You are on page 1of 11

ÉJECTEURS

CanmetÉNERGIE | Juillet 2009

refroidissement et réfrigération. bâtiments et communautés à consommation énergétique nette zéro ou presque nulle.5 MT éq CO2 par année. Il est important de noter qu’une augmentation de 5 % de la performance des systèmes de chauffage dans le secteur du bâtiment au Canada amènerait une économie de 25 PJ et une diminution de 2. Les applications des éjecteurs sont nombreuses. des maisons ou des communautés. de sous-refroidissement) en tant que systèmes d’éjecto-compression ou d’éjecto-absorption pour améliorer la performance globale du système. VUE D’ENSEMBLE DE LA TECHNOLOGIE Le principe de fonctionnement des éjecteurs repose sur l’utilisation de l’effet Venturi d’une tuyère convergentedivergente pour convertir l’énergie de pression d’un fluide moteur (flux principal) en énergie cinétique pour entraîner un fluide aspiré (flux secondaire). Les éjecteurs peuvent également être utilisés dans des systèmes hybrides (en cascade.ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. et ce. Ils sont actionnés directement par une source thermique afin de générer chauffage. puis la recompression du fluide mélangé en reconvertissant l’énergie cinétique en énergie de pression (figure 1). surtout en combinaison avec des systèmes d’énergie renouvelable ou de production distribuée pour des maisons. Dans le secteur industriel. Les impacts potentiels des éjecteurs sont énormes puisqu’on peut les utiliser dans une variété d’applications. Ils peuvent être intégrés directement à un système de pompe à chaleur-climatisation-réfrigération en tant que composant inerme afin d’accroître l’efficacité du système. Les éjecteurs aident l’industrie à réutiliser la chaleur perdue en augmentant le niveau de température de celle-ci et en améliorant la performance d’un système de refroidissement ou de réfrigération. ÉJECTEUR a b c Flux primaire Flux secondaire Figure 1 – Fonctionnement d’un éjecteur . Ils peuvent être installés dans des systèmes CVC pour des bâtiments.6 MT éq CO2 par année. une augmentation de 5 % de récupération de la chaleur permettrait d’économiser 84 PJ et 5.

2 ÉJECTEURS Les éjecteurs sont des compresseurs statiques activés thermiquement qui comprennent une tuyère convergentedivergente. L’effet de compression résulte de l’interaction entre les deux flux de fluide. pourvu qu’une source thermique soit disponible. La figure 2 illustre le principe de fonctionnement d’un système de pompe à chaleur avec éjecteur. Les éjecteurs ont l’avantage de pouvoir être commandés par de la chaleur perdue et de servir de pompe à chaleur en effectuant les cycles appropriés pour produire des effets de valorisation de la chaleur (augmentation de température). laquelle est intégrée à un corps principal généralement cylindrique. Cette source peut provenir d’une chaleur de basse énergie. Le flux moteur est à haute pression et est produit dans un générateur utilisant une source de chaleur. de refroidissement ou de réfrigération. QG Pompe Générateur WP 1 2 5 Condenseur QC Évaporateur 4 Éjecteur Détendeur 3 6 QE Température Pression Avantages : ƒ Compresseur activé thermiquement 1 2 P3 P2 5 4 P1 6 3 Enthalpie Figure 2 – Système de pompe à chaleur avec éjecteur .

Les deux flux entrent en contact dans la chambre de mélange (figure 1. il faut respecter les principes de base de conservation de la masse. ainsi que de la quantité de mouvement. L’efficacité globale des éjecteurs est généralement inférieure à celle de technologies concurrentes comme la compression ou l’absorption mécanique. une partie du flux est détendue à la pression d’évaporation P1 tandis que le flux restant est retourné par pompage au générateur. sauf qu’il utilise un éjecteur. Cependant. Les éjecteurs possèdent également l’avantage de pouvoir fonctionner en utilisant de la chaleur perdue basse température. Ce flux moteur est accéléré dans la tuyère (figure 1. les éjecteurs offrent des avantages intéressants par rapport à ces technologies. de sorte que la conception d’un éjecteur continue d’être empirique ou semi-empirique. ou au contrôle du fonctionnement n’ont pas encore été développées. Le rapport d’entraînement ω correspond au rapport du débit-massique secondaire ms au débit-massique primaire mp (ms/mp). Le diffuseur (figure 1. Cet état de non-équilibre vient compliquer considérablement le processus d’analyse. Avec la pression de sortie (représentée dans la figure par la pression du condenseur). il existe très peu de données et de renseignements facilement accessibles au sujet de leur conception et fonctionnement. l’information accessible est même parfois contradictoire. Ce sont les hypothèses. laquelle correspond à la pression du condenseur. faible coût et niveau d’entretien peu élevé. De récents efforts visant à optimiser la conception de refroidissement et de chauffage ont permis de déterminer que les éjecteurs offrent un potentiel d’application important. c’est-à-dire simplicité. c’est-à-dire minimales. ce qui limite l’utilisation des éjecteurs à un nombre très restreint d’applications.ÉJECTEURS 3 Un système de pompe à chaleur avec éjecteur comprend les mêmes composants qu’un système à compression de vapeur typique. b) où les deux vitesses s’égalisent à une pression constante et une onde de choc se produit ultimement résultant en une augmentation de la pression et une diminution de la vitesse (vitesse subsonique). Dans tous les types de modèles. De plus. Le fonctionnement d’un éjecteur est déterminé par une interaction complexe entre différents mécanismes. Le générateur (chaleur provenant d’une source d’énergie à basse température comme la chaleur perdue) fournit la vapeur haute pression (P3) à l’entrée principale de l’éjecteur. le flux d’un éjecteur n’est ni unidimensionnel ni en équilibre thermodynamique. et ce. Dans les faits. ce sont les paramètres principaux pour caractériser le fonctionnement de l’éjecteur. Par conséquent. a) où il atteint une vitesse supersonique. Le comportement typique d’un éjecteur présenté à la figure 3 correspond à un autre phénomène qu’on est encore très loin de comprendre. c) permet de convertir la vitesse perdue en pression statique et le flux mélangé atteint la pression intermédiaire (P2). une pompe et un générateur au lieu d’un compresseur. l’information de conception actuelle se fie à des données obtenues avec de l’air et de l’eau. ce qui crée une dépression à la sortie de la tuyère et aspire le flux provenant de l’évaporateur à une pression inférieure (P1). les connaissances sont encore plus limitées. de l’énergie. généralement pour des éjecteurs monophasiques et basés sur un modèle unidimensionnel de dynamique des gaz. Toutefois. Après l’étape de condensation. DÉFIS EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Puisque l’utilisation de réfrigérants dans les éjecteurs est très récente. malgré l’existence de plusieurs modèles. les conditions aux limites et les procédures de calcul utilisées qui distinguent les différentes approches. . Dans le cas d’éjecteurs diphasiques (gaz-liquide). Les méthodes de conception traditionnelles intègrent de nombreuses hypothèses de simplification et reposent sur des techniques empiriques. les connaissances particulières au fonctionnement et à la conception avec des fluides autres que l’air et l’eau.

appelée pression critique. par conséquent. afin de réduire le travail du compresseur et. Les mêmes configurations peuvent s’appliquer aux pompes à chaleur à absorption. lorsque les flux primaire et secondaire sont tous deux en régime sonique à leur col respectif. l’éjecteur travaille en mode monophasique (flux à une phase) et aide à améliorer la performance du système de pompe à chaleur pour les applications de chauffage. Dans les deux cas. de refroidissement et de réfrigération. Quand on conçoit un éjecteur. ƒ En cascade avec un système de pompe à chaleur : » L’éjecteur est activé par une source de chaleur et sert à sous-refroidir la sortie du condenseur (figure 6) ou à refroidir le condenseur de la pompe à chaleur (figure 7). Les éjecteurs peuvent également être utilisés dans les pompes à chaleur à absorption. Dans les deux cas. APPLICATIONS Les éjecteurs peuvent être utilisés : ƒ À l’intérieur du cycle d’une pompe à chaleur : » En remplacement du détendeur pour récupérer le travail du compresseur habituellement perdu dans ce dispositif. le rapport d’entraînement possède une valeur maximale qui demeure constante quand on augmente la pression de sortie.Courbe de performance typique Pour une géométrie et des conditions fixes. Cette situation persiste jusqu’à l’atteinte d’une pression maximale. » Comme éjecteur-condenseur pour des applications de chauffage. . c’est ce point de pression critique qui est déterminé et au-delà duquel la baisse marquée de la performance indique la plage de fonctionnement hors conception de l’éjecteur. afin d’accroître l’efficacité du système (figure 4). Le point critique correspond aux conditions optimales pour cette géométrie. l’éjecteur travaille en mode diphasique (flux à deux phases).4 ÉJECTEURS Rapport d’entraînement – ω Pression critique Pc Pression du condenseur Figure 3 . au-dessus de laquelle le rapport d’entraînement commence à diminuer. d’augmenter la capacité et la performance du système (figure 5).

ÉJECTEURS 5 1. l’éjecteur est utilisé comme détendeur. Dans ce cas. ÉJECTEUR UTILISÉ COMME DÉTENDEUR DANS DES APPLICATIONS DE REFROIDISSEMENT/RÉFRIGÉRATION AMÉLIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE : ∆ COP = DE 10 À 15 % L’éjecteur est activé par le condensat haute température et haute pression. SYSTÈMES HYBRIDES ÉJECTEUR-COMPRESSION DE VAPEUR (ÉJECTEURS DIPHASIQUES) A. Il permet de réduire les pertes du cycle lors de la détente et produit une augmentation de 10 à 15 % du COP. lequel sert à extraire de l’évaporateur le réfrigérant gazeux à basse pression et à le rejeter à une pression et une température moyennes dans le séparateur. QC 6 Condenseur Compresseur WC Séparateur Éjecteur 5 1 2 3 7 Détendeur Évaporateur 4 9 8 Ejector Basic Cycle QE Avantages : ƒ Travail de compression réduit de 4 à 5 plutôt que de 9 à 5 Température Pression QC = Q1C 6 7 8 1 2 3 9 Fonctionnement de l’éjecteur Effet de refroidissement 5 4 Enthalpie Figure 4 – Éjecteur en tant que détendeur dans un système de pompe à chaleur .

sa pression est augmentée par l’utilisation d’une pompe de surpression afin que l’éjecteur puisse extraire du compresseur le réfrigérant gazeux. Un tel cycle peut être utilisé dans des applications de pompe à chaleur. QC 5 Condenseur Éjecteur 4 8 Pompe WP 7 3 Compresseur WC 6 Détendeur 1 Évaporateur 2 E Ejector Basic Cycle Q Température Pression Avantages : 7 6 5 ƒ Travail de compression réduit de 2 à 3 plutôt que de 2 à 5 8 4 3 1 2 Enthalpie Figure 5 – Éjecteur en tant que compresseur additionnel dans un système de pompe à chaleur . ÉJECTEUR-CONDENSEUR UTILISÉ DANS DES APPLICATIONS DE CHAUFFAGE AMÉLIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE : ∆ COP = JUSQU’À 30 % Dans ce cas.6 ÉJECTEURS B. l’éjecteur diphasique est aussi commandé par le condensat. mais avant d’être acheminé à l’éjecteur. selon les conditions de fonctionnement. L’amélioration de COP prévue pour une pompe à chaleur ordinaire peut atteindre 30 %.

Sous-refroidissement (A) Figure 7 .Système en cascade (B) Combinaison système à éjecteur/système mécanique – L’éjecteur est activé par de la chaleur externe. .ÉJECTEURS 7 2. SYSTÈMES POMPE À CHALEUR AVEC ÉJECTEUR MULTI-ÉTAGÉ (ÉJECTEURS À FLUX MONOPHASIQUE) AMELIORATION DE PERFORMANCE PRÉVUE A) ∆ COP = DE 5 À 20 % (B) ∆ COP = JUSQU’À 40 % QG QG 1 Générateur Pompe WP 2 Pompe WP Éjecteur 1 Générateur 2 QC 4 Éjecteur QC 4 5 5 Condenseur Condenseur 3 Détendeur Détendeur 3 6 Échangeur de chaleur 6 V Détendeur Échangeur de chaleur III Condenseur IV Détendeur Compresseur Évaporateur D C Compresseur Évaporateur I II A B Ejector Basic Cycle QE Pression Température Température Pression Ejector Basic Cycle Q E 1 2 1 2 5 6 V I’ IV I II 3 III 4 5 6 D’ D A A’ B 3 C’ C 4 Enthalpie Enthalpie Avantages : ƒ Augmentation de la capacité de réfrigération : De I’ à II plutôt que de I à II = Cycle de réfrigération avec un système à éjecteur = Cycle de réfrigération sans système à éjecteur Avantages : ƒ Travail de compression réduit de B à C plutôt que de B à C’ = Cycle de réfrigération avec un système à éjecteur = Cycle de réfrigération sans système à éjecteur Figure 6 .

DÉVELOPPEMENT ET DÉMONSTRATION À CanmetÉNERGIE L’intention de CanmetÉNERGIE est de se positionner en tant que centre d’expertise en matière d’éjecteurs et de travailler étroitement avec les fabricants de systèmes de réfrigération pour l’intégration de système. industries). Dans ce cas. pour refroidir le condenseur du système de réfrigération principal.8 ÉJECTEURS Le système à éjecteur est activé par de la chaleur externe. PROGRAMME DE RECHERCHE. de systèmes de production distribuée ou de la surchauffe d’un compresseur. Dans B). utilisation d’un éjecteur au lieu d’un détendeur dans un système de réfrigération. La plage d’amélioration du COP est de 5 à 20 %. l’amélioration du COP prévue peut atteindre 40 %. La stratégie comprend des activités liées aux éléments suivants : ƒ Composant d’éjecteur » Modèle unidimensionnel » Modélisation selon la méthode de dynamique des fluides assistée par ordinateur (CFD) » Optimisation de la géométrie » Sélection du fluide de travail » Banc d’essai pour la validation de modèles et acquisition d’expérience pratique ƒ Système à éjecteur » Modélisation de système pour différentes applications d’éjecteurs en modes de fonctionnement monophasique et diphasique » Prototype de laboratoire pour la validation de modèles et l’acquisition d’expérience pratique » Les premières applications ciblées sont les suivantes : récupération de chaleur provenant de l’évacuation d’une chaudière afin d’augmenter la capacité des systèmes de refroidissement (système de chauffage urbain. La deuxième application (B) de l’éjecteur monophasique représentée ci-dessus est un système de réfrigération mécanique en cascade. La première application (A) consiste à sous-refroidir le condensat du système principal avant la détente. d’un rejet de chaleur. Il est utilisé : Dans A). L’objectif est de devenir des experts en conception et optimisation de systèmes à éjecteur. La chaleur servant à l’activation peut provenir de procédés industriels. . pour sous-refroidir le liquide à la sortie du condenseur. ƒ Démonstrations liées aux éjecteurs » Projets de démonstration en collaboration avec des manufacturiers pour les deux applications mentionnées ci-dessus. de capteurs solaires.

On prévoit que cette combinaison exceptionnelle de simulation-modélisation et d’outils expérimentaux fournira à CanmetÉNERGIE une expertise unique dans la compréhension des phénomènes se produisant pendant le fonctionnement d’un éjecteur afin de pouvoir concevoir des systèmes plus performants et augmenter le nombre d’applications des éjecteurs. Pour la simulation. La réalisation de projets de démonstration est nécessaire afin d’acquérir de l’expérience pratique et de développer la crédibilité et la confiance requises pour des applications plus larges. afin de prédire la performance du système dans différentes conditions de fonctionnement (réfrigérants. Parallèlement. Des modèles de simulation de différents systèmes utilisant un éjecteur sont également élaborés. ce modèle fournit les dimensions axiales et le comportement hors conception de l’éjecteur. diverses conditions de fonctionnement. En utilisant également les propriétés des fluides réels. en plus donner confiance dans les résultats de modélisation. . refroidit le condenseur. Ces prototypes fourniront des données expérimentales pour valider les modèles et fournir de l’expérience pratique. On prévoit construire deux prototypes : une pompe à chaleur incluant un éjecteur comme dispositif de détente (diphasique) et un système hybride de réfrigération dans lequel l’éjecteur. températures). Pour la conception. il fournit toute l’information liée au fonctionnement (concernant la performance et le contrôle de la distribution des paramètres) pour les paramètres fixés. une analyse de CFD est effectuée pour les cas de l’air ou d’autres réfrigérants. Le banc d’essai complet pour tester les éjecteurs monophasiques (composants seulement) outil extrêmement utile pour valider des modèles et colliger des données de performance. activé par une source externe. il permet de déterminer les dimensions appropriées dans des conditions de fonctionnement données.ÉJECTEURS 9 La recherche effectuée consiste à élaborer un modèle unidimentionnelle et par incrément adapté pour « surveiller » les paramètres dans l’ensemble de l’éjecteur et fournir leur distribution. etc. Cet outil peut servir à la conception et à la simulation. Les partenaires désignés pour cette activité de recherche et développement ont déjà indiqué qu’ils étaient intéressés à effectuer et à soutenir des projets de démonstration. différentes conditions de turbulence. Cette approche permet d’étudier localement les différents phénomènes des fluides concernés et leurs interactions. d’une façon encore plus réaliste puisque nous pouvons simuler des géométries plus complexes.