346

Distances

notre vie souterraine notre vie eternelle et egale" elle-möme. Tu celeb;es ces heures admirables, obs eures et secretes.

HEIDEGGER,

GAGARINE

ET NOUSI

',1

,:Il serait urgent de defendre l'homme contre la techiologie de notre siecle. L'hbmme y aurait perdu son denrite pour entrer comme un rouage dans une

" mense machinerie Oll tournent choses et etres. ,esormais, exister equivaudran exploiter la nature; ais dans le tourbillon de cette :entreprise qui se evore elle-merne, ne se m~ntiendrait aucun point e. Le promeneur solitaire qui fläne la campagne vec la certitude de s'appartenir ne serait, enfait, que . client d'une industrie höteliere er touristique livre, son insu, aux calculs, aux statistiques, aux planifiations. Personne n' existerait pour soi. TI y a du vrai dans cette declamenon La technique ,,$tdangereuse. Elle ne menace pas seulement I'iden>:te des personnes. ElIe risque de faire eclater la pla~ete. Mais Jes ennemis de la societe industrielle sont ~ plupart du temps reactionnairas, Ils oublient ou ~etestent les grands espoirs de notre epoque. Car " ais la foi en la Iiberation de l'homme n'etait plus e dans les ämes. Elle ne tient pas aux facilites que machines et les sources nouvelles d' energie offrent l' enfantin instinct de la vitesse; elle ne tient pas
ä

ä

1. Paru dans Information juive en 1961.

Enracinement.. montagn c'est courir un sentier qui serpente travers cham c'est sentir l'unite qu'instaurent le pont reliant' berges de la riviere et l'architecture des bätiments. La technique supprime le privilege de cet enraciä ä ä ä . d'une cruche.: l'homme a la nature luirait dejä dans la splendeur du ·~~ond~. tirerait de cette gräce existence et sa verite. Le sacre filtrant Cl travers le monde . pelotonneo mysterieusernent dans le Lieu.'gage humain. :. mais la plante n'est pas assez }plante pour definir I'intimite avec le monde. c'est la scission rneme de l'humaRiteen autochtones et en etrangers. le clair-obscur des forets. Et dans cette pers:ective la technique est moins dangereuse que les genies du Lieu. se d nant et se confiant la garde de ·l'homme. depuis des siecles. Le mythe se parle dans la nature elle'-:m~me.J mvenuon humame fait resplendir cette splendeur :'-ante-humaine. mais a .' avec les fissures qui lezardent toutes ces choses encombrantes et obtuses auxquelles s'adossent les particularismes humains. avec le pälissement des couleurs locales. des . a ötre Ja. Gagarine et nous 349 aux beaux jouets mecaniques qui tentent la puerilit/ eternelle des adultes. issu d' Allemagne et qui inonde les recoi paiens de notre äme occidentale.~'jlogiqueserigees en. au majestueux campement des.r habiter le lieu..entendre et repondre. systeme de connaissances. l'eclat d'une carafe de vin posees une nappe blanche. :par-dela l'infantilisme de I'idolätrie.L I'homme. On voudrait que l'ho retrouve le monde. ' . beaucoup d'huma~:!rntenous y rameneran. la fascination deäl nature.reel se manil terait de derriere ces experiences privilegiees. TI faut etr sous-developpe pour les revendiquer comme raison< d' etre et lutter en leur nom pour une place dans I monde modeme. l?etrulfe les bosquets sacres . TIs ne connaitraient plus que la matiere dr. Les hommes auraient perdu.eclat de l'Etre et non pas .. avec l' effritemem des lourdes epaisseurs du passe. objectee en quelque facon I' liberte. presence de l' arbre. see devant eux.La voilä donc l' eternelle seduction du paganisme. L'homme habiterait la terre '. Un peu ~!i~:~umaniteeloignerait de la nature. tere des choses. plus nombreux et plus profonds.egard hommes. des souliers ecü' d'une paysanne. Je pense un prestigieux courant de la pens' modeme. Le MAlystere . nous apparaissait comme ajoute par .le »u?a'is.des choses est la source de toute cruaute . Je pense Heide ger et aux heideggeriens. gardien de I'Etre.. sans lequel l'univers deviendrait insignifiant et 'rxIsterait peine. depuis longtemps . ~a nature ~st implantee dans ce langage pre. . Il faut que l'homme puisse ecouter et 1~.me n'est peut-etre que la negation de cela.. ils ne connaitraient que des objets.aintenant la purete de ce pretendu vandalisme.il est döjä l'effet de cet alleg ment de la substance humaine. fonde seulement le lan/. I' attachement au ~i~u.filer qui. ä ä ä ä ä ä . ~urmonte. c'est retrouver une enfar(.&l~. Tout ce qui. lement des civilisations sedentaires. Retrouver le monde.:> . Elle ne fait qu'un avec I'ebran.r L'implantation dans un paysage. s'ouvrir~ la lumiere des grands paysages. en nous Interpellant. L'reuvr~ d'art . La fable que dit le langage prernier Tüu monde suppose des liens plus fins.Mais entendre ce langage et y t~:repondre ne consiste pas se livrer des pensees . se vidant de ses nOQ turnes pesanteurs.348 Distances Heidegger.nous comprenons '~.iplus radicalement que la plante qui n' en tire que les b'~uCS nourriciers. L'Etre meme du . le rn. Le developpement de la techniqu n'est pas la cause . . On voudrait 'tteprendre ce terme. . monde.' La doctrine est subtile et neuve..

Mais' ce qui compte peut-etre par-dessus to iaux.:'est peut -etre sur.i '.« Pays Ollcoulent le rni~~ et le lait. a exige leur destruction. Ce qui compte davantage. 20) luit cette alternative. Le judaisme a toujours ete libre l' egard des lie : . un hOIllIJle 'humanite.soleil geIü~reu.travers tant de deserts.e son visage. Des lors une chance apparait : apercevoir les " ".~ .mer l'imagination au milieu de tant de peregrinations. C'est pourquoi il conquit c'est d'avoir quitte le Lieu.:lln instant une grappe qui mürit sous la brülure d'un disme aussi incapable que l' existence sedentaire . Comme la technique. pes. Elle affranchit de~.Le paysage se dit en termes alimen:" taires..~ conditions. tout etaitespalr. Gagarine et nous . trois choses necessaires Park qui impressionne les foules.. Mais il a decouvert l'homme dans la nudite .sme integre les petits et touchants dieux familiers. ce n'est pas lapef l'homme etque l'homme offre I'homme. de sac .'-1. 11 geometrique. Pourune heure. les vertus personnelles de Gagarine. :. laisser luire le visage humain dans sa nudite. terre Olll' on ne s' enraeine pas sap."f. Terre fabuleuse q~f' vomit les injustes. de Boisson et de Logis. cela suppose d'esprit d'abnegation et.ia ä ä ".'Surgitdans sa fraicheur et dans sa couleur pour charhommes en dehors de la situation Oll ils sont cam.~~on chant sous le vent du Midi et que nousn'y eherdu message socratique. ou. plus exactement. dans les cultes locaux. L'homme est son maitre pour servir les les autres. qui a rendu possible l' exploit et tout ce que.cnre son nom en hebreu sont les initiales de Nourrice n'est certes pas son magnifique numero de Luna . c'est la seien ans le culte des saints.ti'saisondes premiers raisins» (Nombres.350 Distances Heidegger. 13. Le judaisrne n' a pas sublime les idoles. sortir d'un paysage et d'un climat. La catholicite du christianouvelles possibilites techniques. Un homme existait dans l' absolu eurte par son universalite abstraite imaginations 'et l' espace homogene. Mais attention! Le Talmud Socrate preferait la campagne et aux arbres lavill redoute peut-etre que nous ne nous laissions prendre Oll l' on rencontre -les hommes.x.ee. 11nous arrache nos reves: Ce qui est admirable dans l'exploit de Gagarire] ~Ia~arin est un sigle .d~. tribaux. iassions. c'est I'ouv . a existe en dehors de tout horizon . 11resta ainsi fidele la valeur la plus haute. se nourrissant des paysages et des souvenirs famifice. Dans une phrase incidente: «C' etait alors. s blimant.. nationaux.L'un rares arbres « individuels » de la Bible et qui des Lieu. La Bibl~ ne connait qu' une Terre Sainte. c'est le courage' . En la . . de vitesse.~ 'mystifie l'univers.~ . ":a. il a autour de lui.tout etait eie}. 11ne s' agit pas de revenir au noma-n ~'.:.. ä ä ä r ä ä ~ .351 nement et de l'exil qui s'y refere.. Le judaisme est fr~. Oh! tamann que planta Abraham Beer-Cheba ! l arrache au monde heideggerienet aux superstitionsdii . ce point que le judaisme s' eloigne ture probable sur de nouvelles connaissances et 4e' te plus.~ i:. Restons maitres du mystere qu'elle respire. Que le Livre des Livres est sobre danss'~ß descriptions de la nature ! . » . en battant tous 'les records de hauteur' ommes. Laterre formance sportive accomplie en allant plus Ioin q!' st pour cela. La technique nouss '~:!i. 11 a desensorcele la Nature. les trois lettres qu' il faut pour . le christianisme maintient la piete enraeitour.christianisme. e. . 'I ehions le sens de l'Etre. du .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful