Quelques notions de relativité restreinte

  p=  mv 1− v c
2 2

E = mc

2

lundi 23 janvier 2012

Mesure de la vitesse de la lumière
Avant 1600, spéculations: • Aristote (384 – 322 av. J.-C.): vitesse infinie (propagation instantanée) • Descartes (1596 – 1650): vitesse infinie (nuancé cependant; argument des éclipses)

1600

Galilée (1564 – 1642): • Note que la vitesse de la lumière doit être supérieure à la vitesse du son (canons) • Tentative de mesure: « La vitesse de la lumière est au moins 10 fois plus grande que celle du son ».

lundi 23 janvier 2012

et en particulier de Io. Römer détermine: c = 214 000 km/s lundi 23 janvier 2012 . Il s’aperçoit que les éclipses on lieu: • plus tôt que prévu lorsque Jupiter et la Terre sont rapprochées et • plus tard que prévu lorsqu’elles sont éloignées! La lumière ne voyage pas instantanément. Les observations ont lieu en 1676 à l’Observatoire de Paris.  Avec les valeurs de distance TerreSoleil et Jupiter-Soleil connues de l’époque.Mesure de la vitesse de la lumière 1676 Römer désire vérifier les prédictions des lois de Kepler en observant les éclipses des lunes de Jupiter.

Mesure de la vitesse de la lumière 1849 Hippolyte Fizeau (1819 – 1896) 8 km Fizeau perfectionne l’expérience de Galilée. ce qui lui permet de concevoir un système simple et efficace. Un faisceau de lumière passe à travers une roue dentée qui tourne à vitesse constante. mais il a déjà une bonne idée de la valeur de c. La vitesse de rotation de la roue permet de mesurer la vitesse de la lumière: c = 313 300 km/s lundi 23 janvier 2012 . puis est réfléchie sur un miroir situé à 8 km et retourne sur la roue.

réalisée en laboratoire. est simple: le miroir tournant (300 tours/seconde) effectue une légère rotation (α) pendant que le faisceau de lumière effectue l’aller-retour (2 l ~ 20 mètres).Mesure de la vitesse de la lumière 1862 Léon Foucault (1819 – 1868) Le principe de l’expérience de Foucault. connues α ω= : fréquence de rotation du miroir Δt 2l Δt = c lundi 23 janvier 2012 2lω c= α mesuré .

Mesure de la vitesse de la lumière 1862 Léon Foucault (1819 – 1868) Foucault obtint c = 298 000 km/s (+/.4 (diamant) lundi 23 janvier 2012 .0008 (air). il démontra que la vitesse de la lumière dans l’eau était beaucoup plus faible. 1.33 (eau). Indice de réfraction d’un milieu: n = c / (vitesse de la lumière dans le milieu) n=1.5 (verre). mais en plus. 2. 1.1000 km/s) dans l’air.

Michelson reprit l’expérience de Foucault.Mesure de la vitesse de la lumière 1879 Albert Abraham Michelson (1852 – 1931) Physicien américain d’origine polonaise. puis une autre quelques jours avant sa mort. mais avec un matériel de plus grande précision et sur une base plus longue. Une première fois en 1879 (c = 299 910 km/s). en 1931. Michelson obtint le Prix Nobel de physique en 1907 « pour sa contribution à l’avancement des techniques de mesures spectroscopiques et les résultats qu’il en a obtenus » lundi 23 janvier 2012 .

Depuis 1983.Mesure de la vitesse de la lumière La précision avec laquelle la vitesse de la lumière est connue a continuellement augmenté depuis Römer. lundi 23 janvier 2012 . la vitesse de la lumière dans le vide est une constante dont la valeur est adoptée: c = 299 792 458 m/s Le mètre est maintenant défini comme étant la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.

Comment la lumière se propage-t-elle? • Newton (1704): « Optiks »  La lumière est composée de particules • Huygens. vagues. Hooke (même époque que Newton) onde • Thomas Young (1803): expérience des fentes (interférence)  onde • Maxwell (1850): onde Mais les ondes ont besoin d’un milieu pour se déplacer! (Son. …)  Quel est le milieu dans lequel les ondes se propagent? L’éther luminifère! lundi 23 janvier 2012 .

Michael Faraday & James Clerk Maxwell: théorie de l’electromagnétisme. Michelson et Morley ont réalisé une expérience avec un interféromètre ** Mesure des franges d’interférence lundi 23 janvier 2012 .L’expérience de Michelson-Morley (1887) Albert Michelson (1852-1931) Au 19e siècle. ==> Éther luminifère (référentiel absolu) Pour tester la présence de l’éther. les physiciens croyaient que la lumière avait besoin d’un médium pour se propager (comme le son. ou les vagues) .

le patron d’interférence devrait changer.Interféromètre sans éther Interféromètre avec éther L’idée de base motivant l’expérience de Michelson-Morley est que si l’éther (fixe) existe et que la Terre (et donc le laboratoire aussi) se déplace dans l’éther. En modifiant l’angle du système (et donc l’orientation des deux faisceaux par rapport au déplacement par rapport à l’éther). le trajet optique de l’un des deux faisceaux devrait être différent de celui de l’autre. lundi 23 janvier 2012 .

Résultat: peu importe l’orientation de l’interféromètre. L’interféromètre permet de mesurer cette différence. lundi 23 janvier 2012 . la vitesse de la lumière est identique. ⇒ L’éther n’existe pas! On sait maintenant que la lumière n’a besoin d’aucun médium pour se propager. mais la présence du vent d’éther devrait modifier la vitesse de l’un par rapport à l’autre.L’expérience de Michelson-Morley (1887) Albert Michelson (1852-1931) Le trajet des deux faisceaux est identique en distance.

Article de Michelson et Morley. 1887 lundi 23 janvier 2012 .

lois de Newton. mais les mêmes lois s’appliquent (conservation de la quantité de mouvement. Le trajet de la balle est différent selon qu’on se place dans un référentiel (camion) ou un autre (rue).Relativité « Newtonienne » ou « Galiléenne »: Les lois de la mécanique sont les mêmes dans tous les référentiels inertiels (aucune accélération). …) [transformations galiléennes] lundi 23 janvier 2012 .

lundi 23 janvier 2012 . Exemples: • Dans un train ou un avion • Sur Terre En mécanique Newtonienne. à moins d’avoir un contact (visuel ou autre) avec le « monde extérieur ». l’espace et le temps sont considérés comme absolus: leur mesure ne change pas en changeant de référentiel (un mètre est un mètre.Relativité « Newtonienne » ou « Galiléenne »: Il est impossible de vérifier expérimentalement si nous sommes au repos ou en mouvement rectiligne uniforme. une seconde une seconde).

Maxwell et l’électromagnétisme James Clerk Maxwell (1831 – 1879) lundi 23 janvier 2012 .

lundi 23 janvier 2012 . • Poincaré (1904) évoque la nécessité d’une nouvelle mécanique et d’une limite à la vitesse des objets. • Einstein (1905): Théorie de la relativité restreinte. James Clerk Maxwell (1831 – 1879) • Lorentz (1904): transformations par rapport auxquelles les équations de Maxwell sont invariantes. ces lois doivent être vérifiées dans tous les référentiels  Les transformations Galiléennes sont incorrectes.Problème fondamental: Les lois de l’électromagnétisme ne sont pas conservées lors de transformations Galiléennes! Or.

Juin 1905 lundi 23 janvier 2012 .

Septembre 1905 lundi 23 janvier 2012 .

E = mc2 lundi 23 janvier 2012 .

(2) La vitesse de la lumière dans le vide est identique.Postulats de la théorie de la relativité (Einstein. 1905): (1) Toutes les lois de la physique (y compris les lois de Maxwell) sont identiques dans tous les référentiels inertiels. lundi 23 janvier 2012 . dans toutes les directions. quelle que soit la vitesse de l’observateur ou de la source de lumière. pour tous les référentiels inertiels. aucun référentiel n’est privilégié.

Dilatation du temps: calcul On admet les deux postulats de la relativité Temps nécessaire pour que l’impulsion de lumière revienne à son point de départ: 2d Δ t0 = c lundi 23 janvier 2012 .

Δt = temps que prend le signal pour faire l’allerretour. dans le référentiel de la personne au repos. La vitesse de la lumière est la même dans les deux référentiels Δ t = γ Δ t0 ⎛ v ⎞ γ = ⎜1− 2 ⎟ ⎝ c ⎠ 2 −1 2 lundi 23 janvier 2012 .

Transformations de Lorentz pour l’espace-temps lundi 23 janvier 2012 .

Transformations de Lorentz pour les vitesses lundi 23 janvier 2012 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful