P. 1
La Bureaucratie

La Bureaucratie

|Views: 65|Likes:
Published by Abdessamad Khlifi

More info:

Published by: Abdessamad Khlifi on Jan 07, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/07/2012

pdf

text

original

INTRODUCTION : On peut définir la bureaucratie comme un mode d'organisation officiel caractérisé par la division du travail, la spécialisation des fonctions

, une structure d'autorité hiérarchique et un système de règles, de règlements et de tenue de dossiers. Dans la langue courante, le terme désigne l'organe administratif du gouvernement. Cette définition évite de donner au terme un sens péjoratif en le confondant avec paperasserie, c'est-à-dire avec lenteur, inefficacité et rigidité. Toutefois, elle exprime bien l'association habituelle du terme « bureaucratie » avec la croissance des activités et des dépenses gouvernementales et avec le nombre et le pouvoir grandissants des bureaucrates, également appelés fonctionnaires ou employés du gouvernement, du secteur public ou des services publics. Le mot bureaucratie est composé du mot latin burra qui signifie une étoffe grossière de laine puissante, et du verbe grec cratie qui signifie : être fort, puissant, dominer et exercer un pouvoir. Le mot bureaucratie est utiliser en quinzième siècle pour indique ( la table sur laquelle on fait les comptes) ou le lieu ou l’on fait les comptes. Progressivement, le mot se met à désigner l’organisme fournissant une prestation publique d’intérêt général, soit un établissement ou un service chargé de concevoir, de préparer, d’administrer et de contrôler une mission ou une activité. Le terme indique aussi par métonomye, le lieu ou ses personnes s’acquittent de leurs mandats. Au dix-huitième siècle le terme désigna le pouvoir des bureaux ainsi que le l’influence abusive et routinière de l’administration, des fonctionnaires et des employés sur la vie des hommes et des entreprises, et par extension et dans la meme période le terme bureaucratie indiqua l’ensemble des employés d’une administration qui seront nommé par la suite les bureaucrates. Aussi l’adjectif bureaucratique a été réservé à ce qui relève d’une administration puissante, et le verbe bureaucratiser exprime la soumission à une bureaucratie. En effet, le physiocrate Vincent de Gournay a préconisé l’ajout d’une nouvelle et quatrième forme de gouvernement à savoir le gouvernement bureaucratique après l’aristocratique, monarchique et démocratique.

à titre d’exemple E . l’indifférence . sur la base des compétences plus ou moins spécifiques. de sa sensibilité .la littérature a appréhendé le phénomène bureaucratique presque en meme temps que les sciences sociales.E Lessing Novalis ou encor Zacharias Werner. la désillusion. notamment. ceux là mêmes qu’on retrouve tout au long de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle et de la première moitié vingtième siècle. Les écrivains romantiques. ont développé une véritable phénoménologie de la condition bureaucratique. est sous-tendue par le seul désir de gouverner pour gouverner. Avec l’apparition de cette nouvelle classe sociale. Ces thèmes vont être abordés par les sociologues afin de déterminer les conditions nécessaires et suffisantes à l’avènement de la modernité. celle que pour simplifier on . la peur. G. Il suffit de citer. Franc pocci a écris un texte important et significatif sur la bureaucratie et qui est une véritable typologie des bureaucrates conçus comme l’antithèse vivante de l’homme romantique .C Von Kleist.les portraits de Pocci demeurent si véridiques qu’ils ont donné lieu à des véritables stéréotypes. ce roman constitue la première grande enquête psychosociologique des bureaucrates à cette époque sans oublier Nicolas Gogol qui a ajouté des phénomènes qui ont marqué cette période tel que la corruption.Guy De Maupassant ou encore Huxley . l’amertume. dans le cadre d’une administration publique. de son expression individualiste marqué par l’épanchement sentimental.Cette nouvelle forme de gouvernement ce caractériserait par le fait que le pouvoir est exercé par des fonctionnaires élus et choisis ou mandatés pour l’exécution ou de contrôle. l’inefficacité et la routine infructueuse dans ces romans l’Inspecteur général et le Manteau se trouvent une multitude d’indications intéressantes pour l’histoire de la sociologie de la bureaucratie . Plusieurs d’entres eux étaient d’ailleurs des bureaucrates. Au fil des années deux grandes tendances d’étude se sont peu à peu dégagées : la première. Charles Dickens . Cette nouvelle forme de pouvoir dite bureaucratique. par le gout d’exotisme. puis Honoré de Balzac dans les Employés publié en 1836 et qui est une analyse sociologique sur le comportement bureaucratico administratif. des jugements aussi sévères que les critiques n’ont cessé de s’élever à l’encontre de la bureaucratie .

sous l’influence surtout de Max Weber et de ses continuateurs. a tenté d’expliquer la nature profonde du pouvoir bureaucratique. La deuxième tendance. ne voit dans la bureaucratie que l’instrument de domination d’une classe. on l’espère. et leur emprise constitue le prix à payer à la modernisation. à sa dégénérescence ? Ces deux courants d’analyse ont posé un certain nombre de problèmes. de mettre en évidence la correspondance forcée entre l’organisation et la constitution d’une oligarchie d’élites et sub-élites à l’intérieur des appareils administratifs les plus divers. Une frange de cette tendance. et attirer ainsi l’attention sur le caractère à la fois inexorable et foncièrement rationnel de l’appareil bureaucratique. à ces interrogations. sans pour autant parvenir à nous fournir des solutions satisfaisantes . Les successeurs de Marx et Engels. n’ont pu se soustraire à la question fondamentale : les bureaucraties sont-elles absolument nécessaires ? Et dans l’affirmative. ainsi que des stratégies déployées par la bureaucratie en tant que corps pour s’élever bien au-dessus de la société et de l’Etat lui-même. plus ou moins influencée par le marxisme.qualifiera de non marxiste. Son analyse de la foi superstitieuse dans l’Etat. a voulu mettre en lumière les relations existant entre la bureaucratie et la politique. au fur et à mesure que les organisations ouvrières prenaient de l’ampleur et qu’elles obtenaient des améliorations dans les conditions matérielles et morales des travailleurs. désormais largement prépondérante en analyse sociologique. comment échapper aux maux bureaucratiques. Comment cela a-t-il été possible ? Quelles ont été les processus ayant permis une telle convergence et ayant favorisé l’élaboration d’un schéma explicatif dominant ? L’historique de ce mode de production conceptuel permettra de répondre. Friedrich Engels (1820-1895) reconnaît que le problème est plus complexe que le présupposait Marx. les acquis de ces deux tendances de sont recomposés en une seule construction théorique. aux excès de la bureaucratie. Au fil des ans. de saisir les raisons de l’avènement du phénomène bureaucratique. Marx assure que la bureaucratie disparaîtra lorsque le prolétariat aura réussi è détruire l’Etat de classe. Dénonçant l’impuissance des administrateurs des sociétés bourgeoises. Bureaucratie et bureaucratisation ne peuvent donc qu’aller de pair. AXE I : EMERGENCE DE LA NOTION : DE LA PENSEE . ouvre une perspective claire pour des études moins idéologiques.

lors de son émergence concernait essentiellement les administrations et les organisations publiques. le monde issu de l’industrialisme fait l’impasse sur la culture et condamne la masse à un travail totalement impersonnel. il ne faut pas perde de vue que la notion de bureaucratie. notamment avec fredrich Hegel. malsain et sans sécurité . Pour résumer. et elles engendrent de ce fait le déchirement de la volonté. Pour lui.Mill et Karl Marx. entre ces deux niveaux enfin : les relais administratifs qui constituent la nécessaire médiation et font passer le « concept » de l’Etat dans la vie de la société civile. le pouvoir . et donc l’Etat.la bureaucratie dans la pensée politique : Pour Hegel. robert Michels ou Max weber qui est considéré comme le fondateur de la théorie bureaucratique a proprement dit. Avant tout. ils sauvegardent l’intérêt général de celui là et veillent sur la conformité des comportements aux lois. . C’est grâce à cette classe que la médiation des conflits et des tensions entre le pouvoir suprême et la société civile peut s’effectuer sans trop de dégâts. Et cela ne se fera que par l’entremise des fonctionnaires que Hegel considère comme le vecteur par lequel les décisions abstraites prise par le gouvernement se traduisent en réalité concrète. 1. Hegel défini trois étages hiérarchisés dans l’Etat. Pour Hegel. Partant de cela.les inégalités représentent le fait même et majeur des sociétés industrielles. seul l’Etat bureaucratique est en mesure de contrôler les élans aveugles de la société civile ainsi que les tensions internationales.POLTIQUE AUX THEORIES SOCIOLIGIQUES. la révolte interne et la haine.S. les premières études et analyses concernant ce phénomène ont été établies dans un cadre purement politique. au sommet. les fonctionnaires donnent à l’Etat conscience de sa véritable fonction. J. à la « base » la société civile . Le sens de l’hiérarchie et la responsabilité des fonctionnaires constituent pour l’allemand une véritable garanti contre les abus de pouvoir ainsi qu’une garanti de leur volonté de faire bénéficier les classes inférieures des bienfaits de l’Etat. Et c’est juste après que la sociologie c’est intéressée a cette notion avec des sociologues comme Gaetano Mosca.

il va revendiquer la prééminence de la société civile sur l’Etat. .J. Il faut enfin noter que Mill ne refuse pas automatiquement l’administration bureaucratique. cependant. Pour Marx. Mill distingue deux forme d’organisation étatique qui ressortent a cause de leur qualité et de leur valeur : la démocratie représentative et l’Etat bureaucratique. Karl Marx.Mill lui. mais il souhaite seulement que sa puissance soit limitée et surveillée par les représentant du peuple. la bureaucratie n’est que le reflet de l’Etat capitaliste et que celle-ci disparaîtra avec la disparition de cette forme d’Etat. selon lui.le système représentatif et plus apte a assimiler les changements que le système bureaucratique qui instaure la routine et la médiocrité quotidienne. la bureaucratie devient l’instrument de la « divinisation de l’autorité ». exprime délibérément son hostilité a l’égard de l’administration bureaucratique. celle-ci n’aurait ni la capacité ni l’expérience nécessaires pour résoudre les problèmes réels de la vie moderne. Pour Mill. indépendamment de leur appartenance politique et du jeu majoritaire. c’est donc l’instrument destiné à servir les intérêts des classes auxquelles profitent la propriété privée et la division du travail . parce qu’on confie l’activité de gouvernement a des professionnels. nourri par l’étude de la philosophie hégélienne. Enfin. et a l’encontre de laquelle. elle arrive a assoire la puissance de la classe dominante et a la garantir. voit que l’Etat bureaucratique a été engendré par la propriété privée et par la division du travail. Dés lors. il est au service de la classe dominante à savoir la bourgeoisie capitaliste.S. Donc il faut limiter cette bureaucratie et donner a la société civile le soin de résoudre ses propres affaires. grâce a sa capacité de transformer l’intérêt d’une classe en intérêt général. parce qu’elle est la plus conforme aux exigences de la liberté et des nécessités de la vie en communauté . La première. la seconde.

a chaque type d’Etat correspond une forme d’organisation de la classe dirigeante ainsi que différente hiérarchies chargées des nombreuses activités sociales . se procurer des alliés.juridiques. capables de résoudre des problèmes ardus.en remplissant en même temps des fonctions économiques . les traits les plus caractéristiques de l’esprit bureaucratique.dominante exerce directement et personnellement le pouvoir .lorsque une organisation est confrontée a des problèmes techniques complexes . sans qu’il y est dans la classe dirigeante une minorité agissante qui le soutienne ». la tache de commandement se complexifie .2-la bureaucratie dans les analyses sociologiques : Gaetano Mosca met en évidence une corrélation sociohistorique : a chaque forme de gouvernement. une telle pratique produit des effets pervers :les personnes proposées au recrutement finissent par choisir exclusivement les individus conformes.pour contrôler leur activité et celle de leur collègues . Comme le dit Mosca « un seul ne peut commander. ce sont la selon Mosca .administratives et militaires.dans l’Etat féodal. Robert Michels. Au fur et a mesure que la société s’élargit et évolue. Au bout de quelque temps .ces même fonctionnaires .dés lors ‘s’instaure le manque d’imagination .il faut nécessairement recourir a des fonctionnaires stables et rétribués qui vont s’occuper du fonctionnement du système organisateur ensuite.un penchant prononcé pour la routine.par exemple. ou lorsqu’elle dépasse une certaine taille. de son coté pense que le facteur clé pour expliquer le phénomène bureaucratique c’est l’organisation.pour la maîtriser. recruter des nouveaux membres pour assurer les remplacements et les renouvellements nécessaires. L’Etat moderne de son coté prévoit une division radicale des rôles. la peur de l’inconnu et de la nouveauté. Selon lui .chaque membre de la classe dirigeante.une sourde hostilité a l’égard de toute évolution. Elle les utilise également pour élargir ses possibilités de contrôle sur les masses populaires. la classe dirigeante doit pouvoir compter sur des hommes compétents.

il grandit près de Berlin dans un milieu familial protestant comptant des industriels du textile. Ainé de 8 enfants.vont créer une hiérarchie et construire un organigramme et c’est la que la bureaucratie devient une fin en soi et non pas un moyen pour arriver à un résultat. biographie Karl Emil Maximilian Weber Economiste et sociologue allemand naît le 21 avril 1864 à Erfurt en Thuringe(cœur vert de l'Allemagne). Mais le premier à avoir produit une théorie de la bureaucratie susceptible de fondre en un ensemble cohérent ces divers aspects et caractéristiques c’est max weber. des hauts fonctionnaires et des universitaires. et Weber côtoie dès son jeune âge des politiciens . Son père était un magistrat qui a mené une carrière politique dans la partie national-libéral.

Les sectes protestantes et l’esprit du capitalisme. Engagé dans une activité politique. et Theodor Mommsen(historien allemand). Ses ouvrages : La domination légale à direction administrative bureaucratique. où il est inscrit à la Faculté de Droit mais il étudie également l'histoire. Essais sur la théorie de la science. 1919 il accepte de créer une chaire de sociologie à l'Université de Munich et il participe à la rédaction de la Constitution de Weimar. l'anti-européanisme et la démagogie. Le savant et la politique. 1893 professeur d'économie politique à Freiburg. convaincu de la nécessité de l'Etat-Nation. Membre de la délégation allemande au traité de Versailles. 1910 participe à la création de la Société allemande de sociologie. 1907 un héritage lui permet de cesser son enseignement et de se consacrer entièrement à ses recherches. psychologue. il meurt prématurément de pneumonie en 14 juin 1920.et des intellectuels tels Wilhelm Dilthey(historien. En 1892 il est nommé professeur de droit romain et de droit commercial à l'Université de Berlin. la philosophie et la théologie ( science religieuse). opposant à Guillaume II. et adhère au parti social-démocrate en 1918. En 1883 il fait son service militaire à Strasbourg. l'économie. comme simple soldat puis comme officier. l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme. . En 1889 il soutient sa thèse de doctorat en droit à Berlin sous le thème « les sociétés commerciales au moyen Age » et s'inscrit au Barreau de la ville. 1896 professeur d'économie politique et de science financière à Heidelberg. En 1897 une santé défaillante (maladie psychique) lui oblige de suspendre la majeur partie de ses cours et en 1899 il obtient un congé qui cessera en 1902. En 1882 Max Weber commence ses études supérieures à l'Université de Heidelberg. sociologue et philosophe allemand. 1904 fondé la revue Archives de sciences sociales et de sciences politiques avec Sombart et Jaffé. il combat l'antisémitisme. En 1884 il reprend ses études aux Universités de Berlin puis de Göttingen.

Seul le chef du groupement occupe la position de détenteur du pouvoir soit en vertu d'une appropriation.Les causes sociales du déclin de la civilisation antique. LE TYPE PUR DE LA DOMINATION LEGALE : La Direction Administrative bureaucratique : Le type le plus pur de domination légale est la domination par le moyen de la direction administrative bureaucratique. Mais ses attributions de détenteur du pouvoir elles-mêmes constituent des "compétences" légales. . soit en vertu d'une élection ou d'un successeur désigné.

un "avancement" selon l'ancienneté. 9) travaillent totalement " séparés des moyens d'administration" et sans appropriation de leurs emplois. au demeurant suivant le principe de la "conformité au rang " 7) traitent leur fonction comme unique ou principale profession. donc (en principe) sur le fondement d'une sélection ouverte selon : 5) la qualification professionnelle : dans le cas le plus rationnel. 10) sont soumis à une discipline stricte et homogène de leur fonction et à un contrôle. attestée par le diplôme: 6) sont payés par des appointements fixes en espèces. n'obéissent qu'aux devoirs objectifs de leur fonction. 8) voient s'ouvrir à eux une carrière. mais toujours résiliables de la part des fonctionnaires . que ça soit une entreprise économique de profit ou une entreprise charitable. avancement dépendant du jugement de leurs supérieurs .Cette organisation est applicable à toute entreprise poursuivant des buts privés idéaux ou matériels. La totalité de la direction administrative se compose. ou selon les prestations de service. ces appointements sont avant tout gradués suivant le rang hiérarchique en même temps que suivant les responsabilités assumées. dans le type le plus pur de fonctionnaires individuels qui sont : I ) personnellement libres. 3) avec des compétences de la fonction solidement établies: 4) en vertu d'un contrat. ils sont nommés (non élus) selon une qualification professionnelle révélée par l'examen. la plupart donnant droit à la retraite le cas échéant (en particulier dans les entreprises privées) résiliables de la part des patrons. ou encore selon les deux. 2) dans une hiérarchie de la fonction solidement établie. .

L’ADMINISTRATION BUREAUCRATICO-MONOCRATIQUE : L’administration bureaucratico-monocratique est fondée sur la conformité aux actes et se caractérise par sa précision. tout en respectant le principe qui exige que pour le fonctionnaire bureaucratique. met le point également sur la notion de qualification qui signifie que le fonctionnaire a besoin de connaissances spécialisée pour exercer leurs fonctions. diffère de celle de la hiérarchie fonctionnariale élective par le fait que les chances de subordonné ne dépendent pas du jugement du supérieur. La direction administrative bureaucratique.Ce type de domination qu’on nomme domination bureaucratique se réalise de la manière la plus pure là où le principe de nomination des fonctionnaires domine de la manière la plus pure. De nos jours. et donc par son caractère de prévisibilité. c'est-à-dire que les fonctionnaires sont nommés par un contrat. C’est la forme de pratique de la domination la plus rationnelle du point de vue formel. la fonction est la profession principale. . de sa prestation. par la possibilité formellement universelle qu’elle a de s’appliquer à toutes les tâches. l’administration bureaucratique la plus rationnelle est considérée comme inévitable de par les besoins de l’administration de masse. sa permanence. son rigorisme et la confiance qu’elle inspire. et le grand instrument de supériorité de l’administration bureaucratique est le savoir spécialisé dont le besoin absolu est déterminé par la technique moderne et l’économie de la production des biens. perfectible afin d’atteindre le maximum de rendement. car ce concept qui fait appel à la notion de la hiérarchie des fonctionnaires nommés. Cette nomination liée à la bureaucratie moderne est caractérisée par le fait qu’elle est contractuelle. sa discipline. et donc ils exercent leurs fonctions dans une structure hiérarchisée avec compétences objectives et d’une manière formelle. et la rétribution qui correspond à ces fonction est normalement fixe et en espèce.

2. En général. c’est son caractère fondamental spécifiquement rationnel.Le formalisme. l’esprit de la bureaucratie rationnelle s’exprime d’une façon générale par : 1.L’administration bureaucratique signifie la domination en vertu du savoir. .L’inclinaison des fonctionnaires à traiter dans un sens matériel et utilitaire les tâches d’administration qui sont les leurs au service du bonheur des administrés.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->