INTRODUCTION La langue est le moyen de communication le plus important.

La diversité des langues est aussi grande que la diversité des peuples. Il y a 2.5 mille langues dans le monde et il est impossible d’apprendre toutes les langues. C’est pourquoi nous avons besoin de traducteurs. Ils allègent les relations entre les hommes. Ils font les œuvres des auteurs étrangers plus accessibles et compréhensibles pour nous. Ainsi donc ils nous approchent du monde de la littérature. Il y a beaucoup de prosateurs et de poètes dans le monde. Chacun de ceux-ci regarde le monde de son point de vue. Les écrivains travaillent avec ferveur à leurs œuvres. Chacun exprime ses pensées différemment et en langues différentes donc il n’existe pas de moyens d’expression identiques. Le titre recèle dans lui-même le sens de l’œuvre. Nous pouvons trouver deux titres égaux mais les histoires seront différentes. Deux traducteurs divers peuvent traduire la même œuvre différemment parce que chacun la comprendra à sa manière. Mais les règles qu’ils utilisent ne sont pas identiques. Ce phénomène a éveillé notre intérêt. C’est pourquoi nous avons décidé de considérer le problème de la traduction dans notre thèse qui est intitulée “Les procédés de traduction (sur le matériel des titres littéraires)”. Dans cet ouvrage nous avons deux parties principales. Dans la première partie nous considérons les aspects théoriques de la traduction, notamment:
1) quelles sont les étapes du processus de traduction? 2) quels procédés assurent le transfert du sens d’un énoncé de la langue source à

la langue cible?
3) combien de procédés existe-il? 4) quelle est la différence entre eux?

Dans la deuxième partie de cette thèse nous analyserons 64 titres des œuvres littéraires pour montrer les procédés qui ont été utilisés pour leur traduction. Nous utiliserons aussi les méthodes de comparaison et de statistique pour révéler quel moyen de traduction est employé le plus souvent.

1

Ainsi, les objectifs de notre recherche sont les suivants: l’examen des procédés de traduction, leur application et les différences entre eux; l’analyse des titres des œuvres connues pour la révélation des procédés utilisés le plus souvent. Les résultats de notre recherche seront inclus dans les Conclusions. Pour faire face aux difficultés de traduction, il existe des procédés auxquels nous ferons appel dans les modèles de traductions que nous proposons. Le russe a un grand nombre de mots à sa disposition, mais ils sont concrets; le français est plus abstrait et donne à chaque mot une diversité de sens. Il faut souvent plus de mots en français pour exprimer la même idée qu’en roumain. Dans cet ouvrage nous examinerons les sept procédés de traduction, leur application et les différences entre eux. Ce sont: l’emprunt direct, le calque, la paraphrase littérale, la transposition, la modulation, l’équivalence, l’adaptation. Nous utiliserons les connaissances recueillies pour analyser des titres des œuvres connues. Nous montrerons quels procédés ont été utilisés pour leur traduction et pour l’élimination des difficultés de traduction.

2

Chapitre I 1. Les travaux récents en traductologie ont souligné la place qui revient à la compréhension comme sujet d’étude. il existe trois niveaux impliqués dans la compréhension du texte: le niveau linguistique (la saisie des valeurs sémantiques des structures linguistiques). Les opérations par lesquelles on reconstitue un texte de la langue source avec les éléments de la langue cible sont régies par des règles générales interprétatives. le niveau psychologique (le raisonnement sur les opérations intellectuelles effectuées). Dans les travaux de stylistique comparée classiques l’accent était mis sur le côté «formel» de la combinatoire linguistique. 1987 et 1994): Le compréhension du sens. les présupposés d’énonciation intégrés dans le système de communication). L’hypothèse de départ dont découlent d’autres hypothèses subsidiaires est que la compréhension se définit comme le résultat d’opérations mentales alliant l’analyse linguistique à 3 . (J. Dancette. de son environnement cognitif. 1995: 25) a formulé une hypothèse générale sur la compréhension. Le processus de toute traduction implique une stratégie réalisée en trois étapes (M. La traduction – un processus interprétatif complexe La traduction est l’activité qui consiste dans la transmission du contenu du texte dans une langue au moyen d’une autre langue. voire accidentel. ainsi que le résultat de telle activité. La traduction comme toute production langagière implique un traitement mixte des aspects tant codiques que non codiques présents dans le texte source. en insistant sur la relation indissociable entre la compréhension et le sens. ce qui conduisait souvent à des résultats peu satisfaisants du fait de leur caractère partiel. Lederer. suivant laquelle l’adéquation sémantique d’un texte traduit est fonction de la manière dont le traducteur a saisi le sens du texte à traduire. Dans la conception de l’auteur.1. les conditions d’énonciation. le niveau pragmatique (connaissances culturelles rattachées au texte. qui se construit progressivement par un travail sur la langue actualisée dans le texte et par l’apport des connaissances extralinguistiques qui font partie de l’univers du traducteur.

Deslile considère que la compréhension se déroule en étapes successives: 1. ambiguïtés etc. qui consiste à saisir les intentions plus ou moins explicites du texte source. 1995: 55). 1987: 15). (J. une démarche sémasiologique de décodage des signes linguistiques par référence au système de la langue (analyse intralinguistique) et de saisie du vouloir. La reverbalisation. 3. La compréhension n’est pas l’effet du pur hasard. effet immédiat de la compréhension du sens. 4 . dans sa formulation. Trouver l’énoncé correspondant d’un énoncé de départ suppose que le traducteur oublie les mots et les phrases à travers lesquels s’exprime le sens. les habitudes de parole de l’autre langue» (M. «La troisième étape du processus de la traduction sera donc la recherche d’une expression qui rende justice au sens de l’original et qui. elle n’en présente pas moins un intérêt très grand parce qu’elle met en garde le traducteur contre l’emprise des signes linguistiques du texte de départ: «l’emprise des signes linguistiques du texte à traduire est si forte qu’il faut souvent un effort conscient et systématique de détachement ou d’oubli des formes verbales pour éviter en langue cible les calques. c’est le fruit d’un travail de réflexion sur le texte et d’une analyse approfondie des formes linguistiques comme moyen d’expression d’une intentionnalité plus au moins explicite. qui implique de la part du traducteur qu’il se détache des contraintes imposées au sens par la langue source.dire de l’auteur par référence à la réalité (analyse extralinguistique). une démarche onomasiologique pour vérifier la conformité de la traduction au texte de départ (apud J. réussisse le divorce d’avec la langue de départ et respecte totalement les usages. La déverbalisation ne repose pas sur des observations empiriques permettant de conclure à l’existence de cette étape. qu’il ait compris ce que l’auteur traduit «a voulu dire». faux amis.Dancette. un raisonnement analogique qui précède à la reformulation du texte en langue d’arrivée par associations successives d’idées et par déduction logique. obscurités.l’application des règles d’inférence. La déverbalisation. La compréhension fait partie intégrante de la compétence traductionnelle.Dancette. J. 2. Lederer. 1995: 62).

Les traductions directes impliquent une hétéronymie «directe». à leur tour.L’hypothèse fondamentale de toute traduction est que la possibilité de transmettre des données informationnelles. 1. affectives et cognitives d’une langue à l’autre est fondée sur les mêmes propriétés générales. - Le calque relève de l’agencement des mots ou des latitudes combinatoires Le niveau phrastique est impliqué dans la paraphrase littérale.structurelle directement perçue comme unité de traduction et ne demandant pas une restructuration dictée par le contexte. qui l’on pourrait appeler dictionnairique. Les traductions indirectes consistent en une restructuration plus profonde des d’un lexème dans le cas du calque sémantique. - unités de signification du texte de départ. en ce sens que l’acte traductif n’implique aucune réorganisation sémantico-grammaticale. Les traductions indirectes supposent une maîtrise de la langue cible qui consiste non seulement en 5 . A mesure que le système de la langue cible s’éloigne de celui de la langue source. dans ce cas.L’emprunt direct affecte le niveau lexical. les solutions présentent divers degrés de réorganisation. Le transfert présente. Certaines des solutions adoptées par le traducteur ont un caractère ponctuel: ce sont des «réponses» conditionnées par l’unité micro. La traduction directe se place à des niveaux fonctionnels différents: . connaissent plusieurs types et sous-types: les traductions directes et les traductions indirectes. allant du simple changement de la classe grammaticale de l’unité jusqu’à une modification total des éléments constitutifs trahissant une vision différente du monde environnant.2 Les règles tactiques et le choix des moyens de transfert du sens Les procédés mis en œuvre pour assurer le transfert du sens d’un énoncé de la langue de départ à la langue d’arrivée se laissent répartir en deux grandes catégories qui. peu de variations par rapport à la structure du texte de départ.

le magazine №52 6 . Ballard. Les différents procédés de traduction sont le résultat de l’application de certaines règles stratégiques tenant de la structuration générale du texte comme textualisation d’un type déterminé de discours et de règles tactiques (choix des moyens linguistiques obligatoires ou facultatifs). Les sept procédés de traduction spécifiés dans les ouvrages classiques de stylistique comparée peuvent être représentés par le schéma suivant: Procédés de traduction directs indirects l’emprunt direct la transposition le calque la modulation la paraphrase l’équivalence l’adaptation littérale La dénomination et la définition de ces procédés ont été soumises à une critique assez sévère de la part des traductologues qui ont contesté le choix de la terminologie et la délimitation des procédés (M.П.culturel.2.grammatical. 1. C’est un procédé auquel le traducteur fait appel: 1 Label France. soit pour combler une lacune lexicale. soit pour conserver la couleur local: Горбачёв осуществил перестройку C’est Gorbatchev qui a mis en oeuvre la Perestroïka (В. mais aussi en une appropriation des habitudes linguistiques tributaires du milieu socio.1 LES TRADUCTIONS DIRECTES L’emprunt direct est le procédé par lequel on “transplante” en langue cible un mot ou une lexie complexe de la langue source. 121) Chanson française : la grande variété (par Christophe Conte1) Французский шансон: разнообразие варьете Ce procédé se présente sous la forme d’une ressemblance phonématique dans le cas de l’emprunt direct.une connaissance du niveau lexico.). 1993: 232 et suiv. Ховхун.

Deux cas particuliers sont à prendre en considération:  L’emprunt direct est inséré dans le texte original pour l’une des raisons invoquées plus haut et la traduction le laisse intact: L’usage démesuré d’alcool nuit à la santé Чрезмерное употребление алкоголя вредит здоровью  Le mot est transmis tel quel dans la traduction: Je vais au salon de beauté .Мир телереальности (par Béatrix Lafosse) Ce procédé consiste en une traduction littérale des éléments constitutifs d’une séquence de mots ou en un transfert sémantique opéré sous la dominance d’une relation hétéronymique. n’existe pas dans la langue cible. le magazine №52 Label France.. .Да здравствует разнообразие! (par Barbara Oudiz3) Le monde “merveilleux” de la télé-réalité .si un terme équivalent. Plusieurs critères peuvent servir de base à une typologie des calques:  Le niveau impliqué: l’expression ou le contenu.si le traducteur veut replacer le texte d’arrivée dans le contexte caractéristique du texte de départ.Быть немым как рыба (ABBYY Lingvo 10) Vivre la différence! . qui recouvre d’une manière exacte la réalité évoquée. 2 3 Label France.Я иду в салон красоты Sécurité routière : les Français amorcent un virage (par Florence Raynal2) Безопасность на дорогах: французы на вираже Le calque résulte de la traduction littérale des éléments constitutifs d’une lexie complexe: Etre silencieux comme un poisson . le magazine №53 7 .

G. Triomphe. 488) La paraphrase littérale consiste en un transfert hétéronymique d’un énoncé. Alexandre le Magnifique. Une vie de roman. 290) Comme un poisson dans l’eau – Как рыба в воде (V. 179) Dent de sagesse – Зуб мудрости (V. Gak et J. Triomphe. une vie pour le roman (par Daniel Bermond5) Александр Великолепный. Les premiers sont des traductions hétéronymiques conformes aux règles de structuration de la langue source: Acheter chat en poche . le magazine №45 Label France. Жизнь романа. règles d’agencement identiques même ordre séquentiel des hétéronymes: Label France.En vertu de ce critère on distingue des calques structurels et des calques sémantiques. Gak et J.G. le magazine №47 8 .G. Triomphe.G. Triomphe. Gak et J. les hétéronymes directs assurent les mêmes fonctions syntaxiques et sont placés dans le même ordre: Le serveur internet du ministère des Affaires étrangères tisse sa toile (par Elodie Maillot4) Сервер сети Интернет Министерства иностранных дел развивается La paraphrase littérale est un énoncé équivalent. 763) Les seconds résultent de l’extension du sens d’un mot sous l’influence du sémantisme de l’hétéronyme direct.  La récurrence Certains calques sont figés et enregistrés dans les dictionnaires: Se lever du pied gauche – Встать с левой ноги (V. роман жизни Ce procédé est un transfert terme à terme de la phrase de départ qui résulte d’une 4 5 convergence lexico- grammaticale: hétéronymie directe. Gak et J.Купить кота в мешке (V.

9 . 1.2. dans le cas de la traduction.calque et reconstituer le message à partir des idées et des intentions véhiculées par le texte de départ.la complexité: le nombre d’unités de signification transposées. il existe donc dans la transposition une constante sémantique qui se réalise par une mise en relation hétéronymique entre les unités lexicales constitutives du texte source et du texte cible.. Gak et J. 56) Le cachet de la poste – Почтовый штемпель (V. entre deux langues différentes (paraphrase interlinguale).G. с.Г.. Les types et les sous-types de transpositions peuvent être établis en fonction de plusieurs critères: . 146) Ce procédé consiste en une réorganisation grammaticale qui laisse intacte la structure de signification. car le traducteur doit se libérer des traductions.. Triomphe.. 38) Cette retransmission d’unités est souvent inopérante du point de vue de l’efficacité de la traduction. LES TRADUCTIONS INDIRECTES La transposition est un procédé indirect qui consiste en un changement de la structuration grammaticale du texte de départ engageant soit un changement de la classe de l’unité soit une réorganisation des moyens lexico-grammaticaux qui n’entraîne pas une réorganisation des moyens sémantiques: Dès son lever – Как только он встал Il a annoncé son retour – Он обьявил о своём возвращении (Гак В.J’ai laissé mes lunettes sur la table en bas Я оставил свои очки на столе внизу (Гак В. La transposition est une paraphrase syntaxique et elle peut être relevée à l’intérieur d’une même et unique langue (paraphrase intralinguale) ou. с. Григорьев Б.Г.Б. Григорьев Б.2.Б.

- paraphrastique. Popovici.par l’espèce de mots à laquelle appartient l’unité que l’on transpose. 306-368) 2) L’actualité des livres . . Les coups se succédaient furieusement. sans interruption Удары следовали один за другим яростно.le rapport entre le nombre d’éléments constitutifs de l’unité source et celui de l’unité cible transposée. la transposition simple se situe toujours à un niveau sous-phrastique. - par la structuration syntaxique (la forme que revêt le rapport syntaxique entre unités). Il y a deux types des transpositions: simples et complexes.- le niveau fonctionnel impliqué dans la transposition (phrastique ou sousla nature morphosyntaxique des unités engagées dans cette opération phrastique).Французские парки (par Emmanuel Thévenon6) Elle connaît plusieurs types de réalisations qui se distinguent: . Tirthankar Chanda7) 3) On avait déjà commencé à danser quand l’amiral fit son apparition Танец уже начался когда появился адмирал 6 7 Label France. 1)…les gens qui simulaient la folie pour ne pas être envoyés au front …люди. Charlotte Pistre.Книжные новинки (par Nelly Brunel. le magazine №51 Label France. le magazine №48 10 . непрерывно (T. которые притворяются сумасшедшими чтобы их не отправили на фронт (T. Transposition simple est définie comme la modification grammaticale qui n’affecte qu’une seule unité de signification. 438-534) La France des jardins . Popovici.

quel que soit le type particulier dont elles relèvent . la modulation affecte seulement l’un des constituants.Transposition complexe implique une réorganisation grammaticale plus profonde résultant d’une redistribution des informations sur plusieurs constituants qui. elle affecte surtout les lexies complexes et les énoncés: Il est facile de démontrer… – Не трудно показать. La classification des modulations: - lexicales (partielles et totales). . Eliade. что… C’est un procédé qui repose essentiellement sur une modification de nature sémantique. dans la grand majorité des cas le déterminant. 1) Il eut un faible sourire – Он вяло улыбнулся (T. est le rejet de la traduction hétéronymique. Popovici. Le trait commun de toutes les modulations.phrastiques. Eliade. changent de classe grammaticale. . 240-241) La modulation est un procédé de traduction qui implique un changement de visée sémantique et/ou pragmatique. en même temps. 148-182) 2) Deux chauffeurs entrèrent d’un air sombre et s’assirent sans mot dire à une table près de la fenêtre Два шофёра вошли мрачными и не говоря ни слова уселисьза столом у окна (M.énonciatives (équivalence). La modulation lexicale partielle implique le plus souvent une modification à l’intérieur d’une séquence constituée d’un mot centre et d’un déterminent. 11 . 241-243) 3) L’homme chercha sa montre d’un geste nerveux Человек нервно искал свои часы (M.

étant fondée sur l’antonymie lexicale: C’est pas tout près – Это далеко Ce travail est pas facile – Это трудная работа Ces fleurs ne se rencontrent que dans le midi – Эти цветы есть только на юге La modulation énonciative est la fonction interlocutive qui décide de la formulation linguistique. 307-375) L’équivalence suppose une réorganisation de l’unité source. Comme un chien dans un jeu de quilles – Как слон в посудной лавке Deux patrons font chavirer la barque – У семи нянек дитя без глазу 8 Label France. а то я тебе челюсть выбью! (T.Встреча джаза и электроники (par Elodie Maillot8) Les modulations lexicales totales affectent l’ensemble de l’unité qui apparaît ainsi comme une unité non compositionnelle et figée: Remuer ciel et terre – Свернуть горы Enfiler des perles – Тратить время попусту Faire une montagne d’une taupinière – Делать из мухи слона La modulation phrastique consiste en une réorganisation qui affecte principalement le type de phrase. Popovici. C’est pour cette raison que l’on parle dans ce cas d’équivalence plutôt que de modulation. tout en conservant le sens tant dénotatif que connotatif de l’énoncé de départ. sinon je te ferai cracher les dents! Не играйся.Un cœur de fer – Каменное сердце Juste milieu – Золотая середина Rouge comme un coq (une tomate) – Красный как рак Le mariage du jazz et de l’électronique . Pas de blagues! Réponds. le magazine №46 12 .

Les fonctions de la langue se lacent à deux niveaux différents: a) des fonctions générales b) des fonctions spécifiques Les premières sont communes à toutes les langues. Par exemple. John Cunnison Catford postule que la traduction pourrait être définie comme le « remplacement de matériaux textuels d’une langue par des matériaux équivalents dans une autre langue ».Добро пожаловать во Францию! (par Florence Raynal9) Le plus souvent l’équivalence a un caractère syntagmatique. Beaucoup d’équivalences qui nous utilisons régulièrement sont les dialogues.. doit supporter la poule – Любишь кататься.] par des éléments équivalents d’une autre langue ». Anthony G.Объединенная Европа (par Philippe Lemaître9) “Bienvenue en France !” . L’autre linguiste propose que « la traduction consiste à produire dans la langue d’arrivée l’équivalent naturel le plus proche du message de la langue de départ. таков и приход.Il y a beaucoup de définitions de la notion d’équivalence. люби и саночки возить Trop parler nuit – Молчание-золото L’adaptation est un procédé qui implique une réorganisation complète des moyens d’expression portant une forte empreinte socio–culturelle dans la langue de départ. le magazine №53 13 . etc. Tel maître. Aettinger considère la traduction comme le « remplacement des éléments d’une langue [. Les aléas de la conquête de l’indépendance . les clichés. les idiomes. puis quant au style». les proverbes. tandis que les secondes sont déterminées par la culture d’une communauté linguistique donnée.Завоевание независимости 9 Label France. d’abord quant à la signification. Qui veut l’œuf. tel valet – Каков поп.. L’Europe réunifiée .

Calef. Pour transmettre correctement le sens de la langue source en langue cible le traducteur doit premièrement connaître parfaitement les deux langues et deuxièmement se guider de sept procédés de traduction. domestiques. Chapitre II Les moyens de traduction des titres littéraires 10 Label France. коротко ли – Au bout de quelque temps Hors de l’Hexagone – заграница Maison.(par Emmanuel Thévenon10) Le parrainage. allusions prestigieuses. fric et bagnole – Дом. registres de langue. littéraires. деньги и машина (N. un soutien pour grandir . le magazine №51 14 . Ces procédés l’aident à choisir la variante qui convient et correspond davantage. ce qui annule les connotations socio-situationnelles. etc. • • portent la marque des conditions locales spécifiques. En observant les fonctions et les types de traduction nous avons décidé d’analyser leur réalisation dans la traduction des titres des œuvres littéraires. anecdotes.Моральная опека помогает расти (par Florence Raynal10) Les catégories: • • difficultés soulevées par les barrières que la charge civilisationnelle appose à la traduction pourraient être réparties en plusieurs difficultés de compréhension et de traduction des termes évoquant des difficultés provenant de la non correspondance des niveaux et des difficultés provenant de l’emploi figuré de certaines expressions qui difficultés provenant de la non transparence des allusions historiques. Une variété marquée est transférée par une variété neutre. слуги. réalités spécifiques d’une certaine communauté linguistique. bagnole dénote тачка. 39-62) Dans le dernier exemple fric dénote бабки. Царь подумал-подумал – Le tsar eau beau réfléchir Долго ли. Dans ce chapitre nous avons examiné quels sont les divers moyens de traduction.

000 лье под водой». Bazin) a la traduction en russe «И огонь пожирает огонь». Par exemple: 1) le titre «La Chambre d’or» (Agrippa d’Aubigné) est traduit en russe «Золотая палата». Verne) est traduit en russe «20.Nous consacrons ce chapitre à l’analyse des titres des auteurs connus et des procédés qui ont été utilisés pour leur traduction. Ce procédé peut être appliqué dans la limite d’une langue ainsi qu’au cours de la traduction. C’est un énoncé équivalent en langue d’origine et en langue cible. La transposition est le procédé qui entraîne un changement de catégorie grammaticale. Dans ce cas les fonctions syntaxiques des mots restent sans changement. Ce titre est traduit mot à mot ainsi que le titre «Vingt mille lieues sous les mers» (J. 3) le titre «Cinq semaines en ballon» (J. Les parties du discours sont gardées ainsi que le sens sémantique. Chaque constituant de ce titre est traduit en russe par l’équivalent approprié. Le sens sémantique est le même dans les deux langues. En français le mot «or» est le substantif qui en russe est rendu par l’adjectif «золотая». Verne) a la traduction en russe «Пять недель на воздушном шаре». Dans chaque exemple précité les traducteurs ont utilisé la paraphrase littérale pour rendre le sens correct. 2) le titre «Les fleurs du mal» (C. Ici la transposition simple a été utiliser. La paraphrase littérale signifie la transition de la langue source à la langue cible qui mène à la création du texte correct et idiomatique. Ainsi le sens sémantique est gardé. Tous les mots ont la même fonction syntaxique que dans la langue d’origine. Baudelaire) a la traduction en russe «Цветы зла». Le traducteur a décidé de rendre le sens sans changement de l’ordre des mots. 15 . Avec cela le traducteur suit l’observation des normes obligatoires de la langue. Par exemple: 1) le titre « Un feu dévore un autre feu » (E. L’ordre séquentiel est le même.

8) le titre «L’étourdi ou le contre. En français «en attendant» est le gérondif mais en russe la traduction de cette phrase est «в ожидании» . Flaubert) est traduit en russe «Воспитание чувств».2) le titre «La fille aux yeux d’or» (Balzac) est traduit en russe «Златоокая девушка». En français «les faux. Le substantif «le contre.«substantif + participe + substantif». En français «longue vie» est présenté par le group de mots «adjectif + substantif» mais en russe c’est le substantif «долголетие».fuyants» est le substantif mais en russe c’est l’adjectif «окольные» + le substantif «пути».pelote» est rendu en russe par la phrase «кошка. 3) le titre «L’élixir de longue vie» (Balzac) est traduit en russe «Эликсир долголетия». 9) le titre «Les faux-fuyants» (F. играющей в мяч».temps» est remplacé en russe par l’adverbe «невпопад». 7) le titre «La bête humaine» (E. 16 . 10) le titre «En attendant Godot» (S.temps» (Molière) est traduit en russe «Шалый или всё невпопад». играющая в мяч» . 4) le titre «La maison du chat– qui. Sagan) est traduit en russe «Окольные пути». L’adjectif «humaine» est rendu en russe par le substantif «человек- зверь». Zola) est traduit en russe «Человек- зверь». Beckett) est rendu en russe par «В ожидании Годо». L’adverbe «в ожидании» ne peut pas être utilisé comme le gérondif. Le substantif «chat.l’adverbe. Cet exemple ressemble au précédent mais dans ce cas la transposition complexe a été utiliser.pelote» (Balzac) est traduit en russe «Дом кошки. Zola) est traduit en russe «Радость жизни». Le verbe français «vivre» est remplacé en russe par le substantif «жизни».qui. 5) le titre «L’éducation sentimentale» (G. En français «sentimentale» est l’adjectif mais en russe c’est le substantif «чувств». 6) le titre «La joie de vivre» (E.

«Ami» est le mot centre. La modulation est un procédé passant par un changement de point de vue. En traduisant ce titre le traducteur utilisait la modulation lexicale partielle. La modulation peut être lexicale (partielle et totale). учебное заведение». Ce changement résulte souvent d’un glissement métonymique. 17 «femmes».le mot . 2) le titre «Boule-de-suif» (Guy de Maupassant) est en russe «Пышка». déterminant. Même ils appartiennent aux familles des langues différentes. énonciative. «L’école» est le mot centre et il a l’équivalence en russe «школа. Par exemple: 1) le titre «Bel ami» (Guy de Maupassant) est en russe «Милый друг». son équivalent en russe «красивый». Ici elle affecte le mot «bel» . Gide) en utilisant la modulation lexicale partielle est traduit en russe «Урок жёнам». En français «Botté» est l’adjectif mais en russe «в сапогах» est le substantif. c’est-à-dire un déplacement de sens par contiguïté: une partie pour une autre. Le russe et le français sont les langues absolument différentes. Voilà pourquoi il y a beaucoup de désaccords entre ceux-ci. 3) le titre «L’école des femmes» (A.11) le titre «Au bonheur des dames» (E. inversion du point de vue. Les traducteurs tentent de rapprocher les peuples et pour obtenir de bons résultats ils doivent rendre le sens le mieux possible. cause/ effet ou moyen/résultat. Le substantif français «dames» est l’adjectif «дамское» en russe. phrastique. En traduisant les titres précités les traducteurs ont utilisés la transposition pour rendre le sens plus correctement. Zola) est rendu en russe par «Дамское счастье». 12) le titre «Le chat botté» est rendu en russe par «Кот в сапогах». La traduction mot à mot de ce titre est le suivant «Ком жира» mais cette traduction n’est pas esthétique et éthique correct. Ici la modulation lexicale total était utilisé.le déterminant. contraire négativé ou double contraire.

C’est aussi un cas quand la modulation affecte un mot centre «fortune».4) le titre «La fortune des Rougon» (E. 6) le titre «Les beaux quartiers» (L. Le sens esthétique est gardé. Sartre) en utilisant la modulation lexicale totale est traduit «В семье не без урода. «Simple» et «certain» . Elle exige que les décisions du traducteur reposent sur une analyse sémantique complexe de la langue source. 5) le titre «Le fauteuil hanté» (G. Sagan) – «Смутная улыбка». En analysant tous les exemples nous pouvons tirer la conclusion que la modulation lexicale partielle se rencontre plus souvent que la modulation lexicale totale. P. La modulation occupe une place centrale parmi les procédés de traduction. «Cœur» et «sourire» sont les mots centres.les mots déterminants. Comme nous pouvons apercevoir il y a 2 variantes de traduction du mot déterminant «hanté» -«роковое» et «заклятое» mais ils ne changent pas tout de même de sens parce qu’ils sont corrects les deux. Zola) en utilisant la modulation lexicale partielle est traduit en russe «Карьера Ругонов». Le mot centre est «quartiers» et le mot déterminant «beaux». Nous n’avons pas rencontré d’autres modulations. Flaubert) est en russe «Простая душа». Dans le premier cas la modulation affecte le mot centre mais dans le second – le déterminant. L’équivalence est un procédé qui permet de rendre la même signification en utilisant des moyens stylistiques et structurelles absolument différents. Leroux) en utilisant la modulation lexicale partielle est traduit en russe «Роковое (заклятое) кресло». 7) le titre «Un cœur simple» (G. La bonne traduction dépend du choix juste de procédé. Le plus 18 .Le traducteur utilisait la modulation lexicale partielle comme dans le titre «Un certain sourire» (F. 8) le titre «L’idiot de la famille. La variante russe rende le sens très précisément et correctement. Gustave Flaubert» (J. Гюстав Флобер». Aragon) en utilisant la modulation lexicale partielle est traduit en russe «Богатые кварталы».

Camus) – «Посторонний». Du Bellay) – «Древности Рима» 3) «Les Vengeances» (Agrippa d’Aubigné) – «Отмщения» 4) «Cantiques spirituels» (Jean Racine) – «Духовные песни» 5) «Le Malade imaginaire» (Molière) – «Мнимый больной» 6) «L’Ingénu» (Voltaire) – «Простодушный» 7) «La Religieuse» (D. «заграница». «гость. «ловушка». «чужой». «L’assommoir» est aussi le mot polysémique – «дубинка. Defoë) a son équivalent en russe «Робинзон Крузо». Sartre) – «Бытие и ничто» Il y a beaucoup d’exemples identiques dans la littérature mondiale et la traduction correct parmi ceux-ci se rencontre non souvent. Flaubert) – «Госпожа Бовари» 2) «Les Antiquités du Rome» (J.-я». Zola) en utilisant l’équivalence est traduit en russe «Западня». Le traducteur a décidé d’utiliser le mot «сутяга» précisément pour rendre le sens de l’œuvre. 19 . Par exemple. le titre «Robinson Crusoé» (D. «чужак». 12) le titre «L’assommoir» (E. P. Bazin) – «Ради сына» 9) «Les mains sales» (J. «чужбина». «западня». Le traducteur a décidé que pour rendre le sens de cet oeuvre «западня» est le mot qui convient.souvent elle a un caractère syntagmatique. Ici «l’étranger» est polysémique. Il a 10 sens dans le dictionnaire – «иностранец». Sartre) – «Грязные руки» 10) «L’être et le néant» (J. Le mot «le plaideur» est polysémique parce qu’il y a quelques sens dans le dictionnaire «сторона (в судебном процессе)» et «сутяга». Diderot) – «Монахиня» 8) «Au nom du fils» (E. «посторонний». 11) le titre «Les Plaideurs» (Jean Racine) est traduit «Сутяги». налитая свинцом». «чужеземец». P. 13) le titre «L’étranger» (A. Il y a beaucoup d’exemples semblables: 1) «Madame Bovary» (G. «кабак». «зарубежье». «враг». Le reste des mots ne convient pas pour rendre le sens de l’œuvre sauf «посторонний».

P. «существование». жалкие. aux expressions idiomatiques et à la créativité ingénieuse. «ничтожность». Le traducteur a utilisé les mots «бытие и ничто» parce qu’il a décidé que ces mots justement rendre le sens et le thème principale de cet œuvre plus expressivement. 1) le titre «Les Misérables» (V.14) le titre «L’être et le néant» (J. «человек». L’adaptation. 20 . убогие» mais le traducteur a su transmettre le sens exact. Pour faire une bonne traduction. Hugo) est traduit en russe «Отверженные». Sartre) est traduit comme «Бытие и ничто». la traduction correct et le sens de chaque œuvre dépend de traducteur et de son professionnalisme. Chaque mot français dans les exemples mentionnés a ou son équivalent en russe ou quelques d’équivalents. бедные. l’adaptation doit être aussi percutante que le texte source. L’équivalence sous-entend la conservation des mêmes valeurs dans le texte cible comme dans le texte source. «ничто». Pour le mot «l’être» il y a beaucoup de sens – «сущство». L’adaptation est un procédé qui substitue une autre réalité culturelle à celle de la langue source lorsque le récepteur risque de ne pas reconnaître la référence. «бытие». et pour «le néant» aussi il y a beaucoup de sens – «небытие». La qualité de la traduction repose alors sur l’adaptation. «ничтожество». «объект». Cela peut constituer en une généralisation/abstraction ou bien en une équivalence culturelle. Précieux outil de transposition qui restitue dans une autre langue l’essence même du message initial et l’empêche de se diluer dans une traduction qui l’affaiblit. Dans le dictionnaire «les misérables» est traduit «несчастные. Le choix correct de sens d’un mot. Dans cet exemple la polysémie est aussi présente. «нет». il faut parfois dépasser les barrières de la langue et faire appel aux références culturelles.

Dans le dictionnaire «le charretier» est traduit comme «извоздчик». играющей в мяч». 4) le titre «Les Tragiques» (Agrippa d’Aubigné) est en russe «Трагические поэмы». Simenon) – «Коновод с баржи «Провидение». 10) le titre «Boule-de-suif» (Guy de Maupassant) – «Пышка» est aussi complexe. 9) le titre «Le compagnon de tour de France» (G. Sand) est en russe «Странствующий подмастерье». En français «chat-qui-pelote» est l’une partie du discours.pelote» (Balzac) est en russe «Дом кошки. En français il n’y a pas un mot sur la noblesse mais ce mot précisément rend le sens exact du contenu de texte. Ce titre a été adapté parce qu’il n’y a pas un mot en français sur les poèmes comme dans le titre «Le jugement» (Agrippa d’Aubigné) – «Страшный суд» il n’y a pas un mot sur terrible. «Tour de France» ne mentionne pas en russe et ce titre est adapté et son style est conservé. перебрасываться мячом» mais en russe ce retentit n’esthétiquement. le verbe «peloter» est traduit «сматывать нитки в клубок.2) le titre «Le bourgeois gentilhomme» (Molière) est en russe «Мещанин во дворянстве». C’est le titre complexe comme il a été traduit au moyen de quelques procédés de traduction: adaptation et transposition. 21 . Le traducteur a adapté ce titre pour le faire compréhensible pour les lecteurs russes parce que les Françaises connaissent que «Notre Dame de Paris» est la cathédrale. Le même est avec les titres: 5) «Quatre-vingt-treize» (V. Bazin) – «Счастливцы с острова отчаяния» 7) «Le charretier de la Providence» (G. Hugo) – «Девяносто третий год» 6) «Les Bienheureux de la désolation» (E. Pour la traduction la modulation et l’adaptation ont été utilisées. Hugo) en utilisant l’adaptation est traduit– «Собор Парижской богоматери». 8) le titre «La maison du chat –qui. 3) le titre «Notre Dame de Paris» (V.

14) le titre «Les animaux dénaturés?» (Vercors) est en russe «Люди или животные?». 11) le titre «Feuilles de route» (A. 12) le titre «Pot-bouille» (E. Dans le dictionnaire «pot-bouille» signifie «la cuisine de famille» mais le traducteur a décidé que le mot «накипь» est plus laconique. débonnaire et elle éveille seulement les émotions positives. 13) le titre «Le nœud de vipères» (F. «Bouille-de-suif» est quelque chose de désagréable et négative mais l’héroïne principale est très gentille. 16) le titre «Les grandes familles» (M. 17) le titre «La tête d’un homme» (G. Dans le dictionnaire «le nœud» est traduit comme «узел». Il est possible que le mot «фиалки» sous-entende «les nouvelles» qui étaient raconté tous les mercredis. Ils étaient aussi vilains que les serpents et ils avaient besoin seulement de son argent. Zola) est en russe «Накипь».«Пышка» retentit plus expressivement et esthétique. la structure et relations dans ces deux titres sont absolument différents. «Feuilles de route» sous-entendent les notes qui étaient faits pendant un voyage et en russe le mot «заметки» exprime cette idée le mieux possible.«Страстная неделя». 22 . Druon) est traduit en russe «Сильные мира сего» et comme le titre «Une carrière et autres nouvelles» (A. Gide) est traduit en russe «Заметки». Le traducteur a réussi à rendre l’image des hommes qui entouraient le protagoniste. Aragon) aussi l’adaptation était utilisé . Ils n’ont rien de commun. Maurois) – «Фиалки по средам» au moyen de l’adaptation. 15) en traduction le titre «La semaine sainte» (L. Le sens. Mauriac) est traduit en russe «Клубок змей». Cette expression est plus exacte que «святая неделя». «Sainte» dans le dictionnaire signifie «святая» tandis qu’en russe l’expression «страстная неделя» signifie la dernière semaine devant le Pâques. Il n’y a pas un mot du prix dans la variante française mais grâce à traducteur professionnel la variante russe est plus esthétique et expressive que tell de française. Simenon) est traduit «Цена головы».

L’adaptation est la limite extrême et elle est utilisée largement dans la traduction d’une langue à l’autre pour franchir la barrière socio-culturelle. Bazin) – «Супружеская жизнь» 21) «La parure» (Guy de Maupassant) . Les traducteurs tentent de rapprocher les gens et de faire le précipice d’incompréhension plus petit parmi ceux-ci. 19) «Climats» (A. France) est en russe «Харчевня королевы Гусиные лапки». La traduction de ce titre est adaptée pour les Russes parce que le mot «харчевня» est russe d’origine et le nom de reine «Гусинные лапки» est plus compréhensible que si il serait traduit comme «Педок». On peut inscrit sur cette liste encore quelques titres. Il y a la grande quantité de tels exemples dans la littérature.18) le titre «La rôtisserie de la Reine Pédauque» (A. Il y a peut de gens qui le comprennent et qui peuvent l’estimer à son juste valeur. Camus) – «Осадное положение» 26) «Quota ou les pléthoriens» (Vercors) – «Квота или «сторонники изобилия» Chaque peuple a sa culture. ses traditions et coutumes. La première étape est la compréhension du sens qui se construit par un travail sur la langue actualisée dans le texte et par l’apport des connaissances extralinguistiques qui font partie de 23 . Le travail du traducteur dans cette sphère est inappréciable. Perrault) – «Мальчик-с-пальчик» 25) «L'État de siège» (A. CONCLUSIONS Au cours de notre recherche sur la question de procédés de traduction nous sommes venus aux conclusions suivantes: • Le processus de traduction implique trois étapes. Camus) – «Злободневные заметки» 24) «Le petit poucet» (C.«Ожерелье» 22) «Les nourritures terrestres» (A. Gide) – «Яства земные» 23) «Actuelles» (A. Maurois) – «Превратности любви» 20) «Le matrimoine» (E.

la modulation. elles consistent en une restructuration plus profonde des unités de signification du texte de départ. résulte de la traduction littérale des éléments constitutifs d’une lexie complexe. la compréhension se définit comme résultat d’opérations mentales alliant l’analyse linguistique à l’application des règles d’inférence. Et la troisième étape consiste en recherche d’une expression qui rende justice au sens de l’original et qui respecte totalement les usages. le calque. • Quant aux traductions indirectes. Mais en général. la paraphrase littérale. l’équivalence et l’adaptation. Les premières impliquent une hétéronymie “directe” en ce sens que l’acte traductif n’impique aucune réorganisation sémantico-grammaticale. qu’il a compris tout ce que l’auteur traduit “a voulu dire”. • Il y a deux grandes catégories des procédés de traduction. par exemple. La deuxième étape c’est la déverbalisation qui implique que le traducteur a saisit les intentions plus ou moins explicites du texte source. L’emprunt direct est le procédé par lequel on “transplante” en langue cible un mot ou une lexie complexe de la langue source. allant du simple changement de la classe grammaticale de l’unité jusqu’à une modification total des éléments constitutifs. La transposition consiste en un changement de la structuration grammaticale du texte de départ. Et la paraphrase littérale consiste en un transfert hétéronymique d’un énoncé. Quant aux traductions indirectes. le calque. de son environnement cognitif. • Il y a trois types des traductions directes: l’emprunt direct. notamment: la transposition.l’univers du traducteur. le changement de la classe de l’unité ou la réorganisation des moyens lexico-grammaticaux qui n’entraîne pas une 24 . les habitudes de parole de l’autre langue. elles se subdivisent en 4 types. Ce sont des traductions directes et indirectes. Un autre procédé. c’est-àdire qu’elle est un énoncé équivalent. Il se présente sous la forma d’une ressemblance phonématique.

25 . La modulation. 22% . La modulation lexicale partielle implique une modification à l’intérieur d’une séquence constituée d’un mot centre et d’un déterminant. qui suppose une réorganisation de l’unité source.par l’équivalence. On distingue les modulations lexicales (partielles et totales). Les résultats de cette analyse sont les suivantes: 95% des titres analysés sont traduits par les procédés de traduction indirects. tout en conservant le sens tant dénotatif que connotatif de l’énoncé de départ. Les modulations lexicales totales affectent l’ensemble de l’unité qui apparaît ainsi comme une unité non compositionnel et figée. Et le dernier procédé des traductions indirectes est l’adaptation qui implique une réorganisation complète des moyens d’expression portant une forte empreinte socio-culturelle dans la langue de départ. étant fondée sur l’antonymie. La modulation phrastique consiste en une réorganisation du type de phrase. et la modulation énonciative ressemble plus à l’équivalence. implique un changement de visée sémantique et (ou pragmatique). 12% . 5% des titres analysés sont traduit par le procédé de traduction direct.réorganisation des moyens sémantiques. Parmi eux 39% sont traduits par l’adaptation. Dans la majorité des cas ce procédé affecte le déterminant. phrastiques et énonciatives. un autre procédé des traductions indirectes.par la transposition (dans 75% de ces exemples on a utilisé la transposition simple et dans 25% d’eux – la transposition complexe). 19% .par la modulation (88% . notamment par la paraphrase littérale. La transposition peut être simple ou complexe selon le nombre de constituants. Elle affecte surtout les lexies complexes et les énoncés. et 3% par voie mixte.par la modulation lexicale partielle et 12% . • Dans le deuxième chapitre nous avons analysé 64 exemples des titres littéraires.par la modulation lexicale totale).

26 . C’est pourquoi pour rendre d’une manière adéquate l’essence du texte traduit le traducteur doit savoir les deux langues et les deux cultures. Ce fait témoigne que le français et le russe sont des langues différentes en sens de leur structure et vocabulaire. l’équivalence et la transposition.En analysant ces donnés nous sommes venus à la conclusion que les procédés de traduction employés le plus souvent sont les procédés indirectes comme l’adaptation.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful