Journal Journal

Kyoto

HIVeR 2012
phones ur les Franco s sur Kyoto po ns touristique om d’informatio yoto@gmail.c gratuit riche ail : journalk Un magazine nal Kyoto, Em ction du Jour réda Réalisé par la amoureux du ponais qui Japon et les Ja aiment la la ngue frança ise.

événements hivernaux
Janvier
Le 3 jan. Le festival des cartes « Karuta-hajime »
C’est un événement annuel pour le Nouvel An. Des femmes mettent des costumes de cour de l’époque de Heian et jouent aux cartes japonaises traditionnelles. C’est intéressant de voir ces femmes élégantes qui essaient activement d’obtenir des cartes. Sanctuaire Yasaka, 13h ∼ (C-4 du plan)

Du 8 au 12 jan. La fête « Hatsu-ebisu »
Ce sanctuaire est consacré au dieu du commerce. Beaucoup de personnes qui souhaitent faire de bonnes a aires le visitent. Vous pouvez obtenir un bambou nain ici. Vous aurez l’occasion de le voir avec des décorations du dieu japonais à l’entrée des restaurants de Kyoto. Sanctuaire Ebisu-jinja, toute la journée (C-3 du plan)

Février
Entre le 2 et le 4 fév. Cérémonies pour Setsubun
Au début du mois de février, la fête annuelle de Setsubun a lieu dans des temples et des sanctuaires, afin de chasser les démons qui apparaissent au changement de saison. 1. Sanctuaire Yasaka (C-4 du plan) Rituel de maiko et de geiko à 9h. O re d’amazake (boisson alcoolisée sucrée à base de riz fermenté). 2. Sanctuaire Fushimi Inari Taisha Ce sanctuaire est connu pour ses milliers de torii, portes rouges. On lance des haricots secs à 9h, 11h20 et 13h. Prenez la ligne JR à la gare de Kyoto et descendez à Fushimi. Pendant deux jours, le sanctuaire est bordé d’environ 800 stands, ce qui vous permet d’apprécier l’atmosphère des festivals japonais. 4. Temple Mibu-dera (C-2 du plan) Le mimodrame sacré connu sous le nom de mibu-kyogen a lieu le 2 et le 3, huit fois par jours, à partir de 13h. Entrée gratuite.

Le 4 jan. Le festival de la balle « Kemari-hajime »
Vous pouvez voir du football japonais traditionnel joué par des hommes en costumes de cour sur la place du sanctuaire Shimogamo. La balle est fabriquée avec de la peau de cerf utilisée depuis les origines. Nous vous conseillons d’y aller vers 11h30. Sanctuaire Shimogamo, 13h30 ∼ (A-3 du plan)

Le 16 jan. La compétition de tir à l’arc « Kyudo »
C’est une cérémonie annuelle pour le Nouvel An au temple Sanjusangen-do, renommé pour ses 1 001 statues bouddhiques à l’intérieur. Les jeunes, célébrés pour le jour de l’accession à la majorité, mettent un costume et sont équipés d’un arc japonais traditionnel et lancent une èche sur une cible. Vous pouvez admirer ce magni que spectacle. Temple sanjusangen-dô, 9h ∼ (D-3 du plan)

Le 5 fév. Le Festival du Sake

Venez déguster le sake nouveau et d’autres produits dérivés de la nouvelle production d’alcool de riz japonais au village de Fushimi situé au sud de la ville de Kyoto. Admission 200 yens (un verre de sake inclus) 3. Sanctuaire Yoshida (B-4 du plan) Vous pouvez rencontrer des ogres. L’incinération de talismans Centre du sake à Fushimi, 11h~15h. Prenez la ligne Kintetsu à la gare de Kyoto et descendez à Momoyamagoryo-mae . anciens la nuit du 3 est à ne pas manquer.

Simon Briand

Nos recommandations pour cet hiver
Keiko Okada Sylvie Odin

Tadashi Sugihara

7ème hiver à Kyoto
En hiver à Kyoto, j’apprécié particulièrement la verdure omniprésente qui enlève sa dimension un peu lugubre à cette saison, notamment grâce aux conifères et aux arbres à feuilles persistantes qui couvrent les collines environnantes. On trouve également des eurs en permanence dans les jardins des temples et une multitude d’ agrumes colorés donnent une touche de chaleur à la ville, régulièrement engourdie par des chutes de neige. Dès le mois de février, les pruniers commencent à eurir. Vous pouvez admirer ce magni que phénomène à Kitano Tenmangu, un sanctuaire aux (très) nombreux arbres dont les superbes tons varient d’un spécimen à l’ autre. Vous devriez aussi apercevoir facilement des mejiro (ou zostérops du Japon), ces jolis passereaux vert olive aux yeux cerclés de blanc qui ra olent du nectar des eurs de prunier. Pour vous rendre à Kitano Tenmangu, prenez les bus 10, 50, 101, 102 ou 203, puis descendez à l’arrêt "Kitano Tenmangumae". (A-2 du plan) Un autre aspect, moins charmant, de Kyoto en hiver est la di culté à se chau er à domicile, même si les habitations récentes sont de mieux en mieux isolées au Japon. En dehors du chau age classique, que l’on utilise en mode air conditionné en été et qui di use un air sec assez désagréable pour les voix respiratoires, il existe heureusement de nombreuses autres solutions pour ne pas geler : kotatsu (table chau ante équipée d’une couverture sous laquelle on glisse ses jambes), tapis chau ant, chau age d’ appoint, vêtements Heattech (disponibles, entre autres, dans les boutiques Uniqlo), couettes superposées sur le lit (attention cependant à ne pas étou er !)... Mais cet hiver reste un peu particulier dans la mesure où il faut veiller à ne pas utiliser trop d’énergie, des économies d’ électricité étant actuellement nécessaires dans l’Archipel. Bref, grâce à la nature et à quelques solutions faciles pour ne pas avoir froid, l’ hiver à Kyoto est une saison très agréable. Si vous ajoutez à cela sake chaud et plats de saison, votre séjour dans l’ancienne capitale n’en sera que meilleur ! Vous connaissez le Yuzu ? C’est un citron japonais. On l’utilise pour la cuisine japonaise, les sauces et les gâteaux. Et on le met aussi dans le bain qu’on appelle « Yuzu-yu ». L’ hiver est la saison du Yuzu. Mais la meilleure saison est de novembre à décembre. Il y a un village, renommé pour le Yuzu, qui s’ appelle « Mizuo ». On peut y aller depuis la gare de Hozukyo (25 mins de la gare de Kyoto en train JR ). Il y a quelques années, j’ y suis allée avec ma famille. Dans ce village, sept maisons o rent un Nabe ( pot au feu japonais) ou du Sukiyaki au poulet avec le Yuzu et le « Yuzu-yu », le bain avec le yuzu (ce n’est pas un onsen ). Ça coûte environ 5 500 yens. D’ abord, il faut absolument réserver. On peut réserver à partir de 4 personnes. La maison où nous sommes allés s’appelle « Mizuo-so ». Quand nous sommes arrivés à la gare de Hozukyo, une dame est venue nous chercher en voiture. Le village « Mizuo» est dans une montagne où il y a beaucoup d’arbres de « Yuzu ». On peut prendre un bain, ensuite on peut manger dans une pièce avec des tatamis. Le paysage de la campagne par la fenêtre est magni que. On nous sert un thé avec une tranche de Yuzu et un petit gâteau au Yuzu fait maison. Pour le Nabe, on peut manger du tôfu et du poulet de région avec des légumes. Bien sûr, avec de la sauce au Yuzu. Ici, c’ est juste pour le déjeuner. On ne peut pas y rester une nuit. Mais on peut passer un moment très agréable dans la journée. Mizuo-so (tél.) : 075 861 2374 Si vous voulez, allez sur mon blog ! Miso Journal : http://misojournal.blogspot.com/

Le Marathon de Kyoto
Le Marathon de Kyoto aura lieu le 11 mars 2012. Pour sa première édition, 14 800 coureurs s’ élanceront à partir du stade de Nishikyogoku pour une course de 42,195 kilomètres. J’ ai heureusement remporté la quali cation malgré son taux de tirage (3,3 : 48 436 candidats se sont inscrits par Internet pour les 14 800 places) et je courirai avec les autres 14 799 coureurs. La foule des coureurs passera près des sanctuaires Umemiya-taisha et Matsuo-taisha, remontra au bord de la rivière Katsura vers Arashiyama et se prolongera près du temple Ninnaji, du temple Ryoanji, du temple Kinkakuji (Pavillon d’ or) et dans tout le nord de Kyoto jusqu’au sanctuaire Kamigamo-jinja. En traversant la rivière Kamo, elle redescendra jusqu’à Kitayama, longera le jardin botanique de ce même quartier et aura parcouru déjà plus de vingt kilomètres. Point de retour situé à Kokusai Kaikan, centre international de conférence où le protocole de Kyoto de COP3 a été adopté en décembre 1997, puis retour vers le quai de la rivière aux canards. Au trente-cinquième kilomètre, les coureurs passeront près du Palais impérial puis du temple Ginkakuji (Pavillon d’ argent). Ils arriveront en n à l’ arrivée, située au sanctuaire Heian-jingu à Okazaki, quartier magni que près de chez moi. Pour participer à cette course, tous les coureurs ont donné de l’argent pour les sinistrés du grand tremblement de terre du Tohoku. Ce premier marathon de Kyoto était projeté depuis longtemps et on a xé sa date au 11 mars, étant donné le séisme en 2011. 1 122 inscrits ont a ué pour avoir une des 200 places gratuites, spécialement conçues pour les coureurs en provenance de régions sinistrées. J’ espère sincèrement que cet événement deviendra signi ant et inoubliable pour tous les intéressés. Tadashi (guide-interprète) : http://www.japonsanssushi.com/

Kyoto est la plus belle ville du monde mais cela ne la dispense pas d’avoir des hivers où il fait très froid... bien trop froid pour mettre une Française dehors si vous voulez mon avis ! À la limite quand il neige, là, je pourrais pousser le vice jusqu’à a ronter le vent glacial de la rivière aux canards rien que pour admirer le joli petit manteau blanc des montagnes aux alentours. Mis à part cela, les paysages restent à peu près les mêmes que ceux que l’on peut admirer dans des températures d’ automne ou de printemps bien plus raisonnables ; j’ en suis vite venue à la conclusion qu’ il valait mieux passer l’ hiver à Kyoto en économisant ses forces, bien cloitré chez soi et les pieds scotchés au chau age électrique … Par ailleurs, je suis sûre que l’ hiver a été inventé pour nous les calligraphes ! C’ est dans ces moments-là que nous pouvons au mieux assurer les longues heures d’entraînement au pinceau, l’ esprit débarrassé de ces pensées parasites et de ces soupirs désespérés en regardant par la fenêtre le beau ciel bleu qu’il y a dehors ! Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes me direz-vous ? Oui mais malheureusement, ce mode d’ entraînement hivernal amène fatalement un « lourd » handicap au retour du printemps… Aux grands maux, les grands remèdes ! Pour cet hiver, j’ ai décidé de me mettre à cuisiner des légumes. Obligatoirement de saison, si possible biologique, c’est encore mieux... C’est un dé très amusant et qui m’a fait faire tout un tas de nouvelles découvertes. Par exemple, les pancake de Daikon... j’ adore ! Et puis vous saviez qu’ il y a un marché bio à Ohara tous les dimanche matin ? J’ ai réussi à me décoller de la couette pour y aller, c’était une sacrée performance et j’en suis ère ! Objectivement, il fait encore plus froid là-bas, allez-y plutôt au printemps. Sinon, faire des gâteaux aux légumes, vous y aviez pensé ? Moi oui ! Le gâteau à la patate douce est un vrai délice, je viens juste de m’ en resservir une part et rien que d’ y penser à nouveau... Certes, cette nouvelle méthode n’ est pas sans faille mais il me reste quelques mois avant l’arrivée des tenues estivales pour l’ajuster !

1
Kinkakuji

2
Temple Daitoku
大徳寺 Bus Terminal / Transfer Point

3
Kitaoji

4
Rue Kitaoji 北大路通
Vers Kurama, 30 min avec la ligne Eizan

N

P

Temple Kinkakuji
金閣寺

Kamigamo-jinja Sanctuaire Sanctuaire Hirano Sanctuaire Kamigoryo-jinja

Sanctuaire Shimogamo-jinja

Kuramaguchi
Temple Hokyoji Temple Shokokuji

A

Temple Ryoanji
龍安寺

下鴨神社

Temple Ninnaji Utano Auberge de jeunesse
仁和寺

Rue

Kin

uka

ken

om

きぬ ichi

の路 かけ

TempleToji-in

Ryoanji Toji-in

Kitanohakubaicho

Temple Senbon-Shakado Sanctuaire Kitano-tenmangu Marché aux puces (chaque 25 du mois)
北野天満宮

Demachiyanagi Eizan Railway Demachiyanagi Keihan Railway
Temple Chionji
Bus Terminal / Transfer Point

A

Sanctuaire Shiramine-Jingu

Imadegawa

Rue Imadegawa 今出川通
Sanctuaire Yoshida

Temple Ginkakuji

Rue Shirakawa 白川通

Rivière Kamo

Narutaki

Rue Horikawa

Temple Hokongo-in

Temple Myoshinji
妙心寺

Shishigatani 鹿ヶ谷通

in d e l 哲 学 ilos の op 道 hie

Myoshinji

Palais Impérial de Kyoto
京都御苑

鴨川

Vers Arashiyama

Rue Karasuma 烏丸通

Rue Higashioji 東大路通

Rue Senbon 千本通

Rue Kawabata 川端通

Utano

堀川通

Zazen Temple Shunko-in, Shunko-in Temple

Sanctuaire Seimei

Rue Koromodana 衣棚通

Omuro Ninnaji

Rue Kawaramachi 河原町通

Centre du Textile Nishijin

Rue Teramachi 寺町通

Agence du Palaise Impérial

銀閣寺

B

h ap

Temple Honen-in

Tokiwa

B
Temple Anrakuji

Uzumasa

Studios de Cinéma Toei Eigamura
東映太秦映画村

Hanazono

Marutamachi Enmachi
Ecole Française du Kansai

Jingu-Marutamachi
Sanctuaire Heian Jingu
平安神宮

Rue Marutamachi 丸太町通
Informations touristiques Internet et Wi Tel.: 075-212-0882

Chem
Temple Eikan-do

Temple Koryuji

Château Nijo Uzumasa Koryuji Nijo
Uzumasa-Tenjingawa
二条城

Rue Nijo 二条通 Kyotoshiyakusho- mae
Higashiyama
Maison Communautaire Internationale de Kyoto Temple Nanzenji
南禅寺

Arisugawa Kaiko-noyashiro

c.coquet
Nijojo-mae
Karasuma-Oike

永観堂

Nishioji-Oike Nijo

Rue Oike 御池通

Katabira-no-tsuji

RandenTenjingawa

Keage
Temple Shoren-in

Rue Sanjo 三条通
Shinkyogoku Teramachi

Sanjo
Sanjo-Keihan
Sanctuaire Yasaka Jinja

Rue Tenjin-gawa 天神川通

Rue Kadono-oji 葛野大路通

Yamanouchi

NishiojiSanjo ShijoOmiya Omiya Sai-in Sai-in

Nishiki-koji 錦小路 Shijo
Restaurant Aux Bacchanales (Cocon Karasuma)

marché alimentaire Nishiki

C

Rue Shijo 四条通

Gion-Shijo
Théâtre Gion-kobu Temple Kenninji
八坂神社

Temple Chion-in

C

Ha

nk

yu

Ra

ay ilw

Temple Mibu-dera Musée d’art de Kyoto Netsuke

Karasuma
Rue Takatsuji

Kawaramachi
Sanctuaire Ebisu

Ryokan Gion Hatanaka

Temple Kodai-ji

Théâtre Miyagawacho

à Katsura

Rue Nishioji 西大路通

Rue Gojo 五条通 Tanbaguchi

Gojo
Rue Omiya 大宮通
Kiyomizu-Gojo
Temple HigashiHonganji
東本願寺

Temple Kiyomizu-dera
清水寺

Maison Kanjiro Kawai

Temple Nishi-Honganji

Musée National Temple Chishaku-in
智積院

Misasagi

Légende
Métro/ 地下鉄 Ligne Karasuma
叡山電車

Eizan Railway/

Rue Shichijo 七条通

Kyoto Eki Mae (L’arrêt de bus)
#100 - #101 (Raku Bus) #206 (City bus)

Shichijo

D

Métro/ 地下鉄 Ligne Tozai

Randen Railway 京福電車 嵐山線 (嵐電)

Ligne JR
京阪電車

Gare de Kyoto 京都駅
Temple Toji Marché aux puces Kobo (chaque 21 du mois)
東寺

Kyoto

Temple Sanjusangen-do

Hôtel Hyatt Regency

D

Keihan Railway/
Sanctuaire/ 神社 Temple/ 寺

阪急電車

Hankyu Railway/

(

Temple Toji
東寺

)
Kujo

Vers Fushimi-Inari, 5 min en train JR de la gare de Kyoto.

Tofukuji

Temple Tofukuji
東福寺

Temple Sennyuji

Rue Kujo 九条通

Plan: © journal Kyoto 3 4

1

2