L H O L - UP PL E D ANETAIRE

L H O L .UP PL E D ANETAIRE In L ibro V ritas e .

In L ro V rit ib e as Im m e ub l ACCET e 4. pl de l P rgol ace a e a 9 5021 Ce rgy-P ois e ont .

.

à Paris e n 19 9 8. t ours dis ponib l e n l ouj e igne s ur : h t p://w w w . D om iniq ue Nora o Paris . e t ls Edit év e ions 00h 00.org/H ol t dUp/H ol dUpPl t ane aire . iv conf orm ém e nt à l icl L 132-17 du code de l ’art e . 31 Août 2006. ls aut urs ont us e e e re cupe ré ls e droit s d’aut ur s ur ce e l re . é e l ue l e e Nous av ons décidé de l m e t re à dis pos it e t ion de l a com m unaut é. D e puis l m ois de J lt 2006. Rob e rt D i Cos m o. l dit ur ne e uil e ’´e e s ouh ait ant pl l réim prim e r.Ce t xt a ét pub l par ls Edit e e é ié e ions Cal annm L y.pdf . a propriét int l ct l .dicos m o. . s ous l nce Cre at e Com m ons ice iv At rib ut t ion-NoD e riv -NonCom m e rcial e t il s e ra s .

Un ouv rage e sse ntie l q ui a tout sa pl . e t ne re nonce z jam ais ibre Math ie u Pasq uini . prése nt ioth l e ou futur ?A v ous de l e t de dire … ire Bonne lcture . ace dans nos bibl èq ue s. Robe rto DiCosm o e t e Dom iniq ue Nora pour av « l oir ibéré » l l re e t de m e e iv pe rm e ttre de réédite r av c un grand pl e aisir ce « H ol d-up Pl anétaire » q ui fut d’ail urs e n son te m ps . ong a e de l rage on ne pe ut être q u’im pre ssionné par l ’ouv a précision e t l cl oyance de l a airv ’aute ur. faire e d’un l re une boul de cristal Tout au l de l lcture iv e . Un écrit im portant q ui m ontre q u’on ne pourra pas dire q u’on ne l ait pas v v nir. ’av u e Je re m e rcie l pre m ie r édite ur. m ais sur q ue l étagère ? Passé.A propos ce tte prése nte réédition Robe rto DiCosm o a réussi un v éritabl tour de force . e Soye z l s. l e judicie use m e nt sous-titré « pour e n finir av c l e ’air Bil l Gate s » .

.

ruis ant b on nom b re d'e nt pris e s dont ls produit ét nt de q ualé re e s aie it s upérie ure ? Com m e nt a-t pu am as s e r une t l -il e l e f une e n v ndant de s l ort e ogicie l m édiocre s s ans s ob l ion de igat rés ul s e t s ans craint t at e de pours uit s . ée Que l él m ange de crét m e t ch nol ue e t de inis e ogiq s e rv it int l ct l f l -il pour l s e r Bil ilé e l ue l al e e ait ais l Gat s b ât e n t e im punit une pos it e ir out é ion de m onopol ab s ol e n dét e u. Il t m e t e n garde cont re ls dange rs q ue nous f e ait courir ce Big Brot e r e t cont h re ls am b it e ions dém e s urée s de Cit n Gat s : l cont e t al ur ize e e rôl ot s t e f out orm e de t rans m is s ion e t de t e m e nt de rait l orm at 'inf ion. à un coût unit e aire q uas i-nule t à un prix pub l q ui ne b ais s e j ais ? Com m e nt e s t ic am -il parv nu e à piége r ls e cons om m at urs e en k idnappant lurs inf e orm at ions dans un f orm at propriét aire e n cons t e re m is e e n caus e . ls v ux e t ls nouv aux e ie e e m édias . e t j q ue dans l im it de not us 'int é re v ie priv . aus s i b ie n dans l 'éducat ion q ue ls e t rans m is s ions b ancaire s .À propos de l uv 'œ re Ce t ouv rage v à re b ours de t e l m yt ol a out a h ogie v icul par l m ark e t éh ée e ing génialde Micros of . q ui ls ant e ob l à ach e t r t ige e ous ls ans une m is e à j e our de t e s lurs appl ions pour pouv out e icat oir s im plm e nt e cont inue r à l lurs propre s donnée s ? Com m e nt ire e .

L F ' ant At a rance e s t e n re t ard. e n int -il e it roduis ant de s v ariat ions arb it raire s dans l s e ulb ut de ne pas e pe rm e t re aux produit q u'il dév l t s s e oppe nt de f onct ionne r corre ct m e nt ? Com m e nt a-t us é de e -il l im idat 'int ion auprès de s dis t ut urs e t de rib e l oxicat 'int ion auprès de s m édias pour s e prés e nt r e com m e l ch e v ie r b l e al anc de l dém ocrat at a is ion du s av oir al ors q u'il organis ait m ét odiq ue m e nt l h a s e rv ude de t it ous ? Au m om e nt où l F a rance s 'apprêt .a-t piégé ls com pét e urs . t al ors q ue l ériq ue e l -m êm e com b at par t ' Am l e ous ls m oye ns l e égaux l b oul ie de s on ogre a im nat ionalun t l d'al e t b e à point nom m é. à céde r au ch ant de s s irène s de Micros of . l re t e e ard f rançais e s t not re m e il ur l e at out : nous av ons ce rt s rat un t e é rain. . e cri arm om Ile xis t de s al rnat e s t ch nol ue s v ls e t e iv e ogiq iab e à l égém onie de Micros of : ls déf ns e urs du 'h t e e l ogicie l l re . iq e aut urs . m ais c'e s t ce l q ui e s t e n t ui rain de dérail r ! l e . s e if re groupe nt e n as s ociat ion pour pl r l caus e de ce t e v . com m e e nom b re de pays v ins (Micros of a déj acq uis l ois t à e cont e t al de l orm at ue dans l rôl ot 'inf iq 'éducat ion s uis s e ). pl nt ls aide e e s prit s ch agrins ? J t m e nt e xpl ue nt ls us e . is s us pour l pl ib a upart de l a com m unaut é s cie nt iq ue . q ui aide a t oie pe rm e t rait à l f t a ois de dim inue r l dépe ndance a e uropée nne e t de rapat r e n Europe ls e m pl rie e ois q ue not re com pl ance à l ais 'égard de Micros of t f inance nt auj ourd'h ui de l re 'aut côt é de l l iq ue .

.

.

s pécial ée e at is dans ls h aut s t ch nol s . e e e ogie El e s t l e ur de L s Pos s édés de W al l e 'aut e l St e t (19 87. dipl ée de l t ut s upérie ur ôm 'Ins it agronom iq ue de P aris e t de PENSA de Mont l r pe l ie ét j é ournal t au s e rv is e ice économ iq ue de de 19 84 à 19 88. Cal ann-L y). Prix m év Ale rt Cos t de Be aure gard-Économ ie 19 9 2 . Ilm ile de puis pl ie urs année s pour l l it us e ogicie l l re . e t de b a (19 9 5. grand re port r au s e rv . corre s pondant du Nouv l e e O b s e rv e ur aux Ét s -Unis de 19 89 à 19 9 0. ib . Cal ann-L y/Es s ai). D e noë l F io). Prix du Me il ur L re re / ol l e iv F inancie r 19 88 . (19 9 1. m év Rob e rt D i Cos m o e s t dipl é de l Scuol o ôm a a Norm al Supe riore de Pis e e t a s out nu s a t ès e e e h de doct orat à l 'univ rs it de Pis e av e é ant de de v nir e m aît re de conf nce s e n inf ére orm at ue à l iq 'Écol e norm al s upérie ure de P e aris . El at at l e e s t de puis 19 9 1. e ice économ iq ue du Nouv lO b s e rv e ur.À propos de l 'aute ur D om iniq ue Nora. de LÉt int du Sam ouraï : l ' re e e déf j i aponais . Puis .

.

ie ce te nouv l av nt .À De l q ui m 'accom pagne e tm e s out ntdans ia. e . Et t t e l e ure e à ous ce ux q ui part nt age av c nous l rêv d'un m onde m e il ur e e e l .

.

j ais re nde zin 'av v ous au D épart m e nt de m at ém at ue s e t e h iq d'inf orm at ue de l iq 'Écol norm al s upérie ure (ENS) e e de l rue d'Ul av c Rob e rt D i Cos m o. ie Âgé de t nt -cinq ans . 15 h e ure s . Se s re ch e rch e s s e s it nt à l ue a crois ée de s ch e m ins e nt re l program m at a ion f onct ionne l . it ie n. l t éorie de s cat l a ogiq e a h égorie s . j n s uis e 'e re part à.. e t s e s pos s ib ls im pl ions iq e icat s ur nos v s .Av -propos ant Un m at du m ois de m ai 19 9 8. Rob e rt D i re e al o Cos m o e s t dipl é de l Scuol norm al s upe riore ôm a a e de Pis e e t a s out nu s a t ès e de doct e h orat à l 'Univ rs it de Pis e .. iq m ais ilm 'av ait adre s s é une copie papie r d'un l ong t xt s ur Micros of pub l s ur Int rne t « Piège e e t ié e . J ne a m e o e connais s ais pas ce ch e rch e ur e n inf orm at ue . dans l cyb e re s pace 1 » e t j préparais un dos s ie r e . e arriv ée à s on b ure au v rs 10 h e ure s . l l ue . e s ur ce s uj t pour L Nouv lO b s e rv e ur J s uis e e e at . l t éorie de s j ux e t l program m at a h e a ion paral e e t l èl dis t uée . ab as ourdie ! L t m ps ie e e d'écout r Rob e rt D i Cos m o décort ue r av c b rio e o iq e ls e nj ux de l m ainm is e de Micros of s ur l e e a t a m icroinf orm at ue . av e é ant de de v nir m aît e re de conf nce s à l ére 'ENS. rib Il e s t re s pons ab l e de proj t e s .

univ rs it e aire s int rnat e ionaux e t m e m b re de s com it és de program m e de pl ie urs conf nce s us ére int rnat e ionals d'inf e orm at ue t éoriq ue . ls 'ai in-l e j ournal t s . Rie n de t e . l e out ce l ch e z ce t a inf orm at n de h aut niv au. C'e s t au nom de ce t e conv ion t ict l arge m e nt part agée . l a s ol ion al rnat e d'une inf ut t e iv orm at ue ouv rt . 'inf e iq re au s e rv ice du pl us grand nom b re . Et rie s 'inf iq j m ie ux m e s uré l décal 'ai e age e nt ls de ux riv s re e e de l l iq ue : au m om e nt où l gouv rne m e nt ' ant At e e am éricain m ène cont re Micros of l pl gros s e t a us act ion ant rus t de puis ce l q ui a ab out au it l e i . c'e s t e n général par ant iam éricanis m e . aux côt e és de nom b re ux univ rs it e aire s . ilm 'e s t apparu ogie out q u'ilav ait dév l e oppé. ce m at à. q ui j icie e uge l nt pris e 'e re s ur s e s produit . e t non accaparée pour ls pl grands prof s du pl pe t e us it us it nom b re . Surt . par t ch noph ob ie ou par f cinat e as ion/répulion pour s on s f ondat ur Bil Gat s . t re 'e .q ue Rob e rt D i Cos m o o déf nd. de puis dix ans . Et q uand ce t e e nt pris e l s t . à q ue lpoint nous . Micros of e s t e n e f e t pe u crit uée dans ls t f iq e m édias f rançais . m ais aus s i à l s 'aune d'un idéal: l s poir q ue l t ch nol 'e a e ogie s oit ut is ée pour b ât il ir un m onde m e il ur L orm at ue doit êt m is e l . J com pris . une anal e ys as s e z inédit de s produit e t de s prat ue s du e s iq m ondial l du ogicie l . Mais l iq h e pl re m arq uab l e s t s ans dout q ue ce us e e dif icilm e nt int l l au com m un de s f e e l e igib m ort l n'e m pêch e pas Rob e rt D i Cos m o de f e s o aire pre uv d'un grand t e nt de pédagogue e t d'un e al s e ns aigu de l 'anal . ét is e ions m al arm és pour décode r l a propagande de s indus t l de l orm at ue . iq e e f ondée s ur l « l e ogicie lib re » l .

q ui a pous s é Rob e rt D i Cos m o à s ort de s on s ilnce .dém ant e m e nt d' èl AT & T au m om e nt où l . e t de dénonce r l f t a açon dont l nt pris e grignot l s ph ère Int rne t Mais 'e re ait a e . 'opinion pub l ue am éricaine e l -m êm e com m e nce à ouv iq l e rir ls ye ux s ur l ph énom ène Micros of . t ure . un pe u av ant Noë l 19 9 7. s t D i Cos m o e t s e s pairs av nt l ab it aie 'h ude de gl e r e nt os . re e ux. dém ont iv re ie ant ls m écanis m e s . e t l com m e nt ace e aire ide nt iait pure m e nt e t if s im plm e nt l « m ode rnit » l orm at ue . e t s urt e out ls t nant e e s et ab out s ant d'un « h ol is s d-up » pl anét aire . C'e s t d'ail urs un re port l e age t év é au j él is ournal de 20 h e ure s . igib D 'où l 'idée de ce l re d'e nt t ns . s ur l m auv e q ualé de s a ais it program m e s de Micros of . o ir e On y v oyait de s cons om m at urs f e rançais arpe nt r e ls al s de s rayons inf e l ée orm at ue s de s grande s iq s urf s . Af q ue ls cit in e oye ns épris de cul . iv iés au m onopol t du l is e ogicie l .. aux PC éq uipés de e e t im produit Micros of . ce s propos ne s ort nt pas aie de s ce rcls e académ iq ue s . au nom de l m ode rnit s e l re pie ds e t poings l a é. Af q ue in ls ut is at urs de PC com pre nne nt pourq uoi lur e il e e m ach ine « pl e » s i s ouv nt Af ant e . in q ue ls e F rançais puis s e nt décrypt r ls e nj ux du procès e e e oppos ant l at am éricain à Micros of e t s e s 'Ét t cons éq ue nce s pos s ib ls s ur l m arch é de l m pl e e 'e oi e n Europe . l F e e t a rance .. à l e ure où Int rne t s 'im pos e iv 'h e com m e l s ys t e ne rv ux de l pl e èm e a anèt . ilf l e al ait q ue ce s opinions s oie nt e xprim ée s à h aut e t e int l l v e l e oix. e a é . À l e ure où ls t ch nol s de 'h e e ogie l orm at 'inf ion t rans f orm e nt à j ais l m anière am a dont nous v ons . 'inf iq Int rne t e t l m ul édia.

de l e rt e t de t ib é rans pare nce m e s ure nt à q ue l point ls opt e ions «t ch nol ue s » dét rm ine nt e n e ogiq e réalé de s ch oix de s ociét q ui af e ct nt aut it é f e ant s inon dav age . ant e ie e is e Af in. 'e e ut t e iv D om iniq ue NO RA . out q ue ls e re s pons ab ls e d'adm inis t ions com m e d'e nt pris e s connais s e nt rat re au m oins l xis t nce de s ol ions al rnat e s .ls b éot ns q ue ls s pécial t s . s urt .

.

.

m onopol s ur ce rt e ains s e ct urs de s e t ch nol e ogie s de l ' in f orm at ion. Pourq uoi. al . Il donne l f s e a aus im pre s s ion q ue l e ur de l 'édit ogicie l Micros of n'e s t s t q u'une e nt pris e t re out à f ait m arginal. e ors f audrait il ' arm e r de s a dom inat . t s e rv s ice et s e m iconduct urs ). s of w are .1 Big b rot e r ? h D om iniq ue NO RA : M icros of e s t e n pos it t ion de q uas i. parce e q u'e l s e re t l e rouv noyée dans un e ns e m b l e e d'act it iv és dis parat s e n rie n com parab ls aux e e s ie nne s . com m e v ous y inv e z v lct urs t it os e e out au l ong de ce t ouv rage ? D I CO SMO : Ce 2 % n'e s t pas l b on crit e ère à pre ndre e n cons idérat ion. com m e ls e s ys t e s èm d' xpl at e oit ion e t ls e l ogicie l s b ure aut ue s .s al ion. q ui v ont de l s e m b l 'as age d'ordinat urs à l e a f ricat ab ion de s guich e t aut at ue s de s b anq ue s s om iq (h ardw are . e D 'aut s s t is t ue s donne nt une appréciat re at iq ion pl j t de l puis s ance de Micros of : l géant us us e a t e de Se at l réal e à l t te is ui out s e ul 41 % de s . m ais s e s v nt s re prés e nt nt iq e e e m oins de 2 % du ch if re d' f f af aire s de l orm at ue ' inf iq m ondial.

e n at e re l 'occurre nce Micros of . l xpre s s ion 'e « s ociét é de l orm at 'inf ion » n'e s t pas un v ain m ot : il e s t dif icil de t f e rouv r un b ie n pl im port e us ant q ue l orm at 'inf ion. D ans l s ph ère économ iq ue . e rol ine s ré not v q uot re ie idie nne : ce l de s e nt pris e s . com m e l és 'arm ée ou l b anq ue a ce nt e . l ch aîne de rat a at a t év ion. e f f Ce l s e v t a oit rès b ie n dans ls rév ut e ol ions : pour re nv rs e r l pouv e e oir e n pl . com m e e l e n a t e l e l b it 'am ion. il e ur s uf it de conq uérir l f ce s 0. e En t out ét de caus e . icul s . c'e s t l ral a a m êm e ch os e : il xis t de s b ie ns s t égiq ue s pl e e rat us im port s q ue d'aut s . ls s ys t e s d'e xpl at e èm oit ion de Micros of éq uipe nt t pl de 85 % de s m icro-ordinat urs de l pl us e a anèt . ls ch if re s ne donne nt pas at e f l b onne m e s ure du ph énom ène q ue j dénonce : a e l cont e d'une indus t e rôl rie aus s i v t q ue ce l de as e l e l orm at ue ne pas s e pas f 'inf iq orcém e nt par l a conq uêt de 9 0 % de s on ch if re d'af aire s . Il com m e nce nt .b énéf s de s dix pre m ie rs m ondiaux du l ice ogicie l e t . Il ont pénét . Si une s e ul e nt pris e . à s 'arroge r un q uas i-m onopol s ur l e a ch aîne m ondial de e l orm at 'inf ion e t de l a com m unicat ion. s a t rans m is s ion e t s a m anipul ion. de s s e rv s pl s t égiq ue s q ue ice us rat ce ux q ui t ouch e nt à s a créat ion. h ie r l pét e e t s e s pipe l s . b ie n l e re s ûr m ais aus s i de s part ie rs . L s s ys t e s d'inf a ie e èm orm at ion s ont auj ourd'h ui pl s t égiq ue s q ue ne l aie nt us rat 'ét .1 % d'act s nat if ionaux cons idérés com m e s t égiq ue s : l s t ion de radio. al ors e l re prés e nt un dange r l e e pour l dém ocrat . ls re b e l s ace e l e ch e rch e nt s à pre ndre par ls arm e s t -il e out l e t rrit e oire du pays ? Non. l rés e au t éph oniq ue e t q ue lue s él is e él q ins t ut it ions cl .arriv . ant re Auj ourd'h ui.

Mais l s e m i-conduct ur e s t m oins iq e e s t égiq ue q ue l l rat e ogicie l il s t b ie n pl f e de : e us acil cl r une puce q u'un l one ogicie lcom plxe ..déj à dét rm ine r l f à e a açon dont on appre nd. e icit D 'ail urs .. rav l e rait dont on cons om m e e t aus s i dont on f orm e s on opinion. Cyrix e t IBM produis e nt de puis l e l ongt m ps de s puce s q ui f e ont t ourne r W indow s . M icros of n' s t pourt t e ant pas l s e ulact ur e e s urpuis s ant de ce s e ct ur. AMD . l e s ou pas 2. dans l j e argon inf orm at ue . un iq s ys t e èm d'e xpl at oit ion d'une puce à l re . m êm e s i l 'aut e product ur de l puce e s s aie de s 'oppos e r à ce s e a opérat ions par t ous ls m oye ns . q ui dét nt e ie auj ourd'h ui 9 0 % du m arch é de l m icroa inf orm at ue . Micros of e t Int ls e s ont a us ice t e d'ail urs b e aucoup re l l e ayés : Int l produit de s e puce s t ours pl puis s ant s . dont on t ail . adopt e l m êm e e t ype de s t égie de conq uêt . L f ricant de e e ab m icroproce s s e urs Int ln' s t ilpas dans une e e pos it ion à pe u près s im il aire ? Il e s t v rai q u'Int l lade r m ondial de s e . e m icroproce s s e urs .. dont on s e dis t . dont on s e s oigne . a ére andard « W int l e » cont ract ion de W indow s e t Int l -. pour m ot ouj us e oris e r de s l ogicie l Micros of t ours pl e ncom b rant . Et ile s t e as s e z él e nt ém aire de « port r » com m e on dit e . q ui à s t ouj us s lur t e our v ous ob l nt à ch ange r d'ordinat ur ige e t ours pl v e . e t donc à l s e r dans ls ouj us it ais e cais s e s de s de ux com pl s t ours pl de v re ice ouj us ot arge nt D 'où l réf nce au s t .. q ui at ire égalm e nt rat e t e l t nt 'at e ion de l D iv ion ant rus t du D épart m e nt a is it e am éricain de l j t .

t e act it à l f out iv é a ois priv ée e t s ocial. re e e f e rôl l a ch aîne de l orm at 'inf ion à part ir du m icroproce s s e ur m êm e s i Int lf . e Re v nons à M icros of . pour com m uniq ue r par t éph one m ob il. prêt à aie e s s e b at re pour re conq uérir lur l e rt D ans l t e ib é.l e pe rt nt ? ine e El e s t e n de çà de l m e nace act l ! D ans l e a ue l e 19 84. pour f e aire s e s com pt s e t e gére r s on pat oine . ch e r En d'aut s t rm e s . t ch niq ue m e nt pos s ib l de garde r t e e race de t e s out ce s inf orm at ions . L com parais on av c e t a e l m yt iq ue « Big Brot e r » d' rw e l e s t e l e h h O l . pour cons om m e r . Et s urt . à v re ins u e t s ans av re cours ot oir à de s cam éras b ie n v ib ls . is e e acil oir par e xe m pl. q ui D om iniq ue Nora a appe l s ur s on e é . L s e e e nt pris e s .b re f pour rim . e m onde inf orm at ue m ode rne .aus s i b ie n q ue ce l s d'Int l e t pour b ie n m oins l e e . conf nt t re l e ie ous lurs s e cre t e s s t égiq ue s aux rés e aux inf rat orm at ue s . l iq re e cit oye n ut is e e n t e conf il out iance ls t ch nol s e e ogie de l orm at 'inf ion pour s a corre s pondance par courrie r élct e roniq ue . e ait de s t nt iv s e at e e n ce s e ns e n of rant de l f 'arge nt aux édit urs de e cont nu q ui acce pt nt q ue lur s it W e b s oit « e e e e opt is é » pour ls puce s Int l c'e s t im e e . il s t dif icil de cont e r . O r ile s t iq . ls cam éras de Big Brot e r e s pionnaie nt ls e h e ge ns . il s av nt q u'il ét nt e out s aie s aie e s pionnés e t ét nt donc s ur lurs garde s . Il s t f e de s av . pour pl ie r s e s dépl m e nt . par cont . él e anif ace s pour rédige r s e s not s . m ais ce ux-ci re s t nt l re s de dis s im ulr aie ib e lurs pe ns ée s . e l s . -à-dire inut is ab l par q ui a ach e t un ordinat ur éq uipé il e é e d'une puce concurre nt '.

.. j ne s uis pas paranoï ue e aq au point de croire à une t éorie du com pl .m êm e s i ce n'e s t pas ouj q Micros of . oir re . ils e t e rouv e t ours q ue lu'un . év m m e nt de pl près v re v priv ide us ot ie ée q ue l e s im pl f e ait de v ous e s pionne r ch e z v ous . l e t rouv . Surt e out s i ce s inf orm at ions t b e nt e nt ls m ains d'une s e ul om re e e e nt pris e .pour l il e r ! Ile xis t d'ail urs un t 'ut is e l e précéde nt int s s ant av c ls v ére e e irus : Micros of a t l s é dans s on s ys t e un grand nom b re de ais èm f ls s écurit ail e aire s . croye z-m oi. à l 'aide d'une cam éra ais ém e nt re pérab l. ras s ure z-v ous . q ui e s t : « Em b ras s e e t is conq uie rs » (e m b race and e xt nd). Mais e n pous s ant à e l xt 'e rêm e s a de v e . t . e t e n e pours uiv ant s on ob j ct af ich é q ui cons is t à e if f e pre ndre l cont e de t e l ch aîne de e rôl out a l orm at 'inf ion e t de l com m unicat a ion (c'e s t -à-dire à court t rm e d'Int rne t Micros of e s t e n t e e ). V ous v e z dire q ue M icros of a un pl oul t an diab ol ue pour cont e r nos v s ? iq rôl ie Non. Ce q ui h ot f ait b ouge r Micros of . l Big re é e Brot e r d'O rw e ln'e s t q u'un e nf h l ant de ch oe ur . q ui ont ét e ns uit e xpl ée s é e oit par de s program m e urs de v irus . au grand dam de t ous (v ch apit 2). q ue l s not s e l a e ns uit t ait l e e l e e apée s s ur s on ordinat ur q ue l e s t l t ne ur de l -m ail e . À côt de ça. f iv re il rôl ie Et une f ois q ue l t 'ins rum e nt e xis t .port l à 3 h e ure s du m at ce t e nuit où e l s e ab e in. t rain de crée r un ins t rum e nt t ch nol ue q ui pourrait e ogiq e f e ct e m e nt êt ut is é pour cont e r nos v s . c'e s t l pe ur paniq ue de t a pe rdre s a pos it ion dom inant . l e a e 'e e nv oyé à s on int rl e ur Ce s donnée s ce rne nt e ocut .

e t q u'il av nt donc int s aie érêt à y adapt r e lur s it W e b. e e Mais ce n'e s t q u'un déb ut : l égém onie de 'h Micros of t s ur ls e m arch és de s s ys t e s èm d'e xpl at oit ion. e q e Enlv z à Int rne t t e s s e s com pos ant s b as ée s e e e out e .19 9 . l prot e e e e ocol e TCP/IP pour ls t e rans m is s ions . ait de v nu l e e st andard. ls rés e aux de com m unicat s e ion. ls e program m e s de nav igat ion e t l e l nce de s 'int l ige s e rv urs d'inf e orm at ion q ui com pos e nt l rés e au e Int rne t l groupe s e ra dans une pos it e .11 » l r .e ns . de s prot ocols e t de s e int rf s pub l ue s e t docum e nt s : l l e ace iq ée e angage édit ur H TML pour ls s it s W e b. Il f aut s av oir q u'Int rne t e f onct ionne auj ourd'h ui grâce à de s s t andards ouv rt . v s ous av z du m alà l ce rt ie ire ains s it s e dont l cont nu e s t « opt is é » pour l e rne t e e im 'Int Expl r de Micros of ? P ore t ourq uoi ? P arce q ue Micros of a s u conv t aincre ls édit urs de cont nu e e e q ue s on f t ur Expl r ét ure e .9 6. cont é t e s ls im prim e rie s du m onde ! Il rôl out e aurait e n e f e t l pouv f e oir de décide r s ournois e m e nt q ui accède à q ue l inf l e orm at ion.Si Micros of réus s it e f e ct e m e nt à dom ine r à l t f iv a f ois ls s ys t e s d'e xpl at e èm oit ion de s ordinat urs e pe rs onne l. N'av z-v e ous pas déj re m arq ué q u'e n v à ous conne ct ant s ur l Ne t e av c l l e e ogicie lde nav igat ion de s on concurre nt Ne t cape . e ion b ie n pl re dout l q ue ce l d'une e nt é q ui aurait us ab e l e it . ore .f » pl ôt q ue « 129 . ne s ont q ue q ue lue s e xe m pls . ut ). de s nav igat urs e t de s s e rv urs l e e ui pe rm e t rait de t s 'approprie r l ns e m b l de s 'e e st andards du rés e au. l Be rk e ly Int rne t e e e Nam e D ae m on (q ui v ous pe rm e t de t ape r « dm i. j adis . e l angage P rlq ui e s t ut is é dans l v t m aj é e il a as e orit de s s e rv urs W e b. de s l e s angage s .

IBM. v re ins u. v re âge . un PC. Pre m ière m e nt ce l m ine rait à l b as e l pos s ib ilé . L j e our où n'e xis t ront pl q ue de s s e rv urs e us e W indow s NT e t de s cl nt W indow s 9 8 m uni du . H P D igit . ie s nav igat ur Int rne t Expl r q ui pourrait nous e e ore . c'e s t e it -à-dire de com pat ilé ib it e nt dif ére nt s com pos ant s : aucun concurre nt re f e e ne pourrait propos e r de s produit q ui t ail nt e n s rav l e h arm onie av c ls produit Micros of s ans av e e s t oir accès à un dict ionnaire de « m icros of ie n » q u'on t s e garde rait b ie n de lur f e ournir .s ur ls s t e andards ouv rt e t ls l e s e ogicie l l re s . q ui pe rm e t auj ourd'h ui à t out ut is at ur il e d'éch ange r l re m e nt de s inf ib orm at ions av c l e e re s t du m onde . e il os une s t ion de t ailSun. P ar e xe m pl. ls procédure s e ace e e iq e propre m e nt docum e nt s e t dév l ée e oppée s s ans l nt e de cons idérat 'e rav ions com m e rcials ont ét l e é a clf de v e du dév l e oût e oppe m e nt de ce rés e au de s rés e aux. Ne XT at rav . a a a it d'int ropérab ilé.. pe rs onne ne pourrait com pre ndre ni cont e r ce q ue ce s rôl m ach ine s s e dis e nt ! Ce q ui ouv rirait l v a oie à de s dériv s t e rès dange re us e s pour l l e rt e t l v a ib é a ie priv ée de ch acun. v re m icro-ordinat ur pourrait à e ot e . q u'ilut is e un Macint h . un Minit l e . al e ors q ue v ous le z t is ranq uil m e nt ls inf l e e orm at ions cont nue s s ur e un s it W e b.. ionnaire . garant q ue ce s m ach ine s ne s e parlraie nt pas ir e e nt re e l s e xcl iv m e nt e n « m icros of ie n » ? l e us e t Ce l aurait de ux a t ype s de cons éq ue nce s . un At ari. v re num éro de ot ot ot . D e uxièm e m e nt s ans ce dict . al . l re r au s e rv ur q ue v ot iv e ous cons ul z t e v re adre s s e . e t s ib v ous n'av z t e out s im plm e nt pl d'Int rne t ! L s e us e e int rf s ouv rt s e t pub l ue s . un Am iga un v ux t rm inal ou m êm e ie e .

? P arce q ue . e t t ous ls aut s e re program m e s f t urs e xis t s . q ui pe rm e t e nt aux s e rv urs l e t e de re cons t ue r à v re ins u l is t it ot 'h oriq ue de v os dépl m e nt s ur l W e b 4 . l cont nu de e ot e e e v re dis q ue dur ot . l él a ot e niv au de v re com pt e n b anq ue .t éph one . l puis s ance de v re m ach ine . Ce s prat ue s ont pu ace s e iq êt re ide nt iée s e t dénoncée s . Pourq uoi l f rait il e e ... s e j oue t préf s érés de v os e nf s . Il y a s d'ail urs déj e u de s e xe m pls de ce t l e à e ype s ur l e W e b av c ce s e ns e m b ls de donnée s q ue l e e 'on appe l de s cook ie s .. parce q ue ce s if t ch nol s s ont pour l t e ogie 'ins ant b as ée s s ur de s st andards ouv rt . s s ous at ire nt q ue l s ont ls t . L s e nt pris e s e e re q ui re cue il nt ce s donnée s e xpl ue nt q ue c'e s t l e iq pour not b ie n : pour de v re ance r nos dés irs . ynx. dans une économ ie m ondial ée e t is ul t ra-com pét iv . pe rs onne ne s e ra pl e n m e s ure de s av us oir ce q ue s on propre m icro-ordinat ur « dit » au rés e au. L ore .. ui l e os incl ions cul l s .. condit e s ion néce s s aire pour s 'as s ure r q ue ls cook ie s s ont acce pt aus s i b ie n e és par l nav e igat ur Ne t cape q ue par Int rne t e s e Expl r O péra. q ue l s v ls v inat t ure l e l e il e ous aim e z v it r q ue l produit v is e . Mais s i ls ordre s ure e ant e de t rans m is s ion s ont e ncodés dans l s e cre t e com m e rcial d'un l angage propriét aire .. pourra v ant ous propos e r ls e b ie ns e t ls e s e rv s ice q ui corre s ponde nt e xact m e nt à v e os goût . Mais v ut e -on rée l m e nt s e l s e r dépos s éde r de not l e ais re l re arb it ib re au nom de ce t « angél m e » is m arch and ? . v re prof de cons om m at it e ot il ion v aut de 1 or Ce l q ui s ait q ue l s s ont v .

m oins al .nous v rrons com m e nt it é e m épris e s e s cl nt . . e t q ui a ét iq é re dif us ée par une ch aîne de t év ion f f él is rançais e . déb ut 19 9 6. piège s e s concurre nt e t ie s s ét f l ouf e 'innov ion. q u'e l s l e f ait paye r ch e r à de s cons om m at urs q u'e l e l e as s e rv . e s ub j ct e s q ue ce l J e iv a. e t c'e s t précis ém e nt pour ça q ue j ne e ogie e pe ux s upport r de l v e a oir pe rv rt e ie par une e nt pris e q ui conçoit de m auv re ais produit . com m e b e aucoup. d' e . J f at e orm e .L e dis cours q ue v ous t ne z procède e s ouv nt e n France . ou ' e èm t out s im plm e nt parce q ue l e ' on e s t t rroris é parl e a t ch nol e ogie . s ouv ne z-v l e e ous de ce t e s éq ue nce t v idéo f uris t réal ée par Micros of pour l s al ut e is t e on inf orm at ue am éricain Com de x. un univ rs ét ué. 'aim e prof ondém e nt l a t ch nol . une ce rt aine f os it ril é. Me s rais ons pour crit ue r Micros of s ont iq t b e aucoup pl f us ondam e nt e s e t j crois . Et j e pe ux v ous dire q ue ce m onde -l ne re s s e m b l e n à e rie n à ce l dont « rêv »BilGat s . e e ogiq e riq m e rcant e e t pol r q ui n'a rie n d'un rêv m ais il icie . El prés e nt . . pl s ol l . l e rêv d'un progrès t ch nol ue accouch ant d'un e e ogiq m onde m e il ur pl l re . e t out d'un cauch e m ar . une s ociét q ui . . parce q ue l ' on a pe ur de l m ondial at a is ion dont Bil l Gat s e e s t de v nu e l m b l e . us ib e us idaire . ui e l e D 'ail urs . O n crit ue M icros of parce q ue l iq t ' on re dout e l périal m e cul ' im is t ure lam éricain. com m e m odèl de l e ait e not re av nir t ch nol ue .

e t ce ux q u' e s père s e ulm e nt t il e conq uérir ? Aut m e nt dit dans l s cénario re . d'e xport r s on e e ab e e m onopol e dans t rois grande s dire ct ions .Si l ' on f ait l point auj e . q ue l s ont h s ls e m arch és rée l m e nt l e dom inés par M icros of . Pre m ière m e nt l orm at ue d'e nt pris e . 'inf iq re e a f orm idab l accél ion de l puis s ance de cal e érat a cul de s m ach ine s . av c e pl us d'une cinq uant aine de t re s com m e it l ncycl 'e opédie Encart ou l j u de s im ul ion de v Fl t a e e at ol igh Sim ul or. us e t Av c W indow s 9 8. ourd' ui. Av c l . une m aj é écras ant orit e du grand pub l éq uipé pos s ède un t e m e nt de ic rait t xt W ord e t un t lur Exce l Micros of e s t aus s i e e ab e . ls t e âch e s q ui ét nt h ie r réal ée s aie is par de t rès gros s ys t e s pe uv nt auj èm e ourd'h ui êt e f e ct re f uée s par de s rés e aux de PC. Micros of t propos e aux e nt pris e s de lur f re e ournir un « s ys t e ne rv ux num ériq ue » b as é s ur l s ys t e èm e e èm d'e xpl at oit ion W indow s NT (Ne w T ch nl e ogy). L e groupe s 'at aq ue l au m arch é t t à radit ionne l de s . e cat t as roph e q ue v ous décriv z. at À part de ce t e v ab l f e re s s e . par de s m oye ns dis cut ls . t de v nu l pre m ie r édit ur de program m e s l e e e udoéducat s if s ur CD -Rom . Auj iq ourd'h ui. ce t e s ociét e t é dom ine ra prob ab lm e nt d'ici un an 9 0 % à 9 5 % du m arch é e de s s ys t e s d'e xpl at èm oit ion e t de s l ogicie l s b ure aut ue s . Micros of ir t érit e ort t t nt . q ue l e s t l e l e a part de réal é it ob j ct e e iv et l a part d' ant icipat ion pe s s im is t ? e L s it ion e s t cl a uat aire : l 'univ rs de s l e ogicie l s pour m icroordinat urs e s t l propriét e a é q uas i e xcl iv de Micros of .

ors t ait ignore r l rés e au. M icros of h t t nt aus s i d' e nt r l e nir : l t év ion e e inv e ' av a él is de de m ain.com 5. e st e n t rain d'êt re f re ondu e n port : un port al ail d'e nt rée s ur l Ne t m s n. t am aire . Micros of v ut e t e pl r s e s l ace ogicie l dans ls s e rv urs W e b e t s e e conçoit de s out s de dév l il e oppe m e nt de cont nu e pour l W e b. igure r . ie Pe ndant q ue t out l m onde a ls ye ux riv e e és s ur ls m arch és d' e auj ourd' ui. . Sun e t aut s H e w lt P al re e t ack ard. q ui agrège de e . q ui n'a j ais v w am raim e nt décol l é. Son s e rv e ice e n l igne Micros of t Ne t ork ou MSN. L t a rois ièm e pis t d'e xpans ion de l nt pris e e 'e re cons is t . il e s t de v nu e n 19 9 5 s on e e principalaxe de dév l e oppe m e nt O ut s a b agarre . Bil Gat s s ait e l e . D igit . l 'audie nce pour l m onnaye r auprès d'annonce urs a et l 'aiguil r v rs de s s it s part naire s . Expe dia de s v oit oyage s . . e n e f e t à préf e f . re pour l m arch é de s nav e igat urs .IBM. D e uxièm e ch am p de conq uêt e : l 'univ rs e d'Int rne t Al q ue Micros of av com m e ncé par e . Inv s t prodigue e or de s cons e il f s inancie rs e t H om e Adv or de s prêt is s im m ob il rs .e t non pas à inv nt r ce q ue Micros of n'a j ais s u f e e . l s it Side w al e s t un e e k guide de s ort s ie pour dix grande s v ls il e am éricaine s . Car l e e e e Micros of e s t déj t à opérat ur de pl e us d'une q uinzaine de s it s W e b de cont nu e t de s e rv s : e e ice l s it MSNBC (e n part nariat av c l ch aîne de e e e e a t év ion NBC) e t l re v él is a ue élct e roniq ue Sl e at propos e nt de l orm at 'inf ion .ce q ue s e ront ls m édias de de m ain. t andis q ue CarP oint v nd de s e v ure s .

al ot e 'ut is D e m ain. t éph onant e n f ant s on s h opping s ur l él . de s a él is e iv cons ols de j u av e e ancée s com m e l D re am cas t de a Se ga.. m êm e s i. pl ie urs f us ois par j our l « t a axe Micros of » : e n t al ant s on t év e ur ou s on ordinat ur e n l um él is e .. dans l f ricant f e ab rançais de t év e urs él is Th om s on Mul édia. il e is dans l 'accès Int rne t par rés e au câb l e é. rav l ant oit . ls e m e il urs produit dans ce dom aine (com m e l l e s e P m Pil ou l Ps ion) ne l il e nt pas . e élct e roniq ue s e t de s ordinat urs de v ure . q ue l ait . à it Micros of a égalm e nt pris . e n conduis ant s a v ure . L f e de Se at l propos e t im a irm te auj ourd'h ui un décode ur com plt él oré à part e . e oit P our m ie ux ce rne r l ol ion du m arch é de l 'év ut a t év ion. D ans un m onde où l e l nce de t e s ls 'int l ige out e m ach ine s num ériq ue s q ui nous e nt oure nt s e rait « m icros of is ée » ch acun de nous paie rait t . 20 % du capit al de l s ociét a é RoadRunne r f ial de Tim e W arne r s pécial ée . ée e pre m ie r opérat ur am éricain de rés e aux câb l TCI e és e n a déj com m andé de gros s e s q uant és . de s t éph one s Int rne t de s port -m onnaie él e .. e n t ail . com m e d'h ab it ude . uil e 19 9 8. e e m icroordinat ur ne cons t ue ra pas ét rne l m e nt e it e l e l 'uniq ue port d'accès à Int rne t L s t rm inaux e e . L .parf e m e nt e t c'e s t s a principal angois s e . Micros of a pris une part él is t icipat ion dans l e câb l o-opérat ur am éricain Com cas t e t e n j lt e . ab ir de l t ch nol a e ogie W e b TV q u'il a rach e t . ais e rés e au. conj t e oint m e nt av c e e Com paq . e e d'accès v ont s e div rs if r Micros of t nt donc de e ie . Micros of v ut q u ils oit au coe ur de s t e de code urs pour l t év ion int ract e . t e e pous s e r s a s ol ion e t s e s s t ut andards s ur t ous ls e créne aux ém e rge nt : W indow s CE e s t déj de v nu s à e l s ys t e d'e xpl at e èm oit ion s t andard de s age ndas élct e roniq ue s ..

m e . Bil Gat s a inv s t dans ls l e l e e i e t ch nol e ogie s de l orm at ' inf ion. a e ogie Ile s t v rai q ue Bil Gat s a. 'e re e us s P our ls uns . rôl l e il acq uis pour pas ch e r ls droit de re product e s ion élct e roniq ue de q ue lue 20 m il q l ions de t laux de ab e grands m us ée s (l 'Erm it age à Saint -Pét rs b ourg. dont ls t e rois principaux s ont St v Bal e r dire ct ur général e e l . Bob H e rb ol v -prés ide nt e xécut re s pons ab l d. s a f une e s t un m ot e ort if de f cinat as ion . . l e a Nat ionalGal ry de L l e ondre s ) ou de ph ot ograph ie s . t m ais par une éq uipe de m anage rs . v -prés ide nt h ol ice e n ch arge de l t ch nol . inv s t dans de ux s e ct urs de ce t e indus t e i e t rie q ui s ont à l f a ois s t égiq ue s e t t rat rès com pl e nt ém aire s du ch am p couv rt par Micros of . à t re it pe rs onne l .Par ail urs . une rais on de l e re e j ous e r al . v oire de l e diab ol e r is . q ui e s t dirigée non par un s e ulh om m e . ait b e s oin. pour ls aut s . l fair de Gat s e n e l e t ant q ue b us ine s s m an. Mais l s e ns at e ionnal m e is m édiat ue q ui e nt iq oure ce l q ui e s t de v nu ui e l nt pre ne ur l pl rich e du m onde e s t m alain. à t re pe rs onne l l e it . D 'une part Corb is . cont ée à 100 % par BilGat s . Not z q ue j parl t ours de Micros of e t e e e ouj t rare m e nt de Bil Gat s . Ce t e t pe rs onnal at is ion ris q ue f inalm e nt d'occul r e t e l s s e nt l: ls com port m e nt répréh e ns ib ls de 'e ie e e s e Micros of . a. Ce s ch oix e t m ont nt s 'ile n ét re . ice if e de s opérat ions e t Nat an Myrv d. au f de s ans . d'où une f une év uée à e nv t ort al iron 340 m il l iards de f rancs . Gat s l e e e s t ce rt s e cof ondat ur e t propriét e aire de 20 % du capit de al Micros of .

e e e n'av nt aucune idée de l v aie a raie v e ur de s droit al s de re product ion num ériq ue d'oe uv s d'art L s re . Ilf o aut b ie n dire q u'au déb ut ls re s pons ab ls d'arch iv s e t de m us ée s . Auj ourd'h ui. Il paraît incroyab l q ue l e ' on ne découv l re e « prob l e » M icros of q ue s i t èm t ardiv m e nt e . D 'aut part l s ociét T lde s ic.t e l . a l proj t de cons t e e e ruire une s ort e d'Int rne t du e cie l e n l . ait f une dans l t éph onie ort a él m ob il). Se ul adv rs aire e ncore e n e l nce : l proj t Sk yb ridge de l éricain L ice e e ' Am oral t e du F rançais Al e l cat . concurre nce r ls rés e aux e t rre s t s de s opérat urs de t écom m unicat e re e él ions cl s iq ue s . ançant de ux ce nt q uat v re ingt uit s at l e s de com m unicat -h e l it ion e n orb it b as s e . b ât un m onopol e e i e pl anét aire de s s ys t e s d' xpl at èm e oit ion ? ..up de Se at l a. q ui m e nait j q u'e n m ai 19 9 8 un proj t us e concurre nt v nt de s e ral r à ce ch ant r à 54 .rois ans d' xis t nce . Com m e nt ce t e s t .. e m édias élct e roniq ue s n'e xis t ant pas . part de l ir 'an 2003. ie l ie ie m il l iards de f rancs . cof re . e n t art te .h is t oriq ue s com m e ce l s de s Arch iv s Be t m an de l e e h Ne w York .. Ce t e inf t e t ras ruct ure de t rans port de l a v oix e t de s donnée s à t rès h aut déb it pourrait à . C'e s t d'ail urs ains i q ue Gat s a f l j ait l e e ail adis i acq uérir de s droit de re product s ion de s ch e f s d'oe uv du m us ée du L re ouv pour une b ouch ée de re pain. il s n'im aginaie nt pas ls us age s q ui pourraie nt e n êt e re f s . ile s t rare q u'un num éro de s m agazine s Ne w s w e e k ou Tim e s ort s ans au e m oins une ph ot Corb is . L groupe de com m unicat as e ion Mot orol a.. l f ui. a é e e ondée par Bil Gat s av c l nt pre ne ur am éricain Craig l e e 'e re McCaw (q ui a.l e v ingt t .

re e com m e l ' Appl II e n Calornie ou l Micral e n e if e . Il ont z m h l e s s im plm e nt créé un « int rprét ur » de l e e e angage Bas ic. ls t e s e rès grande s e nt pris e s . it b out ue s s e iq s ont m is e s à as s e m b lr ce s e com pos ant élct s e roniq ue s dés orm ais dis ponib ls e s ur l m arch é. e e t air Re pl açons -nous un m om e nt dans l cont xt de e e e ce s année s s oixant -dix. l e com m e on l dit s ouv nt « inv nt » l l e e . q ui occupaie nt de s s al s èm l e e nt ière s .. L 'e 'arge nt du cont uab l am éricain a ét rib e é e m pl oyé à m e t re au point ls pre m ie rs circuit t e s int égrés : ls pre m ière s puce s de s il e icium . D 'où s on pre s t ige auprès de s cl nt . IBM ie s rat e garant s ait l q ualé du produit e t s e ch arge ait is a it de s dépannage s . a érit e oire de Micros of de s a gangue de m yt e s . e é e angage de program m at ion Bas ic. e t aus s i l ie s 'accum ul ion at d'énorm e s b énéf s . à l l e 'époq ue . D art out Col ge ). dont l e coût s 'e s t progre s s iv m e nt réduit Et de pe t e s e . Mais . q ui e s t dû à J n K e m e ny e t oh Th om as K urt (19 64. pour ls pre m ie rs m icro-ordinat urs Al . pour ls e m b arq ue r dans e l s pace . l orm at ue a a 'inf iq ét ait al ors t out à f ait h ors de port . P e our q ui n'ét ait pas l a CIA. n'ont pas . D 'ail urs . m ais ls l e e ouait e t f ait s igne r à ais s e s cl nt de s cont s de m aint nance . Se ul ls ée s e gouv rne m e nt . P e aul Al n. av c l proj t d'e xpédit ice e e e ion s ur l a l . ls re e ins t ut it ions b ancaire s pouv nt s 'éq uipe r de ce s aie énorm e s s ys t e s . IBM ne v ndait pas e s e s ordinat urs .P our com m e nce r s éparons l v ab l h is t . BilGat s e t t h l e s on cam arade d'écol. C'e s t de ce b ouil e l onne m e nt e nt pre ne urial q ue s ont nés ls pre m ie rs PC. ila b ie n f l conce v une al u oir de s m ach ine s q ui ne pès e nt pas de s t onne s . l NASA ou l Bank of Am e rica..

ait un t rm e e génériq ue s ignif iant P rs onalCom put r c'e s t e e . En t out cas . ls pre m ie rs IBM-PC. aie t out à coup dis ponib ls à t e rès b on m arch é. au cont e s e raire . Une m ach ine pe u m aniab l. q ue l cl ie r L re s t av aie e av .. n'av nt d'IBM. e t Micros of . av ait ét s ol ée pour l s ys t e é l icit e èm . q ue pe t e s it e nt pris e s e t com m e rçant s e s ont m is à t nir re s e lur com pt ilé s ur m icro-ordinat urs . ors out se s gros s e s m ach ine s ét nt int aie égralm e nt e com pos ée s de pièce s m ais on j q u'aux v f rm ant us is e ls capot ! -.. e e ait ét é t rouv s ur l m arch é : Int l av é e e ait f ourni l e proce s s e ur 8088. néce s s it nt q uarant b ons h om m e s ant aie e re port ant de s ch if re s s ur un t lau noir ét nt f ab e . e e e e donc. c'e s t ib e -à-dire éq uipés de puce s Int l e . l PC ét un t s e ait ruc de pas s ionnés . m êm e s 'il croyait pas v ne raim e nt au PC.. Not ons ici q u'au départ PC ét . Ce n'e s t q ue v rs l f f e e a in de s année s s oixant -dix. un v rai b us ine s s ém e rge ait Soucie ux de . e auparav . Il xis t une pre uv fagrant du m anq ue de e e e l e f d'IBM dans l m icro-ordinat ur Al q ue t e s oi e e . s ur e l ue l il al s e l re r à de s t de m anoe uv s aq l f l e ait iv as re com pl uée s pour cal e r 2+ 2 ! Iln'y av iq cul ait pas e ncore de q uoi af olr IBM. à-dire ordinat ur pe rs onne l Ce n'e s t q ue dans ls e . D e s e ab it e m odèls s t is t ue s e t f e at iq inancie rs com plxe s q ui. l géant rie e IBM a t out de s uit v u b l ue r l s s or de ce s e oul oq 'e pe t s concurre nt . Av c ls Appl e t ls pre m ie rs Com m odore ..F rance . Ill f l d'urge nce s ort un it s ui al ait ir produit m ais on. à s e s déb ut . garde r s on q uas i-m onopol s ur l e 'indus t . e de rnière s année s q ue ce m ot a ét dét é ourné pour ne pl dés igne r q ue ls m icro-ordinat urs IBM e t us e e com pat ls . une s t -up créée t art e n 19 75. av c l e e 'apparit ion de program m e s com m e V ical is c.

d'e xpl at oit ion. P ourq uoi Micros of ? Il n'y av t ait pas grande rat ionalé à f it aire ce ch oix, puis q ue Al n e t Gat s l e e ne t ail nt pas du t , à l rav l aie out 'époq ue , s ur ce t ype de produit e t q u'il e xis t s ait par ail urs de s l e s ys t e s d'e xpl at èm oit ion pour PC as s e z b ie n conçus e t pe rf orm ant , com m e l CP-M de D igit s e al Re s e arch . Qu'à ce l ne t nne : IBM ne connais s ait a ie pas grand-ch os e à ce créne au du m arch é e t Micros of , s ais is s ant l t 'opport unit a ach e t (e t non é, é pas inv nt com m e l v e é, e oudrait l l nde ) pour a ége 50 000 dol l ars l s ys t e Q -D O S d'une PME e èm appe l Se at l Com put r Acronym e q ui s ignif ée te e . iait av c h um our « Quick (rapide ) and D irt (s al) e y e O pe rat ing Sys t m » e . Micros of e n a f MS-D O S, dont IBM a acq uis l t ait a l nce . L ice 'IBM-PC ét de b ie n m oins b onne q ualé ait it q ue l ' Appl II, m ais l puis s ance com m e rcial e t l e a e e s e rv ice d'IBM ont f ait l dif ére nce . L s v nde urs a f e e IBM dis aie nt e n s ub s t ance à lurs cl nt pre ne z e ie s nos PC. S'il t b e nt e n panne , nous nous s om e ngage ons à ls répare r ou à ls éch ange r dans ls e e e q uarant -h uit h e ure s . L s Appl II, e ux, ét nt e e e aie v ndus par ls gars q ui dis t uaie nt de l h i-f ! e e rib ... a i Mais IBM n'a j ais pris ce t e af aire de PC au am t f s érie ux : l m am m out n'a pas pris l pe ine e h a d'ach e t r MS-D O S, ni m êm e de s 'e n as s ure r e l xcl iv é. Rés ul 'e us it t at : Micros of a e ns uit pu t e v ndre MS-D O S - puis s on s ucce s s e ur W indow s - à e t ous ls concurre nt de « Big Bl » com m e on e s ue , s urnom m ait al ors IBM. À l 'époq ue , ls e cons t ruct urs de m ach ine s dom inaie nt l e 'indus t . rie P rs onne ne s e dout e ait q u'av c l s t e a andardis at ion aut our de s produit Int l t Micros of e t l s e e t 'apparit ion

de s cl urs as iat ue s , t one iq ous ls prof s - e t l e it e pouv oir de l a m icroinf orm at ue iq se conce nt raie nt dans ls puce s e t ls s ys t e s re e e èm d'e xpl at oit ion. V ous connais s e z l s uit . a e L f a orm idab l réus s it de M icros of ne pe ut e e t pourt ant pas êt re réduit à une s érie de e h as ards e t de coups de ch ance . Que l s s ont l e ls q ual és dont Bil Gat s e t s on éq uipe ont e it l e su f aire pre uv pour réus s ir ? e O n a déj v à u, av c l xe m pl IBM, q ue ls e 'e e e f ondat urs de Micros of ét nt dès l départ de s e t aie e h om m e s d'af aire s pragm at ue s , pl ôt q ue de s f iq ut v ionnaire s is de l t ch nol . Il ont s u a e ogie s re m arq uab lm e nt b ie n ide nt ie r ls opport e if e unit , és e t occupe r l pl a ace av ant ls aut s , f -ce av c e re ût e de s produit m édiocre s . Si b ie n q ue de puis dix ans , s Micros of af ich e une crois s ance annue l m oye nne t f l e de s on ch if re d'af aire s de 42 % , e t de s e s prof s f f it de 48 % . P our l xe rcice cl e n j 'e os uin 19 9 8, Micros of a réal é 4,5 m il t is l iards de dol l ars (27 m il l iards de f rancs ) de b énéf ice ne t s ur un ch if re f d'af aire s de 14,48 m il f l iards de dol l (87 m il ars l iards de f rancs ). Ne s ach ant pl q uoi f us aire de s a pil de e cas h , q ui dépas s e ls 60 m il e l iards de dol , l l ars a s ociét rach èt m as s iv m e nt s e s propre s act é e e ions . Ilf aut e n t out cas re connaît re à Micros of ce t t e nt part ie r de t ours col r parf e m e nt au al icul ouj l e ait m arch é, ce q ui n'a m ale ure us e m e nt rie n à v h oir av c l q ualé de s e s produit . Sa réact it f e a it s iv é ace à l m ont du ph énom ène Int rne t par e xe m pl, a a ée e , e ét s pe ct é acul . Micros of n'a v aire t raim e nt pris cons cie nce du pot nt l de ce rés e au m ondial e ie

q u'av c l popul é crois s ant du nav e a arit e igat ur de e Ne t cape . En 19 9 5, il s n'a f l q ue q ue lue s m ois à al u q ce m as t odont de v e ingt -cinq m il e m pl l e oyés pour v r s ur l e e t f ire 'ail aire d'Int rne t s on axe de e dév l e oppe m e nt priv égié. L orm at ue e n rés e au il 'inf iq l ét pourt ui ait ant t alm e nt ét ot e rangère . L pre uv : a e ls pre m ière s v rs ions de s on t lur Exce l ne e e ab e prév oyaie nt pas l f a acul pour de s ut is at urs de t é, il e dif ére nt pays , d'éch ange r de s donnée s . L « f s e l angage de m acros » - un pe t l it angage de program m at ion ut e pour m anipulr ls f uil s de il e e e l e cal - ét cul ait codé dans l l a angue du pays où l e produit ét ait dis t ué, s i b ie n q ue ls t lurs rib e ab e Exce ld'un F rançais e t d'un Angl , par e xe m pl, ais e ne s e com pre naie nt pas , al ors q u'une él e de èv pre m ière année d'inf orm at ue à l iq 'univ rs it aurait e é s u com m e nt s 'y pre ndre pour q u'il puis s e nt s com m uniq ue r corre ct m e nt ! e Mais Micros of , au f du t m ps , a acq uis une t il e re m arq uab l apt ude à t e it rans f orm e r de s éch e cs t ch niq ue s e n s uccès com m e rciaux. Si s e s e nouv aux l e ogicie l s ont s ouv nt cat t s e as roph iq ue s , l il rie l 'art l e ourde du m ark e t ing arriv à ls v ndre e e e q uand m êm e , e n at e ndant q ue ls v rs ions t e e s uiv e s corrige nt pe u à pe u ls b ugs pour e n ant e f aire de s produit pl s t ls , év nt l m e nt e n s us ab e e ue l e rach e t ant ou e n copiant ls produit s ouv nt e s e m e il urs de s e s concurre nt . Micros of a ains i l e s t réus s i l proue s s e de f a aire cons idére r ls déf s e aut de s e s l ogicie l com m e norm aux, e t l corre ct s a ion de s e s déf s com m e de s pe rcée s t ch nol ue s . aut e ogiq Mie ux : c'e s t l cons om m at ur q ui paie l e e e proce s s us d'am él iorat ion ! Auj ourd'h ui, l nt pris e e s t s i rich e q u'e l pe ut 'e re l e

s e pe rm e t re de t onne r e t d'inv s t q ue lue s t ât e ir q ce nt aine s de m il l ions de dol l ars à droit ou à e gauch e , j t pour v ... Si l proj t n'ab out pas , us e oir e e it on l m odif j q u'à ce q ue ça m arch e . C'e s t e ie us e xact m e nt ce q ui s 'e s t pas s é av c l s e rv e e e ice e n l igne MSN. En 19 9 4, Micros of s 'im aginait q u'ill t ui s uf irait de l f ance r un s e rv ice e n l igne propriét aire , av c une icône d'accès dans W indow s , pour e s 'im pos e r f ace aux t énors du s e ct ur com m e e Am e rica O nl . P ine ourt , m i-19 9 8, MSN pl onne ant af à 2 m il l ions de m e m b re s , cont 13 m il re l ions pour AO L L s e rv . e ice f rançais MSN a ét f ionné av c l é us e e s e rv ice W anadoo de F rance Tél écom ; l s e rv e ice al m and f rm é. Al , e ncore une f , ce q u'il l e e ors ois ne pe ut pas ob t nir par s e s m érit s propre s , Micros of e e t l rach èt : l nt pris e a acq uis , aux Ét s -Unis , l e e 'e re at e s e rv ice de courrie r élct e roniq ue grat uit H ot Mail q ui , com pt 9 m il e l ions de m e m b re s . En dépit de s on s uccès s pe ct acul , l f e de aire a irm Se at l a ét m aint nue par s e s dirige ant dans un te é e s ét at de paranoï a m ob il at is rice . « Se ul ls s e paranoï ue s s urv e nt » aim e à répét r l aq iv , e e cof ondat ur d'Int l Andy Grov . L s dirige ant de e e , e e s Micros of s ont m ot és par ce s e nt e nt de t iv im v nérab ilé... e t aus s i par lurs s t s -opt ul it e ock ions . D e puis s on int roduct ion e n b ours e , e n 19 86, l a v e ur de l ion a ét m ul iée par pl de 300 ! al 'act é t ipl us L s of e ns iv s de M icros of e t de Bil Gat s e f e t l e réus s iront e l s dans t - l e ous ls dom aine s ? e Il s uf it de re garde r l is t f 'h oire de s produit s Micros of pour s e re ndre com pt q ue ce « ris q ue » t e e s t b ie n rée l L pre m ière v rs ion du t lur Exce l . a e ab e

. après ls e xe m pls f e ux de l e e am a com pagnie pét ière St rol andard O il(19 11) 6 . Re garde z égalm e nt ce q ui s e pas s e s ur ls e e e s e rv urs d'e nt pris e : l s ys t e d'e xpl at e re e èm oit ion W indow s NT de Micros of a.0 av ait au m oins dix ans de re t ard s ur l Mac O S d' e Appl . e t a dans ce rt ains cas . re Appl. s e s s ucce s s e urs e W indow s 9 5 e t W indow s 9 8 cont e nt auj rôl ourd'h ui 9 0 % du m arch é m ondial cont m oins de 4 % à . de puis de ux déce nnie s . Mêm e ch os e pour l al ée e f t ur Int rne t Expl r q ui a. rès ne t e m e nt inf t érie urs à ce ux de l concurre nce . déj t à grignot 36 % du m arch é de s nouv aux s e rv urs é e e (Unix cont inue ce pe ndant à dom ine r ce m arch é. Ce t e l t ongue s érie de précéde nt m ile pour l s it a pl grande v ance : ile s t e n e f e t t us igil f rès f e acil d'im pos e r un m auv ais produit e n l iant s a v nt à e e ce l d'un produit s ur lq ue l v l e e ous av z l e e m onopol. il l de m e ure nt e ncore s e auj ourd'h ui. e e am éricain de l j t a us ice a ouv rt une procédure e ant rus t cont Micros of dès 19 9 3. ls produit Micros of ét nt au départ t e s t aie . O r l D épart m e nt e . Ils 'agit de l it re t a pl us gros s e e nq uêt e m e née . pe rs onne n'y l e t rouv rait rie n à re dire . Si Micros of av conq uis ce s m arch és e t ait l e m e nt av c de b ons program m e s . D ans t re ous ls e cas .cont nait de t l s e rre urs de conce pt e e l e ion q ue j 'aurais m is un 0 point à l de m e s ét é 'un udiant s 'il s l ait écrit . e n rais on de s a b as e ins t l ). e n m oins de ure e e ore q uat ans .. s i l nt pris e ne conf ait e e 'art 'e re ort s a puis s ance q ue par s on e xce l nce . L s ys t e e èm d'e xpl at oit ion W indow s 3. ie ourd'h ui e n F rance pl us de 87 % de ce m arch é. f riq ués oyal e ab dans ls règls de l . du . . O r Exce lt nt auj 'av e . e n de ux ans . gob é 55 % du m arch é.

m e née par l iq a CEE) e t de l 'opérat ur t éph oniq ue AT & T (19 88).cons t ruct ur inf e orm at ue IBM (19 84. Mais de ux l ongue s année s d'e nq uêt n'ont déb ouch é. s 'il n'y av pas un prob l e grav av c ait èm e e ls prat ue s de Micros of . e él P ourq uoi. com m e s iq O f ice . P f our ce q ui e s t du gouv rne m e nt précis ons e . Et e e aint l pours uit d'une e nq uêt pl l a e e us arge s ur ls e com port m e nt com m e rciaux de Micros of . D 'où ls pl e s dépos ée s e n m ai 19 9 7. un gouv rne m e nt q ui e iq t e rév ère l l éral m e économ iq ue e t él e l s uccès e ib is èv e e nt pre ne urial au rang de re v e ur s uprêm e al ch e rch e rait à rogne r ls ails d'une de s e s pl -il e e us b e l s s ociét ? l e és Fais ons l point s ur ce s act e ions e n j t . il f t aut dis t ingue r l pl e du gouv rne m e nt ce l de s a aint e .. V e e s s ingt Ét s am éricains at s e s ont par ail urs re groupés pour e nq uêt r aus s i l e e s ur ls ab us de pos it e ion dom inant de Micros of s ur e t l m arch é de s l e ogicie l b ure aut ue s . L div ion e a is ant rus t du départ m e nt de l j t it e a us ice e s t e im auj ourd'h ui q ue Micros of n'e n a pas re s pe ct ls t é e t rm e s . e n e 19 9 5. e t ce l s de s e s nom b re ux at l e concurre nt e t part naire s foués . l e Ét s am éricains . ée réduit . us ice Qu' s t ce q ui e s t e xact m e nt re proch é à e e M icros of ? t D ans l s aga j a uridiq ue de Micros of . e s t . d'ab ord l calndrie r L f ns iv du D épart m e nt e e .. 'of e e e am éricain de l j t a us ice a com m e ncé dès 19 9 3. q ue s ur un arrange m e nt à l iab l. Nous v rrons s e l e pl us l oin q ue ce rt ains d'e nt re e ux accus e nt Micros of de m odif r s e s l t ie ogicie l pour m e t re h ors s t j u ls produit concurre nt . ou « 'am e Cons e nt D e cre e » de port .

ou m unis d'un aut nav re igat ur q u'Int rne t Expl r Ce q ui priv e e ore . Ce l v ut dire q ue .. l q ui s ait un program m e de re connais s ance v . e l cl nt f e ie inalde ch oix (v oir ls dét s au ch apit e ail re 3). de s cont s iq rat l éonins e xcl if . Ce v e t à de l pl e s e m b l l m oins dif icil ol -l a aint e e f e à prouv r on s e dit q ue ls part naire s de Micros of e e e t e ux-m êm e s ne s e raie nt pas f és de re pre ndre un âch pe u de m arge de m anoe uv par rapport au géant re du l ogicie l Mais l craint de rét ion e s t t . auj f ourd'h ui l nav e igat ur e Expl r ou l l ore e ogicie ld'age nda O ut ook . pour ch acun e a e de s e s produit l s iés . e ls cons t e ruct urs inf e orm at ue s . s ur lq ue ll nt pris e e s t e n s e 'e re q uas i-m onopol. e ait d'im pos e r à s e s part naire s . a f du m arch é du l ogicie l ls m arge s s ont t . l gouv rne m e nt am éricain e e e re proch e à Micros of t t rois t ype s de ch os e : pre m ière m e nt l f . aib e e t pe rs onne ne pe ut pre ndre l ris q ue de s e v e oir priv d'une l nce Micros of pl av age us e . de s it s v ndre e de s m icro-ordinat urs e dépourv us du s ys t e d'e xpl at èm oit ion W indow s . ta D e uxièm e m e nt l gouv rne m e nt re proch e à . e pl us un concurre nt n'e s t e n m e s ure de . L s D e l Com paq e t aut s IBM us s e l . ocal -.P our rés um e r s im plm e nt e de s année s d'accum ul ion de docum e nt e t de s procédure s at s j uridiq ue s com plxe s . de m ain.. e rès f ls . e e Micros of de l r l dif us ion de s e s nouv aux t ie a f e l ogicie l à W indow s . a e ors rès f e : dans l m arch é du m at ort e érie l à l dif ére nce . é ice t us ant Ch aq ue cons t ruct ur at e nd donc q u'un aut j t e e t re e t à Micros of l pre m ière pie rre . re n'ont appare m m e nt pas l droit s 'il v ulnt e .h ie r l program m e de e b ure aut ue iq O f ice . s e e ob t nir ls l e e ogicie l à de s prix com pét if .

m êm e av c une of re de t e f t rès b onne q ualé. e iq coe rcit e s e nv rs Int l IBM. Et Micros of e n prof e pour e e ogie t it e s s aye r de f aire pas s e r ce s év ut ol ions de W indow s pour de l 'innov ion at dans l érêt 'int du cons om m at ur Aux Ét s -Unis . e prob l e e s t q ue ce s argut s j èm ie uridiq ue s m as q ue nt ls v e rais e nj ux d'un cont e m onopol t de e rôl is e l orm at 'inf ion. O r c'e s t e xact m e nt ce q ui s 'e s t s . Appl. re à e icat puis q u'ily a t rès pe u de j uris prude nce e n m at ière de h aut s t ch nol s . Enf un e ns e m b l de prat ue s it in. Qu' s pére z. ie oir infige r une l am e nde f inancière .. Car au l u de s e v .. e e cont nu s ur l W e b ou ce rt e e ains conce pt urs de e l ogicie l de t s rans m is s ion audio e t v idéo s ur l Ne t e s ont dans l col at ur de s h om m e s de l it t e l im e 'ant rus . at it e de s e rév e r gagnant : il déj ét f e de f él a à é acil aire dire à l Cour s uprêm e q u'iln'appart nt pas aux a ie j uge s de déf inir q ue l s f l onct e ionnalés un s ys t e it èm d'e xpl at oit ion inf orm at ue de v iq ait com port r L e . T out s e pas s e com m e s i un t unal j rib uge ant un v e ur de ol . Micros of a s im plm e nt dû t e s igne r un accord à l iab l prom e t ant de m ie ux 'am e t s e t nir Accord q u'il e ns uit pu cont e . ant sa f orm ul ion ét at ait im précis e . n'im pos e nt pas au coupab l de e dom m age s e t int érêt s cons éq ue nt .concurre nce r Micros of . aus s i b ie n q ue iv e e . a e ourne r t . q uand il rib s j uge nt ce rt ains agis s e m e nt il s l égaux. e ls f e ournis s e urs d'accès à Int rne t ls édit urs de e .v e ous de l j t a us ice am éricaine ? L s e z-m oi ais t out d'ab ord e xprim e r m on ét onne m e nt de v ant de s t unaux q ui. Mais l j t a us ice e nt l s ur un t rrain dél . ce pe t j u ris q ue e . e pas s é e n 19 9 5.

.Me rce de s pris e n fagrant dél. ls act it e iv és Int rne t Après t . e t non pl e n f ant j e us ais oue r l « e lv r »W indow s . O n pe ut im agine r de s f ials us is il e s pécial ée s par s e ct ur : un. lurs s ys t e s d'e xpl at e èm oit ion e t ls e l ogicie l d'appl ion.. ls l e ogicie l de b ure aut ue . D e s concurre nt com m e s icat s . l décis ion l pl e f icace a a us f ce l à l ue l appe l Ral Nade r l cél re l e aq l e l e ph . s C'e s t -à-dire à m ie ux écrire ls program m e s . pub l r e t ige e oir ie ut is e r de s int rf s cl s e nt lurs l il e ace aire re e ogicie l. de ux. à condit ion q ue lurs e m anage m e nt s oie nt dis t s inct e t s urt s out q u'e l s l e n'éch ange nt pas e nt re e ls l e d'inf orm at ions priv égiée s . out andard O il ait ét coupé e n 33 ! Une t l re s t av é e l e ruct urat ion s e rait d'ail urs b onne pour l nt pris e : ce l l e 'e re a ob l rait ls program m e urs à conce v . l e xpl uait q u'il l it ui iq . Ce l s 'e s t déj produit pour IBM : à il a à l 'époq ue . pe ut garde r l v icul. e ie V ous croye z v raim e nt q u' un t unal rib pourrait cas s e r M icros of e n m orce aux ? t Il n'e s t pas b e s oin d'e n f aire de s s ociét és s éparée s . e Év m m e nt ce l f ide . Big Bl f ue ournis s ait à l f a ois ls gros s e s e m ach ine s . à condit e éh e ion de ne pl us j ais v e r ce t e m êm e v ure . Ce s div ions pourraie nt garde r de s is act ionnaire s com m uns . s iq t rois . e èb déf ns e ur e am éricain de l a caus e de s cons om m at urs .s e rait de s cinde r Micros of e n e t pl ie urs div ions . e xact m e nt de l am ol t oit e a m êm e f açon ! P our re v nir au f e ond. a orce rait aus s i ch acun de ce s produit à conq uérir de s part de m arch é s ur s e s s s m érit s propre s . St e ... ls s ys t e s is e e èm d'e xpl at oit ion .

e ace e e re e t rois e nt és e t à f it ournir ls m êm e s inf e orm at ions aux concurre nt q u'à s e s propre s f ials . av ant t e décis ion de j t . D ans a it f iv e l 'indus t rie inf orm at ue . s ous prét xt de m ie ux s e prépare r au ais e e procès . L e e j uge m e nt de 19 85 a ob l igé IBM à s épare r s e s act it iv és m at érie l s .. ait f e dans l m e s ure où l e rf acil a 'int ace e nt re l l e ogicie l e t l m ach ine ét a ait s e crèt . D 'ail urs . e e Micros of . l t m ps e s t une q ue s t iq e e ion de v ie ou de m ort : s ix m ois s uf is e nt pour f cons t ruire un m onopol e t t r l concurre nce . s ys t e s d'e xpl at l e èm oit ion e t l ogicie l à garde r de s int rf s ouv rt s e nt ls . m e il ur m arch é. Im pos s ib l. de us e e e décl r W indow s 9 8 il are l égal uand il s t ins t l s ur q e al é l m oit de s m icro-ordinat urs de l pl a ié e a anèt ! e C'e s t pourq uoi l D épart m e nt am éricain de l e e a j t us ice v ut auj e ourd'h ui al r t l rès v e : ila ins is t e it é pour q ue l procès dém arre e n s e pt m b re 19 9 8. au cont t raire . par e xe m pl. m êm e s i ls out us ice l e e . m ais s urt out pour v ndre un m axim um de e copie s de W indow s 9 8 av c Expl r int e ore égré. Ce q ui f s il e ut appl ué à l lt re '.Am dh al t nt nt de v ndre aux e nt pris e s l e aie e re e m êm e t ype de m ach ine s . IBM a l e al ors m odif s e s program m e s d'appl ions pour ié icat q u'il ne f s onct ionne nt pas av c ls ordinat urs e e e Am dh al C'ét . ce rt aine s opt ions ne s ont pl dis ponib ls .l e oir pris e s ur de s s e ct urs e t ch nol e ogiq ue s év uant à l v e s s e de l l ière ? ol a it a um L v e s s e e s t e f e ct e m e nt crucial. ne ce s s e de de m ande r de s dél . Si e ue a lj t a us ice arriv t e rop t ard.. iq a e t Pl généralm e nt l j t us e . a us ice pe ut e l av .

t unaux rib donne nt d'ab ord rais on au gouv rne m e nt Micros of port ra e ns uit l f e . on pe ut com pre ndre q ue ait a im e l j t a us ice am éricaine s e m ont cl e nt e nv rs re ém e e l 'une de s e nt pris e s q ui f re ait re nt r l pl de re e us dol l aux Ét s -Unis . Pire : e l s ont copié ls l e e t rm e s du Cons e nt D e cre e am éricain. t i e j uge m e nt aurait l m êm e e f e t ins ignif e f iant q ue l e Cons e nt D e cre e de 19 9 5 ! L Com m is s ion e uropée nne de v a rait e l .. ls aut és at . l e ncore .. q ui s t ue rait e n l 2000. e t l à. s e m êlr de ce déb at ? ot is e T out à f . D 'ici at 'an l Micros of aura s ort un W indow s 2000. Et de puis s ance de l b ying. e orit e uropée nne s . s ans l infige r t e s ui l de réparat ion f inancière .l e v re av . e t m ène une e nq uêt re e e d'e nv rgure e s ur ls prat ue s dout us e s de e iq e Micros of . Il e m b l q ue l Com m is s ion e uropée nne s e re s e a s oit e nt -t m ps re s s ais ie . Mais . q ui av nt e f e ct aie f ué lur propre e inv s t e igat ion. t e e 'af aire de v ant l cour d'appe l a du dis t rict de Col b ia. à .. ors t is us s on ch if re d'af aire s à l e rnat f f 'int ional l s s e nt l . puis év nt l m e nt de v e e ue l e ant l a Cour s uprêm e . 'e ie de l v e ur aj ée produit par l nt pris e re t a al out e 'e re ourne aux Ét s -Unis .. e l . j q u'aux e us f ls j ail e uridiq ue s pe rm e t ant à Micros of de pas s e r t t out . Mais l ars at 'Europe . t t à out e s t une q ue s t ion de v e s s e . us e us ort Car al q ue Micros of réal e pl de 58 % de . q ui um ne se prononce rait s ûre m e nt pas av ant l e print m ps 19 9 9 . s e s ont cont nt s de réprim ande r e ée Micros of pour s e s com port m e nt . À l l it . O r e n 19 9 5. de v l e rait réagir de m anière pl indépe ndant e t pl f e . it ob .

Mais il y a un aut re él e nt im port ém ant : Micros of e s t t t out e nt r t ie ourné v rs l conq uêt . e e pour l t r 'J e ue e ne connais pas d'e xe m pl e d'e nt pris e m onopol t ue dont l pouv re is iq e oir s e s oit érodé t out s e ul .écroulr nat e ure l m e nt s ous l e s on propre poids . puis Int rne t puis ls e . Le m pire M icros of aire ' t ne v t ilpas s ' a. com m e j adis l pire ' Em rom ain. a él is int ract e . D 'ail urs . L e ie e e dév l e oppe m e nt de s e s produit n'e s t pas dict par s é l s ouci d'ant e icipe r ls b e s oins de s cons om m at urs . e a e Son b ut n'e s t pas de f aire de b ons l ogicie l. ou pl réce m m e nt IBM ? us J n dout . ruis it de s pipe l s e n copiant ce ux de s on concurre nt ine Tide w at r puis b ais s a cons idérab lm e nt ls prix e . puis ls appl ions e icat q ui t ourne nt de s s us . Ce s ont d'énorm e s b at ls ant rus t ail e it q ui ont af aib l ce s groupe s . e t rans act ions s ur Int rne t puis l t év ion e . un dict on popul . AT 'e e s & T ou St andard O il ont pe rdu du pouv t oir out s e ul s e s t e rroné. L a cul t ure de Micros of e s t t e nt ière m e nt t ndue e v rs l e 'éradicat ion de l a concurre nce e t l m aint n de s on m onopol. Micros of f i l e t e m pl de s m ét ode s q ui s ont as s e z s im il s à oie h aire ce l s de l St l e a andard O il q ui cons t . e e m ais par l l ue f a ogiq inancière : q uand f -il ort aut s ir l e nouv au e W indow s pour as s ure r une m axim is at ion de s prof s ? Que l créne au f -il it aut occupe r pour e m pêch e r Ne t cape s ou Sun .« L s arb re s ne m ont nt pas j q u' e e us au cie l » dit . e t e iv c. m ais s de f aire l m axim um de b énéf s e t de régne r s ur e ice t ous ls m arch és dans ls q ue l ile nt : d'ab ord e e s re ls s ys t e s d'e xpl at e èm oit ion. D ire q ue de s géant com m e IBM.

l ne raccourcis s ait pas l t m ps ui. a concurre nce n'e s t e f icace q ue q uand ls act urs f e e s ont pe t s e t ont un pouv it oir l it c'e s t im é. El s s av nt q ue l ure e e l e e a com pét ion e t l concurre nce pe uv nt re m e t re e n it a e t j u lur préém ine nce e t lur capacit à im pos e r e e e é une t axe m onopol t . 'économ ie de m arch é n'e ncourage pas à dév l e oppe r ls m e il urs e l e produit (v s oir ch apit re 2). au paradis du capit is m e . e e e V ous ne croye z pas à l régul ion l éral. e e de dév l e oppe m e nt de t l t l e ou e produit s im plm e nt e pour arriv r s ur l m arch é à une dat précis e . parce q ue ce l ne corre s pond pas à l a a réalé. s ont au cont re raire ls pre m ie rs à v e r ls règls de m arch é q uand e iol e e e l s dom ine nt un s e ct ur e t ont ls m oye ns de l e e . e capt r ls cons om m at urs . l j ct de is e l e 'ob e if Micros of s e m b l b ie n êt de s e m e t re e n pos it t e re t ion de pe rce v oir ce t e t t axe . D 'ail urs . e gros s e s e nt pris e s am éricaine s .Micros ys t m s de t e rouv r une f l dans not e ail e re cuiras s e ? IBM. s ans m êm e av oir à v ndre e l produit : de pas s e r d'un m odèl de v nt de e e e e l ogicie l à l s 'unit à ce l d'une re nt s ur ls fux é ui e e l d'inf orm at ion ! . a at ib e q ui v ut q ue l concurre nce s ur ls m arch és e a e f se as f orcém e nt ém e rge r ls e m e il urs l e produit au m e il ur prix ? s l e Non. q uand il n'y a pas de m onopols . Pre m ière m e nt l it . e t s c'e s t pour ça q ue . v al ous t rouv z de s l ant onopol com m e l Sh e rm an e ois im e e Act O r ls ch am pions du m odèl l éral ls . -à-dire . e e ib . D e uxièm e m e nt l . . Mêm e ls e e l éraux ls pl conv ib e us aincus e n s ont cons cie nt .

q ui e s t de v nu e e Int rne t Expl r Ce t argum e nt de Micros of e s t e ore . dés t il e l e . af de m e t re à prof l m oindre l in t it a occas ion d'ét ndre s on m onopol à de nouv aux e e e dom aine s .l e pas l m e il ur garant q u' e l e un com pét e ur v nu it e de nul part com m e Ne t cape . O ui. t s urt out rév at ur él e de l j ct 'ob e if af ich é f de l nt pris e : ob t nir l m onopol non s e ulm e nt 'e re e e e e de s s ys t e s d'e xpl at èm oit ion pour m icro-ordinat urs . e non s e ulm e nt de s s uit s b ure aut ue s . Al . ant q ue l dom inat a ion de l a s ph ère Int rne t dot rait l nt pris e d'arm e s s ans e e 'e re précéde nt : un v ab l « ars e nalnucl érit e éaire » O n . C'e s t au cont it t raire Micros of q ui a décidé de de v nir un com pét e ur de t e it Ne t cape e n rach e t s ant à l s ociét Spygl s ls a é as e droit s ur l nav s e igat ur Mos aic. e t il n'ét ait donc pas un com pét e ur dire ct de Micros of . s ab is de m ain M icros of ? t L 'argum e nt de Micros of q ui cons is t à dire « t e nous ne s om m e s pas un m onopol parce q ue e Ne t cape a pu s e dév l s e oppe r com m e il'a f » e s t l ait t out à f ris ib l. m ais de l e e iq a pl anèt de s t ch nol s de l orm at e e ogie 'inf ion dans s e s m oindre s re coins . où ls m arch és e t ls t ndance s s e e e e f ont e t s e déf ont e n q ue lue s m ois . Mais Micros of a it t dém ont à pl ie urs re pris e s s a capacit à épous e r ré us é ce s ryt m e s e t à re déf h inir s a s t égie à ch aq ue rat grande infe xion. pe rs onne ne pe ut s érie us e m e nt ors prédire s i ou com m e nt Micros of v s e f t a aire doub lr e par un concurre nt D 'aut . . ce m onde b ouge t rès v e .Ce t e cours e f l de s indus t s de l t ol e rie ' in f orm at ion. L nav ait e e igat ur de Ne t cape ne s e e s pos it ionnait e n e f e t pas du t f out s ur l m êm e e créne au q ue W indow s . n' s t e l q e .

Et Bil Gat s com pt e l e e b ie n t nir à l f l pl e e t l cal e t e .e nt re l dans un nouv l univ rs . e a ois a um a cul t . dont ls l à e e e ois économ iq ue s re s t nt à écrire .

.

Re gardons b rièv m e nt l cycl de e e e dév l e oppe m e nt d'un program m e inf orm at ue . Le nt pris e accrédit icit t ' re e l ' idée q ue s e s l ogicie l s ont l de rnie r cri de l s e a t ch nol e ogie . D ans q ue l m e s ure ce l e s t il l e a e xact ? Ile xis t v e raim e nt de ce point de v . un f s é . c'e s t e is -àdire ce ux q ui pe uv nt s oulv r l e e e e capot pour re garde r com m e nt t ourne nt ls e l ogicie l. D 'un aut côt v im e re é. ous av z ls ge ns e e av rt . ce t e t t m édiocrit a une e xpl ion l ue : com m e on l é icat ogiq 'a v pl h aut l nt pris e n'e s t ab s ol e nt pas u us .v ous ? » de m ande nt ls e pub l és de M icros of . ue os im port ant e nt re de ux m onde s . ils e rait m êm e dif icil de f f e aire pire ! Si l re garde l is t 'on 'h oire de Micros of . Ce ux-l s ont b ie n d'accord s ur l f s à e ait q ue ls program m e s de Micros of s ont t e t rès m al conçus . on dév l s e oppe . m ais v rs de s im pérat s e e 'e l e e if f inancie rs . iq D ans une e nt pris e de l re ogicie l. D ans ce rt ains cas . e t q ui s e l s e nt f e m e nt b e rne r par ls ais acil e cam pagne s de Micros of . q ui f e nt l pub l é t rôl a icit s ub l inal.2 Cont s de l f ie ordinaire e a ol « j q u' us où ire z. v ous av z ls ge ns q ui n'y connais s e nt rie n ou pas grande e ch os e . 'e re um t ndue v rs l xce l nce . D 'un côt é.

e e L 'édit ur de Se at l ut is e ains i t e te il rès h ab ilm e nt s e s e dizaine s de m il l ions de cl nt de par l m onde ie s e com m e aut ant de b êt e s t urs .1. O n e e e ob t nt al ce q u'on appe l l v rs ion gol ce l ie ors l a e e d. t e e e e a v rs ion b êt com m e un produit f e a inal W indow s 3. ce l cont l e a inue : l v rs ion b êt de a e a W indow s 9 8.s a m ach ine . e ors t corrigé ls b ugs e t s ort W indow s 3. us l om b de ls f 'apl e aire paye r pour ce « priv ège » ! il D 'ail urs . Après ls av ot e oir raf inés un f pe t pe u e n int rne . q ui aide nt e n e e 'e re cont part re ie à dét ct r ls de rnie rs b ugs . pour e arriv r à une v rs ion b êt Ce t e v rs ion-l e s t e e a. Micros of a f e .d'ab ord de s prot ype s . ét e ait prat ue m e nt inut is ab l : il iq il e f l al ait t out l t m ps re dém arre r . ila a-t e . Et ilét iq e ait t rès dif icil d'im prim e r Une h ont ! Al .pour e s y e f aire à pe u près ls m êm e s t e âch e s . Et e n pl .. e O r Micros of s e cont nt s ouv nt de v ndre l . on ob t nt ce q u'on appe l l it e ie l a e v rs ion al a. c' s t e d' re cons t m e nt ob l êt am igée d' ach e t r de e nouv aux produit . par e xe m pl.. as e a il e c'e s t du j ais v dans l am u 'indus t du s of w are ! rie t Ce q ui m e gêne e n t ant q u' il at ut is rice . t e à norm alm e nt donnée à un ce rt e ain nom b re de t s t urs proch e s de l nt pris e .e n j e e argon inf orm at ue re b oot r. l e q ui e s t b onne à êt pre s s ée s ur de s CD -Rom e t re v ndue e n m as s e .e t de m ' adapt r. q ue ls e i e ut is at urs ont b ie n s ûr dû ach e t r à nouv au. dis ponib l au print m ps de rnie r à e e ce rt ains s al ons inf orm at ue s . l ars Qu'on f s e paye r une v rs ion b êt inut is ab l. .0. coût iq ait 30 dol . 'ét ant e s upprim e r l m axim um d'e rre urs (ou b ugs ). e ncore t e ph rop ins t l pour êt ab e re m ont rée à l xt 'e érie ur L ape s uiv e cons is t à . . il e . M ais ce t e t .

ére . L s ols ce nce program m ée e s t v 'ob e raim e nt de v nue e une s pécialé de Micros of . Il doit pour ce l re nouv lr s ouv nt s e s ie s a e e e l ogicie l. q ue Micros of prés e nt com m e il t e de s innov ions . e d'inf orm at ue . Pire : pour s 'as s ure r q ue ls at e ut is at urs ne puis s e nt pas év e r de s uiv ce t il e it re rain d'e nf r Micros of pre nd lurs donnée s e n ot e . iq Ce n'e s t pas t out à f ait v rai : il e xis t de s e e nt pris e s dont ls produit ne de v nne nt pas re e s ie ob s ol e s èt aus s i rapide m e nt q ue ce l a. s ont e nrich ie s de gadge t pas e f e s f orcém e nt ut e s . s im plm e nt pour s e pouv cont oir inue r à éch ange r lurs donnée s .f l f e e n av ol uit e ant n' s t pas une inv nt e e ion de M icros of : e l caract t l e éris e l ns e m b l de ' e e l ' indus t rie inf orm at ue .ce q ui e s t l cas de Micros of -. il e xis t de ux f s e açons d'augm e nt r s on ch if re d'af aire s af de dégage r e f f in de s prof s crois s ant : s oit ilaccroît s a part de it s m arch é . q ui ie s s s ont t rop s ouv nt ls port -parol pl ou m oins e e e e us dire ct de s e nt pris e s . s oit q uand l m arch é e s t déj s at . parce q u'e l e s t l à it t l e iée l pos it a ion h égém oniq ue de ce t e e nt pris e . il s e t arriv à v ndre de pl e n pl s ouv nt aux m êm e s e e us us e cl nt . t e age . ce q ui ls cont e raint à rach e t r à ch aq ue f e ois ls e l ogicie l ls pl s e us réce nt .. P t re our un édit ur de l e ogicie l. ls ge ns ont ét condit iq e é ionnés à cons idére r l s uj t f e e ort int s s ant m ais dif icil.. f e Il re nonce nt al à s e f s ors orm e r lur propre opinion e e t s e f nt aux cons e il de s oi-dis ant e xpe rt . e à uré de s e s produit . L s nouv l s v rs ions . m ale ure us e m e nt q uand on parl e h . e J s ais q ue . q ui doiv nt s e e l e e e s e m b lr dif ére nt s . J v s re e ous propos e donc d'al r v l e oir un ins t ant ce q ui s e pas s e dans un .

m onde im aginaire . s 'adapt e e t ach èt e m as s iv m e nt l l e a oupe . caract s ne s ont l ib ls q ue grâce à l l ère is e a oupe MacroPre s s e . l nt pris e e xpl ue à our 'e re iq grand re nf ort de pub l é. à ch aq ue v rs ion. d'après l ph ab e t 'al de s K l ingons . Et a él is ar e l com m e nce à im prim e r t l e ous ls j e ournaux e t m agazine s e n « k l ingonie n » Bie n s ûr ce s . e t il f . dont e l e s t l s e ul ère l e a e propriét aire . dans l s érie t év ée St Tre k . e ins re appe l -l MacroPre s s e . pe ns e z-v e a e ous ? T le s t pourt e ant l l q uot e ot idie n de s cl nt de ie s . q ue l aut e e pub l s 'e n procure à grands f ic rais une aut . re F airant l aine . pays de s T ch no-Crét . e aux f rais de s édit urs de j e ournaux. L s e e édit urs l conf nt lurs j e ui ie e ournaux à im prim e r av c e de s caract s MacroPre s s e . re f e nt de us e us l a dis t ue r rib . e oir anal é l ys e kl ingonie n pour conce v s a m ini l oir oupe ! Ce l v a ous s e m b l s candalux ? J ais j ne m e e e am e f rais arnaq ue r de l s ort . un com pét e ur inv nt une m ini l 'aub it e e l oupe .. L v il l a ie l oupe ne pe ut pas l l nouv au e ire e e kl ingonie n. f e de s on m onopol. ob t nt pe u à pe u l ons a ie e cont e ab s ol de s im prim e rie s de l pl rôl u a anèt . L pub l rav e ic. dis t uée dans t rib ous ls k ios q ue s . MacroPre s s e .. q ue j 'ai com m e ncé à e xpl r ore dans « Piège dans l cyb e re s pace 9 » Ils 'agit du e . où une e nt pris e . puis t e ous ls e ans . ch ange ort e al ls caract s t ors e ère ous ls de ux ans . Pire : MacroPre s s e gagne un procès cont ce concurre nt coupab l d'av re . . Mais ls édit urs . i d'épous e r l m ode rnit a é. q u'e l a découv rt de s icit l e e caract s b e aucoup pl pe rf ère us orm ant : appe l s ons ls ls caract s k l e e ère ingonie ns . Un b e au j . q ui ont un cont e e rat e xcl if av c MacroPre s s e . aus s i e f icace e t b ie n m oins ch ère pour l f ire l kl e ingonie n.

on av ait ach e t é un produit com pl e nt ém aire pour W ord 5.0 pour Macint h . ui..0 av c e e un l ogicie lW ord 5. par it m ale ur h ..0. Ce t e cons t e ich e re t ant év ut ol ion de s produit . Ils 'agit e n réalé d'un k idnapping e n règl de s it e inf orm at ions de ch acun d'e nt nous . j t pour pouv e us e oir cont inue r à l ls ire e f ie rs nouv aux de s aut s . dans l s e ulb ut de pouv e oir l ce s ire docum e nt im port s . L l s ant a oupe k l ingonie nne n'e s t pas aus s i im aginaire q u'on l croit e .0. al ib e ors q ue l s pagnol l 'e . par e xe m pl un e dict ionnaire d'e s pagnol il f . P is e ourq uoi f audrait -il rach e t r e t réappre ndre à ut is e r un nouv au e il e t e m e nt de t xt t rait e e ous ls douze ou dix-h uit e m ois . Car une f re ois v donnée s e nt s dans W ord ou Mone y.Micros of . par e xe m pl.0. prés e nt s ée com m e un gage de q ualé. dont on s e s e rait e f b ie n pas s és . audra l e t r à 'ach e nouv au pour l v rs ion 7. al ors q ue l f a açon d'écrire un curricul um v ae n'a pas ch angé e n dix ans ? Et s i. n'a év m m e nt pas b e aucoup ch angé e n q ue lue s ide q m ois . pas q ue s t ion de l ire corre ct m e nt un docum e nt écrit e n W ord 7. Ch aq ue ut is at ur e s t e n out il e re ob l igé de rach e t r Micros of W ord. l v ux ét e a e e ie ant incom pat l. J rait e e os e l appris à m e s dépe ns e n m 'e s crim ant un j 'ai our à e s s aye r d'ouv rir un f orm ul aire t éch argé s ur un él s it dépe ndant de l Com m is s ion e uropée nne . à ch aq ue e t nouv l e l e v rs ion. En t e fe t f . e a Rés ul : not l orat t at re ab oire a dû ach e t r un gros e PC av c W indow s 9 5 e t O f ice . O u d'e s pére r e ouv rir un f ie r e n W ord pour W indow s av c un ich e t e m e nt de t xt W ord 6. cons t ue e n f it it ait l pos it 'im ion d'une v ab l t érit e axe m onopol t . s i par os rée .

oil e e Crét m e ! inis Pouv z. J v e ous av oue q ue j du m alà ls cont dire . s Il e s t égalm e nt int rdit dans l l l ion e e . 'ai e re P our com m e nce r m êm e un ut is at ur nov . pourq uoi e e s v ous cons idére z ls l e ogicie l de M icros of s t com m e t ch niq ue m e nt m auv e ais ? D ans ls f e orum s de dis cus s ion s ur Int rne t ls e . not m e nt e re am un fippe r dans W ord 7. e ge ns q ui n'apprécie nt pas Micros of t e nt s e s t rait l ogicie l de t s ous ls nom s : crapw are (« e m e rdicie l » b l w are (« ob és icie l » e t s ).0. dans de s t rm e s iq e acce s s ib ls au com m un de s m ort l. donnée s q u'ils 'agit Nous v à e n plin T ch no. oat s ). drôls de gadge t : de s pe t s m al ont découv rt e s it ins e q u'une im prob ab l s érie de com m ande s 11 l e ançait . d'anal e r l f ys e orm at propriét aire de Micros of . un s im ul e ur de v q ui at ol v ous e m m ène v oir ls nom s de s program m e urs ! Il e e xis t d'aut s s urpris e s de ce ge nre .v e ous e xpl ue r.c'e s t -à-dire un e ncom b re m e nt du dis q ue dur . P e as ét onnant ils 'y cach e de .ph énom énal.0.h as ard v ous v e z ch ange r de f oul ournis s e ur ile s t . e n s ort q u'une e nt pris e q ui v ndrait t e re e une m ini l oupe conv rt s e ur s e rait coupab l de e is e v at iol ion de Copyrigh t 111. t rès dif icil de récupére r v re t ail pour l f e ot rav e t rans f r s ur un l ére ogicie l concurre nt Micros of a . c. dans l t lur Exce l e ab e 7. ois q ue Micros of t . a égis at am éricaine . il e ice re m arq ue ra q ue ls produit Micros of ont une t l e s t ail e m ém oire . t b ie n v il à ne pas v e l é ous f ournir de conv rt s e urs e is e f icace s v rs d'aut s f f e re orm at . l Pl s érie us e m e nt à ch aq ue f us . O r c'e s t b ie n de nos ...

L égance e t l f 'él a rugalé ne pe uv nt êt it e re ob t nue s q u'e n com m e nçant dès l déb ut av c l e e e a b onne arch it ct . e n l e e l e angage m ach ine ). t ion a com m e ncé av c W ord 3. A priori. q ui e n re v anch e ne croît ra pas b e aucoup av c ls nouv l s v rs ions . néce s s it au e it e départ une q uant é it as s e z im port e ant de re s s ource s . d'indis pe ns ab ls f e onct ionnalés q ui it n'av nt pas ét prév s à l aie é ue 'origine . couch e ur t out après couch e . e m onde com m e rcial on . ce t e pe rt de v e s s e ét t e it ait acce pt l. m êm e e n l s e nce de ch ange m e nt de 'ab l angage de program m at ion s us ce pt l de l ib e e j t ie r O n e n e s t arriv au point où il f us if . P cont .s ort une nouv l v rs ion d'un l e l e e ogicie l ile s t pl . érit e t rop s ouv nt occul e t ée : un s ys t e s oph is t ué.0 (écrit e n l e angage de program m at ion C). e l . Male ure us e m e nt dans l e ure h . Mais l t t ph énom ène s e pours uit e e ris e de puis . O n s e èt ant cont nt de l él r e n raj ant de nouv l s e e 'am iore out e l e . ant éq uipé de m il rs de l l ie ogicie l s oph is t ués . e s t e é is ol a a-v e inév ab lm e nt de s t it e iné à s 'al ourdir énorm ém e nt au f e t à m e s ure q ue Micros of y raj e . rach e t e t raf t é à l v it . é aut b e aucoup pl de re s s ource s auj us ourd'h ui pour f aire t ourne r corre ct m e nt ls produit Micros of q ue e e s t pour ins t lr un s e rv ur Unix t al e e radit ionne l pourt . ne réécrit j ais am com pl e m e nt un program m e e xis t . s iq Ce q ui nous am ène à énonce r une v é s im pl. q ui t ournait b e aucoup m oins v e q ue l v rs ion it a e précéde nt (écrit . e e e l e e ar re un s ys t e dont l nom m êm e èm e av oue l b ricol e age (Quick and D irt O pe rat y ing Sys t m ). èm iq dév l e oppé av c un s ouci de q ualé. us gros e t pl lnt Ce t e dégradat us e . e n ab e éch ange de s b énéf s d'une program m at ice ion à pl us h aut niv au.

igne s ans m êm e parlr de s appl ions . Rappe l -nous q ue it e ons ls pre m ie rs PC IBM (av c l 8088 de Int l e e e e ) t ournaie nt à une f ue nce d'h orl de 4. al ors q u'e l s l e pourraie nt de v nir e de s s e rv urs e pe rf orm ant pour f s aire t ourne r l 'une de s v ariant s e d'Unix pour PC. ce n'e s t pas ét igne onnant q u'il ail f l e re b oot r s ouv nt ls ordinat urs éq uipés « e e e e d'ob és icie l »Micros of ! s t C'e s t ce q ui e xpl ue q ue l iq 'on s oit auj ourd'h ui ob l igés de m e t re au re b ut une énorm e q uant é de t it m ach ine s q ui f onct ionne nt t rès b ie n. it il ... l code s ource de t e W indow s 9 5 com pt pl de 10 m il e us l ions de l s . réq oge Auj ourd'h ui.couch e s de code . de l e u e . Mais . m ais ne s ont pl e n m e s ure de f us aire t ourne r W indow s ... ce q ui l ourdit 'al cons idérab lm e nt C'e s t com m e ça q ue . C'e s t aus s i pour ce l q ue l a e f ricant de m icroproce s s e urs Int l pe ut v ndre ab e e de s m il l ions d'unit és dès q u'ils ort une puce pl us puis s ant : ls ut is at urs de l e e il e ogicie l Micros of s t s ont t ours as s oif és de puis s ance pour ls f ouj f e aire t ourne r à une v e s s e déce nt . Si l s ait q ue e icat 'on l 'adm inis t ion am éricaine de l rat 'aéronaut ue a dû iq ab andonne r l proj t de réorganis at e e ion du l ogicie l de cont e du t ic aérie n. 'av m êm e de s cadre s de Micros of .77 MH z. ls proce s s e urs P nt e e ium II d'Int l e t ourne nt à 400 MH z. Si s e s nouv aux l us it e ogicie l s ont l s ourds . Micros of W ord e s t b ie n l d'al r ce nt f t oin l e ois pl v e . Se ulm e nt ls it us if t e . c'e s t pour apport r à l il at ur pl e 'ut is e us de f onct ionnalés . s e j t ie Micros of . 2 m il ait l ions de l s de code 12. pre s q ue q uinze ans pl us t ard. e ét ude s prouv nt q ue e l pl a upart de ce s f onct ionnalés s ont pe u ou ne s ont pas ut is ée s . cons idéré com m e rôl raf ph araoniq ue parce q u'ilcom pt .

. Un pre m ie r e xe m pl : de puis um e ls origine s . c'e s t e -à-dire l s ys t e D O S. Micros of e èm t ut is e dans s e s produit une m ét ode ob s ol e de il s h èt ge s t ion de f ie rs . v ous connais s e z s ans dout l l e e ogicie l De F rag... pe ndant e q ue l dis q ue dur t ail int ns ém e nt Expl ion e rav l e e . dans de s condit ions d'us age norm als . pl s on dis q ue s e f us ragm e nt e t pl l m ach ine e us a e s t lnt . pourq uoi de v -on s acrif r arge nt e t ors rait ie pe rf orm ance pour q ue lue ch os e q ui ne nous s e rt q pas ? O ut re ce prob l e de t l. au cont e raire . corre s ponde nt aux dos s ie rs q ue ls f e onct ionnaire s . ls èm ail e e l ogicie l M icros of s ont s b ie n conçus ? s t il Ab s ol e nt pas . e e t us it Ah b on ! Com m e nt s e f -il ors q ue ls m ach ine s ait al e ut is ant L il inux. e C'e s t q ue ce s s ys t e s f èm onct ionne nt t rès dif ére m m e nt de W indow s .. icat du m anue l indow s : pl on ut is e un ordinat ur W us il e . ich m ém oris és s ur l e dis q ue . e t pl us on l il e . ant q ue v re ot dis q ue dur s oit l m inis t e ère de s F inance s . m oins il s e 'ut is f ragm e nt . Al . ou t re out aut re dériv é d'Unix n'aie nt pas ce t e cont t raint ? Sur ce s e ordinat urs . Et q ue v os f ie rs . pour pal r ce t inconv e e ors l ie énie nt il .m ém oire . l dis q ue e s t t ours pe u e e ouj f ragm e nt é. Quand v ous l l e ance z. Si v ich ous êt s ut is at ur de e il e W indow s . q ui « déf ragm e nt » l dis q ue pour q u'il ourne pl v e . f aut régul m e nt f ière aire appe l à D e F rag.Al . P f our re s t r dans un e m onde f il r im agine z un ins t am ie . F e BSD . l 'ordinat ur af ich e e f une panopl de pe t s carre aux de dif ére nt s ie it f e coulurs q ui b ouge nt dans t e ous ls s e ns .

au cont raire . e s épare e n pe t s groupe s de docum e nt . L prob l e e s t donc de garde r ce t e arm oire b ie n e èm t rangée après ch aq ue ut is at il ion. par e xe m pl -. v re t e ot âch e s e ra pl f e s i s e s div rs us acil e él e nt cons t ut s s e t ém s it if rouv nt dans de s t e iroirs v ins . pl ôt q u'éparpil aux q uat ois ut l és re coins de l 'arm oire . e rav l e . q ui ou e ant coût ch e r e t q ui t ail m al au l u du s e cond. pl ôt q ue dis pe rs ée s ou « f ut ragm e nt s » ée . C'e s t ol us f pourt ant ce q ui s e pas s e t ous ls j e ours . Et q uand v ém s a l e ous l ui donne z ls pièce s d'un nouv au dos s ie r il ls e e . O r q ue f . il de m ande un b udge t e . q uand de s . P our l orm at 'inf ion.ce l du Crédit L e ui yonnais . il ib e e re ch e rch e dans s a l t une s uit de t is e e iroirs v s ide cont igus de t l s uf is ant . s uppl e nt ém aire pour e m b auch e r t . une coh ort de s t e agiaire s (D e F rag). e t s e s él e nt à l corb e il . c'e s t pare il : v ous accéde re z pl f e m e nt aux donnée s q ui v us acil ous int s s e nt s i e l s s ont rangée s dans de s f ie rs ére . il ui e e ét l s ys t at ue m e nt l l t de s t ab it ém iq a is e iroirs ains i l érés . V ous com pre ndre z al ais ém e nt q ue s i v ors ous ch e rch e z un dos s ie r com plt . ie q uas i b énév e e t b e aucoup pl e f icace . Ens uit . ous ls w e e k e e nds . q u'il it s range au h as ard dans ls pre m ie rs t e iroirs v s q ui s e ide prés e nt nt D u coup. l e ich cont igus . pour e n range r un nouv au. q ui s 'év rt nt à re m e t re l e ue t 'arm oire e n ordre . ait W indow s ? Il agit com m e un as s is t ant pe u s crupulux : q uand un dos s ie r e s t b oucl ilj t e e é. s e com port com m e un as s is t e ant m odèl e q uand v ous l de m ande z de j t r de s dos s ie rs . com port e e ant q ue lue s q m il l ions de pe t s it t iroirs . L inux.arch iv nt dans une arm oire géant . V ail e f e ous conv ndre z av c ie e m oi q ue pas un re s pons ab l h iérarch iq ue ne s e rait e as s e z f pour e m b auch e r l pre m ie r as s is t .

l érit ' h age de M icros of . e q uand on t b e s ur l de ce s déf s : it s not a om 'un aut ' b ug. 'aut déf re aut s pe ct acul aire du m onde Micros of .. L b e s oin de D e F e rag v nt du ie f q ue l code q ui f l l ion de m ém oire s ur ait e ait 'al ocat l dis q ue e s t m al e écrit L . Re garde z ls s e rv urs de f ie rs e e ich Nov l par e xe m pl. e l e t ch niq ue m e nt im pos s ib l de e e cons t ruire un s ys t e de f ie rs acce pt l à part de l érit èm ich ab e ir 'h age m édiocre de D O S. c'e s t l grande v nérab ilé du t a ul it s ys t e d'e xpl at èm oit ion à l m oindre e rre ur de a m anipul ion. il e En rés um é. l propagande a com m e rcial de e Micros of t e m b ob ine ls e ut is at urs il e e n lur e racont ant q ue D e F rag accél ère l m ach ine . Il n'e s t d'ail urs pas e l .s poids de l com pat il é av c ls couch e s de a ib it e e s of w are ls pl ancie nne s ? Aut m e nt dit t e us re . it s a f at ' e ure ! Ce n'e s t pas un déf . D ans ls m il ux inf e e ie orm at ue s . Mêm e dans l m onde D O Sit ib e W indow s .t il pas im de s arch it ct e ure s de program m e com pl uée s ? iq Ce t e h is t t oire de com pat ilé m e s e m b l s urt ib it e out cons t ue r un al i. al ée n' pos e .. c'e s t aut une f onct ionnalé ! it Ce s inconv énie nt ne s ont il pas dus au s . at Pre ne z l xe m pl 'e e du l ogicie l . c'e s t W indow s q ui l ralnt ! it a e it L nt pris e 'e re e s t donc as s e z puis s ant e pour e nge ndre r de grav s dis t ions de réalé : e l f e ors it l ait e pas s e r ls déf s de s e s l e aut ogicie l pour de s at s s out indis pe ns ab ls .. on iq e m pl de puis l oie ongt m ps une e xpre s s ion ironiq ue . il e xis t de s program m e s b e aucoup e m ie ux conçus .ut is at urs ch ois is s e nt W indow s . al a ors q u'e n réalé. q ui e s t s a gigant s q ue t e b as e ins t l ..

e t l procédure ab out à l ie a it a de s t ruct ion pure e t s im pl de l s t e a ruct ure m êm e de s dos s ie rs . e répondre . Au b out d'une j e . L pos s ib ilé. ance al l procédure de dés ins t l ion de l ors a al at 'ancie nne v rs ion du j u s ur W indow s 9 5. e e e lt re d'inf e t orm at ion aux Ét s -Unis . s ous de s nom s b izarroï s plins de de e t de (-). St v l a donné il e e ui s on accord pour ach e t r une nouv l v rs ion d'un e e l e e j u de b as e -b al L gam in. Eh b ie n. Al q ue . Un q e e xe m pl ? Pre ne z l cas d'un program m e ur e e am éricain j q u'ici f e à W indow s . ls e e donnée s ét nt e ncore récupérab ls av aie e ant l e pas s age de ScanD is k .h orre ur ! . l il at ur W indow s court un rée l 'ut is e dange r à ch aq ue f ois q u'ilins t l ou dés ins t l al e al e q ue lue ch os e de nouv au s ur s a m ach ine . St v Coh e n. a èt ée Im pos s ib l de re b oot r St v appe l s on f ricant e e . q ui a pour m is s ion de répare r ls dis q ue s e durs e ndom m agés . s 'ape rçoit à ce at m om e nt à q ue l ns e m b l de s donnée s q u'il -l 'e e gardait s ur l dis q ue e dur apparais s e nt e n m orce aux. auxq ue l pas e s un ut is at ur m êm e av rt n'e s t capab l de il e . a e parv nt à f ie aire e s t de re b oot r e n D O S. s f m ais ch oix . q ui édit une . l pl ors a upart du t m ps . car W indow s re f e e us ob s t iném e nt de s e l ance r St v . En re v nant e e . l e l e . us idèl e e De v ant l is t 'ins ance de s on f s . O r il uf it d'un s e ul auv .un O ui au l u d'un Non . e ournée de cauch e m ar l s e ul ch os e q u'il . cons cie ncie ux.ScanD is k . e t part ch e rch e r l e e e nouv au program m e au s upe rm arch é. C'e s t q ue D O S n'acce pt pas ls f ie rs il ait e ich dont l nom dépas s e 8 caract s . ilv ous propos e t e out une s érie de ch oix incom préh e ns ib ls . e ère a it dans W indow s 9 5. e i. À v rai dire .l m ach ine e s t com pl e m e nt ge l . d'af ich e r de s nom s de f ie rs f ich . e e l e ab d'ordinat ur Gat w ay.

inf 'e orm at n. Al . q ui e s t pl ancie nne ?» O ui ?Non ?Qu'e s t L us ce q ue j n s ais ?Mêm e m oi. e xe m pl. pourt ant e ns e ignée s dans ls départ m e nt inf e e s orm at ue s iq de t e s ls univ rs it de l pl out e e és a anèt . e t m ont b ie n ls il e re e dange rs q ue l m onde W int lf e e ait courir t ous ls e j ours à l égrit de nos donnée s .l ongs n'e s t ob t nue q ue grâce à une couch e l e ogicie l q ui n'e s t pas dis ponib l s ous D O S. appl uée iq s ur une arch it ct e ure ant édil ie nne q ui s 'appe l D O S. D L par T L rucMach inCh os e . à lurs dépe ns . v oire rév ut ol ionnaire : St v Coh e n n'a pas acce pt de e e é . L BUL ET-2. e Mais ce t e h is t t oire de f ie ordinaire a q uand ol m êm e un dénoue m e nt e xt raordinaire . rus rat Ce t e ane cdot e s t t t e ypiq ue de s déb oire s courant s de s ut is at urs de PC W indow s . m êm e pas l e e MS-D O S q ui e s t au coe ur de W indow s ! Im pos s ib l e donc pour St v . D L . êt s -v e ous s ûr q ue v ous s ouh ait z re m pl r l e ace a l rairie T ib rucMach in. al e ic. Et l ns e m b l uv l e 'e e D O S-W indow s ignore ls règls de b as e de b onne e e conduit de s s ys t e s d'e xpl at e èm oit ion. Un m onde dans t lq ue l pour ins t lr un CD -Rom grand pub l il e . l il at ur nov a ors 'ut is e ice ! L s ut is at urs de W indow s appre nne nt t e il e ous . q ui dans D O S e s s aie de re t e e rouv r e s e s pe t s . C'e s t l f ie 'int é a ol ordinaire du m onde Micros of . e s t l b on « Bul t L e l inde j e uin19 9 7 » par . un j our ou l re . St v Coh e n a f e e e inalm e nt dû réins t lr e al e e nt ière m e nt W indow s . q ue l b e l 'aut e a l e int rf e ace graph iq ue q ui apparaît q uand il al e nt s l um lur ordinat ur n'e s t q u'une couch e s upe rf l de e e icie l e l ogicie l . av c un énorm e s e nt e nt e im de f t ion. de s av it oir lq ue l de BUL ET 1 e t de e . f aut s av oir répondre à l q ue s t a ion : « At e nt t ion. j n'e n icie e ai pas l m oindre idée .

.. com m e re s pons ab l de l e a cat t as roph e . O ut l ris q ue de dégât re re e s par inadv rt e ance . l a im a f e incom b ait b ie n à W indow s . m ais q ui n'a pas ce s inconv énie nt .t ouch e r aux donnée s de s aut s . e t re s urt out pas à ce l s du s ys t e d'e xpl at l e èm oit ion. e t non pas au aut part ie r q ui n'a pas f réce m m e nt de copie s de icul ait s auv garde . Il e s t é q ue dans ce cas .s e cons idére r l . Mais ce t e pos s ib ilé de m odif r ls e t it ie e com pos ant s du s ys t e d'e xpl at e èm oit ion n'e s t s ans dout pas innoce nt . . q ui re s t b ie n prot e égé cont ls f s e s m anoe uv s re e aus re (v ch apit 5). St v a donc décidé de f e e e aire un pe u de pl ace s ur s on dis q ue dur pour ins t lr aus s i l al e e s ys t e d'e xpl at èm oit ion L inux. Ce rt s . dont on parl t e rop pe u. Car s ous s L inux. ui. Ila t rouv inacce pt l q ue l s im pl é ab e e e f ait de dés ins t lr un l al e ogicie ll f e orce à réins t lr al e t out s on s ys t e d'e xpl at èm oit ion. ch aq ue ut is at ur n'a accès q u'à s e s propre s il e donnée s . . e n ris q uant de pe rdre s e s donnée s . ce t e v nérab ilé de s part s t ul it ie v als de l it e 'ordinat ur ouv grande l port à t e re a e ous ls dange rs .. af in de v rrouil r ls e l e e part s ie s e ns ib ls e du program m e .e t d'ail urs il ui l e ne pe ut pas . à com m e nce r par ls v e e irus . oir re Il v de rait pourt ant êt f re acil de ch ange r l e a conce pt ion de s s ys t e s d' xpl at èm e oit ion. O n ne l de m ande pas . . pour s ab ot r ls produit il 'e re e e s riv aux (v oir ch apit 3).. L s concurre nt de Micros of e e e s t prét nde nt m êm e q u'e l a ét s ys t at ue m e nt e l e é ém iq ut is ée par l nt pris e .

V ous v e z dire oul q ue ls ordinat urs e e éq uipés par M icros of s ont pl v nérab ls t us ul e q ue ls aut s aux v e re irus inf orm at ue s ? iq Sans aucun dout . O n pe ut ce rt s , de t m ps à e e e aut , êt v im e de v re re ict irus dans l m onde Unix. e Mais il n'ont accès q u'aux f ie rs s ur ls q ue l s ich e s m oi, ut is at ur j il e , 'ai l droit d'écrire ... pas aux e donnée s de s pare nt ou col s l ègue s av c ls q ue l j e e s e part age l m ach ine ; e t e n aucun cas aux a appl ions ou com pos ant s s e ns ib ls du dis q ue . icat e e D onc, s auf s 'ile xis t dans l s ys t e une port e e èm e d'e nt rée q ui n'av ait pas ét dét ct , ce s v é e ée irus ne pe uv nt pas caus e r t e rop de rav age s . Et ls déf s e aut de s écurit dans l m onde Unix, s ont rapide m e nt é, e corrigés . D u coup, ls pirat s t e e rouv nt b e aucoup e m oins am us ant de crée r de nouv aux v e irus ... P cont , dans l m onde D O S/W indow s , ains i ar re e d'ail urs q ue dans l m onde Macint h , un v l e e os irus e s t un program m e com m e ls aut s . Iln'e xpl e e re oit pas de b ugs ; il e b as e s im plm e nt s ur l f q ue s e e ait t out l m onde - y com pris l - a l droit de t e ui e ouch e r au s ys t e d'e xpl at èm oit ion. Al , il ut m odif r l ors pe ie e s ys t e , e n s ort q ue ch acune de v init iv s , èm e os iat e par e xe m pl ouv e rir un f ie r ait pour e f e t de ich , f réal e r t nt -s ix copie s de l is re e ui-m êm e . Et e n pl , , us ilpe ut caus e r au s ys t e de s dom m age s v aux : èm it m odif r v ie os donnée s , al r l f t ére a açon dont f onct ionne nt v os appl ions , e f ace r e nt icat f ière m e nt v re dis q ue dur e t ot , c. Il a pl grav : av c l de rnière générat y us e e a ion de l ogicie l Micros of - Exce l e t 7, W ord 6 e t 7 - s ont s t 6 apparus ce q u'on appe l de s m acrov l e irus . Ce s v irus part ière m e nt icul v e nt irul s ont énorm ém e nt

s im plié l t if a âch e de s conce pt urs de v e irus , e t augm e nt l dif icul pour ls ut is at urs non é a f t é e il e e xpe rt d'e n s oupçonne r l prés e nce . Ilf s a aut s av oir q ue l pe ut pl r dans ls docum e nt créés par 'on ace , e s ce s l ogicie l d'appl ion, de s pe t s b out de s icat it s program m e q u'on appe l de s «m acro » écrit e n l e , s V ual ic (une év ut is Bas ol ion du Bas ic Micros of ). Ce l t a pe ut êt re part ière m e nt int s s ant pour icul ére de m ande r à l m ach ine d'e f e ct r de s t a f ue ach e s répét iv s : par e xe m pl, ouv ou f rm e r t e s it e e rir e out ls f nêt s . L prob l e e s t q ue ce s program m e s e e re e èm cont nne nt aus s i de s ins t ie ruct ions q ui pe rm e t e nt t d'al r m odif r dépl r e t e f ace r de s f ie rs . Il l e ie , ace f ich s uf it de m e t re dans un docum e nt W ord (dont f t pe rs onne n'im agine a priori q u'il puis s e cont nir un e program m e ) un b out de l angage de m acro q ui, t e s ls f out e ois q ue v ous ouv z ce docum e nt re , donne l 'ordre - pourq uoi pas ? - d'e f ace r v re f ot dis q ue dur ! D e pl , ce l us angage de m acro e s t l e m êm e dans t e s ls v rs ions d'O f ice , q u'il out e e f t ourne s ur PC ou Mac. D onc, on pe ut dés orm ais t rans m e t re de s v t irus e nt re m ach ine s de f il am l e dif ére nt , ce q ui ét f e ait t rès dif icil auparav . f e ant Que l innov ion ! Av c V ual ic, Micros of a l e at e is Bas t of e rt aux v f irus une pl e -f at orm e st andard. P ourt , l prof s s e ur H arol H igh l ant e e d and av ait s ignal dès 19 9 2 ls ris q ue s de v é e irus dus à de s l angage s de m acro t rop puis s ant . s À l Sorb onne , un groupe de lt a it érat ure q ui t ail e n ce m om e nt s ur un proj t d'ouv rav l e e rage col ct , auq ue l un grand nom b re l if e d'aut urs e e xt érie urs e t d'él e s part èv icipe nt a pu l v ie r , e érif dire ct m e nt L s anim at urs du proj t ont dis t ué e . e e e rib à t ous ls cont ut urs , q ui ont de s éq uipe m e nt e rib e s

inf orm at ue s t iq rès dif ére nt , de s dis q ue t e s e n f s t f orm at W ord. O r l de s part 'un icipant a at rapé un s t v irus q ui inv rs e l e 'ordre de s m ot au h as ard. s Im agine z ce q ue ce l pe ut donne r e n lt a it érat ... ure Il l t 'a rans m is à t out l m onde . L e 'un de s part icipant a s ub i l pe rt de s on dis q ue dur Et à s a e . , m a connais s ance , pe rs onne n'a e ncore t rouv l é a m ét ode pour s e déb arras s e r com pl e m e nt de h èt ce t e « b e s t e » s oph is t uée , q ui b l ue l t iol iq oq a pos s ib ilé de s auv garde du t xt dans un aut it e e e re f orm at q ue W ord. Enf in, s i ls v e irus ét nt com pl ués à écrire e n aie iq l angage m ach ine , c'e s t de v nu auj e ourd'h ui un j u e d'e nf ant : ils uf it de s av f oir cl ue r grâce aux j is iq , ol out s f il ournis pour édit r de s m acros ... D 'ail urs , e l e on t rouv e n v nt s ur Int rne t (dés ol on ne e e e e é, v ous donne ra pas l 'adre s s e !) de s « k it » de s dév l e oppe m e nt de v irus pour W ord. V ous f riq ue z ab v re v ot irus , v ous l xpédie z à l érie ur d'un 'e 'int docum e nt W ord at ach é à un courrie r élct t e roniq ue , par e xe m pl. Et v e ous pouv z cont ine r de s e am m il rs de pe rs onne e n q ue lue s j l ie q ours ! M ais M icros of ne pe ut pas arrêt r de s ort t e ir de nouv aux produit , s ous prét xt q ue de s e s e e gam ins m al ant pas s e nt lur t m ps à f ais s e e écrire de s v irus ! Ne v ous m épre ne z pas . D ans l cas de s v e irus cl s iq ue s (com m e ce ux q ui int rv nne nt s ur l as e ie e s e ct ur de dém arrage ), ce rt e ains e xpe rt ont at iré s t à pl ie urs re pris e s l t nt us 'at e ion de Micros of s ur ce s t grav s prob l e s de s écurit P e èm é. adge t P t rs on, un t e e e xpe rt am éricain, a m êm e ét j q u'à s uggére r à é us

Micros of de s s ol ions s im pls , q ui ne s uppos e nt t ut e q ue de l égère s m odif icat ions de s l ogicie l : s q ue lue s l s de code ch angée s , e t l f l ét q igne a ail e ait col at ... Mais l e ur de Se at l n'a j ais m ée 'édit te am réagi. Com m e s i l l t cont ls v a ut e re e irus ét ait l e cade t de s e s s oucis ! C'e s t d'ail urs ce q ue l e s uggère nt e n priv de s re s pons ab ls de Micros of : é e t W indow s 9 5 e s t un s ys t e d'e xpl at èm oit ion grand pub l Un produit pour « l m énagère de m oins de ic. a cinq uant ans » pourrait e , -on dire par anal ogie au m onde audiov ue l Et ce pub l à, après t , ne is . ic-l out f pas grand-ch os e d'im port ait ant av c s on m icro : il e pe ut b ie n pe rdre s on t m ps à re b oot r s on PC e t à e e at rape r de s v t irus . L s ge ns s érie ux, m aint nant e e , doiv nt ach e t r l v rs ion prof s s ionne l du e e a e e l e s ys t e èm d'e xpl at oit ion : W indow s NT (q ui, d'ail urs , ne v l e ous m e t pas b e aucoup pl à l ri us 'ab de s m acrov irus , m ais ça, on s e garde b ie n de v ous l dire ). e Ce prob l e cont èm inue av c l v rs ion b êt de e a e a W indow s 9 8. J q u'ici, il ét us ait prat ue m e nt iq im pos s ib l d'at rape r un v e t irus s im plm e nt e n e ouv rant s on courrie r élct e roniq ue : il f l au al ait m oins ouv un docum e nt at ach é au courrie r Eh rir t . b ie n, av c Micros of O ut ook , un program m e de e t l courrie r élct e roniq ue e t d'age nda int égré à l a v rs ion b êt de W indow s 9 8, l f e a a onct ion courrie r élct e roniq ue cont nt un nouv au l ie e angage de cont e (un l rôl angage de s cript ing) s us ce pt l l ib e ui aus s i de v iculr un v éh e irus . D éf aut s ignal e ncore é une f ois à Micros of par P t adge t P t rs on. t e e Maint nant e , v ous pouv z at rape r un v e t irus s im plm e nt e n ouv e rant v re e -m ail ot !

P our cont r l pot nt lde j a .un l re e e ie av angage de program m at ion q ui pe rm e t de f aire t ourne r une appl ion s ur n'im port q ue l m ach ine . e l e D e ce t e f t açon. Mais curie us e m e nt pe rs onne ne s 'e n t . pirat s e L s déf s de conce pt e aut ion de s produit Micros of s t ouv nt e n e f e t grande s ls port s à q ui v ut e n re f e e e prof e r Et l prob l e e s t d'aut it . iq . é iv conçu pour dial ogue r s pécif ue m e nt av c ls iq e e aut s produit Micros of . l Ch aos icie e Com put r Cl de H am b ourg. m êm e icat e l e dépourv ue de s l ogicie l Micros of -. En Al m agne . il iv L e prob l e èm e s t q u'e n pours uiv ant ce t e t . . une dém ons t ion . Ce l re s t angage pe rm e t e n e f e t de f l ance r dire ct m e nt de s appl ions e icat W indow s e t d'éch ange r de s inf orm at ions av c e l s . une t ch nol é iés iv e ogie propriét aire de Micros of . a prouv q u' iv X e ub é Act e pe rm e t ait de v e r f e m e nt de l t ol acil 'arge nt aux ut is at urs d'un program m e de ge s t il e ion f inancière en l igne (Quick e n ou Micros of Mone y). un cl aire ub d'inf orm at ns . s e ul ls ut is at urs de W indow s e t s e il e d'Expl r pe uv nt accéde r corre ct m e nt aux s it s ore e e e W e b q ui ut is e nt Act e X. e èm ant pl grav q ue us e ch acun d'e nt nous conf une part crois s ant de re ie ie e s a v priv aux rés e aux inf ie ée orm at ue s . Ily a e u iq réce m m e nt e n Al m agne . l e ur de s t 'édit Se at l a inv nt un aut l te e é re angage . appe l Act e X.Si ls v e irus pe uv nt e nt r. où l b anq ue e n l l e a igne e s t t rès popul . l e rat l ourde de cons éq ue nce s conce rnant ls déf s de e aut s écurit l à Act e X. ls e re e inf orm at ue s aus s i. s ur un PC t W indow s éq uipé du nav igat ur Int rne t Expl r 14 e e ore Exam inons de près ce t e int s s ant h is t t ére e oire . e st f ait l o dans l pre s s e f 'éch a rançais e .

. ce rt ié par v if ous m êm e . car ls ins t q re e ruct ions Act e X iv cont nue s dans l page W e b ont l e a ancé Quick e n (e n t âch e de f ond. l s e ul ure t ur q ui s upport Act e X. un m e s s age v q ous inf orm e q u'une com pos ant Act e X s 'ins t l s ur v re e iv al e ot m ach ine . Micros of a com pl e m e nt rat is e t èt négl l s écurit de s ut is at urs : al q ue J a igé a é il e ors av s 'as s ure q ue ls appl ions t éch argée s e n e icat él cl uant s ur de s page s W e b ne pe uv nt pas f iq e aire n'im port q uoi. Que lue s j q ours pl t us ard.s t égie m onopol t . V e f e e iv ous t b e z om s ur une j ie page q ui v ol ous aguich e av c une e b annière « V e z-v oul ous de v nir m il e l ionnaire e n 5 m inut s ? e Cl ue z ici ! » Al . Au b out de iq q ue lue s s e conde s . q ui v e ol ous f ait com pre ndre q ue v ous ne de v ndre z ie m ale ure us e m e nt pas m il h l ionnaire ce t e f -ci.. e t c'e s t à ot e ot ce m om e nt à q ue l -l 'ordre pré-program m é à v re ot ins u e s t t rans m is . À l a . il s aut oris e nt lur m ach ine à donne r de s ordre s à lur e e ins u. Ens uit apparaît un j i de s s in. L s pe t s m al de H am b ourg ont e n e f e t e it ins f m ont ré q u'il ét ait e nf in pour un e s croc de ant conce v oir une page W e b q ui. c'e s t -à-dire de m anière inv ib l). ors ous cl ue z. ais out e e ouv rt s . port e e e ant un nom b anal . Com m e nt ça m arch e ? T rès s im pl : v e ous nav igue z s ur l W e b e n ut is ant Int rne t Expl r e il e ore . is e av c l e 'ordre d'e f e ct r un nouv au v m e nt v rs f ue e ire e l com pt du pirat . v re e ous av z cont ué à e nrich ir e rib q ue lu'un d'aut . v ous v ous conne ct z à e v re b anq ue av c v re m ot de pas s e . L s int rnaut s s ont l e e e e e oin de s 'im agine r q u'e n cl uant s ur l iq 'icône d'une page W e b. l l s e t e s ls port s e iv ui. t ois Mais e nt t m ps . e n ut is ant Act e X. v iq . Act e X. il iv de v nait une m ach ine à arnaq ue r l v it ur e e is e .

q ui re e out aurait pu re nt r ch e z v re ous pour t ouch e r aux donnée s de v re ordinat ur av c v re m ot de ot e e ot pas s e ? Micros of s 'e s t év rt t e ué à m inim is e r ce t e t dém ons t ion. e t non pas à corrige r ls déf s rat e aut q u'e l m e t ait e n év nce . J q u'au l us ance m e nt de W indow s 9 5. e e re ou ls ch e f d'Ét . il n'e xis t ait m êm e aucune garant d'aucune s ort . ls m inis t s .G. il ne pe ut q ue f s aire conf iance à l pub l é. ou b ie n v ous pe ns e re z à q ue lue t q rans act ion q ue v ous av z oub l e iée e nt t m ps : après t . à l m arq ue . Il pe ns e pouv oir s e re pos e r s ur ls e épauls s ol s du pre m ie r édit ur m ondial de e ide e l ogicie l. Quand à D av . iv e aut L ch oix de M icros of e s t l pl s ouv nt e t e us e j t ié par l garant us if a ie q u' apport nt s a e m arq ue e t s a not oriét Es t ce l im e ? é. l grand pub l a conf e s at e ic iance dans s a m arq ue . O r dans l l re t d'ut is at ur de it . ors q ue Nav igat . a icit ue is e t e n déf iv . init e a os W as h ingt ou à P on aris .. BilGat s re ncont d'égal l e re à égalls P .. à .-D t inat ionals . or O péra e t aut s nav re igat urs ne s upport e ant pas Act e X ne prés e nt nt pas ce déf . Et c'e s t b ie n l l pl t t . Mais Act e X ouv l e t ide iv re incont s t lm e nt une f l m aj ure dans l e ab e ail e e a s ûre t d'Int rne t Expl r al é e ore . égit Sûre m e nt pas . v ot e é e ous n'al z l e pe ut re m êm e pas re m arq ue r ce pe t v m e nt -êt it ire . e iv il e W indow s . aux re v s s pécial ée s . L à e us ris e e grand pub l n'ét ic ant pas à m êm e de j uge r l niv au e e de q ualé de s l it ogicie l. l garant a ie s e réduit à t rès pe u de ch os e s . ie e . q ui doit s ûre m e nt prés e nt r de s érie ux s e gage s de q ualé. de m ul e .réce pt ion de v re re lv de com pt .

e connue s de t ous de puis l ongt m ps . int rrupt s e e ice e ions d'act it pe rt s de donnée s ou t e aut pe rt iv é. C'e s t 'art -à-dire q u'il ègre ce rt int aine s t ch niq ue s . d'accide nt ne s ont couv rt ni ls dom m age s .. par e xe m pl e e une m ét ode de ge s t h ion de f ie rs e f icace . Quand v ous ach e t z un m icro-ordinat ur auprès e e d'un grand cons t ruct ur v e . on e xige ce ge nre de conf out orm it de s on é ins t l e ur élct ue ou de s on pl b ie r P al at e riq om . pe rf orm ance s décrit s e dans l e m anue l accom pagnant l l e ogicie l » Mais pas q ue s t . e out re e de nat ure pécuniaire rés ul t ant de l il at 'ut is ion ou de l pos s ib ilé d'ut is e r l l 'im it il e ogicie l l m at ou e érie l . M icros of n' s t pas il e t e non pl us l ch am pion e de l s is t ' as ance t ch niq ue . ourq uoi pas d'une m ul t inat ional q ui af ich e 20 m il e f l iards de f rancs de prof s annue l ? it s Au dire de s ut is at urs . . l t xt de l nce de W indow s 9 5 ou e e e ice W indow s 9 8 as s ure s e ulm e nt q ue « l f ricant e e ab de l 'ordinat ur garant q ue l l e it e ogicie l pe rm e t ra t une ut is at il ion conf orm e . J re connais v ont rs q ue ..Auj ourd'h ui. pour l s s e nt l aux 'e ie . ous pouv z l s ur l e ire a l nce W indow s l t xt s uiv ice e e e ant . on ne pe ut pas s e xige r l « zéro déf e aut » Mais on pe ut au m oins . e . e s e corpore l. pour de s s ys t e s e ol ie èm com plxe s com m e ls l e e ogicie l. ni ls pe rt s de b énéf s . ion év m m e nt de re s pons ab ilé pour « de s pe rt s ou ide it e dom m age s de q ue lue nat q ure q ue ce s oit » En cas . at e ndre du pre m ie r édit ur m ondial l s urance t e 'as q ue l program m e s oit conçu dans ls règls de e e e l . Après ich f t .

. une él oil t égant f e açon de re port r s ur ls f ricant de m ach ine ls cas s e e e ab s e t e . t ion. Et m êm e al . ors ous n'av z e . . v uil z cont e r l num éro d'as s is t e l e act e ance du f ricant ab d'ordinat urs e f ourni dans l a docum e nt ion de 1'O RD INATEUR at V à. e t e aut s t ne pe uv nt pas ls corrige r Et au l u de f e e . Gat w ay. L prob l e e s t q ue e e èm Com paq . l re s pons ab ls de s déf s de s produit Micros of .e t b ie n s ûr ls énorm e s coût . as s is t ance produit Ni Micros of Corporat . En e f e t v f . s ans s ol ion s at f ant à lurs 'e ut is ais e e e nnuis . H P IBM ou D e l ne s ont pas e . Ce q ui l pe rm e t de l f s ui e aire . pour Micros of . lurs h ot l s s ont s ouv nt s ub m e rgée s s e ine e par de s q ue s t ions cl s iq ue s de nov s conf as ice ront és à l t t réalé de W indow s . j oue nt ls b al s de pingpong e l e e nt ls div rs e s h ot l s de lurs f re e e ine e ournis s e urs . O u. c'e s t q ue W indow s e s t dans l pl a upart de s cas préins t l par ls cons t al é e ruct urs .6. ni s e s f ials ne f il e ournis s e nt une as s is t ance pour l PRO D UIT L GICIEL e O .. v al é e ..l à s e s êt . Au point d'oub l r a ris e it ie q u'il e xis t aut e re ch os e : à l 'Écol norm al e e s upérie ure . Pour l s is t 'as ance . on a ains i dû s e b agarre r à pl ie urs us re pris e s av c l s is t e 'as ance t ch niq ue de H e w lt e e t P ack ard q ui v ait rés oudre ls prob l e s de nos oul e èm im prim ant s av c un « nouv au driv r W indow s » e e e e . pire . ie ournir un s out n t ch niq ue de q ualé s ur lurs propre s ie e it e produit . al q ue pe rs onne n'ut is e W indow s ch e z nous ! ors il Be aucoup d'ut is at urs s e re t il e rouv nt ains i l b e c e e dans l au. e s iés propre s produit . ous n'êt s aut e oris é à de m ande r de l 'aide à Micros of q ue s i v t ous ach e t z l l e e ogicie l s éparém e nt de l m ach ine (ce q ui v a ous coût au e m oins de ux f ois pl ch e r q ue ce l q ui e s t us ui préins t l s ur l PC).

droit q u'à un s e m b l ant de s out n.. P ie our ls e ach e t urs am éricains de W indow s 9 8. Ce q ui al ée s e m b l b izarre com m e condit e ion de t s t pour un e s e rv ur n'e s t e . l e t ant .. e de s f onct ionnalés pl s érie us e s . l not e a ion de prot ct e ion de f ie rs ich e xis t . e ce rt s . M icros of n' pas rés ol t t a u ous ls e prob l e s de q ual é. av f e l e ce nt rée s ur l e s ys t e èm d' xpl at e oit ion W indow s NT. Ce q ui e xpl ue q ue l produit ait iq e e f e ct e m e nt ob t nu une ce rt icat f iv e if ion C2. m ais de s av oir s i l ns e m b l cl nt e rv ur e s t conçu av c un s ouci 'e e ie -s e e de q ualé e t de s écurit D 'ail urs . D ans l s ys t e it us e èm d'e xpl at oit ion W indow s NT pour s t ions de t ail at rav e t s e rv urs . Mais at e nt t ion : t out ce l n'e s t v a rai q ue q uand on év ue l produit is ol e nt s ans appl ions al e ém . q ui garant aux Ét s -Unis un b on de gré de s ûre t it at é. l conce pt de nom s d'ut is at urs dif ére nt e e il e f s av c de s droit d'accès dif ére nt e s t égalm e nt e s f s e prés e nt com m e . il ét e ait pre s q ue im pos s ib l. m ais t uit rès f e de cont e r acil act l s e rv e ice payant q ui v . un cons ul it é. -ce pas ? L q ue s t a ion crucial n'e s t pas l s écurit du e a é s ys t e d'e xpl at èm oit ion l ui-m êm e . icat ins t l s e t s ans conne xion au rés e au. de s écurit e t de s ûre t èm it é é q ue v ous av z énum érés ? e L 'arm e de Micros of pour pénét r l orm at ue t re 'inf iq prof s s ionne l e l e prés e nt . L s e com pos ant s e du s ys t e èm s ont as s e z b ie n prot égée s . de j e uil e oindre l s is t 'as ance grat e . e n j lt 19 9 8. ous propos ait une f orm ul à e 35 dol l incide nt »15 l '« ars Es t ce q u' e c s on of re prof s s ionne l . dans l m onde e Unix.

e t ack ard ou Sun. D e ce f . ide ie l e et c. age cul l pos e d'ail urs de t ure l e grav s e prob l e s èm q uand Micros of t prét nd e int roduire W indow s NT dans de s s e ct urs où l e a f ilé de s s ys t e s inf iab it èm orm at ue s e s t crit ue : iq iq ls t e rans act ions b ancaire s . v als icat it e pour l nt pris e . a puis s ance de cal a énorm ém e nt augm e nt au f cul é il du t m ps . iq a s ignal f j lt 19 9 8. ch ange m e nt de s droit d'accès aux zone s s conf nt l s . ls e s ys t e s èm de pos it ionne m e nt de s at l e s . ls nav t e s s pat e s e e t ial ou ls aut ob ils . Car on ne pe ut pas s e e om e pe rm e t re de re b oot r un ordinat ur de cont e t e e rôl aérie n. un t é. ni un s ys t e de s al de m arch é f èm l e inancie r ! Ce s appl ions . N'im port q ue l é e ut is at ur d'un rés e au s ous W indow s NT ét il e ait e n m e s ure de gére r l rés e au (m odif e icat ion de m ot s de pas s e . e l pe ine pour adapt r s e s ait l e e out s à un m onde q ui e xige un h aut niv au de il e s écurit Ce t h érit é. 'e re t ourne nt auj ourd'h ui av c de s produit IBM. in uil e rès grav déf e aut de s écurit dans W indow s NT 4. pe ut ce rt s re m pl r de s gros e e ace s ys t e s pour ce rt èm aine s t âch e s non s t égiq ue s . e ocom m ut e urs de at t écom m unicat él ions . L m icro-ordinat ur dont l l e e e . l f e de Se at l a irm te n'a j ais e u l cul am a t ure de l orm at ue e n 'inf iq rés e au.am éricain e n s écurit inf é orm at ue . e l it ls e l ogicie l s e m b arq ués dans ls av e ions . dans l m onde iq e .) com m e s 'il e n ét ait l 'adm inis t e ur ! Micros of s 'e s t e m pre s s é de rat t m e t re un program m e corre ct à l dis pos it t if a ion de s e s cl nt 16 ie s Cont raire m e nt à IBM ou Sun.0.. D igit e s al Eq uipm e nt H e w lt P . rat Mais ce q ui e s t crit ue .. s ouv nt e d'ail urs s ous Unix. ls proce s s us de e cont e rôl indus t l ls aut rie . Mark Edw ards .

s ur ce pl à. Re dm an. pl ôt q u'un ut BilGat s q ui parade av c l Code x de L ice s t r de l e e e e e . D 'aut s ant q ue ce s généraux gal onnés ont déj pu t à ouch e r du doigt ce q ui ls at e nd e n ab andonnant une e t t ch nol e ogie ouv rt e t de q ualé au prof de e e it it W indow s . e . e t s e m ont nt dupe s e s re d'argum e nt com m e rciaux s pécie ux. com m e l e rat e ch oix du s ys t e d'e xpl at èm oit ion q ui v éq uipe r de s a s ys t e s d'arm e m e nt ou de s s onde s s pat e s . ain M. a it cul c'e s t l f ilé de s m ach ine s : l pl age e s t a iab it e ant int rdit Et Micros of n'a. it Pourt ant l . Un rapport of icie l du gouv rne m e nt f e am éricain l f ' ait ét d'incide nt répét at és s ur l « e b at au int l nt » de l Marine am éricaine .l e ch ois i M icros of W indow s NT pour s a nouv l t e l e générat ion de s ys t e d' orm at èm inf ion ? Ilm e s e m b l e n e f e t t e f rès inq uiét ant q ue ls e re s pons ab ls de décis ions s t égiq ue s . t an-l crédib ilé. de l Marine . NT m ay b e com e m ore iab e re l l w it t e » ! (Mêm e s i Unix e s t pl iab e h im us f l. e e l ige a éq uipé av c W indow s NT Pl ie urs f e . aucune e . a e xpl ué : « Al ough a iq t h Unix is m ore re l l. èm ial ignore nt ouv rt m e nt ls re com m andat e e e ions de lurs propre s e xpe rt .prof s s ionne l ce n'e s t pas l v e s s e de cal . us ois b l ué e n oq rais on de pl age s répét . ils e pourrait q ue NT de v nne pl f l iab e ie us iab e av c l t m ps .. our j t ie r l us if e ch oix de NT pour ce b ât e nt un ce rt im . l b at au a dû ant és e e pit us e m e nt êt ram e né au port P e re .) e e e D om m age q ue ls inf e orm at ions t év ée s ne él is m ont nt pas ce t re ype de re port age . ' arm ée am éricaine n' t e l pas a.

te e . W indow s NT q ui n'a de com m un a as . n a ort ' e re ' ait av pas ét conçu par M icros of . a ét conçu par D av e é e Cut e r l. e l . l s uccès de l e ogicie l prée xis t s com m e W ords t s ant ar ou L us 1-2-3. L nt pris e y a d'ail urs aj é. q ui a f ait l f une de l nt pris e . pour lq ue lMicros of a pris une l nce auprès de e t ice l PME Spygl s .e s t dériv du l é ogicie l NCSA Mos aic. conçu l s ys t e V e re e èm MS). un program m e ur re crut é pour l a circons t ance ch e z D igit Eq uipm e nt (où ilav . ce rt aine s f onct ionnalés it (corre ct ur d'ort ograph e . dont il a ach e t l m anus crit é e original e t q u'il prêt e v ont rs pour de s ol ie e xpos it ions . O n a v com m e nt e és u D O S av ait ét origine l m e nt acq uis auprès de é l e Se at l Com put r Mais l couch e W indow s .l e créé e l . O n a v q ue l s ys t e d' xpl at u e èm e oit ion M SD O S. a l e e s t une m auv e copie « m ade in Micros of » de ais t l e rf 'int ace graph iq ue du Macint h . Micros of a e n re v t anch e dév l e oppé e n int rne ls e e program m e s de b ure aut ue W ord e t Exce l après iq . corre ct ur de s ynt e h e axe ) v ndue s e à l 'origine com m e produit s com pl e nt ém aire s par de s PME.t e l . L nav os e igat ur e Int rne t Expl r . q ui ls a t e e ns uit adapt à s e s b e s oins . ot 'e re l e out au f ur e t à m e s ure . Le nt pris e é t ' re a.L éonard de V inci. Ce m écanis m e a ét érigé e n s t égie : ls produit Micros of ét é rat e s t ant .m êm e l e d' aut s re program m e s ? Ls l e ogicie l dont on parl l pl e n ce m om e nt s e e us ont t ous ét ach e t é és par Micros of . av c W indow s q ue s on nom .c'e s t d'ail urs précis é dans s on e ore l e copyrigh t . al ait av c d'aut s .

. q ui com pre s s e l dis q ue pour doub lr e e s a t l. t oir re Ils e m b l dif icil de croire q ue M icros of . Se l ce s PME. ou m arch e m oins us b ie n q ue s a copie Micros of (v ch apit 3).pl ôt m alconçus . O n pe ut cit r l St e r de St it e e ack ac Elct e ronics . ou Quart rde ck q ui pe rm e t de f ail e e aire du m ul âch e s ous D O S/ W indow s . q uand ill m anq ue un l s ui ogicie lou une t ch nol e ogie s ur un s e gm e nt de m arch é q u'e l l e cons idère com m e prom e t e ur il e s t pl rapide t . P ndant un t it e m om e nt ce s pe t s e nt pre ne urs gagne nt un pe u . L nt pris e e m pl év m m e nt de s m il rs de 'e re oie ide l ie program m e urs . ne oie l ie dis pos e pas d' une capacit de re ch e rch e e t é dév l e oppe m e nt aut onom e . it re d'arge nt Et un j . q ui dév l e oppe nt ou adapt nt s e s e produit . Micros of v 'un s on t a m êm e j q u'à m odif r s on s ys t e pour q ue l us ie èm e produit origine lne m arch e pl . our e Micros of e n acq uie rt l l nce . J q u'e n ie t us 19 9 5. e f e t q ui e m pl de s m il rs de program m e urs . ce l l s e l port ouv rt à ut a ais a e e e de s s t -up pour inv nt r de s corre ct s ou de s art e e if program m e s com pl e nt ém aire s am él iorant lurs e f onct ionnalés . us d'ach e t r ce s av e oir-f aire . Mais . l nt pris e ne dis pos ait m êm e pas d'une 'e re div ion de re ch e rch e digne de ce nom . Ilne s e pas s e pas un m ois s ans q ue Micros of acq uière une ou de ux PME t point s . ue Aucune de s innov ions de l at 'indus t rie du l ogicie l n'e s t e n t out cas s ort de ch e z Micros of . ou l copie s ans t a ice e v rgogne pour l égre r à une nouv l v rs ion de e 'int e l e e l de s e s produit . Sa is dire ct ion ne v oyait pas l ilé d'e nt t nir un 'ut it re e . s i lur produit m arch e b ie n.

ra acce pt r e d'ut is e r de s m édias q u'il ne il re s pe ct e pas f orcém e nt com m e ls re v s de l pre s s e . h ie r com m e auj ourd'h ui. re Pourq uoi l com m unaut de s inf a é orm at icie ns q ui. Il e xis t un départ m e nt Micros of re e e t Re s e arch à Se at l e t un aut à Cam b ridge . L s ch os e s n'ont ch angé q u'au cours s e de s t rois de rnière s année s . ilf aut com pre ndre q ue s i un s cie nt iq ue if v ut t e ouch e r l grand pub l il de v e ic. ls e m anipul ions .l orat ab oire du t ype Xe rox P arc ou H P L orat ab orie s pour v ndre e de s l ogicie l pour ordinat urs s e pe rs onne l. dont l cont nu s 'appare nt dans iq e e e b e aucoup de cas au pub l i-rédact ionne l . s urt 'ins ant out com m e de s v rine s (v it oir ch apit 4). Mais ce s l orat e e ab oire s f onct ionne nt . s ans ris q ue d'êt at re pris pour de s concurre nt j oux.. à v ous e nt ndre . e n te re Anglt rre . s e s ont t t s al us rop l ongt m ps . e ue a inf orm at ue . s urt s out port urs de dés inf e orm at ion. ls e dange rs . pe ns e t e ant de m alde s produit M icros of . Et e il s t v q ue ce v e rai ide a ét com b l par de s ps e udoé é e xpe rt . C'e s t une de s rais ons pour ls q ue l s un e xpe rt e l e s érie ux. n'e s t pas f orcém e nt dés ire ux de s igne r un art e dans ce icl . q ui e e a icat ne s ont d'ail urs pas t e s gl us e s . ne s ' s t e l pas e xprim ée s t e . av c l v e a ague Int rne t e e t ls am b it e ions de Micros of s ur l orm at ue t 'inf iq d'e nt pris e .. pour l t . J e crois q u'il xis t à ce l une s érie d'e xpl ions .l e pl t ? us ôt L s s pécial t s q ui ont ls connais s ance s e is e e néce s s aire s pour déj oue r t ous ce s piège s e t m e t re t e n év nce ide ls e e rre urs . T l e out orie out d'ab ord.

j pe ns e égalm e nt ait e e q ue l com m unaut de s inf a é orm at ns s e s ouciait icie pe u de ce q ue Micros of b e rne l grand pub l pour t e ic. aucun grand inf h iq orm at n n'a icie v raim e nt pris l pe ine de f a aire oe uv de pédagogie . a rib m e t re e n pl t ace un v ab l ce rcl v ux : érit e e icie dénuée de l 'appui de ce s e xpe rt q ui l b oude nt e t s a t rès dépe ndant de s e s annonce urs pub l aire s . j q ue -l l com m unaut out us à. de pe ur q ue s a réput ion ne icat at s oit e nt ach ée pour y av oir côt oyé de s « m arch ands de t apis » Male ure us e m e nt ce l a cont ué à . P as l pe ine d'e xpl ue r l v é à ce s ge ns -l s e a iq a érit à. dis e nt ls ch e rch e urs : s i on ne re nt pas dans l e re e dét . com m e nce nt à prêt r rie s e une ore il at e nt e aux s cie nt iq ue s com pét nt . il ne nous croiront pas . il a réq ab e D e pl . il ne nous com pre ndront pas . e t s i on re nt ail s re dans ls dét s . e t l re nd e ncore m oins f ue nt l. re Enf in e t s urt . a é . h . e Ce q ui acce nt ue s on côt é m e rcant e . L s it ion e s t pourt a uat ant e n t rain d'év ue r : ls ol e j ournal t s s érie ux. ls ps e udo-e xpe rt q ui y ont f us e s ait lur nid e n'ont pas f orcém e nt e nv q ue ce t ét de ch os e ie at ch ange .t ype de pub l ion. s oucie ux de dém yt if r l is e h ie a propagande de s indus t l. l e icit a pre s s e inf orm at ue e s t s ouv nt réduit à de v nir iq e e e un éch o pe u crédib l de l propagande de s e a cons t ruct urs . e uridiq ue s de Micros of t aux Ét s Unis donne nt l s poir q u'un dis cours at 'e crit ue puis s e auj iq ourd'h ui av oir une ce rt aine infue nce . l P our êt t re out à f s incère . lq ue le l av e l e ait une ce rt aine conde s ce ndance . l t iv e if e s Et ce s de rnie rs s ont pe ut re pl e ncl -êt us ins à s 'e xprim e r car ls déb oire s j . À e ail s l e rs e de ce q ui s e pas s e e n ph ys iq ue ou e n 'inv m at ém at ue s .

il re L l a igne de déf ns e cl s iq ue de Bil Gat s e as l e e s t q ue s e s produit s ont pl is cit s éb és par ls e cons om m at urs .a f iori ab l e ort s 'ils 'agit d'un l ogicie l. f Auj ourd'h ui. q ui e s t l m oye n de com m unicat e ion e t d'éch ange priv égié de s ch e rch e urs : « not »rés e au. P us e arce q ue nous ris q uons de nous re t rouv r t e ous av c un PC s ur e not re b ure au. q ue l am él 'on iore pe t à pe t . ance r s e s concurre nt e t occupe r un créne au av c un produit s e m édiocre . com m e rcialm e nt de v e . aura du m al it à conv aincre s e s cl nt q u'il aut e n ch ange r t ie s f ous ls e ans ! O n as s is t donc. l q ualé int l e a it rins èq ue de s produit e s t s de v nue un f e ur de s uccès as s e z s e condaire . pourq uoi ont il réus s i à s éduire ais . ourq uoi ? P arce q ue f riq ue r un e xce l nt produit . Il e ogiq ant v aut donc m ie ux.s l pl a anèt ? e D 'ab ord parce q ue l m arch é n'e s t pas un e s ys t e parf . à l e e a f ricat ab ion de produit m oins pére nne s . une prim e au pre m ie r arriv . ls èm ait e e q e e e m e il urs produit gagne nt rare m e nt P l e s .de m ande énorm ém e nt de t m ps e t d'arge nt O r il e xis t dans t e . ce n'e s t pl l cas . Si ls l e e ogicie l M icros of s ont s t s i m auv . . Et s urt out parce q ue Micros of t ch e rch e m aint nant à m e t re l m ain s ur Int rne t e t a e .. e ous ls e s e ct urs .. av c un s e cycl de f ricat e ab ion pl court us . El pouv e s t l e ait donc f indre e l pl a us grande indif ére nce . D 'ail urs . e act .s cie nt iq ue arriv if ait à éch appe r com pl e m e nt aux èt ordinat urs pe rs onne l e t à Micros of . dans t e ous ls s e ct urs . e e t s pécialm e nt pour e ls e b ie ns t ch nol ue s . D 'aut it it ant q ue l 'indus t l q ui com m e rcial e de s produit rie is s rob us t s e t de t e rès grande q ualé. D ans l m onde t l u'il xis t .

q ui l ui-m êm e doit pouv oir f onct ionne r s ur l m ach ine . auj ourd'h ui.. l puis s ance de dis t ut a rib ion. L il a principal f e orce de W indow s . O n t iq ouch e ici à une caract éris t ue iq du m onde inf orm at ue : l v iq a ariét de s t at s é om e f raîch e s av c ls q ue l s v e e l ous cuis ine z n'im pos e pas e de ls puléris e r dans un b roye ur Moul x pl ôt e v ine ut q u'un aut . is t l il at ur ne 'ut is e se procure pas un s ys t e èm d'e xpl at oit ion pour l égance de s on arch it ct . e n l s e nce re e e ire 'ab . L s ib us e il e ge ns n'ach e t nt aie év m m e nt ide pas un m agnét cope pour s e s proue s s e s t ch nol ue s .c e s t rav l e e -a-dire êt « re int ropérab l e e » av c e d'aut s re produit s inf orm at ue s . os e ogiq m ais pour v ionne r de s cas s e t e s . q ui doit e q re êt capab l de ls l . t os am ué e n q ue lue s q m ois au déb ut de s année s q uat -v re ingt par l V S e H de l concurre nce . Si b ie n q ue . P our q ue l d'e nt e ux s oit ut is ab l. parlr « d'e f e t rés e au » . D e m êm e . e f ou « d'e f e t dom ino » À l e ure de l orm at ue f . 'h 'inf iq e n rés e au. icat ib e O n pe ut à ce t égard.. Et il aut q ue ce s t xt s a f e e s oie nt t rans m is s ib ls à q ue lu'un d'aut . e t b ie n s ûr l com pat ilé av c ls appl ions a ib it e e icat e xis t e s . un t e m e nt de t xt rait e e doit pouv oir f onct ionne r s ur un s ys t e èm d'e xpl at oit ion. Souv ne z-v ant e ous de l déf e a ait du m agnét cope Be t ax de Sony. pour lq ue l ait dis ponib l une a e ét e l rairie b e aucoup pl ab ondant de f m s . ls produit n'e xis t nt pl is ol e nt e s e us ém . 'él e ure m ais pour y f aire t ourne r un ce rt ain nom b re d'appl ions icat ut e s . il aut q u il 'un re il e f puis s e t ail r corre ct m e nt . ce s ont ls dizaine s de e m il rs d'édit urs inf l ie e orm at ue s q ui crée nt de s iq appl ions com pat ls . En re v re anch e .par rapport à une s érie d'aut s crit s : l s av re ère e oirf aire m ark e t ing.

de t e e t iq out m anière . e ux. Mais oir 'édit ce l ne v ut pas dire q ue l il at ur de b as e a a e 'ut is e ch ois i W indow s : ils e l s t l s é im pos e r Et puis . s connais s e nt pas l q ue s t a ion e t n'écout nt pas ls e e t ch nicie ns de b as e q ui. ls pat e e rons s ont com m e ls h om m e s e poliq ue s : il dis pos e nt de dix m inut s . com m e s Micros of . cont e l point ce nt de l ch aîne . ce n'e s t t ut is act pas s i grav : Micros of e xpl ue q ue . l ch oix d'un s ys t e de e s e èm t e m e nt de t xt n'e s t pas aus s i l re q u'on l rait e e ib e croit Si une e nt pris e v ut m e t re t . L pl s ouv nt il ne e us e . e n pous s ant ant l égrat 'int ion de s e s l ogicie l e nt s re e ux (v oir ch apit 3). e l e s t l e pre s q ue cont raint de ch ois ir l s t e e andard dom inant . L J ns on Space Ce nt r de e e oh e . e s s e nt l m e nt pour s e couv . t ie l e rir P arce q ue l ne pe ut pas êt réprim andé pour 'on re av ch ois i l e ur q ui éq uipe 9 0 du m arch é.-D dis e nt e n s ub s t ance à lur dire ct ur inf e e orm at ue « iq F e s l b on ch oix » Et ce s de rnie rs f ait e . 'édit ogicie l q ui. e e . ilne t arde ra pas à s ort une m e il ure ir l e v rs ion du produit ! e Ce m ode de f onct ionne m e nt produit de s décis ions ab e rrant s . À h aut e re niv au.e s t nat l m e nt e n ure l e pos it ion d'infue nce r ls décis ions d'ach at s ur t l e out l re s t . 'e ais .G. it s e pour ch aq ue décis ion..de s t andards ouv rt . s i ce t e s ol ion ne donne pas s at f ion. re e t ous s e s e m pl oyés s ur l m êm e l a ongue ur d'onde . O n v rra com m e nt l e ur de Se at l e e e 'édit te j oue à f ond de ce t av age . au m ie ux. s av nt Ce s P .. ont l ch oix e de Micros of .l t rôl e ral a e s ys t e d'e xpl at èm oit ion . re L 'aut re f e ur de propagat act ion de s produit s Micros of t nt à l m anière pyram idal dont ls t ie a e e décis ions s ont pris e s dans ls e nt pris e s . T out e s t l Et l e ur de l ié. .

pour ls l ie os a l e e re m pl r par de s PC W indow s 9 5. Ce l dit e e a . e Congrès am éricain a ouv rt une e nq uêt . pas de PC P nt e ium II/W indow s 9 8 000 à 10 000 ou 15 000 f rancs . Ce s pe t e s e t m oye nne s e nt pris e s it re ont b e s oin de t rm inaux rob us t s e t s t ls . f ue une pris e de cons cie nce .. j pe ns e q u'à m e s ure q ue l pos t inf e e e orm at ue iq de s PME s 'al ourdit il s 'e f e ct . . un m ois av ant q ue ce l ogicie l s oit s ort ! L t ne i e out s ans approb at ion f orm e l du Cons e il de ge s t l e ion de s re s s ource s inf orm at ue s 18. dès j ace uin 19 9 5. e e ab e dédiés à ce rt aine s t âch e s .l nce s pat e am éricaine (l NASA) a j t de s ' Age ial a e é m il rs de Macint h à l poub e l . e t dont l coût ne e dépas s e pas 5 000 ou 6 000 f rancs . ic.. Une h is t iq oire s im il aire s 'e s t produit av c ls l e e e ogicie l Exch ange s e t W indow s NT Com m e ils 'agit d'arge nt pub l l .

.

.

ilav al ance s a t . t e iq t out ce l a e s t as s e z anodin. Mais c'e s t e n pre nant du re cul e n aire . ilpre nd un pion. Et v a it ous e xpl ue z q u' n iq e réal é. C'e s t un pe u com m e une part ie d'éch e cs dont on ob s e rv rait e q ue lue s q m ouv m e nt is ol e nt : t ns . puis q ue l pub l ls s e l e e ic e ch ois it D e l re . il e s ém ie m e t un cav ie r e n éch e c. il dépl .3 L t iq ue du l rre a act ie Bil Gat s s e f l e ait pub l ue m e nt l ch ant de iq e re l com pét ion. Ce q ui dém ont s re q ue ls dirige ant de e s l nt pris e ne croie nt pas du t 'e re out à l q ualé de a it lurs l e ogicie l. D 'un côt ildit : e iq é. nos l ogicie l s ont ls m e il urs . Rie n our de s pe ct acul . re gardant t e s ls s t égie s de Micros of s ur out e rat t . Quand v s ous re garde z ls conq uêt s e e ou ls prat ue s de Micros of une par une . 'aut oie un ars e nal t rès s oph is t ué de m e s ure s pour e m pêch e r à t iq out prix ce pub l de ch ois ir aut ic re ch os e q u'un de s e s produit ..v im s e ous décrire précis ém e nt ls m ét ode s q ue v e h ous re proch e z à l f a irm e ? Micros of a e n e f e t un dis cours pub l e n t al t f ic ot e cont radict ion av c s e s prat ue s . Pouv z. M icros of dépl it t oie t ous s e s m oye ns pour él ine r s e s concurre nt ..

D e lou Gat w ay 2000 ? l e Micros of e s s aie d'ob l r ls grands dis t ut urs t ige e rib e de PC à ne pas propos e r au grand pub l de ic produit concurre nt . e n 'e re us e f e t Micros of im pos ait à t f .. t ous ls dis t ut urs e rib e d'ordinat urs IBM e t com pat ls de pré-ins t lr e ib e al e s ur l dis q ue dur de l m ach ine s e s l e a ogicie l à l : s ui c'e s t -à-dire d'ab ord MS-D O S. À e act e com m e nce r par ls cont s l e rat éonins im pos és aux f ricant d'ordinat urs . is e e iq l e Micros of e m pl pl ie urs t t oie us ype s de m oye ns pour annih ilr l concurre nce . L s pl cl s iq ue s e t ls e a e us as e m ie ux connus s ont ls t iq ue s com m e rcials ..l ns e m b l de s part s q u'il j 'e e ie a ouée s . q ue l cl nt f e e e ie inal ouh ait ou s e non v oir D O S ou W indow s ins t l s ur s a m ach ine . dom m age ab l à e e . ui dés ins t l D O S ou W indow s . anc. J q u'e n 19 9 5. q u'IBM ou Com paq de v nt aie paye r une s om m e f ait orf aire pour ch aq ue m ach ine produit e t v ndue . puis W indow s . al é On v oit donc b ie n q ue l érêt du dis t ut ur ét 'int rib e ait d'ins t lr W indow s pl ôt q u'aut ch os e . ab s e Que l s s ont ls re l ions e xact s e nt l e e at e re M icros of e t ls v nde urs de m ach ine s com m e t e e Com paq . Il s 'agis s ait l d'un ab us à caract éris é de pos it ion dom inant . ait écrit noir s ur b l . q ui l al e ut re ui coût rait dav age d'arge nt Quant à l il at ur e ant . puis q u'il l ait de al e 'av t e f out açon payé. Re v nons aux prat ue s e l s -m êm e s . 'ut is e f inal il ne gagnait rie n à de m ande r q u'on l .e t gagnée s q ue l v s e de s s ine r l v f m d'une conq uêt 'on oit e rai il e m onopol t . L e t ype de cont rat conf nt ls igné à l ide ie 'époq ue ét ait un ach at de l nce « par proce s s e ur » Ilét ice . Ce t e prat ue dat de s s s t iq e origine s m êm e s de l nt pris e .

m ais ila pu cont ourne r l a cont raint e n inv nt e e ant une nouv l prat ue q ui a e l e iq e xact m e nt ls m êm e s e f e t . ou b ie n de paye r de ux f t ois s on s ys t e d'e xpl at èm oit ion ! Ce t e prat ue -l a ét t iq à é épingl ée non s e ulm e nt par l D épart m e nt e e e am éricain de l j t . Com m e on l v au out 'a u ch apit 1. m ais aus s i par l a us ice a Com m unaut e uropée nne . Mais il ie s doit paye r ch aq ue copie de W indow s 2 à 3 f ois pl us ch e r ! En appare nce .. e de e de v ait de t e f out açon com m e nce r par paye r MSD O S. l f e ux f 'am e e am Cons e nt D e cre e de 19 9 5. non s e ulm e nt Micros of n'a e u à paye r re e t aucune pénalé f it inancière pour de s année s d'agis s e m e nt il s l égaux. Bre f l grand pub l ét . l cons t e e ruct ur s 'e ngage à e ins t lr W indow s .. par lq ue l Micros of e t s 'e ngage à. rie n du t . e ic ait « l re » de ch ois ir un ib produit Micros of . e f e t déb ouch é s ur un accord à l iab l.. Ce l n'a pourt é a ant ét é d'aucune ut it D e s année s de procédure ont e n ilé.t ous ls concurre nt . ls e cons t ruct urs ont l ch oix e t l Cons e nt D e cre e e s t e e e .s ur al e ors t e out une l igne de produit s (un m odèl e d'ordinat ur). D ans l s e cond cas . l e e e cons t ruct ur ach èt s e ulm e nt ls l nce s q ui e e e e ice corre s ponde nt aux com m ande s e f e ct e s de s e s f iv cl nt . Au l u d'êt ob l e e f s ie re igés de s igne r ce s cont s rat de l nce ice « par proce s s e ur » ls cons t . e ruct urs ont m aint nant l e e e ch oix e nt re une l nce « par m odèl » e t une ice e l nce « par copie » ice . D ans l pre m ie r cas . q ue l cl nt f e e ie inal ne pourra pas ach e t r s ans W indow s . par e xe m pl.q u'ilpaie al pe u ch e r .. Un cl nt q ui v ait acq uérir e s ie oul l D R-D O S de D igit Re s e arch (rach e t e ns uit par e al é e Nov l e t f e l inalm e nt par Cal ra).

ls re v nde urs e ait e e ch ois is s e nt s ys t at ue m e nt s ur t e ém iq out lur e gam m e d'ordinat urs grand pub l l pre m ière e ic a opt ion « par m odèl » Et l il at ur f e . à m oins d'al r f e l e dénich e r un pe t as s e m b lur t w anais . Mêm e ab s e nce de ch oix s i. e n t ant q u'e nt pris e . ib é e ant Pire : s i v ous s ouh ait z ach e t r un nouv l e e e ordinat ur e t q ue v e . s i v èm e ous ach e t z e v re m ach ine e n grande s urf . L s it ion e s t ide nt ue aux Ét s -Unis . a uat iq at Un ét udiant du Ce nt r f Am e rican Pub l P icy e or ic ol . f l e a e e uropée nne de ce t e ngage m e nt 19 prév oit e xpl e m e nt com m e agis s e m e nt il e l f icit l icit e ait de condit ionne r l concl ion d'un accord « par a us m odèl » à l us ion de t e 'incl ous ls m odèls dans ce e e régim e . Carre f our ou t out aut re re v nde ur e im port . il a e ors v aut m ie ux s av oir ouv rir l capot e n cas de e prob l e ! Ce q ui v ut dire q ue . q ui v it e aï ous e f e ct ra un as s e m b l f ue age à l cart . Mais al .. ous av z déj W indow s (l cas e à e t ypiq ue de s e nt pris e s q ui e f e ct nt de s m is e s à re f ue j our). re v ous ch e rch e z un dis t ut ur capab l de v rib e e ous s igne r un cont rat de m aint nance pl e uriannue l s érie ux av c réparat e ion de l m ach ine s ous 48 a h e ure s .re s pe ct Il aut re m arq ue r d'ail urs q ue l v rs ion é. e xact m e nt com m e av . Mais dans ls f s . e n F ot ace rance ch e z Auch an. h un ut is at ur ne pe ut il e pas ach e t r un PC q ui ne e com port pas W indow s ? e C'e s t e n e f e t im pos s ib l. ce s grands re v nde urs ne v e ous pe rm e t e nt t pas d'ach e t r de nouv l s m ach ine s s ans W indow s . 'ut is e inal s t priv e é de s a l e rt de ch oix. v ant ous n'éch appe re z pas à W indow s .. e e l e V ous v ez oul dire q u' auj ourd' ui.

Puis -j ach e t r un PC. D av Ch un.. pourq uoi ? 4. Sony. T h ib a.. P e l . Si non. En cas d'ach at puis -j v . e n j e id uin 19 9 8. q ue l q u'il s oit s ans e e . pas un s e ul n'a e ab s e v u m e v ndre un PC.and P it olics de l 'Univ rs it de Calornie à L e é if os Ange ls . e pl cocas s e e s t q u'IBM. NEC. m êm e s 'il décl nt h aut ice s are et f ort q u'il ne s ouh ait nt acq uérir q ue l S/2 s e 'O d'IBM ! Es t ce l m êm e ch os e e n France ? Si a j ach èt un PC av c W indow s e t q ue j ne ' e e e v ux pas de ce s ys t e d' xpl at e èm e oit ion. ack ard Be l l . H e w lt -P e t ack ard. oul e l e a s ans W indow s . e ous re t ourne r W indow s e t êt re m b ours é ? re L s concl ions de Ch un s ont f e us orm e l s : « Sur l e ls douze f ricant int rrogés . Um ax e t Quant x ls m êm e s q ue s t e e ions s im pls e 1. un us s ys t e d'e xpl at èm oit ion concurre nt de W indow s . Il a pos é à e at Gat w ay 2000. une e nq uêt e auprès de s douze principaux re v nde urs de PC aux Ét s -Unis . q ue l q ue s oit l m arq ue . a ains i m e né. e s t ce q ue j pe ux m e l f e e aire re m b ours e r ? . D e l Micron. q ui a créé O S/2. e xige q ue s e s cl nt ach èt nt s ys t at ue m e nt ie s e ém iq une l nce W indow s . Puis -j ach e t r un PC av c un aut s ys t e e e e re èm d'e xpl at oit ion q ue W indow s ? 2. Et pas un d'e nt e ux n'ét re ait prêt à m e propos e r un dis count s i j lur re nv e e oyais W indow s pour m e l f e aire re m b ours e r 20 » ! L a pl upart de ce s cons t ruct urs ont e xpl ué à D av e iq id Ch un q ue « lur cont e rat av c Micros of e xige ait e t q u'il v nde nt W indow s av c ch aq ue m ach ine » L s e e . ach e t r W indow s av c ? e e 3. Unice nt os . IBM.

e m ouv m e nt du l e ogicie l l re . j us 'ai de m andé q ue D e l ide nt ie précis ém e nt l coût du l if e l ogicie l indow s 9 5 s ur s a f ure . un D e l W S 400. oul 'écrire . puis q u'il prêt ib e v ont rs de s m ach ine s pour de s dém ons t ions ol ie rat de L inux. L j re çu un W act à. D e l ne pouv e t l ait pas m e com m uniq ue r l prix de re v nt du l e ie ogicie l .donc f a m inalm e nt l at e 'Ét al s e f l ait aire e s croq ue r Mais j ais b e s oin du t . P our l t . e J s s aie dés e s pérém e nt de puis de s m ois de m e 'e f aire re m b ours e r un CD -Rom W indow s 9 5 par D e l l .F igure z-v ous q ue c'e s t e xact m e nt m on cas . v a ice ous pouv z re t e ourne r l e CD -Rom W indow s 9 5 au dis t ut ur « pour rib e re m b ours e m e nt » ! Ce q ue j m e s uis e m pre s s é de e . q ui aurait pu as s ure r l 'ét i a m aint nance de l e 'ordinat ur ? J e 'ai donc t out de m êm e ach e t ce t e m ach ine ch e z D e l parce q ue é t l . 'av ype de garant q u'of re un grand cons t ie f ruct ur : s i e j ais f 'av ait appe l à l s e m b lur du coin e t q ue 'as e j ais part dans un an. L s e lde l is t e 'h oire . c'e s t l cons t e ruct ur q ui m 'a s e m b l l pl e é e us re s pe ct ux pour ls univ rs it ue e e és auxq ue l s il l e propos e un cont rat à prix préf nt l e t pour l ére ie . J n'ai f e inalm e nt j ais pu s av e am oir de com b ie n l e L orat ab oire d'Inf orm at ue de l iq 'Écol norm al e e s upérie ure de l rue d'Ul . s ans W indow s . 'ai f ax dans lq ue lile s t écrit noir s ur b l e anc q u'e n rais on du cont rat av c Micros of . O n m 'a l répondu oralm e nt m ais s ans v oir m e l e . q ue ce n'ét ait pas pos s ib l. J b ie n s ûr d'ab ord e s s ayé 'ai d'ach e t r l m ach ine q ue v e a ous v oye z s ur m on b ure au. c'e s t q ue j 'ai découv rt au e dos du cof re t cont nant l CD -Rom W indow s 9 5 l f e e a not ice s uiv e : s i v ant ous n'acce pt z pas ls e e condit ions de l l nce . D e v e ant ce re f . e n v 'ins ant ain.

e ogicie l q ue s ls édit urs f e e ont de s b énéf s im port s . ui. L m êm e e ge nre de l l ion e s t aus s i e n v égis at igue ur e n Europe com m e l m ont nt ls art e s 85 e t 86 du T é e re e icl rait 21. à l t a ch arge de ce l q ui l èt . av c un coût é is e d'inv s t s e m e nt parf e is ois t rès élv e é. s e ct iv re ion 1).1 » (L re I. e Ce q u'ilf aut s oul r c'e s t q ue ce t e prat ue igne . coût incom pre s s ib l : l e 'écran 17 pouce s q ue v ous paye z 5 000 f rancs a pe ut re coût 2 000 ou 3 -êt é 000 f rancs au cons t ruct ur e t ce prix de re v nt ne e .. ie b ais s e q ue t rès f lm e nt av c l aib e e 'augm e nt ion du at .f aire .. e t j t nds av c a 'at e e int érêt l s uit du f uil t a e e l on. q ui e s ont de s e nt pris e s puis s ant s .. c'e s t q ue de puis de l oir ongue s année s .1 s ub ordonne r l v nt d'un e a e e produit à l at concom it 'ach ant d'un aut re produit [. ne re e se re b e l nt il pas l . 'ai t out de m êm e f ait l dém arch e . parce ice ant q ue ce ux-ci ont un coût m arginalq uas im e nt nul . Pourq uoi ls f ricant d' e ab s ordinat urs ... P ine pe rdue : ét e ant dans l pos s ib ilé 'im it cont ract l de dire com b ie n coût ce l ue l e e ogicie l D e l . ls f ricant ne gagne nt pas b e aucoup e ab s d'arge nt s ur l m at e érie l C'e s t s ur ls l . Ch apit II.s e cont re ls e dik t s at de M icros of ? t Ce q u'ilf aut s av . Une f ois q u'un l ogicie la ét réal é. L m at ui 'ach e e érie l l a un . l ne s ait pas com b ie n ildoit m e l re m b ours e r J e .. on pe ut l e dupl ue r s ur un CD -Rom pour q ue lue s f iq q rancs par copie ou b ie n l t e rans m e t re par rés e au. t iq dit de « v nt l » e s t t e e e iée out à f ait il l e en égal F rance . l Code de l Cons om m at e a ion e xpl ant : « icit Ile s t int rdit de [.

Micros of ne s e cont nt pas re l e t e e de t ordre l b ras aux f ricant de h ardw are : il e ab s e s t aus s i réput pour e xe rce r s on pouv é oir de coe rcit ion e t s on m ark e t ing agre s s if s ur t ous ls e m ail l ons de l ch aîne de dis t ut a rib ion. Il s ont m e nés par l os e s e b out du ne z par ls v e rais pat rons de ce t e t indus t rie : Micros of e t dans une m oindre m e s ure . D 'ail urs . dont nous av él ine ons parl au é ch apit 2. Int l e . j q u'au us cl nt f ie inal . O f ice ou e e ice f aut s . ne s e rait re -ce q ue ce nt f rancs pl ch e r q ue us s e s concurre nt . q ui norm alm e nt de v ant e raie nt incom b e r à Micros of t com m e ls e s e rv s ice d'as s is t ance t éph oniq ue ou h ot l . D e s e xe m pls de e ce s t iq ue s m ark e t act ing . Il e s t donc t out à f ait im pe ns ab l q u'un e cons t ruct ur d'ordinat urs pre nne l ris q ue d'êt e e e re l s e ul à paye r ls l nce s W indow s . Et s ur ce s e e im m arch és . C'e s t aus s i l rais on pour l ue l ce s f ricant a aq l e ab s d'ordinat urs e acce pt nt d'as s um e r de s e coût s im port s . s ont e n réalé de s it col s e s aux pie ds d'argil. L s m arge s b énéf ol e e e iciaire s s ur l a v nt de h ardw are s ont donc inf e s . par m e s ure de rét ion. q ui donne nt iq une im pre s s ion de puis s ance . ils 'e xe rce une concurre nce à cout aux e t irés : ls f ricant l t nt pour gagne r q ue lue s e ab s ut e q f rancs s ur l f ricat a ab ion. t . Car Micros of pourrait t s t rès b ie n. cons t ruct ur q ui s e rait ob l de paye r l « l nce e igé a ice par copie » s ur pl de l m oit de s e s v nt s us a ié e e f rait im m édiat m e nt f le ! e e ail it Ce s grands groupe s inf orm at ue s .v um e de s v nt s . re f e r aux f ricant q ui ors us ab s s e m ont raie nt t re rop indépe ndant d'acq uérir ls s e l nce s « par m odèl » à prix réduit Et un ice e .

a aint irée av ant l j e uge m e nt e n rais on d'un « accord à . s urt out dans ls e pays en dév l e oppe m e nt L s av .l Bus ine s s Sof w are Al e a t l iance (BSA) pour f aire pre s s ion s ur ls e nt pris e s q ui f e re ont de s copie s non aut oris ée s de l ogicie l. q ui com pre nd aus s i W ord. e t h is t oire incroyab l : un b e au j e our de 19 9 5. apon. L s e nt pris e s s ont e n e f e t t nue s ice e re f e d'ach e t r une l nce par pos t de t ail m ais l e ice e rav . de s re prés e nt s de l BSA découv nt ch e z l ant a re a com pagnie de t éph one uruguaye nne Ant l un él e ce rt ain nom b re d'irrégul és . à s e s e rv du « s h érif » de l t ir a prof s s ion . év ue de s v e urs s anguinaire s . par e xe m pl. e ocat de l BSA dépos e nt s a une pl e pour 100 000 dol . e èm q u'Exce l s t v ndu q ue dans l s uit b ure aut ue n'e e a e iq O f ice . Not z q ue j s e e n'aim e pas e t n'e m pl pas l m ot « pirat s » q ui oie e e . e f ont rare m e nt .agre s s iv s ? e Il arriv q ue Micros of pre nne s e s cl nt e n e t ie s ot age e n ls f e orçant à ach e t r un produit dont il e s n'ont rie n à f aire pour ob t nir un l e ogicie l q u'il s v ulnt Au J e e . Si b ie n q ue ls f e J aponais q ui v ulnt Exce l doiv nt aus s i ach e t r e e e e W ord. rait e e m aladapt aux caract s K anj L prob l e e s t é ère i. n'y a rie n d'ét onnant Mais e n 19 9 7. J q ue -l il aint l ars us à. e t a l e Une t iq ue pl dis cut l e ncore a cons is t act us ab e é. Ce t e e nt pris e a arit t re ins t l b e aucoup pl de copie s de l al é us ogicie l Nov l s e l e t Micros of q u'e l n'a of icie l m e nt ach e t de t l e f l e é l nce s . l pl e e s t re t . ls ut is at urs e e il e adore nt l t lur Exce l de Micros of . ce q ui n'a rie n à oq ol v oir av c l m onde du l e e ogicie l Mais écout z ce t e . m êm e s i c'e s t pour l m e t re à l poub e l . pour Micros of . m ais e ab e t n'apprécie nt guère s on t e m e nt de t xt W ord.

Il s e t s rouv q ue e ce rt ains act urs du h ardw are ... C'e s t -à-dire q ue ce s indus t l s e rie s coupe nt dél érém e nt de s 8 m il ib l ions d'ut is at urs il e de L inux. a du com prom is s uiv ant : l BSA pas s e l a 'éponge . pl infue nt q ue l BSA. ide . Ce t e t organis at ion. Mais s i e l l e ét ait f s e . s 'e s t us l e a réce m m e nt m ont rée t rès crit ue e nv rs Micros of iq e t (b ie n q u'e l e n s oit aus s i m e m b re ) .. al . Es t -ce lur int e érêt ? Év m m e nt pas . l e Micros of t e s t égalm e nt s oupçonné e dans l 'indus t rie de m e nace s de rét ion e nv rs de s ors e part naire s t e rop indépe ndant . L s e re prés e nt s de Micros of e t de l BSA s e s ont ant t a e m pre s s és de nie r t e l is t out 'h oire .l iab l » e nt Micros of (q ui n'ét 'am e re t ait pas l s e ul e pl aignant re prés e nt par BSA) e t Ant l s ur l b as e é e . q ui s ouh ait nt q ue aie ce s ys t e èm d'e xpl at oit ion s oit com pat l av c l m axim um de ib e e e st andards . ait un de s pl aignant ) par de s produit Micros of ! Ce dos s ie r s s t e s t dét l par Rach e lBurs t in dans l ion de ail é e 'édit j anv r 19 9 8 du m agazine M ot e r J ie h one s . m ais aus s i de s ab s e cons t ruct urs de puce s e t m icro-ordinat urs .not m e nt de s e am f ricant de cart s com m e Xircom . l BSA e s t oin re é ait a t l m e nt l e l e iée à Micros of q ue ce rt t ains de s e s concurre nt l s 'ont q uit ée . pourq uoi. à condit ion q u' e lre m pl Ant ace t ous ls produit de s e s concurre nt (dont ce ux de Nov l q ui ét s e l ..ont e e l ongt m ps re f é de donne r ls s pécif e us e icat ions t ch niq ue s de lur m at e e érie l aux dév l e oppe urs L inux. pour al r re j t l e oindre l a Sof w are t Pub l h e rs is As s ociat ion. L us e t Nov l aus ors ot e l auraie nt s -il annoncé pub l ue m e nt q u'il ne iq s f raie nt pl appe laux « s e rv s » de l BSA e n e us ice a Am ériq ue l ine ?L icl de Burs t in s oul at 'art e e igne q ue ce cas e s t l d'êt is ol : de f .

. L m oye n l pl a e e us s ournois e t l pl e f icace pour t r ls produit e us f ue e s riv aux. e l e e v rs ions b êt t e a ant at e ndue s dès l lnde m ain. Quand un édit ur de iq e l ogicie l dét nt à l f s ie a ois l s ys t e d'e xpl at e èm oit ion . répons e s du s t e : « Ah . il ir é t ait s e rait t rès f e à Micros of de ne pl e nv acil t us oye r l a v rs ion b êt de W indow s 9 8 ou de W indow s NT aux e a e nt pris e s s ort re ant de s produit com pat ls av c s ib e e L inux.. v yl ous n'av z pas re çu l e a v rs ion b êt de W indow s ? L paq ue t s 'e s t e a e s ûre m e nt pe rdu. e l re çoit ls t . On a com pris q ue ls e prat ue s iq com m e rcials de M icros of . O n t e e t rouv b e aucoup d'h is t e oire s de ce ge nre s ur Int rne t Mais . à v e t os ye ux. il s pourraie nt e n pât du côt de Micros of . l nt pris e com pre nd. Rie n d'e xpl e . t nne nt à l f ie a ois du roulau.com pre s s e ur e t e de l dis s uas ion nucl a éaire . év m m e nt Mais de s icit ide . m odif 'e re ie de ux ou t rois s pécif és t ch niq ue s de s on produit s ans l dire icit e e aux dév l e oppe urs L inux. e t l f e ait s av oir à Micros of .Al .. ide . Qu' n e s t il de s e of e ns iv s cont s e s concurre nt dire ct ? f e re s s L cul a t ure de Micros of e s t t ndue v rs l t e e a s uppre s s ion de l concurre nce . D e f . prés om pt ions . c'e s t de m e t re à prof l e f e t rés e au » t it '« f (ou l néce s s it d'int ropérab ilé e nt ls produit a é e it re e s inf orm at ue s ) décrit pl h aut pour e xport r s on iq us . év m m e nt il ne s 'agit q ue de e .. » Au b out de q ue lue s j q ours . l s e ul e xpl ion l ue e s t q ue s 'il s e ors a e icat ogiq s m ont raie nt coopérat s v -à-v if is is de L inux. Et com m e par m iracl. e m onopol s ur W indow s à t e ous ls aut s s e gm e nt e re s de l 'indus t rie inf orm at ue .

. Com m e nt ce l f a onct ionne -t ?O n a déj v q ue -il à u ls l e ogicie l Micros of pouv nt al r m odif r de s s t aie l e ie com pos ant s e du s ys t e èm d'e xpl at oit ion de l 'ordinat ur pour l e 'adapt r à lurs b e s oins . not m e nt ls l rairie s part am e ib agée s (D L ). our m aj ure . ilui e s t al t ch niq ue m e nt pos s ib l de ore l ors e e m odif r l s ys t e d'e xpl at ie e èm oit ion pour re ndre ls e produit concurre nt ins t ls ou inut is ab ls . Mais dans l m onde Micros of . pour de s m ot s e if m oins av ouab ls . Exce l e icat . t s s ab e il e out e n am él iorant ls pre s t ions de s e s propre s e at program m e s . ou s 'il a v e y raim e nt de s déf s à corrige r aut . e t de ralnt e ir ou d'arrêt r de e f onct ionne r s 'il découv nt un produit concurre nt s re . aie e l ée Et . Expl r). C'e s t e xact m e nt ce dont Cal ra accus e Micros of e de t de v ant ls t unaux. Soi dis ant pour l 'adapt r à s e s e b e s oins .(W indow s ) e t ls appl ions (W ord. s ans dout . Cal ra e s t l s ociét q ui a e rib de a é . t procédure m odif ie aus s i ce rt aine s com pos ant s e du s ys t e èm d'e xpl at oit ion. m ais aus s i. v e ous ins t lz une v rs ion du program m e al e e de t e m e nt de t xt Micros of W ord. dans un m onde rais onnab l. e Il e s t par e xe m pl f e à ce s l e acil ogicie l s d'appl ion de v ie r l nat icat érif a ure du s ys t e èm d'e xpl at oit ion.. on ne de v e rait pouv oir t ouch e r à t out ce l q ue t a rès rare m e nt e n cas de m is e à j . Ce s m odif icat ions s e raie nt im pos s ib ls s i ls com pos ant s v als du s ys t e e e e it e èm ét nt v rrouil s . Au l u de rait e e t ie s e l it r à copie r l program m e s ur v re dis q ue im e e ot dur ce t e . P e e ar e xe m pl. dont l L e code inf orm at ue iq e s t ut is é par pl ie urs il us program m e s . n'im port q ue l e t e nouv au program m e v m odif r de ux ou t e a ie rois D L L dans W indow s .

1 re f ait de f . J s icat s 'ai cons t é. dans é iq ls année s q uat -v e re ingt q ue l t . J m pl ici l condit 'e oie e ionne l puis q ue ce s prat ue s . e xige ait l prés e nce de MS-D O S ! O n pourra. e rès popul aire l ogicie lb ure aut ue L us 1-2-3 t iq ot ournait t rès m al s ous D O S. ce de rnie r s e m e t s ub it m e nt à m arch e r or e m oins b ie n.rach e t é à Nov l ls e l e droit s du s ys t e èm d'e xpl at oit ion D R-D O S. e n ore ie s 'ins t l . v ie r ce s al 'e érif l égat ions m aint nant q ue l e e t unala ordonné à Micros of de m e t re l code rib t t e s ource de W indow s 9 5 à dis pos it ion de s av ocat de s Cal ra. e t ous ce s produit ét s ant prot égés par l s e cre t e com m e rcial En t . de at f açon e m piriq ue . Se l e l .1 (e t l prob l e s e pours uit av c W indow s 9 5). de ce f . q ue s i j t l l nav 'ins al e e igat ur Int rne t e e Expl r s ur un PC déj m uni de Ne t cape ore à s Nav igat . l program m e e f e ct us iv e e f uait un t s t pour v e oir q ue l s ys t e d'e xpl at èm oit ion éq uipait l 'ordinat ur Si l m ach ine l répondait « e . out cas . us onct ionne r Il . L s e ul h ypot ès e pl ib l e s t a e h aus e q u'Expl r v nne . L s inf e orm at ns av nt m êm e . une e èm e couch e l ogicie l l f e onct ionnant au-de s s us de s s ys t e s de l f il D O S pour re ndre lur èm a am l e e ut is at il ion pl conv ial. à icie aie l 'époq ue l ab it 'h ude de pl ant r : « D O S is not ais e . un cous in du QD O S origine l . e ait ne f rait pl t e us ourne r Nav igat or corre ct m e nt e . a ui D R-D O S » W indow s 3. a j s père . de Ile s t f e d'im agine r une m anoe uv s im il acil re aire m ais inv rs ée e nt l s ys t e d'e xpl at e re e èm oit ion e t ls e l ogicie l appl if . m odif r al ant ie ce rt aine s com pos ant s de W indow s q ui. iq s ont t rès dif icils à prouv r ls code s s ource de f e e . q uand Micros of a l on l e t ancé W indow s 3. l prat ue s e m b l a iq e ancie nne : il ait déj de not ét à oriét pub l ue .

done unt il L us ot 1. Ce s ont de s prat ue s ab e f iq q ui f ont pe ns e r aux propriét s ournois e s du l rre . on ras e grat » O n v e is . s ans l f e aire im m édiat m e nt Ce t e prat ue q ui cons is t à e . iq m ais Micros of e n e s t l ch am pion incont s t Ce l t e e é. e l e v rs ion e du m êm e produit . Une f ois ls produit concurre nt inh ib és . C'e s t pre s q ue t ours l s ort q ouj e q ui at e nd ls édit urs prét ndant écrire de t e e e m e il urs produit q ue Micros of s ur l pl e -f l e s t a at orm e W indow s .2. un b e au l ois t e aurie rt ym à côt d'un pl h é ant de l rre . im e age de s produit s de l concurre nce s ur s a propre pl e -f a at orm e . ait Micros of a e n e f e t l pos s ib ilé t ch niq ue t f a it e d'organis e r e n cat ini. ous prom e t une poul de m ain pl ôt q u'un oe uf e ut . 'éq al t ch du « de m ain. e e s ort ira un produit concurre nt ou une nouv l .. Un b l f ou l uiv e nt h ie uf. Micros of e s t m êm e t l m e nt ait t e l e puis s ant q u'ilpe ut s e cont nt r d'annonce r q u'il . par e xe m pl. Com pre ne z : D O S ne s e ra pas f t ait ant q ue L us 1ot 2-3 ne s e ra pas déf . és ie réput é e m pois onne r ls racine s de s pl e s e ant v ine s . t e él re dout lm e nt e f icace . l s ab ot .3 is undone » . il m e urt e n ie q ue lue s s e m aine s . e s s M icros of n' pl q u' pre ndre l m arch é t a us à e d' s aut av c s e s propre s l as e ogicie l ? s T out à f . Me t e z. a s 'appe l l v l e aporw are . t iq e annonce r de s nouv aut e és q ui n'e xis t nt pas e s t e m onnaie courant dans l e 'indus t rie inf orm at ue .... Et com m e un l ogicie l pour PC q ui n'e s t pas parf e m e nt com pat l av c W indow s e s t un ait ib e e produit m ort ce t e t ch niq ue pe ut s e rév e r .

. Et e n f . e e t P ack ard ou Sun.. ce t e « ob t m e rv il » n'e s t t ours pas s ur l m arch é.. q ui f ra b e aucoup m ie ux. l l e ance m e nt de Micros of W ord 3. q ui d'ail urs pl e s a m ach ine . e n oct re 19 9 8. in de com pt . h . L e l e ouj e a s t égie e s t cl rat aire : ils 'agit d'incit r l cl nt à e e ie dépl r du NT 4. pl ôt q ue d'opt r e a e ut e pour de s produit dis ponib ls im m édiat m e nt s e e . v e ous v ous re t rouv z av c un oe uf de m ain pl ôt q u'une poul e e ut e auj ourd'h ui. e . com m e l ND S de Nov l ou de s s e rv urs H e w lt e e l . L cons om m at ur re nonce e n e f e t à e e f ach e t r de s produit t s t e t b on m arch é. q u'il al l ait ince s s am m e nt m e t re e n circul ion une v rs ion t at e b êt de s on s ys t e NT 5. ils ort t ui ira un l ogicie l m e rv il ux.0. au print m ps e 19 9 8. L pre m ie r e xe m pl cél re de v e e èb aporw are c'e s t .0 e t à at e ndre ls am él oye t e iorat ions im m ine nt s de l v rs ion 5. de m ain. e n 19 88. ce q ui donne l t m ps de m e t re e n e e e t pl ls m e s ure s néce s s aire s pour ls cont r ace e e re .0 pour s t ion de t ail a èm at rav et s e rv urs . t prat ue s e pours uit de nos j iq ours : Micros of t e xpl uait iq . Bil t l Gat s m ont al un prot ype de produit plin e re ors ot e de f ls . Mais . e aporw are e m pêch e e f e ct e m e nt ls concurre nt de pre ndre f iv e s de s part de m arch é auxq ue l s il pourraie nt s l e s prét ndre . par e xe m pl. parce e s e és q ue Micros of l prom e t q ue . à ant e t ach e t r l produit concurre nt W ord P rf ct Ce t e e e e e .. l e t q ue l b énéf 'on icie d'un f ort re l m édiat ue e t q ue ais iq l v nd à un pub l ine xpérim e nt l v 'on e ic é. e l e e Male ure us e m e nt q uand on s 'appe l Micros of . ls ge ns re nonce nt après ce t e dém o.0. e q ui cont ndrait ie t es out ls e f onct ionnalés av it ancée s du s e rv ur Nov l e t e e l m ie ux e ncore .auj ourd'h ui. Et ail e l e ant pourt .

l ape él a é t 'ét . e e av c un produit e n m onopol. » or P our im pos e r Expl r . s ouv nt s e m oins b ons q ue ce ux q ui e xis t nt s ur l m arch é. s à e . .Laut ' re prat ue cont iq rov rs ée de M icros of e t cons is t à l r s e s nouv aux l e ie e ogicie l aux s produit déj e n q uas i. 'e e e us l t iq ce l q ui e s t au ce nt de l ion du D épart m e nt ui re 'act e am éricain de l j t . Micros of ut is e s on pouv t il oir de coe rcit ion pour im pos e r s e s nouv aux l e ogicie l. Ch ris t ian W il e ue r un cadre de Micros of cit df .e xact m e nt com m e il ore e av ait un pe u auparav ant e s s ayé d'im pos e r s on s e rv ice e n l igne MSN -. e t donc déj payé av c l s ys t e ? à e e èm Mais l xe m pl l pl fagrant de ce t e prat ue . l conq uêt d'Int rne t s e a e e rév ant pe u à pe u l priorit de Micros of . Com m e nt v e z-v oul ous conv aincre un ut is at ur d'ach e t r un program m e concurre nt il e e . Exe m pl : W indow s e e e 9 8 cont nt l l ie e ogicie l d'organis at ion O ut ook . int à l égré à W indow s 9 8. ce q ui l re nd t ous ls édit urs de produit s im il s e e s aire f urie ux. al ors q u'il dis pos e déj d'O ut ook . e n s érie . Ile s t im port e e ore ant de f aire lv r s ur l if du s ys t e d'e xpl at e ie 'act èm oit ion af in de pous s e r ls ge ns à ut is e r Int rne t Expl r au e il e ore l u de Nav ie igat . t é par l m agazine Tim e . c'e s t l f a us ice 'af aire du nav igat ur e Int rne t Expl r D e l e u m êm e de Bil Gat s . Puis . év rès dif icil f e d'augm e nt r not e re part de m arch é s ur ls s e ul e s m érit s d'Int rne t Expl r 4. 'av l e Expl r ét ore ait au départ de t rès m auv e q ualé ais it 27. e n m êm e t m ps q ue e e W indow s 9 5. Micros of a donc de m andé t aux cons t ruct urs inf e orm at ue s de l pré-ins t lr iq e al e s ur lurs m ach ine s .m onopol. e ore . O ui. a re connu l e ui-m êm e dans un e -m ail e n f rie r 19 9 7: « Ils e rait t .

s uiv e a cons is t à int ant é égre r Expl r à W indow s ore 9 8 : à pl e r s e s racine s dans l code m êm e du ant e s ys t e d'e xpl at èm oit ion. arce q u'il s 'agit d'un cade au e m pois onné q ui. v is à-v is de s m édias e t du grand pub l ic. re . èt a it . v e ous priv e com pl e m e nt de l pos s ib ilé de ch ois ir D 'ab ord. or t out e n s e f ant b ie n v ais oir auprès de s ut is at urs .. l f èm e ait de dire q u'Expl r q ui e s t ore . de s ort q u'ilpuis s e t e rès dif icilm e nt êt éradiq ué. q ui e s t cont re v re int ot érêt P . q ui e n pl m e s im pl ie l v puis q ue uit us if a ie j n ' pas à m e procure r ce l de Ne t cape ? e ai ui s P arce q ue v ous aide z ains i Micros of à b ât un t ir m onopol s ur l t e a rans m is s ion de l orm at 'inf ion. q uand ilach èt aie e une nouv l m ach ine . e s t grat ié uit e t q ue c'e s t l re s t q ui e e coût ch e r re l e pure m e nt e t s im plm e nt de e èv e l if com pt l. ét ait q u'Expl r ét ore ait un « pl » donné par Micros of . il e à q ui l f « cade au »du f t ur 'on ait ure e . il paie W indow s av c l e l e e e s ys t e . O u. l or is or ui. us t Ce t e t h ab il m anoe uv e re pe rm e t à l e ur 'édit d'im pos e r Expl r au dét e nt de Nav ore rim igat . re b apt é Com m unicat . D onc. 'art ice ab e Nav igat . m ais l re . e n t ant q ue cons om m at ur. s 'agit v il raim e nt d'un cade au ? L il at ur doit 'ut is e paye r 79 0 f rancs pour pas s e r de W indow s 9 5 à W indow s 9 8 (ou 1 79 0 f rancs pour ce ux q ui n'av nt pas W indow s 9 5).. e e s t ce q ue j de v e rais re f e r un l us ogicie l grat . l à W indow s . M ais pourq uoi. e s t m aint nant non s e ulm e nt grat . C'e s t e e uit ib à-dire q ue s on code s ource a ét re ndu pub l (v é ic oir ch apit 5). à t rm e . L f e re 'argum e nt m as s ue .

a irm is e de W indow s NT : l . c'e s t -à-dire q ue t ous ls l e ogicie l com pris dans NT Se rv r (IIS. L 'aut . at -on q uand on re garde ce q ue cont nne nt v ie raim e nt ls e CD -Rom ? Si on e nl e èv t out ce q ui e s t art icie l m e nt « grat if l e uit » ls de ux program m e s . 4 000 f q s act rancs . us re it .. Ile s t im port e ure e ant de com pre ndre q u'e n réalé.) s ont grat s . à e e igne q ue lue s b it près . v ndue 6 000 e f rancs . D if icil. Car e t . de s e déb arras s e r de l t f e ors a rès dés agréab l s e ns at e ion d'av oir ét non s e ulm e nt é e b e rnés . e n acce pt it ant de v ous dot r d'Expl r (m êm e s 'ile s t grat ). m ais aus s i arnaq ués 28. e t s e c. Mais re v nons à nos f t urs . pour e .P our com pre ndre à q ue lpoint l not a ion de prix e s t art icie l dans l m onde Micros of . NT Se rv r pour ls s e rv urs (l re e . com pl ue r l t iq a âch e aux pe t s m al it ins q ui s ouh ait raie nt épargne r ls q ue lue 4 000 f e e q rancs de dif ére nce de prix. e ont e xact m e nt ls m êm e s l s de code . . e e a m ach ine q ui dif us e l orm at f 'inf ion). al ce s de ux pe t e s clf occupant uit ors it e s q ue lue s b it . s ont f urée s .. NT W ork s t ion. Ce t e de rnière cont nt e n out une s érie t ie re de l ogicie l s uppl e nt s ém aire s pour s e rv urs com m e e Int rne t Inf e orm at ion Se rv r e .. Ils 'agit d'une e nt q s rée dans l a b as e de s re gis t s q ui cont nt « W ork s t ion » ou re ie at « Se rv r » pl un aut pe t b it b ie n cach é. al . q ui re çoit l orm at 'inf ion) v ndue e nv e iron 2 000 f rancs . q ue Micros of t procl e êt « grat s » O r q ue cons t e -t am re uit . c'e s t v e ore uit ous q ui f e s un f ait orm idab l cade au à Micros of . il if l e e t n'y a pas m ie ux q ue l cas d'écol du s ys t e d'e xpl at e e èm oit ion W indow s NT L f e com m e rcial e de ux v rs ions . pour ls 'une at e s t ions de t ail(c'e s t at rav -à-dire l m ach ine cl nt a ie .. f Concl ion : s i Micros of dit v us t rai.

Et dans ce s gue rre s de il e ore us . ce s e rait m êm e e e déj f à ait : IIS répondrait pl rapide m e nt à us Expl r q u'aux aut s f t urs .v ous e nt z al dans ls s t is t ue s com m e un re ors e at iq ut is at ur Expl r de pl . Es t ce q ue ce rt ains e f e t de ce s prat ue s f s iq q ue v ous j uge z dange re us e s s ont déj à auj ourd' ui pe rce pt ls ? h ib e . s e rv ur e t du PC. st andards . e t 49 % pour re s ll e ogicie l ib re Apach e s e l l cab ine t Ne t l on e craf . ill s e rait al t e ui ors rès f e de « acil m icros of is e r » ls l t e angage s de com m unicat ion e nt ce s m ach ine s . ls part de m arch é v e nt de l . l e n croit ce rt 'on ains int rnaut s . s ur un cont e q uas i t al de rôl ot l orm at 'inf ion. Micros of av déj conq uis 22 % de ce t ait à m arch é. a t e ie s uppl e nt ém aire pour ét ndre s on e m pris e s ur l e a ch aîne Int rne t L f e de Se at l pe ut d'ab ord e . Si t Micros of t nait ls m arch és du nav t e e igat ur du e . cont 9 % pour Ne t cape . on l v 'a u. ois q u'Expl r aura ore at e int 80 ou 9 0 % du m arch é de s nav t igat urs e Int rne t ce l donne ra à Micros of un b ras de lv r e .e t lur e xpl ue r q u'il e e iq lur f e aut ab s ol e nt ut is e r s on s e rv ur NT En um il e . a irm te m odif r un pe t pe u s e s produit pour f ie it s aire e n s ort q ue l s e rv ur q ui m arch e ra l m ie ux av c e e e e e Expl r s oit j t m e nt l s e rv ur Micros of NT ore us e e e t ..ls Tim e W arne r e t e e e aut s D is ne y de l pl re a anèt .. En e f e t une f ice f . Ce q ui déb ouch e rait com m e re . ore re ure e Micros of pe ut al al r v t ors l oir t e ous ls dif us e urs e f de cont nu s ur Int rne t . m uni du l ogicie l e rne t Inf Int orm at ion Se rv r Et s i e . e s al 'or m êm e s i e l s ne rapport nt pas dire ct m e nt de l e e e b énéf s . j uin 19 9 8.

0 ou de s v rs ions pl réce nt s .. L or ynx. t e out m arch ait b ie n av c e Ne t cape av s ant l rach at de Micros of . art O n pe ut dif icilm e nt j t ie r ce s e ct f e us if aris m e de l a part de s s it s Micros of e n inv uant de s rais ons e t oq t ch niq ue s : dans l cas de l e rne t Gam ing e e 'Int Z one . our de s rais ons t ch niq ue s [l t ch niq ue a b on dos !] l Z one ne e a e . Nous t ail e us e rav l ons à m e t re ce t e f t t onct ionnalé e n pl it ace e t nous e xcus ons pour ce t inconv énie nt . O m niW e b ou O péra. v nt apparaît l é t oie re e m e s s age s uiv ant : « D és ol P é. us P our v ous donne r un e xe m pl à caract e ère pl us . Maint nant ilf e .. b e aucoup de j oue urs inv érés s e l s e ront ét ais « m icros of is e r » t . e com m e Nav igat . par e xe m pl.. e t il a e t év m m e nt f l inv s t du t m ps e t de l rgie ide al u e ir e 'éne pour l m odif r de t l s ort q ue Ne t cape ne a ie e l e e s m arch e pl .Ce ux q ui m e t rouv nt e xce s s if ou caricat e ural n'ont q u'à ob s e rv r ce q ui s e pas s e s ur Int rne t : e e ce rt ains s it s appart nant à Micros of s ont d'ore s e e t e t déj int rdit aux ade pt s d'aut s nav à e s e re igat urs . l de s e 'Int 'un m e il urs s it s de j u de s t égie e n rés e au l e e e rat rach e t e n 19 9 6 par Micros of . L m êm e ge nre d'av nt e e ure at e nd ls int rnaut s ade pt s de St Tre k q uand t e e e e ar il v it nt l s it de lur f uil t s is e e e e e l on cul s ur MSN e t e (s t re k . aut aus s i av oir Expl r ore . pour ne pas êt e xcl de lur e re us e Z one . En at e ndant t .. a pe ut pas pour l t 'ins ant f onct ionne r av c Nav e igat or 3. nous v ous inv ons à t éch arge r grat e m e nt it él uit Int rne t Expl r » Micros of av e ore .m s n. t ait com m e ncé par rés e rv r l e 'accès de ce s it aux s e ul ut is at urs de e s il e W indow s . Nuldout q ue . Exe m pl : ls ut is at urs de Nav e e il e igat q ui e s s aie nt or de s e conne ct r à l e rne t Gam ing Z one .com ).

. h . a e l e e Nab ucco v êt « int a re égrée » dans W indow s . au prét xt e e e q u'e l n'ut is e q ue ls « t ch nol s Int rne t ls l e il e e ogie e e pl m ode rne s » int rdit l us . e n s ort q ue v e ous pourre z l il e r s e ulm e nt s i v 'ut is e ous av z un PC s ous W indow s . Ce t e incom pat ilé program m ée de s s it s t ib it e Micros of av c ls nav t e e igat urs concurre nt . ort de s e s 55 % du m arch é de s nav igat urs .. e 'accès de s on s it aux e nav igat urs non com pat ls av c ls l e ib e e e angage s Micros of Act e X ou BV t iv Script .nat ional l . l e e l re s s ans ls q ue l s Int rne t n'e xis t rait pas . oire de l e rdire f 'int ranch e m e nt aux nonExpl r ore . êt re ut is és com m e pos t s de il e t ail Male ure us e m e nt l nouv l v rs ion de rav . Rie n n'ob l ait pourt e ige ant l 'adm inis t ion f rat rançais e à f aire un ch oix q ui n'e s t pas dans s on int érêt . e l ogicie l Nab ucco ut is é il par l 'adm inis t ion f rat rançais e pour l ge s t a ion f inancière e s t auj ourd'h ui conçu de t l m anière q ue t e l e out cl nt puis s e y accéde r e n ut is ant l prot ie il e ocol e ouv rt de T l t une de s m il e t une com pos ant s e e ne . C'e s t not m e nt l cas de l e rne t Supe rs t am e 'Int ore de l ch aîne b rit a anniq ue T s co 29 . b ât un nouv au b us ine s s .ut is és e s il t out de m êm e par q ue lue q 45 m il l ions d'int rnaut s ! . av c un t e out pe t e f ort it f s uppl e nt ém aire . Micros of e t a conv aincu un nom b re crois s ant de f ournis s e urs de cont nu indépe ndant d'opt is e r lur s it pour e s im e e Expl r v ore ... q ui. Quoi q u'ile n s oit f ir e . une s t ion Sun ou un PC L ie at inux pe uv nt auj e ourd'h ui. Que ldis cours de dupe ! L réalé e s t q ue T s co a inv s t de l a it e e i 'arge nt . Ce l ib e l e e e a s ignif q u'un Mac.l s e à pe ns e r q ue l iv é W e b e e ais 'act it de Micros of e xis t dav age pour re nf t e ant orce r s a dom inat ion s ur l 'indus t rie du l ogicie l q ue pour .

ls s t e e andards m ul édia e t Int rne t l t im e .. Ils uf it q u'un l s f ogicie ls oit incl dans W indow s pour q u'aut at ue m e nt us om iq . al q ue re il e ors m on pre m ie r ge s t . par e xe m pl. e n'acce pt rait q ue ls cl nt port e e ie s ant de s ch aus s ure s m arron ! J v e oudrais e n prof e r pour f it aire une re m arq ue général s ur l « t rroris m e » de s s t is t ue s e t e e e at iq de s part de m arch é. t l nt pris e m e t t 'e re out e n oe uv pour q ue ce produit re ne s oit pas gênant Que l s q ue s oie nt s e s . ou l gêne ? ie e En e f e t dès q ue q ue lue ch os e d'int s s ant f . M icros of pe ut rach e t r t t e out ce q ui l f ui ait e nv . q ére apparaît dans l 'écran radar de Micros of . ab it e m oins approxim at e . Pre nons m on propre cas : iv ayant déj ach e t q uat à é re m icro-ordinat urs où e W indow s ét ait préins t l al é. ch aq ue ut is at ur de W indow s s oit com pt com m e il e é un ut is at ur de ce l il e ogicie l Com pt ilé pour l . D ans de s dom aine s aus s i v ariés q ue ls e s ys t e s èm d'e xpl at oit ion..pour s e coupe r de l m oit a ié de s e s cl nt ie s pot nt l. a . dans q ue lue t nt q re e PME t ch nol ue s aut e ogiq our du m onde . ls appl ions pour PC. ls e icat e s e rv urs . Micros of ach èt t e ou pre nd de s part icipat ions . a e s t au cont raire de dés ins t lr W indow s pour l al e e re m pl r par Ne xt e p ou L ace St inux ! As s is s ur s e s 60 m il l iards de f rancs de cas h . j e com pt e pe rs onne l m e nt dans ls s t is t ue s de l l e e at iq 'indus t rie com m e q uat ut is at urs de W indow s . à l réce pt e a ion de l m ach ine . l e m ot at iv ions . ch aq ue année . C'e s t aus s i ab s urde q ue d'ouv e ie s rir un nouv au e s upe rm arch é q ui.

e Guide TV a. ls e nouv aux m édias e élct e roniq ue s int ract s . q uand l géant de Se at l s e cont nt d'ach e t r l e te e e e a t ch nol e ogie d'un pl pe t q ue l ce de rnie r e s t us it ui. on ice e f ét t é out s im plm e nt copié e t incl dans W indow s e us 98 D ans d'aut s cas . Ils 'agit t rib out d'ab ord de Spygl s . ls accès rés e aux e t l e e câb l. C'e s t ce 'int f q ui s 'e s t pas s é par e xe m pl av c l s ociét St e e a é ac.t ch nol e ogie j a. dont as . D e ux e e us e de s réce nt « part naire s » de Micros of ont e n s e t e f e t e nt é de s procédure s cont l de v f am re ui ant ls e t unaux. s e l s on v -prés ide nt Mik e J f re s s . q ui a réus s i à prouv r l ch os e . m ais on pe ut aus s i v ab it oir l v rs ion « a e of icie l » év m m e nt m oins e xpl e . ide icit Micros of . e ns uit l pl s ouv nt pous s é h ors m arch é. Un s it W e b e n t nt l pre s s ionnant e e ie 'im e com pt ilé. t Micros of a not m e nt l ab it t am 'h ude de s upprim e r de pe t s concurre nt pot nt l e n s 'appropriant it s e ie s lur t ch nol . e él is . re our au lnde m ain dans l b us ine s s de l e e 'accès Int rne t e s ur l t év e ur O n re m arq ue ra ce pe ndant q ue . ls t av e rans act ions f inancière s s ur Int rne t e . e n copiant s ans v rgogne e e lur t ch nol e e ogie pour l égre r à s on of re . Ce s opérat és e e ée ions s ont ce q u'on appe l de s b uy in. Micros of pre nd v re t raim e nt une l nce pour de s t ch nol s s ur ls q ue l s e l n'a ice e ogie e l e l e aucun s av oir-f aire . e t a e u gain de e a caus e e n j t . Cit us ice ons égalm e nt TV H os t dont l e . ch e z f l e . conce pt rice du com pre s s e ur de dis q ue dur St e r ack . ou b ie n acq uie rt e n t alé ls ot it e s ociét q ui ls ont inv nt s . Micros of s 'e s t of e rt l e t f de l s ort l s ociét W e b TV pour e nt r du j a e a é . Ile xis t de s cas où l e ur de e e ogie e 'édit Se at l a pure m e nt e t s im plm e nt v é ls produit te e ol e s de PME concurre nt s . ls j ux v e if e e idéo.

oul capit . ore ie as . D 'aut s opérat re ions t nne nt au cont ie raire du b uy out une t ch niq ue pure m e nt négat e q ui a pour . q ui a at aq ué e n j t t ie as t us ice Mais l cas l pl s ignif e e us icat e s t s ans dout ce l if e ui de Re al t ork s . T e ogie rès m auv e idée Micros of a m is ais t ce t e t connais s ance à prof it pour dév l e oppe r Ne t ow . e n éch ange d'une l nce s ur une part de al ice ie s a t ch nol . Et s e l Rob V . ilét ait prév u q u'un pe t it pource nt age de s droit s d'aut ur e d'Expl r re v ndrait à Spygl s . Micros of t a e s s ayé d'ach e t r Re al t ork s . l 'accord de l nce s igné à l ice 'époq ue . t prét ndant m aint nant f e e aire cade au de s on nav igat ur a arrêt du j e . O r Micros of . Micros of n'a pas ach e t une re t é t ch nol .. l nt pris e q ui a int Ne w 'e re roduit l e popul aire s t andard Re al Audio pour t rans m e t re du t s on e n dire ct s ur l W e b. é our au lnde m ain de paye r e de s royal s à Spygl s .. t re ié ogicie l s pour e m pêch e r Re al Audio de f onct ionne r corre ct m e nt e D ans d'aut s cas .. rib m aint nant « grat e m e nt » Micros of a e ns uit e uit . D ans s a l ue de e ogiq cont e de t rôl ous ls s t e andards du rés e au. t e re f é d'ach e t r l l nce pour ls nouv l s us e a ice e e l e v rs ions de Re al e Audio e t Re alide o. un produit concurre nt q u'il dis t ue Sh . e iv .l t ch nol a e ogie Mos aic s e rt de b as e à Expl r D ans ore .. C'e s t q ue l art 'audie nce de v nt s t égiq ue dans ie rat l gue rre de s port s d'e nt a e rée s ur l Ne t e . Rob Gl e r n'a v u céde r q ue 10 % de s on as . m ais carrém e nt de s part d'un m arch é e ogie s q u'e l n'av l e ait pas réus s i à conq uérir : ains i ls 9 e m il l ions d'ab onnés du s e rv ice de courrie r élct e roniq ue grat uit H ot ails e s ont re t m rouv és du j our au lnde m ain int e égrés au s it MSN Int rne t e e St . on Gl e r Micros of a e n out m odif s e s l as . Mais s on pat e Ne w ron.

é . at of icie l m e nt pour « accél r l pénét ion de s f l e ére a rat l rairie s j a de Micros of » Mais auj ib av t . b re f l e d'un b on e nv ironne m e nt de dév l e oppe m e nt O r . Eh b ie n. Quand Micros of ne pe ut pas f t aire un b uy out s ur de s produit ou une e nt pris e .b ut de t r l t ch nol ue a e ogie ou l produit ach e t e é. af q u'une pl e -f in at orm e concurre nt n'e n t e ire pas av age . . P ére s e our q ue J a s oit un av com pét e ur e f icace . ait l pot nt l de de v nir e e ie e l uiv e nt de Micros of O f ice pour t 'éq al t f out ordinat ur e m uni de j a. Coope r & at P t rs . av e e ait j t m e nt conçu un déb ut de s uit b ure aut ue .. us e e iq Eye O pe ne r q ui av . de s uit s l e iq e ogicie l s . ill f s re e ait s ur l . dont l f t 'of re ét ait de m oins b onne q ualé ? Qu'à ce l ne t nne : Micros of a f it a ie t ait un pont d'or à ce s t e nt . J a e s t a a re t av av un l angage ouv rt dév l e e oppé par Sun Micros ys t m e e t q ui af ranch it ls ut is at urs de l pl e -f f e il e a at orm e . Ce q ui n'e s t rav l e s s . b ie n e nt ndu. ourd'h ui. C'e s t ce q ui s 'e s t pas s é av c l uipe e 'éq de s dév l e oppe urs de Borl and. Micros of a e t rach e t Eye O pe ne r pe u après s a prés e nt ion. q ui av ait conçu un e xce l nt l e com pil e ur at pour l angage de program m at ion appe l D e l i. a m at ière gris e . pe rs onne n'e nt nd pl e us parlr de ce produit e . D if icil de ne pas pe ns e r q ue l s e ulb ut de ce f e e rach at ét d'éradiq ue r un l ait ogicie l ub v rs if s e . il aut q ue ce l it f f angage dis pos e de s uit s b ure aut ue s . D e l i gênait é ph ph Micros of . ce ux q ui ne av e cont naie nt pas W indow s 36. Il pe rm e t aux ge ns de s e pas s e r d'un ordinat ur e W indow s pour e xécut r e ls e program m e s int s s ant s ur l rés e au. une PME innov rice .. y com pris .. pour q u'il v nne nt al s s ie t ail r s ur de s produit concurre nt . Il xis t un e xe m pl as s e z s ignif ant e e e icat de if ce l dans l gue rre e nt Micros of e t j a..

iq t l e e e l s re prés e nt nt un ris q ue pour l créat it de l e e a iv é l 'indus t . au f it . à ce niv au. out e iq a e Borl and a ab andonné ce ch am p m iné s ur lq ue l e Micros of av t ait j t s on dév u.pe ut re pas f -êt orm e l m e nt il l e l . O r s e ul l rie . l ' appl ion icat s ans ét s d' at âm e de s règls de b as e du e b us ine s s : t r l com pét ion. e n s ub s t ance : « Qu'e s t -ce q ue j pe ux f e aire . a pris l nouv au e é ol e e nom d'Inpris e e t s e ch e rch e un aut créne au. e s q ue l re connais s ance d'écrit a ure s oit int égrée à not re proch ain s ys t e èm d'e xpl at oit ion. Surt e out q uand l ce ns e ur e t ch nol ue univ rs e l a l niv au s cie nt iq ue e ogiq e e e if dépl orab l de Micros of . D és orm ais . pl us pe rs onne ne s e l ance dans ce dom aine . M ais e n iq e al q uoi s ont e l s . Mêm e pl us b e s oin. O n y as s is t au e s pe ct e dés ol acl ant de s e rf q ui ch e rch e nt de s s m ie t e s s ur l t l du s e igne ur Il s e de m ande nt t a ab e .. Re garde z ls conf nce s e t e ére de dév l e oppe urs pour W indow s CE. s auf q uand il a copie égal y s auv age de propriét int l ct l b re v t . re Ce s prat ue s s ont ce rt s b rut e s .l e ond. é e l ue l e e e ée prat uée s à ce t e éch e l par un act ur s i rich e .l e répréh e ns ib ls e ? Ne cons t ue nt e l s pas . Mais . ls s e uls « b onne s » innov ions e e at s ont donc ce l s q ui s e rv nt ls int l e e e érêt de s . e 'innov ion s ans e nt e s e s t at rav l garant du progrès . t ue a it ant q u' l e s t e l e e ncore f l ? aib e L s m anoe uv s de b uy in e t b uy out ne s ont e re prob ab lm e nt pas il e l e s . m ais cont égal raire à t e s ls prat ue s de l prof s s ion 37. de prat ue r l v e iq e aporw are . q ui n'int s s e ra pas Micros of t ére t out de s uit ? e » D ès q ue Micros of dit par e xe m pl : il e rait b on t .. m oi. s t ous . D e puis .

e n pro ic e s f e nt pl q u' s n' n s ouf re nt ? it us il e f Ce t argum e nt s ouv nt b randi par ls déf ns e urs . Lacce pt ion de ce s prat ue s ne v nt e l ' at iq ie . e t q ue t ous ls ut is at urs . 'e re ion de m onopol e s t al e n m e s ure de s 'as s e oir s ur l e ors a t ch nol . ls f e inconv énie nt dépas s e nt l s arge m e nt ls év nt l e e ue s av age s du déb ut Car l nt pris e e n pos it ant . pat l is ron d'O racl e t e nne m i j e uré de Bil l Gat s . Mais e s t t -on s ûr pour parodie r l ph ras e .ris q ue au cont f s raire d'induire une év ut ol ion b e aucoup pl lnt de l us e e 'indus t rie q ue s 'il n'y av pas de s t ait andard du t .. décrit l ph énom ène com m e « un com b at e e Micros of cont t re l um anit 'H é.Micros of .q ui n'e s t q ue l iq uit d'une t 'ub é m arq ue re couv rant de s produit e n réalé t s it rès dif ére nt . C'e s t une lct out e ure t rès s upe rf l du ph énom ène : à m e s ure q ue icie l e l égém onie du dét nt ur du s t 'h e e andard s 'af irm e . on e e e dit q u'ilv aut m ie ux un m auv ais s t andard q ue pas de s t andard du t .l e pas du f ait q ue l s t a andardis at ion aut our de l a pl e . À e e ch aq ue f ois q u'on v ut déf ndre un m onopol. L f at e aux st andard Micros of ...f at orm e « W int l » e s t une v e érit l ab e l ocom ot e pour ce t e indus t iv t rie ? Que de s ce nt aine s de m il rs d' nt pris e s v e nt du l ie e re iv m arch é du PC t nu par M icros of ? Et donc. q ue ce q ui iq ors e s t b on pour Micros of s oit b on pour l pl t a anèt ? e L arry El on.. e e e de Micros of . e t l um anit part 'H é pe rdant ! » e . out . a q ui s 'appl uait h ie r à Ge ne ralMot . e s t t t out s im plm e nt ridicul. e t de t r l e ogie ue 'innov ion.q u' s ' e il e il agis s e du grand pub l ou de s prof s s ionne l .

'une de s m e il ure s l e bl ague s q ui court dans l Sil a icon V ly il t b ie n al e l re us m on propos com b ie n d'ingénie urs de Micros of f t aut ilpour ch ange r une am poul ? Z éro : ils uf it q ue e f Bil Gat s décrèt q ue l s curit e s t de v nue un l e e 'ob é e st andard ! J en t 'ai out cas b ie n du m al av e r l à al 'idée s e l on l ue l c'e s t l s t aq l e e andard W int l q ui a pe rm is e l xpl ion s pe ct 'e os acul aire de l 'innov ion. al ant ors q ue ls ut is at urs de MS-D O S e n ét nt e ncore à e il e aie t ape r « dir/w » f ace à de s écrans al anum ériq ue s .. À ce t e époq ue . ont ob l de s m il e s igé l ions d'ut is at urs pe ndant de il e l ongue s année s à n'ut is e r q u'un dixièm e de l m ém oire pour il a l ue l il av nt déb ours é de s s om m e s as s e z aq l s e aie cons éq ue nt s .Surt out : m ie ux v aut un v rai s t andard . l pre s s e im at t a e xpl uait q ue l m ul édia ét iq e t im ait un gadge t f il. e e t aut s re At ari f ournis s aie nt de s m ach ine s m ul édia f t im ort puis s ant s e t t e rès innov e s . Grâce à it um re Micros of .q u'un f e aux s t andard. ph Et pe ns aie nt à ce t e époq ue q ue l s e ul re l ion t a e at e xis t e e nt une s ouris e t un ordinat ur c'ét ant re e . ut e à év e r ab s ol e nt dans une e nt pris e . N'oub l z at ie pas q u'au m il u de s année s q uat v ie re ingt ls Am iga .q ui doit . pour m érit r ce nom . Ne parl ons pas non pl de s puce s us Int l q ui. f rm é e t e m odif t e s ls de ux m inut s au gré de l érêt ié out e e 'int de s on propriét aire e xcl if L us . e . av c lur dépl e e e orab l m écanis m e de e s e gm e nt coupl au non m oins dépl s é orab l Micros of e t Bas ic l it à 64 k il im é o-oct t . ait l ris q ue de v e oir l pre m ière ronge r l câb l a e e d'al e nt ion du s e cond. l m ul édia décol av c pl de dix t e t im l e e us ans de re t ard. é capab l de garant l e ropérab ilé de dif ére nt s e ir 'int it f e com pos ant s . êt ouv rt docum e nt e t e re e ..

D u coup. ce s ont ce s m êm e s s t andards du W e b. C'e s t pour ça q ue Micros of e s s aie à l f t a ois de « m icros of is e r » J a. q ue Micros of a e t l ongt m ps e ignorés . ourd du s e ct ur e . av c t e out s ys t e d'e xpl at èm oit ion s upport ant l J a V ual a av irt Mach ine . q ui puis s e l déf ndre e f icace m e nt de s appét s e e f it h égém oniq ue s . Micros of n'a rie n à v re t oir non pl us av c l m is e un pl e a ace du s t andard ouv rt du W e b. q ui pourraie nt év nt l m e nt ure e e ue l e pe rm e t re à q ui l s ouh ait d'éch appe r à l « t t e e a axe W indow s » T l s e rait par e xe m pl l b énéf .Non. Et ls gouv rne m e nt ? e e s L s Ét s ne s e m b lnt pas av com pris ls v e at e oir e rais . ait l f a orce d'Int rne t cons t ue aus s i s a f ls s e : l rés e au. l v ab l f e ur de l xpl ion réce nt e érit e act 'e os e de ce t e indus t t rie e s t b ie n év m m e nt l ide 'énorm e s uccès d'Int rne t e t du W e b. De s ouv rage s com m e Barb arians L d b y Bil Gat s . com pl és par l e rf ét 'int ace conv ial procurée par iv e ls e f t urs . écrit par de ux e l e ancie ns program m e urs de ch e z Micros of . e q ui a pe rm is s on év ut ol ion s pe ct acul . Male ure us e m e nt h . il iq rôl n'y a pas un gros act ur pas un poids l e . puis q ue av ce l angage e s t s uf is am m e nt com plt pour q u'un f e program m e écrit e n J a puis e t av ourne r s ur t out t ype de m ach ine . e e e ice d'une pl e f at orm e univ rs e l de t e l e ype J a. e t de m e t re l m ain s ur ls t a e st andards d'Int rne t e . ce q ui l v t av ui aut d'ail urs un l e procès de Sun. n'e s t e s prat ue m e nt cont é par pe rs onne . e it aib e e q ui f onct ionne av c de s s t e andards ouv rt . l t e m ont nt b ie n. ce t e t e nt pris e pourrait réus s ir car ce q ui f re . Au aire cont raire .

. m ais aus s i de t ant de dange rs s i e l e s t dév l e oyée e t m is e au s e rv ice d'int érêt part ie rs . Pire : il ignore nt e s s appare m m e nt q u'il ont un im port s ant rôl à j e oue r dans l e nir d'une t ch nol 'av e ogie q ui e s t port us e de e t ant de prom e s s e s pour nous t ous . J crois dés orm ais s icul e q ue l s urs aut ne pe ut v nir q ue du grand pub l e e ic.e nj ux de ce s com b at .

.

.

. . univ rs it if e aire s e t s col s . 'e re ait crit uée . e é anf q af q u'e l cons t in l e ruis e un b uil ding nom m é d'après W il l iam Gat s . Ce rt aire aine s opérat ions t nne nt pure m e nt de l age de ie 'im m arq ue : ls dons aux grande s univ rs it e e és s ont une f açon de s 'h ab il r du pre s t l e ige e t de l a crédib ilé de ce s ins t ut it it ions . l e ant e ou négat e dans ls m il ux académ iq ue s e t iv e ie univ rs it e aire s . Ilf t ice aut b ie n ls dépe ns e r q ue lue part O r l nt pris e ét e q .20 m il l ions de dol l ars .à l 'univ rs it de St ord.4 O f e ns iv s ur l m at f e a ière gris e Si l not a oriét de M icros of e s t f e dans l é t ort e grand pub l e l e s t à pe u près ine xis t ic. parce q u'e l ét iq l e ait l s e ul du m onde a e inf orm at ue à ne pas inv s t dans l re ch e rch e e t iq e ir a à ne f aire aucun ge s t e nv rs l e e 'éducat ion. ors dans l doub l s ouci de s 'ouv e e rir de nouv aux e m arch és e t de re dore r s on b l on t ch nol ue . ily a q ue lue s année s . C'e s t l cas de l « e a grande » donat ion . L b ât e nt a f e e im ini par coût r e . as e ogiq Micros of m ène part t out s ur l pl a anèt une grande e of e ns iv f e de ch arm e auprès de s m il ux ie s cie nt iq ue s . Micros of a de s b énéf s énorm e s . Al .

de s ort q u'il y a aus s i dans ce ant e b uil ding de s s al s port l e ant l nom de m écène s e j aponais ! À St ord. L nt pris e dit av 'e re oir créé l l orat e ab oire Micros of Re s e arch de Se at l de puis 19 9 1. Après ls Ét s -Unis . à a l ue l aq l e l nt pris e cons acre pl de 3 m il 'e re us l iards de dol l ars par an. Ce l orat ab oire e m pl à prés e nt de ux ce nt oie s ch e rch e urs . n'e n a e if j ais e u. 'e re e it e ls act urs du capit -ris q ue l . av c e é.t il pas . am M ais M icros of t ne ch e rch e . m aint nant e . l t éorie de s décis ions ou l graph is m e e n e a h e t rois dim e ns ions . dans l m onde s cie nt iq ue . à gagne r v raim e nt l a re connais s ance de l s t l h m e nt ' e ab is s cie nt iq ue ? if Micros of s 'e s t e f e ct e m e nt m is à inv s t t f iv e ir réce m m e nt dans l re ch e rch e . dans ls s t e e al ocal e art up de l région. q ui t ail ront e s s e nt l m e nt s ur ls rav l e ie l e e rés e aux inf orm at ue s .b e aucoup pl ch e r m ais Gat s n'a pas donné us . l e at 'Europe : e n 19 9 7. m ais il t te n'e s t v raim e nt de v nu v ib l e t s ignif e is e icat q u'e n if 19 9 5. e n Grande -Bre t rir agne . Micros of Re s e arch a t prév oit l re crut m e nt d'une q uarant e e aine de ch e rch e urs . ce rt anf ains re gre t e nt q u'e n t éch ange de ce t arge nt l f . Micros of a inv s t 600 m il t e i l ions de f rancs pour ouv à Cam b ridge . a acul ait t t é rop f e m e nt acce pt de donne r une aura à un acil é pe rs onnage q ui. e dav age . l crypt iq a ograph ie e t ls e . À Cam b ridge . un l orat ab oire de re ch e rch e s t rès proch e du Com put r e L de l ab 'Univ rs it L nt pris e inv s t aus s i. répart e n douze groupe s t ail is rav l ant s ur de s s uj t aus s i div rs q ue l re connais s ance e s e a v ocal.

L nt pris e n'ét 'e re ant pas aim ée dans ls m il ux e ie univ rs it e aire s . com m e nce nt à av é oir du m al à ls f e inance r L s ge ns q ui v ulnt f . un pe u com m e on m ont s e s b ib e l s re ot e xot ue s ou s a col ct iq l ion d'art cont m porain aux e e inv és q ue l v ut im pre s s ionne r it 'on e . if Cont raire m e nt aux ch e rch e urs d'IBM ou de D EC. L j ct e e e 'ob e if e s t d'inv rs e r ce t e im age . ains i q u'à s e s h ôt s e t cl nt de a e ie s m arq ue .. e oyés de Micros of n'av nt aucune crédib ilé dans l t aie it a com m unaut é s cie nt iq ue . ignons d'ail urs q ue l e ls e e nt pris e s q ui av nt t re aie radit ionne l m e nt de gros l e l orat ab oire s . il f s ont s t e m e nt ce rict q u'il v ulnt Soul s e e . j n'av e ais j q u'e n us 19 9 5 j ais v q ue lu'un de ch e z Micros of f am u q t aire une cont ut rib ion s ignif icat e à un col ue de h aut iv l oq niv au dans ls dom aine s q ue j connais . m ais il s s ont v raim e nt l re s : n'ét ib ant pas t nus par un e age nda de re ch e rch e précis . e l e s t ob l l e igée de s éduire ls e ch e rch e urs e n lur propos ant de s condit e ions de t ail e xce pt rav ionne l s . com m e H e w lt P e t ack ard ou D igit al (rach e t par Com paq ). e Il f aut dire q ue . Un proj t s im il e aire e xis t e n Inde . à . de s m at ém at ns ab h icie e t de s inf orm at ns de icie grande re nom m ée . us Micros of pe ut donc f t aire v it r s e s l orat is e ab oire s à l pre s s e .l angage s de program m at ion. M ais ce s re crut m e nt de h aut niv au e s e s cie nt iq ue pe uv nt t if e out de m êm e av oir. j q ue -l ls e m pl us à. e e e aire de l a re ch e rch e de b as e av c un gros b udge t e t un t e rès gros s al aire n'ont pl énorm ém e nt de ch oix. Micros of v ut at ire r e t t e t dans s e s l os de s ch e rch e urs . l e Non s e ulm e nt ce s e s cie nt iq ue s s ont e xt if rêm e m e nt b ie n payés ..

ce s inv s t s e m e nt ne ch ange nt pas m a propre v ion e is s is de ce t e f e . Micros of e s t à un v ab l t am t érit e ournant s t égiq ue de s on h is t rat oire . Il ne s 'e n s ont j ais s e rv Si l ich s am i. Mais ab e f e s on h is t oire t nd à prouv r l cont e e e raire : ily a q ue lue s année s . à l donne r un al i it a ui ib s cie nt iq ue . Micros of av q t ait dév l e oppé Xe nix. re de s m arch és prof s s ionne l pl t ch niq ue s com m e e s us e ce l de s s e rv urs ou de l ge s t ui e a ion de s b as e s de donnée s . Car e l e n a auj if l e ourd'h ui pl q ue us j ais b e s oin. ls t e rôl e l it e rans act ions b ancaire s . l pub l é e t l ic e a iq a icit 'appui de l pre s s e s uf is aie nt Mais q uand on e nt s ur a f . il f aut prouv r q u'on a de s ol s e ide com pét nce s e t ch nol ue s e ogiq pour s ort ir de s . Il f at audrait s ans dout une v e raie rév ut ol ion cul l au s e in de l nt pris e pour t ure l e 'e re f aire b ouge r ce l P a. 'on re garde ls re s s ort de l progre s s ion de Micros of . une inf ue nce pos it e s ur l q ual é e t e l iv a it l caract e ère nov e ur de s produit M icros of ? at s t Es t -ce q ue Micros of s e s e rv t ira de ce q ui s ort de s e s l os pour innov r ? D if icil à prédire . e s a t s a réus s it n'a j ais rie n e u à v e am oir av c l q ualé e a it ou l 'innov ion. L nt pris e f t irm 'e re ait s im plm e nt du e s h opping s ur ls m arch és de l e l nce e t de l e 'int l ige a m at ière gris e . l cont e de s s at l e s . our l t .t rm e . un s ys t e Unix t èm ournant s ur PC. Se s t ch nicie ns e pos s édaie nt l code e t ls droit q ui auraie nt e e s pe rm is d'am él r lur m ét ode de ge s t iore e h ion de f ie rs . e n t 'ins ant out cas . ant À q uoi ce l v -il e rv ?Surt a a-t s ir out à am él r l iore a crédib ilé de l m ais on. de l m êm e m anière q u'e l f a l ait du e s h opping s ur ls m arch és de l t ch nol e a e ogie e t de s PME innov e s . P our s éduire l grand e pub l av c de l b ure aut ue .

as s e z m éf iant e nv rs e ce s C'e s t q ue j e s oupçonne . de rrière ce s inv s t s e m e nt . il y a de s e l e ét udiant e t de s e ns e ignant . . lurs déf s e t ls prob l e s q ue ce s déf s e aut e èm aut cach e nt En déf iv . il ne s uf it pas de q ue lue s b ons f q art e s dans l pre s s e s pécial ée . l pe t v l e e it il age gaul re f ant de ois us s e s oum e t re à l l de l m pire rom ain . s re . une m ot at e is s iv ion pl s e crèt : s i us e ls dirige ant de Micros of v ulnt v e s t e e raim e nt . Ici. lur f e aut e n e f e t pre ndre l s e ulb as t f e ion q ui lur e rés is t e ncore . dont l rais on d'êt s s a re e s t d'ét udie r ls prob l e s f e èm ondam e nt aux de l orm at ue . e t pas au « com b ie n » d'arge nt on pe ut èm gagne r e n s aucis s onnant ls s ol ions pour e ut m axim is e r ls prof s . ce l nous pe rm e t de nous . conq uérir 100 % s e ais e de s dif ére nt m arch és -cib ls ide nt iés pl h aut il f s e if us . à décort ue r de s m il rs de l s e s iq l ie igne de code pour com pre ndre lur f e onct ionne m e nt . iat e . à s oulv r e e t ous ls capot . pour s ub j ugue r l 'univ rs it e é. on e l e e l e re s 'int s s e au « com m e nt » ilf ére aut rés oudre ls e prob l e s . Ici. e it Ce l nous am ène aus s i à com pare r de s m at a érie l s e t de s l ogicie l de t s ous ls s t e andards .c'e s t t a oi 'e -àdire l 'univ rs it e é. s ans s e s oucie r de l age de 'inf iq 'im m arq ue de t l ou t l e nt pris e . s iab e V ous êt s e init iv s .produit f ls . com m e il l l s e nt e nt ndre . init e a f aire une idée l re e t indépe ndant de l q ualé ib e a it de s produit de s uns e t de s aut s . P arce q ue . à l icl a is 'Écol e norm al s upérie ure com m e ail urs .

il e l e e e d'une part e t ls produit Micros of . e n lur e e ib é e f ant acce pt r ce t am al e t alm e nt inj t ié ais e gam ot e us if e nt de s inf t re ras ruct s l re s com m e Int rne t e t ure ib e de s out s m e rv il ux com m e ls ordinat urs . e t ce t e e nt pris e m onopol t nous ob l à t re is e ige paye r une t axe s ur l orm at 'inf ion q uand e l ch ange l e se s st andards . .V ous v e z dire q ue l b ut ul e de ce t e oul e t im t of e ns iv s ur 1' f e académ ie . e s t 'aut Male ure us e m e nt h . v e ine ous de m ande z à un néoph yt ce q u'e s t Int rne t v e e . C'e s t t a ib é re rès im port ant de pouv oir com pare r pour pouv oir e ns uit ch ois ir Et ce t e com parais on. parce q ue l s s e nt lde s e e 'e ie e f ort f s com m e rciaux de l nt pris e 'e re cons is t e j t m e nt us e à priv r e s ournois e m e nt ls e cons om m at urs de lur l e rt de ch oix. e l nous priv de re cours us l e e l égaux s i ls produit ne f e s onct ionne nt pas com m e e s péré. c' s t de s upprim e r e not l re arb it ? re ib re Re gardons b ie n l t lau com plt de l part e ab e e a ie d'éch e cs e n t rain de s e j oue r Micros of nous v nd ... f orm e r e n t e indépe ndance not propre opinion out re e n com parant dif ére nt s s ol ions . D e s e ndroit q ui s 'appe l nt écols s l e e e t univ rs it .. e és Or . a connais s ance . al . on l f e . inalm e nt e . Et f f e ut . e n Arge nt . Mais il nous re s t q uand m êm e une e de rnière l e rt : ce l de réféch ir d'év ue r de ib é l e l . ous ris q ue z f ort de v ous e nt ndre répondre : « Un produit Micros of »! e t . l l e rt de dés ire r ch ois ir aut ch os e .. t a ait dans de s l ux où l nj u n'e s t pas l ie 'e e 'arge nt m ais l . ce t am al e gam gagne du t rrain : s i. de l re . ce t e t dém arch e e s t pour Micros of t e xt rêm e m e nt s ub v rs iv . t e ch e r de s produit m édiocre s dont nous ne v ons s oul pas . D e pl .

icat P as du t . com m e l conf de at e e it canard. v re d's ot goût e s t pe rv rt pour l v : v e i a ie ous n'im agine z m êm e pas q ue v ous pouv z m ange r m ie ux.... q ui a e rie s as s e z duré. s ans f s . L a m is s ion de l 'écol e t de l e 'univ rs it e s t de f e é ournir aux j une s une f e orm at ion durab l e t à l e ong t rm e .. e Faut il al ors s ys t at ue m e nt év e r ls ém iq it e rapproch e m e nt s e nt re univ rs it e és et indus t s ? Ce l s e m b l art icie ldans une rie a e if dis cipl ine t l m e nt e l e t ournée v rs e ls e appl ions . e n e il it re v anch e . à ls com pare r a é e e e s e av c d'aut s q ui f e re onct ionne nt m ie ux e s t e n . q ue lue s ort . J s uis au cont out e raire t out à f ait f orab l à l av e 'idée de dépas s e r l cl onne m e nt e ois e nt re ls univ rs it e e aire s e t ls indus t l. Il ib f aut b ie n com pre ndre ls t rm e s de l q ue s t e e a ion. l de rnie r re m part cont q e e re une « m icros of is at t ion » t al de l orm at ue . Mais c'e s t parce v ous av z déj pu e à apprécie r l goût s ub t du conf de canard. Si. on s upprim e ce re cours . Mais ce l ne v ut pas dire q ue a e l 'univ rs it doit v ndre s on âm e ! Ilne f e é e aut pas conf ondre m ainm is e e t coopérat ion éq uil rée . v ous s av z e parf e m e nt dis t ait ingue r un pl m édiocre de t at ype h am b urge r d'un pl goût ux. Mais s i ot e 'inf iq on e m pêch e ls ge ns dès l m at rne l de v e a e l e oir aut ch os e . e donc de h aut niv au. Pre nons une re anal ogie s im pl : q uand v e ous m ange z.L capacit à t s t r ls produit . v ous n'av z e u droit de puis v re e ot nais s ance q u'à de s h am b urge rs MacD onal . D e lur pe rm e t re de f e e t aire ce q ui lur de v ndra im pos s ib l e n e nt pris e : e ie e re t ouch e r à nom b re d'out s il dif ére nt .

e d'une copie s uppl e nt ém aire e s t nul ls édit urs . e Ce q ue ls indus t l pourraie nt f e rie s aire . Mais ce t accès univ rs it ab e e aire s ans cont raint aux produit ne de v e s rait év m m e nt pas ide êt payant D ans l cas du l re . e d'av oir l pos s ib ilé de ne pas s 'arrêt r à l a it e a t éorie . e ogicie l où l coût . d'O racl. D e pouv h oir t ouch e r à une grande div rs it e é de produit com m e rciaux. pre s q ue t es out ls e e nt pris e s s ouh ait nt « v ndre » s ous une f re e e . e és al e s à ls com pare r e nt e ux de f e re açon s cie nt iq ue e t if éq uit l. lurs produit aux écols . e é e uit Male ure us e m e nt h . Et ls prof s s e urs n'ont aucune e nv de f e e ie aire de l a pub l é déguis ée e n s e m e t ant à e ns e igne r à icit t lurs él e s de f e èv açon e xcl iv l m anie m e nt de us e e W ord. d'édit ur e de t xt . d'Exce l de W indow s NT de Syb as e ou . s oit e n ls re e s e e f urant v act raim e nt s oit e n s 'as s urant q u'il s e ront . Ils e rait f iq orm idab l. O r il e s t e s il e . q ue l s ib 'on ut is e l il arge m e nt à l 'univ rs it e n rais on de lur grat é. de l e e ogicie l de nav s igat ion s ur l W e b. .s e rait d'aide r ls . q uand on e dis pe ns e un cours de b as e de donnée s . s ls s e ul ut is és dans ls cours .dans lur e propre int érêt d'ail urs . orm e ou une aut ... e t non pas s e ulm e nt s e aux l ogicie l l re s . im pos s ib l aux univ rs it de paye r de s m il rs de e e és l ie f rancs pour ch aq ue pe rs onne q ui t s t b rièv m e nt e e e W indow s NT ou t out aut s ys t e propriét re èm aire . e e pourraie nt t rès b ie n donne r pure m e nt e t . l e e univ rs it à év ue r s érie us e m e nt lurs produit .s 'at ach e r à aucun. ou e de prot ocol de t e rans m is s ion s ur ls rés e aux. D onc de dév l t e oppe r ce t e t capacit é d'anal e ys crit ue iq q ui ls e re ndra com pét nt dans lur dom aine (q u'ils 'agis s e ou e s e pas d'inf orm at ue ).

e is As s e z av rt . D e ux. e t a dot é douze écols e prim aire s f rançais e s de m icroordinat urs e av c CD . P re t arce q ue ce l a b ris e rait pour de b on l m yt e q ui e nt e h oure lur e nom . pour dénonce r com m e j l f e e ais ici ls b ob ards de lur dis cours e e prom ot ionne l .Com m e nt j re uge z. e t de f urs ut ach e t urs de m ain. l nt pris e am él 'e re iore s on im age cit oye nne . e l pre nd pie d s ur de s l e m arch és .Rom . Parl ons un pe u de s act ions de M icros of t e nv rs ls m il ux éducat s .. e s t q ue ce t e èm 'a ype d'e xe rcice s e rév e rait cont -product pour de s él re if e nt pris e s com m e Micros of . com m e ce l ui de l 'éducat ion. de f .v ous ce s init iv s ? iat e Sûre m e nt pas com m e ls e cade aux d'un ph il h rope b ie nv il ant e l : il aut s av q u'av c ce s ant f oir e opérat ions . it aire d'une pie rre q uat re coups .s im plm e nt ls program m e s . e ab e Ils 'agit e n réalé. e e L prob l e . T e rois . e l f de nos e nf s de s pre s cript urs de l ait e ant e produit Micros of auj s t ourd'h ui. e n t e is out cas . Micros of gagne s ur t t ous ls t laux. m e née t im e n part nariat av c e e H e w lt Pack ard. on l com pris . Quat . L e e v e t éducat ol ion de Com pét nce e 2000 propos e d' appre ndre l orm at ue ' inf iq aux ét udiant s de l ns e igne m e nt s upérie ur e t aux appre nt ' e is ins t ut urs de s ins t ut de f it e it s orm at ion de s m aît s .. Et parce q ue ce l ris q ue rait du m êm e coup a de f orm e r de s générat ions de décide urs av rt . e l éradiq ue l ie os re l e e . q ui de v ndront col s aux. Gr@ ine de e e ie if M ul édia. Un.

. Al l cade au.. v ous . ors e c'e s t s im plm e nt e l 'économ ie réal ée is par l ab l s e m e nt s col 'ét is aire (q ue lue s ce nt q aine s ou m il rs de f l ie rancs d'acq uis it ion de l l nce du a ice l ogicie l pour ch aq ue pos t où il s t ins t l e e al é). H e w lt t im e t P ack ard donne de s m icro-ordinat urs . pour un PC P il av l ion. Micros of f t ait don de 2. c'e s t ce q ue ant a al ça coût au donne ur . e . as ls 15 000 f e rancs q ue v ous paye z. pour Gr@ ine de Mul édia. à ou al il s ont v ors s raim e nt b on m arch é ! Quand. ce s e e n'e s t m êm e pas l cas puis q u'il aut e n ach e t r un e f e e xe m pl aire !)... C'e s t pourt e ant ce m ode de cal cul q ui e s t appl ué à t e s ls iq out e opérat ions Micros of aux Ét s -Unis .. e n f . L pre m ie r ob j ct e s t d'ore s e t déj at e int : e e if à t grâce à l docilé de s j a it ournal t s . En f . q uand Micros of f t ait don de l ogicie l (e t av c Com pét nce 2000. m ais pe ut êt l m oit re a ié.5 m il l ions de f rancs dans l cadre de l e 'opérat ion Gr@ ine de Mul édia. Micros of s 'e s t is e t payé s ur ce s t èm e s une cam pagne de pre s s e h grat e . Micros of donne 30 m il t im t l ions av c Com pét nce 2000. C'e s t donc. ça l coût e ui e v raim e nt de l 'arge nt P . En re v anch e . com m e e n t at . pas l cal t éoriq ue de ce e e cul h q ue ça v aut s ur l m arch é. où l nt pris e pos e e n génére ux m écène uit 'e re apport ant à l 'écol ls out s de s on adapt ion à l e e il at a s ociét de l orm at é 'inf ion. ça ne coût rée l m e nt à l nt pris e e l e 'e re q ue q ue lue s f q rancs par CD -Rom .l re arb it ib re j t m e nt l où il de v us e à rait pre ndre racine . O ù e s t l uat e e e a ph il h ropie ?L v e ur d'un cade au. du m anq ue à gagne r par rapport à ait une s it ion de v nt norm al.. cont ait raire m e nt à ce q ue l nt pris e l s e 'e re ais croire h ab ilm e nt ilne s 'agit pas l de cade aux. l-on dans ls j e e it e ournaux.

f e pour de s ins t ut it ions q ui ont de s b udge t s e rrés .« s ans f l ice l e at ach ée » dis e nt ls Am éricains . q u'e l donne de re l e l 'arge nt av c lq ue lch acun pourra ach e t r ce q u'il e e e v ut . Si l nt pris e 'e re v ut e v raim e nt s e m ont r génére us e . e é à l s e r l ch oix à ce ux q ui l re çoiv nt Andre w ais e e e . rie n ne prouv q u'il ne ch e rch e ront pas e s . ou e n Af ue du Sud. D e pl . un grand ph il h rope am éricain du ant déb ut du s iècl. L s « cade aux » de Micros of . e s urt out dans l ns e igne m e nt d'aut s s ol ions 'e . de s re f e r de s dons de m at us érie l de l ou ogicie l . ls indus t l f e e rie s ont de s propos it ions al ant s pour pre ndre pie d s ur l l éch e e m arch é. m êm e s i. s ont une f açon s uppl e nt ém aire de pre ndre lurs b énéf e iciaire s dans l f e t de s e s e il st andards propriét aire s . n'a pas f e ondé e n 19 00 l Carne gie a Me l l Univ rs it e n donnant de s t on e y onne s d'acie r s ort ant de s us ine s de l Carne gie St e lCom pany. a e Non. Carne gie .aurait cons is t t . s s M ais c' s t t e rès dif icil. re ut b ie n m oins coût us e s e q ue ce s cade aux e m pois onnés : ce l s q ui s ont f l e ondée s s ur l e l ogicie ll re (v ib oir ch apit 5).. e n b ois ou e n b ét on s i ce l l ch ant . un v l e rai cade au .F rance . P èm arce q u'ile xis t . re us dans un pre m ie r t m ps . Non. e n iq e t re v anch e . Et ils 'e s t conduit de l a ui ait a m êm e f açon av c s on proj t de e e l rairie s ib pub l ue s . e n Suis s e .. riq D 'ail urs . C'e s t un f aux prob l e . ila donné de l 'arge nt av c lq ue ll e e 'univ rs it e é a ét l re de cons t é ib ruire s e s b ât e nt dans l im s e m at ériau de s on ch oix : e n b riq ue . y com pris de s ordinat urs Macint h e t de s e e os l ogicie l Ne t cape .

Ce s e e s s aie al és ch ange m e nt s v ont im pos e r de s s urcoût s cons idérab ls . l m inis t ob e re de s F inance s s uis s e a annoncé un accord av c Micros of . 1 adm inis t ion s uis s e m e t à l rat a dis pos it ion de s col s de ux m il cinq ce nt l ège l e s ordinat urs dont e l ne s e s e rt pl . Ce t e ype de l nce aut ice oris ait ls e univ rs it e és à paye r ls l e ogicie l e n proport s ion de lur us age rée l e t non pas e n f e . e pl de concurre nt v rs ls q ue l s e t us s e e s ourne r . au l u de s m ach ine s ch ère s e ie indis pe ns ab ls pour f e aire t ourne r W indow s ! L e cont -e xe m pl Suis s e e s t à ce t égard écl re e airant En . . c'e s t q ue l ib 'on pe ut ut is e r du m at il érie l prét ndum e nt périm é. C'e s t -à-dire q u'à un coût rée l inf érie ur à ce l ui d'une cam pagne pub l aire . oct re 19 9 7. dont l s ch e m a e t e e s t l s uiv e ant . onct ion du nom b re d'ordinat urs s ur ls q ue l il ét nt ins t l . Micros of ét icit t ait ains i à m êm e d'ét l s on h égém onie s ur l orm at ue ab ir 'inf iq de s col s (e t donc s ur ce l de s e nt pris e s l ège l e re s uis s e s q uand ls él e s q ui n'auraie nt connu q ue e èv Micros of O f ice s e raie nt arriv s ur l m arch é du t f és e t ail rav ). e t Micros of e l e us t of re aut f ant de l nce s d'ut is at ice il ion de W indow s 9 5 e t d'Int rne t Expl r ains i q ue l f e ore . a orm at ion de s ix ce nt éducat urs à l il at s e 'ut is ion de l 'ordinat ur e . Micros of a s t annoncé l s uppre s s ion au J a apon de s « l nce s de ice s it » e t a e nt pris de s act e re ions s im il s part aire out dans l m onde 39 . Il y a d'ail urs de s a uit l e précéde nt : e n déce m b re 19 9 7. C'e s t l m ét ode e e e a h ul t racl s iq ue de s de alrs de drogue q ui donne nt as e l pre m ière dos e grat e .e ns uit à augm e nt r ls prix. L 'aut b e aut de s s ol ions à b as e de l re é ut ogicie l l re . e q ue ls e J aponais v ont ob l oire m e nt de v igat oir as s um e r puis q u'il n'e xis t .

Si v ous v e z acce pt r ls « cade aux » oul e e du m onopol t du l is e ogicie l ilv . t ait ét l s e m e nt s upérie urs . rat éq uipés pour l pl a upart de m icroproce s s e urs ancie ns . une ab is s of re t f rès dés éq uil rée à s on av age . O r ib ant . t ce t e t propos it ion n'av j ais e u l al m inis t ait am 'av du ère de l 'Éducat ion nat ional. e n m ars 19 9 8. com m e L s ib inux ou F e BSD . Si e l a rie s l e s igné de s accords . Et pour caus e ! Ils uf it de e f l at e nt e m e nt l « Program m e de f ire t iv e orm at ion e t . t e s re out ce s m ach ine s aut m e nt inut is ab ls . Ce l n'e m pêch e pas Micros of d'ab orde r ls a t e ét l s e m e nt ab is s av c de s e propos it ions q uas i dict orials . dont on e a v u q u'il ét ait e xt rêm e m e nt gourm and e n puis s ance . ous f aut dépe ns e r une f une e n m at ort érie l! J 'aim e rais b ie n q ue ls e Suis s e s prof e nt de l it 'occas ion pour éq uipe r de l ogicie l l re s . e l a b ie n v il à ne pas donne r s l e e l é d' ant av age indu à t l t l e ou e .Ce t e init iv a f t iat e inalm e nt capot P e é.ét nt t aie out à f ait incapab ls e de f aire t ourne r corre ct m e nt W indow s 9 5. cont raire m e nt à ce q u'ont prét ndu oralm e nt e e ce rt ains com m e rciaux de Micros of . ourq uoi ? P arce q ue ls v ux PC de l e ie 'adm inis t ion s uis s e . L f at e 'af aire Com pét nce 2000 il t e l re us parf e m e nt l m auv e f ait a ais oi de l nt pris e : 'e re prof ant de l s ignat it a ure av c l gouv rne m e nt e e e d'un accord-cadre t rès général Micros of a f aux . l ' Éducat ion nat ional de Cl e aude Al l ègre s e m b l pl v ant à l e us igil e ' égard du ris q ue de m ainm is e de s indus t l.cadre s av c l ns e m b l de s e ' e e f ricant de m at ab s érie l e t ls édit urs de e e l ogicie l.de s 486 . re il e En France .

Micros of v e 'ach t ous e nv oie génére us e m e nt un coupon pour un pre m ie r pas s age grat uit de l xam e n Micros of . s ui. t e e . p.. e e èv a 530 F T par m odul. 2). En cont part e èv re ie de ce s ob l ions . q ui ob l rat ige ls e ét l s e m e nt b énéf ab is s iciaire s de ce s l arge s s e s à re s pe ct r une f e de condit e oul ions cont raignant s . a s e s oe uf dans l nid de s aut s ! J v s e re e ous inv e à it al r découv v l e rir ous m êm e s ce t e pe rl s ur l W e b .ce rt icat if ion Micros of pour ls ét t e udiant » q ui a ét s é adre s s é aux IUT e t univ rs it . O n y appre nd égalm e nt q ue e l ns e igne m e nt de s Nouv l s 'e e l e T ch nol s ne pourra êt dis pe ns é q ue par de s e ogie re e ns e ignant « ce rt iés Micros of » s ur de s « s if t s upport de cours Micros of » dont il e s t s t . t oue dans ce t e t h is t oire l « s t égie du coucou » q ui v pondre a rat . e al q u'il ngage e n rie n ce s f ors n'e aux ph il h rope s . P H e ar s ouci de déce nce .. Mais au'e t de l ls e xam e ns coût nt aux él e s l s om m e de à. e èv H m odul e t par él e . Bre f Micros of j s . puis q ue « Micros of ne garant pas q ue ls t it e Support de Cours Micros of s ont apt s à répondre s t e à de s b e s oins ou à de s us age s part ie rs . l e ur de l igat 'édit ogicie l l ne s 'e ngage . à rie n. f orm e l m e nt int rdit de « s upprim e r de s pas s age s l e e » e t dont l coût m odiq ue s 'él e à 350 F T par . j e gl s e s ur l f is a in du cont . O n y découv q ue e és re « Nouv l s e l e T ch nol s e ogie » s ignif ie t rès e xact m e nt « ls nouv l s t ch nol s de e e e l e e ogie Micros of » t (Guide du program m e . ni q u'il icul s pe rm e t e nt d'at e indre de s rés ul s dét rm inés » ! t t t at e Av c l at du s upport de cours . ant Ce rt ains j uris t s pourront aus s i v e ous e xpl ue r q u'il iq e st t out à f ait il l égal d'im pos e r à ce s ét l s e m e nt ab is s l « ce rt icat a if ion » de se s e ns e ignant .

e t f rie s ournir aux él e s un èv s av oir q ui lur s e ra ut e s ur l l e il a ongue durée . de f t us orm e r dav age ant de j une s à s on program m e de ce rt icat e if ion MCP l . Ce t re ée l e it ype de « f orm at ion K le ne x » ne corre s pond e n t e out cas e n rie n à l v a ocat ion de s ét l s e m e nt ab is s s upérie urs . L xam e n s e ab is s 'e l it à une s érie de q ue s t im e ions à ch oix m ul e t ipl dont ce rt aine s s ont f orm ul s e n angl ée ais . ce ns és re s t r ne ut s par rapport aux e re s st andards indus t l. q ui e s t t cl m e nt e n pos it aire ion de de m ande ur a l cul .Mais pe nch ons -nous un ins t ant s ur ce s curs us « de h aut niv au » q ue Micros of v e t oudrait v oir fe urir l dans nos ét l s e m e nt s upérie urs . 22. à l us ôt e 'écol. O n v e s oit à q ue l point ce ge nre de connais s ance approf ondie e t h aut m e nt pére nne e pe ut aide r not j une s s e dans l re e 'appre nt s age de s is s cie nce s inf orm at ue s ! iq En réalé. e n augm e nt ant lur v e ur s ur l m arch é de l m pl e al e 'e oi. e ot . ous pouv z l cons t e r e n e e at t éch arge ant v él ous -m êm e s ls e xam e ns b l e ancs 41: une f orm at ion t ch niq ue e cont inue s ur de s connais s ance s périm ée s dès l proch aine v rs ion a e du l ogicie l C'e s t l ge nre d'appre nt s age q ui .du s t e : « Que l q uant é d'e s pace dis q ue f -il yl l e it aut pour ins t lr l v rs ion com pl e du cl nt al e a e èt ie Exch ange Se rv r pour W indow s NT ou W indow s e 9 5 ?»Répons e s pos s ib ls : 8. e pl t pos s ib l. L com b l de l is t e e 'h oire e s t q ue Micros of . pour s 'as s ure r q ue ls e e b e s oins du m arch é s e ront com b l par de s ge ns és f orm ée s à « s e s » produit . il e s t év nt q u'il s 'agit pour it ide Micros of . ni pl ni m oins . e is de v rait norm alm e nt êt e re f inancé par ls e e nt pris e s priv s auxq ue l s ilprof e ra. 16. L cont nu de ce t s e e e ns e igne m e nt v . ou 32 m égae oct t .

L ris q ue de v ab is s e oir t rois ce nt univ rs it s e és t b e r dans ce piège e s t om él iné. v ut à pe u iq e près dire m éf iance . Au pire . Ce q ui. « L e a s ociét Micros of ne pe ut e n aucun cas s e prév oir é t al d'un accord av c l e 'Éducat ion nat ional s ur ce e program m e précis » e xpl uait s a m is s iv . f ocal ace à l f ns iv com m e rcial agre s s iv de 'of e e e e pl ie urs us indus t l de rie s l orm at ue .s ge nre de prot ocol av c M icros of ? e e t Non. e e a e ogie du m inis t ère a e n e f e t écrit une lt re de m is e e n f e t garde aux dire ct urs d'IUT aux prés ide nt e . iq e dans l l a angue de b ois b ure aucrat ue . s d'univ rs it e és e t aux re ct urs d'académ ie s . grâce à une réact im ion prom pt du m inis t e ère de l 'Éducat ion nat ional. J re çois de nom b re ux e . . us l re m e rcie de nous aide r à com b lr not « re t a e re ard »! Be aucoup d' ab l s e m e nt ont il s igné ce ét is s . Une 'inf iq m e il ure f l e orm at ion à l déont ogie éducat e e t a ol iv au rôl de e l ns e igne m e nt pub l 'e ic s e m b l e néce s s aire . ne s igne z pas ! L s re s pons ab ls de l e e 'Éducat ion nat ional n'e n e s ont pas m oins préoccupés du m anq ue de préparat ion de s académ ie s e t de s col ct it l iv és e l e s. q u'on . Alrt par pl ie urs e e é us univ rs it e aire s q ui s 'ét nt ét aie onnés d'av oir re çu un t l docum e nt l dire ct ur de l t ch nol e . D ans ce rt aine s académ ie s .d'inv rs e r l rapport de f e e orce s e n ch e rch ant à im pos e r aux univ rs it e és un m axim um de cont raint s . ls s ignat s ne conce rne ront e ure q u'une poignée d'ét l s e m e nt . Micros of t s e m b l e n e f e t av e f oir déj réus s i à im pos e r un à se m bl ant d'h égém onie . Et l nt pris e v e 'e re oudrait e n pl .

au dét e nt e e t rim . l oué par l a région. ' Académ ie d' Aix-Mars e il a e nv l e oyé en j uin 19 9 8 aux e nt pris e s inf re orm at ue s de l iq a région un appe l à part nariat e n v e ue de l a f ournit ure de s e rv s e t de l m is e e n rés e au de ice a s e s ét l s e m e nt s col s . P re e ourq uoi ?P arce q ue au l u d'êt ie re au s t andard Micros of . e ycée s ont un b on b udge t d'inv s t s e m e nt al e is . m ais un b udge t de f s onct ionne m e nt t rès v ariab l d'une année s ur l re . D e s on côt l é. O r ls l ut ocat e . ls not s générals e ice e e xpl uant com m e nt s e conne ct r à Int rne t iq e e af irm e nt q u'ilf f aut d'ab ord s 'ab onne r à W anadoo (l s e rv e ice de F rance Tél écom q ui a ét f ionné é us av c l Micros of Ne t ork ) e t puis l e e t w ance r Int rne t e Expl r s ans m e nt ore . ce t e PME propos e de s ère t s ol ions e n l ion-m aint nance . Mais e l cons e il ab is s aire l e l e f e m e nt aux candidat de s uiv pour ce l s e s ort s re a préconis at ions académ iq ue s en t rm e s e de m at érie l e t de l s ogicie l. Illur e s t donc e 'aut e im pos s ib l de l r de s ordinat urs . s ur l s e rv ur s rée e e de rés e au l ocalW indow s NT ! L f al rnat e de 'of re t e iv l s ociét av a é ignonnais e O pal I. ce nt s .courrie rs élct e roniq ue s dét l ail ant ce grignot age . O palI év ue . q ui propos e de s s ol ions m oins ch ère s av c de s f ut e onct ionnalés it éprouv s ée (déj à ins t l al és dans de ux ét l s e m e nt s col s priv ) a pe u de ch ance s ab is s aire és d'êt re t nue . D ans t l ou t l l e e ycée . T e s ce s e oue e out incoh ére nce s f ont l j u de Micros of ... ionne r d'aut f re ournis s e ur ou d'aut l re ogicie l . e l e s t b as ée s ur l l t l e e ogicie l l re L ib inux.. av c lq ue l il pe uv nt procéde r à de s e e s e ach at .. ion q ui aj e à s e s dif icul out f t és : conf orm ém e nt aux indicat ions du m inis t . incide m m e nt une ab e rrat oq .

Un à u e a program m e s e m b l l à Com pét nce 2000 a ét ab e e é propos é à l 'Univ rs it e é de Bue nos Aire s . ét at ant pl ancie nne .de s ét l s e m e nt ab is s s col s . l CETI. us ce t e t conq uêt e e s t pl us av ancée . Aux Ét s -Unis .t il une of e ns iv com parab l de e f e e M icros of s ur l ns e igne m e nt dans d' t ' e aut s re pays ? O n a déj v l cas précurs e ur de l Suis s e . d'une com pagnie à re s pons ab ilé l it . Mais e l l e . e e com parab ls à ce l s e xe rcée s par l BSA s ur Ant l e l e a e e n Uruguay. l CETI aurait e u l a e priv ège de ch ois ir ls ordinat urs e t ls l il e e e ogicie l s préconis és par ls v e ingt rois cam pus univ rs it -t e aire s de l CSU. GTE F it u e t H ugh e s Elct t uj s e ronics . Es t s s -ce s urpre nant ? L a propos it ion de l CETI m e nt a ionne e xcl iv m e nt us e W indow s 9 5. Ce rt ains de m e s col l ègue s ont m e nt ionné de s pre s s ions pour ls f e orce r à acce pt r l program m e . com pt a ant t rois ce nt cinq uant m il e l e ét udiant e t e ns e ignant . Que lue s q e xe m pls : l e 'Univ rs it de l at de Calornie e é 'Ét if (CSU) a s out nu e n 19 9 7 l créat e a ion de l part de a Micros of . l e a f orm at ion de s décide urs de de m ain. à t e rs l e a rav a créat ion de cours s pécial és d'inf is orm at ue « iq propriét aire » une infue nce décis iv s ur l . e l e Exis t . W indow s NT e t Micros of O f ice . e n Arge nt ine (e t f ort h e ure us e m e nt re j t e é). aire q ui auraie nt av age ant à adopt r e de s s ol ions ut pl us pe rf orm ant s e t m e il ur m arch é. En it im ée a éch ange d'un inv s t s e m e nt de e is q ue lue s q ce nt aine s de m il l ions de dol l s ur dix ans dans ars l ras t 'inf ruct ure du rés e au. Non t f s e ulm e nt l CETI aurait aus s i e u.

on découv q ue ce s cours s ont « ce nt e re rés s ur l t ch nol a e ogie Micros of » e t d'ail urs « t . l s it de l Bus ine s s t .aurait égalm e nt e ngrangé pl ie urs m il e us l iards de dol l de b énéf s s ur dix ans . L prob l e e s t q ue s i on v v it r lur iat e e èm a is e e s it . Micros of a re e t d'ail urs dév l l e e oppé aux Ét s -Unis un pe t rés e au at it . e angage s ls pl e us ut is és com m e P rl ou j a. a e ure de de ux l re s e s t re com m andée : un général t . Act En re v anch e . l e s pons oris és » par Micros of . L l t de s out s e ore f a is e il re com m andés pour ls cours ne cont nt q ue de s e ie l ogicie l Micros of .e t m oins rich e s . Be l e l e init iv . Ce m agis t ars ice ral coup com m e rcial pour lq ue l t e s ls décis ions . e e a Sch ool l de 'Univ rs it pub l ue de l at d'Idah o 43 e é iq 'Ét propos e de s cours e n de s ign de s it s W e b. ce rt aine s aut s univ rs it m oins re e és connue s . dont ch acun f s t ait l j t d'un 'ob e m odul d'e ns e igne m e nt s pécif ue .s ont d'ore s e t déj « à m icros of is ée s » Ains i. iv is e e t l re édit 'aut é par Micros of Pre s s s ur ls t e t ch nol s O L e t Act e X (dont on a v ls e ogie E iv u e e f rayant déf s de s écurit f s aut é). V à il e av oil s ûre m e nt de s cours q ui f orm e ront de s m anage rs conv aincus q u'Int rne t e s t une innov ion de e at Micros of ! t P our m ie ux pénét r ls cam pus . de l re s s ur ls prot iv e ocols s t e andards du W e b com m e H TML e t TCP/IP ou s ur ls l . e n re v anch e . a ét év é de j t s s e grâce à l m ob il at é it us e a is ion e xce pt ionne l de s él e s e t de s e ns e ignant de l l e èv s a CSU. Enf l lct e iq in. e out e av nt ét pris e s e n cach e t e par l dire ct aie é t a ion. L page principal du t a e s it com port div rs e s icône s de pub l é pour e e e icit Int rne t Expl r e t Back O f ice . re l ayée par de s organis m e s com m e Ne t ion . Aucune t race .

de corre s pondant : un Brain T t d'une dizaine s rus de pe rs onnalés t it riée s s ur l v e t ls « Micros of e ol . aux Ét s -Unis . Pourq uoi l pre s s e s pécial ée a is m ais aus s i général t s e m ont .l e France s i prom pt à v iculr ce q ui v e éh e ous s e m b l êt un m yt e ? e re h . e dans l s prit de s ' e ge ns .ont une infue nce 'inf iq e l dire ct s ur ls ach at d'éq uipe m e nt inf e e s orm at ue iq de s cam pus . t ant e n t ch nol e ogie af il à f ié l s ociat ' As ion F or H igh e r Educat ion. une part du pouv ie oir de M icros of t re pos e s ur s a capacit à m aint nir une im age é e de m arq ue t rès pos it e . ide nt ie nt l at if à un confit d'int l érêt m aj ur : pe ut s e -on re s t r e im part e nv rs q ui v ial e ous paie . M icros of t s oit s ynonym e de l ogicie l de rnie r cri. nom b re de ce s pe rs onnalés .t e l e n is e re . ou K e nne t h Gre e n. Ce s Sch ol rav l e e e ie if ars s ont b ie n év m m e nt de s ge ns q ui pas s e nt l pl ide e us cl de lur t m ps à réféch ir ou à donne r de s air e e l conf nce s s ur l m anière dont ls t ch nol s ére a e e ogie de l orm at 'inf ion s ont ut is ée s il dans ls e ét l s e m e nt d'e ns e igne m e nt s upérie ur Et b on ab is s . f -ce une s om m e ût as s e z s ym b ol ue . q ui pub l ie un rapport annue l s ur l orm at ue dans ls cam pus .e s com pt e n ars e re t our êt re écl airé s ur l m e il ure m anière de a l e t ail r av c ls m il ux éducat s . de m ode rnit é.com m e St v n it e e Gile rt un cons ul b . À f iv aire e n s ort q ue . 'édit ur de l e ogicie l .q ui rém unère s ce s cons e il rs 10 000 dol l e l par an . e t Sch ol ars » L . Ce rt ains . iq O ut re sa puis s ance économ iq ue et f inancière .

a is e re e rav Quand Micros of annonce q u'il v inv s t 30 t a e ir m il l ions de f rancs dans l f a orm at ion e n F rance . L s j 'inf iq e ournal t s n'ont pas l t m ps is e e e d'anal e r ls produit e n dét . q ui e s t q uand m êm e l coe ur ib e d'Int rne t e . L pre s s e général t m ont ls m êm e s t e rs . Et q uand il l ys e s ail s e f ont e n l orat ab oire . ourni par t l e ou t l édit ur de l e e ogicie l. L ut t e iv a pre uv : ignorance ou ab s e nce d'annonce urs ? L e a pre s s e s pécial ée a q uas im e nt pas s é s ous s ilnce . c'e s t q u'écrire de s art e s de l e icl v garis at ul ion acce s s ib ls néce s s it énorm ém e nt de e e t m ps e t d'éne rgie . de réfe xion e t de e l connais s ance s pour s oupçonne r q ue . Et pe rs onne ne re s 'e s t v raim e nt h ab it ué à l v e s s e f gurant à a it ul e l ue l ls ch os e s év ue nt dans l dom aine de aq l e e ol e l orm at ue .J crois q ue l rais on e s t f e a ort s im pl : nous ne e s om m e s q ue de s êt s h um ains . L t nt ion de re pre ndre t l e a e at e q ue l dos s ie r de pre s s e b ie n f l f un ice é. Il ne f s ont pas l t aild'anal e néce s s aire e rav ys pour rév e r de v él raie s s ol ions al rnat e s . il s e l it nt l pl s ouv nt à s im e e us e de s produit com m e rciaux as s e z h om ogène s q u'il s s re çoiv nt de s e nt pris e s e t q u'il com pare nt e nt e re s re e ux. L 'aut re rais on j 'ai pu l e v ie r érif pe rs onne l m e nt -. ce l a de m ande pas m alde t m ps . is e pe ndant de l ongue s année s . l ph énom ène du e l ogicie l l re . f e . pe ut donc êt s re t rès f e . s e cach e de l f 'arge nt v ue l Il aut e ns uit irt . de rrière ce s ch if re s . D 'où l érêt de m ont r d'év nt l s ort 'int e e ue l e coopérat ions e nt re univ rs it e és et j ournaux inf orm at ue s : ils e rait t m ps q ue ls j iq e e ournal t s is e e s s aie nt d'ob t nir de s inf e orm at ions de q ualé de l it a part de s univ rs it e t de s ch e rch e urs . e t q ue ce s e és de rnie rs pre nne nt l t m ps de ls lur f e e e e ournir .

ilf aut pre ndre l t m ps e e de l av c at e nt ire e t ion ce docum e nt b ie n épais . P e is s our cont r l it t am éricain. ch e z Micros of t e e t m êm e .org 46. com m e l m ont un réce nt art e du San e re icl J e M e rcury Ne w s os Soul ignons aus s i q ue Micros of . q ue e és Micros of s 'e s t b ie n gardé de m e t re dans s on t t dos s ie r de pre s s e . q ui n'e n t re s s e nt ait pas t rop l b e s oin auparav . rat ab s orb ant d'im port s ant inv s t s e m e nt . Que f ait l lade r m ondialdu l e e ogicie lq uand l a cont e rs e m ont s ur s on h égém onie ?Il e pos e rov e s e n déf ns e ur de s art . une arm e e s t égiq ue . s 'e s t réce m m e nt m is à s il l onne r l ériq ue . un v uos e du l b ying e t de l com m unicat irt ob a ion. O u. de l cul e s a t ure e t de l 'éducat ion. ce s de rnière s année s . q ui n'av iq l e ait j q ue -l j ais us à am f ait dans l ch arit a é. q uand Int rne t f e ourm il de f l e orum s du t ype al s t t . l cons t t a ruct ion d'im age e s t de v nue .. e s t e ant de v nu. q ui v a f inance r . Enf in. l pénit nt a q ue lue ch ance de s e v 'im e q oir af e ct r un « t e ur » à l nce W agge ne rf e ut 'age Eds t rom . dans ls cas grav s . ile s t égalm e nt e e urge nt de re dore r s on b l on auprès de l as 'opinion pub l ue ! Bil Gat s . Ch e z Micros of ..m icros of ou de s it s com m e t e st opgat s .com ou e ne m y.de roy. e n annonçant l créat ' Am a ion de l a Gat s e L rary ib F oundat ion. de puis q u'ila de s e nnuis av c l it t e e 'ant rus . s l b yis t s e t cons ul s 800 dol de l e ure . Et s 'il s e t rouv q uand m êm e un j e ournal t pour is e écrire de s art e s pos ant prob l e à l f e de icl èm a irm Re dm ond. ob e t ant l ars 'h Mais .e f e ct r une v f ue raie e nq uêt pour récupére r l e e prot ocol d'accord e nv e oyé aux univ rs it . q ui s 'occupe de s re l ions pub l ue s de at iq Micros of . re 'ant rus Micros of paie q ue lue q uat -v t q re ingt -dix av ocat .

Au f de ce s e s il év éne m e nt . T e s s e s f ials int rnat e out il e e ionals e organis e nt f ue m m e nt de f t ux v réq as ue oyage s de pre s s e . de s is e h om m e s poliq ue s ou de s pe rs onnalés div rs e s it it e de t ous ls pays . s e crée ains i une ce rt s aine conniv nce e e nt ls rédact urs de s m édias e t ls m anage rs re e e e de Micros of . Com m e nt ce s pub l ions pourraie nt t icat e l s e ns uit crit ue r s év m e nt ce s génére ux l e e iq ère annonce urs q ui ls f e ont v re ? iv . Micros of organis e par ail urs de s av t l e v oyage s à Se at l pour de s j te ournal t s .l uipe m e nt 'éq inf orm at ue iq de s e ize m il l e b ib l h èq ue s iot m unicipals e dans ls e q uart rs ie déf oris és 41. au cours de s q ue l il com m uniq ue nt lur s s e v ion is s ur l 'indus t rie et f ont pas s e r de s inf orm at ions s ur ls de rnie rs produit .

.

de v nir un f e orm idab l at .5 L rév t de s s e rf a ol e s Si l ' on v ous accom pagne j q u' us au t rm e de e v re rais onne m e nt où e s t l s ue ? L ot . l e out à f int s s ant s ait ére e d'un point de v ue économ iq ue . t ch nol ue e t e ogiq s ocial m ais e l s s ont m éconnue s .e e t il auj . de h v érit ls ab e s ol ions ut al rnat e s . ' is e cons om m at ur a. Nous s om m e s pe u e out éq uipés ?T ant m ie ux : ce l s ignif q ue ls grands a ie e ch oix s ont de v ant nous . e t q u'ile s t e ncore t m ps e d'év e r l s érie de piège s q ue nous t nde nt it a e ce rt ains indus t l. En pl . « Rat r un t rie s e rain » e s t une ch ance . s urt t e iv out e n Europe où l ' on st igm at e t is ouj ours l « re t e ard » e n l a m at ière ? El s e xis t nt e l s s ont t l e e . Av . iq ib e e s ûre e t e f icace . pe rm e t e z-m oi de s oul r com b ie n t igne ce f e ux « re t am ard » e uropée n dans l 'adopt ion de s t ch nol s de l orm at e ogie 'inf ion pe ut au cont . ouv rt . ce t e v f us t oie s e rait . l e ant d'e n f aire l e nt 'inv aire ..t il ncore un ch oix ? Exis t e . raire . s i c'e s t un t rain q ui v dérail r ! O n pe ut a l e e ncore ch ois ir de f ournir à nos e nf s l ant 'accès au m oindre coût à une inf orm at ue l re . ourd' ui.

ois Re v nons e aux al rnat e s t e iv : pour b ie n com pre ndre ce q u'e l s s ont e xact m e nt il f l e e . Car al e a Micros of n'e s t év m m e nt pas l s e ul m onde à t ide e au e n propos e r Mêm e s 'ily a de s f e s ch ance s q ue . ou une os e ow s t ion de t ailSun (av c puce s Sparc). e n e f e t ce s axe s s ont as s e z f . par re ait e e e xe m pl. ie al é e a s ignif pas q ue v ie ous de v z re nonce r à ins t lr un ie al e produit q ui v ous conv nne m ie ux. H e w lt at rav e e t P ack ard (av c puce s H PP e A) ou D igit (av c puce al e Al a) . ou b ie n e ncore une m ach ine Sil ph icon Graph ics . O n pe ut ains i ach e t r un de s m il e t un e l e m odèls de PC av c une puce Int l (av c t e e e e ous lurs j is prob l e s de conf e ol èm igurat ion). ort l 'on v ous ait déj à f uré W indow s 9 8 ou act W indow s NT q ui v nt pré-ins t l s ur l PC. on a l ch oix e nt de s s ys t e s l re s . IBM. on e s t e ncore l re de ch ois ir q ue l ys t e ib s èm d'e xpl at oit ion ins t lr s ur l m ach ine . Il e n e xis t ie e d'aut s . e t c. C'e s t s -à-dire q ue l ch oix e f e ct e f ué s ur l 'un d'e ux ne dét rm ine pas f e orcém e nt ls e ch oix s ur ls aut s . ls l e ogicie l appl if e t s icat s ls s t e andards pour ls f e orm at de f ie rs e t ls s ich e prot ocols de com m unicat e ion. V e re oyons ça e n dét . D is t iq inguons q uat re axe s f ondam e nt aux : l m at e érie l l . ce l ne . aut av oir une idée précis e de s dif ére nt t f s ype s de ch oix q ui s 'ouv nt à nous q uand nous v ons nous re oul éq uipe r d'un s ys t e inf èm orm at ue . q ui ont f lurs pre uv s . . e e re èm ib . indépe ndant . e s ys t e d'e xpl at èm oit ion.L m at e érie l: ils 'agit l de ch ois ir un t à ype de m ach ine . ou un Macint h (av c puce P e rPC ou G3).L s ys t e d'e xpl at e èm oit ion : une f ois l m at e érie l acq uis .f e m e nt créat ort rice d'e m pl . ail . Cont raire m e nt à ce rt ains préj ugés . Sur un PC.

as de com pil e urs C ou P cal pas e at as . Mais . ou b ie n de s s ys t e s re èm propriét aire s . ou e . l pl a upart de l pre s s e écrit s e a e com pos e à l 'aide de Macint h av c de s l os e ogicie l s com m e Quark Xpre s s . ily a b ie n s ûr l Mac O S e t Rh aps ody. Au grand m axim um . ls m e il urs e e us e . pas de s e rv ur W e b.L s appl ions . Sol . Ne t cape e e e s Com m e rce Se rv r IIS pour m ont r un s it W e b. ous av z une e m ach ine e t un s ys t e d'e xpl at èm oit ion. d'édit urs de t xt . com m e O pe nSt p ou Ne w D e al(q ui e pe rm e t de conv rt de s v ux 286 e n pos t s pour e ir ie e él e s 48). os e s upérie urs à W indow s en conv ialé iv it et t ch niq ue m e nt im b at ab ls pour un ce rt e t e ain nom b re d'appl ions graph iq ue s . . com m e Micros of W ord icat t ou W ordP rf ct ou Appl ords ou St e e ixW arW rit r e t e . c. pas de e e e e s e rv ur de Ne w s . s auf s i v ous av z ch ois i un s ys t e de l f il de L e èm a am l e inux ou F e BSD . pas de s e rv ur de m e s s age rie e e élct e roniq ue . ou Apach e . . Il v ous f aut donc v ous procure r de s appl ions . ois e l e . L inux t ourne aus s i t rès b ie n s ur Macint h grâce au s upport f os ourni par Appl e aux dév l e oppe urs de L inux. L grand pub l ne s ait icat e ic pe ut re pas q ue l pl -êt a upart de s rédact ions de l a pre s s e « inf orm at ue » (m êm e ce l s q ui ne iq l e parlnt q ue de s PC) t ail nt s ur de s Macint h . D ans l m onde èv aris e Macint h . e rav l e os D e m êm e .com m e L inux e t F e BSD . v ous av z un e nav igat ur W e b e t un pe t out pour l v re e it il ire ot courrie r élct e roniq ue . L à aus s i. pour édit r du t xt . SCO Unix. v re ous n'av z rie n de t e rès ut e pour il t ail r P rav l . e e Se ndm ailou L us D om ino ou Micros of Exch ange ot t pour l courrie r élct e e roniq ue . ls e m e il urs produit ne s ont pas f l e s orcém e nt ce ux dont on e nt nd l pl parlr Et parf . Maint nant v e icat e .

e rav l e .produit s ont m êm e . s ont ce ns ée s f ournir t e inf out orm at ion pub l ue iq dans un f orm at acce s s ib l à t e ous . l a Com m unaut é e uropée nne . m êm e s i v ous êt s un f rv nt cl nt de Micros of . pour ls f e orm at de f ie rs e t ls s ich e prot ocols de com m unicat e ion aus s i. s uit .y. acce s s ib ls m êm e à q ui t ail e n W ord. e t l pl f e à b ie n réal e r Car ant e us acil is . Exch ange . e t non pas e n k l ire ingonie n v rs ion x.. O f ice . Et pe ut re ce ch oix e s t à l f e s êt -il a ois l pl e us im port . e t f c.. pour êt re à l a point de ce q ue j du m al appe lr t ch nol . grat s . t oris e m aint nant à e s auv garde r s e s f ie rs e n H TML l l e ich .. e angage du W e b. e t ls e nt és pub l ue s e n général e it iq . D 'un s im pl ge s t . l a F rance . e t t prot ocols e t f e orm at s docum e nt . ch ois i de paye r l t ui a axe Micros of . prés e nt nt l orm at e 'inf ion corre ct m e nt e t s ont e . e 'ai à e e ogie v ous êt s q uand m êm e e ncore l re de ch ois ir l e ib e f orm at de f ie r q ue v ich ous al z ut is e r pour l e il s auv garde r v e os donnée s e t ls prot e ocols de e com m unicat ion q ue v ous al z adopt r pour v l e e ous conne ct r av c l re s t du m onde .Enf in. e e e ie t e t q ue v ous êt s f r d'av e ie oir dépe ns é une f une ort pour v ous procure r ls v rs ions s ucce s s iv s de e e e W indow s . de ois tl f e s orm at s e xis t nt e . on re t rouv l e e cl age e nt iv re prot ocols e t f e orm at propriét s aire s f rm és (l « k l e e ingonie n » de Micros of ). P ourq uoi f audrait il ach e t r t l ou t l l e e e ogicie l propriét aire pour pouv oir l un t xt de l ou un appe ld'of re s ? ire e e oi f Encore une f . l aus s i. l re s e t és ib ouv rt . q ui e xige q ue v re int rl e ur ait e ot e ocut . v e e ous pouv z donc e nv e oye r à v col os l ègue s de s f ie rs e n H TML q ue t ich out l e m onde pourra l . t De m êm e . e e e e En e f e t Micros of W ord aut f .

P ourt , m al ant gré m aint s lt re s de prot s t ions e e t e at de l part d'innom b rab ls s cie nt iq ue s (dont v re a e if ot s e rv e ur), on t it rouv f ue m m e nt s ur de s s it s e réq e of icie l de l f s 'Union Europée nne - com m e h t p :/ t /w w w .cordis .l - de s docum e nt l ib ls s e ulm e nt u s is e e par l v rs ion l pl réce nt de Micros of W ord. a e a us e t Cont t e l ue , e t cont l érêt de t re out ogiq re 'int ous . C'e s t s ans dout l pe ct à l f e 'as a ois l pl e us m éconnu e t l pl im port e us ant de t e l q ue s t out a ion, parce q ue c'e s t précis ém e nt à t e rs rav l e dét ourne m e nt de st andards ouv rt e s et l roduct 'int ion de st andards propriét aire s q ue Micros of ch e rch e à s ub s t ue r s e s propre s produit t it s aux innom b rab ls appl ions l re s e t s ouv nt e icat ib e grat e s , q ui cons t ue nt l coe ur de l e rne t uit it e 'Int . V ous êt s , e com m e b e aucoup d' univ rs it e aire s , un m il ant du l it ogicie ll re . ib Qu' s t ce q ue l l e e ogicie lib re ? l Un l ogicie l l re e s t un program m e ou un ib e ns e m b l de program m e s inf e orm at ue s f iq ournis av c lur « code s ource » c'e s t e e , à-dire l t alé a ot it de s l s de code q ui ls com pos e nt ains i q ue ls igne e , e inf orm at ions néce s s aire s à lur m aint nance . Il e e f aut e n e f e t s av f oir q ue ls l e ogicie l, com m e ls s e s ym ph onie s m us icals , s ont écrit s ous f e s orm e de part ions inf it orm at ue s , appe l s code s ource . L s iq ée e l ogicie l s ont e ns uit , com m e s e ls e dis q ue s , dis t ués s ous f rib orm e d'une v rs ion « e xécut l » e ab e - un e nre gis t m e nt - de ce t e part ion. L s re t it e édit urs com m e rciaux com m e Micros of v nde nt e t e de s v rs ions e xécut ls de W indow s , m ais s e e ab e garde nt b ie n de rév e r s on code s ource . Ce t e él t

com parais on n'e s t e n réalé q ue part l : s i v it ie l e ous av z ach e t un CD de Bach , ile s t pos s ib l d'e n e é e re cons t ue r l part ion, al q ue pour ls l it a it ors e ogicie l s com plxe s e d'auj ourd'h ui, ce t e t t âch e e st prat ue m e nt im pos s ib l. iq e Conçus dans un e s prit de part age par de s m il rs de program m e urs s ur l pl l ie a anèt , ls e e l ogicie l l re s s ont au cont s ib raire l propriét a é col ct e de l um anit l iv e 'h é. C'e s t -à-dire q u'il s ont s l re m e nt m odif ls ib iab e e t re dis t uab ls , rib e à condit ion de prés e rv r ce t e propriét e t é. Ch acun pe ut ains i am él r un l iore ogicie l ib re , pour pe u q ue l se s t rouv ls s oie nt à lur t ail e e our v rs ée s au pot e com m un. Mais ce l ne v ut pas dire q ue ce s a e l ogicie l s ont « dans l dom aine pub l » : pour s e ic év e r j t m e nt q u'un l it us e ogicie ll re s oit accaparé ib par de s e nt pris e s s ans s crupul, q ui l re e e re v ndraie nt e ns uit s ans s on code s ource , on a e e conçu de s l nce s s pécif ue s com m e l Gnu ice iq a Pub l L nce (GPL ou l Be rk e ly Pub l L nce . ic ice ), a e ic ice Ce s l nce s ét l s e nt une propriét int l ct l ice ab is é e l ue l e e s ur l l e ogicie l e t f nt ls règls s e l ls q ue l s il , ixe e e on e l e pe ut êt dis t ué : ils 'agit de règls q ui s ont re rib e l xact oppos é de ce l s q ue v 'e l e ous t rouv z dans e W indow s ... Ch acun a l droit de m odif r l l e ie e ogicie l e t de l dis t ue r à q ui b on l s e m b l, s ous e rib ui e rés e rv de l donne r aus s i t e ui out l code s ource , e aux m êm e s condit ions . At e nt t ion, ce pe ndant : l xpre s s ion angl e f e 'e ais re s of w are , dont l t ogicie ll re e s t l t ib a raduct ion, e s t am b iguë dans l l a angue d'origine , e t m él ange de ux not ions f ort dif ére nt s . Fre e e n angl v ut dire f e ais e l re , m ais aus s i grat . O r ls l ib uit , e ogicie l l re s ne s ib s ont pas f orcém e nt grat s . Et ls l uit e ogicie l s

grat s ne s ont pas f uit orcém e nt l re s . Que lue s ib q e xe m pls pe uv nt re ndre ce l pl cl : l pl e e a us air a upart de s l ogicie l appe l f e w are (e t non pas f e s és re re s of w are ) q ue l re t t 'on rouv s ur de nom b re ux s it s e e w e b s ont grat s , m ais s ûre m e nt pas l re s , v uit ib u q u'on n'a pas l code s ource néce s s aire pour ouv e rir l capot e t dém ont r l m ot ur e e e e ... D ans ce t e t cat égorie , v ous t rouv re z par e xe m pl Acrob at e e V w e r d' ie Adob e , e t Int rne t Expl r (e nf e ore in, s i on f ait s e m b l ant de ne pas v oir l if 'art ice com pt l ab e q ue nous av ons e xpos é). P cont , L ar re inux e s t un l ogicie ll re , parce q ue ib t out s on code s ource v ous e s t donné, e t s i v ous l e t éch arge z s ur l W e b, ile s t m êm e grat . Mais él e uit on pe ut aus s i ach e t r de s « dis t ut e rib ions » com m e rcials de L e inux (com m e l Sl W are , l a ack a Re dH at l SuSE, O pe nL , a inux e t c.). O n paie dans ce cas -l l v e ur aj ée corre s pondant à l à a al out a com m e rcial at is ion - grav age du CD -Rom , dis t ut rib ion e n m agas in e t l pl s ouv nt de s s e rv s s uppl e nt e us e ice ém aire s : ins t l ion, al at as s is t ance t ch niq ue e ou dév l e oppe m e nt de s ol ions s pécif ue s . Une f ut iq ois l a copie ach e t , ce pe ndant pas de BSA q ui v ée , ous pours uiv pour v ie r s i v e érif ous av z payé aut e ant de l nce s q ue de copie s ins t l s . Mon CD de L ice al ée inux, payé q ue lue s dizaine s de f q rancs , a déj s e rv e n à i t e l it à éq uipe r une v out égalé ingt aine de m ach ine s . Que l s ont ls av s e ant age s de ce s l ogicie l s l re s ? ib P our l il at ur ls l 'ut is e , e ogicie l l re s prés e nt nt s ib e une f e d'av age s . Il ont e n général de oul ant s

m e il ure s pe rf l e orm ance s e t une pl us grande rob us t s s e q ue lurs éq uiv e nt com m e rciaux, e e al s parce q ue l pos s ib ilé d'accéde r au code s ource a it s im plie énorm ém e nt l corre ct if a ion d'e rre urs e t l e dév l e oppe m e nt de s ol ions s pécif ue s . Il s ont ut iq s dis ponib ls à un coût m odiq ue ou nul e t pe uv nt e , e êt grat e m e nt copiés s ur un nom b re il it de re uit l é im m ach ine s . L s l e ogicie l l re s , dont l de s ign e s t s ib e f rugal pe uv nt t , e ourne r s ur de v il s m ach ine s de ie l e t ype PC 486, e t m êm e à l l it s ur de s 386, a im e condam nés com m e ob s ol e s par l cl W indow s èt e an Int l Cont e . raire m e nt à W indow s ou au Mac O S, un s ys t e d'e xpl at èm oit ion com m e L inux e s t as s e z rés is t ant aux e rre urs de m anipul ion de s at déb ut s . Car s e uls ls pe rs onne s aut ant e e oris ée s pe uv nt accéde r aux com pos ant s v als du e e it e s ys t e . Mie ux : une s e ul m ach ine pe ut êt èm e re part agée par pl ie urs us age rs , ayant ch acun lur us e e s pace propre s ur l dis q ue dur e t lurs droit e e s d'accès b ie n précis . Enf e t s urt , l in out 'accès aux code s s ource de ce s program m e s cons t ue l s e ul v it a e raie garant de ie pére nnit e t d'indépe ndance de s us age rs v -à-v é is is de s édit urs . L l e e ogicie lib re s 'ins crit ains i, dans l l , e conce pt pl v t d une inf us as e orm at ue ouv rt , iq e e c'e s t -à-dire q ui organis e l e ropérab ilé de s 'int it produit e nt e ux par l pub l ion de s int rf s s re a icat e ace t ch niq ue s de ch acun. Un l e ogicie ll re , c'e s t un ib pe u com m e un b on m ot ur de v ure f e m e nt e oit acil acce s s ib l, q ue v e ous pourrie z e n cas de b e s oin répare r ou pe rf ct e ionne r L m ot ur Micros of , au . e e t cont raire , e s t v rrouil à doub l t , e t s e ull « e l é e our e garagis t » Micros of e s t h ab ilé à e n s oulv r l e t it e e e capot En pl , m êm e s i ce m ot ur t . us e ourne

oire . av c s a part ion : q uoi de pl rés is t e it us ant aux cat t as roph e s nat l s .l orm ée ? Et e q ue l s ont ls principaux program m e s nés de s e l s ort ? a e L conce pt de l e ogicie ll re e s t t ib rès ancie n. St l an al m e st l 'un de s f ondat urs de l F e Sof w are e a re t . Mais s i on v ut ch ois ir l éne m e nt dans s on h is t e 'év . ilav ait écrit Em acs . n'oub l z pas q ue . une e nt pris e com m e rcial pe rd s a re e part ion. e n m il ib iq out l ions de copie s . q ui e s t j ous e m e nt gardée dans un it al cof re -f . irt l e ou com m e rcials com m e ls b uy out ? e e M ais com m e nt ce t e t com m unaut é de créat urs b énév e s s ' s t e l f e ol e . l ie t re à ar re e l ogicie ll re e s t dupl ué part . al pl aucune nouv l m us iq ue ne f ort ors us e l e prov ndra de ce t e e nt pris e -l ! P cont . l 'un de s édit urs de t xt ls pl s oph is t ués . . v ous de v z re l e re m pl r ace e nt ière m e nt au prix f ort à ch aq ue f ois q ue l « e pom pis t » Micros of m odif ra l com pos it e t ie a ion de s on e s s e nce ! Enf in. au déb ut de s année s q uat e re v ingt l iat e de l éricain Rich ard St l an. ant c'e s t s ans dout . par accide nt e e . une e xpl ion) ou « v ue l » (un « e os irt l e écran b lu de l m ort » un pe u pl grav q ue e a us e d'h ab it ude ).corre ct m e nt e . q ui a m arq ué une pris e de cons cie nce im port e . de s ort q ue s i. ure l e v ue l s . s re cons t ue r l part ion à part de l m us iq ue e s t it a it ir a pre s q ue im pos s ib l. 'init iv 'am al m Ch e rch e ur au Mas s ach us e t s t Ins t ut it e of T ch nol e ogy (MIT) de Bos t on. pour ls l ie e ogicie l. e e e e us iq t rès répandu dans l m onde univ rs it e e aire . l ors d'une cat t as roph e nat l (un t m b lm e nt ure l e re e de t rre .

ce program m e ur h ors pair s 'e s t appuyé s ur ls out s GNU pour écrire l e il e program m e L inux. Mais ls de ux e s ys t e s d'e xpl at èm oit ion q u'ilpouv ait f aire t ourne r de s s us . prot ice ége ant j uridiq ue m e nt ce m odèl. C'e s t aus s i ce t e f t ondat ion q ui a créé l GNU Pub l a ic L nce . auj ourd'h ui l pl e us connu de s l ogicie l l re s . ors e 'e h de s e s v ingt e t un ans .n'of raie nt ni l f e niv au de pe rf e orm ance ni l s écurit du s ys t e a é èm Unix. acronym e récurs if de GNU is Not Unix . s ib L is t 'h oire de l nais s ance de L a inux il t l rôl l re e us e s pe ct acul aire j oué de puis l déb ut de l déce nnie e a par l rés e au Int rne t à l f e e . Ce program m e l e l re . GNU e .D O S e t W indow s 3 .dont l l e ogo e s t un gnou . a ois l u de conce pt ie ion col ct e . inus T al m e t ait l code s ource q u'il écriv orv ds t e ait e n l . q u'ilut is ait s ur ls puis s ant s us e il e e m ach ine s de s a f acul Al . v icul de t l iv e éh e rans m is s ion de s l ogicie l e t s out d'as s is t il ance t ch niq ue . pl coût ux.F oundat ion. C'ét e ait e n 19 9 1 : ls e pare nt de L s inus T al . af q u'ils oit com pl é e t pe auf igne in ét iné par ls e m e il urs program m e urs du m onde . ét orv ds udiant à l 'univ rs it e é d'H e link i. dont l b ut décl e aré ét ait de produire un s ys t e d'e xpl at èm oit ion e nt ière m e nt l re nom m é ib GNU. dis ponib l auj ib e ourd'h ui aus s i b ie n s ur PC q ue s ur Macint h os et b ie n d'aut s re f il s am l e d'ordinat urs .a pos é ls f e ondat ions q ui pe rm ire nt à un j une F andais de crée r l e inl e s ys t e d'e xpl at èm oit ion L inux. un PC 386. f ur e t à m e s ure q ue s on ch ant r progre s s ait L ie . a rapide m e nt acq uis s e s lt re s de e e t nob ls s e : L e inux a v é à b ord de l nav t e ol a e t . av c l nt ous ias m e t é. v naie nt de l of rir un ordinat ur s e ui f e pe rs onne lde rnie r cri. m ot al e -v is f orm é par l a cont ract ion de L inus e t d'Unix 11 1.

Il s t égalm e nt prés e nt dans un e e e t rès grand nom b re de proj t indus t l 51. q ue 'inf icie pour conce v oir un program m e aus s i com plxe q u'un e s ys t e d'e xpl at èm oit ion. pour ne e e e cit r q ue ls pl connus . pour re pre ndre l xpre s s ion 'e de l orm at n Eric Raym ond 52. e .s pat e am éricaine . Et it e v à q u'un gam in f andais orch e s t oil inl rant à dis t ance une coh ort de s oixant -h uit e e ards de l orm at ue 'inf iq prouv av c m ae s t l s upériorit du m odèl du « e e ria a é e b azar »grouil l e t dés ordonné ! ant L is t 'h oire e xe m pl aire de L inux ne doit ce pe ndant pas m as q ue r l m ul icit de s l a t ipl é ogicie l l re s . y e s rie s com pris dans l nce int de l Marine am éricaine à 'e e a San D ie go. Il ral s e s t aie nt im . ce s s e rait de f onct ionne r . s ont t e e us ous lade rs s ur e lurs créne aux re s pe ct s . l rés e au n'aurait re e . e e e orit e t un pe t groupe de program m e urs docils . pl e ls b at aux e n pline m e r Bre f L ant e e e . a réal é ls e f e t s péciaux du ial is e f s f m Tit il anic. e s e rv ur de nom s de s it s Int rne t Bind. 'av u. s e ulf onct ionnait l m odèl e e de l « cat édral » av c un arch it ct aut aire a h e . l pl a upart de s inf orm at ns ét nt icie aie conv aincus q ue l 'écrit ure d'un l ogicie l de q ualé it néce s s it ait une approch e priv ée e t ce nt is ée . D 'une m anière pl e if us général. l l or s e ogicie lde t rans port de courrie r élct e roniq ue Se ndm ail e t l . com m e nous l ons v . où ils e m b l s e déb rouil r b ie n m ie ux e l e q ue W indow s NT q ui. inux a déj à conq uis q ue lue 8 m il q l ions de pe rs onne s . e pas connu ce t e s s or Et s i on ls s upprim ait il . ls l e e ogicie l l re s s ont ls pout s s ib e re m aît s s e s d'Int rne t Sans e ux. . . il e Av ant L inux. e t s a courb e d'ut is at urs progre s s e de 100 % par an. gère l rout e age du courrie r de l a pos t am éricaine . L s ib e l ogicie l pour s e rv ur W e b Apach e (50 % du m arch é e m ondial l Nav ). e igat de Ne t cape .

e ét l é 'occas ion d'un f orm idab l m ouv m e nt né de e e m anière déce nt is ée ral aux s ix angls e de l e xagone . L F a rance com m e nce s e ulm e nt à e s 'ouv rir un pe u à ce s idée s al rnat e s . ls e xt ns ions e ib e e m ul inguals pour l s e rv ur W e b Apach e ont ét t il e e e é écrit s e par une él e èv de l 'Écol norm al e e s upérie ure . é s e L où l F à a rance e t ls pays de l e 'Union e uropée nne s ont e f e ct e m e nt à l t f iv a raîne . a êt 'Int .. l s ib a l rairie de s « t re ads P ix » de L ib h os inux (un t ail rav énorm e ) a ét écrit par un b ril é e l ant ch e rch e ur de l 'INRIA s ur s on t m ps l re . Ils uf irait de e f q ue lue s e xe m pls pour nous conv q e aincre q ue l a F rance n'e s t pas à l t a raîne dans l dév l e e oppe m e nt du l ogicie l ib re : l t ut nat l 'Ins it ional l re ch e rch e de a e n inf orm at ue e t e n aut at ue (INRIA) a iq om iq dév l e oppé une v ingt aine de l ogicie l l re s . m êm e s i ls ib e m ilant de ce ge nre de m ouv m e nt ne f it s e ont pas b e aucoup de b ruit dans ls m édias . c'e s t dans l re connais s ance of icie l de l port a f l e 'im ance de ce ph énom ène .Unis e t dans l nord de iv e at e l ' Europe . arge m e nt cont ué au rib dév l e oppe m e nt du l ogicie l l re . e t l a F rance e n part ie r ont l icul .Qu' n e s t il n France ? e . ont à ce t e occas ion décidé de crée r l s ociat t ' As ion . L t e iv a pre m ière F e de l e rne t au print m ps 19 9 8.e Ne nous m épre nons pas : l 'Europe e nt ière . ce rt ains driv rs pour cart v e e idéo ont ét écrit par de s ch e rch e urs de grande s écols . pour b e aucoup is s ue s de s m il ux de l re ch e rch e e t de l ns e igne m e nt ie a 'e . Un pe t 'h it groupe de pe rs onnalés it f rançais e s e t q uéb écois e s ..Lav nt ' e ure du l ogicie l l re s e m b l b ie n ib e v ant aux Ét s .

e rat et l 'éducat ion s ur l xis t nce 'e e de s ol ions ut inf orm at ue s iq pe u coût us e s . Son e b ut e s t d'inf orm e r ls e e nt pris e s .f rancoph one de s ut is at urs de L il e inux e t de s l ogicie l l re s . par oppos it ion aux s ol ions f rm ée s ou ut e propriét aire s q ue ce rt ains indus t l ch e rch e nt à rie s lur v ndre . Sa m is s ion e s t de prom ouv e oir une inf orm at ue iq pe rf orm ant . . f raim e nt ls garant s e ie de s écurit e t ls niv aux de pe rf é e e orm ance s dés irés . e t j ne parl pas ici s e ulm e nt de W indow s 9 5 ou e e e 9 8. . e èm ains propos e nt d' il e r pour m e t re e n pl ut is t ace l ras t ' inf ruct ure du rés e au pour ls écols e t ls univ rs it e e e e és e s t W indow s NT. dont j s uis m e m b re 53 s ib UL e Prés idée par St ane F rm igie r un j une m aît éf e . s ib e ab is s L m odicit de s coût e t l m aît e ab s ol a é s a ris ue du l ogicie l l re s e m b lnt e n f ib e aire une s ol ion idéal pour l m onde de l ut e e ' éducat ion. e ouv rt s e e et pére nne s . Ne t cape F e s rance e t Pick Sys t m s . h . m ais s urt out de W indow s NT Male ure us e m e nt . ou AF . . dont pl ie urs PME f és us rançais e s e t de ux m ul t inat ionals . e ogicie l t e e n m at érie l n'of raie nt pas v . e re de conf nce s e n m at ém at ue s à l ére h iq 'univ rs it de e é P aris V us s ie u. Pourt ant l s ys t e q ue ce rt . L m inis t e e e ère de l 'Éducat ion nat ional e ét udie d'ail urs l m anière dont ilpourrait ut is e r l e a il L inux e t ls l e ogicie l l re s dans ls ét l s e m e nt . O n a e n e f e t v q ue ls s ol ions b as ée s s ur l f u e ut a pl e -f at orm e W indow s -Int l coût us e s e n l e . e acce s s ib l e et indépe ndant . l gouv rne m e nt ls adm inis t ions re e e . l s ociat II-J 'as ion com pt act l m e nt e ue l e une pe t e ce nt it aine de m e m b re s indiv idue l e t une s dizaine de s ociét .

Mais t l ge s t a ion de 9 m il l ions d'ut is at urs s 'e s t rév ée une t il e él âch e t rop ardue pour NT e t H ot ail dû réins t lr Sol 56 1 . l s ol ion Micros of Exch ange Se rv r a ut t e pour l ge s t a ion du courrie r élct e roniq ue coût . C'e s t 'éch l e -à-dire q ue s i v ous av z 5 e m il l ions d'ut is at urs e t non pas cinq uant . ce s e rv ur q ui of re une adre s s e élct e f e roniq ue grat e à pl de 9 m il uit us l ions d'ut is at urs . e t q ui a il e ét rach e t par Micros of e n déce m b re 19 9 7.l puis s ance m ark e t a ing e m pl oyée par Micros of a t réus s i à conv aincre de nom b re ux décide urs d'ignore r ce s as pe ct négat s . l St ne e andis h Group ou l e rde e n ' Ab Group 54 com m e nce nt à pub l r de s ét ie ude s q ui cont dis e nt ouv rt m e nt ls re e e e argum e nt s de Micros of . Et pourt . e l . e t ne pas s e ars e ie s pas à l e l .2. m a al e aris Aut re pe t e xe m pl : W indow s NT n'e s t pas it e e nt ière m e nt com pat l av c ls s t ib e e e andards de l e rne t q ui s ont ut is és pour l m aint nance à 'Int il a e . de s if ant grands cab ine t d'ét s ude int rnat e ionaux com m e l e Gart r Group. f ib ait m arch e r Int rne t de puis de s e déce nnie s . e t e xpos e nt ls ris q ue s e t ls coût t e e s énorm e s q ui s e cach e nt de rrière t e opérat out ion de re m pl m e nt de s e rv urs Unix par de s s e rv urs ace e e W indow s NT 55 Pre nons l cas d'un s e rv ur de e e courrie r élct e roniq ue : al ors q ue l program m e Se ndm ail e . com m e l m ont om e re paradoxalm e nt l cas de H ot ail H ot ail c'e s t e e m . Micros of a v u cont t oul raindre H ot ail à m s ub s t ue r W indow s NT à s e s s e rv urs . m . e t Apach e 1. Eh é é t b ie n. ls il e e e pe rf orm ance s t b e nt à pic. q ui ut is e nt it e il un m él ange de Sun Sol aris e t de F e BSD com m e re s ys t e d'e xpl at èm oit ion.1 com m e s of w are . e l e 5 000 dol l (pour cinq uant cl nt ). grat uit e t l re .

Sol . av c l s ouris . com m e s i icat e a on ét ait as s is de v . e t e n t . e e é re re dém arrage s s ucce s s if d'une m ach ine . radit ionne l m e nt cons idéré l e com m e un s ys t e de h aut niv au. l Enf in. IRIX. C'e s t aus s i pour ça q u'il e s t e t l m e nt f e de re m pl r un s e rv ur NT par un e l e acil ace e s e rv ur L e inux éq uipé du l ogicie lib re Sam b a. Ilf aut s av oir q ue s ur une s t ion Unix at (q u'e l s oit L l e inux. out cas pas à l port a ée de s adm inis t ions pub l ue s . P ait e ar cont . a icat ion de conf igurat ion rés e au néce s s it un re dém arrage . Rie n de t ldans l m onde ant e e W indow s NT : l s e ul ch os e q ui v a e ous v nt av c l ie e e s e rv ur e s t l l e e ogicie lpour opére r com m e s e rv ur e W e b. s ous NT l m oindre m odif re . t re a it out de s uit . our M ais j q ue . l il e r pour l xécut 'ut is 'e ion dis t e ant d'appl ions graph iq ue s . H PUX aris ou aut ). e t e ls pl age s s ont à l e ant 'ordre du j . s ans e rie n ach e t r d'aut . e t à de s l e e ne angage s de com m ande h aut m e nt fe xib ls . e t nous s av ons déj t à rois ou q uat s t ions q ui m arch e nt re at e n cont inu de puis pl d'un an. v ous parlz d' e Unix e n général q ui e s t t . AIX. de f e re aire de l ge s t a ion adm inis t iv rat e d'un s e rv ur e s ans êt re ph ys iq ue m e nt de v ant l 'écran. ce q ui e s t us parf e m e nt norm al dans l m onde Unix. on a l pos s ib ilé.l us à. rat iq . donc èm e ch e r. SCO .dis t ance . on garde e e t race de l upt e » l t m ps écoul e nt de ux '« im . O n pe ut m êm e . e t l néce s s aire pour part e age r de s f ie rs e t ich de s im prim ant s . . à l 'Écol norm al s upérie ure . e l e s i l s e rv ur e s t puis s ant e t pe u ch argé à un e e m om e nt donné. grâce à de s prot ocols com m e t l t e t rs h .

q ue l q ue s oit l nom b re de uit e copie s ut is ée s . Ce s s ol ions s ont f ls . ait Mie ux : l 'accès au code s ource de s program m e s e t à l connais s ance de lurs int rf s re prés e nt a e e ace e . Quant aux l us e ogicie l s d'appl ion. il pe uv nt êt adapt icat s e re és pour col r l e parf e m e nt aux b e s oins pédagogiq ue s . puis q ue ch acun pe ut al r « b ricolr » l dis q ue l e e e dur . L age 'us e t l m aint nance a e de s s ys t e s èm d'e xpl at oit ion s ont pl s oupls .Cons idére z q ue lue s ins t s ls re proch e s . ls s ys t e s s ont ouj e e e èm régul m e nt inf s t ière e és de v irus e t s e dégrade nt . d'origine h um aine ou « v e » e l e iral .. e s ont aux s ol ions W indow s -Int lls m at ut e e érie l de pl de s us de ux ans ne pe uv nt pas êt e re ut is és av c de s il e s ys t e s d'e xpl at èm oit ion réce nt . l pl a upart de ce s inconv énie nt pe uv nt s e êt él inés par de s s ol ions à b as e de l re im ut ogicie l s l re s : ls coût s ont m odiq ue s car l l ib e s e ogicie le s t q uas im e nt grat . q ant e re ce ns és par l UL q ue ls e ns e ignant f ' AF . e t l m at il e érie l pe ut êt re pl us ancie n. de ux v rs ions s e s ucce s s iv s d'un m êm e l e ogicie l ne s ont pas t ours int ropérab ls .. Eh b ie n. s t ls e t d'une ut iab e ab e grande rés is t ance aux agre s s ions int nt e ionne l s ou l e accide nt l s .

'ai l ab it 'h ude d'ide nt ie r t if rois grands t ype s de pub l : l pub l e xpe rt l grand ic e ic .t ilcom pl ué à ins t lr. au l ycée H e nri-IV à P aris . e f e t ce s ys t e d'e xpl at f . e m alonnêt q ue ce s com m e rciaux q ui v h e ous dis e nt q ue « W indow s e s t l s e ul v a e raie s ol ion » En ut . Il n' s t donc pas il e rée l m e nt à l port du grand pub l ? l e a ée ic L inux n'e s t prob ab lm e nt pas e ncore m ûr pour e un us age t rès grand pub l e t s i j m e prom e nais ic. F ons l part de s ch os e s .une re s s ource pédagogiq ue ine s t ab l.. èm oit ion re s s e m b l pour e l t 'ins ant à un m ot ur de F rrari e m b al dans une e e l é carros s e rie v il t e t pe u at irant .. il e a Tout dépe nd donc du t ype de pub l auq ue l ic on f ait réf ére nce . du ge nre ie l e ot t e Sim ca 1000. e pub l organis é e t l grand pub l indiv ic e ic idue l . C'e s t e n im e t out cas ce q ui re s s ort de s ins t l ions déj e n al at à pl . au l ycée f rançais de Be rl ou s ur in de nom b re ux cam pus d'univ rs it ou de grande s e és écols .L pub l e xpe rt : ils 'agit de s ut is at urs de e ic il e . Que l s l e s ont v os re com m andat ions ? P rs onne l m e nt j e l e . e e iq al e e t m êm e à ut is e r. q ue ce s oit au l ace ycée Carnot à D ij on. ais a . al q ue W indow s cach e un m ot ur ors e q ui e xpl e t os ous ls ce nt k il èt s s ous une e s om re carros s e rie rut ant à l m ode . L inux re s t s e m b l. e S' e s t re connu pour s e s pe rf il orm ance s . e dans ls rue s e n criant h aut e t f e ort « L inux e s t l a répons e à t ous v os m aux » j s e rais aus s i .

de v raie nt s érie us e m e nt cons idére r une cons ol de e j ux (Pl e aySt ion. P our ce s ge ns . ls re e ce nt s re de re ch e rch e . l grand pub l re e ic indiv idue l Il 'agit de l il at ur ab andonné à l .À l re e xt 'aut rêm e du s pe ct .. l carros s e rie a rus t ue im port pe u : c'e s t l m ot ur q ui doit êt iq e e e re b on. ach èt nt l pl s ouv nt dans ls grande s s urf s . pour ce ux q ui v ulnt v e e raim e nt un ordinat ur j e pe ns e q u'e n at e ndant q u'on e . ls e univ rs it e és e t c. P our im prim e r une cart e pos t e . e e us e e ace L inux t l u'il s t auj e q e ourd'h ui n'e s t pas v raim e nt l a s ol ion. e inux ou F e BSD (ou t e re out aut v rs ion l re d'Unix. it e Mais . ou m êm e à l l it un re e ib a im e Unix com m e rcial s ont ls s ol ions de ch oix. garant l zéro s ouci. Nint ndo ou Se ga) q ui. C'e s t -à-dire ce cons om m at ur q ui ne e connaît pas grand-ch os e à l orm at ue . ) e ut . pas pl q ue ls produit piège s W inT l ut us e s e . e Ce ux q ui v ulnt s e ulm e nt j e e e oue r e n t . com m e il l découv s e riront au pre m ie r pl age . m ais v ut e e s s aye r q uand m êm e . q ui n'e s t 'inf iq parf ois m êm e pas s ûr d'e n av oir b e s oin. s 'ut is e uim êm e . pour une at e f ract ion du coût d'un PC. our ce s ge ns -l q ui à.l orm at ue 'inf iq q ui dis pos e nt d'une e xpe rt e is inf orm at ue iq propre . t t rm ine l carros s e rie de L e a inux. ou ant au pre m ie r CD -Rom de b as e -b al à dés ins t lr l al . e t l cas éch éant on v pe auf r l e . P it our ce t ype de pub l aucun dout L ic. s e t ourne r v rs e une m ach ine Appl s e rait une s ol ion pl s age e ut us m êm e s i l m ot ur n'e s t pas com parab l à ce l e e e ui d'un Unix.. a ine a carros s e rie dans l m ais on e n prof ant de l a it a dis ponib ilé du code s ource . com m e ls e grande s e nt pris e s . ou écrire un curricul al um v ae e t j it oue r à « D oom » ou à « Quak e » P . il s t q uand m êm e m ie ux rodé q ue ce ux e . out cas .

e e e . e t not m e nt de s rat iq am écols . q ui ont de puis s ant s e as s ociat ions prof s s ionne l s pouv e l e ant (m êm e s i e l s ne l f l e e ont pas ) ob t nir pour lurs adh ére nt un s upport e e s q ualié e t lur propos e r de s s ol ions cl e n m ain. L e e s e ul prob l e . ce q ue l il at ur f re 'ut is e inal e rra s e ra s on v appl ion q ui t icat ourne (ou ne t ourne pas . 'int ace e s t t rès agréab l. s e m b l dés orm ais régl av c l com m e rcial at e é e a is ion de m odèls as s e z acce s s ib ls . e l s l e pourraie nt b énéf r à pe u de f icie . q ui ét l coût init 5l us élv èm ait e ial pl e é. C'e s t t out part ière m e nt icul l e cas de l 'adm inis t ion pub l ue . inux ou aut ch os e . e l s ont un s ouci e e re l e de rob us t s s e e t de f ilé élv . s e e et c. Ce pourrait êt e és re l 'opport unit é de dépl r de s s ol ions e f icace s e t économ iq ue s à oye ut f b as e de L inux e t de re s s us cit r d'ancie nne s e m ach ine s av c de s s ys t e s com m e Ne w D e al Au e èm . s ans l préoccupat a ion d'ins t lr ou dés ins t lr q uoi q ue ce s oit al e al e . Com m e ls e nt pris e s . e t à l e iab it e ée a dif ére nce f du pub l ic is ol é. Ce s ont de s ge ns q ui ont l ic e m êm e m anq ue d'e xpe rt e inf is orm at ue q ue l iq e grand pub l m ais q ui pe uv nt ob t nir de l ic. 'e is inf orm at ue iq de point e dis ponib l dans e ls e univ rs it . . if e ut és L q u'on ch ois is s e W indow s ou Mac ou L à. com m e l iMac. e e s com m e ls m éde cins .. ou e n e s upport t éph oniq ue él int rnat e ional pour de s . e e 'aide q ualiée à t e rs ls ins t ut if rav e it ions de s q ue l s il l e s dépe nde nt C'e s t ls cas de s prof s s ionne l.de s PC W inT l e t l e rf e .Ent ls de ux. l u de dépe ns e r de s f une s dans ls m ach ine s ie ort e ul t rape rf orm ant s e xigée s par W indow s . ls graph is t s . s i on a f ait l m auv e ais ch oix). v re e ous t rouv z ce q ue j e 'appe l l l e e grand pub l organis é. rais pour l at de l xpe rt e 'Ét . ls av e e ocat .

l e dév l e oppe m e nt de s ol ions s pécif ue s . us e é is puis MacO s X. com m e l s upport à al e e l t l ion de rés e aux non propriét 'ins al at aire s .k de . un s ys t e com m e rcial xce pt e èm e ionne l q ue j il e s ouv nt e ncore auj 'ut is e ourd'h ui. Il e rait e n out t s re rès f e d'éq uipe r nos écols acil e e n ne dépe ns ant pre s q ue rie n : grâce à l s t a ruct ure adm inis t iv rat e de s D om aine s . m ais m is de côt à caus e de l f l é a ol e cours e à l v e s s e du proce s s e ur dans l ue l a it aq l e nous nous s om m e s l s és e nt ais raîne r J s ais q u'il .org) e t l proj t GNU s t p progre s s e à e e e grands pas . t e a um Enf in. GNUs t p e s t une im pl e nt ion l re e ém at ib de O pe nSt p. on t ail act e m e nt pour accroît l rav l e iv re a conv ialé de L iv it inux. L grand av age d'O pe nSt p e s t e ant e q ue . t out e n gardant ls av age s d'un v e ant rai s ys t e èm Unix s ous l capot il f it e . on pourrait ut is e r l il 'arge nt q ue l al 'on l oue à l orm at at 'inf is ion de s écols pour e de s t âch e s v oris ant s . d'ancie nne s s t ions de t ailq ui pre nne nt l at rav a pous s ière dans ls cav s de s adm inis t ions . e e xis t de v t s gis e m e nt de v ux Mac. acile l e dév l e oppe m e nt rapide d'appl ions conv ials . a irm e e ob e m yt iq ue f h ondat ur d' e Appl e t nouv au prés ide nt e e par int érim . e t ut iq c. on pe ut f aire l e nt 'inv aire de s éq uipe m e nt e ncore e n ét s at de m arch e . de v ux e as e s ie ie PC. L pre m ière v rs ion s t l de a e ab e l e rf 'int ace K D E e s t s ort ie e n j lt 19 9 8 (h t p uil e t ://w w w .. av c lq ue l Ne XT a auj e e ourd'h ui f ionné.s ol ions propriét ut aire s . icat iv e Sa dis ponib ilé s ous f it orm e l re com m e GNUs t p ib e pourrait êt re l ém e nt m anq uant du puzzl q ui 'él e donne ra à L inux. l . e t e e rat at e nde nt q u'on ls ram ène à l l ière . O pe nSt p a ains i ét re b apt é Rh aps ody. F e BSD e t t e aut v rs ion re out re e .. C'e s t l e b éb é de Ne XT l de uxièm e f e de St v j s .

e t ilf ant aut une rée l e xpérie nce pour ins t lr L l e al e inux s ans écras e r W indow s . par f e e xe m pl. C'e s t pour ça q ue j pe ns e q u'ilf e ait part de s ie proj t auxq ue l s l Com m unaut de v e s l a e é rait prêt r e at e nt t ion. Mais ce s dif icul s ont m as q uée s f t és par l f e ait q ue ls dis t ut urs l « pré-ins t lnt e rib e e al e » c'e s t . C'e s t j t m e nt pour ça q ue j l us e 'ai ancé l 'idée de réal e r un CD Rom de dém o de L is inux q ui ne ut is e ral ce h andicap : on v ut pouv e oir dis t ue r un CD rib Rom q ui pe rm e t e de l t ance r L inux s ans l t lr 'ins al e s ur l dis q ue dur s im plm e nt e t f e m e nt e . -à-dire as s um e nt l t ail com plxe de e rav e conf igurat ion à not re pl . e t j s uis s ûr q ue l proj t s e ra ach e v e e e e é . com m e on l ance rait une appl ion W indow s . n'e s t pas un s ys t e aus s i f e à e èm acil ins t lr q u'on l prét nd : ils uf it de v al e e e f oir l l t a is e de prob l e s re ncont èm rés par ls ut is at urs de e il e W indow s 9 8 58. e us av c l e 'arriv de W indow s 9 8. D e pl . ace Mais aucun cons t ruct ur grand pub l ne pré-ins t l L e ic al inux. Et e ce ux q ui s ouh ait raie nt com pare r W indow s e t L e inux s e re t rouv nt donc t e rès h andicapés par l f e ait q ue l t aild'ins t l ion e s t v ib l dans l cas de e rav al at is e e L inux.d'Unix l re . Es t ce q ue ça réglrait aus s i l prob l e de e e èm l dif icul d' t l ion ? a f t é ins al at C'e s t l une q ue s t à ion dif ére nt : W indow s . une carros s e rie digne de lur m ot ur ib e e . e acil . ont déj s urm ont l pl à é a upart de s prob l e s èm t ch niq ue s . e t pas dans l cas de W indow s . il ée n'y a pl de pl us ace l re pour ins t lr L ib al e inux com m e av . q ui f ont part de L ie inux Cons ul t . D e s icat él e s de l èv 'ENS.

Sony. connus q ue Me rce de s -Be nz. e onct ionne m e nt d'as ce ns e urs F it ch . re l il e nt pour gére r lur rés e au d'e nt pris e e n 'ut is e re re m pl m e nt de ace Nov l Ne t are e l w ou de W indow s NT d'aut s e ncore e n éq uipe nt lurs .ou à l pl é a ace . e e iq . Ph il .rapide m e nt Com m e ce l v . re e s e rv urs de cal . Ce rt re l iq aine s grande s b anq ue s ne w -york ais e s f ont conf iance à L inux pour v il r e l e s ur de s m il l ions de dol . Al e l ips cat ou Cis co ut is e nt L il inux. lurs s e rv urs d'appl ions ou e cul e e icat lurs pos t s b ure aut ue s .s e icat i f s ur l pl a anèt inf e orm at ue ? iq D e s ét ude s s érie us e s ont év ué précis ém e nt ls al e av age s économ iq ue s e t s t égiq ue s q u'une ant rat e nt pris e pe ut t r du ch oix de s ol ions l re s re ire ut ib 59 . éq uipe de s rés e aux d'e nt pris e d'Ik éa e t uj e re ls ordinat urs l rs de Core l D e s groupe s aus s i e e ége .de W indow s . rôl e cais s e s e nre gis t us e s re de s t ions at s e rv ice Sh l b e rge r s uit l f um . a ous pourre z com pare r . Et l 'on pe ut t rouv r pl ie urs e xe m pls e us e d'e nt pris e s e n Europe q ui ont m is e n prat ue re iq av c s uccès ce t e t éorie . Ce rt aine s e nt pris e s re ch ois is s e nt ce s ys t e d'e xpl at èm oit ion l re com m e ib s ol ion Int rne t ut e /Int rane t e n re m pl m e nt d'un ace Unix com m e rcial ou de W indow s NT d'aut s . Que l e s t l poids économ iq ue de ce s e l ogicie l l re s ? J s ib oue nt il un rôl s igni f . e t s i ce q ue v ous v oye z v ous pl . e n l xport e t h 'e ant e ns uit e out -at ant ue 60. ce s e ra à v aît ous de f aire pre s s ion s ur ls cons t e ruct urs pour q u'il e pré-ins t lnt L al e inux à côt . L l ars inux gère de s e nt pôt ch e z L réal cont e ls pom pe s e t re s 'O .

e e e nt pris e s ignore nt l prés e nce de ce l re a ogicie lib re . il aut m ie ux pouv v oir s e couv rir e n ayant v é Micros of . ous économ is e z 4 000 f rancs s ur ch aq ue m ach ine ! Ains i v l v e n e nt pris e : s i q ue lue ch os e a a ie re q ne f onct ionne pas .. il 'e s t rév é au cours de t s t « à 'e re s él e s l f rob us t . de b orne s Int rne t ou de rob ot . l Ce s ont s ouv nt ls inf e e orm at ns de b as e . l re s pons ab l ot t l e e e du proj t Tit e anic s av ait q u'ilj ouait s on pos t e n e ch ois is s ant L inux.. D 'ail urs . parce q ue . éb e inux. q ui ne pre nne nt pas l t m ps de e e réféch ir aux v l rais av age s q ue ce l pe ut lur ant a e apport r O u parce q ue ls re s pons ab ls de ce s e . m ais l rés ul a m ont q ue l e t at ré e . pe rf a ois e orm ant e t b on m arch é » . En e f e t s i on v f .Un nom b re crois s ant d'indus t l l roduis e nt rie s 'int au coe ur m êm e de lurs produit . q u'il s 'agis s e e s d'as ce ns e urs . lade r m ondialde s m ach ine s de e ra èm e découpe t xt e inf e il orm at ée . ous pouv z e v ous e n s ort e n ut is ant de s s e rv urs L ir il e inux éq uipés av c Sam b a : v re pat e ot ron n'y v rra q ue e du W indow s NT m ais v . P oit arce q ue l caract e ère pre s q ue grat uit du l ogicie l l re f ib ait e ncore pe ur à l pl a upart de s m anage rs . ous donne un b udge t s e rré e t q ue l 'on v ous im pos e de dépl r une oye s ol ion « à l m ode de Micros of » v ut a t . à q ui icie on donne une m is s ion am b it us e e t un b udge t ie réduit q ui pl is cit nt L . e s C'e s t par e xe m pl l cas de l s ociét f e e a é rançais e L ct Sys t e s . re s pons ab l de s dév l ich e e oppe m e nt s ys t e s èm de l nt pris e . L s e nt pris e s q ui ut is e nt L e re il inux ne s ont ce pe ndant pas t ours prêt s à l crie r s ur ls ouj e e e t s. parf ois à l u de 'ins lur dire ct e ion. s e l on ls t rm e s de Pie rre e e F e ux. L ct propos e de puis is e ra 19 9 5 de s s ol ions indus t l s s ur l pl e -f ut rie l e a at orm e L inux.

l Il n'e s t pas s ûr q ue L inux e nt rre un j e our W indow s .pour l t r cont ls t ut e re e t e nt conj al s ugués de s m e il urs program m e urs de l e l pl a anèt . ars du m onde inf orm at ue iq une s t art up de l Sil a icon V ly e t l m ons t s acré al e e re de l 'indus t rie . Ne t cape a f ie t s ait un l ogicie ll re de s on produit ph are : l program m e ib e f t ur Nav ure e igat . e a m ont e n puis s ance de W indow s NT s ur l créne au ée e de s s e rv urs W e b. t alé rain de ch ange r Il s 'e s t e n e f e t produit e n 19 9 8 de ux . . Surt e out s i l f e ruit de lurs t aux e s t e rav e ns uit e ndos s é par de s poids l e ourds de l 'indus t . -êt e d'une rév ut ol ion.pas m êm e Micros of . q ui s ont pas s és inape rçus aux ye ux du grand pub l m ais s ont pe ut re ls indice s ic. e al a l e H e ure us e m e nt ce t e m e nt it e s t e n t . inq uie t de l l a..ont par lurs ch oix s t égiq ue s . rie M ais q ue l l e s t l m ot at e a iv ion de ce s program m e urs ? Pe ut on gagne r de l ' arge nt av c l l e e ogicie lib re ? l L rais on précis e de l q ualé de s l a a it ogicie l l re s s ib e s t q ue l m ot ur de lur dév l e e e e oppe m e nt n'e s t pas l 'arge nt q u'on pe ut f aire e n ls v ndant m ais l e e . .j u e n v ait l ch ande l . re b apt é à ce t e occas ion or is t Mozil D e uxièm e m e nt l géant IBM. Pre m ière m e nt pour rés is t r aux . q ui t nt déj 50 de ce m arch é. e . Mais pe ut re l m odèl de créat -êt e e ion e t de propagat ion du l ogicie l l re e s t ib -il ce l de ui l e nir 'av .. f ph énom ène s . e rat v idé l m odèl du l al e e ogicie lib re . Car il n'e xis t pas d'e nt pris e as s e z e re rich e . e t irs de m ort r de Micros of . a décidé d'épous e r e t de e prom ouv oir l s e rv ur Apach e : un l e e ogicie l ib re de l grande q ualé. it ie à Aut m e nt dit de ux s t re .

Que l m e il ure cart de v it s i on e l e l e e is e ch e rch e du t ailq ualié e n inf rav if orm at ue q u'une iq cont ut rib ion s ignif icat e à un program m e l re iv ib re s pe ct par t é ous ? V ous v oye z q ue l e ur d'un 'aut l ogicie lib re pe ut gagne r b e aucoup d'arge nt m êm e l . ains i q ue dans ce s dizaine s de m il rs l ie d' édit urs q ui crée nt de s appl ions pour e icat W indow s . l il e us re a dis ponib ilé du code s ource m e t aus s i e n j u it e l 'orgue il program m e ur q ui s ait q u'il a êt j du . v re ugé par s e s pairs .dés ir d'écrire de s program m e s q ui s e ront e ns uit e ut is és par l pl grand nom b re . t rès h andicapé ? Év m m e nt L ide . ut d'e m b l l ée 'argum e nt s pécie ux s e l lq ue l L on e inux . inux ne dis pos e pas e ncore d'un appui indus t l t com m e rcial rie e aus s i dév l e oppé q ue ce l du s t ui andard W indow s -Int l Mais réf ons e .pas . En out . l t il e e out pour s e s m érit s e propre s . l xpe rt e acq uis e e n écriv e 'e is ant du l ogicie l l re ib a une indub it l v e ur ab e al com m e rcial. L inux n' s t il e . à ce t égard. re pris e t am él il ioré pe ndant dix ans par de s m il rs de program m e urs e t de s l ie m il l ions d'ut is at urs . L f av e a orce de M icros of t nt dans ce s t ie innom b rab ls e s ociét és d' ingénie rie inf orm at ue q ui s upport nt s e s s t iq e andards . e e Un s ys t e d' xpl at èm e oit ion ne pe ut pas gagne r du t rrain s ans un e nv e ironne m e nt f orab l. En m êm e t m ps . s ans v ndre dire ct m e nt s on program m e . Et il xis t pour un inf e e orm at n pe u icie de s at f ions pe rs onne l s aus s i grande s q ue is act l e ce l d'av l e oir cont ué à écrire un program m e q ui rib e s t apprécié. ut is é.

al e e èb os L s s uit s b ure aut ue s St e e iq ar O f ice de St f ar . e xis t m êm e de s program m e s l re s com m e GIMP e ib . Il e . 'h oire de l 'indus t rie inf orm at ue a iq dém ont ré q ue l pére nnit d'un s t a é andard de h ardw are ou de s of w are n'e s t j ais garant t am ie par q uoi q ue ce s oit : ni l port 'im ance de s a b as e ins t l . une l arge panopl d'appl ions s ont ie icat m aint nant dis ponib ls ... couv rant l pl a upart de s b e s oins de s e nt pris e s : t e m e nt de re rait t xt . e e ab e groupw are .. L b on côt de L t w e é inux. com paré à pl ie urs m il rs de e us l ie f rancs par m ach ine pour l uiv e nt s igné 'éq al Micros of . e n t out cas . parce q ue rie n ne garant s a e it pére nnit L is t é. Et b e aucoup d'aut s e e re édit urs v e ont s uiv . Grâce à de s édit urs com m e Core lou Ne t cape q ui ont f e s ait ce ch oix... L dis t ut a rib ion de L inux. ni l rich e s s e de l nt pris e q ui l al ée a 'e re e prom e ut ni d'ail urs l xce l nce t ch niq ue du . Ilv ous e n coût ra e 250 à 300 f rancs pour un nom b re il it l é im d'ordinat urs . l e 'e l e e produit ! D e m ande z aux pre m ie rs ab onnés de Micros of Ne t ork . Int rne t re gorge e n out de re e re s it s s ur ls q ue l on pe ut t éch arge r de s l e e s él ogicie l s l re s ou com m e rciaux pour ib L inux. c'e s t q ue ls ut is at urs ont au m oins ls ch os e s e n e il e e m ain. t Ile s t égalm e nt f e aux de dire q u'iln'e xis t pas e d'appl ions t icat ournant s ous L inux. q ui riv is e nt av c l cél re Adob e Ph ot h op. nav igat ur b as e s de donnée s 62. com m e nce à se st ruct r : de s s ociét com m e Re d H at ou ure és Cal ra propos e nt l l de e ogicie l e n grande s urf ace s ous f orm e de CD -Rom .n'e s t pas crédib l.. t lurs . accom pagné d'un m anue l e t d'out s ut it il ilaire s de b as e .

com p. os .com p. m ais pas ine xis t s .à. pe ut aus s i. h ardw are .D iv ion. t out s im plm e nt garde r pour ce l un e . ie t f Si ce rt ains b e s oins s pécif ue s ne s ont couv rt iq e s q ue par de s appl ions s ous W indow s . L inux a d'ail urs re çu l prix du l e e m agazine am éricain In f orl pour l q ualé de ow d a it s on s out n aux ut is at urs . ou b ie n s ib com m e rciaux com m e Nt rigue ou W inCe nt r O n e .l inux. ou lurs cous ins f e rançais f. ips cat ).s e t up. Com m e e n ant t oigne nt de s s ociét com m e Pick Sys t m ou l ém és e e F rançais Al e .l r inux. il s ont ce rt s s e e m b ryonnaire s .os .l inux. CEA) aus s i b ie n ics q ue de s grands com pt s (L réal Ph il . e n'ont pas grand-ch os e à e nv r à Micros of O f ice . ix. a PC W inT l e dans un coin.os . ile s t t icat rès pos s ib l de ls f e e aire t ourne r e n rés e au av c de s e m ach ine s L inux « ém ul » W indow s grâce à de s ant l ogicie l l re s com m e D O SEm u ou W ab i.v is is de l orm at ue l re ? ' inf iq ib J s uis t ours s t e ouj upéf ait de l e uglm e nt de 'av e . Quant au s e rv ice e t à l m aint nance a e com m e rcial s ur pl e f e at orm e L inux. ls « l e inuxie ns » pe uv nt t ours com pt r e ouj e s ur l s ol a idarit l ndaire de l com m unaut de s é ége a é ut is at urs .s pour l t ' ins ant adopt ée v . ou Appl are d' is ixW Appl par e xe m pl. Micros of ne pe ut pas ie il e t e n dire aut . Al e l e 'O . O ut ls s upport com m e rciaux de s s ociét re e s és de dis t ut rib ion e t l s e rv e ice de m aint nance de ce s e SSII. ant Que l at it l e t ude ls gouv rne m e nt ont il e e s . dont l l t de s cl nt com pre nd côv a is e ie s de s l orat ab oire s pub l (CNRS. à t e rs de s ne w s group d'Int rne t il e rav e com m e com p.

l orm at ue re s t un s uj t re 'inf iq e e t ch niq ue à l m ode . Si l t 'on prol onge ce t e xe m pl à t e ous ls ét l s e m e nt e ab is s com parab ls e n Europe . ce t e univ rs it a e t e é donc déb ours é q uinze f ois 500 f rancs . ily v de a not indépe ndance . on s e re nd com pt q ue nos rat e gouv rne m e nt gas pil nt de s ce nt e s l e aine s de m il l ions de f rancs pour s ub v nt e ionne r une e nt pris e re am éricaine . dont ls f ials e uropée nne s s ont e il e e s s e nt l m e nt de s canaux de dis t ut ie l e rib ion. cons idére z l cas d'une e univ rs it de l région paris ie nne q ui a réce m m e nt e é a ach e t q uinze m icro-ordinat urs pour y ins t lr é e al e L inux. e t m êm e à t e s ls e out e adm inis t ions . À s uppos e r q ue ce cons t ruct ur ne f s e aucune m arge s ur ce e as l ogicie l(ch os e dont j e dout ). c'e s t -à-dire 7 500 f rancs pour un produit dont e l ne v ait l e oul pas . e t q ui n'e s t pas précis ém e nt au b ord de l f le . Au-de l a ail it à m êm e de ce t e q ue s t t ion de gros s ous . P our ce rt ains d'e nt e ux. Ils 'agit pl précis ém e nt d'un cade au de 7 us 500 f rancs de l at f 'Ét rançais à Micros of . P e our av oir une m e il ure idée l e de s e nj ux f e inancie rs . com m e l re ois 'a . O n ne s ait pas e xact m e nt com b ie n ls e e f ricant d'ordinat urs paye nt W indow s 9 5.nos lade rs poliq ue s s ur ce s q ue s t e it ions . e t de nos e m pl . m ais pe u int s s ant com m e e a ére . Songe z d'ab ord q ue ls e gouv rne m e nt e s nat ionaux pourraie nt f aire de s économ ie s cons idérab ls e n ch ois is s ant l l e e ogicie ll re pour ib lur propre us age . s 'il 'agis s ait t s out s im plm e nt de ch ois ir l m arq ue e a d'un t e m e nt de t xt ! Et ce ux q ui ont com pris rait e e ls v e rais e nj ux de l s ociét de l orm at e a é 'inf ion s e l s e nt t ais rop s ouv nt av uglr par l propagande e e e a de s m arch ands de l ogicie l . m ais ab s e on pe ut t lr s ur e nv ab e iron 500 f rancs .

ions s ur ls apport d'Int rne t à l m ode rnis at e s e a ion du f onct ionne m e nt de l at » q ui rappe l t 'Ét . dans e e b e aucoup de dom aine s . car . a us Ce q ui m anq ue pour l t 'ins ant e s t une rée l l e v ont poliq ue : e l pourrait par e xe m pl s e ol é it l e e m anif s t r av c l créat e e e a ion d'une age nce e uropée nne pour l l e ogicie ll re e t ls s t ib e andards ouv rt . e q ue de v rait f aire Il s e m b l urge nt q ue l e 'Europe dév l e oppe une poliq ue act e e t indépe ndant dans l dom aine it iv e e de l orm at ue e t du t e m e nt de l orm at 'inf iq rait 'inf ion e n général El e n a ls m oye ns t ch niq ue s . L s l orat re l iq e ab oire s inf orm at ue s iq e uropée ns s ont par e xe m pl à l ant garde dans e 'av l dév l e e oppe m e nt de ce s m ét ode s f h orm e l s de l e v icat érif ion du l ogicie lq ui ont pe rm is de m e ne r à b ie n t ant de proj t . à ce l s q ue l l e 'on t rouv e out -at ant ue . e t de f e ournir à nos e nt pris e s t re out com m e à nos écols un av age s t égiq ue t e ant rat rès im port .s oul igné l réce nt rapport Baq uias t « Propos it e . dont l de rnie r e n dat e s t l e s e e e de uxièm e l ance m e nt de l f ée Ariane 5. Ce l -ci pourrait êt e s l e re com pos ée de s cie nt iq ue s part if age ant l b it 'am ion d'aide r ls e e f ort coopérat s de s int rnaut s e n v f s if e e ue de . ant Face à ce s l ' Europe ? e nj ux. l rès e j t m e nt ce s e nj ux 63 us e e Il s 'agit m êm e d'une occas ion uniq ue de s 'af ranch ir f q ue lue q pe u du m onopol e t ch nol ue dét nu par de s m ul e ogiq e t inat ionals s ans e s crupul. l e e e n'oub l ions pas q ue l 'on dis pos e e n Europe de com pét nce s com parab ls ou s upérie ure s .

iq ib ouv rt e t dynam iq ue . l re . t out e n f oris ant l av e dév l e oppe m e nt d'e m pl ois à v e ur aj ée dans al out ce s s e ct urs . À iq e e t e rs une t l age nce . J s uis s ais i d'un v ab l h aut e e e érit e -l coe ur q uand j v e ois Micros of nous donne r de s t lçons s ur l t èm e réprim e z pl s év m e nt l e e h us ère e pirat age de l ogicie l.cons t ruire une pl e -f at orm e ouv rt de q ualé pour e e it de s s ys t e s inf èm orm at ue s int ropérab ls .crée -t de s v ab ls e m pl is te -il érit e ois e n Europe ? Et av ant de donne r de s lçons s ur l e e pirat age . e e Se ul t ce ype d'init iv pe rm e t rait à l iat e t 'Europe de m ie ux m aît e r s e s indus t s de l orm at ris rie 'inf ion. f oris e r l dév l ée us av e e oppe m e nt d'une inf t ras ruct ure pour l ange d'inf 'éch orm at ions à l érie ur de l com m unaut e t s e rv à crée r un 'int a é. l rav e l e 'Union e uropée nne pourrait donne r un coup de pouce à t ous ce s dév l e oppe m e nt coopérat s aut s if our de s l ogicie l s l re s e t de s s t ib andards ouv rt . ir rés e au de h aut niv au q ui pourrait cat ys e r l e al e dépl m e nt d'une inf oie orm at ue m ode rne .e nt s t ière m e nt réal é à Se at l . c'e s t ce l q ui crée ra de s s a e m pl dans l orm at ue 65 ! D e puis q uand l ois 'inf iq e dév l e oppe m e nt de l ogicie l Micros of . L ch oix d'un s ys t e ouv rt e t l re pe ut au e èm e ib cont raire s upprim e r l t a axe s ur l orm at 'inf ion . Une s om m e de e s q ue lue s dizaine s de m il q l ions de f rancs (ce q ui e s t déris oire à l e l de s b udge t 'éch l e s e uropée ns ) pourrait pe rm e t re t d'ach e v r rapide m e nt de s e proj t s t égiq ue s com m e l e rf e s rat 'int ace GNUs t p e prés e nt pl h aut 64. il e rait b ie n q ue Micros of com m e nce par s t re m b ours e r ls e l nce s ice W indow s q u'e l l a e im pos ée s à t ant d'ut is at urs q ui n'e n v aie nt il e oul pas . c'e s t -à-dire s on de s t in.

prélv par Micros of . Car ce s ce nt aine s de m il l ions de f rancs q ui ne part nt pas e dans ls poch e s de Micros of ou de s e s congénère s e t pourraie nt êt re af e ct f és à l iv é product e e t 'act it iv f inance r de s cont s de m aint nance av c de s rat e e e nt pris e s l e s de s e rv s inf re ocal ice orm at ue s .. m anipul e t m épris és us é is és par Micros of . e t pas s e ulm e nt pour de s com m e rciaux s e q ui e s s aie nt de v ndre un produit s ur lq ue lil e e s n'ont aucun cont e . a l iv e ie pl ôt de s opinions pub l ue s . P ut re un j t e -êt our e n auront s as s e z -il d'êt t és e n v re rait ach e s à l e t e n cob aye s . C'e s t b ie n un déf q ui is e i conce rne l um anit t 'h é out e nt ière . re ndre nos e nt pris e s pl e ée t re us com pét iv s it e e t f oris e r l m pl av 'e oi. e t l ris q ue de v e e e oir un m onopol priv e é ét ndre s a m ainm is e s ur t e ous ls m ail e l ons de l a ch aîne de l orm at 'inf ion. indépe ndam m e nt de l l is at a ocal ion géograph iq ue du s iège du m onopol t . Ce l pe ut crée r un iq 'e re a v ab l appe ld'air un e s pace de crois s ance e t érit e . Male ure us e m e nt à v h . de s cit e e oye ns e n général D e ce s . s ont ls m êm e s pour t e ous . e te Ilf aut d'ail urs dire h aut e t f l e ort q u'iln'e xis t e pas de confit d'int l érêt e nt l s re 'Europe e t ls Ét s e at Unis à ce s uj t : ls e nj ux d'une inf e e e orm at ue iq ouv rt . q ui iq adapt raie nt ls e e éq uipe m e nt s aux b e s oins s pécif ue s de l nt pris e .. oir ls s ignaux e nv e oyés par l s ph ère poliq ue . de s e m pl ois q ualiés pour de s ingénie urs q ui if s e ront re s pons ab ls de e l q ualé de a it lurs e produit . m il l ions d'us age rs de l orm at ue 'inf iq q ui ont j q u'ici ét m arginal és . de l com m unaut ut iq a é de s int rnaut s . t ait out . l s urs aut ne v ndra pas a it e ie de l L pris e de cons cie nce col ct e v ndra à. e t dont ls b énéf s part nt rôl e ice e v rs Se at l.

és ors a ol e s Irie z. Et ce s e ra al l rév t de s s e rf . . Ce l de Micros of . rés onne pour m oi com m e t e rois m ot q ui s v ous s ont f il rs : l e rt am ie ib é. de s s ine une s ociét pl proch e à m e s ye ux du t iq ue é us ript s e rv ude .. L orm at ue e t ls it 'inf iq e ordinat urs nous donne nt auj e ourd'h ui l pos s ib ilé a it de rév ut ol ionne r not f re açon de v re au q uot iv idie n. L e nt e e 'av ure de L inux. opacit f it é. v l e t ous l 'aure z com pris .. égalé f e rnit it rat é. e l l e ris q ue de re s s e m b lr à un cauch e m ar C'e s t donc à e .j t b ons à s e t us e aire e t à paye r pour de s l ogicie l s b âcl . d' un v érit l ch oix de s ociét ? ab e é Sans cont s t .. où l fux l re de l orm at ral e l ib 'inf ion nous pe rm e t ra de t r part de s énorm e s pot nt it t ire i e ialés de l coopérat a ion s ans b arrière s e t du part age de s connais s ance s . dém ocrat ue e t e iq déce nt is é.v ous j q u' dire q ue not us à re pas s iv é it f ace à M icros of re l e . par e xe m pl. O u s i l v ut pl ôt arriv r 'on 'on e ut e à un m onde ouv rt e t m ode rne . éodalé.. Si on e cont inue de l s e r Micros of l cons t ais t a ruire . Mais ce t e opport t unit e s t un pe u ce l de é l e l e rge e s pagnol : on t 'aub e rouv ra dans ce t e e t s ociét de l orm at é 'inf ion ce q u'on y apport . nous de ch ois ir s i ce t e rév ut t ol ion doit ab out à un ir Moye n Âge t ch nol ue ob s cur dom iné par une e ogiq poignée de s e igne urs f éodaux q ui s 'approprie nt l 'écrit ure e t t out m oye n de t rans m is s ion de l orm at 'inf ion pour col ct r de s im pôt ch aq ue f l e e s ois q ue l com m uniq ue . à not t èv re ins u.

.

.

t e m e nt de e rait t xt . lf e orm at V S. Erre ur de program m at ion dans un l ogicie l . s ock Bug : Bogue . m is au point par Sony e n 19 75. Brow s e r : v F t ur oir ure e .Gl s aire os Appl ion : Program m e ou l icat ogicie l dédié à une act it s pécif ue (ge s t iv é iq ion. s e appare il élct s e roniq ue s ou s upport de s t age . j u.) e e Be t ax : F am orm at d'e nre gis t m e nt e t re lct e ure de s im age s s ur cas s e t e s m agnét ue s t iq 1/2 pouce .. Se rt d'unit de m e s ure de l al é a capacit de ce rt é ains com pos ant de s ordinat urs . e . é él e nt ém aire d'inf orm at ion pouv ant pre ndre de ux v e urs 0 ou 1. Byt : Unit d'inf e é orm at ion corre s pondant à un oct t s oit 8 b it . s . au déb ut de s année s q uat -v ant re ingt . H de de ét é par Bit ou b it : Ab rév ion de BInary digiT Unit iat .. Il a s uppl é.

Re ad O nl M e m ory) : y Ext ns ion du CD audio.. par oppos it ion au s e rv ur q ui. e . Cook ie : Ens e m b l de donnée s q ui. Cl nt : D ans une arch it ct ie e ure de rés e au. il e e s m ém oire auxil iaire de l 'ordinat ur l CD -Rom e s t e . e m aint nant un s upport d'édit e ion grand pub l ic. re cue il s à e l ie l u de l e rnaut par un s e rv ur Int rne t 'ins 'int e e e . pe ut cont nir de s donnée s de t e nat . L « cl » s ur une icône e s t l él e ic a f açon dont l age r t 'us rans m e t de s ordre s s im pls e (ouv rir ou f rm e r un f ie r e ich . L s t im e cons ols de j ux v e e idéo ut is e nt de s puce s 8 b it . 32 b it ou 64 b it . Ce dis q ue com pact q ui iq . pe rm e t l xécut 'e ion de program m e s m ul édias . b oul.) à l 'ordinat ur dot e é d'une int rf e ace graph iq ue . e t écom m ande ). ou GUI. 16 il s b it . l ls ém e t e ui.. re l au t év e ur e ié él is . dont ilre pre nd t e s ls e out e caract éris t ue s ph ys iq ue s .Rom (Com pact D is c.CD . s e dit de l 'ordinat ur q ui re çoit de s inf e orm at ions . Cons ol : Éq uipe m e nt q ui. pe rm e t e nt à ce l t ui-ci de l nt ie r e t de re cons t ue r 'ide if it l is t 'h oriq ue de s dépl m e nt de ce t e pe rs onne s ur ace s t l W e b. par ordre crois s ant de s s s puis s ance . e . a ét e out ure é conçu pour l orm at ue : ile s t cons ul l s ur un 'inf iq t e ab ordinat ur éq uipé d'un lct ur (int rne ou e xt rne ) e e e e e adapt D 'ab ord ut is é par ls prof s s ionne l com m e é. Cl ue r : Exe rce r une pre s s ion s ur un appare il iq de s ais ie e t de t rans m is s ion d'ordre s (s ouris .

Courrie r élct e roniq ue : Me s s age éch angé e nt re de ux ordinat urs . e Male ure us e m e nt ce m ot e s t aus s i parf h . D is q ue dur : Unit de s t age pe rm ane nt à é ock h aut capacit de s ordinat urs . age nda él is élct e roniq ue ) re l à un rés e au. dés igne e l 'univ rs de com m unicat e ion q ui s e t rouv au-de l e à du t rm inalde l age r (ordinat ur t éph one ou e 'us e . ois ut is é il pour dés igne r de s pirat s .m ail (e lct e ronic. Il pe ut cont nir év nt l m e nt de s e e ue l e donnée s m ul édias . inv nt e é par l e ur 'aut am éricain de s cie nce -f ion W il ict l iam Gib s on dans s on rom an Ne urom ance r P . décode ur pour pos t e de t év ion. ar e xt ns ion. él t év e ur int l nt él is e l ige ). ié Fure t ur (nav e igat ur ou b row s e r) : l e ogicie l pe rm e t ant aux ut is at urs de « nav t il e igue r » de m anière conv ial s ur Int rne t iv e e .m ail ) élct e roniq ue . H ack e r : t radit ionne l m e nt program m e ur de l e . : v oir Courrie r En l igne (onl ) : Se dit de s rés e aux ou ine s e rv s acce s s ib ls av c un t rm inal(ordinat ur ice e e e e . re l par m ode m à un e iés rés e au de t écom m unicat él ions (t ypiq ue m e nt Int rne t e ). e é e E. t im Cyb e re s pace ou cyb e rm onde : T raduct ion du m ot angl ais cyb e rs pace . h aut niv au q ui s ait ouv e rir e t m anipulr de s e s ys t e s èm inf orm at ue s iq com plxe s . e .

s appare il. Icône (pict ogram m e ) : Re prés e nt ion at graph iq ue s ur l ue l on pe ut cl ue r . s t H ot ine : Se rv l ice t éph one . Il s e t im l d'h ab it it ude av c un e program m e f t ur q ui indiq ue ls m ot -re père s à ure e .. À ch aq ue ins t . GUI (Graph ical Us e r Int rf e ace ) : int rf e ace graph iq ue . él d'as s is t ance t ch niq ue e par H ype rt xt : T xt e nrich i av c de s réf nce s e e e e e ére à d'aut s re docum e nt s (év nt l m e nt e ue l e m ul édias ). C'e s t e l q ui gère l e ract it e nt l om m e e t l e 'int iv é re 'h l m ach ine . e n ls s oul e e ignant ou par t . e s l 'aide de coulurs .H ardw are : Angl m e dés ignant ls m at icis e érie l.. P ar oppos it ion aux appl ions .dans ls aq l e iq e int rf s e ace d'ut is at il ion conv ials iv e pour s élct e ionne r un f ie r l rir l range r l ich . icat Int rf e ace : L e rf 'int ace d'ut is at il ion e s t l part a ie d'une appl ion q ui e s t cons acrée au dial icat ogue av c s on ut is at ur e il e . program m e s . e . ant l il at ur 'ut is e pe ut ob t nir e de s com pl e nt ém s d'inf orm at ion e n cl uant s im plm e nt s ur ce s m ot iq e s re père s . ance r une appl ion. a . out aut re art ice if graph iq ue .. 'ouv . Ce l a pe rm e t d'organis e r pl ie urs us ch e m ine m e nt l ue s dans l orm at s ogiq 'inf ion. l icat ogicie l (s of w are ).. s m ach ine s .

e t e . priv d'e nt pris e . orm at ue . (h L ogicie l ib re (f e s of w are ) : Program m e l l re t e pl s ouv nt créé grâce aux e f ort col ct s de us e f s l if e ce nt aine s de program m e urs s ur l pl a anèt . e pe rm e t ant d'écrire t de s appl ions capab ls de t icat e ourne r e ns uit s ur t e ous ls ordinat urs . CD e iv il Rom . e e l e e e ure L inux : Sys t e d'e xpl at èm oit ion dériv de l é a f il Unix. e J a : L av angage de program m at ion prom u par Sun Micros ys t m s . part icipe r aux q ue lue q q uinze m il f l orum s de dis cus s ion de Us e ne t O u e . t . ls appl ions . l L ogicie l (s of w are ) t : Ens e m b l e de s inf orm at ions e t créat ions int l ct l s q ui ne e l ue l e e re l e nt pas du « m at èv érie l» En inf . ls e icat e e prot ocols re l e nt du l e èv ogicie l P e xt ns ion. O n pe ut ut is e r il e il Int rne t pour dif ére nt t e f s ype s d'act it : éch ange r iv és du courrie r élct e roniq ue . re re l à Int rne t e t ut is ant s e s prot ié e il ocols .Int rnaut : Us age r d'Int rne t e e e .. f m . q ue l q ue s oit lur arch it ct . dis q ue . Int rne t : Rés e au inf e orm at ue m ondial f iq . orm é de pl de t nt m il s ous -rés e aux de t e s us re e l e out t ls int rconne ct . e t q ui com pt rait q ue lue ail e e és e q s oixant m il e l ions d'ut is at urs .. b ie n s urf r s ur l v t W orl W ide W e b. ar e out ce q ui e s t « cont nu » (l re . e e as e d Int rane t : Rés e au int rne . e é. ls procédure s .) par oppos it ion au m at érie l ardw are ). L orv ds inux e s t l m b l e du l 'e èm ogicie lib re . Créé e n 19 9 1 par l j une F andais am l e e e inl L inus T al . ls iq e program m e s .

e Ce s program m e s s ont couv rt par une l nce e s ice non com m e rcial.RAM ou Random e iv Acce s s Me m ory-. e t ce l de s a « m ém oire rait l e auxil iaire »ou du « dis q ue dur » . e m ort s » . M icroproce s s e ur : Proce s s e ur dont ls e él e nt s ont m iniat ém s uris és e n circuit int s égrés . près de e e Bos t (Ét du Mas s ach us e t s ).RO M ou Re ad O nl Me m ory -. on at t M ul édia : T ch niq ue de com m unicat t im e ion q ui t nd à ras s e m b lr s ur un s e ul upport un e ns e m b l e e s e de m édias num éris és . pe rm e t ant de l e t d'écrire de s t ire inf orm at ions indéf inim e nt e t ls « m ém oire s . ph ot e e o.pour ls iq e .gracie us e m e nt m is à l dis pos it a ion de l col ct it a l iv é. L e proce s s e ur ce nt rald'un ordinat ur e s t un pe u l « e e m ot ur » de l m ach ine : il xécut ls ins t e a e e e ruct ions de s program m e s ch argés e n m ém oire ce nt e . M IT (M as s ach us e t s t Ins t ut it e of Te ch nol ogy) : Pre s t igie us e univ rs it e t ce nt de e é re re ch e rch e s s ur ls t ch niq ue s à Cam b ridge . graph iq ue s . s on e t donnée s inf orm at ue s . Un ordinat ur e s t not m e nt ib e e am caract éris é par l t l de s a « m ém oire ce nt e » a ail e ral (l m ém oire v e par où t a iv rans it nt ls inf e e orm at ions de v ant êt re t ée s ). q ui e m pêch e lur récupérat e e ion m e rcant e . non e y réins cript ls .t xt . e t ral not m e nt ce ux q ui cons t ue nt l s ys t e am it e èm d'e xpl at oit ion. v idéo. O n dis t ingue ls « m ém oire s v e s » . il M ém oire : D is pos it ou s upport pe rm e t ant de if t cons e rv r e t de re s t ue r de s inf e it orm at ions .

dif us e r s im ul f t aném e nt e t de m anière int ract e . e iv L e dév l e oppe m e nt du m ul édia e s t re ndu t im pos s ib l par l num éris at e a ion de s donnée s . Nav igat ur : v F t ur e oir ure e . Ne t : Ab rév ion d'Int rne t iat e . Num ériq ue : Qui a s ub i un codage s ous f orm e de s érie s de « b it » c'e s t s , -à-dire de 0 e t de 1. C'e s t l num éris at a ion de s donnée s - lur t e raduct ion e n s uit de b it - q ui aut e s oris e lur m él e ange e t lur e t e m e nt donc l e rge nce du m ul édia. rait , 'ém t im O ct t : Unit de m e s ure v ant 8 b it . e é al s PC (pe rs onalcom put r) : Ce t e e xpre s s ion, e t q ui s ignif iait au départ ordinat ur pe rs onne l e , dés igne auj ourd'h ui e xcl iv m e nt ls m icrous e e ordinat urs IBM e t com pat ls . e ib e Pirat : Mot ut is é pour dés igne r une pe rs onne e il q ui f orce il l e m e nt ls code s de s écurit de s égal e é s ys t e s inf èm orm at ue s , élct iq e roniq ue s e t /ou de t écom m unicat él ion. O n q ualie aus s i s ouv nt de if e pirat l e 'indiv idu q ui e f e ct une copie il f ue l e d'un égal l ogicie l m êm e s i pl ie urs e xpe rt , dont Rich ard , us s St l an, cons idère nt q u'ils 'agit l d'un ab us de al m à l angage t alm e nt inj t ié. ot e us if Puce (ch ip) : T rm e f il r pour dés igne r ls e am ie e circuit int s égrés (m ém oire s , proce s s e urs ...). Re b oot r (re b oot : f e ) aire re dém arre r ordinat ur s ouv nt parce q u'il « pl é » e , e a ant . un

Se rv ur : O rdinat ur puis s ant q ui, dans un e e rés e au, re çoit ls ordre s de s m icro-ordinat urs « e e cl nt » e t ls t e . D ans un s e rv ie s e rait ice e n l , ls igne e j ournaux élct e roniq ue s s ont s t és s ur de s ock s e rv urs . e Sof w are : v L t oir ogicie l . Souris : Éq uipe m e nt périph ériq ue d'un ordinat ur e pe rm e t ant d'int ragir t e av c e une int rf e ace graph iq ue . L s ouris com pre nd une b oul a e q ui pe rm e t de pos it ionne r l curs e ur s ur l e 'écran, e t un ou pl ie urs b out us ons s ur ls q ue l on « cl ue » e s iq pour déclnch e r une act e ion. St - up : c'e s t ains i q u'on appe l aux Ét s art l e at Unis ls j une s PME t ch nol ue s e n t e e e ogiq rès f e ort crois s ance . St ion de t at rav ail : O rdinat ur à f e e ort puis s ance de cal ut is é par de s prof s s ionne l, cul il e s par oppos it ion aux m icro-ordinat urs e ou ordinat urs pe rs onne l du grand pub l e s ic. L s e s t ions graph iq ue s s ont dédiée s au t ail at rav graph iq ue (P , CAO , im age s 3D ...). AO Sys t e d' xpl at èm e oit ion : Couch e l ogicie l q ui l e gère l m at e érie le t prés e nt aux appl ions une e icat int rf e ace de h aut niv au av c ls dif ére nt s e e e f e com pos ant s de l e 'ordinat ur e . Unix : Sys t e d'e xpl at èm oit ion m ul âch e e t t it m ul il at ur dév l t i-ut is e e oppé init e m e nt ch e z Be l ial l L s ab e n 19 69 . Il e xis t e act l m e nt de ue l e

nom b re us e s f il s d'Unix com m e rciaux ou l re s . am l e ib V aporw are : Prat ue com m e rcial q ui cons is t iq e e à annonce r l proch aine m is e e n m arch é d'un a l ogicie l m at ou érie l ui n'e xis t pas e ncore , af de q e in h andicape r ls produit concurre nt . e s s V S H (V o ide H om e Sys t m ) e : F orm at d'e nre gis t m e nt v re idéo s ur b ande m agnét ue iq l ancé par J C e t Mat us h it e n 19 76. Il e u rais on V s a a du f orm at Be t ax am de Sony. T ous ls e m agnét cope s e t ls cas s e t e s v os e t idéo grand pub l ic s ont auj ourd'h ui à ce f orm at . V irus : Program m e inf orm at ue iq paras it e capab l de s e répl ue r e t d'al r - q ue lue f e iq t ére q ois de f açon irrév rs ib l - l f e e e onct ionne m e nt d'aut s re program m e s . L s v e irus s ont t rans m is s ib ls par e lct e ure de dis q ue t e s ou CD -Rom cont inés , ains i t am q ue par com m unicat ion e n l . igne W indow s : L ogicie l d'int rf e ace d'ut is at il ion graph iq ue dév l e oppé par Micros of pour com pl e r t ét l s ys t e d'e xpl at e èm oit ion MS-D O S. W int l T rm e e : e couram m e nt e m pl oyé pour dés igne r ls m ach ine s éq uipée s d'un s ys t e e èm d'e xpl at oit ion W indow s e t d'une puce Int l e . W orl W ide W e b (ab rév ions : W e b ou d iat W W W ) : Sous -rés e au m ul édia e xt t im rêm e m e nt popul aire d'Int rne t q ue l e , 'on e xpl ore av c un e f t ur de m anière t ure e rès conv ial, grâce à de s iv e l ns h ype rt xt . ie e e

Not s e .

Ch apit 2 re .

Ch apit 3 re .

.

Ch apit 4 re .

Ch apit 5 re .

.

.

.

.

..............................11 re A propos de l e ur....................57 e a ol 3........................19 ant 1...........................149 a ol e s Gl s aire ......... L t iq ue du l rre ..........125 5.............................................................25 2.................T l ab e A propos de l ' ouv ...............................9 3 a act ie 4.........19 3 e ........................ O f e ns iv s ur l m at f e a ière gris e .......................15 ' aut Av -propos ............................ Cont s de l f ie ordinaire ..183 os Not s ................. Big b rot e r ? h ................................. L rév t de s s e rf ........................

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful