P. 1
FOUCAULT, Michel (2001). Dits Et Ecrits II (1970-1975)

FOUCAULT, Michel (2001). Dits Et Ecrits II (1970-1975)

|Views: 122|Likes:

More info:

Published by: Faika Berat Pehlivan on Nov 15, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/28/2014

pdf

text

original

qui fonctionnent ailleurs. Ainsi, il me semble que la biologie de Cuvier, telle qu'elle s'est

constituée et dans la mesure où elle posait le problème de la respiration, posait un problème

qui ne pouvait pas ne pas en appeler, à un moment donné, à la théorie chimique. Et, dans

cette mesure-là, la biologie de Cuvier rendait possible, à échéance, la constitution d'une

biochimie. Mais elle ne l'a pas effectuée.

B) Examinons maintenant le problème de l'échelle des êtres.

1

Dans certains textes théoriques, Cuvier dit que le règne de la chaîne des êtres est terminé. Ces

propositions réflexives traduisent-elles bien la pratique effective de Cuvier? Ne sont-elles pas

une sorte de revendication idéale? La pratique scientifique de Cuvier ne continue-t-elle pas à

se servir d'une manière ou d'une autre du thème de la chaîne des êtres comme fil directeur?

Cuvier critique la chaîne des êtres, et non la continuité. De toute façon, jamais personne

n'a admis, même dans le cadre de la taxinomie classique, une continuité effective des êtres les

uns à côté des autres. D'une manière ou d'une autre, soit par le biais des catastrophes, soit par

le biais d'un brouillage dû au milieu, on admettait toujours une sorte de discontinuité. Ce que

Cuvier critique, c'est l'affirmation que tout être, quel qu'il soit -pourvu qu'il ne soit ni le

premier, ou le plus simple, ni le plus complexe, ou l'homme -, est un passage; l'affirmation,

en d'autres termes, qu'on peut lui trouver de part et d'autre deux voisinages, à la fois

immédiats et symétriques. Cuvier refuse également l'idée d'une gradation progressive -l'idée

qu'il y a entre les êtres qui se suivent une différence constante et que tous les degrés de cette

échelle sont occupés, ont été occupés ou pourront être occupés. Enfin, en dernier lieu, Cuvier

refuse l'idée d'une seule série sur laquelle tous les êtres, quels que soient les critères de

classement qu'on utilise, pourraient être uniformément disposés.

Il y a donc chez Cuvier une critique de trois thèmes: celui du passage, celui de la gradation,

celui de l'unité de série.

En revanche, le concept dont Cuvier fait constamment usage, c'est celui de hiatus.

Qu'entend-il par là? Il n'entend (et il le dit expressément) ni la disparition catastrophique de

certaines espèces qui auraient assuré la continuité d'une chaîne biologique unitaire ni la

«dissémination au hasard» des différences. Par hiatus, Cuvier désigne:

1° L'effet premier du principe des corrélations; si tel organe est présent (ou absent), tels

autres doivent être nécessairement présents

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->