P. 1
Maître Eckhart : Sermons I à XC

Maître Eckhart : Sermons I à XC

|Views: 2,774|Likes:
Published by kartouk
Maître Eckhart
Maître Eckhart

More info:

Published by: kartouk on Jun 05, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/21/2014

pdf

text

original

c’est par la naissance que se fait connaître la mani-
festation de Dieu ; car, que le Fils soit appelé né du
Père, cela vient de ce que le Père lui révèle paternel-
lement son mystère. Et c’est pourquoi, plus et plus
clairement l’homme dénude l’image de Dieu en lui,
plus clairement Dieu naît en lui. Et c’est ainsi qu’est
à saisir en tout temps la naissance de Dieu, selon que
le Père découvre l’image en nudité et brille en elle. -
La cinquième est que l’homme naît en tout temps
en Dieu. Comment l’homme naît-il en tout temps en
Dieu? Notez-le ! Par la dénudation de l’image dans
l’homme, l’homme vient à s’égaler à Dieu, car par
l’image l’homme est égal à l’image de Dieu que Dieu
est nûment selon son essentialité. Et lorsque l’homme
se dénude toujours davantage, alors il est toujours
plus égal à Dieu, et lorsqu’il devient toujours plus
égal à Dieu, alors il se trouve toujours davantage uni
à lui. Et c’est ainsi que la naissance de l’homme est
à saisir en tout temps en Dieu selon que l’homme
brille avec son image dans l’image de Dieu, [cette
image] que Dieu est nûment selon son essentialité,
avec laquelle l’homme est un. Et c’est ainsi que
l’unité de l’homme et de Dieu est à saisir selon
l’égalité de l’image; car l’homme est égal à Dieu
selon l’image. Et c’est pourquoi : quand on dit que
l’homme est un avec Dieu et, selon cette unité, est
Dieu, on le saisit selon la partie de l’image en laquelle
il est égal à Dieu, et non selon qu’il est créé. Car lors-
qu’on le saisit comme Dieu, on ne le saisit pas selon
son être de créature6; car lorsqu’on le saisit comme
Dieu, on ne nie pas son être de créature, comme si la
négation était à saisir de telle sorte que l’être de créa-

76

Sermon 40

ture serait réduit à néant, mais il [=l’être de créature]
est à saisir du point de vue de l’affirmation de Dieu
en ce qu’on le [=l’être de créature] récuse en Dieu.
Car Christ, qui est Dieu et homme, quand on le sai-
sit selon son humanité, dans cet acte de saisir on le
nie selon sa déité, non pas qu’on lui dénie la déité,
mais on la lui dénie selon cet acte de saisir. Et c’est
ainsi qu’est à entendre le mot d’Augustin’, qu’il
énonce : «Ce que l’homme aime, c’est cela que
l’homme est. Aime-t-il une pierre, il est une pierre,
aime-t-il un homme, il est un homme, aime-t-il Dieu
- je n’ose maintenant parler plus avant ; car dirais-
je qu’il serait Dieu alors, vous pourriez me lapider.
Mais je vous renvoie à 1’Ecriture. >> Et c’est pourquoi,
quand l’homme se conforme nûment à Dieu par
amour, alors il se trouve dépouillé de l’image et
formé intérieurement selon l’image et revêtu de
l’image dans l’uni-formité divine *, dans laquelle il
est Un avec Dieu. C’est tout cela que l’homme pos-
sède dans le demeurer-intérieurement 8. Or notez le
fruit que l’homme produit là. C’est : lorsqu’il est Un
avec Dieu, alors il produit avec Dieu toutes les créa-
tures, et il procure béatitude à toutes les créatures
selon qu’il est Un avec lui.

* entbildet und îngebildet und überbildet in der gotlîchen
einformicheit : dépouillement, intériorisation et transformation
sont les moments d’un même acte d’identification de Dieu et de
l’homme selon l’image unique qu’ils ont et qu’ils sont en com-
mun - cette image qui est le Fils ; ce qui implique d’un même
mouvement que l’être-créature, comme tel, n’est pas imputable
à Dieu, et que l’homme, pris selon son être-créature, n’est pas
Dieu (alors que, pris selon l’image, il est Dieu).

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->