P. 1
Anesthesie

Anesthesie

|Views: 3,734|Likes:
Published by skyriders21

More info:

Published by: skyriders21 on Nov 10, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/31/2013

pdf

text

original

L'anesthésie vigile n'emploie pas la narcose de base. Elle permet au malade de

garder sa vigilance. Celui -ci peut exécuter les ordres qu'il reçoit de l'anesthésiste ou du

chirurgien, il peut prendre des positions particulière. Bien que la vigilance soit

Syllabus d'anesthésie - réanimation destiné aux étudiants de 3e

Graduat des Instituts

Supérieurs des Techniques Médicales en République Démocratique du Congo. Edition 2004-

2005

63

conservée, la mémorisation pendant la période anesthésique reste incomplète ou nulle.

Pendant l'anesthésie, le patient répond à toutes les commandes, mais après l'anesthésie

il oublie complètement tout. Le malade ne conserve pas des souvenirs clairs. La

neuroleptanalgesie est un type d'anesthésie vigile. Cette technique est très répandue

actuellement. Lorsque l'on lui associe un narcotique de base pour supprimer la

conscience, le prof HANQUET Marcel(chef de la chaire de l'anesthésiologie à Liège)

l'appelle la neuroleptanesthésie. En principe, la technique comporte les neuroleptiques

majeurs qui ont un effet sédatif très particulier entraînant un désintéressement, une

certaine somnolence, et une stabilité neurovégétative. On associe à ces neuroleptiques

majeurs des analgésiques morphiniques de synthèse comme la dextromoramide, la

phenopéridine, le fentanyl et parfois la pentazocine(fortal). Les effets depresseurs

respiratoires très puissants de ces drogues sont en parties antagonisés par les

neuroleptiques alors qu'à doses identiques, les morphiniques administrés seuls peuvent

entraîner une apnée durable.

En raison des incidences respiratoires de ces types d'anesthésiques, il est

important de maintenir la normo volemie pour éviter des chutes de tension importantes

et souvent tardives favorisées par l'effet alfalytique ou alfabloquant des neuroleptiques

utilisés. Cette technique n'est pas conseillé en anesthésie ambulatoire.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->