P. 1
inflam

inflam

|Views: 233|Likes:
Published by Chekraoui Mohamed

More info:

Published by: Chekraoui Mohamed on Jun 27, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/18/2015

pdf

text

original

MECANISMES ET HISTOPATHOLOGIE DE L·INFLAMMATION

PREPARATION AU CONCOURS DE RESIDANAT 2009

Objectifs 


Définir la congestion active Décrire les modifications histologiques du lit vasculaire en cas de congestion active Décrire les effets des principaux facteurs humoraux intervenant dans le déclenchement de la congestion active 

Parmi les caractères suivants, indiquez celui /(ceux) qui caractérise(nt) la phase exsudative? A- congestion active B- dème C- multiplication des fibroblastes D- diapédèse leucocytaire E- présence de lymphocytes et de plasmocytes

congestion active B.Parmi les caractères suivants.dème C.présence de lymphocytes et de plasmocytes Commentaire: C et E se voient lors de la phase cellulaire .diapédèse leucocytaire E. indiquez celui(ceux) qui caractérise(nt) la phase exsudative: A.multiplication des fibroblastes D.

Citez les différentes étapes de la congestion active 1.Augmentation du débit sanguin local avec ralentissement du courant circulatoire et stase veineuse relative l¶hémostase .Vasoconstriction artériolaire: brève 2.Vasodilatation artériolaire puis capillaire 3.

fait intervenir uniquement des facteurs chimiques D.entraîne une augmentation de la viscosité sanguine .est le premier temps de la phase exsudative B.La congestion active A.se déroule au niveau de l·unité microcirculatoire C.se traduit cliniquement par une rougeur E.

La congestion active A.fait intervenir uniquement des facteurs chimiques C.se déroule au niveau de l·unité microcirculatoire C.entraîne une augmentation de la viscosité sanguine Commentaires: C est déterminée également par un mécanisme nerveux (nefs vasomoteurs) .est le premier temps de la phase exsudative B.se traduit cliniquement par une rougeur D.

Citez les principales substances à action vasodilatatrice     Histamine (mastocyte) Sérotonine (mastocyte et plaquettes) Kinines (plasma) Prostaglandines (¢ granulome) .

augmentation de la viscosité sanguine (activation des plaquettes.La congestion active Unité microcirculatoire Physiopathologie . cellules endothéliales) .stase veineuse relative .vasodilatation active : ouverture du lit capillaire .

Conséquences .augmentation du flux sanguin .ralentissement du courant sanguin .augmentation de la perméabilité capillaire .

Objectifs Définir l· dème inflammatoire Indiquer le rôle de l· dème dans l·inflammation   .

quelles sont les propositions exactes? A.est un liquide transudatif C.est un phénomène passif B.entraîne une tuméfaction .est secondaire à l·augmentation de la perméabilité capillaire D.peut être néfaste E.Concernant l· dème inflammatoire.

peut être néfaste E.est secondaire à l·augmentation de la perméabilité capillaire D.Concernant l· dème inflammatoire.est un liquide transudatif C.est un phénomène passif B.entraîne une tuméfaction Commentaires: A il s·agit d·un phénomène actif B liquide exsudatif . quelles sont les propositions exactes? A.

se développe à la phase chronique d·une inflammation D.permet de limiter le foyer inflammatoire .L·oedème inflammatoire: A.peut être associé à une érythrodiapédèse C.permet de diluer les toxines microbiennes E.comporte très peu de protéines B.

peut être associé à une érythrodiapédèse C.permet de diluer les toxines microbiennes E.se développe à la phase chronique d·une inflammation D.comporte très peu de protéines B.L·oedème inflammatoire: A.permet de limiter le foyer inflammatoire Commentaire: B par hyperperméabilité capillaire .

Enumérez les conséquences de l· dème     Dilution du foyer inflammatoire Limitation du foyer par une barrière fibrineuse Concentration sur place des moyens de défenses et apport de médiateurs chimiques Ralentissement du courant circulatoire par hémoconcentration .

Citez deux situations où l· dème inflammatoire peut être néfaste   Compression locale : siège dans un organe inextensible (cerveau. larynx) Inondation d·un territoire étendu ( dème pulmonaire) .

il est riche en protéines .L· dème inflammatoire a tous les caractères suivants sauf un: A.il est dû à une congestion passive E.il peut évoluer vers la fibrose D.il peut se collecter dans une cavité naturelle C.il est lié à une augmentation de la perméabilité des capillaires B.

il est lié à une augmentation de la perméabilité des capillaires B.il est riche en protéines .il est dû à une congestion passive (active) E.L· dème inflammatoire a tous les caractères suivants sauf un: A.il peut se collecter dans une cavité naturelle C.il peut évoluer vers la fibrose D.

Objectifs     Enumérer les principaux facteurs favorisant la diapédèse Définir la phagocytose Expliquer les deux principales fonctions du macrophage Enumérer les différentes étapes de la réponse immunitaire .

phagocytent les bactéries D.secrètent des anticorps antibactériens E.secrètent des enzymes protéolytiques C. les PNN: A.peuvent se transformer en cellules géantes plurinucléées .Dans une inflammation bactérienne.immigrent du courant sanguin vers les tissus lésés B.

phagocytent les bactéries D. les PNN: A.peuvent se transformer en cellules géantes plurinucléées .immigrent du courant sanguin vers les tissus lésés B.secrètent des anticorps antibactériens E.secrètent des enzymes protéolytiques C.Dans une inflammation bactérienne.

est suivie d·un groupement des PNN en manchon péri-capillaire péri- .implique l·intervention des plaquettes E.Toutes les propositions suivantes concernant la diapédèse des PNN sont exactes sauf une: A.se fait lors de la phase vasculo-exsudative de vasculol·inflammation D.c·est la migration des PNN hors des capillaires et des veinules B.nécessite la margination des PNN C.

se fait lors de la phase vasculo-exsudative vasculode l·inflammation D.implique l·intervention des plaquettes E.est suivie d·un groupement des PNN en manchon péri-capillaire péri- .c·est la migration des PNN hors des capillaires et des veinules B.nécessite la margination des PNN C.Toutes les propositions suivantes concernant la diapédèse des PNN sont exactes sauf une: A.

Transmigration à travers l·endothélium 3.Enumérez les différentes étapes de la diapédèse leucocytaire 1. roulade et adhérence 2.Dans la lumière vasculaire: margination.Migration dans les tissus interstitiels le long d·un stimulus chimiotactique .

Quelle(s) est(sont) la (les) proposition(s) erronée(s)?

La diapédèse leucocytaire:
A- intéresse uniquement les PNN B- est un phénomène actif C- fait intervenir des médiateurs chimiques D- est favorisée par l· dème inflammatoire E- nécessite des molécules d·adhérence

Quelle(s) est(sont) la (les) proposition(s) erronée(s)?

La diapédèse leucocytaire:
A- intéresse uniquement les PNN B- est un phénomène actif C- fait intervenir des médiateurs chimiques D- est favorisée par l· dème inflammatoire E- nécessite des molécules d·adhérence
Commentaire: intéresse tous les leucocytes

La diapédèse leucocytaire
Traversée active des parois vasculaires par les leucocytes.  Surtout étudiée pour les PNN mais intéresse aussi les lymphocytes et les monocytes sanguins.  Favorisée par: - le ralentissement circulatoire - la turgescence endothéliale - l·afflux leucocytaire 

La diapédèse leucocytaire .

Molécules d¶adhésion présentes sur les membranes des PNN et les cellules endothéliales .

Plasmocyte .Polynucléaire éosinophile C. quelle est celle qui mérite le qualificatif de macrophage? A.Lymphocyte D.Histiocyte E.Polynucléaire neutrophile B.Parmi les cellules inflammatoires suivantes.

Lymphocyte D.Polynucléaire éosinophile C.Histiocyte E.Parmi les cellules inflammatoires suivantes.Plasmocyte .Polynucléaire neutrophile B. quelle est celle qui mérite le qualificatif de macrophage? A.

La phagocytose A.est assurée par les PNN et les macrophages B.intéresse uniquement les bactéries D.est un phénomène actif C.fait intervenir des opsonines E.peut être nocive .

est un phénomène actif C.La phagocytose A. formation de pus ou dissémination bactérienne .intéresse uniquement les bactéries D.peut être nocive Commentaires: C intéresse les micro-organismes et les corps microétrangers.est assurée par les PNN et les macrophages B.fait intervenir des opsonines E. D libération d·enzymes toxiques.

Englobement de la particule 3.Destruction ou dégradation .Reconnaissance et fixation de la particule sur le leucocyte 2.Citez les 3 étapes de la phagocytose 1.

de substances étrangères qui sont soumises à une digestion par les enzymes cellulaires.  2 types: .La phagocytose Incorporation.Microphagocytose (PNN) . par une cellule.Macrophagocytose (macrophage)  .

il dérive du monocyte B.Quelles sont les propositions exactes concernant le macrophage? A.il possède uniquement des capacités phagocytaires D.il joue le rôle de cellule présentatrice d·antigène .il circule dans le sang C.il peut secréter des enzymes et des cytokines E.

il joue le rôle de cellule présentatrice d·antigène .il peut secréter des enzymes et des cytokines E.il possède uniquement des capacités phagocytaire D.Quelles sont les propositions exactes concernant le macrophage? A.il circule dans le sang C.il dérive du monocyte B.

arrive précocement dans le foyer inflammatoire B.Le macrophage: A.phagocyte toujours complètement l·agent pathogène E.secrète des immunoglobulines D.peut se transformer en cellule épithéloïde .a une durée de vie courte C.

Le macrophage: A.peut se transformer en cellule épithéloïde .arrive précocement dans le foyer inflammatoire B.phagocyte toujours complètement l·agent pathogène E.a une durée de vie courte C.secrète des immunoglobulines D.

Objectifs    Définir la détersion Citer les trois conditions nécessaires à une bonne cicatrisation Décrire l·aspect histologique du bourgeon charnu .

s·accompagne d·une désinfection du site de l·inflammation .peut être chirurgicale D.est toujours spontanée C.La détersion: A.doit être complète E.est indispensable à la cicatrisation B.

s·accompagne d·une désinfection du site de l·inflammation .doit être complète E.est toujours spontanée C.est indispensable à la cicatrisation B.peut être chirurgicale D.La détersion: A.

est encore appelé blastème de régénération C.peut évoluer en un tissu fibreux cicatriciel E.peut devenir exubérant .est un tissu conjonctif néoformé B.Le bourgeon charnu A.vise à combler les pertes de substance tissulaire D.

vise à combler les pertes de substance tissulaires D.Le bourgeon charnu A.peut devenir exubérant .est encore appelé blastème de régénération C.est un tissu conjonctif néoformé B.peut évoluer en un tissu fibreux cicatriciel E.

Citez les deux conditions nécessaires à la cicatrisation Détersion  Coaptation  .

conditions de vascularisation et d·innervation . lesquels peuvent influer sur la cicatrisation? A.Parmi les facteurs suivants.durée de l·inflammation D.taille de la perte de substance E.siège de la plaie B.facteurs généraux C.

facteurs généraux C. lesquels peuvent influer sur la cicatrisation? A.âge.cicatrisation torpide des plaies chez les artéritiques. les paraplégiques . carences vitaminiques« BE.taille de la perte de substance E.siège de la plaie B.Parmi les facteurs suivants.durée de l·inflammation D.conditions de vascularisation et d·innervation Commentaires: B.

coaptation .  Régénération tissulaire et cicatrisation: reconstruction plus ou moins complète après destruction Conditions de cicatrisation +++ .détersion .

Elle se fait par: les macrophages (nécrose peu abondante)  traitement chirurgical (incision d·un abcès) ou médical (pansement)  évacuation spontanée (fistulisation à la peau ou dans un conduit naturel)   Doit être complète. s·accompagne d·une complète. désinfection . Détersion élimination des débris tissulaires nécrosés.

poumon Réalisée chirurgicalement: suture .  - - Coaptation= Coaptation= accolement des bords de la perte de substance après détersion Elle est: spontanée dans les tissus riches en fibres élastiques: peau.

 Cicatrisation normale bourgeon charnu = tissu conjonctif jeune réalisant l·organisation du foyer inflammatoire. Constitué de 4 zones superposées: zone la plus superficielle : couche nécrotique (résultat de la destruction des PNN pus) zone superficielle : PNN d'origine diapédétique + dème +fibrine (phase exsudative) zone moyenne : néocapillaires + infiltrat à lymphocytes + plasmocytes + macrophages zone profonde : capillaires turgescents à la surface de la peau + prolifération fibroblastique     .

.

riche en cellules et en vaisseaux.Bourgeon charnu: la 4éme couche va finir par remplacer les 3 autres. aboutissant à un tissu conjonctif jeune. .

systématisée . au maximum sclérose hyaline -atrophique .  Peut être: -jeune.mutilante (cirrhose) .hypertrophique= chéloïde . Cicatrisation pathologique = fibrose ou sclérose: sclérose: augmentation de la trame conjonctive d·un tissu. très peu cellulaire. riche en éléments inflammatoires -ancienne.

résulte de l·augmentation des fibres de collagène C.La sclérose: A.peut s·accompagner d·une néogénèse élastique D.résulte volontiers d·une inflammation chronique E.a pour synonyme le terme de fibrose B.n·a pas de traduction macroscopique .

peut s·accompagner d·une néogénèse élastique D.n·a pas de traduction macroscopique Commentaire: la sclérose est la traduction macroscopique de la fibrose qui est une anomalie quantitative du métabolisme des composants fibrillaires matriciels .La sclérose: A.résulte de l·augmentation des fibres de collagène C.résulte volontiers d·une inflammation chronique E.a pour synonyme le terme de fibrose B.

inflammatoire .hypertrophique C.dure E.rétractile B.oedémateuse D.Une sclérose cicatricielle ancienne peut être: A.

Une sclérose cicatricielle ancienne peut être: A.inflammatoire .démateuse D.rétractile B.hypertrophique C.dure E.

fibrineuse . oedémateuse I. hémorragique I.Citez 3 formes d·inflammation aigue non purulente     I. congestive I.

Objectif Enumérer les différents mécanismes de constitution d·une inflammation chronique .

quelle est celle qui permet de distinguer l·inflammation aigue de l·inflammation chronique : A ² fièvre B ² durée de l·inflammation C ² rapidité de son apparition D ² présence de polynucléaires E ²type de l·infiltrat inflammatoire .Parmi les propositions suivantes.

Parmi les propositions suivantes. quelle est celle qui permet de distinguer l·inflammation aigue de l·inflammation chronique : A ² fièvre B ² durée de l·inflammation C ² rapidité de son apparition D ² présence de polynucléaires E ² type de l·infiltrat inflammatoire .

peut évoluer vers la sclérose E.se voit notamment en cas de persistance de l·agression D.elles succède toujours à une inflammation aigue B.Parmi les propositions suivantes.ne régresse jamais . quelles sont celles qui caractérisent l·inflammation chronique A.comporte un infiltrat inflammatoire fait surtout de cellules plurinuclées C.

ne régresse jamais .se voit notamment en cas de persistance de l·agression D. quelles sont celles qui caractérisent l·inflammation chronique A.peut évoluer vers la sclérose E.elles succède toujours à une inflammation aigue B.Parmi les propositions suivantes.comporte un infiltrat inflammatoire fait surtout de cellules plurinuclées C.

Morphologiquement, l·inflammation chronique se caractérise par la présence de:
A- fibrose B- congestion active C- afflux d·histiocytes-macrophages d·histiocytesD- dème E- afflux de PNN

Morphologiquement, l·inflammation aigue se caractérise par la présence de:
A- fibrose B- congestion active C- afflux d·histiocytes-macrophages d·histiocytesD- dème E- afflux de PNN

Inflammation chronique  Définition :   Aucune tendance à la guérison spontanée Evolue en persistant ou en s¶aggravant pendant plusieurs mois ou plusieurs années  Evolution d¶une inflammation aigue en inflammation chronique :   Persistance de l¶agent pathogène initial Récidives répétées de l¶inflammation aigues dans le même organe entraînant des destructions tissulaires maladies auto-immunes auto-  Inflammation d¶emblée chronique :  .

Inflammation chronique Détersion : n·apparaît pas ou incomplète persistance des agents chimiotactiques Accumulation de cellules inflammatoires formant un granulome inflammatoire qui caractérise l·inflammation chronique .

Cellules inflammatoires chroniques .

Objectif Définir la réaction inflammatoire spécifique et critiquer la valeur de cette notion .

indiquez celles où le processus inflammatoire possède une spécificité absolue : A ² présence d·une nécrose tissulaire caractéristique d·un agent pathogène B ² présence d·un granulome épithélioïde et gigantocellulaire C ² présence d·un granulome épithélioïde et gigantocellulaire et d·une nécrose tissulaire caractéristique d·un agent pathogène D ² présence d·un tissu de granulation centré par un tissu purulent contenant l·agent pathogène E ² présence d·un agent pathogène au sein d·une fibrose ou d·un tissu inflammatoire banal.Parmi les circonstances suivantes. .

. indiquez celles où le processus inflammatoire possède une spécificité absolue: A ² présence d·une nécrose tissulaire caractéristique d·un agent pathogène B ² présence d·un granulome épithélioïde et gigantocellulaire C ² présence d·un granulome épithélioïde et gigantocellulaire et d·une nécrose tissulaire caractéristique d·un agent pathogène D ² présence d·un tissu de granulation centré par un tissu purulent contenant l·agent pathogène E ² présence d·un agent pathogène au sein d·une fibrose ou d·un tissu inflammatoire banal.Parmi les circonstances suivantes.

Diagnostic anatomo-pathologique anatomode l'étiologie d'une inflammation .

INFLAMMATION SPECIFIQUE Image histologique d·une lésion inflammatoire qui permet d·orienter vers une cause particulière ou un groupe de causes Evolution clinique = INFLAMMATIONS CHRONIQUES Histopathologie = LE PLUS SOUVENT INFLAMMATIONS GRANULOMATEUSES .

micro-organismes infectieux .INFLAMMATION SPECIFIQUE  Définition : limites / problèmes de spécificité Notion de spécificité très relative  Aspect anatomopathologique : Dg précis : lésions caséo-folliculaires caséotuberculose. corps microétranger «  Dg peu précis: granulome tuberculoïde image oriente vers un groupe d·affection et seule la mise en évidence de l·agent étiologique permet de porter un diagnostic précis  .

Objectifs Définir l·inflammation granulomateuse Préciser la signification habituelle du terme inflammation granulomateuse et en citer des exemples .

Inflammation granulomateuse »   Définition: Variété d'inflammation chronique présence de granulome: histiocytes épithélioïdes.cellules géantes plurinucléées +/ agencés en follicules ou granulomes épithélioïdes et giganto-cellulaires giganto .  +/.

.CONSTITUANTS DU GRANULOME Sang ««««««««MONOCYTES Tissus«««««««.HISTIOCYTES MACROPHAGES CELLULES EPITHELIOÏDES CELLULES GEANTES .

Objectif Définir les termes : ‡ Cellule épithélioïde ‡ Cellule géante .

.Les cellules épithélioïdes du granulome inflammatoire sont des : A ² cellules épithéliales modifiées B ² cellules fibroblastiques activées C ² granulocytes modifiés D ² macrophages modifiés E ² lymphocytes activés.

Les cellules épithélioïdes du granulome inflammatoire sont des : A ² cellules épithéliales modifiées B ² cellules fibroblastiques activées C ² granulocytes modifiés D ² macrophages modifiés E ² lymphocytes activés. .

Les cellules géantes multinuléées : A ² peuvent être présentes dans les inflammations granulomateuses B ² permettent de confirmer le diagnostic de tuberculose C ² sont présentes dans l·inflammation à corps étranger D ² peuvent contenir ou entourer le corps étranger E ² dérivent des lymphocytes .

Les cellules géantes multinuléées : A ² peuvent être présentes dans les inflammations granulomateuses B ² permettent de confirmer le diagnostic de tuberculose C ² sont présentes dans l·inflammation à corps étranger D ² peuvent contenir ou entourer le corps étranger E ² dérivent des lymphocytes .

Parmi les propositions suivantes. lesquelles correspondent aux caractéristiques des cellules géantes multinucléées : A ² sont présentes dans les granulomes tuberculeux B ² leur présence est nécessaire pour le diagnostic d·une inflammation aigue purulente C ² sont présentes dans les granulomes sarcoïdosiques D ² elles dérivent des lymphocytes T E ² sont présentes dans les nodules rhumatoïdes .

Parmi les propositions suivantes. lesquelles correspondent aux caractéristiques des cellules géantes multinucléées : A ² sont présentes dans les granulomes tuberculeux B ² leur présence est nécessaire pour le diagnostic d·une inflammation aigue purulente C ² sont présentes dans les granulomes sarcoïdosiques D ² elles dérivent des lymphocytes T E ² sont présentes dans les nodules rhumatoïdes .

lesquelles sont les précurseurs des cellules géantes de Langhans : A ² cellules épithélioïdes B ² lymphocytes T C ² histiocytes D ² plasmocytes E ² mégacaryocytes .Parmi les cellules suivantes.

lesquelles sont précurseurs des cellules géantes de Langhans : A ² cellules épithélioïdes B ² lymphocytes T C ² histiocytes D ² plasmocytes E ² mégacaryocytes .Parmi les cellules suivantes.

CELLULES EPITHELIOÏDES * Cellules pseudo-épithéliales * Macrophages ayant perdu leur fonction de déplacement et de phagocytose mais possédant une importante fonction sécrétoire .

CELLULES GEANTES 3 VARIETES: CELLULES DE LANGHANS Inflammations tuberculeuse et tuberculoïdes CELLULE DE MÜLLER Granulome à corps étranger CELLULE DE TOUTON Granulome lipophagique .

Objectifs Décrire l·aspect histologique du granulome sarcoïdosique ou tuberculoïde Expliquer la différence qui existe entre les termes inflammation tuberculeuse et inflammation tuberculoïde et citer des exemples d·inflammation (ou réaction) ‡ ‡ .

Les éléments cellulaires qui participent à la constitution du granulome tuberculoïde sont : A ² les lymphocytes B ² les cellules épithélioïdes C ² les polynucléaires neutrophiles D ² les mastocytes E ² les cellules géantes .

Les éléments cellulaires qui participent à la constitution du granulome tuberculoïde sont : A ² lymphocytes B ² cellules épithélioïdes C ² polynucléaires neutrophiles D ² mastocytes E ² cellules géantes .

Une ou plusieurs de ces affections suivantes sont caractérisées par un granulome épithélioïde et giganto-cellulaire : gigantoA ² la lèpre lépromateuse B ² la sarcoïdose C ² le granulome macrophagique à corps étranger D ² la syphilis secondaire E ² la tuberculose .

Une ou plusieurs de ces affections suivantes sont caractérisées par un granulome épithélioïde et giganto-cellulaire : gigantoA ² la lèpre lépromateuse B ² la sarcoïdose C ² le granulome macrophagique à corps étranger D ² la syphilis secondaire E ² la tuberculose .

Parmi ces propositions. quelles sont celles qui sont associées à une inflammation tuberculoïde : A ² la sarcoïdose B ² l·athérosclérose C ² la réaction à corps étranger D ² la lèpre E ² la réctocolite ulcéro-hémorragique ulcéro- .

quelles sont celles qui sont associées à une inflammation tuberculoïde : A ² la sarcoïdose B ² l·athérosclérose C ² la réaction à corps étranger D ² la lèpre E ² la réctocolite ulcéro-hémorragique ulcéro- .Parmi ces propositions.

CAS CLINIQUE   Une biopsie ganglionnaire réalisée chez un jeune homme. montre à l·examen histologique de nombreux follicules de petite taille constitué de cellules épithélioïdes accompagnées de quelques cellules géantes de type Langhans. Quelles sont vos hypothèses diagnostiques ? Tuberculose .sarcoïdose  Quelle(s) coloration(s) spéciale(s) vous préconisez pour confirmer votre diagnostic ? Coloration de Ziehl Nielson .

Artérite de Horton« .Granulome tuberculeux Granulomes à cellules épithélioïdes et géantes avec nécrose caséeuse : Tuberculose Granulome tuberculoïde Granulomes à cellules épithélioïdes et géantes sans nécrose ou granulomes tuberculoïdes : Sarcoïdose. maladie de Crohn.

Artérite de Horton  MALADIES DYSIMMUNITAIRES : PR(nodule d·Ashoff). (polynucléaires éosinophiles) -  MALADIES D·ORIGINE INDETERMINEE Sarcoïdose. Maladie de Crohn. RAA« 101 . lèpre tuberculoïde. SIDA). blastomycose«. Brucellose« Parasitoses et mycoses : toxoplasmose.INFLAMMATIONS TUBERCULOÏDES  - MALADIES INFECTIEUSES Infections bactériennes : mycobactérioses atypiques (sujets immunoimmuno-déprimés. leishmaniose. histopalsmose. Syphillis tertaire.

Objectifs Citer les lésions histologiques spécifiques de la tuberculose et préciser leur valeur diagnostique Décrire la nécrose caséeuse et en citer les évolutions possibles .

La tuberculose : A ² est due à la présence dans l·organisme de Mycobactérium Tuberculosis B ² s·accompagne d·une réaction inflammatoire dite spécifique » C ² se caractérise par la présence de granulomes tuberculoïdes pathognomoniques D ² se caractérise par la présence de nécrose caséeuse E ² débute toujours par une primo-infection primo- .

La tuberculose : A ² est due à la présence dans l·organisme de Mycobactérium Tuberculosis B ² s·accompagne d·une réaction inflammatoire dite spécifique » C ² se caractérise par la présence de granulomes tuberculoïdes pathognomoniques D ² se caractérise par la présence de nécrose caséeuse E ² débute toujours par une primo-infection primo- .

La tuberculose : A ² est provoquée par le Mycobactérium Tuberculosis B ² est une inflammation granulomateuse nécrosante C ² est de siège principalement cutané D ² fait intervenir une hypersensibilité de type II E ² guérit au prix de lésions cicatricielles fibreuses .

La tuberculose : A ² est provoquée par Mycobactérium Tuberculosis B ² est une inflammation granulomateuse nécrosante C ² est de siège principalement cutané D ² fait intervenir une hypersensibilité de type II E ² guérit au prix de lésions cicatricielles fibreuses .

Parmi les lésions suivantes. quelles sont celles évocatrices de tuberculose? A ² Granulome épithélioïde et giganto-cellulaire gigantoB ² Cellules géantes de type Müller C ² Follicules fibro-caséeux fibroD ² Nécrose éosinophile. fibrillaire E ² Présence de Bacilles de Koch . anhiste.

fibrillaire. anhiste.Parmi les lésions suivantes. quelles sont celles évocatrices de tuberculose? A ² Granulome épithélioïde et giganto-cellulaire gigantoB ² Cellules géantes de type Müller C ² Follicules fibro-caséeux fibroD ² Nécrose éosinophile. E ² Présence de Bacilles de Koch .

La nécrose caséeuse peut : A ² être résorber B ² s·enkyster C ² se calcifier D ² se ramollir E ² s·évacuer F ² se fibroser .

La nécrose caséeuse peut : A ² être résorber B ² s·enkyster C ² se calcifier D ² se ramollir E ² s·évacuer (fistulisation) F ² se fibroser .

montre dans le chorion quelques follicules tuberculoïdes épithélioïdes et giganto-cellulaires souvent confluents et parfois gigantocentrés de nécrose éosinophile anhiste finement grenue .CAS CLINIQUE  Une biopsie bronchique réalisée chez un jeune homme de 27 ans.

Comment appelle t-on cette nécrose ? ‡ Nécrose caséeuse ‡ Quel est votre diagnostic ? ‡ Tuberculose ‡ Quel est le principal diagnostic différentiel ? ‡ Sarcoïdose ‡ Quelle coloration histochimique sera demandée pour confirmer le diagnostic ? ‡ Coloration de Ziehl Nielson ‡ Que met elle en évidence ? ‡ Elle colore en rouge les mycobactéries AAR. (Mycobactérium Tuberculosis) ‡ .

Nécrose caséeuse: Macroscopie :  grisâtre et gélatiniforme. molle ou liquide  peut s'assécher et se calcifier . puis grumeleuse et blanchâtre  consistance variable : ferme.

de forme inégale. . des fragments de noyaux (nécrose incomplète) ou être incomplète) homogène acellulaire (nécrose complète). complète). de couleur éosinophile.Nécrose caséeuse: Histologie : Plage de taille irrégulière. Elle peut contenir des restes cellulaires. cellulaires.

liquefaction puis fistulisation Ramollissement .Evolution: ‡ fibrose d¶enkystement ‡ Calcification ‡ Ramolissement.

Objectif Décrire les différentes lésions histologiques élémentaires de la tuberculose et préciser leurs modalités évolutives .

Le traitement anti-tuberculeux : antiA ² s·oppose à la pullulation du BK B ² favorise la détersion des cavernes C ² favorise le ramollissement du caséum D ² accélère la transformation en follicules fibreux E ² agit sur les lésions cicatricielles fibreuses .

Le traitement anti-tuberculeux : antiA ² s·oppose à la pullulation du BK B ² favorise la détersion des cavernes C ² favorise le ramollissement du caséum D ² accélère la transformation en follicules fibreux E ² agit sur les lésions cicatricielles fibreuses .

.

.

Objectif Définir les termes : ‡ Caverne ‡ Abcès froid ‡ Ulcération .

Conséquences du ramolissement :  Le caséum ne s¶évacue pas et reste sur place abcès froid  Il s¶élimine par un conduit de drainage naturel caverne tuberculeuse  Si la nécrose intéresse un revêtement ulcération tuberculeuse : élimination externe par ulcération (peau. lumière intestinale) .

Cavernes Fistules et cavernes Ulcération .

où peuvent s·observer des lésions inflammatoires dites spécifiques .Objectif Citer au moins 5 affections en dehors de la tuberculose.

Citer 3 affections respectivement bactérienne. où l·examen histologique peut mettre en évidence l·agent pathogène Tuberculose Condylome acuminé Lambliase . virale et parasitaire.

Identifications de virus hyperkératose superficielle koïlocytes Cellule géante plurinucléée Condylome Inclusion virale intranucléaire Infection cutanée par un virus du groupe HerpesZona-Varicelle : fort grossissement sur les cellules malpighiennes acantholytiques .

lambliase.  La plupart des champignons sont visibles sur les coupes avec des colorations spéciales (PAS.Identifications de parasites. lambliase. oxyures. leishmanies. champignons. . pneumocystis oxyures. carinii.  Certains parasites ou leurs oeufs sont visibles sur les préparations histologiques : schistosomes (responsable de bilharzioses). aspergillus. kystes de toxoplasmes. bactéries. Grocott) : Candida.

Lambliase

Aspergillose

Objectifs
Décrire l·aspect histologique du granulome à corps étranger Expliquer la notion de corps étranger endogène et exogène et en citer des exemples

La réaction inflammatoire à corps étranger : A ² peut être associée à une suppuration B ² régresse toujours spontanément C ² comporte des lymphocytes à noyaux multiples D ² est provoquée par des corps étrangers exogènes E ² est une inflammation tuberculoïde

La réaction inflammatoire à corps étranger : A ² peut être associée à une suppuration B ² régresse toujours spontanément C ² comporte des lymphocytes à noyaux multiples D ² est provoquée par des corps étrangers exogènes E ² est une inflammation tuberculoïde .

.Enumérez 2 exemples de corps étrangers endogènes. Cristaux d·urate de sodium Cristaux de cholestérol Kératine «.

étrangère à l·organisme et ne correspondant pas un germe ou à un parasite (écharde de bois. préexitante ou néoformée (lipogranulome.GRANULOME A CORPS ETRANGER     - Cellules géantes de type Müller Fusion des cytoplasmes des macrophages Fonction de phagocytose conservée Origine : CE exogènes : structure solide ou liquide. kératine« Lumière polarisée -  . plaques d ·athérome. silice. implants divers«) CE endogènes : structure endogène. fils de suture. cristaux d·ac. épine. talc.urique (goutte).

Fil de suture TALC 134 .

peu colorable.Tophus goutteux Dépôts de cristaux d¶urate : substance ubstance d'aspect peigné. entourée d'une réaction macrophagique .

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->