E - Progrès et fusion dans le désordre Les Wei, les Jin, les dynasties du sud et du nord

1- Les Trois Royaumes

Cette période s’étend de la chute des Han, en 220, à l’établissement de la dynastie des Jin en 265. Après l’absorption des royaumes mineurs, les trois principaux royaumes s’affrontent pour la domination de la Chine. Appuyés par de fins stratèges les rois de Shu ou Shu Han (dynastie de Liu Be), de Wei (dynastie de Cao Cao) et de Wu (dynastie de Sun Quan) se livrent des guerres sans merci, aux nombreux rebondissements. Lors d’une des batailles les plus célèbres, celle de la Falaise Rouge (Chi Bi), Cao Cao voit la destruction totale de sa marine par le feu, qui fit ainsi rougir la falaise, et la mort de 500.000 soldats. En définitive le royaume de Wei absorbe le royaume de Shu (capitale : Chengdu) en 265. La dynastie Wei de Cao Cao est renversée par ses stratèges, les Sima. Sima Yan fonde alors la dynastie Jin , puis conquière le royaume Wu en 280.

Dynastie du royaume de Wei (220/260)

Cao Cao 3 – Chenliuwang (Huan) (260/266) 1 - Wendi (Cao PI) (220/226) 4 – Gaoguixianggong (Mao) (254/260) 2 - Mingdi (Rui) (226/239)

Dynastie du royaume de Shu (Shu Han) (221/263)

1 - Zhangwu ou Zhaoliedi (Liu Bei) (221/223) 2 - Houzhu (Chan) (223/263)

Dynastie du royaume de Wu (229/280)
1 - Dadi (Sun Quan) (229/252) 2 – Feidi (Liang) (252/258) 3 – Jingdi (Lin) (258/264) 4 – Wuchenghou (Hao) (264/280)

Cao Cao (Xiahou, Mengde) (155/220) Originaire de Qiao (actuel district de Hao, province de l’Anhui)

Taizu ou Dadi (Sun Quan) (182/252) Nom de règne Huangchu Capitale Jianye (actuelle Nanjing)

Empereur Zhaoliedi (Liu Bei) (161/223) Appellation Xuande, nom de règne Zhangwu Originaire de Zhuo (actuelle Zhuozhou, province du Hebei)

2 - Les dynasties des Jin a) Les Jin occidentaux (Xi Jin) et les cinq ethnies minoritaires.
Les Jin occidentaux règnent sur l’ensemble de la Chine (capitale Luoyang). L’empereur Wudi confère des principautés à plus vingt membres de la famille des Sima. Après sa mort s’ensuivent pendant 16 ans de nombreuses guerres intestines entre huit princes. Ces guerres sont connues sous le nom de « Troubles des huit princes », et disloquent totalement l’économie et la vie sociale. En 308 (2ième année de la période de Yongjia), un noble xiongnu, Liu Yuan, se couronne empereur de Han et fixe sa capitale à Pingyang (actuelle Linfen, province du Shanxi). En 311 (5ième an. Yongjia), un général xiongnu, Liu Cong, prend Luoyang et capture l’empereur Huaidi. Cet épisode est connu sous le nom de « Trouble de Yongjia ». Durant cette période, plus de 20 pouvoirs fondés par sept ethnies minoritaires voient le jour les uns après les autres dans les plaines centrales. Elle est connue sous les noms de « Période des cinq ethnies minoritaires et des seize royaumes » ou « Période des cinq ethnies minoritaires contre l’ethnie Han ». Ces cinq ethnies correspondent aux Xiongnu, aux Xianbei, aux Jie, aux Di et aux Qiang. Ces seize royaumes se constituent du Xia, du Cheng Han, des Zhao antérieurs, des Zhao postérieurs, des Qin antérieurs, des Qin postérieurs, des Qin occidentaux, des Yan antérieurs, des Liang postérieurs, des Liang du sud, des Liang du nord et des Liang occidentaux. Ces guerres entraînent une fusion de l’ethnie Han avec les ethnie minoritaires, facteur important d’unification de la nation chinoise.

Dynastie des Jin occidentaux (266/316)
Wudi (Sima Yan) (266/290) Huidi (Zhong) (290/306) Huaidi (Chi) (306/313) Mindi (Ye) (313/316)

Empereur Wudi (Sima Yan) (236/290)

Situation des Seize Royaumes au nord et des Cinq Royaumes à L’ouest

b) Les Jin orientaux (Dong Jin)
Un membre de la famille des Jin occidentaux, Sima Rui, se proclame empereur et déplace sa capitale à Jiankang (actuelle Nanjing). Les Jin orientaux se résignent alors à ne régner que sur le sud de la Chine. Pendant plusieurs années les Jin tentent mollement de reprendre le nord de l’empire, mais accusent défaite sur défaite. Le premier ministre, Xie An, prend le pouvoir et s’entoure d’hommes compétents comme le général Xi Xuan. Ils repoussent ensemble la tentative d’invasion par le royaume des Qin antérieurs qui ont pris transitoirement l’ascendant sur les royaumes du nord. Cette victoire de Feishui consolide enfin le pouvoir des Jin orientaux et stabilise l’économie de la Chine du sud. Au contraire du royaume des Qin antérieurs qui s’effondre, entraînant ainsi le nord dans plus de 40 ans de guerre. Entre 399 et 411, une insurrection paysanne ébranle la dynastie des Jin orientaux, elle est réprimée par le général Liu Yu, qui sur sa lancée organise des expéditions victorieuses vers le nord contre les Yan du sud et les Qin postérieurs. Fort de ses conquêtes il se proclame empereur et remplace les Jin.

Empereur Yuandi (Sima Rui) (276/322)

Xie An (320/385)

Dynastie des Jin orientaux (317/420)

1 Yuandi (Sima Rui) (317/322) 2 Mingdi ( Sima Shao) (322/325) 3 Chengdi (Sima Yan) (325/342) 4 Kangdi (Sima Yue) (342/344) 5 Mudi (Sima Dan) (344/361) 6 Aidi (Sima Pi) (361/365) 7 Haixigong (Sima Yi) (365/371) 8 Jianwendi (Sima Yu) (371/372) 9 Xiaowudi (Sima Yao) (372/396) 10 Andi (Sima Dezong) (396/418) 11 Gongdi (Sima Dewen) (418/420)

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful