You are on page 1of 3

EVILLERS : PAYS DES FEES.

Claude Burkel, cet ancien enquêteur, homme de terrain plus que


de bureau, comme il le reconnaît volontiers, m’a transmis des coupures de
presse de ses archives, concernant l’engouement des OVNI pour la petite
commune d’Evillers, et la région du Doubs en général.
Pendant plus de vingt ans, grosso modo 1951-71, ils y sont venus
folâtrer, excursionner, bref jouer les touristes. Auparavant, en 1803, une statue
de la Vierge avait été retrouvée entre les branches d’un arbre près de Scey en
Varais. ( N-D du chêne ), lieu de pèlerinage. Sans doute pour poser les jalons, et
tracer le canevas.
Au reçu de ce courrier, j’ai déplié la carte jaune N° 243, sur
laquelle j’avais déjà travaillé. Mais cette fois, je m’y suis penché encore plus
attentivement. Et j’y ai dégagé plein d’enseignements.
C’est la région de Franois, et de la fameuse photographie de
monsieur Froidevaux ; d’Arc-sous-Cicon et de son petit homme noir qui courait
plus vite que son ombre. Evidemment, il y a Evillers.
Voici ce que j’ai pu dégager de cette carte au 200.000 ème. Les
distance ne sont pas étendues, ce qui permet une meilleure lisibilité des tracés.
La densité des atterrissages, stupéfiante, indique clairement l’intérêt des
gentilshommes pour cette région de France, qui fut et reste, pour eux, un lieu
privilégié.
Croquis N° 35 :

Nous commençons par un triangle scalène, avec Renève en Côte


d’Or, atterrissage pilote de 1945, vers Arc-sous-Cicon, et dont la ligne passe à
1200 mètres de Franois. Ce triangle tourne vers Evillers, puis Louhans, pour
remonter par Saint-Germain des Bois, et se refermer sur Renève.
La hauteur partant de Louhans, confirme sa validité, en coupant
Les Chavannes, et aboutissant hors triangle à Avrigney. C’est la fameuse
inversion typographique de Varigney du livre d’Aimé Michel, que les plus
réputés ufologues ont laissé passer telle quelle.
D’Avrigney donc, on redescend sur Franois, Scey en Varais,
Evillers logiquement, pour terminer à Pontarlier. Son apparition mariale de 1675
ou 1680, préparait peut-être cette orthogéométrie.
Un dernier trio figure sur ce croquis : Dommartin, Evillers
encore, et Berentzwiller dans le Haut-Rhin.
Croquis N° 36 :

Jussey, dans la Haute-Sâone, est le sommet de deux droites à 3 et


4 participants : Saint-Germain du Bois, Branges et dommartin, d’un côté ;
Franois et Longchaumois à sept kilomètres ouest de Prémanon, de l’autre.
Thoisy-la Berchère ( Côte d’Or ), Marliens, Orchamps-Venne, et
Marliens, Avrigney, Flagey-Rigney, et Mertzen ( Haut-Rhin ), complètent
harmonieusement ce tableau ; le nombre de participants étant équilibré.
L’ensemble des deux croquis totalise 18 atterrissages et deux
apparitions mariales. Certains posés doublant ou triplant leur figuration.
Il est d’autant plus avéré que les Responsables des OVNI ont une
prédilection marquée pour cette région, qu’à Arc-sous Cicon par exemple, le
petit être en noir qui s’enfuit en courant avec légèreté, ne put être rattrapé ni
retrouvé. Il fallait bien qu’il puisse regagner son ‘’ chez lui ‘’.
Or il existait dans une bourgade pas très loin d’Evillers, une
superbe maison, pourtant mystérieusement abandonnée. Les enfants en avait fait
leur terrain de jeux. Jusqu’au jour où ils assistèrent à une scène mettant en cause
une troupe de ce qu’il faut bien appeler des lutins, des farfadets ; bref des
habitants de la Faërie. Ils sortirent de la maison en venant de nulle part.
La conclusion évidente est que cette maison était un lieu de
passage entre les deux mondes. Ce qui expliquerait son abandon par son
propriétaire. Je dis bien était, car le 10 juin 1970, un incendie la détruisit de fond
en comble.
Depuis ce temps, les OVNI ont pratiquement cessé leur activité
dans la région, à part de rares survols, peut-être de nostalgiques inconsolables.
Une chose peut-être importante est à signaler ; en tout cas elle
mérite réflexion. Dans le triangle initial, il y a une bourgade appelée Rennes sur
Loue. Tout au plus avec un kilomètre d’écart, elle est à égale distance, soit 54
kilomètres de : Marliens, Renève, Saint-Germain des Bois, Orchamps-Venne, et
Flagey-Rigney.
Aurait-elle un rapport quelconque avec Rennes-le-Château ?

* * *