LE CLICDECEDREM

Cette méthode d’analyse des risques permet une étude approfondie de l’Etablissement grâce à un schéma précis Son but est de : • Relever les infractions aux différentes réglementations applicables en matière de sécurité ; • Déceler tout ce qui peut être à l’origine d’un feu, d’une explosion ou de la panique ; • Rechercher les éléments de propagation d’un sinistre ; • Proposer enfin les solutions pour pallier les anomalies ou infractions relevées. *Classement : détermination de la réglementation applicable à l’activité, ainsi que sa catégorie. *Implantation : étude de l’environnement de l’établissement qui déterminera son isolement par rapport aux tiers, ainsi que les problèmes d’évacuation du public et d’accès des secours. *Construction : étude de la qualité et de la nature du gros œuvre, des aménagements intérieurs ainsi que la réaction et la résistance au feu des matériaux. *Dégagements : calcul du nombre et de la largeur des issues, de leur répartition, vérification de leur praticabilité permanente. *Ventilation : étude de la ventilation, mais aussi du désenfumage en cas d’incendie. Notion primordiale pour l’évacuation du public. *Electricité, éclairage : étude de la qualité des installations électriques génératrices de nombreux sinistres. Vérification de l’existence d’un éclairage de sécurité conforme aux règles.

*Chauffage, ventilation : détermination des risques d’émission et de propagation d’un feu par les générateurs et circuits de chaleur et de froid. Problème de stockage du combustible. *Risques spéciaux : ils sont liés à l’exploitation et doivent faire, notamment dans les usines chimiques, l’objet d’une étude très précise. *Moyens de secours : vérification de la présence des moyens réglementaires, vérification de leur entretien et de leur fonctionnement, ainsi que l’aptitude des occupants à les utiliser Ce bilan doit déboucher sur plusieurs solutions pour remédier aux défauts constatés.

-----------------------------------------------------------------------------------------C’est dans la communication que la sécurité prend toute son ampleur .... Ensemble faisons la évoluer .....

Emploi du CliCdVCRm
L’analyse du risque est une sorte d’examen “clinique” qui consiste, lors d’une visite de l’établissement à vérifier les renseignements collectés,

- à relever les infractions aux règlements applicables en matière de sécurité, - à constater les anomalies dangereuses et les installations ou fabrications entravant la sécurité, - à déceler tout ce qui peut être à l’origine d’un feu, d’une explosion, d’une panique, ainsi que de leur propagation, - à voir tout ce qui peut être fait ou complété pour s’opposer à de tel sinistres.

Cette visite a pour but de noter le maximum de renseignements à partir d’un canevas qui permet de ne rien oublier. Ce schéma (connu sous le sigle CL.I.C.D.V.E.C.R.E.M.) incite à porter son atten­tion sur :

CL – Classement : pour déterminer la réglementation qui s’applique à l’activité, le nombre personnes admises dans l’établissement

I – Implantation : pour les installations classés, permet de déterminer l’isolement par rapport aux tiers.

Pour les ERP, permet d’étudier l’évacuation du public et l’accès des secours.

C – Construction : nature et qualité du gros œuvre et des aménagements intérieurs. Les problè­mes de réaction et résistance au feu, ainsi que ceux du compartimentage sont à prendre en compte à ce niveau.

D – Dégagements : vérification de leur nombre, de leur disposition, de leur praticabilité perma­nente... Analyse primordiale dans les ERP.

V - Ventilation : ventilation de désenfumage.

E – Electricité : préoccupation du préventionniste, car cause importante d’incendies surtout dans les établissements industriels, éclairage, en particulier éclairage de sécurité dans la sauvegarde du public en cas d’évacuation.

C - Chauffage : et climatisation pour leurs possibilités de feu de par l’installation de généra­teurs de chaleur ou de froid, ainsi que par le stockage de combustible et la distribution de fluides.

R - Risques spéciaux : liés à l’exploitation.

M - Moyens de secours : c’est le domaine privilégié du sapeur-pompier.

Tout au long de la visite, il faut encore analyser les risques, c’est à dire rechercher les points dangereux propices à l’éclosion d’un feu ou au déclenchement d’une explosion, à la naissance d’une panique ou à une gêne de l’évacuation du public ou de l’intervention des secours.

« Dernière édition: 15 Juin 2011, 15:24:10 par Jeano 11 »

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful