S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises

Cycle Supérieur de Gestion Rabat

Stratégie marketing de l’écotourisme au Maroc

Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion

Par : Rachid MAANINOU Jury : Président : Monsieur Bouzid AZZOUZI, Professeur à l’ISCAE, Directeur de recherche Suffragants : Monsieur Lahcen Hannaoui Professeur à L’ISCAE Monsieur Mohamed Bendahane, Professeur en Communication, Université Mohammed V, Rabat Monsieur Abbas AZZOUZI, Directeur Général de l’Office National Marocain du Tourisme, Monsieur Ali Ghanam Directeur Général CMKD Monsieur Othman Chérif Alami, Directeur Général Atlas Voyages

Novembre 2007

1

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

2

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

STRATEGIE MARKETING DE L’ECOTOURISME AU MAROC

3

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

SOMMAIRE

4

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Message Royal, Feu Sa Majesté Hassan II………………………………………….11 Discours Royal, Sa Majesté Mohammed VI………………………………………….14 Dédicaces………………………………………………………………………………..21 Remerciements……………………………………………………………………….…23 Introduction………………………………………………………………………………24 Thématique et choix du sujet………………………………………………………..…32 Intérêt……………………………………………………………………………………..37 Problématique…………………………………………………………………………...45 Méthodologie………………………………………………………………………….…47 Liste des abréviations………………………………………………………………......50

Partie 1 : Analyse du Marché de l’écotourisme…….………………..52 Introduction……………………………………………………………………………...53 Chapitre 1 : Le marché global du tourisme…………………………………………...54 Section 1 : Evolution générale……………………………………………...….54 1. Les différents produits……………………………………...…54 2. Evolution quantitative…………………………………...…….55 3. Evolution qualitative…………………………………………..59 Section 2 : Perspective et tendances du marché national…..……………...61

Chapitre 2 : Le marché global de l’écotourisme.............................………………..66 Section 1 : Cadre de l’étude………………………………….………………...66 1. Généalogie du concept.....................................……………66 2. Evolution du concept……………………………...................70 3. La courbe d’expérience……………………………………….74 Section 2 : Définitions de l’écotourisme……………………………………….76 Section 3 : Evolution de l’écotourisme international………………………....84 Section 4 : L’écotourisme national………………………….…......................85 1. Les différents produits………………………………………...86 a. Définition…………….…………..……..………………86 b. Les points forts d’un PAT………………..……………87

5

130 Conclusion…………………………………………………………………………….. PAT d’Ifrane………………………. Parc national de Hoceima………………………...S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c c. PAT Hoceima…………………………………………109 e.119 c...88 2..………………. Parc national Talassemtane…………………….....….. Les différents PAT……………. .105 d...….……....99 c.... Analyse des différents produits……………………..…122 g..125 a.127 c.. Parc naturel de Tazekka…………………………..…..... PAT Taza... Haouz. Analyse selon le modèle de Porter…..……………………………... Parc national d’Ifrane……………………………..123 h.. PAT de Chaouen……………………………………. Le désert………………………………. Parc national de Dakhla…………………………..116 a..……...132 6 ... PAT déserts et oasis………………………. Analyse PESTEL…………………………….…....90 a.126 b.…. Khénifra et Essaouira…………116 3.………………….….121 f.123 4.117 b. Les conditions de réussite d’un PAT………………. Les parcs nationaux……………………………………….. PAT Immouzer Ida Outanane……………………….…………. Parc national du Toubkal…………………………. Analyse SWOT…………………………..120 d.…..…120 e. Parc national du Haut Atlas…………………….. Les différentes composantes d’un PAT…………….92 b.124 5.115 f...88 d. Parc national de Souss Massa…………………..

Motif des départs à l’étranger……………………….141 8. Durée des voyages te des forfaits écotouristiques………………………………………....……157 9.. Les centres d’intérêt écotouristiques……………………......154 8.…. Les fréquences des voyages écotouristiques………………………………………….. Profil des consommateurs espagnols………………...….……...…………………………………………..….…..148 3. Les dépenses des touristes espagnols à l’étranger……. Comment on réserve un voyage écotouristique………………………………………….…. Quel type de logement en vacances………………..134 Section 1 : Evolution du tourisme Espagnol…………………………….…139 6.……134 2. Les destinations des espagnols……………………..138 5.. Pour quel motif choisit on une destination………………....149 4.. Evolutions et tendances potentielles……………………. Les activités lors de voyages à l’étranger………..135 3... Saisonnalité………………………………………….. Evolution entre 2003 et 2005………………………....S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Partie 2 : Analyse et stratégie du marché espagnol de l’écotourisme………………………………………………………………...…134 1..…..….136 4..…..134 Chapitre 1 : Le marché espagnol du voyage……………………………………….. Les régions préférées pour passer des vacances……………………………………………….…….. Durée des voyages…………………………………….146 1.…147 2.144 10..139 7.143 9. Potentialité de croissance du marché……………….151 6..144 Section 2 : La demande du tourisme rural en Espagne……………………145 Section 3 : Analyse quantitative et qualitative……………………………..160 7 .…150 5. Typologie des produits recherchés………………………..... La durée de séjour des touristes espagnols………….152 7.133 Introduction…………………………………………………………………………….

. Les critères relatifs à l’hébergement………….….…188 b.….. réservations.192 b.…173 4...187 3. Les objectifs de la communication…………….…….188 a.. Matrice BCG…………………………………. Les critères relatifs aux sites…………………. Labellisation des produits……………………………..200 4.191 a.198 2. dates……………176 Chapitre 2: Stratégie marketing à mettre en place pour l’écotourisme……………………………………………………………………….166 2.…. Les critères optionnels…………………………….…….…. La politique de « skimming »……………………..….. Les critères relatifs aux activités……………….…………………………………. les profils psychologiques………………………...S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 10.….. L’animation…….……201 Section 3 : Le plan d’actions 2008/2010.. Les canaux de communication……………………..161 Section 4 : Profil des consommateurs………………………………….….199 3....………. Diversification marché/produit……………………. Origine géographique des écotouristes……….194 d.………178 2... La publicité…………………………………...………190 c. Les Objectifs stratégiques de l’ONMT……………………202 8 .178 Section 1 : Rappel du marketing du tourisme………………………….178 1..191 Section 2 : La ligne stratégique 2007/2010…………………………….……..…196 e..168 3.….……. Le positionnement…………………………………183 b.166 1.. La politique marketing……………………………. Organisation du voyage...179 a.…..…202 1.193 c. Les catégories socio économiques…………………. Les critères communs…………………………….………………………………. Les destinations écotouristiques………………………….. Charte ONMT………………………………………….185 c.... Benchmarking des labels internationaux………………. La charte nationale…………………………………….191 1...

.247 CV Rachid Maaninou………………………………………………………………….….……….211 Annexe 1 : Accord CGEM/Gouvernement…………………………………………..212 Annexe 2 : Déclaration du Québec………………………………………….251 9 . Axes stratégiques………………………………………….205 Conclusion……………………………………………………………………….204 a.………. Axe produit……………………………….………219 Annexe 3 : Charte du Tourisme responsable…………………………………. Axe distribution…………………………….206 Conclusion Générale………………………………………………………………….. Axe communication……………………….S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 2.204 c.…. cartes et Graphes……………………………………………….207 Annexes…………………………………………………………………………….……..234 Annexe 4 : Guide du Voyageur………………………………………………………240 Bibliographie……………………………………………………………………………244 Liste des tableaux.…………204 b.....

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c MESSAGE ROYAL SA MAJESTE HASSAN II AUX participants au sommet mondial sur l’énergie solaire Harare. 17 septembre 1996 10 .

problématiques de la culture. c’est ce que nous pouvons appeler les grandes questions que l’humanité tente inlassablement de poser. de ses travaux et de ses projets. de la population et du développement. en 11 . et d’autre part Monsieur Federico Mayor. C’est avec une grande joie que le Royaume du Maroc participe au Sommet solaire mondial qu’abrite Harare. de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique : Louange à Dieu. ce pays aux origines lointaines. directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education. le développe ment et le progrès. afin d’y poser les diverses problématiques issues des transformations successives et pro fondes que le monde a connues ou qu’il connaîtra inéluctablement dans un proche avenir. la capitale du Zimbabwe. de l’environnement. Ce Sommet s’inscrit à coup sûr dans la série des rencontres de premier plan que l’humanité organise avec empressement. qui s’est tenu les 16 et 17 septembre 1996 à Harare. nous saisissons donc cette occasion pour présenter nos félicitations sincères à tous ceux qui ont pris part à la préparation de cette rencontre. avec à leur tête Son Excellence le Président Robert Mugabe. Président de la Ré publique du Zimbabwe et président de la Commission solaire mondiale.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Feu Sa Majesté le Roi Hassan II a adressé un message aux participants au Sommet mondial sur l’énergie solaire. dans la perspective des structures à mettre en place pour édifier un monde plus sûr dans les décennies à venir Les énergies renouvelables constituent. dont la lutte est bien connue pour la liberté. la Science et la Culture. Driss Khalil. Ministre de l’Enseignement Supérieur. Voici le texte de ce message dont lecture a été donnée par M. et aujourd’hui des énergies renouvelables.

comme nous avons essayé de la diversifier et de l’adapter à l’environnement naturel et humain. un thème des plus importants. et s’intégreront efficacement à notre système économique et au réseau de nos relations régionales et internationales. la communication et les moyens de commercialisation font de nos jours. soucieux de l’environnement et des équilibres naturels que l’opinion publique internationale prend de plus en plus en considération tant elle les voit menacés. à envisager des solutions et ressources de rechange. Nous avons la ferme volonté de continuer sur cette voie. et la mer à toujours recommencer. depuis quelques années. et d’autres énergies et procédés similaires. et en même temps permanentes... et d’en faire connaître les avantages. nous nous sommes attelés parallèlement à élargir l’usage des panneaux solaires. Si nous avons fourni des efforts importants pour produire l’électricité en connexion avec les barrages édifiés dans les différentes régions du Royaume. Le Royaume du Maroc accorde un intérêt particulier aux énergies renouvelables. des générateurs électriques à force éolienne. des pompes à eau. c’est-à-dire les énergies renouvelables dont on sait qu’elles sont abondantes. les énergies traditionnelles qui s’étaient accumulées durant des millions d’années à la surface de la terre et dans son sous-sol allant décroissant par suite du développement civilisationnel continu et du progrès industriel rapide. partie intégrante des projets. vu ce qu’elles devraient générer comme progrès rapide et comme développement intégral. ce qui a poussé les chercheurs. le soleil continuera ainsi à nous en voyer sa lumière et sa chaleur. Notre espoir est que les énergies renouvelables occuperont une place de choix dans notre développement. répandues. que ce soit au niveau des études. Une cellule universitaire de recherche est venue consolider ces efforts et participer aux études et expériences de pointe qui leur sont attachées.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c fait. L’information. le vent à souffler sans cesse. voire pérennes. experts en la matière. Monsieur le Président. C’est pour quoi nous avons. diversifiées. de la 12 . à leur développement et à leur gestion. élargi notre expérience dans ce domaine.

poursuivant leur course dans leurs ornières. Il vous a donné tous les biens que vous Lui avez de mandés. II a soumis le Soleil et la Lune.2). S’adressant aux hommes. 14. avec tout ce qu’il demande comme esprit d’entreprise et de solidarité et comme coopération et optimisme. Dieu dit dans le Saint Coran : "Il vous a soumis les vais seaux qui fendent la mer par son ordre. II a soumis les fleuves pour votre utilité.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c réalisation ou de la fiabilité. II fait servir le jour et la nuit à vos besoins. en souhaitant que Dieu nous accorde son aide et en le louant pour les bienfaits dont il nous lotit. Nous nous devons par conséquent d’entrer en semble dans cet espace nouveau de l’énergie. Comptez les bien faits de Dieu si vous le pouvez" (Coran. 13 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c DISCOURS ROYAL SA MAJESTE MOHAMMED VI ASSISES DU TOURISME MARRAKECH 10 JANVIER 2001 14 .

Aussi. vu l’intérêt particulier que Nous accordons au secteur touristique pour triompher dans le Jihad économique et social et créer des emplois. Sa Famille et Ses compagnons. 15 . Notre objectif étant de réhabiliter le secteur du tourisme en tant que secteur économique d’une grande priorité. Nous avons le plaisir de rencontrer les promoteurs du tourisme. Vous n’être pas sans savoir que les nouvelles technologies de l’information et de la communication et la mondialisation de l’économie impliqueront des mutations qui placeront le tourisme en tête de l’industrie dans le monde. et partant de notre souci d’augmenter le flux de touristes afin de le hisser au niveau des potentialités touristiques naturelles et culturelles considérables de notre pays. Avons Nous tenu à vous faire part de Notre vision quant à la mise à niveau de ce secteur que Nous considérons comme un pivot de développement afin que Notre pays puisse bénéficier des parts du marché touristique qu’il mérite au niveau international et dans la zone prometteuse de la Méditerranée.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Louange à Dieu Que la prière et la paix soient sur le Prophète. Mesdames et Messieurs.

Si nous voulons faire du tourisme une véritable locomotive du développement. conformément aux vertus que nous recommande notre sainte religion. de l’artisanat et des traditions populaires. riches et variées dans les domaines de l’architecture. il appartient à chaque marocain de se considérer comme un promoteur touristique mobilisé pour gagner ce pari. guides ou agents de sécurité. 16 . consistant en sa proximité des grands centres émetteurs de tourisme. le tourisme. douaniers. il faudra également que l’on procède à l’assainissement de l’environnement touristique et à la généralisation d’un comportement citoyen auprès de tous les intervenants dans ce secteur. hôteliers. outre qu’il constitue une activité économique de grande importance. Ces même temps que nous insistons sur le fait que la qualité du produit touristique constitue le meilleur garant de l’attachement du tourisme à notre pays et le meilleur argument pour son choix comme destination. commerçants. sous cet angle. Nous devons nous atteler tous à l’amélioration de l’accueil des touristes. représente une culture et un art de communication avec l’autre. son développement requiert une exploitation judicieuse de nos potentialités naturelles riches et variées et de notre patrimoine civilisationnel et culturel séculaire. des costumes. de la gastronomie. la richesse du patrimoine culturel et des traditions bien ancrées. que nous devons traiter avec tous les égards. dans le cadre de la consécration d’une culture et d’une nouvelle politique touristique participant d’une meilleure exploitation des énormes potentialités du produit touristique national.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Dans Notre conception. il convient de prendre les mesures fermes pour garantir la quiétude du touriste durant ses déplacements et ses visites des sites touristiques et sa protection contre toutes sortes d’abus. qu’ils soient transporteurs aériens. connu pour ses traditions d’hospitalité. en tant qu’hôtes de notre pays. la diversité des sites naturels.

et ce. 17 . les promoteurs touristiques doivent s’imprégner de cette nouvelle culture et de l’esprit de l’entreprise touristique citoyenne. Ils doivent également accorder une importance extrême à l’encouragement et l’intégration du tourisme intérieur qui connaît une reprise remarquable depuis quelques années. et en respectant les législations régissant leur profession pour la réforme de laquelle Nous avons donné des orientations à Notre Gouvernement en vue de la particulier d’un régime efficace. transparent et juste de classification et de contrôle rigoureux. Mesdames et Messieurs. il importe de donner tout l’intérêt aux ressources humaines à travers une politique de formation adaptée quantitativement et qualitativement aux besoins de ce secteur. au moyen de l’impulsion du rôle de la police touristique et sa généralisation à toutes les villes touristiques. en étant soucieux de la qualité du produit et des services touristiques fournis dans leurs établissements hôteliers classés dans les différentes catégories. réaliser un développement touristique national de qualité qui nous permettra d’accueillir chaque année pas de dix millions de touristes au cours de la prochaine décennie. Du fait que le secteur touristique représente un réservoir considérable en matière d’opportunités d’emplois attrayants pour notre jeunesse. grâce aux potentialités naturelles et civilisationnelles dont Dieu l’a comblé. Pour leur part. en mettant en place des établissements hôteliers répondant aux besoins et attentes du touriste marocain et à la portée de toutes les catégories sociales. par l’adoption d’une politique de prix compétitifs.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c d’extorsion et de tracasseries. Notre pays peut.

Nous insistons sur le rôle des collectivités locales dans l’encouragement des activités touristiques en veilles et nos compagnes. des organisations professionnelles. d’une nouvelle génération de zones touristiques intégrées notre ferme détermination à inciter l’Etat à investir dans le secteur touristique. Nous vous annonçons la bonne nouvelle que nous avons donné Nos hautes instructions au Gouvernement de Notre Majesté en vue de mettre les terres à vocation touristique 18 . outre l’action à mener pour la qualification des catégories d’établissements non classés de quatre vingt mille lits dans les divers types du produit touristique qu’il soit littoral. Partant de Notre souci de vous encourager à vous impliquer pleinement dans la bataille du nouveaux décollage de ce secteur stratégique. Cet objectif ne peut être atteint qu’à travers une plus grande mobilisation de l’investissement public et privé. Nous sommes détermines à aller de l’avant sur cette voie pour l’aménagement de nouvelles zones touristiques en partenariat avec le secteur privé. la faiblesse de la capacité d’accueil des établissements classés.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Pour atteindre cet objectif nous devons œuvrer avec sérieux à lever les handicaps que constitue pour nos potentialités touristiques de valeur. des élus. le développement harmonieux du tourisme à l’ensemble du territoire national reste tributaire de l’adoption de l’approche régionale et de l’implication des opérateurs. Si l’aménagement par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social. conformément à un cahier de charges qui confère aux particuliers les tâches de réalisation et de commercialisation. des autorités locales et des compétences régionales dans la promotion du tourisme local. forestier ou saharien y compris les nouvelles formes d’accueil tels que les maisons d’hôtes et les ruraux. en laissant à l’Etat le soin d’assumer la mission d’orientation et de contrôle. De même. de montagne. national et étranger dans le secteur touristique.

en considérant que le déroulement de cette cérémonie sous Notre Egide comme une illustration de l’engagement collectif. mécanismes de garantie la Caisse Centrale et ( Dar Addamane ) pour faciliter les conditions de financement du secteur et de poursuivre l’opération d’assainissement du Crédit Immobilier et Hôtelier afin qu’il retrouve sa capacité à financer les investissements touristiques en collaboration avec le secteur bancaire. Conscient de l’importance que revêt l’accompagnement de l’effort déployé en matière d’investissement touristique par un effort similaire visant la promotion du produit touristique national et le renforcement de l’attrait du Maroc sur les marchés internationaux en tant que destination touristique de qualité . En vue de traduire dans les faits les mesures ou dispositions annoncées par Notre Majesté. Ces orientations portent également sur l’accélération et la mise en harmonie de la fiscalité locale afin d’en faire un stimulant du secteur et non un obstacle à sa promotion.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c à la disposition des promoteurs touristiques avec une contribution de l’Etat à hauteur de cinquante pour cent leur valeur. il est pour un motif de fierté de clore Notre rencontre avec vous en présidant la cérémonie de signature de l’Accord Cadre entre le Gouvernement et les promoteurs touristiques qui concrétise Nos orientations. Nous espérons que les effort de tous se conjuguent pour que 19 . ainsi que sur l’ouverture de notre tourisme sur l’investissement des grands promoteurs internationaux auxquels il faudrait ouvrir de larges perspectives. d’élargir. que ce soit en partenariat avec des opérateurs marocains des investissements propres. Nous avons tenu à confier cette mission à l’Office National Marocain du Tourisme en opérant sa restructuration et en dotant de nouvelles ressources humaines et matérielles qui notamment à méthodes de gestion et à en faire un organisme en partenariat avec les associations professionnelles et les établissements publics et privés concernés par la promotion du tourisme. moral et effectif de tous les citoyens à promouvoir ce secteur stratégique.

détermination et Que la Paix et la miséricorde et la bénédiction de dieu soient sur vous. le 10 Janvier 2001. social que nous menons avec confiance. 20 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c cet engagement soit concrétisé en projets ambitieux à même d’impulser fortement le développement su secteur touristique qui. si nous gagnons la bataille de son décollage. Marrakech. nous servira d’assise fondamentale pour remporter le grand Jihad économique et ambition.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Dédicaces A ma femme Ghita. A mes parents Seddik et Zahra A mes beaux parents Abdelkarim et Anissa 21 . A ma fille Inès.

ni improbation aux opinions émises dans le cadre de ce mémoire. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs 22 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises n’entend donner ni approbation.

Abbas Azzouzi. un ami 23 . un ami M. et continuer de croire au potentiel de chacun… ». qui a cru en moi et m’a été une profonde source d’inspiration dans mon travail de tous les jours. un modèle. Professeur à l’Université Mohammed V M. et c’est cela qui a permis l’aboutissement de ce travail. de l’ISCAE. Hannaoui Lahcen. Bouzid Azzouzi : « Il ne faut jamais laisser tomber.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Remerciements J’ai appris une chose très importante au fil des jours que j’ai passés auprès de mon Directeur de recherche M. Mohammed Bendahane. deux années qui m’ont permis un partage de connaissances et surtout d’expériences avec l’ensemble des intervenants. Je tiens à le remercier particulièrement pour son soutien et sa foi dans le travail de son « élève ». M. Mes remerciements vont également aux membres du jury : M. leur écoute de tous les jours et leur soutien durant ces deux très courtes années. un grand professionnel. une formation exceptionnelle. Je tiens à remercier également l’ensemble du corps professoral pour leur disponibilité. M. Othman Chérif Alami. un concept unique. Un autre remerciement pour le Cycle Supérieur de Gestion. Ali Ghanam.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c INTRODUCTION 24 .

et le milieu marin a diminué de 30 %. dans les pays industrialisés. Tous les experts traitant du sujet de l’écologie sont unanimes pour penser que les émissions de gaz entraînent le réchauffement de la planète. dans la plupart des pays elles représentent plus de 60 % de la consommation en énergie. à cause des tonnes de pesticides déversés annuellement. Pourtant. Aujourd’hui à cause de la pêche intensive. Dans le monde. quotidiennement. L’énergie nucléaire est au centre de beaucoup de débats et de polémiques. plus de 30 % des richesses naturelles de la terre ont diminuées entre 1975 et 1995. d’après le rapport mondial sur l’eau. circule plus de 500 millions de voitures. Le milieu forestier a diminué de 15 %. Le transport a fait augmenter les gaz à effet de serre de près de 70 %. sont vouées à la disparition. L’eau n’est pas en reste dans tous ces problèmes écologiques. chaque habitant laisse en moyenne 475 kilos de déchets.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c En 2002. Ce problème de surexploitation des richesses naturelles atteint également la biodiversité naturelle. Les énergies renouvelables sont encore loin derrière. En effet. inondations. En 2050. Elle était même un sujet de politique interne en France lors des derniers débats télévisés pour la présidence de la république. L’industrie agronomique a fait beaucoup de dégâts également. 20 % des espèces marines sont menacées d’extinction. dont le total pose des problèmes importants en terme de recyclage ou d’incinération. Les énergies fossiles pour lesquelles de nombreuses guerres comme celle de l’Irak font rage. Chaque année. 25 . une étude publiée en 2003. une étude du World Wild Life Found montre un bilan des écosystèmes naturels alarmant. Pour conséquences des quelques degrés de hausse de température. Elles ne fournissent que une très faible part dans la facture énergétique totale. 7 milliards de personnes dans 60 pays différents connaîtront des pénuries d’eau.

fr Source : www. car l’humanité toute entière y joue sa survie. ce qui est un aspect extrêmement important pour les amoureux de la nature.wwf. Les scientifiques parlent aujourd’hui de ce problème comme DU problème du 21éme siècle. dit empreinte écologique qui permet de comparer les pays par rapport à différents facteurs et qui permet de les classer de ceux qui sont en « surrégime » au moindres consommateurs.wwf.fr Le Maroc.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c désertifications catastrophes naturelles deviendront le quotidien de l’humanité avec tout ce que cela entraîne comme pertes humaines. dans cette mappe monde fait encore partie des pays qui ne sont pas en sur régime d’exploitation. 26 . Lutter pour la sauvegarde des forêts et des écosystèmes encore existant est une priorité absolue. il existe un ratio. Carte 1 : Empreinte écologique par pays Source : www. Aujourd’hui.

Vu l’engouement général pour le tourisme. aux retombées bénéfiques pour les populations locales et pour l’économie générale d’un pays. le tourisme connaît une croissance continue1. peut être dans des proportions différentes. ainsi. Depuis les années 1980. ainsi que en relation avec le patrimoine culturel et historique d’un pays. sont basés en grande partie sur des attractions et des activités en relation étroite avec l’environnement naturel. qu’il soit sous forme d’un produit ou d’un 1 Francesco Frangialli / Secrétaire Général / Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) 27 . Les produits touristiques. Les vingt dernières années ont connu un rapide développement du tourisme d’une manière générale. tout en respectant la préservation de la nature et les richesses naturelles. Plusieurs nations se bousculent avec une variété importante de modèles de développement touristique. Comment entrer dans un monde de concurrence acharnée.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La conservation de la nature amène naturellement à la création d’un nouveau type de tourisme « L’écotourisme ». l’écotourisme est un produit parmi les produits touristiques dit de niche. toutefois peut s’inscrire parfaitement dans une logique de développement local. du tourisme de nature et du tourisme rural connaîtra la même évolution galopante. toutes se proclamant comme destination Ecotouristique. répondant à une attente internationale en constante évolution. il est donc facile de penser que le monde de l’écotourisme. comment faire face à des géants ? La niche ou le créneau est cette petite place pour un produit pour occuper d’un segment de marché. Le tourisme.

Comment trouver le bon créneau ou la bonne niche. et considérant l’importance en terme d’image de ce produit. mais il est possible de payer un prix fort pour une expertise particulière dans une niche ou un créneau qui nous intéresse et nous interpelle particulièrement. appelé « babymoon ».com 28 . les Nations Unies ont proclamé 2002 Année internationale de l'écotourisme. c'est-à-dire séjour ou week-end de relaxation et de détente. Ce produit est justifié par des études sociodémographiques.2 L’activité de cette niche a connu la même tendance que l’ensemble des produits. et cible un grouper de consommateurs avec des spécificités et des attentes particulières. juste avant la naissance. Considérant ce qui précède. Cette exploitation de niche est la réponse directe au monde de géants. Le prix ne constitue pas un élément de même importance que dans la consommation de masse. d’où la nécessité de contacter un spécialiste. ont des revenus plus élevés. et on s'attend à ce que leur expansion se poursuive dans l'avenir. L’Organisation des Nations Unies a demandé à cet effet aux nations et aux professionnels privés d’œuvrés dans le sens d’une meilleure connaissance de ces produits à forte image. si ce n’est en étant à l’écoute des gens. Cette niche doit répondre à l’attente d’une certaine clientèle qui n’est pas encore exploitée.woodsidehotels. et avoir la capacité de comprendre leurs attentes. bien sûr dans le sens économique du terme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c service. Elle essaye de combler un besoin insatisfait. et donc habitués à se gâter . Comme exemple de cette écoute permanente des consommateurs. car les couples ont des enfants de plus en plus tard. la chaîne Wood Side Resorts en Californie qui a lancé un nouveau produit pour les futures mamans. 2 http://www. la capacité d’analyser leur style de vie et répondre en terme de produit à tous ces points.

Klaus Töpfer. et de montrer également les relations d’interdépendance entre le tourisme. l'activité sociale et le développement économique. M. Nous devons donner aux populations qui habitent les régions de montagne la possibilité d'y vivre et d'y survivre. Ceci doit être notre objectif commun … car faute d'un développement viable.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c "L'instauration d'un développement durable est une nécessité. Un autre point est la nécessité absolue d’unir les différents acteurs que se soit l’état. Nous devons concilier l'environnement. à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 5 juin 2002. pour qu'ils n'abandonnent pas la montagne pour la ville". 3 29 . en d’autres termes la « théorie » et la « pratique » du terrain. Un des problèmes sérieux est l’amalgame qui est fait entre les idées de l’écotourisme. Il ne suffit pas de mettre en place un plan pour la conservation de la nature et des ressources naturelles. et donc de facto d’un des domaines les plus pollueurs avec ses voitures.3 Les différentes conférences qui ont eu lieu sur le sujet on eu pour premier mérite de montrer la complexité de l’écotourisme. ses avions…peut on alors parler de développement durable avec des répercussions évidentes sur l’environnement. les groupes de défense des droits de l’environnement. C'est pourquoi il nous faut créer des emplois afin de donner à la jeunesse un avenir dans ces régions. nous ne pourrons résoudre durablement les problèmes. L’écotourisme fait partie de la plus grosse branche d’activité mondiale : « le tourisme ». La théorie basée sur des définitions ne doit pas freiner le développement de l’écotourisme. Message du Directeur exécutif du PNUE. le secteur privé dans une stratégie de promotion commune de l’écotourisme. la protection de l’environnement et le développement des communautés locales.

dans de nombreux pays la protection de l’environnement ne figure pas parmi les priorités politiques. Malgré ces points de discorde. que se soit par manque de personnel compétant. spécialement dans la promotion doivent avoir l’aval de tous les acteurs pour que l’adhésion soit totale. Un problème de taille existe également dans le développement de l’écotourisme. et donc par son appel sourd. Beaucoup d’obstacles entravent ce développement. cependant. cadre juridique pour que la structure soit pérenne. Comme les différentes politiques de « joint-venture » privé public. ou par le manque d’envergure de l’écotourisme. tel que la coopération entre le ministère du transport et le ministère du tourisme qui a permis l’ouverture du ciel marocain a de nouvelles compagnies aériennes4.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le troisième point à mettre en valeur est le poids politique du gouvernement pour mettre en place un cadre juridique adéquat permettant un développement harmonieux de cette forme de tourisme. Les projets d’écotourisme ne sont pas rentables aussi rapidement que d’autres secteurs. les entreprises qui se lancent dans cette activité on besoin d’investissements à long terme. En effet. aujourd’hui des exemples de coopération entre différents secteurs donnent de bons espoirs. c’est le problème financier. Les autorités locales sont le véritable moteur et jouent un rôle clé dans le succès du produit. Cependant. 4 14 nouvelles compagnies aériennes dans le ciel marocain en 2004 30 . ce produit ne doit pas être en reste. Ils ont la connaissance de la réalité du terrain et devraient être force de proposition pour l’élaboration de la politique générale. Les plans d’actions. par discontinuité des actions à travers les gouvernements. La politique générale du gouvernement est certes importante. le réel développement de l’écotourisme se fait au niveau local.

d’où encore une fois la nécessité de la mise en place d’un cadre légale à ce développement. mais aussi apporter des avantages aux locaux. en augmentant le prix du foncier et forcer les locaux à déménager. Cela présuppose un accord sur la définition de base et la réglementation afférente. nos perdrons en compétitivité en faveur de pays concurrents. c'est-à-dire les communautés locales aient adhéré complètement à cette politique. Pour que le local et le touriste soient sur la même longueur d’ondes plusieurs pays ont crées un programme d’homologation des services éco touristiques. en leur rapportant un revenu tout en préservant leur mode de vie d’où la difficulté de l’équation vu le grand nombre de paramètres. Bien évidement pas d’homologation et d’agrément sans que les acteurs principaux. Le consommateur de l’écotourisme est à la recherche d’un environnement sain et d’un écosystème vierge. Si la réglementation devient trop sévère. Cette demande pousse à la création de ces espaces et à leur respect par les locaux. Le bien de tous voudrait que les principes de l’écotourisme soient adoptés par les populations locales pour sauvegarder la faune et la flore de la région. Ce même enrichissement peut par ricochet être un frein au développement. L’équilibre est fragile.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Parmi les définitions retenues du terme écotourisme et que nous verrons plus tard. 31 . la notion d’enrichissement des populations locales reste extrêmement importante. La réglementation ne pourra être donc réellement efficace que si le touriste partage la même conception du produit. Tout se construit autour d’un fragile équilibre comme il a été dit précédemment.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c THEMATIQUE CHOIX DU SUJET 32 .

et depuis 5 ans au sein de l’Office National Marocain du Tourisme. Dans l’hypothèse la plus pessimiste ce tourisme créateur de richesse se transforme en cauchemar pour les populations locales. je me suis aperçu que le tourisme de masse est en fait contrôlé au niveau international par tout au plus une vingtaine d’opérateurs.5 Certaines formules ont fait leur apparition. le tourisme est amenée à disparaître dans ces régions. achève de peindre un tableau assez sombre du tourisme ! Le tourisme de masse n’est pas le seul visé. Muni d’un « guide du routard ». mais le touriste individuel également. de destruction de la biodiversité ou pire encore. www. Ces nouvelles formules répondent à une guerre des prix au niveau international.org 33 . appartiennent le plus souvent à des multinationales étrangères.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Suite à de nombreuses années dans le monde du tourisme. laissant le plus souvent de côté tout les aspects particuliers comme l’environnement ou le bien être des populations locales. prendre les populations locales comme « destination touristique ». Souvent pas assez préparé et 5 Selon une étude de la Banque Mondiale. Une fois épuisées les ressources. permettant au touriste de consommer sur place ce qu’il lui plait. autant qu’il le souhaite.aedev. détruisant et anéantissant leur environnement direct. 55% des revenus du tourisme revenant aux pays riches. La consommation d’eau accrue dans les pays où l’eau est considérée comme le bien le plus précieux à cause des problèmes de sécheresse. le touriste « écolo » recherche l’aventure et le contact avec les populations locales. Ajouter à cela les problèmes de pollution. et la main d’œuvre local n’accède en général qu’aux emplois subalternes. est un problème très grave. sans aucune contrepartie financière. Les recettes et revenus de cette manne qu’est le tourisme. c’est le fameux « all inclusive ».

« On dit que 25 touristes individuels font plus de dégâts qu’un groupe de 25 touristes»6 Dans les pays fortement émetteurs de touristes. Association Transverses 34 . Les termes de voyage écotouristique. encouragent le développement des économies locales. nous sommes en présence d’un opérateur exactement de même nature que les autres. Attention à certaines entreprises qui font de ce discours un argument de vente. Très vite.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c mal conseillé. certains opérateurs se sont tournés vers cette nouvelle niche du tourisme. sociaux et esthétiques 6 Doria Valayer. Sur le terrain. pollue des sites sans vraiment en avoir conscience. Il est pensé comme une voie vers la gestion de toutes les ressources de telles sorte que les besoins économiques. il n’existe d’une seule charte internationale c’est celle de qui fut promulgué lors de l’année de l’écotourisme en 2002. société de consommation oblige. voyage vert. « Le tourisme durable rencontre les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil pour autant qu’il préserve et accroisse les possibilités de développement du futur. Ils proposent un tourisme responsable. le « routard » s’aventure dans des milieux aux systèmes écologiques fragiles. et profite de la gentillesse et de l’hospitalité des ses hôtes indigènes sans connaître les difficultés dans lesquelles ces populations vivent. sans que cela soit vrai. favorisent les échanges culturels. sont des indicateurs qui font vendre et ne sont utilisés que dans le sens marketing du terme. et font de la préservation de la nature le leitmotiv du voyage. Comme nous le verrons plus tard. au Canada. 5 à 10% de la population intéressée est très consciente de ces problèmes et de l’urgence d’agir vers un autre tourisme.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c puissent être remplis tout en maintenant l’intégrité culturelle. It is envisaged as leading to management of all ressources in such a way that economic. la biodiversité et le cycle de perpétuation de la vie »7. essential ecological processes. et dans le soutien aux entités locales ? Quel rôle a Internet en tant que moteur moderne de transmission de message. biological diversity and life supports systems.” D. Les autres labels et appellations fleurissent au gré des saisons touristiques. et surtout en tant que outil marketing de promotion ? Le problème de la fracture technologique ne sera-t-il pas le principal frein à ce développement ? Texte original : “Sustainable tourism development mmets the needs of presnet tourists and hosts regions while protecting and enhancing opportunities for the futur. Les défis et les perspectives que doit affronter le développement de l’écotourisme sont innombrables : Comment communiquer ? Comment atteindre les cibles potentiels et le bon segment de clientèle ? Quelles sont les techniques de marketing et de promotion qui sont efficaces ? Quel est le rôle du gestionnaire public ou privé ? Quel est le rôle des multinationales et chaînes hôtelières dans le développement durable du tourisme. social and aesthetic needs can be fullfilled while maintaining cultural integrity. les processus écologiques vitaux. Renard 7 35 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les questions sont nombreuses. « l’expert en marketing touristique ». explique le choix du sujet. La synthèse de ces deux raisons. et du fait de travailler à l’Office National Marocain du Tourisme. veut que l’environnement et ces problèmes soient des axes de réflexion quotidiens. et de plus être citoyen responsable. 36 . ce sujet a eu une interpellation immédiate. Pourquoi l’écotourisme alors ? Pour toutes les raisons que j’ai cité plus haut. et même plus que cela être citoyen du Monde.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c INTERET 37 .

Le premier constat que l’on peut faire sur la notion d’écotourisme est qu’elle regroupe une multitude de concepts différents. En effet. A partir de ce constat. les ressources de la terre. et donc plus de pesticides. l’intérêt chez le touriste reste la découverte de la beauté de l’environnement. Année Internationale de l’Ecotourisme. car mal géré. c’est la sensibilisation de l’ensemble des acteurs de l’écotourisme. Que se soit le désert. 8 Synthèse personnelle de l’étude MONITOR. la découverte d’un milieu naturel. et on comprend pourquoi l’Organisation des Nations Unies a proclamé l’année 2002. dans un espace sauvage ou une réserve naturelle. ainsi que un intérêt historique et culturelle d’une destination8. plus de d’usines de transformation…ainsi que l’habitat avec l’arrivée du béton…et enfin sur les populations locales avec la perte de leur usage et coutumes et l’apparition de fléau comme la drogue ou la prostitution. et qui est urgent à mettre en place. ONMT 2004/2005 38 . la forêt ou la montagne comme paysage. cette forme de tourisme peut être dévastatrice pour l’environnement et les populations locales. Encourager les produits touristiques respectant les normes internationales de l’environnement serait le moteur par excellence du développement de l’écotourisme. sous un climat agréable. plus de transport. la faune ou la flore comme critère.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Pourquoi va-t-on à tel endroit plutôt que tel autre ? Parmi les principaux motifs de départ. Le deuxième constat. qu’il faudra bien précisé et définir plus loin dans cette recherche. à savoir les produits agricoles qu’il faudra en plus grand nombre. si le nombre de touristes croit d’une façon exponentielle dans une région donnée. l’écotourisme apparaît comme un produit touristique important. cela aura des conséquences directes sur les ressources en eau.

en expert du marketing touristique doit être un support important dans la promotion de ce produit. qui est comment intégrer le tourisme écologique. dans notre politique de développement du tourisme national. L’Organisation Mondiale du Tourisme a déjà réfléchi sur ces outils de rapprochement. et a crée des indicateurs de durabilité du développement du tourisme. comment vendre un produit écotouristique.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’intérêt de ce sujet est multiple. et quelles sont les cibles potentielles pour ces produits. L’Office National Marocain du Tourisme. brochure. Ensuite. Au Maroc. sur quel canal. réglementation. un plan de développement a été mis en place par le ministère du Tourisme pour le développement des PAT. parmi les cibles. L’intérêt principal découle d’un intérêt général. il conviendra donc de parler des intérêts de ce sujet. label…chaque idée marketing est coûteuse à mettre en place et l’intérêt est de ne pas se tromper sur le ou les meilleurs outils à utiliser dans le cadre d’une stratégie marketing globale construite sur des données et des recherches pointues. Internet. La première étape est de connaître ce que le Maroc peut offrir comme produits écotouristique. autrement dit les « Pays d’Accueil Touristiques ». législation. Encourager les meilleurs produits les plus respectueux de l’environnement est également un moteur à la mise à niveau de l’écotourisme. thème internationalement d’actualité. La formation et la sensibilisation à cet esprit de consommateur actif pour la protection de son environnement sont des pas importants dans la stratégie marketing. et comment fidéliser notre cible à un produit. Ces Pays d’Accueil Touristiques contribue à l’essor de 39 . priorité économique depuis l’année 2000.

« Les parties observent que le tourisme rural. Au niveau national. Ainsi. d’authenticité et de contacts humains. plusieurs études ont été lancées par le département du Tourisme suite à la signature de l’accord cadre signé entre la CGEM et le gouvernement le 29 octobre 2001. d’émotions. Cet outil serait idéal pour récolter les informations sur les évaluations en cours. avec prés de 50 millions d’adeptes à la recherche d’expérience. l’Allemagne et la France (MONITOR/ONMT/2004/2005) 40 . et faire en même temps du « benchmarking » des meilleures pratiques et des modèles de réussite entre diverses régions nationales et internationales. Le concours des entreprises multinationales peut être bénéfique en terme de reproduction de modèles de réussite. est l’intérêt principal de cette étude et recherche. et l’établissement en parallèle d’un compte satellite du Tourisme contribue a identifié le poids de ce produit dans l’univers général des produits. l’Italie. tout en l’adaptant aux réalités de notre pays et à la spécificité de chaque région. Il faut pour cela partir d’un état des lieux car d’autres études ont été déjà faites. Ce travail de recherche doit être utilisé comme une première tentative de mise en place d’un outil de recherche actif. donner des indications sur l’adéquation des plan et schéma directeurs de développement des Pays d’Accueil Touristiques. le tourisme vert ou le tourisme de nature. Le Maroc a crée depuis quelques mois « l’Observatoire du Tourisme ».S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c l’écotourisme. 9 A savoir la Grande Bretagne. l’Espagne. essayer de mettre en place la stratégie marketing pour une meilleure connaissance des produits marocains de l’écotourisme sur nos divers marchés internationaux prioritaires9. connaissent un essor spectaculaire en Europe.

Coordination efficiente des différents intervenants…»10 Plusieurs points restent à développer dans le cadre de cette approche global de cette niche. identités fortes. Mise en place au niveau local d’agents développeurs. Extension de l’expérience réussie dans le haut Atlas. un développement réussi du tourisme rural au Maroc nécessite un certain nombre d’impératifs : Maintien et amélioration du produit. faune et flore abondante. cultures régionales marquées… Les parties conviennent de la forte contribution ru tourisme rural à un développement harmonieux de zones défavorisées économiquement. 10 Article 13.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les parties constatent à cet égard les énormes atouts dont dispose le Maroc :proximité d’une niche de clientèle européenne. sites d’intérêt géographiques uniques. Préservation de l’environnement naturel et du patrimoine culturel. espaces géographiques exceptionnels hors du commun. 29 octobre 2001 41 . Cependant. dans le cadre d’un développement de proximité. Mise en place d’une entité institutionnelle spécialisée disposant de l’expertise et des moyens requis. Accord d’application CGEM / Gouvernement. Meilleure répartition des retombées socio-économiques sur les populations locales.

Rééquilibrage du développement régional Approche marketing du produit. mais aussi l’aventure sac au dos. la visite de civilisations différentes.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Valorisation du produit balnéaire et le rendre plus compétitif par la valorisation de l’arrière pays. 42 . Compte tenu de l’immensité du sujet un cadrage est nécessaire avant d’aller plus loin dans la recherche et le développement des idées. les pyramides de Gizeh ou l’Empire State building. Nous connaissons tous les vacances d’été à la plage et les vacances d’hiver à la montagne ou au ski. visite des monuments historiques que se soit la Tour Eiffel. On peut facilement ajouter des dizaines et des dizaines d’autres produits comme les vacances culturelles. Nous avons vu que le tourisme en général est composé de plusieurs produits. Chaque point constitue en lui-même un thème de recherche complet. Pour cette recherche seulement l’approche marketing sera analysée. en tant que attrait complémentaire de la région. etc. Pour cette recherche nous focaliserons sur l’écotourisme uniquement. Il existe aussi du tourisme « urbain » avec la visite de grandes villes et agglomérations. Plan d’aménagement global.

le transport est le pollueur par excellence de l’air avec les rejets de gaz carbonique. et sa position de pays 11 Étude MONITOR/ONMT/2004/2005 43 . et en même temps. Dans ce cadrage. Ayant assez de renseignements sur le marché espagnol11. c’est ça proximité géographique avec le Maroc. et par les voitures. Etudier ce problème à l’échelle international est un travail trop important. alors nous nous concentrerons sur seulement un des cinq marchés prioritaires du Maroc. je focaliserais mon travail sur ce marché. J’ai choisi l’Espagne comme pays source de touristes pour une raison très simple. l’Espagne.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les produits écotouristique ne sont pas encore très développés au niveau national pour cette recherche ce n’est pas un travail d’identification exhaustif pour le Maroc de tous les produits existants. nous ferons l’étude d’un seul problème à savoir quelle stratégie marketing à mettre en place sur un marché. Pourquoi dramatique se dira t on. en fait par le transport terrestre. quelle stratégie pour le Maroc pour faire connaître l’ensemble de son offre.le problème du transport…en faire la liste est à lui seul un sujet de recherche ! En plus d’autres problèmes plus spécifiques liés à sa particularité en relation avec l’environnement compliques l’analyse et lui donnent un côté plus « dramatique ». et par l’avion qui permet de franchir montagnes et mers. Ce produit souffre d’un ensemble de problèmes. certains aspects comme le transport sont absolument nécessaires (pour arriver sur le lieu de villégiature). Ensuite par extrapolation sur les autres marchés. comme les autres produits touristiques à savoir le problème de l’investissement. mais simplement les critères de choix des produits qui peuvent répondre à ce label de tourisme écologique. le problème de la législation. le problème du foncier. autocars. et comment surtout la vendre.

44 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c leader en tourisme qui connaît un recul ces dernières années à cause de l’abandon progressif de ce qui a fait sa notoriété le tourisme de masse.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c PROBLEMATIQUE 45 .

Le touriste n’adhère pas naturellement à la stratégie marketing adoptée. Le bon circuit de distribution n’est pas mis en place. en essayant de répondre à un seul point précis. Il n’y a pas d’homologation mise en place. Ce travail se veut une synthèse des différents courants de l’heure. Le bon message n’est pas bien véhiculé.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’écotourisme est un produit parmi l’ensemble des produits touristiques. Ce produit de niche souffre d’un manque d’image. 46 . d’un manque de notoriété et d’une mauvaise commercialisation. Le bon canal n’est pas bien choisi. quel marketing adopté pour l’écotourisme au Maroc sur le marché espagnol. Cette recherche proposera une approche marketing et qui répondra à ces lacunes. Plusieurs questions se posent naturellement à cette démarche marketing et promotionnelle : Le touriste n’est pas sensibilisé aux problèmes de l’environnement.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c METHODOLOGIE 47 .

Un zoom sur le thème précisément à l’aide d’un questionnaire auprès de consommateur grand public espagnol.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Après avoir analysé l’offre d’écotourisme marocain. la méthode de recherche utilisée est basée sur les points suivants : Une première approche basée sur les écrits et informations déjà édité sur le thème. caractéristiques. Cette méthode critiquable à première vue car elle biaise les résultats. cette étude à pour but d’évaluer et de répondre en terme de stratégie marketing à la demande potentiel du marché espagnol. permet cependant de focaliser notre recherche sur les personnes réellement intéressées par ces produits. ils fabriquent des produits qu’ils commercialisent par la suite via leur réseau. les personnes qui montrent un intérêt pour des destinations écotouristiques. 48 . Cette enquête a visé durant la foire du FITUR 2005. Pour atteindre les objectifs de cette étude et répondre en volume. grandes tendances et perspectives de développement. Cette population est déjà ciblée car elle offre un potentiel de consommation de produits écotouristiques plus important. De plus un seul enquêteur sur le terrain ne pouvait pas faire une base statistique beaucoup plus importante. (enquête auprès d’un échantillon de 30 personnes). Les Tours Opérateurs sont également des acteurs importants dans ce produit. ainsi nous pouvons avoir une première information générale sur le sujet dans sa globalité. En effet.

Cette partie permet de connaître le positionnement que font les tours opérateurs des destinations les unes par rapport aux autres. une série d’entretiens individuels ont été menée avec les principaux acteurs nationaux au niveau du gouvernement et au niveau du privé. Durant ma participation à de nombreuses foires et déplacements au niveau national et international. De ces rencontres. On peut comparer les durées de séjour. Enfin. il m’a été donné de discuter avec de nombreux professionnels du tourisme en général. quelques entretiens avec des généralistes ont permis de brosser le tableau. les classements. Cette partie a été accompagnée par un œil critique sur leurs supports de vente et les brochures. les prix. de nombreuses idées et concepts on été intégrée à cette étude. le nombre de pages consacrées à chaque destination… En fait cette méthode je m’en sers pour étudier le positionnement dans les catalogues des différents tours opérateurs européennes pour positionner le produit balnéaire Maroc par rapport à la concurrence.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Dans une première étape seul les spécialistes du produit ont été approchés. et des spécialistes en écotourisme en particulier. ainsi que les opérateurs présentant de produits « mixtes » Ensuite. les typologies de produits. 49 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Liste des Abréviations 50 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Abréviations BCG CGEM COPS CSG DMS IET OMT PAT PDR PIB Boston Consulting Group Confédération Générale des Entreprises Marocaines Comité de Pilotage et de Suivi Cycle Supérieur de Gestion Durée Moyenne de Séjour Instituto Estudios Turisticos Organisation Mondiale du Tourisme Pays d’Accueil Touristique Programme de Développement Régional Produit Intérieur Brut Programme des Nations Unies pour le Développement Programme des Nations Unies pour l’Environnement Recherche et Développement Service d'Etat Géré de Manière Autonome Service d’Etat Géré de Manière Autonome International Ecotourism Sociéty Tour Opérateur Union Mondiale pour la nature PNUD PNUE R&D SEGMA SEGMA TIES TO UICN UNESCO US United States WTO World Travel Organisation WWF World Wildlife Foundation 51 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 1ère partie Analyse du marché de l’écotourisme 52 .

En terme qualitatif. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 12 13 DMS : Durée Moyenne de Séjour PDR : Programme de Développement Régional 53 . un ambitieux programme de développement des produits dit de niche est en cours. la vision 2010 veut que le royaume du Maroc va passer de 80 000 lits actuellement à plus du double d’ici 2010/2012. l’objectif de la vision 2010 est d’atteindre 10 millions de touristes. L’Office National Marocain du Tourisme pour sa part est chargé de la partie commercialisation sur les circuits internationaux. il faudra augmenter la DMS12. En terme quantitatif. ainsi que les recettes.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Introduction Le Maroc va bénéficier au cours des cinq prochaines années d’un programme d’investissement en matière de tourisme phénoménal. Le Ministère du Tourisme est chargé du lancement des différents PDR13. Parallèlement à cette capacité additionnelle. Cela permettra d’arriver à éviter la massification pure et simple de notre tourisme. En effet.

Ce niveau intellectuel suscite un intérêt accru de connaissance de nouvelles destinations. L’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit une croissance de 4% annuel entre 2000 et 2010. correspondant à 570 millions de voyages hors frontières. Plusieurs facteurs expliquent cet optimisme : D’abord l’amélioration mondiale des réseaux de communication. 1996. le règne d’Internet s’installant. nous assistons au segment des baby boomers qui sont en voie de 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme vieillissement. le monde est devenu un village. Thomas.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Chapitre 1 : Le marché global du tourisme Section 1 : Evolution générale 1. En effet. 54 . c’est le niveau de connaissance et d’éducation. Il est devenu très facile d’entrer en contact de l’autre bout du monde à un prix très bas.14 14 Bieger. Les différents produits Le Taux de croissance annuel du tourisme dans le monde durant les dernières décennies a été de l’ordre de 12. Le fléchissement de l’économie mondiale entre 89 et 93 n’a pas eu de conséquence sur cette évolution.5%. p17. Münich. et grâce au temps libre qu’ils ont de plus en plus. Le troisième facteur qui milite en faveur de cette croissance continue. La tendance du développement positif se poursuivra selon les experts jusqu’en 2010. Management Von Destinationen und Tourismusorganisationen. constitueront un vivier de potentiel de touristes très important. Ensuite. Les revenus sont estimés par l’Organisation Mondiale du Tourisme à 800 milliards de dollars US en 1995. qui grâce à leurs revenus financiers importants.

Mazagan et Mogador sont les premières villes touristiques qui seront opérationnelles. le culturel et le spa…L’écotourisme peut donc très bien être associé à différents produits et crée ainsi des couples produits comme le balnéaire écotouristique. 2. 55 . terme anglo-saxon désignant une ville dédiée au tourisme. En effet nous sommes passé en quelques années de 451 millions de touristes internationaux à 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme l’échelle mondiale (en 1990) à près de 691 millions (en 2003). Dès 2006 Taghazout et Plages Blanches emboîterons le pas au reste des stations. et les prévisions de l’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit de dépasser le milliard dans l’horizon des années 2030. La thalasso thérapie et le spa peuvent être également associés à l’écotourisme. Les deux principaux produits sont le tourisme culturel et le tourisme balnéaire. Agadir reste la seule station balnéaire dans le sens « Resort ». Ces produits principaux sont complétés par des produits plus spécifiques dit de niche comme le Golf. la thalassothérapie. Ensuite les produits se mélangent entre eux en créant des couples produits comme le balnéaire et le Golf. Lixus près de Larache. ou le culturel écotouristique. Evolution quantitative Ce qui était il y a quelques décennies uniquement réservé à une poignée de privilégiés est devenu aujourd’hui un phénomène de masse. Saadia très bientôt car le premier hôtel ouvrira dès début 2008. le spa ou l’écotourisme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c En terme de produits nous passons d’un produit essentiellement culturel à un produit balnéaire.

Séminaire Mahé. janvier 2006 Graphe 2: Evolution prévisionnelle des arrivées de touristes au niveau international pour 2020 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Source : World Tourism Organisation. janvier 2006 56 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 1: Evolution des arrivées de touristes au niveau international Source : World Tourism Organisation. Séminaire Mahé.

L’Europe reçoit 57. une baisse de la part de l’Amérique dans le total. Séminaire Mahé. et la reprise très rapide à partir de 2003. L’Afrique du Nord a une part de 1.6 % dans le total mondial. une répartition très inégale entre les continents. Comme nous le voyons dans le tableau plus haut. et de façon exponentielle à partir de 2010. Nous remarquons dans le graphe suivant les résultats des attentats du 11 septembre entre 2002 et 2003.5 % des flux internationaux. janvier 2006 En terme d’évolution entre 2000 et 2005. et l’Afrique reçoit 4.7 % des flux en 2003. Graphe 3: Répartition des internationaux par continents arrivées des touristes 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Source : World Tourism Organisation. 57 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le tourisme va continuer de progresser selon l’OMT.

janvier 2006 Carte 2: répartition mondiale du nombre de touristes 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Source : World Tourism Organisation. Séminaire Mahé. janvier 2006 58 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 4 : Evolution des arrivées par continents 02/05 Source : World Tourism Organisation. Séminaire Mahé.

à près de 523 milliards (463 milliards d’Euros) en 2003. L’Europe arrive en tête avec un pourcentage de 54%. la majeure partie des nations le considère comme ayant un impact positif global sur la population en terme de revenus. Tableau 1: Evolution des recettes du tourisme international Evolution (%) Prix constant 2003 523 02vs01 03vs02 2. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Dans le schéma suivant.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 3. l’Afrique reçoit un pourcentage de à peu prés 3% dans les recettes du tourisme.8 -3. nous voyons que sur une base 100.2 ($) 6. Ce dernier point est mis en avant dans nombre de politique de développement.9 (€) Source: World Tourism Organisation (WTO) (€) Recettes du Tourisme 1990 Monde 269 1995 408 2000 475 2001 463 2002 480 Le Tourisme est un des secteurs connaissant le plus fort taux de développement au monde. Nous sommes passés de 269 milliards de dollars américaine (212 milliards d’Euros) en 1990. Evolution qualitative L’évolution du nombre d’arrivées de touristes est à compléter par l’évolution des recettes du tourisme.5 ($) -10. 59 . De plus.

1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 60 . seulement 412 euros par exemple en 2003. contre 670 euros comme moyenne au niveau mondial.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 5 : Partage des recettes du tourisme en 2003 au niveau mondial Partage des recettes du tourisme en 2003 au niveau mondial Moyen Orient 3% Afrique 3% Amériques 22% Europe 54% Asie Pacifique 18% Source: World Tourism Organisation (WTO) Dans le schéma suivant. et 895 euros pour le continent américain. nous voyons que les recettes moyennes sont les plus basses en Afrique.

à une approche agressive du marché. et donc une évolution volontariste. voila résumé en une phrase la vision 2010.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 6: Recette moyenne par touriste au niveau international Recette moyenne par touriste au niveau international en 2003 900 800 700 600 Montant en Euros 500 400 300 200 100 0 1 Continents Afrique Amériques Asie Pacifique Europe Moyen Orient Source: World Tourism Organisation (WTO) Section 2 : Perspective et tendances du marché national « Atteindre les 10 millions de touristes en 2010 ». en prenant pour base les capacités d’accueil prévu par l’accord cadre 61 . Elle résulte dune projection scientifique. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Cette vision n’est pas une simple « vision ». La quasi stagnation des arrivées touristiques dans la décennie précédente était dû à une absence de stratégie. nous sommes passés d’une position passive de « gérance » du quotidien. En effet. L’évolution possible actuelle de la consommation de tourisme résulte essentiellement au changement de mentalité.

comment comparer 2.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 2001-2010 (CGEM gouvernement).5 millions de touristes à un pays qui en reçoit plus de 70 ? Graphe 7 : Evolution des arrivées de touristes au Maroc Evolution des arrivées de touristes entre 2001 et 2006 N bre de touristes om 1 1 1 1 600 400 200 000 800 600 400 200 0 2001 2002 2003 2004 2005 2006 Années 15 France Allemagne Italie Espagne Grande Bretagne Belgique Dans le graphe précèdent. suivi de la Grande Bretagne puis de l’Allemagne 15 Statistique des arrivées des touristes . L’Espagne st le deuxième pays. 62 . la tendance que nous pouvons dégager est : 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme La France est le premier marché pour le Maroc. et en prenant comme taux d’occupation hôtelier 70%. Comparativement à un pays européen comme la France ou l’Espagne nous sommes très loin des chiffres de leurs arrivées touristiques. En effet. source ONMT 2006.

1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Dès lors le tourisme passe d’un secteur parmi tant d’autre au secteur « locomotive » du développement national. le tourisme en général est érigé en priorité nationale. le 10 janvier 2001 à Marrakech. Depuis le discours prononcé par Sa Majesté Mohammed VI.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 8 : Variation des arrivées entre 2001 et 2006 Evolution en % entre 2001 et 2006 40% 30% Valeur en % 20% 10% 0% -10% -20% -30% -40% Années 16 France Allemagne Italie 2002 2003 2004 2005 2006 Espagne Grande Bretagne Belgique D’après ce deuxième graphe : Evolution de + 50% entre 2003 et 2006 du nombre de touristes espagnole. Le discours fondateur de sa Majesté le Roi à fixer clairement les objectifs. Le tourisme est devenu l’instrument 16 Chiffes du ONMT (2006) 63 . à savoir attendre 10 millions de touristes en 2010. record de l’année Evolution globale des arrivées de touristes (TES) de 15% entre 2003 et 2006.

17 18 Discours de Sa Majesté Mohammed VI. Le premier chantier de se programme était de faire un diagnostic « sans complaisance des handicaps à surmonter et des atouts à exploiter »18. « Nous avons le plaisir de rencontrer les promoteurs du tourisme. Avons Nous tenu à vous faire part de Notre vision quant à la mise à niveau de ce secteur que Nous considérons comme un pivot de développement afin que Notre pays puisse bénéficier des parts du marché touristique qu’il mérite au niveau international et dans la zone prometteuse de la Méditerranée. Vous n’être pas sans savoir que les nouvelles technologies de l’information et de la communication et la mondialisation de l’économie impliqueront des mutations qui placeront le tourisme en tête de l’industrie dans le monde. Notre objectif étant de réhabiliter le secteur du tourisme en tant que secteur économique d’une grande priorité »19. Assises du Tourisme. vu l’intérêt particulier que Nous accordons au secteur touristique pour triompher dans le Jihad économique et social et créer des emplois. La mise en place de cette dynamique va crée plusieurs développement importants : 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Accroissement du PIB de 2 à 3 points par an. Marrakech 10 janvier 2001 Accord d’application de l’accord cadre 2001 – 2010. Création de 600 000 emplois. et partant de notre souci d’augmenter le flux de touristes afin de le hisser au niveau des potentialités touristiques naturelles et culturelles considérables de notre pays. Janvier 2001. Aussi. Agadir le 29 octobre 2001 19 Extrait du discours Royal. Marrakech 1ères Assises du Tourisme 64 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c « du Jihad économique et social » dans le cadre d’un projet engageant « chaque marocain et marocaine»17.

Il existe de multitudes de définitions de termes. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme comme nous le voyons les termes sont nombreux et il est très important de commencer par poser des définitions qui seront admises comme hypothèses de travail durant toute cette recherche. Un autre préambule nécessaire à développer est de rappeler les objectifs en matière de tourisme « rural » dans l’accord d’application cadre 2001 – 2010 signé le 29 octobre 2001 entre le gouvernement et la Confédération Générale des Entreprises Marocaine. En effet. Le tourisme est vu comme un moteur de développement. Les objectifs de la vision sont ainsi déclinés dans le cadre plus précis d’objectifs détaillés que se soit en terme d’évolution du PIB et donc de création de richesse pour le pays. telle une vielle photo des années cinquante. Faire rêver est un leitmotiv important dans la prise de décision et dans le choix d’une destination. « d’agrotourisme ». de tourisme « nature ».S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Augmentation annuelle des devises de 20 à 80 milliards de dirhams. mais également de tourisme de « montagne ». « d’écotourisme ». Notre pays offre des paysages paradisiaques. contrairement à une image vieillotte.. de tourisme « vert ». 65 . en terme de création d’emplois et donc de lutte contre le chômage. fléau de la société marocaine. une richesse culturelle…quel pays n’offre pas la même chose ?! Un marketing qui n’a pas changé depuis trente ans n’est sûrement pas un signe de vigueur du secteur. et donc d’amélioration de la balance des paiements surtout avec les perspectives de crise du pétrole actuelle. qui a fini par perdre en qualité de couleurs. On parle de tourisme « rural ».. de tourisme « durable ». et enfin en terme d’augmentation du service de le dette.

et selon les chiffres de L’Organisation des Nations Unies 6. il apparaît clairement que le tourisme occupe une place extrêmement importante dans l’économie mondiale. Statistiquement parlant. d’où l’explication de ces résultats. une des premières industrie. le tourisme constitue à l’échelle planétaire. Enfin. la courbe de vie d’un produit comme nous le savons passe par plusieurs étapes. 66 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Ensuite ce travail d’introduction sera complété par l’inscription de ce travail dans un ensemble que constitue la stratégie nationale du développement du tourisme. De ce fait. Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale du Tourisme. l’impact sur l’environnement et la culture augmente d’année en année. les méthodes de recherches seront également présentées dans un souci de conformité avec les méthodes de recherche modernes. une personne sur neuf a voyagé au moins une fois en dehors de ces frontières au courant de l’année 2002. Chapitre 2 : Le marché global de l’écotourisme Section 1 : Cadre de l’étude 1. Généalogie du concept Comme nous l’avons déjà vu. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme A la vue de ces chiffres. 715 millions de voyageurs en 2002.3 milliards d’êtres humains. En effet. Nous assistons à une montée croissante des produits de masse. Chaque personne peut être compté plusieurs fois. poussant les élites à se démarquer.

l’agence de voyage occupe souvent une position de monopole : il peut donc se permettre d'appliquer des prix de vente assez élevés qui peuvent financer les investissements réalisés en R&D ainsi que les coûts de production plus élevés . doit diminuer ses prix de vente et mise sur une promotion et une publicité intenses de plus en plus ciblée et 67 . La concurrence surtout celle des tours opérateurs augmente et sous la pression. L'agent de voyage s'adresse à un marché de masse faiblement croissant ou en renouvellement. Phase de maturité. au nouveau type de touriste. Lors de cette phase. qui cherche à maintenir ses parts de marché. La R&D porte déjà sur l'adaptation du produit . A ce stade. la demande est en pleine croissance et les concurrents imitant le produit déjà mis en place arrivent sur le marché. l'entreprise. Les prix ont tendance à diminuer 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme mais restent encore assez élevés. Phase de croissance et de développement.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 9 : Courbe de vie d’un produit Phase de lancement. L’agent de voyage lance un nouveau produit touristique qui s'adresse à l'acheteur innovateur.

leur permet bien souvent de visiter des contrés encore « vierges » et des personnes « indigènes » dans le sens positif du terme. les élites sont passées à une sorte de produit. et en plus elle emploie un grand nombre de main d’œuvre ! Lors du sommet de manille. Introduire un nouveau produit doit être suivi d’une rentabilisation de plus en plus « agressive ». Ainsi. dit de tour operating. La production diminue face à une demande en régression et à une concurrence féroce. Pas de cheminée industrielle. en effet dés le début des années 1960. pas de fumées nocives dans l’atmosphère. D’après les études et les cours suivi au CSG en première année. Phase de déclin. Cette nouvelle vision va de paire avec l’augmentation du temps de loisirs. plus à même de les conforter dans leur idée de citoyen actif et protecteur de la planète et de l’environnement. L'agence spécialisée réduit fortement les investissements en R&D et en communication pour ce produit. 68 . avec le vieillissement des populations européennes actives. C'est le moment où l'entreprise doit se remettre en cause et investir dans le développement de nouveaux produits . en 1980.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c sur une réduction des coûts de production. Le prix de vente est encore en baisse et les marges très faibles. cette industrie naissante était considérée comme telle. le tourisme fut déclaré comme « activité essentielle au devenir des nations ». 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Le tourisme ne pollue pas. et le rêve du retour à la nature des habitants des grandes villes et régions fortement urbanisées. Cette conscience collective. nous avons appris que les cycles de vie d’un produit sont de plus en plus cours. avec la massification des produits communs.

20 “Les dévoreurs de paysage : le tourisme doit il détruire les sites qui le font vivre? Lausanne. Tourismus und Erholungslanddschaft – Verder ben oder Segen » 20 . Le rapport entre tourisme et nature est assez complexe. et l’un détruit l’autre ! 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Lors de la conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement de Rio en 1992. c’est dire les pays industrialisés. La conscience collective des élites a fait prendre connaissance des problèmes environnementaux non négligeables induits par le tourisme. Les conséquences sur l’environnement sont allées en parallèle de se développement. Jost Kripendorf. et la sauvegarde des équilibres écologiques fragiles et des écosystèmes délicats. on a assisté à une tentative d’équilibre et donc de compromis entre le développement nécessaire à la survie des économies de part le monde. dans le domaine du tourisme à la déclaration de Québec sur l’écotourisme. Chaque année 5000 terrains de golf voient le jour. L’un est à l’origine de l’autre. énonce dans sou ouvrage « Die Land-Schaftsfresser. au détriment de certaines cultures. nécessaires à la subsistance des populations locales. que malgré tous ces investissements. Cette recherche a abouti en 2002. géographe suisse de renom. 1975 69 . Le comble étant. montant en puissance quasi exponentielle depuis lors.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La massification du tourisme est apparut cependant dès les années 1950. plus de 50% des capitaux est rapatrié dans les pays d’origine des puissantes multinationale du tourisme. et des millions de tonnes d’eau servent à l’arrosage. que le tourisme s’auto détruit car il consomme les paysages et détruit la nature. notions sur lesquelles il est justement construit.

Il est également engagé à inclure les populations locales dans l’élaboration et l’exploitation de ces produits. lui-même issu du développement durable. afin de parler le même langage et s’entendre sur les même bases et hypothèses de travail de départ. Le tourisme peut être de nature pour un produit de masse incluent une visite à une réserve naturelle ! La première définition du terme écotourisme nous vient de Héctor CeballosLascurain.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 2. et environnementaux. et est un acteur actif de la protection des patrimoines culturels et naturel (faune et flore). « l’écotourisme est le tourisme à destinations d’aires relativement intactes ou historiques dans le but d’étudier. Washington DC. Ainsi l’écotourisme a pour principale composante la nature. en 1983. L‘écotourisme est ainsi considéré comme une partie du tourisme dit « durable ». culturels. mais simplement 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme une animation. des animaux et des attractions culturelles »22 . dans un souci de développement de leur aise dans leur vie quotidienne. d’admirer ou de jouir du paysage.1987 70 . Il ne faut surtout pas confondre écotourisme et tourisme de nature. Il est protecteur de la nature de par sa définition. Ecotourism :Potential and pitfalls. Evolution du concept La première étape qui fut franchi dans l’évolution du concept. 21 22 Déclaration de Québec sur l’écotourisme. sociaux. c’est la mise en place de définitions21 identiques à l’ensemble des acteurs et intervenants. Pour le deuxième la protection de la nature n’est pas une composante. des plantes. Le tourisme durable. année 2002 Cebbalos Lascurain. se veut respectueux des fondements économiques. WWF.

1976. Tourism and environmental conservation ::conflict coexistence or symbiosis ?. Gerardo Budowski23 évoqua les trois cas de croisement de la nature avec le tourisme.E. Urban ecotourism :Acontradiction in terms ?. La plus célèbre des définitions dans le domaine. L’écotourisme est passé du simple stade de protection et conservation de la nature à la notion d’enrichissement et de participation des populations locales. Le Programme écotourisme de l’Union Mondiale pour la Nature (UICN) définit l’écotourisme comme : « Voyage écologiquement responsable à des aires naturelles relativement intactes afin de jouir et d’apprécier la nature et les aspects culturels adjacents. dès 1976. Il promeut la protection de la nature. datant juste avant la déclaration de Québec est celle de l’International Ecotourism Society (TIES) : « L’écotourisme est le tourisme responsable dans les sites naturels qui protège l’environnement et assure le bien être des populations locales ». 2002 71 . Cette évolution est tellement 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme rapide que certains auteurs parlent actuellement « d’écotourisme urbain24 ». soit la coexistence ou enfin la symbiose. La définition comme nous l’avons vu a connu des évolutions importantes. Ces trois états sont soit le conflit.S. ainsi que du rôle de plus en plus actif du touriste. Higham J. Le dernier point est un adjectif parfaitement adapté pour l’écotourisme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Cependant. La définition la plus classique reste celle de l’Organisation Mondiale du Tourisme et celle du Programme des nations Unies pour le Développement : 23 24 Budowski. and Luck. a un faible impact et implique la participation active et profitable des populations locales ».

En 1972. la biodiversité et les système de soutien à la vie27 ». 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme A la fin des années 1970.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c « L’écotourisme rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du tourisme est d’observer et d’apprécier la nature ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles25 ». Selon Emmanuel de Kadt : « Le tourisme durable recouvre tous les types de tourisme qui contribuent au tourisme durable26 ». En 1980. passeport pour le développement ?:regards sur les effets culturels et sociaux du tourisme dans les pays en développement. esthétiques et sociaux et de préserver l’intégrité culturelle. C’est ce tourisme vers lequel devront à terme tendre tous les types de tourisme toujours selon l’auteur. une prise de conscience collective des différents acteurs internationaux est arrivée à la conclusion que les ressources naturelles sont épuisables et non renouvelable. Année internationale de l’écotourisme Tourisme. Quatre aspects principaux ont été dégagés : 25 26 OMT PNUE 2002. 1980 27 OMT/PNUD 72 . les écosystèmes. la conférence des Nations Unies de Stockholm témoigne de cette prise de conscience internationale et met en place le concept de « d’éco-développement ». l’Organisation Mondiale du Tourisme a arrêté le but du tourisme durable : « le tourisme durable doit satisfaire les besoins des touristes et des régions d’accueil tout en améliorant le contexte touristique futur ? Il est défini comme la façon de gérer toutes les ressources permettant de satisfaire les besoins économiques.

viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations…Le tourisme étant un puissant instrument de développement.org/tourism/version. il doit être supportable à long terme sur le plan écologique. l’efficacité économique et la distribution spatiale équilibrée28 ». L’idée fit son chemin et en 1980. issue de la notion de développement durable fut approuvée lors du sommet de Lanzarote par le PNUE. La charte du tourisme durable. il peut et doit jouer un rôle actif dans la stratégie de développement durable. 28 29 Ignacy Sachs et Maurice Strong Insula.insula. et sous l’égide du Programme écotourisme de l’Union Mondiale pour la Nature (UICN). le concept de développement durable apparaît à la suite de cette évolution. du WWF et du PNUE paraît la « Stratégie mondiale de la conservation. la durabilité écologique. il comprend des principes particuliers…qui le distinguent de la notion plus large de tourisme durable ». 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme La déclaration de Québec « reconnaît que l’écotourisme englobe les principes du tourisme durable en ce qui concerne les impacts de cette activité sur l’économie.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c « L’équité sociale.htm 73 .www. avec la contribution du gouvernement espagnol.29 ». l’UNESCO et l’OMT. A Rio. La conservation des ressources vivantes au service du développement durable ». Une bonne gestion du tourisme doit donc garantir le caractère durable des ressources dont cette activité dépend. Dans cette charte une définition exacte précise que : « Le développement touristique doit reposer sur des critères de durabilité . la société et l’environnement et qu’en outre. Charte du tourisme durable.

Si le tourisme de masse est potentiellement destructeur de nature. viable sur le plan économique. et équitable sur le plan socioculturel pour les populations locales pour avoir le label « durable ». L’écotourisme au contraire de ce l’on pourrait croire. La courbe d’expérience En résumé tout développement touristique doit avoir obligatoirement les trois composantes principales à savoir être supportable à long terme sur le plan écologique. Il se prête mieux à la pratique du voyage individuel ainsi qu’aux voyages organisés pour de petits groupes30 ». Québec 2002 74 . 30 Sommet Mondial de l’écotourisme. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Si l’écotourisme est bien réfléchi avant sa mise en place. il reste confiné dans des aires géographiques bien précises. son développement et son exploitation et contribue à leur bien être . il répond parfaitement à ces trois dimensions. peut être parfois plus destructeur car il permet aux touristes d’entrer dans des écosystèmes fragiles.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les principes sont les suivants : « il contribue activement à la protection du patrimoine naturel et culturel . 3. Il inclut les communautés locales et indigènes dans sa planification. Il propose aux visiteurs une interprétation du patrimoine naturel et culturel .

d’où l’idée de zonage des différentes aires. en améliorant le 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme niveau de formation des populations locales. on se basera donc sur les matériaux locaux. 31 Weaver Bruce. comment évaluer l’impact sur chaque acteur économique. dans la protection de la nature qu’il visite. Ecotourism as Mass Tourism :Contradiction or Reality?”. L’écotourisme peut contre balancer cette tendance. Généralement. plus on pourra parler de son intégration. afin de canaliser l’impact sur une région donnée dans un temps donné. Il existe différentes méthodes pour cadrer ces touristes. Ainsi pour conforter cette idée de ramener l’investissement de base au niveau local. mais en général réinvesti dans l’effort marketing qui amènera de plus en plus de touristes. nous savons que les grands majors du tourisme qui le contrôlent au niveau international rapatrient leurs capitaux vers leur pays d’origine. et plus un projet y fera appel. en ajoutant un degré d’intégration qui pourrait être un indicateur dans le classement de ces établissements. comme dans tout système capitalistique. Cependant. malheureusement. L’argent qu’il apporte n’est pas investi. 2001 75 . tout en gardant un certain confort dans son voyage. Si l’activité touristique ne rapporte pas d’argent elle est vouée à la disparition. Cornell University.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’impact dépend globalement de la capacité de cet endroit à absorber ces touristes. dans tous les discours actuel. du fait que de part sa définition il doit créé des micro entreprises et entreprises locales. Le tourisme permet de ce fait de mieux gérer les aires écologiques fragiles ! Le « soft tourist31 » s’intéresse aux richesses biologiques et paysagères.

32 « Année internationale de l’écotourisme ». Le développement touristique régional de ce fait a l’obligation de faire participer les habitants de ces régions afin d’avoir de bons produits. Il est généralement organisé. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Il comporte une part d’éducation et ‘interprétation. Les locaux en général connaissent parfaitement leur écosystème et sont les meilleurs acteurs de sa préservation. OMT 2002 76 . qui organisent. On trouve également des opérateurs étrangers de dimensions variables. habituellement pour de petits groupes. En effet. mais malheureusement les échanges avec les populations locales se font mal. ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles. mais pas uniquement. Le touriste est également un acteur important. voir parfois inexistants. il ne sert à rien d’exproprier des populations pour créer une réserve ou un espace protégé. pour des groupes restreints par de petites entreprises locales spécialisées. Section 2 : Définitions de l’écotourisme « Il n’existe pas de définition universelle de l’écotourisme. Ils doivent devenir acteur et sujet de leur propre développement régional.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’intégration de la population locale est également un indicateur puissant. gèrent ou commercialisent des circuits écotouristique. il est cependant possible d’en résumer les caractéristiques générales »32 Les caractéristiques générales sont regroupées selon les points suivants : L’écotourisme rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du tourisme est d’observer et d’apprécier la nature.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’écotourisme s’accompagne de retombées négatives limitées sur l’environnement naturel et socioculturel. ainsi que un esprit aide aux populations locales. Il existe d’autres définition. il convient de placer cette niche par rapport aux autres formes du tourisme avec lesquelles il existe des confusions. Cependant. Volume 1. mais le but est de donner un regroupement des idées. 77 . en faisant d’avantage prendre conscience aux habitants du pays. que se soit le tourisme axé 33 « Stratégie de développement du tourisme rural ». Il favorise la protection de zones naturelles en procurant des avantages économiques aux communautés d’accueil. aux organismes et administrations qui veillent à la préservation des zones naturelles . Ministère du Tourisme. comme aux touristes. Son évolution découle donc du tourisme en général. Le terme « tourisme de nature » s’inscrit dans ce respect profond de 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme l’environnement et donc appartient à la famille de l’écotourisme. En créant des emplois et des sources de revenus pour les populations locales . et nous dirons donc que l’écotourisme peut être résumé en une façon consciente de voyager tout en préservant et soutenant l’environnement naturel et social. de la nécessité de préserver le capital naturel et culturel33. Deux dimensions complémentaires se dégagent c’est premièrement cet esprit « Ushuaia ». L’écotourisme est une forme du tourisme.

Le premier ne suit aucun précepte. Le tourisme axé sur la nature est donc en quelque sorte le produit « mère » des produits écotouristique et on peut se le représenter dans le schéma suivant : Graphe 10 : positionnement de l’écotourisme par rapport au tourisme axé sur la nature. L’écotourisme est similaire à ces deux produits.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c sur la nature. ainsi que la notion de protection de la nature. tandis que le deuxième est intimement lié à la notion de protection des milieux naturels. Comme nous le savons le tourisme de nature et le tourisme d’aventure sont basés sur des activités physiques des participants. Dans la plupart des cas. le tourisme d’aventure ou le tourisme culturel. Il faudrait distinguer le tourisme de nature de l’écotourisme. seulement il faudra ajouter la notion de bénéfice pour les populations locales. Tourisme axé sur la Nature 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Écotourisme Protection de l’environnement 78 . aucune différence n’est faite entre les deux termes.

Il existe un grand nombre de produits d’aventure qui ne sont pas basé sur la nature. et la conquête de celle-ci. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme On peut facilement parler de certains produits écotouristique comme des produits d’aventure. un produit d’aventure doit obligatoirement comporter les trois points suivants : Une notion de prise de risque par le touriste . Une sorte de « savoir faire » acquis pour pouvoir suivre les activités demandées34. mais ne constitue pas un objectif en soi. à savoir la notion de durabilité. dans le cas du tourisme d'aventure.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Considérant les produits d’aventure. « Le tourisme d'aventure correspond généralement à une activité de plein air qui se pratique dans des zones naturelles peu développées où la nature sert de support. 2001 Lequin. Le touriste d’aventure ne 34 35 Weaver. comme c'est le cas pour l'écotourisme. Une activité physique importante. En somme. Il existe ainsi une différence d'attitude fondamentale entre l'observation de la nature. mais l’inverse n’est pas forcément vrai. n’est pas forcément présente dans le tourisme d’aventure. La particularité de l’écotourisme. ces deux formes de tourisme recherchent un environnement de qualité mais pour des motifs différents : l'une pour observer la nature et l'autre pour la conquérir »35. 2001 79 . contrairement à l'écotourisme.

cet aspect peut être considéré comme un aspect secondaire. et ce n’est pas une raison suffisante de lui donner l’adjectif de tourisme culturel. Dans l’écotourisme la motivation principale du voyage n’est pas l’aspect culturel. mais simplement un espace sain et adéquat pour exercer son activité physique. Un touriste qui visite la tour Eiffel ou le musée de la science à New York. une chasse en milieu naturel avec les moyens des populations locales.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c recherche pas en général une attraction éducative. comme la chasse à l’arc par exemple. peut être comme une expérience d’écotourisme. ne recherche pas du tout une expérience en pleine nature ! Par contre. Bien souvent l’écotourisme comprend une activité culturelle. Nous pouvons faire le schéma suivant pour illustrer cette interactivité : Graphe 11 : Interactions entre les différents types de tourisme Tourisme culturel 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Tourisme d’aventure Ecotourisme 80 .

où le touriste et le visiteur sont de simples spectateurs de l’activité de la ferme et du panorama et paysages de la région. 36 37 « Définition de l’Agrotourisme » réunion sur l’agrotourisme. Québec. Promotion et vente de produits du terroir. Il met en relation des agriculteurs avec des touristes ou des excursionnistes. l’agriculture et sa production à travers l’accueil et l’information que leur réserve leur hôte. Animation et visite sur site. décembre 1998. »36 Ainsi. permettant ainsi à ces derniers de découvrir le monde agricole. ce séjour ou cette excursion est composé des éléments suivants : Hébergement au sein d’une ferme. « La définition d’agrotourisme reste vague…rencontre entre visiteurs et 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme agriculteurs pour la valorisation de l’agriculture…l’agriculture est considéré comme support de l’agrotourisme et non le contraire. »37 L’authenticité reste le maître mot de cette activité.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Agrotourisme Une définition a été introduite lors de la réunion du groupe sur l’agrotourisme au Québec en mars 2001. Québec. « L’agrotourisme est une activité touristique complémentaire à l’agriculture. ou de produits de la région. Restauration à base de produits de la ferme. mars 2001 « 3ème colloque national sur l’agrotourisme ». 81 .

et donnent ainsi une richesse de produits. Cependant. Les produits les plus intéressants sont donc ceux à forte valeur ajoutée. ainsi que la gastronomie du terroir sont un complément « d’information ». qui donne envi aux visiteurs et aux touristes de consommer et de vouloir en savoir d’avantage.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La table traditionnelle est un complément d’authenticité puisque les produits locaux. des « fermes auberges » sont au centre du développement de cette activité. Le tourisme rural. En France. 82 . La plupart des localités font des offres très diverses. certaines particularités sont à relever : La décision de faire un développement de ce type de tourisme doit obligatoirement être local. Les collectivités locales en France par exemple misent de plus en plus sur le tourisme pour développer leur territoire. Dans un premier temps le terme « Espace rural » est à mettre en opposition à « espace urbain ». Il y a souvent confusion entre tourisme rural et écotourisme du fait que les 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme deux dénominations font référence au respect des traditions. La maîtrise du projet doit être locale.

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

La nature du produit et sa spécificité régionale sont le point de départ,

L’accueil doit être fait par les gens de la localité, et pas d’importation de main d’œuvre,

Les retombées doivent profiter au niveau local,

Revalorisation de la cellule familiale en temps qu’embryon d’entreprise,

L’homme est donc le centre de ce l’infrastructure.

développement et non

Tourisme vert.

« Le tourisme rural est le conglomérat de trois facteurs essentiels, à savoir l’espace dans lequel se déroule l’activité, les personnes qui la pratiquent, et enfin les produits qui sont offerts. »38

Ainsi beaucoup de produits différents, qui par référence à la symbolique de 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme mère nature, sont qualifiés de vert. D’autres couleurs peuvent faire référence à d’autres produits comme le bleu pour la mer, ou le blanc pour la montagne, l’ocre pour le désert.

38

Résumé de l’exposé de Suzanne Thibal, Secrétaire Générale d’Euroter (Tourisme en Europe Rurale, Séminaire CEU – ETC, juin 1996.

83

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Tourisme durable.

« Le développement du tourisme durable répond aux besoins des touristes et des régions qui les accueillent, tout en ménageant et améliorant les possibilités futures. Il doit se traduire par une gestion de toutes les ressources permettant à la fois de satisfaire les besoins économiques, esthétiques et sociaux, et de préserver l’intégrité culturelle, les écosystèmes, la biodiversité et les systèmes de soutien à la vie. »39

Plusieurs idées découlent ainsi de cette définition :

La notion de continuité de l’exploitation,

Pas de problèmes écologiques, ni socio culturels,

Satisfaction de la clientèle par une approche d’environnement vierge,

Le tourisme profite à la localité en premier lieu.

Un ensemble de pratiques ont connus un franc succès, la recherche d’authenticité pour l’ensemble de ces définitions reste le maître mot, préservation 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme de l’environnement revient également, ainsi que premier profit pour les localités directement intéressées.

Section 3 : Evolution de l’écotourisme international

Comme nous l’avons vu, le monde rural a toujours été synonyme de valeurs négatives, on ne « s’amuse » pas à la campagne ! Le monde rural est

39

« Développement Durable du Tourisme- Guide à l’intention des autorités locales » OMT 1999.

84

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

l’équivalent de dur labeur et de vie médiocre. Les touristes en quête d’oubli de leur quotidien et surtout de leurs problèmes, préfèrent aller à des endroits plus « fun » !

Un paysage attrayant n’est pas un appel suffisant, il peut à la limite être vu comme repoussant car monotone.

La campagne était visitée comme une « curiosité », un aperçu sur « la vie à l’ancienne ».

Cependant, à l’analyse des chiffres, 1991 marque un regain d’intérêt pour la campagne, et cela est du à trois causes principales40 :

Le

monde

rural

voit

dans

le

tourisme

un

moyen

supplémentaire pour gagner de l’argent, et assurer des revenus complémentaires,

Les revenus des touristes s’améliorent et des classes à haut revenus, notamment moyennes plus qui ne connaissent pas la « vie authentique », où les enfants vivent avec une alimentation de produits agro-alimentaires transformés,

Les vacances se sont allongées, plusieurs départs durant 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme toute l’année au lieu d’un départ unique pendant l’été.

Section 4 : L’écotourisme national

Le Maroc est un pays très grand, presque une fois et demi France. La palette des paysages qui le compose est très variée allant des sommets enneigés de l’Atlas aux plaines verdoyantes, en passant par le désert et les côtes atlantiques et méditerranéennes, sans oublié les forets, les lacs. Cette diversité
40

http://ecotourisme.over-blog.com/

85

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

est très intéressante pour l’écotourisme, cependant nous verrons que le potentiel est encore mal exploité. « Il existe un potentiel énorme pour l'écotourisme au Maroc, la diversité géographique est immense, avec un riche écosystème marin, et le Maroc est l'une des principales voies de migration des oiseaux"41. Ce TO est passé en quelques années de quelques 50 touristes par an à plus de 1 500 par an, et le chiffre progresse encore. Selon une étude réalisée en 2003 par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le compte du gouvernement marocain, l'écotourisme n’est pas du tout développé, malgré une forte demande en faveur de ce produit. "L'écotourisme doit être planifié avec précaution en envisageant le nombre de visiteurs qu'une région peut raisonnablement accueillir. Lors du développement d'une destination, la planification devrait toujours impliquer le gouvernement, les investisseurs, et particulièrement les communautés locales."42

1. Les différents produits

1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme

a. Définition

Un PAT est un territoire géographique bien défini et présentant une certaine unité aussi bien au niveau physique qu’humain. Il est doté d’infrastructures d’accueil et d’information, d’hébergement et d’animation et est constitué de plusieurs circuits touristiques mettant en réseau ces infrastructures et permettant leur accès aux touristes. La qualité des prestations au niveau du PAT est assurée

41 42

Jane Bayley, Directrice de Naturally Morocco, To Grande Bretagne. Eddie Bergman, Association Africa Travel, New York

86

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

par la mise en place d’une procédure de label de qualité. La gestion du PAT se fait localement par l’association du Pays.

b. Les points forts d’un PAT

La mise en réseau des attraits, des activités et des infrastructures touristiques ;

La mutualisation des compétences et des efforts des acteurs de développement du tourisme rural ;

La rationalisation des fonds dédiés par les différents acteurs au tourisme rural ;

Le prolongement de la durée de séjour des touristes ;

La réduction du caractère saisonnier du tourisme rural ;

L’accroissement des dépenses des touristes et partant l’accroissement des retombées économiques au niveau local ;

La répartition géographique équitable de l’impact économique 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme du tourisme sur son territoire ;

La promotion de l’emploi et de la formation ;

L’incitation à l’innovation et à l’initiative locale ;

La focalisation des efforts sur de petits projets ne nécessitant pas de lourds investissements dans des territoires bien définis ;

87

Cette Maison est une sorte d’écomusée qui reprend les spécificités historiques et sociales de la région. Disposition d’infrastructures nécessaires d’accès. ainsi que les campings. Accueil et information : Il s’agit essentiellement de la construction et de l’équipement de la Maison du 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Pays. Proximité d’une zone. Les conditions de réussite du PAT Un PAT a plus de chances pour réussir si les conditions ci-dessous sont réunies : Existence ou l’amorce d’une activité touristique rurale. d’émission de touristes . les zones de bivouac. même informelle . Volonté et adhésion des acteurs locaux à la démarche . il faut aménager un certain type d’habitations comme les gîtes. 88 . ii. d. Hébergement : Pour l’hébergement de ce type de tourisme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’instauration d’un label de qualité des prestations offertes aux touristes. c. Les différentes composantes d’un PAT i. nationale ou étrangère.

les kasbahs… iv. Un autre aspect ce sont les relations publiques pour faire connaître le produit soit au grand public via les voyages de 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme presse. Promotion et commercialisation : Comme toute démarche marketing. Le PAT passe donc par la création des circuits thématiques (spéléologie. Mesures d’accompagnement Un certain nombre de mesures peuvent faciliter le travail sur le terrain. soit les professionnels avec les éductours. une étude de positionnement permet de faire ressortir les atouts et attributs de la marque « PAT ». ainsi que l’aménagement des aires de repos. La nomination d’un coordinateur local du PAT est une clef de succès. Ensuite selon le type de marché et de clientèle il s’agit de produire les supports de communication nécessaires et adéquats. Circuits : Les circuits sont une composante très importante dans le package écotouriste. des CDROM. Cela peut être des brochures. cultuel. …). Et enfin des accords de commercialisation peuvent faire référencer le produit auprès des circuits de distribution. Il sera piloté par comité de Pilotage et de Suivi ( CoPS ) 89 . mais aussi par l’aménagement et le balisage des circuits. des cartes thématiques des circuits. vi. comme les greniers « agadir ». v. Elle passe par la réhabilitation du patrimoine bâti. des dépliants. Animation : L’animation passe par les centres d’explication de l’artisanat et des produits de terroirs.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c iii. La conception d’un logo du PAT découle de cette première recherche. un site Web du PAT.

Enfin la constitution de l’Association du PAT par conversion du CoPS permet une continuité dans la vie du produit PAT et de son évolution.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Des actions de formation des prestataires de service et de formation des Guides et Accompagnateurs sont nécessaires. 6 Pays d’Accueil Touristiques ont été clairement définis. Ci après une carte du Maroc avec les différents emplacements. Carte 3 : Carte des Pat du Maroc 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 90 . Chacun se trouve dans une province différente du royaume allant du nord au sud. Chaque PAT possède son identité spécifique pour son attrait naturel. b. Les différents PAT Au Maroc. culturel et humain.

les PAT possèdent des circuits balisés d’une grande richesse et diversité. désert.).….S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’ensemble de ces PAT possède des atouts privilégiés. elle est également culturelle. avec une grande variété de coutumes. plaines. et donc le Maroc possède une cuisine authentique et un mode de vie séculaire. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 91 . La richesse n’est pas seulement géographique. Premièrement le Maroc en général possède un climat tempéré toute l’année. La gastronomie est elle aussi assez diverse puisque le Maroc est d’abord un pays agricole. montagnes. D’un point de vue technique. chaque PAT se trouve dans un environnement naturel particulier (mers. Chaque région est également animée d’une multitude de festivals et d’événement sur l’année. Ensuite.

PAT Immouzer Ida Outanane Carte 4 : Pat Immouzzer ida outanane 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 92 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c a.

centre de la confédération des Ida Outanane domine la bien nommée «vallée du Paradis » Eden de fraîcheur composée d’une vaste palmeraie entourée d’amandiers . Ils vivent dans des Douars. d’Agadir et de Marrakech. villages traditionnels typiques du Maroc et témoignent d’un attachement profond à leurs terres et à leur histoire. Les Ida Outannane qui peuplent la région font partie de la grande tribu berbère des Masmouda. Le village d’Immouzer Ida Outanane. sur le versant sud. Les populations y ont développé l’agriculture en terrasse aux abords des rivières et dans les vallées aux couleurs contrastées. Ils possèdent une identité culturelle forte. Un voyage à travers ce pays est l’occasion rêvée de renouer le contact avec une nature apaisante et de se nourrir d’échanges humains authentiques. tant sur le plan ethnique que territorial. A découvrir 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme L’Arganier : un arbre providentiel : Une spécifié de la région : De toutes les espèces forestières de la région.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La contrée se niche en contrebas du Haut Atlas Occidental. i. l’arganier « Argana Spinosa » constitue le patrimoine endémique le plus original et le plus précieux du souss. La région est composée de haut plateaux calcaires surplonbant l’Atlantique. 93 . au cœur d’un triangle formé par les villes d’Essaouira. d(oliviers et d’arganiers.

ii. Le Pays des Idas Outanane a pour atouts majeurs la longue durée d’ensoleillement.000 hectares. Les forêts d’argane se présentent sous forme d’une bande relativement dense qui s’allonge le long du piémont d’Ouest en Est et dont la densité diminue vers la plaine. Espace naturel 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme SIBE d’Ain Asmama ( 22 000 ha) Il est localisé sur le piémont de la grande falaise de la vallée de l’Argana et le plateau qui s’y adosse. arboriculture) et une tradition de transmission des savoir-faire de générations en générations. Seules les zones encore naturelles avec une bonne couverture végétales ont été retenues.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Regroupée sur une superficie de plus de 800. Le miel est le produit vedette du village d’Inzerki située à 1000 m d’altitude. Il constitue la principale ressource des habitants. Il fournit du charbon de bois et de son amande est extraire une huile de plus en plus recherchée pour ses qualités à la fois diététique. Le Miel et l’huile d’argan sont particulièrement réputées dans la région. Une végétation naturellement riche (plantes aconitique et médicinale. qui dans la mesure du possible emprunta les pistes existantes afin d’être aisément matérialisées. Une ressource précieuse : L’Arganier est une relique de l’ère tertiaire au feuillage épineux. l’avancée des cultures et zone d’érosion faisant en quelque sorte la limite. L’Arganier est associé à l’Oléastre et au jujubier. thérapeutiques et cosmétiques. Il constitue un plateau secondaire reposant sur des argiles gréseux du permotrias apparaissant au 94 .

C’est l’unique site ou l’arganier est en contact avec le bord de mer. SIBE du Cap Ghir Il est de nature calcaire avec un secteur de végétation exubérante tout à fait original. on atteint Aourir. SIBE de l’Embouchure et herpétologique tout à fait exceptionnel A proximité des falaises littorales. Après 10 km. elle comporte un peuplement ornithologique tout à fait exceptionnel (4000 ha).S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c dessous des falaises surplombant la vallée de l’Agarna. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Au fond de l’Assif Ait Oualla et sur un site pittoresque se situe la grotte qu’entourent les légendes locales. C’est pourquoi la qualité paysagère di site est exceptionnelle (900 ha). Cette grotte compte plusieurs espaces internes. Le village d’Assif El Had se situe sur la rive droite d’Assif El Had. 95 . Un trajet splendide qui grimpe à travers les montagne escarpées et les vallées profondes jusqu’au village des cascades (Immouzer) 7 km au-delà. Grottes d’Assif El Had La route vers le site d’Assif El Hand part d’Agadir. Orientée vers le Sud-Est. L’eau s’échappent de la grotte s’écoule dans l’oued Ait Oualla alors qu’une partie est recueilli dans un bassin pour irriguer les champs en contrebas. n-Oualla ( un oued sciant le plateau d’Ida Outanane a partir de la côte). Un cimetière a été implanté au-dessus du pont naturel qui protége la grotte. La biodiversité est très importante. commence une piste vers Assif El Had. d’où part la route goudronnée pour Immouzer (61 km d’Agadir).

Les oiseaux occupent également une place de premier ordre avec plus de 230 espèces dont l’ibis chauve . des oueds. énormément de sources d’eau : Ain Bourtiwinre et temps libre (sieste. Le Parc est le lieu privilégié pour la reconstitution de troupeaux de gazelles. Les zones 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme humides des embouchures du Souss et du Massa. ou « Geronticus eremita ». la richesse et l’originalité de sa flore et de faune. Situées au cœur de ce Parc. On retrouve sur le trajet des fossiles : ammonites. Dans la vallée. De là nous surplombons toute la vallée. Parc national de sous Massa Drâa Crée en 1991. détente et baignade). menacé de disparition. 96 . trilobites escargots. iii.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Plaine agricole du Sous – Massa La région de Souss Massa est la première région productrice et exportatrice de maraîchage et d’agrumes du Maroc. il se développe sur 34 000 hectare et se caractérisé par la variée de ses biotopes. Vallée du Paradis La Vallée du paradis est située sur 3. loupes de thuyas (racine) énormes. sont une halte extrêmement importante pour des oiseaux migratoires. Moussems Culture et tradition Organisé chaque deuxième quinzaine d’Août en partenariat avec les instances locales et se déroule à Immourane. Descente douce vers la vallée du paradis via des piscines naturelles. des forêts.5 km jusqu’au jbel Igui Itazen.

le calendrier hégirien commence en 622 après J. Souk Sept Tadart : Le plus important souk au cœur du pays d’Ida Outanane. amandes. et point de vente et d’achat des produits locaux : miel.Vente des produits traditionnels du terroir 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme provenant d’Ide Outanane ( miel. artisanat local…etc. Souk Khémis Immouzer : Centre d’échange le plus intéressant de la Région. argan et dérivé. Fêtes religieuses Les religieuses varient selon le calendrier lunaire et n’ont donc pas les même dates d’une année à l’autre. Moussem Lalla Aica Abdelali Organisé chaque année tous les 29 Aôut en présence avec tous les partenaires locaux. un important moussem du miel (Août) avec l’exposition de tous les types de miel produit à Immouzer. caroubier. amandes) mais aussi des produits artisanaux notamment des pierres et cristaux (la zone est très célèbre pour l’ammonite) . Son site et surtout sa fonction de chef de lieu (caïdat) de l’ensemble des communes rurales d’Ida Outanane ont fait de lui un centre commerciale important ou des boutiques sont ouvertes en permanence alors que le souk proprement dit n’a lieu qu’une fois par semaine (jeudi).S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Festival du miel Organisé chaque troisième semaine d’Août en partenariat avec les locaux et la Région. amlou. ce festival se déroule le Centre d’Immouzer Ida Outanane. En été. ce festival se déroule le Centre d’Immouzer Ida Outanane.C (date d’exil du prophète Mohamed de la Mecque à Médine). L’année 2004 correspond aux années 1424 et 1425 de l’année hégirienne. amlou. argan. 97 . caroubiers. Point d’approvisionnement pour toutes les population limitrophes.

iv.. scultures. Imourane » : site exceptionnel sur le bord de la plage. Visite de coopératives d’Argan et d’associations rurales. Détente et baignade dans les cours d’eau naturel ou sur les plages sauvages. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Des ateliers au cœur des villages berbères poterie. travaux agricoles. Centre d’activité humain Balnéaire et Bananier : Tamrraght/Aourir Tamrargt : village côtier avec superbe plage à proximité de la station balnéaire de Taghazout. spéléologie…. Activité sportive (escalade.. avec le « Rocher de la fertilité ». Activités Randonnée balade à tout niveau. Embouchure Oued Tamrargt : plantation de bananeraie traditionnelles au goût exceptionnel activité agricole à la bananeraie. tissage. Activité de découverte de la nature.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Souk Achâa Tiqqi : devient de plus en plus attractif pour les touristes vu son ampleur sur la route goudronnée reliant la région à la route Agadir-Marrakech. Equestre.). VTT. 98 . cuisine.

Le PAT de Ifrane Carte 5 : Pat Ifrane 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 99 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c b.

le Pays d'accueil Touristique d'Ifrane est une destination de charme. 100 .gastronomie…). Folklore . sources…). Sa situation géographique lui permet de se caractériser par des enneigements en hiver et une fraîcheur en été. Ce lac est d’une superficie de 80 ha au beau milieu de la cédraie. en plus de son patrimoine culturel et historique très riches (artisanat. Ce très beau site de montagne inscrit comme site RAMSAR sur la liste des zones humides d’importance internationale. ski. La nature Lac d’Afenouir 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Situé sur un plateau du Moyen Atlas tabulaire à 20 km au Sud d’Azrou sur la route des cèdres. située à une cinquantaine de Kilomètre de l'aéroport de Fès Saïss . montagnes. La zone dispose d’un réseau routier très développé permettant des liaisons aisées. sites volcaniques…).S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Au cœur du Moyen Atlas. à une altitude de 1800 m. chasse. ses plans d’eau (cascades. La richesse des ressources naturelles réside dans ses reliefs géomorphologiques (vallées. pêche sportive. Lac d’une grande valeur écologique enregistrant le présence d’une population nicheuse et hivernale de Tadorse Casarca et de felouque à crête (espèces rares). et ses grandes forêts ( 42% de la superficie est couverte par la forêt de cèdre). Toutes ces potentialités constituent un atout et offrent aux visiteurs un cadre privilégié pour la détente et le dépaysement. lacs. la concentration sportive…). ainsi que d’autres possibilités d’exercer des activités de sports et de loisirs telles que : (randonnées. a.

sur la rivière du Had Oued Ifrane. Zaouiat d’Ifrane dispose d’une riche biodiversité de faune et de flore ainsi que de très beaux paysages notamment sa belle cascade. Site classé (SIBE) est entouré par une prairie humide de rase et des massifs forestière de chênes verts et de cèdres. très apprécié par les amateurs de la nature et la pêche sportive. Site très apprécié par les amateurs de la pêche (truite et arc en ciel). qui domine la ville d’Azrou. C’est l’une des rares zones humides montagneuses avec une flore abondante et diversifiée. a été classé en 1949 parmi les sites naturels ayant un caractère pittoresque dans le but de le conserver en tant que patrimoine historique en valeur. ce village présente le paysage typique du Moyen Atlas construit au pied 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme d'une falaise calcaire. le rochet d’Akechmir se présente sous forme d’un éperon orienté vers l’est et l’orient. situé à 25 km d’Azrou.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Lac Dayet Aoua Lac naturel situé à 17 km de la ville d’Ifrane avec une superficie de 12 ha. Le classement du site patrimoine national vise la conservation du patrimoine architectural et paysager local. Ce site archéologique. 101 . Zaouiat d’Ifrane Village typique du Moyen Atlas. Sa superficie est variable selon les saisons et sa profondeur est de 4 à 5m. Rocher d’Akechmir Situé en plein centre de la ville d’Azrou. située à 1610 m d'altitude. Il s’agit d’une émergence de calcaire dévonien fortement concrétionné par les eaux.

organisée chaque juillet par le Ministère de la Culture. Il abrite notamment la plus grande forêt de cèdre du Maroc. Étendu sur 53. par les grandes richesses forestières qu'il recèle et par la beauté exceptionnelle de ses paysages : considéré au Maroc comme la zone forestière par excellence. en partenariat avec la Commune rurale de Ain Leuh. Festival des Lacs Organisé chaque premier vendredi du mois de juillet. b. est plus représentatif par la richesse de son écosystème et de ses paysages. artistique. Festival d’Ahidouss Manifestation culturelle et artistique. le plus important château d'eau et la zone d'élevage extensif du mouton. est marqué par l’organisation de plus d’une manifestation culturelle. sportive et récréative et dont l’objectif est la promotion et le développement du tourisme . Territoire s'individualisant par ses valeurs écologiques et biologiques. Culture et tradition Marathon des Cèdres Organisé chaque Septembre par l’Association Atlas . le Parc national d’Ifrane. et l'Association Taymat des Arts de l'Atlas. dans le cadre féerique au 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme pourtour du lac Dayet Aoua.Michlifen en partenariat avec les instances locales sur un parcours varié traversant la forêt de cèdres et les sites naturels avec la participation d’un grand nombre d’athlètes de renom nationaux et internationaux.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Parc National d’Ifrane Situé au cœur du Moyen Atlas.000 ha. Ce festival accueille annuellement des troupes de 102 .

C’est un espace à la fois d’échanges commerciaux. Dans cette région les principaux souks sont ceux d’Azrou. Ce festival. le Festival culturel et artistique de la ville d'Ifrane. jouit d’un grand succès sur le plan national. Les activités Ski (alpin et de fond).000 entre spectateurs et visiteurs. Randonnée pédestre. avec. de rencontres entre les différentes tribus et de recherche d’alliances sociales et matrimoniales. leurs coutumes traditions et les règles qui régissent leur relation sociale. Festival d’été à Ifrane La ville d'Ifrane donne rendez-vous aux milliers d'estivants qui optent pour des vacances d'été au mois d'août en pleine montagne du Moyen Atlas. 103 . un grand plateau artistique et culturel très riche réunissant l'art traditionnel et la chanson moderne avec la participation d'une pléiade de groupes venant des différentes régions du royaume et de l'étranger. iii. de Timahdite et de Guigou. pour animer les différentes places publiques de la cité en plus des différentes activités culturelles et sportives. au menu. en témoigne l'engouement du public qui dépasse les 40. de Aïn Leuh.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c différentes régions du Royaume. artisanat…) mais aussi 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme le style de vie des populations. Le visiteur y découvrira non seulement les produits de vente (fruits du travail agricole. Initié par le conseil urbain de la perle du Moyen Atlas. Les Souks hebdomadaires La province d’Ifrane compte plusieurs souks.

La pêche sportive. Randonnée en VTT.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Randonnée équestre. La chasse. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 104 .

Le PAT de Chaouen Carte 6: Pat Chaouen 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 105 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c c.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le Pat de Chefchaouen s’étend sur une superficie s’étend sur une superficie de 4. On y trouve 106 . A noter que l’unique massif de sapin «Abies pinsapo» existant dans le continent africain est cantonné dans cette province. s’étale sur plus de 60. le sapin. le cèdre et le pin maritime. La nature Parc national de Talassemtane (Chaouen) : Le parc national de Talassemtane dans le rif occidental. Un climat semi aride qui domine la zone côtière avec des précipitations qui varient entre 300 et 400 mm/an. avec des précipitations variant entre 800 et 1400 mm/an et des chutes de neige parfois. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme i. Elle caractérisée par la variété des essences qui la composent dont les principales: le chêne liège. pluvieux et froid en hiver et doux en été.000 hectares avec de magnifiques massifs montagneux et de grandes falaises se jetant sur le littoral méditerranéen.000 ha (41% de la superficie totale de la province). La province dispose d’un domaine forestier important qui s’étend sur 175.350 km². Sa population s’élève à environ 524602 Habitants dont 54 762 en milieu urbain et 469 840 en milieu rural. Caractérisé par la présence du sapin du Maroc et sa biodiversité exceptionnelle. le parc abrite aussi une faune variée. Un climat humide en hiver et sec en été règne dans la zone sud avec des précipitations variant entre 900 et 1200 mm/an. La province est caractérisée par trois variétés de climats: La zone montagneuse au climat typiquement méditerranéen.

buses féroces. 32 espèces de mammifères dont 11 endémiques. mais aussi des reptiles et des amphibiens tels des couleuvres à collier. beau frère de Sidi Al Mandri (fondateur de Tétouan). Chefchaouen et Larache) : Son territoire touche 6 communes rurales et 3 provinces (Tétouan Chefchaouen et Larache). 91 espèces d’oiseaux dont 32 sont endémiques. renards. Montagnes et forets de la région GHMARA (chaouen) . aigles de bonellie. 29 espèces de reptiles dont 6 sont endémiques. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Grottes Toghobaïtes : La grotte la plus profonde d’Afrique. rares ou menacées. architectural spécifique. source d’eau naturelle Akchour : Zone montagneuse. Parc régional de Bouhachem (Tétouan. busards et faucons. aigles bottés. Un patrimoine historique. zone calcaire. la truite . Cascades Chrafate : Zone montagneuse. 107 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c sangliers. religieux. rares ou menacées. des tortues bourbeuses ou dfes crapauds accoucheurs. singes. présence d’un lac artificiel abritant une espèce unique: la variole. conçu à cette époque comme une place forte pour arrêter l’avancée des ibériques après la prise de Sebta (Ceuta) en 1415 . chemin piéton à partir la RP 28 Médina de Chefchaouen : édifiée en 1471 par Sidi Ali Ben Moussa El Rached.

jet ski sur la cote méditerranéenne . Canyoning. Participation aux festivals spirituels (Moussems). au souk de samedi de Oued Laou : 108 . Découverte des paysages naturels et observation de la faune et de la flore dans le parc national de Talassemtane. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Escalade. Source Ras Maa : Source d’eau naturelle . équestres ou en VVT . la pépinière de Aïn Rami et le balcon de Stiha Telj . Les activités Le Pays d’accueil touristique de Chefchaouen permet de découvrir la beauté des sites naturels du Rif ainsi que les modes de vie authentiques des montagnards et la richesse de leur patrimoine culturel et artistique. rafting. Plusieurs options sont envisageables : Randonnées pédestres. alpinisme. spéléologie . les sapinières de Tazrout.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Mosquée Tarik Ben Ziad : Première mosquée édifiée dans le Royaume . ii. Casbah de Chefchaouen : Édifiée par My Ali ben Rached au 15ème siècle.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Visite des huileries traditionnelles. des fermes d’élevage de chèvres et des champs de cultures agricoles . au tissage et à la cuisine « Jbala » sépcifique à la région. Ateliers d’initiation à la poterie. d. PAT Al Hoceima Carte 7 : PAT El Hoceima Carte dudu Pays d’Accueil Touristique Carte pays d’Accueil Touristique d’Alhouceima d’Al Hoceima : Limite du Parc : Circuit n°1 (Parc) : Circuit n° 2 (haut pays) : Maison du pays : Limite du Parc : Circuit n°1 d’un écomusée du parc : Construction (Parc) : Circuit n° 2 (haut pays) : Projet de gîte :Maison du pays : Centre d’information et d’interprétation marine :Ecomusée du parc : Centre d’exposition des produits artisanaux : Projet de gîte :Centre d’information et d’interprétation marine :Salle d’exposition des produits artisanaux 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 109 .

soit 15% de la superficie régionale 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Grâce à sa situation géographique distinguée et au caractère spécifique de sa morphologie. 110 . ce qui constitue un champ convenable au tourisme à n’importe quelle saison. coexistent harmonieusement le littoral et la montagne. tempérant tout au long de l’année. la province d’Al Hoceima est limitée par : Les Provinces de Taza et Taounate au Sud La Province de Nador à l’Est La Mer méditerranée au Nord La Province de Chefchaouen à l’Ouest Le climat est de type méditerranéen. Al Hoceima jouit d’une combinaison idéale avec un climat agréable type méditerranéen.Taounate en 1997 Elle située à l’extrême Nord du Royaume.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La Province d’Al Hoceima fût créée en 1959 et érigée en chef lieu de la région Taza-Al Hoceima. Sa superficie est de 3 578 km2. Le relief est façonné par la chaîne montagneuse du Rif Central avec une altitude qui atteint 2465 m au niveau de Jbel Tidghine.

la deuxième colonie après l’aire protégée de Scandole (Corse) qui comporte une vingtaine de couples. il représente en importance.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c i. de Rouadi. La nature Le Parc National d’Al Hoceima Le parc National d’Al Hoceima constitue une grande attraction Touristique du PAT d’Al Hoceima. et 33. Environs 15. ce Parc abrite plusieurs espèces dont notamment des balbuzards pêcheurs ainsi que des rapaces et des oiseaux marins. 111 . Il se caractérise par la présence d’une portion de côte rocheuse très sauvage et peu exploitée. le Parc National d'Al Hoceima aura une superficie d'environ 310Km2 et intègre un ensemble de milieux d'une grande valeur biologique. propices aux divers sports nautiques et loisirs balnéaires (ci-joint liste des principales plages). de S'Nada et de Beni-Boufrah.000 personnes dans la zone périphérique terrestre (57 Douars). abrite une multitude de baies. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Le Littoral : Il s’étend sur 72 Km de côte. de criques et de plages qui. grâce à leur foisonnement. à leur situation loin des influences des mouvements d’échange d’eaux et à l’insignifiance de phénomène de marée. Constituant un paysage naturel grandiose. bénéficient de grandes étendues d’eaux calmes et claires. de même qu'il abrite la deuxième colonie non protégée de méditerranée. Le Parc s'étend sur les communes rurales d'Izemmouren. à proximité de la ville d'Al Hoceima. De ce fait.000 personnes vivent dans la zone parc terrestre répartis en 36 Douars. Situé sur la façade méditerranéenne.

et un habitat dispersé sous forme de maisons à cours carrées constituent un fort potentiel touristique.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La zone montagneuse : Les Bokkoya où la composante montagnarde et maritime zone appartient au Rif Central. La forêt de chaîne vert. paysage naturel. village d’Azila et Jbel Tidghine) est une vaste forêt de cèdres. considéré comme principal atout. paysage humanisé et culturel : 112 . le pays des Beni Ouariaghel se caractérise par la richesse de son histoire. Le contexte brutal entre la montagne et la mer. et paysage agricole. et par la présence des meules à foins bien particulières à cette zone et qui 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme constituent l’une des attractions les plus intéressantes pour un visiteur étranger…. hautes et moyennes montagnes tombant brutalement sur la méditerranée. Le Haut pays où une magnifique cédraie règne au dessus de 1300 m et la diversité des centres d’intérêts touristiques : Le Haut Rif Central (région de Ketama. Les Beni Ouariaghel : Il est situé entre les Bokkoya au Sud et le Nekor à l’Est. d’orge. d’amandiers…). par la qualité de son environnement (jardins et verges de vigne traditionnelle. les formes karstiques (grottes). a favorisé le développement des formes karstiques sous-marines sous forme de grottes à la Riche faune halieutique et un milieu marin riche. patrimoine bâti.

tel que le palmier nain et les plantes médicinales et aromatiques … Faune terrestre. La maîtrise des aménagements agricoles confère au site un aspect remarquable.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le douar d’Azila : Il occupe un site naturel de valeur exceptionnelle. possibilités de chasse. de thuya… Des essences secondaires importantes. existence de sources d’eau considérées d’hiver. le sanglier. le balbuzard pécheur. Important centre de sport Une richesse considérable de la flore et de la faune : 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Forets de cèdres. tel que. idéales pour les maladies des reins. de pins maritimes de chaînes lièges. La vallée de Taghzout : à 100 km d’Al Hoceima. Les groupements d’habitats surplombent des terrasses de culture irriguées. Ce site complète admirablement le site d’Azila sur le versant Nord du Jbel Tidghine et constitue un véritable musée d’artisanat rifain (cuir). et certains autres rapaces et oiseaux marins… 113 . Le Centre de Tizi-Ifri : Importante foret de cèdres. Tout le site de la vallée de Taghzout est exceptionnel il représente un patrimoine culturel à préserver dans son ensemble au travers de son patrimoine bâti.

ii. Culture et tradition Ajdir et Beni Ouariaghel : Le patrimoine bâti comme la maison rurale du pays Bokkoya présente un grand intérêt architectural . Kasbah de Snada : 114 . caractérisée essentiellement par la présence de plusieurs espèces de poissons endémiques (mérou. Les marabouts : Ils sont dispersée surtout dans le cercle de Béni Boufrah et qui remonte à plusieurs année (Lalla Tikkit) . Les douars d’Adouz et de Taoussart : Villages pittoresques des Bokkoyas dont le premier abrite une ancienne mosquée qui remonte au moyen âge et dont l’activité artisanale de la vannerie est très développée surtout au douar d’Adouz .. Le village de Tighza : Il connaît une activité de poterie très développée et spécifique à cette région . dauphin. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Badés : C’est un site archéologique d’une ville qui au moyen âge était le principal port de Fès à laquelle elle était reliée par une route caravanière .).S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Faune marine. des récifs de corail rouge….

Le circuit du désert. Le circuit des kasbahs. Le circuit des tapis. e. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Le circuit des dunes. 115 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c semble dater de l’époque de Moulay Ismaël . PAT Désert et oasis Aujourd’hui 6 circuits en sont en cours de développement : La traversée du Saghrou. et en particulier ceux réservés uniquement aux femmes à Agni (cercle de Beni Boufrah). Kasbah de Arbàa de Taourirt : Elle représente un monument historique important de la région . Trois Tours de Torres Elles furent construites par les Portugais au 15ème siècle . Souks hebdomadaires. Le Circuits des oasis.

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Cette région possède un patrimoine architectural, culturel, minéral et historique d’une grande valeur (Kasbah, Ksour, artisanat : vannerie, poterie, tapisserie, sites fossiles, gravures rupestres…)

Le mode d’hébergement est assez original avec les bivouacs en plein désert, les activités sont également originales randonnées chamelières, en 4x4…

f. PAT Taza, du Haouz, de Khénifra et Essaouira

Tous ces PAT sont en cours de développement.

3

Les parcs nationaux

Le Maroc, un réseau de 10 parcs nationaux et de 146 réserves

Le Maroc, se situe parmi les pays méditerranéens les plus originaux sur les plans bioclimatique, floristique et faunistique.

Sa biodiversité est considérée parmi les plus riches du bassin méditerranéen et est caractérisée par l’existence d’espèces rares et spectaculaires comme la panthère, le guépard, le phoque moine et l’ibis chauve43. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme

Dans l’optique de contribuer à la préservation de ce patrimoine national, un réseau d’aires protégées composé de 10 parcs nationaux et de 146 réserves a été identifié.

Ce réseau englobe des écosystèmes uniques et représentatifs de la biodiversité du Pays.

43

Encyclopédie du Maroc, Volume Faune et Flore

116

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Les pars nationaux ont en communs les points suivants relatifs à l’écosystème endémique de ces régions :

Des écosystèmes naturels diversifiés et riches tant en nombre d’espèces qu’en pourcentage d’endémisme de la faune et de la flore;¨des composantes paysagères naturelles inédites;

Une authenticité culturelle où les traditions humaines et l’hospitalité de la population locale restent profondément enracinées.

L’ensemble des parcs nationaux du Maroc présente des caractéristiques intéressantes pour l’éco tourisme.

a. Parc national du Toubkal Le Parc National du Toubkal fût créé par l’arrêté viziriel du 15 janvier 1942, suite à la tenue du 9ème congrès (1937) de l’Institut des Hautes Etudes Marocaines portant sur la haute montagne. Cette création visait la préservation : Des belles forêts de chêne vert & de genévrier thurifère de la région 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme de Marrakech Des plus hauts sommets de l’Atlas (Toubkal 4167m); De la chaîne du haut atlas jouant un rôle de château d’eau pour la région avec les sommets les plus hauts de l’Afrique du Nord ; La faune de la région (mouflon, aigles, truite du lac Ifni...).

117

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Le Parc National du Toubkal est situé à 75 Km de la ville de Marrakech, il abrite les plus hauts sommets de l’Afrique du Nord (Toubkal 4167 m).

Au niveau Régional, ce Parc est actuellement géré par le service de gestion et de programmation de la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Hauts Atlas en attendant d’être érigé en Service d’Etat Géré de Manière Autonome (S.E.G.M.A).

Ce parc s’étend sur une superficie totale de 100.000 ha, dont 38.000 ha en zone centrale et 62.000 ha en zone périphérique. Ce vaste territoire présente 3 aspects essentiels :

La diversité naturelle du Toubkal

Au cœur du Haut Atlas, et entre la vallée de N’fiss à l’Ouest, et la vallée de l’Ourika à l’Est se positionne le massif montagneux le plus élevé de l’Afrique du Nord.

Le Parc National du Toubkal présente un relief varié s’étageant de 1200 à 4167 mètre d’altitude avec des plateaux, des falaises, un lac, des gorges encaissées, des crêtes et des cours d’eau. Il est aussi caractérisé par une multiplicité de roches, de couleurs et de formes très variées donnant au paysage une morphologie attrayante et unique. Il est marqué par un climat exceptionnel: enneigement de septembre à mai avec des températures descendant au dessous de - 20°C et un fort ensoleillement même en hiver. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme

La richesse culturelle du Toubkal

Le Parc National du Toubkal recèle un patrimoine culturel riche et original; où les traditions humaines sont intimement liées à l’espace; l’architecture traditionnelle symbolise son intégration aux structures paysagères, économiques

118

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

et sociales de la région; les gravures rupestres témoignent des activités ancestrales: Plus de 500 gravures datant de 2.000 à 1.000 AV. JC.

b. Parc national Tazekka

Créé en 1950, le parc national de Tazzeka s’étend sur une superficie de 680 hectares.

L’objectif de la création de ce parc est d’assurer la protection de toutes les ressources naturelles du sommet de Jbel Tazzaka.

Souvent enneigé, ce massif constitue un château d’eau alimentant le système hydrologique de la région de Taza.

Un projet d’extension de ce parc sur plus de 12 000 Ha, est actuellement en cours de mise en place.

Cela permettra d’inclure d’autres formations forestières, des paysages pittoresques et Friouato (le plus profond gouffre du pays).

Le parc recèle une biodiversité caractérisée par la présence de 506 espèces de plantes. Les formations forestières les plus remarquables sont à base de 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme cèdre, de chêne liège, de chêne vert et de chêne zeen.

La diversité de la flore et du relief a favorisé la présence d’une faune riche dans le parc. Ainsi, les espèces suivantes sont rencontrées : Genette, Chat sauvage, Mangouste, Porc-épic, Hérisson et Chauves-souris.

En 1993, le Cerf de Berbérie a été réintroduit dans le parc lui conférant ainsi une nouvelle dimension.

119

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

c. Parc national Al Hoceima

D’une superficie de 47 000 Ha, ce parc offre une qualité esthétique exceptionnelle, englobant les sites côtiers les mieux préservés de la côte nord marocaine.

L’eau de la zone, caractérisée par sa limpidité extraordinaire, favorise l’existence d’une diversité marine remarquable : mollusques, crustacés,

mammifères marins.

La présence de trois espèces de dauphin, dauphin commun, dauphin bleu et blanc et grand dauphin classe ce parc parmi les plus remarquables en Méditerranée.

Par ailleurs, le site présente un intérêt ornithologique particulier car 69espèces d’oiseaux y sont recensées dont le Balbuzard pêcheur.

Il offre également abri à des espèces très rares telles que le phoque moine.

d. Parc national Souss Massa

Par une faune et flore uniques, la zone humide se distingue à l'embouchure 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme des fleuves Souss et Massa. La végétation tropicale est marquée par une végétation luxuriante en forme de cactus.

Le parc s’étend sur environ 34 000 ha, avec la grande surface où vivent des espèces diverses, parfois très rare.

Parmi les espèces animales, une des dernières colonies de l'ibis chauve.

120

Encourager et développer la recherche scientifique en vue d'avoir des données de base pour bien gérer les ressources naturelles de la région. Réintroduire les espèces animales ayant disparu de la région.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le parc national de Souss-Massa peut être considéré comme étant un premier noyau de la protection au sein de la future réserve de la biosphère qui couvrira toute la région de l'Arganier. et en développant le tourisme de vision. Restaurer les milieux altérés par l'exploitation ou l'occupation humaine.000 ha).400 ha) et la province d’Errachidia (32. e. et développer un écotourisme dans la région. Ce parc qui a vu le jour en 1991. s'est donné comme missions : Conserver la diversité des habitats naturels de la région et la richesse spécifique de leurs communautés animales et végétales. 121 . Eduquer le public. Parc national du Haut Atlas Le Futur Parc National des massifs montagneux du Moyen et Haut Atlas oriental est situé dans la province de Khénifra (17. vis-à-vis de la nature. Contribuer au développement économique de la région en 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme mettant au point et en propageant de nouvelles techniques d'utilisation du sols adaptées et rationnelles.

Cette réserve est intéressante de par les magnifiques futaies et la cédraie qui l’entoure. La faune est riche et variée : mouflons à manchettes. La présence d’une faune remarquable est caractérisée par la gazelle dorcas. Dans les limites continentales on rencontre des grandes dunes de sables. Elle abrite un singe spécifique à l’Afrique du Nord : Le Magot. et la zone côtière abrite des phoques. de chênes verts. Ces massifs de dunes de grandes tailles offrent un spectacle surnaturel au milieu de l’immense plaine du reg caillouteux. La végétation se compose de belles futaies régulières de cèdres de l’Atlas et d’une strate arborée à base de cèdres. de genévriers et de pin. L’Aguerguar couvrant à la fois un domaine terrestre et maritime est délimité sur 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme sa façade atlantique par de hautes falaises.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Dans le massif il y a 7 oueds à régime permanent et plus de 9 sources. f. macaques et sangliers. Parc national de Dakhla Situé aux confins sahariens du Maroc Atlantique. Le cerf de berbérie a été réintroduit dans cette région où il s’y reproduit depuis. 122 . ce parc occupe une large superficie de la province de Oued Eddahab et couvre de grands territoires : C’est un immense reg parsemé de butes généreuses et une bande littorale soumise à l’influence océanique.

… Autrefois. Jbel Lakraa (2159 m). forêts. le parc national d’Ifrane représente un excellent échantillon de la montagne et de la forêt du Moyen Atlas tant par sa géomorphologie que par la richesse. ses nombreux paysages. le parc abritait certaines espèces spectaculaires comme le lion de l’Atlas (disparu). (non signalé depuis longtemps). frêne. …) et sa proximité avec l’Europe en font un parc à haut potentiel pour l’écotourisme. le Parc National de Talassemtane couvre d’impressionnantes montagnes et de superbes forêts. peuplier. agrémentées par d’innombrables lacs naturels.000 ha.000 hectares. Ce milieu naturel très riche. La faune actuelle du Parc est représentée PAR 37 espèces de mammifères. la hyène. merisier. a favorisé une activité humaine dense et diversifiée. l’originalité et la valeur paysagère de ses forêts et autres formations végétales diversifiées. Les sommets les plus importants sont Jbel Tissouka (2122 m). agriculture. 123 . se rencontre la plus grande forêt du cèdre du Maroc (Cedrus atlantica / cèdre de l’Atlas). 142 espèces d’oiseaux et 33 espèces de reptiles et amphibiens. Aguelmane Sidi Ali …) Au cœur de ce parc. la variété de sa biodiversité (plantes aromatique et médicinales. genévrier. la panthère. son isolement. dont l’espèce la plus remarquable est le singe macaque. espèce noble par excellence. Parc national Ifrane S’étendant sur plus de 53. rivières et gouffres (Dayet Awa. etc. sources. érable. le lynx. pin maritime. h. Parc national Talassemtane Sur une superficie de 64. chêne zène.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c g. Les autres 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme forêts sont constituées de chêne vert.

d’Afrique et de Méditerranée. Plusieurs sources ont une eau minérale bénéfique pour la santé et offrent des sites de repos en pleine nature. telles : la truite. 4. touristes et randonneurs de s’adonner à la marche. l’extrême fragilité de l’écosystème du Sahara en fait un produit délicat. Les neiges de l’hiver permettent aux amateurs de ski de profiter pleinement de leurs séjours (station de ski de Michlifen). alors que la douceur du climat en été permet aux visiteurs. la perche … c’est le paradis des pêcheurs. Cependant. Malgré une richesse dont nul ne peux contester l’existence. notamment la source de Ain Vittel. caractérisée par son climat de montagne. la recherche de silence trouvent une réponse dans l’écotourisme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Des espèces remarquables de poissons d’eaux douces sont abondantes dans les lacs et les cours d’eau de cette région. les pique-niques en forêts et autour des lacs. La région d’Ifrane est parmi les plus belles régions du Maroc. la pêche. et par ses forêts. et à l’appréciation du paysage ou à l’observation de la faune. restaurants et hôtels … tout le monde aimerait être là à Ifrane. c’est la ville espace vert par excellence. concernant précisément ces points le désert est la réponse parfaite. La ville d’Ifrane présente un cadre idéal pour les visiteurs qui y trouvent une ville agréable. un petit lac à canards. des cafés. Quoi de plus contrastant pour un urbanisé que le désert ! Cependant. avec des prairies. il faudrait ne 124 . la recherche d’espace naturel. ses lacs et ses nombreux paysages pittoresques et verdoyants. des bois et jardins. Les produits du désert 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Comme nous l’avons vu l’engouement général pour le dépaysement.

une journée ou plusieurs semaines entre dans le cadre de l’écotourisme. augmentant l’intérêt de visites au Sahara mais aidant également à mieux comprendre l’histoire de l’humanité ». des gravures rupestres ou des monuments funéraires. le désert regorgeait de richesses naturelles. comme un véritable berceau de civilisation. Cette activité qu’elle prenne une demi journée. Analyse des différents produits L’écotourisme comme nous l’avons vu.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c pas oublier que des hommes vivent dans ce milieu hostile. Le Maroc. « C’est toute l’histoire de la terre qui est exposée à travers le Sahara. de les protéger et enfin d’en jouir. avec sa palette de produits que se soit les parcs nationaux existants ou en cours de création. est la meilleure forme de tourisme représentant le tourisme durable. avec 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme leur lot de risques et dangers. autant d’atouts. 5. et que ils sont prioritaires pour ces richesses notamment l’eau.44 Un musée à ciel ouvert voilà comment était qualifié le Sahara par le célèbre spécialiste du désert Monod. Du temps où il était humide. ses espaces désertiques. dans le but de les connaître. et l’humanité y a laissé beaucoup de traces que se soit des objets. ses hautes montagnes. de les comprendre. Il est lié à cette liberté sauvage que procure les activités de pleine nature. et un intérêt croissant que porte les gens à ces ressources. 44 Monod / Documentaire sur le Sahara 125 . Il est ou bien établi un lien entre les ressources naturelles d’un pays ou d’une région. en fait un pays prédestiné à ce genre d’activité.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c a. Les régions montagneuses sont relativement difficiles d’accès. Aéroport international à moins de deux heures de tous ces endroits. Excellent rapport qualité prix. Analyse SWOT Si nous analysons l’écotourisme au Maroc nous pouvons dresser le tableau suivant selon la méthode SWOT : Forces Faiblesses Beauté naturelle des réserves. Proximité géographique rend les 126 . 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme d’informations sur les Les secours sanitaires sont peu développés en cas d’accident Menaces Opportunités Les pays ayant des attraits importants avec des moyens marketing plus lourd (Canada). Les régions de plaines et désertiques sont facilement accessibles. Manque circuits. nombreuses. Richesse des coutumes et us des Les équipements sportifs sont peu nombreux. Climat agréable tout au long de l’année. populations autochtones. Les infrastructures commerciales et de shopping sont insuffisantes dans les régions reculées. Les infrastructures sont encore peu Richesse culturelle des régions.

avec le ciel marocain deuxième pays au monde à avoir ouvert son ciel après les Etats-Unis d’Amérique. et du tourisme comme moteur de développement prioritaire. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme i. 127 . Engouement des marchés pour ce genre de tourisme. Effet de mode pour aider les « pays » en retard. Les pays avec des infrastructures plus développées. avec la création de la Vision 2010. Facteurs politiques Un engagement du Roi et du gouvernement clair. Volonté gouvernementale pour sédentariser les autochtones. La déréglementation aérienne. Arrivée des low cost dans les années à venir à partir de l’essentiel des pays européens.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c parcours moins onéreux. Analyse PESTEL Une analyse PESTEL nous permet d’appréhender les opportunités et menaces de l’environnement compétitif du produit écotourisme Maroc. Vulgarisation du micro crédit b.

Retour à la mode de la campagne surtout dans les grands centres urbains. ii. Un intérêt accru pour la connaissance de cultures d’autres pays.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Un marché européen de proximité avec des accords bilatéraux avec la CEE. Un excellent rapport qualité prix. Facteurs Economiques Le tourisme est érigé en priorité nationale avec le projet « Vision 2010 ». Euro fort actuellement. Un intérêt accru pour les voyages en petit groupe. 128 . L’ensemble des projets du plan Azur sont basés sur des produits principaux couplés à des produits dit « arrière pays » essentiellement en écotourisme. Facteurs sociaux et culturels Un intérêt accru pour les aspects écologiques et pour le tourisme écologique. Des salaires en Europe de plus en plus élevés. principalement dans les grandes villes. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme iii.

ce qui permet des vols réguliers en point à point sans passer donc par le Hub de Casablanca. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme Arrivée des compagnies low cost v.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Un intérêt accru de combinaison de voyages entre culturel et découverte de nature. Facteurs techniques Recherche d’informations via Internet de plus en plus importante. iv. Facteurs Ecologiques Une multitude de parcs nationaux et réserves naturelles. Une amélioration de la desserte aérienne sur le Maroc. Un changement de mentalité sur l’image du Maroc. Des habits et équipements pour extérieur perfectionnés. 129 . Un intérêt élevé pour les voyages à thème originaux. Un arrière pays vierge. Une grande sensibilité concernant les questions de santé ce qui permet de faire beaucoup plus attention au sport pendant ces vacances.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Un désert unique. Fès. Facteurs juridiques Des lois de protection de l’environnement rigoureuses dans les réserves et parcs. Des appels d’offre concernant le plan Azur soucieux du respect de l’environnement avec des cahiers de charge draconiens. Un contrat programme du gouvernement érigeant le tourisme en priorité. Analyse selon le modèle Porter Les cinq forces du jeu concurrentiel selon Porter nous permettent de dresser le tableau suivant : 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 130 . Tanger… vi. Marrakech. Rabat. Une industrialisation polluante peu présente en dehors des agglomérations principales à savoir le grand Casablanca. c.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Entrants potentiels Nouvelles destinations plus exotiques (moins coûteuses) entant dans le secteur du tourisme d’aventure. télévision. Clients/Voyageurs Besoin de découvrir des destinations nouvelles. Pouvoir de négociation des i Fournisseurs Coopération avec les secteurs d’hébergement. Menaces des produits ou des services de substitution Substituts Réalité virtuelle. f Menaces de nouveaux entrants Concurrents du secteur Pays déjà établis dans le secteur des voyages d’aventure et de nature. de transport et compagnies aériennes. sensibilité sur prix/qualité. comme la Chine. sport. cinéma Pouvoir de négociation des clients 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 131 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Conclusion En conclusion de la première partie nous pouvons retenir les points suivants qui me paraissent comme une première étape pour l’étude qui va suivre : Une définition claire et précise : « une façon consciente de voyager tout en préservant et soutenant l’environnement naturel et social. Un potentiel de produit très intéressant et encore peu développé au Maroc. » Prise de conscience des pays occidentaux sur la nécessité vitale de préservation de l’environnement. 1ère partie : Analyse du marché de l’écotourisme 132 . Une nouvelle façon de voyager en pleine expansion Un potentiel de clientèle très important.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 2ème partie Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 133 .

nous montre une tendance similaire à l’année dernière.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Introduction Le marché espagnol est le deuxième marché pour le Maroc en terme d’arrivées de touristes. Cependant. La tendance YTD pour l’Espagne en 2007. Evolution entre 2003 et 2005 Graphe 12 : Evolution tourisme espagnol 30 000 000 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 25 000 000 2003 2005 2004 20 000 000 15 000 000 10 000 000 5 000 000 0 Août Avril Juin Mai Octobre Janvier Février Juillet Mars Novembre Septembre Décembre Source: Instituto Estudios Turísticos (IET) Enquete Familitur 134 . plus de 400 000 espagnols ont visités le Maroc. en projection de 2008. Chapitre I : Le marché espagnol du voyage Section 1 : Evolution du tourisme espagnol 1. En 2006. une forte hausse est attendue due à l’injection d’une capacité supplémentaire en sièges avions de 50 000 places.

et une saisonnalité importante entre juillet et août.196 de voyages. affaires 22% Visite famille ou amis 18% IET – Familitur fev – nov 2005 135 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Nous remarquons une évolution positive sur les trois dernières années. En 2003.936. avec les voyages à l’intérieur de l’Espagne inclus. Motifs des départs à l’étranger Les chiffres pour l’Espagne sont impressionnants. 50% des motifs de voyage sont pour le loisir.308 voyages et enfin en 2005 141. suivi par les visites de familles et d’amis pour 29% du total des voyages. A l’intérieur de l’Espagne. Graphe 13 : Motifs des départs à l’étranger 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Loisir.180.799.823 voyages ont été effectués. vacances 52% Autres motifs 8% Travail. plus de 46 millions de voyages on été entrepris par les espagnols. 129. 2. En 2000. puis en 2004. 132. Ces voyages représentent le total des voyages des résidents en Espagne. agrément.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Cependant. les sports nautiques. Les chiffres de cette étude indiquent également que ce motif de voyage est également le plus important pour les espagnols qui voyagent dans leur propre pays. avec 50 %.2 % 45 Source : IET – Familitur Fev-Nov 2005 136 . près de 7. et le balnéaire n’arrive que en 4éme position. Les gens voyagent pour aller en loisirs et vacances à 52 %. 3.9% du total des voyages) ont été entrepris à l’étranger. qui représentent 6.9 millions (soit prés de 5. en dehors de l’Espagne. la chasse et la pêche…pour représenter au total 14.45. suivie des achats. auquel on pourrait ajouter le ski. Les activités lors des voyages à l’étranger L’activité la plus importante pendant les vacances est la visite culturelle.9%. La typologie utilisée lors de cette étude ne permet pas de nous éclairer sur les motifs liés à l’écotourisme. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les activités liées à l’écotourisme le plus directement sont les sports de plein air.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 14 : Activités pratiquées lors de voyages à l’étranger Activités pratiquées lors de voyages à l'étranger 80.0% 6. 137 .0% 30.0% 40.0% 50. et 6.9 % en un lien direct. au total à peu prés 70% des activités on un lien indirect avec l’activité écotourisme.9% 70.1% PICTE 2000 Sp ec Ac ta ha cl es ts cu ltu Al re le ls rà la pl Pa ag Ev rc e s en de em lo en is ir ts re l ig ie ux sp or ts sk de i pl ei Au n ai t re r s sp Au or t re ts s ac tiv ité s Sp Tr av ec ai ta ll e cl es r sp sp or or ti f tn s au tiq So ue in s s de Je sa ux nt é de ha sa rd ch as G se ol f et pê ch e Activités Vi si te s cu l tu re lle s 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Ainsi.0% 20.0% 70.0% 10.0% 0.0% En pourcentage 60.

1% Ne sait pas.0% De 16 à 21 jours. 0.5 nuits.5 jours.8% De 8 à 15 jours.7 nuits. 38.7% De 4 à 7 jours. La durée moyenne de séjour des espagnols à l’étranger dure 9. Concernant le voyage d’agrément il dure en moyenne 8.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 4. 138 . Nous pouvons rapporter ce chiffre à la durée moyenne des séjours à l’étranger des espagnols avec des forfaits touristiques qui est de 7.2% De 1 à 3 jours De 4 à 7 jours De 8 à 15 jours De 16 à 21 jours Plus de 21 jours Ne sait pas PICTE 2000 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme La majorité des voyages des espagnols à l’étranger durent entre 4 et 7 jours. 21. Les durées de voyages les plus longs correspondrent aux voyages pour suivre des études. 27. 4. La durée de séjour des touristes espagnols Graphe 15 : Durée de voyage des espagnols à l’étranger Durée de séjour des espagnols à l'étranger Plus de 21 jours. 8.2% De 1 à 3 jours. Parmi l’ensemble de voyages des espagnols à l’étranger 32% ont dépassé le seuil des huit jours et moins de 3 semaines.

6 euros.5%) 46 47 Familitur 2004 IPK international 48 Source : IET – Familitur Febrero-Noviembre 2005 139 . à l’intérieur de l’Espagne elle seulement de 47.4%) 0-9 ans (73. Les dépenses des touristes espagnols à l’étranger La dépense moyenne quotidienne des voyages à l’étranger est de 107. La durée entre 8 et 20 jours est considérée selon les experts comme l’intervalle entre la durée minimum et la durée maximum de séjour pour un voyage écotouristique 5. Secondaires (70.4%) avec parents Selon niveau d’études : Universitaires (87. Primaires (53. 25-29 ans (74. ceux qui dépassent 3 semaines sont en général en voyage pour des motifs d’étude.9%).7%). La dépense moyenne par voyage est de 1300 euros47 6.9 euros par jour46.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c En effet. Profil des consommateurs espagnols Cible voyageant le plus en Espagne et à l’étranger48 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Selon groupes d’age: 30-39 ANS (74.2%).

000 HB (80.4%) Selon situation familiale: Mariés/ Enfants (72. >100.5%). celibataires (58. Mono-parental (60%).2%).000 (69.3%) 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 140 .5%). >50.000 (71.7%).9%) Selon lieu de residence: Milieu urbain +500.7%). Couples (62. Etudiants (73.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Selon situation professionnelle: Employés (74.

3% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme PICTE 200049 La destination principale reste l’Europe (pour des raisons de proximité géographique) avec 76.5% Amérique du Sud. 6. 8. 0. 3.5% plus que l’Amérique du Nord !50 49 « Instituto de Estudios Tutisticos » Familitur 2000/ « Plan Integral De Calidad des Turismo espagnol » 1999 50 « Instituto de Estudios Tutisticos » Familitur 2000/ « Plan Integral De Calidad des Turismo espagnol » 1999 141 . l’Afrique représente 6.5% Afrique.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 7.0% Europe Afrique Amérique du Nord Amérique du Sud Reste du monde Non indiqué Reste du monde. 5. 76.2 Non indiqué.5% Amérique du Nord.5% des voyages. Les destinations des Espagnols Graphe 16 : Les destinations à l’étranger Europe. Suivi de l’Amérique du Sud (pour des raisons évidentes historiques).

nous voyons bien que le Maroc est une destination privilégiée pour les espagnols en Afrique. 61% Maroc. puisque un espagnol sur trois qui se rend en Afrique vient au Maroc.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 17 : Les destinations africaines Les destinations africaines Rerste de l'Afrique. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 142 . 39% Maroc Rerste de l'Afrique PICTE 2000 Selon ce graphe.

Les régions préférées pour passer des vacances Graphe 18 : Les destinations préférées Régions du Monde préférées pour passer des vacances 25.0% 5.0% 10.0% 5. le Tibet.4% PICTE 2000 (s au fE sp ag ne ) C ar aï Af be ri q s Es ue pa du gn Et N e or at d/ sM U oy ni s en O rie nt M Am ex ér iq iq ue ue du Su d Au st Ex ra trê li e m e O O ri e cé nt an In di en C an ad Af ri q a In de ue /T du ib et N In or do d/ né M oy si e en N e O pr éc rien t is en tp as Pays ou régions Eu ro pe 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les destinations exotiques sont largement bien représentées.0% 22.2% Pourcentages 20.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 8. 143 . comme l’Afrique.0% 15. l’Inde.0% 0. Ces destinations sont considérées comme celles qui en disposant de temps et de l’argent nécessaire comme celles qui ont le plus intéressant attrait écotouristique.

0% 20.6% 1. nous pouvons retenir que le marché émetteur touristique espagnol est un marché jeune.1% 5.0% 40.9% 0.5% ru ra l ul ie Lo r ge m en Lo tp ge ro m pr en e tl ou é à ag en ce Sp éc C ia om lis ée pl s ex es to ur is tiq ue s am ilia l el s tre ar av an in H ôt Au g pa rti c lo ge m en tf g/ C Lo ge m en tl ou é C am pi n à G ît e s 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme PICTE 2000 Seulement 0.0% 63.8% 1.0% 60.4% 20.0% 0.5% 3. et seulement 32% de ces voyages dépassent les huit 144 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 9. Evolutions et tendances potentielles En conclusion de ce chapitre. 10.0% 10. Quel type de logement en vacances Graphe 19 : Les logements préférés 70. Les voyages en dehors de l’Espagne ne représentent que 8. la grande majorité préférant l’hôtellerie classée classique.8% 1.0% 50.5% des espagnols logent dans les gîtes ruraux.0% 0.0% 30.5% 1.6% du total des voyages des espagnols. que l’on ne peut pas comparer aux autres marchés touristiques traditionnels européens comme l’Allemagne ou la Grande Bretagne.

et plus des trois quarts veulent pratiquer une activité. et donc très rapide d’accès pour le nord du royaume. 7. L’ensemble des touristes qui visitent des zones rurales sont des visiteurs actifs. Les espagnols voyagent à 70% entre juillet et août.5 jours. qui est la destination la plus proche géographiquement de l’Espagne. mais il est un bon dépensier. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Section 2 : La demande du tourisme rural en Espagne Suite à une recherche documentaire. Concernant le Maroc. Nous avons donc besoin de pousser un peu plus finement l’analyse pour pouvoir mieux cerner cette demande. un faible taux correspond à l’écotourisme.5% ont un caractère de loisir. L’espagnol voyage donc peu de jours. Si nous analysons les critères de voyages à l’étranger. Cependant. Le niveau culturel des visiteurs en zone rurale est élevé.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c jours de séjour. 145 . soit par la marché à pied. et il dépense en moyenne 105 euros par jour. les durées plus courtes comme le short break qui représente également 21. Cette durée est le minimum requis pour pouvoir parler d’écotourisme.8% sont à prendre en considération. nous avons les points suivants concernant la demande de tourisme rural en Espagne : L’environnement est la motivation principale qui pousse les espagnols à visiter les zones rurales. avec une durée moyenne de séjour d’offre packagé à 7. soit par les randonnées à cheval.

L’analyse c’est faite sur un échantillon de réponse de 25 personnes.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c C’est un tourisme très saisonnier. avec un pourcentage de 22% et les gens antre 36 et 46 ans également avec 22%51. 51 « La demande de tourisme rural en Espagne. le short break est la durée la plus utilisée. Les personnes qui partent en voyage de tourisme rural sont les tranches d’âge 20 – 28 ans. 1994 146 . déclarent pratiquer habituellement du tourisme rural Section 3 : Analyse quantitative et qualitative 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Si nous reprenons les analyses que nous avons eues dans les chapitres précédents nous avons vu que 5 à 6% des motifs de départ en vacances sur le marché espagnol sont pour l’écotourisme. durant le Fitur 2003. Seul 7. Rafael Fuentes Garcia. 20.8% des espagnols visite les parcs naturels.6% des touristes interrogés (échantillon de 1466 personnes). référence spéciale de la province de Malaga. les touristes de la Catalogne. principalement les longs week end. et en font un motif important de départ en vacances. de Navarre sont les plus sensibles à la nature. Si nous voulons régionaliser ces départs.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 1. Durée des voyages Graphe 20 : Durée des voyages écotouristiques Durée des voyages écotouristiques 70 60 50 40 30 20 10 0 Pays lointains Pays européens Destinations Destinations en Espagne Moins de une semaine Une semaine Deux semaines Trois semaines Plus de trois semaines Pourcentage 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Source : Enquête terrain Si on se limite pour les voyages de plus de 8 jours. 147 . le marché est donc estimé à environ 60 000 à 100 000 touristes. au niveau international. qui sont certainement les durées minimums nécessaire à un voyage d’écotourisme.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 2. Comment on réserve un voyage écotouristique Graphe 21 : Les modes de réservations écotouristiques Mode de réservation des voyages écotouristiques 30 25 20 Toujours 15 10 5 0 Personnellement / Directement Mode Agence de voyage De préference Quelquefois Pourcentage Après différentes conversations avec différents opérateurs espagnols nous 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme nous apercevons que le marché du voyage du voyage packagé en produit écotourisme pur. selon notre enquête seulement 25 % des écotouristes et des touristes d’aventure organisent systématiquement leurs vacances via une agence de voyage. 148 . ne gère à peu près que entre 20 000 à 25 000 touristes par an. En Espagne.

5% des personnes interrogés déclarent qu’ils consacrent tout leur temps 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme à la découverte de la nature. et/ou à profiter du paysage naturel par des promenades à pied ou à vélo. le reste des activités est secondaire Le temps consacré aux activités de nature et d'autres genres d'activités est réparti de manière équilibrée L'observation de la faune sauvage et/ou le contact avec la nature vierge se luimitent à des jours et des occasions particulières 17. 149 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 3. Les centres d’intérêt en écotourisme Graphe 22 : Centres d’intérêt écotouristiques Centres d'intérêt durant les voyages 30% 18% 52% Je consacre la plus garnde partie de mon temps à observer la faune sazuvage. ces personnes ont été captés devant les stands présentant des attraits de produits écotouristiques et donc plus sensible à cette catégorie de tourisme.

mais une fois seulement et oui. Oui. Les fréquences des voyages écotouristiques Graphe 23 : Fréquence des voyages écotouristiques Avez vous déjà effectué un voyage écotouristique ? 16% 26% 37% 21% Oui. régulièrement Oui. mais une fois seulement Oui. 85 % des réponses.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 4. de temps en temps Non 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Ce dernier graphe nous montre bien que les personnes interrogées sont des adeptes des voyages d’écotourisme. Oui régulièrement . 150 . de temps en temps attestent que l’échantillon est vraiment représentatif des personnes qui consomment ce type de produits. En effet.

. e. Pour quel motif choisit on une destination Graphe 24 : Motifs de choix d’une destination Principaux motifs dans le choix d'une destination 1ére motivation 30 25 20 15 10 5 0 C on na î Pr O Au Pa C Vi Se on bs vr of tre ss re e ite er na ire er s po de ve rd îtr rd tre du se s rl e re u 'a av r. am us e S' Ad m 2ème motivation 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Nous voyons donc d’après cette question que près de 38% des personnes interrogées ont été guidées dans le choix de leurs vacances par des motivations écotouristiques. 151 .. . qui connaît comme nous verrons après les mêmes soucis de saisonnalité que les produits classiques à partir de ce marché. re s tre am e re pa la s de en re sa s is xe cu ys la da fa n uv r ltu ag m co pl ns ag re es ille ag nt e s de a. a et d' te so nt ut au fa se en m en re re le un ps tre tu il.. . . .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 5... e.. e. Les chiffres que nous voyons dans ces réponses sont loin des pourcentages d’autres marchés européens où un seul spécialiste d’écotourisme gère plus de flux que l’ensemble des spécialistes espagnols ! C’est un marché très réduit encore.

le marché de l’écotourisme pur. le potentiel passe dans ce cas à 25% du flux global. si nous retenons les 7. nous pouvons considérés que 3 % de cet ensemble est le potentiel en « outgoing » du marché en produits écotouristiques. Selon l’ensemble des personnes interrogées.8 millions de voyageurs espagnols à l’étranger et que nous gardons même les courts séjours de moins de trois jours que nous pouvons estimer comme potentiels pour le Nord du Maroc en temps que pays limitrophe. 152 . ainsi que celui de l’écotourisme au sens large connaissent une évolution plus rapide que le tourisme émetteur espagnol en général. c'est-à-dire étendre notre sélection à des produits mixtes. Potentialité de croissance du marché. Si nous ajoutons également les motivations secondaires. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Graphe 25 : évolution du chiffre d’affaire des to écotourisme Evolution du CA des TO sur les trois dernières années 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 Les offres en général Type d'offre Les offres écotouristiques Augmentation Stabilisation Réduction Ne sait pas Enquête auprès de 21 TO. où la recherche de la nature ne vient que en second voir en troisième lieu. 6.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Pour résumer.

ces mêmes jeunes auront évolué dans leur vie professionnelle. Graphe 26 : évolution du chiffre d’affaire des to Evolution du CA des To dans les années à venir 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 Les offres en général Type d'offre Les offres écotouristiques Augmentation Stabilisation Réduction Ne sait pas 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Enquête auprès de 21 TO. le potentiel des voyageurs en tourisme rural est constitué de jeunes. les produits sont également de plus en plus distribués et fait nouveau non plus seulement par les spécialistes mais aussi par les tour opérateurs généralistes. l’offre de leur chiffre d’affaire est sensiblement égale.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Du côté de la distribution. 153 . et disposeraient de plus de ressources que aujourd’hui. et probablement demain. et constitueront le segment que nous devons cibler demain. de plus les To déclarent qu’ils pont augmenté durant les trois dernières années leur chiffre d’affaire plus sur les offres touristiques que en général. D’après l’enquête auprès des tours opérateurs. Aujourd’hui. à l’augmentation de leur chiffre d’affaire en général.

30 % de produits vendus sont des produits purs. nous pouvons regrouper certaines caractéristiques communes à tous les intervenants. Il existe un désaccord entre les différentes définitions de l’écotourisme sur le marché espagnol. Cependant. Il est remarquable également que sur les Tours Opérateurs faisant partie de l’enquête. Typologie des produits recherchés. Graphe 27 : Les différents produits Produits proposées par les Tour Opérateurs 15% 30% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 55% Produits écotouristiques purs. où la motivation principale du voyage est l'écotourisme Produits écotouristiques mêlés de contenus conventionels à 50% Paquets conventionnel incluant quelques jours ou une excursion au contenu écotoursitque Enquête auprès de 21 TO Nous voyons dans ce graphe que 55% des TO programment des forfaits conventionnel avec 50% d’activités écotouristiques.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 7. c'est-à-dire où la motivation principale du voyage est l’écotourisme. 154 .

ensuite l’intégration dans l’environnement socioculturel. et enfin l’interprétation de la nature. 155 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 28 : Les considérations dans les voyages écotouristiques Considérations dans les voyages écotouristiques 120% 100% Pourcentage 80% 60% 40% 20% 0% Respect de l'environnement Interprétation de la nature Voyages en groupes restreints Intégration dans l'environnement socioculturel Sans importance Peu important Assez important Très important Critères Enquête Planta 2001 Comme nous le voyons. l’ensemble des tours opérateurs s’accordent sur le 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme fait que le respect de l’environnement est le leitmotiv numéro 1 à 100% des réponses. suivi des voyages en groupe restreints.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 29 : Les activités dans les produits écotouristiques Activités comprises dans les produits écotouristiques 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 Enquête Planta 2001 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Légende : 1 Observation de la faune 2 Randonnée nature 3 Zones protégées 4 Communautés autochtones et traditionnelles. Vie en communauté 5 Randonnées d'exploration 6 randonnées sportives 7 Voyages d'intérêt naturaliste 8 Patrimoine culturel et naturel 9 Ethnologie et ethnographie 10 Cultures du Monde 11 Ornithologie 156 .

les voyages d’intérêts naturalistes… qui constituent un deuxième palier d’activités comprises dans les forfaits écotouristiques. ainsi que les randonnées. les randonnées sportives. L’observation de la faune reste une activité importante. 8. L’espace est important également puisque les zones protégées font partie des activités les plus demandées et pour confirmer le graphe qui précède.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 12 Produits traditionnels 13 Forêts et sylviculture 14 Géologie et paléontologie 15 Astronomie 16 Chasse et pêche 17 Soutien et collaboration à des programmes de conservation 18 Apprentissage de techniques locales 19 Divers 20 Parcours botaniques. 157 . plantes médicinales 21 recherche scientifique. voyages d'études 22 Eco volontariat Comme nous le voyons les thèmes et les activités qui font partie des forfaits écotouristiques sont nombreux et variés. le mélange aux populations locales est très important. Durée des voyages et des forfaits écotouristiques Ce paragraphe a pour but de déterminer les différences entre les durées de package offerts par les tours opérateurs (spécialistes et généralistes) et les durée des voyages qui sont faits par des personnes en direct. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Dans le deuxième lot distinct se place les randonnées d’exploration.

sachant que certains to interrogés répondent dans le cas où ils programmeraient le Maroc. 158 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 30 : Durée des forfaits touristiques Durée moyenne des forfaits écotouristiques programmés par les Tours Opérateurs 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Espagne Europe Hors Europe Maroc Moins d'une semaine Une semaine Deux semaines Trois semaines Plus de trois semaines Enquête auprès des TO 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Nous voyons dans ce graphe que le Maroc est presque similaire dans la programmation que les forfaits hors Europe.

Fitur 2003 Dans le graphe précédent.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 31 : Durée moyenne de séjours des écotouristiques Durée moyenne des voyages effectués par les écotouristes 60% 50% 40% Moins d'une semaine Une semaine Deux semaines Trois semaines Plus de trois semaines 30% 20% 10% 0% Espagne Europe Hors Europe Maroc Enquête terrain. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 159 . mais qui réalisent par eux même leurs voyages. nous voyons la réponse des personnes qui ne passent pas par des tours opérateurs.

qui selon eux est du aux attentes des consommateurs qui attendent du beau temps pendant leur voyage. 160 . Nous pouvons recouper cette information avec les discussions que j’ai eu avec les tours opérateurs qui s’accordent sur cette très haute concentration durant l’été.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 9. Saisonnalité Graphe 32 : Saisonnalité des voyages Saisonnalité des voyages 23% Eté Hiver 77% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Planta 2001 Nous voyons dans le graphe précédant que la saisonnalité des voyages. spécialement des forfaits écotouristiques programmés par les tours opérateurs est concentrée en été pour 77%.

0% 8. l’Europe étant loin derrière le reste du monde. L’Afrique est très représentée surtout pat la Namibie.0% Amérique latine Afrique Asie Europe Amérique du Nord Océanie Caraïbe Moyen Orient Zones 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Planta 2001 L’Afrique vient en deuxième position. et le Botswana. et l’Amérique du Sud avec le Pérou.0% 16.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 10.0% 12. 161 .0% 14. la Tanzanie.0% 0. le Guatemala et l’Argentine.0% 4.0% 6. c’est la Scandinavie. Les destinations écotouristiques Graphe 33 : Les zones proposées par les TO Zones géographiques proposées par les tours opérateurs 18. prés de 75% des ventes totales. En Europe.0% 2.0% 10.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 34 : Les destinations Zones géographiques préférées des touristes pour leurs voayges écotouristiques 32% 41% Pays lointains. et le voyage loin de cet univers est synonyme d’exotisme. Cette réponse peut être expliquée d’un point de vue psychologique. car il existe une motivation de fuir la pollution et le carcan des grandes métropoles espagnoles. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 162 . exotiques Pays Européens destinations en Espagne 27% Enquête FITUR 2003 La majorité des réponses sont pour les destinations lointaines et exotiques pour 41%.

quelles sont les destinations les plus attirantes pour ce genre de voyage.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 35 : Les destinations les plus attirantes Destinations les plus attirantes pour les voyages écotouristiques 6% 23% 19% Afrique Amériques Asie Océanie 52% Enquête FITUR 2003 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme L’Afrique représente d’après le questionnaire 19% des réponses à la question. 163 .

00% c Su d Eg yp te Ke ny a an ie ie Al gé rie t ad ag as ca r si e ar o Et hi op ve r Ta nz C ap N am ib Tu ni ie Af riq ue du M Pays Enquête FITUR 2003 Comme nous le voyons dans le graphe précédent.00% 3.50% 0.50% 4.50% 3.50% 2.00% 0.00% 2.00% 1.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 36 : Les destinations africaines Les destinations les plus attirantes en Afrique 4. le Maroc n’a pas d’image de pays offrant des potentialités écotouristiques et donc il n’est qu’en 5éme position. M 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 164 .50% 1.

qui se développera avec le développement d’une offre intéressante. un potentiel de croissance assez important. Cette différence vient du fait que les écotouristes passent par un tour opérateur ou un agents de voyage surtout pour les voyages hors de l’Espagne. L’offre des agences de voyages et des tours opérateurs espagnols connaît un rapide développement pour répondre à la demande croissante. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme En conclusion. nous pouvons dire que le marché de l’écotourisme en Espagne est un marché émergeant.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 37 : Les zones préférées des clients des TO Zones géographiques prérérées des clients de tour opérateurs pour leurs voyages écotouristiques 7% 10% En Espagne En Europe Hors Europe 83% Planta 2001 Nous observons d’après ce graphe des différences entre les réponses des touristes interrogées et les réponses des tours opérateurs. 165 . qui souffre de problèmes de saisonnalité.

Michael. il existe 3 types de voyageurs : Les psychocentriques. Montréal. Section 4 : Profil des consommateurs 1. utiliser ces profils psychologiques est à prendre avec certaines réserves. l’Egypte par exemple est désigné trois fois plus que le Maroc comme destination attirante pour ces produits écotouristiques. cet auteur (PLOG) pense que les destinations et produits différents attirent forcément des consommateurs différents. Marketing du Tourisme. Ils préfèrent les voyages « bronzer idiot » et « farniente ». New York. P432 166 . Les allocentriques. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les midcentriques. 1989. Kassarjan53montre dans son ouvrage que les gens montrent ce qu’ils 52 53 Coltman. non touristiques de préférence. et en individuel. Zins. et donc des comportements d’achats différents. qui ne sont pas du tout des aventuriers. Ils sont consommateurs de tourisme de masse. Cependant. p. qui n’appartiennent à aucun des deux groupes.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c D’un autre côté le Maroc n’est pas connu sur ce marché pour ces produits écotouristique. plutôt anxieux et centrés sur eux-mêmes. sûr d’eux même. Les profils psychologiques Selon PLOG52. qui sont aventureux. en groupe. 45 Tocquer. 1987. Ainsi. ils aiment les destinations découverte. avec des hébergements simples. Introducing to travel and tourism.

au maximum comme nous l’avons vu 10 à 12 personnes. en coopération de l’institut EUROPANNEL. Nous pouvons donc insister sur l’esprit des écotouristes. conservateur Défensif. résigné. c’est qu’ils préfèrent voyager dans des groupes restreints. Ce sont des touristes actifs qui aiment avoir plusieurs activités physiques comme la marché ou la randonnée à cheval. doctrinaire. Tableau 2 : Les euro styles Type Caractéristiques Répartition Europe (%) Dandy Vantard. avide de plaisirs Business Vigilante Défense Prudent Moraliste Carriériste Méfiant. mais 5 6 8 5 7 7 167 . religieux. la propriété est la plus importante Prudent. Ce groupe de touriste a un comportement bien spécifique. prudent. Frustré. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Le centre de communication Havas a développé 16 profils « Euro styles ».S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c voudraient être et non pas ce qu’ils sont réellement. tape à l’œil. Ils aimes le contact avec les populations locales et sont avide de connaissance des cultures différentes. avant-garde. C’est pourquoi un allocentrique peut avoir un comportement de psychocentrique et inversement. que l’on peut résumé sur les points suivants : Ce qui est sur. la sécurité est essentielle Conservateur.

168 . généreux.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c tolérant Gentry Scout Rocky Squadra Proteste Pionner Citizen Strict Noble. ordre et tradition Bienfaiteur. Catégories sociodémographiques Le marché espagnol du voyage est un marché jeune par rapport à d’autres marchés européens avec une tradition du voyage ancienne comme l’Allemagne ou la Grande Bretagne. alternatif. avec l’arrivée de nouvelles classes sociales à des niveaux de revenus plus importants. loisirs et amis sont absolus Proteste contre le système Idéaliste. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 2. aime aider les autres Jeune marginal Actif. Nous n’avons pas ce genre de tableau uniquement pour l’Espagne. veut changer le monde Responsable Puritain 6 5 14 7 2 8 5 5 8 4 Romantique Rêveur. Cela aurait était intéressant de confronter les chiffres que nous avons avec ce type de clientèle. La massification du voyage à l’étranger est elle aussi relativement nouvelle. famille et foyer Olvidados Découplé. loi. les deux profils correspondant aux catégories concernées par l’écotourisme représentent 21% des européens. jaloux En gras sur le tableau ci haut.

suivi de la tranche des 40 à 59 ans représentant 33%. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 169 . Les autres tranches d’âge ne sont presque pas représentatives.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 38 : Age moyen des écotouristes Age moyen de l'écotouriste 2% 1% 5% 33% 0 à 19 ans 20 à 39 ans 40 à 59 ans 60 à 74 ans 75 et plus 59% Planta 2001 Les conclusions en début de paragraphe sont confirmées par les tranches d’âges des 20 à 39 ans représentant 59% du total.

170 . Suite aux discussions avec les Tours Opérateurs. la tendance est complètement inversée dés que les voyages nécessitent des efforts physiques particuliers. et selon leur déclaration.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 39 : Sexes des écotouristes Sexe de l'écotouriste 45% Hommes Femmes 55% Planta 2001 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Ce sont les femmes qui voyagent le plus souvent avec 55%.

2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Cependant.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 40 : Les salaires des écotouristes Salaires nets / mois 23% 20% Moins de 1500€ Entre 1500€ et 2400€ Plus de 2400€ 57% Planta 2001 La tranche la plus importante pour les voyages écotouristiques passant par un Tour Opérateur est la tranche qui gagne entre 1400 et 2400 Euros par mois. 171 . Espagne qui est de 1200 Euros par mois. toute la demande vient de la tranche de revenu la plus basse correspondant à la population la plus jeune. Il faut prendre en compte également le revenu moyen en.

4% ont suivi des études secondaires.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 41 : Le niveau d’études des écotouristes Niveau d'étude 7.0% Enquête TO Comme nous le voyons dans le graphe précédent. 61% d’entre eux ont suivi des études universitaires.0% Cadres Supérieurs Cadres Intermédiaires Employés et commis Ouvriers 36.0% Enquête TO 172 .4% Primaire Secondaire Université 61.0% 42. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Graphe 42 : Les Catégories socio professionnelles Catégories sociales 5.6% 31.0% 17. la majorité des écotouristes ont des niveaux d’études élevés. et 31.

3.León Aragón Cataluña País Vasco Madrid Extremadura Castilla .La Mancha Pais Valenciano Baleares 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Murcia Andalucía Canarias 173 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Ce graphe confirme le précédent. et 36% des professions de cadres intermédiaires. puisque 42% des écotouristes ont des professions de cadres supérieurs. Origine géographique de l’écotouriste Carte 8 : Carte des régions espagnoles Cantabria Asturias Galicia Navarra Rioja Castilla .

La région du pays basque au Nord ouest. Le centre avec Madrid 174 . Aragón. La région de Barcelone. Extremadura. Rioja. Castilla – La Mancha. Le centre avec castilla la Manche. Navarra. Baleares & Murcia SOUTH Andalucía & Canarias 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Nous pouvons regrouper en terme de comportement six régions qui sont : Le sud avec l’Andalousie. País Vasco. la catalogne.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les principales régions espagnoles peuvent être regroupées comme suit : Carte 9 : Regroupement des zones GALICIA CENTER Castilla – León. Cantabria. L’Est avec la côte de valence. (MADRID) CATALUNYA EAST País Valenciano.

Baleares & Murcia La plupart des clients de Tours Opérateurs sont de Madrid (41%) ou de Barcelone (32%). (MADRID) 41% CATALUNYA 9% EAST País Valenciano.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 43 : Origine géographique des écotouristes Origine Géographique 15% 9% 41% Agglomération de Madrid Agglomération de Barcelone Pays Basque 3% Région de Valence Reste de l'Espagne 32% Enquête TO Carte 10 : Origine géographique des écotouristes GALICIA 3% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 32% CENTER Castilla – León. L’enquête a été menée à Madrid ce qui peut influencer les résultats. Navarra. País Vasco. Aragón. Cantabria. Rioja. Extremadura. SOUTH Andalucía & Canarias 175 . Castilla – La Mancha.

ainsi que de la façon dont il fait ses réservations. réservations.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Cependant. 176 . dates La définition d’un client peut s’effectuée par la façon dont il organise son voyage. Nous pouvons confronté ce chiffre aux déclarations des tours opérateurs qui selon eux 60 à 65% des écotouristes passent par leur services ou par ceux d’une agence de voyage. 4. Graphe 44 : Comment se font les réservations Réservation des voyages écotouristiques 49% 51% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Personnellement/Directement Par l'intermédiare d'une agence ou d'un tour opérateur Enquête Terrain Ainsi nous savons de part notre enquête que 51% des écotouristes passent par un tour opérateur ou par une agence de voyage pour l’organisation et pour les réservations de leur voyage. de part l’étude qui a été menée par l’Office National Marocain du Tourisme nous savons que le principal foyer émetteur de touristes en Espagne est la région de Madrid. Organisation du voyage.

177 . et 19% quelquefois.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c En fait. plus des problèmes de langue et de connaissance du terrain rende le passage par un tour opérateur ou une agence de voyage nécessaire. Dans le graphe précédent nous voyons que la fréquence de passage par un tour opérateur reste importante puisque sur les 51% qui disent passer par une agence ou un tour opérateur. 51% le font d’une manière systématique. Le passage en direct se fait plutôt pour des destinations proches comme l’Espagne elle-même ou pour l’Europe. tandis que 30% le souhaitent. Graphe 45 : Réservation par la distribution Par l'intermédiare d'une agence ou d'un tour opérateur 19% 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 51% 30% Toujours De préference Quelque fois Enquête Terrain. plus la destination est lointaine. voir obligatoire pour certaines contrées encore méconnues du public. Le Maroc peut envisager cette manière puisque nous sommes à moins d’une heure trente de vol de Madrid.

à choisir un positionnement et à définir un programme marketing. des touristes dépensant beaucoup ou très peu d'argent. Les objectifs marketing servent à déterminer le type de vacances à promouvoir. Le programme marketing se compose de quatre éléments: la politique de produit. Un deuxième objectif à préciser est la détermination des types de visiteurs visés. En plus. le programme marketing doit être déterminé. les entreprises touristiques marocaines. En fixant les objectifs marketing. l'entreprise touristique détermine aussi le positionnement du produit touristique. La destination Maroc et. de renforcer la promotion pour les produits de niche et de mettre l'accent sur la commercialisation des voyages hors saison. 178 . ont pour but d'évaluer leur image et leur notoriété.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Chapitre 2 : Stratégie marketing à mettre en place pour l’écotourisme Section 1 : Rappel du marketing du tourisme Les décisions de marketing servent à définir des objectifs globaux et des objectifs marketing. La politique marketing Après avoir identifié les marchés cibles et le positionnement. il faut considérer la possibilité de coopérer en marketing dans un partenariat. Une entreprise touristique ou une destination peut choisir pour sa stratégie marketing des visiteurs nouveaux ou des visiteurs fidèles. des touristes individuels ou des touristes de masse. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 1. à sélectionner des marchés cibles. la politique de distribution et la politique de prix. par ailleurs. la politique de communication. Un programme marketing exact assure que les marchés cibles peuvent être visés précisément.

Les politiques de prix. il est de plus en plus nécessaire de développer une meilleure adaptation des produits au marché et une diversification des produits touristiques en tourisme sportif et culturel. par ailleurs. le modèle d'évaluation des composants d'une destination permettra de mieux analyser les différents éléments d'un produit touristique. une entreprise ou une destination touristique peut se servir de plusieurs stratégies. Nous présenterons ces stratégies à l'aide de la matrice produit . Le tourisme mondial. Paris. La politique de communication est celle. en tourisme nature et tourisme d'aventure54. Face à la croissance limitée du marché international. le modèle de diversification selon ANSOFF servira comme base de décision. 1996. p. Pour atteindre cet objectif. Dans ce cadre. qui est la plus travaillée pour le marketing des produits touristiques.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Tous ces éléments sont des moyens pour communiquer avec les types de touristes ciblés.marché évaluée par ANSOFF : 54 François VELLAS. de distribution et de produit sont difficiles à appliquer pour une destination ou un produit touristique se composant de plusieurs sous-produits. Diversification marché/produit : Pour varier sa politique de produit. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 2.14. 179 .

Marketing tourism hospitality and leisure in Europe.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Tableau 3 : Matrice Produit / Marché PRODUIT Déjà existant Déjà existant MARCHE Nouveau Développement du marché Pénétration du marché Nouveau Développement du produit Diversification La matrice produit . 55 S. 1996.marché selon ANSOFF55 Nous commenterons par la suite les trois stratégies qui sont accentuées le plus pour le marché touristique marocain : La pénétration du marché La stratégie de la pénétration du marché peut se traduire par des efforts de stimulation du marché actuel en gardant le produit tel qu'il est. un produit déjà bien établi en Europe. elles pourraient attirer les "non . 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les entreprises touristiques marocaines pourraient augmenter la demande des touristes européens pour des vacances en pleine nature. London. SWARBROOKE. p.consommateurs relatifs" susceptibles de partir en vacances d'aventure et ayant toutes les caractéristiques d'un voyageur aventurier typique. 252. Premièrement. Il s'agit de les amener à "entrer en action". mais qui ne l'ont pas encore fait. 180 . qui est d'ailleurs. HOMER & J. en utilisant plusieurs tactiques.

Ici. Elles pourraient de plus 181 . Cette stratégie se traduit.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La deuxième tactique est d'attirer des vacanciers aventuriers qui ont choisis. jusqu'à maintenant. rassembler les produits "vacances en pleine nature" et "vacances urbaines" en un seul produit "nature . La dernière tactique vise à renforcer la fidélité des vacanciers d'aventure qui ont déjà été au Maroc et qui apprécient cette destination et ses attraits. ou par la recherche de nouveaux consommateurs. par exemple. sur le marché marocain. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Le développement du produit Cette stratégie est importante pour le marketing marocain sur le marché européen. Il s'agit donc de leur rappeler les qualités du pays. Le développement du marché Cette stratégie permet à l'entreprise touristique de vendre les produits existants sur un nouveau marché ou une nouvelle région géographique. des destinations concurrentes. il s'agit de promettre une qualité supérieure face à la concurrence. par l'utilisation de canaux de distribution supplémentaires. par exemple en essayant de les faire venir au Maroc durant la basse saison.city". Il signifie que les produits existants soient modifiés afin de convenir à une demande changeante sur un marché donné. La modification constante des produits touristiques d'une destination est très importante pour attirer aussi des voyageurs fidèles. par exemple par Internet. Les entreprises touristiques marocaines pourraient. de compléter leurs informations et de faire évoluer leur comportement.

En plus. Les entreprises pourraient donc offrir un "menu" d'activités et de services parmi lesquels les clients pourraient choisir et composer leur propre forfait. il est essentiel d'établir des stratégies communes et de les mettre en oeuvre pour arriver à des produits touristiques soigneusement définis et projeter une image de marque précise du Maroc au niveau national. Les entreprises touristiques sont plus à même de réussir si elles diversifient leurs activités. Il conviendrait aussi de développer plus d'activités d'aventure douce pour attirer une plus grande part du segment plus âgé du "baby-boom" et répondre à l'intérêt croissant que les voyageurs manifestent envers l'environnement. car elles attireraient alors plus de voyageurs qui resteraient plus longtemps et dépenseraient d'avantage. Il s'explique par le modèle d'évaluation du produit : 182 . il était plus courant de passer directement de l'expérience concrète à la promotion. un processus séquentiel serait meilleur. en plus grand nombre. Jusqu'à présent. Pour relever ce premier défi. et d'élargir les combinaisons possibles des produits actuels. régional et local. Cependant. il est urgent de concevoir des produits de très grande qualité. il y aurait lieu d'accroître le nombre et la variété des forfaits comportant des éléments éducatifs et d'interprétation qui ajoutent de la valeur à l'expérience touristique.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c chercher à étendre la durée de la saison touristique en diversifiant les produits afin d'attirer plus de voyageurs hors saison et d'accroître ainsi les recettes. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Le modèle d'évaluation des composants d'une destination Pour le cas du Maroc.

c'est à dire qu'ils occupent une place déterminée grâce à leurs caractéristiques dans l'esprit de chaque consommateur. ont un positionnement. differentiate. Le positionnement permet au consommateur de développer une certaine image d'une destination qui pourrait la distinguer d'une autre destination. Ce sont.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c a. pour l’Espagne. Le marché cible des jeunes aventuriers peut être attiré en utilisant une image comme destination sauvage et en accentuant le tourisme d'aventure dure. Le positionnement Les produits touristiques. Si un produit n'est pas ou est mal connu. Le positionnement d'un produit se divise généralement en cinq étapes qui sont souvent caractérisées comme les "5 D" du positionnement "document. design and deliver »56. il n'a pas de positionnement clair dans l'esprit des consommateurs et les voyageurs ont donc des difficultés à évaluer le produit et à le comparer aux concurrents. comme tous produits connus. 56 Selon le Boston Consulting Group 183 . décide. l’expérience en pleine nature. La deuxième étape vise à décider quelle image du produit doit être transférée aux différents marchés cibles. les vacances actives et sportives et un environnement tout à fait différent de l'environnement quotidien d'un voyageur espagnol. La première étape consiste à identifier les bénéfices d’un produit touristique 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme ou d'une destination qui sont les plus importants pour les touristes.

Sinon. En comparaison avec les pays d'Afrique du Nord.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Par contre. par exemple. cette entreprise ou destination perdra rapidement sa crédibilité et sera dépourvue d'un positionnement distinct aux yeux des consommateurs. 184 . la dernière étape sert à fournir le client avec le produit promis par le programme marketing. Ce procédé nous mène à la quatrième étape où il s'agit d'incorporer ces différences dans la stratégie marketing et d'utiliser le programme marketing pour transmettre ces différences aux marchés cible. Le Maroc. Les voyageurs souhaitant une telle expérience seraient déçus et les amateurs du tourisme d'aventure seraient perturbés par un tel positionnement contradictoire. le marché cible de couples plus âgés est à "captiver" avec l'image d'une destination permettant des activités de tourisme d'aventure douce. Enfin. La troisième étape cherche à identifier la manière dont les produits et les attractions se différencient de celles des destinations concurrentes. Les différences à souligner par les entreprises marocaines en comparaison avec d’autres sont le taux d'occupation relativement faible. C'est-à-dire que l'entreprise touristique ou la destination doit vraiment offrir ce qu'elles ont accentué avec le positionnement. ce qui entraîne une 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme meilleure protection de l'environnement. avec une nature rustique mais facilement accessible. le Maroc peut faire ressortir le réseau des parcs naturels plus développé. ne peut pas se positionner comme destination sport d’hiver malgré l’existence de Ifrane et l’Oukaïmeden. une nature plus sauvage et une plus grande sécurité.

comme l'image. le standing et l'ambiance. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme b. il faut plutôt coopérer avec des distributeurs spécialisés. un repositionnement n'est donc possible qu'à long terme. devrait être vendu à un prix élevé. aussi. Animation Les entreprises touristiques doivent montrer à leurs visiteurs potentiels que le Maroc est une destination qui "vaut le voyage" et que les produits touristiques du Maroc sont exceptionnels. Les distributeurs espagnols de masse sont à éviter. Le tourisme est marqué par les expériences que vivent les voyageurs et les souvenirs qu'ils rapporteront chez eux.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Cependant. un repositionnement d'un produit touristique est assez difficile à entreprendre étant donné que les produits touristiques contiennent une grande partie des éléments intangibles relevant de la perception des voyageurs. Ces perceptions sont difficiles à changer. à choisir soigneusement afin de garantir un positionnement comme produit de qualité. Le succès du tourisme et celui des ressources patrimoniales naturelles et culturelles ont une 185 . C'est pourquoi les entreprises touristiques doivent concentrer leurs efforts sur l'animation et sur la différenciation des produits aux yeux du consommateur. comme produit touristique d'une grande qualité. La distribution d'un produit d'aventure est. L'élément le plus important est le tourisme patrimonial. Le positionnement choisi est à renforcer par les instruments du programme marketing : Le tourisme d'aventure. pour souligner son caractère qualitatif.

par exemple. en développant des nouvelles attractions. Le tourisme aide a la conservation de l'environnement naturel et culturel avec les revenus des parcs nationaux et régionaux. le service clientèle doit être augmenté. Pour réussir. Du point de vue du secteur public. Il ne comprend pas les attractions artificielles. des sites patrimoines historiques. les efforts doivent être accrus. comme les parcs d'attractions ou les terrains de golf. les musées et les festivals culturels. en l’occurrence.. les entreprises touristiques marocaines devraient développer des destinations nouvelles capables de répondre aux aspirations de ces voyageurs. surtout pour les attractions du secteur public. Pendant ces saisons. comme des festivals. des arrières pays. Mais pour promouvoir des produits autres que la randonné pendant la saison hivernale. Il est essentiel de diversifier les produits afin de stimuler la demande pendant la saison d'hiver.T. un patrimoine naturel et culturel bien conservé garantit la croissance du tourisme.57 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les produits déjà en place devront être repensés et le secteur du tourisme devra être stimulé en dehors des grands centres touristiques et étendus sur les quatre saisons. il faut développer des programmes de marketing spéciaux. car. pour ces saisons intermédiaires.'les terrains de camping dans les parcs nationaux par exemple. il faut changer les mentalités dans le secteur du tourisme et faire prendre conscience des attraits exceptionnels de l'hiver marocain En plus. Par contre.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c interrelation forte. Pour attirer des voyageurs supplémentaires générateurs de revenus élevés. ne sont pas ouverts tout au long 57 Pays d’Accueil Touristique 186 . C’est le cas.. des nouvelles zones touristiques ainsi que les P.A. des musées. le tourisme patrimonial comprend les parcs nationaux régionaux et les réserves naturelles.

des activités dans les régions montagneuses autres que ceux dans la montagne Rocheuse doivent être promues. Il faut s'efforcer également d'attirer une plus grande clientèle vers des destinations marocaine qui ont une capacité suffisante. Après l'identification de ces éléments il est possible de les classer selon leur rentabilité. Pour atteindre le but de repartir mieux le tourisme dans tout le Maroc. La matrice du portefeuille de produits B. Les produits "vedettes" sont des produits relativement nouveaux avec une part de marché déjà élevée et avec une forte rentabilité espérée. comme les vacances d'aventure. les sous-produits examinés sont les différentes activités vacancières. Au cadre du tourisme durable. qui ont un taux d'occupation d'hébergement faible et pourtant des attractions suffisamment captivantes. c'est à dire qu'il est nécessaire de mesurer la rentabilité de chacun des sous-produits.C. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Le Boston Consulting Group a développé une matrice de classification des produits d'après leur rentabilité. Pour le Maroc. Ils se trouvent dans la phase de croissance et ont des besoins d'activités marketing forts. Ce sont par exemple eux.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c de l'année. 3. Cet ensemble doit être géré de façon rentable. ce sont des produits touristiques "vacances de nature" et "tourisme urbain". peut être subdivisé en un ensemble de produits touristiques indépendants. Le "produit Maroc". Les produits "vache à lait" constituent des produits les plus profitables avec un besoin d'activités marketing faible. Au Maroc. Leurs recettes générées servent plutôt à financer la commercialisation des produits "vedettes" et des produits "dilemmes".G. Ils ont des parts de marché solides et un taux de croissance faible. comme produit global. Le tourisme d'aventure et les vacances éducatives sont des produits nouveaux qui subissent une part de 187 . Leur position dans le cycle de vie se trouve dans la phase de maturité. cette évaluation est sûrement à utiliser sous certaines réserves. les visites des villes et les vacances culturelles.

Les B. de transformer le consommateur potentiel en consommateur réels. il sont situés sur un marché porteur et pourraient devenir des produits "vedettes". soit pour une destination. Pour cela. Nous présenterons par la suite deux façons de décrire le processus de persuasion d'un consommateur 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 188 . Les objectifs de communication doivent préciser quantitativement la tâche de communication que l'on veut atteindre et le délai fixé.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c marché faible mais une croissance élevée. les modèles de persuasion montrent que le consommateur passe successivement par trois stades avant de répondre favorablement ou non à un produit touristique. et enfin. Il s'agit du stade cognitif. Les canaux de communication a. 3. Les objectifs de communication Les objectifs d'une communication touristique sont divers. les objectifs publicitaires seront définis différemment selon si le public cible se situera au premier. au deuxième ou au troisième niveau. de distribuer des informations sur une destination ou un produit touristique. Ainsi. Elle peut avoir pour but d'augmenter le nombre des acheteurs ou la notoriété. c'est-à-dire l'achat final. La communication efficace est celle qui fait passer le consommateur du stade cognitif ou du stade affectif au stade comportemental. soit pour un produit touristique individuel. du stade affectif et du stade comportemental. d'élargir la popularité en soulignant les qualités d'une destination ou d'un produit touristique.G requièrent des dépenses pour des activités marketing considérables.C.

D. la promotion de ventes.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Niveaux Modèle A. 58 Processus de persuasion selon le modèle d'apprentissage 189 . Ce sont la publicité. les relations publiques et la vente directe.A Modèle LADVIDGE STEINER Objectifs niveau respectifs à chaque Stade cognitif Attention Prise conscience de Accroître la notoriété Entendre la connaissance Connaissance Stade affectif Intérêt Goût Augmenter l’attitude favorable envers le produit touristique Désir Stade comportemental Action 58 Préférence Conviction Accroître l’intention d’achat Achat 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Nous présenterons les moyens de communication par la suite.I.

190 . c'est la stratégie d'aspiration. Les activités publicitaires se dirigent seulement vers les consommateurs finaux. les magazines et les journaux spécialisés. pour une campagne publicitaire. les voyagistes et les agences de voyages. Or. la publicité d'une entreprise touristique vise à attirer les consommateurs vers les distributeurs. La publicité La publicité est une forme impersonnelle de communication pour le compte d'un ou plusieurs annonceurs que paient différents medias pour diffuser un message auprès d'un ensemble de consommateurs dont les caractéristiques sont clairement définies. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Plusieurs médias peuvent être sélectionnés pour envoyer un message commercial aux consommateurs potentiels et réels.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c b. pour inciter la distribution à vendre la destination ou à assurer la fidélité des clients. les entreprises cherchent à inciter les distributeurs par des activités publicitaires de proposer le produit au client. Les activités publicitaires des entreprises touristiques d'une destination sont souvent soutenues par deux services différents: les services du tourisme du pays de destination. Le rôle de la publicité peut varier d'une période à une autre. Généralement. soient désignés pour viser effectivement les marchés cibles et pour éviter une dispersion trop grande. Il est essentiel que les médias sélectionnés. Elle peut être utilisée pour promouvoir la notoriété d'une destination. la télévision. pour annoncer une réduction de prix sur une destination au cours d'une période creuse. la radio. le transport public et les affichages. le mail direct. en utilisant la stratégie de pression. Les plus importants sont les journaux. C'est ainsi que les activités publicitaires sont à effectuer sur deux niveaux.

Ils mettent même la qualité au niveau du prix. ont le pouvoir et la disposition de payer un prix élevé.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c c. réduire la quantité de touristes. puis des critères concernant les activités. ce qui est essentiel pour un tourisme durable. ils concluent que la qualité est aussi haute. A l'aide de la stratégie de "skimming". sera opportune pour ce marché cible. Cette stratégie a pour condition qu'il s'agisse vraiment d'un produit de qualité élevée. qui ne vise que des groupes ciblés spéciaux. les revenus peuvent être augmentés en dépit d'un nombre de touristes plus moindre. généralement. d'ailleurs. Section 2 : La ligne stratégique 2007/2010 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 1. La charte nationale Il existe une multitude de modèles de part le monde concernant les différents critères de ce mode de tourisme. c'est de savoir combien le consommateur est prêt à payer pour un voyage. c'est-à-dire que si le prix est haut. à savoir une première catégorie de critères communs à toutes les catégories des critères concernant l’hébergement. Ces critères correspondent aux différentes parties constitutives du produit éco touristique. Les touristes d'aventure. La politique de "skimming" Ce qui est le plus important pour établir une politique de prix optimale. les entreprises touristiques peuvent. 191 . Deux catégories de critères se confondent. Sinon. Avec un prix élevé. des critères obligatoires et des critères optionnels. les voyageurs seront déçus par un mauvais rapport qualité-prix. qui fixe le prix d'un produit sur un niveau très élevé. C'est ainsi qu'une politique de "skimming". et enfin des critères concernant les sites eux-mêmes.

Il est très personnalisé. elle doit comporter des informations complète pour le séjour du client. et à sa disposition le plus souvent possible. Les critères communs. Respect des règles environnementales en vigueur dans le pays dans lequel on se trouve. il n’est pas nécessaire d’attendre la promulgation d’une loi pour suivre une façon de vivre. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme L’accueil est très particulier dans se type de tourisme. L’information comporte plusieurs volets : Les recommandations en cas d’accident.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c a. On reste durant son séjour à son écoute. et si nous en avons connaissance. et donc tout marketing doit reprendre le patrimoine naturel et culturel de cette région bien précisément. Les critères obligatoires Le deuxième fondement reprend les préceptes de l’éthique du marketing. Le logo de la région doit être en relation et inspiré de la région même. ou plus simplement une façon d’être. 192 . et l’on accueille le touriste comme un ami et non comme un simple client. L’information doit être sur un support papier (recyclé serait un plus). On se positionne en tant que défenseur de la nature. c'est-à-dire être honnête et exact intellectuellement parlant. et de ce fait. Un produit écotourisme particulier se situe dans un lieu géographique donné. De plus si certaines lois sont en vigueur dans d’autres pays. il est de bonne moralité de les suivre.

et porte une attention particulière aux paysages et à la nature de sa région. Quelques cartes et atlas régionaux sont également à la disposition des touristes. la géographie. calèche. avec une réelle envie de vouloir la protéger b. ouverte aux autres associations avec une entraide efficace dans le partage des connaissances. On fait attention à la consommation de l’eau et de l’électricité. Les professionnels de la région sont dans une association régionale. On utilise dans la mesure du possible des moyens de transport traditionnel (cheval. sa géographie. connaît parfaitement sa région. des expériences. Cela se traduit par un comportement spécifique. sa nature avec la faune et la flore endémique à la région… 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Il est citoyen du monde. Les critères optionnels Le propriétaire accorde des gestes spéciaux à ses clients. les coutumes de la région. 193 . Le propriétaire est très engagé dans la protection de l’environnement.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le code de conduite du voyageur. des fichiers clients… Le professionnel d’une région. L’économie d’énergie est l’une de ses préoccupations. dos de mulet ou d’âne…). comme la remise d’un diplôme. Les eaux usées sont traitées selon des normes environnementales. Les risques et dangers de la région. des photos souvenirs. des cartes postales régionales… Le gîte ou la maison d’hôte possède une petite bibliothèque sur l’histoire. avant d’être rejetées. son histoire. un repas traditionnel.

194 . 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Favorise la formation continue pour son personnel. la ventilation naturelle… Utilisation des aliments bios de la région. Les critères obligatoires L’hébergement est soumis à la réglementation en vigueur. pas « de sacs plastiques » mais des emballages biodégradables en papier par exemple… Utilise l’architecture typique et locale de sa région. il est labellisé selon les cahiers de charges du Ministère du Tourisme. avec l’utilisation des matériaux locaux comme les ksars en terre et pisé dans la vallée du Draa. à travers des programmes « à mettre en place » par le Ministère du Tourisme avec le concours des écoles hôtelières de chaque région. Les énergies renouvelables sont utilisées dans ses locaux tel que l’énergie solaire pour le chauffe eau. Les critères relatifs à l’hébergement. et donc. Il est acteur actif pour la préservation des sites et des ressources naturelles de sa région. Le propriétaire fait travailler des gens de sa région en priorité. c.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c L’hôte parle une langue étrangère afin de communiquer avec sa clientèle. Il partage facilement son expérience de développeur d’ écotourisme.

Fait des économies pour l’eau (par exemple chasse d’eau à débit variable). et murs thermiques au lieu de la climatisation comme par exemple dans les ksars en pisé dans le sud du Maroc). c'est-à-dire un bassin de décantation. par exemple cactus en région désertique. Le logement propose une immersion totale dans la culture de la région. La construction est l’œuvre d’ouvriers locaux. filtre à graisses. Les critères optionnels L’idéal est le retraitement des eaux par des procédés naturel. qui pourraient disparaître sans ces actions dans l’écotourisme. 195 . palmier en oasis… L’architecture traditionnelle est le pilier principal sur lequel est construit le logement. en milieu naturel ou dans un petit village ou hameau. préservant ainsi peut être des méthodes ancestrales. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Pas de rejet d’eaux usées sans retraitement. des économies électriques (ventilation naturelle. et enfin un contrôle des eaux à la sortie.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La localisation de l’hébergement doit être en dehors de tout centre urbain. Elle doit se localiser en milieu rural. L’hébergement doit être entouré d’un cadre végétal correspondant à la région dans laquelle il se trouve.

ou un petit manuel à l’attention des visiteurs. Aménagement d’un coin relaxation avec musique. Ce jardin comporte des panneaux explicatifs avec plusieurs langues. Organise des soirées traditionnelles. Les critères obligatoires Les guides sportifs doivent avoir un diplôme dans leur discipline. La décoration est faite grâce à des matériaux régionaux. Utilise dans sa cuisine des produits locaux et les fait découvrir aux visiteurs. Organisation d’un jardin avec les essences et plantes endémiques de la région. avec des conteurs et du folklore local. arbres. Rédaction d’un guide à l’encontre des observateurs comprenant les noms de fleurs. café ou thé traditionnel et bibliothèque avec de la lecture concernant la région dans la mesure du possible.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Si la construction n’est pas neuve. oiseaux animaux observables dans la région. elle a comme base une ancienne demeure. Les critères relatifs aux activités. faisant vivre ainsi un savoir faire ancestrale. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les sites ou parties de sites dégradés sont replantés avec des plantes de la région. 196 . d.

Possibilité d’un encadrement personnalisé si l’activité est trop technique pour certain débutant. 197 . Remise d’un briefing détaillé avant toute sortie en nature. kayak. les déchets sont récupérés est traités lors du retour à l’hébergement. Connaître parfaitement la réglementation en vigueur des sites et réserves naturelles et en informer les participants. maximum 10 personnes. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Aide dans la mesure du possible et partage sa connaissance des sites et paysages traversés. Les critères optionnels Un plus serait de prévoir des activités annexes aux participants en cas d’impossibilité de certain pour l’activité principale. le canyoning ou la plongée. seulement vélo tout terrain. Pas d’activité motorisés.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les guides touristiques ont un diplôme de guide régional délivré par le Ministère du Tourisme. Sortie avec des groupes réduits de petite taille. notamment pour des sports dangereux comme l’escalade. pédalo. cheval… Minimum d’impact lors de sorties. Respect et donne l’exemple de respect de l’environnement lors des sorties en nature. canoë.

afin de collecter les déchets laissés sur les parcours par d’autres participants. La main de l’homme est la moins visible possible. ou à la main néfaste de l’homme. e. Les critères relatifs aux sites. Pousser le village ou une personne de la micro région même à assurer le transport et le transfert des touristes de leur point d’arrivée à leur point de départ. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Les critères obligatoires La localisation de ce tourisme ne peut se faire qu’en relation étroite avec un site naturel préservé. Ce site naturel est un outil de compréhension d’un microsystème. ou bien des photos souvenirs à offrir. 198 . Ce travail de remise en état doit être la priorité de tous les futurs professionnels de la région. Faire un partenariat avec une école ou une université pour faire des études et des recherches scientifiques de diverses disciplines en relation avec la région. Prévoir des sorties de réparation terrain.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Il est agréable en fin de journée ou en fin de séjour de recevoir un diplôme de participation aux activités. L’ensemble du site ne soufre pas de pollution due aux eaux usées. et sa connaissance apporte en premier lieu une sensation de protection de la nature et des ses richesses naturelles.

Les critères optionnels Le professionnel utilise une méthode scientifique de présentation de la faune et de la flore de la région à l’aide de fiches techniques et photos. un traitement particulier est apporté à l’architecture paysagiste du site.. la ventilation naturelle à la place de la climatisation. Labellisation des produits Un moyen pour garantir la qualité d’une destination pourrait être l’introduction d’un label de qualité. il faut traiter certaines "garanties de qualité" avec prudence.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Aucune collecte de faune ou de flore n’est autorisée à moins d’une autorisation spéciale délivrée par les autorités compétentes. Ces fiches sont différentes pour un public plus jeune et comporte des enseignements correspondant à leur âge. 2. Ils mettent "leur label vert" sur des produits déjà existants en ajoutant les adjectifs "écologiques". il n’existe pas de clash visuel quand on voit le bâtiment et le paysage environnant. L’architecture de l’habitat est intégrée dans le décor de la région. même quand les produits n’ont presque rien à voir avec une approche touristique 199 . 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme L’énergie renouvelable est au centre des préoccupations du promoteur.. notamment avec l’énergie solaire. Cependant. Seules les plantes et espèces spécifiques à la région sont inclues dans le paysage. Le bâtiment est en lui-même un rappel du mode de vie ancestral des habitants de la région. car quelques voyagistes les utilisent seulement pour gagner un avantage compétitif afin de combattre leurs concurrents.

Paris. Erlet. C’est pourquoi une utilisation d’un "label vert" est seulement ingénieuse si ce label est conforme aux attentes des consommateurs et aux standards industriels59. 3. p. est l’association d’utilité publique "Green Flag International". l’association des voyagistes indépendants a établi une collaboration avec Green Flag International pour promouvoir le tourisme durable en Europe. Un autre exemple. une sorte de brevet de bonne conduite vis-à-vis de l’environnement60. Lowman. Les critères considérés sont entre autre le recyclage. pour une garantie de la qualité touristique. Un autre exemple serait le "Code Of Ethics and Guidelines for Sustainable Tourisme". 44 Ministère de l’Environnement. établit par l’association de l’industrie touristique du Canada et la Table Ronde Nationale pour l’environnement et l’économie en 1992. des entreprises touristiques et des destinations.213 200 . Gwen. puis 59 60 Cater. aux animaux et à la culture. Ecotourisme-A sustainable option ?. l’efficacité. Toute compagnie ne suivant pas ces principes doit payer une amende pour pratique de publicité mensongère. p. ou les responsables ont introduit "l’écolabel" dans les montagnes du Tyrol. 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme l’interaction avec les communautés locales et l’attention portée au paysage. dont le but est de coopérer avec l’industrie touristique pour améliorer l’environnement mondial. 1994. Chister.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c durable. L’association a développé une échelle d’évaluation pour analyser les efforts environnementaux des produits. Les principes décrivent les expressions "biodégradable" et " éco" ou "vert" comme insignifiantes. Ces codes se dirigent vers les touristes mais aussi vers l’industrie touristique. Une destination ou une entreprise touristique spécialisée dans le tourisme durable peut bénéficier de plusieurs avantages en utilisant ces "Codes Verts" c’est tout d’abord la création du support public. Touriste et environnement. En Europe. Un dernier exemple est illustré par l’Autriche. Benchmarking labels internationaux Le "Canadian Consumer and Corporate Affairs" a publié en mai 1991 les "principe directeurs pour le marketing et les labels environnementaux produit par une coopération entre le gouvernement et les représentants de l’industrie.

2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme 61 Annexe 4. Charte ONMT Tourisme durable La charte du tourisme responsable est présenté en annexe 3. p240 201 . Elle est complétée par le guide du voyageur qui est adressé au grand public61. Cette charte est publiée sous forme de fascicule à l’attention des Tour Opérateurs et des différents partenaires.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c d’une crédibilité accrue et enfin d’une demande élargie pour les produits respectifs. 4.

Croissance des dépenses moyennes. Les objectifs stratégiques de l’Office national Marocain du Tourisme Graphe 46 : Objectifs ONMT Atteindre 6 objectifs …… Croissance du flux touristique Diffusion géographique Croissance des dépenses moyennes Amélioration de la saisonalité Croissance de la DMS Diversification des produits … en agissant de manière ciblée Analyser et Comprendre les marchés Construire l’image de la destination Choisir les segments attractifs Encourager la réflexion produits Faire le Marketing de la destination Améliorer l’expérience du touriste 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Stratégie ONMT 2007/2010 Les objectifs stratégiques de l’ONMT sont au nombre de 6 : Croissance du flux touristique. Croissance de la durée moyenne de séjour. Diffusion géographique des arrivées à travers le territoire national. 202 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Section 3 : Le plan d’actions 2008/2010 1.

203 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Améliorer la saisonnalité et la rendre moins prononcée. C’est ce dernier point qui nous intéresse dans le marketing de l’écotourisme. Graphe 47 : Les produits Maroc Balnéaire Écotourisme Bien-être Offre Maroc Culturel Golf 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Mice Aventure La diversification des produits permet de conquérir de nouveaux segments et de promouvoir l’ensemble des destinations marocaines . Dans le monde nos études ont permis de mettre en avant un potentiel de 150 millions de touristes dans cette niche. Diversifier les différents produits offerts par le Maroc.

Axe communication Faire connaître les destinations « rurales » cibles auprès des marchés Construire une image du Maroc comme étant une destination «Authentique » présentant une nature éblouissante et des modes de vie différents Organisation d’éductours auprès de la presse étrangère spécialisée Conception de brochures pratiques 204 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le Maroc reçoit déjà plus ou moins 150 k touristes de ce type : 90 k pour le tourisme de montagne. 15k pour les autres régions du Maroc. Axe produit Mettre à niveau le produit Rural Mise en place d’un Club produit regroupant l’ensemble des professionnels de l’activité et ayant pour objectif la mise en place d’une stratégie concertée 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme b. 2. Les axes stratégiques a. 45 k pour le tourisme de désert.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Lancement du Site web «Tourisme rural au Maroc» Sponsoring d’événements ( Ex: Allegria Chamalia) Participation à des salons au niveau des marchés cibles c. nous savons ce que nous devons faire en terme de 205 . Maintenant que nous avons le portrait du touriste espagnol intéressé par les produits écotouristiques. Axe distribution Faire connaître les destinations « rurales » auprès des TO spécialisés des marchés cibles Référencer et améliorer le niveau de programmation chez les TO spécialisés Organisation d’éductours en faveur des TO spécialisés Mise en place de rencontres entre les agences réceptives et les TO invités 2ème partie : Analyse et stratégie sur le marché espagnol de l’écotourisme Participation à des salons professionnels Conclusion En conclusion de cette deuxième partie. nous pouvons résumer l’action pratique de l’ONMT comme un levier indispensable pour répondre à la problématique qui est de faire connaître le produit écotouristique marocain et mieux le vendre a différents niveaux.

nous permettant de développer à plus grande échelles les outils communs de marketing. 206 . de promotion des réseaux de vente et de relations publiques. de co-marketing. Ce segment peut être retrouvé au niveau européen en créant un comportement commun européen. nous connaissons également les supports dans lesquels l’information est recherchée… Par extrapolation. nous pouvons identifier un segment spécifique sur le marché espagnol. de communication. nous connaissons les canaux de distribution.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c promotion.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Conclusion 207 .

c'est-à-dire dévier les flux touristiques aux périodes et dans les régions à capacités et attirer une clientèle engagée. qui combine des critères objectifs aux critères induits. Une stratégie marketing pour un tourisme durable. Dans ce but. Les voyageurs d'un niveau éducatif et culturel plus élevé. ses objectifs. est donc une absolue nécessité. une segmentation plus détaillée. Un tel programme marketing doit donc minimiser les impacts du tourisme. Il ne suffit plus de vendre des produits touristiques standardisés ciblés sur un tourisme de masse. au moins partiellement. qui demande des changements dans les attitudes des entreprises touristiques. Ces impacts sont confrontés à une conscience environnementale accrue de la clientèle touristique. 208 . Les politiques diverses du programme marketing permettent d'influencer la demande. est essentielle. TI est également nécessaire d'adapter le programme marketing pour garantir un développement touristique durable. sont à viser avec une stratégie de tourisme durable. Cette démarche entraîne également une diversité accrue des marchés cibles. pour atteindre. Une orientation vers un perfectionnement et une diversification de l'offre touristique devient indispensable pour mieux répondre à une demande de plus en plus exigeante. qui représentent un marché cible idéal pour les voyages d'une grande qualité environnementale et culturelle.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c La globalisation des marchés touristiques et l'accroissement du nombre de destinations émergeantes impliquent des effets sur l'environnement naturel et culturel d'une destination. mais il est obligatoire d'adapter les produits aux motivations et aux besoins de plus en plus différenciés.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Cependant. éventuellement. le succès d'une stratégie marketing de tourisme durable est influencé par de. le tourisme durable ne peut être garantit que sur une petite échelle. Pour cette raison. grâce à des politiques convenables du programme marketing. En effet. des recherches approfondies sont à entreprendre. 209 . être ajustée et établi sur un plan d’action pluri annuel. des attitudes de la population envers le tourisme et des ressources naturelles et culturelles existantes. mais aussi des motivations des touristes eux-mêmes. Mais il est vrai que pour d'autres destinations qui ont des conditions moins favorables pour un développement touristique durable. Le Maroc est une destination prédestinée pour le développement d'un tourisme durable. il est essentiel d'empêcher une demande excessive. Il dépend avant tout de l'engagement des responsables touristiques du secteur public et privé. il perdrait tous ses effets positifs et aurait les mêmes impacts sur l'environnement naturel et culturel que le tourisme de masse. une telle stratégie marketing représente une nécessité à court ou à moyen terme. Dans ce but. et donc nuisible. En devenant de plus en plus populaire. ce qui facilite aux entreprises touristiques l'utilisation d'une stratégie marketing convenable.nombreux facteurs. Il faut aussi tenir compte des moyens de financement d'une destination. La démarche présentée dans cet exposé doit. Il doit être développé en parallèle de l’ensemble des stratégies marketing de l’ONMT.

Échange é Principe de maximisation et de continuité des impacts Principe de minimisation des impacts Principe de maximisation et de continuité des impacts 210 .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 48 : synthèse environnement et Ecotourisme ECOTOURISME Compatibilité avec l’environnement naturel et l’environnement socioculturel Création de leviers de financement et de retombées économiques bénéfiques pour : Création d’une conscience culturelle et environnementale Participation des communautés locales et accès équitable aux ressources naturelles Création de zones protégées Communa utés locales Accepter l’idée de conservation de la nature Respect des perspectives locales et des modes de vie.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c ANNEXES 211 .

connaissant un essor spectaculaire en Europe. exceptionnels. cultures régionales marquées. Les parties observent enfin le succès spectaculaire de l’expérience pilote de développement du Haut Atlas Central menée dans la province d’Azilal durant les années 90 en collaboration avec le Gouvernement français: affluence annuelle 212 . etc. paysages hors espaces géographiques du commun. avec près de 50 millions d’adeptes à la recherche d’expériences. d’émotions. d’authenticité et de contactes humains. le tourisme vert ou le tourisme de nature. Les parties observent que le tourisme rural. et à dimension écologique marquée et de ceux qui cherchent à nouer des contacts humains avec les populations locales. Les parties conviennent de la forte contribution du tourisme rural au développement harmonieux de zones défavorisées économiquement.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Annexe 1 : Accord cadre CGEM / Gouvernement Extraits de l’accord d’application CGEM – gouvernement ARTICLE 13 : DEVELOPPEMENT DU TOURISME RURAL Ces potentialités répondent également aux nouvelles attentes des touristes à la quête du dépaysement. d’un tourisme à forte charge culturelle empreinte d’originalité. sites d’intérêts géographiques uniques. identités fortes. faune et flore abondante. Les parties constatent à cet égard les énormes atouts de la destination Maroc : proximité d’une niche de clientèle européenne.

aujourd’hui concentrée sur le Haut Atlas et dans une moindre Mesure sur le désert pré saharien. • Meilleur répartition des retombées socio-économiques sur les populations locales . Cependant. en application des directives Royales. dans le cadre d’un développement de proximité : Coordination efficiente des différents intervenants et notamment les départements institutionnels concernés (Tourisme. formation de 380 guides diplômés. Environnement. aux autres régions du Royaume qui présentent des potentialités (arrière pays des stations balnéaires notamment) . un développement réussi du tourisme rural au Maroc nécessite un certain nombre d’impératifs : Maintien et amélioration de al qualité du produit . etc. Intérieure). Eaux & Forêts. les parties conviennent du plan d’action suivant : 213 . • Extension de l’expérience. aménagement de 88 gîtes d’étapes chez l’habitant.000 visiteurs internationaux. Préservation de l’environnement naturel et du patrimoine culturel .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c estimée à 60. Par suite. Mise en place au niveau local d’agents développeurs pour assurer l’assistance technique et le suivi des opérations à entreprendre.

cartes de randonnées). • Promotion du produit par l’élaboration de nouveaux matériels publicpromotionnels (visuel. • Hiérarchisation des atouts touristiques en fonction des marchés potentiels . • • Réhabilitation des refuges . • Réalisation d’études sectorielles sur le développement du tourisme rural au Maroc avec pour objectifs principaux : • Le recensement et l’identification des potentialités du tourisme rural correspondant le mieux aux besoins de la clientèle potentielle . 214 . brochures de prestige.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c • Poursuite des efforts accomplis s’agissant des massifs de montagne du Haut Atlas et des zones désertiques. avec l’implication des populations locales : • Aménagement de circuits de randonnées et de découverte des sites présentant un intérêt particulier . Incitation à la réalisation d’infrastructures d’hébergement et à leur classement . brochures thématiques. dans le cadre d’une étroite collaboration entre le Département du Tourisme et les professionnels (Transmaroc et Angamm). • Réglementation et réalisation de chartes déontologiques et de charte qualité .

et visés aux articles 38 et 55 du présent Accord d’Application.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c • Définition d’un programme d’action pour la valorisation des ressources prioritaires et la réalisation d’études de faisabilité pour quelques sites pilotes. permettront de déterminer les contours ainsi que les modalités de fonctionnement de la nouvelle entité. Mise en place d’une entité spécialisée pour assurer le leadership dans le développement du tourisme rural. Les parties décident en conséquence de mandater l’ONMT pour élaborer un de statut et le soumettre au Comité de Pilotage Stratégique avant sa présentation au Conseil d’Administration de l’Office. afin que ce texte puisse être introduit dans le circuit d’adoption avant fin Mars 2002. D’autres études seront réalisées courant 2002 dans le cadre de la coopération internationale. dont le coût est estimé à 2 millions Mad. financées par le PNUD et lancée en Octobre 201. à travers une plus grande autonomie de gestion et une plus large autonomie financière. un fonctionnement performant. ARTICLE 32 : DEFINITION D’UN NOUVEAU CADRE JURIDIQUE POUR L’ONMT Les parties conviennent que la définition d’un nouveau Cadre juridique pour l’ONMT est indispensable pour autoriser l’implication des professionnels du secteur privé dans le processus de décision de l’ONMT et garantir. Une première étude. sa mise en place étant prévue avant fin Juin 2002. s’achèvera avant fin Mars 2002. et ce. actuellement encours. L’étude de restructuration du Département du tourisme et l’étude de reengineering des outils d’aménagement touristique. 215 .

les parties s’accordent d’ores et déjà sur les trois principes suivants. dans le cadre des dispositions des articles 55 à 58 du présent Accord d’Application. aux instances de contrôle et décision de l’Office . et ce. ARTICLE 33. et en particulier de ses représentants nationaux. de mettre en place un dispositif légal et / ou réglementaire permettant de : • Fixer le cadre global du dispositif de promotion du produit touristique national. • Création d’une structure chargée uniquement de la promotion et de l’animation des régions touristiques. PROMOTION DU PRODUIT TOURISTIQUE MAROCAIN Afin de disposer d’un système complet et cohérent de promotion du produit touristique national. • Délimiter les champs de responsabilité et de compétence des différents intervenants.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c A cet égard. à travers la définition de concepts et d’une philosophie de bas . les parties décident. 216 . notamment dans le cadre des engagements prévus à l’article 58 du présent accord d’Application. • Renforcement des pouvoirs du directeur général de l’ONMT dans la gestion quotidienne de l’Office . autour desquels devront s’articuler les nouveaux statuts de l’ONMT : • Forte participation du secteur privé. pilotée par la Direction générale de l’ONMT et associant en particulier les représentants régionaux du secteur.

de Plans Marketing.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c • Instauration d’une véritable culture de (force de vente) à l’étranger à travers un redéploiement des délégations à l’étranger . • Etroite collaboration avec l’Observatoire du tourisme. 217 . l’adoption d’une méthode de travail basée sur l’élaboration de Plans Stratégiques. prévue à l’article 49 du présent Accord d’Application. Les parties conviennent enfin que le plan de restructuration interne de l’ONMT sera soumis au Comité de pilotage Stratégique avant sa présentation au Conseil d’Administration de l’Office. et en particulier dans sa dimension (observation des marchés émetteurs). • Restructuration des services centraux de l’ONMT avec un nouvel organigramme recentré sur les produits et les marchés . de Plans d’actions commerciales et de plans de communication . et ce. • Reconfiguration enfin du mode de gestion des ressources humaines. avant fin Mars 2002 pour une mise en œuvre effective durant le reste de l’année 2002. • un re profilage des processus décisionnels .

il ne s’agit pas d’un document négocié. en août et septembre 2002. avec la participation de plus de trois mille représentants de gouvernements nationaux et d’autorités locales. plus d’un millier de personnes venant de 132 pays et issues des secteurs public. sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Bien qu’il soit le fruit du dialogue de multiples intervenants. de l’environnement privé et et de d’autres leurs domaines. ainsi que de communautés locales et indigènes. associations d’écotourisme du secteur professionnelles. privé et non gouvernemental ont participé au sommet mondial de l’écotourisme tenu dans la ville de Québec (Canada). dont les administrations d’entreprises du tourisme. Le présent document tient compte des débats tenus pendant le processus préparatoire et pendant le Sommet. d’institutions et de consultants universitaires. Les participants du Sommet mondial de l’écotourisme voient dans le Sommet mondial sur le développement durable (SMDD) de Johannesburg. d’organisations intergouvernementales. du 19 au 22 mai 2002. Il a essentiellement pour objet d’établir un programme préliminaire et une série de recommandations visant le développement des activités éco touristiques dans le contexte du développement durable.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Annexe 2 Déclaration du Québec Dans le cadre de l’Année internationale de l’écotourisme des Nations Unies (2002). d’organisations non gouvernementales. Le Sommet de Québec a été l’aboutissement de dix-huit réunions préparatoires tenues en 2001 et en 2002. l’événement fondateur de la politique internationale dans ce 218 . et dont Tourisme Québec et la Commission canadienne du tourisme étaient les hôtes.

il comprend les principes particuliers suivants qui le distinguent de la notion plus large de tourisme durable : • • il contribue activement à la protection du patrimoine naturel et culturel. il inclut les communautés locales et indigènes dans sa planification. économiques et environnementales importantes et complexes. à ses institutions et à ses États membres représentés au sommet de diffuser au SMDD la présente Déclaration et les autres résultats du Sommet mondial de l’écotourisme. • il propose aux visiteurs une interprétation du patrimoine naturel et culturel. son développement et son exploitation et contribue à leur bien-être. et • il se prête mieux à la pratique du voyage en individuel ainsi qu’aux voyages organisés pour de petits groupes .S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c domaine pour les dix prochaines années et ils insistent pour qu’au SMDD. conscients des limites d’un processus consultatif de cette nature pour intégrer les vues de la multitude d’acteurs de l’écotourisme. Aussi les participants demandentils à l’Organisation des Nations Unies. la société et l’environnement et qu’en outre. une attention prioritaire soit accordée au tourisme durable en tant que secteur majeur. notamment des organisations non gouvernementales (ONG) et des communautés locales et indigènes. • Reconnaissent que le tourisme a des conséquences sociales. Reconnaissent que l’écotourisme englobe les principes du tourisme durable en ce qui concerne les impacts de cette activité sur l’économie. du fait qu’il peut contribuer à la réduction de la pauvreté et à la protection de l’environnement dans les écosystèmes en péril. Les participants du Sommet mondial de l’écotourisme. qui 219 .

d’établissements d’enseignement.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c peuvent présenter à la fois des avantages et des coûts pour l’environnement et les communautés locales . pour beaucoup. en participant activement à la protection des ressources naturelles et de l’intégrité culturelle des communautés d’accueil et en sensibilisant davantage les voyageurs à la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel . • Estiment que l’écotourisme a joué un rôle prépondérant dans l’introduction des pratiques de durabilité dans le secteur touristique . • Constatent l’intérêt grandissant des voyageurs pour les espaces naturels tant terrestres que maritimes . ont prouvé leur durabilité à travers les siècles . de réseaux de communications et 220 . le financement de la sauvegarde et de la gestion des zones protégées riches de leur biodiversité et de leur culture est insuffisant . surtout en raison de la présence historique de communautés locales et indigènes dont certaines ont conservé leur savoir et leurs us et coutumes traditionnels qui. • Soulignent que l’écotourisme devraient continuer à contribuer à renforcer la viabilité de l’activité touristique en général en en accroissant les avantages économiques et sociaux pour les communautés d’accueil. partout dans le monde. • Reconnaissent la diversité culturelle associée à beaucoup d’espaces naturels. • Constatent que nombre de ces zones ont une population vivant souvent dans la misère et manquant fréquemment d’assez de soins de santé. • Réitèrent qu’il est établi que.

quand il est reconnu. notamment l’écotourisme. en incluant leurs sites protégés. sensibles et sacrés. à la misère. • Soulignent qu’en même temps. le droit à l’autodétermination et la souveraineté culturelle des communautés locales et indigènes. différentes formes de tourisme. à la pollution des mers et des côtes. il faut des mécanismes de planification participative permettant aux communautés locales et indigènes de 221 . peuvent représenter une chance économique précieuse pour les populations locales et indigènes et pour leurs cultures. • Soutiennent que pour tirer des avantages sociaux. • Affirment qu’à condition d’être gérées de façon durable. de même que pour la protection et l’exploitation durable de la nature dans l’intérêt des générations à venir . et. à la piètre qualité de l’eau. • Reconnaissent que le développement de l’écotourisme doit prendre en considération et respecter les droits fonciers et de propriété.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c d’autres éléments d’infrastructure nécessaires pour avoir une véritable chance de développement . le tourisme n’est pas planifié. développé et géré judicieusement. au déplacement des communautés locales et indigènes et à l’érosion des traditions culturelles . économiques et écologiques équitables de l’écotourisme et d’autres formes de tourisme dans les espaces naturels et pour en réduire au minimum ou en éviter les éventuels impacts négatifs. et • considèrent que l’écotourisme peut être une source majeure de recettes pour les zones protégées . chaque fois que. dans les espaces naturels et ruraux. il contribue à la dégradation des paysages naturels. ainsi que leur savoir traditionnel . aux menaces pesant sur les espèces sauvages et sur la biodiversité.

222 . à des subventions pour les coûts externes et à des mesures d’encouragement pour l’utilisation de sources d’énergie durables et de solutions techniques novatrices et en mettant l’accent sur le développement des compétences non seulement dans les milieux professionnels mais aussi dans les administrations et parmi ceux qui visent à soutenir les solutions des entreprises . de leur sexe ou d’autres caractéristiques – en matière de participation à l’écotourisme en tant que consommateurs ou prestataires de services . et qu’il importe par conséquent de faire connaître avec précision aux visiteurs les qualités et les points sensibles des destinations. • Reconnaissent que. • Constatent que par leur choix de voyage. voire de choisir de renoncer à la mise en valeur touristique de ces derniers . leur comportement et leurs activités. les visiteurs ont une responsabilité à assumer envers la durabilité des destinations et de l’environnement mondial. pour instaurer un climat favorable aux petites entreprises et micro entreprises.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c définir et de réglementer avec transparence l’exploitation de leurs espaces au niveau local. • Jugent nécessaire d’éviter toute discrimination entre les personnes – en raison de leur race. il faudra mieux comprendre le marché de l’écotourisme à l’aide d’études de marché ainsi qu’en recourant à des instruments de crédit spécialisés pour les entreprises touristiques. • Considèrent que les activités des petites entreprises et des micros entreprises cherchant à atteindre des objectifs sociaux et écologiques se déroulent souvent dans un climat de développement qui n’offre pas le soutien financier et commercial voulu pour l’écotourisme.

aux organisations intergouvernementales. des cultures locales et indigènes et. de la participation appropriée et de la coordination nécessaire de toutes les institutions publiques compétentes aux niveaux national. au secteur privé. d’influer sur elles ou d’en subir les conséquences. de concert avec les communautés locales et indigènes. 3. Formuler des politiques nationales. régionales et locales et des stratégies de développement de l’écotourisme compatibles avec les objectifs d’ensemble du développement durable et le faire en consultant largement ceux qui sont susceptibles de participer aux activités d’écotourisme. provincial et local (ce qui peut supposer au besoin la création de groupes de travail interministériels) aux différentes étapes du processus éco touristique. ont élaboré la série de recommandations suivantes qu’ils adressent aux pouvoirs publics. la protection de la nature. tout spécialement. le secteur privé. les ONG et tous les acteurs de l’écotourisme. rassemblés à Québec du 19 au 22 mai 2002. Aux pouvoirs publics aux échelons national. Garantir. aux organismes d’aide au développement. aux institutions financières internationales. aux communautés locales et indigènes et au Sommet mondial sur le développement durable (SMDD). aux organisations non gouvernementales. des droits sur les territoires et les biens ainsi que des droits sur l’eau. des ressources génétiques.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c En tenant compte de l’ensemble des point précédents. régional et local 1. aux associations communautaires. A. 2. les participants du Sommet mondial de l’écotourisme. et créer les mécanismes budgétaires et les cadres 223 . tout en recherchant et en facilitant la participation d’autres acteurs à la prise de décisions liées à l’écotourisme. S’assurer de l’engagement. des connaissances traditionnelles. aux institutions universitaires et instituts de recherche.

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

législatifs adaptés pour que les objectifs fixés par ces multiples acteurs puissent être atteints.

4. Inclure dans le cadre ci-dessus les mécanismes de réglementation et de surveillance nécessaires aux échelons national, régional et local, notamment des indicateurs objectifs de durabilité adoptés d’un commun accord par tous les intervenants, ainsi que des études d’évaluation de l’impact sur l’environnement à utiliser comme mécanisme de remontée de l’information, les résultats de cette surveillance devant être communiqués au grand public.

5. Développer des mécanismes de réglementation pour l’internalisation des coûts écologiques de tous les aspects du produit touristique, y compris des transports internationaux.

6. Développer la capacité locale et municipale d’employer des outils de gestion de la croissance, comme le zonage et l’aménagement participatif du territoire, non seulement dans les zones protégées mais aussi dans les zones tampons et dans d’autres zones de développement éco touristique.

7. Utiliser les lignes directrices reconnues et validées à l’échelon international pour mettre en place des systèmes de certification, des éco labels et d’autres initiatives volontaires visant à assurer la durabilité de l’écotourisme, en encourageant les opérateurs du secteur privé à s’y rallier et en en facilitant la reconnaissance par les consommateurs ; les systèmes de certification devraient toutefois refléter les critères établis aux niveaux régional et local, favoriser le développement des capacités et fournir le soutien financier voulu pour être accessibles aux petites et moyennes entreprises (PME) ; il faudra en outre un cadre de réglementation et de surveillance pour soutenir l’application effective de ces systèmes.

8. Veiller à soutenir, sur les plans technique et financier et pour le développement des ressources humaines, les micro entreprises et les petites et moyennes

224

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

entreprises, qui sont au cœur de l’activité éco touristique, en vue de leur permettre de se constituer et de se développer de façon durable.

9. Définir des politiques, des plans de gestion et des programmes d’interprétation appropriés à l’intention des visiteurs, affecter des fonds suffisants aux espaces naturels afin de gérer le nombre des visiteurs, de protéger les écosystèmes vulnérables et d’assurer l’exploitation durable des habitats sensibles, et accompagner ces plans de 5 normes claires, de stratégies de gestion directe et indirecte et de dispositions réglementaires assorties des crédits voulus pour surveiller les répercussions de l’écotourisme sur la société et sur l’environnement, dans l’intérêt de toutes les entreprises d’écotourisme travaillant dans une région comme dans celui des touristes souhaitant la visiter.

10. Intégrer les micro entreprises et les petites et moyennes entreprises d’écotourisme, ainsi que les activités écotouristiques reposant sur les

communautés et sur les ONG, dans les stratégies et programmes de promotion d’ensemble mis en œuvre par l’Administration nationale du tourisme, sur les marchés tant international qu’intérieur.

11. Encourager et soutenir la création de réseaux et la coopération au niveau régional pour la promotion et le marketing des produits écotouristiques aux échelons national et international.

12. Offrir des mesures d’encouragement (telles que des avantages dans les domaines du marketing et de la promotion) aux voyagistes et autres prestataires de services pour qu’ils adoptent les principes de l’écotourisme et qu’ils fassent preuve dans leurs activités d’un plus grand esprit de responsabilité à l’égard de l’environnement, de la société et de la culture.

13. Veiller à définir et à respecter les normes essentielles en matière d’environnement et de santé pour tous les projets de mise en valeur

225

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

écotouristique, même dans les régions les plus rurales, ce qui englobe des aspects tels que le choix, la conception et l’aménagement des sites, le traitement des déchets solides et des eaux usées, et la protection des aires de drainage, et veiller également à ce que les stratégies de développement de l’écotourisme ne soient pas appliquées par les pouvoirs publics sans investissements dans une infrastructure durable et sans renforcement des moyens locaux et municipaux de réglementer et de contrôler ces aspects.

14. Mener des enquêtes et des études de référence pour faire l’inventaire de la faune et de la flore en accordant une attention particulière aux espèces en voie de disparition, dans le cadre d’une évaluation de l’impact sur l’environnement (EIE) de tout projet de mise en valeur écotouristique, et investir, ou soutenir les

institutions qui investissent, dans les programmes de recherche en écotourisme et en tourisme durable.

15. Soutenir le développement plus poussé, sur le plan international, de codes d’éthique, d’orientations générales et de principes relatifs au tourisme durable (comme ceux proposés par le PNUE, l’OMT, la Convention sur la diversité biologique, la Commission du développement durable de l’ONU et l’Organisation internationale du travail) pour le renforcement des politiques, des plans directeurs et des cadres juridiques nationaux et internationaux, et ce, afin d’appliquer au tourisme le concept de développement durable.

16. Envisager la possibilité de retirer la jouissance et la gestion des terres publiques aux secteurs de l’extraction ou de la production intensive et de les confier à celui du tourisme moyennant des mesures de protection, lorsque cela est susceptible d’améliorer, sur le plan social, économique et environnemental, l’avantage net pour la communauté concernée.6

17. Promouvoir et élaborer des programmes éducatifs destinés aux enfants et aux jeunes afin de les sensibiliser davantage à la protection et à l’exploitation durable

226

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

de la nature, aux cultures locales et indigènes et à tout ce qui les lie à l’écotourisme.

18. Promouvoir la collaboration entre les voyagistes émetteurs et récepteurs, ainsi qu’avec les autres prestataires de services et les ONG dans la destination, pour sensibiliser davantage les touristes et influencer leur comportement sur place, tout spécialement dans les pays en développement.

19. Incorporer les principes de durabilité dans la planification et la conception des réseaux d’accès et de transport et encourager les voyagistes et les voyageurs à choisir les modes de transport portant le moins atteinte à l’environnement.

B. Au secteur privé

20. Garder à l’esprit que si les entreprises d’écotourisme veulent être durables, elles doivent être rentables pour tous les intervenants : propriétaires des projets, investisseurs, cadres et salariés, ainsi que communautés et organisations de défense de l’environnement des espaces naturels où se déroulent leurs activités.

21. Concevoir, développer et mener ses activités en en réduisant au minimum les effets négatifs sur la protection des écosystèmes sensibles et de l’environnement en général, en contribuant au contraire activement à leur protection et en faisant directement bénéficier de ses activités les communautés locales et indigènes.

22. Veiller à ce que la conception, la planification, la construction et l’exploitation des installations d’écotourisme tiennent compte des principes de la durabilité, notamment en ce qui concerne la conception des sites sensibles, le sens du lieu qu’ont les communautés, la conservation des ressources en eau, les économies d’énergie et de matériaux, et l’accessibilité pour toutes les catégories de population sans discrimination.

227

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

23. Adopter un système de certification ou d’autres systèmes fiables de réglementation volontaire, tels les éco labels, afin de démontrer à la clientèle potentielle des entreprises que ces dernières adhèrent aux principes de la durabilité et que les produits et les services qu’elles offrent respectent ces principes.

24. Coopérer avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales chargées des zones naturelles protégées et de la préservation de la biodiversité en veillant à ce que l’écotourisme soit pratiqué dans le respect des plans de gestion et des autres dispositions réglementaires s’appliquant à ces zones, de façon à réduire au minimum tout impact négatif sur celles-ci et, en même temps, à améliorer la qualité de l’expérience touristique et à contribuer financièrement à la protection des ressources naturelles.

25. Recourir de plus en plus, dans ses activités, aux matériaux et aux produits locaux ainsi qu’aux ressources logistiques et humaines locales, afin de préserver l’authenticité globale du produit éco touristique et d’accroître la part des avantages financiers, et autres, restant dans la destination, les opérateurs du secteur privé devant, pour ce faire, investir dans la formation des travailleurs locaux.7

26. Faire en sorte que la chaîne d’approvisionnement sur laquelle repose l’activité éco touristique soit parfaitement durable et conforme au niveau de durabilité visé pour le produit ou le service final offert au client.

27. Collaborer activement avec les dirigeants indigènes et les communautés locales afin que les cultures et les communautés indigènes soient présentées de façon juste et respectueuse et que le personnel et les clients des entreprises soient bien et exactement informés des sites, des coutumes et de l’histoire des populations locales et indigènes.

228

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 28. 31. 229 . les participants insistent auprès des opérateurs du secteur privé pour qu’ils respectent les systèmes de gestion de l’impact des visites mis en place par les destinations éco touristiques et qu’ils y contribuent. le marketing. Veiller à la répartition équitable des avantages financiers entre les voyagistes du tourisme international émetteur et récepteur. la recherche et le financement dans le domaine de l’écotourisme. nationales et globales à travers une éducation environnementale continue. 30. pour une destination donnée. le développement économique des communautés et la réduction de la pauvreté. Diversifier l’offre des entreprises en créant. Engager les clients à avoir un comportement éthique et soucieux de l’environnement envers les destinations écotouristiques visitées. 32. les prestataires de services locaux et les communautés locales à l’aide d’instruments appropriés et d’alliances stratégiques. 29. à cet égard. le développement de produits. par exemple en assurant une formation à l’environnement ou en encourageant les contributions volontaires pour soutenir les initiatives des communautés locales ou des défenseurs de la nature. un large éventail d’activités touristiques et en étendant leurs propres activités à différentes destinations afin de mieux répartir les avantages potentiels de l’écotourisme et d’éviter la saturation de certains sites particuliers d’écotourisme. et appuyer la contribution qu’eux-mêmes et leurs familles peuvent apporter à la conservation. Générer parmi sa direction et son personnel une prise de conscience sur les questions environnementales et culturelles locales. Créer et développer des mécanismes de financement d’associations professionnelles ou de coopératives pouvant appuyer la formation. qui en menacerait la durabilité à long terme .

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

33. Formuler et mettre en œuvre au niveau des entreprises des principes directeurs en matière de durabilité en vue de les appliquer à chaque composante de leurs activités.

C.

Aux

organisations

non

gouvernementales,

aux

associations

communautaires, aux institutions universitaires et aux instituts de recherche

34. Soutenir, sur les plans technique, financier, éducatif et autre et dans le domaine de la création ou du renforcement des moyens, les destinations éco touristiques, les organisations des communautés d’accueil, les petites entreprises et les autorités locales compétentes afin que soient appliqués en faveur de la durabilité les orientations générales, les principes directeurs du développement et de la gestion et les mécanismes de surveillance voulus.8

35. Observer et étudier les effets réels des activités éco touristiques sur les écosystèmes, la biodiversité, les cultures des populations locales et indigènes et le tissu socioéconomique des destinations de l’écotourisme.

36. Coopérer avec les organismes publics et privés pour que les données et informations résultant des travaux de recherche servent à soutenir les processus de décision en matière de développement et de gestion de l’écotourisme.

37. Coopérer avec les instituts de recherche à l’élaboration des solutions les plus judicieuses et les plus pratiques aux problèmes liés au développement de l’écotourisme.

D. Aux organisations intergouvernementales, aux institutions financières internationales et aux organismes d’aide au développement

38. Participer à l’élaboration et à l’application des principes directeurs de la planification et de l’action aux niveaux national et local et des dispositifs

230

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

d’évaluation de l’écotourisme et de ses relations avec la protection de la biodiversité, le développement socioéconomique, le respect des droits de la personne, la réduction de la pauvreté, la protection de la nature et d’autres objectifs du développement durable, et intensifier le transfert de leur savoir-faire à tous les pays, une attention spéciale devant être accordée aux pays en développement, en particulier aux pays les moins avancés, aux petits États insulaires en développement et aux pays ayant des régions montagneuses, compte tenu du fait que l’année 2002 a aussi été déclarée Année internationale de la montagne par l’Organisation des Nations Unies.

39. Renforcer la capacité des organisations régionales, nationales et locales d’élaborer et d’appliquer des plans et des politiques d’écotourisme reposant sur les principes directeurs internationaux.

40. Développer et adopter, selon le cas, des systèmes de certification de l’écotourisme, des normes internationales et des mécanismes financiers tenant compte des besoins des petites et moyennes entreprises, et leur en faciliter l’accès.

41. Incorporer des mécanismes de dialogue entre les multiples acteurs dans les orientations générales, les principes directeurs et les projets aux échelons mondial, régional et national en vue de la mise en commun des expériences des pays et des secteurs intervenant dans l’écotourisme.

42. Renforcer leurs efforts pour cerner les facteurs déterminant la réussite ou l’échec des entreprises d’écotourisme du monde entier, afin de faire connaître ces expériences et les meilleures pratiques à d’autres pays au moyen de publications, de missions sur le terrain, de séminaires de formation et de projets d’assistance technique ; après le Sommet, le PNUE, l’OMT et d’autres institutions internationales devraient entretenir et développer le dialogue international sur les questions d’écotourisme et de tourisme durables, par exemple en étudiant

231

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

périodiquement

le

développement

de

l’écotourisme

dans

des

forums

internationaux et régionaux.9

43. Adapter, selon les nécessités, leurs dispositifs financiers et leurs modalités et règles de prêt pour répondre aux besoins des micro entreprises et des petites et moyennes entreprises d’écotourisme qui constituent l’essentiel de ce secteur, ce qui est une des conditions de sa durabilité économique à long terme.

44. Développer les moyens de leurs propres ressources humaines pour soutenir le tourisme et l’écotourisme durables en tant que sous-secteurs autonomes de développement et pour qu’il existe en leur sein des compétences, des études et une documentation permettant de surveiller l’utilisation de l’écotourisme comme instrument de développement durable.

45. Développer, aux fins de formation et de renforcement des moyens, des mécanismes financiers tenant compte du temps et des ressources nécessaires pour permettre réellement aux communautés locales et aux peuples indigènes de participer équitablement à la mise en valeur éco touristique.

E. Aux communautés locales et indigènes

En plus de toutes les mentions relatives aux communautés locales et indigènes dans les paragraphes précédents de la présente Déclaration les participants adressent à ces communautés les recommandations suivantes.

46. Dans le cadre d’une vision communautaire du développement qui peut comprendre l’écotourisme, définir et appliquer une stratégie permettant

d’améliorer les avantages collectifs du développement de l’écotourisme qui comprennent la valorisation du capital humain, physique, financier et social et un meilleur accès à l’information technique.

232

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

47. Renforcer, alimenter et encourager la capacité qu’a la communauté d’entretenir et d’exploiter ses compétences traditionnelles, en particulier pour ce qui est des arts et de l’artisanat pratiqués chez soi, des produits agricoles, de l’habitat traditionnel et de l’aménagement paysager qui utilisent les ressources naturelles locales de façon durable.

F. Au Sommet mondial sur le développement durable (SMDD)

48. Reconnaître, d’une part, la nécessité d’appliquer au tourisme les principes du développement durable et, d’autre part, le rôle exemplaire de l’écotourisme sous l’angle de son apport économique, social et écologique.

49. Intégrer le rôle du tourisme, et notamment de l’écotourisme, dans les résultats escomptés du SMDD.

Ville de Québec (Canada), 22 mai 2002

233

S t r a t é g i e

m a r k e t i n g

d e

l ’ é c o t o u r i s m e

a u

M a r o c

Annexe 3 : Charte du tourisme responsable

Article 1 Contribution du tourisme à la compréhension et au respect mutuels entre hommes et sociétés

1) Les acteurs du développement touristique et les touristes eux-mêmes se doivent de porter attention aux traditions et à la culture des régions marocaines d’accueil et de reconnaître leur richesse.

2) Les activités touristiques doivent être conduites en harmonie avec les spécificités et traditions du Maroc et dans l’observation des lois, us et coutumes du pays

3) Les touristes et visiteurs doivent se garder, à l’occasion de leurs déplacements, de tout acte criminel ou considéré comme délictueux au regard des lois du Maroc, et de tout comportement ressenti comme choquant ou blessant par le marocain, ou encore susceptible de porter atteinte à l’environnement local ( trafic de drogue, d’armes, d’antiquités, d’espèces protégée, de produits et substances dangereux ou prohibés par la règlementation nationale.

4) Les touristes et visiteurs ont la responsabilité de chercher à s’informer, avant même leur départ, sur les caractéristiques du Maroc.

Article 2 Le tourisme, vecteur d’épanouissement individuel et collectif. 1)Les activités touristiques doivent respecter l’égalité des hommes et des femmes. Elles doivent tendre à promouvoir les droits de l’homme et

234

ainsi que d’éviter dans toute la mesure du possible la production de déchets seront privilégiés et encouragés par les autorités publiques marocaines nationales. notamment les enfants. Article 3 Le tourisme. les droits particuliers des groupes les plus vulnérables. 3)L’introduction dans les programmes de formation d’un enseignement sur la valeur des échanges touristiques. propre à satisfaire équitablement les besoins et les aspirations des générations présentes et futures. leurs bénéfices économiques. continue et durable. les personnes âgées ou handicapées. 2) L’exploitation des être humains sous toutes ses formes. régionales et locales ainsi que par les différents intervenants privés du secteur touristique. 2) L’ensemble des modes de développement touristique permettant d’économiser les ressources naturelles rares et précieuses. porte atteinte aux objectifs fondamentaux du tourisme et constitue la négation de celui-ci . elle est rigoureusement combattue et sanctionnée sans concession par la législation marocaine. sociaux et culturels doit être encourager. un meilleur équilibre de la fréquentation doivent être recherchés 235 . à ce titre conformément au droit marocain. facteur de développement durable 1) Il est du devoir de l’ensemble des acteurs du développement touristique de sauvegarder l’environnement et les ressources naturels. et spécialement lorsqu’elle s’applique aux enfants.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c spécialement. 3) L’étalement dans le temps et dans l’espace des flux de touristes et de visiteurs. notamment sexuelles. notamment l’eau et l’énergie. dans la perspective d’une croissance économique saine.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c de manière à réduire la pression de l’activité touristique sur l’environnement et à accroître son impact bénéfique sur l’industrie touristique et l’économie locale 4) Les infrastructures doivent être conçues et les activités touristiques programmées de sorte que soit protégé le patrimoine naturel constitué par les écosystèmes et la biodiversité. 2) Les politiques et activités touristiques sont menées dans le respect du patrimoine artistique. les communautés sur les territoires desquelles elles se situent ont vis-à-vis d’elles des droits et des obligations particuliers. utilisateur du patrimoine culturel de l’humanité et contribuant à son enrichissement 1) Les ressources touristiques appartiennent au patrimoine commun de l’humanité . activité bénéfique pour les pays et communautés d’accueil 1) Les régions sont associées aux activités touristiques et participent équitablement aux bénéfices économiques. sociaux et culturels qu’elles 236 . 3) L’activité touristique doit être conçue de manière à permettre la survie et l’épanouissement des productions culturelles et artisanales traditionnelles ainsi que du folklore et non à provoquer leur standardisation et leur appauvrissement. qu’elles doivent protéger et transmettre aux générations futures. Article 4 Le tourisme. Article 5 Le tourisme. et que soient préservées les espèces menacées de la faune et de la flore sauvages. archéologique et culturel.

3) Une attention particulière doit être portée aux problèmes spécifiques des zones côtières et territoires insulaires. le cas échéant.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c génèrent. dans le cadre des réglementation établies par les autorités publiques marocaines. notamment les investisseurs. en coopération avec les autorités publiques. ainsi que des régions rurales ou de montagne fragiles . et. à compétence égale. de la sécurité. doivent. de la prévention des accidents . ils acceptent l’obligation de rendre des comptes. ils veillent à l’existence de systèmes d’assurance et d’assistance adaptés . d’accueil et de séjour 2) Les professionnels du tourisme. procéder aux études d’impact de leurs projets de développement. 4) Les professionnels du tourisme. selon les modalités prévues par les réglementations nationales. l’emploi de la main d’œuvre locale doit être recherché en priorité. et spécialement aux créations d’emplois directes et indirectes qui en résultent. Article 6 Obligations des acteurs du développement touristique 1) les acteurs professionnels du tourisme ont l’obligation de fournir aux touristes une information objective sur les conditions de voyage. de verser une 237 . 2) les politiques touristiques doivent être conduites de telle sorte qu’elles contribuent à l’amélioration des niveaux de vie des habitants de la région visitée et répondent à leurs besoins . pour lesquels le tourisme représente parfois l’une des rares opportunités de développement face au déclin des activités économiques traditionnelles. se préoccupent. sur l’environnement et les milieux naturels.

notamment la presse touristique spécialisée. à la découverte des richesses de la planète constitue un droit également ouvert à tous les habitants du monde au même titre que celui au repos et aux loisirs 2) Le tourisme des familles. doivent être adaptées de manière à faciliter la liberté des voyages. dans le respect du droit international et des législations nationales de la liberté de circuler à l’intérieur du pays comme d’un Etat à un autre. Article 8 Droit des travailleurs et de entrepreneurs de l’industrie touristique 238 . 3) La presse. doivent délivrer une information honnête et équilibrée sur les événements et situations susceptibles d’influer sur la fréquentation touristique Article 7 Droit au tourisme et liberté des déplacements touristiques 1)La possibilité d’accéder. qu’elles relèvent des Etats ou résultent d’accords internationaux.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c indemnisation équitable en cas de non respect de leurs obligations contractuelles. des personnes âgées et des handicapés doit être encouragé et facilité 3) Les touristes et visiteurs bénéficient . ou les formalités douanières. y compris les moyens modernes de communication électronique. conformément à l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme 4) Les procédures administratives de passage des frontières. et les autres médias. directement et personnellement . des jeunes et des étudiants. telles que les visas.

dans le respect des principes généraux du droit international.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c 1) Les travailleurs salariés et indépendants de l’industrie touristique et des activités connexes ont le droit et le devoir d’acquérir une formation adaptée. en échange de la liberté d’investir et d’opérer commercialement qui doit leur être pleinement reconnue. de réduire la contribution qu’elles apportent à l’économie de la région où elles sont implantées. de protection des droits de l’homme et d’environnement. initiale et continue . Les acteurs du développement touristique au Maroc reconnaissent le rôle du comité marocain du tourisme responsable en matière de développement du tourisme durable et responsable. une protection sociale adéquate leur est assurée. elles doivent éviter de devenir le vecteur de modèles culturels et sociaux. 2) Les entreprises multinationales de l’industrie touristique ne doivent pas abuser des situations de positions dominantes qu’elles détiennent parfois . 3) Le partenariat et l’établissement de relations équilibrées entre entreprises et région d’accueil concourent au développement durable du tourisme et à une répartition équitable des bénéfices de sa croissance. Article 9 Mise en œuvre des principes de la charte d’éthique du tourisme Les acteurs publics et privés du développement touristique coopèrent dans la mise en œuvre des présents principes et se doivent d’exercer un contrôle de leur application effective. 239 . elles doivent s’impliquer dans le développement local en évitant par le rapatriement excessif de leurs bénéfices ou par leurs importations induites.

nous avons conçu pour vous ce guide. une occasion de découverte de l’autre. S’ouvrir à sa culture et à ses traditions apporte un regard 240 . dans une quête perpétuelle d’enrichissement mutuel à travers les différences de chacun. Le voyage nous fait et nous défait. Afin de vous accompagner dans ce voyage de découverte. édité par l’Organisation Mondiale du Tourisme auquel adhère le Maroc. La connaissance de l’autre ne peut se faire que dans la tolérance. l’ouverture et le respect de la différence. ce guide vous présente les fondements et les principes mêmes d’un voyage plein d’enrichissement et de satisfaction. » Ibn Battouta. Le voyageur responsable : s’amuser/se divertir peut être une attitude citoyenne « C'est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d'apprendre. de connaissances et de partage. il nous invente » David Le Breton Voyager est une chance exceptionnelle de vivre les choses différemment. » Claude Bernard Les préjugés limitent l’ouverture et la découverte : Le Maroc est depuis toujours une terre d’accueil et d’hospitalité. Inspiré du Code Mondial d’Ethique du Tourisme.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Annexe 4 : Le Guide du Voyageur Responsable « Voyager vous laisse sans voix. Voyageur et explorateur marocain du 14ème siècle « On ne fait pas un voyage. puis fait de vous un conteur.

Afin de protéger ses atouts naturels. notre avenir : Le Maroc. les différences culturelles ne peuvent qu’être enrichissantes. respectant l’environnement. les chaînes montagneuses du Rif et de l’Atlas culminant à plus de 4000m. participera à l’accompagnement et au soutien de cette démarche. Une attitude citoyenne de votre part. le Maroc entreprend des démarches de développement touristique importantes tout en s’inscrivant dans différents programmes de préservation écologique nationaux et internationaux. Paul Valéry n’avait-il pas dit : « Enrichissons-nous de nos différences mutuelles » ? « Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux. vous pouvez contribuer à l’économie de l’eau et de l’énergie. Lors de vos déplacements. veillez à ne pas laisser de déchets susceptibles de polluer l’environnement. vous respectera davantage et vous guidera dans votre découverte. notre vie. des plages infinies.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c authentique à votre expérience. exaltée. qui en sera dès lors. peuvent être offensés par certains comportements ou attitudes inhabituels dans leur culture. tout en étant très ouverts. Vous ne serez alors que surpris par leur générosité et leur ouverture dans la compréhension et l’acceptation de l’autre. Respecter leur identité propre et leurs valeurs est un premier pas dans l’expérience du voyage vers l’autre. des plaines verdoyantes. Faites preuve de curiosité. Ces derniers. Votre attitude vigilante permettra non seulement 241 . Tout le reste n'est qu'attente » Khalil Gibran Notre environnement. des dunes de sable et des oasis qui constituent un panorama et un patrimoine écologique d’exception. c’est 3500 Km de côtes méditerranéenne et atlantique. Le Marocain. Par des gestes simples. « Nous ne vivons que pour découvrir la beauté. d’intérêt dans la tolérance et le respect des us et coutumes locales. mais ne tentez pas de les faire comme vous » Khalil Gibran Quand voyage rime avec respect : Veillez à prendre le temps de comprendre les coutumes et les traditions du Maroc et des Marocains. denrées précieuses au Maroc. Abstenez-vous d’acheter des produits faits avec des plantes ou des animaux protégés ou menacés d’extinction.

« Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page » Saint Augustin La culture sans ruine : Le Maroc est un pays d’histoire et de culture millénaire. Taine 242 ." H. non de lieu. mais aussi le patrimoine environnemental de toute la planète. mais d'idées. Afin de contribuer activement à ce développement. n’hésitez pas à acheter des objets artisanaux et d’autres produits locaux tout en appliquant les principes du commerce équitable : Le marchandage ne doit pas s’opposer à une juste rémunération. C’est pour cela. archéologique et culturel du pays. « Tous les globe-trotters du monde le savent. …carrefour de civilisation et d’échanges entre le nord et le sud. le Maroc. tant mystique qu'économique » Manu Chao Pour un tourisme équitable et un développement durable : Au Maroc. Ces objets vous rappelleront votre démarche utile et un voyage magique. dont certaines sont inscrites au Patrimoine Universel de l’Humanité par l’UNESCO . tant esthétique que politique. l’activité touristique est un vecteur important de développement économique et social. "On voyage pour changer.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c de préserver votre terre d’accueil. entre l’Orient et l’Occident. que nous vous invitons dans votre recherche du divertissement et de la découverte culturelle. bien d’autres encore sont à découvrir. Respecter celui-ci contribuera à le faire perdurer et à vous offrir toujours autant de plaisirs et d’émerveillement. Ces cultures diverses ont offert au Maroc un patrimoine et des richesses architecturales. pour le plus grand plaisir des yeux et des sens. à veiller à ce que les activités que vous choisissez ne portent pas atteinte au patrimoine artistique. artistiques et culturelles. c'est dans les rues qu'ils se frottent à l'identité d'un pays.

non seulement par la loi marocaine mais par votre pays d’origine et sont passibles de peines d’emprisonnement. l’esprit enrichi de souvenirs mémorables et fier d’avoir accompli une démarche citoyenne. pour plus de dignité : Le respect des Droits de l’Homme est également une donne fondamentale et une pratique digne de tout voyageur responsable. qui prône d’abord la connaissance. Toutes ces recommandations ne pourront que vous aider à mieux vivre votre voyage et à revenir chez vous. Abstenez-vous de tout trafic de drogues illicites. en particulier celui touchant les enfants sont une véritable atteinte à la dignité humaine. le divertissement. Toute forme d’exploitation va à l’encontre des objectifs fondamentaux du tourisme. l’échange. afin de pouvoir » Auguste Comte Nul n’est sensé ignorer la loi : Enfin.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Les Droits de l’Homme. l’épanouissement et la découverte. « Savoir pour prévoir. « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde » Mahatma Gandhi 243 . d’armes. d’espèces protégées et de produits ou substances dangereux ou interdits par les réglementations nationales marocaines. Vous n’êtes pas sans savoir que le tourisme sexuel. Ces deux actes sont condamnés. d’objets d’art ancien. prenez soin de vous renseigner sur la législation pour ne commettre aucun acte délictueux ou criminel ou qualifié de tel par la loi au Maroc. et de manière globale.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c BIBLIOGRAPHIE 244 .

Public – private Sector. Université d’AboboAdjame Unité des Sciences Exactes et Naturelles. Editions Liaisons. Ed ITP. n°15. Project Management. 1986 OUVRAGES SPECIALISES Marketing in Travel & Tourism. Vol I. WTO. note AFIT – DT pour la journée interministérielle « un projet. Cooperation – Enhancing Tourism Competitiveness. WTO. ARTICLES REVUES Mémento du Tourisme . Université de Antananarivo. A managerial Approach.SET – ONT . des partenaires » du 28 octobre 1998. « 40 ans. Jack Meredith. Morrison. Ed Mc Graw – Hill.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c OUVRAGES GENERAUX Stratégie d’Entreprise : Développement Patrimonial au Partenariat. 2002 International Management. Hain. WTO. ça se marque ». Jon Wiley & Sons Edition. Westphalen. Nouvelles tendances de la demande touristique française. WTO. Tourism in the least developed Countries. WTO. 2001 Tourism and Poverty Alleviation. 2001 MEMOIRES Eastern and Southern Africa Partnership Program. 1997 Marketing. développement de l’écotourisme dans la région de Manara-Nord et Du Triangle Bleu. Lamb. Avril 2005. Rosenweig. octobre 2002 ARTICLES JOURNAUX Pour une révolution du tourisme – Dora Valayer – 1997 Rapport UNESCO Bureau Régional de Dakar. WTO. Sustainable Tourism in protected Areas. Mc Daniel. Jean Aubert. Jean Jacques Lambin. Mai 1995. 2003 Communicator. Butterworth Heinmann edition. 1999. Edition 2002. 2001. Ed Dunod. 2002. 1988 Observations on International Tourism. Tourisme en espace rural. juillet 2004 245 . Dr Samy Mankoto Ma Mbaelele Rapport 2002 Le Chant du Coq. Ed Irwin. Victor Middelton. Beamish. 2002Tourism 2020 Vision – Global Forecast and profiles of Markets Segments. Samual Mantel. Bulletin de liaison de la fédération française des stations vertes de vacances et des villages de neige. SET. 1996 Le marketing stratégique.

madelis.net.com/ http://www.tourisme-durable.wwf. écotourisme au sein de la politique d’aménagement et de développement durable des régions sud.over-blog. CEE.fr www.com.org/media_francais.com.S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Le tourisme durable.aedev.org www. www. Assemblée des Régions d’Europe. Planification et gestion. April 2002.woodsidehotels. 246 .planeta.com http://ecotourisme.afit-tourisme. www. un regard sur l’Afrique du Nord.fr.com.htm www. Le sommet mondial de l’écotourisme à Québec. une expérience de restructuration et d’échanges entre la France et le Maroc.sismane. printemps 2003 WEB www. n° 1. Sustainable Development of ecotourism Conference. www. www.africa-ata.

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Liste des tableaux. cartes et Graphes 247 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphes N° Graphe 1 international Evolution prévisionnelle des arrivées de touristes au Désignation Evolution des arrivées de touristes au niveau Page 56 Graphe 2 56 niveau international jusqu’à 2020 Répartition des arrivées de touristes internationaux Graphe 3 57 par continents Evolution des arrivées de touristes au niveau Graphe 4 Graphe 5 Graphe 6 Graphe 7 Graphe 8 Graphe 9 58 international entre 2003 et 2005 Partage des recettes du tourisme au niveau mondial Recette moyenne par touriste au niveau international Evolution des arrivées de touristes au Maroc Variation des arrivées entre 2003 et 2006 Courbe de vie d’un produit Positionnement de l’écotourisme par rapport au 60 61 62 63 67 78 80 134 135 137 138 141 142 143 144 147 148 Graphe 10 tourisme axé sur la nature Graphe 11 Interactions entre les différents types de tourisme Graphe 12 Evolution du tourisme espagnol Graphe 13 Motif des départs à l’étranger Graphe 14 Activités pratiquées lors des voyages à l’étranger Graphe 15 Durée de voyage des espagnols à l’étranger Graphe 16 Les destinations à l’étranger Graphe 17 Les destinations africaines Graphe 18 Les destinations préférées Graphe 19 Les logements préférés Graphe 20 Durée des voyages écotouristiques Graphe 21 Mode de réservation des voyages écotouristiques 248 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 22 Centres d’intérêt écotouristiques Graphe 23 Fréquence des voyages écotouristiques Graphe 24 Motifs de choix d’une destination Evolution du Chiffre d’affaires des tours opérateurs 149 150 151 152 153 154 155 156 158 159 160 161 162 163 164 165 269 170 171 172 172 175 176 177 202 Graphe 25 en écotourisme Graphe 26 Evolution du Chiffre d’affaires des tours opérateurs Graphe 27 Les différents produits Graphe 28 Les considérations dans les voyages écotouristiques Graphe 29 Les activités dans les produits écotouristiques Graphe 30 Durée des forfaits touristiques Graphe 31 Durée moyenne de séjour des écotouristes Graphe 32 Saisonnalité des voyages Graphe 33 Les zones proposées par les tours opérateurs Graphe 34 Les destinations Graphe 35 Les destinations les plus attirantes Graphe 36 Les destinations africaines Graphe 37 Les zones préférées des clients des tours opérateurs Graphe 38 Âge moyen des écotouristes Graphe 39 Sexe des écotouristes Graphe 40 Les salaires des écotouristes Graphe 41 Niveau d’étude des écotouristes Graphe 42 Les classes socioprofessionnelles Graphe 43 Origine géographique des écotouristes Graphe 44 Comment se font les réservations Graphe 45 Réservations par la distribution Graphe 46 Objectifs de l’Office national Marocain du Tourisme 249 .

S t r a t é g i e m a r k e t i n g d e l ’ é c o t o u r i s m e a u M a r o c Graphe 47 Les produits Maroc Graphe 48 Synthèse environnement et écotourisme 203 210 Tableaux N° Tableau 1 Tableau 2 Tableau 3 Désignation Evolution des recettes du tourisme international Les euro styles Matrice produits / marchés Page 59 167 180 Cartes N° Carte 1 Carte 2 Carte 3 Carte 4 Carte 5 Carte 6 Carte 7 Carte 8 Carte 9 Carte 10 Désignation Empreinte écologique par pays Répartition mondiale du nombre de touristes Carte des Pays d’Accueil Touristique du Maroc Pat Immouzzer Ida Outanane Pat Ifrane PAT Chaouen PAT El Hoceima Les régions espagnoles Regroupement des zones espagnoles Origine géographique des écotouristes Page 26 58 90 92 99 105 109 173 174 175 250 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful