La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

DEDICACE:
A Dieu Tout Puissant ; A nos parents ; A toute notre famille ; A nos amis ; A tous ceux qui nous sont chers.

REMERCIEMENTS:
Le présent travail n'est pas seulement le fruit de nos propres efforts, mais aussi les efforts de bien de personnes à qui nous exprimons nos vifs remerciements. Nous exprimons nos remerciements d'abord au Directeur de l'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises, Mr BEN KAHLA Karim. Nos remerciements sont ensuite adressés à notre encadreur à l'ISCAE Mr TOIEITI Rafik, qui, malgré ses multiples occupations, a bien voulu nous encadrer. Nos remerciements s'adressent également à toute l'équipe de Tunisie Télécom qui nous a chaleureusement accueilli, et particulièrement notre encadreur Mr MOUSSA Okba, Chef de Division de Financement. Nous ne pouvons pas terminer, sans remercier nos camarades de promotion qui n'ont cessé de nous encourager au cours de notre parcours estudiantin. Enfin, à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué moralement ou matériellement à l'aboutissement de ce travail. Nous disons merci. KHARRAZ Hamed

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

LISTE DES TABLEAUX
TABLEAU (1.1): Identité……………………………………………………………………………………………………….....5 TABLEAU (1.2): Répartition du capital…………………………………………………………………………………7 TABLEAU (1.3): Etapes clef de Tunisie Télécom………………………………………………………………8 TABLEAU (2.1): Valeur nette des immobilisations………………………………………………………….29 TABLEAU (2.2): Poids des immobilisations……………………………………………………………………...29 TABLEAU (2.3):Ratio de solvabilité…………………………………………………………………………………….30 TABLEAU (2.4): Ratio de capacité d'endettement …………………………………………………………….31 TABLEAU (2.5): Productivité…………………………………………………………………………………………………32 TABLEAU (2.6): Délai de Recouvrement …………………………………………………………………………..33 TABLEAU (2.7): Délai de paiement ……………………………………………………………………………………..33 TABLEAU (2.8): Rentabilité financière……………………………………………………………………………….34 TABLEAU (2.9): Rentabilité financière composée …………………………………………………………..35 TABLEAU (2.10): Rentabilité économique composée …………………………………………………….36 TABLEAU (2.11): Rentabilité commerciale……………………………………………………………………….37 TABLEAU (2.12): Analyse de la marge……………………………………………………………………………….38 TABLEAU (2.13): Capacité d'autofinancement …………………………………………………………………39 TABLEAU (2.14): Rentabilité de l'activité………………………………………………………………………...40 TABLEAU (2.15): Rentabilité économique des capitaux engagés……………………………….40 TABLEAU (2.16): Fond de roulement ………………………………………………………………………………….42 TABLEAU (2.17): Besoin de fond de roulement ……………………………………………………………….43 TABLEAU (2.18): Trésorerie nette………………………………………………………………………………………..43 TABLEAU (2.19): Ratios de liquidité…………………………………………………………………………………..44

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

LISTE DES FIGURES
FIG (1.1): Organigramme de Tunisie Télécom…………………………………………………………………….6 FIG (1.2): Organigramme de la direction centrale des finances……………………………………..14

LISTE DES GRAPHIQUES
GRAPH (2.4): Evolution de la solvabilité et de la capacité d'endettement ………………… 31 GRAPH (2.7): Evolution du délai de recouvrement et de paiement ………………………………34 GRAPH (2.10): Evolution de la rentabilité économique et ses composantes ……………..37 GRAPH (2.15): Evolution de la rentabilité de l'activité et de la rentabilité économique des capitaux engagés…………………………………………………………………………………………………………………………..41 GRAPH (2.18): Evolution du FDR, BFR et TN…………………………………………………………………..44

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

SOMMAIRE Introduction générale
……………………………………………………………………………………………….1

PREMIERE PARTIE PRESENTATION DE TUNISIE TELECOM……….......3
Section I Section II Présentation générale de Tunisie Télécom……………………………….....4 L'activité de Tunisie Télécom ........................................................... ...10

Section III La direction centrale des finances...................................................... .12

DEUXIEME PARTIE LES CONCEPTS DE BASE ET LES TACHES OBSERVEES ………………………………………….16
Section I Section II Les concepts de base………………………………………………………………………………17 Les taches observées……………………………………………………………………………….20

TROISIEME PARTIE ANALYSE FINANCIERE ET RECOMMENDATION POUR TUNISIE TELECOM………………………………………………………………………………………………24
Section I Section II Les préparatifs pour notre analyse financière……………………………..25 Evaluation des états financiers.............................................................29

Conclusion générale…………………………………………………………………………………………………………..45

Bibliographie………................................................................................................................. 48 Table des matières ……………………………………………………………………………………………………….50

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Annexe…………………………………………………………………………………………………………………………………….55

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Introduction Générale
L'analyse financière est une étude méthodique de la situation et de l'évolution de l'entreprise sur le plan de sa structure financière, et de ses performances et de ses risques, à partir de ses états financiers, ou de toute autre information donnée par l'entreprise, ou qui peut être obtenu sur elle et son avenir. Les documents comptables de synthèse font préalablement l'objet de retraitement et/ou de reclassement dans la mesure où le cadre juridico-comptable et les règles fiscales sont un obstacle à la lisibilité financière. On distingue l'analyse statique traditionnelle à partir des derniers documents établis et l'analyse dynamique qui s'attache à l'évolution passée et prévue et qui privilégie la capacité bénéficiaire et les flux financiers. Cette analyse financière vise principalement les objectifs suivants: Améliorer la gestion de l'entreprise à partir d'un diagnostic précis. Permettre l'évaluation de l'entreprise. Etudier un concurrent, client ou fournisseur, sur le plan de sa gestion, de sa solvabilité ou de sa rentabilité. En fait, notre étude consiste à établir une analyse financière pour avoir une idée sur la santé financière de Tunisie Télécom et voir enfin si elle est de taille pour faire face au nouvel opérateur en téléphonie fixe et mobile Orange Tunisie. Pour cela une question mérite d'être posée dans le cadre de notre travail: Est-ce que Tunisie Télécom dispose d'une bonne situation financière ? Pour appréhender notre étude et répondre effectivement à notre question de recherche nous avons formulé une hypothèse générale ayant deux volets:

Hypothèse1: La structure financière de Tunisie Télécom est saine et permet à celle-ci d'atteindre son équilibre financier. Hipothèse2 : Tunisie Télécom dispose d'une bonne capacité d'autofinancement.

1

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Et pour pouvoir effectuer cette étude notre travail doit être réparti en trois parties :    La 1ère Partie est consacrée à l'identification de la Société TT. La 2ème partie concernera les concepts de base de notre projet et les taches observées à TT, pour avoir une connaissance générale sur leurs activités. La 3ème partie sera consacrée à la pratique du diagnostic financier qui consiste dans un 1 er temps à mettre en forme les données comptables afin de pouvoir mieux les interpréter dans un second temps, et bien évidemment répondre à notre problématique.

2

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

PRESENTATION DE TUNISIE TELECOM

3

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Section I: Présentation générale de Tunisie Télécom1

Tunisie Télécom est le nom commercial de l'opérateur historique de télécommunications en Tunisie. Dans cette partie on essayera de présenter cette société en se basant dans la première section sur l'identité de notre société, sa structure et son organisation, la répartition du capital, l'historique et les principales étapes clef par lesquelles a passé Tunisie télécom. Dans la deuxième section on mettra le point sur l'activité de la société, les services offerts, les ressources humaines et enfin la concurrence actuelle sur le marché. Pour la troisième et dernière section de la première partie, on s'intéressera aux principales fonctions existantes dans la direction centrale des finances telles que, l'activité comptable et fiscale, l'activité de trésorerie et de financement, l'activité de facturation et de recouvrement, l'activité de planification et de contrôle financier, et enfin l'activité revenu assurance.

Rapport annuel de Tunisie Télécom 4

1

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-1) Identité:
TABLEAU (1.1): Identité

Dénomination

Société Nationale des télécommunications

Appellation commerciale

Tunisie Télécom

Date de constitution

17 Avril 1995

Forme juridique

Société anonyme

Siège social

Tunisie Télécom, Jardins du Lac II, 1053, Tunis,

Secteur d’activité

Tunisie

Filiale

Secteur des télécommunications Mattel ( Sicar Mauritanie) / SOTETEL / DIVA

Capital Nombre d’action Valeur nominale de l’action

1 400. 000. 000 DT 140 000 000 actions. 10 Dinars Tunisiens.

5

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-2) Structure et organisation:

FIG (1.1) Organigramme de Tunisie Télécom

ORGANIGRAMME DE TUNISIE TELECOM
PDG

DGA

Direction Centrale Stratégie Corporate

Direction des Affaires Juridiques

Direction Cabinet du Président

Direction Centrale Contrôle Général

Direction Communication Corporate

Secrétariat Général

Direction des Achats

Direction Centrale Wholesale et International

Direction Centrale Commerciale et Marketing

Direction Centrale des Finances

Direction Centrale Technique

Direction Centrale des Ressources Humaines

Direction Centrale de Systèmes d’Informations

Direction Centrale Direction

Directions Régionales
-0 -

6

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-3) Répartition du capital:
TABLEAU (1.2): Répartition du capital

Actionnaires

Nombre d'actions 90 999 949 49 000 000 Détenues 10 10 10 10 10 1

Montants du Capital 909 999 490 (en TND) 490 000 000 100 100 100 100 100 10

Etat Tunisien Télécom – DIG Office National des Postes OfficeNationalde Télédiffusion Banque Nationale Agricole Banque de l'Habitat Société Tunisienne de Banque Directeur general Total

140 000 000

1400 000 000

I-4) Historique:
Dans le cadre de la libéralisation de l’Economie tunisienne et sa plus grande ouverture sur l’extérieur, plusieurs réformes touchant le secteur des télécommunications ont été mises en œuvre dans le but d’améliorer sa compétitivité et sa rentabilité. En effet, dans une première étape, il y eu création de l’Office National des télécommunications « Tunisie Télécom » par la loi n°95_36 du 17 avril 1995 qui est une entreprise publique à caractère Industriel et commerciale dont le capital appartient exclusivement à l’Etat Tunisien et dotée d’une personnalité juridique et d’une autonomie administrative et financière. Dans une deuxième étape et en vue de répondre aux exigences de la concurrence par l’ouverture du secteur des télécommunications à des nouveaux opérateurs privés, l’Office National des Télécommunications a été autorisé par la loi N°2004_30

7

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

du 05 avril à transformer sa forme juridique du statut d’entreprise publique à caractère industriel et commercial à celui de société anonyme, dénommée « Société Nationale des

télécommunication » et identifiée par son nom commercial « Tunisie Télécom ». Dans une troisième étape et conformément à la politique d’ouverture du secteur des

télécommunications à l’investissement privé, le Gouvernement de la République tunisienne, représenté par le Ministère des Technologies et de la Communication a procédé en Mars 2006 à la cession de 35% du capital de Tunisie Télécom au partenaire Stratégique TECOMDIG.

I-5) Etapes clef de Tunisie Télécom:
TABLEAU (1.3): Etapes clef de Tunisie Télécom

DATE
17 Avril 1995

EVENEMENT
Promulgation de la loi N°36 portant création de l'Office National des Télécommunications, dénommé Tunisie Télécom.

1er Janvier 1996

Mise en place de l’Office National des Télécommunications.

20 Mars 1998

Inauguration de la première ligne GSM par Monsieur le Président de la République.

Décembre 1999

Promulgation du décret N°2844 du 27 décembre 1999, relatif au statut de Tunisie Télécom.

17 Mai 2000

Attribution de la première licence de téléphonie mobile en Mauritanie au consortium Mattel (détenue à 51% par Tunisie Télécom).

11 Mai 2002

L'obtention de la première licence en téléphonie mobile par un opérateur de télécommunication

8

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable privé ORASCOM(Tunisiana).

Fin 2002

Restructuration de Tunisie Télécom en Société Anonyme.

07 Juillet 2004

Signature de la convention d'interconnexion entre Tunisie Télécom et Orascom Télécom Tunisie.

09 Juillet 2004

Premier Conseil d'Administration de la Société Nationale des Télécommunications suite à la transformation de Tunisie Télécom en Société Anonyme.

27 Avril 2006

L'émirati Tecom-DIG partenaire stratégique de Tunisie Télécom. / La signature du contrat de cession de 35% de son capital pour le montant de 3,05 milliards de dinars soit un montant de 2,25 milliards de dollars.

02 Février 2009

L'obtention de DIVONA/ORANGE d'une licence pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de télécommunications pour la fourniture des services de télécommunications fixes et des services de télécommunications mobiles de 2ème et 3ème génération.

9

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Section II: L'activité de Tunisie Télécom2

II-1) Activité:
Elle a pour mission d’assurer les activités relatives au domaine de télécommunication conformément à la législation et la réglementation en vigueur notamment :

L’installation, le développement, l’entretien et l’exploitation des réseaux publics des télécommunications et en particulier les réseaux de téléphonie fixe et mobile, de transmission des données et des services spécialisés.

La

promotion

des

nouveaux

services

de

télécommunications

à travers l’installation des équipements nécessaires et leur adaptation au développement technologie en ce domaine.    La participation à l’effort national d’enseignement supérieur en matière des télécommunications. La prestation des services fournis par les réseaux publics des

télécommunications. La contribution au développement des études et recherches scientifiques liées aux secteurs des télécommunications et aux domaines techniques qui y sont rattachés.  L’application des conventions et des traités des organisations internationales et régionales spécialisées dans le domaine des télécommunications.  La promotion de la coopération avec les institutions techniques étrangères et les organisations techniques internationales et régionales spécialisées dans le domaine des télécommunications.

Rapport annuel de Tunisie Télécom 11

2

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

II-2) Services offerts: (Voir annexe)

II-3) Ressources humaines:
Le nombre d'effectif actuel en Tunisie Télécom est de 8000, notre société offre, aux professionnels confirmés et aux jeunes diplômes, la possibilité d’exprimer leurs talents dans un secteur porteur et à forte valeur ajoutée. Les priorités de développement sont orientées vers les métiers: commercial, relation client, technique et informatique. La gestion des compétences est un axe fort de sa politique des ressources humaines. Elle encourage l’évolution interne tout en assurant l’adaptation de leurs compétences aux besoins de l’entreprise. Pour atteindre ses objectifs, elle a mis en place des programmes de formation spécifiques à chaque métier, adaptés aux managers et permettant à leurs collaborateurs de développer leurs compétences.

II-4) Concurrence:
En 2002 l'entrée d'un nouvel opérateur en téléphonie mobile, "ORASCOM Tunisie". En 2010 l'entrée d'un nouvel opérateur universel, "Orange Tunisie" ayant pour but de couvrir 98% de la population en 2ème et 3ème génération en fin 2011.

11

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Section III: Direction Centrale des Fiances

III-1) Rôle:
La Direction Centrale des Finances est une direction opérationnelle dont la mission principale est : D’arrêter la politique financière de la société en vue d’assurer l’équilibre financier et de présenter des états financiers fiables et crédibles conformément à la réglementation en vigueur.

III-2) Activité:
On peut distinguer cinq types d’activité :      l’activité comptable et fiscale l’activité de trésorerie et du financement l’activité de facturation et de recouvrement l’activité planification et contrôle financier l’activité d’assurance

III-2-A L’activité comptable et fiscale: Elle assure la régularité et la sincérité des informations en vue de présenter des états financiers fiables conformément aux normes nationaux et internationaux, elle comprend :      La comptabilité patrimoniale La comptabilité des clients La comptabilité des emprunts La comptabilité personnelle La comptabilité des trésoreries

12

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

 

La normalisation Le contrôle et la centralisation

III-2-B L’activité de trésorerie et du financement : Elle est assurée par la direction de trésorerie et de financement, elle comprend :         Les encaissements Les règlements locaux Les règlements étrangers La prévision de trésoreries et le placement Le contrôle des échelles d’intérêts La caisse de dépenses Etude et mise en place des conventions de crédits La gestion de la dette

III-2-D L’activité de facturation et de recouvrement: Le recouvrement est la démarche que réalise un créancier afin d'obtenir de son débiteur la dette d'argent qu'il a contractée envers lui. Il peut être obtenu, soit amiablement, soit après mise en demeure, soit encore à la suite d'une instance en paiement. Dans ce cas le recouvrement est dit contentieux. Relevant de la division de recouvrement, l’activité de recouvrement de la direction centrale des finances vise essentiellement le suivi des impayés et l’étude des payements avec facilité, et ce en collaboration avec la direction de la facturation. III-2-E L’activité planification et contrôle financier : La planification et le contrôle financier veille à l’élaboration du plan, du budget et à réestimer et assurer le contrôle des dépenses. Cette direction assure la modélisation de la société dans l’objectif d’en mesurer la performance. Elle assure en plus le reporting de la société.

13

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

III-2-F L’activité revenu assurance : Cette fonction assure la mise en place et la gestion d’un système de revenu assurance et fraude. Dans ce cadre, cette division veille aux projets d’amélioration de processus, assurance, qualité, sécurité informatique et physique et réduction de « entreprise risk ». FIG (1.2) Organigramme de la direction centrale des finances

ORGANISATION DE LA DIRECTION CENTRALE DES FINANCES
CFO Office

Dir. Comptabilité & Affaires Fiscales

Dir. de la Trésorerie et du Financement

Dir. Planification & Contrôle Financier

Dir. Facturation & Recouvrement

Dir. Revenue Assurance

Division Comptabilité Générale

Division de Trésorerie

Division Analyse Activités

Division Comptes Clients

Division Assurance Produits

Division Comptabilité De Gestion

Division de Financement

Div. Planification Stratégique et Communication Financière Division Études Éco et Optimisation des Coûts Division Contrôle Interne & Modélisation Analytique

Division Recouvrement

Division Assurance Opérationnelle

Division des Affaires Fiscales

Division Contentieux

Division Fraude

Division Contrôle et Centralisation comptable

14

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Conclusion:
Dans cette partie on a présenté Tunisie Télécom, on a essayé d'avoir une idée sur la répartition de son capital, son historique, les étapes clef par lesquelles elle a passé, son activité les services offerts, les ressources humaine et la concurrence. On a ajouté à ceci la présentation des principales activités dans la direction centrale des finances. Ceci nous mène à identifier dans le chapitre suivant les concepts de base de notre étude et à présenter les taches observées dans notre société.

15

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Les concepts de base et Les Taches Observées
16

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Dans cette partie on s'intéressera dans la première section aux concepts de bases de notre projet, comme l'analyse financière, les étapes les plus importantes par lesquelles on passe dans l'analyse financière, l'équilibre financier et la capacité d'autofinancement. Enfin dans la deuxième section on citera les taches observées au sein de la direction centrale des finances, en passant par la division de la trésorerie, la division de financement, le service de rapprochement bancaire et la division de la comptabilité.

Section I: Les concepts de base
I-1) Définition de l'analyse financière:
L'analyse financière constitue « un ensemble de concepts, de méthodes et d'instruments qui permettent de formuler une appréciation relative à la situation financière de l'entreprise et aux risques qui l'affectent». En s'appuyant sur le traitement et l'interprétation des informations comptables ou d'autres informations de gestion, cette discipline participe à des démarches de diagnostic, de contrôle et d'évaluation qui ont tout d'abord concerné les entreprises privées à caractère capitaliste, mais grâce à l'extension de son champ d'application, ses méthodes tendent à être utilisées de plus en plus largement et concernent aujourd'hui toutes les institutions dotées d'une certaine autonomie financière qu'il s'agisse des entreprises de toute forme, des associations, des coopératives, des mutuelles ou de la plupart des établissements publics. 3

I-2) Importance et étape de l'analyse financière:
L'analyse financière est un outil indispensable à la bonne marche de l'entreprise. Son objectif consiste à utiliser les ressources limitées d'un agent économique de la façon la plus

7

Elie COHEN, Analyse financière, 4è éd, Economica, Paris, 1997 17

3

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

efficace possible. On distingue trois décisions essentielles pouvant être prises en financière4. - La décision d'investir ; - La décision de financer l'entreprise ; - La décision de distribuer les dividendes.

gestion

Ces trois types de décisions reviennent à la responsabilité du Directeur Financier d'une entreprise sur plusieurs plans à savoir : - La planification et la prévision financière ; - L'analyse des états financiers ; - Le suivi et l'évaluation de la performance de l'entreprise. Plusieurs agents économiques s'intéressent à l'information financière publiée par les entreprises. Il s'agit notamment des créanciers à court terme à long terme et à moyen terme ; principalement les banquiers, les actionnaires actuels et éventuels, les services gouvernementaux, les représentants syndicaux et les gestionnaires. Chacun de ces auteurs utilise ces informations pour ses propres intérêts. Le banquier étudie la demande de prêt à C.T et s'intéresse à déterminer si l'emprunteur sera à mesure de faire face à ces échéances à C.T. Le détenteur des obligations à long terme examine la structure du capital, la couverture des intérêts et ainsi que l'évaluation de la situation financière. Quant à l'actionnaire, il se préoccupe de la solvabilité ainsi que de la rentabilité de l'entreprise. En tenant compte des intérêts divergents de tous ces acteurs, l'analyse financière demeure fondamentalement « un outil et une méthode permettant de définir l'entreprise à partir de quelques points clés»5 .

VERNIMEN, P., Finance de l'entreprise, 2ème éd. Dalloz, Paris, 1996, p.174 ème 5 GEORGES DE PALLENS, Gestion financière de l'entreprise, 5 éd. Paris, 1974, p.192 18

4

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Pour être en mesure de porter un jugement sur la situation d'une entreprise, l'analyse doit tenir compte de l'ensemble d'information disponible, surtout celles publiées par la comptabilité ou par d'autres sources. Généralement plusieurs étapes doivent être suivies à savoir : 1) Préciser les objectifs de l'analyse ; 2) Procéder à l'examen global des états financiers, cet examen porte généralement sur les emplois (actifs), des ressources (passif), les ventes et les bénéfices ; 3) Analyser le rapport du vérificateur, l'énoncé des principes comptables, les notes aux états financiers et d'autres informations pertinentes ; 4) Appliquer les techniques d'analyse comme les ratios, l'étude du bilan en masse et autres ; 5) En fin, porter un jugement sur la situation, formuler des recommandations et prendre des conclusions.

I-3) Equilibre financier:
La synthèse du bilan permet de rapprocher succinctement par grands blocs l'origine des capitaux et l'emploi qui en est fait, c'est-à-dire d'étudier la structure financière de l'entreprise. Les valeurs immobilisées ne peuvent pas être financées par les dettes à court terme sans caractère permanent. Ainsi, l'équilibre minimum est respecté si les capitaux utilisés pour financer les immobilisations restent à la disponibilité de l'entreprise pour une durée au moins correspondante à la durée de l'immobilisation. C'est pourquoi, toute entreprise doit veiller à respecter cet équilibre financier minimum, c'est-àdire que les valeurs immobilisées doivent être financées par les capitaux permanents et les valeurs circulantes par l'exigible à court terme, donc les ressources doivent être financées par les emplois de même durée. Par exemple on ne peut pas acheter un immeuble par un crédit à court terme. Toutefois l'entreprise ne doit pas se contenter de cet équilibre, elle doit essayer de trouver une marge de sécurité satisfaisante, c'est-à-dire qu'elle doit avoir un fonds de roulement positif pour couvrir des imprévus au lieu de recourir aux dettes.
19

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-4): La capacité d'autofinancement:
La capacité d'autofinancement correspond à l'ensemble des ressources financières sécrétées par les opérations de gestion et dont l'entreprise pourrait disposer, en l'absence de dividende, pour couvrir les besoins financiers qui sont liés à sa pérennité et son développement. Elle mesure la capacité de l'entreprise à financer par ses propres ressources les besoins financiers liés à sa vie, à savoir notamment: les dividendes, les investissements, les remboursements de dettes 6.

Section II: Les Taches Observées (Direction de la trésorerie et de financement)

II-1) Division de la trésorerie :
Dans cette division j'ai eu le plaisir de visiter la subdivision de "la trésorerie en Dinar" et la subdivision "trésorerie en devise" dans lesquelles on traite les transactions bancaires en utilisant le logiciel "XRT" qui leur facilite la tache. Et parmi ces taches on trouve :

-

La vérification de la situation journalière des banques. (Recette des banques) La vérification de la situation journalière de la trésorerie. (Collecte des fonds des Actels) Réalisation d'un pré-rapprochement des soldes. Réclamation en cas de différence des montants pré-rapprochés. (Montants non versés par la banque.

-

Négociation des conditions bancaires. (Dates de valeur) Encaissement et décaissement des frais liés aux opérations de Roaming. devise) (Service

DE LA VILLEGUERIN Yves, Comptable et financier, 9

ème

édition, Collection les dictionnaires RF, 2008

6

21

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

En plus j'ai pu visiter aussi la "subdivision Paiement" dans laquelle on traite:

-

Le délai de règlement des fournisseurs. Les virements électroniques (gestion de paiement des fournisseurs locaux de TT et des salaires).

-

Contrôle de la régularité des dossiers de dépenses (vérifier le RIB (relevé d'identité bancaire), domiciliation, l'échéance etc.).

-

Procéder à la validation des paiements par lot sur l'application "Oracle". Générer l'état de virement définitif (Transformation en fichier texte). Transmission du dossier de paiement à la subdivision" Comptabilité fournisseur et dépense".

-

Virement par chèque. Suivie des domiciliations bancaires.

II-2) Division de financement :
Dans cette division, j’ai pris connaissance des moyens de financement adoptés par Tunisie Telecom, tels que les crédits extérieurs. En plus, j’ai consulté la manière de négociation des conditions de crédit, à savoir le taux d'intérêt, la durée de remboursement et les différents types de commissions. II-2-A) Subdivision étude des conventions de crédits : Elaboration du plan de financement. Mise en place d'un tableau de suivie du projet. Arrêt du schéma de financement des projets. Mise en place d'un accord cadre de financement (convention de crédit). Mise en place des avenants suite aux modifications des conventions de crédit.

21

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

II-2-B) Subdivision gestion de la dette : Dans cette subdivision je me suis informé sur les crédits d'investissement utilisés par Tunisie Télécom qui sont "les crédits financier, crédits fournisseur et crédits acheteur. Donc j'ai eu une idée sur la modalité de remboursement, les taux utilisés, les commissions payées, les garantis données aux bailleurs de fond etc.

II-3) Service rapprochement bancaire :
Ce service doit être en relation avec tous les services ayant un rapport direct avec les banques pour pouvoir suivre les comptes bancaires, par l'élaboration des états de rapprochement qui représentent en quelque sorte un raffinement des états financiers, en détectant les éventuelles erreurs et omissions commises par le banquier telles que les opérations de débit non autorisés, opérations d’encaissement non crédités, etc. En outre ce service est tenu à l’élaboration d’un rapport regroupant les insuffisances en matière de gestion comptable et financière des comptes bancaires et compte CCP en proposant les recommandations appropriées.

II-4) Division de la comptabilité:
Cette division regroupe un ensemble de subdivisions parmi lesquelles : II-4-A) Subdivision de la comptabilité des emprunts: Cette subdivision est en relation directe avec la subdivision "gestion de la dette" et la comptabilisation est établie en devise et en dinar à l'aide d'un logiciel spécifique à TT qui est "Oracle". II-4-B) Subdivision Comptabilité des placements: Cette subdivision est en relation directe avec la division de la trésorerie, elle a comme objectif la comptabilisation des placements effectués par TT en dinar ou en devise (Intérêts perçus d'avance ou à l'échéance, remboursement, etc.)

22

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Conclusion:
Après l'éclaircissement des éléments de base qui sont les éléments clefs de notre étude et la présentation des taches observées, le chapitre suivant consistera à l'application de cette théorie à un cas pratique de Tunisie Télécom

23

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Analyse financière et recommandations Pour Tunisie Télécom

24

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Dans cette partie on analysera les états financiers de Tunisie Télécom en utilisant les bons ratios qui nous refléteront une image fidèle sur la santé financière de la société. On étudiera en premier lieu, le bilan comptable, on passera après à l'état de résultat et le solde intermédiaire de gestion, enfin on s'intéressera au bilan fonctionnel et aux recommandations pour Tunisie Télécom.

Section I: Les préparatifs pour notre analyse financière
L'analyse financière est donc un outil indispensable pour contrôler l'activité d'une société et préparer en suite les décisions adéquates pour préserver sa pérennité. Pour arriver à cette fin une question a été posée dans notre problématique et nous avons émis une hypothèse générale ayant deux volets.

I-1) Problématique:
Est-ce que Tunisie Télécom dispose d'une bonne situation financière ?

I-2) Hypothèses:
Hypothèse 1 : La structure financière de Tunisie Télécom est saine et permet à celle-ci d'être financièrement équilibrée. Hypothèse 2 : Tunisie Télécom dispose d'une bonne capacité d'autofinancement

I-3) Les données :
Notre étude s'étalera sur trois années, 2005, 2006 et 2007 et pour arriver à notre fin nous aurons besoin des documents suivants: le bilan comptable, l'état de résultat, le solde intermédiaire de gestion et le bilan fonctionnel.

I-4) Méthodologie :
Dans notre travail nous essaierons d'utiliser les ratios les plus significatifs en interprétant chaque résultat obtenu, on analysera en premier lieu le bilan comptable, en second lieu on passera aux soldes intermédiaires de gestion et à l'état de résultat, enfin on étudiera le bilan fonctionnel et
25

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

tout ceci nous mènera à la fin de notre étude à émettre quelques suggestions et recommandations pour conclure notre travail. Pour arriver à notre fin nous nous intéresserons aux cours de finances de Mr RYUMBU Peter, Mr CHRISTOPHE Bernard et Mr GREENFINCH Peter, voici donc les ratios et les formules à utiliser:

I-4-A) Les ratios et formules utilisés pour étudier le bilan comptable:
I-4-A-a) Poids des immobilisations = Immobilisation nettes / Total du bilan : Ce ratio ce calcule par le rapport entre des immobilisations nettes et le total du bilan, il mesure le poids de l'outil de production au sein de l'entreprise. S'il est élevé nous en rechercherons la cause : investissements importants, secteur gourmant en outil industriel, etc. I-4-A-b) Ratio de solvabilité = Ressources propres / Total du bilan : C'est la mesure de la solvabilité globale de l'affaire : les ressources propres doivent être suffisantes pour supporter une certaine dévalorisation de l'actif tel qu'il figure au bilan. La comparaison du niveau des ressources propres par rapport au total du bilan est une mesure du degré d'engagement des actionnaires dans le risque d'entreprise. I-4-A-c)Ratio de capacité d'endettement = Ressources propres / Dettes structurelles: De ce ratio découle la capacité de l'entreprise de s'endetter auprès du système bancaire. I-4-A-d) La marge théorique d'endettement = Ressources propres - Dettes structurelles

I-4-B) Les ratios et formules utilisés pour étudier l'état de résultat et le solde intermédiaire de gestion:
I-4-B-a) La productivité = Charges de personnel / Valeur ajoutée : On pourra à l'aide de ces ratios mesurer la productivité et la rémunération du personnel et suivre son évolution au cours des années.
26

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-4- B-b) Crédit Moyen : Crédit moyen accordé aux clients = (Créances Clients / Chiffre d'affaire) * 360 Crédit moyen obtenu des fournisseurs = (Dettes fournisseurs / Achat) * 360 Les ratios de rotation suivants nous donnent une mesure en jours des délais de paiement des fournisseurs et des clients, ils permettent de mettre en lumière une éventuelle dérive des encaissements ou une amélioration des conditions pour le paiement des fournisseurs. I-4-B-c) Rentabilité financière = Résultat net / Capitaux propres : La rentabilité financière désigne le ratio entre le résultat net divisé par les capitaux propres. Ainsi la rentabilité financière permet de connaître les bénéfices générés par les capitaux apportés par les actionnaires. Elle intéresse principalement les propriétaires. I-4-B-d) Rentabilité économique = Résultat d'exploitation / Actif total : La rentabilité de l'actif économique mesure l'aptitude d'une société à générer des profits à partir de ses actifs, sans tenir compte de la manière dont elle est financée. I-4-B-e) Rentabilité commerciale = Résultat net / Chiffre d'affaire : A partir de ce ratio la marge bénéficiaire nette montre, quel bénéfice après impôt (bénéfice net) dégage chaque dinar de chiffre d'affaires. I-4-B-f) Rentabilité de l'activité = Capacité d'auto financement / Chiffre d'affaire : Ce ratio indique le taux de la CAF en pourcentage de la production (chiffre d'affaires). I-4-B-g) Rentabilité économique des capitaux engagés = Capacité

d'autofinancement / Total du bilan Ce ratio permet de comparer ce que l'entreprise a secrété et ce qui lui est nécessaire pour fonctionner.

27

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-4-C) Ratios et formules utilisés pour étudier le bilan fonctionnel:
I-4-C-a) Le fond de roulement:

FDR = Ressources stables – Emplois stables
On appelle fonds de roulement la partie de l'actif circulant financée par des ressources stables . I-4-C-b) Le besoin de fond de roulement:

BFR = Emplois cycliques – Ressources cyclique (Hors trésorerie active) (Hors trésorerie passive)
Le besoin en fonds de roulement est défini à partir de la comparaison entre emplois cycliques (stocks, créances - clients) et ressources cycliques (crédits- fournisseurs).En d'autres termes, le besoin en fonds de roulement est la part des emplois cycliques dont le financement n'est pas assuré par les ressources cycliques. I-4-C-c) La trésorerie nette:

TN = FDR - BFR
La trésorerie nette exprime le surplus ou l'insuffisance de marges de sécurité financière après le financement des besoins en fonds de roulement. I-4-C-d) Les ratios de liquidité: Liquidité générale = Actifs circulants / Dettes circulantes Liquidité réduite = (Actifs circulants – Stock) / Dettes circulantes Liquidité immédiate = Liquidité / Dettes circulantes

L'analyse du risque de faillite s'apprécie sur des notions d'exigibilité et de liquidité, elle met en correspondance l'actif et le passif. Ces ratios ont pour objet de juger l'aptitude de l'entreprise à honorer ses dettes à court terme au moyen de transformation progressive de son actif circulant en trésorerie.

28

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Section II: Evaluation des états financiers I-1) Le bilan comptable : I-1-A) Evaluation des immobilisations:

(En milliers de dinars tunisien)

L'objectif de cette évaluation est de comprendre la politique d'investissement et de renouvellement des immobilisations au sein de Tunisie Télécom.

TABLEAU (2.1): Valeur nette des immobilisations Années Valeur nette des Immobilisations 2005 1 739 956 2006 1 715 547 2007 1 648 008

D'après ce qu'on voit, on remarque que la valeur nette des immobilisations diminue d'une année à l'autre, ce ci nous mène à calculer le ratio du poids des immobilisations pour éclaircir encore cette situation. (I-4-A-a) TABLEAU (2.2): Poids des immobilisations Années Immobilisations nettes Total du bilan Poids des immobilisations 2005 1 739 956 2 695 731 64.45% 2006 1 715 547 2 622 177 65.42% 2007 1 648 008 2 766 739 59.56%

D'après ce ratio on remarque que le poids des immobilisations a enregistré entre 2005 et 2006 une légère augmentation de 0.97%, ceci est du à une diminution importante au total du bilan et plus précisément au niveau des actifs courants qui ont accusé une baisse de 57 830 milles dinars alors qu'en 2007 on constate une diminution par rapport à 2006 de 5.86% et qui est du à une diminution claire de 67 539 milles dinars au niveau de la valeur des Immobilisation nettes, et en même temps une augmentation au niveau des actifs courants de 209 636 milles dinars.

29

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-1-B) Analyse de la solvabilité:
Ces ratios ont pour objectif de nous aider à répondre à deux questions essentielles :
 

L'entreprise pourra-t-elle faire face à ses dettes lorsqu'elles arriveront à l'échéance ? Existe-t-il une marge d'endettement ?

Pour cela nous analyserons les ressources propres de la société suivant deux angles : I-1-B-a) La vision objective:

Ratio de solvabilité = Ressources propres / Total du bilan (I-4-A-b)
On considère que ce ratio doit excéder les (25%) pour que l'entreprise ne soit pas trop endettée, on majorera ce chiffre pour le secteur industriel (35%) et on le minorera pour le secteur commercial (20%).

TABLEAU (2.3): Ratio de solvabilité Années Ressources propres Total du bilan Ratio de solvabilité 2005 1 683 326 2 695 731 62.44% 2006 1 559 586 2 622 177 59.47% 2007 1 696 314 2 766 739 61.31%

Par le calcule de ce ratio et par cette vision objective on s'aperçoit que TT et solvable que ce soit pour l'année 2005,2006 ou même 2007 et pour confirmer encore cette thèse, on s'intéressera alors à une vision subjective. I-1-B-b) La vision subjective:

Ratio de capacité d'endettement = Ressources propres / Dettes structurelles
(I-4-A-c)

31

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

En règle générale, ce ratio doit être supérieur à 1. Il permet de s'assurer que les concours bancaires à long et moyen terme ne sont pas supérieurs à ceux des investisseurs associés au risque d'entreprise. Plus cette capacité d'endettement est importante, plus la société pourra avoir recours à l'emprunt pour financer des acquisitions ou investissements. TABLEAU (2.4): Ratio de capacité d'endettement Années Ressources propres Dettes structurelles Ratio de capacité d'endettement 2005 1 683 326 1 012 405 1.66 2006 1 559 586 1 062 591 1.46 2007 1 696 314 1 070 425 1.58

De ces ratios on pourra constater que tout au long de ces 3ans TT est très peu dépendante de ses créanciers et qu'elle dispose d'une capacité d'endettement sous-exploitée, nous pourrons même calculer la Marge Théorique d'Endettement de la façon suivante: (I-4-A-d)
Marge = Ressources propres - Dettes structurelles

Marge (2005) =) 1 683 326 - 1 012 405 = 670 921 Marge (2006) =) 1 559 586 - 1 062 591 = 496 995 Marge (2007) =) 1 696 314 - 1 070 425 = 625 889 GRAPH (2.4) Evolution de la solvabilité et de la capacité d'endettement
180,00% 160,00% 140,00% 120,00% 100,00% 80,00% 60,00% 40,00% 20,00% 0,00% 2005 2006 2007 Ratio de solvabilité

Ratio de capacité d'endettement

31

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-2) L'état de résultat et le solde intermédiaire de gestion: I-2-A) La productivité:
Pour mesurer la productivité d'une affaire on mettra en relation les charges du personnel de l'entreprise avec une grandeur significative telle que la valeur ajoutée:

Productivité = Charges de personnel / Valeur ajoutée (I-4-B-a)
TABLEAU (2.5): Productivité Années Charges de personnel Valeur ajoutée Productivité 2005 113 704 803 105 14.15% 2006 123 281 722 669 17.06% 2007 135 691 777 684 17.44%

(La valeur ajoutée exprime la taille économique de l'entreprise et la richesse créée par celle-ci.) A partir de ce tableau on pourra constater que la productivité a augmenté en 2006 de 2.91% par rapport à 2005 et de 0.38% en 2007 par rapport à l'année 2006. Ceci pourra être expliquer par le fait qu'en 2006, l'émirati Tecom-DIG est devenu le partenaire stratégique de TT ce qui pourra engendrer bien évidemment de nouvelles politiques concernant le personnel. Mais ceci ne nous empêche pas de dire que les charges de personnel représentent une valeur importante, à peu près 20% de la VA.

I-2-B) Crédit moyen:
(I-4-B-b)

Crédit moyen accordé aux clients = (Créances Clients / Chiffre d'affaire) * 360 Crédit moyen obtenu des fournisseurs = (Dettes fournisseurs / Achat) * 360

32

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-2-B-a) Délai de recouvrement des créances client : TABLEAU (2.6): Délai de recouvrement Années Créances clients Chiffres d'affaires Délai de recouvrement 2005 593 211 1 152 827 185 Jours 2006 445 017 1 134 510 141 Jours 2007 520 850 1 193 769 157 Jours

I-2-B-b) Délai de payement des dettes fournisseurs : TABEAU (2.7): Délai de paiement Années Dettes fournisseurs Achats Délai de paiement 2005 170 229 30 515 2008 Jours 2006 152 805 44 399 1239 Jours 2007 170 547 40 808 1505 Jours

Le délai de recouvrement des créances clients a diminué durant 2006 puis il a accusé une augmentation en 2007, ceci peut être expliqué en quelque sorte par l’augmentation des provisions pour créances douteuses en 2007 (336 203MD) contre (311 693MD) en 2006. A priori, on peut dire que Tunisie Telecom dispose d’une bonne gestion de ces comptes. En effet, le délai de payement des dettes fournisseurs est supérieur à celui de recouvrement des créances clients. Toutefois, les délais de paiement des dettes fournisseurs sont très élevés et non significatifs pour les raisons suivantes :      Tunisie Telecom ne fait pas la distinction entre les fournisseurs d’exploitation et ceux d’investissement. La particularité de l’activité de Tunisie Telecom (prestation de services) Le délai de règlement dépend aussi du mode de financement. Les conditions de règlement des contrats conclus par Tunisie Telecom. Par ailleurs, les contrats conclus par Tunisie Telecom prouvent théoriquement des délais de paiement des dettes fournisseurs entre 60 et 90 jours. Néanmoins, Il s’avère très difficile pour déterminer le délai de paiement des dettes fournisseurs à partir des étatsfinanciers.

33

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

GRAPH: (2.7) Evolution du délai de recouvrement et de paiement
2500

2000

1500 Délai de recouvrement 1000 Délai de paiement

500

0 2005 2006 2007

I-2-C) La rentabilité financière: Rentabilité financière = Résultat net / Capitaux propres (I-4-B-c)
TABLEAU (2.8): Rentabilité financière Année Résultat net Capitaux propres Rentabilité financière 2005 268 690 1 683 326 16% 2006 162 700 1 559 586 10.43% 2007 234 259 1 696 314 13.81%

Ce tableau est éloquent et prouve que la rentabilité financière de Tunisie Télécom est suffisamment large. En d'autres termes, les capitaux propres investis en TT ont rapporté 16dt pour chaque 100dt investi en 2005 ; 10.43dt en 2006 et 13.81dt en 2007. Cette situation est très bonne, mais on remarque qu'on 2006 la rentabilité financière a accusé une diminution importante de 5.57%. Une analyse des composantes de la rentabilité financière permettra d’identifier les causes de cette évolution défavorable.

34

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Rentabilité financière = (Résultat net / CA(HT)) * (CA(HT) / Actif total) * (Actif Total / Capitaux propres) Rentabilité financière = Marge nette * Rotation des investissements * Coefficient d’endettement

Cette chaine de ratios composant le taux de rentabilité financière explique par exemple comment les grandes surfaces peuvent obtenir une excellente rentabilité avec une marge faible, si l'actif "tourne rapidement" par rapport au chiffre d'affaires et si les capitaux propres sont relativement faibles par rapport à l'actif ou au passif. TABLEAU (2.9): Rentabilité financière composée Années 2005 23.31% Ratio de la marge nette 42,76% Ratio de rotation des investissements 160,14% Coefficient d'endettement Rentabilité 16% financière 2006
14.34% 43 ,27%

2007
19,62% 43.15%

168,13%

163,10%

10.43%

13.81%

Il apparaît nettement que la réduction de la rentabilité financière est due à une dégradation notable du taux de la marge nette qui est passé de 23.31% à 14.34% soit une variation globale de 8.97%, entre 2005 et 2006. Toutefois, l’exercice 2007 a enregistré une croissance de la marge nette. En effet, elle a passé de 14.34% à 19,62%, soit une variation favorable de 5.28%, ce qui explique, en partie, l’augmentation de la rentabilité financière.

I-2-D) Rentabilité économique: Rentabilité économique = Résultat d'exploitation / Actif total (I-4-B-d)

35

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

La rentabilité économique peut être appréciée en la décomposant en ses diverses composantes. Nous allons la décomposer en tenant compte des marges nettes et de rotation des actifs. Le premier terme mesure le taux de marge nette ou le taux de profit net tandis que le deuxième terme mesure la vitesse de rotation des actifs investis. Le tableau ci-après nous présente ces différents calculs: TABLEAU (2.10): Rentabilité économique composée Années Résultat d'exploitation (1) Chiffre d'affaire (2) Actif total (3) (4) Taux de marge d'exploitation (1/2) (5) Rotation des actifs (2/3) Ratio de rentabilité économique 2005 402 049 1 152 827 2 695 731 34.87% 2006 289 573 1 134 510 2 622 177 25.52% 2007 360 089 1 193 769 2 766 739 30.16%

42.8% 14.91%

43.3% 11.05%

43.15% 13.01%

- Le taux de la marge d'exploitation est positif mais faible pour chaque année, ceci prouve que TT a des dépenses non négligeables car le taux de marge nette a été de 34.87% en 2005, 25.52% en 2006 et 30.16%. en 2007. Il est nécessaire d'augmenter la marge d'exploitation pour pouvoir faire face à ses dépenses de fonctionnement. - L'évolution du ratio de rotation des actifs est presque statique. - La rentabilité économique obtenue est positive, mais on constate qu'elle accuse une baisse remarquable en 2006 de 3.86% qui est du bien évidemment à la baisse de la marge d'exploitation en 2006 de 9.35%, alors qu'on 2007 on voit que la situation s'est entrain de se rétablir, vu que la marge d'exploitation a augmenté, ce qui fait augmenter la rentabilité économique.

36

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

GRAPH (2.10) Evolution de la rentabilité économique et ses composantes

45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 2005 2006 2007

Rentabilité économique Rotation des actifs Taux de marge d'exploitation Taux de marge… Rotation des actifs Rentabilité économique

I-2-E) La rentabilité d'exploitation:
Le premier but d'une entreprise est de créer de la richesse, pour cela une batterie d'indicateurs s'attache à mesurer la rentabilité de l'affaire.

I-2-E-a) Le rendement global:  Rentabilité commerciale:

Cette rentabilité est déterminée par le ratio = Résultat net / Chiffre d’affaires
(I-4-B-e) TABLEAU (2.11):Rentabilité commerciale Années Résultat net CA (HT) Rentabilité commerciale 2005 268 690 1 152 827 23.30% 2006 162 700 1 134 510 14.34% 2007 234 259 1 193 769 19.62%

37

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

D'après ce qu'on a, alors on constate que pour l'année 2005, pour "1"dinar de chiffre d'affaires on aura 23.30% de marge bénéficiaire nette, ce taux diminuera en 2006 d'à peu près 9% pour arriver à 14.34% et raugmentera de 5.35% pour arriver à 19.62%, et ceci malgré un chiffre d'affaire presque statique. Ce Ratio confirme alors l'importance des charges de personnel chez TT, aussi nous permet de mettre le point sur l'importance des autres charges d'exploitation et les charges d'amortissement et de provision. Pour expliquer encore tout ceci on dressera un tableau dans lequel on analysera quelques éléments des soldes intermédiaires de gestion au prorata du chiffre d'affaire.  Analyse de la marge: TABLEAU (2.12): Analyse de la marge Années Chiffre d'affaire Achats consommés Marge brute Prestation de télécommunications Redevances Autres charges externes VALEUR AJOUTEE BRUTE Charges de personnel Charges financières nettes Dotation aux amortissements Impôt sur les sociétés Bénéfice net 2005 100% - 2.62% 97.38% - 5.44% - 5.46% - 17.9% 69.66% - 9.86% - 2.56% - 25.9% - 11.38% 23.31% 2006 100% - 3.91% 96.09% - 6.14% 5.43% - 22% 63.7% - 10.87% - 3.4% - 22.3% - 10.44% 14.34% 2007 100% - 3.41% 96.59% - 5.36% 5.44% - 22.3% 65.14% - 11.37% - 4.4% - 21.53% - 10.7% 19.62%

La marge brute ou commerciale est la différence entre les ventes (chiffre d’affaires) et les achats de matières premières et/ou de marchandises (coût des ventes), c.-à-d. la différence entre le prix de vente (hors TVA) et le coût d'achat (hors TVA). Cet indicateur est plus significatif que le seul chiffre d’affaires pour juger le niveau d’activité d’une entreprise. Il indique ce que l'entreprise a gagné sur sa seule activité de revente à l'état. L’évolution du taux de marge brute (marge

38

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

brute/chiffre d’affaires) permet de mesurer la capacité de l’entreprise à couvrir ses coûts de production. Il apparaît clairement que la marge brute explique, en partie, la baisse du taux d’évolution de la marge nette entre 2006 et 2007. En fait, les autres charges d’exploitation, les charges de personnel et les dotations aux amortissements sont à l’origine de cette diminution vu leurs importance. Enfin on peut témoigner que Tunisie Telecom opte pour une mauvaise politique commerciale, la baisse du taux de la rentabilité commerciale de l’entreprise, entre 2005 et 2006, est due à la politique de prix pratiquée par cette dernière. I-2-E-b) La rentabilité globale: Dans cette étude, nous allons examiner deux ratios tirés de la capacité d'autofinancement, pour cela on doit alors calculer la CAF. TABLEAU (2.13): Capacité d'autofinancement Année Excédent brut d'exploitation - Charges financières nettes +Produits de placement +Autres gains ordinaires -Autres pertes ordinaires -Impôt sur les sociétés Capacité d'autofinancement -131 138 554 320 -118 397 469 329 -127 659 511 807 -2 005 -461 -120 +1 503 ------+10 987 +27 787 +30 467 +42 987 -29 505 -38 483 -52 427 687 678 2005 596 203 2006 638 039 2007

39

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Rentabilité de l'activité: (I-4-B-f)

Capacité d'Autofinancement Chiffre d'affaires

TABLEAU (2.14): Rentabilité de l'activité Années CAF Chiffre d'affaires Rentabilité de l'activité D'après ce qu'on voit, on constate que pour 100dt de CA, le montant qui est destiné à assurer à la fois le renouvellement des immobilisations et la croissance de l'entreprise est de 48.08dt en 2005, 41.36dt en 2006 et 42.87dt en 2007.Ce sont des chiffres considérables.  Rentabilité économique des capitaux engagés: (I-4-B-g) 48.08% 41.36% 42.87% 2005 554 320 1 152 827 2006 469 329 1 134 510 2007 511 807 1 193 769

Capacité d'Autofinancement Total du bilan

TABLEAU (2.15): Rentabilité économique des capitaux engagés Années CAF Total du bilan Rentabilité économique des capitaux engagés 2005 554 320 2 695 731 20.56% 2006 469 329 2 622 177 17.9% 2007 511 807 2 766 739 18.5%

41

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

Toutes les années présentent un bon signe de ce ratio ; c'est-à-dire dans100dt de l'actif utilisé par TT il y a 20.56dt en 2005 ; 17.9dt en 2006 et 18.5dt en 2007 de la CAF.

GRAPH (2.15) Evolution de la rentabilité de l'activité et de la rentabilité des capitaux engagés

50,00% 40,00% 30,00% 20,00% 10,00% 0,00% 2005 2006 2007 Rentabilité de l'activité Rentabilité économique des capitaux engagés

I-3) Analyse du bilan fonctionnel:
Le bilan fonctionnel présente les postes du bilan comptable selon leur destination initiale (exploitation, investissement, financement). Ces postes sont évalués à leur cout historique. Il ventile les emplois et les ressources en fonction de leur degré de " stabilité " (plus d'un an, lors de l'entrée dans le patrimoine, ou lors de l'octroi d'un emprunt) et fait apparaitre de façon claire le fonds de roulement et le besoin en fond de roulement. La présentation du bilan fonctionnel facilite l'analyse de l'équilibre financier d'une société :

(Voir annexe)
41

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

I-3-A) Calcul et étude de l'évolution du fonds de roulement: FDR = Ressources stables – Emplois stables (I-4-C-a)
TABLEAU (2.16): Fond de roulement Années Ressources stables Emplois stables FDR 2005 4 463 649 3 554 806 908 843 2006 4 708 686 3 819 113 889 573 2007 5 070 921 4 003 939 1 066 982

En considérant ce tableau, nous constatons que durant les trois ans de notre étude, les fonds de roulement sont suffisants et positifs. Ainsi, le principe de l'équilibre financier minimum a été respecté par TT. Ce principe veut que les emplois durables soient financés par des ressources durables. Pour cette société, ceci constitue déjà un bon signe qui confirme la bonne structure financière. Tunisie Télécom a dû réunir des capitaux permanents de montants assez élevés pour lui permettre de financer, de façon durable, à la fois l'intégralité de ses immobilisations et un volant de liquidité lui permettra de faire face aux aléas de fonctionnement. On remarque également que d'une année à l'autre il n'y pas a eu une augmentation ou une diminution importante du F.D.R. En général, TT garde une bonne position de sa structure financière. Ainsi, pour compléter notre analyse, il serait mieux de déterminer le besoin en fonds de roulement.

I-3-B) Détermination des besoins en fonds de roulement:
Le tableau ci-après montre l'évolution des BFR de Tunisie Télécom pendant la période de notre recherche :

BFR = Emplois cycliques

Ressources cyclique (I-4-C-b) (Hors trésorerie passive)

(Hors trésorerie active)

42

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

TABLEAU (2.17): Besoin de fond de roulement Années Emplois cycliques Ressources cyclique BFR 2005 810 476 270 933 539 543 2006 608 482 230 842 377 640 2007 698 843 286 642 412 201

A travers ce tableau, nous lisons que le BFR est positif en 2005 : 539 543 BFR; en 2006 : 377 640 BFR et en 2007 : 412 201 BFR. Cela veut dire que les besoins de financement du cycle d'exploitation de TT sont supérieurs aux ressources de financement.

I-3-C) Détermination de la trésorerie nette:
I-3-C-a) Calcul du solde de trésorerie: Elle est égale à la différence entre le FRN et le BFR :

TN = FDR - BFR

(I-4-C-c)

TABLEAU (2.18): Trésorerie nette Années FDR BFR TN 2005 908 843 539 543 369 300 2006 889 573 377 640 511 933 2007 1 066 982 412 201 654 781

La trésorerie est positive pour toute la période étudiée. Il faut noter qu'une trésorerie positive représente une satisfaction totale ou partielle du BFR. Tunisie Télécom dispose d'une trésorerie positive mais est-ce qu'elle est à mesure d'honorer ses engagements à court terme ? C'est pourquoi pour mieux compléter notre interprétation, calculons les ratios de liquidité pour s'assurer de cette autonomie.

43

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

GRAPH (2.18) Evolution du FDR, BFR et TN

1200000 1000000 800000 600000 400000 200000 0 2005 2006 TN FDR BFR TN BFR FDR

2007

I-3-C-b) Ratios de liquidité: (I-4-C-c) TABLEAU (2.19): Ratios de liquidité Ratios 1) Liquidité générale Formules Actifs circulants 2005 3 2.63 2006 2.44 2007

/Dettes
2)Liquidité réduite circulantes (Actifs circulant Stocks) Dettes circulantes 3)Liquidité immédiate Liquidité Dettes circulantes 2.82 2.46 2.34

– / /
1.63 2.62 2.6

44

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

D'après ce tableau on constate que durant toute la période allant de l'année 2005 à l'année 2007 les ratios de la liquidité générale, réduite et immédiate sont positifs, ceci traduit que Tunisie Télécom que ce soit à partir de ses actifs circulants, ou bien ses actifs circulants diminués des stocks, ou bien même à partir de ses liquidité, elle est capable de payer ou de rembourser toutes ces dettes à court terme. Ceci confirme les ratios de solvabilité déjà calculés.

Conclusion partielle :
Au terme de cette partie qui traite l'analyse des comptes d'exploitation de Tunisie Télécom, nous avons constaté que cette société présente de bonnes rentabilités économique, financière et commerciale. L'analyse nous a montré que Tunisie Télécom, durant toute la période de notre étude, a été en mesure de s'autofinancer chaque année ; la CAF a été très largement suffisante, et les ratios calculés à ce sujet le prouvent. D'après donc, le poids des immobilisations, TT réalise des investissements très importants, jouit d'une situation financière privilégiée et idéale, en ayant aussi une capacité d'endettement et une gestion des comptes satisfaisante. Nous confirmons alors que la rentabilité de TT est suffisante et permet à celle-ci d'atteindre son autofinancement.

Conclusion générale
Au bout de notre travail de recherche, il importe de faire la revue des grandes lignes qui le composent et de présenter brièvement les résultats, auquel il a abouti. Le choix de ce sujet a été motivé par l'entrée sur le marché d'un nouveau concurrent de taille, un nouvel opérateur en téléphonie fixe et mobile qui est Orange Tunisie. En outre, la seconde motivation a été celle de confronter la théorie relative à la gestion financière, apprise tout au long de notre formation académique, à la pratique sur terrain. Il a été également pour nous une occasion de rechercher les conditions de l'équilibre financier de Tunisie Télécom et d'établir un diagnostic sur sa situation actuelle pour servir de support à un pronostic.

45

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

L'analyse a abouti au résultat selon lequel la structure financière de cette entreprise est bonne et lui permet de garder un équilibre financier malgré qu'il existe encore certains points qui nécessitent d'être modifiés. A part cela, Tunisie Télécom présente des bilans bien structurés à l'actif et au passif avec des résultats positifs chaque année ; des fonds de roulement largement positifs chaque année, une bonne capacité d'endettement, une trésorerie positive chaque année ; une bonne liquidité générale et un degré élevé de solvabilité. Nous avons constaté que cette entreprise présente de bonnes rentabilités économiques financières et commerciales. Néanmoins, avec ces rentabilités et quand nous avons calculé la CAF, l'analyse nous a montré que Tunisie Télécom, durant toute la période, a été en mesure de s'autofinancer chaque année ; la CAF a été très large et même les ratios calculés à ce sujet nous l'indiquent. Tous ces éléments nous ont permis donc de confirmer nos deux hypothèses, mais nous ne saurions terminer ce travail sans émettre quelques suggestions et recommandations à notre société. Au vu des données chiffrées de notre étude, TT est en pleine croissance depuis son existence. Vu certaines faiblesses rencontrées au cours de notre analyse, nous suggérons ce qui suit à TT, si elle veut pérenniser ses activités et être de taille pour faire face à son nouveau concurrent Orange Tunisie : La société garde autant de liquidités, elle dispose d'une trésorerie oisive et improductive, elle pourra donc essayer d'investir à l'étranger, ou bien préparer une opération de croissance externe. TT dispose d'une capacité d'endettement importante sous-exploitée, elle pourra s'en servir pour financer ses acquisitions et investissements. Les charges de personnels sont très lourdes, ceci pourra avoir comme cause l'importation de TT de Managers étrangers qui leur coute une fortune et qui ne connaissent pas les particularités visibles et invisibles de notre environnement économique et social, aussi ces lourdes charges pourront avoir comme cause, une mauvaise politique d'embauche, vu que TT dispose d'un nombre de personnel très élevé, elle doit alors procéder aux licenciements des membres les moins actifs et moins productifs.

46

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

-

On doit revoir la politique de provisions et d'amortissement qui représentent des valeurs importantes ayant un impact sur le résultat net.

-

TT pourra regrouper ses multiples services en un seul bâtiment, ce qui lui fera l’économie des millions de dinars qu’elle dépense pour louer les différents locaux.

47

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

BIBLIOGRAPHIE:

I. OUVRAGES
1. DAMODRAN Aswath, Finance d'entreprise, 2èmeédition, NOUVEAUX HORIZON, Belgique, 2007 2. DE LA VILLEGUERIN Yves, Comptable et financier, 9ème édition, Collection les dictionnaires RF, 2008 3. VERNIMEN. P, Finance d'entreprise, 2ème éd. Dalloz, Paris, 1996 4. DE PALLENS Geroges, Gestion financière de l'entreprise, 5ème éd. Paris, 1974 5. COHEN Elie, Analyse financière, 4è éd, Economica, Paris, 1997

II. NOTES DES COURS
1. RUYUMBU Peter, Gestion financière, ULK, inédit, 2004 2. CHRISTOPHE Bernard, Maitre de conférences de gestion à l'université de Paris 2 Expert-comptable, Analyse financière

3. GREENFINCH Peter, Les bases de l'analyse financière

III. PROJETS DE FIN D'ETUDE
1. RAHMOUNI Meriam, principaux indicateurs qui peuvent mettre en exergue la situation financière de Tunisie Telecom, Tunisie Télécom, 2009

IV. SITES INTERNET
1. www.bdc.ca 2. www.tvdesentrepreneurs.com 3. www.abcbourse.com 4. www.comptalia.tv 5. www.manager-go.com 6. www.doc-etudiant.fr
48

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

V. AUTRES DOCUMENTS
1. Rapport annuel de Tunisie Télécom 2. Les états financiers de Tunisie Télécom

49

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

TABLE DES MATIERES Introduction générale
……………………………………………………………………………………………….1

PREMIERE PARTIE PRESENTATION DE TUNISIE TELECOM……….......3 Section I
Présentation générale de Tunisie Télécom…………………………………4

1. Identité……............................................................................................................................5 2. Structure et organisation….........................................................................................6 3. Répartition du capital…….............................................................................................7 4. Historique………...................................................................................................................7 5. Etapes clef de Tunisie Télécom…………………………………………………………………………8 Section II L'activité de Tunisie Télécom ........................................................... ...10

1. Activité………………………………………………………………………………………………………………………….10 2. Services offerts…...........................................................................................................11 3. Ressources humaines…………………………………………………………………………………………….11
4. Concurrence….................................................................................................................11

Section III La direction centrale des finances.......................................................12 1. Rôle......................................................................................................................................12 2. Activité...............................................................................................................................12 2-A L'activité comptable et fiscale......................................................................12 2-B L'activité de trésorerie et de financement..............................................13 2-C L'activité de facturation et de recouvrement........................................13

51

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

2-D L'activité planification et contrôle financier........................................13 2-E L'activité revenu assurance............................................................................14

DEUXIEME PARTIE LES CONCEPTS DE BASE ET LES TACHES OBSERVEES …………………………..16
Section I Les concepts de base……………………………………………………………………………….17

1. Définition de l'analyse financière....................................................................... 17 2. Importance et étapes de l'analyse financière ................................................17 3. Equilibre financier....................................................................................................... 19 4. La capacité d'autofinancement............................................................................. 20 Section II Les taches observées………………………………………………………………………........20

1. Division de la trésorerie........................................................................................... 20 2. Division de financement..........................................................................................21 2-A Subdivision étude des conventions des crédits..................................22 2-B Subdivision gestion de la dette.................................................................. 22 3. Service Rapprochement bancaire........................................................................ 22 4. Division de la comptabilité……………………………....................................................... 22 4-A Subdivision de la comptabilité des emprunts…………………………………..23 4-B Subdivision comptabilité de placements……………………………………………23

TROISIEME PARTIE
51

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

ANALYSE FINANCIERE ET RECOMMENDATION POUR TUNISIE TELECOM ………………………………………………………………………………………………24
Section I Les préparatifs pour notre analyse financière………………………….25

1. Problématique……………………………………………………………………………………………………………25 2. Hypothèses………………………………………………………………………………………………………………….25 3. Les données………………………………………………………………………………………………………………..25 4. Méthodologie…………………………………………………………………………………………………………….25 4-A Les ratios et formules utilisés pour étudier le bilan comptable……………………………………………………………………………………………………26 4-A-a Poids des immobilisations……………………………………………………………….26 4-A-b Ratio de solvabilité………………………………………………….............................26 4-A-c Ratio de capacité d'endettement…………………………………………………..26 4-A-d La marge théorique d'endettement ……………………………………………..26 4-B Les ratios et formules utilisés pour étudier l'état de résultat et le solde intermédiaire de gestion……………………….........................................26 4-B-a La productivité………………………………………………………………………………….…….26 4-B-b Crédit moyen…………………………………………………………………………………………...27 4-B-c La rentabilité financière……………………………………………………………………..27 4-B-d La rentabilité économique………………………………………………………………..27 4-B-e Le rentabilité commerciale……………………………………………………………….27 4-B-f La rentabilité de l'activité…………………………………………………………………..27

52

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

4-B-g La rentabilité économique des capitaux engagés …………………27 4-C Les ratios et formules utilisés pour étudier le bilan fonctionnel………………………………………………………………………………….28 4-C-a Le fond de roulement………………………………………………………………………….28 4-C-b Le besoin de fond de roulement…………………………………………………….28 4-C-c La trésorerie nette…………………………………………………………………………………..28 4-C-d Les ratios de liquidité…………………………………………………………………………..28

Section II

Evaluation des états financiers............................................................ 29

1. Le bilan comptable………………………………………………………………………………………………..29 1-A Evaluation des immobilisations…………………………………………………………….29 1-B Analyse de la solvabilité……………………………………………………………………………30 1-B-a La vision objective………………………………………………………………………………..30 1-B-b La vision subjective………………………………………………………………………………30 2. L'état de résultat et le solde intermédiaire de gestion………………………….32 2-A La productivité……………………………………………………………………………………………….32 2-B Crédit moyen…………………………………………………………………………………………………..32 2-B-a Délai de recouvrement des créances clients …………………………..33 2-B-b Délai de paiement des dettes fournisseurs ………………………………33 2-C La rentabilité financière……………………………………………………………………………34 2-D La rentabilité économique……………………………………………………………..........35 2- E La rentabilité d'exploitation…………………………………………………………………..37
53

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

2-E-a Le rendement globale……………………………………………………………………….37
  Rentabilité commerciale………………………………………………………………………………..37 Analyse de la marge……………………………………………………………………………………….38

2-E-b La rentabilité globale…………………………………………………………………….….39
  Rentabilité de l'activité…………………………………………………………………………………..40 Rentabilité économique des capitaux engagés…………………………………………40

3. Analyse du bilan fonctionnel………………………………………………………………………….41 3-A Calcul et étude de l'évolution du fonds de roulement…………….42 3-B Détermination des besoins en fonds de roulement……………………42 3-C Détermination de la trésorerie nette…………………………………………………..43 3-C-a Calcul du solde de trésorerie………………………………………………………….43 3-C-b Ratios de liquidité………………………………………………………………………………..44 Conclusion générale……………………………………………………………………………………………………………45

Bibliographie………...................................................................................................................48 Table des matières………………………………………………………………………………………………………….50 Annexe........................................................................................................................................ ....55

54

La Santé Financière de Tunisie Télécom L'Institut Supérieur de Comptabilité et d'Administration des Entreprises – Licence appliquée en gestion comptable

ANNEXE
Annexe 1: Les services offerts Annexe 2: Le bilan fonctionnel

55

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful