saurait être confondu avec des techniques d¶apparence similaire :   Ce n¶est pas une conversation. Ce ne saurait pas davantage être une conversation car l¶interview d¶Audit est organisée et centrée sur les objectifs à atteindre qui sont l¶obtention d¶un certain nombre d¶informations. L¶interview d¶Audit Interne n¶est pas une conversation : L¶auditeur interne n¶est pas dans la position du journaliste qui interview un homme politique. mais une mission d¶Audit qui ne serait qu¶avec des interviews ne pourrait être considérée comme une mission d¶Audit Interne. c¶est celui qui écoute (l¶auditeur) qui est demandeur de l¶entretien. Ici. sur sa demande. 66 . De surcroît.

67 . C¶est la raison pour laquelle il faut vivement déconseiller l¶usage du magnétophone. Tout au contraire l¶atmosphère d¶une interview d¶Audit Interne doit être une atmosphère de collaboration.Les outils d·interrogations Les interviews L¶interview n¶est pas un interrogatoire dans lequel le rapport serait celui d¶un accusé face à son accusateur. lequel ne crée pas les conditions d¶une bonne interview et la fait ressembler à un interrogatoire de police. Quelles sont les conditions d¶une bonne interview ? Comment doit-elle se dérouler ? Les conditions d¶une bonne interview s¶inspirent du nécessaire esprit de collaboration qui doit s¶instaurer entre audité et auditeur. interviewé et intervieweur.

il est essentiel que cette règle puisse être respectée. 68 . Sauf urgence exceptionnelle. 2ème Règle Rappeler clairement la mission et ses objectifs. Il serait désastreux qu¶il puisse s¶imaginer que l¶on va lui tendre des questions pièges. et c¶est le grand principe de transparence qui gouverne toute mission d¶audit.Les outils d·interrogations Les interviews 1ere Règle Il faut respecter la voie hiérarchique. l¶auditeur ne doit pas procéder à une interview sans que le supérieur hiérarchique de son interlocuteur ne soit informé. on s¶efforce de ne rien cacher des objectifs poursuivis. que l¶interview n¶est en somme qu¶un interrogatoire déguisé. Donc. Mais lorsqu¶il faut procéder à une interview qui n¶était pas programmée à l¶avance. La plupart du temps cette information préalable se fait au cours de la réunion d¶ouverture de la mission. L¶interlocuteur de l¶auditeur doit connaître le pourquoi et le comment de l¶interview.

les points faibles.Les outils d·interrogations Les interviews 3ème Règle Les difficultés. 69 . Rien ne serait plus négatif que le résultat d¶une interview communiqué en confidence à la hiérarchie alors que l¶intéressé n¶a pas encore véritablement donné son aval sur les conclusions à tirer de ses propos. 4ème Règle Qui est la contrepartie logique de la 1ère : les conclusions de l¶interview résumées avec l¶interlocuteur. on situe d¶entrée de jeu le dialogue au niveau de connaissance où se situe l¶auditeur dans le déroulement de sa mission en rappelant le résultat de ses toutes dernières investigations. Du même coup. les anomalies rencontrées seront évoqués avant toute autre chose. doivent recueillir son adhésion avant d¶être communiquées sous quelque forme que ce soit à sa hiérarchie. telle que l¶on peut en rencontrer dans la narration. on évite toute digression laudative. En d¶autres termes.

Pour une interview constructive. en vertu de ce principe que l¶auditeur ne s¶intéresse pas aux hommes. cette optique doit également être celle de l¶interviewé : l¶auditeur n¶hésite pas à le ramener dans le droit chemin si d¶aventure ± et ce n¶est pas exceptionnel ± ce dernier dérive dans ses réponses sur des questions de personnes. On doit donc se garder de toute question ayant un caractère subjectif et mettent en cause les personnes. 70 .Les outils d·interrogations Les interviews 5ème Règle Conserver l¶approche système.

Ainsi. pour lesquels les enregistrements ne sont pas à jour. Lorsqu¶elles le sont. simplement parce que cette exhaustivité et cette mise à jour ne sont pas systématiquement indispensables pour le travail des utilisateurs. tant s¶en faut. Or :   Toutes les informations recherchées ne sont pas. les fichiers concernés doivent être exhaustifs et à jour. 71 . Mais ceci peut nuire gravement à tout travail de recherche effectué par un auditeur interne sur ce fichier.Les outils d·interrogations L¶interrogation de fichiers informatiques Pour utiliser les outils d¶interrogation rendant possibles les extractions et analyses de fichiers trois conditions sont nécessaires et qui ne sont pas toujours réunies : 1ère Condition Disposer d¶un fichier fiable contenant les informations que l¶on souhaite analyser. Et tel n¶est pas toujours le cas. un fichier client peut fort bien comporter des dizaines de clients « inactifs ». sur fichier informatique. ceci ne nuira pas à la facturation si les enregistrements des clients « actifs » sont à jour.

Au total. C¶est dire que cette seconde condition est bien souvent un obstacle à l¶utilisation de l¶outil. Mais si tel n¶est pas le cas. à ceci près qu¶on utilise des outils informatisés pour y parvenir. on l¶a vu. ceux-ci ont. 3ème Condition Un bon rapport qualité / prix. Si le service dispose d¶auditeurs informaticiens. la compétence pour réaliser ce genre de travaux qui leur est sous-traité par leurs collègues.Les outils d·interrogations L¶interrogation de fichiers informatiques 2ème Condition Disposer d¶outils d¶interrogation et de personnel capable de les utiliser. autrement dit coût d¶interrogation qui reste acceptable par rapport au bénéfice attendu. Ce peut être un vrai problème pour un service d¶Audit Interne. n¶est ni plus ni moins qu¶une quête d¶informations dans un fichier. en général. le service d¶Audit Interne doit alors solliciter l¶aide des informaticiens. C¶est souvent là. que le sondage statistique reprend toute sa valeur. l¶interrogation de fichiers informatiques. 72 . lesquels ont un travail planifié qui souvent ne laisse guère de place pour une tâche supplémentaire et dont ils ne perçoivent pas toujours l¶intérêt.

Les auditeurs internes n¶y ont recours qu¶à titre de tests et pour s¶assurer de la validité des opérations effectuées : toute erreur donne lieu à une recherche causale. C¶est pourquoi les auditeurs avisés utilisent des logiciels permettant de vérifier la logique des tableurs. 73 . Signalons à ce propos les erreurs croissantes dues à la pratique des tableaux : il suffit qu¶une erreur initiale se soit glissée dans la logique de construction du tableur pour que celle-ci se répète indéfiniment. Ces procédés sont également largement utilisés : Par tous les responsables chargés de la vérification au premier degré par les auditeurs externes.Les vérifications : elles sont extrêmement diverses : les plus nombreuses sont les vérifications arithmétiques.Les outils d·interrogations Vérifications et rapprochements divers Ce ne sont pas des outils à proprement parler mais plutôt des procédés et qui sont utilisés par l¶auditeur au cours du travail sur le terrain. .

. largement utilisés en Audit comptable. L¶auditeur interne peut également y avoir recours mais à condition de disposer d¶un référentiel (absolu ou dans le temps) lui permettant de déceler les déviations.Les rapprochements : les rapprochements constituent pour l¶auditeur interne une technique de validation : on confirme l¶identité d¶une information dés l¶instant qu¶elle provient de deux sources différentes : c¶est le cross control.Les outils d·interrogations Vérifications et rapprochements divers On peut assimiler aux vérifications arithmétiques l¶utilisation des ratios. 74 . L¶auditeur externe qui à sa disposition des points de comparaison et mieux armé dans ce domaine que l¶auditeur interne.

On peut ainsi multiplier les exemples : ces techniques sont souvent riches d¶enseignements. 75 . Vente de produits à une filiale et achats de la filiale à la Société mère.Les outils d·interrogations Vérifications et rapprochements divers Par exemple : Effectif déterminé par le service du personnel et effectif connu de l¶unité. toute différence révélant une anomalie. Stock comptable et stock réel. On peut assimiler à cette technique les rapprochements réalisés par des tiers (cas des circulations demandées par les auditeurs externes). Entrées et sorties dans les bureaux et états des heures supplémentaires.

Les outils de description L¶observation physique L¶organigramme fonctionnel Le diagramme de circulation ( ou flowchart ) 76 .

Les biens.Les outils de description L¶observation physique Il s¶agit d¶une constatation de la réalité instantanée de l¶existence et du fonctionnement d¶un ensemble d¶éléments :       Le processus. Les comportements. Les documents. Les valeurs. 77 . Les transactions.

78 . L¶observation indirecte. courriers. sollicite un tiers qui va observer pour l¶auditeur et lui adresser le résultat des ses observations. Elle peut aboutir à un avis sur l¶état physique et / ou de fonctionnement d¶un bien. comme elle peut prendre la forme d¶un comptage d¶unités. soit consulter directement des documents représentatifs du droit. L¶auditeur va. par contre. soit faire des correspondances avec les tiers concernés. certificats . de l¶engagement comme les contrats.Les outils de description L¶observation physique Il existe deux grandes formes d¶observations : l¶observation directe et l¶observation indirecte :   L¶observation directe permet d¶assurer une vérification immédiate et visuelle d¶un descriptif.

79 . Une personne peut se trouver sans fonction. Et les deux organigrammes ne se confondent pas car :     Une même personne peut avoir plusieurs fonctions. Une fonction peut n¶être pas attribuée. Une même fonction peut être partagée entre plusieurs personnes.Les outils de description L¶organigramme fonctionnel Cet organigramme a comme caractéristique que les mots figurant dans les cases ne sont pas des noms de personnes (organigramme hiérarchique) mais des verbes désignant des fonctions.

Les outils de description L¶organigramme fonctionnel Le dessin d¶un organigramme fonctionnel permet d¶enrichir les connaissances obtenues à partir de l¶addition : organigramme hiérarchique plus analyse de poste. dans les analyses de poste. Un descriptif de poste est un élément important de contrôle interne dans une organisation pour diverses raisons qui concernent les sciences humaines. si on trouve leur traduction. C¶est. en général. 80 . le document qui permet de passer de l¶un à l¶autre car il révèle la totalité des fonctions existantes et permet donc d¶aller voir. l¶organisation et le contrôle de gestion.

Ses responsabilités sont indiquées et son niveau d¶autorité est défini. La fonction qu¶il remplit dans le poste où il se trouve placé est clairement définie. 81 . Les formats de présentation d¶un descriptif de poste varieront suivant le degré de décentralisation admis dans une entreprise et son utilisation ou non d¶un système de direction participative par les objectifs. L¶auditeur examinera les descriptifs de poste pour s¶assurer qu¶une même personne n¶assume pas à elle seule toutes les responsabilités attachées à une fonction ou à une activité.Les outils de description L¶organigramme fonctionnel Nous en citons quelques-unes unes :    L¶employé sait de qui il dépend et qui sont ses subordonnés.

structurées sous une forme synthétique. de décision. sont représentés par des symboles réunis les uns aux autres suivant l¶organisation administrative de l¶entreprise.Les outils de description Le diagramme de circulation (ou flow-chart ) Le flow-chart ( diagramme de circuits de documents. diagramme de circulation. ordinogramme ) est une représentation graphique d¶une suite d¶opérations dans laquelle les différents documents. de responsabilité. L¶élaboration d¶un flow-chart améliore la perception de l¶entreprise par le classement et le tri des données. 82 . centres de travail.

Liaison avec d¶autres circuits. La synthèse de tous ces éléments permettra à l¶auditeur de mettre en évidence les contrôles ± clés existant au sein de la société et sur lesquels il s¶appuiera lors de sa vérification des états financiers ou de sa mission d¶Audit Interne. Localisation des points d¶action. que ce soit à l¶intérieur ou à l¶extérieur de l¶organisation. de contrôle. Description des documents utilisés pour le transport de l¶information ou des instructions. de décision.Les outils de description Le diagramme de circulation (ou flow-chart ) Elle doit permettre de faire ressortir les éléments suivants :     Division des responsabilités pour diverses opérations. 83 .

Le document doit donc représenter sans ambiguïté toute l¶information nécessaire pour comprendre le circuit étudié et l¶interpréter sans avoir à rechercher de renseignements complémentaires. 84 . Une méthode standardisée de flow-charting semble être la solution à tous ces problèmes : les faiblesses et forces du contrôle interne apparaissent beaucoup plus facilement.Les outils de description Le diagramme de circulation (ou flow-chart ) L¶auditeur qui prépare le flow-chart doit être conscient du fait que s¶il est proche des sources d¶information. quels que soient les symboles utilisés les principes restent les mêmes. les personnes qui le liront après lui en seront éloignées. La forme narrative de description vient immédiatement à l¶esprit mais elle se révèle rapidement difficile à manier et peu claire. Un Audit orienté sur l¶étude des systèmes doit comprendre une méthode d¶enregistrement de l¶information de façon claire et complète. le flow-chart doit comprendre un certain nombre de symboles et de conventions. Toutefois. Comme toute technique standardisée.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful