Plan du cours

• Troisième partie : COMPTABILITE ANALYTIQUE et CONTRÔLE DE GESTION
– Semaine 10 : – Semaine 11 : – Semaine 12 : – Semaine 13 : Comptabilité analytique : introduction au calcul des coûts Comptabilité analytique (suite) : l’analyse des coûts Contrôle de gestion : planification et budget Contrôle de gestion (suite) : suivi budgétaire; tableaux de bord et reporting

IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG

1

Aujourd’hui
• Rappel coûts complets • Coûts partiels
– Méthode des coûts variables (& seuil de rentabilité) – Méthode des coûts directs

• Coûts standards

IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG

2

Rappel sur les coûts complets
• Calcul du coût complet par catégorie de coût (coût d’approvisionnement, coût de recherche, coût de production, coût de distribution, etc…) • Coûts directs / coûts indirects • Répartition primaire • Répartition secondaire • Unités d’oeuvre

IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG

3

La méthode des coûts partiels
• Elle consiste à n’analyser que la partie jugée pertinente des charges, à déterminer une marge qui met en évidence la contribution de chaque produit ou de chaque activité à couvrir les charges non réparties ou communes et à former le résultat. • Il existe différentes méthodes
– La méthode des coûts variables – La méthode des coûts directs – La méthode des coûts spécifiques
IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 4

La différence entre le total des charges et les charges variables représente les charges fixes. coûts variables coûts directs coûts indirects Total coûts IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 5 coûts fixes .La méthode des coûts variables (1/19) • Un coût variable est un coût partiel constitué uniquement par les charges directes et indirectes qui varient avec le volume d’activité.

IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 6 .La méthode des coûts variables (2/19) • Les charges fixes ne sont pas répartis par produit. elles sont traitées globalement pour la détermination du résultat.

Les coûts fixes sont totalement fixes IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 7 .La méthode des coûts variables (3/19) Les fondements du modèle : • Premier postulat – Le volume de production est le déterminant de l’évolution des coûts • Deuxième postulat – Les charges s’analysent en 2 catégories : les fixes et les variables • Troisième postulat – Les coûts variables sont linéaires.

La méthode des coûts variables (4/19) Le Principe : • Calculer une MCV (unitaire et globale) et un taux de MCV • Déterminer un résultat global • Déterminer un seuil de rentabilité et le point mort IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 8 .

– Elle s’exprime en % du CA : taux de marge sur coût variable Taux de MCV = MCV/CA x 100 IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 9 .coût variable – Elle est proportionnelle au CA.La méthode des coûts variables (5/19) • La marge sur coût variable (par produit ou par activité) MCV = Chiffre d’affaires .

La méthode des coûts variables (6/19) • La MCV unitaire est fixe et le taux de marge est fixe • Le résultat de l’entreprise = Somme des MCV – coût fixe global IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 10 .

La méthode des coûts variables: exemple A – CA – Coûts variables – Marge sur CV – Coûts fixes – Résultat CAa CVa MCVa B CAb CVb MCVb Total CA CV MCV CF Résultat IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 11 .

La méthode des coûts variables: exemple Produit A Chiffre d'affaires Coût variable Marge sur coût variable Taux de marge / CV Coûts fixes totaux Résultat global 50 30 20 40% Produit B Produit C 70 50 20 29% 80 60 20 25% Total 200 140 60 30% 50 10 IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 12 .

La méthode des coûts variables (7/19) • La MCV est un indicateur de gestion qui mesure la performance d’un produit ou d’une activité. – Quelle est la contribution du produit à absorber les charges fixes ? – Ce produit est-il rentable ? – L’entreprise doit elle développer ou supprimer ce produit? – Conséquences sur la rentabilité d’une diminution ou augmentation des CV ou des CF ? – Faut-il sous-traiter une activité? IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 13 .

La méthode des coûts variables (8/19) • La méthode des CV permet d’effectuer facilement des prévisions à court terme. Elle facilite la prise de décision. • Les résultats selon cette méthode des CV sont présentés dans un compte de résultat différentiel : – à partir des quantités vendues et non produites IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 14 .

CF des centres opérationnels de l'activité .CF des centres de structure de l'activité = Total CF = Marge n° 2 Ensemble des marges de ttes les activités .coûts des centres de structure de l'entreprise = Marge n° 3 ou résultat d'exploitation Produit X X X X X Activité Entreprise X X X X X X X X IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 15 .CV de distribution = Total CV = Marge sur coût variable Ensemble des MCV de tous les produits .CV de production .La méthode des coûts variables (9/19) • Compte de résultat différentiel : – Pour une entreprise de production 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 donnée donnée donnée 2+3 1-4 somme des 5 donnée donnée 7+8 6-9 somme des 10 donnée 11-12 Prix de vente pendant la période .

CV de distribution = MCV .La méthode des coûts variables (10/19) • Compte de résultat différentiel : – Pour une entreprise commerciale 1 2 3 4 5 6 7 8 9 donnée donnée donnée 2+3 1-4 donnée 5-6 donnée 7-8 Chiffre d'affaires Coût d'achat variable des marchandises vendues + autres charges variables d'approvisionnement = CV des marchandises vendues = marge sur coût variable d'achat .CF = Résultat d'exploitation Montant X % X X X X X X IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 16 .

mort IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 17 .La méthode des coûts variables (11/19) • La méthode des coûts variables permet de calculer Le seuil de rentabilité et le point .

TN. varTN – Tableau de flux de trésorerie : liés à l’activité. BFR. profitabilité. ratios (structure.Rappel : L’analyse financière • Analyse de l’activité – – – – SIG CAF (+ tableau) Ratios (activité. ratios (solvabilité. partage de VA. liquidité) • Analyse dynamique de la situation financière et de la trésorerie – Tableau de financement : varFR. au financement IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 18 . rentabilité) Seuil de rentabilité • Analyse statique de la structure financière – Bilan fonctionnel : FR. à l’investissement.rotation) – Bilan financier : FRF. varBFR.

La méthode des coûts variables (12/19) • Le seuil de rentabilité c’est le chiffre d’affaires que l’entreprise doit faire – Pour couvrir l’intégralité de ses charges (variables et fixes) – Et pour lequel elle ne dégage donc ni perte ni bénéfice. – C’est donc le niveau de chiffre d’affaires pour lequel la MCV finance exactement les charges fixes. • Il est calculé à partir du compte de résultat différentiel IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 19 .

La méthode des coûts variables (13/19) • Ce seuil de rentabilité permet à l’entreprise de : – Calculer le montant du CA à partir duquel l’activité est rentable – Déterminer la date à laquelle l’activité devient rentable ( = le point – mort) – Apprécier le risque d’exploitation IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 20 .

pour un résultat nul : MCV = Taux de MCV x SR – D’où : Seuil de rentabilité = coûts fixes Taux de marge sur CV IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 21 .La méthode des coûts variables (14/19) • Calcul du seuil de rentabilité: – Formule initiale concernant les coûts variables : Résultat = MCV – coûts fixes – Or MCV = Taux de MCV x CA et.

La méthode des coûts variables (15/19) 60 50 40 euros 30 20 10 0 100 200 volume IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 22 53 45 30 35 40 27 20 15 20 25 20 charges fixes charges variables Total charges Ventes 20 13 10 300 400 .

La méthode des coûts variables (16/19) 30 25 20 euros 15 10 5 0 100 200 volume IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 23 28 20 20 12 20 20 MARGE SUR COUTS VARIABLES CHARGES FIXES 20 3 300 400 .

à laquelle le seuil de rentabilité est atteint. selon le cas) IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 24 . dans le courant de la période.La méthode des coûts variables (17/19) • Le point – mort représente la date.Mort = Seuil de rentabilité Chiffre d’affaires x 12 mois (ou * 365 jours. • Calcul (pour une activité régulière): Point .

00 10 mois.Exemple : point – mort (CA régulier) Chiffre d'affaires Coût variable Marge sur coût variable Taux de marge / CV Coûts fixes totaux Résultat global Seuil de rentabilité Point mort 50 30 20 40% 70 50 20 29% 80 60 20 25% 200 140 60 30% 50 10 166.6667 10. ou 304 jours IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 25 .

SR atteint pendant le 3T 2.375 jours IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 26 . Donc SR atteint au bout du 0. au sein du 3T. SR atteint au bout de: soit 3.00 15 105 185 1.375 jours 249.770833 % du Trim 69.Exemple : point – mort (CA irrégulier) CA par T CA cumul Répartition du chiffre d'affaires dans l'année 1T 2T 3T 4T total 15 90 80 15 200.

La méthode des coûts variables (18/19) • Calcul de la marge de sécurité = Chiffre d’affaires – Seuil de rentabilité • ou de l’indice de sécurité = marge de sécurité x 100 chiffre d’affaires IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 27 .

La méthode des coûts variables (19/19) • Un nouveau seuil de rentabilité doit être calculé lors de modifications des conditions d’exploitation telles que : – Modification de structure – Modification du taux de marge – Choix de structure IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 28 .

Intérêt de la méthode des coûts variables • • • • • Calculs des coûts très simple Facilité de compréhension pour les non -gestionnaires Calcul d’indicateurs de risque (seuil de rentabilité) Détermination des produits à forte marge Réalisation d’une gestion prévisionnelle IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 29 .

Limite de la méthode des coûts variables • • • • Uniquement volume donc très pauvre Sous-évaluation des stocks Difficulté de tri entre charges variables / charges fixes Exclusion des frais fixes spécifiques aux produits dans les décisions de gestion • Très approximative. dans la mesure où les postulats initiaux sont discutables IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 30 .

La méthode des coûts directs (1/2) • La méthode des coûts directs : – On ne prend en compte que les charges directes . les charges indirectes sont prises à un niveau global. coûts variables coûts directs coûts indirects Total coûts coûts fixes IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 31 .

coût direct • Et résultat de l’entreprise = Somme des MCD .La méthode des coûts directs (2/2) • On calcule une marge sur coût direct MCD unitaire = Prix de vente .coûts indirects globaux • Ce résultat est présenté dans un compte d’exploitation analytique IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 32 .

La méthode des coûts directs: exemple A – CA – Coûts directs (V + F) – Marge sur CD – Coûts indirects – Résultat CAa CDa MCDa B CAb CDb MCDb Total CA CD MCD CF Résultat IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 33 .

La méthode des coûts directs: exemple Produit A Chiffre d'affaires Coût direct (variable et fixe) Marge sur coût direct Taux de marge / CD Coûts indirects totaux Résultat global 50 30 20 40% Produit B Produit C 70 50 20 29% 80 60 20 25% Total 200 140 60 30% 50 10 IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 34 .

Intérêt de la méthode des coûts directs • Détermination pour chaque produit de sa contribution à la formation du résultat par la couverture de frais communs • Rapide et facile à obtenir • Élimine la difficulté de répartition des charges indirectes. surtout par comparaison avec les coûts complets • Fiable pour la planification et la prise de décision IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 35 .

Limite de la méthode des coûts directs • Sous évaluation des stocks IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 36 .

mais aussi le coût fixes directs • Les charges fixes indirectes sont répartis globalement pour la détermination du résultat coûts variables coûts directs coûts indirects Total coûts IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 37 coûts fixes .La méthode des coûts spécifiques (1/2) • Le coût spécifique est un coût partiel qui intègre pour chaque produit le coût variable.

coûts fixes indirects globaux • Ce résultat est présenté dans un compte d’exploitation analytique en coûts spécifiques IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 38 .coût spécifique • Et résultat de l’entreprise = Somme des MCS .La méthode des coûts spécifiques (2/2) • On calcule une marge sur coût spécifique MCS unitaire = Prix de vente .

IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 39 . mais nombreux avantages – Exactitude: Il n’y a pas de problème de répartition.Conclusion: méthode des coûts partiels • Méthode partielle. comme la méthode de coûts complets – justesse temporelle : les coûts fixes n’arrivent pas en même temps que les coûts variables – facile pour calculer l’impact d’une suppression d’activité – pratique si les coûts variables ou les coûts directs sont importants.

Le coût standard (1/5) • Les coûts standards sont des coûts évalués a priori (selon la méthode retenue) • Il permettent de : – Fixer des coûts prévisionnels « normaux » pour une activité normale – Evaluer les performances des sections en mesurant des écarts – Analyser l’origine des écarts pour pouvoir corriger le tir • Ils doivent être révisés régulièrement IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 40 .

etc. activité..) et économiques – L’élaboration d’un budget des différentes sections (centres d’analyse) • Elle permet de calculer des écarts sur charges directes (matière et MOD) et sur charges indirectes IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 41 . etc…) • La méthode des coûts standards nécessite : – La fixation du niveau normal d’activité: normes techniques (nomenclatures.Le coût standard (2/5) • Un coût standard est calculé pour chaque objet de coût (produit. taux de rebut.

Le coût standard (3/5) • Le calcul des coûts standards plus en détail : – Coût standard = coût unitaire standard x quantité standard – Calcul du coût standard d’un produit : • coût standard direct de MOD et de matières premières • coût standard indirect : coût standard de l’UO x nbre std UO – Calcul du coût standard d’une production • Coût standard production prévue : Coût std unitaire x vol std • Coût standard production réelle : Coût std unitaire x vol réel IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 42 .

standard – Écart global (EG) : (coût réel – coût std) de matière consommée pour la production réelle • Sous-écart sur quantité de facteurs consommés (E/Q) • Sous-écart sur coût des facteurs (E/C) – Sous-écart sur volume de production (E/V) IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 43 .Le coût standard (4/5) • Les écarts : coût constatée – coût standard • Ecart Total (ET) sur charges directes : (coût réel – coût std) de matière consommée pour la prod.

Le coût standard (5/5) • Ecart total (ET) sur charges indirectes = coût réel du centre d’analyse – coût std de la production std – Écart global (EG) : (coût réel – coût std) de la production réelle • Sous-écart sur rendement ou sur consommation d’UO (E/Q) • Sous-écart sur coût ou sur budget (E/C) • Sous-écart sur activité (E/A) – Sous-écart sur volume de production (E/V) IEP 2005-2006 / Outils de Gestion II / BG 44 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful