P. 1
Cosmopolitisme

Cosmopolitisme

|Views: 11|Likes:
Published by Márcio Padilha

More info:

Published by: Márcio Padilha on Dec 04, 2011
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/04/2011

pdf

text

original

PONTIFÍCIA UNIVERSIDADE CATÓLICA DO RIO GRANDE DO SUL FACULDADE DOS MEIOS DE COMUNICAÇÃO SOCIAL CODICRED 12501-05 – LÍNGUA FRANCESA

I PROFª MARIA ELISA WILKENS RODRIGUES

COSMOPOLITISME Les humains vivent de façons la plus frénétique. La nécessité d’arriver toujours à quelque place ou d’atteindre quelque but, c’est une constante commune dans leurs vies. Ils agissent vite et agilement. A condition qu’ils veulent faire du tout, du tout ils oublient, déprécient, laissent. Ils n’y a pas de mémoire. Vivre, donc, c’est devenu l’art d’enfoncer des boutons pour jouer avec des machine qui jouent seule. Pauvres enfants éduqués dès leur naissance par ces très modernes infirmières électroniques : « « « « « « « Chou, le bébé pleure… » Fait-lui écouter la radio, » Je l’i déjà fait, mais ce n’est pas bien réussi.. » Fait-lui regarder la télé, donc… » Je ne peux pas… elle est en panne… » Donc, mets-le devant la machine à laver et fait la marcher. » Chou, ça va ! Il s’est tu. »

Ces enfants, auront-ils un jour la conscience nécessaire pour comprendre la réelle signification d’un rapport interpersonnel? Jouer ou parler avec un ami? « Ami, qu’est-ce que c’est ça? » Et le plus alarmant, ce que ce phénomène paraît être une épidémie disséminé mondialement. Ce n’est que par l’amitié, solidarité, échange de compréhension et d’affection que l’on évite des guerres et peut surmonter des idées préconçues et des tabous. Comment pourrait-on marcher dignement vers la croissance humaine si l’on se tourne plus et plus dedans nous même?

Porto Alegre, le 17 septembre 1992. Cláudio Márcio Athaydes Padilha

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->