Université Mohamed V Agdal universitaire 2007-2008 Faculté des sciences juridiques, économiques Mohamed BOUSSETTA Et sociales

Année Pr.

Fiscalité de l'entreprise 5eme semestre option : Administration et gestion de l'entreprise Introduction générale La fiscalité met en relation d'une part l'entreprise qui doit gérer et payer l'impôt et l'administration fiscale qui perçoit et contrôle les contribuables. Il existe deux démarches pour aborder la fiscalité : - Une première approche qui consister à s'attaquer à la fiscalité en tant que principale ressource du budget de l'Etat. C'est la démarche adoptée dans le cadre des finances publiques et de la politique fiscale ; - Une deuxième approche qui appréhende l'impôt en tant qu'obligation imposée aux contribuables et en particulier aux entreprises. Celles-ci doivent ainsi connaître parfaitement et appliquer correctement la législation fiscale. C'est cette seconde démarche que nous allons adopter au niveau de cours de fiscalité pratique des entreprises marocaines… Définition de l'impôt L'impôt est défini par la doctrine. Il n'a pas de définition légale. Généralement l'impôt est considéré comme étant un prélèvement obligatoire opéré par l'Etat à titre définitif et sans contrepartie pour assurer le financement des dépenses publiques. Cette définition nous permet : - En premier lieu, de distinguer l'impôt de l'emprunt qui a un caractère volontaire, remboursable et ayant une contrepartie qui est l'intérêt versé. Si les deux représentent des es moyens de financement du budget de l'Etat, leur nature et leur régime juridique sont très différentes ; - En second lieu, de rapprocher l'impôt des cotisations sociales appelées la parafiscalité qui ont également un caractère obligatoire. C'est pourquoi, on parle souvent des prélèvements obligatoires sui sont constitué par la fiscalité

et la parafiscalité. Cependant, à la différence de l'impôt, les cotisations sociales ont une contrepartie à savoir les prestations sociales.

Fiscalité et droit fiscal La fiscalité est avant tout une discipline juridique : c'est le droit fiscal. Celui-ci comprend toutes les règles législatives et réglementaires régissant l'établissement, la liquidation, le recouvrement des différents impôts ainsi que le contrôle fiscal. En effet, l'impôt sur le revenu est avant tout la loi sur l'IR, la taxe sur la valeur ajoutée est la loi sur la TVA… Par conséquent comme n'importe quelle loi, la loi fiscale doit être connue et respectée notamment par les entreprises en vertu de l'adage « Nul n'est censé ignorer la loi ». De plus la fiscalité est constituée par une législation mouvante. En effet, la loi fiscalité relative à tel ou tel impôt peut subir chaque année à l'occasion des lois de finances annuelles des modifications plus ou moins importantes. Ainsi la TVA est la loi n°30-85 avec toutes les rectifications qui lui ont été apportées annuellement. Par conséquent, l'entreprise doit connaître et appliquer la loi fiscale telle qu'elle est mise à jour annuellement.

Si la fiscalité a un caractère fondamentalement juridique, ses aspects techniques apparaissent très importants. Ceux-ci consistent dans la traduction concrète des règles juridiques et réglementaires sur le terrain de la réalité de l'entreprise. Il s'agit de faire en sorte que l'entreprise puisse remplir correctement ses déclarations fiscales et verser les impôts exigibles dans les délais fixés par la loi. C'est ce caractère technique et pratique que nous allons privilégier dans notre démarche. Entreprise et gestion fiscale Depuis la réforme fiscale des années 80, l'entreprise est au centre de la gestion de l'impôt. En effet, c'est l'entreprise qui est tenue de faire les opérations d'assiette, de liquidation et de versement de la quasi - totalité des impôts. Toutes ces opérations sont bien entendu effectuées pour le compte de l'Etat. Ainsi par exemple, c'est l'entreprise qui doit déterminer son bénéfice, qui doit calculer l'impôt exigible sur ce bénéfice et qui verse spontanément l'impôt ainsi calculé .Le rôle de l'administration fiscale se limite à fixer au

2

départ les règles à appliquer par l'entreprise dans cette gestion fiscale et à contrôler éventuellement à la fin la gestion des impôts faite par l'entreprise.

Le processus fiscal peut être schématisé ainsi :

Il faut souligner le poids écrasant de cette gestion de l'impôt pour l'entreprise. Celle-ci représente une contrainte importante en termes de coût, de temps… Cependant, cette gestion fiscale peut constituer en certaines occasions une opportunité que l'entreprise peut exploiter à bon escient. C'est le cas notamment en matière d'options. Ainsi par exemple, les sociétés de personnes ne comprenant que des personnes physiques ont la possibilité d'opter soit pour l'impôt général sur le revenu soit pour l'impôt sur les sociétés en matière de taxation de leurs bénéfices. Ce choix aura des conséquences importantes sur l'impôt à payer par l'entreprise, c'est ce qu'on appelle la gestion fiscale positive ou active. Chapitre 1 : L'Impôt sur le Revenu (I.R.) L'impôt général sur le 'I.G.R.(l'IGR) qui est régi par la loi du 17-89 du 12 novembre 1989 est appelé depuis le 1- janvier 2007 l'Impôt sur le Revenu (l'IR). Il a été appliqué depuis le 1er janvier 1990 en remplacement de l'ancien système cédulaire qui frappait l'imposition des revenus au Maroc depuis le protectorat (1). L'I.G.R. constituait l'une des pièces essentielles de la réforme fiscale appliquée depuis le 1er Avril 1986 avec l'introduction de l'Impôt sur les Sociétés (l'I.S.) et de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (T.V.A.) Il faudrait rappeler que Les objectifs essentiels de cette réforme étaient : - La simplification du système fiscal à travers notamment le remplacement des multiples impôts cédulaires par un impôt général unique ;

3

- L'accroissement du rendement fiscal par le biais de l'élargissement de l'assiette de l'impôt et son regroupement; - L'amélioration de la justice fiscale au moyen d'une répartition équitable de la charge fiscale entre les secteurs et entre les différentes catégories socio-professionnelles. 1 - L'assiette de l'I.R. L'I.R. est assis sur le revenu global de chaque contribuable. Ce revenu global imposable est constitué par la somme des revenues nets catégoriels (c'est à dire de chaque catégorie de revenu). Chaque catégorie nette de revenu est déterminée selon des règles qui lui sont propres.

1-1- - Champ d'application L'I.R. s'applique aux revenus suivants : - Les revenus professionnels relevant des activités commerciales, industrielles, artisanales, de professions libérales et de services. - Les revenus salariaux et assimilés - Les revenus locatifs ou fonciers - Les revenus agricoles - Les revenus et profits mobiliers. Sur le plan de la territorialité, L'I .R s'applique : Sur les personnes physiques ayant leur résidence habituelle au Maroc au sens fiscal c'est à dire ayant un foyer permanent ou résident au Maroc de manière continue ou discontinue durant plus de 183 jours par/an, sur tout leurs revenus de source marocaine ou étrangère ; Sur les personnes physiques n'ayant pas leur résidence habituelle au sens fiscal au Maroc pour leur revenu global de source marocaine. Les ambassadeurs, les agents consulaires, et le personnel étranger des missions diplomatiques au Maroc sont exonérés de l'IR dans la mesure où le principe de la réciprocité est appliqué. Il faut signaler également que les conventions fiscales internationales prévoient un régime juridique et fiscal favorable par rapport à la législation fiscale nationale. Le Maroc a signé plus de 75 conventions fiscales avec ses principaux partenaires étrangers. 1-2- La détermination de la base imposable

4

Cette base imposable est constituée par le revenu global imposable qui comporte la somme des revenus nets de chaque catégorie de revenu détenue par le contribuable..) Ce régime est applicable à une double condition : .R qui est le Revenu Global Imposable (RGI) est constituée par la somme de bases imposables catégorielles (BIC). La loi fiscale intègre également dans les revenus professionnels tous les revenus qui ont un caractère répétitif mais qui ne sont pas compris dans une autre catégorie de revenus. industrielles et artisanales autres que celles visées ci-dessus . (R.Condition de fond. 1-2-1-1 Le régime forfaitaire.000dh pour les professions libérales et les prestataires de services. les sociétés en commandite simple et les sociétés en participation non assujetties à l'IS sont obligatoirement imposées selon le régime du bénéfice net réel.Les revenus professionnels. Ainsi les sociétés en non collectif. La détermination du revenu professionnel imposable se fait aux moyens de 3 régimes d'imposition en fonction du niveau du chiffre d'affaires et de la nature juridique de l'entreprise. La demande d'option n'est valable que si le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise est inférieur à : * 2 millions de dh pour les activités de fabrication et de ventes des produits artisanaux ainsi que pour les ventes en gros de produits alimentaires dont les prix sont fixés par la loi . BI = RGI= Somme des BIC. industrielles. * 250. artisanales. 5 . Les revenus professionnels sont les revenus qui proviennent de l'exercice de professions commerciales. 1-2-1 . * 1 million de dh pour les professions commerciales.F.La base imposable (BI) de l'I. de promotion immobilière ainsi que les professions libérales et les prestataires de services. Chaque revenu net imposable est déterminé selon des règles qui lui sont spécifiques.

6 . conformément aux tableaux annexés à la loi de l'IR. La demande pour l'option au régime forfaitaire doit être formulée par écrit et adressée par lettre recommandée avec accusé de réception ou bien remise contre récépissé à l'inspecteur des impôts directs du lieu de résidence du contribuable ou du siège social de son principal établissement. Dans le cadre de régime.Condition de forme.L est faite à partir de l'une des trois méthodes prévues par la loi :    Sur la base du contrat de bail . du niveau d'activité et de l'achalandage La détermination de la V. Celui est calculé en tenant compte de l'importance de l'établissement. Par appréciation directe. il faut y ajouter éventuellement le profit ou plus value net réalisé à l'occasion de la cession d'éléments d'actifs. Il faut souligner que les contribuables qui adhèrent aux centres de gestion de comptabilité agrées bénéficient d'un abattement de la base imposable de 15%.Au revenu imposable ainsi déterminé. L'entreprise doit manifester de manière explicite son option pour ce régime. primes subventions reçues etc. auquel est appliqué un coefficient variant entre 0 . Par comparaison . Ce revenu forfaitaire imposable ne peut pas être inférieur à un bénéfice minimum qui s'applique sans recours aux procédures légales de rectification de la base imposable qui est égal au montant de la valeur locative annuelle normale et actuelle. le revenu imposable est déterminé par application au chiffre d'affaires d'un coefficient fixé pour chaque profession. Cette demande doit être déposée avant le 1er mai de l'année dont ce revenu sera déterminé d'après le régime du bénéfice forfaitaire.Certaines professions et activités y sont exclues par la loi quelque soit le niveau de leur chiffre d'affaires (1). . (1).5 et 10. L'option pour ce régime demeure valable tant que le chiffre d'affaires du contribuable n'a pas dépassé pendant deux années consécutives les limites légales prévues.

L'option pour ce régime demeure valable tant que le chiffre d'affaires du contribuable n'a pas dépassé pendant deux années consécutives les limites légales prévues.000 de dh pour les professions commerciales . Il parait mieux adapté aux contribuables moyens et notamment aux professions libérales. artisanales autres que celles visées ci-dessus. industrielles.N.000. o < à 500.R.G.Condition de forme La demande d'option pour ce régime qui doit être explicite ne peut être formulée que par écrit et adressée par lettre recommandée avec accusé de réception ou bien remise contre récépissé à l'inspecteur des impôts du lieu de la résidence habituelle de l'entreprise. 7 . o .G.R. est inférieur aux limites exigées par la loi (1). les dons …tout en tenant compte des amortissements.) Il faut préciser que certaines professions ne peuvent être soumises au régime forfaitaire même si leur C.A. C'est un régime nouveau qui a été introduit avec l'I. 1-2-1-2. le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise doit être : < à 4 .000 de dh pour les activités de fabrication et de ventes de produits artisanaux ainsi que pour les ventes en gros de produits alimentaires dont les prix sont réglementés. de son principal établissement ou de son domicile fiscal. o < à 2.Condition de fond Pour opter pour ce régime. Le RNS n'est ni forfaitaire. il faudrait ajouter éventuellement les plus values de cession des éléments de l'actif. Cette demande doit être souscrite avant le 1er mai de l'année dont le résultat sera déterminé d'après le régime du résultat net simplifié.S. ni réel avec une comptabilité très simple appelée comptabilité de Caisse.Le régime du revenu net simplifie (R. les subventions.A ce bénéfice ainsi déterminé.000.000 de dh pour les professions libérales et les prestataires de services. C'est pour cela que ce régime intermédiaire (peut être et entre autres) a été prévu dans le cadre de la loi de l'I. Pour opter pour ce régime. une double condition est également nécessaire : .

1-2-4.La cotisation minimale Les contribuables qui sont titulaires de revenus professionnels et soumis soit au régime du revenu net simplifié ou au revenu net réel sont soumis depuis 1992 à ce que l'on appelle une cotisation minimale. les contribuables qui adhèrent aux centres de gestion de comptabilité agrées bénéficient d'un abattement de la base imposable de 15%. subvention et dons).Optionnellement à toutes les entreprises quelque soit le montant de leur CA. * La procédure comptable est simplifiée et les obligations comptables sont allégées. 1-2-3. La base de calcul de cette cotisation est constituée par les produits d'exploitation de l'année précédente (C. est due même en cas de perte. Ce régime est basé sur la tenue d'une comptabilité régulière et correcte. Le revenu imposable qui est le résultat fiscal est constitué par le résultat comptable (Solde du CPC) rectifié selon les règles fiscales applicables en matière de charges déductibles et de produits imposables. 8 . C'est le seul régime existant au niveau de l'impôt sur les sociétés et sur lequel nous allons revenir longuement dans le chapitre 2. Cette cotisation dont le montant ne peut pas être inférieur à 1500 dhs.A. . produits accessoires . Au niveau de ce second régime également. primes.Obligatoirement aux entreprises dont le CA dépasse les limites du régime net simplifié .Le résultat net simplifie imposable est déterminé en gros de la même manière que sous le régime du résultat net réel avec deux principales différences : * Aucune provision n'est déductible et le report déficitaire n'est pas admis .Le régime du Bénéfice Net Réel (BNR) C'est le régime de droit commun qui est applicable : . L'assujetti doit tenir une simple comptabilité de caisse et clôturé son exercice comptable au 31 -Décembre de chaque année. produits financiers.

la différence demeure acquise pour le Trésor. les pensons.Les indemnités de licenciement et de départ volontaire.R et donc exclus de sa base imposable : . les rentes viagères… Sont assimilés aux revenus salariaux : les avantages en nature ou en argent accordés en sus des revenus salariaux. La cotisation minimale n'est pas due pendant les trois 1ers exercices comptables suivant la date du début de l'activité.25% pour les professions commerciales. les indemnités.les indemnités destinées à couvrir les frais professionnels (engagés dans le cadre de l'exercice de la profession). . . Lorsque la fraction du montant de l'impôt sur le revenu correspondant au revenu professionnel par rapport au revenu global imposable du contribuable s'avère inférieure au montant de la cotisation minimale.Les allocations familiales et d'assistance à la famille . artisanales et de promotions immobilières dont les prix sont réglementés.5% pour les professions commerciales. . les émoluments. 1-2-2-Les revenus salariaux et assimilés Sont considérés comme revenus salariaux : les traitements.Les taux de cette cotisation sont : * 6% pour les professions libérales et les prestataires de service.Les pensions alimentaires .Les majorations de retraite ou de pension pour charge de famille . La cotisation minimale doit être versée avant le 1er/02 de l'année en cours.Les indemnités journalières de maladie. Sont exonérés de l'I. . les salaires. . * 0.Les pensions d'invalidité accordées aux militaires et à leur ayant droit . artisanales et de promotions immobilières dont les prix ne sont pas fixés par la loi. industrielles. La détermination du revenu salarial imposable passe par deux étapes : 1ère étape : La détermination des éléments salariaux imposables. d'accident et de maternité ainsi que les allocations décès servies dans le cadre de la législation relative à la sécurité sociale … 9 . * 0. industrielles. elle est imputable sur l'IR.

. Sans que cette déduction ne dépasse pas 24 000 DH. personnel naviguent 40%.B.groupe couvrant les risques de maladie.S. après application d'un abattement de 40%.avantages en nature) x 17%. voyageurs.La part salariale des primes d'assurance . représentant de commerce 45%. : 1. les cachets bruts servis aux artistes sont soumis au taux de 30% retenue à la source.. on détermine le revenu salarial net imposable en effectuant les déductions suivantes. (R.La déduction pour frais professionnels. 5 -Le remboursement en principal et intérêts des prêts contractés pour l'acquisition d'un logement social. Certaines professions bénéficient d'un taux d'abattement plus important : Journalistes 35%. Les titulaires de pensions et de rentes viagères bénéficient d'un abattement général de 40% sur le montant brut de la pension ou de la retraite sans aucune limitation. du régime collectif d'allocation de retraite. 4 .On peut écrire : Revenu Salarial Brut Imposable (RSBI) = Revenu Salarial Brut Total (RSBT)éléments exonérés. marins. 2 . De même.I.Les cotisations aux différents organismes de prévoyance sociale ainsi que les cotisations salariales de sécurité sociale pour la couverture des dépenses relatives aux prestations à court terme. maternité.Les retenues supportées pour les constitutions de pensions ou de retraites en application du régime de pensions civiles et militaires. 3 . Il faut préciser que les rémunérations et les indemnités versées par les employeurs à des personnes ne faisant pas partie de leur personnel salarié habituel sont soumises : 10 . invalidité et décès . Celle-ci est fixée de manière forfaitaire à 17% du revenu salarial brut imposable tout en déduisant les avantages en nature. du régime de sécurité sociale ainsi que du régime de retraites institué selon les statuts des organismes marocains de retraite. 2ème étape : A partir du revenu salarial brut imposable.

-Aux taux de 30% applicable sur les rémunérations et indemnités autres que celles visées ci -dessus.000dhs … Sont exonérés de l'I.Au taux de 30% applicable sur les rémunérations et honoraires versés aux médecins non patentables qui effectuent des actes médicaux dans des cliniques ou établissements assimilés. le profit réalisé lors d'une première cession des locaux à usage d'habitation dont la superficie couverte ne dépasse pas 100m2 et le prix de cession n'excède pas 20. de manière temporaire..La valeur locative (V. * des propriétés agricoles et des constructions et le matériel mobile et fixe qui y est attaché.000dhs. 1-2-3-Les revenus agricoles Ces revenus sont exonérés jusqu'à l'an 2010. 1-2-4-Les revenus et profits immobiliers Sont considérés comme des revenus locatifs. Sont exclus du champ d'application de l'IGR. Ce taux est imputable sur l'IGR . 11 . des associations reconnues d'utilité publique et des œuvres privées d'assistance et de bienfaisance soumises au contrôle de l'Etat … Sont exonérés de manière permanente les personnes qui effectuent des cessions d'immeubles dont le montant annuel ne dépasse pas 60.R. les nouvelles constructions et les additions de construction pendant les trois 1èreannées de leur achèvement. la valeur locative d'immeubles et constructions que les propriétaires mettent gratuitement à la disposition des ascendants et descendants et habités par ces derniers. des administrations et collectivités locales. Ce taux est imputable sur l'I. les revenus suivants : .R .L) des immeubles et constructions que les propriétaires mettent gratuitement à la disposition des tiers.R. le profit réalisé par un contribuable sur la cession d'un immeuble ou partie d'immeuble affecté à l'habitation personnelle pendant au moins 8 années. . Ce taux est libératoire de l'I.Les revenus provenant de la location : * des immeubles bâtis ou non bâtis ainsi que les constructions de toute nature .Au taux de 17% applicable sur les rémunérations et indemnité versées par des organismes d'enseignement et de formation privés ou publics.

12 . Le revenu brut locatif est constitué du montant brut total des loyers augmenté des dépenses incombant normalement au propriétaire ou à l'usufruitier et mises à la charge du locataire comme les grosses réparations déduction faite des charges supportées par le propriétaire pour le compte du locataire .L. Le prix d'acquisition augmenté des frais d'acquisition est réévalué en le multipliant par un coefficient calculé par l'administration en fonction de l'indice du coût de la vie. R.B. coût du contrat droit d'enregistrement et de timbre.B .Le revenu locatif imposable (RLI) est déterminé à partir du revenu locatif brut (RLB) déduction faite d'un abattement forfaitaire de 40%. de publicité.40% R. frères et sœurs de valeurs mobilières et autres titres de capital ou de créance . de comptes sur carnet etc… . les intérêts de prêts. les tantièmes… dans la mesure où ils n'ont pas supporté la T. Sont exonérés de l'IR relatif à ces revenus : . Quant au profit foncier.P.Les produits des placements à revenu fixe tels que les obligations. droit de conservation foncière …). de courtage…) Et le prix d'acquisition + les frais d'acquisition (frais. Sont considérés comme revenus de capitaux mobiliers : .les frais de cession (frais d'annonces.Les produits des placements à revenu variable comme les actions.A .I = R.Les donations entre ascendants et descendants et entre époux. sa base imposable est constituée par la différence entre le : Le prix de cession .L.L. L'impossibilité de justifier par le contribuable du prix et des frais d'acquisition entraîne leur estimation par l'administration. les parts sociales.Les profits des capitaux immobiliers sont les profits nets réalisés par les personnes physiques sur la cession de valeurs mobilières et autres titres de capital ou de créance. 1-2-5-Les revenus et les profits des capitaux mobiliers. loyers. .

de tenue de compte et de garde..000dhs . Le profit mobilier imposable est déterminé par la différence entre . Les profits nets provenant de cessions d'obligations et autres titres de créances ou d'actions ou parts d'OPCVM dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 90%d'obligations et autres titres de créances sont soumis au taux de 20% . RMI =RMB . Les profits nets provenant de cessions d'actions et autres titres de capital ou d'actions et parts d'OPCVM ou d'OPCR dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 60%d'actions et autres titres de capital sont soumis au taux de 10% . de tenue de compte et de garde).La liquidation de l'IR La base imposable de l'IR est donc la somme des bases imposables catégorielles (RPI + RSI + RLI + RMI). 2. La liquidation de l'IR se fait en trois phases : 1ere phase : application des déductions sur la base imposable Sont admis en déduction du revenu global imposable : 13 . Les produits des placements à revenu fixe sont soumis au taux de 20% tout en déclinant leur identité. Les profits nets provenant de cessions d'actions et autres titres de capital ou parts d'OPCVM qui ne relèvent pas des deux premières catégories sont soumis au taux intermédiaire de 15%.Tout partie de profit de cession de valeurs mobilières et autres titres de capital ou de créance dont le montant annuel ne dépasse pas 24.(agios + frais d'encaissement. Le revenu mobilier imposable (RMI) s'obtient en déduisant du revenu mobilier brut (RMB) les agios ainsi que les frais d'encaissement.Les intérêts perçus par les personnes physiques titulaires de comptes d’épargne auprès de la caisse d'épargne nationale.Le prix de cession diminué des frais de cession (frais de courtage et commissions) -Et le prix d'acquisition majoré éventuellement des frais d'acquisition (frais de courtage et commissions).

2eme phase : application du barème de l'IR Au revenu net global imposable ainsi calculé on applique ensuite le barème suivant : Tranches 0-24000 24001-30000 30001-45000 45001-60000 60.G. Ces déductions sont : .Les montants de l'impôt étranger acquitté qui correspondent au revenu de source étrangère.La cotisation minimale exigible au titre des revenus professionnels à verser avant le 1-2. aux associations reconnues d'utilité publique. il faut effectuer les déductions suivantes sur l'impôt brut afin de déterminer l'IGR exigible ou l'IGR à payer effectivement. culturel… aux établissements publics de santé d'enseignement ' de culture ou de recherche ….001120000 Taux 0% 15% 25% 35% 40% Somme à déduire 3600 6600 11100 14100 16500 Plus de 120 000 42 % 3eme phase : Calcul de l’IGR exigible Une fois calculé l’IGR brut. 3°/Le montant des primes ou cotisations se rapportant aux contrats individuels et collectifs d'assurance -retraite d'une durée égale au moins à 10 ans souscrits auprès des sociétés d'assurance établies au Maroc et dont les prestations sont servies aux bénéficiaires à partir de l'âge de 50 révolues dans la limite de 6% du revenu global imposable.de l'année en cours . . qui oeuvrent dans un but charitable. 2°/Le montant des intérêts de prêts obtenus des établissements de crédit et assimilés en vue de l'acquisition ou la construction de logements à usage d'habitation principale dans la limite de 10% du revenu global imposable( R. 14 .L'IGR retenu à la source au titre des revenus salariaux et assimilés .I) .1°/Les dons en nature et en argent accordés aux habous publics et à l'entraide nationale. . . . scientifique.Le montant de la taxe prélevée sur les produits des placements à revenu fixe soumis au taux de 20% .

soit deux mois après la mise en recouvrement du rôle nominatif. o * déductions sociales qui sont : La déduction pour charge de famille qui est égale à 180DH par personne à charge dans la limite de 1080 DH. De plus . Seuls les contribuables disposant d'un seul revenu salarial sont dispensés de faire cette déclaration. . .Le recouvrement de l’IGR L’IGR est recouvré de manière classique . 15 . la date du début d'activité. Le versement de l' IGR exigible doit intervenir avant le 1 juin de l'année suivante. tout un ensemble de déclarations qui doivent être adressées par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise directement contre récipissé à l'inspecteur des impôts du lieu du domicile fiscal ou de leur principal établissement sont exigées des contribuables à l'IR : .les employés privés domiciliés ou établis au Maroc ainsi que les administrations publiques et les sociétés de droit public doivent faire une déclaration présentant pour chaque bénéficiaire des revenus salariaux versés au cours de l'année précédente .modèle établi par l'administration dans un délai de 30 jours suivant soit. soit celle de l'acquisition de la première source de revenu .Ainsi les entreprises sont tenus de faire la déclaration de leur revenu au titre d'une année donnée avant le 1 avril de l'année suivante.* déductions économiques au titre de l'année concernée qui sont : La déduction de 10% du montant des dividendes perçus au titre des actions cotées en bourse sans que la base de calcul de cette déduction ne dépasse pas 5000DH.Les débirentiers domiciliés au Maroc sont obligés de fournir toutes les informations et les indications nécessaires concernant les titulaires des pensions ou rentes viagères dont ils assurent le paiement . La base de calcul de cette déduction ne peut pas dépasser 9000 DH.Une déclaration d'identité fiscale conforme à l'imprimé. o Déduction de 10% du montant des primes ou cotisations se rapportant aux contrats individuels ou collectifs d'assurance-vie d'une durée au moins égale à 10 ans souscrits auprès de sociétés ou mutuelles établies au Maroc. o Déduction de 10% du montant des achats nets d'actions cotées en bourse sans que la base de calcul de cette déduction ne dépasse pas 16500DHS. o 3 .

000 dh.A pour la détermination du revenu forfaitaire imposable. Déterminez les cotisations minimales et les I.Les propriétaires.000dh. les cession de biens immeubles ou de droits réels effectuées . Cas N° 2 : Un contribuable marié (femme au foyer) avec deux enfants à charge est un peintre de bâtiment .Celui-ci a réalisé au cours de l'exercice N un Chiffre d'affaires (C.Ce même contribuable a disposé des produits d'exploitation de 3. . . ce contribuable a dégagé un résultat professionnel bénéficiaire de 220. une déclaration de leur revenu global.000 dh. Il faut précisez que ce contribuable est soumis au régime du bénéfice net réel.Les produits d'exploitation de l'année N s'élevaient à 4. On suppose dans un premier cas qu'il s'agit d'un commerçant de produits non réglementés et dans un second cas d'un prestataire de services.500.Les contribuables qui cessent leur activité au Maroc sont obligés de faire dans les 30 jours avant la date de leur départ. le taux est de 15%.Les contribuables qui cèdent des valeurs mobilières et autres titres de capital ou de créances non inscrits en compte auprès d'in intermédiaire financier habilité sont tenus de faire auprès du receveur de l'administration fiscale une déclaration annuelle récapitulant toutes les cessions réalisées. D'après le tableau des coefficients applicables au C. toutes en faisant les régularisations nécessaires.R exigibles au titre des deux années.200. et ce avant le 1er avril de l'année suivant celle au cours de laquelle les cessions ont été réalisées.000 DH. en même temps que le versement de l'impôt . Au titre de l'exercice N-1. les usufruitiers et les redevables de l'impôt sont tenus de déclarer dans un délai de 60 jours qui suivent la date de cession . Au cours de l'année N+1.. Cette déclaration est souscrite en même temps que le versement de l'impôt.000 dh . Etudes de cas de l'IR Cas N° 1 : Un contribuable marié (femme au foyer) ayant un enfant à charge a réalisé au titre de l'année N un bénéfice professionnel imposable de 180. Ce contribuable a opté pour le régime forfaitaire.A) de 240. 16 .

320 DH . Après vérification. il s'est avéré que ce montant correspond à des dépenses personnelles au dossier de divorce de sa fille.3. 17 .00 DH TTC.000 dh 4570 dh 68750 dh 35200 dh 157320 dh 45720 dh .Frais divers de gestion : .6 de 6130 DH.La valeur locative annuelle est évaluée à 18000dhs et le coefficient qui lui es applicable est de 4. Calculez l'IR exigible. .N.Chiffre d'affaires : . Dans les produits : .Impôt et taxes : .Résultat net comptable : 103450 DH .200 dh. Les produits d'exploitation de l'année précédente s'élèveraient à 635.Achats payés : 725. Cas N° 3 : Un pharmacien marié (femme travaille et gagne 45000dh par an) avec trois enfants à charge a disposé au cours de l'année N des éléments de recettes et de dépenses suivants : . Cas N° 4 : La comptabilité d'une société en non collectif pour l'année N.Frais de personnel : .Une plus value de cession d'un matériel de transport acquis depuis le 17. nous fournie les éléments suivants : Dans les charges : . Calculez l'IR exigible.Facture du mécanicien d'un montant de 31200DH pour le remplacement d'un moteur neuf de sa voiture qui est complètement amortie.Dotations aux amortissements : Ce contribuable a opté pour le régime net simplifié.Impôt sur le résultat : 62.Facture d'honoraire de l'avocat de l'entreprise à hauteur de 65.

Ce salarié a aussi disposé d'intérêts de bons de trésor d'un montant de 8530DH ayant supporté une retenue à la source de 30% et a effectué des achats nets d'actions d'une société côté à la bourse des valeurs de Casablanca de 23680 DH. au titre de juin 2005.Frais de déplacement justifié . Déterminez le résultat fiscal de cette société au titre de l'année N .Une cotisation pour retraite complémentaire : . Calculer l'IR à payer tout en sachant que l'entreprise a acquitté une cotisation minimale relative à cet exercice d'un montant de 23560 DH.Voiture de service Ce salarié a versé : .Primes d'ancienneté 3.Une cotisation de sécurité sociale .Intérêt reçus sur prêt accordés au personnel de l'entreprise : 14.000 DH.Encaissement d'avances relatives à une promesse de vente d'un appartement de 25. Le contrat définitif n'a pas encore été conclu à la fin de l'exercice. .200 DH 1.000 DH 1.800 DH 1. Cas N° 5 : Un salarié marié femme au foyer a 3 enfants âgés tous de moins de 21 Les donnés du salaire de Monsieur FADIL.500 DH 1. 18 .. sont : Son revenu salarial mensuel global est composé des éléments suivants : .Traitement de base .Une cotisation pour assurance groupe 260 DH 275 DH 170 DH Il a remboursé par prélèvement mensuel un prêt qu'il a contracté auprès d'un établissement de crédit pour l'acquisition d'un logement économique de 1.450 DH dont 500 DH d'intérêt.Indemnité de responsabilité . .Dividendes perçus de la participation dans le capital social d'une SARL de 7520 DH.000 DH.300 DH .

Calculer le montant de l'IR à payer ? Cas N° 7 : Un contribuable a disposé au titre de l'année N des revenus et placements suivants : .Prime d'ancienneté .Intérêts imposables provenant d'un compte bancaire Le salaire brut total se décompose ainsi : .000 DH.Prime versés au titre d'une l'assurance vie 6340 DH 30000 DH 11260 DH Par ailleurs. ce contribuable possède un appartement qui lui procure un revenu locatif de l'ordre de 2600 DH par mois.500 DH.000 DH 3600 DH 21450 18240 DH 250. Les frais d'acquisition sont de l'ordre de 75.000 DH 30.Revenus fonciers : .Allocations familiales DH 1 50.Revenu net professionnel imposable 195230 DH ..Salaire but total : .Dividendes perçus des actions cotées à la BVC -Achats net d'actions pour un montant de . Cas N° 6 : Un contribuable a cédé au cours de l'année N un lot de terrain pour le prix de 1. Calculer l'IR à payer par ce contribuable tout en sachant qu'il a trois personnes à charge et qu'il verse des cotisations mensuelles d'assurance retraite complémentaire de l'ordre 14950 DH.500 DH.250.400 DH 30.logement de fonction .Calculer l'IR sur salaire de ce contribuable tout en sachant que le taux des frais professionnels est de 25%.000 DH .Salaire brut .000 DH 40. Cas n° 8: Un salarié marié ayant deux enfants à charge et femme au foyer a disposé durant l'année N des revenus ci-après : . Ce même lot de terrain avait été acquis en 1997 à 750. 19 .Indemnités d'accident de travail .

700 DH.L'entreprise ATLAS dont il est le propriétaire a dégagé un bénéfice avant impôt de 78560DH.Frais de déplacement Justifiés 15. Cas n° 9 : Un contribuable marié ayant 6 enfants à charge avec femme au foyer.000 DH 13. A la fin de l'année N Les informations disponibles pour déterminer son revenu imposable et l'IR exigible sont les suivantes : .Indemnité de responsabilité . exigible. 230 DH. Cas N°10 : Un contribuable dirige plusieurs sociétés en tant qu'exploitant et principal associé. 2°) un revenu de capitaux mobiliers d'un montant de 17340DH qui représente la rémunération d'un compte bancaire qu'il possède à la Banque Populaire. Ce contribuable a supporté des intérêts de prêt relatif à la construction d'un logement d'habitation personnelle de 52. Elle a également versé des cotisations se rapportant à un contrat individuel d'assurance -retraite d'une durée de 15 ans auprès d'une société marocaine d'assurance d'un montant de 3150Dhs.R. exigible et précisez les modalités de son recouvrement. les produits d'exploitation réalisés au cours de l'année précédente s'élevaient à 695. Soumis au régime du bénéfice net simplifié dans le cadre de cette activité de service.000 DH Ce contribuable a effectué un don à une institution sociale bénéficiant de l'utilité publique de 12000 DH et verse des charges financières à la banque (intérêts et principal) relatives à l'acquisition d'un logement personnel à caractère économique de 18160 DH).R. Déterminez l'I. 20 . Déterminez l'I. a disposé au titre de l'exercice N des revenus ci-après : 1°) un revenu locatif de 19500 DH provenant d'un logement dont il est propriétaire.. Cette banque a prélevé 375 DH représentant les agios et les frais de tenue de ce compte. 3°) un résultat bénéficiaire qui découle d'une activité de profession libérale qui lui rapporte un revenu professionnel annuel imposable de 216570.

000 DH . . Il a été acheté à 20. . on relève : t . Cas N°11 : Une société soumise à l'IR selon le résultat net réel a dégagé au titre de l'exercice N un résultat comptable avant impôt de 325130 DH.Il a également a encaissé les revenus suivants : * 6230 DH comme intérêt d'un compte bloqué dans un établissement bancaire. .La société en nom collectif BADR dont il est le principal associé a réalisé un bénéfice avant impôt de 230690 DH. il faut noter que ce contribuable est marié (femme au foyer) avec quatre enfants. Enfin. on note : .000 DH.Il a versé 12 500 DH d'intérêt concernant un prix auprès d'une banque pour la construction d'une villa personnelle . Notre contribuable est propriétaire d'un immeuble dont le revenu locatif est de 35.Dividendes perçus 12500 DH .Don reçu 50. Déterminer le revenu net imposable et calculer l'IR exigible.La distribution par la société de tantièmes spéciaux de 35. . .La constitution d'une provision pour litige a été constituée suite à un procès intenté à l'entreprise de 45..000 DH.000DH .Jetons de présence reçus 30.000DH. 21 . . * 5620DH dividendes d'une participation dans une société anonyme . La vérification de la comptabilité permet de relever les éléments suivants : Parmi les produits. deux âgés de moins de 212 ans et les deux travaillent avec des ages respectifs de 27 et 29 ans. Ces es achats net d'action de sociétés cotées en bourse s'élève à 9620 DH. Parmi les charges.00DH . .000 DH par an.000 DH . .Le versement du loyer d'un magasin commercial de 60.Ventes de marchandises livrées 653000 DH . il y'a-5 ans.Il a versé 11200 DH relatif à l'assurance retraite contracté sur une durée de 12 ans et 3200 DH au titre de l'assurance vie au profit de ses enfants .Cession d'un ordinateur à la clôture de l'exercice à 9.

L'enregistrement comptable de dotations aux amortissements d'un terrain nu 28300 DH . Déterminer le résultat réel imposable et calculer l'IR à payer .000(100 DH pour chaque unité). . .C..000 DH ayant une durée de vie 10 ans. . . 22 .L'achat d'une machine achetée au prix de 150.La distribution de cadeaux de fin d'exercice accordés gratuitement à des clients et au personnel de la société d'une valeur globale de 100.M (IR) . Q.Le paiement de frais de séminaires de 17200 DH .L'IR s'applique t-il aux revenus suivants :      Les revenus professionnels Les revenus salariaux et assimilés Les revenus et profits locatifs Les revenus et profits immobiliers mobiliers Les revenus agricoles.Le paiement de la taxe sur les véhicules de 26.000 DH relative à un matériel utilisé pour les besoins de l'entreprise . . Cette machine est amortie selon le système linéaire.

000dh Au résultats net simplifié    500.000dh 300.Les entreprises résidantes au Maroc sont soumises à l'IR   Sur l'ensemble de leurs revenus Sur leur revenus de source marocaine seulement.000 dh 23 .000 dh 750.Les revenus agricoles sont-ils exonérés de l'IR :    Jusqu'en 2020 Jusqu' en 2010 Jusqu' en 2005 .Les revenus professionnels sont-ils imposés à l'IR selon trois régimes et lesquels :   Vrai Faux .000dh 500..Toutes les sociétés de personnes peuvent être assujetties à l'IR :   Vrai Faux . .Toutes les sociétés de personnes peuvent être soumises au régime reél :   Vrai Faux .A partir de quelle limite de chiffre d'affaires les professions libérales et les entreprises prestataires de services sont elles soumises : Au forfait    250.000 dh 1000.

500.000dh 2.000 dh 24 .000 dh 4000.000.000 dh 1500.000 dh 1000.000 dh 2500.000 dh 4000.000 dh 1.Au résultats net réel    1000.000 dh Au régime du revenu net réel    3000.000 dh 1200.000 dh .000 dh Au régime du revenu net simplifié    2000.000 dh 4500.A partir de quelle limite de chiffre d'affaires une entreprise commerciale ou industrielle dont le prix sont réglementés est elle soumise : Au forfait    2000.000 dh Au régime du résultat net simplifié   1000.A partir de quelle limite du chiffre d'affaires une entreprise commerciale ou industrielle dont les prix de vente ne sont pas réglementés est elle soumise : Au forfait    500.000 dh 3000.000 dh 3000.000 dh .

000 dh 3.Quel est le seuil d'imposition en matière de l'IR :    20.000 dh 4. 2. cochez ceux qui sont imposables à l'IR :        Traitement de base Indemnités de déplacements justifiés Allocations familiales Indemnités de responsabilité Avantages en nature Indemnités de logement Pensions.500.000 dh . cochez celles qui sont applicables après le calcul de l'IR brut :    Les réductions pour charges de famille L'IR sur les salaires prélevé à la source Les dons accordés à des institutions reconnues d'utilité 25 .000 dh Au régime du résultat net réel    2.000. -Les revenus locatifs bénéficient-ils d'un abattement de :    50% 40% 25% .000.000.000dh 24.000dh -Parmi ces déductions.Parmi ces éléments du revenu salarial.000dh 30.

Les produits des placements à revenus fixes qui sont soumis au taux de 20% sont :   Libératoire de l'IR Imputable sur l'IR -La cotisation minimale est payable quelque soit le résultat de l'entreprise   Vrai Faux -le versement de l'IR d'une année donnée doit intervenir :    Avant le 1-4. Les dividendes des sociétés cotées à la bourse de Casablanca  .de l'année suivante Avant le 1-6.de l'année suivante Avant le 1-5.publique   La cotisation minimale Les intérêts de prêt pour l'acquisition ou la construction de logements personnels.Les produits des actions parts sociales et revenus assimilés sont-ils soumis au taux de :    20% 15% 10% .de l'année suivante. 26 .

Celuici est passé de 48 % en 1987 à 35 % actuellement. .Aux associations et organismes assimilés . De même. les sociétés de fait qui ne comprennent que des personnes physiques.86 .Mis en application depuis le 1-1-87.S) L'I. . l'I. Ainsi.S.Aux sociétés de personnes qui ne comprennent pas que des personnes physiques .289 du 31 décembre 1986 qui a été publié au bulletin officiel n° 3873 du 21 Janvier 1987 . 1. La réforme de l'imposition des sociétés a consisté principalement dans la modification des dispositions concernant la détermination de la base imposable ainsi que dans la réduction progressive du taux de l'impôt. les sociétés de personnes qui ne comprennent que des personnes physiques qui ont opté pour l'IR. les 27 .Aux sociétés de capitaux quelque soit leur forme et leur objet . Sont optionnellement soumis à l'IS les sociétés de personnes (sociétés en non collectif et sociétés en commandite simple et les sociétés en participation) qui ne comprennent que des personnes physiques.Chapitre 2 : L'impôt sur les sociétés (I.S s'est substitué à l'impôt sur les bénéfices professionnels (IBP).Les filiales (centres de coordination) de sociétés internationales dont le siége est situé à l'étranger. depuis sa mise en œuvre en 1987.le champ d'application L'impôt sur les sociétés est obligatoirement applicable : . les règles de calcul de la base imposable ont fait l'objet de plusieurs changements afin d'atténuer l'évasion et la fraude fiscales qui se pratiquaient sur une grande échelle au niveau de l'ancien IBP. Sont exclues du champ d'application de l'IS.S a été institué par le dahir n° 1 . l'impôt sur les sociétés a connu des modifications importantes en particulier au niveau du taux. . Ainsi. les sociétés et les personnes physiques qui n'ont pas opté pour l'impôt général sur le revenu sont soumises à l'I. -Aux établissements publics et à toute personne morale qui se livrent à une exploitation ou à des opérations lucratives .

les sociétés d'assurance et de réassurance et les agences immobilières. .Les entreprises.Les entreprises artisanales dont la production est le résultats principalement d'un travail manuel … 28 .000. . la Banque Africaine de Développement … . . Sont exonérées de manière permanente de l'I.sociétés immobilières dont le capital est divisé en parts sociales ou actions nominatives ainsi que les groupement d'intérêt économique.Les sociétés exploitant des centre de gestion et de comptabilité agrées pendant une période de 4 ans suivant la date de leur agrément. Bank Al Maghrib. la Fondation Mohamed VI de promotion des œuvres sociales de l'éducation et de formation. Sont exonérés totalement ou partiellement de manière temporaire : . de travaux. à raison des activités exercées dans des régions fixées par décret . la Banque Islamique de Développement. les établissements de crédits. . de fournitures ou de services.Les associations et les organismes sans but lucratif . autres que les établissements stables n'ayant pas leur siége social au Maroc bénéficiaires de marchés.Les entreprises exportatrices de biens et services qui réalisent un chiffre d'affaire à l'export pour une période de 5ans consécutifs à compter de l'exercice au cours duquel la première opération d'exportation a été effectuée et d'une réduction de 50%au delà de cette période .Les entreprises minières exportatrices ou qui vendent leurs produits à des entreprises qui les exportent après leur valorisation bénéficient d'une réduction de 50%.Les revenus agricoles jusqu'à l'an 2010.Les coopératives marocaines et leurs unions dont le chiffre d'affaires annuel hors TVA est inférieur à 5. .vasculaires.000dhs .S : .Les entreprises hôtelières pour la partie du chiffre d'affaires réalisée en devises rapatriée pendant une durée de 5 ans consécutifs à partir de l'exercice au cours duquel la première opération h'hébergement en devise a été effectuée et d'une réduction de 50% au de là de cette période . la Fondation Mohamed V pour la solidarité.L'impôt retenu à la source des différents produits de capitaux mobiliers conformément aux dispositions de l'article 6 de la loi sur l'IS . . la Caisse de Dépôt et de Gestion. .La ligue nationale de lutte contre les maladies cardio. . .

tenir compte des livraisons et non pas des encaissements. il faut déterminer le résultat fiscal conformément aux règles de passage du comptable au fiscal Résultat fiscal = Résultat Comptable + les réintégrations .S que sur les bénéfices ou revenus de source marocaine. est constitué par l'ensemble des ventes que l'entreprise a réalisé au cours de l'exercice sans distinguer celles qui ont été payées ou non. les créances certaines qui correspondent à des ventes effectuées pendant l'exercice . les sociétés de droit marocain ayant leur siège social au Maroc sont passibles de l'I. les produits non courants : les subventions. les primes. Par contre les sociétés n'ayant pas leur siège social au Maroc ne sont imposables à l'I. Le C.S : sont considérés comme produits imposables: le chiffre d'affaires. 2 . Autrement dit l'entreprise doit.S sur la totalité de leurs bénéfices. A partir du résultat comptable dégagé par le solde du Compte des Produits et des Charges (CPC). 6 de la loi sur l'I. 2-1.charges déductibles (au sens de la fiscalité. aux actions qu'elle exerce et aux opérations qu'elle réalise au Maroc. toute société quelque soit le lieu de son siège social en considération de l'ensemble de ses bénéfices ou revenues de source marocaine se rapportant aux biens qu'elle possède.En vertu du principe de la territorialité de l'impôt : Sous réserve de l'application des conventions fiscales internationales. est imposable à l'I.Les créances dont le recouvrement est douteux doivent être rattachées à l'exercice de leur naissance et pouvant justifier la constitution d'une provision.S. 29 . les produits accessoires. les produits financiers.Détermination de la base imposable Seul le régime du bénéfice net réel (BNR) existe en matière d' IS. Sont rattachés à un exercice déterminé.S.A. Dans ce régime. la base imposable est constituée par le résultat net comptable rectifié selon les dispositions fiscales régissant l'I.Le Chiffre d'affaires (CA).Les produits imposables Au sens de l'Art.les déductions Résultat Fiscal = Produits imposables . les dons… 2-1-1. A ce titre.

tantièmes etc) d'une entreprise qui proviennent de sa participation dans le capital social d'une autre entreprise bénéficie d'un abattement de 100% au niveau de l'entreprise bénéficiaire. des parts sociales.Par ailleurs les prix de vente s'entend net des réductions de toute nature accordées au client (rabais. des subventions.A.L'exonération est totale sous une triple condition : * L'entreprise doit souscrire un engagement écrit dans un délai de trois mois de la clôture de l'exercice dans lequel elle s'engage à réinvestir la totalité du profit réalisé . 2-1-3. parts sociales. on peut citer les revenus fonciers qui proviennent de la location d'immeubles appartenant à l'entreprise. 30 . Parmi ces produits courants. des profits de cession des éléments de l'actif immobilisé… Il faut signaler que ces profits de cession bénéficient d'un traitement fiscal particulier selon qu'ils soient réalisés en cours d'exploitation ou à la fin d'exploitation de l'entreprise. Cet abattement total vise à éviter la double imposition. de billets de trésorerie… Il faut préciser que les produits de participation (dividendes des actions. etc. des dommages et intérêts. de produits de la propreté industrielle à savoir les redevances perçues par l'entreprise en contrepartie de la concession de licences. remises et ristournes accordés). de marques de fabrication etc. Ils peuvent ainsi bénéficier également d'une exonération totale ou partielle : . des revenus des créances. de bons de caisse.) d'intérêt de prêts. 2-1-4 Les produits exceptionnels (non courants) Ces produits non courants sont constitués des profits et gains divers perçus par l'entreprise à la suite d'événements accidentels ou conjoncturels survenus au cours de l'exercice. Il s'agit notamment des indemnités d'assurance.Les produits financiers Il s'agit des produits des titres de participation (actions.Les produits accessoires Ils sont constitués par les produits d'exploitation hors des recettes provenant de l'activité principale de l'entreprise qui représentent d'ailleurs son C. dons et primes reçus de l'Etat ou des collectivités locales. 2-1-2.

L'exonération est automatiquement partielle. Si l'une des conditions n'est pas remplie. 31 . Il faut rappeler que : Le profit de cession = Prix de cession (PC) .Elle doit correspondre à une charge réelle appuyée par des pièces justificatives (inscrites en comptabilité. Celle-ci qui s'applique aussi bien en cours d'exploitation qu'en fin d'exploitation dépend de la durée de détention du bien cédé.Elle doit se rattacher à l'exploitation et à la gestion normale de l'entreprise.valeur comptable nette (VCN). Pour être déductible. etc…) . la charge doit satisfaire d' abord à cinq conditions générales : . 2-2 -Les charges déductibles : Les charges déductibles sont les charges qui sont engagées ou supportées pour les besoins de l'activité de l'entreprise. le profit global de cession sera imposé au prorata du montant non réinvesti ou en fonction de la période non respectée. . VCN = Valeur d'origine (VO).les amortissements cumulés (AC).* L'entreprise doit réinvestir effectivement la totalité des profits ainsi réalisés en biens d'investissement dans un délai maximum de 3 ans suivant l'expiration de l'exercice de la cession . Ce qui exclut les dépenses personnelles qui n'ont aucun lien avec l'exploitation normale de l'entreprise. . factures. * L'entreprise doit maintenir à l'actif de son bilan les immobilisations ainsi réinvestis pendant au moins 5 ans suivant celle de leur réalisation. si l'entreprise ne bénéficie pas d'une exonération totale.4 ans Plus de 4 ans Taux d'abattement 25% 50% Cet abattement ne s'applique pas aux plus-values résultant de la cession ou du retrait des terrains nus quelque soit leur destination. Durée de détention du bien cédé 2 .

3 . 4.000dhs. Pour les rémunérations accordées aux dirigeants de société. les intérêts des comptes courants d'associés etc… La déduction des intérêts s'opère sur les bénéfices de l'exercice au cours duquel ils sont venus à échéance et non pas de l'exercice de leur paiement.A. elles sont comprises normalement dans les charges déductibles sauf les tantièmes qui représentent une part de bénéficie accordée aux membres du conseil d'administration d'une S. d'escompte. virement bancaire ou par procédé électronique dans le cas ou son montant dépasse 10. Les intérêts versés à ces associés ne sont déductibles qu'à une triple condition : 32 . . de prix.. moyen magnétique de paiement. Les charges déductibles comprennent : 1 .V.A déductible.T.Elle doit se rattacher ou être engagée au cours de l'exercice . les frais de compte.C à l'exclusion de la T.Elle doit se traduire par une diminution de l'actif net de l'entreprise.Les achats de matières et de produits Le prix d'achat à prendre en considération s'entend le prix facturé T.Impôts et taxes D'une manière générale les sociétés peuvent déduire de leur bénéfice imposable tous les impôts et taxes dont la déductibilité est permise par la loi sauf l'IS. En cas d'importation le prix d'achat est augmenté des droits de douane relatifs aux biens acquis ainsi que des frais accessoires tel que l'assurance ou le transport.Elle doit être payée par chèque barré non endossable. 2 . Il faut préciser également que les majorations. Sinon le montant de la charge n'est déductible qu'à concurrence de 50%. effet de commerce. les amendes et les pénalités mises à la charge des contrevenant aux dispositions légales et réglementaires en matière de transport. Sont déductibles par exemple. ne sont pas déductibles. de fiscalité etc. . Il est fréquent que les associés avancent de l'argent à la société en contre partie du paiement d'un intérêt sur ces avances.Les frais de personnel Ces frais regroupent. les dépenses ayant pour résultat l'entrée d'un nouvel élément dans l'actif ou ayant pour contrepartie la disparition d'une datte au passif ou la naissance d'une créance à l'actif .Les frais financiers Normalement sont déductibles tous les intérêts bancaires. . les charges de personnel et sociales y compris les indemnités et les avantages en argent et en nature.

* Le taux d'intérêt versé au titre de ces avances ne doit pas dépasser le taux fixé annuellement. aux associations reconnues d'utilité publique. Ces charges ou ces pertes doivent être nettement précisées et susceptibles d'une évaluation approximative.Les frais généraux divers Il s'agit de charges variées telle que les loyers et charges locatives. 5. les frais de publicité. scientifique. matériel et outillage. à l'exclusion des terrains et des constructions autres qu'à usage professionnel dans la limite de 30 % du montant de l'investissement.* Le capital social doit être entièrement libéré .Les provisions Elles sont constituées dans le but de faire face soit à la dépréciation des éléments de l'actif. en vue de la réalisation d'investissement en biens d'équipement. par arrêté du Ministre chargé des finances. qui oeuvrent dans un but charitable. soit à des charges ou des pertes non encore réalisées mais que des événements en cours rendent probables. les frais de transport. Les dons en nature et en argent accordés aux habous publics et à l'entraide nationale. Les provisions pour investissement peuvent être constituées dans la limite de 20%du bénéfice fiscal après report déficitaire et avant impôt. les cadeaux publicitaires distribués gratuitement par la société à ses clients sont déductibles à une double condition : * Le cadeau distribué doit comporter le nom. culturel… aux établissements publics de santé d'enseignement ' de culture ou de recherche … 6 . en fonction du taux d'intérêt moyen des bons du Trésor à six mois de l'année précédente. * La valeur unitaire de chaque cadeau ne doit pas dépasser 100dh. les frais d'assurance. le sigle de l'entreprise ou la marque des produits qu'il fabrique. les dons et les subventions etc. * Les avances effectuées ne doivent pas être supérieures au montant du capital social . Pour les frais de publicité. Les provisions pour investissement peuvent être constituées dans la limite de 3% de bénéfice fiscal avant impôt et après report déficitaire en vue d'alimenter un fond destine : 33 .

Les amortissements sont déductibles dans la limite des taux admis. la charge nécessaire à son renouvellement sur le nombre d'exercice correspondant à la durée normale de sont utilisation. N+2. Ainsi par exemple le déficit de l'année N peut être reporté sur les exercices de N+1 .Les amortissements L'amortissement consiste à faire apparaître dans les écritures comptables de l'entreprise la dépréciation progressive des éléments de l'actif immobilisé de manière à répartir pour chaque élément. la prise en compte des amortissements aggrave sa perte. après report déficitaire par les entreprises minières dans la limite de 30% du montant de leur chiffre d'affaires résultant de la vente de produits extraits des gisements exploités. N+3 et N=4. les règlements et les usages de chaque profession. * Soit à l'octroi aux salariés de l'entreprise des prêts pour l'acquisition ou à la construction de logements à titre d'habitation personnelle Les provisions pour reconstruction de gisements peuvent être constituées dans a limite de 50% du bénéfice fiscal avant impôt. 8 -Le report déficitaire C'est la possibilité pour une entreprise de déduire du bénéfice d'un exercice donné le déficit des exercices antérieurs. 7 . Les biens concernés par l'amortissement doivent être inscrits dans un compte d'actif et leur amortissement régulièrement constaté en comptabilité. En principe la non comptabilisation d'une dotation aux amortissements fait perdre le droit à la déduction du résultat de l'exercice.* Soit à l'acquisition ou à la construction de logements à titre d'habitation personnelle pour le personnel de l'entreprise .000 dh de déficit correspondant aux 34 . Le report déficitaire ne peut s'exercer que sur une période de 4 ans. cette limitation ne s'applique pas au déficit ou à la fraction du déficit correspondant à des amortissements régulièrement constatés en comptabilité et compris dans les charges déductifs de l'exercice. Exemple : soit une entreprise qui a enregistré au cours de l'exercice N° une perte = 30. c'est pourquoi l'administration fiscale a prévu un système permettant de réduire ce déficit en déduisant de manière extra-comptable dans la limite du déficit fiscal les amortissements de l'exercice.000 dh dont 10. En période déficitaire pour l'entreprise. Si ce report déficitaire est limité normalement à 4 ans. par la loi.

l'exercice comptable ne signifie pas forcément une année civile du 1er janvier au 31 Déc. 3 .000 N+5 +8000 -2000 -2000 Le reliquat du déficit fiscal hors amortissement soit 4. Bank Al Maghrib. o 39.000 -10. ll existe plusieurs taux d'imposition : 10% pour les produits bruts perçus par les sociétés étrangères. Ces produits sont imposés par voie de retenue à la source et libératoire de tout impôt sur le revenu ou sur le bénéfice .6% applicable aux établissements de crédit et organismes assimilés. o 35 . N+1 -Bénéfice avant report du déficit fiscal (hors amortissement) -Reliquat du déficit fiscal -Déficit sur amortissement reportable +2000 -18.7. o 35% qui s'applique à toutes les sociétés marocaines ou étrangères qui ne sont pas soumises à un autre taux. 4.La liquidation et le recouvrement de l'IS 3-1-La liquidation La liquidation de l'IS est normalement effectuée sur chaque exercice comptable (12 mois). la Caisse de Dépôt et Gestion et aux compagnies d'assurances et de réassurances. Au cours des cinq exercices suivants l'entreprise a réalisé des bénéfices qui s'élèvent à 2.S.000 N+4 +7000 -4.000dh.amortissements de l'exercice 20.000dh .000 N+3 +3000 -11.000 sur les résultats bénéficiaires des exercices suivants.000 N+2 +4000 -14. La liquidation de l'I.000 -10. 3.000 -10. L'entreprise garde toujours la possibilité de reporter la part du déficit correspondant à l'amortissement soit 10. la liquidation de l'IS est toujours annuelle mais pas obligatoirement du 1er janvier au 31 Déc.000dh est perdu par l'entreprise qui n'a pas pu l'imputer en totalité sur les bénéfices des quatre exercices suivants.000dh et 8000dh.000DH hors amortissements. se fait normalement sur l'ensemble des bénéfices réalisés au lieu du siège social ou du principal établissement de l'entreprise. Par conséquent.000 -10.000dh. De ce fait.

Versement du 2ème acompte au plus tard la fin du 2ème trimestre de l'exercice courant .Versement du 3ème acompte au plus tard la fin du 3ème trimestre de l'année en cours . Cette déclaration doit être faite dans les trente jours suivant le mois au cours duquel les dits cessions ont été effectuées. Cette déclaration doit intervenir dans les trois mois qui suivent la clôture de chaque exercice comptable. . des produits de placement s à revenu fixe. o 3-2. o 20% sur le montant. . Les sociétés non résidentes imposées forfaitairement sont obligées de produire une déclaration de leur chiffre d'affaires établie sur imprimé fourni par l'administration. parts sociales et revenus assimilés . . hors TVA.Deux taux de l'IS retenu à la source sont applicables : 10 %sur le montant des produits des actions. 36 . le paiement de l'IS est effectué au moyen de quatre acomptes provisionnels dont le montant de chacun est égal au quart de l'IS payé au cours de l'année précédente.Versement du 1er acompte au plus tard la fin du 1er trimestre de l'année en cours . et ce avant le 1er avril de chaque année .Versement du 4ème acompte au plus tard la fin du 4ème trimestre de l'exercice courant. le recouvrement de l' IS s' opère à travers le système des acomptes provisionnels . Depuis 1992 .Ainsi.modèle de l'administration . Acomptes provisionnels (année N) = IS exigible (année N-1) x 25%. Les sociétés non résidentes doivent de déposer une déclaration de résultat fiscal au titre des plus values résultant des cessions des valeurs mobilières réalisées au Maroc établie selon l'imprimé. Les versements relatifs de ces quatre acomptes sont échelonnés ainsi : .Le recouvrement de l' IS Les Sociétés sont tenues d'adresser à l'inspecteur des impôts du lieu de leur siège social ou ru principal établissement une déclaration de leur résultat fiscal établie sur imprimé-modèle fourni par l'administration.

000 DH d'IS. . Deux situations peuvent se produire : .000) est supérieur aux acomptes versés (120.Fin du 1er trimestre N. le surplus est automatiquement imputé sur le 1er acompte échu.000 DH = 30. 4eme acompte = 30.Lorsque l'IS exigible est supérieur aux acomptes versés. Au cours de l'année N elle a réalisé un bénéfice imposable de 571430DH. Exemple : une entreprise a versé au titre d e l'année N-1 120. l' IS exigible devient inférieur aux acomptes provisionnels soit un surplus de : 120. Ainsi le 1er acompte de l'année N+1 sera égal à 90. sinon l'entreprise peut demander son remboursement. 3eme acompte . l'entreprise va calculer l' IS exigible au titre de l'année N qui est égal à : 571430 x 35% = 200.000DH. Les modalités de payement des acomptes pour l'année N sont : .000= 30. Si on suppose que l' IS à payer n'est que de 90. Celle-ci devait s'effectuer dans les trois mois qui suivent la clôture de chaque exercice comptable.000 :4 = 30. 37 .000 DH Au terme du 1er trimestre N+1. 1er acompte de 120.000x 25% =22500. Chaque versement est accompagné d'un bordereau -avis conforme à l'imprimé-modéle établi par l'administration. La liquidation effective de l'impôt et sa régularisation doivent intervenir avec la déclaration du chiffre d'affaires et du résultat fiscal. Donc l' IS exigible (200.000DH à imputer sur le 1er acompte échu. 2eme acompte .000DH . l'entreprise doit verser le reliquat avec le 1er nouvel acompte échu .Fin du 3eme trimestre N.Fin du 2eme trimestre N.000DH.000.90.000 DH.000 DH = 30. voire sur les suivants.000) : Il faut que l'entreprise régularise sa situation au plus tard fin du 1er trimestre N+1 en versant la différence soit 80.Les quatre versements doivent être effectués de manière spontanée auprès de l'inspecteur des impôts du lieu du siége ou du principal établissement de l'entreprise.Lorsque l'IS exigible est inférieur aux acomptes déjà versés.Fin du 4eme trimestre N.

500 27.250.000DH.800. on vous communique les éléments suivants : Produits d'exploitation Charges d'exploitation Produits financiers Produits non courants Dotation aux provisions Charges financières 47.000DH que l'entreprise peut imputer sur l'acompte suivant ou demander à l'Etat son remboursement.000 41250 . Cas N°1 : Dans les données comptables d'une SARL. il restera encore 30.000 25. Mais cette cotisation n'est pas cumulable avec les acomptes provisionnels .200 38 2. Il faut préciser enfin qu'une cotisation minimale calculée dans les mêmes conditions qu'au niveau de l' IGR existe également en matière d'IS.000-22500=75.Après avoir imputé le surplus précèdent de 30.Elle n est donc payable qu'en cas de non versement de ces acomptes par l'entreprise.000 1.

000 DH . on y trouve des dividendes provenant de la participation de la SARL dans le capitan social d'une autre SARL de 13750 DH. la société a enregistré une plus de cession d'un matériel de transport qu'il a cédé de 3500 DH. . .Résultat comptable avant impôt : 165340DH. Déterminez le bénéfice fiscal.Les charges non courantes correspondent à des pénalités et majorations relatives au paiement tardif des impôts de la SARL.000DH TTC payé en espèce.Le jugement de la dotation à la provision constituée pour créance irrécouvrable n'a pas encore lieu. . La société s'est engagée à réinvestir la totalité de cette plus value. 39 .Chiffre d'affaires à l'étranger : 1.Achat de fournitures d'entretien pour un montant de 45.000 DH -Produits financiers : 560. 125840 DH provenant d'intérêts bruts sur compte bancaire bloqué ayant supporté la retenue à la source à 20% et le reste des produits financiers est constitué par des gains de change. -Dans les produits financiers.230 dont 96230DH de dividendes reçus de la participation dans le capital social d'une SARL .Chiffre d'affaires à l'intérieur HT : 6. faites les régularisations nécessaires et calculez l'IS exigible ainsi que les acomptes de l'année suivante. . .600 220300 143195 .Une facture d'achat de marchandises comptabilisées pour un montant TTC de 75000 (TVA à 20%) .Charges non courantes Impôt sur les résultats Résultat net Informations complémentaires 5.Une prime d'assurance vie souscrite pour la fille du directeur de la société de 9600 DH.985. Cas N°2 : L'analyse des comptes d'une SA au capital social de 5 millions de DH libéré à 75% permet de relever ce qui suit : . .La SARL a versé au titre de l'année précédente un IS de 65850DH.200.Dans les produits non courants.

Le taux normal est de 15%.500.5% 2°) La société a procédé à la cession des éléments d'actifs suivants dont elle a comptabilisé les résultats sans aucun traitement..5%. A signaler que le taux fixé par le ministère des finances est de 6.000 DH intégralement libéré a dégagé un solde positif de 3. faites les régularisations nécessaires et calculez l'IS exigible en sachant que les acomptes provisionnels versés l'année précédente 560230 DH chacun. Date d'acquisitionProfit de cessionPerte de Cession Terrain/Janvier N-14 Immeuble/Janvier N-7 Matériel roulant N-5 Actions/Septembre N-3 450 000 DH 125 000 .S exigible. 5°) Les dividendes perçus et enregistrés en produits financiers se sont élevés à 850 000 DH. Cas n°3 : Le compte de produits et des charges arrêté au 31/12/N d'une S. . 1°) Les comptes courants des associés qui n'ont pas été mouvementés durant cet exercice présentent les soldes suivants : Mr X : 1 500 000 DH Mr Y : 2 700 000 DH Ces comptes ont été rémunérés au taux de 12% l'an. on vous demande de déterminer le résultat fiscal et le montant de l'I..000 DH.Le taux fixé par pour d'intérêt moyen des bons du Trésor à six mois de l'année précédente est de 5.. Déterminez le résultat fiscal.Des intérêt relatifs à une avance de 70.100 000 DH 3°) Le matériel informatique est amorti chaque année au taux de 20%. 4°) une amende infligée par l'office de change pour 10 000 DH et une majoration pour paiement tardif de la TVA de 3250 DH ont été comptabilisées dans ses pertes.A au capital de 20. Compte tenu des informations ci dessous. Ce matériel a été acheté le 1 septembre N-5 pour 500 000 DH. 40 .000. 220 000 . Ces dividendes provenaient d'une participation de cette société dans une autre.000DH contracté auprès d'un associé depuis le 17 février de cet exercice au taux de 10% .

.Produit de cession d'un matériel 38 000 DH. Cas n°5 : La SARL "Alami et Cie"au capital social de 2 millions de DH a réalisé au cours de l'exercice clos le 31-12-N un bénéfice comptable de 500 000 DH.000 DH.Des dégrèvements d'impôts relatifs à l'IS pour 12. 000 DH. 000 DH . déterminez le résultat fiscal et l'IS exigible. . 41 . la TVA pour 8350 DH et la taxe urbaine pour 2450 DH. 000 DH.Réparation d'une camionnette de la société suite à un accident de circulation. Le capital social de la dite société a été totalement libéré.Amortissement d'un fond de commerce suite à des événements qui rendent probable la dépréciation pour 32.Cas N°4 : Une SA société a dégagé au titre de l'exercice N un résultat comptable avant impôt de 350. 000 DH.000 DH pour défendre les intérêts de la société qui est en litige avec ses salariés. 000 DH.Les honoraires versés à un avocat de 13.300 DH. Compte tenu des informations ci dessous. on retrouve les éléments ci après : . . La valeur nette comptable de ce matériel à la date de cession était de 20.000 DH Parmi les charges comptabilisées et les produits. Déterminer le résultat fiscal de la société et calculer le montant dû de l'IS à payer.Primes d'assurance relatives au transport d'une machine importée pour 12500DH.Achat de marchandises et de fournitures réglés en espèces de 70. . . 1°) Dans les charges ont été notamment portés : a) Le remplacement depuis le 16-4-N du moteur d'un véhicule automobile par un neuf pour un montant de 34 500 DH.Frais de réception de clients étrangers au sujet d'une affaire qui concerne directement l'un des administrateurs de la société pour 20.000 DH. . . .Cadeaux publicitaires à la clientèle composés de la façon suivante : * 30 stylos ne portant aucune indication sur la société 40 000 DH * 500 agendas portant le nom de la société pour 60. Le changement de son moteur a coûté 150. L'indemnité d'assurance perçue par l'entreprise s'est élevée à 200.

5%. b) Le résultat de cession d'un matériel de production acquis le 1 juillet N-5 pour un montant de 14000 DH et cédé le 1 Décembre N pour un montant de 6200.Ces cadeaux publicitaires distribués ne comportaient aucune indication se rapportant à la société.000.S relatif à l'exercice clos le 31-12-N-2 pour un montant de 7000 DH.Avance consentie le 1-8-N : 800.570DH Précisez les modalités de recouvrement de l'IS et faites les régularisations nécessaires. c) Le résultat de cession d'une machine acquis le 1 Avril N-9 pour un montant de 250 000 DH et cédée le 1-4-N pour 58000 DH. d) Le dégrèvement au titre de l'I. c) Les intérêts versés à l'un des associés avec un taux d'intérêt de 11. Le taux normal d'amortissement est de 10%.Sa durée d'utilisation est de 5 ans.b) Les frais de publicité pour un montant de 30.000 DH Le taux fixé par le ministère des finances est de 6.5 %.500.000 DH . Le compte courant de cet associé a enregistré les mouvements suivants : . 42 . d) Des majorations de retard dans le paiement de l'IS relatif à l'année N1 se sont élevées à 7750 DH. On suppose que l'IS versé l'année précédente a été de 230.000 DH libéré à 75% réalisé au cours de l'exercice N. un bénéfice comptable avant impôt de 397.000 DH. Cas n° 6 : La S.000 DH (100 unités pour 300 DH chacune). les éléments suivants : 1°) La société a inscrit l'achat d'une voiture de tourisme le 8-3 -N pour un montant de 110 000 DH comme charge .Solde créditeur au 3-1-N : 1.A "SIF " au capital de 4. la durée minimale d'utilisation est de 10 ans. La Société "SIF " a inclus dans ses charges comptables. 2°) Dans les produits. ont été comptabilisés en particulier : a) Les dividendes perçus d'une participation dans une autre société s'élevant à 43000 DH.

Après vérification.260 DH.000DH et ayant réalisé un bénéfice comptable de 2. il s'agit d'une réception organisée par le gérant à l'occasion du mariage de sa fille. Ces dégrèvements concernent la patente (7500DH) et la T. (Le CA de la SA est de 5. Cas N°7 : Une Société Anonyme au capital social de 500.A. . Ces frais ne se sont appuyés sur aucune pièce justificative. On suppose que l'IS versé l'année précédente a été de 103. 5°) Les frais de publicité pour un montant de 45.000. +12780 . Déterminez le bénéfice fiscal et calculez l'IS exigible. Dans les produits comptabilisés.000.A.000 Dh (taux d'amortissement 10%) 43 (acquise le 15-7-N-9 : (acquis le 20-6-N-6) : acquis le 25-9 -N-2) : +21200 +6850 . 3°) Les plus-values ou moins-values de cessions d'éléments de l'actif immobilisé comptabilisées totalement s'établissent ainsi : Camion de livraison/ DH Titre de participation / Matériel et outillage/ . 3°) Les frais de réception de 13. Cette somme a été comptabilisée en produits financiers.000 DH (100 unités pour 450 DH chacune).( 9500 DH) de l'année N-2.V.2°) La société a effectué une provision de 50 . une machine acquise début N-6 pour 180.. Précisez les modalités de recouvrement de l'IS et faites les régularisations nécessaires. de 14 500 DH. La perte réelle subie par l'entreprise n'a été que de 40 000 DH. les éléments suivants ont été relevés : 1°) La société "SIF" a bénéficié des dividendes provenant d'une participation dans le capital social d'une autre S.350.250.DH a effectué au cours de l'année N les opérations suivante : La société a cédé en juin : Pour 220.000 DH.Les cadeaux publicitaires distribués comportent le nom de cette SA . 2°) Les dégrèvements d'impôts de 17000 DH.000 DH).000 DH pour service après vente puisqu'il existe une clause de garantie après vente dans les contrats de l'entreprise. 4°) Les dons faits à divers organismes de bienfaisance et d'intérêt général de 85000 DH.600DH ont été comptabilisés.

un dégrèvement relatif à l'impôt sur les sociétés de l'exercice N . 30. courant N .000 DH et amortie au taux de 20% l'an.000 DH.Pour 160.3 pour 32.000 DH (taux d'amortissement 20%) Pour 150. La société a reçu de sa filiale des dividendes pour 85. payé l'électricité et le téléphone du domicile du Directeur Général pour respectivement 8. Elle a. à l'occasion de la nouvelle année à sa clientèle des cadeaux pour : 16.000 DH. La société s'est engagée à réinvestir la plus value réalisée sur la seule machine de production.000 DH. oublié de comptabiliser une dotation aux amortissements de 36000DH correspondant à l'amortissement au taux de 20% d'un véhicule de tourisme acheté début N-1 pour 180. En N.630 DH.000 DH qu'elle avait réintégré au résultat fiscal. La société a distribué.000 DH : 200 stylos portant le sigle des la société . une voiture acheté début N-3 pour 100.200 DH d'intérêts sur dépôts à terme et a débité le compte de trésorerie par le crédit du compte de produits financiers (la retenue à la source de 20% a été pratiquée par la banque).500 DH et un autre au titre de la TVA relative au mois de juillet de à l'exercice N -2. des titres de participation acquis en N-10 pour 75.640 et 7. La dotation aux amortissements de l'exercice comprend : 14.200 DH : 350 Agendas portant le nom de la société . La société a obtenu.000 DH et amortie au taux de 20%. Ces dégrèvements ont été comptabilisés en profits sur exercices antérieurs.000 DH.2.280 DH. La société a perçu un montant net de 35. La société a.000 DH sur une créance litigieuse de 260.000 DH d'amortissement de la Mercedes du directeur administratif et financier acquise début N-5 pour 700.500 DH : 600 porte-clés ne comportant aucune indication sur la société. La société avait constitué en N-1 une provision pour dépréciation des créances de 172. 13. elle a encaissé la totalité se cette créance et a repris la provision. 11.000 DH d'amortissement de la voiture Peugeot 306 du directeur technique acquise en janvier N-2pour 150. 44 .

L'entreprise avait payé les montants suivants au titre de la cotisation minimale : 21. fait apparaître les déficits suivants : N-2 : Déficit de 12530 DH dont 25250 DH d'amortissements N-1 : Déficit de 230.000 DH d'amortissements Les résultats fiscaux des exercices N-1 et N-2 étaient déficitaires. pour 310. Les dettes de la société au 31.000DH son ex salarié.N.00 DH de prime d'assurance au profit de son directeur commercial. 210. comprennent pour 20.000 enN-1 On vous demande de : 45 .N..80 DH. De même.160. La déclaration des résultats au titre de l'exercice clos au 31. Ce client a payé à la société une somme de 100.000DH a constitué au cours de l'année N-2 pour un litige avec un salarié de l'entreprise.000 Euros comptabilisés sur la base de 1Euro = 11 DH.500 DH dont 42.12.000DH sur une créance totale de 120.12. Le cours de l'euro au 31.000 DH. Le tribunal a condamné la société a versé 98. la société a constitué une provision pour créance douteuse de 32.000DH (totalité de la créance TTC).Des dons ont été accordés pour 30. elle a constitué une autre provision pour créance douteuse sur un client défaillant pour 35.000DH de prime d'assurance au profit de son Directeur Général.200 DH HT (TVA 20%) La société a comptabilisé pour : 24. une provision de 65.12. Suite à un litige sur la qualité de la marchandise livrée à sa filiale.500en N-2 27. Le chiffre d'affaires de la société s'est élevé à 32.000 DH pour la construction d'une mosquée. s'élève à 10.000 DH au profit de la ligne nationale de lutte contre les maladies cardio-vasculaires et 25. La société a payé au titre de l'exercice N. Par ailleurs. mais n'a pas entamé de poursuites judiciaires à l'encontre de ce client.500 DH.000 DH d'acomptes provisionnels.N.

C.Quelles sont les formes juridiques d'entreprises suivantes qui ont le choix entre l'IR et l'IS :   Entreprises individuelles Entreprises sous formes de sociétés de personnes composées 46 . Calculer les acomptes à payer courant N+1. Calculer le montant de l'impôt sur les sociétés exigible.L'IS s'applique obligatoirement :   Aux sociétés de capitaux Aux sociétés de personnes dont tous les associés sont tous des personnes physiques. . .M (l'impôt sur les sociétés).Déterminez le résultat fiscal de l'exercice N. Q. Aux sociétés de personnes dont au moins un associé est une  personne morale.

La valeur unitaire des cadeaux publicitaires dont la déduction est permise ne doit pas dépasser :    100dh 200dh 250dh .Une exonération total ou partielle est accordée à l'entreprise quant au profit de cession des éléments de l'actif immobilisé pour :    Eviter la double imposition Encourager l'entreprise au réinvestissement Accroître les moyens de financement de l'entreprise .Cochez les moyens de paiements des charges qui donnent droit à sa déduction à 100% quand son montant dépasse 10000dh :      Par chèque barré non endossable En espèce Virement bancaire Effet de commerce Carte magnétique .L'entreprise peut elle déduire les intérêt versés à l'un de ses associés lorsque le capital social n'est pas entièrement libéré :   Vrai Faux . cochez ceux qui sont déductibles : 47 .uniquement de personnes physiques  Sociétés de capitaux.Les dividendes provenant de la participation d'une entreprise dans le capital social d'une autre entreprise bénéficient t-il d'un abattement de :    100% 75% 50% . .Dans les impôts suivants.

Les acomptes provisionnels et la cotisation minimale sont-ils cumulables :   Vrai Faux .6% .La régularisation de l'IS à payer avec les acomptes provisionnels doit intervenir :   A la fin du 1er mois suivant la clôture de l'exercice A la fin du 1er trimestre suivant la clôture de l'exercice 48 . .Le taux de l'IS applicable aux établissements de crédit et aux compagnies d'assurance est de :    35% 40% 39.     L'IS La TVA La patente La taxe urbaine Les droits d'enregistrement et de timbre -Le report déficitaire concernant la partie amortissement est reportable sur une période :     De 4 ans De 5 ans De 10 ans Illimitée .Les acomptes provisionnels sont-ils calculés sur la base :    Du CA de l'année précédente Du bénéfice de l'année précédente De l'IS de l'année précédente.

L'entreprise peut-elle demander le remboursement de l'excèdent des acomptes provisionnels qui dépasse l'IS exigible :   Vrai Faux 49 .A la fin du 1er semestre suivant la clôture de l'exercice  .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful