Qu'est-ce que le marketing ethnique ?

Définitions Le marketing ethnique consiste à segmenter le marché en s’appuyant sur l’homogénéité d’une souche ethnique de consommateurs (…) et de leur proposer des produits adaptés à leurs caractéristiques physiques et culturelles

certaines n’hésitant pas à les repasser au fer chaud. esthéticienne de métier et noire.J. Elle avait constaté que les femmes noires de l’époque voulant mieux « s’intégrer » dans la société américaine à dominante blanche.Historique « Le marketing ethnique est sans doute né aux EtatsUnis en 1900 avec une certaine Madame C. Elle eut l’idée de lancer un peigne chauffant capable de défriser les cheveux crépus des femmes de couleur en toute sécurité. (Tréguer. avaient recours à toutes sortes de méthodes plus ou moins barbares pour défriser les cheveux. p188) ». Walker. .

culturelles et religieuses de ces groupes de consommateurs • Les produits clairement ethniques pour lesquels une association pays-produit forte et biunivoque émerge (Montres et Suisse. et le vélo n’est que faiblement associé à la Hollande. thé. riz. aux caractéristiques physiques. Vodka et Russie) .…) ou le modèle régional dans lequel plusieurs pays d’une même grande zone géographique se partagent l’ethnicité (Asie. chocolat.Produit ethnique : L’objectif est de proposer des produits plus ciblés et adaptés aux goûts. . dont l’ethnicité globale peut être calculée pour un pays au moins.…). Vin et France. • Les produits à image floue (yaourt et vélo. sans qu’elle atteigne un niveau important (ex : seuls les français envisagent que le yaourt provient de Bulgarie.…) . • Les produits multiethniques (bière. Europe.

Les produits ethniques en France : • La scène se passe dans une grande surface alimentaire. une famille d’origine maghrébine s’arrête au rayon épicerie pour prendre un paquet de cinq kilos de couscous Dari. Toujours dans le même lieu. à Paris. Plus loin. le caddie bien rempli. un jeune couple français est séduit par le Marrakech Mint tea de Lipton : le design arabisant et les palmiers sur l’emballage lui rappellent ses dernières vacances au Maroc. Au rayon des surgelés. • . Melle Tazi se laisse tenter par un hachis Parmentier Maggi estampillé halal.

son site de production a écoulé 7 millions d’unités de bricks de sa marque. analyse : « Aujourd’hui. la Pastilla.• l’un des premiers secteurs à avoir surfé sur la vague ethnique en France est celui de l’agroalimentaire. . Si les produits alimentaires basiques orientaux continuent à avoir autant de succès auprès des consommateurs. Hachis parmentier. son directeur. très significative. pizza carnée ou encore poêlée estampillés halal sont désormais disponibles afin de satisfaire les nouveaux consommateurs musulmans. on prend très au sérieux cette tendance de fond et un département « ethnique » a même été créé chez Nestlé France. Chez le géant suisse de l’alimentaire. en 2006. ou encore 3600 tonnes de couscous de la marque marocaine Dari. En témoigne l’industrie familiale Haudecœur. qui a révélé les nouveaux besoins de la population maghrébine. L’an dernier. réalisée de concert par l’établissement Haudecœur et le géant français Nestlé. un consommateur. leader incontesté des produits orientaux en épicerie. Bruno El Kasri. de nouveaux besoins ont vu le jour au sein de la communauté maghrébine. Nestlé est l’une des rares entreprises de l’Hexagone à avoir « osé » créer un service spécialement consacré aux ethnies. algérienne ou tunisienne. dont celle. Des études ont été menées dans ce sens. Nous avons également constaté que la troisième génération d’immigrés maghrébins a tendance à l’heure actuelle à revenir à des comportements de consommation touthalal ». lasagnes bolognaises. souhaite manger comme n’importe quel Français tout en restant conforme à sa religion. qu’il soit d’origine marocaine.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful