P. 1
Shaykh Naçir ibn Hammad Al Fahd - Lettre en reponse à l'ambiguité des mourji'a

Shaykh Naçir ibn Hammad Al Fahd - Lettre en reponse à l'ambiguité des mourji'a

|Views: 65|Likes:

More info:

Published by: Bibliothèque : El-Muwahhîdin on May 21, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/25/2015

pdf

text

original

لا همحر ةيميت نبا ملسلا خيش ملك نم ةئجرملل ةهبش ىلع درلا ي· ةل'سر

~ه-لا ~مح نب ر-'- هب-ك
- .ا¸ش 1420
»يحرلا نمحرلا لا »~ب
Lettre en reponse a l'ambiguite des mourji'a
sur la parole du Sheykh de l'Islam Ibn Taymiyya rahimahullah
Ecris Par le
Cheykh Naçir Ibn Hammad Al Fahd
Ibn Taymmiya a dit dans Majmou al Iatawa volum 14 page 120:
"Ce qui consiste en une mécréance dans les actes extérieurs; comme se prosterner pour une idole ou insulter le
messager ou les choses de ce genre : c'est une mécréance parce que cela implique fatalement la mécréance
intérieure.
Mais dans l'hypothése ou quelqu'un se prosterne devant une idole sans avoir l'intention dans son coeur de se
prosterner pour elle, mais au contraire vise la prosternation pour llah dans son coeur, ceci ne serait pas une
mécréance; cela peut méme étre permis, et ceci lorsqu'il se trouve au milieu des idolatre et qu'il craint pour sa vie
a cause d'eux, il s'accorde avec eux dans ses actes extérieurs mais dans son coeur il ne vise qu'llah dans sa
prosternation. C'est ce qu'il fut relaté de certains savants musulmans et certains savants des gens du livre qui
agirent de laé sorte avec un peuple d'idolatre afin de les inviter a l'!slam, alors ils se convertir, sans leur avoir
montrer d'hostilité au départ."

Les heretiques mourji'a utilisent cette parole d'Ibn Taymmiya pour pretendre les quatre egarement suivants:
1/ Poser l'Istihlal comme condition en cas de mecreance.
2/ Qu'on ne sort de l'Islam qu'a conditon d'avoire pour but de mecroire.
3/ Que les paroles et les actes de mecreance exterieurs ne sont pas une mecreance mais seulement un signe de
mecreance interieurs.
4/ Qu'il est permis de Iaire de la mecreance pour un interet comme l'invitation a l'Islam.
Reponse detaillee:
1/ Pour ce qui est de la condition de legaliser la mecreance:
Le cheykh n'a nulle part dans ce texte parle d'Istihlal ou de legalisation, de ce Iait cette ambiguite s'eIIondre a la
racine meme. Cette mauvaise comprehension vient de l'expression: "c'est une mecremance parce que cela
implique Iatalement la mecreance interieure" mais ceci n'indique en rien la legalisation, comme nous allons le
voire:
2/ L'expression "Implique Iatalement" signiIie que :
L'interieur et l'exterieur sont indissociable, et donc l'orsque Ibn Taymmiya dit: "Ce qui consiste en une mecreance
dans les actes exterieurs; comme se prosterner pour une idole ou insulter le messager ou les chose de ce genre :
c'est une mecreance car elle implique Iatalement la mecreance interieure" cela concorde tout a Iait avec ses autres
paroles se trouvant dans ses autres ouvrages. Et une Ioi qu'on connait le lien entre l'interieur et l'exterieur que le
cheykh Al Islam Ibn Taymmiya a demontre dans nombre de ses ouvrages, alors on comprend ce que signiIie sa
parole ici : il explique que la parole ou l'acte de mecreance exterieur implique Iorcement l'impiete interieure, car
les deux sont indissociables.|1| Mais le Iacteur du verdict de mecreance est uniquement la parole ou l'acte, et non
pas la conviction du coeur ou son intention ; c'est juste que lorsqu'il y a une mecreance exterieure cela implique la
mecreance interieure.|2|
La mecreance interieure est donc une implication et non pas une condition pour prononcer le verdict d'apostasie
sur la base de parole ou de l'acte, il y a donc une tres grande diIIerence entre la parole d'Ibn Taymmiya et celle des
Mourji'a qui disent : Il se peut qu'on insulte Allah ou Son messager tout en ayant la Ioi dans son coeur. Les
Mourji'a ne considerent donc pas que la mecreance exterieure implique Iorcement la mecreance interieure, leurs
avis n'a donc rien a voire avec celui d'Ibn Taymmiya!
3/ Au sujet de l'intention:
Cheykh Ibn Taymmiya ne met en aucun cas comme condition d'avoire l'intention de devenire mecreants|3|, mais
plutot d'avoire l'intention de commettre l'acte, or il y a une grande diIIerence entre les deux: |4|
Celui qui a l'intention de commettre l'acte ou de dir une parole de mecreance il devient mecreant exterieurement et
interieurement meme s'il n'avait pas l'intention de devenire mecreant en Iaisant cet acte, comme le constata
cheykh Ibn Taymmiya comme nous allons le voire inchaAllah. Ibn Taymmiya a mis comme condition pour
pouvoire appliquer le jugement, qu'il y ait l'intention de comettre l'acte en question.
La mecreance, est le jugement que le Legislateur attribua a certains actes, la personne responsable ne decide pas
de sentence octroyees au acte, il n'est maitre que de leur accomplissement ou pas et ne pourra en aucun cas dire :
"Je n'avais pas l'intention de blasphemer en Iaisant cela! "
4/ Ibn taymmiya a ensuite donne un exemple d'une situation ou quellequ'un commet un acte sans avoire voulu le
commettre:
"Mais dans l'hypothese ou quelqu'un se prosterne devant une idole sans avoire l'intention dans son coeur de se
prosterner pour elle, mais au contraire il vise Allah dans son coeur, cecie ne serait pas une mecreance ; cela peut
meme etre permis, et ceci lorsqu'il se trouve au milieu des idolatres et qu'il craint pour sa vie a cause d'eux, il
s'accorde avec eux dans ses actes exterieurs mais dans son coeur il ne vise qu'Allah dans sa prosternation."
Et il y a plusieur points souleves ici:
a/ Lorsqu'il dit "dans l'hypothese" c'est donc une Hypothese et non une constatation, or il y a une grande
diIIerence entre les deux car il arrive qu'un savant suggere une hypothese imaginaire et impossible a laquelle il
attribue un verdicte dans le but d'expliquer mieux un sujet.|5|
b/ Lorsqu'il dit : "sans avoire l'intention dans son coeur de se prosterner pour elle" cela montre bien qu'il parle de
celui qui n'a pas l'intention de l'acte (la prosternation) qui est la cause d'apostasie, il s'agit donc de celui qui est
semblable a l'homme qui dit " O Allah, Tu es mon serviteur et je suis ton maitre" par joie intense il se trompa dans
ses mots et voulait dire le contraire, il n'avait donc pas voulu dire cette parole. Donc dans ces deux cas de Iigure,
la personne ne devient pas mecreante car il y a une entrave a lier le statut a sa cause, car le premier (celui de
l'hypothese d'Ibn Taymmiya) est contraint, et le deuxieme (l'homme du hadith dont la langue s'est emmelee) s'est
trompe: or ces deux element empechent de prononcer l'apostasie.|6|
c/ Lorsqu'il dit : "cela peut meme etre permis" cela montre bien tout ce que nous avons dit precedemment, que
l'acte apparent est bel et bien une mecreance mais il existe ici une entrave a prononcer le verdict d'apostasie: c'est
la contrainte. Il n'y a donc pas de verdict malgre la presence du Iacteur.
d/ Nous voyons apres tout ce que nous avons dit, que cette parole d'Ibn Taymmiya conconrde avec ses autres
conclusions sur le caractere indissociable entre l'interieur et l'exterieur, et que celui qui commet une parole ou un
acte impie devient mecreant exterieurement et interieurement sauI s'il existe une entrave qui empeche d'appliquer
le verdict en presence de son Iacteur. Ibn Taymmiya se base donc sur ce qui est apparent (le Iacteur du verdict)
contrairement au mourji'a qui se basent sur le coeur ...
e / Pour ce qui est de Iaire de la mecreance pour obtenir un tinreret : il est claire et Iormellement sur et certain
qu'on ne peut comprendre cela des propos d'Ibn Taymmiya, et la preuve de cela est qu'il dit : " cela peut meme
etre permis, et ceci lorsqu'il se trouve au milieu des idolatres et qu'il craint pour sa vie a cause d'eux, il s'accorde
avec eux dans ses actes exterieurs" Ibn Taymmiya parle ici de la contraint, et la contrainte est une entrave a
l'apostasie unanimement reconnue par des erudits, mais ils on diverge quand a la deIinition de la contrainte.
Et nous pouvons conIirmer que c'est l'avis d'Ibn Taymmiya lorsque nous lison dans Kitab Al Iman Majmou Al
Fatawa volume 7 page 219, 220 : " Ce pourquoi la prole exterieure Iait partie de la Foi sans laquelle un homme ne
peut etre sauve, et ceci d'apres l'ensemble des predecesseur et successeurs, parmi les premiers et les derniers,
excepte les Jahmiya: Jahm et ceux qui l'on approuve. En eIIet, dans l'hypothese ou une personne est excusee du
Iait qu'il soit muet ou car il a peur de son peuple qu'il lui Ierait du mal s'il mainIestait l'islam ou quelleque chose
comme ça, dans ce cas il est possible qu'il ait la Foi dans son coeur sans rien prononcer de sa langue|7|, tout
comme celui qui est contraint de prononcer une parole de mecreance. Allah a dit: " SauI celui qui y est contraint,
alors que son coeur reste rassure sur la Foi, mais quiconque ouvre son coeur avec la mecreance: ceux la ont sur
eux la colere d'Allah et ont un terrible chatiment" (Sourate 16 - Verset 106) Or ce verset indique la decadence de
l'avis de Jahm et de ses adeptes ; car ce verset a classe toute personne qui tiendrait des propos de mecreance parmi
les mecreants menaces; sauI celui qui est contraint et dont le coeur est rassure sur la Foi. Et si on dit "Mais Allah a
dit "Mais quiconque ouvre son coeur avec la mecreance"" ! " On repondra alors: ceci concorce avec le debut du
verset, car celui qui commet de la mecreance sans y etre contraint, il a ouvert son coeur avec la mecreance, sinon
le debut du verset contredirait la Iin. Et si cela voulait parler de celui qui commet la mecreance en ouvrant son
coeur et que cela puisse arriver sans contrainte, alors le verset n'aurait pas Iait exception pour le contraint
uniquement, mais il aurait Iallu excepter celui qui agit librement |et qui commet de la mecreance| tant qu'il
n'ouvre pas son coeur a la mecreance. S'il tient des propos de mecreance par opportunisme : il a ouvert son coeur
avec la mecreance et cecu est une mecreance. C'est ce que nous enseigne la parole d'Allah " Les hypocrites
craignent que ne soit revelee une sourate qui revele ce qu'il y a dans leurs coeur ! Dis : Moquez vous seulement !
Allah exposera ce que vous craignez ! Et si tu leur demandais; ils diraient assurement : " Nous ne Iaisions que
bavarder et blaguer ! " Dis " C'etait d'Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous
excusez pas, vous avez certes mecru apres avoire eu la Foi. Si Nous pardonnons a une partie d'entre vous, nous
chatieront une partie car ils Iurent criminels." (Sourate 9 - Verset 64 66) Allah nous a annonce qu'ils sont devenu
mecreants apres avoire eu la Foi, malgre qu'ils ont dit " Nous avons tenu ces propos impies sans y croire, mais
nous blaguions et bavardions! " Et Allah exposa que se moquer de Ses versets est une mecreance, et que cela ne
peut provenir que d'une personne ayant ouvert son coeur a la mecreance, car s'il y avait la moindre Foi dans son
coeur, elle l'aurait empeche de tenire ce genre de propos." Fin de citation
Et ceci nous expose qu'Ibn Taymmiya veut dire qu'un musulman n'est jamais excuse de commettre de la
mecreance dans ses paroles et ses actes sauI lorsqu'il est contraint uniquement, et cela nous explique egalement le
lien qu'il y a entre l'exterieur et l'interieur contrairement a ce que pretendent les Mourji'a.
|1| SauI sous la contrainte ou sous la Iolie.
|2| En d'autre terme : Lorsqu'une personne commet en tout liberte et de son propre choix, sans y etre Iorce, un
acte ou une parole de mecreance, c'est qu'il a eu l'intention de dire ou de Iaire cela, car le prophete (sws) a dit "Les
actes sont accompagnes des intentions" (rapporte par Al Boukhari et Mouslim), la racine de tout acte est
l'intention : il est impossible pour une personne rationnel de Iaire ou dire quoi que ce soit sans avoir eu l'intention
de le Iaire ou de le dire, sauIe trous cas:
1/ La contrainte sous la torture ou la mort.
2/ La Iolie ou la perte de connaissance.
3/ L'erreur, c'est-a-dire Iaire un acte de maniere involontaire. Par contre le Iait d'agir deliberement sans viser la
consequence de ce que l'on Iait, ce n'est pas considere comme une erreur.
Lorsqu'une personne se prosterne devant une idole ou insulte le messager sans etre Iou ni contraint sous la torture
ou la mort : alors c'est qu'il a eu l'intention de Iaire ce qu'il a Iait ou de dire ce qu'il a dit, quelque soit le but
recherche dans cela :
- Que ce soit par conviction.
- Que ce soit sans conviction, mais dans le but de jouir d'un interet mondain.
- Que ce soit sans convivtion, mais par peur des mecreants.
- Que ce soit sans conviction, mais pour Iaire plaisire aux mecreants.
Peu importe le but recherche dans la parole ou l'acte de mecreance :
Celui qui le commet sciemment sans y etre ni contraint ni Iou: il est mecreant exterieurement (de part son acte) et
interieurement (de par l'indissociabilite entre l'acte exterieur et l'intention du coeur) mais l'element ou le Iacteur
sur lequel nous nous bason pour le juger mecreant, c'est le simple acte ou la simple parole, et non pas l'implication
de l'acte qui est l'etat du coeur. Et nous ne dison pas, contrairement a ce que disent les Jahmiya et les Mourji'a
Acha'ira, que celui qui insulte Allah n'est pas mecreant qu'a condition d'avoire eu l'intention de rabaisser Allah
dans son coeur, car cela veut dire alors qu'il est possible d'insulter Allah volontairement sans pour autant etre
mecreant dans le coeur, et ceci est le dorme de Jahm Ibn SaIwan.
Il Iaut donc Iaire la diIIerence entre:
Ce que dit Ibn Taymmiya:
L'acte de mecreance Iait sortir de l'islam car il s'ensuit la mecreance du coeur, ce qui veut dire que lorsque
quelqu'un commet de la mecreance volontairement il aura Iorcement mecru dans son coeur. C'est l'avis des
sunnites.
Et ce que disent les Mourji'a :
L'acte de mecreance ne Iait sortir de l'islam qu'a condition qu'il y ait mecreance dans le coeur.
Car le Iait de mettre la mecreance du coeur en condition et non en implication Iatale, voudrait dire qu'il est
possible que celui qui insulte Allah expres soit mecreant physiquement tout en restant croyant dans son coeur! Et
ceci est une heresie extremement grave, c'est l'avis des Jahmiya des Acha'ira et des Mourji'a extremistes en
general.
Et pire encore est la doctrine des Jahmiya contemporains qui eux aIIirment que celui qui insulte Allah ou adore
une idole ou porte la croix chretienne au cou reste musulman tant qu'on ne serait pas s'il a eu l'intention de
rabaisser Allah ou de se rapprocher de l'idole ou de montrer son appartenance au christianisme.
|3| Ce que l'on veut dire par "Ne pas avoire l'intention de devenire mecreant" il est evident qu'aucun etre rationnel
n'ira Iaire ou dire quelleque chose en ayant envie d'etre maudis par Allah et d'etre un damne mecreant. Ce que l'on
veut dire par l'expression : " Commettre une mecreance sans avoire l'intention de devenire mecreant" c'est-a-dire
sans avoire l'intention de la sentence de l'acte :
Lorsque nous disons qu'insulter Allah ou se moquer de Lui ou de Son prophete ou de Sa religion Iait sortir de
l'islam car c'est du mepris envers Allah, ceci est la mecreance. Donc celui qui prononce expres une sinsulte
envers Allah sans avoire eu l'intention de Le mepriser ou de Le rabaisser dans son coeur, celui la a insulte Allah
sans avoire eu l'intention de devenire mecreant, et malgre cela il n'est pas excuse et sort de l'islam car il n'a pas ete
Iorce de le Iaire. S'il le Iait par exemple pour Iaire plaisire a quelqu'un ou pour obtenir un poste ou une Iaveur,
sans avoire eu l'intention de rabaisser Allah dans son coeur, et meme en detestant ce qu'il a dit : il aura cependant
insulter Allah pour satisIaire une creature, et cecu est du Chirk Akbar car il a mit ce bas monde a l'egale d'Allah,
voire superieur a Allah.
Mais celui qui pretend que: ne devient mecreant que celui qui dit une parole en ayant l'intention de devenir
mecreant, il lui implique alors d'excuser celui qui insulte Allah pour Iaire plaisire a une creature sans avoire eu
l'intention de rabaisser Allah, et ceci est une heresie extremement dangereuse.
|4| Il s'agit de la diIIerence entre:
a/ Faire quelque chose sans avoir eu l'intention de le Iaire, c'est -a-dire : le Iait par erreur et involontairement:
celui la est excuse. Exemple : Le Iait de dire une parole en dormant, ou en etant ivre, ou bien de dire une parole
qu'on ne comprend pas ou qu'on a mal compris en pensant qu'elle signiIie autre chose.
b/ Faire quelque chose colontairement et intentionnellement, sans rechercher la consequence ou la sentence de cet
acte, c'est-a-dire : sans avoire l'intention du verdict : celui la n'est pas excuse. Exemple : dire une parole ou un acte
expres, en sachant ce que cet actes ou cette parole represente, mais sans savoire que cela invalide l'islam, ou alors
en sachant que cela l'invalide mais en pensant que la bonne intention est une excuse.
|5| Comme lorsqu'Allah dit : " Et il t'a ete revele ainsi qu'a ceux d'avant toi : si tu associes a Allah, tes oeuvre
seront invalidees et tu sera parmi les perdants." (Sourate 39 - Verset 65) Or, il est impossible qu'un prophete
donne un associe a Allah, mais Allah enonça cette hypothese pour exposer qu'Il ne Iait aucune exception
envers ceux qui Lui associent, meme si c'etait des prophetes.
Ou encore lorsque le prophete (sws) a dit "S'il m'avait ete permis d'ordonner a quelqu'un de se prosterner pour
autre qu'Allah, j'ordonnerais a la Iemme de se prosternet devant son mari." Or le prophete n'a jamais ordonne de
se prosterner pour un autre qu'Allah, mais il evoqua cette hypothese pour exposer l'importance du respect que la
Iemme doit avoire envers son epoux.
Ibn Taymmiya nous donne donc une hypothese d'une personne qui se prosterne pour un autre qu'Allah sans avoire
eu l'intention de se prosterner, mais il n'a jamais voulu dire par la qu'une personne ne devient mecreante que si elle
commet de la mecreance avec l'intention de mepriser Allah ou de sortir de l'Islam.
|6| Cela signiIie que l'orsqu'une personne commet un acte dont il ignore le sens ou dont il ignore la realite, comme
lorsqu'il se prosterne devant une idole sans l'avoire remarquer, ou qu'il prononce une parole dont il ignore la
signiIication ou encore pense la connaitre mais se trompe, ou qu'il prononce quelque chose alors qu'il se trouve
dans une situation mentale ou il ignore ce qu'il dit, alors il ne devient pas mecreant pour cela comme l'expliquent
les gens de science:
Allah dit : " Seigneur, ne nous punis pas si nous oublions ou si nous nous trompons"(Sourate 2 - Verset 286)
Et Allah dit: "Ce n'est pas pour les expressions gratuites dans vos serment qu'Allah vous saisit: Il vous saisit pour
ce que vos coeur on acquis. Et Allah est Pardonneur et Patient."(Sourate 2 - Verset 225)
Et Allah dit : "Nul blame sur vous pour ce que vous Iaites par erreur, mais (vous serez blames pour) ce que vos
coeur Iont deliberement. Allah, cependant, et Pardonneur et Misericordieux."(Sourate 33 Verset 5)
Cheykh Al Islam Ibn Taymmiya dit dans " Majmou Al Fatawa" volume 19 page 210 :
" Lorsqu'un homme jure de quelque chose en etant convaincu qu'elle est comme il en a jure, mais qu'il constate
ensuite qu'il s'est trompe : alors on considerera qu'ils s'est trompe et il n'est coupable d'aucun peche a
l'unanimite."
Et l'imam Mouslim rapporte d'apres Anas l'histoire de l'homme qui a perdu sa monture dans le desert, et
qui desespera de la retrouve et cru qu'il allait mourir de soiI, lorsqu'il retrouva sa monture il dit par erreur: " O
Allah! Je suis ton maitre et Tu es mon serviteur!"
Ibn Taymmiya dit a ce sujet dans "Radd Ala Al Bakri" page 244: " Sa langue s'est emmelee involontairement, a
cause de sa grande joie il a dit "O Allah Tu es mon serviteur." "
Ibn Al Qayyim a dit dans "I'lam Al Mouqi'in" volume 3 pages 53 :
" Et Hamza avait dit au prophete (sws) " Vous n'etes que des adorateurs de mon pere ..." Mais il etait en etat
d'ivresse, alors il n'est pas devenu mecreant pour cela, tout comme le compagnon qui recita la Sourate 109 ; " Dis
o vous les mecreants, j'adore ce que vous adorez et nous adorons ce que vous adorez ..." Et ceci Iut avant
l'interdiction de l'alcool, et il ne Iut pas considere mecreant pour cela car il n'avait pas d'intention de dire ce qu'il a
prononce de sa langue, et le dit sans vouloir sa signiIication."
Mouhammad Ibn Abdelwahhab dit dans dourar As-Saniyya volume 10 page 125:
"Lorsqu'il prononce une parole de mecreance, mais sans connaitre ce qu'elle signiIie, et qu'il est evident et claire
qu'il a prononce une chose dont il ne compren pas la signiIication. Par contre, s'il ignore que cela Iait sortir de
l'islam |tout en comprenant la signiIication de cette parole| alors il suIIira de lire le verset "Ne vous excusez pas :
vous avez certes mecru apres avoir cru"ils s'excusaient chez le prophete, etant convaincu de n'avoire pas quitte
l'islam."
Nous donnons un exemple concret, Allah a dit dans le Coran Sourate 35 Verset 28: " Ce sont certes les savants qui
craignent Allah, parmi Ses serviteurs."
Cemui qui au lieu de prononcer "yakhcha llaha" prononce "yakh cha llahou", alors le verset change radicalement
de sens car le terme "Allah" passe de l'etat de complement direct a l'etat de sujet du verbe, la phrase signiIira
donc: eCertes, de Ses serviteur Allah a peur des savants."
Et cette phrase est une mecreance evidente. Par contre la situation de celui qui la recite n'est pas evidente du tout :
il est tres probable que le recitant n'ai pas dutout Iait expres de dire cela, voire meme ne se rend pas compte que
cette Iaute change le sens du verset car il ignore les regles de grammaire arabe par exemple. Il a donc prononce
une mecreance sans connaitre ce que signiIie sa parole.
|7| Ibn Taymmiya parle ici de celui qui ne maniIeste ni d'islam ni de mecreance.

Texte en arabe
ي· ةل'سر
ةئجرملل ةهبش ىلع درلا
لا همحر ةيميت نبا ملسلا خيش ملك نم


هب-ك
~ه-لا ~مح نب ر-'-
- .ا¸ش 1420
»يحرلا نمحرلا لا »~ب
~·ب¸ نيمل'·لا -ر ل ~م=لا :
,¸'--لا) ه=-ل ا~- ملسلا خي~ل ¸- در¸ ~-· 14/120 ) :
( •ل€ 'م-•· •ل€ ¸=-¸ .¸سرلا ‚س¸ ƒ'„¸…ل د¸†~ل'ك : ‡ر-'=لا .'معˆا نم ار-ك ƒ'ك 'م¸ ه-¸‰ل
هل د¸†~لا هبل-ب ~Š-‹ »ل¸ ن„¸ ما~Œ ~†س ه-ا ر~Œ ¸ل· •Ž¸ ن•'بلا ر-‰ل 'م•ل-~م ل د¸†~لا ~ŠŒ ‘ب
»ه·'’‹ نيكر~م نيب ƒ'ك ا€Ž •ل€ “'ب‹ ~Œ¸ ار-ك •ل€ ن‰‹ »ل هبل-ب ‘·-لا ي· »ه-·ا¸ي· ه~-- ىلع
”'ملع •·ب ƒ– رك€ 'مك ل د¸†~لا هبل-ب ~Š-‹¸ ر-'=لا •ل€ ¸=- ‘·· -'-‰لا ‘-– ”'ملع¸ نيمل~ملا
ملسلا ىلŽ »-'عد ى-ح نيكر~ملا نم م¸Œ —م (رمˆا .¸– ي· »هتر·'˜م ره=‹ »ل¸ ه‹~‹ ىلع ا¸ملس'·
ىه--ا .
—بر– ي· ”ا¸-ˆا ‘-– •·ب هب هبش ~Œ¸ ‘™'~م :
ر-‰لا ي· .ل=-س•ا šار-شا : ىل¸ˆا ةل›~ملا .
ر-‰لا ي· ~Š-لا šار-شا : ةي-'œلا ةل›~ملا .
ن•'بلا ر-‰لا ىلع ‘يلد ¸- ‘ب هتا~ب ار-ك •يل ر-'=لا ‘م·لا ¸– .¸-لا ƒ– : ةœل'œلا ةل›~ملا.
‡¸ع~ل'ك) ة=لŠملل ر-‰لا žا¸ج : ة·بارلا ةل›~ملا) .
‘Š-م¸ ‘م†م) ني-‹ر• نم هب~لا Ÿ~- ىلع -ا¸†لا¸ ) :
: لولا قي!"ا Ÿ¸ج¸ ة„ل„ نم ¸-¸ ‘م†ملا :
: لولا #$%"ا ¸– ىلع ليلد Ÿدر†مب »ل'·لا .¸Œ •يل· · 'هب _-=‹ •¸ 'هل _-=‹ .'جرلا .ا¸Œ– ƒ–
‚ح'- —م .¸-ل'· •Ž¸ -~ج¸ ƒ•· · هل 'هب _-=‹ ةيعرش ة†ح نم .¸Œ ‘‰ل ~ب• ‘ب · --'ك ةل›~م
.¸-لا ا~- ƒ•· -'هيلع .~ت • 'ه-– —م ‘™'~ملا Ÿ~- ىلع ¸˜لا ا~- ةل•~ب -•~ج '˜ملس ¸ل¸ · ة†=لا
ر-‰لا ي· ~Š-لا¸ .ل=-س•ا šار-شا م~ع ي· ‡ريœ‰لا هتار‹ر-ت¸ ه~-- ملسلا خيش مل‰ب د¸درم
‡ر-'-لا ‡ر-'=لا ة†=ل'ب ,ر=ˆا هب-ك نم ريœك ي· ŸررŒ 'مم Ÿ¸=-¸ .
&'()"ا #$%"ا هب'~-ملا¸ ·_ر~لا ¸¸Š- ي· هب'~-مل'ب ƒ¸‰ت 'م هبش– Ÿ~- ةلم†ملا ¸¸Š˜لا ƒ– :
ر=- ƒ¸~ب '-~ح›ب ~ح– ~=– ¸ل ةيعر~لا ¸¸Š˜لا --'ك ا€Ž¸ · د¸Š-ملا ه˜م نيب-ي· »‰=ملا ىلŽ در‹
¸¸Š˜لا »-ت ƒ– ‚جا¸لا ‘ب · ‘•'ب ىلŽ Ÿادˆ¸ ‘ب Ÿا¸هل '·ب-م ƒ'‰ل ة˜يبملا ,ر=ˆا ¸¸Š˜لل
ةيعر~لا ¸¸Š˜لا ي· مل‰لا ا~-¸ · ,ر=ˆا ¸¸Š˜لا نم '-ري~-ت نع -=ب‹¸ •·ب ىلŽ 'ه-·ب
»- نم ~ب ل·!!ºº.¸-~لا¸ ¸-˜لا »ه‹ر-·‹ ~Œ ن‹~لا .'جرلا ¸¸Š˜ب -ي‰· · ‘•'بلا 'هيت›‹ • ي-لا
,ر=ˆا هب-ك ي· هلŠ· 'مب '˜- ‘مج– 'م ر~-‹¸ •·ب ىلŽ 'ه-·ب خي~لا .ا¸Œ–.
: *"()"ا #$%"ا -'ب نم ¸– د¸Š-ملا ري= دار=-س•ا -'ب نم '-رع »ل'·لا '-رك~‹ ي-لا ‘™'~ملا ƒ–
ر¸ك~ملا ¸˜لا ا~-¸ · هب-~م 'ه˜م ~=¸‹ • •ل€ ري= ¸– ر‹~--لا ¸– م¸Š’لا —م .•˜-لا ¸– ةج'=ملا
-ي‰· ·-'‹`ا •·ب ري~-ت ىلع هملك ”'˜„– ار‹ر-ت • ار‹~-ت Ÿرك€¸ ل-– • '-رع Ÿرك€ 'م-Ž
(ƒ'م‹لا) ي· هيب'-ك ي· »-ري=¸ ةئجرملا ىلع Ÿد¸در ي· ‡ريœ‰لا ةلدˆ'ب هل-–¸ ŸررŒ 'م هب ¸ر'·‹
ºº »-ري=¸ ‡رع'شˆا ىلع Ÿد¸در ي· ¸ (مر'Šلا) ي· ¸!!
: &'()"ا قي!"ا ‘Š-ملا -ا¸†لا :
Ÿ¸ج¸ نم ¸-¸ :
: لولا #$%"ا ةهب~لا Ÿ~- =-~-· '-ل=م '˜- .ل=-س•ا رك~‹ »ل خي~لا ƒ•· · - .ل=-س•ا ي· ¸-¸ -
هل¸Œ نم •بللا ا~- ىت– 'م-Ž¸ · ¸'سˆا نم +,-(."ا /0" (123451 #'%0"6 نم هج¸ب .~‹ • ا~-¸
ىل'·ت لا ”'ش ƒŽ يت›يس 'مك .ل=-س•ا ىلع Ÿ¸ج¸لا.
: &'()"ا #$%"ا خي~لا .¸-· · ن•'بلا¸ ر-'=لا ='‰--ا م~ع ىلع .~‹ ما•ل-س•ا ƒ– ,1 ا/7 8(7 (1و6
9": (;'<= 9": %>'و ل%?"ا @?و 8(AوB" C%D5"(7 : EF(G"ا ل(;Hلا /0" (123451 #'%0"
+,-(."ا ن•'بلا¸ ر-'=لا نيب ةŒل·لا -ر·‹ نم¸ ·هتار‹ر-ت يŒ'ب ي· ملسلا خيش ملك ¸·ا¸‹ ¸ح
.¸-لا ƒ– '˜- رك~‹ ¸ه· · مل‰لا ا~- ى˜·م -ر·‹ —-ا¸ملا نم ريœك ي· ملسلا خيش '-رر-‹ ي-لا
¸- '˜- ري-‰-لا š'˜م ن‰ل¸ ('هل ='‰--ا • م¸•ل ةل•د) ن•'بلا ر-ك ه˜م م•ل‹ ر-'=لا ¸ر-‰لا ‘·-لا¸
• ¸ه· ·ن•'بلا Ÿر-ك ر-'=لا Ÿر-ك نم م•ل‹ ه˜‰ل¸ · -¸ل-لا .'مع–¸ د'--ع•ا • =-· ‘·-لا¸ .¸-لا
ر-‰ل 'م•ل-~م ر-'=لا Ÿر-ك ‘·†‹ ‘ب · ن•'بلا ر-‰لا د¸ج¸ ‘م·لا ¸– .¸-ل'ب ري-‰-لا ي· šر-~‹
ن•'بلا ي· ƒ¸‰‹ ~Œ¸ .¸سرلا¸ لا ‚~‹ ~Œ ه-Ž ةئجرملا .¸Œ نيب¸ '˜- هل¸Œ نيب ¸ر·¸ · ن•'بلا
ن•'بلا ر-‰ل 'م•ل-~م ر-'=لا ر-ك ƒ¸ل·†‹ • »ه-•· · '˜م¸م ºº »هل¸Œ نم هل¸Œ ن‹›· · !!
*"()"ا #$%"ا -~Š-لا نع ¸-¸-: ¸ر·¸ · ‘·-لا ~ŠŒ šر-شا ‘ب ر-‰لا ~ŠŒ šر-~‹ »ل '˜- خي~ل'·
ŸررŒ 'مكر-‰لا ~Š-‹ »ل ƒŽ¸ '˜•'ب¸ ار-'= ر-ك ر-‰لا ‘·· ¸– ر-‰لا .¸Œ ~ŠŒ نم· ·ن‹رمˆا نيب
'˜- ‚ب~لا¸ · هيلع »‰=لا ‚تر-يل ‚ب~لا د¸ج¸ šر-شا '˜- ¸ه· · - ىل'·ت لا ”'ش ƒŽ يت›يس¸ خي~لا
.¸-‹ ى-ح هل •يل _ر'~لل »‰=ل'· ‚ب~لا ه˜م ~ج¸ ا€Ž -ل‰ملا¸ »‰=لا ¸ه· ر-‰لا 'م– · ‘·-لا ~ŠŒ ¸-
ر-‰ل'ب هيلع »‰=‹ ه-•· ¸ر-‰لا .¸-لا ¸– ‘·-لا ~ŠŒ ~ج¸ ى-م· ·!!»‰=لا ا~- ‚ب~لا ا~هب ~ŠŒ– »ل .
: IJا"ا #$%"ا هل¸-ب ‘·-لا ~ŠŒ م~·ل ‘œم '˜- خي~لا ƒ– KLMي N"و ,Aو OاKP KD? #'ا QKP %3=6
#" C%D5"ا #.3MJ ,R7S1 ,RJ 8(7 ا:T 9": U(.ي KPو ا/7 9": ,0ي N" #.3MJ V C%D5"ا KLP WJ
NX=(Yي +V C%D5"ا #.3MJ KLMيو F(G"ا WZ/"ا &= NXM=ا%R= #5/' [3H ر¸م– '˜-¸ · :
: لولا هل¸Œ ƒ– +QKP %3=6 »ل'·لا ر~-‹ ~-· ·'مه˜يب ا~ج ريبك ¸ر'-لا¸ · ر‹ر--لا • ر‹~--لا -'ب نم ¸-¸
نييب-لا ¸– · .•˜-لا -'ب نم »‰=لا هيلع ‚تر‹¸ '·˜-مم '-ر· .
: &'()"ا هل¸Œ +#" C%D5"ا #.3MJ KLMي N"و6 ¸~ل'ك ¸ه· (ري-‰-لا š'˜م ¸- ¸~لا) ‘·-لا ~Š-‹ »ل '˜ه·
¸'=لŽ نم —-'ملا د¸ج¸ل ني-ل'=لا ي· ر-´‰‹ »ل¸ · .¸-لا ~Š-‹ »ل '˜- ¸ه· (•بر '-–¸ ¸~بع --–) .'Œ
ري-‰-لا —-ا¸م نم 'م-¸ _=’م ي-'œلا¸ Ÿر‰م .¸ˆا ƒˆ •ل€¸ ‚ب~ل'ب »‰=لا - .
: *"()"ا هل¸Œ +\"ا]]] 8(7 ا:T 9": U(.ي KPو 6 'م-Ž¸ ر-ك Ÿر-'= ا~- هل·· ƒ›ب Ÿرك€ ¸بس 'م ىلع .~‹
‚ب~لا د¸ج¸ ىلع »‰=لا ‚تر‹ »ل (Ÿاركلا) ¸-¸ —-'ملا د¸ج¸ل .
: ^1(Y"ا #$%"ا نيب م¸•للا ي· ,ر=ˆا هتار‹ر--ل ¸·ا¸م '˜- خي~لا ملك ƒ– ¸بس 'م —يمج نم نيب-‹
نم —˜م‹ —-'م د¸ج¸ ~˜ع •Ž '˜•'ب¸ ار-'= ر-ك ¸ر-ك ‘مع ¸– .¸-ب ىت– نم ƒ–¸ · ن•'بلا¸ ر-'=لا
ن‹~لا ةئجرملا -ل’ب · ري-‰-لا š'˜م ¸-¸ ر-'=لا ¸- '˜- Ÿ~˜ع ‡~م·ل'· · ‚ب~لا ىلع »‰=لا ‚يترت
ا¸بر=-‹ ƒ– لا ”'ش 'م •ل€ ي· ا¸بر=-ا¸ ‡~م·لا ¸- ن•'بلا ا¸ل·ج .
: _C(5"ا #$%"ا ة=لŠملا ‘ج– نم ر-‰لا ي· ¸-¸ - - :
.'Œ ه-– »ه-لا ا~- ƒل=ب ىلع .~‹¸ · ‘•'ب »ه· ¸-¸ · ملسلا خيش ملك نم »ه-‹ • '·=Œ ا~-¸ KPو6
NX=(Yي ,R7S1 ,RJ 8(7 ا:T 9": U(.ي +F(G"ا WZ/"ا &= NXM=ا%R= #5/' [3H · Ÿاركلا ¸- ا~-¸
.¸Œ ا~- _-¸‹¸ ·Ÿاركلا ر¸- ي· ا¸-ل-=ا ن‰ل¸ ”'مل·لا نيب هيلع ¸--م ري-‰-لا نم —-'مك Ÿاركلا¸
,¸'--لا) ي· ه~-- خي~لا 7/219 ) :
(,1 `3Y"او `35"ا a1(H KbH #J cT K.Z3" E(D' c de"ا 8(;يfا ,1 F(G"ا ل%M"ا 8(7 اeX"و
#'%0" وg h _ig #'%0" QوeZ1 #'g QKP ا:T #'<= j #M=او ,1و (;X$ aR;XD"ا cT ,يikاو ,R"ولا
#.3P [= 8(;يT I1 N304ي c 8g ,0;ي اeX= h 9": %>'و h lو:m On?fا Xog 8T O%P ,1 (/p(i
/0"(J Uq ,1 ,0"و 8(;يf(J ,r;!1 #.3Pو l7g ,1 cT 6 ["(Zs Vا ل(P /0"ا a;37 [3H l0;"(7
,1و NX$ ل%P C(5= [3H لKي (;1 aيkا leFو h + NRGH tاeH NX"و Vا ,1 @uv NXR3Z= اQKw
] 8(;يf(J ,r;!1 #.3Pو l7g ,1 cT Q(/0"ا KRHو WFg ,1 /0"(J N30s ,1 W7 WZ$ #'<= j #Z.sا 8<=
,1 /7 ,1 #'<= (X"ول ق=ا%1 اeFو :WRP h +اQKw /0"(J Uq ,1 ,0"و 6 ["(Zs ل(P KM= : WRP
%F /7 ,;J Cا;"ا 8(7 %"و h (Fim aيkا لوg xP(' cTو h اQKw /0"(J Uq KM= lا7T Rv
Rvو l0;"ا [b)45ي 8g @Dي 8(7 WJ h yM= l0;"ا ,)45ي N" lا7T nJ 8%0ي 9":و lQKw UQ(S"ا
لC KPو /7 &Fو h اQKw (XJ Uq KM= (H%- /0"ا a;30J N30s ا:Tو h lQKw USي N" ا:T l0;"ا
8g اz2X4?ا WP NXJ%3P [= (;J NXr.bs EQ%? NXR3H ل2bs 8ا 8%M=(b;"ا Qe>ي6 ["(Zs #"%P 9": [3H
N4b7 #"%?Qو #s(يmو V(Jg WP @Z3'و {%Y' (b7 (;'T ,"%MR" NX4"|? ,r"و h8وQe>s (1 }Y1 Vا
ا%'(7 NX'|J a/p(- teZ' N0b1 a/p(- ,H `Z' 8T N0'(;يT KZJ Ns/7 KP اوQe4Zs c h 8%p2X45s
(b7 WJ #" C(M4Hا Rv ,1 /0"(J (b;30s ('T NX"%P I1 NX'(;يT KZJ او/7 NX'g .ig KM= h +,R1D1
On0"ا اeXJ lQKw Uq ,;1 cT اeF 8%0ي cو /7 Vا ~(ي•J €ا2X4?cا 8g ,RJو h @Z3'و {%Y'
+ On0"ا اeXJ N304ي 8g #Zb1 #.3P [= 8(;يfا 8(7 %"و ىه--ا .
· =-· Ÿاركلا ~˜ع •Ž •¸Œ ¸– ل·· ر-‰لا ي· ر~·‹ • »ل~ملا ƒ–¸ '˜- خي~لا دارمل ƒ'يب ‘-˜لا ا~- ي·¸
ةئجرملا هب .¸-ت • ¸=- ىلع ن•'بلا¸ ر-'=لا نيب ةŒل·لا ƒ'يب '-‹– هي·¸.
: IJ(5"ا #$%"ا ~‹•م • 'مب 'ح'-‹Ž¸ '-'يب رمˆا ا~- ~‹•ت ,ر=ˆا هتار‹ر-ت¸ ملسلا خيش ملك ƒ–
'ه-·ب Ÿ~-¸ · هيلع :
مر'Šلا ي· .'Œ 3/976 :
( »ه-– نيب· (»‰-'م‹Ž ~·ب »تر-ك ~Œ ا¸ر~-·ت •)ني™•ه-~ملا ¸ح ي· ىل'·ت .'Œ¸ Q(/7 ل%M"(J »ل »ه-– —م
¸‹~Š-لا ƒ– نم م~-ت 'م هي· ه--لا¸ · —سا¸ -'ب ا~-¸ · ه-=- ا¸~--·‹ ‡دارŽ¸ »ل‰-لا ‡دارŽ —˜م‹ ‚ل-ل'ب
ةب=ملا ‚ج¸‹ ه-– 'مك · -'-’-سا¸ ة-'ه-سا هي· ‘·· رم– ا~- م~ع¸ ا~- د¸ج¸ Ÿ¸'--Œا¸ »ي=·-لا¸
”'--Œ'ك · هت'Œ¸ل’م ي· لا ة˜س هب -رج · »ل…ل -ل'’ملا =اردŽ¸ ‡~لل ¸·ا¸ملا =اردŽ OKH ا:<=
a3Z"ا OKZ" (123451 8(7 ل%3Z;"ا مل‰ل'· · ر=•ا ~-لا م~·ل 'م•ل-~م ƒ'ك ~-لا ~ج¸ ا€Ž¸ · WZ/"او
•(/Y4?n" ,;u4;"ا 9"e3= On54?cاو C(RM'cا OKZ"و I=(b"ا قيKL4"ا OKZ" O23451 a'(X4?cاو
ا/7 8(7)
هي· .'Œ¸ 3/955 :
(8(7 وg h O>1 9": 8g KM4Zي t(5"ا 8(7 €ا%?و h (b-(Jو اF(o /7 #"%?Q @? وg Vا @? 8T
lC(M4Hا ,H nFا: 8(7 وg h #" n>451 ƒ›ب نيل™'-لا ة˜~لا ‘-– ر™'س¸ ”'ه--لا ‚-~م ا~- · ƒ'م‹لا
نب'ب -¸ر·ملا - يل=˜=لا »ي-اربŽ نب ¸'=سŽ -¸-·‹ ¸ب– م'ملا .'Œ ~Œ¸ · ‘مع¸ .¸Œ ¸-¸ - ه‹¸-ار
‚س ¸– · لا ‚س نم ƒ– : ىلع ƒ¸مل~ملا —مج– ~Œ" : ~مح–¸ ي··'~ل'ب .~·‹ ةم™•ا ~ح– ¸– · هل¸سر
ƒ'ك ƒŽ¸ •ل~ب ر·'ك ه-– · لا ”'يب-– نم 'يب- ‘-Œ ¸– · لا .•-ا 'مم 'ئيش —·د لا .•-– 'م ‘‰ب ار-م ")
'-‹– .'Œ¸ 3/975 :
( /0ي #'<= /7 a;37 (X'|J (;"(H (X" اK1(H a$(‚ Rv ,1 /0"ا a;37 #'(53J ل(P ,;= اF(o 9"eJ
9": ل(P ,1و h (b1ƒ1 8%0ي 8g „%Dي ,-(."ا &= #'T : ل(Mي 8g „%Dيcو h (b-(Jو ,1 …1 KM=
On?cا Ÿرك– نم •Ž ه-'م‹Ž ~·ب نم ل'ب ر-ك نم ) ه-'=بس لا .'Œ · نم ن‰ل¸ ƒ'م‹ل'ب نئم=م هبلŒ¸
د'--عا '˜- ر-‰ل'ب در‹ »ل ه-– م¸ل·م ¸ · (»ي=ع -ا~ع »هل¸ لا نم ‚-= »هيل·· ار~- ر-‰ل'ب “رش
~Œ ¸-¸ هيلع ‘جرلا Ÿر‰‹ • •ل€ ƒˆ · =-· ‚ل-لا ه-ˆ · ~--عا¸ .'Œ نم در‹ »ل¸ · Ÿرك– نم ى˜œ-سا
~-·لا ىلع Ÿر‰‹ • ¸-¸ Ÿر‰ملا ى˜œ-سا »ل‰ت نم دار– ه-– »ل·· · =-· .¸-لا ىلع Ÿر‰‹ 'م-Ž¸ · .¸-لا¸
نم ‚-= هيل·· ر-‰لا ةمل‰ب لا ).
'-‹– .'Œ¸ 3/963 :
(ƒ– ‚†ي· · ‘=-~م -'~لا ƒ– ىلع .~‹ 'م ‚~لا ي· •يل· ‘=لا د'--عا ¸- ر-‰ملا ƒ'ك ا€Ž ه-Ž
'œبع ¸– 'ه-س¸ '=ي= ه-لŒ 'م-Ž¸ مارح ا~- ƒ– ~--عا '-– : .'Œ ا€Ž 'ميس • · ر-‰‹• .'Œ 'مك 'ب·ل ¸–
· 'œبع¸ 'ب·ل هيلع -ب~ك ¸– ا~- -·~Œ 'م-Ž : .'Œ ا€Ž 'مك· (‚·ل-¸ ¸¸’- '˜ك 'م-Ž) ƒ¸-·'˜ملا 8<=
c : WRP @$%1 R†J R/0s %X= اQ(/7 8%'%0ي : WRP 8Tو h 8mM"ا ‡' •ni %X= اQ(/7 8%'%0ي
N" ا:T ا/01 @5"ا ^/' WZDي • ري-‰-لا ƒ•· · »ي--~‹ • ا~- ي· هŒ~-– • '-– : ‘™'-لا .¸Œ¸ · ƒ¸‰‹
ر-‰‹ -ي‰· هل··– '-–¸ ةيŠ·م¸ ‚-€ •ل€ ƒ– ~--عا '-– : .'Œ ~Œ ƒ'ك ا€•· ‘م-=م رم›ب •ل€ ن‰‹ »ل ƒŽ
»ل¸ · (»‰-'م‹ا ~·ب »تر-ك ~Œ ا¸ر~-·ت•) ىل'·ت¸ ه-'=بس .'Œ ا~هل¸ · ار-ك : »‰ل¸Œ ي· »-ب~ك ~Œ : ‘-‹
ي· »هب~ك 'مك ر~·لا ا~- ي· »هب~‰‹ »ل· · ‚·ل-¸ ¸¸’- '˜ك 'م-Ž ¸~لا ر~·لا نم Ÿ¸ره=– 'م ر™'س
نيب ‘ب · نيŒد'- ا¸-'ك ¸ل 'مك ر-‰لا نم »هت”ارب ‚ج¸‹ ‚·للا¸ ¸¸’لا ا~هب »ه-'م‹Ž ~·ب ا¸ر-ك »ه-–
نيبت ا€Ž¸ · NXZ.sا ,1و a1cا `3? @Fe1 8g (X3>4?ا ˆ /7 (X5/' &= a"(M;"ا leF 8g `3Y"ا ,1
(X3>45ي N" وا (X.‚(w ˆ ىلع ‘يل~ل'· ىل¸•ا ةل›~ملا ي· Ÿ'˜م~Œ 'م —يمج •ل€ )
'-‹– .'Œ¸ 3/965 :
( :”'ه--لا نم »-¸~ح ا~ح نم ¸– نيمل‰-ملا نم »-¸لا ا~- -بج¸– ي-لا ةهب~لا Ÿ~- ›~˜م¸ ƒ– ا¸–ر »ه-–
ي·'˜‹ • ةŒ~- د'--عا ƒ– ا¸–ر¸ · هب رب=– 'مي· .¸سرلا ¸‹~Šت ¸- ƒ'م‹•ا · -ا~ل'ب »-~لا¸ ‚~لا
نيه‹ ~Œ ƒ'~-لا ƒ•· · ه-يŠ·م ي·'˜‹ • ه-ع'• -'†‹Ž د'--عا ƒ– 'مك 'مك · هماركŽ -¸ج¸ ~--·‹ نم
»„ · هكرت -¸ج¸ ~--·‹ 'م ‘·-‹¸ · هل·· -¸ج¸ ~--·‹ 'م =ر-‹ · -'~لا -ر-ك ~Œ ةم•ا ƒ– ا¸–ر
ه-– ~--·‹ »ل ه-– ىلع ‘يلد هبس ƒˆ ر-ك 'م-Ž : ا¸ل'-· ا~هب ر-‰· .¸سرلل ‚‹~‰ت هلح د'--عا¸ مارح
ة-'-لا 'م-Ž¸ · ة-'-لا •ل-ب • ‚‹~‰-لا •يل رمˆا •-- ي· ه-– ¸ر· ا€•· · ‚‹~‰-لا ىلع ‘يلد
ƒŽ¸ · '˜م¸م رمˆا •-- ي· ƒ'ك -~‰مب ~=›م ا~ه· . Ÿره=– 'مب هيلع ¸ر†‹ 'م-Ž ر-'=لا »‰ح ƒ'ك
ن‹~لا »-¸ · »ه‹~--·م¸ ةئجرملا - ةيمار‰لا »-¸ - »هتل=¸ · .¸-لا¸ د'--ع•ا ¸- ƒ'م‹لا : ƒ¸ل¸-‹
در†م ¸- : ƒ¸ل¸-‹ ن‹~لا »هيلع در هي·¸ هملك خلا.. د'--ع•ا نع ¸رع ƒŽ¸ .¸-لا )
'-‹– .'Œ¸ 3/955 :
(ƒ'ك ¸– · مر=م •ل€ ƒ– ~--·‹ -'~لا ƒ'ك ”ا¸س · '˜•'ب¸ ار-'= ر-ك هل¸سر¸ لا ‚س نم ƒŽ
نيل™'-لا ة˜~لا ‘-– ر™'س¸ ”'ه--لا ‚-~م ا~- · Ÿد'--عا نع ل-ا€ ƒ'ك ¸– · هل ل=-~م .¸Œ ƒ'م‹لا ƒ›ب
رمˆا •-- ي· -'~لا ر-ك ƒ›ب .¸-لا ƒ– »ل·‹ ƒ– ‚†‹¸ ... ‘مع¸ ةلž ‚~لا هلل=-س• ¸- 'م-Ž
ةمي=ع ‡¸--¸ ‡ر‰˜م )
'-‹– .'Œ¸ 2/339 :
(~Š-‹ د'‰‹ • €Ž · ار·'ك ƒ¸‰‹ ƒ– ~Š-‹ »ل ƒŽ¸ · •ل~ب ر -ك ر´ - ك´ ¸- 'م ‘·· ¸– .'Œ نم· : ةلم†ل'ب¸
لا ”'ش 'م •Ž ~ح– ر-‰لا)
) ة‹¸ب˜لا ة˜~لا _'ه˜م ي· .'Œ 5 / 251 - 252 ) :
( هبس¸ ه-·ب¸ · ر-ك .¸سرلا ‚‹~‰-· ةب'=Šلا ~˜ع ر-ك ن•'بلا ي· هŒ~Šب »ل·لا —م هت¸ا~ع¸
ةم™–¸ · ƒ'~ح•ب »هل ني·ب'-لا¸ ¸ر·شˆا¸ ي=ل'Šل'ك ه-·ا¸ نم¸ »ه†لا •Ž · -™ا¸=لا ر™'س¸ »ل·لا
ا¸ل'Œ »ه-•· · »-ري=¸ ‘ه†لا م•ل-سا ا€Ž •Ž ار-ك ƒ¸‰‹ ل· ن•'بلا ي· 'م–¸ ر-'=لا ي· ر-ك ا~- )
‡'‰~م نم _ر’ت 'هلك -'بلا ¸- —م 'ه-– “¸-¸ب 'ه˜م ره=‹¸ ا~ج ‡ريœك -'بلا ا~- ي· ه-¸Š-¸
يل‹ 'مي· ¸--ت¸ ‡~حا¸ :
1. ر-'=لا ىلع ƒ¸‰‹ »‰=لا ƒ– .
2. ن•'بلا ر-‰لا ه˜م م•ل‹ ر-'=لا ر-ك ƒ– .
3. يعرش —-'م ن•'بلا Ÿر-ك نم —˜م‹¸ -=-· ر-'=لا ري-‰-لا ‚بس ~ج¸‹ ~Œ ه-–.
4. =-· ر-'=ل'ب ةŠ-’م 'ه-ˆ ري-‰-لا —-ا¸م نم —-'م ىلŽ ---ل‹ ل· ~ج¸ ا€Ž ن•'بلا ر-‰لا ƒ– .
5. .¸Œ ¸- د'--ع•ا ¸– (‚ب~لا ~ŠŒ • ر-‰لا ~ŠŒ) ~Š-لا ¸– .ل=-س•ا šار-ش'ب .¸-لا ƒ–
-ل~لا .¸Œ • ةئجرملا¸ ةيمه†لا .
نيمل'·لا -ر ل ~م=لا¸ .
هب=-¸ هل' ىلع¸ ~م=م '˜يب- ىلع »لس¸ لا ىل-¸

~ه-لا ~مح نب ر-'- / هب-ك
-ب~لا م¸‹ 22 .ا¸ش 1420

~ه-لا ~مح نب ر-'- —Œ¸م ‡ر'‹•ب ‘--ت ‘™'سرلا نم ~‹•مل

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->