LE TRIPHASÉ ÉQUILIBRÉ

:
I DÉFINITION :
Trois tensions sinusoïdales, de même fréquence, de même tension efficace, forment un système triphasé
équilibré si elles sont déphasées les unes par rapport aux autres de 120 °. Le réseau triphasé est composé de 3
phases (fils) et parfois d'un neutre N.
II TENSIONS SIMPLES V :
On définit la tension simple par la différence de potentiel entre une phase et le neutre.
Les trois tensions simples ont la même valeur efficace V et la même pulsation o=2 n f .
Représentation temporelle Représentation vectorielle :
En régime équilibré,
¯
V
1
+
¯
V
2
+
¯
V
3
=
¯
0
Y.MOREL Le triphasé Page 1/8
-
2 n
3
¯
V
3
¯
V
1
¯
V
2
1
2
3
N
1
2
3
N
v
1
¦t )=V .2 sin¦ot ) Référence des phases.
v
2
¦t )=V . .. .2 sin¦ot -
2 n
3
)
v
3
¦t )=V .2 sin¦ot -
4 n
3
)
v1 (t) v2 (t) v3(t)
¯
V
1
¯
V
2
¯
V
3
¯
V
1
¯
V
2
¯
V
3
III TENSIONS COMPOSÉES U :
La tension composée est la différence de potentiel entre 2 phases
Les tensions composées ont la même valeur efficace U, et la même pulsation o=2 n f que les
tensions simples.
Représentation temporelle: Représentation vectorielle :
En régime équilibré,
¯
U
12
+
¯
U
23
+
¯
U
31
=
¯
0
IVRELATION EN LA TENSION COMPOSÉE U ET LA TENSION SIMPLE V :
Sur un réseau triphasé, la tension composée U est toujours mesurable (la tension simple V n'est
mesurable que si le neutre est sorti).
On montre que U= == =. .. .3 V .
Y.MOREL Le triphasé Page 2/8
¯
U
31
¯
U
23
¯
U
12
1
2
3
En prenant v1(t) comme référence :
u
12
¦t )=v
1
¦t )-v
2
¦t )=U .2 sin¦ot +
n
6
)
¯
U
12
=
¯
V
1
-
¯
V
2
u
23
¦t )=v
2
¦t )-v
3
¦t )=U .2 sin¦ot -
n
2
)
¯
U
23
=
¯
V
2
-
¯
V
3
u
31
¦t )=v
3
¦t )-v
1
¦t )=U .2 sin¦ot -
7 n
6
)
¯
U
31
=
¯
V
3
-
¯
V
1
¯
U
12
¯
U
23
¯
U
31
¯
U
12
¯
U
23
¯
U
31
¯
U
31
¯
U
12
¯
U
23
VCOUPLAGE D'UN RÉCEPTEUR TRIPHASÉ ÉQUILIBRÉ :
V.1 Récepteur triphasé :
Les récepteurs triphasés sont constitués de trois éléments identiques d'impédance Z. Ils peuvent-être
couplés soit en étoile, soit en triangle.
Pour les récepteurs triphasés, on indique en premier la tension nominale que peut supporter un élément.
Par exemple, pour un moteur asynchrone triphasé 220V/380V, la tension nominale pour un enroulement
(élément) est de 220 V.
V.2 Couplage étoile ( Y ou y ) :
Pour un couplage étoile, chaque élément est soumis à une tension simple V (que le neutre N soit sorti
ou non) et est traversé par le courant de ligne I. L'impédance Z impose un déphasage u¦
¯
I ,
¯
V ) .
Représentation vectorielle des tensions et des intensités :
On montre que
¯
I
1
+
¯
I
2
+
¯
I
3
=
¯
0
Y.MOREL Le triphasé Page 3/8
Z
Z
Z
N
1
2
3
¯
V
1 ¯
V
1
¯
I
1
¯
I
1
¯
V
1
¯
V
2
¯
V
3
¯
I
1
¯
I
2
¯
I
3
u
1
¦
¯
I
1,
¯
V
1
)
V.3 Couplage triangle ( D, d ou ∆ ) :
Pour un couplage triangle, chaque élément est soumis à une tension composée U et est traversé par le
courant entre phase J . L'impédance Z impose un déphasage u¦
¯
J ,
¯
U) .
Représentation vectorielle des tensions et des intensités :
On montre que :
¯
J
12
+
¯
J
23
+
¯
J
31
=
¯
0
¯
I
1
=
¯
J
12
-
¯
J
31
¯
I
2
=
¯
J
23
-
¯
J
12
¯
I
3
=
¯
J
31
-
¯
J
23
I = == =J . .. .3
Y.MOREL Le triphasé Page 4/8
¯
U
12
Z
Z
Z
N
1
2
3
¯
I
1
¯
J
12
¯
J
23
¯
J
31
¯
U
12
¯
U
12
¯
U
23
¯
U
31
¯
J
12
¯
J
23
¯
J
31
u
1
¦
¯
J
12,
¯
U
12
)
VI PUISSANCE EN TRIPHASÉ :
VI.1 Mesure de la puissance en triphasé :
Quelque soit le couplage du récepteur, il est toujours possible sur un réseau triphasé de mesurer la
tension composée U ainsi que le courant en ligne I. (On ne peut mesurer la tension simple V que si le neutre
est sorti, de même qu'on ne peut mesurer le courant entre phase J que si on a accès aux éléments du récepteur
triphasé).
Pour un récepteur triphasé branché sur une ligne 4 fils, un seul wattmètre suffit.
Montage :
Pour connaître la puissance P absorbée par le récepteur, il suffit de multiplier par 3 la valeur indiquée
par le wattmètre.
Méthode des 2 wattmètres :
Montage :
La wattmètre WA mesure la puissance PA, le wattmètre WB mesure la puissance PB.
On montre que : la puissance active P absorbée par le récepteur triphasé est P= == =P
A
+ ++ +P
B
.
La puissance réactive Q absorbée par le récepteur est Q= == =. .. .3 ¦ ¦¦ ¦ P
A
- -- -P
B
) )) )
VI.2 Les différentes puissances en triphasé :
Pour le triphasé, les grandeurs U, tension composée et I, courant en ligne, peuvent toujours être
mesurées. C'est pourquoi, toutes les formules donnant les différents types de puissances utilisent ces grandeurs.
La puissance active P : P= == =. .. .3 U I cos u uu u en [W] .
La puissance réactive Q : Q= == =. .. .3 U I sinu uu u en [var] . Si P et fp connus : Q=P tanu
La puissance apparente S : S= == =. .. .3 U I en [VA]
Le facteur de puissance fp ( cos u ) : fp=
P
S
VI.3 Puissance dissipée par effet Joule :
Un élément d'un récepteur triphasé a pour résistance R.
S'il est couplé en étoile, la puissance dissipée par effet Joule sera P
J *
=3 R.I
2
.
S'il est couplé en triangle, la puissance dissipée par effet Joule sera P
J A
=R.I
2
Si on appelle r, la résistance mesurée entre deux phases, la puissance dissipée par effet Joule par ce
récepteur est P
J
= == =
3
2
r I
2
quelque soit le couplage.
Y.MOREL Le triphasé Page 5/8
1
2
3
N
W
R
é
c
e
p
t
e
u
r

t
r
i
p
h
a
s
é
é
q
u
i
l
i
b
r
é
*
*
1
2
3
W
A
R
é
c
e
p
t
e
u
r

t
r
i
p
h
a
s
é
é
q
u
i
l
i
b
r
é
*
*
W
B
*
*
VII RELÈVEMENT DU FACTEUR DE PUISSANCE fp :
Lorsque le facteur de puissance fp est inférieur à 0,93 , EDF taxe ce mauvais facteur de puissance. Pour
relever le facteur de puissance de fp à fp' (plus fp' s'approche de 1, meilleur c'est), il faut placer une batterie de
condensateurs C en tête de l'installation. On détermine la capacité C d'un condensateur en utilisant la relation ci-
dessous :
La batterie de condensateurs est couplée en étoile (rare) :
C=
P¦ tanu-tan u' )
U
2
o
La batterie de condensateurs est couplée en triangle :
C= == =
P ¦ ¦¦ ¦ tanu uu u- -- -tanu uu u' ) )) )
3 U
2
o oo o
VIII THÉORÈME DE BOUCHEROT :
Pour une installation comportant n récepteurs triphasés équilibrés,
la puissance active totale P est : P= == =
∑ ∑∑ ∑
P
n
,
la puissance réactive totale Q est : Q= == =
∑ ∑∑ ∑
P
n
,
la puissance apparente S est :
S= == =
. .. .
¦ ¦¦ ¦
∑ ∑∑ ∑
P
n
) )) )
2
+ ++ +¦ ¦¦ ¦
∑ ∑∑ ∑
Q
n
) )) )
2
.
Y.MOREL Le triphasé Page 6/8
1
2
3
I
n
s
t
a
l
l
a
t
i
o
n
t
r
i
p
h
a
s
é
e
C C C
1
2
3
I
n
s
t
a
l
l
a
t
i
o
n
t
r
i
p
h
a
s
é
e
C C
C
IX COUPLAGE DE RÉCEPTEURS TRIPHASÉS :
Certains récepteurs triphasés ont une plaque à bornes permettant un couplage étoile ou triangle. A partir
du réseau triphasé dont on dispose, on effectue un couplage adapté au réseau.
Exemple : plaque à bornes d'un moteur triphasé asynchrone 230 V / 400 V.
(Rappel : cela signifie que la tension nominale d'un enroulement est de 230 V )
On dispose d'un réseau triphasé 133 V / 230 V :
Pour qu'un enroulement soit alimenté sous tension nominale (230V) , il faut le coupler en triangle car
la tension composée U du réseau est de 230V :
On dispose d'un réseau triphasé 230 V / 400 V :
Pour qu'un enroulement soit alimenté sous tension nominale, il faut le coupler en étoile car le tension
simple V du réseau est de 230V :
Y.MOREL Le triphasé Page 7/8
U V W
U V W
1 2 3
U V W
1 2 3
X EXERCICE DE SYNTHÈSE :
Une installation triphasée 230 V / 400 V ; 50 Hz est composée :
d'un moteur asynchrone triphasé 230 V/ 400 V (MAS) de puissance utile PU = 3 kW , η = 91 % et
de facteur de puissance fp = 0,86.
d'un récepteur triphasé équilibré qui absorbe la puissance active P2 = 4,5 kW et la puissance
réactive Q2 = 4 kvar.
1- Comment doivent-être couplés les enroulements du moteur triphasé :
Couplage étoile (230 V aux bornes d'un enroulement ce qui correspond à la tension simple V du réseau).
2- Calculer la puissance électrique PA absorbée par le moteur : n=
P
U
P
A
⇒P
A
=
n
P
U
=
3.10
3
0,91
=3,3 kW
3- Calculer la puissance réactive QM absorbée par le moteur :
Q
M
=P tanu avec cosu= fp=0,86 Q
m
=P tan¦cos
-1
0,86)=1,96 k var
4- Calculer la puissance active totale P absorbée par l'installation :
Boucherot : P=P
A
+P
M P=3,3.10
3
+4,5.10
3
=7,8 k W
5- Calculer la puissance réactive totale Q absorbée par l'installation :
Boucherot : Q=Q
M
+Q
2 Q=1,96.10
3
+4.10
3
=5,96 k var
6- En déduire la puissance apparente totale S de l'installation :
S=.P
2
+Q
2
S=.¦7,8.10
3
)
2
+¦5,96.10
3
)
2
=9,8 k VA
7- En déduire l'intensité en ligne I dans un fil de phase.
S=.3 U I ⇒I =
S
.3 U
I =
9,8.10
3
.3 ×400
=14,2 A
8- Calculer le facteur de puissance fp de l'installation :
fp=
P
S
fp=
7,8.10
3
9,8.10
3
=0,796
9- Qu'indiquent les wattmètres A et B ?
On sait que :
P= == =P
A
+ ++ +P
B
Q= == =. .. .3 ¦ ¦¦ ¦ P
A
- -- -P
B
) )) )
. On en déduit que
P
A
= == =
. .. .3 P+ ++ +Q
2 . .. .3
P
B
= == =
. .. .3 P- -- -Q
2 . .. .3
soit :
P
A
=5,62 kW
P
B
=2,18 kW
10- Quelle doit-être la valeur de la capacité C d'une batterie de condensateurs C couplés en triangle
pour relever le facteur de puissance de fp = 0,796 à fp' = 0,95 ?
C=
P¦tanu-tanu' )
3 oU
2
soit C=
7,8.10
3
¦tan¦cos
-1
0,796)-tan¦cos
-1
0,95))
3 ×2. n×50 ×400
2
=22,5 µF
Y.MOREL Le triphasé Page 8/8
1
2
3
W
A
Récepteur 2
P
2

= 4,5 kW
Q
2
= 4 kvar
*
*
W
B
*
*
MAS
3 ~
¯
I

1 Récepteur triphasé : Les récepteurs triphasés sont constitués de trois éléments identiques d'impédance Z. on indique en premier la tension nominale que peut supporter un élément.MOREL Le triphasé Page 4/8 .U .V .3 Couplage triangle ( D. U 12 Pour un couplage étoile. Pour les récepteurs triphasés. Représentation vectorielle des tensions et des intensités : V3 J 23 J 12 U 12 I3 1 U 23 I 1.V COUPLAGE D'UN RÉCEPTEUR TRIPHASÉ ÉQUILIBRÉ : V. pour un moteur asynchrone triphasé 220V/380V.MOREL Le triphasé Page 3/8 Y. la tension nominale pour un enroulement (élément) est de 220 V. Représentation vectorielle des tensions et des intensités : 3 Z U 31 J 31 1 J 12. Par exemple. chaque élément est soumis à une tension composée U et est traversé par le courant entre phase J . chaque élément est soumis à une tension simple V (que le neutre N soit sorti ou non) et est traversé par le courant de ligne I. Ils peuvent-être couplés soit en étoile. L'impédance Z impose un déphasage I . V 1 V1 On montre que : J 12 J 23 J 31 = 0 J 31 J 12 J 23 I2 I1 V2 I 1 = J 12 I 2 = J 23 I 3 = J 31 I =J 3 On montre que I1 I2 I 3 =0 Y. V. d ou ∆ ) : 1 I1 Z J 12 U 12 2 U 12 N Z V. soit en triangle. L'impédance Z impose un déphasage J .2 Couplage étoile ( Y ou y ) : 1 J 23 I1 I1 Z 3 Z V1 2 V1 N Z J 31 Pour un couplage triangle.

2 S'il est couplé en étoile. toutes les formules donnant les différents types de puissances utilisent ces grandeurs.VI PUISSANCE EN TRIPHASÉ : VI. Y. Montage : * 1 VII RELÈVEMENT DU FACTEUR DE PUISSANCE fp : Lorsque le facteur de puissance fp est inférieur à 0. la puissance dissipée par effet Joule sera P J =R.I . peuvent toujours être mesurées.I Si on appelle r. 2 S'il est couplé en triangle. Si P et fp connus : Q=P tan 1 2 3 C C C La puissance réactive Q : Q= 3 U I sin = La puissance apparente S : S = 3 U I en [VA] C= P tan 3U 2 tan ' Le facteur de puissance fp ( cos VI. la puissance réactive totale Q est : Q=∑ P n . la puissance active totale P est : P =∑ P n . On détermine la capacité C d'un condensateur en utilisant la relation cidessous : La batterie de condensateurs est couplée en étoile (rare) : Installation triphasée Récepteur triphasé équilibré W 1 2 3 C C C 2 3 N * Pour connaître la puissance P absorbée par le récepteur.93 . de même qu'on ne peut mesurer le courant entre phase J que si on a accès aux éléments du récepteur triphasé). il est toujours possible sur un réseau triphasé de mesurer la tension composée U ainsi que le courant en ligne I. il suffit de multiplier par 3 la valeur indiquée par le wattmètre. les grandeurs U.MOREL Le triphasé Page 5/8 ∑ Pn 2 ∑ Qn 2 . la puissance dissipée par effet Joule sera P J *=3 R. la puissance dissipée par effet Joule par ce 3 2 récepteur est P J = r I quelque soit le couplage. La puissance réactive Q absorbée par le récepteur est Q= 3 P A P B = VI. Pour un récepteur triphasé branché sur une ligne 4 fils.1 Mesure de la puissance en triphasé : Quelque soit le couplage du récepteur. meilleur c'est).2 Les différentes puissances en triphasé : Pour le triphasé.3 Puissance dissipée par effet Joule : ): fp= P S VIII THÉORÈME DE BOUCHEROT : Pour une installation comportant n récepteurs triphasés équilibrés. le wattmètre WB mesure la puissance PB. Pour relever le facteur de puissance de fp à fp' (plus fp' s'approche de 1. On montre que : la puissance active P absorbée par le récepteur triphasé est P = P A P B . C'est pourquoi. en [var] . EDF taxe ce mauvais facteur de puissance. courant en ligne.MOREL Le triphasé Page 6/8 . il faut placer une batterie de condensateurs C en tête de l'installation. 2 Y. Méthode des 2 wattmètres : Montage : * 1 2 3 C= Récepteur triphasé équilibré P tan U 2 tan ' WA * * WB * La batterie de condensateurs est couplée en triangle : Installation triphasée La wattmètre WA mesure la puissance PA. tension composée et I. (On ne peut mesurer la tension simple V que si le neutre est sorti. la résistance mesurée entre deux phases. = la puissance apparente S est : S= Un élément d'un récepteur triphasé a pour résistance R. un seul wattmètre suffit. La puissance active P : P = 3 U I cos en [W] .

8.Comment doivent-être couplés les enroulements du moteur triphasé : Couplage étoile (230 V aux bornes d'un enroulement ce qui correspond à la tension simple V du réseau). ×50 ×400 P=P A PB On sait que : Q= 3 P A P B = P A= U V W On dispose d'un réseau triphasé 230 V / 400 V : Pour qu'un enroulement soit alimenté sous tension nominale. 50 Hz est composée : d'un moteur asynchrone triphasé 230 V/ 400 V (MAS) de puissance utile PU = 3 kW .MOREL Le triphasé Page 7/8 Y.796 fp= 3 S 9.MOREL Le triphasé Page 8/8 .3 kW 2. 3 P 3.8 .10 7.86 Q m=P tan cos-1 0.8.103 =5.10 9.96 k var 4.10 = U ⇒ P A= = =3.8 k VA S = P 2 Q 2 S = 7. il faut le coupler en triangle car la tension composée U du réseau est de 230V : 1 2 3 MAS 3~ 1.Qu'indiquent les wattmètres A et B ? 3 P Q P A=5.Calculer la puissance active totale P absorbée par l'installation : 3 3 Boucherot : P=P A P M P=3.5 µF soit C = 2 2 3 U 3 ×2. On en déduit que soit : P B =2.En déduire la puissance apparente totale S de l'installation : 3 2 5.96 k var 6. Exemple : plaque à bornes d'un moteur triphasé asynchrone 230 V / 400 V.18 kW 3 P Q P B= 2 3 10.10 =7.10 4.10 S= 3 U I ⇒ I= =14.95 ? P tan tan ' 7.8.Calculer le facteur de puissance fp de l'installation : 3 7.5.96 .Calculer la puissance réactive totale Q absorbée par l'installation : Boucherot : Q=Q M Q 2 Q=1. (Rappel : cela signifie que la tension nominale d'un enroulement est de 230 V ) U V W X EXERCICE DE SYNTHÈSE : Une installation triphasée 230 V / 400 V . on effectue un couplage adapté au réseau.8.96 .103 tan cos-1 0.5 kW Q2 = 4 kvar On dispose d'un réseau triphasé 133 V / 230 V : Pour qu'un enroulement soit alimenté sous tension nominale (230V) .62 kW 2 3 .86 =1.2 A I= 3U 3 ×400 8.103 2=9.En déduire l'intensité en ligne I dans un fil de phase.95 C= =22. il faut le coupler en étoile car le tension simple V du réseau est de 230V : 1 2 3 U V W Y.IX COUPLAGE DE RÉCEPTEURS TRIPHASÉS : Certains récepteurs triphasés ont une plaque à bornes permettant un couplage étoile ou triangle.91 3. A partir du réseau triphasé dont on dispose. d'un récepteur triphasé équilibré qui absorbe la puissance active P2 = 4. I 1 2 3 * WA * * WB * Récepteur 2 P2 = 4.3.796 à fp' = 0.Calculer la puissance réactive QM absorbée par le moteur : Q M =P tan avec cos = fp=0.10 P fp= =0. 3 S 9.796 tan cos-1 0.103 4.86.8 k W 5.Quelle doit-être la valeur de la capacité C d'une batterie de condensateurs C couplés en triangle pour relever le facteur de puissance de fp = 0. η = 91 % et de facteur de puissance fp = 0.5 kW et la puissance réactive Q2 = 4 kvar.Calculer la puissance électrique PA absorbée par le moteur : PA P U 0.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful