TOXINES BACTERIENNES

Pr. A.SAMB C.E.S (2005-2006) (2005-

TOXINES BACTERIENNES 

DEFINITION :  Protéine enzymatique  Fonction de catalyseur  Responsable de symptomes cliniques  Modes d·action : -Extérieur de la cellule cible : liaison a : 1 récepteur Formant des PORES - Translocation et action Intra- cellulaire spécifique Intra-

TOXINES BACTERIENNES
Interets : Thérapeutique : Traitement des anomalies motrices ( strabisme ; remodelage esthétique ; dystonies ) Traitement K ( Tox diphtérique ) Agronomie : Prévention insecticides dangereux Militaire : Arme biologique ( charbon ; botulisme) Biologie Moléculaire : Outils

TOXINES BACTERIENNES
Bactéries Toxigénes et maladies
Maladies Bactéries

Diphtérie Tétanos Botulisme Choléra Charbon Choc septique Gangrene gaz

Corynebacterium diphteriae Clostridium tetani Clostridium botulinum Vibrion cholerique Bacillus anthracis Staph aureus et Strepto pyogenes Clostridium perfringens

TOXINES BACTERIENNES 

DIFFERENTS TYPES DE TOXINES
Libérée des bactéries en division ou lysées par la réponse immunitaire (rôle dans le choc des états septiques )

Endotoxine LPS: associé a la paroi LPS:

Exotoxine:
Protéine extracellulaire secrétée par les bactéries

TOXINES BACTERIENNES
METHODES D·ETUDES  Extraction : -Surnageant de culture -Lysat bactérien  Purification: - Électrophorèse - Chromatographie - Ultracentrifugation ; electrofocalisation

TOXINES BACTERIENNES 


METHODES D·ETUDES: Résultats :  

   

Propriétés physiques: Thermolabilité Sensibilité suc gastriques ; Acides ; urée Propriétés Chimiques: Holoprotéines - Monocaténaires - Bicaténaires - Plusieurs chaînes

TOXINES BACTERIENNES 


METHODES D·ETUDES: Résultats : 

Propriétés biologiques - Cytotoxicité Spécifique ( ex : neurones ) Large ( mort non spécifique = nécrose ) - Cytotoxicité influencée par : Terrain ( Age ; sexe ; race ) Dose et voie Fièvre et état de jeun

TOXINES BACTERIENNES 

DETERMINATION ACTIVITE TOXIQUE : TITRAGE

Matériel : Animal Culture de cellule Méthode : Directe /Animal ou cellules : Recherche un pouvoir lethal D.M.M ou DL50 DH50 DMR Résultats : 1mg de tox ; tue 1000t de matières vivantes Indirecte : Recherche d·une propriété antigénique FLOCULATION Matériel : Sérum étalon en UI Méthode « in vitro » U.F Résultats : 1UF = 0.03mg d·anatoxine de Copenhague

TOXINES BACTERIENNES
CLASSIFICATION DES EXOTOXINES I) Selon mode d·action sur membrane cellulaire 

Fixation sur récepteur non spécifique  Fixation sur récepteur non spécifique en formant des PORES  Fixation sur récepteurs spécifiques 

II) Actifs sur les lymphocytes T = Superantigénes III) Translocation et action /cible intra cellulaire spécifique. spécifique.

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION SELON MODE D·ACTION

TOXINES BACTERIENNES

I
TOXINES AGISSANT sur la SURFACE MEMBRANE CELLULAIRE

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

Agissant sur récepteur membrane cellule NON SPECIFIQUE (1) Structure : Enzymatique PHOSPHOLIPIDES
Effet sur cellule : Lyse Effet sur l·hôte : lyse , gangrène ; diffusion de l·infection EX: Phospholipase de C .perfringens = E toxine Phospholipase C de pseudomonas

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

Agissant sur récepteur membrane NON SPECIFIQUE (2) CHOLESTEROL avec FORMATION DE PORES ( HEMOLYSINES)

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

HEMOLYSINES Effet sur cellule: Hémolyse « in vitro »; mais pas effet sur le cellule: Pouvoir .pathogène. -Reconnaissance récepteur : cholestérol Mécanisme ? Oligomères Insertion sur membrane et changement conformation Formation de pores Lyse cellulaire Effet sur l hôte : Diffusion de l·infection ; détruit les macrophages ; fuite de K EX : Bactéries GRAM ( +) extra cell; ( Strepto , SLO ) ;bacillus ; listéria ;bacillus

TOXINES BACTERIENNES Hémolysines

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES Agissant sur récepteur membrane SPECIFIQUES (1) PROTEINES TRANSMEMBRANAIRES

GUANINE Structure: Enzyme (Guanilate cyclase )

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

Fixation sur récepteur spécifique membrane GUANINE : Activité « guanilate cyclase « Activité : Catalyse formation grande quantité de Guanine Monophosphate : (GMP) (G Conséquence : Sur la cellule : Hypersécrétion de chlore Chez l h·ôte : Hypersécrétion d·eau et électrolytes EX / ST de E.Coli

TOXINES BACTERIENNES 

CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

Agissant sur récepteur membrane

SPECIFIQUE(2) les lymphocytes T: Superantigénes Activité ; Sur la cellule: Détournement de présentation Ag
Libération massive de Cytokines IL1-2-TNF IL1Sur l·hote : Fièvre Choc Ex : TSS1 Staphylocoque Toxine scarlatine

TOXINES BACTERIENNES
Lymphocyte T RecepteurT Toxine superantigene Ev Ag FV Molécule bivalente

MHC classe II Molecule Macrophage

TOXINES BACTERIENNES
CLASSIFICATION DES EXOTOXINES

II
TOXINE AGISSANT SUR CIBLE INTRACELLULAIRE SPECIFIQUE

TOXINES BACTERIENNES
Toxine a cible intra cellulaire spécifique .Structure: Structure: Plusieurs domaines A= catalyseur : Toxicité B= fixation sur récepteur cellulaire et facilite translocation A pour atteindre la cible

TOXINES BACTERIENNES
III Toxine a cible intra cellulaire spécifique Activité:: On connaît 4 activités enzymatiques 

1) ADP ribosylation de la cible avec comme résultat : Hyperactivité ( ex : Vibrio cholérae) Inactivation : ( ex : diphtérie ; coqueluche) 2)Activité enzymatique par clivage ARN ribosomal 3) Activité enzymatique Protéolytique 4) Activité enzymatique : Adényl cyclase

TOXINES BACTERIENNES 

III TOXINE cible intra cellulaire spécifique Activité
entraînant une 1) ADP ribosylation de la cible  

Hyperactivité
( ex : Vibrio cholérae )

TOXINES BACTERIENNES 

Toxine cholérique = Choléra
Mécanisme d·action Adhésion a l·entérocytes et secrétions locale de toxine Gènes : phagique CTX comprenant A et B Structure A=: 2S/U :A1 et A2 ; A1= Pro enzyme= :A1 A1= ADP ribosylase B= 5 S/U reconnaissent le ganglioside GM1( GM1( glycolipide de surface des entérocytes ) 

 

TOXINES BACTERIENNES 

Toxine cholérique = Choléra

Mécanisme d·action : Fixation de B au ganglioside GM1  Translocation de A1  Activité : ADP ribosylation de la Protéine Gs qui régule l·adénylcyclase :  Conséquence : -Production importante Adényl cyclase et AMP cyclique dans l·entérocyte (inhibition absorption de Na Chez l·hote : fuite d·électrolytes et eau

Mécanisme d·action de la toxine cholérique sur la sous unité E de la protéine Gs de entérocyte
F K E GDP GTP E Adényl cyclase

ATP

Protéine Gs A1 toxine GDP E K E E GTP ADPR GTP Adenyl cyclase ATP

AMPc

AMPc

TOXINES BACTERIENNES 

1) ADP ribosylation de la cible entraînant une

Inactivation de la cible : ( ex :
diphtérie et coqueluche ) EX: EX: Géne diphtérie : Phage F Toxine :Structure : Peptide précurseur ( A-S-S-B) Clivage A et B A= Toxique B = liaison récepteur membranaire .

TOXINES BACTERIENNES 

1) ADP ribosylation de la cible entrainant : Inactivation cible : ( ex : diphtérie) Dans la cellule

Toxine : Activité : 

-Liaison B avec récepteur : -Translocation A par endocytose et formation endosome - Baisse PH dans l·endosome , changement de conformation de A ; et libération dans cytoplasme -ADP ribosylation par A de EF2

TOXINES BACTERIENNES
Nicotinamide ² Adénine Nicotinamide Adénine
TOXINE

Ribose P

Ribose P

Ribose P

Ribose P

NAD

ADENINE DIPHOSPHATE RIBOSE

ADP RIBOSYLATION EF2 EF2

TOXINES BACTERIENNES
III Translocation et action sur cible intra cellulaire spécifique 

2) Activité enzymatique par clivage ARN ribosomal Clive liaison glycosidique de l ·adénosine de

Activité:: Activité::

L·ARN 28s = Inactivation de l· ARN Conséquence : Arrêt synthèse protidique Ex ; Vérotoxine (shigella ) Toxine E.C EH

TOXINES BACTERIENNES
III ) Translocation et action sur cible intra cellulaire spécifique
3) Activité enzymatique Protéolytique Ex: Toxine tétanique et botulinique Activité :Hydrolyse de synaptobrévines ( protéines vésicules synaptiques qui libèrent les neurotransmetteurs) Rôle chez l·hote : Perturbe la transmission influx nerveux

TOXINES BACTERIENNES

TOXINES BACTERIENNES
III Translocation et action sur cible intra cellulaire spécifique 
 

4) Activité enzymatique : Adényl cyclase EX: Bacillus anthracis Structure TOXINE : 3 protéines PA = pénétration antigène EF = Adényl cyclase (facteur oedémateux) LF = Activité métalloprotéase métalloprotéase (facteur lethal )

Toxine charbonneuse = Anthrax PA LF E.F

Sortie d· eau Mort cellulaire Oedeme

TOXINES BACTERIENNES
CONCLUSIONS  Connaissance actuelle du mode d·action d·un grand nombre de toxines a permis de constater que les PROTEINES G sont les cibles les plus fréquentes des toxines )  Connaissance mode d·action explique : Pathologies  Outils de biologie cellulaire (connaissance neurosécrétion trafic vésiculaire )  Outils Thérapeutiques ( vaccins ; immunotoxines ):

TOXINES BACTERIENNES 

PROPRIETES BIOLOGIQUES DES TOXINES PROTEIQUES Selon les cibles tissulaires Neurotoxines ;( tétanos , botulisme ) entérotoxines ; ( cholérique ; LT E.coli ) néphrotoxines Pantrope ( diphtérie )

TOXINES BACTERIENNES
PROPRIETES BIOLOGIQUES DES TOXINES PROTEIQUES  Selon les cibles cellulaires : Hémolysines Leucocidines  Selon la physiopathologie Toxines responsables en partie de la maladie Coqueluche gangrène gazeuse pyocyanique Peste Toxine responsable en totalité de la maladie Choléra Diphtérie Dysenterie Choc toxique staphylococcique

TOXINES BACTERIENNES 

PROPRIETES ANTIGENIQUES Puissants immunogènes: - Transformables en anatoxine ( vaccin ) - Immunité conférée n·est pas définitive (a entretenir) - Induit des anticorps protecteurs (immun sérums= antitoxines)

TOXINES BACTERIENNES
PROPRIETES ANTIGENIQUES

Anatoxines : 2 types
- Toxoide naturel = toxine naturelle par transformation spontanée Mécanisme transformation non élucidé non utilisé en médecine humaine  -Anatoxine détoxifiée artificielle Toxine naturelle détoxifiée  Mécanisme de transformation élucidé 

TOXINES BACTERIENNES
PROPRIETES ANTIGENIQUES: Détoxification artificielle  Vieillissement toxine en 3 a 4 semaines En présence de formol a 40 degrés PH : alcalin ( dipht et tétanos ) acide ( botulique)  Mutagène chimique on obtient une molécule hybride Anatoxine +Protéine ou peptide ou polyoside Application : vaccins conjugués Hib PNMo ; Mngo  Peptides de synthèse: synthèse: Boucle de 16 AA du fragment A (tox dipht) 44 AA entérotoxines ST +26 AA entérotox LT

TOXINES BACTERIENNES
PROPRIETES ANTIGENIQUES Antitoxines  Obtention : Immunisation animaux avec anatoxines saignée après 5 semaines  

Purification des K globulines = antitoxines Inconvénients : Choc anaphylactique; allergie

TOXINE AU LABORATOIRE
INDICATIONS : Recherche de toxine lors :  Toxi infections alimentaires  Syndrome entérique  Syndrome hémolytique et urémique  Syndrome de choc toxique  Diphtérie

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful