Barbecue pour 7.

000 Suisses à l'occasion de la Journée mondiale pour l'abolition de viande
Mis en ligne le 29/01/2011 à 21h37
Délaissant les sempiternelles raclettes et fondues au fromage, 7.000 Suisses se sont réunis en front commun, samedi sur la Waisenhausplatz à Berne, pour témoigner leur attachement à la viande à l'occasion du 5e barbecue d'hiver organisé par l'association "Viande Suisse". Cette grande féria carnivore, où les volutes libérées par les grillades et le crépitement des braises venaient s'entremêler aux notes de musique distillées dans l'air froid, était une nouvelle fois l'occasion pour ses participants de se positionner très clairement par rapport au discours végétarien des abolitionnistes de la carne dans les assiettes. Au même moment, à distance respectable de ce déploiement de chair, se tenait des bivouacs à l'occasion précisément de la 3e Journée mondiale pour l'abolition de la viande, point d'orgue d'une semaine internationale d'actions sur ce sujet. Samedi, les collectifs "LausAnimaliste" (à Lausanne) et "GenevAnimaliste" (à Genève), deux associations à la pointe du combat contre les mangeurs de viande, avaient monté dans leurs villes respectives des stands d'information pour témoigner, crûment, de leur indignation face au carnage dont sont victimes les animaux. Selon les militants abolitionnistes, six millions d'animaux sont tués chaque heure dans le monde pour être transformés en viande. Et le nombre d'animaux marins tués est plus important encore, font-ils remarquer. L'année prochaine, l'association "Viande Suisse" ne dérogera pas pour autant à son programme puisqu'elle a dores et déjà convié ses partisans à la prochaine édition de ce barbecue géant, le dernier samedi de janvier 2012. (DGO)

© BELGA BERNE 29/01 (BELGA/AG)

Master your semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Cancel anytime.