3- Documents du transport aérien

3-1 La lettre du transport aérien:1

Le

contrat de transport aérien international

est conclu entre trois parties au contrat :

l¶expéditeur(le chargeur qui peut être soit le vendeur ou le transitaire), l¶agent du fret aérien (l¶agent qui organise le transport dur fret aérien) et le transporteur (compagnie aérienne).Le contrat est matérialisé par la lettre de Transport Aérien(LTA)qui peut être établie par la compagnie aérienne ou son agent . Régie par la convention de Varsovie de Montréal, la LTA est à la fois preuve du contrat de transport, preuve de la prise en charge de la marchandise et un justificatif des prix. Elle n¶est pas un titre de propriété, donc non transmissible par endos. y Emission (renvoi ouvrage abdichakour)

Légalement c¶est l¶expéditeur qui rédige la LTA ; en pratique, c¶est l¶agent qui établit le document en 3 exemplaires originaux, et entre 6 à 11 copies. Le chargeur reste toutefois responsable des énonciations qui y sont portées. La LTA est ensuite signée par la compagnie avant l¶embarquement effectif de la marchandise, et remise au chargeur. Cette signature engage la responsabilité du transporteur. La convention de Montréal, dans son article 4, supprime l¶exigence de délivrance d¶un document papier, qui peut être remplacé par tout autre moyen dans une optique de

transmission informatisée des données (EDI).Dans ce cas le transporteur doit cependant délivrer à l¶exportateur à sa demande, un récépissé de marchandises.

y

Remise au destinataire renvoi ouvrage abdichakour

Bien que la possibilité de transmission existe dans les textes, toutes les LTA sont aujourd¶hui émises sous forme non négociable. Les marchandises sont donc remises à l¶arrivée au destinataire mentionné dans la case 2, qui est en général porteur de l¶avis d¶arrivée émis par la compagnie, puisqu¶elle est tenue de signifier cette arrivée.

1

Youssef ALAMI, Guide documentaire du commerce extérieur (2007).

sous sa responsabilité. et demander à la compagnie(en case 9) de notifier aussi l¶arrivée au destinataire réel. L¶expéditeur bénéficie en transport aérien d¶un droit de disposition qu¶il peut exercer à tout moment avant la livraison. Les compagnie sont alors solidairement responsables en cas de perte ou d¶avarie. une partie du transport(par exemple.le transport est considéré comme aérien dés la remise à la compagnie . y Expédition particulière renvoi ouvrage abdichakour La LTA peut très bien couvrir plusieurs transports aériens successifs réalisés par plusieurs compagnie différentes. il doit mentionner un intermédiaire (une banque par exemple) en case 2. et un autre la liaison continentale ou intérieure. La LTA peut aussi couvrir des transports combinés. en dehors du cas de refus de la marchandise par le destinataire. La marchandise ne doit alors être remise à ce destinataire réel que sur mandat express de la banque. . et qui lui permet de modifier la destination (ou le destinataire )de la marchandise . une marchandise remise à Lyon destination New York.un transporteur assurant par exemple la liaison internationale . bien que ce type d¶utilisation soit assez rare.Ce droit est très rarement utilisé.Si l¶expéditeur souhaite obtenir des sécurités de paiement avant que la marchandise ne soit remise au destinataire réel (cas du crédit documentaire ou de la remise documentaire).C¶est alors la convention de Montréal qui s¶applique. Notez cependant que lorsqu¶une compagnie choisit de réaliser par voie de terre . mais il contribue. qui serait transportée par route de Lyon à l¶aéroport Roissy CDG par la compagnie). Cette modalité est même assez fréquente . avec la non négociabilité de la LTA et la rapidité du transport aérien. a rendre peu conseillé l¶usage du crédit documentaire documents contre paiement dans le cas d¶expéditions aériennes.

. donc à noter ses coordonnées 5 Les coordonnées à de la de personne prévenir l¶arrivée des marchandises. 6 L¶IATA délivre un code à mentionner sur la LTA 2 Youssef ALAMI.3-1-1 Les principales rubriques du Spécimen LTA :2 Rubriques 1 Contenu Les coordonnées de Remarques transporteur émetteur de la LTA : Il s¶agit soit transporteur comme tel du identifiable (compagnie aérienne) soit de son agent dénommé(l¶agent du fret aérien en cas de groupage) 2 Les coordonnées du destinataires : la LTA n¶est pas négociable 3 Nom et coordonnée et code IATA du transitaire aérien : La LTA doit être agrée auprès de l¶International Air Transport Association IATA ou l¶ATAF 4 Le destinataire peut être un intermédiaire. Guide documentaire du commerce extérieur (2007).

la des l¶arrivée des marchandises . y La valeur au déclarée transporteur : en cas de nom déclaration de la valeur .EUR «)Cette devise sera retenue pour le calcul des prix sur toute la LTA y Les cases relatives aux frais./port payé. port du. par exemple les documents d¶accompagnement personne à prévenir .il y lieu de faire la mention NDV y La valeur pour la non déclarée douane : obligatoire y 10 L¶aéroport l¶avion 11 Le montant déclarée d¶assurance d¶arrivée de Les renseignements utiles.7 Aéroport l¶avion de départ de 8 LE nom du en premier cas de transporteur transbordement 9 Le code de la devise (trois lettre :USD.

en plus du destinataire 12 13 14 15 Nombre de colis Poids brut Poids de taxation Montant à payer. il s¶agit de la désignation exacte de la marchandise. hors autres frais et taxes 16 Description des marchandises transportées. La nature et la quantité des marchandises information et toutes d¶ordre commercial et documentaire 17 Montant total à payer hors autres frais et taxes 18 Une colonne pour les frais payés et une autres colonne pour les frais dus selon les indications de la rubrique n 9 19 Montant total des frais et autres charges 20 Montant total à payer y compris toutes les autres charges et taxes 21 Nature et montant des autres charges : y Prime d¶assurance. payée à la compagnie y Frais de la d¶émission .

Les principales rubriques d¶une déclaration d¶expédition : Destinataire Expéditeur. Modalités de règlement des frais. d¶autre part.Et. telles que la température maximale pour les marchandises devant être conservées dans des chambres froides en attendant leur expédition. Renseignements pour le traitement d¶expédition : il s¶agit d¶indiquer dans cette case les autres instructions à caractère particulier. .LTA payée à l¶agent 22 Signature de l¶expéditeur ou de son agent 23 Date et lieu d¶établissement et signature du transporteur émetteur ou de son agent 3-1-2 Autres documents du transport aérien  Déclaration d¶expédition C¶est le document utilisé par l¶expédition pour : . Valeur déclarée pour le transporteur et/ ou pour la douane.D¶une part. communiquer eu transporteur ou son agent les instructions nécessaires à l¶établissement de la LTA. d¶autres instructions pour le dédouanement à l¶exportation. lui donner l¶autorisation d¶établir et de signer ladite lettre. cette déclaration d¶expédition doit être présentée au magasinier de la compagnie de transport aérien et fera l¶objet de vérification d¶usage. à destination. Liste de documents devant accompagner la LTA. . Une fois remplie. Et éventuellement.

Il reprend les mêmes données que celles figurant sur la LTA. soit figurer sur la LTA. sur la route. tous les envois qui présentent un risque potentiel lors des opérations du transport aérien. Il faut cependant ajouter que ce document est rarement accepté par les banques. C¶est l¶expéditeur qui doit rédiger cette déclaration. depuis sa prise en charge jusqu¶à sa livraison. Cette déclaration peut. Le transporteur est responsable du dommage (destruction. qu¶elle soit dans un avion. l¶établissement d¶une déclaration d¶expédition des marchandises dangereuses est obligatoire. et donc sous la responsabilité du transporteur. dans un entrepôt du transporteur ou confiée à un sous-traitant (art18 de la convention de Montréal). soit faire l¶objet d¶un document séparé sur des formulaires spécialement étudié à cet effet. perte ou avarie) le fait qui a causé le dommage s¶est produit pendant le transport aérien ». est utilisé en cas de groupage effectué directement par le transitaire.  Déclaration des marchandises dangereuses Sont considérées comme marchandises dangereuses. Lorsque c¶est le cas. House Air Way Bill Ce document.  Responsabilité pour perte ou avarie par cela seul que . dans le cadre des opérations du crédit documentaire. 3-1-3 La responsabilité du transporteur renvoi ouvrage abdichakour La marchandise est sous la garde. appelé également HAWB.

et à leur état. la responsabilité du transporteur lorsque la marchandise n¶avait pas été acheminée dans un laps de temps raisonnable.s¶il établit que le dommage résulte : De la nature ou du vice propre de la marchandise D¶un emballage défectueux Ou d¶un acte de l¶autorité publique .à la nature des marchandises. Les tribunaux ont cependant à diverses reprises mis en cause. avec garantie d¶embarquement Soit à expédier la marchandise dans le cadre d¶un service à délai garanti qui peut lui être offert par la compagnie. les tribunaux considèrent cependant.En ce qui concerne la reconnaissance de la prise en charge de la marchandise. est réputé avoir pris en charge des colis en bon état apparent. qui ne font foi contre le transporteur que s¶ils ont été vérifiés contradictoirement par celui-ci et l¶expéditeur. afin de ne pas réduire à néant la présomption de responsabilité pour avarie du transporteur aérien .  Responsabilité pour retard La convention de Montréal(art19)rend le transporteur responsable des dommages résultant d¶un retard.que celui-ci. en l¶absence du délai convenu. s¶il n¶appose pas de réserves.  Exonération de responsabilité La convention de Montréal exonère le transporteur de sa responsabilité pour perte ou avarie(art18). Cette vérification contradictoire étant très rarement pratiquée. compte tenu des circonstances. Le chargeur qui doit réaliser une expédition urgente a cependant intérêt : Soit à convenir d¶un délai avec la compagnie. Les éléments relatifs à la quantité(nombre d¶articles par exemple). qui font foi contre le transporteur qui a signé la LTA. mais ne définit pas de délai maximal d¶acheminement. sauf preuve contraire apportée par lui . contenant des marchandises en bon état . et que mention de cette vérification apparaît sur la LTA. par un groupeur ou par un transitaire spécialisé dans le fret express aérien. la convention de Montréal(art11) distingue : Les éléments relatifs au poids et au nombre de colis.

Le transporteur peut s¶exonérer de se responsabilité s¶il prouve qu¶il a pris les mesures qui pouvaient raisonnablement s¶imposer.  Action contre le transporteur qu¶il lui était impossible de les Le droit de recours contre le transporteur appartient aussi bien à l¶expéditeur et au destinataire qu¶à toute personne subrogée dans leurs droits(assureur transitaire). En ce qui concerne le retard.Ces exonérations sont donc beaucoup moins nombreuses que dans la convention de Varsovie.Pour que ce droit de recours puisse être exercé. il faut néanmoins que le destinataire ait protesté par écrit auprès du transporteur du dommage dès sa découverte. la convention de Montréal n¶introduit pas de nouveauté. et au plus tard : pour la perte partielle ou l¶avarie : dans les 14 jours de la réception. . ou prendre(art19). en revanche. pour le retard : dans les 21 jours de la mise à disposition.