Connaître les principes fondateurs de la méthode de travail, les avoirs présents à l’esprit comme la toile de fonds de la vie quotidienne

, c’est se donner des garde-fous pour éviter toute dérive. Définir ces principes, c’est mieux armé pour pratiquer l’audit interne.

LES OUTILS : 1- Le plan d’audit : Le plan d’audit est indispensable pour une raison majeure qui relève de la simple application des principes fondamentaux du contrôle interne : la cohérence entre les moyens et les objectifs. Premier principe : Toute activité doit être auditée. Il faut donc en établir la liste et la tenir à jour. Second principe : ces activités doivent être auditées selon une périodicité variable en fonction du risque. C’est dire que vous devez disposer d’un outil d’analyse de risque. Troisième principe : quantifier chaque mission par l’estimation de charge de travail nécessaire pour le réaliser. 2- Interview : L’interview n’est un interrogatoire, ni une conversation encore moins un discours. Il faut savoir pratiquer l’art de poser des questions pour obtenir les bonnes réponses. 3- Diagramme, Organigramme, Ordinogramme :