Northrop, Cameron  cnorthro@gmail.

com    INTRODUCTION  Questions  de  l’espace  ont  toujours  été  importantes  avec  la  théorie  architecturale.  C’est  une  question du vide et le bâti. Ensuite, le postulat plus radical est l’idée qu’il n’y a pas de vide. Un espace  n’est  pas  simple  en  noir  et  blanc.  C’est  plus  complexe,  en  particulier  dans  un  espace  urbain.    On  doit  proposer  une  question  de  la  perception  d’un  espace  et  comment  un  espace  peut  transformer  avec  le  temps. Ce discours présente des arguments et points de vue sur l’absence de « vide » et encourager la  discussion du tissu urbain.  PLAN  CRITIQUE  I. Le Tissu Urbain  a. Le noir et blac est un modèle statique… La ville comme une organisme  b. le « metabolism »   de la ville  c. Le tissue urbain est complexe…  Il y a plus de facteurs que le bati    Qu’est‐ce qu’un espace?  a. Facteurs de perception  b. L’architecture peut donner un forme d’un esapce  c. L’espace habitable est « vide»  d. L’ombre d’un bâti    Le transformation du vide avec les temps  a. Tout les espaces urbain sont en flux  b. ARCHIGRAM et Instant City  c. L’idée de situation et « flash mob »    L’opposition  

II.

III.

IV.

CONCLUSION  En conclusion, Le question de l’absence de vide est plus d’une question d’architecture.  Tous les  facteurs physique, économique, sociologique, psychologique, etc.  forme le tissu urbain. Le bâti est une  petite parti de vie en la ville et la création de les espaces. On doit considérer la ville avec les temps et le  transformation  de  les  espaces.  Et  puis,  on  doit  aussi  considérer  l’idée  d’situation  et  comment  le  vide  peut  faire  un  espace  ou  place.  Enfin,  une  question  simple  est  vraiment  complexe  et  ouvert  pour  discuter.  

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful