Endocrinologie D4

Dossier 4
Une patiente de 55 ans vous consulte pour la première fois en raison d’engourdissements des deux mains (à droite surtout) qui la réveillent la nuit, soulagés quand elle les secoue hors du lit. Elle vous signale aussi des difficultés aux gestes fins (couture) et des lombalgies fréquentes. Vous notez également, à l’interrogatoire, la présence de céphalées frontales, depuis plusieurs mois, rebelles au paracétamol. La patiente a 3 enfants et a été ménopausée à l’âge de 41 ans. A l’examen, elle pèse 72 Kg pour 1.66m; l’état général est bon. La pression artérielle est à 165 - 100 mmHg après 15 mn de repos. L’auscultation cardiaque retrouve un souffle systolique 1/6. La patiente présente un morphotype particulier (voir la photo).

Question 1 Quel diagnostic évoquez-vous devant les engourdissements des mains ? (7pts) Question 2 Quels autres signes cliniques devez-vous rechercher en faveur de ce diagnostic ? (14pts) Question 3 Quel en est le diagnostic étiologique le plus probable ? Sur quels arguments ? (25pts) Question 4 Quels autres signes cliniques devez-vous rechercher en faveur de ce diagnostic ? (15 pts) Question 5 Quelles explorations complémentaires demandez-vous pour le confirmer ? (26 pts) Question 6 Les premiers résultats vous parviennent. La prolactinémie est notée à 35 µg/l. Comment interprétez-vous ce dosage ? (3 pts)

Question 7 La patiente revient en urgence, affolée, en raison d’une baisse d’acuité visuelle associée à des céphalées intenses, permanentes, d’apparition brutale. Elle arrive à compter les doigts avec l’œil droit, et perçoit la lumière avec l’œil gauche. L’IRM ci-jointe a été réalisée. Que voyez-vous ? Quel(s) diagnostic(s) évoquezvous ? (10 pts)

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful