Institut Supérieur Des Etudes Technologiques En Communications De Tunis

RAPPORT DE STAGE
Tunisie TELECOM
Stage ouvrier CCL M’hamdia

Elaboré par :
Dhouibi Amine TS-4 Réseaux informatiques

Encadré par :
Mr. Arfaoui belgacem

Année universitaire 2009-2010

Rapport de stage

Remerciements
Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît opportun de commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup appris au cours de ce stage.

En hommage à leur sympathie, je tiens à remercier vivement tous les responsables du Centre de Construction des Lignes de M’hamdia de leur chaleureux accueil et de leurs multitudes d’aides avec une grande sincérité et gratitude.

De ma part, j'espère que ma conduite et mon apprentissage ont laissé une bonne impression de l’ISET'COM et affirment son image et marque.

-2-

b. b. c. 2. Généralité Composition Organisation Principaux documents page4 page6 page6 page6 page6 page7 page8 page10 page11 page11 page11 page12 page12 page12 page12 page14 page14 page14 Le point de concentration page15 page15 page15 page15 page16 page16 page16 page18 page18 page19 page21 page21 page22 page22 page22 page23 Chapitre 2 : LE RESEAU LOCAL D’ABONNE I. Relève et réparation des dérangements 1. b. Définition et rôle II. a. Introduction Contenance des câbles Structures des câbles multi-paires Repérage des conducteurs dans les câbles Raccordement et protection des câbles Chapitre 3 : EXPLOITATION ET MAINTENANCE DU RESEAU PAR LE CCL I. 3. e. Définition Type Différents types de dérangement Relève de dérangement Activités et tâches que j’ai effectué durant mon stage Mes remarques Conclusion page24 page27 -3- . c. d. Définition Rôle Raccordement 4. 3. 4. Définition Rôle 3. b. Sous répartiteur a.Rapport de stage SOMMAIRE Introduction générale Chapitre 1 : CENTRE DE CONSTRUCTION DE LIGNE I. Définition II. 2. c. Les câbles du réseau téléphonique a. Organisation du CCL 1. Le répartiteur général ou répartiteur d’entrée Définition Rôle Composition 2. Installation d’une nouvelle ligne II. Hiérarchie d’un réseau téléphonique 1. a.

l’ensemble des ces réseaux évolués utilise à la base un réseau très important pour acheminer les données indépendamment du codage et de la nature des signaux : Le réseau téléphonique commuté ou RTC (réseau d’abonnés) ainsi depuis la création de l’entreprise Tunisie Télécom. le téléphone mobile et les réseaux de fibre optique et enfin Internet. l’Homme n’a pas cessé de chercher les différents moyens pour faire véhiculer le message à son correspondant et donc pour communiquer.Rapport de stage Introduction Générale Depuis l’antiquité. Au début du XXème siècle. le nombre de demandes d’abonnements téléphoniques ne cesse de sur-croître. Cependant. Cela afin de satisfaire les exigences de sa clientèle. Ainsi. a fournit ses efforts intellectuels aussi bien que physiques afin de découvrir des méthodes de communications adéquates. plusieurs cellules de production exercent un travail convenable et spécifique pour accomplir une tâche bien précise. Ces évolutions ont donné naissance à d’autres technologies de communications telles que la radiomessagerie. Cette époque est caractérisée par l’invention des composants et circuits électroniques de base et de bonne qualité qui ont poussé les télécommunications vers les réseaux informatiques. à travers ces époques successives. -4- . Parmi ces cellules on distingue le centre de construction des lignes reconnu par l’abréviation CCL. l’être humain. une réelle révolution pour les télécommunications s’amorce : Celle de l’électronique.

Le choix s'est mit sur TUNISIE TELECOM . puis de s'approcher du monde de travail. la stratégie à appliquer. etc.…). Le but de ce stage d’ouvrier consiste en l’acquisition d’un maximum de connaissances générales portant sur les outils des travaux. fax.. les notions ou les termes de base (le langage entre personnels)et enfin l’esprit d’équipe. -5- .Rapport de stage Il s'agit donc d'un stage ouvrier dont le but est de découvrir en premier lieu le mécanisme général du fonctionnement des entreprises.CCL M’HAMDIA dont le service est de faciliter et d'assurer pour ces clients ou abonnés leurs télécommunications sous ses différents formes (téléphoniques. de contacter en proximité les ouvriers pendant leurs tâches journalières et de voir les sections de base et les fonctions essentielles de cette entreprise.

le Sous Répartiteur. « Cité HITHAB ». Le centre de construction de ligne de « M’HAMDIA » est destiné essentiellement à la construction de nouvelles lignes en premier lieu. un CCL comprend trois sections opérationnelles : La section de gestion et approvisionnement assurant la comptabilité du magasin. l’établissement des fiches de matériels nécessaires pour chaque chantier et le suivi de son utilisation et finalement prévoir le besoin matériel et lancer les commandes d’approvisionnement. Pour permettre un bon fonctionnement et une bonne maintenance du matériel et du personnel. -6- . jouant un rôle très important. tel que l’ACTEL. « Fouchena »… 2. SOTETEL.1 Généralités : En général. une collaboration avec d’autres organismes et services est requise. l’entretient et la maintenance du réseau implanté tel que la relève et la réparation des dérangements en second lieu et finalement entretient du réseau en protégeant les principaux éléments tel que le Répartiteur. les câbles affectant une ligne quelconque mais se trouvant dans la zone partant de « MORNEG » vers la « KHLIDEYA » en passant par « MGHIRA » . le centre de commutation. L’Organisation du CCL : 2.Rapport de stage Chapitre 1 : Centre de Construction de Lignes 1. Définition et Rôle : Le centre de construction de ligne (CCL) est un service inclut dans l’entreprise de télécommunications ‘Tunisie Telecom’.

*Raccordement de nouveaux abonnés. 2. Arrivée d’énergie directement de la STEG. manchons. *Relèvement de dérangement. effectuer la réception des travaux achevés par les entrepreneurs et en dernier établir le lien entre le CCL et la documentation pour assurer une mise à jour. câbles. -7- . Magasin des composants (postes téléphoniques. émetteur et récepteur de signaux…) Groupe électrogène : son usage est généralement relié aux cas urgents. connecteurs.Rapport de stage La section d’étude et de contrôle a pour rôle de réaliser des études sur la saturation du réseau et communiquer des propositions de bureau d’étude.2 Composition : Le parking qui comporte les véhicules et les voitures du CCL et du personnel du centre. Salle des batteries (pour l’alimentation des postes) et le centre de commutation et enfin celui de transmission. Dépôt du matériel (poteaux.…).…) Support pour antennes de transmission (parabole. câbles. La section de production et maintenance qui est formée essentiellement par les équipes qui réalisent les tâches suivantes : * Entretient des lignes souterraines et aériennes.

Rapport de stage 2.Gérer et superviser les affaires du personnel telles que : *La gestion des primes (déplacements. il consiste à : . Au sommet de cette pyramide on trouve le chef du CCL au-dessous duquel se trouvent les différents fonctionnaires s’éparpillant sur plusieurs tâches.3 Organigramme : Le CCL est organisé comme toutes les administrations selon une pyramide. Bureau d’ordre et de statistique : Son rôle est essentiellement administratif plutôt que technique.1 : Organigramme du CCL Chef du CCL : Il oriente et coordonne le travail des différentes sections. contrôle et gestion du personnel. -8- . *La gestion des congés (congé annuel. Son rôle est à la fois administratif et technique : prise de décision. . congé de maladie…).Enregistrer tous les documents entrants et sortants du CCL en particulier la collection des renseignements concernant les dérangements. heures supplémentaires…). Chef du CCL Bureau d’ordre et de statistique Bureau de production et de maintenance Magasin Bureau de gestion et de suivi Equipes de relève de dérangement Equipes d’installation Equipes Mixtes Surveillants fig. Le chef du CCL intervient aussi avec les équipes lorsqu’il s’agit d’un dérangement difficile à réparer.

L’acquisition par minitel des positions et des natures des dérangements et d’autres informations fournies par la table d’essai (adresse de l’abonné.L’orientation des équipes de relève de dérangement suivant leurs spécialités. . la préparation des avis de construction et enfin l’orientation des équipes d’installation. Bureau de gestion et de suivi : Il est chargé de faire la gestion du matériel. taux de seuil…). numéro du poste…) .L’enregistrement des travaux effectués par chaque équipe en remplissant des bilans journaliers pour superviser le bon déroulement des travaux. .L’acquisition des ordres des nouvelles constructions ou de transfert fournis par l’ACTEL (Agence commerciale des télécommunications). .Contrôler les entrées et sorties du matériel ainsi que la gestion des véhicules (bon pour gas-oil. -9- .  Equipes mixtes : leur rôle est mixte.Etablir les statistiques journalières. bon pour réparation…) . des mobiliers nécessaires dans chaque chantier ainsi que le suivi des travaux des entrepreneurs. Ces renseignements leurs permettront de remplir l’avis de dérangement. Bureau de production et de maintenance : Les attributions de ce bureau consistent notamment à : . mensuelles et annuelles des nouvelles constructions (nombre d’installation…) et dérangements (tableau de dérangement.  Equipes de maintenance (de relève des dérangements) : elles prennent en charge le maintien des lignes d’abonnés par la relève et la réparation des dérangements tout en se référant sur l’ensemble des renseignements indiqués sur les avis de dérangement. Les différentes équipes :  Equipes d’installation : elle s’occupe de l’établissement des nouvelles constructions des lignes. elles assurent à la fois le raccordement et la réparation des dérangements dans les zones où elles sont affectées. Il s’occupe de la surveillance des chantiers et des sociétés privées (SOTETEL…).Rapport de stage .

Rapport de stage Le magasin : C’est un local destiné au stockage d’un lot de matériel très important nécessaire à l’accomplissement des travaux du CCL. nom du chauffeur. la fréquence et le motif de dérangement. des informations sur les abonnés… . A l’intérieur du magasin. date et heure de la remise de la clé. dont l’utilisation permet d’établir dans un ordre convenable l’entretien préventif. à l’extérieur on trouve les câbles. N° de kilométrage à chaque premier départ de jour. N° de véhicule. signature de l’agent.10 - . Registre de véhicules : on note la date. on note : nom de l’agent. Ce matériel est bien rangé.…). connecteurs. Les équipements des bureaux et le matériel de nettoyage sont aussi stockés à l’intérieur du local du magasin dans un coin bien spécial. Registre des clés de la SR : registre portant l’inscription des clés des SR utilisés par les agents. le nombre.4 Principaux documents du CCL : La bonne exécution des différentes tâches du centre ne peut être menée à bien sans la présence d’une documentation permettant de connaître la nature précise de chaque installation. jarretière. 2. Registre comportant la liste de toutes les installations. Des micro-ordinateurs y enregistré toutes les informations de réclamations. pour cette raison le centre est pourvu essentiellement de : Registre portant les inscriptions des installations. pour faciliter l’extraction quand c’est nécessaire. pour extraire le matériel qui sert à leurs travaux. => Les équipes d’installation ou de relève des dérangements passent. N° d’ordre. chaque fois que c’est nécessaire. Registre sur lequel sont enregistrés tous les abonnés de dérangements. on trouve les équipements de faibles dimensions (postes téléphoniques.

en courant continu . Ce réseau doit être organisé et bien exploité de telle sorte qu’un abonné puisse échanger facilement des communications. et plus précisément la variation de cette alimentation.11 - . Définition : Le réseau local d’abonné est un ensemble d’éléments qui relient le poste téléphonique au commutateur de rattachement.2 : hiérarchie d’un réseau téléphonique . Hiérarchie d’un réseau téléphonique : fig. 2.Rapport de stage Chapitre 2 : Le Réseau Local D’Abonné 1. l’échange des signaux entre centrale et poste téléphonique fait largement appel aux possibilités offertes par cette alimentation. par le commutateur auquel il est rattaché. Le poste téléphonique d’abonné étant en permanence alimenté.

le répartiteur général est composé essentiellement de deux parties principales : Les réglettes verticales où sont raccordées les lignes du réseau téléphonique. . Cette protection est assurée par l’insertion des micro-parafoudres côté ligne.1 Le répartiteur général ou répartiteur d’entrée : a) Définition : Le répartiteur est un organe accessible en permanence agissant comme connecteur entre les autocommutateurs et le réseau téléphonique. Il permet la coupure d’une ou plusieurs lignes pour les diverses raisons : suspension provisoire. b) Rôle : Assurer la liaison des organes de la centrale de commutation et des lignes téléphoniques.12 - .Rapport de stage 2. etc. réalisation. chacune des réglettes ayant plusieurs modules formés par des branches métalliques en disposition matricielle 8*16. Les réglettes horizontales reliées à la centrale de commutation où aboutissent les câbles de raccordement des équipements individuels. transfert. Il est composé principalement par des réglettes verticales et autres horizontales reliées par l’intermédiaire de fils jarretière. Ce qui donne que pour une réglette aboutit 112 paires. c) Composition : Sur le plan pratique et par constatation. Localiser un défaut soit côté commutateur soit côté ligne. Protéger les équipements contre les surcharges. Chaque réglette se compose 16 lignes dont chaque ligne est dite amorce.

Des organes de commande. en outre. L'autocommutateur n'est pas responsable seulement de l'opération de commutation ou taxation . Il y a beaucoup de types ou "marques" d'autocommutateurs fabriqués par des entreprises étrangères (DMS.3 : Structure d’un Répartiteur Général Remarque : L'autocommutateur fait partie du répartiteur.. Des unités de raccordement. l'autre sortante.) Il est constitué par : Un réseau de connexion.13 - . E10B. . Les organes annexes. l'une entrante. EWSD. il aide efficacement aux tâches d'exploitation assurée par le personnel.. Il permet d'établir une liaison temporelle entre deux lignes.Rapport de stage fig. il est un nœud du réseau téléphonique. mais.

2 Sous répartiteur : a) Définition : Le sous répartiteur est une armoire implantée sur la voie publique. Diviser les extensions en distribution et transport. C’est un organe de raccordement qui relie le répartiteur aux PC. situé entre câbles de distribution et câbles de transport ou entre deux câbles de distribution .Rapport de stage 2. . b) Rôle : Le sous répartiteur a pour rôles : Optimisation des investissements : utilisation maximale du câble de transport.B : Les dimensions de l’armoire augmentent chaque fois que le nombre de l S/R augmente. côté distribution donc c’est un point d’essai. C’est le point de coupure pour la localisation des défauts.14 - . c’est à l’intérieur de celui-ci que seront éclatés les câbles de transport en câbles de distribution ou autrement dit des câbles de grande capacité en câbles de capacité inférieure grâce au fils jarretières.4 : armoire de sous répartiteur N. fig.

elle permet aussi de localiser les défauts soit côté abonné soit côté sous répartiteur S/R.3 Le point de concentration (PC): a) Définition : Les points de concentration (PC) sont des boîtes installées sur les poteaux ou sur façade ou comme réglettes à l’intérieur du local. C’est aussi l’endroit ou viennent se raccorder les câbles de branchement d’abonnés. b) Rôle : Le principal rôle de PC est de relier les câbles de distribution avec les câbles de branchement en divisant les paires des câbles et les envoyant chacune à un abonné. PC à 14 paires : utilisés pour les grands bâtiments .Rapport de stage 2. On distingue deux types de PC selon la capacité : PC à 7paires : utilisés pour les quartiers de logement normal. hôtels… Remarque : Un PC comporte 8 paires mais au moment de leur utilisation on laisse toujours une de ces paires non branchée pour l’utiliser comme réserve pour le cas urgent. .15 - . Une réglette inférieure la divise en deux parties la première permet sur sa face arrière de raccorder sur les broches à vis des conducteurs du câble de distribution et la deuxième. sur sa face avant. qui permet le raccordement sous ces bornes à vis des câbles à paires (5/9) desservant les abonnés. immeubles . c) Raccordement : La boite de distribution comprend à sa partie inférieure un orifice conçu pour la pénétration du câble de distribution.

b) Contenance des câbles : La contenance des câbles est le nombre nominal de paires. Pour ce besoin.5 : Réseau de distribution aéro-souterrain 2.16 - .56 dB/Km et 80 /Km de résistance de boucle. Il existe deux types de câbles.  Câbles uni-paire : sont utilisés généralement à partir du point de concentration jusqu’au poste téléphonique de l’abonné.Rapport de stage fig. de diamètre de conducteur 0. . d’où la nécessité d’assurer une liaison entre les différents points constituants le réseau téléphonique. on fait appel à des câbles spéciaux. les câbles à une paire (uni-paire) et les câbles à plusieurs paires (multi-paires).74 cm et de couleur noire avec un affaiblissement de 0.4 Les câbles du réseau téléphonique : en câble 5/9 a) Introduction : Une communication téléphonique n’est autre qu’un courant électrique. appelés aussi câbles de branchement et son divisés en deux types :  Câbles 5/9 conçu pour l’installation externe.

6 140 0.0 0.8 79 1.4 316 0.74 1.Rapport de stage  Câble de couleur grise conçu à l’installation interne chez l’abonné. le calibre et la série du câble Un numéro d’un câble est lut de gauche à droite dont : Les deux premiers chiffres indiquent la série: aérien (98) ou souterrain (88) Deux chiffres donnent indication sur la contenance: capacité en paires. Exemple : 98 14 4  câbles multi-paires (Aérien porté) à 14 paires et de diamètre 4/10 .8 79 1. chaque groupe est conçu pour une usure bien déterminée. Sa contenance varie entre 8 et 56 paires pour le réseau de Ben Arous. Calibre RESISTANCE DE LIGNE ( /KM) AFFAIBLISSEMENT (dB/KM) 0. Calibre RESISTANCE DE LIGNE ( /KM) AFFAIBLISSEMENT (dB/KM) 0.85 Remarque : A partir du numéro de la nomenclature inscrite sur le câble on peut identifier la capacité.4 316 0.  Câbles aériens : conçu pour l’installation aérienne. Un chiffre indiquant le calibre ou diamètre des fils conducteurs.04 0.6 140 0. Appelé aussi câble auto porté.17 - .78  Câbles souterrains : peut aller de 8 à 2688 paires de contenance. mais pour le réseau tunisien on se limite à 1792 paires (ce câble est appelé câbles 1800 par les ouvriers).62 1.  Câbles multi-paires : ces câbles se divisent en deux groupes. tiré sur deux poteaux.

Marron (M). Incolore (I). Les quartes à leur tour sont associées en torons (28 paires  14 quartes). Noir (N).18 - . Les 14 premières paires sont obtenues par la combinaison des 7 couleurs de base avec les couleurs accompagnant le gris (G) et le incolore (I) par l’orangé (O) et le violet (V). les conducteurs sont assemblés en quarte (deux paires). Rouge (R). Vert (V).Rapport de stage c) Structure des câbles multi-paires : Dans les câbles multi-paires. Orangé (O). d) Repérage des conducteurs dans les câbles : Pour repérer les conducteurs. on utilise un code à 7 couleurs qu’on appel aussi gamme de couleurs : Blanc (BC). Violet (VI). Le tableau ci joint résume le repérage d’un câble. Quarte Q 1 Q2 Q3 Q4 Q5 Q6 Q7 Q8 Q9 Q10 Q11 Q12 Q13 Q14 Paire 1 Fil 1 G G G G G G G O O O O O O O Fil 2 Ba J N V Be M R Ba J N V Be M R Paire 2 Fil 1 I I I I I I I Vi Vi Vi Vi Vi Vi Vi Fil 2 Be M R Ba J N V Be M R Ba J N V 1ère Amorce 2ème Amorce 3ème Amorce 4ème Amorce G-BA IN-BE G-J IN-M G-N IN-R G-V IN-BA G-BE IN-J G-M IN-N G-R IN-V O-B V-BE O-J V-M O-N V-R O-V V-BA O-BE V-J O-M V-N O-R V-V . Cette gamme de couleur est associée avec 4 couleurs : Gris (G). Jaune (J). Bleu (Be). Un filin coloré permet de distinguer chaque toron.

Il varie selon le type du câble utilisé. Il s’effectue par des quartes :  Torsader la quarte. . les manchons tubaires et les manchons thermo-rétractables .  Sertissage à l’aide d’une pièce de connexion et vérification de cette opération. il est indispensable de les protéger contre la pluie.  Pour les manchons : Après le raccordement des câbles.Rapport de stage e) Raccordement et protection des câbles :  Pour les connecteurs : Le raccordement des conducteurs se fait grâce à des connecteurs.  Couper les 8 connecteurs à 20 mm du nœud de la quarte. on enlève le 1er manchon tubaire ensuite au lieu de répéter tous le raccordement on enlève le dérangement puis on utilise le manchon thermo-rétractables.  Glisser les conducteurs à fond.  Les manchons thermo-rétractables sont utilisés pratiquement en cas de dérangement. Cette protection est assurée par des manchons.  Les manchons tubaires sont utilisés lors du raccordement pour la première fois.19 - . On distingue deux types de manchons. l’humidité et les effets mécaniques.

20 - .Rapport de stage .

.. Fig.21 - . Ben Arous. L’agent d’étude fait les études nécessaires pour cette ligne et les mets à jours dans la documentation. Si le résultat d’étude est réalisable... Date sur place : Le…/. Une fiche technique sera ensuite envoyée à une équipe du CCL qui contient l’adresse de l’abonné.6 : Fiche technique pour l’installation d’une nouvelle ligne . les amorces (A) et le numéro de paire (code couleur).Rapport de stage Chapitre 3 : Exploitation Et Maintenance Du Réseau Par Le CCL 1. /... l’ACTEL demande un contrat de redevance de construction qui sera payer par l’abonné. la distribution (D)./…/2009 Adresse : ………………………………… Nom : ……………………………… Position S/R D … A … C … Date essai : …………………… Responsable Essai : ………… Constatation Essai :……………. les coordonnées : la tête (T). Equipe CCL : ……… Résultat Intervention : ………………./ 2009 T … A … C … Date réclamation : …………………… Signalé par : …………………. Direction Régionale Ben Arous CCL : M’hamdia Avis N° :………. le : .. Installation d’une nouvelle ligne : Une installation d’une nouvelle ligne arrive de l’ACTEL au bureau d’étude et de documentation.. Observation : exp: Pas de tonalité.

Friture : C’est le cas d’un mauvais contact qui produit des sortes de parasites. l’usure.Rapport de stage 2. Boucle : C’est un court-circuit entre les deux fils de la même paire. Relève et réparation des dérangements : 2. on peut citer : Isolement : peuvent apparaître sur les lignes La ligne téléphonique se présente comme un circuit ouvert. 2. Ceci est dû à la discontinuité d’un ou deux fils de la paire.22 - . Mise à terre : C’est une mise à la terre électriquement parlant (fuite de courant à terre). Mélange : Deux lignes d’abonnés différents sont alimentées par le même câble et on entend les communications des autres. Ce type de défaut est dû généralement à l’humidité.2 Différents types de dérangement : Plusieurs types de dérangement téléphoniques. empêchant le courant de parvenir à l’abonné. mauvaise connexion… Courant étrange : Les conducteurs de la ligne peuvent toucher une source de courant électrique. .1 Définition : Un dérangement est tout défaut qui perturbe le fonctionnement normal des lignes téléphoniques.

Fig.. Observation : exp: Pas de tonalité. l’agent de la table d’essai détermine la nature du défaut à l’aide de quelques tests effectués sur la ligne dérangée. le : ./ 2004 S/R ……….23 - . Ben Arous. Direction Régionale Ben Arous CCL : M’hamdia Avis N° :………. Une fois terminées./…/2004 Date réclamation : …………………… Signalé par : …………………. T … A … C … Adresse : ………………………………… Nom : ……………………………… Position D … A … C … Date essai : …………………… Responsable Essai : ………… Constatation Essai : exp : ISOLE Date sur place : Le…/. Equipe CCL : ……… Résultat Intervention : ………………. l’adresse de l’abonné....Rapport de stage 2....3 Relève de dérangement : Suite à une déclaration effectuée par l’abonné au service de dérangement. sa position et la nature du défaut est reçu par l’orienteur grâce à un minitel.. Les avis sont ensuite distribués aux équipes selon la spécialité et la région de travail.. un avis de dérangement contenant le numéro de la ligne.7 : Avis de réclamation de dérangement . /.

Sélectionner une paire de fils (position sur la tête d’alimentation y comprend le numéro de l’abonné) et une position sur la tête de distribution (position géographique de l’abonné). 3. ce câble est relié au poste téléphonique par l’intermédiaire d’une rosace. A la fin. 2.Rapport de stage Activités et tâches que j’ai effectuées durant mon stage Tout au long de ma période de stage j’ai appris comment effectuer quelques tâches et travaux : L’installation d’une nouvelle ligne : Les étapes de raccordement sont les suivantes : 1. on doit s’assurer aussi de la continuité entre câble de transport et câble de distribution. Etablir la continuité de la paires choisie et ceci se fait par des fils jarretières entre les parties alimentation et distribution (au niveau répartiteur général). 7. . 8. 4.24 - . Etablir une liaison entre le central et le répartiteur. 6. 5. 9. Choisir le PC le plus proche du local du nouvel abonné et ayant des Paires disponibles. Amener le câble de type 5/9 jusqu’à l’abonné Rallonger par un câble uni-paire gris jusqu’au point de l’installation. Allouer un compteur et une carte d’abonné dans le central. Si entre le répartiteur général et l ‘abonné existe un sous –répartiteur. l’équipe du CCL effectue un appel à la table d’essai pour rétablir la tonalité au nouvel abonné.

Echauffer les protections thermiques (gaz) et les rétreindre à partir de leurs extrémités. dégraisser la gaine et placer les protections thermiques. la position. la nature du dérangement…) 1. Enlever le papier de protection du manchon fondu thermo-rétractable. Mouvoir la flamme autour du manchon jusqu’à fermement complet de la peinture thermo-indicatrice (violet). 7. centrer le manchon. 2. 6. 3. Placer les glissières du côté du câble de plus gros diamètre. Couper les gaines des câbles en respectant la longueur prescrite.Rapport de stage Le raccordement d’un manchon : Les étapes sont les suivantes : 1. 5. 4. manchon. le coller sur les câbles et l’oxyder à la flamme totalement et enfin fermer le manchon fondu. 9. Réparation des dérangements : La tache des différentes équipes consiste à localiser avec précision le défaut pour le relever en effectuant les étapes suivantes : -prendre un avis de dérangement (le n° de l’abonné. Rabattre les extrémités du support métallique et le fermer le long de la charnière avec le ruban d’Aluminium. Tester la ligne au niveau du PC :  Présence de tonalité : le défaut est au niveau du câble 5/9 ou au niveau du câble gris ou le défaut se présente sur l’appareil. Centrer le support métallique au milieu et le maintenir avec une pièce de ruban adhésif PCV. . Nettoyer les câbles à raccorder. le nom. 8. le prénom.25 - . Enrubanner l’épissure avec du ruban plastic et du papier crêpé. Finir le rétreint par un post-chauffage sur le pourtour de l’extrémité du 10.

. à une autre paire signalée par le service de documentation.26 - .  Absence de tonalité : le défaut est au niveau du câble de transport. La réparation de ce défaut consiste à permuter la ligne. disant la paire. 2. La réparation de ce type de défaut consiste au changement de toute la portion du câble de distribution défectueuse. Tester la tonalité au niveau du S/R :  Présence de tonalité : le défaut est au niveau de la distribution et on fait le même test au niveau de la division du câble (manchon).Rapport de stage  Absence de tonalité : le défaut est du côté distribution ou transport.

Rapport de stage Mes remarques Dés que j’ai commencé à planifier les grands titres de ce rapport j’ai décidé de réserver même un petit coin pour mes remarques et pensées personnelles à propos de tout ce que j’ai vu durant ce mois du stage.. Derrière son local administratif. donc je pense qu’il sera utile de les citer ci-dessous.. les choses qu’on m’a permis de les faires n’étaient que les simples tâches (test de continuité. le CCL M’hamdia dispose d’une grande surface allouée au ancien équipement (câbles. Certaines tâches effectuées manuellement auraient dû être informatisées pour faciliter le transfert de l'information et gagner plus de temps. poteaux. . etc…). et donc cela pose beaucoup des questions aux surveillants Pourquoi ce matériel est arrivé à cette situation ? Comment peut-on en profiter ? Alors je me suis demandé si on peut recycler ce matériel et s’en profiter ou bien le jeter carrément pour ne pas le confondre avec le nouveau matériel utile ! Durant toute la période de mon stage. postes téléphoniques…). on ne m’a plus autorisé d’effectuer quelques tâches intéressantes (raccordement des paires. dénudage). c’était vraiment bizarre de voir tout ce matériel jeté malgré sa valeur financière et technique.27 - . réparation d’un manchon.

Rapport de stage Conclusion Ce rapport est le résultat des travaux réalisés au cours de la période de mon stage au sein du Centre de Construction des Lignes de M’hamdia. qui m'a présenté une occasion profitable pour appliquer mes connaissances et affronter la vie professionnelle.28 - . surtout en ce qui concerne ma tentative d’adaptation avec le milieu professionnel du travail en télécommunications. et aussi le mélange magique que j’ai obtenu par ce que j’étais entrain d’étudier à l’ISET’com et ce que j’ai touché de pratique ! . Je voudrais bien dire que ce stage d’ouvrier m’offre la possibilité d’avoir une idée assez complète sur les différentes activités et tâches effectuées par les différents agents et employés dans un CCL En totalité. je peux conclure que ce stage a été bénéfique sur plusieurs niveaux.