You are on page 1of 9

Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

n Objectifs
o Sensibilisation aux problèmes de sécurité électrique.
o Préparation à la partie pratique de la certification B1V et B2V.

n Ouvrage concerné
o Système didactisé Habilis.

n Contexte du scénario
o L’enseignant est le chargé de consignation.
o Un étudiant en formation B2V sera le chargé de travaux, un étudiant en formation
B1V sera l’exécutant électricien.

n Scénario
o Le personnel de maintenance a diagnostiqué la défaillance du relais thermique du
moteur qui entraîne le ventilateur du malaxeur.

o Le chargé d’exploitation du site a demandé au chargé de consignation d’effectuer la


première étape de consignation du départ malaxeur.

o Il est demandé au chargé de travaux B2V d’effectuer la deuxième étape de


consignation, de démonter la platine du départ moteur défectueux, de remplacer le relais
thermique et de remonter la platine. Ceci devra ce faire en toute sécurité !

o De plus lors de la mise en route de la platine, on en profitera pour mesurer le courant


moteur ventilateur à l’aide d’une pince ampèremétrique.

o Le chargé de travaux B2V désignera un exécutant électricien B1V pour le seconder


et effectuer le travail demandé en sa présence.

n Tâches du référentiel visées


o Tâche 1 B1V: Exécuter des opérations d’ordre électrique avec voisinage;

o Tâche 2 B1V : Exécuter des opérations d’ordre électrique sans voisinage, après
consignation;

o Tâche 4 B1V: Mesurer des grandeurs électriques

o Tâche 1&4 B2V : Exécuter des opérations d’ordre électrique avec voisinage, après
une 1ère étape de consignation;

o Tâche 5&7 B2V: Assurer la direction des travaux d’ordre électrique confiés à des
exécutants après une 1ère étape de consignation électrique.

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 1
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

n Documents à votre disposition


o Schéma électrique et d’implantation des constituants de l’armoire électrique ;

o Schéma électrique du départ moteur du ventilateur ;

o Dossier technique du système Habilis ;

o Carnet de prescriptions de sécurité électrique destiné au personnel habilité d’après


publication UTE C18-530.

n Consignes de sécurité
o Chaque tâche ne se fera qu’avec l’autorisation de l’enseignant responsable;

o Utilisation adéquate des équipements de sécurité:


Ÿ Equipements de protection individuelle(E.P.I);
Ÿ Equipements individuels de sécurité (E.I.S);
Ÿ Equipements collectif de sécurité (E.C.S).

o Tout manquement aux règles de sécurité entraînera une exclusion immédiate!

1 Prise en main de l’armoire Habilis consignée


1.1 A partir des schémas électriques, déterminer les conditions de mise en service de l’armoire
électrique Habilis.
n Fermeture manuelle de Q0, Q4 et Q5.

n Fermeture du disjoncteur Q1 par l’alimentation de sa bobine à manque de tension. Pour


alimenter cette bobine :
- il faut que le relais K02 soit sous tension, alors le commun de la bobine du disjoncteur
Q1 est connecté ;
- il faut utiliser le contact à clé SA0 ou bien que le contact du relais KA0 soit fermé.

n Pour que le contact NO du relais KA0 (folio 3) soit enclenché, il faut :


- que l’alimentation sans interruption PULSAR délivre une tension suffisante afin
d’alimenter le circuit de commande secouru (cf folio 3 et 4) ;
- une fermeture manuelle de Q7 et Q8 ;
- désarmer les arrêts d’urgence pour alimenter KA0.

n Ensuite pour alimenter Q1, il faut :


- fermer les portes de l’armoire ou utiliser le contact à clé.
- le contact de contrôle de la température TH2 soit correct ;
- les capteurs de présence des protections de la partie opérative soient activés ou faire un
forçage par un contact à clé.

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 2
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

1.2 A partir des schémas électriques, déterminer les deux transformateurs du circuit de commande.
Quel est l’intérêt d’une telle solution ?
n Le transformateur T1 délivre la tension de commande à la bobine Q1 pour avoir le contrôle du
chauffage et le mouvement du bras.

n Le transformateur T2 est alimenté par l’alimentation sans interruption PULSAR. Il délivre la


tension de commande pour la mise en service du malaxeur.

n Le malaxeur et son circuit de commande peuvent être indépendant du réseau d’alimentation ce


qui permet au malaxeur de tourner en l’absence du réseau et d’éviter ainsi de figer la matière.

1.3 Quelle est la conséquence d’une déconnexion de l’alimentation sans interruption PULSAR (cf
folio 4 et 5) ?
n Si on déconnecte le PULSAR en amont et en aval, le circuit de commande du malaxeur sera
inactif.

1.4 A partir des schémas électriques, expliquer la mise en fonctionnement :


- du malaxeur ;
- la montée et la descente du couvercle ;
- des résistances de chauffage ;
- du départ moteur du ventilateur du malaxeur.

n Malaxeur :
- le transformateur T2 est correctement alimenté par le PULSAR ;
- initialisation du variateur de vitesse en contrôlant la position basse du bras et en
sélectionnant une vitesse ;
- impulsion sur le bouton S12.

n Montée et descente du couvercle :


- il faut que le contact K0 soit dans une position permettant la fermeture de KDET(folio 6
et 7) ;
- il faut que le contact Q2 (folio 6) soit fermé ;
- une impulsion sur S21 ou S22 met le bras du couvercle en mouvement et son arrêt est
provoqué par les capteurs FDCH ou FDCB.

n Résistance de chauffage :
- fermeture manuelle du sectionneur Q3 (folio 7) ;
- contact NF de contrôle de la température au repos (folio 7) ;
- Commutateur S23 en position 2.

1.5 Quel est l’élément qui assure le passage du mode maintenance au normal pour le couvercle ?
n C’est le commutateur S11.

1.6 Pourquoi l’entrée du variateur de vitesse est en monophasée alors que sa sortie est en triphasée ?
n Le variateur est constitué d’un premier étage redresseur qui redresse la tension alternative
monophasée en une tension continue comportant une ondulation résiduelle.
n Le second étage est constitué d’un condensateur qui filtre la tension redressée.
n Le troisième étage est un onduleur qui transforme la tension du bus continu en tension triphasé
de valeur efficace et de fréquence variable.
Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 3
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

2 Préparation de travaux
n L’identification des dangers n’étant pas faite, on vous impose de respecter par rapports aux
appareils constituants l’armoire électrique Habilis une distance minimale d’approche de 30 cm.

2.1 Analyse des dangers


n Lister les zones non IP2X par le repère porté sur le schéma.
Le jeu de barres L1-L2-L3-N.

n Identifier et repérer(colonne-ligne) à l’aide des schémas électriques les zones IP2X représentant
un risque.
Dans cette armoire (comme dans la plupart des armoires), la zone d’arrivée de l’alimentation
nécessite des précautions particulières, même après consignation du disjoncteur sectionneur Q0
car il a toujours une présence de tension en amont (sauf en cas de retrait de la prise d’alimentation
de l’armoire).

n Vérifier sur les schémas électriques la présence ou non d’une source autonome ou de batteries
de condensateurs.
Une source autonome (batterie de secours, alimentation ASI…) peut délivrer une tension en
l’absence du réseau d’alimentation
Un condensateur chargé sous la tension du réseau, délivre une tension en l’absence du réseau
d’alimentation.
n Après observation des schémas électriques, identifier et lister les risques liés aux tâches à
effectuer.
On identifie la présence d’une alimentation sans interruption (ASI) sur le folio 4 qui va délivrer
une tension en l’absence du réseau d’alimentation.

2.2 Analyse des documents électriques et examen de l’armoire déconsignée


n Repérer et identifier en entourant en vert sur les schémas électriques de l’armoire Habilis ci-
joint le ou les appareils à consigner pour réaliser les travaux du scénario.

n Le système est en fonctionnement. Le chargé d’exploitation (ici l’enseignant) a ouvert


l’armoire électrique et a balisé la zone, vous devez:

o Vérifier l’exactitude du schéma d’implantation des constituants;

o Identifier et localiser les constituants à consigner;

o Identifier et localiser le départ moteur correspondant;

o Identifier l’environnement et penser aux aménagements à effectuer en


conséquence.

2.3 Mise en service de l’armoire Habilis


Effectuer en présence de l’enseignant les conditions de mise en service et vérifier le bon
fonctionnement de l’armoire Habilis (porte fermée).

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 4
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

2.4 Quel est le rôle du Chargé de travaux ?


Il doit effectuer les opérations qui lui sont confiées et notamment celles qui sont précisées sur
l’attestation de consignation ou l’attestation de 1ère étape de consignation. On peut rencontrer les
points suivants :
n Préparation du travail ;
Le chargé de travaux s’assure que :
- le travail est clairement défini,
- les risques électriques et autres ont été analysés,
- les exécutants sont habilités pour le travail en question,
- le personnel dispose des matériels de sécurité,
- les exécutants ne présentent pas de défaillance.

n Avant le début des travaux ;


Le chargé de travaux :
- doit avoir reçu l’attestation de consignation (ou de 1ère étape),
- identifie l’ouvrage si cela lui incombe,
- effectue si nécessaire la VAT et MALT et en CCT,
- délimite la zone de travail,
- informe les exécutants,
- désigne, si nécessaire, le surveillant de sécurité
- donne l’ordre de commencer le travail.

n Exécution du travail ;
Le chargé de travaux assure la surveillance du personnel placé sous ses ordres et veille :
- à l’application des mesures de sécurité,
- à la bonne exécution du travail,
- au bon emploi de l’outillage et du matériel de sécurité.

n Fin des travaux ;


Le chargé de travaux :
- s’assure de la bonne exécution des travaux,
- fait enlever et rassembler les outils,
- rassemble tous les intervenants et interdit définitivement tout nouvel accès à la zone de
travail,
- enlève les délimitations matérielles de la zone de travail,
- enlève les MALT et en CCT,
- remet l’avis de fin de travail au chargé de consignation.

n Lors de l’interruption des travaux ;


Le chargé de travaux :
- donne l’ordre d’interrompre le travail,
- assure la sécurité aux abords de la zone de travail,
- retrouve le personnel en un point convenu,
- interdit tout nouvel accès à la zone.

n Lors de la re prise des travaux après interruption ;


Le chargé de travaux :
- s’assure que les mesures initiales de sécurité sont toujours valables,
- confirme les instructions correspondantes aux exécutants,
- donne l’ordre de reprise de travail.

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 5
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

n Conditions particulières.
Le chargé de travaux, dans sa phase de préparation, devra tenir compte des incidences possibles
consécutives aux conditions atmosphériques sur les installations, objet des travaux.

3 Travail demandé au chargé de travaux


Pour des raisons de continuité de service, l’armoire Habilis ne sera pas arrêté durant l’intervention.

Vous êtes chargé de travaux, habilité B2V, et avez en charge la direction des travaux concernant le
scénario précédemment décrit. Le chargé de consignation vous a averti que le jeu de barres était nu
(car la plaque assurant l’isolation IP2X est endommagée) et sous tension pendant ce travail. Avant
de confier le travail à un exécutant B1V vous décidez de supprimer le voisinage à l’aide d’une
nappe isolante.

On vous demande de réaliser le travail suivant.

3.1 Analyser les risques électriques inhérents à chaque tâche à réaliser du scénario(identifier et faire
l’analyse des risques).
n Il y a un risque de choc électrique lors de la dépose de la nappe isolante pour supprimer le
voisinage au niveau du jeu de barres.
n Lors de la déconnexion des bornes 2,4 et 6 du sectionneur Q4 (folio 01/2), il y a un risque de
présence de tension si la consignation du sectionneur Q4 n’a pas été correctement effectuée.

3.2 Définir la procédure globale que vous allez mettre en œuvre pour réaliser les tâches demandées.
3.3 Dans le cadre de la procédure globale ; définir les situations de travail et choisir en conséquence
les équipements et appareils de protection que vous allez utiliser pour prémunir contre les risques.

Equipements de protection individuelle (E.P.I)


Casque isolant avec écran facial………….. ý Vêtements de protection…………….…….. ý
Paire de gants de travail et gants isolants…. ý

Equipements individuels de sécurité (E.I.S)


Cadenas……………………………………. o Tapis isolant……………………………….. ý
Macaron de consignation……………..…… o Outils isolants……………………………... o

Equipements collectifs de sécurité (E.C.S)


Ecran de protection……………………….. o Pancarte d’avertissement de travaux...……. ý
Banderole de balisage de zone……………. ý

3.4 Définir alors précisément le mode opératoire que vous allez suivre.
n Après avoir reçu un exemplaire complété de l’attestation de 1ère consignation par le chargé de
consignation, vérification des EPI (lunette anti-UV, casque, gants isolants, vêtements de
protection et du VAT(UTE 18-510 – annexe 5-A).

n Equipement des EPI.

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 6
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

n Procéder à la 2ème étape de consignation :


- identification de l’équipement consigné (Sectionneur Q4, folio 01/2, départ moteur du
ventilateur malaxeur)
- procéder à une VAT (UTE 18-510 - § 4.4).

n Poser une nappe isolante pour suppression du voisinage du jeu de barres nu sous tension.

n Déconnecter les bornes 2,4 et 6 du sectionneur Q4 (folio 01/2), les bornes XP1,2 et 3 (folio
01/2) et les bornes XC1 et XC0 (folio 02/2).

n Vérification de l’habilitation de l’exécutant B1V.

n Ordres donnés à l’exécutant de démonter la platine du départ moteur ventilateur malaxeur

n Remplacement par l’exécutant du relais thermique F4 ( folio 01/2)

n Ordres donnés à l’exécutant de remonter la platine du départ moteur du ventilateur du


malaxeur.

n Reconnecter les bornes 2,4 et 6 du sectionneur Q4 (folio 01/2) et les bornes XP1,2 et 3 (folio
01/2).

n A la fin du travail, dépose des écrans de protection sur le jeu de barres.

n Avis de fin de travaux, remise de l’attestation de consignation, contresignée, au chargé de


consignation.

n Remise sous tension par le chargé d’exploitation.

n Vérification de l’appareil de mesure pour la mesure du courant moteur.

n Ordres donnés à l’exécutant de mesurer le courant du moteur du ventilateur malaxeur.

3.5 Après avoir reçu un exemplaire complété de l’attestation de 1ère étape de consignation par le
chargé de consignation (BC), vérification des EPI et du VAT, réaliser le travail en suivant le
mode opératoire préalablement défini.
Tâches du B2V :
n Après avoir reçu un exemplaire complété de l’attestation de 1ère consignation par le chargé de
consignation, vérification des EPI (lunette anti-UV, casque, gants isolants, vêtements de
protection et du VAT(UTE 18-510 – annexe 5-A).
n Equipement des EPI.
n Procéder à la 2ème étape de consignation :
- identification de l’équipement consigné (Sectionneur Q4, folio 01/2, départ moteur du
ventilateur malaxeur)
- procéder à une VAT (UTE 18-510 - § 4.4).
n Poser une nappe isolante pour suppression du voisinage du jeu de barres nu sous tension.
n Déconnecter les bornes 2,4 et 6 du sectionneur Q4 (folio 01/2), les bornes XP1,2 et 3 (folio
01/2) et les bornes XC1 et XC0 (folio 02/2).
n Vérification de l’habilitation de l’exécutant B1V.
n Reconnecter les bornes 2,4 et 6 du sectionneur Q4 (folio 01/2) et les bornes XP1,2 et 3 (folio
01/2).
Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 7
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

n Avis de fin de travaux, remise de l’attestation de consignation, contresignée, au chargé de


consignation.

Tâches du B1V :
n Equipement des EPI.
n Ordres donnés à l’exécutant de démonter la platine du départ moteur ventilateur malaxeur
n Remplacement par l’exécutant du relais thermique F4 ( folio 01/2)
n Ordres donnés à l’exécutant de remonter la platine du départ moteur du ventilateur du
malaxeur.
n A la fin du travail, dépose des écrans de protection sur le jeu de barres.
n Vérification de l’appareil de mesure pour la mesure du courant moteur.
n Ordres donnés à l’exécutant de mesurer le courant du moteur du ventilateur malaxeur.

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 8
Formation à la prévention des risques électriques / Niveau B1V-B2V

4 Annexe
ATTESTATION DE PREMIERE ETAPE DE CONSIGNATION

1. Le chargé de consignation
NOM EXPLOITATION TELEPHONE

2. autorise, sous réserve du chapitre 4, le chargé de travaux :


NOM EXPLOITATION OU ENTREPRISE

à accéder à l’ouvrage ci-après :


DESIGNATION DE L’OUVRAGE

pour y effectuer les travaux suivants


NATURE DES TRAVAUX

A cet effet :

3. Le chargé de consignation certifie qu’il a pris les dispositions suivantes :


- Séparation de l’ouvrage des sources de tension o
- Condamnation en position d’ouverture des organes de séparation o

4. Le chargé de travaux déclare connaître ou avoir reconnu l’ouvrage mis hors tension et la zone
de travail et s’engage à prendre, préalablement aux travaux, les dispositions suivantes :
- Identification de l’ouvrage o
- Vérification d’absence de tension o
- Vérification d’absence de tension et mise en court-circuit o
- Vérification l’absence de tension et mise à la terre et en court-circuit aux points suivants : o
.. ..
- Délimitation de la zone de travail o

5. Dispositions particulières du chargé de consignation


- Identification de l’ouvrage en présence du chargé de travaux o
- Vérification d’absence de tension et pose de mises en court-circuit ou mises à la terre et en court-
circuit aux points suivants : o
.. ..
- Heure normale prévue pour la restitution de l’ouvrage :
- Délai de restitution de l’ouvrage (en cas d’urgence) :

6. Date, heure et signatures


Le chargé de consignation Le chargé de travaux

Gp de travail risque d’origine électrique Colloque GEII 2003 / TP Habilitation / JMR&PR IUT Châteauroux / Page 9