You are on page 1of 1

lematin.

ma > art et culture

Parution
La tour de Babel marocaine
Publié le : 29.04.2011 | 16h00

Dans son dernier livre «le Drame linguistique marocain», Fouad
Laroui revient sur la problématique de la diversité linguistique à
laquelle sont confrontés les Marocains.

Observateur assidu des mœurs et des comportements de la
population de son pays, l'écrivain Fouad Laroui effectue un
véritable travail de sociologue quant il s'agit d'en rendre
compte. À chaque fois, il nous revient avec des livres qui
dénotent l'acuité de son regard et son sens de l'analyse. La
dernière thématique qu'il a décidé de soumettre à sa loupe
de chercheur concerne la diversité ou plutôt la multiplicité
linguistique au Maroc et son impact sur les Marocains.
Devant cette variété des langues, le Marocain ne sait à quel
saint se vouer. D'emblée, l'auteur place le lecteur au cœur
de cette problématique.

On peut lire dans l'introduction : « Les Marocains se trouvent
confrontés, dès leur petite enfance, à plusieurs langues : la
langue maternelle (dan le sens de : la première langue que
l'enfant apprend, la langue de la mère, des parents, des
premières années…), qui peut être l'arabe dialectal marocain
(la darija) ou le berbère/tamazight (plus précisément une
des variantes marocaines du berbère, tarifit du Rif,
tamazight du Moyen Atlas, tachelhit du Souss). Plus
rarement, ça peut être le français, dans le cas d'enfants de
couples mixtes ou de couples très francisés ».

À toutes ces langues s'ajoutent celles qui sont enseignées
dès les premières années de la scolarisation, à savoir l'arabe
classique, le français et ensuite l'anglais. Entre les matières
enseignées en arabe et d'autres en français, cette
multiplicité s'opère au cœur d'un système éducatif défaillant
où se succèdent réformes et contre-réformes pour jeter
l'apprenant dans le désarroi le plus total.
Et l'auteur de s'interroger sur les légitimités de telle ou telle
langue pour la poésie, la littérature ou encore la vie
quotidienne des Marocains.

Par Kenza ALAOUI | LE MATIN