DROGUES

Dépénalisation de la consommation et de l’autoproduction du cannabis, accompagnée d´une vraie politique de réduction des risques.

DROGUES

Dépénalisation de la consommation et de l’autoune  société   production du cannabis, et vraie politique de santé meilleure  en  2072 publique et de réduction des risques. Depuis 1970, la prohibition des drogues produit des effets catastrophiques en matière de santé publique, de CLIMAT & ÉNERGIE LOGEMENT démocratie et de violence aux personnes. Le Mexique, le INTERNATIONAL AGRICULTURE Brésil et maintenant la France comptent leurs morts par DROGUES LIBERTÉS NUMÉRIQUES balles pour des histoires de trafics. On découvre chaque année de nouvelles drogues de synthèse, voire de PARCOURS DE VIE DÉMOCRATIE nouveaux mélanges permettant une hausse nocive du SANTÉ ENVIRONNEMENTALE taux de THC pour les drogues douces. Et on ne compte TRANSPORT SOCIÉTÉ ÉDUCATION plus les quartiers gangrenés par l’économie parallèle. Pour mettre un point final à cela, commençons par décriminaliser l’usage et l’autoproduction du cannabis. L’exemple portugais est éloquent : moins de morts violentes liées au trafic, moins de maladies liées à la dépendance et moins de consommateurs de cannabis. Surtout, considérons enfin les consommateurs pour ce qu’ils sont, en leur permettant d’avoir accès à un véritable suivi sanitaire, grâce à une politique de prévenwww.jeunes-­ecologistes.org/ tion et de santé publique adaptée. Avec les Jeunes Écologistes, finie l’hypocrisie, place www.facebook.com/jeunesecolos à la dépénalisation !

12  propositions   pour  2012,  pour  

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful