P. 1
Le sommaire des mécréances de l'arabie saoudite

Le sommaire des mécréances de l'arabie saoudite

|Views: 29|Likes:

More info:

Published by: Bibliothèque : El-Muwahhîdin on May 21, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/25/2015

pdf

text

original

MOUWAHHID

Le sommaire des
mécréances de l’état
Saoudien
Abou Al Hassan ‘Abdallah Al Baljîkî
http://mouwahhidwi!eocom
2
Table des matières
Introduction ........................................................................................................ 3
L’Arabie Saoudite et l’Onu .................................................................................. 4
Discours de Fayçal Ibn Saoûd à l’Onu.................................................................................... 4
Discours de l’éir Sult!n "l Saoûd à l’Onu............................................................................ #
Discours de Fa$d Ibn Saoûd à l’Onu...................................................................................... #
Le %olyt$éise de la &$arte de l’Onu................................................................................... #
L’’abolition de l’alliance et du désa'eu dans l’Onu............................................................... (
L’Arabie Saoudite et le &onseil de coo%ération du )ol*e ................................. ++
L’Arabie Saoudite et la li,ue arabe ................................................................... +3
L’Arabie Saoudite et le recours au- lois des $oes............................................................. +.
Le &ode du /ra'ail et des /ra'ailleurs en Arabie Saoudite.................................................. +.
Autres codes et tribunau- du /!,$oût en Arabie dénoncée %ar 0ou$aad Ibn Ibr!$1
"l &$ey2$............................................................................................................................ +3
Anne-e .............................................................................................................. 2.
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
Introduction
"#$%&' )*$%&' +' ",-
.oici un résumé des mécréances principales du /ou0ernement saoudien1 a0ec
les preu0es indiscuta2les 3 pour celui 4ui cherche la 0érité
5eci en attendant la deu6i7me édition de la 0ersion détaillé : 8 Le royaume des Âl
Saoud, entre la réalité et le mythe 9
:ous demandons ; Allah d’accepter nos e!!orts s’ils sont sinc7res et
con!ormes ; Sa Loi1 et d’en !aire un mo<en de /uidé pour ceu6 4ui ne croient pas
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
L’Arabie Saoudite et l’Onu
Ibn Al Qayyim a dit :
سانلا نم ريثكو هساسأو ديحوتلا لصأ ةلأسملا هذه
ىضرو هيل! "صا#و هيل! "كا$ت ام%ح هري& '(ت)
 : *أ ديحوتلا *اك+أ 'ه ,-ثلا .اما/ملا هذهو هم%$0
ام%ح هري& 1و ا2ل! 1و ا0+ هاوس ذ#ت 1
« Et cette question est la base du monothéisme et sa fondation
même. Et beaucoup de gens veulent un autre que ui pour !uge
aupr"s duquel recourir et porter leurs disputes et duquel ils
acceptent le !ugement. Et ces trois degrés sont les piliers du
monothéisme : de ne prendre nul autre que ui pour #eigneur $
ni pour #auveur $ ni pour %uge. & '(ad)ri! As*#)li+,n -.-/01
:ous allons commencer par démontrer la nature des liens entre l’Ara2ie
Saoudite et l’Onu1 apr7s 4uoi nous allons e6pli4uer ce 4ue contient l’Onu comme
pol<théisme
Le minist7re des a!!aires étran/7res d’Ara2ie Saoudite déclara dans son article
intitulé 8 La politi4ue e6térieur du ro<aume 9 =ة!"#$%& ة()*#%& ة+,--,% ة(./01%& ة20($%&> pu2lié
le ?/@A/ABBC
@
:
DEFG*&' "HI' J#KL& )#,MN*&' OPQRI' E$S P LTUV- JWXUY,&' J#-%Y&' JVZ**&' [GY\]
 ^PR _` @?Ca )H bP`Ec _*&PY&' ^ d,&' ef- g #*Y&'  JVZ**&' eP*Wh  )H bPidjTh k^
l']XS )H D'Xfm DUn&'  ^'EoGMp-  )HN\ q P LTp ` "r  )H] ssskJ#tuPo&' PLGMP#M  v'EcS
wxy&' )R z]%{*&' zP`E&' gF- |iU&' l'} _` )HN\ PLyV&] kJ#tuPo&' JMP#,&' ~#xy\
s_&]E&' eUTPn&' ER'Ui )H DERPnm •&}]
8 Et le royaume d’Arabie Saoudite se fait gloire d’être parmi les membres
fondateurs de l’organisation des nations unies depuis 1!"# $e%i partant de la foi
profonde du royaume, en la pai& mondiale 'ui est l’un des ob(e%tifs de sa politi'ue
e&térieur) *e %e faite, elle n2a pas foi en l’utilisation de la for%e %omme moyen
d’appli'uer sa politi'ue e&térieure, mais elle %roit en même temps 'u’elle a droit + la
légitime défense, %e%i %omme étant l’un des prin%ipes du , droit internationale -) 9
• L’Ara2ie se !ait /loire de !onder l’Onu1 ce 4ui prou0e 4u’elle ne croit pas
en l’interdiction de cet acte
• L’Ara2ie Saoudite n’a pas !oi en le €ih•d de con4u‚te 3 elle a donc reƒeté
une o2li/ation Islami4ue reconnue ; l’unanimité des tous les musulmans
sans e6ception
Discours de „a<…al I2n Sao†d ; l’Onu
+
http://wwwmo!a/o0sa/Detailasp‡In:ewsItemIDˆAC‰Ba
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
L’émir „a<…al I2n Sao†d a dit dans un discours 4u’il donna ; San „rancisco
lors de la con!érence de @?Ca alors 4u’il était le ministre des a!!7res étran/7res ;
l’épo4ue :
)#ZVT'%`  ^U$%*&' PL-  ^Pi _G&' J Š&P‹&' XULŒ&'  •,yT ŽqS •ŒW J •FZ&' ‘~c  ’“H _`]
^d,&' ’ tS  )H |Z`”]u  UTdWX •ZR Pyc P cPTŽ]X _G&' •XP‹*&P-  ^[GZT] g‹jy&]  s
"Z•&'] eP#ŠŽj&'] XPLj–q'] —*j&'] J #TPT˜& '™E$ —QT P TURX š%›S  DŽ%H] kœuU&'
•LGT'  •’Q`I' E WEŒ&' P y*&PR  ž#ZR  _y‹yM  Ÿ~&' PMI' U c œP“#*&'  '~c )V#&]
ž`]%F-
8 Et dans %e genre de moment, il ne faut pas oublier l’immense effort fourni
par le défunt pardonné .ran/lin *elano 0oose1elt pour la %ause de la pai&) Et
%ertes nous appli'uons et nous nous engageons + %e 'ui est noté sur %es feuilles 2 et
une fois de plus laisse34nous mettre une limite + l’égo5sme, au profit, + l’oppression,
l’abus et l’in(usti%e, afin 'ue %e pa%te soit la base de la stru%ture sur la'uelle sera
b6ti notre nou1eau monde meilleur) 9
• „a<…al prononce la !ormule 8 Marho†m 9 ¡pardonné¢ en0ers un
mécréant décédé1 or aucun pseudo sala!i n’i/nore 4ue ceci est un
é/arement é0ident 3 lors4ue Hassan I4uissen utilisa cette e6pression
en0ers €osé £o0é1 ils n’eurent aucune di!!iculté ; déclaré 4ue c’est un
é/arement é0ident
• „a<…al déclare ici1 sans aucun ƒeu de mot possi2le1 4u’il 0eut 4ue la
charte de l’Onu soit la structure sur la4uelle 2•tir le nou0eau monde
meilleure
¤t il dit lors du ¥B
i7me
con/r7s de l’Onu :
DEFG*&' "HI' OP{Th  •ZR PHPR ) #rdr  u]%*& •&}] P¦P › •yYH  Du]E&' ‘~L& eh
_`  bPQWS )V&]  )HI'] ^d,&' _`  §n`  w#&  JW%{‹&' ¨PH© ’“*W Ÿ~&' P Li P“#H —–]]
e]PYG&'] D']P,*&'] J&'EY&' )H uPªh _` uPcX”q'] _RP*Gtq'] ŸXP«Giq' U*y&'
8 $e %ongr7s + 'uel'ue %hose de parti%ulier, 89 ans apr7s la %réation de
l’:nu et la mise en ;u1re de sa %harte 'ui représente les espoirs de l’humanité non
seulement pour la pai& et la sé%urité, mais aussi dans le dé1eloppement é%onomi'ue
et so%ial, et la prospérité dans le %adre de l’é'uité, l’égalité et l’entraide# 9
b'uP‹GR' PLiP“#H q] _c PL#&U\ q] J*•y*&' ‘~c šEFG\ •&~- _c]
¤t dans ce m‚me discours il dit ; l’encontre de l’¤tat hé2reu 4ui trans/resse les
clauses : 8 En agissant ainsi, il défie %et organisme, ne s’y affilie pas pleinement ni ne
prend en %onsidération sa %harte# 9
Il a dit lors de son discours de cl¬ture ; San „rancisco apr7s a0oir rappelé 4ue
la charte ne l’Onu ne représente pas la per!ection pour les petits ¤tats :
-J&]X )#,*› ’Ž“*\ _G&' ®UY{&' žGHŽEi PH ’Q`S •¯ d- UL` •&} —H
8 <algré %ela, il est la meilleure %hose 'ue %es peuples représentés par
%in'uante pays ont apporté 9
Meilleur 4ue l’Islam ‡
.oici la derni7re parole du ministre alors 4u’il était le représentant de la
délé/ation saoudienne lors de sa deu6i7me session en @?C° :
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
_&PG&P-] bPy#HS bPH'[G&'  œP“#*&' XUy‹- ^[GZT eS ±WuPG&' ^PHS] +' ^PHS P y,xTS P TEcPR E n&
-e']EY&' ²`%T] eP,T³' œUn$ ^%GFT
8 =ous a1ons pris l’engagement devant Allah et de1ant l’histoire, de nous
engager scrupuleusement au3 clauses de la charte , et + fortiori nous respe%tons les
droits de l’homme, nous refusons l’in(usti%e# 9
Discours de l’émir Sult•n ´l Sao†d ; l’Onu
L’émir Sult•n I2n A2delaµiµ Al Sao†d a dit dans son discours prononcé lors du CB
i7me
con/r7s des nations unies ; l’occasion des CB ans de la !ondation de l’O:U :
œP“#H •ZR JYiU*&'  ¨]E&' )H |TPm P LTf- [GY\  JWXUY,&' J#-%Y&'  JVZ**&' |TPm  '}h]
"& PLn#nF\ •&h •Y,\ _G&' v'EcI'] J*•y*&' ‘~c J#*cf- PLTP*Wh ep` UV,#,T'%` ePM
)#F&' •&} ~yH z[R[GW
8 Et si l’Arabie Saoudite s2est fait gloire de faire parti des membres 'ui ont
signé le pa%te de San .ran%is%o, sa .oi en l’importan%e de %ette organisation et en
ses ob(e%tifs 'u’elle s’effor%e de %on%rétiser n’a pas été ébranlé depuis %ette épo'ue# 9
Discours de „ahd I2n Sao†d ; l’Onu
Le roi „ahd a dit dans son discours le ƒour de la !‚te du ¶amadan1 le A¥ €uillet @?·A :
JK#c D%¸'X ’›'X ’ HP{&'  _&]E&' §#F*&' _ `  ’*YT  ¹ eUyª'U*&' DU›³' PLWS  ¹ )FT
ŸS ®uPFT] kPcXULt " RET] kP LiP“#*- ^[GZT  kPL\P*•yH] P LR]%`] DEFG*&'  "HI'
kºd,&' DUi  žZFH ’FG&  k_&]E&' eUTPn&' DUi »#Zn\] kP L`PY–³ •Y,W }P¯  v%«\
 ®Pcu³' JŠ&]
8 Et nous tra1aillons, %hers fr7res %ompatriotes, dans la sph7re
internationale, sous la tutelle des =ations >nies, ses bran%hes et organisations, nous
nous engageons + sa %harte, soutenons son effort et combattons toute attitude
aberrante cherchant 4 l2affaiblir ou 4 amoindrir la force du droit international , afin
de le supplanter par la for%e des armes et le langage de la terreur) 9 ¼ropos du
8 Ser0iteur 9 des deu6 lieu6 saints1 ; l’occasion de la !‚te du ¶amadhan1 le A¥/°/@?·A1
¥/@B/@CBA
A
• „ahd déclare 4u’il com2at toute attitude cherchant ; a!!ai2lir l’Onu

Le pol<théisme de la 5harte de l’Onu
Le pol<théisme1 c’est de donner ; Allah un associé dans ce 4ui Lui est propre I2n Al
½a<<im dit :
Uc] J HPY&'  •–u  ¾•&]I' JtuE&'  lPtuX ¿dr •ZR Uc]  ¾¨Pi ’«`
)H  %LjW U c] ^dM³'  •$u •ji '~c] ž T]X P H DXP‹R §o,\] P -u +P-  •–%&'
‘%#-E\ •&h )V,W •&PY\ +' % #À P -u ~ oGW q eS  ¾P-u +P-  •–%&'  %‹mI'  Á%{&'
 ¾•&PY\ +' ¨Pi žŒ¸'U$ ž -  ¨[yW] ÂÃOÄ_ů Æ’Çm  È®Åu ÅUÇcÅ] bPŽ-Åu  _ÉŠÄ-ÅS ÉžÊZ&' Å%Ä#ÅÀÅS Ä’Çi Ë
> ¾^PYTI'  @‰C P-u •ZªS Ì#V` _yYW PL&h] 'E#M ¾P*LyR +' •–u P‹R )-' ¨P i Í 
 ¾DuU,&'  ¨]S _` ¨Pi] O _¯ ’ m ®u  Uc]  ‘%#À %ɪPÅ` bPŽ#É&Å] Ç~ÉoÊ\ÅS  ÉžÊZ&' Å%Ä#ÅÀÅS Ä’Çi Ë
ÂÎÄuÅfÄ&'Å] Él'Å]PÅ* Ê,&' ¾^PYTI' Ï  @C )H U c] f ŒZH] P y#YH] '%¦PT]  'XU‹YH _yYW  Í 
2
Ðout ces discours1 nous les a0ons trou0és dans le site o!!iciel du roi „ahd :
http://wwwÑin/!ahadws/templet/spe@Chtm
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
¾PLjM] _` ¨Pi] J RPj&'] •F&'  )*QG\ _G&'  Dq'U*&' UÇcÅ] bP*ÅV Å$ _ÉŠÅGÄ-ÅS  ÉžÊZ&' Å%Ä#ÅŠÅ`ÅS
Ï ÂdÊ«ÅxÇH  Å®PÅGÉVÄ&'  Ç"ÇVÄ#Å&Éh Å¨Å[ÄTÅS  ŸÉ~Ê&' ¾^PYTI'  @@C _y#- "VFW )H _ŠG-S +' %#Š`S ŸS Í 
ž-PGm %#À •&h "mPFGT Ì#V` ^PVF&' E#M ž-PGm '~c] ž#` PyxZG›' P*#` ž#&h "mPFGy` "Vy#-]
P#`P¯ P#`Pm Py#‹H d«xH ž&[TS Ei]
8 $hapitre ? et @la satisfa%tionA est de trois ni1eau& ? le premier est la
satisfa%tion %ompl7te 2 Ba 1eut dire être satisfait d’Allah pour Seigneur et se
%ourrou%er 'u’un autre 'ue Lui puisse être adoré 2 et %e%i est le %;ur de l’Cslam et
%’est Ba 'ui purifie du grand $hir/# Dtre satisfait d’Allah pour Seigneur %’est de ne
prendre au%un autre 'u’Allah pour seigneur 'ui le dirige et + 'ui il ré%lame ses
besoins ? Allah a dit , 5is : voudrais*!e d2un autre qu2Allah pour #eigneur alors
qu2Il est le #eigneur de toute chose 67 - Sourate E 1erset 1E! 2 et Cbn FAbb6s a dit
'ue le Seigneur %’est le <aGtre et le *ieu 2 Ba 1eut dire ? $omment demanderais4(e un
autre Seigneur 'ue Lui alors 'ue %’est Lui le Seigneur de toute %hose HI Et Allah dit
au début de %ette sourate ? , 5is : prendrais*!e un autre sauveur qu2Allah $ ui qui
est le 8réateur des cieu3 et de la terre 67 - sourate E 1erset 1!# Ja 1eut dire ? un
autre adoré, un autre sau1eur 2 une autre sour%e d’aide et de refuge 'ue Lui H $e%i
est l’allian%e 'ui in%lut l’amour et l’obéissan%e# Kuis Allah dit au milieu de %ette
sourate , 9rendrais*!e un autre !uge qu2Allah alors que c2est ui qui a descendu
sur vous le ivre bien détaillé 6 - Sourate E 1erset 11! 2 %Lest4+4dire 1oudrais4(e d’un
autre 'u’Allah 'ui (uge entre moi et 1ous 2 aupr7s de 'ui nous demanderons de
tran%her de nos litiges alors 'ue Son Li1re est le <aGtre des li1res I $omment
re%ourrions4nous + un autre 'ue Son Li1re alors 'u’Cl l’a des%endu détailler et
e&pli'uant toute %hose suffisamment H 9 =Mad•riƒ AsÒS•liÑÓn @/@·@>
¼uis il dit :
"mPFGW P*V$ ‘%#À _ŠG‹W Py&' )H %#“m] žMPMS] E#$UG&' ’¦S J&f,*&' ‘~c
q eS ¾E#$UG&' ePmuS _c ¿d“&' lPHPn*&' ‘~c] ž*VF- •–%W] ž#&h "¦PoW] ž#&h
P*V$ ‘%#À q] PL&h q] P-u ‘'UM ~oGW
8 Et %ette 'uestion est la base du monothéisme et sa fondation même# Et
beau%oup de gens 1eulent un autre 'ue Lui pour (uge aupr7s du'uel re%ourir et porter
leurs disputes et du'uel ils a%%eptent le (ugement# Et %es trois degrés sont les piliers
du monothéisme ? de ne prendre nul autre 'ue Lui pour Seigneur 2 ni pour Sau1eur 2
ni pour Muge# 9 =Mad•riƒ AsÒS•liÑÓn @/@·A>
Le pol<théisme le plus é0ident dans la 5harte de l’Onu1 c’est de donner un associé ; Allah
dans le €u/ement :
Article 3
LÔOr/anisation des :ations Unies et ses Mem2res1 dans la poursuite des 2uts énoncés ;
lÔArticle @1 doi0ent a/ir con!ormément au6 principes sui0ants :
ÕLes Mem2res de lÔOr/anisation r7/lent leurs di!!érends internationau6 par des mo<ens
paci!i4ues1 de telle mani7re 4ue la pai6 et la sécurité internationales ainsi 4ue la ƒustice ne
soient pas mises en dan/er
Article 4
¼eu0ent de0enir Mem2res des :ations Unies tous autres ¤tats paci!i4ues 4ui
acce5tent les obli6ations de la 5r7sente 8harte et1 au ƒu/ement de lÔOr/anisation1
sont capa2les de les remplir et disposés ; le !aire
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
La source de la Loi des mem2res de l’Onu1 c’est la maƒorité des mem2res et non Allah
et Son messa/er :
Article 9:
@ 5ha4ue mem2re de lÔAssem2lée /énérale dispose dÔune 0oi6
A Les décisions de lÔAssem2lée /énérale sur les 4uestions importantes sont 5rises ; la
majorit7 des deu< tiers des membres 5r7sents et =otants Sont considérées comme
4uestions importantes : les recommandations relati0es au maintien de la pai6 et de la
sécurité internationales1 lÔélection des mem2res non permanents du 5onseil de
sécurité1 lÔélection des mem2res du 5onseil économi4ue et social1 lÔélection des
mem2res du 5onseil de tutelle con!ormément au para/raphe @1 c1 de lÔArticle ·‰1
lÔadmission de nou0eau6 Mem2res dans lÔOr/anisation1 la suspension des droits et
pri0il7/es de Mem2res1 lÔe6clusion de Mem2res1 les 4uestions relati0es au
!onctionnement du ré/ime de tutelle et les 4uestions 2ud/étaires
¥ Les décisions sur dÔautres 4uestions1 < compris la détermination de nou0elles
caté/ories de 4uestions ; trancher ; la maƒorité des deu6 tiers1 sont prises ; la
majorit7 des mem2res présents et 0otants
Article >3
La 5our internationale de €ustice constitue lÔor/ane ƒudiciaire principal des :ations
Unies ¤lle !onctionne con!ormément ; un Statut éta2li sur la 2ase du Statut de la
5our permanente de €ustice internationale et anne6é ; la présente 5harte dont il !ait
partie inté/rante
Article >?
Ðous les Mem2res des :ations Unies sont ipso fa%to parties au Statut de la 5our
internationale de €ustice
Les conditions dans les4uelles les ¤tats 4ui ne sont pas Mem2res de lÔOr/anisation
peu0ent de0enir parties au Statut de la 5our internationale de €ustice sont
déterminées1 dans cha4ue cas1 par lÔAssem2lée /énérale sur recommandation du
5onseil de sécurité
Article >4
5ha4ue Mem2re des :ations Unies sÔen/a/e ; se con!ormer ; la décision de la 5our
internationale de €ustice dans tout liti/e au4uel il est partie
5es articles de l’Onu indi4uent tous sans aucun ƒeu de mot possi2le1 4ue les
mem2res de l’Onu prennent pour €u/e lors de leurs liti/es : Le Droit International Ils
ont donc mis le droit international en ri0alité a0ec Allah 3 car Allah est le Seul
€u/e lors des liti/es :
Allah a dit 8 8hercherai*!e un autre !uge qu:Allah; alors que c:est ui qui a
fait descendre vers vous ce ivre bien e3posé6 9 Sourate ‰ 0erset @@C
Allah dit 8 e !ugement n:appartient qu:4 Allah: Il tranche en toute vérité et
Il est le meilleur des !uges 9 Sourate ‰ 0erset a°
¤t Allah dit 8 <e voient*ils pas que <ous frappons la terre et que <ous la
réduisons de tous c=tés6 8:est Allah qui !uge et personne ne peut s:opposer 4 #on
!ugement; et Il est prompt 4 régler les comptes. 9 Sourate @¥ 0erset C@
¤t Allah dit 8 Et Il n2associe personne 4 #on !ugement 9 sourate @· 0erset A‰
Allah a dit : 8 Et n:invoque nulle autre divinité avec Allah. 9oint de divinité
4 part ui. >out doit périr; sauf #on ?isage. A ui appartient le !ugement$ et vers
ui vous sere@ ramenés. 9 Sourate A· 0erset ··
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
¤t Allah a dit : 8 #ur toutes vos divergences; le !ugement appartient 4 Allah.
>el est Allah mon #eigneur$ en ui !e place ma confiance et c:est 4 ui que !e
retourne ArepentantB 9 sourate CA 0erset @B
¤t Allah dit 8 8:est lui Allah. 9as de divinité 4 part ui. A ui la louange ici*
bas comme dans l:au*del4. A ui appartient le !ugement. Et vers ui vous sere@
ramenés. 9 Sourate A· 0erset °B
¤t Allah dit : 8 Et n:invoque nulle autre divinité avec Allah. 9oint de divinité
4 part ui. >out doit périr; sauf #on ?isage. A ui appartient le !ugement$ et vers
ui vous sere@ ramenés. 9 Sourate A· 0erset ··
L’’a2olition de l’alliance et du désa0eu dans l’Onu
La distinction entre les monothéistes et les pol<théistes1 est l’un des
!ondements de l’Islam1 Allah a dit : 8 ?ous ave@ un e3cellent mod"le 4 suivre en
Ibr)h,m et ceu3 qui furent avec lui; lorsqu2ils dirent 4 leur peuple : <ous somme
innocent de vous et de ce que vous adore@ en dehors d2Allah. <ous vous
désavouons; et entre vous et nous apparaitra 4 tout !amais la séparation et la haine;
!usqu24 ce que vous n2aye@ Coi qu2en Allah seul. 9 Sourate ‰B 0erset C
Article 9
Les 2uts des :ations Unies sont les sui0ants :
¥Ò @7aliser la coo57ration internationale en r7sol=ant les 5roblèmes
internationau< dAordre 7conomiBueC socialC intellectuel ou humanitaireC en
d7=elo55ant et en encoura6eant le res5ect des droits de lAhomme et des libert7s
Dondamentales 5our tousC sans distinctions de raceC de se<eC de lan6ue ou de
reli6ion E ¤tre un centre oÖ sÔharmonisent les e!!orts des nations 0ers ces !ins
communes 9Õ
Le comité de permanence1 présidé par I2n £•µ1 a décrété 4ue :
)ªU&P - qh )#*Z,*&'  )#-]  D%xV&' %¸PM]  šuP«y&'] XUL#&'  )#- œ%xW "&  )H P HS]
s%`Pm UL` DE$'] "LHPV$S ’Yt]
8 Nuant + %elui 'ui ne fait au%une distin%tion entre le (uif, le %hrétien, le reste
des mé%réants et les musulmans si %e n’est par la nation, et leur donne + tous les
mêmes statuts, %’est un mé%réant 9 =„at•w• Laƒnat D•’ima @/°·A>
¤t ceci n’est 4u’un résumé de la description de l’Onu1 car le 2ut est d’‚tre 2re!1
mais il reste encore les lois de l’Onu 4ui interdisent ce 4u’Allah a permis1 comme par
e6emple : L’escla0a/e1 4ui est interdit par l’Onu dans le 8 ¼acte des droits ci0ils et
politi4ues 9 article · 3 alors 4ue l’escla0a/e est autorisé en Islam ; l’unanimité
caté/ori4ue et indiscuta2leÕ
¤u aussi la li2erté d’e6pression 3 4ui est appli4ué par l’Ara2ie Saoudite1 en
e!!et années apr7s années1 des milliers de /ens constatent la li2erté 4u’on les chiites
¶aw•!idh de prati4uer leur pol<théisme et leur mécréance1 a0ec la protection de la
police et de l’armée saoudienne1 4ue ce soit dans le cimeti7re d’Al £a4Ó¥ ; coté de la
Mos4uée sacrée du proph7te 3 ou ailleurs dans le pa<sÕ
¤t mal/ré tout le pol<théisme et toute la mécréance 4ue ren!erme l’Onu1 „ahd ´l
Sao†d nous dit :
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
JK#c D%¸'X ’›'X ’ HP{&'  _&]E&' §#F*&' _ `  ’*YT  ¹ eUyª'U*&' DU›³' PLWS  ¹ )FT
ŸS ®uPFT] kPcXULt " RET] kP LiP“#*- ^[GZT  kPL\P*•yH] P LR]%`] DEFG*&'  "HI'
kºd,&' DUi  žZFH ’FG&  k_&]E&' eUTPn&' DUi »#Zn\] kP L`PY–³ •Y,W }P¯  v%«\
 ®Pcu³' JŠ&]
8 Et nous tra1aillons, %hers fr7res %ompatriotes, dans la sph7re
internationale, sous la tutelle des =ations >nies, ses bran%hes et organisations, nous
nous engageons + sa %harte, soutenons son effort et combattons toute attitude
aberrante cherchant 4 l2affaiblir ou 4 amoindrir la force du droit international , afin
de le supplanter par la for%e des armes et le langage de la terreur) 9
Mouhammad I2n A2delwahh•2 a dit :
kÁ%{&' edj- •ZR kJŒ F&' ž& )#‹T P HEY-  kžG#L&h _ `  +P- Á%¯S )H % ŽxVT P *Th]
kžx#,- ^Pi )H •&~m] kžG$P-h •ZR JZªP‹&' ž‹{&' ^PiS ]S kPyZ& žy,$ )H %xVT •&~m]
PLG&'”h _` •YM] kPc%VTS )H ’\Pi] kPcEyR +P- Á%{W _G&' kEcP{*&' ‘~c e]X
8 =ous ne (ugeons mé%réant 'ue %elui 'ui donne un asso%ié + Allah dans
l’adoration apr7s 'ue la preu1e de la fausseté du $hir/ lui soit apportée, et aussi
nous (ugeons mé%réant %elui 'ui l’embelli au& yeu& des gens, ou in1ente les
arguments falla%ieu& pour le permettre 2 et également %elui 'ui se tien a1e% son épée
pour défendre %es monuments dans les'uels ont donne des asso%iés + Allah, et %ombat
%elui 'ui le re(ette et 'ui %her%he + l’é1in%er I 9 =Dourar Sani<<a @B/@A·>
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
L’Arabie Saoudite et le 8onseil de coo57ration du FolDe
(ouhammad Am,n 8hanq,t, a dit :
ةا& ر23 ا4رك5 'تلا ةوامسلا 6و7نلا هذ20و
 E 'تلا ةي8ضولا ني4او/لا *و8)ت نذلا *أ +و23لا
ه9ر: امل ة;لا#م ه<ايلوأ ةنسلأ ى=9 *ا>ي?لا ا29ر:
@ "=سو "2ي=9 A ى=ص ه=س+ ةنسلأ ى=9 -9و لB A
A CمD نم 1! "2كر:و "هر;ك 'E F? 1 ه4أ
F "2=ثم 'حولا +و4 ن9 هام9أو @ هGري70
« #ur base de ces te3tes célestes que nous avons mentionné : il
appara,t de la plus évidente mani"re que ceu3 qui suivent les lois
inventés que #atan leur a légiféré par le biais de la langue de ses
alliés; et qui s2opposent 4 la oi qu2Allah a légiféré par le biais de la
langue de #on messager : que nul ne doute de leur mécréance ni de
leur polythéisme sauf celui 4 qui Allah a voilé la vue et aveuglé de la
lumi"re de la révélation; comme eu3G & 'AdhH)2 Al Iay)n J.J0/1
Il s’a/it du conseil 0isant ; résoudre les désaccords et les con!lits entre les pa<s du
×ol!e1 les mem2res doi0ent porter secours ; l’un des mem2res si celuiÒci est atta4ué
par un autre ¤tat Les mem2res sont :
£¢ Les ¤mirats Ara2es Unis
5¢ £ahreØn
D¢ L’Ara2ie Saoudite
¤¢ Le Sultanat d’Oman
„¢ Le ½atar
×¢ Le ÙoweØt

.oici la déclaration de ¶<•dh du C a0ril @?·@ concernant la réunion des
ministres des a!!aires étran/7res des ‰ pa<s du /ol!e au suƒet de l’inau/uration du
conseil de coopération du /ol!e :
ة()*# %& ة+,--% &G H*IJ% & ة%G!G KLIM-%& ة()*#% & N&/0OP& QG! HO RS HO T0S&/!U
N0-2G ةV0W N0XYZ HO [\]() ^)* 0-% _"+%& ة%G!G `0-Z ة]a,2G ة!"#$%&
ة\)0bMO ة-cdeG ةS*MbO ÌZGoH _` "Ly#- g#r] g#,y\ ^P#i J#*cS )H ž- %Y{\ P*&] 
 J#RP*Gtq']  JWXP«Giq' lqPŒ*&' fL\%& KLgGG h*Mb-%& *(i-%0) [ \d0-PG
eS lSu )WXP#*&' —#*t _`]  "Ly#-  §-'%G&'] ’HPVG&']  g#,yG&' g#nF\ _`  "LG‹À%&]
 vELW bPHP•T "#n\ j,M1O kl 0 \m 0nZe H() NYi%& G ^)& G*%& o(p"qG  o(-#q r% U
Ns0t-%& kJ#-%Y&' Ú#Zo&' ¨]E& e]PYG&' wZŒH ž#ZR gZjW  u0*%& vw*xO
8 $onsidérant leurs relations pri1ilégiées, 1aleurs %ommunes et organismes
similaires entres eu&, et de l’importan%e de mettre en ;u1re une %oordination
profonde dans différents domaines 'ue sont l’é%onomie, de so%iété, et de leur foi en
en a1enir %ommun et un but uni'ue, et de leurs en1ies + %on%rétiser %ompl7tement
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
%ette %oordination et d’union entre eu& dans tous les domaines, les différents Etats
'ue sont les émirats arabes unis, le Oahre5n, l’Arabie saoudite, le sultanat d’:man, el
Natar et le PoQe5t ont dé%idé de mettre en pla%e %e régime afin de renfor%er leurs
relations entre les membres, il aura pour nom ? , le %onseil de %oopération du golfe -
et son si"ge sera 4 KiyadG 9

5e conseil de0ra mettre en place di!!érents or/anismes dans les domaines sui0ants :
Ò L’économie
Ò Le commerce et la douane
Ò L’éducation et la culture
Ò La presse et le tourisme
Ò Les lé/islations

L’article A@ stipule :
Û DXPH A@ :¡ J#HPG› ^PV$S Ü ^P•y&' '~c ^PV$S •ZR ÝxF\ O'E-h ”UŒW q Ü
y Cl n’est pas permis + un Etat d’a1oir une réser1e sur les dé%rets de %e %onseil# 9
¤t ce conseil est 2asé sur un r7/lement de 2ase ¡:iµ•m As•sÓ¢1 et le r7/lement
de 2ase pour la résolution des con!lits lPR”Py*&' JWU,\ JK#L& _MP Mq' ^P•y&' composé de @¥
articles
L’article ? stipule :
e]PYG&' wZŒ*& _MPMq'  ^P•y&' ^PV$q Pn`] P c']PG` ]' PL\P# ¦U\  JK#L&' uE«\
ef{- Pc%WuPn\ —`%\ eS •ZR J#HdMq' JYW%{&' OšXP‹H] )##&]E&' v%Y&'] eUTPn&']
sP‹MPyH ‘'%W PH }Po\q •ZRq' wZŒ*&' •&' PL#ZR J$]%j*&' J&PF&'
8 Le %onseil donne ses ordres et ses dé%rets en a%%ord a1e% le r7glement
fondamental du %onseil, le droit international, les us et %outumes internationales et
les prin%ipes de la loi islami'ue apr7s les a1oir soumis au haut %onseil afin qu2il
décide de ce qui en convient z 9
Les sources de décret de cette or/anisation sont :
@¢ Le r7/lement !ondamental
A¢ Le Е/ho†t du droit international
¥¢ Les us et coutumes internationales
C¢ La Loi Islami4ue ¡en dernier1 noteµ 2ien¢ ‡Þ
Donc1 estÒce 4ue ce conseil ne se ré!7re1 dans leurs ƒu/ements1 4u’; Allah et Son
messa/er1 uni4uement et sans aucun associé ‡ Ou 2ien ontÒils au contraire !ait primer
le droit international et A autres sources pour les4uels Allah n’a ƒamais ré0élé
d’autorité1 sur le 5oran et la Sounna ‡ Sans ou2lié 4ue1 le ƒu/ement du 5oran et de la
Sounna ne seront appli4ué1 comme le stipule l’article : apr7s les a1oir soumis au haut
%onseil afin qu2il décide de ce qui en convient z
5eci est un pol<théisme a2omina2le1 et celui 4ui conteste …a est soit :
Ò 5elui 4ui i/nore 4u’Allah est Le Seul €u/e et Lé/islateur
Ò 5elui 4ui le sait1 mais 4ui se re2elle contre Allah
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
L’Arabie Saoudite et la li6ue arabe
(ouhammad Ibn LAbdelHahh)b a dit :
 E د/ت8 ام لك نم أر)G *أ .و&ا>لا0 ر;%لا ىن8مو
وأ @رHح وأ @رH: وأ @ىس4أ وأ @ىنB نم @A ري& هيE
 M ولو @هI()Gو @J-Iلاو @ر;%لا0 هي=9 د2?Gو Fل5 ري&
 M 1! د)9أ 1 ا4أ JاK نم امأE LوMأ وأ Lو0أ ه4أ *اك
@+و)/لا ى=9 Nا)/لاو @OPاسلا Qر8Gأ 1 ا4أو @A
"لو @A 1! هل! 1 JوK 'E N5اك اذ2E @Fل5 Jاثمأو
F.و&ا>لا0 ر;% "لو @ه=لا0 نمR
« Et le sens du désaveu du >)ghoNt; c2est que tu fasses rupture
avec tous ce qui est pris pour divinité en dehors d2Allah; que ce
soit un 5!inn; un homme; un arbre ou une pierre ou autre; et
que tu témoignes de sa mécréance et de son égarement; que tu le
haOsses; même si c2est ton p"re ou ton fr"re. Quant 4 celui qui dit
« %e n2adore qu2Allah; et !e ne m2oppose pas au3 sidis; ni au3
mausolées ni au3 tombeau3; et autre paroles de ce genre : celui
l4 a mentit lorsqu2il a dit « Il n2y a de vraie divinité qu2Allah. &
Il n2a pas cru en Allah; et n2a pas désavoué le >)ghoNt. &
'5ourar As*#aniyya 0.-0-1
La Li/ue des ßtats ara2es a été !ondée par lÔAra2ie saoudite1 lÔß/<pte1 lÔIraÑ1 la
€ordanie1 le Li2an1 la S<rie et le àémen du :ord LÔassociation 0eut a!!irmer lÔunion
de la nation ara2e et lÔindépendance de chacun de ses mem2res
.oici ce 4ue mentionne l’article · de la 5harte de la li/ue ara2e :
Û DXPH · ¨]X _` "¸Pn&' "VF&' ^P•T JYHPŒ&' _` Jm%G{*&' ¨]E&' )H J&]X ’m ^%GF\ ¾•
_H%W ’ *Y-  ^Un\ q ef- ELYG\]  ¨]ŽE&' •Z\ œUn$ )H ™Pn$ ‘%‹GY\] š%›I' J YHPŒ&'
PL#` ^P•y&' •&} %##Š\ •&h
8 Article / : , >out Etat membre de la ligue respecte le régime politique en
vigueur dans l2un des Etats membres, elle %onsid7re %ela %omme un droit pri1ilégié
de %ha'ue Etat et s’engage + ne %ommettre au%une a%tion 1isant + modifier %e
régime# - 9
¼our ne pas !aire trop lon/1 cet article indi4ue clairement et sans aucun ƒeu de
mot possi2le1 4ue l’Ara2ie Saoudite respecte le ré/ime politi4ue Li2anais et s’en/a/e
; ne commettre aucune action 0isant ; le modi!ier .oici un e6emple du
/ou0ernement Li2anais :
8 La %onstitution stipule 'ue le Krésident, obligatoirement chrétien maronite,
est élu par le Karlement R<a(lis AL =uQab ou $hambre des *éputésS + la ma(orité
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
des deu&4tiers et pour si& ans# Cl nLest pas dire%tement rééligible sauf modifi%ation de
lLarti%le ! de la $onstitution# Ses pou1oirs ont %ependant été réduits au profit du
Kremier <inistre depuis les a%%ords de Taef# $e dernier doit être musulman sunnite
et est responsable de1ant les députés ainsi 'ue le président de lLAssemblée nationale,
'ui lui doit être musulman chiite # LLAssemblée =ationale %omporte 1UV si7ges,
répartis entre chrétiens et musulmans , 'ui sont élus au suffrage uni1ersel dire%t# 9
:ul monothéiste n’i/norera la mécréance de celui 4ui respecte un tel ré/ime
politi4ue et 4ui promet de ne ƒamais rien tenter pour le modi!ierÕ ¶especter le
pol<théisme in0alide totalement le reƒet et la haine de ce dernier
¤t ceci pour ne parler 4ue du Li2an1 mais nous ne parlons m‚me pas de l’IraÑ
£aathiste1 de l’¤/<pte socialiste1 du àémen du sud communiste1 etc

$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
L’Arabie Saoudite et le recours au< lois des hommes
Pamm)d Ibn LAt,q a dit :
A Nات%ل ة;لا#م @ةي9رلا 'E ا24وذ;ن ني4اوK او8ضوو
هذه *أ Sم=9 دKو "=سو هي=9 A ى=ص هي)4 ةنسو
FT-سUا نم ا20 ىGأ نم VارM! 'E @اهدحو ةيEاك
« Et ils ont mis en place des lois qu2ils imposent au peuple et qui
s2opposent au ivre d2Allah et 4 la #ounna de #on proph"te;
qu2Allah le bénisse et le salue. Et tu sais dé!4 que ce fait 4 lui
seul; suffit pour bannir de l2Islam celui qui le commet. &
'5ourar As*#aniyya Q.0RS1
L’Ara2ie Saoudite recourt au6 lois in0entées par les hommes et appli4ue des
codes et r7/lements 4ui reƒettent le 5oran et la Sounna depuis plus de ‰B lon/ues
années1 et ceci est le constat de sa0ants dont nul ne remet en cause l’inté/ralité tel 4ue
le dé!unt 5he<Ñh áA2dallah I2n Mouhammad Al Houma<<id1 et le dé!unt
Mouhammad I2n I2r•hÓm ´l 5he<Ñh
Le 8ode du Tra=ail et des Tra=ailleurs en Arabie Saoudite
¤6traits du te6te 8 E&posé de %e 'u’il y a dans le $ode du tra1ail et des
tra1ailleurs %omme erreurs, %ontradi%tions et dé1ian%es 9 =Dourar AsÒSani<<a
@‰/A¥°> du 5he<Ñh áA2dallah I2n Mouhammad Al Houma<<id :
kD%Lj*&' JYW%{&'  Ì&PoW P*H D%#“m  'uUHS ^P•y&' '~c )*Q\  ¾JHPR lP•$dH
OP#¯S žGy*– JHUVF&' žGY–] Ÿ~&' ^P•y&' '~c eS ¾¨P*t³' ’#‹M •ZR ž#ZR Ý$dW]
_c ’- kžF&P¦ _` |,#& š%›S] k%tfG,*&' â&P¦ _` Pª]%¯] kPR%¯ JŠ¸PM %#À
s’HPYZ& PLZ“H] kž#ZR u%–
8 Les remar'ues générales sont 'ue ? %e $ode %ontient beau%oup de points qui
s2opposent 4 la 8har,a pure, et on y remar'ue par e&emple, pour être bref ? 'ue %e
r7glement instauré par le gouvernement %ontient des %hoses 'ui ne sont pas tolérée
par la loi Cslami'ue, ainsi 'ue des %onditions 'ui sont tantWt dans l’intérêt de
l’employeur, et tantWt + son détriment, et ainsi pour l’employé) 9 =Dourar AsÒ
Sani<<a @‰/AaA>
ãU«y& Xu Uc ’- kePjZM )H ž- +' ¨[TS PH "#VF\ UL` k^P•y&' '~c _` %m} PH PHS
sJHPR J•$dH ‘~c sJy,&'] e©%n&'
8 Nuant + %e 'ui est mentionné dans %e $ode ? %e n’est autre 'ue l’appli%ation
de lois pour les'uels Allah n’a ré1élé au%une autorité, mais 'ui sont au %ontraire un
re!et des te3tes du 8oran et de la #ounna , et %e%i est une obser1ation générale# 9
=Dourar AsÒSanni<<a @‰/Aaa1Aa‰>
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
Û DXP*&' _` OPt C¥ q] dªP- %‹GYW  ^P•y&' '~c ^PV$S Ì&PoW ä%¯ ’m  ¾ž«T P H  •
+ PTh  k’#mU&' " YT] +' Py ‹, $ så's^P•y&' '~c u]E¦ •ZR Pn-P M ePm U&] kž -  ’*YW
ke©%nZ& PyZR '~Vc  D]'EY&' •,y\S  æ^dMç& P W]  ææJ‹#«*Z& P W keUYt'u  ž#&h P Th]
JiP{H '~c w#&S sssææ èJ$Pi]] DO'%t ’V- §¸PF&' Î%R PLHPV$f- ®%QW] kJy,&']
¾JW© ¨PxTI'  DuUMÏ ÂÉ®PÅnÉYÄ&' ÇEWÉEů  ÅžÊZ&' ÊeÉpÅ`  ÇžÅ&UÇMÅuÅ]  ÅžÊZ&' ÉgÉiPÅ{ÇW  Ä)ÅHÅ]Ë èž&UMu] +
@¥ sss èlUÀPj&' •&h "mPFG&'  •ZR PL&  d*$] kJ#HdM³'  JH˜&  d#ZQ\ '~c w#&S  sÍ
 ¾PLyH klP•$dH JY#y{&' DXP*&' ‘~c  •ZR ¾Ý$dW] ·C ^P•y&' '~c ^PV$S |ZYt PLTS  ¹
Jx&PoH )H +P- }UYy` éDXP*&'  âW%¦  Uc P *m kJ#R%{&' ^PV$I' •G$ k^P•T ’m œU`
DuUMÏ ÂÅeUÇyÉiUÇW  Ã^ÄUÅnÉ& bP*ÄVÇ$  ÉžÊZ&' Å)ÉH Ç)Å,Ä$ÅS  Ä)ÅHÅ]  ÅeUÇŠÄ‹ÅW ÉJÊ#ÉZÉcPÅŒÄ&'  Å"ÄVÇFÅ`ÅS Ë JyWX] žR%¯
 ¾JW© DE¸P*&' aB _É` ']ÇEÉŒÅW q  Ê"Çr Ä"ÇLÅyÄ#Å-  Å%Ōů P Å*#É` ÅÁUÇ*ÆV ÅFÇW  •ÊGÅ$ ÅeUÇyÉHÄNÇW q  Å•Æ-ÅuÅ] dÅ` Ë Í
 ¾JW© O P,y&'  DuUMÏ ÂP*#ÉZÄ,Å\ 'UÇ*ÆZ Å,ÇWÅ]  Å|Ä#ÅQÅi P Ê*ÉH bPtÅ% Å$ Ä"ÉLÉ,ÇxÄTÅS ‰a = ·a ’m  ¾ž&Ui ¹
ž#ZR +'  •Z¦  ž&Un& âW%¦ Xu '~c kdªP-  %‹GYW  k^P•y&' '~c ^PV$S Ì&PoW ä%¯
sÜä%¯ J¸PH ePm eh] k’ªP- UL` +' ®PGm _` w#& ä%¯ ’mÜ "ZM]
PH ’ m  ¾¨Un#` k’W]fG&' ’ *GFW q kPFW% ¦ P F#‹i 'Xu êWEF&'  •ZR X%W ^P•y&' '~c]
¨UM%&' ¨Ui g`] •ZR š%t bPF#F¦ Pª%¯ ePm U&] k’ªP- UL` k^P•y&' '~c Ì&PoW
•ZR )WEiPYG*&' E$S ä%G¯' U& P*m Ü"Lª]%¯ •ZR eU*Z,*&'ܾ "ZM] ž#ZR +' •Z¦
kJYW%{&' •ZR  "cS%tS P H kdªP-  eUVW k^P•y&' '~c _` %m~W "& kP HUZYH P YxT %›ë'
 æ"ZR d- +' •ZR ¨Un&' •ZR]
8 L’arti%le !8 stipule ? , Toute %ondition opposée au& lois de %e $ode sera
%onsidérée %omme %adu% 2 et ne sera pas appli%able, même si elle a1ait été mise a1ant
'ue ne soit émis %e r7glement# -
Allah nous suffit, Cl est le meilleur Xarant I $’est + Allah 'ue nous sommes, et
%’est + Lui 'ue nous re1enons I Nuel malheur pour l’Cslam I S’oppose t’on de la sorte
et aussi ou1ertement au $oran et + la Sounna, en (etant leurs lois %ontre le mur, a1e%
tant d’auda%e et d’insolen%e H =’est4%e pas l+ un affront %ontre Allah et Son
messager H , Et quiconque affronte Allah et #on messager... Allah est certainement
dur en punition7 - @Sourate V 1erset 18A H
=’est4%e pas l+ une mise en égarement de la %ommunauté musulmane H =’est4
%e pas une in%itation au re%ours au !ugement du >)ghoNt H###
:n obser1e aussi dans %et arti%le abominable plusieurs obser1ations ? parmi
elles ? $’est 'ue l’arti%le %onsid7re les lois de %e $ode %omme au dessus de tout autre
$ode, même les lois Islamiques I Et %’est tr7s %lairement stipulé par l’arti%le I =ous
nous réfugions aupr7s d’Allah de %ontredire Sa Loi et Sa religion I , Est*ce le
!ugement paOen qu2ils veulent 6 - Sourate " 1erset "9, , , <on 7 9ar ton #eigneur 7
Ils n2auront pas de Coi aussi longtemps qu2ils ne te prendront pas pour !uge lors de
leurs disputesG -
Et lors'u’il dit , toute %ondition opposée au& lois de %e $ode sera %onsidérée
%omme %adu% - %e%i est un re!et claire et évident de la parole du proph"te 'u’Allah
le bénisse te le salue 'ui dit , Toute %ondition 'ui n’est pas dans le Li1re d’Allah est
%adu%, même s’il y a 199 %onditions I -
:r %e $ode re!ette ce Pad,th d2un re!et abominablement claire; qui ne laisse
suggérer en aucun cas une autre interprétation ? il dit %lairement 'ue tous %e 'ui 1a
+ l’en%ontre de %e $ode est %adu% même si %ette %ondition est 1alide et %onforme au&
propos du messager d’Allah, 'u’Allah le bénisse le salue ? , Les musulmans doi1ent
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
s’en tenir au& %onditions au&'uelles ils se sont engagé I - $omme si par e&emple l’un
des deu& partis met en %ondition un intérêt donné 'ui n’est pas noté dans le $ode ?
%ette %ondition serait %adu'ue I Nuelle auda%e %ontre la $haria I Nuel propos +
l’en%ontre d’Allah dénués de toute s%ien%e I 9 =Dourar AsÒSani<<a @‰/A??1¥B@>
¤t il dit :
]S ^P•y&' '~c O'UM k+' ¨[TS PH %#À •&h "mPFGW eS E$I ”UŒW q žTS ¾PL#ZR Ý$dW]
eI é"ZM] ž#ZR +'  •Z¦ ž&UMu Jy M] +' ®PGm %#À  )H DE*G,*&'  "•y&' )H  ‘%#À
"mPFG&' )R ž&UMu] +' •LT Ÿ~&' k_\UÀPj&' "VF&' JZ*t )H J#Y–U&' )#T'Un&' ‘~c
+' •Z¦ ž&UMu eP,&  •ZR] kž-PGm _` +' ¨[TS P H •&h  "mP FG&' •t'U&' P *Th]  éž#&h
q ÂÄ"ÇLÅyÄ#Å- Å%Ōů P Å*#É` ÅÁUÇ*ÆVÅFÇW • ÊGÅ$ ÅeUÇyÉHÄNÇW q  Å•Æ-ÅuÅ] dÅ` Ë ¾•&PY\ ¨Pi s"ZM] ž #ZR
E$I ìU,W Ì#V` éP L& žGHXP«H] kJYW%{Z& žGyWP‹H ^P•y&' '~c •ZR Ý$U& Ei] P*#M
è^dM³' _REW Uc] kJ#R%{&' ^PV$I' ~‹T] kž#&h "mPFG&' •&h Py&' UREW eS
8 =ous y obser1ons 'ue ? Cl n’est pas permis + 'ui 'ue %e soit de re%ourir au
(ugement d’une autre loi 'ue %elle ré1élée par Allah, que cela soit 4 celui de ce 8ode
en particulier ou de tout autre $ode 'ui ne s’en réf7re pas au Li1re d’Allah et + la
Sounna de Son messager, 'u’Allah le bénisse et le salue# $ar %es lois in1entées sont
dans leur ensemble la loi du >)ghoNt , aupr7s du'uel Allah et Son messager ont
interdit de re%ourir# Cl ne faut re%ourir 'u’+ la loi ré1élée par Allah dans Son Li1re,
1enu par la langue de Son messager, 'u’Allah le bénisse et le salue# Allah a dit
, <on 7 9ar ton #eigneur 7 Ils n2auront pas de Coi aussi longtemps qu2ils ne te
prendront pas pour !uge lors de leurs disputesG -
*’autant plus 'ue nous a1ons obser1é 'ue %e $ode est séparé de la 8haria et
s2y oppose 2 alors %omment serait4il permis + 'ui 'ue %e soit d’appeler les gens +
re%ourir + son (ugement, et + abandonner les lois Cslami'ues, tout en se prétendant
musulman HI 9 =Dourar AsÒSani<<a @‰/A?·>
¼ropos de Mouhammad I2n I2r•hÓm ´l 5he<Ñh sur ce m‚me 5ode :
¢ CBCa ¨P*Y&'] ’*Y&' ^P•T ¹  _R%¯ %#À )H J#Qn&' _` uE¦ PH eP- "mE#xT sss • 
^P•T •&h 'XPyGM'  ld¦'U*&' Du'”]  )H "Z M P H P H'  s %‹GY*&' Uc J#R%{&'  J*VF*&'
E#Wf \ ]S ‘u'%i' ”UŒW q] k _R%¯ %#À] _TUTP i ž#&h  uP{*&' ^P•y&P` ¨P*Y&'] ’*Y&'
 œ íãÛ DPQn&' w#¸u  s ^d,&'] " V•xFW +']  s PnZjH ž #ZR _ y- P H @a¥‰ _`  
A°/C/@¥·° ¡
8 !9!" ? Le $ode du tra1ail et des tra1ailleur est illégale dans l2Islam -)
=ous 1ous informons don% 'ue %’est %e 'u’a émis le tribunal religieu& 'ui sera pris en
%ompte dans %ette affaire 2 par %ontre %e 'ui a été déli1ré par le minist"re des
communications se référant au $ode du tra1ail et des tra1ailleurs ? ce 8ode est basé
sur les lois inventées et non sur les lois religieuses 2 et il n’est pas permis de
l’a%%epter ou de soutenir %e 'ui est fondé dessus)# 9 =„at•w• wa ¶as•’il @A/A°@>
Autres codes et tribunau< du T{6ho|t en Arabie d7nonc7e 5ar }ouhammad Ibn
Ibr{hîm ~l 8he•kh
€at•a n‚ 4ƒ?: Les aDDaires commerciales au< Tribunau< islamiBues
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
¢ CB¥· •&h "#c'%-h ) - E *FH ) H  • )##R%{&'  DPQn&' •&h JWuP ŒG&' PWPQn&']  ¹ 
 "iu  "V-P j› •&h DuP¯qp‹` sssÎPW%&' %#HS  _VZ*&' U *,&' •$P ¦  D%Q$ C?A·
 ±WuP\] @@/C/@¥°a JWuP Œ\ J`%À w# Mf\  zU–U*- J¦P o&' œ'u]I' ž- g`%*&'  
¹¾ PL*cS lP•$dH ž#ZR Py•$q] k g`%*&' ^P•y&' uX š%t žTS "mE#xT s ÎPW%&P-
Û DXP*&' )H  •XÛ D%nx&' ¥ lP`do&' ’F& bPYt%H J `%Š&'  eUV\ eS ¾ PL«T _ G&'  •
s’Œ,H %#À  ]S bdŒ,H ž#ZR  •RE*&' ePm O'UM uPŒG&' )H  )#R”PyG*&'  )#- JWuPŒG&'
Ü JWXUY,&'  J#-%Y&'  JVZ**Z& JWuPŒG&' J*VF*&' ^P•T  Ü PLT'UyR Jo,T P y#&h  •LGT' Ei]
 ^PR JV*-  JHUVF&' J Y‹j*-  zU‹j*&' @¥‰? PLx«T  bP‹W%n\ PyMuX] k J #TP“&'  D%*Z& 
•Z\ |TPm ê#$  žTS •&~- P ynnFG ` k J#R%¯ q J #TUTPi  J#Y–] bP*•T PL#` P H P TEtU`
k )##R%¯ %#À ^PVF&' eS] k J*VFH PL#` eUV#M žTS z'[y&' EyR —t%*&' _c J`%Š&'
+' •Z¦ ¹ ž&UMu ž- +' êY- P*& JHXP«H ‘~c eS •Wu q] k eU#TUTPi eU#HP•T ’-
žyH OPQG,*&'] Py&' )#- ž- "VFZ&  )#YG*&' ‘E$] Uc Ÿ~&' z%{&' )H ¹ "ZM] ž#ZR
 z'[y&' ’«`] "LH'%$ )H "L&d$ J`%YH] "L\'XP‹R] "cE¸PnR z”PyG&' ’«FW PHEyR
+' "VF- P–u ^ER žTS •¯ q ’#Zi ’iS _` U&] PL- "VFZ& )#T'Un&' )H O_¯ uP‹GR']
ž&UMu] z'[y&' ’$ _ ` J WPxV&P - ^P#n&' ^ER] »ny&'  •&h ž&UMu] +' " V$ J ‹,T] k 
’$ _ ` Py&' J WPxm]  ¨P*V&' •&h )#T'Un&' " V$] P L-P-uS  •&h œUnF&' ¨P«Wh]
uUHI' )H  w#&]  "LH  %#‹m  %HI']  î JZ*&' )R ’ iPT % xm '~c XPnGR'] k " LZmP{H
é ‘'UM e]X ‘E$] +' DXP‹R g#n¯ ‘'UM PH ’m e]X ‘E$] z%{&' "#VF\] s JWXPLGtqh
eUVW eS] k ž& •W%¯ q ‘E$] XU‹Y*&'  Uc +' eUVW  eS )#\XPL{&'  eU*QH }h
vU#M lX%t q] s §n` ž- OPt PH "VF*&' —‹G*&' Uc ¹ "ZM] ž#ZR +' •Z¦ ¹ž&UMu
sss•&} ’tS )H qh XPLŒ&'
8 *e <ohammed Cbn Cbrahim + son altesse l’émir de 0iyadÕ En référen%e +
1otre é%rit numéro !UV en date du 9!Y11Y18Z" a%%ompagné des do%uments pri1és en
relation + la fondation d’une %hambre de %ommer%e# =ous souhaitons 1ous informer
'ue nous a1ons étudié %e syst7me et a1ons plusieurs remar'ues + y faire, notamment
en %e 'ui %on%erne la partie * de l’arti%le 8 'ui stipule ? 8 La %hambre doit être la
référen%e pour les litiges %ommer%iau& entre les opposants, 'u’ils soient ins%rits ou
non dans %elle4%i# 9 ÞÞÞ
=ous a1ons aussi obtenu une %opie intitulée , Syst7me du tribunal de
%ommer%e en Arabie Saoudite - éditée par l’imprimerie nationale + la <e%'ue dans
sa deu&i7me édition en l’an 18E ? nous a1ons analysé la moitié de %e syst7me et y
a1ons trou1é un syst7me de lois in1entées par les hommes, et non di1ines# Ainsi, nous
a1ons la %on1i%tion 'u’étant donné 'ue %ette %hambre est amenée + être la référen%e
en mati7re de litige, il y aura don% un tribunal 'ui lui sera propre, et 'ue %es (uges
seront %i1ils et non religieu&, des (uristes, et %e%i est en %ontradi%tion flagrante a1e%
la loi 'u’Allah a en1oyée a1e% le messager 'ui est e&%lusi1e en mati7re de (ugement
parmi les gens et 'ui elle seule é%laire leurs %royan%es et adorations, leur permettant
de %onnaGtre le li%ite de l’illi%ite, et de tran%her lors d’un litige#
$onsidérer %es lois %omme bonnes pour (uger, ne serait4%e 'u’une toute petite
loi, re1ient + ne pas être satisfait du (ugement d’Allah et de son <essager, et le
%onsidérer %omme in%omplet et insuffisant pour solutionner les litiges et a%%order
(usti%e + 'ui de droit, et %onsidérer les lois des hommes %omme parfaites et bonnes
pour (uger entre les litiges# $roire %ela est une mé%réan%e 'ui fait sortir de l’islam,
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
l’affaire est gra1e et importante, elle n’est pas du ressort de l’effort d’interprétation#
Muger e&%lusi1ement a1e% la loi d’Allah est similaire + adorer Allah seul, %ar %’est le
sens de l’attestation 'u’Allah soit le seul 1rai adoré sans asso%ié, et 'ue le messager
soit le seul a être sui1i et dont le (ugement doit être appli'ué, les épées ne
s’entre%ho'u7rent durant le d(ihad 'ue pour %on%rétiser %e but) 9

€at•a n‚ 4ƒ4? Sur la r7D7rence judiciaire des aDDaires de 8in7maC Tabac et
autres„
¢ CBC¥ • PL#&h P*cUFT] eP›E&'] P*y#,&' PWPQi J&P$h] ¹ 
J#Z›'E&' %W”] _VZ*&' U*,&' •$P¦ D%Q$ •&h "#c'%-h )- E*FH )H
 "i%- žyH  DuU¦ P y& •jY*&'  "#*YG&'  •&h %#{y`  sss+' ž*ZM ?·¥A ±WuP\]  °/·/·‰
 "iu _H P,&'  %HI'  •ZR vUjY*&' @‰Ca· _`   @a/°/·‰ •ZR Jn`'U*&'  )*QG*&'  
J&©] lPT'UjMqh] ldŒ,*&']  lPcUWX'%&'] eP›E&'] P*y#,&' P WPQi J&P$h " V$'%Gi'
k PL#` % •y&P- P Lx#ZV\]  JWuP ŒG&' lPR”Py*&' ²`  JK#c Ü •&h •&} ž‹¯S P H]  ®%j&'
%Y{T] s PLcP‹¯S] PWPQn&' ‘~c _`  %•y&' _` J–PQÀ EŒ\ "mPF*&' eS JŒF- •&}]
k ž#` OP t P*- P yRPyGi' ^ER ’ tS ) H  ž‹tU*-  "#*YG&' P T%›S P yTS +' "V*Z M "mU* M
z%{&' "#VF\ Uc bPR%¯ •t'U&' eI é '~c ’“H "#*Y\ bPR%¯ ìU,W q žTf- P TXPnGR']
"GR”Py\ ep`  Û¾ ž&Ui _`  žTPF‹M + JRPª k z”PyG&' ž#`  ’«FW P H —#*t _`  %Lj*&'
Û • %›ë'  ^Uš&h] +P- eUyHN\ "Gym eh  ¨UM%&']  +' •&h ‘]X%` OO_¯ _` @ ž&Ui] •
Û • "Ly#- %Œ¯ P*#`  ÁU*VFW •G$ eUyHNW q  •-u] d`  Û¾ •&PY\ A ž&UM%& JRPª] •
PL#ZR  w#& " mPF*&'] Üž- |Kt P *& bPY‹\ ‘'Uc eUVW •G$ " mE$S  )HNW q Ü¾ ž&Ui _`
’j‹G` k  ^[ZW PH P L#`  u%n\] k ePR”PyGH PL#` ^EnGW J #Qi  ŸS %•T _ `  J–PQÀ
¨dF&'] s ž#`  z%{&' "V$  â–UW] k ^%FW ž #` ¨P nW ^%F*&P` k gF&' gF\]  ’ªP‹&'
ep` lPH%F*&' ²Y-  vd\h ^PV$I' ‘~c )H OO_¯ •ZR  •\%\  U&] k ¨d$ ž#` ¨PnW
•V\%H eI k ‘EW  |F\ U c ) H  %QT' U& • G$ k JF Z«*&'] % #o&' ) #R U c  •&}
q _G&' O'O_¯qh ) H ‘EW | F \ PH vd\h  žR'UTS ) H] k  %W[YGZ& gF G,H  ^%F*&'
s ’#Zt ] g#iX ’ m _ ` z%{&'  "#VF\ U c  +' E*F-  J&]E&' ‘~c uUGMX]  s PL& J H%$
"#VFGZ& ’cS Uc )H  %#Š&] J#R%{&' " mPF*&'  %#Š&  PWPQn&' ²Y- _`  %•y&' XPy Mh]
"mPF*&' •ZR bPn$  J–PQŠ&' ž #` Ÿ~&' '~c]  Ÿ]P*,&'  uUGME&'  '~L& Ì&PoH bPR%¯
‘~c ’“H _`  ž#&h " mPFG&' )R z%{Z&  bq[R ž#` eI é ž - eU*VFW  Ÿ~&' z%{&' •ZR]
z%{&' JWP *$ •ZR Py&' ã%$S )H +' " V•x$ "mU* M]  •Z*&' J&dt] s PWPQn&'
 s ž#&h "mPFG&P- Py&' ^'[&h] ž\%«T]
 v íãÛ AAB‰/@ _`  @¥/‰/@¥·° ¡
8 En référen%e + 1otre %ir%ulaire V8U en date du ZYVYVE dont nous a1ons eu
une %opie, (oint + l’ordre supérieur numéro 1E!"V en date du 1"YZYVE o[ il y a un
a%%ord a 1otre demande + %e 'ue les affaires de %inéma et de taba%, re1ues et %d,
instruments de musi'ue et autres %hoses du genre soient présenté au , %omité de la
résolution des litiges %ommer%iau& -, en le %hargeant d’e&aminer %es affaires, sous
préte&te 'ue les tribunau& trou1ent humiliant de de1oir s’o%%uper de %e genre
d’affaires#
=ous souhaitons faire %omprendre + son e&%ellen%e 'ue nous n’a1ons pas mis
en prati'ue %ette %ir%ulaire %ar nous a1ons la %on1i%tion 'u’un tel a%te n’est pas
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
permis en religion, %ar l’obligation religieuse est de (uger a1e% la loi islami'ue pure
dans tout litige en obéissant + Allah 'ui a dit ? , #i vous vous dispute@ en quoi que ce
soit; reporte@ le devant Allah et son messager; si vous croye@ en Allah et son
messager - et Sa parole ? , <on par >on seigneur; ils ne seront pas croyants tant
qu2ils ne t2auront pas fait !uge de leurs différends - et aussi en obéissan%e au
messager 'ui a dit ? , =ul d’entre 1ous n’est %royant, tant 'ue sa passion en sera pas
soumise + %e a1e% 'uoi (e suis 1enu# -#Les tribunau& ne trou1ent au%une honte + (uger
toute affaire 'ui leur est présentée, afin de donner droit + la 1érité et d’anéantir le
fau&, de dire 'ue %e 'ui est interdit est interdit, tout en %larifiant le (ugement d’Allah,
de même 'ue pour le li%ite on le dé%lare %omme tel# Et s’il en dé%oule la suspension
de %ertaines %hoses interdites, alors %ela est le bien 1oulu et l’intérêt même si %ela
doit nuire + l’intéressé, %ar %elui 'ui %ommet un interdit doit être bl6mé, et entre
autres par la destru%tion de %e 'u’il poss7de %omme %hoses interdites# La %onstitution
de %et Etat par la gr6%e d’Allah, est le (ugement de la loi islami'ue dans toute affaire,
petite ou grande# Kermettre + d’autres institutions 'ue les tribunau& islami'ues de
pou1oir (uger de %ertaines affaires est %ontradi%toire + %ette %onstitution di1ine, et en
%ela il y a une humiliation des tribunau& islami'ues et de la législation a1e% la'uelle
ils (ugent# Et le roi ainsi 'ue 1ous4mêmes, êtes les personnes les plus empressées +
préser1er la loi islami'ue et obliger les gens + re1enir + la (usti%e islami'ue# 9 „in de
citation

€at•a n‚ 4ƒ44 Les juristes des lois humaines a=ec les 7rudits de la loi islamiBuez
¢ CBCC • PL#` )##R%{&' —H eU#TUTPn&' OPQRqh ¹ 
JRPy«&'] DuPŒG&' %W”] _&PYH ^%V*&' D%Q$ •&h "#c'%-h )- E*FH )H
 "iu  "V#&PYH ®Pj› |#nZ\ EnZ`  sss+' žn`] ‰AC ±WuP\] s ^í @A/@B/@¥·· PH ¨U$ 
J*•TIh  g#‹j\ )R  f{y\  _G&' lP`do&' _`  ’«x&']  lPF&P«*&' lPK#L-  Ü ‘U*G#*M
s ‘U*G$%¯ PH — #* t |*L`]  Ü J#HPM  %H']S]  "#M'%H P L- u E«\  _G&' J WuPŒG&'
k )##R%{&' OPQRqh — H D%‹ o&' ’cS )H  'Uy#R )W~&' OPQRqp-  gZYGW PH  J¦P›]
gW%ª ) R  PL#&h uP{*&' lPK#L&' P LŒ&PY\  _G&' ’ mP{*&' ) H  JZ“HS "V#&PYH  X'%Wh]
—H ¨'U$qh ) H ¨PF- ÎuPYGW q ž- eUHUnW P H  eS] k PL#`  ’«x&']  JF&P«*&'
'~c •ZR "V#&PYH % V¯S  _yTS]  s ±&h sss OPF*,&'  J#HdM³' J YW%{&'  lP#QGnH
+' ž•x $ •Z*&' J&dŒ& |‹Gm] " Z,H ’m  ‘%VyGM']  ž\%VyGM' Ÿ~&' eS qh k  â#–UG&'
OPQRqh •TPŒ- )##TUTP i OPQRS »#«o\ Uc ž T f{- l'%H DER bP#Lx¯ žG*Zm] ž #`
)##Y\]  s OPQRqh •&h ’MuS Ÿ~&'  ï#Z‹G&'  ž#ZR »yW P *m  JK#L&' ‘~c _`  )##R%{&'
"MP - PLT]uE«W  _G&' ^PV$I' _` Á'%G¯qh ‘PyYH  )##R%{&' —H  )##TUTPn&'  OPQRqh
‘~c ’YŒW • ¯ d- '~c] k bPYH )##TUTPn&']  )##R%{&' ’ ‹i ) H P LY#iU\] JF& P«*&'
_` '~c] k )##R%{&' O'uë JY–P› PLTS P*m )##TUTPn&' OqNc O'uI JY–P› ^PV$I'
¨'E‹GM'] J#Y–U&' )#T'Un&' "#VFG& ®P- âG`] k J#Y–U&' )#T'Un&'] z%{&' )#- JWU,\
’m ‘P-fW] k +' ž•x$  )#*Z,*&'  ^PHh ‘P-fW PH '~c] k P L- OPF*,&' J#HdM³' JYW%{&'
ð]%o&'] %xV&' ‘PyYH  Py&' )#- JYW%{&'  %#À "VF- žTI k žHdMh _` œXP ¦  "Z,H
"LTf- "LGYT ]S ÜD%‹o&' ’cf-Ü )##TUTPn&' OqNc J#*,\ PHS] s +P- }P#Y&'] ^dM³' )H
)H JK#L&' ‘~c  ’#V{\ Uc  •t'U&'] s bP¸O_¯ %HI' )H  %#ŠW q '~L`  Ü e]uP“G,H Ü
ž- +'  %HS P H  e]~xyW] k +' z%{- Py&' )#- eU*VFW  )W~&'  )##R%{&' ¨Pt%&'
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
OPF*,&'  JYW%{&' ‘~c _`  )#Z“*G*&' k  ¨EY&'] gF&P- Py&'  )#- " VF&' ) H  ž&UMu]
¨'U$qh )H ¨PF- ”UŒW q ž&Ptu] eUTPn&P` s "L\PŒT] "c”U`] Py&' â&P«*- JZ#xV&'
)#T'Un&'  ž#QGn\ P *- eU*VF #,` % HS _ `  'U*V$ '}h "LTI k  Py&' )#-  'U*VFW eS
)H "LyH  uE«W P H] k  ‘'UM eUy,FW q "LTI k žR%¯] +'  )WE& Jx&Po*&'  J#Y–U&'
E«i %#À )R] k J`E«&' gW%ª )R OPt P*Th UL` _R%{&' "VF&' g`'U\ _G&' ^PV$I'
q eS PLyH] k ž -  )#`%j&'  P–u P LyH bPª]%¯ âZ«Z&  eS "ZY#&] s _R%{&' % H˜&
J`%Y*&' "LWE& eU#R%{&' DPQn&'] k ’ªP- UL` P Lx&P › '}p` J#HdM³' JYW%{&' Ì&PoW
s ž\Pm%-] +' J*$u] "V#ZR ^d,&'] s ’#‹,&' O'UM •&h ŸXPL&' +'] s •&} _` JZHPV&'
JWXUY,&' Xd‹&' _GxH
8 *e <ohammed Cbn Cbrahim + l’attention de son E&%ellen%e le ministre du
%ommer%e et de l’industrie#
=ous a1ons reBu 1otre é%rit numéroté EU! et daté du 1UY19Y18VV au su(et de %e
'ue 1ous a1e3 nommé ? , les organisations de %on%iliation et de (ugement entre les
litiges naissant de l’appli%ation des r7glements %ommer%iau& émis par les hautes
autorités# -
M’ai %ompris tout %e 'ue 1ous a1e3 e&pli'ué et parti%uli7rement %e 'ui est en
rapport a1e% %eu& 'ue 1ous a1e3 désignés %omme étant des gens d’e&périen%e a1e% les
érudits, et les e&emples 'ue 1ous a1e3 %ités et dont les organisations %itées
pré%édemment de1ront solutionner par le biais de la %on%iliation et de (ugement, 1ous
dites aussi 'ue %e%i n’est en rien en %ontradi%tion a1e% les impératifs de la loi
islami'ue#
Me remer%ie 1otre e&%ellen%e pour %ette e&pli%ation, mais la %hose 'ue (’ai
réprou1é et 'ue ré%use tout musulman, et (’en ai parlé plusieurs fois a1e% le roi lui4
même, %’est de %hoisir des membres sé%uliers + %Wté des érudits dans %ette
organisation %omme il est pré%isé dans l’énon%iation en1oyée au& membres, mettre
des sé%uliers a1e% les religieu& re1ient + asso%ier les r7gles 'u’ils éditent et %e au
nom de la %on%iliation et a1e% leurs signatures apposées ensemble# Et %e%i sans au%un
doute mettra %es r7gles l+, soumises au& passions des sé%uliers, %omme elle sont
soumises au& a1is des érudits, et il y a en %ela une mise en égalité entre la loi
islami'ue et les lois humaines, et ou1rir la porte au (ugement par autre 'ue la loi
islami'ue et son rempla%ement# :r, %e%i est réprou1é par l’Cmam des musulmans, de
même 'ue tout musulman sin%7re dans son islam, %ar %ela re1ient + (uger par autre
'ue la loi islami'ue entre les hommes et %’est une mé%réan%e et fait sortir son auteur
de l’islam, 'u’Allah nous en préser1e I
=ommer %es sé%uliers %omme étant des gens d’e&périen%e ou bien les dé%rire
%omme , %onseillers - ne %hange rien au probl7me# $e 'ui est obligatoire, %’est de
%onstituer %ette organisation a1e% des érudits 'ui (ugeront parmi les gens a1e% la loi
islami'ue et e&é%uteront les ordres d’Allah et de son messager 'ui (ugent entre les
gens a1e% la 1érité et la (usti%e# Le droit %anoni'ue et ses hommes ne doi1ent en
au%un %as (uger parmi les hommes, %ar en agissant ainsi ils 1ont (uger a1e% les lois
in1entées 'ui %ontredisent la religion d’Allah et Sa loi, %ar ils ne %onnaissent rien
d’autre 'ue leurs lois# Et s’il y a parmi les lois 'u’ils promulguent %ertaines 'ui sont
en %onformité a1e% la loi islami'ue, %e n’est pas fait dans le but de sui1re la loi
d’Allah, mais %’est (uste une %o5n%iden%e) Le <ouftG# -

€at•{ n‚ 4ƒ4: …ermettre au< ju6es d’e<aminer toute aDDairez
¢ CBC· • PWPQn&' ’m _` %•y&' _` DPQnZ& "#*Y\ ñ
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
)H Pc%#À ]S ¨P*Y&'] ’*Y&' •GVH •&h PWPQn&' ²Y- X%W DPQn&' ²Y- eS PyŠZ- En`
JYW%{&' eS vP› % #À]  s Jy#YH J Lt ã P«G›'  )H •&}  eS žŒF- k  %¸']E&'
JWXP*&'  _$'Uy&' — #*t] lqpŒ*&' ’ m _` J W%{‹&'  ¨'U$S ºd¦P- JZ#xm  J#HdM³'
J*•TIh  •ZR Jn`'UH] k  J#Y–U&' ²`]  z'[y&' ’F& J HP\ J WP xm PL#`] k  Pc%#À]
e˜R'] k ’,V&'] [ŒY&' %L•*- "mPF*Z& uPLò'] k D%Lj*&' JYW%{&' ER'Un& Jx&Po*&'
PH ’m _` %•y&'  ']E*GRP` s lP#&UK,*&'  )H  ®%LG&'] k lP‹t'U&' )R  ’«yG&' )R
žTPn\']  ‘”PŒT' _`  ']ELGt'] k ÌW%{&' z%{&'  ž#QGnW P *- ž # ` "VF&'] k " Vš&h  X%W
"V#ZR  ’V¯S P H] k J Lt ŸS ) H J #Qi ŸS Xu ) H  ']u~$'] k eUY#jG,\ P H ’ V-
DPQn&' w#¸u s ºd«&'] %#o&' ž#` PH •&h "mPW'] +' Pyn`] s žyR Py& 'U‹GmP`
8 Cl nous est par1enu 'ue %ertains (uges ren1oient %ertaines affaires au bureau
du tra1ail et des tra1ailleurs ou autres %ir%onspe%tions sous préte&te 'ue %ela est de
leur spé%ialité#
La loi islami'ue est apte + gérer les affaires des hommes dans toute %hose,
elle %ontient de mani7re parfaite le né%essaire pour solutionner les différends et
tran%her les opposants et %larifier tout probl7me#
0en1oyer %es affaires 1ers %es institutions est une re%onnaissan%e des lois
humaines et un a%%ord a1e% %es régimes 'ui %ontredisent les bases de la pure loi
islami'ue, et montre 'ue les tribunau& islami'ues sont in%ompétents, paresseu&, et
%’est une dé%laration de renon%iation au& obligations et une fuite des responsabilités#
\ous de1e3 don% 1érifier toute affaire 'ui 1ous par1ient et effor%er41ous + y (uger de
la meilleure mani7re d’apr7s la noble Shari’a# Krene3 garde + ne pas ren1oyer une
affaire, si un point 1ous semble %omple&e, é%ri1e34nous, 'u’Allah nous guide 1ers le
bien# 9 „in de citation

€at•{ n‚4ƒ†‡ Association de comit7s non reli6ieu< a=ec le ju6e
¢ CBa‰ •_–Pn&' —H J#R%{&' %#À ePŒZ&' Á'%G¯' ¹ 
wZŒH w#¸u] " •Y*&'  •Z*&' J&dŒ&' •$P¦ D%Q$  •&h "#c'%-h ) - E *FH ) H
%W”] U*,& ž tU*&'  JRUx{*&' " VG&dt ®Pj›  DuU¦ •&h  %#{T  +' ‘EWS sssO'u”U&'
 "i%-  J#Z›'E&' A¥CCA _`   @A/@@/@¥·a ^En\ _G&'  ¨UZF&' )H  DuU¦ P L- zUx{*&'  
X'%`qh J#VZH P L- " G\  _G&' wMqh ¨U$ J -P#y&P-  J#Z›'E&' % W”] U* M  "VG&dŒ& P L-
Û DXP*&' |y*Q\ Ei žTS %Lò PLZHPG- žTS +' "V•x$ "mE#xT] sJ$P‹&' Jnjy*- _–'u˜&
¥ s J*VF*&' ’*R "#*¦ )H Uc PL#` J*VF*&' w#¸u —H J#R%¯ %#À ePŒ& Á'%¯h •
eS _Y‹yW q bP#R%¯ O'%th %‹GYW _–Pn&' ãP«G›' )H Uc PH eS "VG&dt •xoW q]
)H  Uc P H  %•y-  J*VF*&' ’n G,\ eS U c  )#YG*&'] k  DPQn&' %#À ž #`  Á%G{W
ÝxFW eS ¨f,T  +'] k "VG&dŒ& ž#&h P T%¯S P H eP#-  Py#ZR )#Y\ En` •&~& k  PL¦P«G›'
DPQn&' w#¸uss ž\Pm%-] +' J*$u] "V#ZR ^d,&'] s ž-PGm] žyWX "V- %«yW] "VG&dt
8 *e <ohamed ibn Cbrahim) =ous attirons 1otre attention sur 1otre é%rit
n]U8!!U en1oyé le 1UY11Y18V" + son e&%ellen%e le ministre de l’intérieur
a%%ompagné par di1erses solutions 'ue 1ous propose le ministre de l’intérieur relatif
au& fondements permettant l’a%'uisition de la propriété de terrain pour les
parti%uliers dans la région de Oaha#
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
=ous souhaitons porter + 1otre %onnaissan%e, 'u’apr7s une étude approfondie
il s’a17re 'ue l’arti%le 8 pré%ise 'u’il y aura une asso%iation entre des %omités non
religieu& a1e% le président du tribunal dans %e 'ui est du tra1ail propre d’un tribunal,
et 1ous n’ignore3 pas 'ue parmi les spé%ifi%ités du (uge est %onsidéré ayant trait au
religieu&, ainsi don%, nul + part des (uges ne doi1ent %ollaborer a1e% lui, il est
né%essaire 'ue le tribunal soit totalement indépendant dans %e 'ui ressort d sa
spé%ifi%ité, ainsi il fut de notre de1oir de 1ous %larifier %e point##Me demande + Allah
de 1ous préser1er et 'u’Cl se%ourt par 1otre biais Sa religion et Son li1re# 9

€at•{ n‚4ƒ†3 ˆon au comit7 a6ricoleC r75rimande 5our celui Bui demande le
ju6ement =ers le comit7 a6ricolez
¢ CBaA • J#R'u” JK#c •&h "mPFG&' •Zª )H [W[Y\ s J#R'u” žK#c •&h q]ñ 
En` sssO'u”U&' wZŒH w#¸u _VZ*&' U*,&' •$P¦ D%Q$ •&h "#c'%-h )- E*FH )H
 "iu  "mU*M ®Pj› g `] P y#&h  JZHPY*&' •ZR zdª³' š%t AB¥ ±WuP\]   ?/@/°?
žG#Qi _` ÜdY&' Ü _–Pi )H ž#ZR uXP«&' "VF&' )H _Z‹n&' ),F*&' E‹R "Z•\ ¨U$
JZ*G{*&' ñ dY&' _`  JW%F‹&'  )#R _ ` OP*&' š%ŒH eP{- • MUH  + 'E‹R E*$S — H
 "i%- dY&'  _–P i ®Pj› •ZR ·‰C ±WuP\]  A¥/@@/°· E‹R ^PL`' ŸE&  eS )*QG*&'  
k _MUH )- +' E‹R •ZR ‘'URX žtUW žTS ®PtS ž#ZR ‘'URX žtU- )H )##YG- ),F*&'
sXd‹&' _` ŸuPŒ&'  eUTPn&' •,$ J#R'u” JK#c  •&h J*VF*&'  )H ‘'URX J&P$'  •ZjW]
Ì#m] k J -Ptqh ‘~c ’ “H %Vy G,T P yTS  "mU*M E #xT P L\Pn`%H ’ Hf\] JZHPY*&'  —‹GG-]
)H P L-  +' ¨[T' PH J#TUTPi lPK#c •&h " mPFG&'  •ZjW] k ž&UMu]  +' "V$  )R ¨EYW
•&h %\  "&' Û ¾ ž&UMu] +' " V $ )R ¨EYW  )H g$ _` •&PY\ +' ¨Pi E i] k ePjZ M
•&h 'U*mPFGW eS e]EW%W •Z‹i )H  ¨[TS PH]  •#&h  ¨[TS P*-  'UyHS "LTS  eU*R[W )W~&'
Û • 'E#Y- qd– "LZQW eS ePj#{&' EW%W] ž- ']%xVW eS ']%HS Ei] lUÀPj&' @ )WS] •
P*cE$S )#*¦PoG*&' J«i _` "W%V&' %VHqh )R ž&UMu] +' "V$ )R •À'%&' '~c
•Ym •&h "mPFG&' •ZjW %›ë'] ¹ "ZM] ž#ZR +' •Z ¦ ¹ ¨UM%&' •&h "mPFG&'  •ZjW
¨Pn` k J#Qn&' P*cE$' ž& %m} žyR +' _–u %*R •&h P*LY`'%\ EY-] k v'%¯qh )-
Ì,&P- ž-%Q` s "YT ¨Pi è •&~mS ¹ "ZM] ž#ZR +' •Z¦ ¹ +' ¨UM%- _–%W "& Ÿ~Z&
ðPGF\ Pc%•T _` |TPm eP` k ¨]I' PL*mP$ ’‹i )H žG#Qi )H g#nFG&' _Š‹y#` sžZGn`
žtU&' ž #QGnW P *- P L#` " VF&'] " LWE& P H ~ ›S ) H f- d`  v%Y&' ’cS D%‹ ›  •&h
PL#` " VFW eS  —#jG,W _ –Pn&']  '~c )H P¸O_¯ ðPGF\ q | TPm '}h P HS  s _R%{&'
ž- g¸d&' [W[YG&' Ì#yF&' z%{&' )R ¨XPY&' '~c [W[Y\ _Š‹y#` dnG,H _R%{&' "VF&'
+'] s z%{Z& XP#nTIh •ZR žHPÀu'] k '~c  )H O•{-  ž,xT ž rEF\ ) H  zX'%&']
 víãÛ s"V•xFW @aC _`  @A/A/@¥°? ¡
8 *e <ohammed Cbn Cbrahim + son altesse le président du %onseil des
ministres) =ous a1ons pris %onnaissan%e du (ugement rendu + l’en%ontre de
Abdallah <ouhssin Nabli par le (uge de FAla dans l’affaire %ontre Ahmed FAbdallah
moussa en rapport a1e% le %ours d’eau dans le puits bahriya + FAla et de la lettre du
(uge demandant + FAbdallah <ouhssin de pré%iser %ontre 'ui porte sa plainte, %e +
'ui il répondit 'u’elle était destinée + Ahmed FAbdallah <oussa, et il demande aussi
+ %e 'ue le (ugement soit rendu non pas par le tribunal mais par le %omité agri%ole et
ce conformément 4 la loi en vigueur dans le pays.
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
Apr7s a1oir étudié %ela, nous souhaitons 1ous faire part de notre répulsion
1is4+41is d’un tel fait, %omment peut4on ainsi délaisser le (ugement d’Allah et de Son
messager et l’on demande le (ugement + des instan%es sé%uli7res 'u’Allah n’a (amais
permises, et Cl a dit sur %elui 'ui s’éloigne de Son (ugement ? , <:as*tu pas vu ceu3
qui prétendent croire 4 ce qu:on a fait descendre vers toi 'proph"te1 et 4 ce qu:on a
fait descendre avant toi 6 Ils veulent prendre pour !uge le >)ghoNt; alors que c:est
en lui qu:on leur a commandé de ne pas croire. (ais le 5iable veut les égarer tr"s
loin; dans l:égarement. - Sourate ! 1erset E9#
$ette personne ne médite4elle pas sur l’histoire de %es deu& hommes dont l’un
re%her%ha le (ugement du <essager et le se%ond %elui de Pa’b ibn Al A%hraf, ensuite
ils e&pos7rent leur %as + F:mar 'ui demanda + %elui 'ui n’a1ait pas 1oulu du
(ugement du <essager ? , est4%e 1rai H - L’homme répondit 'ue oui, alors F:mar le
frappa + la nu'ue a1e% son sabre#
$ette affaire doit être (ugée au tribunal religieu&, si le (uge a besoin d’autres
éléments alors il demandera au& personnes %ompétentes dans %e domaine, puis il
(ugera %onformément + la Shari’a# 9 =„at•w• Wa ¶as•’il 3 @A/A°@ÒA°°>
½ui pourrait oser continuer ; dire 4ue l’Ara2ie Saoudite est le pa<s de la
5haria ‡ Le pa<s du ÐawhÓd ‡
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co
2
Anne<e
Le Aa Aout ABB·1 un Li2anais a été condamné ; C ans de prisons ; Médine1 pour a0oir
prétendu ‰tre un 5ro5hète et a=oir le 5ou=oir de 5arler au< an6es et de connaître
l’in=isiblez
http://wwwalara2i<anet/articles/ABB·/B·/Aa/aaCaChtml
ة#(,W ŠYleG ة($]. N&G!e ‹#OG Œة•(\%&Œ ‹M,xMZ&
 Ht$%& 4 ة!"#$%0) ة+mY-%& ŽO •LIM%&G K"J]%& rZ!& kd0]J,% N&"]2 
ŸXUYM ¨P*RS ’tu )H ¨PWu eU#ZH )H %“mS —*t uP«T

e • ! ‘u0*%&
 H(]ps& ’ة!"#$%& •*“ K/"]-%& ة]L-%& kl ة(Z*b%& ة-+I-%& N/LVe 3† ” : ” 3ƒƒ: Ht$%0) 0-+g ’ 4 N&"]2 
 •Œة+mY-%& ŽO •LIM%&G –(—%& [,Z r,Z ‹q/LxOG K"J]%& rZ!& ˜™%&Œ /0id kd"š kd0]J,%& r,Z
‹q›"I) NL.GG ةœS*-%& ةxa]-%0) K*(J+%& •!0]ž%& Lge kl /0id _,xMZ& LX fG*#-%0) *OŸ& ة•( _d0SG
 ¡JI%0) T0-+g ‹xI) /LV ’N0$,. KLZ L#)G •Œة($]. N&G!eG ة#(,W ŠYleG ة(S*¢ N&/"b]OG 0JMSŒ 4
•kx(,#%& `0-(,2 k£0x%& RJX HO N&"]2
’ةœS*-%& ةxa]-%& kl ’H(!"#$%& Q0-ZŸ& Q0./ /0JS HO ةZ"-tO r,Z –id `&L-%& `e N0x(xIM%& _žbSG
•^xl Lg&G ¤1¢ HO ˜!"#2 Q0/ `"(,O HO *¥Se Ž-. ة,(I) ¦0aM2& ‹de 0-S ’‹) [\Mxp Y—M$O
5onclusion : ¤n Ara2ie Saoudite 3 si tu prétends ‚tre proph7te tu ne ris4ues
4ue C ans de prison1 mais si tu accuse le roi de mécréance : c’est la prison ; 0ieÕ
$tt%455ou6a$$id.6i*eo.co

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->